Atelier C1 27 novembre h 15 à 16 h 30 Optimiser le financement de la formation professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier C1 27 novembre 2014 15 h 15 à 16 h 30 Optimiser le financement de la formation professionnelle"

Transcription

1 Atelier C1 27 novembre h 15 à 16 h 30 Optimiser le financement de la formation professionnelle Pierre Marchand, MBA Consultant 1

2 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Modifications par rapport à Les exemples présentés proviennent des paramètres de différentes commissions scolaires. Les informations nominatives ont été masquées Pierre Marchand, consultant 3

3 Objectifs de la présentation Sommaire du calcul de l allocation de base Souligner les modifications apportées par le MELS en Identifier des stratégies qui permettent d optimiser le financement de la FP Pierre Marchand, consultant 4

4 Documents de référence du MELS (*) Règles budgétaires annuelles pour le fonctionnement Document complémentaire aux règles budgétaires de fonctionnement Documents paramétriques (personnalisé à chaque CS) Document B : Calcul de l allocation de base pour l organisation des services et le produit maximal de la taxe scolaire Document C : Allocations supplémentaires a priori Document G : Calcul de l allocation de base pour les activités de la formation professionnelle Document I : Calcul de l allocation de base pour les investissements Règles budgétaires pour les années à pour les investissements - amendées juillet 2014 *Sources : Pierre Marchand, consultant 5

5 Partie 1 Sommaire du calcul de l allocation de base de la formation professionnelle Pierre Marchand, consultant 6

6 Allocations de fonctionnement et d investissement 1. Allocations de base en FP a) cours en mode présentiel DEP et ASP (enveloppe ouverte) AEP (enveloppe fermée) b) Autres activités de formation Reconnaissance des acquis et des compétences Évaluation et reconnaissance des acquis scolaires (examen seulement) Assistance aux autodidactes Formation à distance c) DEP après la 3 e année du secondaire en concomitance avec la formation générale 2. Ajustements à l allocation de base 3. Allocations supplémentaires Pierre Marchand, consultant 7

7 Allocations de fonctionnement et d investissement (suite) 4. Autres sources - Autres ministères - Formation sur mesure en entreprise - Autres types de formation - Revenus propres aux centres de formation - Revenus propres aux services en lien avec la FP 5. Allocations pour les investissements (autorisation d emprunter) a) Mobilier appareillage et outillage (MAO) b) Améliorations, modifications et transformations (AMT) c) Allocations spécifiques (constructions, implantation de programmes) Pierre Marchand, consultant 8

8 1.1 L allocation pour les cours en mode présentiel Pierre Marchand, consultant 9

9 Allocation pour les cours en mode présentiel (a.1) (a.2) (a.3) (a.4) Montant par élève et par programme Facteur d'ajustement du coût subventionné Élèves en ETP Facteur d'abandon Allocation $ 12 S Ressources humaines - Montant de base 13 (1) x (2) x x Variable (4) = - Organisation scolaire (3) x (2) x x Variable (4) = Ressources de soutien 13 (1) x x 1,05 = Ressources matérielles (1) x x 1,00 = Allocation totale Les ETP retenus sont ceux sanctionnés en PE (RH) PS (RS) RM (1) Montant par élève, spécifique à chaque programme (Règles budgétaires - Annexe H) (2) Facteur d'ajustement lié au coût subventionné par enseignant (Règles budgétaires - Annexe I) (3) Montant par élève pour l'organisation scolaire spécifique à chaque CS ( Règles budgétaires - Annexe I) (4) Le facteur est de 10 % pour les élèves de moins de 20 ans et de 5 % pour les autres. Pierre Marchand, consultant 10

10 Exemple de calcul programme 5212 Secrétariat Commission scolaire Montant pour le personnel enseignant (PE ou RH) Source Nombre d'etp sanctionnés Bilan 5 Facteur d'abandon Règles budgétaires Nombre d'etp pondérés Montant de base du programme Annexe E Montant pour l'organisation scolaire Annexe F Montant par ETP Facteur d'ajust. du coût subventioné Annexe F Allocation de base pour le PE < 20 ans => 20 ans 13,24 19,45 1,05 1,1 13,902 21, A Des-fleuves-etdes-lacs 35, $ 505 $ $ 1, $ Charlevoix 35, $ 856 $ $ 1, $ Montant pour le personnel de soutien (PS ou RS) Nombre d'etp sanctionnés Bilan 5 Facteur d'abandon Règles budgétaires Nombre d'etp pondérés Montant de base du programme Annexe E Allocation le PS < 20 ans => 20 ans 13,24 19,45 1,05 1,05 13,902 20, B 34, $ $ 34, $ $ Montant pour les ressources matérielles (RM) Facteur d'abandon Bilan 5 Nombre d'etp pondérés Règles budgétaires Nombre d'etp pondérés Montant de base du programme Annexe E Allocation pour le RM < 20 ans => 20 ans 13,24 19, ,24 19,45 13 C 32, $ $ 32, $ $ Allocation totale A+B+C $ $ 14 Pierre Marchand, consultant 11

11 ANNEXE IF ALLOCATION DE BASE POUR LES ACTIVITÉS ÉDUCATIVES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, MONTANT PAR ÉLÈVE POUR L ORGANISATION SCOLAIRE ET FACTEUR D AJUSTEMENT AU COÛT SUBVENTIONNÉ Code Commission scolaire Organisation Facteur scolaire ($) d ajustement Monts-et-Marées, CS des 405 2, Phares, CS des 453 1, Fleuve-et-des-Lacs, CS du 505 1, Kamouraska Rivière-du-Loup, CS de 209 2, Pays-des-Bleuets, CS du 235 1, Lac-Saint-Jean, CS du 349 1, Rives-du-Saguenay, CS des 234 2, De La Jonquière, CS 75 2, Charlevoix, CS de 856 1, Pierre Marchand, consultant 12

12 ANNEXE E Allocation de base pour la formation professionnelle : montant par élève et par programme pour le personnel enseignant, le personnel de soutien, les ressources matérielles ainsi que le service de reconnaissance des acquis et des compétences (évaluation) No de programme Montant par élève ($) Montant par évaluation Nom du programme PE PS RM ($) 5210 Production horticole Entretien général d'immeubles Secrétariat Conduite de procédés de traitement de l'eau Entretien et réparation de caravanes Restauration de maçonnerie Dessin de patron Conduite d'engins de chantier Procédés infographiques Santé, assistance et soins infirmiers Photographie Conduite de procédés de traitement de l'eau Serrurerie Mécanique de véhicules lourds routiers Plomberie et chauffage Pierre Marchand, consultant 13

13 Code Commission scolaire ANNEXE M CONTINGENTEMENT PROGRAMMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE No de programme Nom de programme Nombre maximal d élèves débutants (ETP) Nombre maximal d effectif scolaire en équivalent temps plein (ETP) autorisé aux fins de subventions RÉGION 01 BAS-SAINT-LAURENT Phares, CS des 5035 Esthétique Phares, CS des 5245 Coiffure RÉGION 02 SAGUENAYŔLAC-SAINT-JEAN Pays-des-Bleuets, CS du 5245 Coiffure Lac-Saint-Jean, CS du 5035 Esthétique Lac-Saint-Jean, CS du 5245 Coiffure Rives-du-Saguenay, CS des 5035 Esthétique Rives-du-Saguenay, CS des 5245 Coiffure *900/1 455= 22 élèves Pierre Marchand, consultant 14

14 1.2 Les autres services de formation Pierre Marchand, consultant 15

15 Autres services de formation Montant Nombre Allocation S S Reconnaissance des acquis et des compétences - Montant par élève 400 $ x Élèves = - Montant par évaluation * x Évaluations réussies = Examen seulement 40 $ x Examens = Assistance aux autodidactes 30 $ x Unités ** = Formation à distance 50 $ x Unités ** = * Montant par programme DEP et ASP (Règles budgétaires - annexe E) ** Nombre d'unités du module Le nombre d unités financé prend en compte le facteur d abandon du personnel enseignant ( = > 20 ans = 5 %, moins de 20 ans = 10 %) 19 Pierre Marchand, consultant 16

16 Reconnaissance des acquis et des compétences Aucun financement pour la RAC pour les programmes qui suivent, car la profession est régie par un ordre professionnel: 5325 Santé, assistance et soins infirmiers 5825 Health, Assistant and Nursing Il appartient à l ordre professionnel de reconnaître les compétences et de prescrire la formation d appoint requise dans le cas des programmes: 5340 Formation d appoint, infirmière ou infirmier auxiliaire 5840 Upgrating Program, Nursing Assistants Selon les programmes, jusqu à trois compétences peuvent être reconnues (et financées selon l annexe E) à la suite de l entrevue de validation sur recommandation des spécialistes. Ce sont celles portant Métier et formation, Recherche d emploi et Intégration au marché du travail. Le financement de la formation manquante, dont la durée a été précisée à la suite de l entrevue de validation ou de l évaluation, correspond au financement du DEP ou de l ASP lorsque la participation est égale ou supérieure à 33 % de la durée normative de la compétence. Dans le cas d une AEP, la formation manquante est financée par l enveloppe fermée. Pierre Marchand, consultant 17

17 Centres d expertise pour la reconnaissance des acquis et des compétences (CERAC) Quatre centres d expertise (CERAC) C.S. de la Beauce-Etchemin; C.S. de la Capitale; C.S. Harricana; C.S. du Fleuve-et-des-lacs. De plus la C.S. Lester-B.Pearson est associée aux CERAC pour soutenir le secteur anglophone Pierre Marchand, consultant 18 16

18 1.2.1 DEP en concomitance avec la formation générale Pierre Marchand, consultant 19

19 Concomitance Financement de la portion FG 3 ETP (FG+FP) 23 ETP (FG) ETP (FG) 3 Élèves de moins de 20 ans avec un horaire intégré. Allocation est versée en formation professionnelle Horaire intégré - Montant par élève est basé sur une moyenne de 14 élèves par groupe - minimum de 20 % des heures en FG. Horaire non intégré - Montant par élève est basé sur une moyenne de 19 élèves par groupe. 20

20 Concomitance Financement de la portion FG Concomitance Jeunes* Intégré Non intégré FGA Personnel enseignant $ $ $ $ Encadrement pédagogique 279 $ Montant organisation scolaire 414 $ Facteur d'ajustement* 2,0106 2,0106 2, $ $ $ $ Personnel de soutien 841 $ 552 $ 552 $ 552 $ Ressources matérielles 124 $ Accompagnement et soutien $ - $ Total (année courante) $ $ $ $ Produit maximal de la taxe scolaire Montant de base 804,64 $ 804,64 $ 804,64 $ 804,64 $ Pondération 2,4 3,4 3,4 2,4 Ajustement 1 1,1 1,1 1 Total à venir $ $ $ $ Financement total $ $ $ $ * Élève régulier du secondaire 21

21 DEP en concomitance FG = FP après 3 e secondaire Pour les élèves suivant en concomitance des cours de la formation générale (FG) intégrés à leur horaire de formation professionnelle (FP), le cumul des heures FG et FP est considéré dans la détermination du quinze heures par semaine (temps plein). Allocation supplémentaire (30284) L allocation a été intégré dans l allocation de base Projet pilote Élève âgé de 15 ans A réussi 2 e secondaire en langue seconde et en math. Faire une demande au MELS (appel de propositions) Pierre Marchand, consultant 24 22

22 Anciennement annexe B Annexe A Allocation de base pour les activités éducatives des jeunes : facteurs d ajustement au coût subventionné et montants par élève pour l organisation scolaire Commission scolaire Facteur Organisation scolaire ($) d ajustement Éduc. présc. Prim. Sec Monts-et-Marées, CS des 2, Phares, CS des 2, Fleuve-et-des-Lacs, CS du 2, Kamouraska Rivière-du-Loup, CS de 2, Pays-des-Bleuets, CS du 2, Lac-Saint-Jean, CS du 2, Rives-du-Saguenay, CS des 2, De La Jonquière, CS 2, Charlevoix, CS de 2, Pierre Marchand, consultant 23

23 1.2.2 Formation professionnelle de courte durée RBF pages 33 à 38 Pierre Marchand, consultant 24

24 Allocation pour les AEP L enveloppe budgétaire fermée est de 13,5 M$ (non indexé). 7,5 M$ réparti entre les régions 6,0 M$ attribué par le Ministère aux projets retenus qui répondent aux priorités ministérielles L allocation de base comprend : Une enveloppe budgétaire fermée, déterminée a priori, sert à financer Les cours en mode présentiel La formation à distance La formation manquante dans le cadre de la reconnaissance des acquis Une enveloppe budgétaire ouverte qui varie en fonction du degré d activités dans l année scolaire en cours. Reconnaissance des acquis Formation à distance Examen seulement Pierre Marchand, consultant 25

25 Nombre de programmes en AEP Programmes Français Anglais Total Réguliers Particuliers Total Ce nombre varie annuellement car des programmes sont retirés et d autres ajoutés La liste des programmes financés et les paramètres de financement sont disponibles à l adresse suivante : http//inforoutefpt/ministere/aep/aspx (Annexe S des règles budgétaires ) n existe plus) Pierre Marchand, consultant 26

26 Allocation pour les AEP Enveloppe fermée Montant par élève et par programme $ 31 Facteur d'ajustement du coût subventionné Élèves en ETP Facteur d'abandon Personnel enseignant (1) x (2) x 29 = Ressources matérielles (1) x x 1,0 = Ressources de soutien (1) x x 1,05 = Tenant lieu de MAO (1) x x 1,0 = Administration 1605 x x 1,0 = Tenant lieu du PMT avec une pondération de 2 Les ETP retenus sont ceux sanctionnés en (1) Le montant par élève, propre à chaque programme, est présenté au tableau des paramètres de financement des programmes accrédités sur le site Internet : (2) Facteur d'ajustement lié au coût subventionné par enseignant et le montant pour l'organisation scolaire spécifique à chaque CS ( Règles budgétaires annexe F). Allocation totale Idem au DEP Allocation $ PE + RM + PS + MAO + ADM = 32 Pierre Marchand, consultant 27

27 AEP L effectif scolaire reconnu est d abord établi en fonction du nombre d élèves présents (NEP) au 16 e jour du début de la formation lorsqu elle est effectuée à temps plein. Pour la formation à temps partiel, c est le nombre d élèves présents à la 75 e heure Pour une formation débutée à l année scolaire et se poursuivant en , les règles de financement de l année scolaire s appliquent. Si le NEP est égal ou supérieur à la moitié de la moyenne d élèves par groupe précisée par les conventions collectives 2, cette moyenne d élèves par groupe, converti en équivalent à temps plein est utilisée pour le calcul de l allocation pour le personnel enseignant. Dans le cas contraire, le NEP est converti en équivalent à temps plein. Cependant, le financement du personnel enseignant s applique si, l effectif scolaire sanctionné, en équivalent temps plein, est supérieur ou égal à 25 % du nombre établi au paragraphe précédent. 2 http//inforoutefpt/ministere/aep/aspx Pierre Marchand, consultant 28

28 ETP pour le calcul du financement No du programme 4223 Programme Soins animaliers Durée 495 heures Nombre moyen 19,0 individus Facteur d'ajustement du coût subventionné 1, Nb d'inidividus la 16 e journée 15 Prévision ETP sanctionnés : 4,0000 Taux d'abandon prévu 51,5% $/ETP $ 497 $ $ $ 225 $ RH RM RS Adm MAO Total Allocation $ $ $ $ 900 $ $ Le risque de déficit de la commission scolaire diminue. La marge de manœuvre dégagée par les AEP qui avaient un faible taux d abandon diminue. L équilibre budgétaire du service aux entreprises peut être affecté. 27 Pierre Marchand, consultant 29

29 Exemple NEP 16e jours Moyenne Nb pour calculer l'allocation PE ETP maximum ETP pour le calcul du financement Seuil de 25 % RH tableau RH retenu 19 19,0 19,00 9,8167 9,8167 2, $ - $ 18 19,0 19,00 9,3000 9,8167 2, $ - $ 17 19,0 19,00 8,7833 9,8167 2, $ - $ 16 19,0 19,00 8,2667 9,8167 2, $ - $ 15 19,0 19,00 7,7500 9,8167 2, $ $ 14 19,0 19,00 7,2333 9,8167 2, $ - $ 13 19,0 19,00 6,7167 9,8167 2, $ - $ 12 19,0 19,00 6,2000 9,8167 2, $ - $ 11 19,0 19,00 5,6833 9,8167 2, $ - $ 10 19,0 19,00 5,1667 9,8167 2, $ - $ 9 19,0 9,00 4,6500 4,6500 1, $ - $ 8 19,0 8,00 4,1333 4,1333 1, $ - $ 7 19,0 7,00 3,6167 3,6167 0, $ - $ 6 19,0 6 3,1000 3,1000 0, $ - $ 5 19,0 5 2,5833 2,5833 0, $ - $ 4 19,0 4 2,0667 2,0667 0, $ - $ 3 19,0 3 1,5500 1,5500 0, $ - $ 2 19,0 2 1,0333 1,0333 0, $ - $ 1 19,0 1 0,5167 0,5167 0, $ - $ Pierre Marchand, consultant 30 29

30 Le montant pour la RAC sera ajouté Pierre Marchand, consultant 31 27

31 Allocation pour les AEP Enveloppe ouverte pour le financement : Reconnaissance des acquis et des compétences La formation manquante doit se donner l année courante ou l année suivante (enveloppe fermée) Examen seulement Alternance travail-études Financement sur le même modèle que celui pour les activités éducatives en formation professionnelle (DEP, ASP) Pierre Marchand, consultant 32

32 2.1 Allocations supplémentaires Pierre Marchand, consultant 33

33 Les ajustements Nouvelle présentation L annexe H : allocations supplémentaires n existe plus Cette section regroupe des mesures réparties en fonction des thèmes suivants : Appui à la réussite scolaire (FGJ, FGA et FP); Adaptation scolaire (seulement FGJ); Régions et petits milieux (seulement FGJ). Regroupent les allocations de base faisant partie des règles et les allocations supplémentaires Compression de 70 M$ pour l ensemble des commissions scolaires 34

34 Appui à la réussite scolaire L objectif de ces mesures est de favoriser la réussite des élèves, tout en tenant compte de leurs besoins et de leurs caractéristiques. Ces mesures peuvent bénéficier aux élèves inscrits à la formation générale des jeunes, des adultes ou à la formation professionnelle. Ces mesures visent donc à : offrir un appui financier aux activités visant l augmentation de la persévérance et la réussite scolaires des élèves dans le besoin; soutenir le personnel affecté aux services éducatifs qui accompagnement les élèves à risque de décrocher ou ayant des besoins particuliers; financer les différents plans d action présentement en vigueur au Ministère visant également un appui à la réussite scolaire. Ajustement négatif de 70 M $ au prorata de la clientèle. 35

35 Appui à la réussite scolaire Numéro Détail FGJ FGA FP * Ajust. Besoins particuliers (inclut le montant pour le RÉCIT local et national) X A priori Ajust. Accueil et francisation Ajust. Élèves non francophones X A priori Ajust. Élèves immigrants X A priori Ajust. Enfants scolarisés à la maison X N.D. Ajust. Cours "Exploration de la FP" X N.D. Ajust. Parcours de formation axée sur l'emploi (FPT et FMS) X N.D. Ajust. Projet pédagogique particulier préparant à la FP X N.D. Ajust. Mesure de sensibilisation à l'entrepreneuriat Ajust. Volet 1 Esprit d'entreprendre X X A priori X Ajust. Vole 2 Esprit d'entreprise X N.D Formation du personnel scolaire en FGA X A priori X Formation des enseignants dans le cadre du virage numérique A priori Aide alimentaire X A priori Écoles primaires et secondaires de rangs déciles 1 à 7 X A priori École secondaire en milieu défavorisé X A priori Écoles primaires en milieu défavorisé X A priori X Animation spirituelle et engagement communautaire X A priori Sécurité d'emploi X X X N.D. X Aide aux devoirs X A priori Écoles en forme et en santé X A priori X Activités parascolaires au secondaire X A priori X 36

36 Appui à la réussite scolaire Lecture à l'école Acquisition de livres de fiction et de documentaire X A priori X Bibliothécaires embauchés - Années précédentes X N.D. X Fréquentation et réussite des jeunes en FP X X A priori Activités d'exploration professionnelle des adultes en FP X X A priori Activités d'exploration professionnelle des jeunes en FP X X A priori Amélioration du français Embauche de nouveaux conseillers pédagogiques X A priori Plan de formation des enseignants X A priori Ajout de ressources éducatives X A priori Mise en place de programmes d'insertion professionnelle pour les enseignants FSE-APEQ X A priori X FAE X X X A priori Journées de suppléance pour la correction d'épreuves obligatoires X N.D Prévenir et combattre l'intimidation et la violence à l'école Mise en place d'interventions efficaces en prévention X A priori Suivi aux élèves suspendus ou expulsés X A priori Compensation pour l'apport d'enseignants à la vie de l'école (FAE) X A priori Ajout de personnel pour la prévention et l'intervention rapide (FAE) X A priori Compensation pour l'organisation des groupes en FGA (FSE-FAE) X A priori Programme de reconnaissance de la valeur ajoutée (APEQ) X X X A priori Perfectionnement du personnel professionnel X X X A priori Total des allocations a priori Ajustement budgétaire négatif de 70 M$ réparti au prorata de l'effectif scolaire nominal du PMT incluant le service de garde N.D. Non disponible (cette allocation sera calculée a posteriori lors de la certification des allocations budgétaires ). * La reddition de compte associée à cette mesure fait l'objet d'une réévaluation par le MELS. Des informations seront transmises durant l'année scolaire. A priori A priori 37

37 Services complémentaires Allocation de base pour les activités éducatives des jeunes Les activités éducatives des jeunes ont trait à l enseignement, au soutien à l enseignement, aux services complémentaires 1 et au perfectionnement du personnel visé (règles budgétaires page 5). 1 Que ces services soient dispensés en formation générale des jeunes ou en formation professionnelle pour des élèves de moins de 18 ans (21 ans dans le cas d une personne handicapée). Additionnelle aux élèves ayant des besoins particuliers (FGA) Cette mesure aide la commission scolaire à bonifier les services éducatifs et de soutien offerts aux élèves adultes ayant des besoins particuliers, qu ils soient inscrits à la formation générale ou à la formation professionnelle. L allocation correspond à celle de , indexée. Pierre Marchand, consultant 38

38 3. Investissements Pierre Marchand, consultant 39

39 Investissement Les commissions scolaires s engagent à demeurer propriétaire des immobilisations faisant l objet d allocations d investissements pour une période correspondant à la durée de vie utile de l immobilisation. Au cours de cette période, les immobilisations doivent être exploitées, utilisées et entretenues aux fins auxquelles elles sont destinées. De plus, au cours de cette période, les commissions scolaires doivent en aviser au préalable le Ministre, de tout changement qui va à l encontre des deux conditions mentionnées précédemment. Pierre Marchand, consultant 40

40 Mesure (Nouveauté pour la FP) Pierre Marchand, consultant 41

41 Calcul de la portion FP de la mesure Pierre Marchand, consultant 42

42 4 Optimisation du financement Pierre Marchand, consultant 43

43 Variables qui influencent le financement Deux facteurs affectent le financement de la FP : Le facteur d ajustement du coût moyen subventionné Aucun outil disponible pour effectuer des simulations. Relativement facile à calculer avec EXCEL Le montant pour l organisation scolaire Règles de formation de groupe Logiciel ÉSOPPE-FP permet les simulations Pierre Marchand, consultant 44

44 4.1 Facteur d ajustement du coût subventionné Pierre Marchand, consultant 45

45 Facteur d ajustement du coût subventionné % % Salaire de base Facteur d ajustement du coût subventionné / =

46 Percos % % 49.94% Pierre Marchand, consultant 47 49

47 % des revenus 60 Pierre Marchand, consultant 48 47

48 4.1.1 Contrat vs taux horaire Simulations 1 et 2 Pierre Marchand, consultant 49

49 Simulations 1 et 2 En , un enseignant à taux horaire ne faisait que de l enseignement. Il avait une tâche de 720 heures. Vous aviez besoin que l enseignant à taux horaire participe aux réunions pédagogiques, développe du matériel pédagogique et participe à des activités de recrutement et de promotion. Ce temps est estimé à 360 heures. Vous aviez le choix entre donner un contrat ou payer à taux horaire. Vous faites alors le calcul suivant: Accorder un contrat coûte $ de plus que de payer à taux horaire. Hrs Taux Contribution employeur Total Taux horaire ,88 $ 12,0780% $ ,88 $ 12,0780% $ $ Contrat $ 10,0830% $ $ Pierre Marchand, consultant 50

50 Accorder le contrat Simulation 1 Simulation 1 Avant Après Variation Masse salariale (réguliers et contrats) $ $ $ Masse salariale (taux horaire) $ $ (41 061) $ Rémunération des enseignants et (SAE) $ $ - $ Subventions MSSS (Emploi-Québec) $ $ - $ Revenus services aux entreprises $ $ - $ Activités déclarées, mais non sanctionnées ETC) 0,0000 0,0000 0,0000 Nb d'enseignants réguliers et contrat (ETC) 35, ,8092 1,0000 % d'enseignants réguliers et contrat 51,06% 52,49% 1,43% Nb d'enseignants à taux horaire (ETC) 34, ,3190-1,0060 % d'enseignants à taux horaire 48,94% 47,51% -1,43% Coût moyen financé par enseignant $ $ 641 $ Facteur d'ajustement du coût moyen financé 1,6447 1,6615 0,0169 Variation du facteur d'ajustement 1,02% 1,02% Financement par le MELS (prévision des revenus ) Montant pour l'organisation scolaire 327,75 $ Nombre d'etp 610,00 Allocation pour le RH (PE+ organisation scolaire) $ $ $ Allocation pour le RS $ $ - $ Allocation pour le RM $ $ - $ Pierre Marchand, consultant 51

51 Payer à taux horaire Simulation 2 Simulation 2 Avant Après Variation Masse salariale (réguliers et contrats) $ $ - $ Masse salariale (taux horaire) $ $ $ Rémunération des enseignants et (SAE) $ $ - $ Subventions MSSS (Emploi-Québec) $ $ - $ Revenus services aux entreprises $ $ - $ Activités déclarées, mais non sanctionnées ETC) 0,0000 0,0000 0,0000 Nb d'enseignants réguliers et contrat (ETC) 35, ,8092 0,0000 % d'enseignants réguliers et contrat 51,06% 50,69% -0,36% Nb d'enseignants à taux horaire (ETC) 34, ,8279 0,5028 % d'enseignants à taux horaire 48,94% 49,31% 0,36% Coût moyen financé par enseignant $ $ (108) $ Facteur d'ajustement du coût moyen financé 1,6447 1,6418-0,0028 Variation du facteur d'ajustement -0,17% -0,17% Financement par le MELS (prévision des revenus ) Montant pour l'organisation scolaire 327,75 $ Nombre d'etp 610,00 Allocation pour le RH (PE+ organisation scolaire) $ $ (11 890) $ Allocation pour le RS $ $ - $ Allocation pour le RM $ $ - $ Pierre Marchand, consultant 52

52 Simulations 1 et 2 Si vous payez à contrat, l année de la décision il vous en coûte $ de plus. Deux ans plus tard, les revenus augmenteront de 1.02 %. En se basant sur les élèves sanctionnés en , les revenus auraient augmenté de $ $ Si vous payez à taux horaire, deux ans plus tard le financement sera moindre de 0.17 %. En se basant sur les élèves sanctionnés en les revenus auraient diminué de $. Pierre Marchand, consultant 53

53 Simulations 1 et 2 Donc : Taux horaire Contrat Impact Augmentation des dépenses $ $ $ Variation des revenus (11 890) $ $ $ Impact (32 421) $ $ $ Inconvénients: Le contrat peut conduire à une permanence. S il y a baisse de la clientèle, cela pourrait se traduire par des enseignants en disponibilité. Pierre Marchand, consultant 54

54 Simulation 3 En , vous aviez l équivalent de heures payées à taux horaire ( ETC) dans le cadre des DEP et ASP financés et sanctionnés par le MELS. Ce temps a servi à: Enseignement, récupération, évaluation Journées pédagogiques Développement pédagogique Participation à des réunions Participation à des activités de promotion Etc. Voici ce qui se serait passé si vous aviez réduit le Nb d heures à taux horaire de 720 heures ( 1 ETC). Pierre Marchand, consultant 55

55 Simulation 3 Simulation 3 Avant Après Variation Masse salariale (réguliers et contrats) $ $ - $ Masse salariale (taux horaire) $ $ (41 061) $ Rémunération des enseignants et (SAE) $ $ - $ Subventions MSSS (Emploi-Québec) $ $ - $ Revenus services aux entreprises $ $ - $ Activités déclarées, mais non sanctionnées ETC) 0,0000 0,0000 0,0000 Nb d'enseignants réguliers et contrat (ETC) 35, ,8092 0,0000 % d'enseignants réguliers et contrat 51,06% 51,80% 0,74% Nb d'enseignants à taux horaire (ETC) 34, , ,0060 % d'enseignants à taux horaire 48,94% 48,20% -0,74% Coût moyen financé par enseignant $ $ 221 $ Facteur d'ajustement du coût moyen financé 1,6447 1,6505 0,0058 Variation du facteur d'ajustement 0,35% 0,35% Financement par le MELS (prévision des revenus ) Montant pour l'organisation scolaire 327,75 $ Nombre d'etp 610,00 Allocation pour le RH (PE+ organisation scolaire) $ $ $ Allocation pour le RS $ $ - $ Allocation pour le RM $ $ - $ Pierre Marchand, consultant 56

56 Simulation 3 L année de la décision, la masse salariale aurait diminué de $. Deux ans plus tard, le financement de la commission scolaire aurait augmenté de 0.35 %. En se basant sur la prévision des élèves sanctionnés en , cela signifie une augmentation des revenus de $ L effet combiné des deux est important: $ (diminution des dépenses et augmentation des revenus sur deux ans). Donc : Moins il y a d enseignants à taux horaire, plus le facteur d ajustement du coût moyen subventionné sera élevé. Inconvénients: Le personnel à taux horaire ne participe pas aux réunions pédagogiques, etc. Cette décision pourrait avoir un impact sur le taux de réussite des élèves. Pierre Marchand, consultant 57

Pierre Marchand Consultant

Pierre Marchand Consultant Pierre Marchand Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Modifications par rapport à 2012-2013 Les exemples présentés proviennent des paramètres de

Plus en détail

Initiation au financement de la formation professionnelle par le MEESR

Initiation au financement de la formation professionnelle par le MEESR Initiation au financement de la formation professionnelle par le MEESR Atelier A-10 jeudi 21 mai, de 10 h 45 à 12 h 15 Pierre Marchand, MBA 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique

Plus en détail

Financement 2014-2015

Financement 2014-2015 Atelier C-2 Financement 2014-2015 Jeudi 6 novembre 2014 13 h 00 à 14 h30 Pierre Marchand 1 Objectifs de la présentation Résumer le financement par le MELS d une commission scolaire. 1. Le fonctionnement

Plus en détail

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA

L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA L organisation de la FGA et les impacts sur les revenus et les dépenses Atelier C-9 Vendredi 22 mai, de 8 h 30 à 10 h Pierre Marchand, MBA Pierre Marchand, consultant 1 Objectifs Présenter les modifications

Plus en détail

Initiation au financement de la FGA par le MEESR Atelier D-10 Vendredi 22 mai, de 10 h 30 à 12 h Pierre Marchand, MBA

Initiation au financement de la FGA par le MEESR Atelier D-10 Vendredi 22 mai, de 10 h 30 à 12 h Pierre Marchand, MBA Initiation au financement de la FGA par le MEESR Atelier D-10 Vendredi 22 mai, de 10 h 30 à 12 h Pierre Marchand, MBA 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde

Plus en détail

Pierre Marchand, Consultant

Pierre Marchand, Consultant Pierre Marchand, Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Modifications par rapport à 2012-2013 Les exemples présentés proviennent de différentes commissions scolaires

Plus en détail

Pierre Marchand, Consultant

Pierre Marchand, Consultant Pierre Marchand, Consultant 1 Avant-propos Mot de bienvenue Présentation du formateur Logistique Mise en garde Les règles budgétaires 2014-2015 ne sont pas disponibles. Un projet de document G a été acheminé

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 Présentation par : Lucie Bisson, Agente d administration Commission scolaire de la Rivière-du-Nord 1 LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE 2 Loi

Plus en détail

Les règles de financement d une commission scolaire

Les règles de financement d une commission scolaire Atelier D1 Les règles de financement d une commission scolaire Vendredi 6 novembre 2015 8 h 30 Pierre Marchand (MBA) 1 Objectifs de la présentation Résumer le financement par le MÉESR d une commission

Plus en détail

Le financement de la formation professionnelle

Le financement de la formation professionnelle Le financement de la formation professionnelle Financement FP 101 Atelier A-1 Rosaire Jacques CA 1 Contenu de l atelierl Concepts et terminologie utilisés en matière de ressources financières Les sources

Plus en détail

Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015

Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015 Code : 2112-04-15-05 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Mécanismes de suivi et de contrôle internes des effectifs scolaires en Formation professionnelle pour l année scolaire 2014-2015 Date d approbation

Plus en détail

BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT. Février 2013

BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT. Février 2013 BUDGET D UN ÉTABLISSEMENT Février 2013 Contenu de la présentation Financement de la commission scolaire Budget de la commission scolaire Budget de l établissement En résumé 2 FINANCEMENT DE LA COMMISSION

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES... 3

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES... 3 ENCADREMENTS FINANCIERS 2015-2016 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES... 3 1.1. DECENTRALISATION AU NIVEAU APPROPRIE... 3 1.2. ÉQUILIBRE BUDGETAIRE... 3 1.3. VARIATION DE

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015 La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, novembre 2014 ISBN 978-2-550-71955-7

Plus en détail

RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Éducation préscolaire et enseignement primaire et secondaire

RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Éducation préscolaire et enseignement primaire et secondaire RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Éducation préscolaire et enseignement primaire et secondaire ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS Le présent document a

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

2. PROGRAMME DES MUTUELLES DE FORMATION 2008-2009*

2. PROGRAMME DES MUTUELLES DE FORMATION 2008-2009* 2. PROGRAMME DES MUTUELLES DE FORMATION 2008-2009* UN VIRAGE VERS LA QUALITÉ... 1 1. OBJECTIF DU PROGRAMME... 1 2. DESCRIPTION... 1 3. ADMISSIBILITÉ... 1 3.1 Promoteurs admissibles... 1 3.2 Entreprises

Plus en détail

Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires

Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Présenté dans le cadre de la consultation sur le projet de règles budgétaires

Plus en détail

Les services de la SOFAD

Les services de la SOFAD Les services de la SOFAD Un volet essentiel de sa mission Marcelle Parr, conseillère recherche et développement 1946: Création des cours par correspondance (DGFD) 1972: Création de la Télé-Université 1988:

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Présider un conseil d établissement

Présider un conseil d établissement Présider un conseil d établissement Une bonne façon de s impliquer dans la vie de son école. http://www.cspaysbleuets.qc.ca/commissionscolaire/comités/conseildétablissement.aspx Présider un conseil d établissement

Plus en détail

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI

MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI École secondaire Antoine-de-Saint-Exupéry En Vue de MON PARCOURS DE FORMATION AXÉE SUR L EMPLOI F.M.S./F.P.T./P.P.F.A.E. Guide d information Année scolaire 2013-2014 SECTION A Message aux élèves et aux

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS Annexe 002 - Page 1 de 6 LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS 1 La présente annexe précise les modalités générales de financement des établissements privés

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles : Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 Le

Plus en détail

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Dans le cas de l horaire intégré : l inscription en formation professionnelle et en formation générale (jeune ou adulte, selon le Régime pédagogique applicable), le calendrier de l année scolaire en cours

Plus en détail

Service des ressources financières et du transport scolaire

Service des ressources financières et du transport scolaire Service des ressources financières et du transport scolaire 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5427 rfts@csrs.qc.ca BUDGET DÉCENTRALISÉ

Plus en détail

Présentation aux membres

Présentation aux membres LE BUDGET DES ÉCOLES Présentation aux membres des conseils d établissement Sylvie Girard Sylvie Girard Directrice du Service des ressources financières Février 2012 Plan de la présentation Cadre financier

Plus en détail

La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation

La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation La présentation du présent document s inscrit dans la démarche des Premières Nations en vue d obtenir le financement adéquat pour rendre la formation professionnelle vraiment accessible aux jeunes et aux

Plus en détail

Service des ressources financières et du transport scolaire

Service des ressources financières et du transport scolaire Service des ressources financières et du transport scolaire 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5427 rfts@csrs.qc.ca BUDGET DÉCENTRALISÉ

Plus en détail

LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC

LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC LETTRE D ENTENTE ENTRE LE SYNDICAT DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU COLLÈGE AHUNTSIC ET LE COLLÈGE D ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL D AHUNTSIC SUR LES RÈGLES DE RÉPARTITION DES RESSOURCES ENSEIGNANTES

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. chapitre D-8.3, r. 3 Règlement sur les dépenses de formation admissibles Loi favorisant le développement et la reconnaissance

Plus en détail

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 PROGRAMME DE SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES ADAPTÉES 2014-02-17 Table des matières Page 2 sur 16 Table des matières RÉFÉRENCE 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire. Édition 2015

RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire. Édition 2015 RAPPORT Diplomation et qualification par commission scolaire au secondaire Édition 2015 Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, de l Enseignement supérieur et de la Recherche.

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

Guide de présentation. Programme de subventions aux entreprises adaptées

Guide de présentation. Programme de subventions aux entreprises adaptées Guide de présentation Programme de subventions aux entreprises adaptées Guide de présentation Programme de subventions aux entreprises adaptées Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction

Plus en détail

3. Le cycle budgétaire et financier

3. Le cycle budgétaire et financier 3. Le cycle budgétaire et financier Le but de cette section est de présenter les principaux processus et de faire ressortir les dates importantes de réception ou de transmission d informations avec le

Plus en détail

ENTENTE ANNEXE OPÉRATIONNELLE. entre. LE MINISTRE D ÉTAT À L ÉDUCATION ET À LA JEUNESSE et LA MINISTRE D ÉTAT AU TRAVAIL ET À L EMPLOI.

ENTENTE ANNEXE OPÉRATIONNELLE. entre. LE MINISTRE D ÉTAT À L ÉDUCATION ET À LA JEUNESSE et LA MINISTRE D ÉTAT AU TRAVAIL ET À L EMPLOI. Une réalisation de : Ministère de l Emploi, de la Solidarité sociale et de la Famille Ministère de l Éducation ENTENTE entre LE MINISTRE D ÉTAT À L ÉDUCATION ET À LA JEUNESSE et LA MINISTRE D ÉTAT AU TRAVAIL

Plus en détail

ALERTE budget provincial

ALERTE budget provincial Mars 2015 ALERTE budget provincial présence locale portée mondiale Dans un premier budget équilibré depuis des années, le ministre des Finances Carlos Leitão a introduit plusieurs changements qui affectent

Plus en détail

INDICATEURS NATIONAUX DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DONNÉES PAR ÉTABLISSEMENT

INDICATEURS NATIONAUX DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DONNÉES PAR ÉTABLISSEMENT INDICATEURS NATIONAUX DES COMMISSIONS SCOLAIRES ET DONNÉES PAR ÉTABLISSEMENT MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION DIRECTION DE LA RECHERCHE, DES STATISTIQUES ET DES INDICATEURS préparé par Luc Beauchesne AOÛT 2003

Plus en détail

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Au service de la réussite de chacun 100, rue de la Baie Gatineau

Plus en détail

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES POLITIQUE DE PROMOTION ET DE CLASSEMENT DES ÉLÈVES SERVICES ÉDUCATIFS Adoptée par l'ordonnance 92-068 TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE.... 1 1.1 Objectif général.... 1 1.2 Objectifs spécifiques......

Plus en détail

Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008

Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008 Réseau de la formation professionnelle A1213-VPP-008 Où va la formation professionnelle? Retour sur les grandes orientations gouvernementales qui ont guidé la formation professionnelle Présentation conjointe

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES ÉTABLISSEMENTS

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES ÉTABLISSEMENTS CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LA GESTION FINANCIÈRE DES ÉTABLISSEMENTS (Règle 15) ADOPTION :CC 0310-0923 MISE EN VIGUEUR : 14 octobre 2003 AMENDEMENT : TABLE DES MATIÈRES 1- INTRODUCTION 3 2- PRINCIPES 3 2.1

Plus en détail

AVIS DE L ASSOCIATION DES CADRES SCOLAIRES DU QUÉBEC RELATIF AU PROJET DE RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE 2009-2010 DOSSIER 09-01 - AVRIL 2009

AVIS DE L ASSOCIATION DES CADRES SCOLAIRES DU QUÉBEC RELATIF AU PROJET DE RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE 2009-2010 DOSSIER 09-01 - AVRIL 2009 AVIS DE L ASSOCIATION DES CADRES SCOLAIRES DU QUÉBEC RELATIF AU PROJET DE RÈGLES BUDGÉTAIRES POUR L ANNÉE 2009-2010 DOSSIER 09-01 - AVRIL 2009 PRÉAMBULE L Association des cadres scolaires du Québec base,

Plus en détail

AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES

AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES AVIS DE L ASSOCIATION DES DIRECTIONS GÉNÉRALES DES COMMISSIONS SCOLAIRES (ADIGECS) Présenté à la COMMISSION DE RÉVISION PERMANENTE DES PROGRAMMES 28 octobre 2014 AVANT-PROPOS L Association des directions

Plus en détail

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance

E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Recueil sur la gouvernance E-02 Politique sur la gestion des immobilisations Anciennement «Politique sur la gestion du budget d immobilisations» adopté par le C.A. le 26 février 2002 Amendé par le C.A. le 3 mai 2011 (résolution

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation Direction générale du financement et des équipements

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation Direction générale du financement et des équipements Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation Direction générale du financement et des équipements DOCUMENTATION GENERALE FINANCEMENT En 1997-1998 (demières données disponibles), les sources de financement

Plus en détail

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis

Syndicat de l enseignement de la région de la Mitis Le Le Règlement sur les autorisations d enseigner en vigueur depuis le 29 juin 2006 comporte des mesures qui touchent aussi bien celles et ceux qui désirent enseigner à la formation générale des jeunes

Plus en détail

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010

Réflexions sur quelques défis actuels de la FP. Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Réflexions sur quelques défis actuels de la FP Réseau pédagogique de la Fédération des syndicats de l enseignement sur la FP 24 novembre 2010 Environnement concurrentiel Concurrence externe Les centres

Plus en détail

Document : 6039A Dossier : 2-802-01 Avril 2000

Document : 6039A Dossier : 2-802-01 Avril 2000 Document : 6039A Dossier : 2-802-01 Avril 2000 MÉMOIRE de la Fédération des commissions scolaires du Québec sur le projet de règles budgétaires 2000-2001 des commissions scolaires et les ressources mises

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3)

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

Sommaire des dispositions

Sommaire des dispositions Sommaire des dispositions INFORMATION GÉNÉRALE Mise en place du régime Le 1 er février 1989 Texte refondu Entrée en vigueur le 1 er avril 2007 Législations applicables Loi sur les régimes complémentaires

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

exigences de Bâle II Pilier 3

exigences de Bâle II Pilier 3 Renseignements ents sur la rémunération de 23 et 24 conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3 La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

PEP Pré-DEP. 15 ans au 30 septembre

PEP Pré-DEP. 15 ans au 30 septembre PEP Pré-DEP Élèves démontrant un rythme d'apprentissage plus lent et/ou des difficultés académiques et/ou un problème d'absentéisme pour maladie (2 ans de retard pédagogique) Provenance : FPA ou régulier

Plus en détail

CADRE DE GESTION DE L OFFRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L OFFRE DE FORMATION COLLÉGIALE TECHNIQUE

CADRE DE GESTION DE L OFFRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L OFFRE DE FORMATION COLLÉGIALE TECHNIQUE CADRE DE GESTION DE L OFFRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L OFFRE DE FORMATION COLLÉGIALE TECHNIQUE Direction de l adéquation formation-emploi (cogestion) Direction générale de la formation collégiale

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE ADMINISTRATIF DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE Direction de la formation professionnelle 15 avril 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1 CADRE OPÉRATIONNEL... 3 1.1

Plus en détail

La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance. Commission scolaire Lester-B.

La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance. Commission scolaire Lester-B. La Convention de partenariat MELS commission scolaire Outil d'un nouveau mode de gouvernance Portrait des statistiques ministérielles Commission scolaire Lester-B.-Pearson Service des indicateurs et des

Plus en détail

DOCUMENT ADMINISTRATIF

DOCUMENT ADMINISTRATIF DOCUMENT ADMINISTRATIF SERVICES ET PROGRAMMES D ÉTUDES Formation professionnelle 2014-2015 Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport. Coordination et rédaction

Plus en détail

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances en collaboration avec la Direction des communications

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS

CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS CALCULS DÉFINITIFS DES SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT AUX UNIVERSITÉS Année universitaire 2011-2012 Version Juillet 2012 Le présent document a été réalisé par le ministère de l Éducation, du Loisir et du

Plus en détail

Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec Francine Jourdain, c.p.

Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec Francine Jourdain, c.p. Implantation de la concomitance à l École secondaire de la Ruche Présentation de Mario Touchette, c.o. En collaboration avec cine Jourdain, c.p. 10 novembre 2010 1. Mise en contexte 2. Historique 3. Les

Plus en détail

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1.

Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. 1 2014-04-03 Pour information, consultez la liste téléphonique pour le volume 5 à la pièce 5 0 0 1. C.T. 211312 du 3 avril 2012 modifié par C.T. 211346 du 17 avril 2012 C.T. 211431 du 15 mai 2012 C.T.

Plus en détail

Double diplomation diplomation

Double diplomation diplomation Double diplomation p C lloque TRÉAQ Colloque Co Q FP MAI 2013 Le centre d éducation des adultes Champlain p et le CIMME offrent D Dessin i iindustriel d t i l Techniques d usinage d usinage Mécanique q

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Rendez-vous SARCA novembre 2014 Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes et en formation professionnelle Rendez-vous SARCA novembre 2014 PRÉSENTATION 1. CADRE DE RÉFÉRENCE 2. FINANCEMENT 3. ÉLÈVE AYANT

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Calcul du taux personnalisé 2013. Guide de l employeur. www.csst.qc.ca

Calcul du taux personnalisé 2013. Guide de l employeur. www.csst.qc.ca Calcul du taux personnalisé 2013 Guide de l employeur www.csst.qc.ca Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances, en collaboration avec la Direction des communications et des relations

Plus en détail

TITRE : États financiers exercice 2013-2014. Service des ressources financières SIGNATURE SERVICE :

TITRE : États financiers exercice 2013-2014. Service des ressources financières SIGNATURE SERVICE : A-31-2694 INSTANCE CONCERNÉE : Conseil des commissaires TITRE : États financiers exercice 2013-2014 UNITÉ : Service des ressources financières DATE : 7 novembre 2014 NOM DES AUTEURS : Nathalie Blanchard,

Plus en détail

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique

Le Plan en bref. «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» formation professionnelle et technique Le Plan en bref «Une formation professionnelle et technique au diapason de l économie du savoir» Plan régional d aménagement de l offre de formation professionnelle et technique 2009-2014 2014 de la Capitale-Nationale

Plus en détail

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF GMF Guide comptable et fiscal Pour techniciens comptables des GMF Équipe des GMF NOTE POUR LES LECTEURS Ceci n est un guide et ne remplace pas toute information qui pourrait émaner du ministère du Revenu

Plus en détail

SOUTIEN AU MILIEU SCOLAIRE 2014-2015 Accueil et intégration des élèves issus de l immigration au Québec

SOUTIEN AU MILIEU SCOLAIRE 2014-2015 Accueil et intégration des élèves issus de l immigration au Québec Accueil et intégration des élèves issus de l immigration au Québec Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Le présent document a été préparé par le ministère de l Éducation,

Plus en détail

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre 5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre Section 1 : Modalités du volet individus 5.8 MESURE DE FORMATION DE LA MAIN-D ŒUVRE 2015-07-10 Table des matières Section 1 : p. 2 sur 67 Table des matières RÉFÉRENCE

Plus en détail

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Les Directions régionales d Emploi-Québec et le CSMO Mines Partenaires de l industrie Rencontres conjointes Plan de la journée! Bienvenue

Plus en détail

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Au cours de l année 2014-2015, Emploi Québec a modifié deux fois le chapitre du Programme d aide et d accompagnement social (PAAS) ACTION

Plus en détail

Édition du 10 mars 2014

Édition du 10 mars 2014 1 Édition du 10 mars 2014 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles sont les conditions relatives au jeune? 3 Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

Les exigences en formation professionnelle

Les exigences en formation professionnelle Les exigences en formation professionnelle Certification et débouchés veut dire diplôme d études professionnelles Les débouchent sur des métiers spécialisés, donc directement sur le marché du travail.

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Système de gestion des cas du SIEO Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports

Système de gestion des cas du SIEO Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports Système Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports Alphabétisation et formation de base Rapport Qualité des services en détail nº 64 Version 1.3 mai 2014 Historique du document

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO R2011-1 CONCERNANT LA DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL. Modification :

RÈGLEMENT NUMÉRO R2011-1 CONCERNANT LA DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL. Modification : RÈGLEMENT NUMÉRO R2011-1 CONCERNANT LA DÉLÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Adoption : Modification : CC 22 juin 2011 rés. VII I DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES (objet,

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

PROCESSUS DE GESTION DU BUDGET 2014-2015 Éducation aux adultes et formation professionnelle

PROCESSUS DE GESTION DU BUDGET 2014-2015 Éducation aux adultes et formation professionnelle PROCESSUS DE GESTION DU BUDGET 2014-2015 Éducation aux adultes et formation professionnelle Adopté le 20 août 2014 Table des matières 1. PRÉAMBULE ET PRINCIPES DE LA REPARTITION ÉQUITABLE DES RESSOURCES.

Plus en détail

STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté

STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté STRATÉGIE MAIN-D ŒUVRE en lien avec la problématique de rareté MRC DE RIVIÈRE-DU-LOUP Document préparé par : Marie-Josée Huot, directrice générale Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 2. HISTORIQUE...

Plus en détail

INSTRUCTION N o 11. Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011

INSTRUCTION N o 11. Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011 INSTRUCTION N o 11 Date d entrée en vigueur : 1 er avril 2011 Destinataires Bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial Objet Instruction relative à la gestion des journées d absence de prestation

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle Journée nationale d information sur les SARCA 28 novembre 2013 Présentation 1. Raisons qui peuvent

Plus en détail

Règlement sur le régime des études et sur la réussite au Cégep André Laurendeau. Règlement adopté au conseil d administration le 1 er mars 2005

Règlement sur le régime des études et sur la réussite au Cégep André Laurendeau. Règlement adopté au conseil d administration le 1 er mars 2005 Règlement sur le régime des études et sur la réussite au Cégep André Laurendeau Règlement adopté au conseil d administration le 1 er mars 2005 Amendements adoptés au conseil d administration le 25 avril

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EN LIEN AVEC LA FRANCISATION DES PERSONNES IMMIGRANTES COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL (CDSM) 1. Programme d études francisation-alpha : développé à la

Plus en détail

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013

Tous pour l emploi : une impulsion nouvelle avec les partenaires. Février 2013 : une impulsion nouvelle avec les partenaires Février 2013 Un marché du travail dynamique, mais faisant face à des enjeux d importance Le nombre de personnes en âge de travailler commencera à diminuer,

Plus en détail

5. Les allocations de fonctionnement

5. Les allocations de fonctionnement 5. Les allocations de fonctionnement 5.1 Le modèle d allocation FABES 5.2 Le F : les allocations fixes 5.3 Le A : les allocations liées aux activités pédagogiques 5.4 Le B : les allocations pour le fonctionnement

Plus en détail

Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Un état de situation

Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) en formation générale des adultes et en formation professionnelle. Un état de situation Reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) en formation générale des adultes et en formation professionnelle Journée nationale d information sur les SARCA Québec et visioconférence À qui s adresse

Plus en détail

Guide de l utilisateur Module Prévisions budgétaires Janvier 2013. Avec la participation financière du Ministère de la Famille

Guide de l utilisateur Module Prévisions budgétaires Janvier 2013. Avec la participation financière du Ministère de la Famille Guide de l utilisateur Module Prévisions budgétaires Janvier 2013 Avec la participation financière du Ministère de la Famille Table des matières Première étape Création de la prévision... 3 Débuter une

Plus en détail

Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE

Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Document de référence CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Direction générale du financement Direction de l équipement scolaire Avril 2013 CAPACITÉ D ACCUEIL D UNE ÉCOLE PRIMAIRE Établir une capacité

Plus en détail

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Octobre 1999 IMPACT DE LA NON-INDEXATION DU RÉGIME D IMPOSITION

Plus en détail