3 La Seconde Guerre. mondiale ( ) Questions

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 La Seconde Guerre. mondiale (1939-1945) Questions"

Transcription

1 La Seconde Guerre mondiale ( ) De 199 à 1945, la Seconde Guerre mondiale embrase à nouveau la planète. Elle oppose les forces de l Axe (Allemagne nazie et Italie fasciste, puis Japon, Roumanie, Bulgarie et Hongrie) à celles des Alliés (Royaume-Uni, France libre, puis URSS et États-Unis). Avec environ 60 millions de victimes, principalement des civils morts sous les bombardements, exécutés ou déportés dans les camps, ce conflit est le plus meurtrier de l histoire. Quelles sont les grandes phases et les caractéristiques de la guerre? En quoi ce conflit marque-t-il un tournant du XX e siècle? Entrée du camp d extermination d Auschwitz-Birkenau, en Pologne. Le nombre des victimes pour le seul camp d Auschwitz-Birkenau est estimé à plus d un million de femmes et d hommes. Document 1 1 Où se déroule précisément la scène? 2 Quel élément de la photographie vous permet de justifier votre réponse? Pourquoi l armée allemande défile-t-elle sur cette avenue en juin 1940? 4 Décrivez cette photographie. 5 En quoi est-elle symbolique de la barbarie nazie? Documents 1 et 2 6 Montrez à travers ces deux documents le rôle de l Allemagne nazie dans la Seconde Guerre mondiale. 2 Document 1 Défilé de la Wehrmacht à Paris, juin Après leur victoire éclair contre la France, les troupes allemandes prennent possession de la capitale.

2 gros plan 1 Les grandes phases du conflit Quelles sont les différentes phases de la Seconde Guerre mondiale? Quels événements marquants constituent les tournants décisifs de ce conflit? Quels moyens sont utilisés par les belligérants? Atlantique Gibraltar (R-U) équateur km LIBYE échelle à l équateur convois alliés el-alamein ÉGYPTE ISLANDE ROYAUME-UNI NORVÈGE Mourmansk FRANCE FINLANDE ALLEMAGNE Leningrad ITALIE POLOGNE Moscou HONGRIE ROUMANIE U R S S * Malte BULGARIE Stalingrad (R-U) Caucase IRAN Indien INDE cercle polaire arctique C H I N E BIRMANIE Pékin Singapour Shanghai l Axe en 199 * jusqu à l agression allemande contre l URSS en juin 1941 alliés de l Axe offensives de l Axe l Axe fin 1942 Alliés fin 1942 SIAM Mandchoukouo Indochine française PHILIPPINES INDES NÉERLANDAISES JAPON MOTS CLEFS Blitzkrieg Bombe atomique Capitulation raid sur Pearl Harbor décembre 1941 Pacifique Guam Nouvelle-Guinée États neutres Îles Marshall Îles Carolines AUSTRALIE îles Hawaii (É-U) Pearl Harbor pétrole extension maximum de l Axe Alliés à l automne 1942 débarquements alliés Régions reconquises par les Alliés : coups d arrêt alliés offensives alliées en en 1944 en 1945 l Axe le 8 mai km Atlantique novembre 1942 Maroc (F) ISLANDE ROYAUME- UNI juin 1944 NORMANDIE FRANCE mer du Nord novembre 1942 Algérie (F) Paris PROVENCE août 1944 NORVÈGE mai 1944 juillet 194 mer Berlin Baltique ALLEMAGNE ITALIE Tunisie (F) FINLANDE ROUMANIE BULGARIE GRÈCE mer Méditerranée Leningrad Koursk Moscou mer Noire TURQUIE el-alamein février 1942 Égypte U R S S Volga Stalingrad août février 194 Document Les victoires des Alliés en Méditerranée et en Europe ( ). Présentation de la situation militaire jusqu au 8 mai 1945, date à laquelle l Allemagne nazie capitule. Document 4 Une rescapée témoigne sur le bombardement atomique d Hiroshima, le 6 août Futaba Kitayama, âgée de ans, se trouvait à 1700 m du point d impact. Sans qu il y eût alerte aérienne, un avion ennemi apparut tout seul, très haut au-dessus de nos têtes, et juste à ce moment-là un éclair fulgurant occupa tout le ciel. [ ]. Je ne voyais plus rien. Il faisait complètement noir. Il y avait une odeur terrible dans l air. Je me frottai le nez et la bouche assez fort avec une serviette. Avec horreur, je découvris que la peau de mon visage était restée dans la serviette. Ah! Celle de mes mains, celle de mes bras se détachait aussi! Je voulais fuir. Sicile Libye Tout n était plus que débris, charpentes, poutres et tuiles de toits, sans plus aucun point de repère. Autour de moi, une quantité d écoliers et de lycéens se débattaient dans les souffrances de l agonie. Ils étaient tellement brûlés et saignants que les regarder était un spectacle insupportable. Mon mari, qui ne portait même pas trace de blessure, mourut subitement trois jours plus tard en vomissant son sang. D après Give Me Water, brochure publiée en anglais par des citoyens d Hiroshima, citée dans Le Monde, 6-7 août Document 1 Les victoires de l Axe ( ). Jusqu à l agression allemande contre l URSS en juin 1941, les deux États sont liés par un pacte de non-agression, le pacte germano-soviétique (août 199). 1. L aviation attaque simultanément les lignes arrière et avant de l ennemi tandis que les blindés attaquent le front. 2. Les blindés percent le front tandis que l aviation empêche les réserves ennemies d intervenir.. Les blindés s enfoncent en territoire ennemi tandis que l infanterie attaque à son tour pour réduire les poches de résistance. Document 1 Pourquoi cette guerre est-elle mondiale? Quels pays ou régions du monde sont occupés par l Allemagne nazie et l Italie fasciste? par le Japon? À l aide des schémas, expliquez le terme «guerre éclair». Qu est-ce qui la rend si «efficace»? Document Quelle est, en Europe, l année charnière de la Seconde Guerre mondiale? Quelles sont les différentes étapes de la reconquête de l Europe par les Alliés? Comment les forces de l Axe sont-elles amenées à la capitulation? Documents 1 à 4 Rédigez un paragraphe de 10 aviation et parachutistes infanterie motorisée et blindés infanterie défenses adverses lignes sur les grandes phases de la Seconde Guerre mondiale. La Blitzkrieg (guerre éclair). Cette tactique militaire a valu aux Allemands de rapides et éclatantes victoires. 4 5

3 gros plan 2 Collaboration et résistance Quelles sont les différentes attitudes des Français durant la Seconde Guerre mondiale? Quelles en ont été les conséquences? MOTS CLEFS État français Forces françaises de l intérieur Maquis Document 1 L entrevue de Montoire, 24 octobre L État français choisit la voie de la collaboration. Pierre Laval : «Je souhaite la victoire allemande.» Vice-président du Conseil jusqu en décembre 1940, il fut à partir de 1942 le principal artisan de la collaboration. Article premier - Est regardé comme Juif, pour l application de la présente loi, toute personne issue de trois grands-parents de race juive ou de deux grandsparents de même race, si son conjoint est lui-même Juif. Article 2 - L accès et l exercice des fonctions publiques [ ] sont interdits aux Juifs. Article 4 - L accès et l exercice des professions libérales, des professions libres, des fonctions dévolues aux officiers ministériels et à tous les auxiliaires de la justice sont permis aux Juifs, à moins que des règlements d administration publique n aient fixé pour eux une proportion déterminée. Document 4 De Gaulle à Londres : «La flamme de la résistance française ne doit pas s éteindre.» Le général de Gaulle, devant le micro de la radio de Londreset extraits de l appel du 18 juin De cette guerre, surgira inévitablement une nouvelle Europe. On parle souvent d Europe. C est un mot Article 5 - Les Juifs ne pourront, sans condition ni auquel en France on n est pas encore très bien habitué. réserve, exercer l une quelconque des professions On aime son pays parce qu on aime bien son village. suivantes : directeurs, gérants, rédacteurs, [ ] Pour moi, Français, je voudrais que, demain, nous entrepreneurs de presse, de films, de spectacle, de puissions aimer une Europe dans laquelle la France radiodiffusion [ ]. Document 1 Qui sont les deux personnages qui Document 4 Qui est le général de Gaulle? D où aura une place qui sera digne d elle. Article 7 - Les fonctionnaires juifs visés à l article 2 Pour construire cette Europe, l Allemagne est en train cesseront d exercer leurs fonctions dans les deux se serrent la main sur la photo? En quoi cette s exprime-t-il? Pourquoi son appel contredit-il la de livrer des combats gigantesques. Elle doit, avec mois qui suivront la promulgation de la présente loi. entrevue est-elle symbolique de la collaboration? politique menée par l État français? d autres, consentir d immenses sacrifices et elle ne Publié au Journal officiel. ménage pas le sang de sa jeunesse : pour la jeter dans la Quelles sont les réponses avancées Document 5 Quelles sont les raisons qui ont bataille, elle va la chercher à l usine et aux champs. par Pierre Laval pour collaborer avec l Allemagne? poussé Edmond Duruisseau à résister? Quelles Document La politique de Vichy Je souhaite la victoire allemande, parce que, sans elle, formes son action prend-elle? Comment les Allemands considèrent-ils les résistants? vis-à-vis des Juifs. le bolchevisme demain s installerait partout. Photographie d une rafle de Juifs, Document Quelles formes la collaboration avec Discours du 22 juin le 20 août 1941 et extraits du premier les nazis prend-elle pour ce qui concerne les Juifs? statut des Juifs, octobre Avec quelles conséquences? Documents 1 à 5 Rédigez un petit texte sur la 6 collaboration et la résistance. 7 Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête des armées françaises, ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant la défaite de nos armées, s est mis en rapport avec l ennemi pour cesser le combat. [ ] L espérance doit-elle disparaître? La défaite est-elle définitive? Non! Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n est perdu pour la France. [ ] Moi, général de Gaulle, actuellement à Londres, j invite les officiers et les soldats français qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s y trouver, avec leurs armes ou sans leurs armes, j invite les ingénieurs et les ouvriers spécialistes des industries d armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui viendraient à s y trouver, à se mettre en rapport avec moi. Quoi qu il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s éteindre et ne s éteindra pas. D après DE GAULLE, L Appel, tome 1, Plon, L humiliant armistice signé par le maréchal Pétain m a profondément déçu. J ai appris assez rapidement qu un général français continuait le combat en Angleterre. J ai ressenti alors un immense espoir. [ ] Fin février 194, j avais 2 ans et demi, je reçus une convocation pour aller travailler dans une usine du nord de l Allemagne. J étais fermement résolu à ne pas travailler pour l ennemi et me cachais dans une masure isolée dans les bois. La ligne de démarcation avait été installée à trois kilomètres de chez moi ; je faisais passer clandestinement en zone libre de nombreux militaires évadés, ainsi que des familles qui tentaient d échapper à l occupant. Je devais rechercher des terrains de parachutages et des lieux de stockage d armes, de munitions et d explosifs, destinés au maquis. La Section spéciale de sabotage campait à la maison, je participais donc à toutes les actions. Témoignage d Edmond DURUISSEAU, musée de Résistance, Angoulême. Document 5 Prendre le maquis, ou l engagement des résistants. Photographie d un maquis en 1944, suivie du témoignage d un résistant.

4 gros plan Les Droits de l Homme bafoués Quelles ont été les atteintes les plus terribles aux Droits de l Homme durant la Seconde Guerre mondiale? Pourquoi parle-t-on alors de «crimes contre l humanité»? Document 1 Document Les soldats de la Wehrmacht participent à la «guerre d extermination». Ci-dessus, après une fusillade de masse. MOTS CLEFS Crime contre l humanité Einsatzgruppen Génocide Solution finale Le sort des prisonniers de guerre russes. Nous étions stationnés à Rovno. Un matin, je fus éveillé par de lointains aboiements. J appelai mon ordonnance : «Pandore, qu est-ce qui gémit et glapit comme ça? Pas loin d ici, dit-il, il y a un camp de prisonniers russes massés en plein air. Il doit y en avoir environ. Ils gémissent parce qu ils ont faim.» J allais voir. Derrière un réseau de barbelés, une foule de prisonniers s étendait à l infini. Il faisait 20 C et tous étaient parqués en plein air. Quelques-uns seulement pouvaient se tenir debout. Leur face était desséchée, leurs yeux profondément enfoncés dans les orbites. Il en mourrait des centaines, peut-être des milliers par jour et ceux qui avaient encore quelques forces les jetaient dans une grande fosse. Témoignage du docteur Sulyok, officier hongrois, Deux nuits sans jour, L action des Einsatzgruppen («groupes d intervention») dans les territoires conquis par les nazis. À gauche, un bilan chiffré des exactions commises par un Einsatzkommando («commando d intervention») en Lituanie ; à droite, le témoignage d un dirigeant d Einsatzgruppen. Neuengamme Ravensbrück Esterwegen Sachsenhausen Osnabrück CHELMNO Bergen- Berlin Belsen Gross- Bois-le-Duc Buchenwald Rosen Struthof Natzwiller Document 5 Mittelbau-Dora Flossenbürg Dachau Theresienstadt Mauthausen Stutthof Varsovie MAÏDANEK Pologne TREBLINKA AUSCHWITZ principaux camps de concentration camps d extermination SOBIBOR BELZEC 00 km Allemagne en 1942 victimes estimées : 1 million La solution finale à Auschwitz. Déposition de Rudolf Hoess au procès de Nüremberg. À Auschwitz, deux médecins SS examinaient les arrivages de transports de prisonniers. Les prisonniers devaient passer devant l un de ces médecins qui, à l aide d un signe, faisait connaître sa décision. Ceux qui étaient jugés aptes au travail étaient envoyés dans les camps ; les autres, dirigés sur les lieux d extermination. Les enfants en bas âge étaient exterminés sans exception. [ ] J avais reçu l ordre de mettre au point les procédés d extermination à Auschwitz. [ ] [Je décidai] Document 4 Le système concentrationnaire nazi. Carte de l implantation des camps de concentration et d extermination dans l Europe occupée. d employer le Zyklon B, un gaz, que nous introduisions dans la chambre à gaz par une petite fente. Il fallait de trois à quinze minutes pour tuer les hommes se trouvant dans la chambre à gaz. [ ] Nous attendions d habitude une demi-heure avant de rouvrir les portes et de sortir les cadavres. Nos groupes spécialisés leur retiraient alors bagues, alliances ou dents en or. Rudolf HOESS, commandant du camp d Auschwitz, Déposition au procès de Nüremberg, avril octobre 1941, Zagare : 6 Juifs, Juives, 496 enfants juifs (Lorsqu on a voulu mener les Juifs à l exécution, il y a eu une révolte qui a été réprimée directement et 150 Juifs ont été fusillés sur le champ.) 4 octobre 1941, Kaunas : 15 Juifs, 712 Juives, 818 enfants juifs octobre 1941, Kaunas : Juifs, Juives, 4 27 enfants juifs [ ] Total pour le Einsatzkommando du 7 juillet au 29 novembre J ai donc participé à la grande opération 1 de mise à mort d avant-hier. Aux premiers véhicules chargés de gens, mes mains ont quelque peu tremblé au moment de tirer, mais l on s y habitue. À la dixième voiture, je visai calmement et tirai de façon sûre sur les femmes, les enfants et les nourrissons nombreux, en pensant que j avais moi-même deux nourrissons à la maison, avec lesquels ces hordes agiraient de même, voire peut-être dix fois pire. [ ] Mogilev est maintenant moins peuplée d un nombre à trois zéros. Je me réjouis vraiment, et beaucoup disent ici que quand nous rentrerons dans la patrie, ce sera le tour de nos juifs locaux. Lettre du commissaire W. Mattner à sa femme, Mogilev, 5 octobre Cité par Ch. Gerlach, Meurtre calculé, Document 1 Qui procède à l exécution de ces prisonniers de guerre? En quoi cela est-il une atteinte aux Droits de l Homme? De quels maux souffrent atrocement ces prisonniers russes? Est-ce une situation normale en temps de conflit? À travers ce traitement inhumain, que font les Allemands? leurs victimes? Le personnage qui s exprime est-il d accord avec la mission qui lui a été confiée? Document 4 Où les camps de concentration sont-ils situés? Les camps d extermination? Pourquoi? À combien peut-on estimer le nombre de victimes à Auschwitz? Rapport adressé au commissariat du Reich d Ostland. Document 5 Quels sont les déportés destinés à la Cité par R. Rürup, Der Krieg gegen die Sowjietunion, , trad. H. Heising, Berlin, éd. Argon, chambre à gaz dès leur arrivée à Auschwitz? Comment sont-ils exterminés? Pourquoi peut-on parler 1. Liquidation du ghetto de Mogilev (Biélorussie) par l Einsatzgruppe B, le 2 novembre Plus de 2200 juifs sont exécutés dans la journée. Document Où se situent les actions des Einsatzkommandos et des Einsatzgruppen? Qui sont de «génocide» et de «crime contre l humanité»? 8 9

5 l essentiel La Seconde Guerre mondiale ( ) Document 1 - Le projet nazi pour l Europe. Affiche allemande de Les phases de la guerre L Axe victorieux ( ) Le 1 er septembre 199, l Allemagne attaque la Pologne : la Seconde Guerre mondiale commence. Pratiquant la guerre éclair (Blitzkrieg), la Wehrmacht obtient des succès foudroyants. De mai à juin 1940, les Pays-Bas, la Belgique sont envahis, la France battue et occupée. Seule l Angleterre résiste. En juin 1941, malgré le pacte germano-soviétique signé en août 199, Hitler envahit l URSS. Le 7 décembre 1941, les Japonais attaquent la base militaire américaine de Pearl Harbor dans le Pacifique, provoquant ainsi l entrée en guerre des États-Unis. En 1942, les puissances de l Axe dominent une partie du monde, l Europe connaît la domination nazie, la guerre est mondiale. L Axe vaincu ( ) Entre juin et février 194, les Alliés bloquent la progression de l Axe dans le Pacifique, en Afrique, en Europe. En Russie, les Allemands sont contraints de capituler à Stalingrad : c est le tournant de la guerre. Les débarquements alliés de Normandie (6 juin 1944) et de Provence (15 août 1944) permettent de libérer la France. Les Alliés entrent en Allemagne, prise en étau par les Anglo-Américains à l ouest et les Soviétiques à l est : elle capitule le 8 mai Dans le Pacifique, devant la résistance acharnée des Japonais, les États-Unis décident de l emploi de l arme atomique sur Hiroshima et Nagasaki (août 1945). Le 2 septembre 1945, le Japon est contraint à la capitulation. La France dans la guerre Vichy et la collaboration Après la cuisante défaite militaire subie par la France, le Maréchal Pétain demande l armistice. La France est coupée en deux : au nord, une zone occupée par les Allemands ; au sud, une zone dite «libre», sous l autorité du gouvernement français réfugié à Vichy. Le 10 juillet 1940, Pétain obtient du Parlement les pleins pouvoirs. Il met en place une véritable dictature, l État français, qui rompt avec les valeurs républicaines de «Liberté, Égalité, Fraternité» pour renouer avec la tradition, incarnée dans la devise «Travail, Famille, Patrie». Pétain, après l entrevue avec Hitler à Montoire, engage son gouvernement dans la voie de la collaboration avec l Allemagne. Ainsi, Vichy participe activement à la politique d exclusion, de persécution et de déportation des Juifs. Résistance et France libre Le 18 juin 1940, le général de Gaulle lance, depuis Londres, un appel à la résistance. Les résistants sont alors bien peu nombreux, mais, progressivement, s organisent mouvements et réseaux. À la suite de l invasion de l URSS par l Allemagne, le parti communiste lance des actions d envergure contre l occupant. À partir de 194, l unification de la Résistance intérieure au sein d un Conseil national de la résistance (CNR) est réalisée par Jean Moulin. En 1944, les résistants participent à la libération d une partie du territoire national aux côtés des Alliés. À MÉMORISER Repères historiques Septembre 199 : invasion de la Pologne par l Allemagne 18 juin 1940 : appel du général de Gaulle depuis Londres Mai 1945 : capitulation allemande Août 1945 : Hiroshima Document - Jean Moulin ( ). Ancien Préfet, il fonde le Conseil National de la Résistance. Arrêté à Caluire, près de Lyon, il meurt après avoir été torturé par la Gestapo. 2 Les Droits de l Homme bafoués 4 Le bilan de la guerre Staline Roosevelt Churchill - La barbarie nazie. Après la libération du camp de Bergen-Belsen, des femmes SS contraintes de déposer les cadavres des déportés dans une fosse commune. Dans l Europe sous domination nazie se met en place une féroce politique de terreur. À l Est, les Allemands exécutent les prisonniers de guerre soviétiques, réduisent en esclavage et massacrent les populations slaves. Partout, les nazis traquent, déportent Juifs et Tziganes qui subissent un véritable génocide dans les camps d extermination. Ceux qui, rejetant l occupation et l idéologie nazie, tentent de résister sont impitoyablement pourchassés, torturés et, pour la plupart d entre eux, envoyés en camp de concentration. Avec près de 60 millions de morts, jamais une guerre n a été plus meurtrière, surtout pour les civils. Les destructions sont immenses. Les Droits de l Homme ont été piétinés et les consciences sont bouleversées devant l horreur des camps où ont péri plus de six millions de personnes. Le procès de Nüremberg s ouvre en hauts responsables nazis y sont jugés. La France et la Grande-Bretagne sortent affaiblies du conflit, au profit des États-Unis et de l URSS, grands vainqueurs de cette Seconde Guerre mondiale. Document 4 - Les vainqueurs à Yalta (le général de Gaulle n a pas été invité)

6 42 Mettre en relation des Au brevet, on doit traiter un sujet à partir d une série de plusieurs documents de natures variées : textes, images, cartes Mettez en relation les documents ci-dessous en utilisant la méthode indiquée, après vous être entraîné avec l exercice de la page 4. Document 1 Les symboles et l imagerie du régime de Vichy. Affiche de propagande de Méthode Précisez la nature (texte officiel, discours, extrait de Mémoire, article de presse, données statistiques, carte, œuvre d art, caricature, affiche ), le(s) auteur(s) des documents, la date à laquelle ils ont été réalisés (se reporter aux pages et 0-1). Lisez les documents attentivement, séparément. Dégagez les faits et idées qui se rapportent au sujet, puis notez-les. Analysez ces informations : que m apportent-elles sur la compréhension du sujet? 4 Croisez vos analyses en vous posant les questions suivantes : quelles sont les informations communes à plusieurs documents? Certaines informations sont-elles complémentaires? Contradictoires? 5 6 Le régime électoral représentatif, majoritaire, parlementaire, qui vient d être détruit par la défaite, était condamné depuis longtemps par l évolution générale et accélérée des esprits et des faits dans la plupart des pays d Europe et par l impossibilité de se réformer. [ ] Un peuple n est pas un nombre déterminé d individus. [ ] Un peuple est une hiérarchie de familles, de professions, de communes, de responsabilités administratives, de familles spirituelles, articulées et fédérées pour former une patrie animée d un mouvement, d une âme, d un idéal, moteurs de l avenir, pour produire à tous les échelons une hiérarchie des hommes qui se sélectionnent par les services rendus à la communauté, dont un petit nombre conseille, quelquesuns commandent et au sommet, un chef qui gouverne. [ ] Je me propose de recomposer un corps social d après ces principes. Discours prononcé le 8 juin Les conceptions politiques du Maréchal Pétain : la Révolution nationale. Regroupez les informations par thème et donnez à chacun de ces thèmes un titre en rapport avec le sujet. À la lumière de ces réponses, faites une critique, d abord séparée, puis croisée, des différents documents. documents en histoire Entraînement... Document - Les représailles allemandes. Avis d exécution d otages du commandement allemand en France. Consignes 1 Quelle est la nature de chacun des documents? À quelle date ont-ils été réalisés? 2 À quel événement ces documents font-ils référence? Qui sont les «lâches criminels»? Les «barbares»? Expliquez cette différence d appréciation. 4 Pourquoi les Allemands ont-ils pris et fusillé des otages? vers le brevet 5 En quoi le document 4 glorifie-t-il la Résistance?... Corrigé 1. Le document est un avis d exécution émanant du commandement militaire allemand en France, placardé les 21 et 22 octobre 1941, dans la région de Nantes. Le document 2 est une affiche commémorative éditée dans les années Il s agit de l exécution par les Allemands de 98 otages à Châteaubriant, près de Nantes, le 22 octobre Les «lâches criminels» sont les Résistants. Les «barbares» sont les Allemands, les nazis. Le point de vue n est pas le même : d un côté, un avis de l armée Document 4 - Affiche des années 1950, en hommage aux fusillés de Châteaubriant. allemande, qui réagit à l assassinat d un de ses officiers, de l autre une affiche éditée en France, en souvenir de l exécution collective de 98 otages. 4. Les Allemands se servaient des otages pour encourager les dénonciations et, en les fusillant, terroriser les populations civiles en «faisant des exemples». 5. Le personnage au centre de l affiche doit être un Résistant (fusillé en 1942). En fond, une France stylisée et les trois couleurs du drapeau national. L image symbolise le héros, mort pour la France et devenu «immortel». 4

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT LA GUERRE DEVIENT MONDIALE PAGES 4-5 Quel front évoque cette affiche? L Afrique du Nord Complétez la phrase

Plus en détail

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE

CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE CORRIGÉ DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU PRIMAIRE LA SECONDE GUERRE MONDIALE De la fin de la Première Guerre mondiale au début de la Seconde Guerre mondiale Qui est le personnage sur cette photo? Mussolini

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : une guerre d'anéantissement (1939-1945).

La Seconde Guerre mondiale : une guerre d'anéantissement (1939-1945). La Seconde Guerre mondiale : une guerre d'anéantissement (1939-1945). 2 ème partie : GUERRES MONDIALES ET RÉGIMES TOTALITAIRES (1914-1945). Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale : une guerre d'anéantissement

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale La seconde guerre mondiale Coller tableau Picasso Gernica par Pablo Picasso Tableau réalisé après le bombardement de la ville de Guernica (Espagne) et sa population civile en avril 1937 par l aviation

Plus en détail

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre Mondiale Prénom : Date : Nom : Histoire Fiche 2 : L Europe sous la domination nazie Seconde Guerre Mondiale Objectifs : Acquis Non acquis En cours -E.C de décrire la France entre 1940 et 1945 -E.C de définir le

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

Thème 2. Chapitre 2. La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

Thème 2. Chapitre 2. La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Thème 2. Chapitre 2. La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. REPERES CHRONOLOGIQUES CONNAISSANCES NOTIONS ET VOCABULAIRE CAPACITES HISTOIRE, THEME 2,

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

Cours 2.13 LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE

Cours 2.13 LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Cours 2.13 LA DEUXIÈME GUERRE MONDIALE Rappel des directions politiques Rappel du contexte canadien Le Canada est en crise économique. Le Canada obtient son indépendance en politique internationale en

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

VISAGES DE LA LIBÉRATION

VISAGES DE LA LIBÉRATION Flyer-debarquement_Mise en page 1 15/10/14 18:26 Page1 «Ce jour-là, la liberté venait du sud» EXPOSITION 20 OCT AU 13 NOV 2014 HÔTEL DE RÉGION VISAGES DE LA LIBÉRATION PROVENCE ÉTÉ 1944 Entrée libre et

Plus en détail

Le régime de Vichy est le gouvernement qui a renversé la III ème. française alors que la France est envahie puis occupée par les Allemands en juin

Le régime de Vichy est le gouvernement qui a renversé la III ème. française alors que la France est envahie puis occupée par les Allemands en juin PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) I. QUESTIONS (8 POINTS) 1) En quelle année la bataille de Verdun s'est-elle déroulée? Décrire et expliquer cet événement et sa portée. (2 points) Elle s est déroulée

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

«Leur plus belle heure» : le Commonwealth britannique en guerre

«Leur plus belle heure» : le Commonwealth britannique en guerre «Leur plus belle heure» : le Commonwealth britannique en guerre Un bombardier Wellington au-dessus de Hambourg ou Tobrouk; une péniche de débarquement au large de la Sicile, de la Normandie ou de l Arakan;

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945)

H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) H 6. La Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) En 1939, débute le conflit le plus meurtrier de l'histoire, la 2 nde Guerre Mondiale. Ce fut une vraie guerre mondiale et idéologique qui mobilisa l'ensemble

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : Épreuve d Histoire-Géographie (18 points) Sujet n 1 : «La France dans la crise des années 1930»

PREMIERE PARTIE : Épreuve d Histoire-Géographie (18 points) Sujet n 1 : «La France dans la crise des années 1930» Collège Georges Lapierre 01/12/2011 BREVET BLANC HISTOIRE-GEOGRAPHIE-EDUCATION CIVIQUE (Durée : 2 heures, note sur 40 points) PREMIERE PARTIE : Épreuve d Histoire-Géographie (18 points) *** ATTENTION VOUS

Plus en détail

H 6 Pourquoi la seconde guerre mondiale est-elle la guerre la plus violente du XX Siècle?

H 6 Pourquoi la seconde guerre mondiale est-elle la guerre la plus violente du XX Siècle? Il faut que je résume l'histoire de ma vie, quoi qu'il m'en coûte. Mon père, le plus chou des petits papas que j'aie jamais rencontrés, avait déjà trente-six ans quand il a épousé ma mère, qui en avait

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

Sommaire. A propos de Joe Sacco et de cette bande dessinée... 4. Introduction de Joe Sacco... 5. Bibliographie... 15

Sommaire. A propos de Joe Sacco et de cette bande dessinée... 4. Introduction de Joe Sacco... 5. Bibliographie... 15 JOE SACCO Sommaire A propos de Joe Sacco et de cette bande dessinée... 4 Introduction de Joe Sacco... 5 Bibliographie... 15 A propos de Joe Sacco et de cette bande dessinée Joe Sacco est un auteur de

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

spécifique lié aux notions étudiées.

spécifique lié aux notions étudiées. Compétences du socle commun : Programmes de 2008 : Identifier les principales périodes de l histoire en les situant dans l ordre chronologique et en les caractérisant simplement, par le recours à des récits

Plus en détail

Ordonnance n 45.1181 du 14 mai 1945 relative à la création de l Union française des Combattants

Ordonnance n 45.1181 du 14 mai 1945 relative à la création de l Union française des Combattants Ordonnance n 45.1181 du 14 mai 1945 relative à la création de l Union française des Combattants EXPOSÉ DES MOTIFS Dès la fin de la guerre 1914-1918, se sont constituées de nombreuses associations de victimes

Plus en détail

Deuxième Guerre mondiale

Deuxième Guerre mondiale Musée de la Défense aérienne de Bagotville Premier cycle du primaire Nom : Deuxième Guerre mondiale FICHES D HISTOIRE Cher élève, Je m appelle Charles. Je vis au Canada avec ma soeur Charlotte et nos parents.

Plus en détail

LEÇON 3 : LA LOGIQUE D UN CONFLIT 1939-1942 Nombre de pages : 12

LEÇON 3 : LA LOGIQUE D UN CONFLIT 1939-1942 Nombre de pages : 12 Module HISTOIRE LEÇON 3 : LA LOGIQUE D UN CONFLIT 1939-1942 Nombre de pages : 12 Plan de la leçon I. LES VICTOIRES DE L AXE EN EUROPE...2 A. UN NOUVEAU TYPE DE GUERRE : LE «BLITZKRIEG»...2 B. 1939-1940

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Session 2015

Diplôme National du Brevet Session 2015 DANS CE CADRE Académie : POLYNÉSIE FRANÇAISE session : juin 2015 Examen : Diplôme National du Brevet Série : générale Repère de l épreuve : 15DNBGENHGPO1 Epreuves/sous-épreuve : Histoire-Géographie et

Plus en détail

LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT

LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT LA 2 GUERRE MONDIALE : UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT Problématique Qu est- ce qui fait de la 2 Guerre mondiale une guerre d anéantissement? Plan I- Une guerre planétaire d anéantissement en 2 actes. II-

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917)

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917) EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU COLLÈGE ET LYCÉE (histoire instruction civique / lecture d image) ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT

Plus en détail

France Libre et enjeux de la libération du territoire national : la refondation de la République

France Libre et enjeux de la libération du territoire national : la refondation de la République France Libre et enjeux de la libération du territoire national : la refondation de la République La reconnaissance progressive des puissances alliées permet ainsi au Général De Gaulle, «chef de tous les

Plus en détail

Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort)

Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort) Auschwitz : camp de concentration et centre de mise à mort. (déportation et mise à mort) Ce diaporama est inspiré par les explications et le sens de la visite développés par Alban Perrin et Tall Bruttmann

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS

CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS CORRECTION DNB METROPOLE SESSION 2014 SERIE PRO HISTOIRE GEOGRAPHIE ECJS PREMIERE PARTIE : HISTOIRE 1. Alesia : 52 avant JC 2. Mur de Berlin : 1961-1989 3. Lors de la 1 ère Guerre Mondiale (1914-1918),

Plus en détail

Introduction à la Shoah

Introduction à la Shoah Introduction à la Shoah Des Juifs de la Ruthénie subcarpatique sont soumis à une sélection sur l aire de transit à Auschwitz-Birkenau. (Photo : Musée du Mémorial de l Holocauste aux États-Unis, offerte

Plus en détail

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Les s sont soumis à une propagande permanente qui utilise tous les moyens de communication

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918.

LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LA DÉSERTION À L ENNEMI D UN MILITANT SOCIALISTE DES PYRÉNÉESORIENTALES EN 1914-1918. LE MIDI ROUGE, BULLETIN DE L ASSOCIATION MAITRON LANGUEDOCROUSSILLON, PERPINYÀ, N 8, DÉCEMBRE 2006, pp. 22-24. Le Code

Plus en détail

Discours du général de Gaulle ; le général de Gaulle décore l'amiral Muselier ; le général visite un navire français.

Discours du général de Gaulle ; le général de Gaulle décore l'amiral Muselier ; le général visite un navire français. Discours du général de Gaulle ; le général de Gaulle décore l'amiral Muselier ; le général visite un navire français. Référence : SA 633 Date : 1940 Durée : 00:03:34 (durée de l extrait : 1 36 // TCI 00

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX

PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX [DOSSIER DE PRESSE] PARRAINEZ UN SOLDAT FRANCAIS EN OPEX EN LUI OFFRANT UN COLIS [21 ₑ ÉDITION] Fédération Nationale des Anciens des Missions Extérieures - OPEX FNAME-OPEX 178, rue Garibaldi - 69003 LYON

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes.

La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et des Tziganes. Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 2 La guerre au XXe siècle Question 1 Guerres mondiales et espoirs de paix Cours 2 La Seconde Guerre mondiale : guerre d anéantissement et génocide des Juifs et

Plus en détail

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans - ON : la France et ses alliés / LES : l Allemagne et ses alliés. 5. La représentation du soldat - Triple Alliance : Allemagne, Italie, Empire d Autriche-Hongrie Triple Entente : France, Royaume Uni, Russie

Plus en détail

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian

Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Thème 12, 3ème partie- Effondrement et refondation républicaine (1940-1946) Séance 2 : Résister à l'occupant L'exemple du réseau Manouchian Objectifs: -Découvrir et raconter la vie d'une organisation de

Plus en détail

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique».

La Batterie de Merville appartenait à un dispositif important appelé «le mur de l Atlantique». SITE ET MUSÉE Avant de passer à l accueil du musée et d entrer sur le site, arrêtez-vous quelques instants devant les deux tables de présentation situées à droite et répondez aux questions suivantes :

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Les phases de la Seconde Guerre mondiale

Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Les phases de la Seconde Guerre mondiale Le monde en 1942 La politique antisémite

Plus en détail

La naissance de la Confédération Helvétique

La naissance de la Confédération Helvétique 1291 La naissance de la Confédération Helvétique Emilie Vaucher 01/04/2013 Introduction J ai choisi le sujet «La naissance de la Confédération Helvétique» comme sujet de recherche parce qu il m a beaucoup

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

FICHE 1 : UN HEROS INCONNU MILAN RASTISLAV STEFANIK Milan Rastislav Štefánik, naturalisé français le 27 juillet 1912 est appelé sous les drapeaux dès le 2 août 1914. Mobilisé dans l infanterie, il est

Plus en détail

SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES

SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES LES VOIES MENANT À UNE COOPÉRATION POLICIÈRE EFFICACE ET FIABLE DANS L UE PARLEMENT EUROPÉEN Bruxelles,

Plus en détail

1 L historien et les mémoires

1 L historien et les mémoires JE RÉVISE 1 L historien et les mémoires de la Seconde Guerre mondiale A. L historien a mis en évidence une première période où la mémoire de la guerre est volontairement incomplète Après la Seconde Guerre

Plus en détail

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans À l occasion du 60 e anniversaire du drapeau européen, cette brochure présente l histoire et la symbolique de l emblème commun des institutions européennes. Le de est la principale organisation de défense

Plus en détail

HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC. 1/9 Education civique: /10. Géographie: /13

HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC. 1/9 Education civique: /10. Géographie: /13 Histoire: /13 1/9 Education civique: /10 Géographie: /13 O/P: /4 Note: /40 (L orthographe et la présentation sont sur 4 points) CORRECTION COLLEGE VOLTAIRE BREVET BLANC HISTOIRE GEOGRAPHIE EDUCATION CIVIQUE

Plus en détail

Avis à l opinion Public

Avis à l opinion Public Avis à l opinion Public La Syrie était le berceau de la civilisation humaine où toutes les civilisations ont né et se sont épanouies. La Syrie a une situation géographique et stratégique très importante

Plus en détail

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS

VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS VISITE DE LA MAISON SOUVENIR DE MAILLE PAR LES ELEVES DE 3 ème DU COLLEGE JULES ROMAINS Vue extérieure de la Maison du Souvenir Source : Maison du Souvenir Les 19 et 20 février derniers, les élèves de

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

Les stéréotypes, les préjugés et la discrimination

Les stéréotypes, les préjugés et la discrimination Unité 3 Les stéréotypes, les préjugés et la discrimination Nous avons tous des stéréotypes et des préjugés. Un stéréotype est une image mentale répandue que nous avons envers certains individus, endroits

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 352 (2011-2012) N o 1 352 (2011-2012) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2011-2012 21 MARS 2012 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT À PROMOUVOIR LA COMMÉMORATION DU CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE

Plus en détail

Monsieur le Gouverneur Militaire de. Monsieur le Gouverneur des Invalides, Monsieur le Président de la Société des Cincinnati de

Monsieur le Gouverneur Militaire de. Monsieur le Gouverneur des Invalides, Monsieur le Président de la Société des Cincinnati de Discours prononcé par l Ambassadeur lors de la cérémonie organisée pour célébrer la victoire de Yorktown au Mémorial de l Amiral de Grasse le 8 octobre 2009 Monsieur le Gouverneur Militaire de Paris Monsieur

Plus en détail

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Un symbole pour toute l Europe LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Douze étoiles, 60 ans Il fotte désormais partout sur notre continent. Le drapeau bleu aux douze étoiles d or a 60 ans. Il symbolise depuis plus

Plus en détail

HISTOIRE. La Seconde Guerre Mondiale. Sommaire 17/09/2013

HISTOIRE. La Seconde Guerre Mondiale. Sommaire 17/09/2013 La Seconde Guerre Mondiale 17/09/2013 Sommaire LA SECONDE GUERRE MONDIALE... 2 1. Le point sur la Seconde Guerre Mondiale... 2 2. Approche épistémologique... 2 3. Mémoire jusqu aux années 60... 2 3.1.

Plus en détail

Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale à la Région européenne

Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale à la Région européenne ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/37 Point 17.2 de l ordre du jour provisoire 10 mars 2003 Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale

Plus en détail

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv

La mémoire de la rafle du Vel d Hiv Contacts Pôle Opinion Corporate Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Pôle Opinion-Corporate (jerome.sainte-marie@csa.eu) Nicolas Fert, Chargé d études sénior au Pôle Opinion-Corporate (nicolas.fert@csa.eu)

Plus en détail

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE

68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE 68 : CIRCUIT AUTOUR DE LA MÉDITERRANÉE OCCIDENTALE Pêcheurs arabes dans leur petit voilier 378 La France allait être libérée ; je venais de me marier, à la date prévue depuis longtemps, et qui se trouva

Plus en détail

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan pour les Alliés et pour l'axe. Les archives de la Solution Finale: Des Ghettos à Auschwitz ou Treblinka. Des juifs envoyés sous escorte

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

FICHE FORMATEUR N 5. Outils et supports : tableaux ; cartes de l Europe ; sites Internet ; jeu interactif ; atlas ; dictionnaires

FICHE FORMATEUR N 5. Outils et supports : tableaux ; cartes de l Europe ; sites Internet ; jeu interactif ; atlas ; dictionnaires II. Zoom sur l Europe FICHE FORMATEUR N 5 «LES PAYS DE L EUROPE ET LEURS CAPITALES» Objectifs pédagogiques : - identifier et mémoriser les capitales des pays d Europe - mieux se situer dans l espace dans

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

La 1 ère Guerre mondiale

La 1 ère Guerre mondiale CM2 La 1 ère Guerre mondiale Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : o o o -Prendre conscience de l ampleur du conflit -Comprendre la notion de guerre mondiale - Comprendre les conséquences

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Histoire Géographie Éducation civique

Histoire Géographie Éducation civique Brevet d études professionnelles Toutes spécialités «Rénovées» Histoire Géographie Éducation civique Durée : 1 heure 30 Coefficient : 3 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Assurez-vous que

Plus en détail

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète Capacités Localiser et situer : - le territoire français ultramarin sur un planisphère - les principaux espaces de la francophonie

Plus en détail

A propos de... La persécution des juifs en Anjou : les rafles de juillet et octobre 1942. n 20

A propos de... La persécution des juifs en Anjou : les rafles de juillet et octobre 1942. n 20 A propos de... La persécution des juifs en Anjou : les rafles de juillet et octobre 1942 La conviction de la primauté de la race aryenne, qui fonde l idéologie nazie, conduit dès les premiers mois de l

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV

Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Le Souvenir français 20h30 Salle des fêtes HDV Déroulé : 14h30 : Accueil du Ministre de la Défense 15h00 : Allocution de J Y Le Drian morts 15h45 : Dépôt de gerbe au Monument aux 18h30 : concert 20h30

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL E1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL E1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE SUJET SESSION 2013 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion - Mayotte Toutes options BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL E1 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Aucun Les candidats

Plus en détail

L Europe : un continent

L Europe : un continent On entend souvent parler de l Europe. Mais sous ce mot se cachent des définitions différentes. Essayons d y voi plus clair : L Europe : un continent L Europe est l un des six continents du globe. Ses limites

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences.

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences. 4 5 6 7 8 9 Le ciel et la terre : la durée du jour, de la nuit, le calendrier, la lune QUE SAIS-TU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent.

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011

UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011 UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011 Marie Robidoux n est pas seulement arpenteur des Terres du Canada; elle est

Plus en détail