La réforme du classement des meublés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme du classement des meublés"

Transcription

1 La réforme du classement des meublés Réunion d information - Octobre 2012

2 Sommaire Les grands principes du nouveau classement Définition réglementaire d un meublé de tourisme Les documents de référence Étude détaillée des critères L organisation du classement Les avantages du classement Les outils à disposition Définitions Contacts Réunion d'information du CDT - Octobre

3 Les grands principes du nouveau classement L objectif de la nouvelle réglementation est d harmoniser les systèmes de classement de chaque mode d hébergement et de moderniser des normes qui avaient pour certaines d entre elles près de 30 ans. Désormais, quel que soit l hébergement, les règles d obtention du classement sont identiques et les normes sont construites sur la même trame avec 3 chapitres dédiés respectivement : À l équipement (surface, état et propreté ), Aux services au client (langues parlées, accès internet ), A l accessibilité et au développement durable. Cette harmonisation des pratiques doit contribuer à renforcer la lisibilité du classement pour le client qui modifie de plus en plus ses pratiques touristiques tout en recherchant une constance dans la qualité de service. Réunion d'information du CDT - Octobre

4 Les grands principes du nouveau classement (suite) 1. Un classement volontaire valable 5 ans délivré par un organisme de contrôle. Actuellement deux organismes sont accrédités dans les Hautes-Alpes : le Comité Départemental du Tourisme et l association départementale des Gîtes de France. Depuis le 1 er juin 2012 avec l instauration de la loi Warsmann du 7 mai 2012, le Comité Départemental du Tourisme est l organisme référent des Hautes-Alpes. 2. Une visite d inspection effectuée par un organisme de contrôle accrédité par le COFRAC (pour les meublés de tourisme uniquement), en vue de l obtention du classement. 3. Un classement de 1* à 5* 4. Un nouveau tableau de classement fonctionnant selon un système à points avec des critères obligatoires et «à la carte». Réunion d'information du CDT - Octobre

5 Les grands principes du nouveau classement (suite) Normes du 8 janvier 1993 Normes du 17 août 2010 Normes du 1 er juin 2012 Gammes 1* à 5* 1* à 5* 1* à 5* Durée d attribution du classement Types de critères Organismes d inspection Emission de l avis 5 ans 5 ans 5 ans Equipements et aménagements Réseaux touristiques locaux, labels privés, réseaux professionnels bénéficiant d une convention d agrément préfectoral Consultation de la CDAT Chapitre 1 Equipements et aménagements Chapitre 2 Services aux clients Chapitre 3 Accessibilité et développement durable Organismes de contrôle réputés accrédités devant répondre à un niveau de certification et les cabinets de contrôle accrédités par le COFRAC librement Organismes de contrôle accrédités ou réputés accrédités sur la base du respect du nombre de points Chapitre 1 Equipements et aménagements Chapitre 2 Services aux clients Chapitre 3 Accessibilité et développement durable Organismes de contrôle accrédités par le COFRAC Organismes de contrôle accrédités sur la base du respect du nombre de points Décision de classement Préfet de département Préfet de département Organismes de contrôle Périodicité de révision du référentiel Pas de périodicité Au moins une fois tous les 5 ans avec délai de prévenance de la profession Au moins une fois tous les 5 ans avec délai de prévenance de la profession Communication officielle Pas de communication officielle Publication des établissements classés sur le site d Atout France Publication des établissements classés sur les sites du CDT et d Atout France (en cours) Réunion d'information du CDT - Octobre

6 Définition réglementaire d un meublé de tourisme Au sens de l article D du Code du Tourisme, les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios meublés, à l usage exclusif du locataire, offerts en location à une clientèle de passage qui y effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois et qui n y élit pas domicile. Exigence minimale : un logement meublé d une pièce d habitation destiné à accueillir une ou deux personnes doit avoir une surface minimale de 9m 2 lorsque la cuisine est séparée ou au moins 12m 2 lorsqu il existe un coin cuisine. 12 m 2 9 m 2 Cuisine 3 m 2 12 m 2 Réunion d'information du CDT - Octobre

7 Les documents de référence Le tableau de classement : grille de critères obligatoires, optionnels ou non applicables par étoiles. Le guide de contrôle précise la méthode d évaluation et de validation de chaque critère. Il permet de garantir une meilleure homogénéité d évaluation et donc de classement et constitue également l outil de référence permettant de former tous les inspecteurs à la méthode de contrôle. Il n a pas de valeur juridique mais une valeur de référence tout de même. Réunion d'information du CDT - Octobre

8 Les documents de référence (suite) Modèle de rapport de contrôle Modèle imposé non modifiable Réunion d'information du CDT - Octobre

9 Les documents de référence (suite) Modèle de grille de contrôle Modèle imposé non modifiable Réunion d'information du CDT - Octobre

10 Les documents de référence (suite) Modèle de décision de classement Modèle imposé non modifiable Réunion d'information du CDT - Octobre

11 Les documents de référence (suite) Modèle de demande de classement Ne concerne que le demandeur de classement pour la constitution de son dossier Réunion d'information du CDT - Octobre

12 Les documents de référence (suite) Modèle de demande de déclaration en Mairie Ne concerne que le demandeur de classement pour la constitution de son dossier Réunion d'information du CDT - Octobre

13 Les documents de référence (suite) Modèle de récépissé de demande de déclaration en Mairie Ne concerne que le demandeur de classement pour la constitution de son dossier Réunion d'information du CDT - Octobre

14 Étude détaillée des critères de classement Objectif du système à points Le classement est désormais attribué sur la base de l avis émis de l organisme de contrôle. Cet avis est lié au nombre de points à atteindre pour la catégorie visée. Le système à points permet une souplesse dans le classement : la prise en compte de certaines contraintes de l hébergement, l expression du positionnement commercial de l hébergement et la valorisation de ses équipements. Enfin, une méthode identique favorise la revalorisation des étoiles grâce à des catégories plus homogènes quel que soit le type d hébergement. Réunion d'information du CDT - Octobre

15 Le Tableau de classement 112 critères 1* à 5* Des critères obligatoires et «à la carte» 3 sections de chapitres : Chapitre 1 : Equipements et aménagements (surfaces, équipements de confort du salon, des chambres, de la cuisine, des sanitaires, environnement et aménagements extérieurs, état et propreté,...) Chapitre 2 : Services au client (qualité et fiabilité de l information client, services proposé, ) Chapitre 3 : Accessibilité et développement durable Réunion d'information du CDT - Octobre

16 Les exigences du classement Pour obtenir le classement dans la catégorie demandée, il est exigé d atteindre le nombre de points obligatoires et à la carte définis pour la catégorie visée, à savoir : 1. Au moins 95 % des points obligatoires de la catégorie de classement visée. Tout point obligatoire perdu, dans la limite des 5 % tolérés, devra être compensé par trois fois plus de points «à la carte». 2. Et respectivement 5%, 10 %, 20 %, 30 %, 40 % des points «à la carte» possibles pour les catégories 1*, 2*, 3*, 4*, 5* Réunion d'information du CDT - Octobre

17 Le Tableau de classement Points obligatoires 1* 2* 3* 4* 5* a- nombre de points obligatoires maximum b- nombre de points obligatoires minimum à respecter (95%) c- nombre de points obligatoires maximum à compenser Points à la carte 1* 2* 3* 4* 5* d- nombre de points à la carte maximum e- seuil des points à la carte à atteindre (en %) 5% 10% 20% 30% 40% f- nombre de points à la carte à atteindre (hors points à compenser) g- nombre de points à la carte maximum à atteindre (si points à compenser) Important : certains critères peuvent changer de statut (obligatoire, à la carte ou non applicable) indiqué dans la colonne «précisions» de la norme de classement. Quand un critère obligatoire ou à la carte est non applicable, le nombre de points affecté à ce critère est défalqué du total de points à obtenir. Réunion d'information du CDT - Octobre

18 Inspection : validation des critères Identification du statut du critère : Si le critère est X ou O, alors évaluer l exigence pour valider le critère Si le critère est NA, alors le nombre de points affectés à ce critère est de 0 et ne pas évaluer l exigence du critère. L attribution des points pour un critère est binaire : Lorsque le critère est validé, alors attribution de la totalité des points affectés au même critère (cf. colonne «points» du tableau de classement) Lorsque le critère n est pas validé, alors attribution de 0 point au critère évalué On ne contrôle pas les conformités techniques ou réglementaires Réunion d'information du CDT - Octobre

19 Inspection : variation de la grille Le nombre total de points obligatoires et à la carte à atteindre peut varier selon les cas particuliers acceptés ainsi que certains critères (indication dans le descriptif du critère ou dans la colonne «précisions» du tableau de classement) - Voir tableau récapitulatif Changement de statut Critères Obligatoire (X) Non applicable (NA) 10, 20, 28, 40, 41, 42, 67, 68, 69, 70, 98, 110 Obligatoire (X) Optionnel (O) 22, 23, 53, 63, 67, 68 Optionnel (O) Obligatoire (X) 54 Optionnel (O) Non applicable (NA) 10 Le nombre de points obligatoires ou «à la carte» à atteindre peut donc varier et la grille de contrôle doit en tenir compte Réunion d'information du CDT - Octobre

20 Les surfaces : critères 1 à 5 Définition d une pièce d habitation : Une pièce d habitation doit comporter un ouvrant sur l extérieur. Liens entre le nombre de personne par pièce d habitation et les superficies : Pour les logements de plus de 2 personnes : + 3 m 2 par personne supplémentaire (par rapport à la surface mini. exigée des pièces d habitation) Maximum de 4 personnes par pièce d habitation pour les catégories 1*, 2*, 3, 4* et de 3 personnes pour la catégorie 5* Modifications importantes des exigences par rapport à la norme de 1993 : Ajout d une exigence sur la surface minimum d un logement d une pièce d habitation pour une personne (12 m 2, 14 m 2, 16 m 2, 18 m 2 et 24 m 2 ) Augmentation de la superficie de 2 m 2 pour les catégories 3*, 4* et 5* La 2 ème pièce d habitation est de mini 7 m 2 pour les catégories 1*, 2*, 3* et 10 m 2, 12m 2 pour les catégories 4* et 5*. Réunion d'information du CDT - Octobre

21 Les surfaces : critères 1 à 5 Calcul de de la surface habitable totale du logement : Le calcul porte sur la somme des surfaces relevées pour chaque pièce d habitation (dont la hauteur sous plafond est de 1,80 m. mini.) en tenant compte notamment : des exigences de la définition d une pièce d habitation des exigences de la superficie liée au nombre de personnes accepté par pièce d habitation Tolérance de 10% de la surface minimum d un logement d une pièce d habitation pour 2 personnes pour les catégories 3*, 4* et 5* Réunion d'information du CDT - Octobre

22 Les surfaces : critères 1 à 5 Les espaces à prendre en compte dans le calcul : Superficies incluses : toutes les pièces d habitation cuisine ou coin cuisine inclus Superficies non incluses : salle(s) d eau et toilette(s) Particularité : Les critères 2, 3, 4 et 5 permettent d obtenir des points à la carte en fonction de la majoration de la surface habitable minimum. Les points se cumulent. Réunion d'information du CDT - Octobre

23 Autres aménagements : critères 6 à 15 Équipements électriques de l habitation (critères 6 et 7) : 1 prise de courant libre est une prise non utilisée de manière permanente pour le fonctionnement d un autre appareil électrique du logement Téléphonie et communication (critères 8 à 10) : Téléphone à proximité immédiate = max. 300 m du logement Accès internet : l impossibilité technique signifie un coût d installation trop coûteux par rapport aux offres des fournisseurs d accès classiques Télévision et équipement hi-fi (critères 11 à 15) : Tester le fonctionnement des appareils (télévision, au moins 2 chaînes internationales, chaîne hi-fi avec radio et lecteur CD) Réunion d'information du CDT - Octobre

24 Autres aménagements : critères 16 et 25 Équipements pour le confort du client (critères 16 et 25) : Les logements clairement identifiés comme «loft» valident le critère 16 (cloisons fixes de séparation entre les pièces d habitation) Occultation opaque extérieure ou intérieure recevant du couchage : vérifier la bonne opacité du système mis en place Le confort acoustique : toujours difficile à évaluer, mais le contrôle visuel peut être complété de vérifications documentaires (exemples de précautions techniques : joints iso-phoniques, seuils suisses, double-vitrage, ) Le chauffage : présence d un système de chauffage dans chaque pièce d habitation ainsi que dans la (ou les) salle(s) d eau. Vérification de l état de fonctionnement qui peut être associé à un entretien avec le demandeur ou mandataire On ne contrôle pas les conformités techniques ou réglementaires Pas de spécifications sur les capacités de chauffage (définition : installation permettant d élever la température) Réunion d'information du CDT - Octobre

25 Autres aménagements : critères 16 à 29 Équipements pour le confort du client (critères 16 à 25) : La machine à laver le linge ainsi que le séchoir à linge doivent être intérieurs au logement ou en accès libre et gratuit à plusieurs logements meublés (dans une buanderie) Mobiliers (critères 26 à 29) : Des éléments de rangements doivent être présents dans chaque pièce d habitation pour les catégories 3*, 4* et 5* (sauf si présence d un dressing qui est compté comme un élément de rangement commun) Canapé ou fauteuil(s) et table basse : pas d exigence sur la capacité Canapé convertible accepté uniquement pour les catégories 1*, 2* et 3* Mobilier coordonné ou présentant une harmonie d ensemble : ordonnancement, accord entre les éléments Réunion d'information du CDT - Octobre

26 Aménagement des chambres : critère 30 Literie (critère 30) : Lits 1 personne : Pour la catégorie 1* : 80 cm x 190 cm Pour les catégories 2*, 3* et 4* : 90 cm x 190 cm Pour la catégorie 5* : 90 cm x 200 cm Les non tolérances : Lit(s) avec sommiers(s) métallique(s) Lits 2 personnes : Pour les catégories 1*, 2*, 3* et 4* : 140 cm x 190 cm Pour la catégorie 5* : 160 cm x 200 cm Les tolérances : Pour toutes les catégories : lits superposés de 80 cm x 190 cm Pour les catégories 1*, 2* et 3* : canapé-lit convertible de 130 cm x 190 cm Pour les studios de toutes catégories : lits rabattables Réunion d'information du CDT - Octobre

27 Aménagement des chambres : critères 31 à 36 Oreillers, couvertures, protections matelas (critères 31 à 33) : Contrôle du respect des exigences des critères (vérification des éléments sur le lit ou dans des rangements) Équipements et mobiliers de la chambre (critères 34 à 36) : Un éclairage en-tête de lit = lampe de chevet, applique murale Vérifier l interrupteur indépendant (un interrupteur sur une lampe de chevet est toléré) Interrupteur va-et-vient : Un circuit va-et-vient permet d éteindre ou allumer l éclairage central de la chambre à partir de 2 interrupteurs au minimum. Réunion d'information du CDT - Octobre

28 Équipement et aménagement des sanitaires : critères 37 et 40 Définition d une salle d eau : Elle est privative au logement et située dans le logement, Elle est dans un espace clos (avec porte), Elle est aéré (présence d une ouvrant ou d une VMC ), Elle a un accès indépendant (des autres pièces d habitation), Elle propose eau chaude et eau froide (lavabo, douche, baignoire). Tolérance : Salle d eau ouverte sur la chambre (pour les logements meublés de 1 chambre max.) Réunion d'information du CDT - Octobre

29 Équipement et aménagement des sanitaires : critère 38 Équipement sanitaire minimum de la première salle d eau (critère 38) : Pour les catégories 1*, 2* et 3* : 1 lavabo 1 douche ou une baignoire équipée d une douche avec pare-douche et ou Les tolérances pour les catégories 1* et 2* : Douche avec rideau de douche Baignoire sabot équipée d une douche avec pare-douche en lieu et place de la douche Réunion d'information du CDT - Octobre

30 Équipement et aménagement des sanitaires : critère 38 Équipement sanitaire minimum de la première salle d eau (critère 38) : Pour les catégories 4* et 5* : 1 lavabo 1 baignoire (dimensions supérieures au standard) équipée d une douche avec paredouche ou une baignoire et une douche ou une douche (dimensions supérieures ou standard) et ou ou Dimensions douche standard = 80 cm x 80 cm + Dimensions baignoire standard = 170 cm x 75 cm Réunion d'information du CDT - Octobre

31 Équipement et aménagement des sanitaires : critère 41 Équipement sanitaire minimum de la deuxième salle d eau (critère 41) : Pour toutes les catégories : 1 lavabo 1 douche ou une baignoire équipée d une douche avec pare-douche et ou Les tolérances pour les catégories 1* et 2* : Douche avec rideau de douche Réunion d'information du CDT - Octobre

32 Équipement et aménagement des sanitaires : critère 39 et 42 Les toilettes (critères 39 et 42) : Définition du water-closet : Il est privatif au logement et situé dans le logement Il est équipé d une cuvette à l anglaise, d un abattant et d une chasse d eau Tolérance : Les toilettes sèches ou toilettes à compost qui n utilisent pas d eau Réunion d'information du CDT - Octobre

33 Équipement et aménagement de la cuisine ou du coin cuisine : Mini four (critère 53) : Pour les catégories 1* et 2*, si le micro-ondes est équipé d'une fonction four combiné alors le critère 55 est réputé acquis avec le critère 53 Lorsqu'il est obligatoire, le critère devient optionnel pour les logements de plus de 5 personnes (5 personnes et plus). Four (critère 54) : Pour les catégories 1* et 2*, le four est obligatoire pour les logements de plus de 5 personnes (5 personnes et plus). Si four seulement, on valide critère 53 et 54 car le mini four est obligatoire en 1 et 2 * Réunion d'information du CDT - Octobre

34 Équipement et aménagement de la cuisine ou du coin cuisine : Vaisselle (critère 57) : La vérification du critère porte sur : La quantité (au moins un ensemble d élément par personne du logement) Chaque typologie d éléments doit être assorti Réfrigérateur et congélateur (critères 64 et 65) : Réfrigérateur de 100 litres pour 2 personnes (10 litres par personne supplémentaire) Réfrigérateur de 170 litres avec compartiment congélateur de 41 litres pour 9 personnes, soit (100 litres + 7 x 10 litres) Réfrigérateur et congélateur (critères 64 et 65) : Conservateur (***) : compartiment à basse température permet une conservation de longue durée à -18 C de produits congelés ou surgelés Compartiment congélateur (****) : ils sont capables de maintenir une température inférieure ou égale à -18 C et de produire à la demande une température inférieure ou égale à -26 C. Cette fonction permet de congeler les aliments par un abaissement rapide de leur température en les exposant à un froid plus intense. Seuls ces modèles sont en mesure de surgeler un aliment. Réunion d'information du CDT - Octobre

35 Environnement et extérieurs : critère 67 à Ascenseurs (critère 67 et 68) : Les contraintes locales ou architecturales peuvent rendre le critère non applicable Exemple de contrainte : bâtiment classé sans autorisation de modifier l architecture (sur présentation de preuve) Parking voiture (critères 69 à 71) : La notion de proximité : maxi. 300 m Emplacements à proximité = emplacements dans l environnement immédiat du logement qui donne la possibilité de stationner Emplacements privatifs = un emplacement exclusivement dédié au logement Exemple de contrainte locale : centre piétonnier Environnement (critères 79 et 80) : Logement avec accès immédiat à des pistes de ski ou plage ou plan d eau : 500 m max. Logement proche de centre(s) d animation(s), lieu(x) de spectacle(s), de commerce(s) ou de transport(s) public(s) : m max. Réunion d'information du CDT - Octobre

36 État et propreté des installations et des équipements : Le validation des critères L état et la propreté sont évalués sur une échelle de 1 à 4 selon des appréciations précisées pour chaque critère dans le guide de contrôle : 1 : Insuffisant 2 : Moyen 3 : Bien 4 : Excellent L esprit de la graduation pour l état et pour la propreté : 1. Insuffisant ce qui n est pas acceptable 2. Moyen ce qui laisse une impression négligée ou ce qui est trop usé, usagé, vétuste 3. Bien bon niveau avec des améliorations marginales à apporter 4. Excellent Le niveau à obtenir pour les catégories 1* à 3* est supérieur ou égal à 3 Le niveau à obtenir pour les catégories 4* et 5* est supérieur ou égal à 3,5 Notions importantes : La notion de propreté : un élément non propre est un élément momentanément altéré (tâche de café, souillure, salissure, poussière, toile d araignée ) La notion d état : un élément en mauvais état est un élément durablement altéré (tâche de javel, rayure, brisure, usure ). Réunion d'information du CDT - Octobre

37 Services aux clients : Accueil personnalisé (critère 89) : Vérification des supports de communication du logement et/ou vérification du dispositif en place après entretien avec le demandeur ou le mandataire Critères de service aux clients : La vérification de ces critères porte essentiellement sur : les supports de communication le stock entretien avec le demandeur ou propriétaire Adaptateurs électriques (critère 97) : Pour les appareils électriques étrangers (anglais, italiens ), il peut être universel ou non Réunion d'information du CDT - Octobre

38 Accessibilité et développement durable : Information, sensibilisation (critère 98) : Si le logement n est pas équipé pour recevoir des personnes à mobilité réduite, alors le critère est non applicable Boucle magnétique portative (critère 99) : Elle permet grâce à une transmission magnétique de capter les sons de façon amplifiée, en choisissant la position T sur les prothèses auditives. La boucle magnétique est un dispositif de sonorisation où de conduction du son se fait, non par voie aérienne et haut-parleurs, mais par induction magnétique Siège de douche avec barre d appui (critère 103) : Exemples de sièges de douche avec barre d appui : Réunion d'information du CDT - Octobre

39 Organisation du classement Toutes les étapes de la démarche de classement d un meublé de tourisme : Qui? Quoi? Documents Propriétaire de meublé ou son mandataire Organisme de contrôle accrédité ou réputé accrédité Propriétaire de meublé ou son mandataire Commande la visite de contrôle auprès de l organisme de son choix Demande de classement (Cerfa) Déclaration du meublé en Mairie + récépissé (Article L , modifié par LOI n du 22 mars art. 95 (V) ) et (Article D , Modifié par Décret n du 7 mai art. 2 (en vigueur au 1er juin 2012) ) Réalise la visite de contrôle - Rapport de contrôle - Grille de contrôle - Proposition de décision de classement Le loueur du meublé ou son mandataire dispose d un délai de quinze jours à compter de la réception de ce certificat de visite pour refuser la proposition de classement. A l expiration de ce délai et en l absence de refus, le classement est acquis Lettre recommandée avec accusé de réception Délais réglementaires Un mois (Loi Warsmann articles D324-3 et D324-4) Quinze jours (Loi Warsmann articles D324-3 et D324-4) Réunion d'information du CDT - Octobre

40 Organisation du classement (suite) La visite de contrôle (d inspection) : La visite de contrôle doit obligatoirement être réalisée par un organisme de contrôle accrédité pour les meublés de tourisme. Libre choix de l organisme de contrôle accrédité, Les tarifs pratiqués sont libres. Un seul type d organisme peut intervenir : Les organismes de contrôle accrédités par le COFRAC (Comité Français d Accréditation) qui doivent utiliser le logo du COFRAC. Leur liste est disponible sur le site d Atout France Réunion d'information du CDT - Octobre

41 Organisation du classement (suite) Les tarifs : Les prix pratiqués sont généralement élaborés sur la base : Des frais de personnel, Des frais généraux, Des frais de mission Le coût d une visite de contrôle puis de l élaboration des documents de classement est de 130 TTC dans les Hautes-Alpes soit un des moins élevés en France. Réunion d'information du CDT - Octobre

42 Organisation du classement (suite) Les livrables : Un rapport de contrôle en format homologué par arrêté du ministre chargé du tourisme attestant la conformité au tableau de classement dans la catégorie demandée et portant mention de l'avis de l'organisme évaluateur pour la catégorie demandée ; ce rapport de contrôle est établi sur la base d'une visite réalisée dans les trois mois précédant la transmission au représentant de l'etat dans le département du dossier complet de demande de classement ; La grille de contrôle en format homologué par arrêté du ministre chargé du tourisme renseignée par l'organisme évaluateur ; Une proposition de décision de classement pour la catégorie indiquée dans le rapport de contrôle. L organisme qui a effectué la visite de classement dispose d un délai d un mois à compter de la date à laquelle s est achevée la visite du meublé pour remettre au loueur du meublé ou à son mandataire le certificat de visite, qui comprend : un rapport de contrôle attestant la conformité au tableau de classement dans la catégorie demandée ; la grille de contrôle et la proposition de décision de classement. NB : ces documents sont sur support numérique dans une forme non modifiable ou papier. Réunion d'information du CDT - Octobre

43 Les avantages du classement Un abattement forfaitaire de 71% pour les meublés de tourisme (classés) pour un seuil de revenu annuel tiré de l activité de HT contre un abattement forfaitaire de 50% pour les meublés non classés sur un plafond de revenu réduit à HT, Accéder à des subventions publiques (cf. service Tourisme du Conseil Général), Bénéficier des outils de promotion et communication du CDT, des OTSI : une diffusion sur leurs sites internet et/ou leurs documentations «papier». Bénéficier de services gratuits auprès du CDT, des OTSI : conseils et/ou commercialisation en ligne Une affiliation gratuite à l ANCV (Association Nationale des Chèques Vacances) : une diffusion sur le site une diffusion sur le guide national, un mode de paiement sûr (pas d impayé) et valorisant (8,5 millions de clients potentiels 1/3 des chèques vacances utilisés en France servent à régler un hébergement). Réunion d'information du CDT - Octobre

44 Les outils à disposition Un site internet dédié Le guide du loueur en meublé (pochette classé c est gagné) : Un guide technique qui tient compte de la réglementation en vigueur, Tiré en exemplaires, Public ciblé : les porteurs de projet, les loueurs en activité, les agents immobiliers, les partenaires locaux Réunion d'information du CDT - Octobre

45 Définitions Les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios meublés, à l usage exclusif du locataire, offerts en location à une clientèle de passage qui y effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois et qui n y élit pas domicile. Charte : règles fondamentales d une organisation officielle ou série d engagements signées par des personnes ou des structures se reconnaissant dans un texte commun. Label : au sens strict, un label est un signe de reconnaissance, propriété des pouvoirs publics, attribué après vérification par un certificateur de respect d un cahier des charges établi par cette même autorité publique. En général, le label sert à garantir la qualité d un produit. Le terme de label est souvent utilisé abusivement, au regard de la loi, par des structures en charges de marques privées. Tout logo créé par un producteur ou un distributeur sans certification extérieure venant attester de la réalité d un cahier des charges contraignant est plutôt une auto-déclaration environnementale ou sociale. Certification : processus de vérification du respect d un cahier des charges. La certification ne peut être le fait que d une entité indépendante de celle qui a déterminé le cahier des charges. Norme : corps de règles et de limites édictées par une autorité de normalisation qui unifie les pratiques d une famille de produits. Ce cadre général est le fait, en France, de l Association française de normalisation ( Afnor ). Ainsi, contrairement au label qui est un élément de distinction du produit, la norme vise l ensemble des marques d une même famille de produits. Réunion d'information du CDT - Octobre

46 Contacts Classement des Meublés de Tourisme Jean-Michel REYMOND Tél Sophie FRANCESCHI Tél Comité Départemental du Tourisme BP avenue Maréchal Foch GAP Cedex Tél Fax Réunion d'information du CDT - Octobre

47 Merci de votre présence et merci de votre écoute Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément d informations et pour l organisation de réunions à l attention des propriétaires loueurs de meublés.

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION (REVISION 1)

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION (REVISION 1) CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME - NOTE DE CLARIFICATION (REVISION 1) Objet Le présent document a pour objet d apporter des clarifications sur les exigences ou méthodologies d évaluation des critères

Plus en détail

Guide de contrôle du tableau de. classement des meublés de tourisme. Page 1 sur 35

Guide de contrôle du tableau de. classement des meublés de tourisme. Page 1 sur 35 Page 1 sur 35 Guide de contrôle du tableau de classement des meublés de tourisme Page 2 sur 35 SOMMAIRE Méthode de vérification et de validation des critères de la grille de classement des meublés de tourisme

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL CHAMBRE D HÔTES OFFICES DE TOURISME DE FRANCE

RÉFÉRENTIEL CHAMBRE D HÔTES OFFICES DE TOURISME DE FRANCE 1 RÉFÉRENTIEL CHAMBRE D HÔTES OFFICES DE TOURISME DE FRANCE ENJEUX Près de la moitié des chambres d hôtes en France n adhèrent à aucun label (37 500 chambres d hôtes labellisées au 01/01/2010 sur un total

Plus en détail

LE CLASSEMENT MEUBLES DE TOURISME

LE CLASSEMENT MEUBLES DE TOURISME LE CLASSEMENT MEUBLES DE TOURISME Mode d emploi Union Départementale des Offices de Tourisme et Syndicats d Initiative de la Corrèze 10, Avenue du Général Leclerc 19100 Brive la Gaillarde Tél : 05 55 84

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Direction de la réglementation des métiers du tourisme, des classements et de la qualité 18 août 2010 SOMMAIRE PRÉSENTATION DE ATOUT FRANCE 1. LES GRANDS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LE CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Textes officiels de référence: L'arrêté du 2 août 2010 fixe les normes et la procédure de classement des meublés de tourisme (JORF du 17 août 2010). L'arrêté du 6

Plus en détail

Guide de l exploitant

Guide de l exploitant Guide de l exploitant Mai 12014 Sommaire Préambule. Page 3 Les informations essentielles... Page 4 Les critères. Page 6 L identité visuelle. Page 10 2 Préambule Il n existe pas en France pour les chambres

Plus en détail

Le classement des meublés Réunion d information

Le classement des meublés Réunion d information Le classement des meublés Réunion d information Réunion d information propriétaires avril 2012 Sommaire 1ère partie : Les grands principes 2ème partie : La grille de classement 3ème partie : La procédure

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 15 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

LA PROCEDURE DE CLASSEMENT

LA PROCEDURE DE CLASSEMENT LA PROCEDURE DE CLASSEMENT Vous pouvez consulter les documents réglementaires relatifs au classement des meublés de tourisme sur le site d Atout France : www.classement.atout-france.fr. QUI QUOI DOCUMENTS

Plus en détail

CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES. CONDITIONS DE LA PRESTATION v3

CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES. CONDITIONS DE LA PRESTATION v3 CLASSEMENT DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES CONDITIONS DE LA PRESTATION v3 2 Madame, Monsieur, La réforme du classement des hébergements touristiques marchands concerne tous les types d hébergements touristiques.

Plus en détail

La réforme du classement des hôtels

La réforme du classement des hôtels La réforme du classement des hôtels Collection Entreprises - Tourisme et CHR Page 1/10 Sommaire Introduction 3 Principes généraux 3 Tableaux de comparaison entre les normes de 1986 et 2009 4 Le nouveau

Plus en détail

Classement Meublé de tourisme

Classement Meublé de tourisme Classement Meublé de tourisme Vous êtes propriétaire ou mandataire d un logement meublé que vous souhaitez mettre en location pour une clientèle touristique. Vous êtes tenu de déclarer l activité à la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 16 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet 25 000 BESANCON : 03 39 25 01 33 / contact@gites-de-france-doubs.fr www.gites-de-france-doubs.fr Vous envisagez de créer un hébergement

Plus en détail

DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME

DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME Qu est-ce qu un meublé de tourisme? Définitions du Code du Tourisme (art. D324-1 et D324-2) : «Les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios

Plus en détail

Etudes à vocation touristique

Etudes à vocation touristique Etudes à vocation touristique 1.25 NATURE DES OPERATIONS Diagnostics et expertises dans une démarche qualité collective. Etudes de faisabilité préalables à l'investissement d équipements (hors hébergements)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 8 juillet 2010 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 17 sur 124 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 6 juillet 2010

Plus en détail

MISSION DEPARTEMENTALE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE HAUTE-LOIRE. Le nouveau classement des. «meublés de tourisme»

MISSION DEPARTEMENTALE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE HAUTE-LOIRE. Le nouveau classement des. «meublés de tourisme» MISSION DEPARTEMENTALE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE HAUTE-LOIRE Le nouveau classement des «meublés de tourisme» MISSION DEPARTEMENTALE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE Hôtel du Département - 1 place Monseigneur

Plus en détail

JOUEZ LA QUALITÉ. Rejoignez le réseau Clévacances.!!!

JOUEZ LA QUALITÉ. Rejoignez le réseau Clévacances.!!! JOUEZ LA QUALITÉ Rejoignez le réseau Clévacances.!!! ADT du Bas-Rhin 4, rue Bartisch - 67100 STRASBOURG Tél. 03 88 15 45 68 Fax 03 88 75 67 64 E-mail : marie.barbero@tourisme67.com ADT du Bas-Rhin 4, rue

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME

AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME AUTODIAGNOSTIC CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME Ce document peut être joint au bon de commande et renvoyé à l Agence de Développement Touristique de Tarn-et-Garonne dite ADT 82. L autodiagnostic fait référence

Plus en détail

Réunion d Information. Hébergements touristiques 2013

Réunion d Information. Hébergements touristiques 2013 Réunion d Information Hébergements touristiques 2013 La Règlementation en vigueur Les normes de classement Ce qui change depuis fin 2009 Les hébergements concernés par le nouveau classement Les Hôtels

Plus en détail

LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR

LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR LE NOUVEAU CLASSEMENT HOTELLERIE DE PLEIN AIR Comité départemental du tourisme & fédération f des offices de tourisme et syndicats d initiative d de l Anjou l - 18 avril 2011 INTRODUCTION INTRODUCTION

Plus en détail

Il a été convenu d une location saisonnière pour la période du / / au / /

Il a été convenu d une location saisonnière pour la période du / / au / / CONTRAT DE LOCATION SAISONNIÈRE Entre les soussignés : Nom : Prénom : Adresse : Tél. : Mobile : Email : Dénommé le bailleur d une part, Et : Nom : Prénom : Adresse : Tél. : Mobile : Email : Dénommé le

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident)

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT (à l attention du résident) Page 1/7 I - CONDITIONS GENERALES DE FONCTIONNEMENT La Maison de Retraite est un établissement de statut public, elle est administrée par un Conseil d Administration et par un Directeur nommé par le Ministère.

Plus en détail

PARTENARIAT PROPRIETAIRES TIGNES

PARTENARIAT PROPRIETAIRES TIGNES PARTENARIAT PROPRIETAIRES TIGNES CONDITIONS GENERALES DU PROGRAMME APPLICABLES AU 1er JANVIER 2016 DEFINITIONS Dans le cadre du présent règlement, les termes suivants signifient : Partenariat propriétaires

Plus en détail

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants :

Entrée Cuisine Coin cuisine Salle à manger. Nombre de salles d eau : Nombre de WC indépendants : ÉTAT DESCRIPTIF DU MEUBLÉ DE TOURISME 1. Renseignements généraux Nom du propriétaire ou mandataire : Adresse : CP / / / / / / Commune : N de téléphone : / / / / / / N portable : / / / / / / E mail : @

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION FORMATIONS CACES, FORMATIONS FIMO/FCO, PERMIS TOUTES CATEGORIES

MARCHE DE PRESTATION FORMATIONS CACES, FORMATIONS FIMO/FCO, PERMIS TOUTES CATEGORIES ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE CESTAS Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 MARCHE DE PRESTATION FORMATIONS CACES, FORMATIONS FIMO/FCO, PERMIS TOUTES CATEGORIES PROCEDURE

Plus en détail

Délibérant conformément à la loi organique modifiée n 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie,

Délibérant conformément à la loi organique modifiée n 99-209 du 19 mars 1999 relative à la Nouvelle-Calédonie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ASSEMBLÉE DE PROVINCE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL N 41-2013/APS AMPLIATIONS Haut-commissariat 1 Commissaire délégué 1 Gouvernement 1 Congrès 1 Trésorier 1 JONC 1 DSF 1 IEOM 1 Archives NC 1

Plus en détail

Pour le compte de l UMIH 75

Pour le compte de l UMIH 75 Groupe HEADLIGHT Réalisation des visites de classement des hôtels de tourisme Pour le compte de l UMIH 75 Siret : 52216801200014 1 1 Préambule Aujourd hui, la loi de modernisation et de développement des

Plus en détail

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014

LE LABEL TOURISME ET HANDICAP. Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 LE LABEL TOURISME ET HANDICAP Journée technique régionale : Tourisme adapté et accessibilité 17 novembre 2014 Préambule : Ne pas confondre Loi de 2005 dite «sur l'accessibilité» = réglementation qui s'impose

Plus en détail

La réforme du classement hôtelier. Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme

La réforme du classement hôtelier. Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme La réforme du classement hôtelier Franc BARREDA DIRECCTE LR Mission Tourisme Plan de la présentation Les objectifs de la réforme Les grands principes du dispositif Les grands principes de la grille de

Plus en détail

LA REFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME

LA REFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME LA REFORME DU CLASSEMENT DES MEUBLES DE TOURISME Arrêté du 2 août 2010 26 novembre 2010 SOMMAIRE 1 CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE 2 - DÉFINITION RÉGLEMENTAIRE 3 - LES GRANDS PRINCIPES DU NOUVEAU CLASSEMENT

Plus en détail

Hébergements : locatifs et chambres d hôtes Qualification de l offre

Hébergements : locatifs et chambres d hôtes Qualification de l offre MaJ : 10/09/2015 Hébergements : locatifs et chambres d hôtes Qualification de l offre Renforcer le réseau de partenaires Développer l offre qualifiée Favoriser la promotion de nos partenaires Renforcer

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail

Chambres d hôtes agréées «City Break by Gîtes de France»

Chambres d hôtes agréées «City Break by Gîtes de France» GRILLE DE CLASSEMENT Chambres agréées «by Gîtes de France» RÉFÉRENCES DES AMBRES D HÔTES COORDONNÉES DES PROPRIÉTAIRES N de la structure : Nom, prénom : Capacité : personnes Adresse : Nombre de chambres

Plus en détail

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges

«VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges «VILLA COSY» REALISATION DE 28 LOGEMENTS COLLECTIFS. 4, rocade de la croix St Georges, 77600 Bussy saint Georges NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DES EQUIPEMENTS ET PRESTATIONS INTERIEURS MAITRE D OUVRAGE SCCV

Plus en détail

Le guide opiki. «Trouver le bon locataire» Guide immobilier - Location. Le logement décent. Le dossier de présentation.

Le guide opiki. «Trouver le bon locataire» Guide immobilier - Location. Le logement décent. Le dossier de présentation. Guide immobilier - ocation e guide opiki «Trouver le bon locataire» e logement décent P2 e dossier de présentation P4 es diagnostics P4 Guide immobilier - ocation 1 Guide immobilier - ocation e logement

Plus en détail

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION -

CLASSEMENT - NOTE DE CLARIFICATION - CLASSEMENT DES VILLAGES DE VACANCES - NOTE DE CLARIFICATION - (REVISION 1) Objet Le présent document a pour objet d apporter des clarifications sur les exigences ou méthodologies d évaluation des critères

Plus en détail

Etablissements comportant des locaux d hébergement

Etablissements comportant des locaux d hébergement Etablissements comportant des locaux d hébergement Fiche H.15 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux établissements comportant des locaux d hébergement, des articles

Plus en détail

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE RAPPEL : Les campings sont constitués d Installations Ouvertes

Plus en détail

CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE

CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE NOUVELLE PROCEDURE ISSUE DE LA LOI DU 22 juillet 2009 et textes d application Comité Départemental du Tourisme de la Dordogne CDT/24 01/06/2012 1 Définition:

Plus en détail

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS

ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS PREFET DE LA REGION PICARDIE ORGANISATION D UN SPECTACLE DE NOEL JEUNE PUBLIC A AMIENS La Procédure de consultation utilisée est la suivante : Marché sous forme de procédure adaptée en application de l

Plus en détail

Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme

Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme Mode d emploi de l hébergeur adhérent à Rochefort-en-Terre Tourisme ROCHEFORT-EN-TERRE TOURISME / Octobre 2014 ROCHEFORT-EN-TERRE TOURISME / Octobre 2014 Page 1 Engagements Les devoirs du loueur, même

Plus en détail

HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES

HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES HEBERGEMENTS et EQUIPEMENTS TOURISTIQUES Vous trouverez dans ce dossier toutes les informations nécessaires à la constitution de votre dossier de demande de subvention : des informations pratiques, des

Plus en détail

Consultation lancée par la Direction de la communication de BRL

Consultation lancée par la Direction de la communication de BRL Nîmes, le 03 mars 2016 Consultation lancée par la Direction de la communication de BRL «Conception, réalisation, montage et démontage d un stand» au salon HydroGaïa du 25 au 26 mai 2016 Hall B2 - Parc

Plus en détail

Dynamisation et rénovation de l offre locative

Dynamisation et rénovation de l offre locative Dynamisation et rénovation de l offre locative Découvrez le partenariat Gagnant - Gagnant Dès cette année, l équipe municipale met en place un dispositif exceptionnel en vous incitant, vous, les propriétaires,

Plus en détail

ACCUEIL ET HEBERGEMENT DANS LA LOIRE

ACCUEIL ET HEBERGEMENT DANS LA LOIRE NATURE DES OPERATIONS FINANCEES Préalable : - Les projets doivent intégrer les préoccupations environnementales en matière de développement durable et de maîtrise de l énergie (bonification pour l obtention

Plus en détail

REGLEMENT DE LA PROCEDURE

REGLEMENT DE LA PROCEDURE REGLEMENT DE LA PROCEDURE APPEL A PROJETS POUR L EXPLOITATION EN RESEAU D UN ENSEMBLE D ESCALES DANS LE BIEF DE PARIS Ports de Paris, établissement public de l'etat, a pour missions de développer le transport

Plus en détail

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE

CCIRE/CHB/ avril 2014 APPEL A CANDIDATURE APPEL A CANDIDATURE Diagnostic d accessibilité des commerces, cafés-hôtels restaurants, artisans double-inscrits dans la circonscription de la Chambre de Commerce et d Industrie de Reims et Epernay (E.R.P

Plus en détail

Conditions Générales de ventes

Conditions Générales de ventes Conditions Générales de ventes 1. OBJET DU CONTRAT DE LOCATION Les parties déclarent que la présente location n a pas pour objet des locaux loués à usage d habitation principale ou usage mixte professionnel

Plus en détail

Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme

Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme Franc BARREDA Adjoint au Délégué Régional au Tourisme Les objectifs de la réforme Les grands principes du dispositif Les grands principes de la grille de classement Les points clés par catégorie Les étapes

Plus en détail

Relais des Gîtes de France de La Somme 21, rue Ernest Cauvin - 80000 AMIENS CREER UN GITE RURAL

Relais des Gîtes de France de La Somme 21, rue Ernest Cauvin - 80000 AMIENS CREER UN GITE RURAL Relais des Gîtes de France de La Somme 21, rue Ernest Cauvin - 80000 AMIENS CREER UN GITE RURAL Définition Un gîte rural est une résidence de vacances située en milieu rural. Le plus souvent aménagé dans

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIÈRE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIÈRE CONTRAT DE LOCATION SAISONNIÈRE Entre les soussignés, Monsieur ou Madame Jean-Pierre MOLINE, 27 Avenue Anatole France à Colombes (92700), dénommés les propriétaires, Et les locataires dénommés, M r M me

Plus en détail

Contrat de location de Gîte Rural

Contrat de location de Gîte Rural Contrat de location de Gîte Rural Le contrat de location est conclu entre les soussignés. EARL Champagne Christophe PATIS 16 rue de l église 51480 La Neuville aux Larris 06.76.45.72.62. Et Téléphone :

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

BROCHURE 2014-2015 VERITABLE BALCON DES AIGUILLES D ARVES, L EDEN

BROCHURE 2014-2015 VERITABLE BALCON DES AIGUILLES D ARVES, L EDEN BROCHURE 2014-2015 VERITABLE BALCON DES AIGUILLES D ARVES, L EDEN CHALET AUX PRESTATIONS DE QUALITE, SPACIEUX ET AU CENTRE DE LA STATION. TOUT SE FAIT A PIED!!!! DOMAINE SKIABLE DES SYBELLES LA TOUSSUIRE

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants 23/05/2012 Certivéa : un partenaire du changement Certivéa, filiale du Groupe CSTB, est un partenaire du changement pour les acteurs

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande

GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande GRILLE D AUTOGIAGNOSTIC A nous faire parvenir avec votre bon de commande Ce document facultatif liste sous forme de questions fermées (oui/non) les critères obligatoires du tableau de classement des Meublés

Plus en détail

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers Conditions Générales de Meublés Saisonniers Urban Séjour est une société spécialisée dans la location de meublés saisonniers à usage d habitation et de chambres d hôtes. Le séjour minimum dans nos hébergements

Plus en détail

Marque d Etat TOURISME & HANDICAP CAHIER DES CHARGES «HÉBERGEMENTS INSOLITES»

Marque d Etat TOURISME & HANDICAP CAHIER DES CHARGES «HÉBERGEMENTS INSOLITES» Marque d Etat TOURISME & HANDICAP CAHIER DES CHARGES «HÉBERGEMENTS INSOLITES» Le présent cahier des charges annule et remplace la version «septembre 2013». Il est applicable à compter du 1 er janvier 2016

Plus en détail

ANNEXE 1 Nouvelles normes de classification des établissements hôteliers (Moniteur belge du 14 mars 2001)

ANNEXE 1 Nouvelles normes de classification des établissements hôteliers (Moniteur belge du 14 mars 2001) ANNEE 1 Nouvelles normes de classification des établissements hôteliers (Moniteur belge du 14 mars 2001) 1 2 3 4 5 A. CHAMBRE A COUCHER 01 GENERALITES 01.01 Marques extérieures manifestes (p. ex. numéro,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION SAISONNIERE

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION SAISONNIERE CONDITIONS GENERALES DE LOCATION SAISONNIERE ARTICLE 1. DESCRIPTIF DES LIEUX Adresse de la maison : 512 Avenue de la Navarre Soorts-Hossegor 40150 Nom et adresse du loueur : Charrier Philippe 512 Avenue

Plus en détail

Informations pour un projet de chambre d hôtes

Informations pour un projet de chambre d hôtes Informations pour un projet de chambre d hôtes Mise à jour : avril 2012 Le développement de l offre de chambres d hôtes à Montreuil permet de diversifier l offre d hébergements proposés dans la ville et

Plus en détail

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP 1 Objectifs : Ce guide s appuie sur le guide d équipement national élaboré en mai 95 et concerne les formations au BEP Carrières Sanitaires et Sociales

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune de Le Boulou - Service Marchés Avenue Leon-Jean Grégory 66162 LE BOULOU Cédex FOURNITURE ET POSE D UNE CABINE DE TOILETTES PUBLIQUES AUTONETTOYANTES

Plus en détail

Charte de qualité Lieux de réunion/congrès

Charte de qualité Lieux de réunion/congrès Charte de qualité Lieux de réunion/congrès Eligibilité au Club Finistère Affaires Contact : Françoise Canévet «Finistère Tourisme» Agence de Développement Touristique 02 98 76 23 23 francoise.canevet@finisteretourisme.com

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LE DEVELOPPEMENT DU SERVICE DE LA LECTURE PUBLIQUE BIBLIOTHEQUE DE PROXIMITE La présente convention a pour objet de définir les règles de partenariat entre LE CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Cahier des charges. Fair-Play

Cahier des charges. Fair-Play Cahier des charges Club House / Restaurant Fair-Play La campagne et les loisirs aux portes de Paris. 3 hectares de loisirs à 1km de la porte d'orléans! Hockey sur gazon: un terrain synthétique, Tennis:

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène Prestations : Nettoyage, hygiène 3D (Désinfection - désinsectisation - dératisation) et lutte anti-pigeon Numéro de la consultation 2013-003 Intitulé de la consultation Nettoyage, hygiène, 3D (Désinfection

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION Date de début possible des travaux A T R Date de dépôt Département Commune Année N dossier DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

CHEQUES CADEAUX ANNONAY +

CHEQUES CADEAUX ANNONAY + . ẠNNONAY + Fédération des Commerçants, Artisans et Professions Libérales CCIT Ardèche 38, rue Sadi Carnot - BP 185 07104 ANNONAY Cedex Tel : 04 75 33 61 95 Site : www.annonay-plus.com Email : contact@annonay-plus.com

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES Nouvelles démarches et rappel de la règlementation pour les meublés et chambres d hôtes FDOTSI Loire 3 rue Charles de Gaulle - 42000 ST ETIENNE Tél.:

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées

L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées L'Ad'AP* : votre nouvelle obligation pour l'accessibilité des personnes handicapées Date: 13 Novembre 2014 Olivier FROMENTIN Responsable d Opérations *L Agenda d Accesibilité Programmée Sommaire Le contexte

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

REJOIGNEZ UNE FRANCHISE D EXPÉRIENCE DANS LE MONDE DU CADEAU

REJOIGNEZ UNE FRANCHISE D EXPÉRIENCE DANS LE MONDE DU CADEAU REJOIGNEZ UNE FRANCHISE D EXPÉRIENCE DANS LE MONDE DU CADEAU Avec le magasin pilote ouvert à Chambéry en 2000, IMAGINE a ouvert 8 franchisés depuis mai 2004 à Aix-en-provence, Besançon, St Cyr sur Loire

Plus en détail

«VALLEIRY» (Haute-Savoie)

«VALLEIRY» (Haute-Savoie) 1 «VALLEIRY» (Haute-Savoie) CONVENTION DE TRAVAUX MODIFICATIFS Convention de travaux modificatifs 1 A Fleur de Saisons 1 octobre 2013 2 NOTE D INFORMATION POUR LA RÉALISATION DES TRAVAUX MODIFICATIFS L

Plus en détail

JURIS. Annexe au contrat de location Etat descriptif

JURIS. Annexe au contrat de location Etat descriptif A Renseignements généraux Annexe au contrat de location Etat descriptif Propriétaire Adhérent à l'office de tourisme d'aix-en-provence et du Pays d'aix-en-provence Nom de l'hébergement : PORTALIS Nature

Plus en détail

7/10 Établissements de type U : établissements sanitaires (hôpitaux et cliniques) (AH.27.10)

7/10 Établissements de type U : établissements sanitaires (hôpitaux et cliniques) (AH.27.10) Extrait gratuit du guide pratique «Accessibilité handicapés» page 192 chap. 7/10 et 7/10.1 ACCESSIBILITÉ HANDICAPÉS DANS LES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC 7/10 Établissements de type U : établissements

Plus en détail

Manuel Qualité. Office de Tourisme de : xxxxxxxxx. Janvier 2015 (date de création) + MAJ le xx/xx/xxxx. Guide de redaction du Manuel Qualité 2015

Manuel Qualité. Office de Tourisme de : xxxxxxxxx. Janvier 2015 (date de création) + MAJ le xx/xx/xxxx. Guide de redaction du Manuel Qualité 2015 Guide de redaction du Manuel Qualité 2015 (Démarche Qualité des Offices de Tourisme Outil Qualité rédigé par OTN) Janvier 2015 (date de création) + MAJ le xx/xx/xxxx Manuel Qualité Office de Tourisme de

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

Il s agit donc de favoriser l amélioration globale de la qualité visant les trois priorités suivantes :

Il s agit donc de favoriser l amélioration globale de la qualité visant les trois priorités suivantes : Schéma régional de développement touristique 2012-2016 AIDE AUX INVESTISSEMENTS SPECIFIQUES POUR LES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES A STATUT PRIVE NON ASSOCIATIF Objectif Les hébergements constituent un élément

Plus en détail

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE

Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P. (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 2 CHAUFFAGE SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3 1. Étendue

Plus en détail

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires

NOR : La ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, la ministre du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires et du logement Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie ARRÊTÉ du XXX relatifs aux critères de qualifications requis

Plus en détail

C est avec plaisir que nous vous soumettons une offre de service pour la livraison du programme sur la pyrite.

C est avec plaisir que nous vous soumettons une offre de service pour la livraison du programme sur la pyrite. 296, Saint-Paul O. Montréal, Qc H2Y 2A3 Le 29 novembre 2010 Monsieur Lucien Desbiens Directeur du service de l urbanisme VILLE DE BROSSARD 2001, boulevard de Rome Brossard (Québec) J4W 3K5 Objet : Programme

Plus en détail

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N

MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N MANDAT NON EXCLUSIF DE VENTE N ENTRE LES SOUSIGNEES : La SCCV LES TERRASSES DE MOUISSEQUES, Société Civile Immobilière de Construction Vente au capital de 1 000 inscrite au RCS d EVRY sous le numéro 803

Plus en détail

PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE

PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE MARCHE DE SERVICES PROCEDURE ADAPTEE MAINTENANCE ACHATS DES EXTINCTEURS ET SIGNALETIQUES INCENDIE REGLEMENT DE LA CONSULTATION R.C. DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Lundi 23 Juillet 2012 à 11 H 00 RC

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. www.nlazur-hlm.fr Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Depuis le 1 er juillet 2007 la remise du DPE est obligatoire lors de la signature de tout nouveau bail. 1 - Objectif du DPE Ce document

Plus en détail

le conseil municipal de la Ville de Sainte-Anne

le conseil municipal de la Ville de Sainte-Anne VILLE DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 763 RELATIF AUX PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D OCCUPATION D UN IMMEUBLE APPLICABLES À LA ZONE H-8. ATTENDU

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

Chapitre 1 : Equipements et aménagements

Chapitre 1 : Equipements et aménagements Légende : X = critère obligatoire - O = critère optionnel - NA = critère non applicable CRITERES DE CLASSEMENT (le cas échéant des précisions sont apportées par critère dans la colonne de droite du tableau)

Plus en détail

Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France»

Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France» Classement des chambres d hôtes «City Break by Gîtes de France» Les éléments en gras dans chaque catégorie de classement sont des normes demandées en plus ou à la place de celles du classement inférieur.

Plus en détail

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6 Contrat de séjour PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent. Les particuliers appelés

Plus en détail