PROJET DE SIMULATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET DE SIMULATION"

Transcription

1 Master 2 Stratégies du Développement Culturel Université d Avignon et des Pays de Vaucluse Année PROJET DE SIMULATION Structuration et développement de la Mission Culture de l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse CHEVENNE Joanna DELCOMMINETTE Julie DUPORT Cléa ESNAULT Marina FOUGEROUSE Sophie GOUZIEN Elen IMPEDOVO Audrey

2 Remerciements Nous tenons à remercier chacune des personnes qui ont collaboré à notre projet, nous ont soutenu ou ont fait preuve de patience et d investissement. Nous remercions d abord l équipe du Master Stratégies du Développement Culturel, et plus particulièrement Emmanuel Ethis, Damien Malinas, Emilie Pamart, Anne Watremez, Myriam Dougados, Daniel Favier, Jacques Téphany et Dominique Boulard. Nous remercions particulièrement toute la communauté universitaire, qui s est largement investie dans ce projet (Laurence Bélingard, Maître de conférences, membre du laboratoire Identité Culturelle, textes et théâtralité, Aurélia Barrière, Responsable Communication de la Maison de la Recherche, Michel David, Ancien chargé de Mission Culture à l'uapv, chargé de mission au SUAPS, Anthony Dedieu, Vice-président de l AIAE et membre du CEVU, Isabelle Dimondo, Directrice du Service Commun de Documentation, Hélène Dominguez, Chef du département IUT, Isabelle Esperanca, Responsable du CUEFA, Philippe Gilles, Directeur de l'iup, Franck Lacroix, IGE Agrosciences, Gaëlle Lode, Vice-présidente de l association culture.com, Jean-Louis Marangon, du Service audiovisuel de l UAPV, Romano Marck, Ancien Président de l'association Culture.Com, Philippe Michelon, Vice-président du Conseil Scientifique, Frédéric Monier, Vice-président du Conseil d'administration, Samuel Prisso-Esawe, Vice-président du CEVU, Dominique Rey, Responsable de la Formation Continue, Renaud Serretta, Directeur de l'antenne du Crous, Pierre- Louis Suet, Directeur de l'ufr SLA). Nous tenons également à remercier tous ceux qui ont pu nous consacrer un peu de leur temps, et notamment les acteurs culturels pour leurs conseils avisés (Laure Adler, Journaliste et membre du CA du Festival d'avignon, Franck Bauchard, Directeur du Centre National des Ecritures du Spectacle à la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, André Benedetto, Directeur du Théâtre des Carmes pour son aide à inscrire le projet parmi les acteurs culturels locaux, Valère Corréard, Président de la radio étudiante Raje, Alexandra Courraëy, Administratrice de l Académie Bach, Jean-Pierre Demas, directeur des formations à l'ists, Pauline Grison, Chargée de projet Epicurium Pôle Européen d'innovation fruits et légumes, Stéphane Ibars, Chargé de communication à la Collection Lambert pour son aide à inscrire le projet parmi les acteurs culturels locaux, l équipe des Passagers du Zinc, Jean-Paul Ricard, Directeur Artistique de l'association Jazz et la Musique Improvisée, Eric Rostand, Chargé de mission Arts et Culture au CRDP Aix-Marseille, Anne Saulay, Ex-Directrice Opéra-théâtre d'avignon et des Pays de Vaucluse, Bertrand Vignon, Chargé de Mission Vie Universitaire et Culture à l'université de Grenoble et les étudiants de l'association Work in Progress de l'ecole Nationale Supérieure de la Photographie d'arles), ainsi que les responsables des collectivités territoriales, qui Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 2

3 ont su inscrire nos projets dans une réalité territoriale (Michèle Béchet, Responsable des Politiques Publiques de la Communauté d'agglomération du Grand Avignon, Françoise Bartissol, Conseillère pour l éducation artistique et culturelle à la DRAC PACA, Marc Ceccaldi, Directeur régional DRAC PACA, Monsieur Colombani, Conseiller pour les subventions au Conseil Régional Provence-Alpes- Côte d'azur, Sarah Desguin, responsable du Développement Durable pour la communauté d agglmonération de Dieppe, Jacques Montaignac, Directeur Général des Affaires Culturelles à la Mairie d'avignon, Kaetel Pouëssel, Conseillère pour le théâtre, le cirque et les arts de la rue DRAC PACA, Valérie Wagner, Déléguée à la Jeunesse et à la Vie Universitaire à la Mairie d'avignon). Merci à Emmanuelle Destang, Direction Marketing Communication à la Banque Chaix, pour avoir soutenu notre projet Enfin, un très grand merci pour leur patience et leur investissement à Marc Bienaimé, graphiste au Studio Quatrain, Maude Determ, responsable du Pass Culture du Crous de Montpellier, Marie Fischer, pour ses dessins, Rémy Giraux, ingénieur travaux dans le bâtiment, Alexandre Manzanares, Régisseur et Technicien à l'institut Supérieur des Techniques du Spectacle ainsi qu à Christophe Pruvost, Agent Comptable de l'uapv. Un très grand merci à notre promotion des Master 2 Stratégies du Développement Culturel, ainsi qu à tous les étudiants du Master Etudes, Recherches et Prospectives pour leur sympathie, leur soutien et leur solidarité. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 3

4 Sommaire Résumé...9 Summary...11 Introduction Présentation de l appel d offres et de notre bureau d études...13 PARTIE I : L université d Avignon et des Pays de Vaucluse : situation, enjeux et projets...16 I. L Université comme champ d action...16 Le cadre d intervention : l Université...16 Un cadre d intervention en pleine mutation...16 Histoire de l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse...17 Un patrimoine historique...17 Une seconde vie pour l UAPV...17 Présentation du fonctionnement et organisation de l UAPV...19 Présentation structurelle...19 Les sites de l UAPV...21 Un projet d établissement fort...23 Les publics de l UAPV...25 La Mission Culture de l Université...26 Présentation du rôle de la Mission Culture...26 La Mission Culture en Avignon...30 Présentation générale...30 Les acteurs culturels de l UAPV: un réseau associatif porteur...31 Synthèse L UAPV : entre difficultés et dynamisme...35 Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 4

5 II. Un territoire complexe...36 La ville d Avignon : une politique culturelle qui s essouffle...36 Focus sur le Festival d Avignon...38 Le Grand Avignon : une prédominance de l éducation artistique...42 Le Conseil Général de Vaucluse : une démarche sociale...42 La région PACA, «une région terre d accueil de toutes les cultures»...44 La DRAC PACA : une gestion politique...46 Synthèse et ouvertures Un territoire multiple et complexe...48 III. Diagnostic...49 PARTIE II : Un concept fédérateur...51 I. «La Pépinière des Cultures» : un concept au service de l individu...51 II. De la nécessité de s inscrire dans une démarche de développement durable...53 Fiche 1 : De l engrais pour la Mission Culture!...54 I. Ici, une Mission Culture?...55 Un fonctionnement administratif à renforcer...55 Le choix d un statut administratif Le Groupement d Intérêt Public à Caractère Culturel (GIPCC) L association de Loi La Fondation...56 De nouveaux postes Les réunions de la Pépinière L évaluation de nos actions Un nouveau cadre budgétaire pour les établissements publics Vers une gestion plus efficace Vers une gestion plus démocratique La LOLF et la Mission Culture et Associations Culturelles Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 5

6 Nouveau nom, nouveau lieu...60 L impact d un nouveau nom...60 Le site Pasteur : symbole de la Pépinière...61 Un pôle d ateliers culturels fort...63 Pour une circulation des publics : l espace d exposition...63 Pour une circulation des idées : l espace de convivialité...65 Le jardin : facteur d entrée au site Pasteur...65 II. Pour de nouvelles pousses!...67 Le concept de théâtre de verdure...67 Qu est-ce qu un théâtre de verdure?...67 L équipement culturel d extérieur : un projet souhaité par la présidence.67 Contraintes et opportunités...68 Les contraintes et problématiques d un tel projet...68 Le site : entre patrimoine protégé et modernité Utilisation tout au long de l année : contraintes techniques et budgétaires Se démarquer des équipements présents sur son territoire Contre l équilibre de l offre culturelle avec le site Agroparc Fonctionnement Opportunités du projet Un marquage visuel et mémoriel pour faire la Pépinière des Cultures.. 71 «Cultivons notre jardin» au théâtre de verdure Le théâtre de verdure comme tremplin du développement durable Le théâtre sur le site Sainte Marthe Un nom marquant l identité et l originalité du théâtre de verdure...72 Pistes pour la réalisation...73 Nos collaborateurs Le choix de la faisabilité immédiate et de l adaptabilité harmonieuse au site Les partenaires...88 Les partenaires culturels : pour une programmation diverse et originale 88 Financements et aides à la réalisation du projet...90 III. Explorer un territoire riche...93 Le Bon Plan(t)...93 Présentation de la programmation...93 Les outils de communication...94 Des actions nationales à saisir...95 Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 6

7 Fiche 2 : Faire pousser des envies et des personnalités...97 I. Renforcer et développer les espaces de création : de nouveaux ateliers...98 Présentation des ateliers...98 Mise en œuvre et budget...98 Atelier vidéo Atelier graphisme II. Susciter des prises de paroles : TerrO Présentation de TerrO Modalités d un partenariat Mise en œuvre III. Encourager la fréquentation culturelle Présentation de «Graines de culture» L offre existante Un sujet récurrent Les apports de «Graines de culture» Devenir partenaires d artistes Etre spectateur associé Mise en œuvre Acquérir «Graines de culture» Acheter une place La mise en valeur de «Graines de culture» : un événement phare Les moyens proposés Moyens humains Moyens techniques Fiche 3 : Explorer le champ des nouvelles technologies Présentation des propositions115 Mise en œuvre 117 Fiche 4 : Présentation des budgets I. Explication de la stratégie budgétaire appliquée Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 7

8 L UAPV Les partenaires institutionnels Le mécénat La régie des recettes II. Budgets prévisionnels de fonctionnement, de masse salariale et d investissements PARTIE III : Une communication atypique I. Marquer les esprits par une action symbolique Avant l inauguration de la Pépinière des Cultures L inauguration de la Pépinière des Cultures Focus sur le label «Pépinière des Cultures» Après l inauguration de la Pépinière des Cultures II. Déclinaison du «saut créatif» à l ensemble de la communication Déclinaison au sein des projets Le Bon Plan(t) Graines de culture Déclinaison en produits dérivés Les badges Les tasses Les T-shirts Conclusion Bibliographie Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 8

9 Résumé En réponse à l'appel d'offre de l'université d'avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV), le bureau d'études la Fourmilière propose un projet de développement et de restructuration de la Mission Culture et Associations Culturelles qui prend en compte les besoins actuels. La situation géographique et structurelle de l UAPV est tant porteuse d opportunités que de difficultés. Implantée dans un territoire qui a fait de la culture un de ses atouts majeurs, elle se trouve dans une position centrale stratégique, au carrefour de la région PACA et Languedoc-Roussillon, qui disposent toutefois de deux grandes universités desquelles elle doit se démarquer par son identité culturelle. Une seconde particularité réside dans l'éclatement du campus universitaire entre Agroparc et le centre-ville qui centralise une majorité des activités. La Mission Culture, quant à elle, possède un grand nombre de potentialités qui sont loin d être toutes exploitées. C'est dans ce territoire complexe que prendra place la nouvelle Mission Culture sous le nom de Pépinière des Cultures, autour du concept "Cultivons notre jardin", selon la philosophie développée par Voltaire dans Candide. En jouant sur la polysémie du mot culture, la Pépinière des Cultures souhaite fédérer l'ensemble de la communauté universitaire autour des notions d'enrichissement personnel, de diversité des pratiques culturelles et de développement durable. Ce projet se développe autour de trois grands axes d'action. Dans un soucis de visibilité, il est nécessaire d attribuer une place centrale à la Mission Culture par l'investissement d une partie du site Pasteur lors du déménagement de l UFR Sciences prévu en Cet espace deviendra le symbole de la Mission Culture rebaptisée et un espace dédié aux pratiques artistiques amateurs. Pour explorer le territoire local et national plusieurs événements seront initiés, comme le "Bon Plan(t)" qui accueillera les nouveaux étudiants en début d'année ou encore l'inscription dans les actions nationales (Journées du patrimoine, Printemps des poètes..). Dans cette perspective des liens solides seront tissés avec les collectivités et les structures culturelles locales. Pour faire pousser les envies de tous, la Pépinière des Cultures va développer les pratiques artistiques et culturelles pour permettre à la communauté universitaire de prendre la parole et d entrer dans un processus actif de création. Les ateliers en sont un outil privilégié : deux nouveaux seront donc initiés autour de la vidéo et du graphisme. Il est important de créer mais aussi de penser et de se rencontrer : le nouveau café culturel "TerrO" en sera l'occasion. Enfin pour attiser la curiosité et la découverte culturelle, la nouvelle Mission Culture va créer un «pass culture» alternatif "Graines de culture" qui facilitera l accès des membres de la communauté universitaire à la culture à travers des Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 9

10 actions de médiation, de sensibilisation et d information. À l'initiative de la Pepinière des Cultures, un théâtre de verdure respectueux de l'environnement verra le jour dans les jardins du site Sainte-Marthe et accueillera aussi bien les représentations des ateliers culturels, des associations étudiantes que d artistes professionnels de toute provenance. Enfin, il s'agira d'explorer le champ des nouvelles technologies, notamment des arts numériques, grâce à la participation active dans la création d'une médiathèque sur le site d'agroparc, qui disposera d'une salle d'écoute et d'une plate-forme virtuelle de prêt musical. La Pépinière des Cultures constitue donc un projet original qui souhaite permettre à l ensemble de la communauté universitaire de s épanouir à travers une culture fédératrice, répondant au souhait de faire d'avignon "Un rêve que nous faisons tous ensemble". Dans cette perspective il est important de développer la communication de la mission qui doit être visible et affirmer son identité au sein de l'uapv et sur son territoire. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 10

11 Summary In response to the bid of the Mission Culture of the Avignon and Pays de Vaucluse University concerning its development and its restructuring, La Fourmilière research department proposes a project which takes into account the current needs. Due to its position and its structuring, Avignon University possesses several opportunities and difficulties. In fact, it is situated in a region, well known for its cultural assets, and it is strategically located at the junction of the Provence Alpes Côtes d'azur and Languedoc Roussillon regions which have however two large universities at their disposal. Avignon University must distinguish itself by its own cultural strength from these two opponents. It can also be identified by its campus that is divided into two areas: one in town, centralizing these activities, and Agroparc located in the suburb. Concerning the Mission Culture resources, these latter remain far from being fully utilized. This complex territory that is full of potential will be the future home of the Mission Culture which will be identified under a new and more attractive name : the Pépinière des Cultures based on the Voltaire motto : "Cultivons notre jardin" referring to his book Candide. With this motto, the Pépinières des Cultures plays on the different meanings of Culture hoping to link all the members of the University around the notion of personal enrichment, various cultural practices and lasting development. This ambitious project is built around three large phases. At first, it is necessary to give a central position to the Mission Culture by using a part of the building located in the "site Pasteur" area when the UFR Sciences offices will be moved in This place will become a symbol for the Mission Culture renamed and also a specific place for amateur artistic practices. To take advantage of the local and national territory, a large variety of events such as the "Bon plan(t)" day which will welcome the new members of the University in October and the investment in national events (Journées du patrimoine, Printemps des poètes...) will be organised by the Pépinières des Cultures. Thus, strong exchanges will be created with the local cultural organisations. Moreover, The Pépinière wants to develop the cultural and artistic practices to give to the members of the University opportunities to speak loudly and enter in an active creative process. Above all the cultural classes that already exist, two new one will be created working on video and graphic design. More than simply creating, it is also important to think and meet together : the cultural café "TerrO" will be the perfect place to accomplish this. Another idea of the Pépinière is to create a cultural card called "Graines de Culture" to feed curiosity and promote cultural experimentation. This pass will Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 11

12 give a better access to cultural activities by delivering information, advices and awareness programs to the members of the University. Thanks to a Mission Culture wish, an environmentally friendly theatre will be built in the Ste Marthe's garden. The open air theatre will welcome shows done by cultural classes as well as student associations or professional artists and events. Finally, the Pépinière des Cultures acknowledges the importance of technology exploration highlighting the numerical arts. Through the creation of a multimedia library in the Agroparc area members of the University will find a listening room and be able to borrow music tracks. The Pépinières des Cultures represents an original project that wishes to link together various ways of experiencing culture in the University and to fulfil the aspirations of Avignon: "a dream we make together". This success cannot be realized without effectively promoting the Pépinière des Cultures as a clearly visible identity in the University and its surrounding territory. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 12

13 Introduction L Université d Avignon et des Pays de Vaucluse a lancé en septembre 2007 un appel d offres 1 concernant la structuration et le développement de sa Mission Culture. Cet appel d offres intervient alors que l université vient de se doter d une nouvelle équipe présidentielle et se trouve donc dans une phase dynamique de réflexion sur ses missions et ses objectifs, engendrant de nouveaux projets. Pour notre bureau d études, La Fourmilière, c est une occasion de mettre en place un projet d envergure autour des notions de culture et de démocratie culturelle, et ainsi d envisager la complexité des publics de la culture. La volonté d inscrire la culture dans le projet d une université est récente et d autant plus primordiale dans une ville comme Avignon. Cependant, la reconnaissance d Avignon comme ville culturelle est à double tranchant car il s agit là de travailler au plus près des attentes d une institution particulière, et d un public varié. Dans cet appel d offre, la référence à Jean Vilar est forte et suppose d ores et déjà l âme d une Mission Culture en harmonie avec son contexte historique et culturel. De plus, le contexte universitaire est un terrain en friche sur le plan culturel mais peut cependant se prêter à toutes les expériences et toutes les découvertes. Lieu de la construction des savoirs et des individus par excellence, elle laisse la place à tous les imaginaires. Regroupant des personnes de tous les milieux sociaux, de tous les âges et de toutes cultures, elle semble ne pas pouvoir instaurer une unité malgré ces différences. Pourtant, elle tient un rôle important dans la construction des individus, ce qui représente un véritable enjeu social et culturel. Pour comprendre au mieux la complexité de cette institution qu est l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse, de son territoire, de ses enjeux et de la place accordée à la politique culturelle de l établissement, nous présenterons ici les résultats de notre audit, qui s articule autour de la question suivante : dans quelle mesure la Mission Culture peut-elle transmettre un goût partagé pour des pratiques artistiques et culturelles à une entité divisée et diverse? Nous en dégagerons ainsi les enjeux qui en découlent afin de mieux cerner les potentialités et les problèmes que révèle une telle structure. Puis, nous établirons une politique culturelle adaptée, des propositions de projets à mettre en œuvre ainsi que des pistes de réflexion pour l avenir. 1 Cf. Annexe 1 : Appel d offres et cahier des charges du projet de Structuration et de Développement de la Mission Culture de l UAPV Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 13

14 Ayant pris connaissance du cahier des charges de ce projet, La Fourmilière vous propose ainsi ses compétences. Notre bureau d études est composé d une équipe 1 jeune et dynamique disposant d une solide expérience dans le montage de projets culturels et plus particulièrement dans le spectacle vivant, le cinéma et le patrimoine. Réunissant une pluralité de savoir-faire à la fois riches et complémentaires, La Fourmilière est constituée d une chef de projet, Cléa Duport, d une administratrice, Julie Delcomminette, d une chargée de développement et relations partenariales, Audrey Impedovo, d une historienne et conseillère en patrimoine, Elen Gouzien, d une sociologue de la culture, Marina Esnault, d une chargée de communication, Sophie Fougerouse et d une conceptrice multimédia, Joanna Chevenne. Bureau d études La Fourmilière - Formation en Stratégies du Développement Culturel, - Expérience dans le domaine de la mise en place de projets culturels, - Connaissance du fonctionnement de l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse, - Expérience du travail en réseau, mobilisation et implication de partenaires sur le territoire avignonnais, - Dynamisme et force de propositions, - Aisance relationnelle, - Sens du travail en équipe, - Spécialisation dans les problématiques culturelles. Cléa Duport Chef de projet - Diplômée en publicité, - Conception et coordination de projets opérationnels et de manifestations culturelles, - Expérience et méthodologie en conduite de groupes de travail collaboratifs, - Compétences en communication, valorisation et diffusion de l information, - Sens de l autonomie et de l organisation, polyvalence, - Spécialiste du cinéma. Julie Delcomminette Administratrice Audrey Impedovo Chargée de développement et des relations partenariales Pôle administratif - Bonnes connaissances en comptabilité et administration appliquées au secteur culturel, - Connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales, - Bonne maîtrise des outils informatiques, - Qualités d analyse, d organisation, - Spécialiste du théâtre et du cinéma. - Bonnes connaissances en administration territoriale et en comptabilité publique, - Connaissance des réseaux culturels et artistiques locaux, - Bonne maîtrise des outils informatiques et de communication, - Autonomie, polyvalence, - Spécialiste de la danse et de la littérature contemporaines. 1 Cf. Annexe 2 : Curriculum-vitae de l équipe de La Fourmiliere Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 14

15 Elen Gouzien Historienne et conseillère en patrimoine Marina Esnault Sociologue de la culture Pôle scientifique - Diplômée en histoire et valorisation du patrimoine économique et culturel, - Expérience de l'animation et de l'encadrement de groupes, - Rigueur dans les tâches administratives et scientifiques, - Esprit de synthèse et d'analyse, - Spécialiste de la sauvegarde du patrimoine et de la musique. - Diplômée en information et communication spécialité presse, - Appréhension du fonctionnement des instances publiques liées à la culture et à l éducation, - Maîtrise de la méthodologie de projets et de l écrit professionnel liée à une étude sociologique, - Polyvalence, sens de l écoute, - Spécialiste du cinéma et de la musique. Sophie Fougerouse Chargée de communication Joanna Chevenne Conceptrice multimédia Pôle communication - Diplômée en publicité, - Connaissance des médias nationaux et locaux, - Maîtrise des outils informatiques adaptés à la communication, - Maîtrise des techniques rédactionnelles de l'écrit et des documents de communication, - Sens de l initiative, polyvalence, - Spécialiste du spectacle vivant. - Diplômée en lettres et histoire, - Maîtrise des outils informatiques adaptés à la communication, - Maîtrise des techniques rédactionnelles de l'écrit et des documents de communication, - Connaissance des matériaux audiovisuels liés à l image et au son, - Aptitude à l'organisation et à l adaptation, - Spécialiste du théâtre et du patrimoine. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 15

16 PARTIE I L Université d Avignon et des Pays de Vaucluse : situation, enjeux et projets I. L Université comme champ d actions 1.1. Le cadre d intervention : l Université Notre projet s inscrit dans le cadre particulier d un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel : l Université. Ce statut est défini par la loi Faure, votée le 12 novembre 1968, qui donne une première autonomie à l Université, celle de définir son projet d établissement. L Université est aujourd hui le pôle majeur de l enseignement supérieur, passerelle vers le monde professionnel, qui concerne 63 % des étudiants inscrits dans l enseignement supérieur français Un cadre d intervention en pleine mutation Après les dernières évolutions liées à l augmentation des publics de l Université depuis 1968, ou encore à l instauration du système LMD (Licence Master Doctorat), l Université est aujourd hui dans une nouvelle phase de transition, amorcée par la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités. Dans le cadre de cette loi, il s agit de lui donner un lien plus prégnant avec le monde économique, au travers de différentes mesures qui ont pour objectif de dynamiser l Université et de la rendre plus efficace, tout en respectant de ses fondements démocratiques. La principale mesure concerne l autonomie qui est donnée à ces structures. Elles disposeront ainsi d un budget global et de responsabilités plus importantes en matière de recrutement des personnels, pour répondre de façon réactive aux différents besoins. Le budget global et la gestion des ressources humaines seront ainsi délégués à l Université d ici janvier 2009 pour trente d entre elles, dont celle d Avignon. Une nouvelle organisation sera également mise en place d ici un an, dans l objectif de s ouvrir vers l extérieur. Le conseil d administration devra par exemple accueillir des personnalités extérieures, venues notamment du monde de l entreprise. Dans cet objectif d autonomie, il est par ailleurs souhaité que l Université renforce ses partenariats avec l environnement économique et diversifie ses ressources financières. Le mécénat sera ainsi 1 Source : Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 16

17 encouragé, grâce à l assouplissement ou à l extension de plusieurs régimes de réduction fiscale. Enfin, l autonomie peut passer par le transfert vers l Université de la gestion, en pleine propriété, des biens mobiliers ou immobiliers dont elle dispose, et qui étaient auparavant sous la gestion de l Etat. Un contrat pluriannuel entre l Etat et l Université viendra sceller les orientations stratégiques choisies. Construit comme un instrument de gestion, il permettra de réaliser une évaluation des objectifs a posteriori. Les statistiques de réussite aux diplômes, de poursuite d études et d insertion professionnelle des étudiants seront publiées, ainsi que le nombre et la qualité des stages effectués. Cette loi fait entrer l Université dans une nouvelle forme de gestion et dans de nouveaux rapports à son environnement. C est donc un facteur déterminant, qui sera à prendre en compte dans le projet de structuration de la Mission Culture, que nous proposerons Histoire de l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse Travailler sur l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) nécessite de connaître son histoire, afin d en saisir toute la dimension symbolique et l imaginaire qui y sont associés Un patrimoine historique fort C est le 1 er juillet 1303 que le Pape Boniface VIII et Charles II d'anjou, Roi de Sicile, de Jérusalem et Comte de Provence fondent l Université d Avignon. Leurs premières missions se résument dans l organisation et la protection des écoles de droit florissant à Avignon au XIIIe siècle. Les Papes transforment ces écoles en Université dans laquelle trois disciplines sont enseignées : les arts libéraux, la médecine et le droit civil & canonique, fer de lance de cette nouvelle Université. Avignon étant sous l autorité des Papes, il s agit à l époque de concurrencer la création de la Sorbonne à Paris que l on juge trop proche du pouvoir royal. Dès sa création, l'université, mise sous la tutelle de l'évêque d'avignon, connaît une forte rivalité avec les établissements d'aix-en-provence et de Montpellier. Cependant, cette concurrence ne l empêche pas de se développer jusqu à accueillir étudiants et de prospérer jusqu au retour des Papes à Rome. Après cela, ne pouvant faire face aux jésuites et aux séminaires, elle s'aligne sur les autres Facultés du royaume dont elle adopte les édits et les règlements en Comme six autres Universités, celle d'avignon fût supprimée par décret en 1793 après l annexion de la ville, désertée par les Papes, à la France lors de la Révolution française Une seconde vie pour l UAPV La vie universitaire est rétablie par le Conseil Général, les Collectivités locales et la Mairie en Ces institutions souhaitent que l Université d Avignon ne perde pas de vue sa vocation Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 17

18 territoriale et offre un service de proximité. Au départ, il s'agit simplement de désengorger l'université d'aix-en-provence en créant une antenne universitaire à Avignon composée en premier lieu d'un Centre d'enseignement Supérieur Scientifique puis d'un Centre d'enseignement Supérieur Littéraire. Mais peu à peu d'autres enseignements trouvent leur place dans la ville et le 17 juillet 1984, elle redevient une Université de plein exercice sous le nom d Université d Avignon et des Pays de Vaucluse. Cependant, un problème persiste : les enseignements sont dispensés dans de nombreux lieux allant jusqu'à treize établissements différents. C'est ainsi que la Mairie et le Conseil Général décident, avec le souci de continuer à inscrire l'université dans un projet de développement de la ville, d'implanter et de regrouper l'université dans un quartier sinistré, situé intra-muros, afin de le redynamiser. Précisons que cette solution sera envisagée après avoir étudié la possibilité de créer un seul et unique campus sur le site d Agroparc. Derrière ce projet de rassemblement se cache un objectif plus complexe. Celui-ci permettrait en rassemblant les campus d'avignon, Nîmes et Arles, de créer l'université du Grand Delta et de concurrencer les Universités de Montpellier et d Aix-Marseille avec qui les rivalités n'ont cessé d'exister. Cette Université jouerait sur l'atout de la pluridisciplinarité à l'instar de l'université d'avignon qui en fait déjà son cheval de bataille. Ce projet étant en cours de construction, nous ne le citons ici qu à titre indicatif. En novembre 1994 est posée la première pierre du site Sainte-Marthe prenant place au Centre-ville d'avignon dans l'ancien hôpital éponyme chargé d histoire aux yeux des avignonnais : m² de bâtiments, cours et jardins vont accueillir quatre Unités de Formation et de Recherche. La réhabilitation du site donne une place importante à l'espace jardin et met en relation le patrimoine du passé avec l'architecture moderne en construisant un nouveau bâtiment accueillant des lieux communs de vie, tels que la bibliothèque et le restaurant universitaire. Jacques Chirac dira en référence à la confrontation de ces deux types d'architecture, le jour de l'inauguration du site : «Avenir que vous avez voulu enraciné dans le passé». Sachant cela, nous comprenons aisément qu'un des deux thèmes définissant la «nouvelle Université d'avignon» soit le suivant «Culture et Patrimoine» et que celui-ci soit représenté par le campus centre-ville dont le bâtiment principal et son parc sont classés «Monument de France», alors que le second thème «Agrosciences» transparaît dans le site Agroparc qui lui est destiné. Aujourd hui, nous constatons que les Avignonnais parlent encore de «Sainte-Marthe» alors que l Université, institution laïque, revendique ce statut en arborant le nom d Université d Avignon et des Pays de Vaucluse. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 18

19 1.1.3 Présentation du fonctionnement et de l organisation de l UAPV Présentation structurelle 1 L UAPV fonctionne à l instar des autres universités françaises, sur le modèle suivant : un président élu pour cinq ans par les trois conseils (administratif, scientifique et de vie étudiante), qui représentent les trois corps présents au sein de l établissement (personnel IATOS 2, enseignantschercheurs et étudiants) ainsi que des personnes clefs pour le fonctionnement et le développement de l Université. Les trois conseils, dont les missions sont développées ci-après, ont un rôle primordial dans le fonctionnement de l Université notamment le conseil d administration qui doit approuver les accords et les conventions que le président décide de signer. Elu durant l été 2007, le président actuel est Emmanuel Ethis, sociologue du cinéma et de la culture, ancien vice-président de l UAPV et enseignant-chercheur au Laboratoire Culture et Communication > Le conseil d administration Frédéric Monnier a pris ses fonctions à la tête du conseil d administration (C.A.) après l élection du nouveau président, en août La loi sur l autonomie des universités réduit le nombre de membres du conseil d administration à vingt-sept personnes. Cette entité composée des trois corps accueille également des personnalités extérieures dont la place dans la société et le territoire est jugée stratégique pour l université (représentants des collectivités territoriales, entrepreneurs, syndicats, responsables culturels, ). Selon le souhait du président, le conseil d administration accueille le nombre maximal d étudiants autorisé. Ce choix relève d une volonté de leur donner la parole. Par ailleurs, la présence de Jacques Tephany, directeur de la Maison Jean Vilar, au sein du C.A. montre le lien prégnant que l université veut entretenir avec le monde culturel. Il en va de même pour les personnalités extérieures, présentées comme des partenaires associés. Le C.A. joue un rôle essentiel dans la politique d établissement puisqu il est chargé de son élaboration. De plus, il vote le budget et garde un œil avisé sur les comptes. C est lui qui répartit les emplois au sein de l Université. Le conseil d administration doit également valider les propositions faites par les deux autres conseils qui sont moins autonomes dans leurs décisions. > Le conseil scientifique Le Conseil Scientifique, représenté par Philippe Michelon, traite des questions scientifiques concernant l UAPV, de la politique scientifique à mettre en œuvre et de tout ce qui concerne les 1 Cf. Annexe 3 : Organigramme de l UAPV 2 Ingénieurs, Administratifs, Techniciens, Ouvriers de Service. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 19

20 recherches et le contenu des enseignements. Il attribut les moyens consacrés à la recherche du point de vue des ressources humaines et de la répartition des crédits bien que certains soient déjà fléchés par le ministère. En outre, il est responsable des liens avec les chercheurs qui n appartiennent pas à l UAPV et de la toute nouvelle Maison de la Recherche. > Le conseil de la vie étudiante Ce troisième conseil présidé par Samuel Priso-Esawe est composé de trente membres dont le chargé de Mission Culture et Associations Culturelles. Il propose au conseil d administration différentes orientations concernant les formations (l offre, l accès, le financement, les examens et les diplômes), la vie étudiante qui a pour objet d une part l accompagnement des étudiants dans leurs démarches administratives et sociales, dans l exercice de leurs droits ainsi que dans leurs loisirs, et d autre part, leur futur puisqu il se préoccupe de leur intégration professionnelle. Les services centraux et communs sont destinés à faire fonctionner l établissement public d'enseignement supérieur et de recherche. Les premiers répondent du président et des conseils contrairement aux seconds dont le nom indique qu ils sont communs aux différentes composantes. Chaque université décide de manière plus ou moins encadrée de l organisation des différents services. L UAPV a choisi de fonctionner avec sept services centraux qui assurent son fonctionnement administratif et technique (ex. le service financier, celui du personnel, de l hygiène et de la sécurité ou encore de la recherche et de la valorisation) et le même nombre de services communs représentant une force de proposition tournée vers les étudiants (ex. le service des relations internationales, celui de la documentation, de l information et de l orientation ou encore le service universitaire des activités physiques et sportives (SUAPS)). L enseignement et la recherche, qui sont les fondements de toute université, s organisent quant à eux autour de composantes, qui réunissent à Avignon, quatre Unités de Fonctionnement et de Recherche (UFR) : - Lettres et Sciences Humaines, - Sciences Exactes et Science de la Nature, - Sciences et Langages Appliqués, - Sciences Juridiques, Politiques et Economiques. Ces composantes sont elles-mêmes subdivisées en départements, un Institut Universitaire de Technologies (IUT), un Institut Universitaire Professionnalisé spécialisé dans le Génie Mathématique et Informatique (IUP GMI) ainsi que des laboratoires. Structuration et développement de la Mission Culture de l UAPV 20

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

PRÉSENTATION ÉTUDIANTS EN FORMATION INITIALE ENSEIGNANTS ET INTERVENANTS DOCTORANTS. Coursives et hall 1 ENSAM / 3 Mars 2015 / photo Virginie Duclos

PRÉSENTATION ÉTUDIANTS EN FORMATION INITIALE ENSEIGNANTS ET INTERVENANTS DOCTORANTS. Coursives et hall 1 ENSAM / 3 Mars 2015 / photo Virginie Duclos 1000 ÉTUDIANTS 850 EN FORMATION INITIALE PRÉSENTATION Coursives et hall 1 ENSAM / 3 Mars 2015 / photo Virginie Duclos L École Nationale Supérieure d Architecture de Montpellier fait partie du réseau des

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Licence professionnelle Entrepreneuriat

Licence professionnelle Entrepreneuriat Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Entrepreneuriat Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

2015 1 sommaire 2 3 »»»»» 4 5 6 7 8 Total Réseau 96 membres 385 000 000 CA 2 800 emplois 9 10 11 12 13 Valorisation Pédagogique des Métiers du Patrimoine 5 eme édition en sept. 2014- mai 2015 6 professionnels

Plus en détail

>>> BIENVENUE A L UNIVERSITE D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE

>>> BIENVENUE A L UNIVERSITE D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE >>> BIENVENUE A L UNIVERSITE D AVIGNON ET DES PAYS DE VAUCLUSE SCUIO-IP 2013-2014 L Université d Avignon et des Pays de Vaucluse, c est plus de 300 enseignants - chercheurs et 200 personnels d administration

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) LICENCE Sciences Humaines et Sociales mention CULTURE ET PATRIMOINES, Spécialité TOURISME ; Spécialité METIERS DU LIVRE ET MULTIMEDIA

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Administration Economique et Sociale

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine

DOSSIER DE PRESSE. www.dauphine.fr. Mercredi 4 juin 2013 Direction de la communication de l Université Paris-Dauphine DOSSIER DE PRESSE www.dauphine.fr 1 Présentation de l Université Paris-Dauphine L Université Paris-Dauphine est un grand établissement d enseignement supérieur exerçant des activités de formation (initiale

Plus en détail

Dossier de presse Université de Lille

Dossier de presse Université de Lille Dossier de presse Université de Lille 14 octobre 2013 Présentation de la stratégie politique globale Le projet Université de Lille correspond à une démarche de rapprochement des trois universités lilloises

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES

MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES MASTER MENTION COMMUNICATION ET CULTURE PARCOURS DYNAMIQUES CULTURELLES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et Communication Mention : Information, communication Spécialité

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER. PRES Université européenne de Bretagne. Définition de fonction. www.ueb.

SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER. PRES Université européenne de Bretagne. Définition de fonction. www.ueb. Définition de fonction SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER PRES Université européenne de Bretagne 5, bd Laënnec 35 000 RENNES www.ueb.eu 1 I Le PRES Université européenne de Bretagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Médiation culturelle de l Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

L Université de Strasbourg en chiffres

L Université de Strasbourg en chiffres L Université de Strasbourg en chiffres 46 627 étudiants dont 6 178 nouveaux bacheliers 2 778 enseignants et enseignants-chercheurs 2 033 personnels des bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens,

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social?

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social? Septembre 2007 Qu est-ce qu un animateur en centre social? INTRODUCTION Qu est-ce qu un animateur en centre social? Emplois repères majoritaires En juillet 2007, l Observatoire a réalisé une synthèse des

Plus en détail

STATUTS adoptés par le Conseil de Faculté du 29/1//2015 et le Conseil d'administration du 5/2/2015

STATUTS adoptés par le Conseil de Faculté du 29/1//2015 et le Conseil d'administration du 5/2/2015 UFR LETTRES ET SCIENCES HUMAINES STATUTS adoptés par le Conseil de Faculté du 29/1//2015 et le Conseil d'administration du 5/2/2015 Vu le Code de l Education, et notamment ses articles L 713-1, L 713-3,

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Discipline Histoire de l art Finalité : Recherche et Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique Approuvés par le Conseil du Département de Master Informatique le 17 juin 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant

Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant Département de formation Licence de Sciences et Technologies Mention Sciences du Vivant STATUTS DU DEPARTEMENT DE FORMATION DE LA LICENCE MENTION SCIENCES DE LA VIE Vu le Code de l Education Vu les statuts

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE

PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 ELEMENTS DE CONTEXTE PROGRAMMATION CULTURELLE 2014 RÉSEAU DES ALLIANCES FRANCAISES EN CHINE : ELEMENTS DE CONTEXTE OBJECTIFS Ce document a pour objectif de structurer la programmation culturelle du réseau des Alliances françaises

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique

Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Pôle lettres et arts Secteur musique et sciences de la musique Master 2 Professionnel «Production et diffusion musicale» Nouvelle formation 2013/2014 Le master 2 production et diffusion musicale est une

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1)

COMPTE-RENDU DU 29-03-2013. A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) 1 COMPTE-RENDU DU 29-03-2013 A LA RENCONTRE DES UNIVERSITES PARISIENNES : Panthéon-Sorbonne (paris 1) Dispositifs généraux de licence à Paris 1 Panthéon-Sorbonne M. Boutry, président 51 000 inscrits sur

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

L Enseignement Supérieur

L Enseignement Supérieur L Enseignement Supérieur SUP Un tremplin pour votre avenir CAMBRAI L évolution des études supérieures s inscrit dans la stratégie européenne du L.M.D (Licence, Master, Doctorat). Le lycée LA SAGESSE a

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire Monde Contemporain Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés du master «Histoire

Plus en détail

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES"

MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES MASTER D'INSTITUT D'ÉTUDES POLITIQUES "MANAGEMENT DE PROJETS CULTURELS ET DÉVELOPPEMENT DES TERRITOIRES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme visé : Diplôme d'institut d'études politiques Majeure : Management

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE. SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure Novembre 2008 SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES Mission, mandat, structure I MISSION Le Service des bibliothèques

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général

Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Administrateur Autre appellation : directeur administratif délégué général Missions : Fiche Métiers et formation - Gestion administrative et financière Responsabilité de l exécution du budget et du plan

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ

CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ CAHIER DES CHARGES POUR LE RECRUTEMENT DU DIRECTEUR DU CENTRE POMPIDOU-METZ 1- PRESENTATION DE L INSTITUTION Inauguré le 10 mai 2010, le Centre Pompidou-Metz, première décentralisation d un établissement

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009

CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 CHARTE DES BOURSES DU 6 OCTOBRE 2009 MISE A JOUR LE 27 JUIN 2012 CHARTE DES BOURSES DE LA FONDATION PALLADIO Le programme de bourses de la Fondation Palladio, sous l égide de la Fondation de France, vise

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca

APRES LA SECONDE RENTREE 2014. Première et terminale générale & technologique. Centre d Information et d Orientation Casablanca APRES LA SECONDE Première et terminale générale & technologique RENTREE 2014 Centre d Information et d Orientation Casablanca 1 Le nouveau lycée général et technologique L ESPRIT DE LA RÉFORME En classe

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence Lettres parcours Médiation culturelle (L3)

Licence Lettres parcours Médiation culturelle (L3) Type de diplôme Licence Nature Formation diplômante Diplôme national Année post-bac de sortie Bac + 3 Durée des études 3 ans Lieu(x) d'enseignement Créteil - CMC Accessible en Formation initiale Formation

Plus en détail

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014

IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 IUT de Belfort-Montbéliard Challenge Construction Durable 2014 Département Génie Civil Point presse 06/02/2014 La 5e édition du challenge national Construction Durable accueillie à Belfort Les 24 départements

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO

PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO PROJET CRÉATION D UNE ECOLE DOCTORALE DE DROIT DU MOYEN-ORIENT EDDMO I APPROCHE A - Contexte B - État des lieux de la recherche dans les pays de la zone II OBJECTIFS A Objectif général B Objectifs spécifiques

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

INNOVATION & DESIGN THINKING

INNOVATION & DESIGN THINKING 1 INNOVATION & DESIGN THINKING @kedgeds facebook.com/kedgeds DESIGN OUR FUTURES. INVENTER NOS FUTURS. INNOVATION & DESIGN THINKING 3 KEDGE DESIGN SCHOOL LES + DU PARCOURS KEDGE Design School est une École

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales

Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Une université pluridisciplinaire et professionnalisante 12/02/2008 1

Une université pluridisciplinaire et professionnalisante 12/02/2008 1 Une université pluridisciplinaire et professionnalisante 12/02/2008 1 L USTV en chiffres Plus de 10 000 étudiants 500 postes d enseignants dont 264 chercheurs et enseignants-chercheurs 14 laboratoires

Plus en détail

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES

CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES CAHIER DES MISSIONS ET DES CHARGES POUR LES SCÈNES DE MUSIQUES ACTUELLES Préambule La création des lieux de musiques actuelles date des années 70 et 80. Ces premiers lieux ont été portés par des projets

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Statuts de l École Centrale Marseille

Statuts de l École Centrale Marseille Groupe des Écoles Centrales Statuts de l École Centrale Marseille INGÉNIEUR CENTRALIEN Forte culture scientifique et technique, entrepreneur, expert, dirigeant d'entreprise, occupant toutes les fonctions

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Obligatoire (1) Composante Droit - Economie

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail