Contact presse Sylvaine Manuel de Condinguy - MusÄe des Beaux-Arts de Lyon Tel. +33(0) /

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contact presse Sylvaine Manuel de Condinguy - MusÄe des Beaux-Arts de Lyon Tel. +33(0)4 78 38 57 51 / sylvaine.manuel@mairie-lyon."

Transcription

1 Commissariat de l exposition Sylvie Ramond, directeur du musäe des Beaux-Arts de Lyon, conservateur en chef du patrimoine assistäe de Laurence Berthon, attachäe de conservation au musäe des Beaux- Arts de Lyon. Contact presse Sylvaine Manuel de Condinguy - Tel. +33(0) /

2 Picasso, Matisse, Dubuffet, Bacon, Les modernes s exposent au musçe des Beaux-Arts de Lyon SOMMAIRE CommuniquÄ de presse 2 L enrichissement des collections 3 La collection d art moderne du musäe en quelques dates cläs 4 Parcours de l exposition 6 1. HÄritages 2. Autour du fauvisme 3. Avant-garde russe 4. Couleur / abstraction 5. Espace / couleur 6. Cubisme(s) 7. Autour d Albert Gleizes 8. Fernand LÄger 9. Georges Braque / Henri Laurens 10. Pablo Picasso 11. Henri Matisse 12. Retour Ç la figuration 13. Georges Rouault 14. LumiÉre 15. SurrÄalisme(s) 16. Trauma 17. Au-delÇ des apparences 18. Non-figuration 19. MatiÉre 20. SpatialitÄ 21. Noir / signe 22. Jean Dubuffet 23. Primitivismes 24. AnimalitÄ 25. Figuration narrative Œuvres exposåes 18 Autour de l exposition La Collection d art contemporain SociÄtÄ GÄnÄrale, œuvres choisies 26 Autour du Bois GravÄ Lyonnais, exposition dossier 27 Visites commentäes, Regards approfondis, Cycle de confärences sur le jazz, la littärature et le cinäma, Nocturnes dans l exposition 30 Informations pratiques 31 Prochaines expositions au musäe des Beaux-Arts de Lyon 32 1

3 Picasso, Matisse, Dubuffet, Bacon, Les modernes s exposent au musçe des Beaux-Arts de Lyon COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le musäe des Beaux-Arts conserve une trés riche collection d œuvres du 20 e siécle. En octobre, la collection sera präsentäe au public dans les salles d expositions temporaires et complätäe par des pröts extärieurs. PrÉs de 180 œuvres tämoigneront des grands mouvements artistiques du 20 e siécle. Certaines piéces, mäconnues du public, longtemps conserväes dans les räserves, seront visibles. La collection d'œuvres modernes du musäe des Beaux-Arts de Lyon illustre la plupart des grands mouvements de l art moderne. Le fauvisme (Dufy, Marinot, Marquet) et les avantgardes russe et allemande (Gontcharova, Larionov, Jawlensky) präcédent un ensemble particuliérement repräsentatif du cubisme (Gleizes, La Fresnaye, Hayden, Survage) räunis autour du Violon de Braque (1911). D autres artistes sont particuliérement bien repräsentäs tels que Suzanne Valadon, Utrillo, mais aussi Bonnard, Vuillard, Chagall ou Dufy. La figuration räaliste entre les deux guerres forme un autre centre d intäröt de la collection : Picasso avec une särie de natures mortes des annäes 40, dont Le Buffet du Catalan (1943), et Matisse avec Jeune Femme en blanc, fond rouge (1946) occupent une place de choix. L abstraction franåaise non gçomçtrique des annçes 50 et 60, quant É elle, est illustrçe par Bazaine, Manessier, Le Moal, Bryen, Geer et Bram van Velde, ainsi que Maria Helena Vieira da Silva et de StaÑl. Premier tableau de l artiste É avoir ÇtÇ acquis par un musçe franåais, le Paysage Blond de Dubuffet (1952) fait Ächo aux compositions abstraites d Atlan, DebrÄ et TÇpies. Cette nouvelle präsentation du fonds d art moderne du musäe permet aussi de däcouvrir des figures essentielles restäes en marge de ces courants. Le legs exceptionnel de l actrice Jacqueline Delubac, en 1997, a fait entrer au musäe un ensemble d œuvres de Braque, LÄger, Dufy, Fautrier, Hartung, Lam, Brauner, Dubuffet, Bacon qui constituent däsormais le noyau phare de cette collection. Au sein de cette donation domine la Femme assise sur la plage (1937) de Picasso. Depuis, mentionnons le legs d AndrÄ Dubois, qui enrichit en 2005 la section du cubisme. Cet accrochage sera complätä par des pröts de fondations (Dubuffet, Hartung), de la collection de la SociÄtÄ GÄnÄrale, de galeries (galerie Louis CarrÄ, galerie Louise Leiris), de familles d artistes (BissiÉre, Lardera et Germaine Richier) et de collectionneurs particuliers (Atlan, Rebeyrolle). L action des conservateurs, des critiques et des galeristes, Ç Lyon, a permis au musäe d Ötre une institution majeure en France, pour l art du 20 e siécle. Cette nouvelle präsentation est, Ç la fois, un hommage Ç ces passions et un bilan des politiques d acquisition successives rendues possibles gráce Ç l engagement de la Ville de Lyon, de la RÄgion Rhàne-Alpes, de l Etat ainsi que des mäcénes. Durant l exposition, des travaux de räamänagement sont programmäs dans les espaces d exposition permanente que les œuvres regagneront dés le printemps

4 Picasso, Matisse, Dubuffet, Bacon, Les modernes s exposent au musçe des Beaux-Arts de Lyon L ENRICHISSEMENT DES COLLECTIONS L achat L achat est le mode le plus frçquent d enrichissement des collections d un musçe. Il est rendu possible gröce au budget annuel allouç par la Ville de Lyon, aux subventions de l Ütat, de la RÇgion Rháne-Alpes (dans le cadre du fonds rçgional d acquisition des musçes), et au concours d entreprises ou de particuliers. La loi du 1 er aoât 2003 a permis le däveloppement du mäcänat en faisant bänäficier le donateur d une däfiscalisation accrue. Le don Pour le musäe des Beaux-Arts de Lyon, cette source d enrichissement des collections domine ces derniéres annäes. Le don permet Ç un Ätablissement public de faire l acquisition de biens priväs. Il provient de particuliers, d artistes eux-mömes ou de leur famille. Le legs ä la diffärence du don effectuä du vivant du donateur, le legs, inscrit dans le testament de celui-ci, ne prend effet qu Ç son däcés. En 1998, le legs de Jacqueline Delubac a permis d enrichir de maniére exceptionnelle la collection d art moderne du musäe par des œuvres de Monet, Manet, Renoir, Bonnard, Picasso, LÄger, Fautrier, Bacon... Le däpåt Il offre au musçe la possibilitç d accueillir pour une durçe dçterminçe une œuvre appartenant É une autre institution ou É un collectionneur afin de renforcer la cohçrence des collections. La dation Le dispositif de la dation permet aux contribuables de rägler certains impàts (droits de donation, de succession et de partage, ainsi que l Impàt de SolidaritÄ sur la Fortune) par la remise Ç l ãtat d œuvres d art ou d objets de collection, sous räserve que ceux-ci präsentent un intäröt historique et patrimonial exceptionnel. Inscrites Ç l inventaire d un musäe national, les œuvres ainsi acquises peuvent Ötre ensuite confiäes Ç un musäe de rägion sur demande de celui-ci. Pour notre musäe, l effet positif de cette mesure s est värifiä principalement pour le patrimoine du 20 e siâcle. Ainsi, sont entrçes, par dçpát du MusÇe national d art moderne (Paris), des chefs-d œuvre de Chagall, Manessier, Matisse, Picasso, Maria Helena Vieira da Silva. 3

5 La collection d art moderne du musçe en quelques dates clçs Depuis ses dçbuts Ñ l aube du 19 e siçcle, le musäe des Beaux-Arts de Lyon a toujours ÄtÄ attentif É la cräation de son temps. Constituant au fil des annäes une collection encyclopädique permettant de parcourir l histoire de l art de l antiquitä Ägyptienne É l Äpoque contemporaine, le musäe n a cessä de räunir au 20 e siöcle et jusqu Ñ aujourd hui des œuvres d artistes parmi les plus emblçmatiques de l art moderne. Voici quelques temps forts de cette histoire Premiers achats par le musäe de tableaux impressionnistes : Femme jouant de la guitare (1897) d'auguste Renoir et Mer agitäe Å Çtretat (1883) de Claude Monet Premiers achats effectuäs auprés du sculpteur Auguste Rodin, dont La Tentation de saint Antoine (avant 1900), complätäs par des dons de ce dernier, au nombre desquels La Sphinge, femme sur une colonne (vers 1900) et Figures sur un dauphin (vers 1900) L historien de l art Henri Focillon ( ) devient directeur du musçe. Si, pour les acquisitions, il privilçgie des œuvres du 19 e et du 20 e siécle, il doit cependant renoncer Ç acheter des œuvres impressionnistes, en raison de leur prix trés ÄlevÄ, au profit de toiles de Pierre Bonnard, Ker-Xavier Roussel et ãdouard Vuillard. Acquisition de Nave nave Mahana (1896) de Paul Gauguin, premier tableau de l artiste Ç entrer dans une collection publique franåaise L historien et historien de l art LÇon Rosenthal ( ) est nommç directeur du musçe. Son intçrät pour les arts dçcoratifs le conduit É ouvrir progressivement les collections d'art moderne É ce domaine AprÉs la mort de LÄon Rosenthal, RenÄ Jullian ( ) devient directeur du musäe et le restera jusqu en Son souhait est de permettre au musäe ç d'accomplir aussi sa vocation encyclopädique dans le domaine de l'art contemporain é. Sa politique d acquisition et les expositions qu il programme visent Ç favoriser l appropriation par le public de l'art contemporain ; il cräe Ägalement en 1958 un service Äducatif au sein du musäe L Çcole des Beaux-Arts quitte le Palais Saint-Pierre pour s installer rue Neyret (Lyon 1 er ) Exposition : ç Les grands courants de la peinture contemporaine é Le critique RenÄ Deroudille ( ) devient membre de la commission du musäe, oè il siége jusqu'en 1970, proposant l'achat d'œuvres contemporaines et l'organisation de grandes expositions d'art moderne Exposition ç Picasso é : däbut des grandes expositions monographiques organisäes au musäe des Beaux-Arts de Lyon, qui sont l'occasion d achats ou de dons de la part des artistes ou de leurs proches. Suivront des expositions consacräes notamment Ç Fernand LÄger en 1955, Ç Raoul Dufy en 1957, Ç Ossip Zadkine et Ç Robert et Sonia Delaunay en

6 1954 Le musçe organise l exposition : ã Les peintres tçmoins de leur temps å. LeViolon (1911) de Georges Braque est donnä par le banquier suisse Raoul Laroche en souvenir de son säjour Ç Lyon pendant la guerre, de 1940 Ç L ã affaire Dubuffet å : aprâs de vifs dçbats au sein de la commission du musçe, le Paysage blond (1952) de Jean Dubuffet est achetç par le musçe. C est la premiâre œuvre de l artiste É entrer dans une collection publique franåaise, gröce É l'engagement du critique RenÇ Deroudille et de l'artiste Philippe Dereux Madeleine Rocher-Jauneau succéde Ç RenÄ Jullian Ç la direction du musäe Exposition du ã Groupe TÇmoignage å, fondç en 1936 É l occasion du Salon d Automne de Lyon, qui rçunit plusieurs artistes (Jean Bertholle, Ütienne-Martin, Jean Le Moal, Louis Thomas ) liçs au galeriste lyonnais Marcel Michaud CrÄation au sein du Palais Saint-Pierre d une section d art contemporain qui deviendra le musäe d art contemporain de Lyon Nomination de Philippe Durey Ç la direction du musäe des Beaux-Arts ( ) PremiÉres œuvres attribuåes au musåe en dation : La Corbeille de fruits (1927) et Le Coq (1947) de Marc Chagall Le musçe d art contemporain de Lyon s installe É la CitÇ internationale (Lyon 6 e ) Nouvelle präsentation de la collection d'art moderne, dans l'aile sud-est du Palais Saint-Pierre Ç l'occasion de l'avant-derniére tranche des travaux de ränovation du musäe. Le legs de Jacqueline Delubac ( ) enrichit la collection du musäe de 38 peintures et sculptures, parmi lesquelles quelques-uns des plus grands noms du 20 e siécle qui en Ätaient jusqu'alors absents (Mirê, Fautrier, Brauner, Bacon). D autres œuvres se voient mieux repräsentäs (LÄger, Rouault, Lam, Hartung) ou sensiblement renforcäs (Vuillard, Bonnard, Braque, Dubuffet). L une des œuvres emblämatiques du legs Delubac est la Femme assise sur la plage (1937) de Picasso AprÉs deux ans de recherches au sein du musäe, le peintre Pierre Buraglio (nä en 1939) präsente ses travaux lors de l exposition Avec qui? É propos de qui? Sylvie Ramond est nommäe Ç la direction du musäe, succädant Ç Vincent PomarÉde. Le musäe reåoit le legs d AndrÄ Dubois : 51 œuvres, parmi lesquelles 24 peintures et 27 œuvres graphiques, principalement d Albert Gleizes et de ses disciples DÇbut des prçsentations d artistes contemporains dans la salle 200 du musçe avec ã FrÇdÇric Benrath L intense et l espace å Donation de Franåoise Dupuy-Michaud de 34 œuvres des artistes exposäs par son pére, le galeriste lyonnais Marcel Michaud, parmi lesquelles deux sculptures d'ãtienne- Martin, La Sauterelle (1933) et la PiÄtÅ (1945). Une exposition-dossier sera consacräe Ç cette donation en

7 Picasso, Matisse, Dubuffet, Bacon, Les modernes s exposent au musçe des Beaux-Arts de Lyon PARCOURS DE L EXPOSITION 1. HÇritages En ce däbut du 20 e siécle, les jeunes artistes sont marquäs par les maëtres de la gänäration präcädente tels Paul Gauguin et Paul CÄzanne, entre autres qui ont ouvert la voie de la modernitä. En 1901, Pablo Picasso expose chez le marchand Ambroise Vollard des paysages, des scénes montmartroises et des nus, dont le Nu aux bas rouges (1901) präsentä ici. Cette prostituäe n est pas sans Ävoquer les univers de Henri de Toulouse-Lautrec et de Edgar Degas. ä ce dernier, se räfére Ägalement le portrait de Marie Coca et sa fille Gilberte (1913) de Suzanne Valadon oè la reproduction au mur d une scéne de ballet peut Ötre interprätäe comme un hommage au maëtre. Cette päriode est pourtant marquäe par l influence grandissante de CÄzanne, qui meurt en Ses derniéres recherches et ses thäories esthätiques imposent de nouveaux impäratifs : la construction des formes dans l espace, la däformation de l anatomie ainsi que la fusion des figures et des ÄlÄments du paysage. ä la suite de la rätrospective de CÄzanne au Salon d automne de 1907 Ç Paris, Raoul Dufy et ãmile Othon Friesz font du tableau l expression lyrique d un choc ressenti devant la nature. Friesz soumet däsormais la couleur Ç la composition et adopte une certaine Äconomie de tons. Il peint de grands formats, tel Le Hamac (1912), qui doit autant au regard portä sur les maëtres anciens qu Ç l observation de la nature. 2. Autour du fauvisme Ö Paris, en octobre 1905, des œuvres de Henri Matisse et AndrÅ Derain font scandale par la violence de leurs couleurs au Salon d Automne. La salle devient la Ü cage aux fauves á, selon le mot ironique d un critique. Y sont Ågalement exposås Maurice de Vlaminck, Charles Camoin, Henri Manguin et Albert Marquet, le premier cercle du fauvisme auquel s agrégent plus tard Raoul Dufy et Othon Friesz. Le chromatisme de leurs paysages est en rupture avec la tradition : de la couleur naàt le motif. Ce mâme principe pråvaut dans le Paysage corse (1910) d Ümilie Charmy, proche de Camoin. Lors d un sçjour au Havre avec Marquet en 1906, Dufy peint son Yacht anglais (1906) oè l intensitä chromatique va de pair avec une simplicitä des lignes. FascinÄ par l union de la lumiére et de l eau, Marquet trouve dans les ports et les fleuves ses motifs de prädilection. ä partir de 1907, il s engage dans la voie rigoureuse d un certain classicisme, ne retenant que l essentiel des formes et räduisant sa palette Ç des gris coloräs. 6

8 L exaltation de la couleur, qui avait ÇtÇ au fondement du fauvisme, caractçrise aussi d autres œuvres d artistes contemporains, tel le paysage des Bords de la Marne (1909) d Albert Gleizes, oé le rose-orangç embrase le ciel comme l Çtendue d eau. Le vert soutenu de la barriâre blanche du Moulin de la Galette (vers 1915) de Maurice Utrillo Ätonne chez un artiste connu jusqu alors pour sa prädilection pour les blancs et gris. 3. Avant-garde russe Autour de deux œuvres majeures du couple d artistes Michel Larionov et Natalia Gontcharova, sont råunis d autres tåmoignages de l avant-garde russe des annåes 1910, alors que cet empire vit d importants bouleversements sociaux et politiques. äpris par le contexte artistique parisien qu ils ont dåcouvert en 1906, Larionov et Natalia Gontcharova s inspirent Ågalement des traditions populaires de leur pays. Ces emprunts leur permettent d obtenir une plus grande expressivitå : dåformations dålibåråes des personnages, planåitå de la repråsentation, Åconomie des moyens plastiques, simplification du dessin et emploi de couleurs vives sont autant d ÅlÅments d une cråativitå nouvelle. PartagÅe entre l Europe et la Russie, Alexandra Exter cherche ã suggårer, dés 1913, le mouvement dans sa peinture et engage progressivement ses recherches, ã partir de 1915, dans l abstraction en explorant les possibilitås visuelles de la juxtaposition de rectangles colorås. Enfin, Kasimir Malevitch, dont l œuvre pictural et thåorique est essentiel pour les avantgardes russe et europåenne, est ÅvoquÅ ici par une sårie de gravures de la påriode supråmatiste oå il accomplit, de mâme que dans la peinture, son dåsir de cråer Ü au-delã du zåro des formes á, un nouveau Ü monde sans objet á. 4. Couleur / abstraction Les recherches sur la couleur et la lumiére menäes au 19 e siécle par des physiciens et des artistes ont ouvert la voie Ç une nouvelle conception de l espace pictural. Nourri de l ouvrage du physicien Michel E. Chevreul sur la loi des contrastes simultanäs des couleurs, Robert Delaunay fait de la lumiére une source d Änergie en juxtaposant des couleurs. Ses recherches le placent, dés 1913, parmi les pionniers de l abstraction. Dans la särie des Rythmes, Delaunay räinvestit la forme gäomätrique du cercle, däjç däclinäe dans les annäes 1910, qu il adaptera au däcor architectural. Sonia Delaunay traduit, elle aussi, dans sa peinture, le dynamisme de la lumiére par le pouvoir expressif des couleurs pures. Tout en restant attachäe Ç l observation du räel, ses recherches l incitent Ç s Äcarter de la repräsentation figurative et Ç investir les arts appliquäs et la mode. La couleur se retrouve au cœur des präoccupations d autres artistes qui n en restent pas moins fidéles Ç une forme de figuration. FascinÄ par les icànes, le peintre russe Alexej von Jawlensky fait du visage son sujet exclusif Ç partir de 1917, qu il transcrit avec une rare intensitä chromatique. Quant Ç LÄopold Survage et Henry Valensi, ils recourent Ç la couleur pour la mettre au service d une vision fragmentäe du quotidien en mouvement. 7

9 5. Espace / couleur S Çcartant des prçceptes du groupe des artistes Nabis rçunis autour de Paul Gauguin et Paul SÇrusier, Pierre Bonnard et Üdouard Vuillard suggârent des visions subjectives et intimistes, inspirçes du quotidien. Sensible, É ses dçbuts, aux recherches des impressionnistes et des symbolistes, Bonnard demeure surtout influencç par l art japonais, redçcouvert gröce É l essor rçcent des Çchanges commerciaux au 19 e siécle. Cet apport se lit dans le choix des thémes, dans le format de certaines toiles souvent proches des kakämonos (Ätroites peintures japonaises) comme dans Fleurs sur une cheminäe au Cannet (1927), mais Ägalement dans le traitement de la perspective. La composition repose sur une vision empirique des plans organisäs par la couleur. La confrontation non hiärarchisäe de tons ou de valeurs accentue l effet de simplification des plans. En marge de son activitä de portraitiste mondain dans les annäes , Vuillard exäcute des compositions d inspiration plus libre comme en tämoigne Fleurs sur une cheminäe aux Clayes ( ). Dans cette nature morte, les jeux de reflets dans le miroir, la coexistence jusqu Ç la confusion des niveaux de perception mur, miroir, tableau, fenötre font Ächo aux propres recherches de Bonnard sur la fusion des plans. 6. Cubisme(s) Dâs 1908, Georges Braque et Pablo Picasso s engagent dans une recherche sur la forme, le point de vue et l espace bientát qualifiçe de cubisme par la critique. Leur recherche s inscrit É la suite de la gçomçtrisation des formes initiçe par CÇzanne ; elle sera Çgalement nourrie par la rçvçlation des masques africains et ocçaniens. Le Violon (1911) de Braque se rattache Ç la päriode du cubisme dit analytique : Braque däsarticule le motif en un jeu complexe de plans traitäs en un camaìeu de gris, d ocres et de bruns. SpÄculation plastique menäe Ç deux tout d abord, le cubisme devient vite un mouvement d avant-garde. Au Salon des IndÄpendants de 1911 qui rävéle le cubisme au grand public, les tableaux d Albert Gleizes et de Roger de La Fresnaye font scandale. Leur cubisme est pourtant tempärä et plus organisä que celui de Braque et de Picasso. En 1912, Gleizes et Jean Metzinger publient Du cubisme, ouvrage ÄditÄ par EugÉne FiguiÉre dont Gleizes peint le portrait en Comme Braque et Picasso, il fragmente son sujet, sans toutefois le faire disparaëtre. Il introduit Ägalement dans sa composition des lettres et des mots, mais ceux-ci n ont ici ni valeur de räbus, ni d allägorie. Dans Alice au grand chapeau (1912), La Fresnaye rçserve É l arriâre-plan de la composition un traitement gçomçtrique. L Çquilibre entre les surfaces rectangulaires et les courbes, la distribution des grands aplats colorçs, concourent É donner É cette composition une modçration presque classique. 7. Autour d Albert Gleizes RetirÇ en 1926 É Serriâres en Ardâche, Albert Gleizes fonde une communautç d artistes et d artisans É Moly-Sabata, sur la rive opposçe du Rháne. Ses recherches sont imprçgnçes de 8

10 mysticisme, nourries par son travail thäorique sur la spiritualitä de l art depuis le Moyen îge. La däcoration murale constitue alors une part importante de ses präoccupations. Au sein du mouvement international Abstraction-CrÄation fondä en 1931, räunissant des artistes de toutes tendances de l abstraction, Gleizes apparaët comme le partisan d une figuration allusive, inspiräe par l art roman. Le théme de la figure en gloire, qui rappelle celle du Christ sur les tympans d Äglises, apparaët dans son œuvre autour de Elle donne lieu Ç de nombreuses variations dont Terre et ciel (1935) constitue l aboutissement. Jean Chevalier et Robert Pouyaud comptent parmi les plus fidâles disciples de Gleizes É Moly-Sabata. Ils commencent par s inspirer du systâme plastique ÇlaborÇ par Gleizes, dçclinant les ã rotations å et ã translations å de plans colorçs. Chacun d eux cependant s en affranchit progressivement : en simplifiant les formes pour Pouyaud ou en se libçrant des plans et des contours stricts pour Chevalier. Les cçramiques de l Australienne Anne Dangar, qui sera l Öme de Moly-Sabata oé elle rçsidera toute sa vie, renvoient, elles aussi, aux principes formels de la peinture de Gleizes. 8. Fernand LÄger Les œuvres de Fernand LÅger pråsentes dans la collection du musåe permettent de retracer certains moments de la carriére de cet artiste engagå dans la modernitå. LÅger se forme ã l architecture avant d aborder la peinture. Fortement marquå par CÅzanne, il dåcouvre en 1910 le cubisme de Picasso et de Braque et s en distingue par une recherche syståmatique des contrastes de formes. AprÉs la PremiÉre Guerre mondiale, il dåveloppe une imagerie inspiråe de la machine et du dynamisme urbain. DÉs 1920, la figure refait son apparition dans ses œuvres, comme dans la suite peinte des Personnages dans un intärieur Ç laquelle se rattache Les deux femmes au bouquet (1921). Dans les annçes 1930, ses peintures participent d un nouveau rçalisme proche des images renvoyçes par les mçdias contemporains, qui isole l objet dans l espace, comme dans La Fleur polychrome (1937). Son säjour aux ãtats-unis pendant la Seconde Guerre mondiale marque une nouvelle Ätape dans sa dämarche : LÄger dissocie la couleur du dessin comme en tämoigne La Botte de navets (1951). ä son retour en France, il se consacre Ç l illustration de sujets sociaux et revient Ç l un de ses thémes de prädilection : le monde du cirque. 9. Georges Braque / Henri Laurens Depuis leur rencontre en 1911, en pleine päriode cubiste, le peintre Georges Braque et le sculpteur Henri Laurens entretiennent un dialogue fraternel qui se poursuit pendant quarante ans. Les œuvres präsentäes se rattachent Ç une päriode oè dominent le goât et la curiositä des mätamorphoses. La sculpture de Laurens se modifie profondäment Ç la fin des annäes La fascination du sculpteur pour l ÄlÄment marin et les formes vägätales s affirme dans des sculptures de plus en plus libres, mouvantes et ouvertes. 9

11 L art de Braque connaèt aussi de nouvelles formulations dans les annçes 1930 : la ligne et le dessin reprennent le dessus, telle la silhouette de la Femme au chevalet (1936), qui impose le dessin, enfermant la couleur dans des contours däcoupäs comme des figures de cartes Ç jouer. Ce tableau n est cependant pas sans räväler des räminiscences cubistes dans la fragmentation de l espace en plans, la superposition du visage et du profil et möme dans l adjonction de sable Ç la matiére picturale. 10. Pablo Picasso Outre l exceptionnel tableau, Femme assise sur la plage (1937) präsentä dans l exposition, le bel ensemble d œuvres de Pablo Picasso que posséde le musäe compte quelques natures mortes räalisäes au moment de la Seconde Guerre mondiale. ä l automne 1939, Picasso peint une särie de tötes de mouton ÄcorchÄes. Nourri de la tradition picturale des vanitäs espagnoles du 17 e siâcle et de la force d inspiration de Francisco de Goya au 19 e siâcle, Picasso s empare de ce genre dans le contexte du drame de la guerre civile espagnole et de l Çmergence d un nouveau conflit mondial. De retour É Paris en 1940, Picasso rçinvestit son atelier de la rue des Grands Augustins. Dans cette rue, il a ses habitudes, notamment au restaurant nommç Le Catalan, tenu par un compatriote. En 1943, il repräsente Ç deux reprises la desserte brune Ç volutes qui tràne dans la salle. En ces annäes grises de l Occupation, le meuble revöt une signification toute particuliére avec un compotier de cerises stylisä, celui-lç möme que Picasso tendit Ç sa future compagne, Franåoise Gilot. Picasso devait peindre des cránes humains pendant toute la duräe de la guerre, jusqu aux annäes de la LibÄration comme en tämoigne la VanitÄ de Emblâme de l inanitç de l existence humaine, la täte de mort est associçe ici É un symbole de vie tel que la lampe É pçtrole. 11. Henri Matisse La guerre, et peut-ötre encore davantage la trés grave opäration qu il subit Ç Lyon en 1941, marquent une cäsure importante dans l œuvre de Henri Matisse : surnommä Ç l hàpital ç le ressuscitä é, l artiste se considére väritablement comme gratifiä d une seconde vie et du möme coup libärä de ses recherches passäes. En , il se consacre presque exclusivement Ç ses ThÑmes et Variations, dix-sept säries räunissant au total 158 dessins. Chaque särie däbute par un dessin gänäralement exäcutä au fusain que suivent d autres däveloppements Ç la plume. ä la möme Äpoque que la särie de dessins Femme assise dans un fauteuil (1942), Matisse fait don au musäe de Lyon de plusieurs livres illusträs. Il vient alors d inventer en 1943 pour les planches du livre Jazz un nouveau procädä Ç la gouache däcoupäe, qui lui permet de ç tailler Ç vif é dans la couleur. De 1946 Ç 1948, Matisse se consacre Ç la särie peinte des IntÄrieurs de laquelle Jeune Femme en blanc, fond rouge (1946) peut ätre rapprochçe. Alors qu il parvient É rçsoudre enfin le conflit entre le dessin et la couleur, Matisse donne une nouvelle conception de l espace dçfini par les seules ressources de la couleur, cherchant inlassablement É crçer 10

12 ç un art d Äquilibre, de puretä, qui n inquiéte ni ne trouble ; [pour] que l homme fatiguä, surmenä, ÄreintÄ, goâte devant ma peinture le calme et le repos. é 12. Retour É la figuration Au lendemain de la Premiâre Guerre mondiale, dans le contexte d une sociçtç qui tente de se reconstruire, le cubisme s essouffle ; l impçratif est au ã retour É l ordre å. Les emprunts É la tradition parfois teintçs de nationalisme caractçrisent ce mouvement qui incite les artistes É envisager de nouveau la figuration, É reconsidçrer les maètres anciens et le ã beau mçtier å. AndrÇ Derain, qui a ÇtÇ l un des acteurs du fauvisme, devient l un des protagonistes majeurs de ce courant en France. Un voyage en Italie en 1921 le conduit aux sources du classicisme, notamment É RaphaÑl. Derain cultive alors un style rçsolument figuratif : ses portraits sont dçtaillçs, psychologiques et soucieux de l apparence du modâle. Lorsqu il se reprçsente en 1936 aux cátçs de sa femme et de sa fille aènçe, Gino Severini reprend la frontalitç solennelle des visages byzantins et l expression fixe des portraits funçraires antiques. Que reste-t-il de l esprit futuriste dont Severini a ÇtÇ l une des principales figures en Italie? Le Portrait de l artiste (1926) de LÄonard-Tsuguharu Foujita tämoigne d un attachement intrinséque au mätier. Ayant quittä en 1913 son Japon natal pour s Ätablir Ç Paris, l artiste conjugue deux formes d expression : les ÄlÄments d un savoir-faire extröme-oriental et des procädäs de la peinture occidentale. 13. Georges Rouault La collection du musåe de Lyon est riche de quatre œuvres de cet artiste en marge des courants contemporains. älevå ã Paris dans un milieu d artisans, Georges Rouault est apprenti verrier ã l çge de 14 ans. InitiÅ ã l art par son grand-pére, il dåveloppe peu ã peu une passion pour la peinture et entre ã l äcole des Beaux-Arts de Paris, oå il devient l ÅlÉve de Gustave Moreau de 1891 ã Ces annåes de formation sont dåcisives pour le jeune peintre. Mais aprés la mort de son maàtre, Rouault traverse une crise morale profonde. Ö partir de 1901, ses liens avec les Åcrivains catholiques LÅon Bloy et Joris-Karl Huysmans donnent ã son travail une nouvelle signification : il se livre dåsormais ã la description tragique des laissås pour compte de la sociåtå. Son œuvre est sous-tendu par son expårience morale et humaine. Le retour aux thémes religieux s opére ã partir de 1916, par l exåcution de suites gravåes, notamment Miserere et Guerre. ä la fin des annäes 1930, ses figures de Christ et de Pierrot ainsi que ses portraits atteignent une majestä archaìsante suggäräe par le hiäratisme des figures, la simplification des formes et l Äpaisseur de la matiére picturale. Comme dans un vitrail, la couleur cräe sa propre lumiére. 11

13 14. LumiÇre ë la suite de la Seconde Guerre mondiale, la recherche sur la couleur s apparente parfois É une quäte de la lumiâre. Pour Marc Chagall, la couleur demeure une composante essentielle, mäme dans les heures les plus sombres. Se rçfçrant au bestiaire russe, Le Coq (1947) est une œuvre hautement autobiographique : dominant un village (Vitebsk?) dans la nuit, l oiseau lumineux prend appui sur une palette et abrite dans son plumage l image d un couple et le visage du peintre. Ces ÅlÅments, ainsi qu une mariåe en rouge, sont peut-âtre un hommage ã sa femme, Bella, råcemment disparue. Si ÇcuyÑre haute Äcole (1951) manifeste l intçrät de Jacques Villon pour le thâme Çquestre, le tableau se caractçrise par la libertç de son graphisme et le raffinement du coloris. Le dynamisme de la composition rçsulte d une combinaison d aplats de couleurs acides et d un fractionnement de l apparence du sujet dont la course s achâve dans un halo lumineux. Le Cargo noir (1952) de Raoul Dufy est la version la plus aboutie parmi la trentaine d œuvres consacrçes É ce thâme, abordç au soir de sa vie. Elle est une expression de sa conception paradoxale de la lumiâre. Le peintre la dçfinit ainsi : ã le soleil au zçnith, c est le noir : on est Çbloui ; en face, on ne voit plus rien å. Cette thçorie de l aveuglement est l une des prçoccupations majeures de Raoul Dufy. La recherche sur la lumiâre est dçjé primordiale dans L Atelier aux raisins (1942) qui se double d un dialogue entre le peintre et son œuvre. 15. SurrÄalisme(s) Cette section räunit des artistes qui, Ç des degräs divers, ont participä au mouvement surräaliste. DÄfini par le poéte AndrÄ Breton en 1924, le surräalisme pràne un ç automatisme psychique pur par lequel on se propose d exprimer le fonctionnement räel de la pensäe en l absence de tout contràle exercä par la raison, en dehors de toute präoccupation esthätique et morale é. En fävrier 1937, Pablo Picasso reprend le théme des baigneuses, qu il a däjç traitä dans les annäes Cependant, celles de 1937 ne sont plus des femmes extraverties jouant sur la plage. Ce sont des personnages repliäs sur eux-mömes comme des figures de la mälancolie. De retour en France en 1945 aprés son exil amäricain, AndrÄ Masson peint des toiles qui reflétent encore l angoisse liäe Ç la guerre : NiobÄ (1947), personnage de la mythologie grecque, rend hommage Ç la figure maternelle en deuil de ses enfants. D autres artistes, tel Wifredo Lam, s inscrivent aussi parmi les ç explorateurs de l inconscient é, se risquant Ç une synthése entre des images archaìques inspiräes de cultures lointaines et ce qu ils ont appris de Picasso et des surräalistes. 16. Trauma Comment exprimer l angoisse ressentie devant la montçe des pçrils, comment peindre la guerre? Quelles que soient leur nationalitç et leurs expçriences personnelles, de nombreux artistes tentent de rçpondre É ces questions. 12

14 Lorsqu il repräsente en 1939 une sorte de caverne labyrinthique enfouie dans le sol, l artiste anglais Paul Nash ne fait-il pas allusion Ç l angoisse des tranchäes de la PremiÉre Guerre mondiale, dont il a fait l expärience en tant que peintre officiel? Le DÄsastre (1942) de Maria Helena Vieira da Silva, peintre d origine portugaise, fait rçfçrence au bombardement d une gare en Pologne. Le fractionnement de l espace crçe un sentiment de discontinuitç et de vertige É l image de l effroi qui s est emparç de la foule. Pour exprimer la douleur, Henry de Waroquier reste fidâle aux modes de reprçsentation allusive. Dans les annçes 1930, ce thâme est essentiel pour l artiste qui ã [s ]oblige É poursuivre sur les visages les traces de la douleur comme le signe le plus humain de la beautç å. C est aussi une expression intemporelle de la souffrance que tend É exprimer Ütienne- Martin dans la PietÅ ( ). La repräsentation de ce théme chrätien associä Ç des sources formelles ocäaniennes renforce l expressivitä de cette œuvre. RÄalisÄe durant l exil amäricain de l artiste, La PrisonniÑre (1943) de Ossip Zadkine crie l enfermement des prisonniers, l effroi du silence. 17. Au-delÉ des apparences Cette section prçsente des artistes d origines diverses dont les recherches oscillent entre l abstraction et la figuration et dont l organisation des compositions repose sur un jeu de formes ou de motifs colorçs. D origine juive, nç en AlgÇrie, Jean Atlan dçcide en 1944, aprâs deux annçes d enfermement, de se consacrer pleinement É la peinture. Cherchant É traduire des pulsions telluriques originelles, il enchaène des formes mystçrieuses, Çvocatrices de l organique et du vçgçtal, dans une gamme de tons terreux. ImmigrÇ russe, Serge Poliakoff porte une attention passionnçe É CÇzanne et É Monet dâs son arrivçe É Paris en Il Çlabore un espace pictural resserrç et plat, fait de formes uniquement suggçrçes par les couleurs. Cette disposition frontale de tons forme une Çtendue que le regard est invitç É parcourir. Originaire de Lisbonne, Maria Helena Vieira da Silva s Çtablit É Paris en Ses recherches portent sur la fragmentation de l espace, structurç par des agencements qui rappellent les azulejos (carreaux de cçramique portugais). La VÄranda (1948) apparaët tel un caisson de lignes coloräes convergentes, dont l imbrication formelle peut gänärer un sentiment d angoisse. Lorsque la Seconde Guerre mondiale Äclate, Roger BissiÉre se retire dans le Lot et cesse de peindre pour renouer avec les gestes les plus humbles. Quand il reprend la peinture en 1944, il rejette ses recherches initiales pour puiser intägralement son inspiration aux sources de la nature. 18. Non-figuration Pendant l Occupation, une nouvelle forme d expression voit le jour : l abstraction dite lyrique. Cette tendance est rçvçlçe en 1941, É Paris, lors de l exposition ã Jeunes Peintres de 13

15 Tradition Franåaise é. OrganisÄe par le peintre Jean Bazaine, elle räunit notamment Jean Bertholle, Jean le Moal et Alfred Manessier, qui präférent se däsigner eux-mömes comme non figuratifs, plutàt qu abstraits. Refusant une abstraction qui lui semble ç une gäomätrie sans vie é, Bazaine aspire Ç un acte de peindre qui soit comme ç le geste de la nature é. Il cherche d abord Ç remettre en question l apparence des choses et adopte une structure coloräe qui, vers , doit beaucoup aux vitraux de Chartres et Ç la leåon de Bonnard et de Matisse. Peintre de paysage, Manessier est fascinä par la lumiére qui transfigure le räel, particuliérement celle de la baie de Somme, son pays natal. Connu pour ses engagements de nature politique, Manessier travaille Ägalement pour le renouveau de l art sacrä par la cräation de vitraux. Quel que soit le domaine abordä, il demeure fidéle Ç son refus de la repräsentation illusionniste pour privilägier la couleur et la structure. Dans les annäes 1930, comme Manessier, Le Moal et Bertholle cédent Ç l influence conjuguäe du surräalisme et de Picasso. AprÉs 1945, ces deux influences s estompent dans leur œuvre au profit d une abstraction qui tend Ç privilägier les lignes de force des motifs choisis. 19. MatiÇre En 1945, le peintre Jean Fautrier präsente Ç Paris la särie des Otages, œuvres peintes entre sous le choc de plusieurs exåcutions dont il a ÅtÅ le tåmoin. Pour exprimer ce qu il considére comme infigurable, Fautrier expårimente avec cette sårie une technique nouvelle, travaillant la matiére par couches Åpaisses de blanc d Espagne, d huile et de colle. S opposant au concept d une peinture Ü informelle á, le peintre exåcute dans les annåes 1950 des såries de peintures aux sujets identifiables comme celle des Nus de 1956, dont les titres sont empruntäs au jazz et au music-hall, et Ç laquelle se rattache My Fair Lady (1956). Ce traitement par la matiére du corps fäminin se retrouve aussi dans le plátre de La Sauterelle (1933) d ãtienne-martin, figure archaìque au port altier, qui n est pas sans Ävoquer la statuaire Ägyptienne. Le sculpteur y voit la Femme-MÉre, la däesse-terre des forces telluriques, maëtresse des lignages. Fortement sexuäe, elle contraste d autant plus avec la Femme debout (1936) de Jean Le Moal, toute linäaire. 20. SpatialitÄ L œuvre des fréres Bram et Geer van Velde, d origine hollandaise, s est däveloppä sur la scéne artistique franåaise en marge des courants esthätiques de leur Äpoque. Au cours des annäes 1930, Bram se dätache progressivement de la figuration. Vers 1946, la composition Le Cheval majeur (1945) est caractäristique de ce processus de däfiguration : aucune allusion au monde visible ne transparait däsormais de la toile malgrä son titre posthume. DÉs 1944, Geer s oriente vers l abstraction sans renoncer Ç l observation du räel. De cette oscillation entre figuration et abstraction tämoigne la särie des Ateliers des annäes 1948 et 1952, trés architecturäe, oè le travail du dessin vient encore structurer la toile. ä la fin des 14

16 annçes 1950, la relation de l intçrieur et de l extçrieur, dçjé abordçe dans les annçes 1940, inspire des compositions comme celle de 1957 oé la couleur gagne en autonomie. Un autre peintre, Joseph Sima, s est attachç, lui aussi, au processus de dçmatçrialisation du sujet, comme en tçmoigne Champs (1963), dont l aspect onirique est suggçrç par des formes diaphanes. ë sa maniâre, Germaine Richier explore en sculpture la question de l espace dans Le Griffu (1952) dont les extrçmitçs sont reliçes par un filet linçaire. Ce n est pas tant le caractâre inquiçtant de cette figure, que le dçploiement spatial de celle-ci, qui retient l intçrät de l artiste. 21. Noir / signe Dans les annäes 1950, le recours au noir rejoint une autre problämatique plastique majeure, celle du signe. DÉs 1922, Hans Hartung expärimente dans des dessins Ç l encre et au fusain un mode d expression abstraite, oè le geste est la trace de l expärience väcue de l artiste. Dans ses Signes-personnages (de 1945 Ç 1990), Olivier DebrÄ, Ç l instar de Hartung, cherche Ç projeter ç dans des formes qui devenaient Ävidentes, cette chaleur que l on aurait en soi é. La majestueuse CathÄdrale (1955) de Nicolas de Staïl se construit par l imbrication de deux plans : l un däfini par des harmonies lisses de noir et de bleu, l autre constituä d une mosaìque de formes, vigoureusement brossäes de blanc. FrÄdÄric Benrath, quant Ç lui, peint un espace mäditatif d oè toute trace de geste a disparu : seuls un jeu de lumiére et d infimes variations de la surface animent la toile. Renonåant Ç toute räfärence, Antoni TÇpies privilägie la matiére, räduisant les formes Ç l apparence de signes et simplifiant sa palette coloräe. Proche de TÇpies, la peinture de Paul Rebeyrolle se veut, Ç travers sa matärialitä et sa violence, un hommage parodique aux maëtres anciens. D autres artistes appliquent les recherches sur le signe Ç l intägration de la sculpture dans l espace public : ainsi l abstraction allusive de Franåois Stahly et le purisme des formes de Marta Pan. Berto Lardera, quant Ç lui, s intäresse Ç l occupation dynamique du vide en jouant sur l interprätation et la transparence des plans. 22. Jean Dubuffet En 1942, Jean Dubuffet quitte däfinitivement le nägoce en vin pour se consacrer pleinement Ç la cräation. Il s engage alors volontairement dans une recherche expärimentale, adoptant une maniére proche des expressions enfantines ou des graffiti, prànant une ignorance dälibäräe des codes de l art. Il triture et incise la matiére, explorant tous les possibles, dans une attitude iconoclaste. Le travail de la matiére devient le sujet möme des Paysages du mental qu il rçalise en1952 et auxquels se rattache Paysage blond (1952) präsentä ici. L Äquivoque est reine dans ce grand paysage däsertique dont il est difficile de savoir s il s agit d une vue aärienne ou d une 15

17 coupe gäologique. Premier tableau de Dubuffet Ç entrer dans une collection publique en France, le Paysage blond a ÄtÄ acquis en 1956 par le musäe gráce Ç l obstination du critique RenÄ Deroudille et de l artiste Philippe Dereux. Le Verre d eau V (1967), qui fait partie de l exceptionnel legs de Jacqueline Delubac, se rattache au cycle de L Hourloupe räalisä entre 1962 et Dubuffet fait alors l inventaire du monde au moyen d un vocabulaire räduit Ç des formes cernäes de noir et hachuräes de blanc, de bleu ou de rouge, qu il däcline en dessin, peinture, sculpture, architecture et spectacle. Dans cet esprit, il räalise plusieurs säries inspiräes par des objets de la vie quotidienne, notamment ce Verre d eau, ultime version de ce thâme, qu il traite de maniâre monumentale. 23. Primitivismes Parmi les tendances primitivistes qui se font jour autour de 1945, en räaction aux horreurs du räcent conflit mondial, il en est une qui fait appel Ç la fois aux arts populaires et aux productions marginales. Issu d une famille modeste d artisans, Gaston Chaissac est trés informä de l art de son temps mais se tient Ç l Äcart de toute tendance artistique en accomplissant son œuvre dans une solitude presque totale. Ses premiers totems apparaissent en 1954, le plus souvent Ç partir de planches de bois räcupäräes d une scierie voisine. Celui de Lyon se präsente comme un puzzle monumental de formes abstraites d oè Ämerge un visage. Pierre Bettencourt däcouvre la cräation plastique en chassant, avec Dubuffet, le papillon qu il considére comme ç son premier maëtre Ç peindre, car il est un modéle de mätamorphose é. La littärature, qui est sa vocation premiére, est Ägalement une source d inspiration. Ses nombreux voyages faåonnent son imaginaire et l invitent Ç utiliser des matäriaux trouväs dans la nature, comme en tämoigne La Prise de Constantinople (1965). Familier du surräalisme et du groupe CoBrA, Jean Raine se consacre, parallélement Ç l Äcriture, plus räguliérement Ç la peinture Ç partir de 1957 et exäcute de grandes encres sur papier, son support de prädilection. Il donne alors naissance Ç un bestiaire primitif de monstres comme celui qui anime La Proie de l ombre (1966). 24. AnimalitÄ Francis Bacon affirme vouloir faire ç la peinture la meilleure du cri humain é. FascinÄ par la figure humaine depuis ses däbuts en 1944, l artiste britannique la soumet encore Ç toutes les däformations Ç la fin de sa carriére. En 1969, Bacon peint trois Çtude(s) pour une corrida. Ce théme lui a peut-ötre ÄtÄ suggärä par son ami Michel Leiris, auteur de livres sur la tauromachie, ou encore par Pablo Picasso, auquel Bacon s est souvent räfärä dans son œuvre. IsolÄs dans un cercle Ç l image de l aréne, le torero et le taureau sont repräsentäs dans un combat fusionnel dont le mouvement est suggärä par un jeu de courbes. En brossant sa toile, Bacon a fait perdre Ç la töte sa forme humaine, lui donnant en retour des traits d animalitä. Dans la tribune, la präsence d un Ätendard nazi, donne Ç la composition une signification politique incertaine. 16

18 Dans Carcasse de viande et oiseau de proie (1980), Bacon renoue avec un théme classique de l histoire de l art qu il a däjç plusieurs fois abordä : celui du bœuf ÄcorchÄ, magistralement traitä par Rembrandt au 17 e siécle ou Chaìm Soutine au 20 e siécle. DÄdoublÄe dans le tableau, la cage concentre le regard du spectateur sur la carcasse de viande et le rapace aux ailes däployäes. En regard, Le CerbÑre (1977) d Ütienne-Martin repose aussi sur l ambiguítç de la puissance animale, dont la difformitç inquiçtante se double, dans le cas prçsent, d une pesante massivitç. 25. Figuration narrative L impact du Pop art amçricain donne naissance, en France, É une peinture baptisçe ã Figuration narrative å lors de l exposition manifeste ã Mythologies quotidiennes å, prçsentçe au MusÇe d Art Moderne de la Ville de Paris en RÇfutant l art abstrait, puisant leur inspiration dans le monde quotidien et l imagerie populaire, les artistes de ce mouvement se livrent É une peinture qui dçnonce les dçrives politiques et sociales des annçes Ils crçent une esthçtique froide et directe, mälant le plus souvent, É trâs grande Çchelle, des procçdçs de reproduction photographique É des aplats de couleur fortement cernçs. ë partir d une image de magazine liçe É l actualitç politique, Bernard Rancillac rend compte de la rçvolution culturelle chinoise imposçe par Mao-TsÇ-Toung, alors que Jacques Monory s inspire du roman noir de sçrie B qu il traite dans une monochromie bleue confçrant une impression d intemporalitç. Valerio Adami, Eduardo Arroyo, Errì ou HervÇ TÇlÇmaque tçmoignent d une palette d inspiration et d expression Çtendue, dçtournant des motifs de la bande dessinçe et de la publicitç, empruntant au tract politique ou pastichant de grands maètres, tel Picasso dans le tableau d Errì. 17

19 Picasso, Matisse, Dubuffet, Bacon, Les modernes s exposent au musçe des Beaux-Arts de Lyon ŒUVRES EXPOSEES 1 HÄritages Joseph Bernard (Vienne, 1866 Boulogne-sur-Seine, 1931) Jeune femme se coiffant, Bronze. Acquis des hçritiers de l artiste, 1937 Maurice Denis (Granville, 1870 Paris, 1943) Nu de dos devant une fenötre, Huile sur bois. Legs Raymond Tripier, 1917 Nu se coiffant, Vers Huile sur carton. Legs LÄon et Marcelle Bouchut, 1974 Raoul Dufy (Le Havre, 1877 Forcalquier, 1953) Nu assis, Huile sur toile. DÄpàt du Centre Georges-Pompidou, musäe national d Art moderne, 1965 Emile Othon Friesz (Le Havre, 1879 Paris, 1949) Le Hamac, Huile sur toile. Acquis en vente publique,1961 Paul Gauguin (Paris, Atuona (ñles Marquises), 1903) Nave Nave Mahana [Jours dälicieux], Huile sur toile. Acquis d une galerie, 1913 Pablo Picasso (Mólaga (Espagne), 1881 Mougins, 1973) Nu aux bas rouges, Huile sur carton marouflä sur bois. Legs Jacqueline Delubac, 1997 Suzanne Valadon (Bessines-sur-Gartempe, 1865 Paris, 1938) Marie Coca et sa fille Gilberte, Huile sur toile. Acquis de l artiste, 1935 La Toilette, Crayon noir et rehauts de pastel. DÇpát du Fonds national d art contemporain, 1931 Kees van Dongen (Delfshaven (Pays-Bas), 1877 Monte-Carlo, 1968) Femme allongäe, Vers Crayon et aquarelle. Acquis de l artiste, 1917 Femme allongäe, Vers Crayon, aquarelle, gouache blanche. Acquis de l artiste, Autour du fauvisme Ümilie Charmy (Saint-Etienne, 1878 Crosne, 1974) Paysage corse, Huile sur toile. Don Michel Descours, 2007 Raoul Dufy (Le Havre, 1877 Forcalquier, 1953) Le Yacht anglais, Huile sur toile. Don anonyme, 1927 Albert Gleizes (Paris, 1881 Avignon, 1953) Les Bords de la Marne, Huile sur toile. Don Juliette Roche-Gleizes, 1954 Albert Marquet (Bordeaux, 1875 Paris, 1947) Le Port, Encre de Chine. Acquis des hçritiers de l artiste, 1963 Dans la rue, Encre de Chine. Acquis des hçritiers de l artiste, 1963 La Charrette, Encre de Chine. Acquis des hçritiers de l artiste, 1963 Canal Å Hambourg, Huile sur toile. Legs LÄon et Marcelle Bouchut, 1974 Rouen, quai de Paris, Huile sur toile. Acquis d une galerie,

20 Paul Signac (Paris, 1863 Paris, 1935) Le Port de Saint-Tropez, Crayon et aquarelle. Acquis d un collectionneur, 1922 Maurice Utrillo (Paris, 1883 Dax, 1955) Le Lavoir Champeau. Huile sur toile. Legs LÄon et Marcelle Bouchut, 1974 Le Moulin de la Galette, Vers Huile sur toile. Legs LÄon et Marcelle Bouchut, 1974 Henri de Waroquier (Paris, 1881 Paris, 1970) Torrent de Barberine, Fusain, crayon de couleur et aquarelle sur papier collä sur carton Don de l'association des Amis du musäe, 2000 Marine, Vers Aquarelle et gouache sur papier collä sur carton. Don de l'association des Amis du musäe, Avant-garde russe Alexandra Exter (Belostok (actuelle Pologne), 1882 Fontenay-aux-Roses, 1949) Construction dynamique, Gouache et crayon. Acquis d une galerie, 1979 Natalia Gontcharova (Nagaìevo (Russie), 1881 Paris, 1962) Enterrement, Vers Huile sur toile. Acquis des hçritiers de l artiste, 1970 Michel Larionov (Tiraspol (actuelle RÄpublique de Moldavie), 1881 Fontenay-aux-Roses, 1964) Portrait d un athlåte (Vladimir Bourliouk), Huile sur toile. Acquis des häritiers de l artiste, 1967 Kasimir Malevitch (Kiev (Russie), 1878 Saint-PÄtersbourg, 1935) Sans titre [Trois schämas], Lithographie. Legs Raymonde Coissard en souvenir de son mari Maurice Coissard, 1997 ModÑle dynamique, Lithographie. Legs Raymonde Coissard en souvenir de son mari Maurice Coissard, 1997 Sans titre [Vache et violon], Lithographie. Legs Raymonde Coissard en souvenir de son mari Maurice Coissard, Couleur / abstraction Robert Delaunay (Paris, 1885 Montpellier, 1941) Rythme, Huile sur papier marouflç sur carton. Acquis d un collectionneur, 1959 Sonia Delaunay (Gradijsk (Ukraine), 1885 Paris, 1979) Autoportrait, Gouache. Acquis de l'artiste, 1960 Fillette aux pastñques. Çtude pour le marchä au Minho, Peinture Ç la colle sur toile. Don de l artiste, 1959 Alexej von Jawlensky (Torjok (Russie), 1864 Wiesbaden (Allemagne), 1941) TÖte de femme "MÄduse", LumiÑre et Ombre, Huile sur carton. Acquis d une galerie, 1956 LÄopold Survage (Moscou, 1879 Paris, 1968) Rythme colorä, Encre de Chine et aquarelle. Don de l'artiste, 1968 Les Usines, Huile sur toile carton. Acquis d une galerie, 1968 Henry Valensi (Alger, 1883 Bailly, 1960) L Air autour des scieurs de long, Huile sur toile. Don AndrÄ Valensi, demi-frére de l'artiste, AtmosphÇre / plan / couleur Cuno Amiet (Soleure (Suisse), 1868 Oschwand (Belgique), 1961) Le Peintre Ossip Lubitch ( ), Huile sur toile. DÇpát du musçe d Orsay, 1949 Pierre Bonnard (Fontenay-aux-Roses, 1867 Le Cannet, 1947) Fleurs sur une cheminäe au Cannet, Huile sur toile. Legs LÄon et Marcelle Bouchut, 1974 Fleurs sur un tapis rouge, Huile sur toile. Legs Jacqueline Delubac, 1997 Poisson sur une assiette, Huile sur toile. Don Jacqueline Delubac, 1995 Devant la fenötre au Grand-Lemps, Huile sur toile. Acquis de l'artiste,

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20, place des Terreaux I 69001 Lyon 33 (0)4 72 10 17 40 I www.mba-lyon.fr

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20, place des Terreaux I 69001 Lyon 33 (0)4 72 10 17 40 I www.mba-lyon.fr MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20, place des Terreaux I 69001 Lyon 33 (0)4 72 10 17 40 I www.mba-lyon.fr Cette nouvelle présentation du fonds d art moderne du musée des Beaux-Arts de Lyon illustre quelques-uns

Plus en détail

1895 Maison Maria sur la route de Château Noir 65 x 81 cm. Huile sur toile

1895 Maison Maria sur la route de Château Noir 65 x 81 cm. Huile sur toile LE CUBISME Le Cubisme désigne la révolution picturale initiée en 1907-1908 par Pablo Picasso et Georges Braque, bientôt suivis par Juan Gris, Fernand Léger, Robert Delaunay entre autres. Pour la première

Plus en détail

Comment lire une œuvre d art, un tableau?

Comment lire une œuvre d art, un tableau? Comment lire une œuvre d art, un tableau? Les noces de Cana (détail) : Véronèse (château deversailles) Se définit comme artistique toute activité qui cherche à travers des images à communiquer des sensations,

Plus en détail

Les Avant-gardes artistiques 1905-1910

Les Avant-gardes artistiques 1905-1910 Les Avant-gardes artistiques 1905-1910 Claude Monet, Meule, Soleil couchant 1890-91, huile sur toile, 73 92 cm, musée des beaux-arts de Boston. Piabia, UDNIE, 1913 (huile sur toile, 2,9 x 3 m, Centre Pompidou,

Plus en détail

La peinture l impressionnisme

La peinture l impressionnisme La peinture l impressionnisme Pas une école, attitude commune de quelques peintres Individualistes Peu nombreux Prise de conscience: peinture traditionnelle et officielle ne correspondent pas à leur époque

Plus en détail

La Période Réaliste (1850-1900)

La Période Réaliste (1850-1900) La Période Réaliste (1850-1900) En voulant être de son temps et en rejetant les sujets historiques, le réalisme représente la vie quotidienne en France sous la deuxième république et le second Empire.

Plus en détail

DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES

DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES DOSSIER ACTIVITÉS DES GROUPES MATERNELLES ET PRIMAIRES SEPTEMBRE 2015 /AVRIL 2016 Dossier activités des groupes scolaires Maternelles et Élémentaires Ce dossier présente les visites et activités destinées

Plus en détail

Pierre-Auguste Renoir

Pierre-Auguste Renoir Pierre-Auguste Renoir Néen 1841 Mort en 1919 française, mais aussi graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur. Renoir fait partie du groupe des impressionnistes. Il est le maitre incontesté de la lumière

Plus en détail

«Picasso joue de la guitare» Fiche technique

«Picasso joue de la guitare» Fiche technique «Picasso joue de la guitare» Fiche technique Le cubisme Pablo Picasso Les artistes Pablo Picasso et Georges Braque ont changé la face de l'art, au 20e siècle, en fragmentant le sujet de leurs œuvres d'art

Plus en détail

LES PAPIERS COLLES. Braque et Picasso

LES PAPIERS COLLES. Braque et Picasso LES PAPIERS COLLES «... une représentation de la représentation» Coller signifie fixer, faire adhérer au moyen de la colle mais à l origine la technique du collage est l imprégnation du papier pour qu

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo IDENTIFIER

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE EXPO PABLO PICASSO > JOAN MIRO

DOSSIER PEDAGOGIQUE EXPO PABLO PICASSO > JOAN MIRO DOSSIER PEDAGOGIQUE EXPO PABLO PICASSO > JOAN MIRO SITE OUD SINT-JAN - BRUGGE Exposition Pablo Picasso Le présent dossier s adresse à tous ceux qui veulent approfondir, par le biais d explication ludiques,

Plus en détail

GLOSSAIRE. Entassement ou regroupement d objets de même nature ou différents. Exemple : Gustave Klimt : L Accomplissement

GLOSSAIRE. Entassement ou regroupement d objets de même nature ou différents. Exemple : Gustave Klimt : L Accomplissement GLOSSAIRE Accumulation : Entassement ou regroupement d objets de même nature ou différents. Exemple : Gustave Klimt : L Accomplissement Anamorphose : C est une image volontairement déformée de manière

Plus en détail

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr

Étienne-Martin. 25 juin 16 septembre 2014. www.mba-lyon.fr Étienne-Martin 25 juin 16 septembre 2014 www.mba-lyon.fr DOSSIER DE PRESSE En couverture Étienne-Martin (Loriol, 1913 Paris, 1919) Hommage à Brown, 1988-1990 Bois (frêne) peint Cet hommage monumental à

Plus en détail

Guide de visite Facile à lire et à comprendre

Guide de visite Facile à lire et à comprendre Musée d Art moderne de la Ville de Paris Guide de visite Facile à lire et à comprendre Vous allez voir des œuvres. Tous les artistes connaissaient les œuvres des uns et des autres. Nous vous présentons

Plus en détail

Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris)

Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris) Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris) Portrait de Madame Henry Lerolle, née Madeleine Escudier Signé deux fois «H. Lerolle» (en haut à droite et en bas à droite) Huile sur toile, 32,5 x 24,5 cm On a longtemps

Plus en détail

Piet MONDRIAN Broadway Boogie-Woogie

Piet MONDRIAN Broadway Boogie-Woogie Piet MONDRIAN Broadway Boogie-Woogie Piet MONDRIAN / Broadway Boogie Woogie / 1942 1943 / Huile sur toile (127 x 127cm) Piet MONDRIAN Biographie Pieter Cornelis Mondriaan, dit Piet Mondrian Amersfoort,

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

DOMAINES ARTISTIQUES EXPLOITABLES AU MUSEE

DOMAINES ARTISTIQUES EXPLOITABLES AU MUSEE DOMAINES ARTISTIQUES EXPLOITABLES AU MUSEE Domaines artistiques Arts de l'espace Arts du quotidien Le musée d Art moderne de Troyes L ancien palais épiscopal édifié aux XVIe - XVIIe siècles (où est installé

Plus en détail

plastiques Détourner les objets quotidiens de leurs fonctions habituelles en apprenant à regarder d une autre manière.

plastiques Détourner les objets quotidiens de leurs fonctions habituelles en apprenant à regarder d une autre manière. LES ARTS VISUELS AU CYCLE II Deux buts essentiels : développer la sensibilité et les capacités d expression, installer des habitudes de questionnement sur le monde. Quatre axes de travail : Le dessin Enrichir

Plus en détail

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales Le Tableau, JF Des références picturales Analyse, citations et commentaires issus du dossier du Centre culturel Les Grignoux, complétés par quelques autres propositions d œuvres. «Le tableau renvoie de

Plus en détail

MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains

MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains MERCREDI 26 MARS ET LUNDI 31 MARS 2014 à 14 H Dessins anciens, modernes et contemporains Expositions et ventes Mercredi 26 mars 2014 Hôtel Drouot Salle 14 9, rue Drouot 75009 Paris Lundi 31 mars 2014 Hôtel

Plus en détail

Carnet de jeux. musée des beaux-arts de Liège

Carnet de jeux. musée des beaux-arts de Liège Carnet de jeux musée des beaux-arts de Liège Luis Enrique Salazar est né en 9 à San Sebastian (Pays Basque Espagne). L enfance de l artiste est marquée par l atmosphère tendue qui règne dans l Espagne

Plus en détail

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Plus en détail

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet!

Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! Appréciation pour les deux parties = Ensemble satisfaisant, quelques rapidités sur certains commentaires mais l ensemble est sérieux et complet! 16.5/20 THEME 2 : Les ruptures artistiques Au XIX siècle,

Plus en détail

Histoire des Arts. Arts Plastiques (II) (Suite) Monet, La Cathédrale de Rouen : questions et récapitulatif :

Histoire des Arts. Arts Plastiques (II) (Suite) Monet, La Cathédrale de Rouen : questions et récapitulatif : Histoire des Arts Arts Plastiques (II) Série des variables Claude Monet Série évolutive Piet Mondrian (Suite) Monet, La Cathédrale de Rouen : questions et récapitulatif : - Dans la série des 30 tableaux

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur. Production ARTS VISUELS/HISTOIRE DES ARTS - APRÈS LE FILM. Cycle 3

Il était une forêt. Fiche du professeur. Production ARTS VISUELS/HISTOIRE DES ARTS - APRÈS LE FILM. Cycle 3 en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Micheline Pelletier/Wild-Touch THÈME Production NIVEAU Cycle 3 COMPÉTENCES - pratiquer le dessin et différentes formes d expression visuelle et

Plus en détail

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Une fonction descriptive Par la redondance avec le texte, elle apporte des précisions quand à la description des lieux et de personnages,

Plus en détail

Quelle est situation durant sa vie?

Quelle est situation durant sa vie? Benjamin CHOPARD CM1 Avril 2008 Ecole de saint Blaise Briançon Vincent Van Gogh (1853 1890) Qui est Van Gogh? Vincent Van Gogh est né en Hollande ( au Pays-Bas) en 1853 à Groot- Zundert. C est le fils

Plus en détail

SALVADOR DALÍ, Œuvres sur papier 1931-1981

SALVADOR DALÍ, Œuvres sur papier 1931-1981 SALVADOR DALÍ, Œuvres sur papier 1931-1981 Exposition du 30 novembre 2012 au 23 février 2013 Machine à coudre aux parapluies, 1951, gouache et encre sur papier,25 x 32 cm La Galerie Messine est heureuse

Plus en détail

Projet fédérateur Quinzaine des arts 2012 2013 «Couleurs des toiles» LES ARTISTES

Projet fédérateur Quinzaine des arts 2012 2013 «Couleurs des toiles» LES ARTISTES Projet fédérateur Quinzaine des arts 2012 2013 «Couleurs des toiles» LES ARTISTES Vincent Van Gogh Vincent van Gogh (1853 1890) est l un des artistes les plus connus au monde. Sa carrière de peintre a

Plus en détail

LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris.

LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris. Nicolas de Staël : «les Toits» A toutes profondeurs LES TOITS - 1952- Huile sur Isorel 200 x 150 cm. Musée National d Art Moderne, Paris. «Les Toits» est sans doute l œuvre la plus célèbre de Nicolas de

Plus en détail

Pouvez-vous décrire votre processus artistique du point de vue technique du début à la fin de la réalisation d une peinture?

Pouvez-vous décrire votre processus artistique du point de vue technique du début à la fin de la réalisation d une peinture? Où travaillez-vous, à quoi ressemble votre atelier? Je travaille dans un ancien atelier de confection qui se trouve dans le jardin de ma maison, à 4 kilomètres au sud de Paris. J y ai fait réaliser des

Plus en détail

DES COULEURS ET DES PEINTRES. Pierre-Paul RUBENS

DES COULEURS ET DES PEINTRES. Pierre-Paul RUBENS LE 17 ème SIECLE Pierre-Paul RUBENS Pierre Paul Rubens (1577-1640) est un artiste flamand. Il a peint des portraits, des paysages, des tableaux religieux, et aussi des tableaux qui parlent de la mythologie.

Plus en détail

MONET, LA PEINTURE DE PLEIN AIR ET LES DÉBUTS DE L IMPRESSIONNISME

MONET, LA PEINTURE DE PLEIN AIR ET LES DÉBUTS DE L IMPRESSIONNISME CLAUDE MONET PEINTRE MONET, LA PEINTURE DE PLEIN AIR ET LES DÉBUTS DE L IMPRESSIONNISME Réalisation : Michaël Gaumnitz Lapsus, La Cinquième, RMN, Marie B., Vidéomage, 1997 Durée : 06 min 15 s Cette séquence,

Plus en détail

ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 3 e année. Atelier pour 1 re année

ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 3 e année. Atelier pour 1 re année ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année Techniques Atelier pour 1 re année J imprime un monotype B1.4 utiliser des techniques simples dans ses propres œuvres (p. ex., dessin à la craie, peinture

Plus en détail

Communiqué Vevey, le 4 janvier 2016

Communiqué Vevey, le 4 janvier 2016 Communiqué, le 4 janvier 2016 Le Jenisch débute l année 2016 en beauté info@ Auguste Rodin (1840-1917) Douleur, non daté Crayon de graphite et aquarelle sur papier vélin crème 311 x 304 mm Bonnard, Delacroix,

Plus en détail

Didier RITTENER. > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain

Didier RITTENER. > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain > 5 juillet - 21 septembre 2014 Didier RITTENER Tout ce qui était directement vécu est devenu simple représentation Depuis 2001, le travail

Plus en détail

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles.

COLLEGE MAURICE UTRILLO 8 rue Jules Ferry 95360 MONTMAGNY TÄl : 01 34 28 66 70 Fax : 01 34 28 66 77 Courrier Älectronique : 0951909j@ac-versailles. 1. PRESENTATION DU PROJET a. ModalitÄs pratiques Voyage Å Stratford-upon-Avon, Oxford et Londres prävu du 3 au 6 avril 2011. Deux classes de 3 Çme sont concernäes (3 Çme 1 et 3 Çme 4), soit environ 60

Plus en détail

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7)

La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) La professionnalisation au DESS ILTS de l UniversitÅ Denis Diderot (Paris 7) Michel Rochard, contribution au colloque international de l'universitä de Rennes 2 sur la professionnalisation des formations

Plus en détail

Le projet. L exposition. Autour de l exposition. Les images. Commissaire de l exposition et contact presse Sylvie Costa Paillet 021 315 41 01

Le projet. L exposition. Autour de l exposition. Les images. Commissaire de l exposition et contact presse Sylvie Costa Paillet 021 315 41 01 Dossier de presse Le projet L exposition Autour de l exposition Les images Commissaire de l exposition et contact presse Sylvie Costa Paillet 021 315 41 01 Musée historique de Lausanne Place de la Cathédrale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE corbellini, capponi et les peintres d ajaccio 1890-1960 Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 Contact : «Association le lazaret Ollandini-Musée

Plus en détail

Secrets d atelier : permis de toucher!

Secrets d atelier : permis de toucher! Secrets d atelier : Die Brücke Un musée à la vocation éducative affirmée Secrets d atelier : permis de toucher! Exemple de travaux d élèves L accueil des enfants est privilégié au musée des beaux-arts

Plus en détail

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines - EXPOSITION ITINERANTE LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE méthodologie Nous vous proposons ici une démarche parmi d autres qui peuvent être appliquées

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

SALLE 5 : C EST LE VRAI?

SALLE 5 : C EST LE VRAI? EXPOSITION CHROMAMIX 2 / 9 AVRIL - 15 NOVEMBRE 2009 MUSÉE D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN - 1, place Hans-Jean Arp Dossier de préparation à la visite SALLE 5 : C EST LE VRAI? ŒUVRE EXPOSÉE DANS LA SALLE

Plus en détail

dossier pédagogique présentation du musée

dossier pédagogique présentation du musée dossier pédagogique présentation du musée Sommaire 1. Présentation du musée p. 3 2. Présentation des collections p. 4 Antiquités p. 4 Objets d art p. 5 Médaillier p. 5 Sculptures p. 6 Peintures p. 7 Dessins

Plus en détail

LA RAFFINERIE DE L'IMPRESSIONNISME

LA RAFFINERIE DE L'IMPRESSIONNISME LA RAFFINERIE DE L'IMPRESSIONNISME École Louise Michel Petit-Couronne Classe de CE2 (24 élèves) Fabienne LOUBÈRE, Professeur des écoles. Artiste, partenaire du projet : Éric HANOTEAUX. Projet lié à celui

Plus en détail

MUSÉE des BEAUX-ARTS de CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE. Atelier. «À la découverte. de la nouvelle galerie de peinture» Dossier didactique et pédagogique

MUSÉE des BEAUX-ARTS de CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE. Atelier. «À la découverte. de la nouvelle galerie de peinture» Dossier didactique et pédagogique MUSÉE des BEAUX-ARTS de CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE Atelier «À la découverte de la nouvelle galerie de peinture» Dossier didactique et pédagogique Photo Christophe Lucas PUBLIC : Cycle 3 et collège DURÉE : 1

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012

Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012 Pierre Bonnard, Nu à contre-jour. MRBAB [dig. photo: J. Geleyns / www.roscan.be] 13.11.2012 Depuis 2006, le Musée d'art moderne, créé en 1984, accueille sur ses six niveaux expositions temporaires et collections

Plus en détail

GAUGUIN : ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS

GAUGUIN : ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS UN ARTISTE DANS SON TEMPS GAUGUIN : ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS 1. GAUGUIN DANS LES COLLECTIONS DU MAMCS diversité des supports... 2 1 1. La Toilette, 1882 bas-relief sur poirier 2. Paysage breton, s.d. Aquarelle

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine

Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine Mercredi 3 Decembre 2014 à 14H30 Hommage à Pierre-Joseph Redouté Un rarissime dessin du XVIe siècle, provenant d une collection privée Américaine EXPERTS Cabinet de BAYSER 69 rue Saint-Anne 75002 Paris

Plus en détail

Collections Permanentes

Collections Permanentes Guide de visite Facile à lire et à comprendre Collections Permanentes Correcteurs : EPIARD Olivier, COULAUD Maryline, LAKDAR Frédéric et Valérie Logo européen Facile à lire: Inclusion Europe. Plus d informations

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier

Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier Image de couverture : Poyanne, 2014 Dominique Duplantier Communiqué de presse Les Landes ont une histoire, et notamment une histoire de l architecture, bien lisible à travers la typologie de ses maisons.

Plus en détail

R A U L T C é c i l e. Lot n 7877. «Arbres torturés», gouache et crayon noir sur papier, signée en bas à droite, format : 50 x 65 cm.

R A U L T C é c i l e. Lot n 7877. «Arbres torturés», gouache et crayon noir sur papier, signée en bas à droite, format : 50 x 65 cm. R A U L T C é c i l e n 7877 «Arbres torturés», gouache et crayon noir sur papier, signée en bas à droite, format : 50 x 65 cm. R A U L T C é c i l e n 8022 «Sapins», Gouache sur papier, signée en bas

Plus en détail

MODERNITE : UN DIALOGUE

MODERNITE : UN DIALOGUE COMMUNIQUE DE PRESSE 05.05.2015 MODERNITE : UN DIALOGUE IMPRESSIONNISTE & MODERNE POST-WAR & CONTEMPORAIN - VENTES LES 1 ER ET 2 JUIN 2015 - Francis Picabia, Points, 1951, huile sur toile (estimation :

Plus en détail

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Marcel Duchamp (1887-1968) Nu descendant l escalier n 2, 1912 Huile sur toile 146X89 cm Philadephia Museum of Art On distingue une zone sombre

Plus en détail

DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016

DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016 DISPOSITIF E.A.C. ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE ET CULTUREL VILLE D'AIX EN PROVENCE APPEL A PROJET ARTS VISUELS 2015 / 2016 Nom de l'association ou de l'artiste : DECLOMESNIL ISABELLE Adresse : 8 RUE ALDEBERT

Plus en détail

L art en guerre EN FAMILLE

L art en guerre EN FAMILLE Livret n 11 L art en guerre EN FAMILLE Pablo Picasso -Nature morte à la chouette et aux trois oursins, 6 novembre 1946 Musée Picasso, Antibes - ImageArt, Antibes, Photo Claude Germain - Succession Picasso

Plus en détail

collections 6 novembre 2015

collections 6 novembre 2015 LIVRET-JEUX DÈS 7 ANS Le journal des collections 6 novembre 2015 Musée des Beaux-Arts 2 mai 2016 de Quimper Le journal des collections 1 «Un musée qui n achète pas est un musée qui meurt.» Pierre Rosenberg,

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

MARGUERITE Naohiro Ninomiya

MARGUERITE Naohiro Ninomiya MARGUERITE La Galerie Seine 51 présente «Marguerite» une exposition collective consacrée au thème des Fleurs du Vendredi 26 Juin au Vendredi 31 Juillet 2015. Des œuvres de Naohiro Ninomiya, John Richard

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA. L'œuvre en détail DESCRIPTION DE CE QUI EST REPRESENTE

HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA. L'œuvre en détail DESCRIPTION DE CE QUI EST REPRESENTE Nom(s) : Prénom(s) : Classe : HISTOIRE DES ARTS : ANALYSE DE GUERNICA Fiche d'identité de l'œuvre Titre: Guernica Artiste, auteur : Picasso Technique : huile sur toile Dimensions : 752 x 351 cm Lieu de

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Analyser une planche de Bande Dessinée

Analyser une planche de Bande Dessinée Analyser une planche de Bande Dessinée Document réalisé par Corinne Bourdenet, enseignante en arts plastiques Pour cette analyse, vous choisirez une planche particulière que vous analyserez plastiquement

Plus en détail

La Grande baigneuse au peignoir blanc 1924. Huile sur toile 130 x 97,3 cm Avec cadre? MBA, Lyon. Section A - Nus

La Grande baigneuse au peignoir blanc 1924. Huile sur toile 130 x 97,3 cm Avec cadre? MBA, Lyon. Section A - Nus La Grande baigneuse au peignoir blanc 1924 130 x 97,3 cm MBA, Lyon Section A - Nus 1 Nu aux souliers noirs 1923 H. 60 ; L. 73 cm Section A - Nus 2 La causerie sans date 60,5 x 73 cm 69,5 x 82,2 x 6 cm

Plus en détail

09.10 > 21.10.12 EXPO. La collection communale d Auderghem DOSSIER DE PRESSE

09.10 > 21.10.12 EXPO. La collection communale d Auderghem DOSSIER DE PRESSE 09.10 > 21.10.12 EXPO La collection communale d Auderghem DOSSIER DE PRESSE 1 La collection communale d Auderghem Auderghem fut de tout temps le centre d'une activité artistique florissante. En effet,

Plus en détail

Jean-Michel Frank. René Crevel, des artistes comme Giacometti, Dali ou Bérard, mais aussi des clients,

Jean-Michel Frank. René Crevel, des artistes comme Giacometti, Dali ou Bérard, mais aussi des clients, Jean-Michel Frank Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent Du 2 octobre au 3 janvier 2009 Avec le soutien du Comité Jean-Michel Frank Commissariat d exposition : Pierre-Emmanuel Martin-Vivier Scénographie

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

19 rue de Vaugirard 75006 Paris PARCOURS FAMILLE EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS, DU 9 OCTOBRE 2014 AU 8 FÉVRIER 2015

19 rue de Vaugirard 75006 Paris PARCOURS FAMILLE EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS, DU 9 OCTOBRE 2014 AU 8 FÉVRIER 2015 PARCOURS FAMILLE EXPOSITION Découvreur des impressionnistes, inventeur du marché de l art moderne, Paul Durand-Ruel a marqué l histoire de l art. Pourtant, cela n était pas gagné d avance! Découvrez sa

Plus en détail

ACADEMIE DES ARTS D AVIGNON Centre de Formation Professionnelle aux Métiers d Arts Décoratifs

ACADEMIE DES ARTS D AVIGNON Centre de Formation Professionnelle aux Métiers d Arts Décoratifs DESSINATEUR OU ILLUSTRATEUR 1540 Heures (08/1540) DESSINATEUR Objectifs recherchés La formation de dessinateur donne les bases artistiques pour divers métiers : dessinateur d art, tatoueur, dessinateur

Plus en détail

BESNER. D œuvre en œuvre, la démarche artistique de Besner est entièrement axée A 06 07 DOMINIC AU FIL DE LʼART. Mme.

BESNER. D œuvre en œuvre, la démarche artistique de Besner est entièrement axée A 06 07 DOMINIC AU FIL DE LʼART. Mme. AU FIL DE LʼART DOMINIC BESNER Mme. Diane Brabant Au fil d D œuvre en œuvre, la démarche artistique de Besner est entièrement axée de lʼorganisme R.A.R.E. (Représentants dʼartistes pour un Rayonnement

Plus en détail

Arca 66. Abstrait 50 x 40, acrylique, Sans titre 50 x 40, huile. Liberté de formes 40 x 50 huile prix 320. Cavalière sépia 30 x 90 huile prix 420

Arca 66. Abstrait 50 x 40, acrylique, Sans titre 50 x 40, huile. Liberté de formes 40 x 50 huile prix 320. Cavalière sépia 30 x 90 huile prix 420 Abstrait 50 x 40, acrylique, Sans titre 50 x 40, huile Liberté de formes 40 x 50 huile prix 320 Cavalière sépia 30 x 90 huile prix 420 Géométrie 30 x 90 acrylique prix 420 Fond marin 70 x 70 encres prix

Plus en détail

1/8 lecointredrouet.com info@lecointredrouet.com

1/8 lecointredrouet.com info@lecointredrouet.com 1/8 lecointredrouet.com info@lecointredrouet.com JEAN CRITON ARCHITECTURES IMAGINAIRES La peinture de Jean Criton démarre dans les années 50 par des recherches plastiques proches de l art informel, pour

Plus en détail

Couleur, ombre et lumière

Couleur, ombre et lumière Travaux pratiques de peinture Couleur, ombre et lumière atelier du 12 avril 2013 Animé par Luis Clemente, Maurice Lopès et Jean Pierre Pons Sommaire 1. LA COULEUR DE LA LUMIÈRE... 2 2. LA COULEUR DE LA

Plus en détail

Retour d animation Histoire des arts

Retour d animation Histoire des arts Retour d animation Histoire des arts Exemple de mise en œuvre proposée par Pierre Eschbach : CLIS en appliquant la trame proposée par les conseillers pédagogiques en arts visuels du Bas-Rhin Circonscription

Plus en détail

La flûte et le grelot est un programme composé de deux histoires et d une durée totale de 42mn :

La flûte et le grelot est un programme composé de deux histoires et d une durée totale de 42mn : C i n é m a t e r n e l l e 2 0 1 1-2 0 1 2 Dossier enseignant Chaque trimestre, retrouvez les dossiers pédagogiques Cinématernelle sur les sites suivants : www.cineparc.fr (rubrique cinématernelle) www.clermont-filmfest.com

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Colette Brunschwig. Galerie Convergences

Colette Brunschwig. Galerie Convergences Colette Brunschwig Galerie Convergences Galerie Convergences 2014 1 Colette Brunschwig Galerie Convergences 2014 SÉRIE 10 - Encre, caséine et acrylique sur papier - Daté Août 2013 au dos - Signé en bas

Plus en détail

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg. Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ 1 Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/

Plus en détail

ACTIVITES LANGAGIERES AU CYCLE 1 ET AU CYCLE 2. Les arts visuels et les activités langagières aux cycles 1 et 2

ACTIVITES LANGAGIERES AU CYCLE 1 ET AU CYCLE 2. Les arts visuels et les activités langagières aux cycles 1 et 2 1 ACTIVITES LANGAGIERES AU CYCLE 1 ET AU CYCLE 2 Les arts visuels et les activités langagières aux cycles 1 et 2 Décrire à l aide d un lexique adapté la lecture d une reproduction Le sujet représenté ex

Plus en détail

«Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.»

«Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.» «Picasso est un peintre abstrait et surréaliste.» Deux trous, c est le signe du visage, suffisant pour l évoquer sans le représenter mais n est-il pas étrange qu on puisse le faire par des moyens aussi

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail

heure œuvre Programme 2015-2016 www.musees.gard.fr museegard30 Entrée gratuite dans la limite des places disponibles Musée d art sacré du Gard

heure œuvre Programme 2015-2016 www.musees.gard.fr museegard30 Entrée gratuite dans la limite des places disponibles Musée d art sacré du Gard fait vibrer la culture 1 heure œuvre Programme 2015-2016 Musée d art sacré du Gard / Pont-Saint-Esprit Musée Pierre-de-Luxembourg / Villeneuve-lès-Avignon Musée d art sacré du Gard 2, rue Saint-Jacques

Plus en détail

Mes Quatre Vérités Par Marine, version 2 Janvier 03

Mes Quatre Vérités Par Marine, version 2 Janvier 03 Mes Quatre Vérités Par Marine, version 2 Janvier 03 1ère vérité : Pour commencer un tableau PEINTURE A L HUILE faire un dessin (au format de la toile) sur une feuille simple puis passer de la mine de plomb

Plus en détail

Michel PARMENTIER Avant les bandes, 1962-1965 du 22 mai au 21 juin 2014 vernissage le jeudi 22 mai de 18h à 20h30

Michel PARMENTIER Avant les bandes, 1962-1965 du 22 mai au 21 juin 2014 vernissage le jeudi 22 mai de 18h à 20h30 Michel PARMENTIER Avant les bandes, 1962-1965 du 22 mai au 21 juin 2014 vernissage le jeudi 22 mai de 18h à 20h30 La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter une exposition consacrée à Michel Parmentier

Plus en détail

Analyse détaillée du tableau «Guernica» De Pablo Picasso 1939

Analyse détaillée du tableau «Guernica» De Pablo Picasso 1939 Analyse détaillée du tableau «Guernica» De Pablo Picasso 1939 «La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre offensive et défensive contre l'ennemi» Picasso Histoire:

Plus en détail

Giverny, entre art et jardins

Giverny, entre art et jardins Bienvenue à Giverny! Ce charmant village normand a été rendu célèbre par Claude Monet qui y a peint ses fameux nymphéas. Le maître de l impressionnisme a inspiré de nombreux artistes, français et étrangers.

Plus en détail

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009

CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 CommuniquÄ de presse Paris, le 22 octobre 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires de l activitå FonciÇre au 30 septembre 2009 (+5,0%) Location de 15 000 mé sur les parcs tertiaires Cession de 1 148 logements

Plus en détail

Remise officielle à l État du tableau d Edgar Degas Les Blanchisseuses ou Blanchisseuses souffrant des dents

Remise officielle à l État du tableau d Edgar Degas Les Blanchisseuses ou Blanchisseuses souffrant des dents Remise officielle à l État du tableau d Edgar Degas Les Blanchisseuses ou Blanchisseuses souffrant des dents Vendredi 11 février 2011 Contacts presse Département de l information et de la communication

Plus en détail

Daniel Brugès 30 ans de techniques picturales variées. Exposition à la médiathèque communautaire de Neuvéglise du 8 juillet au 13 septembre 2014

Daniel Brugès 30 ans de techniques picturales variées. Exposition à la médiathèque communautaire de Neuvéglise du 8 juillet au 13 septembre 2014 Daniel Brugès 30 ans de techniques picturales variées Exposition à la médiathèque communautaire de Neuvéglise du 8 juillet au 13 septembre 2014 La peinture à l huile La peinture à l huile est constituée

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 ISOLER REPRODUIRE TRANSFORMER ASSOCIER - priver de contexte : copier - modifier, dissocier, - rapprocher, juxtaposer, Supprimer doubler fragmenter, effacer, ajouter, superposer,

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail