Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée"

Transcription

1 Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée Novembre

2 Pourquoi prenons-nous des médicaments? Pour réduire la douleur ou les malaises Pour traiter ou prévenir une maladie Pour en prévenir les complications Pour vivre plus longtemps Pour vivre plus longtemps sans incapacité 2

3 Médicaments brevetés et génériques Médicament breveté: Produit unique Promotion importante auprès des médecins Promotion encadrée par plusieurs codes de conduite Médicament générique: Multiples marques disponibles Promotion exclusivement auprès des pharmaciens Promotion non encadrée actuellement 3

4 Comparaison entre les médicaments brevetés et génériques * Brevetés Génériques années de développement 2-3 années de dév. En moyenne 1300 millions de $ en Environ 2 millions de $ en frais de recherche et développement frais de recherche et dév. Prix réglementés au Canada (CEPMB) Prix non réglementés Coût beaucoup moins élevé qu aux É.U. Coût plus élevé qu aux É.U. (-57%) 1 (+24%) 1 Code de déontologie strict sur les Pas de code sur les pratiques commerciales pratiques commerciales Remboursement par les assurances médicaments Remboursement rapide provinciales de plus en plus long et difficile dans près de 100% des cas Si prix = $1.00 Prix = $0.62 * Guide d information, deuxième édition, Rx&D, mai 2003, page 54 1 Fraser Institute, Public Policy Sources, Number 82, Aug 2004, p. 6 et 7 4

5 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 5

6 Ratio des prix médians à l étranger par rapport aux prix canadiens 1987: Prix canadiens 23% plus élevés que la médiane internationale des prix 2003: Prix canadiens 5% moins élevés que la médiane internationale des prix 6

7 $ Cdn / Unit Ratio des prix moyens à l étranger par rapport aux prix canadiens (2004) $2.00 $ $1.60 $1.40 $1.20 $1.00 $ $0.60 $0.40 $0.20 $0.00 Canada Italy France Sweden Germany UK Switzerland U.S.A. Source: PMPRB 2004 Annual Report 7

8 Indice des prix à la consommation (IPC) et indice des prix des médicaments brevetés (IPMB) 1.20 $ 1.15 $ 1.10 $ 1.05 $ 1.00 $ 0.95 $ 0.90 $ 0.85 $ 0.80 $ IPC $1.00 $1.02 $1.02 $1.04 $1.06 $1.07 $1.08 $1.10 $1.13 $1.15 $1.18 IPMB $1.00 $1.00 $0.99 $0.98 $0.95 $0.95 $0.95 $0.95 $0.96 $0.96 $0.96 IPC IPMB Source : Rapport annuel CEPMB, 2002 et Statistique Canada Note: Le IPMB reflète le changement pour les médicaments brevetés pour humain seulement 10

9 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 11

10 Dépôt PDNR* Dépôt PDN** Découvrir de nouveaux médicaments: Un défi majeur Préclinique Clinique Chimie Synthèse et développement Efficacité sur les animaux; Études d innocuité; Biodisponibilité; pharmacocinétique, toxicologie Phase I : Études d innocuité chez des volontaires Phase II : Efficacité et innocuité chez des patients (petit nombre) Phase III : Efficacité et innocuité chez des patients (grand nombre) PDN approuvées (95% des PDN déposées sont approuvées) molécules molécules 1 molécule Source : The Economist, 1998 * Drogue nouvelle de recherche 12 ** Présentation d une drogue nouvelle

11 Découvrir de nouveaux médicaments: Un processus long et coûteux 10 à 12 ans de R&D 1,3 milliards $ de frais de R&D (802 millions $ US) Une seule molécule commercialisée sur 5000 testées 70% des produits ne recouvrent jamais leurs frais de R&D 18% des produits recouvrent tout juste leurs frais de R&D 12% seulement génèrent un retour important sur l investissement Source: Shillingford, C.A. et al; Drug Discovery Today 6 (18): ,2001, Tufts Center for the Study of Drug Development, communiqué de presse 30 novembre

12 Coût du développement des médicaments $ millions US 802 $ millions US Si les coûts du développement avaient augmenté au même rythme que le taux de l inflation $ millions US 318 $ millions US Source: Tufts Center for Drug Development Press Release 30 novembre

13 R et D pharmaceutique : Plus de dépenses, moins de revenus Nouvelles molécules par année de premier lancement Dépenses mondiales en R et D (milliards $) Source: CMR International in The Economist, 18 juin

14 Durée réelle de l exclusivité commerciale d un médicament breveté au Canada Développement préclinique Développement clinique Approbation réglementaire Durée effective du brevet Idée * 20 Année du brevet * Année moyenne pour la commercialisation, peut varier selon le produit. 17

15 Propriété intellectuelle: Protection au Canada et dans le monde Durée effective de l exclusivité commerciale d un médicament breveté Canada Brésil Mexique É.-U. Japon Europe* Années * Comprend tous les états membres de l Union européenne incluant l a Finlande, la Suède, la Suis s e et la Norvège 38 18

16 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 20

17 Taux de mortalité infantile (par '000) Nombre de vies sauvées L impact des médicaments au Canada, Crémieux et al. (2004)* SIMULATION DE MORTALITÉ INFANTILE ET NOMBRE DE VIES SAUVÉES Simulation de mortalité infantile au taux de déboursés de ,500 2,000 Si les déboursés en médicaments étaient demeurés au même niveau qu en Mortalité infantile actuelle $12.4 Billion 1,500 La mortalité infantile n aurait diminué que de 20% au lieu de 39 % ,000 $7.5 Billion vies auraient été perdues * Crémieux PY, Petit P, Meilleur MC, Ouellette P, Zelder M, Potvin K, Public and Private Pharmaceutical Spending as determinants of Health Outcomes in Canada, Health Economics

18 L'espérance de vie (EV) à la naissance (années) L impact des médicaments au Canada, Crémieux et al. (2004)* Simulation de l'espérance de vie à la naissance Femmes (EV actuelle ) Si les déboursés en médicaments étaient demeurés au même niveau qu en Femmes (Simulation de l'ev au niveau de déboursés de 1981) Hommes (EV actuelle ) $12.4 Billion $7.5 Billion L espérance de vie des femmes aurait été réduite d une année en 1998 L espérance de vie des hommes aurait été réduite de presque deux ans en Hommes (Simulation de l'ev au niveau de déboursés de 1981) * Crémieux PY, Petit P, Meilleur MC, Ouellette P, Zelder M, Potvin K, Public and Private Pharmaceutical Spending as determinants of Health Outcomes in Canada, Health Economics

19 Impact de la trithérapie sur le nombre de décès causés par le SIDA* 1,800 1,600 Impact de la trithérapie sur le nombre de décès dus au SIDA Décès simulés Si la trithérapie n avait pas été disponible à partir de ,400 1,200 1, Décès actuels Nombre de vies sauvées par la trithérapie $12.4 Billion Le taux de décès chez les patients ayant le SIDA n aurait probablement pas chuté car il avait été stable depuis le début des années $7.5 Billion 8,930 personnes atteintes du SIDA seraient décédés de 1996 à * Le graphique repose sur l hypothèse que la trithérapie explique la chute du taux de décès parmi les malades atteints du SIDA. Ce taux de décès était de 24,9% en 1990, est monté à 26,1% en 1992, avant de redescendre à 24,9% en Il a par la suite chuté graduellement à 0,9% en Calculs des auteurs basé sur des statistiques agrégés. 23

20 Taux de mortalité d origine diverse au Canada (1990 à 2000) Réduction du taux de mortalité par tranche de habitants HIV: -56,3 % BPOC: -56,3% Influenza et pneumonies: -48,2% Infarctus du myocarde: -31,5% Mal. Cérébrovasculaires: -26,0% Source: OECD, Health Data,

21 a l e u r P L exemple des antibiotiques Utilisation de la ciprofloxacine et impact sur le nombre d hospitalisations durant les 2 années suivant son inscription Sask Qué V Hosp. (MPOC) 0% - 33,4% 0,012 Hosp. 0% - 21,0% 0,036 (Pyélonéphrite) Ordonnances 1/1000 patients 56/1000 patients Source: LeLorier J. et al. Can J. Clin Pharmacol 1998;5:

22 % Dépenses santé Variations des principales dépenses de santé % 40% 30% Hôpitaux Médicaments 20% 10% Médecins Autres profs Immobilisations 0% Vaccins Source: CIHI 26

23 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 27

24 Dépenses en santé (2003) *Inclut les institutions comme les foyers pour personnes âgées; inclut les coûts des médicaments utilises en milieu hospitalier ** Inclut les fournitures de santé personnelles (1,6 milliards) Médecins et autre professionnels 22.4% Dépenses d'investissemrnt 3.8% ***Autres dépenses en matière de santé: Inclut les activités de prévention et de promotion et les coûts d infrastructure relatifs au fonctionnement administratives relatives a l assurance-maladie +Distribution au détail: Inclut les honoraires professionnels des pharmaciens, les majorations de prix Hôpitaux/Autres Institutions** 43.6% Autres dépenses*** 11.5% Produits non brevetés++ 3.8% Distribution de détail+ 5.6% ++Non brevetés Rx: Y compris les médicaments génériques Source: ICIS Tendances de dépenses dans le secteur des soins de santé publique (prévisions) Rapport annuel de CEPMB, Brogan Inc., Dossiers Rx&D Produits en vente libre** 1.4% Produits brevetés 7.9% 28

25 Composantes des dépenses totales en médicaments au Canada Médicaments génériques et non brevetés 21% Produits en vente libre 10% Honoraires professionnels et frais de distribution 30% Médicaments brevetés 39% Source: ICIS Tendances de dépenses dans le secteur des soins de santé publique (prévisions) Rapport annuel de CEPMB, Brogan Inc., Dossiers Rx&D 29

26 Coût brut (M $) Évolution des indicateurs (Régime public ) Évolution du coût brut 1999 à ,800 2,600 2,400 2,200 2,000 1,800 1,600 1,400 1,200 1,000 1,504 1,789 Source: RAMQ, données préliminaires 2,072 2,325 2, Année 30

27 Raisons de la hausse du coût des médicaments 2002 à Régime public Hausse totale: 10,05% Hausse du nombre moyen d'ordonnances par participant 6,01 % Hausse du nombre moyen de participants 2,81 % Hausse du coût par ordonnance 1,23 % Source: RAMQ, données préliminaires 31

28 Impacts de l implantation du programme de coassurance-médicaments au Québec Prestataires aide sociale Personnes âgées Diminution médicaments 14,4% 9,1% essentiels Diminution médicaments 22,4% 15,1 non essentiels Augmentation visites à l urgence 78% 43% Augmentation effets indésirables 88% >100% Tamblyn et al. JAMA 2001;285:

29 Pourcentage Inclusion des médicaments au formulaire provincial du Québec 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% Liste restrictive 20% 10% Liste régulière Liste totale Non listé 0% Sept 94 July 96 - Sept 97 Sept 99 Sept 00 Dec 00 - June 00 March Sept 01 - Dec 01 - March Sept 02 Dec 02 - March - Aug 99 June 98 - Aug 99 - Aug 01 - Aug 02 Nov 02 - May Feb Aug 03 Nov Feb - Aug 04 Nov Feb Source : Provincial Reimbursement Advisor, IMS Health

30 Importance économique de l industrie du médicament au Québec Environ 170 entreprises Environ 16,000 emplois directs, plus de 30,000 emplois directs et indirects de haute qualité 25 sièges sociaux; 11 bureaux d affaires; 5 grands laboratoires de recherche fondamentale 500 millions de $ investis par les grandes sociétés globales de recherche et environ 150 millions par les sociétés de biotechnologie Environ 2,5 milliards de $ injectés dans le PIB du Québec 42% des investissements en R&D canadiens en ième plus importante grappe en sciences de la vie en Amérique du Nord 34

31 Innovation et industries basées sur le savoir Étroitement reliées aux récentes bonnes performances du Québec Les activités de savoir élevé occupent une part croissante de l'emploi au Québec... Emploi intensif en savoir élevé en proportion de l'emploi total au Québec 19,0% 16,5% 15,0% 14,0%... et ont représenté le principal créateur d'emploi au Québec au cours des 15 dernières années Part des industries du savoir élevé dans le total des emplois de % Part des industries du savoir élevé dans la création nette d'emplois % Source : Direction de l'analyse économique du MIC... Elles résultent en une croissance forte et soutenue du PIB Source : Statistique Canada... Et sont devenues les plus grandes sources d'exportation de produits au Québec Taux de croissance annuel moyen du PIB réel en fonction de l'intensité en savoir pour le Québec ( ) 3,0% 2,4% 1,7% Proportion des biens de haute technologie dans les exportations totales du Québec 20,0% 29,1% Taux de croissance annuel moyen des exportations de biens au Québec Haute technologie 13,1% Total 7,1% Haute intensité en savoir Moyenne intensité en savoir Source : Direction de l'analyse économique du MIC Faible intensité en savoir Source : Direction de l'analyse du commerce intérieur, MIC INCOMPLET SANS LA PRÉSENTATION D'ENSEMBLE 35 0

32 Les compagnies de recherche pharmaceutique génèrent des sommes importantes en revenus fiscaux Type d emploi Direct Indirect Induit Total Emplois en R et D Impôts personnels sur le revenu Contributions au régime de pensions du Canada et d assurance-emploi Taxes de vente (TVQ et TPS) Impôts corporatifs avant crédits d impôts en R et D Impôts sur la masse salariale Autres taxes 39 n/a n/a 39 Total des taxes, en millions de dollars Crédits d impôts en R &D (481) (95) - (576) Total des taxes (millions de dollars) Note: Les calculs sont basés sur les données du rapport annuel de Rx&D en * Les autres taxes incluent : l entreprise, le capital, les impôts et frais de douanes reliés à l immobilier 37

33 L usage optimal du médicament Une solution prometteuse afin d améliorer significativement les soins à la population et maîtriser la hausse des coûts du RGAM 38

34 Facteurs liés à l usage non optimal des médicaments Facteurs reliés aux médicaments Facteurs reliés à la commercialisation des médicaments Facteurs reliés aux patients Facteurs reliés aux professionnels de la santé Facteurs reliés au réseau des soins de la santé et sa dynamique 39

35 Comportement et attitude du patient Manque de connaissances Informations importantes non communiquées aux professionnels de la santé Utilisation de médicaments en vente libre Présence ou non d un médecin de famille Consultation ou non de plusieurs médecins et pharmaciens Non-observance : -Dans 90% des cas, sous-consommation des médicaments -Coûts évalués à près de 9 milliards $ / année (Can.) 40

36 Ce que vous devez absolument savoir! 1-Qu est-ce que j ai? 2-Que dois-je faire pour me soigner? 3-Pourquoi dois-je le faire? Si vous êtes capable de répondre à ces 3 questions après une rencontre avec un professionnel de la santé, vous avez mis toutes les chances de votre côté afin de recevoir un traitement optimal de votre condition. 41

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Journée d étude de l Union des consommateurs sur le contrôle du coût des médicaments, UQAM, 21 octobre 2010. Par Marc-André

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

dépenses en recherche et développement

dépenses en recherche et développement Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Patented Medicine Prices Review Board CEPMB étude S-0217 Décembre 2002 Analyse comparative des dépenses en recherche et développement dans l industrie

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments L évolution des coûts des médicaments Dépenses de santé, Québec, 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 25 000,0 20 000,0

Plus en détail

Assurance-médicaments : un régime national d assurance-médicaments

Assurance-médicaments : un régime national d assurance-médicaments EN OBTENIR PLUS À MEILLEUR COMPTE Assurance-médicaments : un régime national d assurance-médicaments Coalition canadienne de la santé www.medicare.ca 1 Les médicaments sont un problème au Canada 1. Les

Plus en détail

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents.

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. Assistance médicale globale Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. En quoi consiste l Assistance médicale globale? Grâce à une entente avec une

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents.

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. Assistance médicale globale Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. En quoi consiste l Assistance médicale globale? Dans le cadre d une entente

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Marketing pharmaceutique et pratique médicale

Marketing pharmaceutique et pratique médicale Marketing pharmaceutique et pratique médicale présenté Par Etienne Durand Caroline Lavoie CLAMP (www.leclamp.com) Journée d étude Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances

Plus en détail

Régime national d assurance médicaments pour le Canada

Régime national d assurance médicaments pour le Canada Étude sur le coût de financement d un Régime national d assurance médicaments pour le Canada Septembre 2002 Mise à jour du rapport de 1997 Palmer D Angelo Consulting Inc. est une firme de consultation

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 23 mars 2011 Aperçu La réglementation

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada 25 ans d expérience Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 21 mars 2012 Sommaire

Plus en détail

À LA DÉFENSE DE NOS SERVICES PUBLICS

À LA DÉFENSE DE NOS SERVICES PUBLICS À LA DÉFENSE DE NOS SERVICES PUBLICS Depuis la Révolution tranquille, le Québec a mis sur pied plusieurs services publics. Pensons aux soins de santé, à l assurance médicaments, au réseau d éducation et,

Plus en détail

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA

Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Bienvenue à Avantages sociaux en ligne de NAV CANADA Avantages sociaux en ligne présente l information nécessaire pour profiter pleinement de nos régimes d avantages sociaux. Régime Assuré Régime de soins

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en santé Québec 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 Pourquoi les dépenses

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés. Rapport annuel 2013

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés. Rapport annuel 2013 Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Rapport annuel 2013 EN Bref Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés a pour mandat de veiller à ce que les brevetés ne vendent pas leurs

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Mini-bulletin MR-139F CONSEIL D EXAMEN DU PRIX DES MÉDICAMENTS BREVETÉS RAPPORT ANNUEL 1995 Margaret Smith Division du droit et du gouvernement Le 18 juillet 1996 Bibliothèque du Parlement Library of Parliament

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

MNG-65696 Le domaine pharmaceutique dans le système de santé

MNG-65696 Le domaine pharmaceutique dans le système de santé Université Laval Hiver 2004 Faculté des sciences de l'administration Plan de cours Département de management MNG-65696 Le domaine pharmaceutique dans le système de santé Professeur : André Côté, bureau

Plus en détail

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 Notre marge de manœuvre est étroite, alors que s annoncent de nouveaux défis Le Québec offre des

Plus en détail

Découvrez nos rentes traditionnelles Une source de revenu fiable

Découvrez nos rentes traditionnelles Une source de revenu fiable Découvrez nos rentes traditionnelles Une source de revenu fiable Découvrez nos rentes traditionnelles 01 À la retraite, est-ce que votre conjoint et vous-même pourrez compter sur un revenu régulier à vie?

Plus en détail

L accès aux soins de santé pour les demandeurs d asile et réfugiés

L accès aux soins de santé pour les demandeurs d asile et réfugiés L accès aux soins de santé pour les demandeurs d asile et réfugiés Janet Cleveland Équipe de recherche et d intervention transculturelles Anna Kucko PRAIDA CSSS de la Montagne Plan de la présentation Catégories

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble. Le 20 octobre 2011

Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble. Le 20 octobre 2011 Les soins de santé primaires au N.-B. selon les expériences des citoyens : vue d ensemble Le 20 octobre 2011 Objectifs Contexte pour le système de santé du Nouveau- Brunswick Révision brève des intrants

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes Comment améliorer l accès à nos services de santé? Augmenter les fonds alloués à la santé? ou Adopter des mécanismes d incitation

Plus en détail

Assurance médicale sociale et

Assurance médicale sociale et Assurance médicale sociale et couverture universelle Réformes et défis aux USA et Canada Gary M. Oderda, d Pharm.D., M.P.H. Alger, 20 April 2011 Agenda Statut actuel de la couverture sociale aux USA Pourquoi

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs Le droit de la santé au Canada Les soins de santé au Canada représentent un sujet complexe. En effet, certains services de soins de santé sont publics alors que d autres sont privés et un certain nombre

Plus en détail

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill

Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill Décembre 2015 Destinataire : Sujet : Les employés de l Université McGill Mise à jour des régimes d avantages sociaux de McGill La mise à jour des avantages sociaux de cette année contient des informations

Plus en détail

Les Impacts Économiques de l instauration d un Régime Public et Universel

Les Impacts Économiques de l instauration d un Régime Public et Universel Régime d Assurance Médicaments Les Impacts Économiques de l instauration d un Régime Public et Universel 6 novembre 2014 Régime d assurance médicaments Public et Universel Le régime général d assurance

Plus en détail

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé

COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES. Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé COMITÉ PERMANENT DE LA SANTÉ DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Examen du plan décennal pour consolider les soins de santé Jeff Poston Directeur exécutif Association des pharmaciens du Canada Ottawa, Ontario 13

Plus en détail

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT

VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT VOYAGE ASSISTANCE LA GARANTIE QUI VOUS SUIT PARTOUT Que vous voyagiez pour le travail ou pour le plaisir, votre Régime d assurance collective des chambres de commerce MC est toujours là pour vous. L assurance

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers

Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Foire aux questions pour les étudiants étrangers Régime pour étudiants étrangers Qu est-ce que l assurance voyage? L assurance voyage est conçue pour couvrir les pertes subies de même que les dépenses

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique. PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D.

Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique. PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D. Quelques développements et tendances dans le domaine de la réglementation pharmaceutique PRÉSENTÉ PAR Mathieu Gagné, LL.M., LL.D. Associé Le 29 avril 2010 Plan de la présentation La transparence des essais

Plus en détail

Québec objectif emploi

Québec objectif emploi Québec objectif emploi Vers une économie d avant-garde Réforme de la fiscalité des entreprises Gouvernement du Québec Ministère des Finances Une stratégie de développement économique créatrice d emplois

Plus en détail

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D Plus de 20 millions de Canadiens comptent sur les nouveaux médicaments et vaccins pour les aider à rester en bonne santé et productifs, tant au travail qu à la maison. Les employeurs profitent aussi de

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire?

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Pourquoi payer plus que nécessaire pour vos médicaments sur ordonnance? pavot cornu, employé dans la fabrication de la glaucine comme antitussif

Plus en détail

L accès aux nouveaux médicaments dans les régimes publics d assurance médicaments : au Canada et dans des pays comparables

L accès aux nouveaux médicaments dans les régimes publics d assurance médicaments : au Canada et dans des pays comparables L accès aux nouveaux médicaments dans les régimes publics d assurance médicaments : au Canada et dans des pays comparables RAPPORT ANNUEL 2015 Préparé avec l aide de : Table des matières Avant-propos....

Plus en détail

Introduction. Sommaire exécutif

Introduction. Sommaire exécutif Avis de BIOQuébec auprès du Ministère de l Enseignement supérieur, Recherche, Science et Technologie du Québec (MESRSTQ) dans le cadre de l élaboration de la Politique nationale de la recherche et de l

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

Utilisation des REER dans les années 90

Utilisation des REER dans les années 90 Ernest B. Akyeampong Utilisation des REER dans les années 90 Les derniers changements importants apportés à la Loi de l impôt sur le revenu, cette dernière se rapportant aux épargnes-retraite, sont entrés

Plus en détail

2014-2015. Analyse des états financiers

2014-2015. Analyse des états financiers 2014-2015 Analyse des états financiers Analyse des états financiers Introduction On trouvera une analyse plus poussée des résultats financiers du gouvernement dans le Rapport financier annuel du gouvernement

Plus en détail

Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec

Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec ou Étude sur le rendement de l investissement relié à la participation aux mesures actives offertes aux individus

Plus en détail

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Tendances en matière de

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Chapitre 2. Les avantages sociaux et l assurance collective...1. 1.1 La définition de l assurance collective...

Table des matières. Chapitre 1. Chapitre 2. Les avantages sociaux et l assurance collective...1. 1.1 La définition de l assurance collective... Table des matières Chapitre 1 Les avantages sociaux et l assurance collective...1 1.1 La définition de l assurance collective...1 1.2 L historique de l assurance collective...3 1.3 Les principes de l assurance

Plus en détail

Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre 2013

Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre 2013 ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ET ASSURANCE DENTAIRE Avril 2012 Guide de renouvellement de l adhésion aux options d assurance collective des membres de l APUO En vigueur du 1 er mai 2012 au 31 décembre

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

CHAPITRE 6 LE TOURISME AU CANADA ET SES DIVERSES FACETTES ÉCONOMIQUES 1. Introduction

CHAPITRE 6 LE TOURISME AU CANADA ET SES DIVERSES FACETTES ÉCONOMIQUES 1. Introduction LE TOURISME AU CANADA ET SES DIVERSES FACETTES ÉCONOMIQUES 1 Jacques Delisle et Sylvain Venne, Division des comptes des revenus et dépenses Statistique Canada Introduction Le tourisme touche à plusieurs

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS

REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS REVUE DE L AIDE FISCALE ACCORDÉE AUX PERSONNES AYANT RECOURS À LA VOIE MÉDICALE POUR DEVENIR PARENTS Le présent bulletin d information vise rendre publiques les différentes modifications qui seront apportées

Plus en détail

Programme préélectoral

Programme préélectoral ASSOCIATION DES PHARMACIENS DU CANADA Programme préélectoral Les pharmaciens : Les intervenants en matière de santé les plus accessibles au Canada Le système de soins de santé du Canada subit à l heure

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

MUTUALISATION EN SOINS DE SANTÉ. Pour les polices d assurance maladie complémentaire assurées et avec SAS GUIDE DU PRODUIT

MUTUALISATION EN SOINS DE SANTÉ. Pour les polices d assurance maladie complémentaire assurées et avec SAS GUIDE DU PRODUIT MUTUALISATION EN SOINS DE SANTÉ Pour les polices d assurance maladie complémentaire assurées et avec SAS GUIDE DU PRODUIT LE MONDE DE L ASSURANCE COLLECTIVE EST EN ÉVOLUTION. LA MUTUALISATION EN SOINS

Plus en détail

Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine

Evaluation de l impact à court terme de l application du  Gentelmen Agreement  sur l économie marocaine Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Evaluation de l impact à court terme de l application du " Gentelmen Agreement " sur l économie marocaine Octobre 1996 Document de travail

Plus en détail

La retraite: Un équilibre à trouver

La retraite: Un équilibre à trouver La retraite: Un équilibre à trouver Préparé par Aon Hewitt Présentée par Mélanie Beauvais Le 31 mai 2013 Aon Hewitt inc., 2013. Tous droits réservés. Ordre du jour Les grandes questions Le ratio de remplacement

Plus en détail

Avantages sociaux en ligne

Avantages sociaux en ligne Bienvenue à de NAV CANADA présente l information nécessaire pour profiter pleinement de nos régimes d avantages sociaux. Régime le Régime de soins de santé - n o de contrat 25298 le Régime de soins dentaires

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE

RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE À L USAGE EXCLUSIF DES conseillers RENTE À CONSTITUTION IMMÉDIATE SURMONTER LES OBJECTIONS La vie est plus radieuse sous le soleil Vue d ensemble Les rentes à constitution immédiate sont un puissant outil

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT)

Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique (AQIT) Québec, le jeudi 4 août 2011 L Honorable James H. Flaherty Ministre des Finances du Canada Objet : Consultations pré-budgétaires fédérales Mémoire de l Association québécoise de l industrie touristique

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions

Assurance collective des RSG-CSQ. Foire aux questions Assurance collective des RSG-CSQ Foire aux questions Présenté par l équipe de la Sécurité sociale Assurances CSQ Octobre 2010 QUESTIONS GÉNÉRALES Est-ce que le régime d assurance collective des RSG est

Plus en détail

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés».

Dette L ENDETTEMENT. fonctionnement affecté, réserves financières et fonds réservés». Dette Dette L ENDETTEMENT L administration municipale a recours à l emprunt à long terme principalement pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est influencé par

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé ManuAssistance Assistance-voyage mondiale Votre couverture collective vous suit partout Lorsque vous voyagez au Canada ou dans un autre pays, vous

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

www.msss.gouv.qc.ca section Documentation, rubrique Publications.

www.msss.gouv.qc.ca section Documentation, rubrique Publications. Conception de la couverture : Roger Camirand Conception et mise en page : Ose Design Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Ce document

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée Avenir des régimes complémentaires de retraite Mettre la table pour une réflexion éclairée Présentation à la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec Georges Langis Bureau de l actuaire

Plus en détail