La réforme du classement des hôtels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme du classement des hôtels"

Transcription

1 La réforme du classement des hôtels Collection Entreprises - Tourisme et CHR Page 1/10

2 Sommaire Introduction 3 Principes généraux 3 Tableaux de comparaison entre les normes de 1986 et Le nouveau classement : un système à points 5 Les points obligatoires 5 Les points à la carte 5 La nouvelle procédure de classement 6 Conseils et recommandations 8 Estimation du potentiel 8 Choix du cabinet de contrôle 9 Quelques pistes pour le choix du classement 9 Sites internet à consulter 10 Documents à étudier 10 Contacts 10 Page 2/10

3 Introduction L arrêté fixant les normes et la procédure de classement des hôtels de tourisme du 23 décembre 2009 a été publié au Journal Officiel (Lois et décrets) du 27 décembre Cet arrêté pris en application de la loi n du 22 juillet 2009 instaure le principe du nouveau classement. Jusqu à la publication du nouvel arrêté, la procédure de classement était régie par l arrêté du 14 février Principes généraux Les nouvelles normes de classement fixent 5 catégories ou étoiles : 1*, 2*, 3*, 4* et 5* (suppression des catégories 0* et 4*L). Elles établissent désormais de nouvelles exigences de qualité de service, contrôlées tous les 5 ans par un cabinet de contrôle accrédité par le Cofrac, unique organisme national d accréditation. Ce contrôle est obligatoire, quelle que soit la catégorie demandée, et est complété par une visite mystère pour les catégories 4* et 5*. Le contrôle sera effectué sur la base des normes de classement publiées en annexe I de l arrêté du 23 décembre 2009 et du «Guide de contrôle des critères et de la méthode de sélection des chambres». Son utilisation, par les organismes évaluateurs accrédités, est rendue obligatoire par voie réglementaire, afin de garantir une évaluation homogène sur l ensemble du territoire. Concernant la procédure de demande de classement, l établissement hôtelier commande désormais une visite de contrôle au cabinet accrédité de son choix. Le coût de cette visite est à la charge de l hôtelier, qui effectue ensuite sa demande de classement auprès d Atout France, ce dernier prononçant in fine la décision de classement. Enfin, Atout France assure la publication des établissements classés sur le site Internet dédié. Pour effecteur leur demande, les établissements hôteliers ont jusqu au 22 juillet 2012 à minuit, date limite de validité des étoiles attribuées avant la promulgation de la loi du 22 juillet Après cette date, les établissements qui n auront pas de nouveau classement devront enlever les références de l ancien classement sur tous leurs supports (façade, panonceaux, publicités, dépliants, etc.). La demande de classement doit être faite en ligne sur le site internet d Atout France L hôtelier y trouvera une aide et un suivi de sa demande de classement en ligne. En complément de cet espace dédié, Atout-France a également ouvert une plateforme téléphonique pour toute demande sur le classement hôtelier : Tél. : , du lundi au vendredi, de 9 à 18 heures ou Page 3/10

4 Tableau de comparaison entre les normes de 1986 et 2009 Normes de 1986 Normes de 2009 Nombre minimum de chambres 0* : 5 chambres 1* : 7 chambres 3* et + : 10 chambres Peu importe le nombre de chambres Gammes 0 à 4*L 1* à 5* Durée d attribution Illimitée 5 ans Types de critères Equipement Equipement Etat et propreté Exigences de la qualité des services normés Accessibilité et développement durable Organe d inspection DCCRF Cabinet de contrôle accrédité par le Cofrac, librement choisi par l hôtelier (coût à sa charge) Type de visite Déclarée 1 à 3* : déclarée 4 et 5* : déclarée et précédée d une visite mystère Emission de l avis Instruction DDCCRF et avis de la CDAT Organisme de contrôle accrédité sur la base du respect du nombre de points Décision d attribution Préfet de département Atout France Source : Journal Officiel, site légifrance, site Atout France Page 4/10

5 Le nouveau classement : un système à points Le nouveau référentiel propose plus de 240 points de contrôle, répartis en trois grands chapitres : équipement, service aux clients, accessibilité et développement durable. Il fonctionne selon un système à points, chaque critère étant affecté d un nombre de points. Certains critères ont un caractère obligatoire, d autres sont optionnels (dits «à la carte»). Pour être classé dans une catégorie donnée, l hôtel doit obtenir un nombre de points «obligatoires» et un nombre de points «à la carte». La combinaison de ces deux types de points est conçue pour permettre la prise en compte de l identité de chaque établissement et de son positionnement commercial. Pour pouvoir atteindre la catégorie souhaitée, un établissement devra détenir : % des points affectés aux critères obligatoires avec une tolérance de 5 % (sous réserve du respect des conditions 1 ) ET 2. 5 %, 10 %, 20 %, 30 % et 40 % des points affectés aux critères «à la carte» correspondant respectivement aux catégories 1, 2, 3, 4 et 5 *. 1 Si un établissement n obtient pas la totalité des points affectés aux critères obligatoires, les points manquants peuvent être compensés par des points «à la carte», à raison de 3 points par point obligatoire manquant, jusqu à concurrence de 5 %. Les points obligatoires Nombre de points obligatoires à obtenir suivant la catégorie souhaitée Catégories (étoiles) 1* 2* 3* 4* 5* Nombre de points de critères obligatoires à atteindre Les points à la carte Nombre de points à la carte à obtenir suivant la catégorie souhaitée Catégories (étoiles) 1* 2* 3* 4* 5* Nombre de points de critères à la carte à atteindre Source : Journal Officiel, site légifrance Page 5/10

6 A titre d exemple, un hôtelier visant la catégorie deux étoiles devra obtenir 161 points de critères obligatoires et 45 points de critères à la carte. Toutefois, il pourra se satisfaire de 153 points de critères obligatoires (95 % de 161) s il obtient 24 points de critères supplémentaires à la carte (8 points manquants x 3). Pour compléter le tableau de classement, un guide de contrôle a été élaboré avec les organisations professionnelles. Ce document a pour objectif de définir les règles d évaluation et de validation de chaque critère, parmi lesquelles sont traités les critères perceptifs (état, propreté, etc.). L évaluation de l état et de la propreté suivra donc une méthode très précise afin d éviter des écarts d évaluation entre inspecteurs. Par ailleurs, l accréditation impose que les cabinets de contrôle suivent et participent à des journées d échanges organisées au niveau national, afin d harmoniser leurs pratiques et de se former aux évolutions réglementaires. Le nouveau dispositif est en effet conçu pour être évolutif : le tableau de classement sera revu au moins une fois tous les 5 ans, et intégrera un délai de prévenance de la profession. La nouvelle procédure de classement Qui? Quoi? Documents Hôtel 1) Commande de l inspection à un cabinet de contrôle accrédité Pré-diagnostic Contrat Cabinet de contrôle accrédité 2) Visite d inspection et visite mystère pour 4 et 5* Rapport de contrôle Grille de contrôle Hôtel Atout France 3) Demande de classement en ligne à Atout France 4) Décision de classement Pré-diagnostic Rapport de contrôle Grille de contrôle Formulaire et demande de Classement Décision de classement ou Décision de refus Source : Atout France 1. L hôtelier commande sa visite de contrôle auprès d un cabinet accrédité Un hôtelier souhaitant obtenir les nouvelles étoiles devra commander une visite de contrôle auprès d un cabinet de contrôle accrédité de son choix. Cette commande devra préciser le nombre d étoiles demandé. La liste des cabinets de contrôle accrédités est disponible sur le site du Cofrac (possibilité de recherche par domaine, inspection, services) et accessible depuis le site Internet d Atout France Page 6/10

7 2. Le cabinet de contrôle déclenche la visite de contrôle dans l établissement Après la remise obligatoire du pré diagnostic, renseigné par l'hôtelier candidat au cabinet de contrôle accrédité, ce dernier déclenche l'inspection. Celle-ci est précédée d'une visite mystère pour les prétendants au classement 4* ou 5*. L inspecteur est chargé, entre autres, de vérifier la véracité de ce qui est déclaré dans le pré-diagnostic. A l issue de l inspection, le cabinet de contrôle remet, dans un délai de 15 jours, le rapport et la grille de contrôle à l établissement, portant avis dudit organisme sur le classement demandé. Cet avis, favorable ou défavorable, est lié au respect du nombre de points obligatoires et optionnels à atteindre pour la catégorie demandée. 3. L hôtel constitue son dossier de classement à remettre à Atout France L hôtelier adresse sa demande de classement, comprenant notamment ce rapport, à Atout France, qui, au vu de l avis émis par le cabinet de contrôle accrédité, prononce la décision de classement. La visite de contrôle est valable trois mois. Le dossier est envoyé en format numérique uniquement. Il comprend : le pré-diagnostic, renseigné par l'hôtelier, la demande de classement conforme aux dispositions réglementaires, le rapport de contrôle conforme aux dispositions réglementaires, fourni par le cabinet de contrôle, la grille de contrôle conforme aux dispositions réglementaires, fournie par le cabinet de contrôle (cela constitue le rapport complet de contrôle). Un document tutoriel, qui explique toutes les étapes, à suivre est disponible sur le site d Atout France et, ou sur simple demande au Service Tourisme de la CCIT d Alençon. 4. Atout France prononce la décision de classement Après vérification de la complétude du dossier et de l avis du cabinet accrédité, Atout France prononce une décision dans un délai d un mois. La décision de classement, valable cinq ans, est ensuite transmise à l hôtelier. Ce dernier commande alors son panonceau de classement auprès du fournisseur de son choix. Les spécificités graphiques de ce panonceau sont définies dans l'arrêté du 19 février 2010 (Journal officiel (Lois et Décrets du 24 février 2010)). Voici à titre d exemples, les images des panonceaux 2 et 5 étoiles (la couleur rouge est utilisée pour les catégories 1 à 4 étoiles, la couleur or pour les 5 étoiles) : Page 7/10

8 Atout France publie la liste des établissements classés sur son site internet et opère une observation de l offre d hébergement en vue de l évolution du référentiel. Conseils et recommandations Un modèle de pré-diagnostic est téléchargeable sur le site d Atout France Avant la commande de la visite d inspection auprès du cabinet accrédité, il est vivement recommandé à l hôtelier d effectuer une simulation de classement à partir des éléments figurant dans la grille de classement. La grille de référence ainsi qu un outil d autodiagnostic permettent à l hôtelier, après avoir créé son compte, de connaître son positionnement par rapport à une catégorie définie. Estimation du potentiel A partir des critères obligatoires (X) ou à la carte/optionnels (O) contenus dans la grille, il sera possible d estimer le nombre total de points à atteindre potentiellement et de le comparer au nombre de points requis pour la catégorie visée (avec une tolérance de 5 % pour le nombre de points de critères obligatoires, compensables à hauteur de trois points à la carte pour un point obligatoire). Suivant les résultats, plusieurs scénarios sont envisageables : Le nombre de points obtenus est insuffisant par rapport à la catégorie visée. Trois possibilités s offrent à lui : 1. soit l hôtelier demande un classement inférieur, 2. soit il prend les mesures correctrices réalisables pour compenser le manque de points, 3. soit il renonce à tout classement. Le nombre de points obtenus est suffisant pour viser la catégorie demandée : 1. l hôtelier peut alors faire appel au cabinet accrédité, 2. ou estimer que le nombre de points manquants par rapport à la catégorie supérieure est atteignable, et envisager les mesures correctrices. Des points supplémentaires peuvent être obtenus sans investissement important : ajout de lampes, lampes basse consommation, cintres de qualité, chaises supplémentaires, porte-bagages, nécessaire à correspondance, sèche-cheveux, nécessaire d hygiène sur demande, mise à disposition d un fer et d une table à Page 8/10

9 repasser, machine à cirer les chaussures, reformulation de la réservation, gamme plus étoffée de produits de petits-déjeuners, etc. Dans tous les cas, il est souhaitable de faire faire cette évaluation par un œil extérieur et impartial. En effet, si certains critères sont objectifs, d autres s avèrent plus subjectifs (propreté, état) et il convient d être prudent. A cet effet, la Chambre de commerce et d industrie territoriale d Alençon est à la disposition des hôteliers de sa circonscription pour effectuer un pré-audit gratuit et apporter un conseil efficace. Il faut savoir qu un pré-audit sérieux exige au moins deux heures et demi, car il nécessite la visite et la mesure de la surface de plusieurs chambres (une tolérance de 10 % est applicable sur un maximum de 20 % des chambres). Choix du cabinet de contrôle Concernant le choix du cabinet de contrôle accrédité, il faut savoir qu il n existe pas de limitation réglementaire sur les tarifs pratiqués. L hôtelier aura donc tout intérêt à demander plusieurs devis avant de faire son choix. Les tarifs pratiqués par les cabinets accrédités dépendent du classement demandé et du nombre de chambres de l établissement. En effet, le nombre de chambres à contrôler est fonction du nombre de chambres de l établissement (un tableau de correspondance figure sur le «Guide de contrôle du tableau de classement hôtelier», téléchargeable sur le site d Atout France). A titre indicatif, le tarif moyen varie d environ 400 euros hors taxes pour une demande de classement une étoile à pour 5 étoiles, pour un établissement inférieur à 50 chambres. Concernant les établissements de moins de 100 chambres et jusqu à 3 étoiles, le tarif moyen est inférieur à 800 H.T. Il augmente sensiblement à partir de la catégorie 4 étoiles, une visite mystère et une nuit à la charge de l exploitant étant nécessaires. Il convient d envisager un délai moyen d intervention du cabinet de trois à six semaines en fonction de la catégorie, et un délai de restitution moyen de deux semaines. Quelques pistes pour le choix du classement Le choix du classement a également une importance marketing en fonction de la clientèle visée. Un 3 étoiles sera à priori perçu comme cher et luxueux par une clientèle de tourisme peu fortunée ou professionnelle, mais limitée sur le plan des forfaits ou du plafond remboursable. En revanche, ce sera peut-être un minimum pour une clientèle aisée, des cadres supérieurs ou des professions libérales. L hôtelier devra donc prendre compte de différents indicateurs (liste non exhaustive) : - type de clientèle actuelle (affaires, loisirs, passage, ouvriers, etc.), - type de clientèle voulue (fidélisation et/ou développement d une nouvelle gamme de clientèle), - connaissance de sa concurrence directe (classement, positionnement, prix), - connaissance de l attractivité de son territoire et de la politique des organismes de promotion locaux et régionaux - etc. Page 9/10

10 Ces considérations sont à moduler car bon nombre de clients réservent désormais sur internet, et utilisent des comparateurs de prix pour trouver moins cher. Dans ce cas, l hôtelier aura tout intérêt à pratiquer le «yield management 1» et à solder les chambres non louées, en particulier dans les périodes creuses. On pourra trouver des informations utiles sur les chiffres et les caractéristiques du parc hôtelier ornais sur la brochure collection «Etudes», Sous-collection «Tourisme et CHR» (L hôtellerie dans l Orne). Sites internet à consulter Documents à étudier La CCITA met à votre disposition, sur simple demande : le document tutoriel, édité par Atout France (Les étapes de la demande de classement détaillées), une présentation du nouveau classement des hébergements (Powerpoint) afin de sensibiliser le public sur ce thème. Contacts Chambre de commerce et d industrie territoriale d Alençon Joël Delaunay Tél. : Véronique Marie-Françoise Tél. : Yield management : système de gestion des capacités disponibles, destiné à optimiser le chiffre d affaires. Il est basé sur une tarification différenciée. Page 10/10

La vente de prestations touristiques

La vente de prestations touristiques Fiche pratique n 34 La vente de prestations touristiques Page 1/7 Sommaire Introduction 3 La réglementation applicable 3 Régime transitoire 4 Conditions d aptitude professionnelle des opérateurs de voyages

Plus en détail

CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES. CONDITIONS DE LA PRESTATION v3

CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES. CONDITIONS DE LA PRESTATION v3 CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES CONDITIONS DE LA PRESTATION v3 2 Madame, Monsieur, La réforme du classement des hébergements touristiques marchands concerne tous les types d hébergements touristiques.

Plus en détail

Pour le compte de l UMIH 75

Pour le compte de l UMIH 75 Groupe HEADLIGHT Réalisation des visites de classement des hôtels de tourisme Pour le compte de l UMIH 75 Siret : 52216801200014 1 1 Préambule Aujourd hui, la loi de modernisation et de développement des

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 17 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 15 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 16 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

Délibérant conformément à la loi organique modifiée n 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie,

Délibérant conformément à la loi organique modifiée n 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSEMBLÉE DE PROVINCE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL N 41-2013/APS AMPLIATIONS Haut-commissariat 1 Commissaire délégué 1 Gouvernement 1 Congrès 1 Trésorier 1 JONC 1 DSF 1 IEOM 1 Archives NC 1

Plus en détail

Cahier des Charges Sélection d auditeurs externes Marque Qualité Tourisme TM appliquée aux lieux de visite alsaciens

Cahier des Charges Sélection d auditeurs externes Marque Qualité Tourisme TM appliquée aux lieux de visite alsaciens Cahier des Charges Sélection d auditeurs externes Marque Qualité Tourisme TM appliquée aux lieux de visite alsaciens Introduction : objet de la consultation L Agence de Développement Touristique du Bas-Rhin

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

DIAGNOSTICS ENERGETIQUES DE BATIMENTS PUBLICS

DIAGNOSTICS ENERGETIQUES DE BATIMENTS PUBLICS PETR du Pays du Sud Toulousain BP17, 68 rue de l Eglise DIAGNOSTICS ENERGETIQUES DE BATIMENTS PUBLICS Règlement de consultation Date limite de réception des offres : le 6 novembre 2015 à 12 h 00 MARCHE

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité 18 août 2010 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS

Plus en détail

FORMATION DEVENIR «WEDDING PLANNER»

FORMATION DEVENIR «WEDDING PLANNER» FORMATION DEVENIR «WEDDING PLANNER» By Comment devenir Wedding Planner? Tout ce que vous avez besoin de savoir avant de vous lancer dans cette carrière Non obligatoire mais fortement recommandée, une formation

Plus en détail

LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Textes officiels de référence: L'arrêté du 2 août 2010 fixe les normes et la procédure de classement des meublés de tourisme (JORF du 17 août 2010). L'arrêté du 6

Plus en détail

Règlement d usage de la marque imprim vert

Règlement d usage de la marque imprim vert Règlement d usage de la marque imprim vert P2i Pôle d'innovation de l'imprimerie Octobre 2009 RÈGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE IMPRIM VERT La marque Imprim Vert, marque collective simple, est la propriété

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES Agence régionale de l innovation 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Formation, coaching stratégique et accompagnement

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE PETITE-FORET REGLEMENT DE LA CONSULTATION Fournitures de bureau, articles de loisirs créatifs, papiers et enveloppes MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Date et heure limite de réception des offres :

Plus en détail

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS PREFET DE LA REGION PICARDIE ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS La Procédure de consultation utilisée est la suivante : Marché sous forme de procédure adaptée en application de l

Plus en détail

1 Présentation de l entreprise

1 Présentation de l entreprise Cette étude de cas permet d illustrer la démarche d architecture d entreprise et d urbanisation présentée dans le cours «Urbanisation des Systèmes d Information et Architecture d entreprise» du Master

Plus en détail

Règlement de certification

Règlement de certification Règlement de certification Inspecteurs des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur réversibles ISC_DOC_015 V2.0 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Domaines de certification... 4 3. Certification,

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

PAGES 1 & 2 à retourner complétées et signées à l adresse ci-dessus avec la photocopie recto verso de chaque compteur d électricité mentionné.

PAGES 1 & 2 à retourner complétées et signées à l adresse ci-dessus avec la photocopie recto verso de chaque compteur d électricité mentionné. ENTRE LES SOUSSIGNES Raison sociale.. Dont le siège social est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS INTERMÉDIAIRE

Plus en détail

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A.

Demande de devis. Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Demande de devis Cahier des charges Animation de modules de formation «Capacité en Gestion des Entreprises Artisanales» C.G.E.A. Année 2013-2014 Date limite de réception des offres : le lundi 17 juin 2013

Plus en détail

Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme

Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme Les objectifs de la réforme Les grands principes du dispositif Les grands principes de la grille de classement Les points clés par catégorie Les étapes

Plus en détail

La réforme du classement hôtelier. Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme

La réforme du classement hôtelier. Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme La réforme du classement hôtelier Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme Plan de la présentation Les objectifs de la réforme Les grands principes du dispositif Les grands principes de la grille de

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE Article 28 du Code des Marchés Publics OPÉRATION : MAINTENANCE ET VERIFICATION DES SYSTEMES D ALARMES INCENDIE, DESENFUMAGE ET

Plus en détail

GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE

GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE ANNEE 2015/2016 GUIDE DU DOSSIER ANALYSE MISSION ENTREPRISE BACHELOR 3 SEMESTRE 6 1 Vous allez effectuer un stage ou une mission en alternance pendant votre année académique. Vous trouverez ci-après les

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON

CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON INFORMATISATION DES PROCEDURES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L APPRENTISSAGE DU CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON GUIDE D UTILISATION MODULE EXTRANET DES

Plus en détail

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV

Convention de participation dans le cadre de la mise en place de la protection sociale complémentaire en matière de santé des agents du SITURV SITURV Syndicat mixte issu de la fusion du Syndicat Intercommunal des Transports Urbains de la Région de Valenciennes et du Syndicat Intercommunal pour la Promotion de l Enseignement Supérieur conformément

Plus en détail

- Marché de voirie 2015 - Eclairage public devis SDEGM pour permettre l extinction de l éclairage public rue de la Bonneau FINANCES LOCALES

- Marché de voirie 2015 - Eclairage public devis SDEGM pour permettre l extinction de l éclairage public rue de la Bonneau FINANCES LOCALES SÉANCE 25 JUIN 2015 Le vingt-cinq juin deux mille quinze, à vingt heures trente, le Conseil Municipal, légalement convoqué le 19 juin, s est réuni à la Mairie, en séance ordinaire, sous la Présidence de

Plus en détail

Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France

Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France Convention entre l auditeur agréé et Offices de Tourisme de France Tout Office de Tourisme souhaitant obtenir ou renouveler la marque QUALITE TOURISME doit faire l objet d un audit réalisé par un auditeur

Plus en détail

Conditions générales de l abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France

Conditions générales de l abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France Votre entreprise BON DE COMMANDE Abonnement à la plateforme de publication d avis de décès de Carnet de France Nom Raison sociale : Nom commercial : (Si différent) Adresse complète : Téléphone : Fax :

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR :

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR : LYCÉE PAUL-LOUIS COURIER 2, place Grégoire de Tours BP 11248 37 012 TOURS CEDEX Téléphone : 02.47.60.35.05 Télécopie Intendance : 02.47.60.35.04 Mèl : gestion_plc@ac-orleans-tours.fr MISE EN CONCURRENCE

Plus en détail

SYSTÈME DE PILOTAGE DES ACHATS ET RATIONALISATION DU TRAITEMENT DES AFFAIRES ET DES CONTRATS UTILISÉS. Mode opératoire FOURNISSEUR v 2.6.

SYSTÈME DE PILOTAGE DES ACHATS ET RATIONALISATION DU TRAITEMENT DES AFFAIRES ET DES CONTRATS UTILISÉS. Mode opératoire FOURNISSEUR v 2.6. SYSTÈME DE PILOTAGE DES ACHATS ET RATIONALISATION DU TRAITEMENT DES AFFAIRES ET DES CONTRATS UTILISÉS Mode opératoire FOURNISSEUR v 2.6.0 SOMMAIRE 1. Introduction p3 2. Présentation des pages publiques

Plus en détail

- - 39 TABLEAU COMPARATIF. Textes des propositions de loi. Proposition de loi n 391 (1996-1997) relative à l obligation de scolarité.

- - 39 TABLEAU COMPARATIF. Textes des propositions de loi. Proposition de loi n 391 (1996-1997) relative à l obligation de scolarité. - - 39 TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi n 391 (1996-1997) relative à l obligation de scolarité Proposition de loi tendant à renforcer le contrôle de l obligation scolaire Ordonnance n 59-45 du 6 janvier

Plus en détail

Publicité des agents de voyages sur Internet et sites transactionnels : des précisions

Publicité des agents de voyages sur Internet et sites transactionnels : des précisions Publicité des agents de voyages sur Internet et sites transactionnels : des précisions Dans le contexte de son programme de surveillance à l égard de la publicité des agents de voyages, l Office de la

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES L organisme/la collectivité. Dont l adresse est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS

Plus en détail

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 février 2014. PROPOSITION DE LOI REJETÉE PAR LE SÉNAT, visant

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE

Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE Janvier 2013 POLITIQUE D ACHAT RESPONSABLE TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 3 2. ÉNONCÉ... 3 3. CHAMPS D APPLICATION... 3 3.1 OBJECTIFS... 4 3.2 OBJECTIFS SPÉCIFIQUES... 4 4. RÉGLEMENTATION... 5 5. APPROVISIONNEMENT...

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée Fourniture et livraison de repas en liaison froide et pique-niques pour le Service Enfance et Jeunesse de la Communauté de Communes de Quillebeuf-sur-Seine Règlement

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages

Cahier des clauses techniques particulières Agence de voyages Fourniture d un service d agence de voyages pour les transports aériens et ferroviaires et les prestations associées des personnes dont les frais de déplacements professionnels sont pris en charge par

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales.

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales s appliqueront de plein droit à toute prestation de

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION REFERENCEMENT DE CABINETS CONSEILS POUR LA REALISATION DE PRESTATIONS DE DIAGNOSTIC RH et FORMATION TPME EXERCICES 2016-2017 DOSSIER DE CONSULTATION Dossier de consultation : DC /14 / N 1/2016 Date de

Plus en détail

JORF n 213 du 12 septembre 2004. texte n 4 ARRETE

JORF n 213 du 12 septembre 2004. texte n 4 ARRETE JORF n 213 du 12 septembre 2004 texte n 4 ARRETE Arrêté du 6 août 2004 relatif aux dispenses susceptibles d être accordées aux candidats titulaires d un diplôme extracommunautaire de masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

AMENAGEMENT DE BUREAUX EN R+1 DU BATIMENT DE LA MAIRIE

AMENAGEMENT DE BUREAUX EN R+1 DU BATIMENT DE LA MAIRIE Place de la Mairie 84220 Joucas T : 04 90 05 78 00 F : 04 90 05 77 80 E : contact@joucas.fr www.joucas.fr Commune de JOUCAS AMENAGEMENT DE BUREAUX EN R+1 DU BATIMENT DE LA MAIRIE DOSSIER de CONSULTATION

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 34 29 67 67 fluides-frigorigenes@socotec.com Sommaire Introduction A. Processus de délivrance de l attestation 1. Demande

Plus en détail

> Deux brochures utiles : «choisir son VUL» et «carnet de suivi des véhicules légers» disponibles sur le site www.inrs.fr.

> Deux brochures utiles : «choisir son VUL» et «carnet de suivi des véhicules légers» disponibles sur le site www.inrs.fr. Si comme une majorité des véhicules utilitaires légers en circulation, le vôtre a plus de 3 ans*, il n est sans doute pas équipé d un dispositif antiblocage des roues du type ABS, d une aide au freinage

Plus en détail

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION

MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION www.fmgroup.fr Tél. : 04 93 36 50 03 Fax : 09 71 70 22 56 TION I. GLOSSAIRE MODALITÉS DE PASSATION DES COMMANDES ET DE LEUR RÉALISATION 1. FM GROUP France - FM GROUP France, société à responsabilité limitée

Plus en détail

Démarche qualité. Certification de services de la Ville de Nancy

Démarche qualité. Certification de services de la Ville de Nancy Démarche qualité Certification de services de la Ville de Nancy 20 Novembre 2006 Lancée en 1996, la démarche qualité de la Ville de Nancy concernait jusqu à présent quatre activités principales : - l urbanisme

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) JMS-SG-MAPA28-restructuration-02/15 relatif à un marché à procédure adaptée (MAPA) en application des articles 26-3, 28 et 30 du code des marchés publics Prestation de

Plus en détail

Faire af faire. avec Hydro-Québec

Faire af faire. avec Hydro-Québec Faire af faire avec Hydro-Québec Sommaire Mot de la directrice Acquisition... 1 Introduction... 2 Règles d éthique d Hydro-Québec... 3 La qualité à Hydro-Québec... 3 Processus d acquisition de biens et

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Mairie de Baillargues Service de la Commande Publique Place du 14 Juillet B.P. 81 34671 Baillargues Tél: 04.67.87.81.81 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE LA FOURRIERE AUTOMOBILE

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES «BONNES PRATIQUES ET CLES DE REUSSITE» DE L HOTELLERIE EN OUTRE MER MINISTERE DES OUTRE-MER - ATOUT FRANCE

CAHIER DES CHARGES «BONNES PRATIQUES ET CLES DE REUSSITE» DE L HOTELLERIE EN OUTRE MER MINISTERE DES OUTRE-MER - ATOUT FRANCE CAHIER DES CHARGES «BONNES PRATIQUES ET CLES DE REUSSITE» DE L HOTELLERIE EN OUTRE MER MINISTERE DES OUTRE-MER - ATOUT FRANCE 1. CONTEXTE GLOBAL Dans le cadre d une Convention signée avec le Ministère

Plus en détail

POUR S'INSCRIRE AUX TIRAGES AU SORT EN LIGNE

POUR S'INSCRIRE AUX TIRAGES AU SORT EN LIGNE Tirages au sort Chasse Modalités POUR S'INSCRIRE AUX TIRAGES AU SORT EN LIGNE Vous devez être résident du Québec et être détenteur d un certificat du chasseur valide. Sélectionnez dans la page d'accueil

Plus en détail

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public

LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR. Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public LA COLLECTIVITE TERRITORIALE DE MARTINIQUE : QUESTIONS ET REPONSES PAR Emmanuel JOS Professeur émérite de droit public La création de la Collectivité Territoriale de Martinique pouvait-elle se faire sans

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC)

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (RC) Maître de l ouvrage Objet de la consultation Gestion des aires d accueil des Gens du Voyage et Mission générale d assistance à Marché de Services ARTICLE PREMIER. OBJET

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE

PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE PROCEDURE DE REPONSE AUX QUATRE APPELS A PROJETS LANCES PAR LA REGION CENTRE Le Conseil régional lance quatre appels à projets pour répondre aux besoins de formation des territoires de la région en qualification,

Plus en détail

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour

Plus en détail

MARCHE GESTION DES RELATIONS PRESSE NATIONALE

MARCHE GESTION DES RELATIONS PRESSE NATIONALE Marchés publics de services ou de fournitures OFFICE DE TOURISME DE LOURDES Place Peyramale 65100 LOURDES Tél. : 05 62 42 77 40 Fax : 05 62 94 60 95 E-mail : @lourdes-infotourisme.com.lourdes-infotourisme.com

Plus en détail

CONTROLE DIAGNOSTIC DE L EXISTANT DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONTROLE DIAGNOSTIC DE L EXISTANT DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEPARTEMENT D EURE-ET-LOIR Service de l assainissement non collectif 1 rue Porte Chartraine BP 30034 28211 NOGENT-LE-ROI Cedex CONTROLE DIAGNOSTIC DE L EXISTANT DES INSTALLATIONS D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage

Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage Marché Public de Services - Marché à procédure adaptée Réalisation du schéma directeur d assainissement et du zonage Cahier des charges valant acte d engagement Date limite de réception des offres : 27

Plus en détail

Règlement de consultation (RC)

Règlement de consultation (RC) Commune de BOUSSENS 1 place de la Mairie Téléphone : 05.61.90.02.25 Télécopie : 05.61.90.07.88 Marché de travaux Marché en procédure adaptée Objet de la consultation : MARCHE A BONS DE COMMANDE (SERRURERIE

Plus en détail

Missions de contrôle technique, de coordination SPS et de diagnostic amiante avant travaux dans le cadre de la relocalisation, en un seul site, des

Missions de contrôle technique, de coordination SPS et de diagnostic amiante avant travaux dans le cadre de la relocalisation, en un seul site, des PROCEDURE ADAPTEE (article 28 du CMP) < 90 000 H.T. Missions de contrôle technique, de coordination SPS et de diagnostic amiante avant travaux dans le cadre de la relocalisation, en un seul site, des activités

Plus en détail

DATE PERSONNEL VISÉ INFORMATIONS QUALIFICATIONS

DATE PERSONNEL VISÉ INFORMATIONS QUALIFICATIONS ÉTAPE 1 Lundi le 17 août 2015 8h-8h30 : 8h30 à 12h : pour les corps d emploi suivants : 1) Technicien en travail social 2) Technicien en éducation spécialisée 3) Technicien Interprète 12h-13h : 13h00 à

Plus en détail

LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR

LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR Comité départemental du tourisme & fédération f des offices de tourisme et syndicats d initiative d de l Anjou l - 18 avril 2011 INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2

vous propose? 6 000 pour un échafaudage de pied 2 ou 3 000 pour un échafaudage roulant 2 Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE FAMILLE PLUS, label national, pour l accueil des familles et des enfants dans les communes touristiques françaises JUILLET 2008 1/13 Cahier des charges

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Objet du marché : FOURNITURE D ELECTRICITE POUR BATIMENT COMMUNAUX

CAHIER DES CHARGES. Objet du marché : FOURNITURE D ELECTRICITE POUR BATIMENT COMMUNAUX 1 CAHIER DES CHARGES Objet du marché : FOURNITURE D ELECTRICITE POUR BATIMENT COMMUNAUX Marché public passé selon procédure adaptée Articles 28-29 du Code des Marchés Publics Date limite de réception des

Plus en détail

Plan de cours. Séminaire de stage en entreprise. Baccalauréat en informatique Baccalauréat en génie logiciel

Plan de cours. Séminaire de stage en entreprise. Baccalauréat en informatique Baccalauréat en génie logiciel Plan de cours Séminaire de stage en entreprise Baccalauréat en informatique Baccalauréat en génie logiciel Site Web du cours : http://www.ift.ulaval.ca/enseignement/stages/etudiants/ Directrice des stages

Plus en détail

Note technique. Recrutement Les étudiants ont du talent Concours 2012-2013 Date : 04/10/2012. Thème... 2

Note technique. Recrutement Les étudiants ont du talent Concours 2012-2013 Date : 04/10/2012. Thème... 2 technique Émetteur : Organisation du concours Destinataires : Participants au concours Objet : Cahier des charges Sommaire Thème... 2 Un coffre-fort numérique mobile... 2 Objet du concours... 2 Un produit

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS EN CERTIFICATION DE SYSTEMES DE MANAGEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS EN CERTIFICATION DE SYSTEMES DE MANAGEMENT REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE Institut National de la Normalisation et de la Propriété Industrielle -INNORPI TERMES DE REFERENCE POUR UNE ACTION DE FORMATION D AUDITEURS

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES Programme prévisionnel d actions proposées entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2009 AXE 1 : Développement et accompagnement stratégique Les entreprises de la

Plus en détail

Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale

Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale Conditions de fourniture de la Carte professionnelle des agents de police municipale Conformément à l article 3.7 du Code des Marchés P ublics, au décret du n 2006-1436 du 24 novembre 2006 pris en application

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France

Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Procédure de fonctionnement de la marque QUALITE TOURISME TM via le Référentiel Qualité Offices de Tourisme de France Offices de Tourisme de France a délégation du Ministère pour l attribution de la marque

Plus en détail

CAP-TA CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE CONSEILLERS DE TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS ET DE COURS ADMINISTRATIVES D APPEL

CAP-TA CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE CONSEILLERS DE TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS ET DE COURS ADMINISTRATIVES D APPEL CAP-TA CONCOURS EXTERNE DE RECRUTEMENT DE CONSEILLERS DE TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS ET DE COURS ADMINISTRATIVES D APPEL DOSSIER DE PRÉSENTATION 2015 1 CAP-TA ENTREZ DANS LA HAUTE FONCTION PUBLIQUE, DEVENEZ

Plus en détail

Marché de service de nettoyage des avaloirs

Marché de service de nettoyage des avaloirs MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION Le pouvoir adjudicateur : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BOUZONVILLOIS 3 bis rue de France BP 90019 57320 BOUZONVILLE RC établi en

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

Le Ministre de l Intérieur, de l Outre-Mer et des Collectivités Territoriales

Le Ministre de l Intérieur, de l Outre-Mer et des Collectivités Territoriales DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES SERVICE DU FICHIER NATIONAL DES PERMIS DE CONDUIRE Affaire suivie par : M. CASTAINGS,

Plus en détail

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à la réécriture et au développement Objectifs L'aide à la réécriture et au développement est mise en place : - pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma

Plus en détail