L intégration sociale dans le contexte tunisien de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L intégration sociale dans le contexte tunisien de"

Transcription

1 L intégration sociale dans le contexte tunisien de transition démocratique Hafedh Zaafrane Septembre 2011 Objectif et contenu de la présentation Objectif : Appréhender le phénomène de l exclusion/intégration sociale en Tunisie Présenter l état de la conjoncture, selon : Le contexte économique Le contexte social Introduire le débat sur les perspectives de l intégration sociale (lutte contre l exclusion) durant cette période de transition démocratique 2 1

2 Le double héritage Le contexte économique postrévolutionnaire est et sera marqué par un double héritage : Héritage ancien ou structurel de la période dictatoriale Héritage immédiat ou conjoncturel de la période transitoire 3 Héritage ancien Héritage vicieux et pervers : Croissance cosmétique, apparence très soignée : «le miracle tunisien» Croissance substantielle : 4,8% Équilibres macro-économiques préservés : Inflation Déficit budgétaire Endettement public 4 2

3 Héritage ancien Impacts : Mauvaise gouvernance Économie tirée par une croissance rentière Aggravation du chômage dans ses composantes les plus critiques Aggravation des disparités régionales Aggravation des disparités sociales La croissance n a pas profité à plusieurs catégories sociales 5 Contexte économique 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% -1% 7,4% 5,5% Croissance économique Croissance démographique 7,8% 7,1% 7,1% 6,2% 6,1% 6,3% 6,3% 5,6% 5,3% 4,9% 4,9% 4,8% 4,6% 5,4% 3,5% 4,8% 4,7% 3,2% 3,9% 3,2% 4,0% 3,0% 2,5% 2,2% 2,2% 1,6% 0,0% 3,1% 2,4% 1,6% 1,7% 1,1% 1,0% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% -1% -2% -3% -2,0% % -3% HZ 6 3

4 Amélioration du niveau de vie HZ PIB par tête (prix 1990) PIB par tête (prix courants) À qui profite la croissance? (le SMIG) Prix courants Prix constants

5 À qui profite la croissance? Indice du PIB/tête réel Indice du SMIG réel Héritage : Chômage et Pauvreté 10 5

6 Priorité régionale 11 Situation en

7 La pauvreté selon MAS 2,6 millions de pauvres : 0,7 million membres de familles nécessiteuses 1,3 million de précaires : sans couverture sanitaire dans un ménage de plus 5 membre et revenu inférieur au SMIG 0,6 million de pensionnaires avec un revenu < SMIG délégations : 100% et + entre 2002 et

8 26 délégations : Baisse de +10% entre 2002 et La pauvreté selon INS 14% Taux de pauvreté 12% 11,4% % 8% 6% 4% 2% 3,8% ,9% ,6% Seuil de pauvreté (TND) 0%

9 Le chômage des jeunes Taux de chômage des ans Chômage des jeunes et des adultes 17 Le chômage des jeunes Nombre de chômeurs Chômeurs du niveau supérieur 18 9

10 Héritage ancien Comment le système a pu tenir? : Système basé sur la trilogie de la répression, clientélisme et corruption Filet social clientéliste Imbrication des intérêts politico-économiques avec complicité de l appareil sécuritaire et des services du parti-état Bien évidemment, la répression et la terreur sous diverses formes 19 La conjoncture actuelle et héritage immédiat Les prémisses d une crise économique et sociale. Favorisée et entretenue par : le dérapage sécuritaire, les mouvements sporadiques antirévolutionnaires, l opportunisme des revendications sociales, l absence de traditions de dialogue politique démocratique, la faible représentativité des organisations sociales et patronales le lourd héritage d un despotisme inhibant toute forme d expression

11 La conjoncture actuelle et héritage immédiat Les indicateurs socioéconomiques de la Tunisie sont alarmants. Cela concerne : le ralentissement de l appareil productif, la perte d emplois, l aggravation du chômage, le désistement des investisseurs et des touristes, l appauvrissement des plus vulnérables, l amenuisement des recettes fiscales et des réserves en devises le creusement du déficit public et celui des opérations courantes Héritage immédiat : Risque d une lourde facture 21 Bourse de Tunis : évolution de TUINDEX /04/ /06/ /08/ /10/ /12/ /02/ /04/ /06/ /08/ /10/ /12/ /02/ /04/ /06/ /08/ /10/ /12/ /02/ /04/ /06/ /08/ /10/ /12/ /02/ /04/ /06/ /08/ /10/ /12/ /02/ /04/ /06/

12 TUINDEX : -18,5% entre 17/12/2010 et 17/06/ /09/ /09/ /10/ /10/ /10/ /10/ /10/ /11/ /11/ /11/ /11/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /01/ /01/ /01/ /01/ /02/ /02/ /02/ /02/ /03/ /03/ /03/ /03/ /04/ /04/ /04/ /04/ /04/ /05/ /05/ /05/ /05/ /06/ /06/ /06/ Réserves en devises Million TND Nombre de jours d'importation février mars avril mai juin juillet

13 Ventes d électricité MT et HT : 4 premiers mois TOTAL -2,9% SERVICES -5,7% Autres Services -0,7% Tourisme -24,9% Transport 2,3% Services Sanitaires -3,3% INDUSTRIES -1,4% Industrie Diverses 3,8% Industries Métallurgiques 7,5% Matériaux de construction -4,7% Industrie Chimiques 0,3% Industries Papier et Edition 6,8% Industrie Textiles 0,6% Industries Alimentaires 3,1% Industries Extractives -22,1% AGRICULTURE -3,5% -30% -25% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 25 Ventes d électricité par district STEG : 4 premiers mois Tunisie D.R.Sud Tataouine Djerba Médenine Zarzis Kébili Gabes D.R.Sfax Sfax Sud Sfax Nord Sfax Ville D.R.S.Ouest Tozeur Gafsa Sidi Bouzid Kasserine D.R.Centre Kairouan Mahdia Moknine Monastir Sousse Nord Sousse D.R.N.Ouest Siliana Le Kef Jendouba Beja D.R.Nord MenzelTemime Menzel Bouzelfa Nabeul Ml Bourguiba Bizerte Zaghouan D.R.Tunis Manouba Bardo Le Kram El Mourouj Ezzahra Ariana Tunis Ville -16,6% -14,0% -11,2% -11,0% -12,1% -8,2% -7,2% -7,6% -5,4% -6,3% -4,3% -1,0% -3,4% -4,0% -1,8% 0,3% -0,5% -3,8% -1,3% -1,4% -0,4% -2,4% -1,3% -0,7% -0,8% -1,2% -3,5% -0,2% 0,2% 1,4% 3,5% 0,7% 1,7% 2,8% 2,7% 2,2% 1,7% 3,1% 3,8% 4,9% 6,7% 6,2% 7,4% 11,1% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10% 15% 26 13

14 Revenus du travail : -9,1% 27 Recettes touristiques : -51,2% 28 14

15 Croissance du PIB 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 7,8% 7,1% 7,1% 6,1% 6,3% 6,3% 5,4% 5,6% 5,3% 4,9% 4,9% 4,8% 4,7% 3,9% 3,2% 4,0% 3,5% 2,2% 2,4% 1,6% 1,7% 4,6% 3,1% 3,0% 5,4% 0% -1% 0,0% -2% -2,0% -3% HZ Déficit public 5,5% 5,0% 5,0% 4,5% 4,3% 4,2% 4,0% 3,5% 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 4,2% 3,5% 3,5% 3,4% 2,4% 2,0% 2,8% 3,2% 2,6% 2,7% 3,0% 2,5% 1,0% 0,5% 1,4% 1,0% 1,3% 0,0% HZ

16 Impact social : aggravation du chômage 31 Croissance économique : Espagne 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% -2% -0,1% -4%

17 17 33 Croissance économique : Portugal -4,3% -6% -4% -2% 0% 2% 4% 6% 8% 10% 12% 14% Croissance économique : Pologne 0,2% -11,5% -7,0% -15% -10% -5% 0% 5% 10%

18 PIB par tête Égypte Tunisie Pologne Portugal Espagne Adhésion à l UE Perspectives La récession n est pas une fatalité Dividendes de la démocratie Débat sur le modèle économique Orientation nécessairement plus sociale Impératifs d équité Place et rôle des partenaires La question du «Plan Marshall» La question des «aides sociales d urgence» Nécessité de nouveaux instruments Initiative PACDET 36 18

19 Objectifs du Programme : FBCF ,5 28,0 24,9 21,6 19, Objectifs du Programme Besoins de financement de près de 150 milliards TND dont 30% de ressources extérieures ,3 2,9 7,8 14,6 29,2 3,6 8,6 17,0 33,9 4,3 9,5 20,1 38,8 5,1 9,8 23,8 43,9 6,0 9,5 28, Emprunts et dons IDE Epargne 38 19

20 Objectifs du Programme «Pour ce qui concerne la pauvreté, le schéma propose de baisser à moins de 2% le taux de la population vivant au-dessous du seuil de pauvreté à moins de 2% de la population totale pour la pauvreté en termes de dépenses des ménages, à moins de 2% pour la pauvreté en PPA de 1,25 dollars américains et à moins de 4% pour la pauvreté multidimensionnelle calculée en fonction des privations au niveau de la santé, de l éducation et du revenu.» 39 Objectifs du Programme Couverture sociale Pauvreté 100% 96,0% 98,5% 100% 90% 90% 80% 80% 70% 70% 60% 60% 50% 50% 40% 40% 30% 30% 20% 20% 10% 0% % 0% 3,8% 2,0%

21 La protection sociale en question Assurés sociaux et actifs Privé Public Total 100% 90% Taux de couverture % 70% 60% 50% 40% 67% 73% Adhérents CS Actifs occupés 30% 20% 10% 0% Privé Total 41 La protection sociale en question Quelle protection s agit-il et de quelle protection sociale parle-t-on? Comment s est calculé? Au delà de la polémique des chiffres qu il faut de toute façons poser en discuter et débattre et résoudre, cela pose la question de la qualité de la couverture sociale et par conséquent la question de la qualité des services publics sociaux : cela concerne en particulier le régime des retraites, les services de santé et l éducation. Quels critères dispose-t-on pour qualifier la qualité de la couverture sociale? la qualité des services publics de santé? la qualité des services d éducation? comment sont-ils perçus ou évalués par les bénéficiaires ou ayantdroit? 42 21

22 Question fondamentale Dans un contexte de transition démocratique, peuton construire le future sans une lecture critique du passé? Le programme du gouvernement traduit une certaine perversité du gouvernement provisoire actuel partagé entre l héritage du passé, les difficultés du présent et les défis de l avenir tout en essayant d assurer la rupture avec le passé. Il s est engagé dans une réflexion stratégique alors qu il est censé gérer le conjoncturel. S agit-il de s octroyer une dimension qu il n a pas ou de laisser un testament? 43 Jasmin vs Dignité Révolution Liberté Démocratie Dignité

23 Préalables Indépendance du système statistique La statistique publique est un bien public La statistique n est pas seulement «un outil de planification» mais surtout un moyen de redevabilité Changer de paradigme : l approche doit être fondée sur les droits humains (exemple de la SITAN) : établissement de l état des lieux sur l effectivité de la jouissance des droits identification des problèmes clés et analyse causale analyse des écarts de capacité des principaux obligataires ou mandataires et des détenteurs de droits 45 Nécessité d un pacte social Développement économique Réformes politiques Dialogue social efficace et responsable Croissance socialement équitable et créatrice d emplois Options évolutives, concertées et résolument démocratique Acteurs politiques, sociaux et économiques responsables Adaptabilité par rapport à la variabilité de la période transitoire Arbitrage, priorisation et CONSENSUS Conditions de réussite du pacte social 46 23

SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE DU 01/09/2014 JUSQU AU 28/02/2015

SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE DU 01/09/2014 JUSQU AU 28/02/2015 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES HYDRAULIQUE ET DE LA PÊCHE DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES EN EAU DIRECTION DES EAUX DE SURFACE SITUATION PLUVIOMETRIQUE DE LA PERIODE

Plus en détail

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE

Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée. 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE Séminaire d information sur les Systèmes Nationaux d Information sur l Eau en Méditerranée 18 /03/2010 Cité des Sciences de Tunis TABLE RONDE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET

Plus en détail

Panel 2 : La phase de création - entreprendre

Panel 2 : La phase de création - entreprendre Groupe de travail sur les politiques en faveur des PME, de l entreprenariat et du Capital Humain Panel 2 : La phase de création - entreprendre Mr Khalil AMMAR Président Directeur Général BFPME 30 Mars

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

L accès au financement des PME en Tunisie

L accès au financement des PME en Tunisie L accès au financement des PME en Tunisie SIGMA Angle 43, Rue Alain Savary 1002 Tunis Belvédère Tunisie. Tél: + 216 71 286 927 - + 216 71 785 164 Fax: + 216 71 286 534 Email: direction@sigma.tn Site Web:

Plus en détail

La formation professionnelle en chiffres

La formation professionnelle en chiffres MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Observatoire National de l Emploi et des Qualifications La formation professionnelle en chiffres Décembre 2011 Chiffres clés p. 2 Inscrits en formation

Plus en détail

Situation Politique 2012

Situation Politique 2012 Situation Politique 2012 Circonscription Ariana 42 4% Béja 30 3% Ben Arous 48 5% Bizerte 49 5% Gabès 35 3% Gafsa 32 3% Jendouba 41 4% Kairouan 47 5% Kasserine 42 4% Kebili 30 3% La Mannouba 35 3% Le Kef

Plus en détail

Introduction : Faits marquant 2009

Introduction : Faits marquant 2009 Structure du capital : 15 MD Actionnaires % Personnes Morales : 94,36% BANQUE DE L'HABITAT 47,136% SICAF BHEI 11,86% ASSURANCES SALIM 8,00% SIM SICAR 7,00% BEST BANK 8,84% SOCIETE ELBOUNIANE 5,00% IMMOBILIERE

Plus en détail

Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie

Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie Rapport de suivi de la situation sanitaire de la fièvre aphteuse en Tunisie République Tunisienne Ministère de l Agriculture Direction Générale des Services Vétérinaires Document élaboré par Dr. Heni HAJ

Plus en détail

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. N 34 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 avril 2014 Page 1023

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. N 34 Journal Officiel de la République Tunisienne 29 avril 2014 Page 1023 MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Arrêté du ministre de la formation professionnelle et de l'emploi du 18 avril 2014, portant homologation et renouvellement d'homologation de certificats

Plus en détail

EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION

EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION MINISTERE DE LA SANTE DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION CARTE SANITAIRE DE LA PREMIERE LIGNE 2013 EDITEE LE 11 NOVEMBRE 2014 EQUIPE DE REDACTION Mme IMEN EL FAHEM, Ingénieur principal des statistiques

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Note de Veille. 1.8% du PIB par an est le prix à payer pour la guerre contre le terrorisme, quid de celui d une attaque éventuelle?

Note de Veille. 1.8% du PIB par an est le prix à payer pour la guerre contre le terrorisme, quid de celui d une attaque éventuelle? Note de Veille 1.8% du PIB par an est le prix à payer pour la guerre contre le terrorisme, quid de celui d une attaque éventuelle? En 214, l Institute for Economics & Peace estime l impact économique de

Plus en détail

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement SOMMAIRE 1. CONTEXTE DE L ETUDE 2. OBJECTIFS DE L ETUDE 3. CONSISTANCE DE

Plus en détail

Numéro de Téléphones Utiles en Tunisie

Numéro de Téléphones Utiles en Tunisie Numéro de Téléphones Utiles en Tunisie Portail de la Tunisie: http://www.chercheinfo.com Cliniques et Urgences Polyclinique El Farabi, El Menzah VI 71.750.500 Polyclinique les Berges du Lac Rue Lac constance

Plus en détail

ANNUAIRE STATISTIQUE DE LA TUNISIE

ANNUAIRE STATISTIQUE DE LA TUNISIE République Tunisienne Ministère du Développement et de la Coopération Internationale INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ANNUAIRE STATISTIQUE DE LA TUNISIE 2001 N 44 I S S N : 0066-3689 Cet annuaire est

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2015

NOTE DE CONJONCTURE SEPTEMBRE 2015 NOTE DE CONJONCTURE Sommaire internationale Page 1 nationale Page 3 internationale Selon l OCDE, la croissance mondiale reculera, passant de 3,3% réalisé en 2014, à 3% estimé pour 2015, suite au recul

Plus en détail

Manuel de l utilisateur de la base de données BOOST de la Tunisie

Manuel de l utilisateur de la base de données BOOST de la Tunisie Manuel de l utilisateur de la base de données BOOST de la Tunisie Banque Mondiale Table des matières 1. Introduction... 3 2. Structure du budget national et de la base de données BOOST... 5 3. Portail

Plus en détail

Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels

Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels Textes relatifs aux indemnités et avantages fonctionnels Décret n 2000-241 du 31 janvier 2000, portant institution d une indemnité spécifique au profit du corps des enseignants chercheurs des universités

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR LES INEGALITES REGIONALES ET SOCIALES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Comment l école est passée d ascenseur social à un lieu privilégié de reproduction des inégalités Mohamed Hedi ZAIEM (*) «L'éducation

Plus en détail

Evaluation de l'impact réel de la crise financière

Evaluation de l'impact réel de la crise financière Evaluation de l'impact réel de la crise financière Jacques SAPIR Directeur d Études à l EHESS I. Les racines réelles de la crise financière Une crise qui vient de loin L endettement des ménages américains

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES

المرصد OBSERVATOIRE NATIONAL DES MALADIES NOUVELLES ET EMERGENTES République Tunisienne Ministère de la Santé BULLETIN DE SURVEILLANCE DE LA GRIPPE SAISONNIÈRE EN TUNISIE AU 28 FÉVRIER 2015 Principaux repères La surveillance épidémiologique de la grippe en Tunisie se

Plus en détail

FOCUS SOMMAIRE. Chers amis,

FOCUS SOMMAIRE. Chers amis, SOMMAIRE Chers amis, Focus p.1 Syndicats p.2 Associations p.3 Activités à venir p.5 FES Publications p.5 En dépit d une année plutôt agitée, la Tunisie continue son chemin de transition démocratique. Certes,

Plus en détail

Objet : Aide mémoire des textes législatifs et réglementaires en matière fiscale parus au JORT durant l année 2008.

Objet : Aide mémoire des textes législatifs et réglementaires en matière fiscale parus au JORT durant l année 2008. BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS 2009/04/18 DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/33 NOTE COMMUNE N 14/2009 Objet : Aide mémoire des textes législatifs

Plus en détail

Bulletin du Programme National devaccination Avril 2015 RETRO-INFO-POLIO. N 42 RETRO-INFO-ROUGEOLE N 23

Bulletin du Programme National devaccination Avril 2015 RETRO-INFO-POLIO. N 42 RETRO-INFO-ROUGEOLE N 23 République Tunisienne Direction des soins de Santé de Base Programme National de Vaccination Ministère de la santé Bulletin du Programme National devaccination Avril 205 RETRO-INFO-POLIO. N 42 RETRO-INFO-ROUGEOLE

Plus en détail

Sommaire. des déchets ménagers et assimilés Programme de création et d exploitation des décharges

Sommaire. des déchets ménagers et assimilés Programme de création et d exploitation des décharges Sommaire 1 - Préface 2 - Présentation de l Agence Nationale de Gestion des Déchets La création de l ANGed Les missions Les objectifs 3 - Gestion des déchets ménagers et assimilés Programme de création

Plus en détail

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. Page 2426 Journal Officiel de la République Tunisienne 9 octobre 2015 N 81

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI. Page 2426 Journal Officiel de la République Tunisienne 9 octobre 2015 N 81 MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Arrêté du ministre de la formation professionnelle et de l'emploi du 14 septembre 2015, portant homologation, d'homologation et annulation d'homologation

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL

COMMISSARIAT GÉNÉRAL RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ET DU PLAN Bel Haj Najoua, Directrice Générale MILAN, 12-13/11/2012 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL Méga-Projets en Tunisie : Industries

Plus en détail

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015 République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES

STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES STATISTIQUES ISSUES DU RÉPERTOIRE NATIONAL DES ENTREPRISES Edition 2013 3 2 Statistiques issues du répertoire national des entreprises SOMMAIRE Introduction... 7 Partie 1 : Présentation du Répertoire National

Plus en détail

Professionnelle. Etude exploratoire des perceptions de la formation professionnelle en alternance. Présentation des résultats

Professionnelle. Etude exploratoire des perceptions de la formation professionnelle en alternance. Présentation des résultats Professionnelle Etude exploratoire des perceptions de la formation professionnelle en alternance Présentation des résultats 1 Méthodologie 2 Fiche technique de l étude Cible des Apprentis Etude quantitative

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION

REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION REGLEMENT DU CONCOURS NATIONAL DE L'INNOVATION ARTICLE1 : Organisateur L Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation (APII) organise, sous l égide du Ministère de l Industrie et en partenariat

Plus en détail

La gestion des déchets hospitaliers et d activités de soins en Tunisie Management of hospital wastes and care activities in Tunisia

La gestion des déchets hospitaliers et d activités de soins en Tunisie Management of hospital wastes and care activities in Tunisia Proceedings of International Symposium on Environmental Pollution Control and Waste Management 7-10 January 2002, Tunis (EPCOWM 2002), p.915-924. La gestion des déchets hospitaliers et d activités de soins

Plus en détail

Adresse : 5, boulevard Mustapha Khaznadar 1007 Tunis Tél : 71 561 636 Fax : 71 571 902 email : dg.isst@email.ati.tn Site web : www.isst.nat.

Adresse : 5, boulevard Mustapha Khaznadar 1007 Tunis Tél : 71 561 636 Fax : 71 571 902 email : dg.isst@email.ati.tn Site web : www.isst.nat. 1 7 ANNEE 2013 Formation des chargés de sécurité Adresse : 5, boulevard Mustapha Khaznadar 1007 Tunis Tél : 71 561 636 Fax : 71 571 902 email : dg.isst@email.ati.tn Site web : www.isst.nat.tn PLANNING

Plus en détail

Communication Financière «Hannibal Lease»

Communication Financière «Hannibal Lease» Communication Financière «Hannibal Lease» Introduction sur le marché principal de la cote de la bourse Le 29 Mai 2013 1- Présentation de la société 2-Perspectives 3- Evaluation 4- Répartition de l Offre

Plus en détail

Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP)

Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP) République Tunisienne --- Ministère de la Formation Professionnnellle et de l Emploi --- Agnece Tunisienne de la Formation Professionnelle Session de Septembre 2010 Brevet de Technicien Professionnel (BTP)

Plus en détail

Banque Centrale De Tunisie R A P P O R T A N N U E L

Banque Centrale De Tunisie R A P P O R T A N N U E L Banque Centrale De Tunisie R A P P O R T A N N U E L 2013 Le mot du Gouverneur Le mot du Gouverneur La Tunisie a amorcé, depuis 2012, et après la récession de 2011, une reprise économique modérée grâce

Plus en détail

Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie

Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie Les difficultés de financement des PME s Mohamed DERBEL Expert Comptable Partner-BDO Tunisie Page 1 Une PME c est Quoi? APII: Effectif entre 10 et 200 salariés. CMF (bulletin N 2588 du 03/05/2006) : Actif

Plus en détail

Rapport National sur les Objectifs du Millénaire pour le. Développement...

Rapport National sur les Objectifs du Millénaire pour le. Développement... . TUNISIE Rapport National sur les Objectifs du Millénaire pour le. Développement....... Nations Unies - Mai 2004 - . Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Chapitre 1 : Contexte économique et social...

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Office National des Postes Direction de la stratégie, de la qualité et du développement. Annuaire statistique

Office National des Postes Direction de la stratégie, de la qualité et du développement. Annuaire statistique Annuaire Annuaire statistique statistique 2012 Office National des Postes Direction de la stratégie, de la qualité et du développement Annuaire statistique 2012 Sommaire Réseau Commercial de la Poste...

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE

DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE DIRECTION DE LA PRODUCTION ET DU TRANSPORT DU GAZ DÉVELOPPEMENT DE L ACTIVITE GAZIÈRE EN TUNISIE Abdelmajid SAHBANI Directeur Exploitation Gaz Mohamed GHORBEL Chef Département Planification Gaz CONTEXTE

Plus en détail

Concurrents de la France : présence de plus en plus marquée de la Chine, de la Turquie et du Qatar.

Concurrents de la France : présence de plus en plus marquée de la Chine, de la Turquie et du Qatar. Fiche de synthèse : Tunisie Régime politique : Indépendante depuis 1956, la Tunisie est une république dotée d un régime présidentiel. La nouvelle constitution vient d être adoptée et d une manière général,

Plus en détail

Indonésie : futur géant économique?

Indonésie : futur géant économique? Indonésie : futur géant économique? 245 millions d habd (4 ème ) et le plus grand pays musulman. Diversité : ethnique (Javanais 40 %) / 300 langues 2 millions de km 2, 17 000 îles 60% de la population

Plus en détail

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI

MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI MINISTERE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI Arrêté du ministre de la formation professionnelle et de l'emploi du 28 avril 2010, portant homologation et renouvellement d'homologation de certificats

Plus en détail

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 338 By Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 La CIEP (CONECT Innovation & Entrepreneurship Platform) source des entrepreneurs

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Analyse financière Groupe Magasin Général

Analyse financière Groupe Magasin Général Secteur : Distribution Cours au : 133,400D Nominal : 5D Nombre de titres : 2 296 250 titres Points clés : Doyen du secteur de la distribution avec plus de 80 ans d expérience ; Actionnariat de référence

Plus en détail

Bâtiments et Travaux Publics

Bâtiments et Travaux Publics Cahier Sectoriel Bâtiments et Travaux Publics Octobre 2013 Octobre 2013 Avant-propos Dans le cadre du partenariat entre la Tunisie et l Union Européenne, le Ministère de la Formation Professionnelle et

Plus en détail

SOMMAIRE. Bulletin de souscription

SOMMAIRE. Bulletin de souscription SOMMAIRE Flash-emprunt «Tunisie Leasing 2012-2» Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 1.1. Responsables de la note d opération 1.2. Attestation des responsables de la note d opération 1.3. Attestation

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015

INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 INTERVENTION D ANNE MARIE MEYNARD LORS DE LA JOURNEE SUR LA REFORME TERRITORIALE AU CONSEIL GENERAL LE 12 MARS 2015 Sans revenir sur les enjeux de la réforme territoriale déjà évoqués par un certain nombre

Plus en détail

La plateforme associative Tunisienne

La plateforme associative Tunisienne La plateforme associative Tunisienne Pourquoi Jamaity Vision Une société civile forte, visible, solidaire, à la fois unie et plurielle Mission Jamaity est une plateforme associative, interactive et participative

Plus en détail

Le rôle des emigrés dans les villes touristiques: L'exemple du Nord-Ouest tunisien *

Le rôle des emigrés dans les villes touristiques: L'exemple du Nord-Ouest tunisien * Le rôle des emigrés dans les villes touristiques: L'exemple du Nord-Ouest tunisien * 0) Introduction (Andreas Kagermeier, Université de Paderborn, R.F.A.) Au cours des années 80, deux nouveaux centres

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

L endettement public est-il un frein à la croissance économique?

L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Marine Maréchal conférence de méthode n 7 Groupe3 finances publiques-années 90. L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Introduction : Aujourd hui l endettement public de la France

Plus en détail

بعث أفريقيا الغد في سياق التحوالت المعولمة : رهانات و آفاق

بعث أفريقيا الغد في سياق التحوالت المعولمة : رهانات و آفاق Creating African Futures in an Era of Global Transformations: Challenges and Prospects Créer l Afrique de demain dans un contexte de transformations mondialisées : enjeux et perspectives Criar Futuros

Plus en détail

Guidé par les étoiles du Nord

Guidé par les étoiles du Nord Note économique Complexe de l économiste en chef 2014 Introduction p.1 CONTENUS 1 Comparaison entre la Suède des années 30 et la Tunisie de 2012 p.3 2 Développement régional-le modèle suédois p.6 3 Leçons

Plus en détail

En partenariat avec : Page 1

En partenariat avec : Page 1 ECOMED Mission Éco-énergies et Construction Durable Yasmine Hammamet Tunisie - du 22 au 24 Avril 2010 Opération soutenue par le Ministère délégué au Commerce Extérieur Page 1 En partenariat avec : ECOMED

Plus en détail

SOMMAIRE. vii. REMERCIEMENTS... iii. LISTE DES SIGLES... v. LISTE DES TABLEAUX... ix. LISTE DES DIAGRAMMES... x. LISTE DES FIGURES...

SOMMAIRE. vii. REMERCIEMENTS... iii. LISTE DES SIGLES... v. LISTE DES TABLEAUX... ix. LISTE DES DIAGRAMMES... x. LISTE DES FIGURES... Sommaire SOMMAIRE REMERCIEMENTS... iii LISTE DES SIGLES... v LISTE DES TABLEAUX... ix LISTE DES DIAGRAMMES... x LISTE DES FIGURES... xii LISTE DES ENCADRÉS... xii PRÉFACE... xiii AVANT-PROPOS... xv BUDGÉTISER

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Chapitre 1 La Production et ses transformations. Définition de la production par l Insee. Productions marchande et non marchande

Chapitre 1 La Production et ses transformations. Définition de la production par l Insee. Productions marchande et non marchande Chapitre 1 La et ses transformations 1.Définitions, typologies et évolutions Qu est-ce que produire? s marchande et non marchande s matérielles et immatérielles et productivité 2. Les unités et les facteurs

Plus en détail

La Semaine de vaccination dans les pays de la région Est Méditerranée du 24 au 30 avril 2010: faits saillants dans le monde et en Tunisie

La Semaine de vaccination dans les pays de la région Est Méditerranée du 24 au 30 avril 2010: faits saillants dans le monde et en Tunisie République Tunisienne Direction des soins de Santé de Base Ministère de la santé Publique Programme National de Vaccination Bulletins de RETRO-INFO-POLIO. N 35 RETRO-INFO-ROUGEOLE N 16 SOMMAIRE Bilan de

Plus en détail

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars

LES GRANDS PROJETS. ENERGIE 6 projets Coût: 2063.1 millions de dollars LES GRANDS PROJETS INFRASTRUCTURES 9 projets Coût: 3775.5 millions de dollars Secteurs: Modernisation des autoroutes / Aménagement des zones industrielles / Intégration des quartiers populaires ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie

Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Environnement et du Développement Durable Direction Générale de l Environnement et de la Qualité de la Vie Réutilisation des eaux usées traitées en Tunisie Par Awatef

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

TN - Tunisia TNA. Recueil des colis postaux en ligne Office national des postes La Poste Tunisienne

TN - Tunisia TNA. Recueil des colis postaux en ligne Office national des postes La Poste Tunisienne Service de base 1 Limite de poids maximale 1.1 Colis de surface (kg) 30 1.2 Colis-avion (kg) 30 2 Dimensions maximales admises 2.1 Colis de surface 2.1.1 2m x 2m x 2m (ou 3m somme de la longueur et du

Plus en détail

Rapport AFFICHAGE TELEPHONIE JANV-DECEMBRE 2011. Le Monitoring est notre métier

Rapport AFFICHAGE TELEPHONIE JANV-DECEMBRE 2011. Le Monitoring est notre métier Rapport AFFICHAGE TELEPHONIE JANV-DECEMBRE 2011 Le Monitoring est notre métier SOMMAIRE Rappel Méthodologie, BDD 3B OBSERVATOIRE, RESUME PERIODE Evolution couverture Régionale Bilan investissement comparatif

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Vers une nouvelle carte des zones de. développement RAPPORT. 1er octobre

Vers une nouvelle carte des zones de. développement RAPPORT. 1er octobre Vers une nouvelle carte des zones de 1er octobre 2012 développement RAPPORT Vers une nouvelle carte des zones de développement Réalisé Pour le compte du : Ministère de Développement Régional et de la Planification

Plus en détail

Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima

Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima But du texte : Démontrer qu il ne faut pas catégoriser les activités des enfants

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

L économie tunisienne au premier trimestre 2011 Mai 2011 Une situation sous la pression de la révolution mais des perspectives s ouvrent à long terme

L économie tunisienne au premier trimestre 2011 Mai 2011 Une situation sous la pression de la révolution mais des perspectives s ouvrent à long terme MAC SA Intermédiaire en Bourse Département Recherches Green Center Bloc C, 2éme étage, 1053 Les Berges du Lac Tunis Tunisie Tél.: + 216 71 964 102 / + 216 71 962 472 Fax: + 216 71 960 903 Email: macsa@macsa.com.tn

Plus en détail

LA GEOGRAPHIE NATIONALE. Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie

LA GEOGRAPHIE NATIONALE. Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie LA GEOGRAPHIE NATIONALE Chapitre 1 : La géographie physique et administrative de la Tunisie I) La géographie physique de la Tunisie : A) La carte d identité de la Tunisie : La Tunisie est un pays de dimensions

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse

Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines. Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Bilan des premiers 100 jours - Conférence de Presse Siège du Ministère le 22 Mai 2014 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Principaux objectifs et priorités du ministère pour l année 2014... 3 3. Bilan des

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

Le contexte Général du Micro-credit en Tunisie : pauvreté chomage et secteur informel

Le contexte Général du Micro-credit en Tunisie : pauvreté chomage et secteur informel Le contexte Général du Micro-credit en Tunisie : pauvreté chomage et secteur informel Etude Azzam MAHJOUB LA PAUVRETE EN TUNISIE Pendant les deux dernières décennies, la Tunisie a consenti des efforts

Plus en détail

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions

Maîtrise de l énergie à la SONEDE : État des lieux et perspectives d actions REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX WASSER BERLIN INTERNATIONAL 2013 Arab Day Allemagne, Berlin, 25 Avril 2013 Maîtrise de l énergie

Plus en détail

Rapport d activités de l Assemblée des. Représentants du Peuple. Avril 2015

Rapport d activités de l Assemblée des. Représentants du Peuple. Avril 2015 Rapport d activités de l Assemblée des Représentants du Peuple Avril 2015 Un mois après la mise en place de ses commissions, l'assemblée des Représentants du Peuple a accéléré le rythme pour examiner les

Plus en détail

La crise, la dette et l austérité

La crise, la dette et l austérité La crise, la dette et l austérité Jean-Marie Harribey 2012 http://harribey.u-bordeaux4.fr http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey 1. Le contexte : crise du capitalisme Le taux de profit 1960-2008

Plus en détail

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE

EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE EBAUCHES DE PLANS : CHAPITRE 1 / CROISSANCE, CAPITAL ET PROGRES TECHNIQUE SOURCE ET LIMITES DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1. Dans quelle mesure la croissance économique accompagne-t-elle le développement?

Plus en détail

La maladie à virus Ebola (EVD) inflige de lourdes pertes de revenus aux ménages en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone

La maladie à virus Ebola (EVD) inflige de lourdes pertes de revenus aux ménages en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone Vol 1, N 2, 10 Octobre 2014 La maladie à virus Ebola (EVD) inflige de lourdes pertes de revenus aux ménages en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone Contexte 1. Le virus Ebola constitue désormais un des

Plus en détail

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg

L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg L assainissement des finances publiques luxembourgeoises - Alain Steichen - Professeur associé à l Université de Luxembourg Un cycle de conférences Le «mur» des pensions La réforme fiscale Une vue d ensemble

Plus en détail

heurts et consensus ÉDITORIAL

heurts et consensus ÉDITORIAL LA CRISE : heurts et consensus ÉDITORIAL michel rogalski Cette crise que bien peu ont vu venir, notamment parmi ceux qui avaient prophétisé un peu hasardeusement la «fin de l Histoire», alimente en boucle

Plus en détail

TABLE RONDE N 1 LE CADRE JURIDIQUE DES INVESTISSEMENTS

TABLE RONDE N 1 LE CADRE JURIDIQUE DES INVESTISSEMENTS TABLE RONDE N 1 LE CADRE JURIDIQUE DES INVESTISSEMENTS L encadrement national de l investissement à l étranger L ouverture sur l extérieur est l une des règles du jeu économique opté par la Tunisie. Pendant

Plus en détail

PAUVRETÉ ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ EN TUNISIE

PAUVRETÉ ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ EN TUNISIE République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur Institut National du Travail et des Etudes Sociales Séminaire International Justice sociale et lutte contre l exclusion dans un contexte de transition

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Contexte pédagogique Objectifs Suites numériques Visualiser les situations exprimées à l aide de suites

Plus en détail

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8

Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 Le document de présentation de la Tunisie distribué au G8 «Le peuple tunisien a, en un temps très court, et par la seule force de ses convictions démocratiques, réalisé une révolution pacifique qui fera

Plus en détail