Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée"

Transcription

1 Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée Novembre

2 Pourquoi prenons-nous des médicaments? Pour réduire la douleur ou les malaises Pour traiter ou prévenir une maladie Pour en prévenir les complications Pour vivre plus longtemps Pour vivre plus longtemps sans incapacité 2

3 Médicaments brevetés et génériques Médicament breveté: Produit unique Promotion importante auprès des médecins Promotion encadrée par plusieurs codes de conduite Médicament générique: Multiples marques disponibles Promotion exclusivement auprès des pharmaciens Promotion non encadrée actuellement 3

4 Comparaison entre les médicaments brevetés et génériques * Brevetés Génériques années de développement 2-3 années de dév. En moyenne 1300 millions de $ en Environ 2 millions de $ en frais de recherche et développement frais de recherche et dév. Prix réglementés au Canada (CEPMB) Prix non réglementés Coût beaucoup moins élevé qu aux É.U. Coût plus élevé qu aux É.U. (-57%) 1 (+24%) 1 Code de déontologie strict sur les Pas de code sur les pratiques commerciales pratiques commerciales Remboursement par les assurances médicaments Remboursement rapide provinciales de plus en plus long et difficile dans près de 100% des cas Si prix = $1.00 Prix = $0.62 * Guide d information, deuxième édition, Rx&D, mai 2003, page 54 1 Fraser Institute, Public Policy Sources, Number 82, Aug 2004, p. 6 et 7 4

5 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 5

6 Ratio des prix médians à l étranger par rapport aux prix canadiens 1987: Prix canadiens 23% plus élevés que la médiane internationale des prix 2003: Prix canadiens 5% moins élevés que la médiane internationale des prix 6

7 $ Cdn / Unit Ratio des prix moyens à l étranger par rapport aux prix canadiens (2004) $2.00 $ $1.60 $1.40 $1.20 $1.00 $ $0.60 $0.40 $0.20 $0.00 Canada Italy France Sweden Germany UK Switzerland U.S.A. Source: PMPRB 2004 Annual Report 7

8 Indice des prix à la consommation (IPC) et indice des prix des médicaments brevetés (IPMB) 1.20 $ 1.15 $ 1.10 $ 1.05 $ 1.00 $ 0.95 $ 0.90 $ 0.85 $ 0.80 $ IPC $1.00 $1.02 $1.02 $1.04 $1.06 $1.07 $1.08 $1.10 $1.13 $1.15 $1.18 IPMB $1.00 $1.00 $0.99 $0.98 $0.95 $0.95 $0.95 $0.95 $0.96 $0.96 $0.96 IPC IPMB Source : Rapport annuel CEPMB, 2002 et Statistique Canada Note: Le IPMB reflète le changement pour les médicaments brevetés pour humain seulement 10

9 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 11

10 Dépôt PDNR* Dépôt PDN** Découvrir de nouveaux médicaments: Un défi majeur Préclinique Clinique Chimie Synthèse et développement Efficacité sur les animaux; Études d innocuité; Biodisponibilité; pharmacocinétique, toxicologie Phase I : Études d innocuité chez des volontaires Phase II : Efficacité et innocuité chez des patients (petit nombre) Phase III : Efficacité et innocuité chez des patients (grand nombre) PDN approuvées (95% des PDN déposées sont approuvées) molécules molécules 1 molécule Source : The Economist, 1998 * Drogue nouvelle de recherche 12 ** Présentation d une drogue nouvelle

11 Découvrir de nouveaux médicaments: Un processus long et coûteux 10 à 12 ans de R&D 1,3 milliards $ de frais de R&D (802 millions $ US) Une seule molécule commercialisée sur 5000 testées 70% des produits ne recouvrent jamais leurs frais de R&D 18% des produits recouvrent tout juste leurs frais de R&D 12% seulement génèrent un retour important sur l investissement Source: Shillingford, C.A. et al; Drug Discovery Today 6 (18): ,2001, Tufts Center for the Study of Drug Development, communiqué de presse 30 novembre

12 Coût du développement des médicaments $ millions US 802 $ millions US Si les coûts du développement avaient augmenté au même rythme que le taux de l inflation $ millions US 318 $ millions US Source: Tufts Center for Drug Development Press Release 30 novembre

13 R et D pharmaceutique : Plus de dépenses, moins de revenus Nouvelles molécules par année de premier lancement Dépenses mondiales en R et D (milliards $) Source: CMR International in The Economist, 18 juin

14 Durée réelle de l exclusivité commerciale d un médicament breveté au Canada Développement préclinique Développement clinique Approbation réglementaire Durée effective du brevet Idée * 20 Année du brevet * Année moyenne pour la commercialisation, peut varier selon le produit. 17

15 Propriété intellectuelle: Protection au Canada et dans le monde Durée effective de l exclusivité commerciale d un médicament breveté Canada Brésil Mexique É.-U. Japon Europe* Années * Comprend tous les états membres de l Union européenne incluant l a Finlande, la Suède, la Suis s e et la Norvège 38 18

16 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 20

17 Taux de mortalité infantile (par '000) Nombre de vies sauvées L impact des médicaments au Canada, Crémieux et al. (2004)* SIMULATION DE MORTALITÉ INFANTILE ET NOMBRE DE VIES SAUVÉES Simulation de mortalité infantile au taux de déboursés de ,500 2,000 Si les déboursés en médicaments étaient demeurés au même niveau qu en Mortalité infantile actuelle $12.4 Billion 1,500 La mortalité infantile n aurait diminué que de 20% au lieu de 39 % ,000 $7.5 Billion vies auraient été perdues * Crémieux PY, Petit P, Meilleur MC, Ouellette P, Zelder M, Potvin K, Public and Private Pharmaceutical Spending as determinants of Health Outcomes in Canada, Health Economics

18 L'espérance de vie (EV) à la naissance (années) L impact des médicaments au Canada, Crémieux et al. (2004)* Simulation de l'espérance de vie à la naissance Femmes (EV actuelle ) Si les déboursés en médicaments étaient demeurés au même niveau qu en Femmes (Simulation de l'ev au niveau de déboursés de 1981) Hommes (EV actuelle ) $12.4 Billion $7.5 Billion L espérance de vie des femmes aurait été réduite d une année en 1998 L espérance de vie des hommes aurait été réduite de presque deux ans en Hommes (Simulation de l'ev au niveau de déboursés de 1981) * Crémieux PY, Petit P, Meilleur MC, Ouellette P, Zelder M, Potvin K, Public and Private Pharmaceutical Spending as determinants of Health Outcomes in Canada, Health Economics

19 Impact de la trithérapie sur le nombre de décès causés par le SIDA* 1,800 1,600 Impact de la trithérapie sur le nombre de décès dus au SIDA Décès simulés Si la trithérapie n avait pas été disponible à partir de ,400 1,200 1, Décès actuels Nombre de vies sauvées par la trithérapie $12.4 Billion Le taux de décès chez les patients ayant le SIDA n aurait probablement pas chuté car il avait été stable depuis le début des années $7.5 Billion 8,930 personnes atteintes du SIDA seraient décédés de 1996 à * Le graphique repose sur l hypothèse que la trithérapie explique la chute du taux de décès parmi les malades atteints du SIDA. Ce taux de décès était de 24,9% en 1990, est monté à 26,1% en 1992, avant de redescendre à 24,9% en Il a par la suite chuté graduellement à 0,9% en Calculs des auteurs basé sur des statistiques agrégés. 23

20 Taux de mortalité d origine diverse au Canada (1990 à 2000) Réduction du taux de mortalité par tranche de habitants HIV: -56,3 % BPOC: -56,3% Influenza et pneumonies: -48,2% Infarctus du myocarde: -31,5% Mal. Cérébrovasculaires: -26,0% Source: OECD, Health Data,

21 a l e u r P L exemple des antibiotiques Utilisation de la ciprofloxacine et impact sur le nombre d hospitalisations durant les 2 années suivant son inscription Sask Qué V Hosp. (MPOC) 0% - 33,4% 0,012 Hosp. 0% - 21,0% 0,036 (Pyélonéphrite) Ordonnances 1/1000 patients 56/1000 patients Source: LeLorier J. et al. Can J. Clin Pharmacol 1998;5:

22 % Dépenses santé Variations des principales dépenses de santé % 40% 30% Hôpitaux Médicaments 20% 10% Médecins Autres profs Immobilisations 0% Vaccins Source: CIHI 26

23 Payons-nous trop cher nos médicaments brevetés? En considérant : Les prix en vigueur au Canada et ailleurs dans le monde Les sommes investies dans leur développement et leur fabrication Les bénéfices qu ils nous procurent Notre capacité à nous les payer 27

24 Dépenses en santé (2003) *Inclut les institutions comme les foyers pour personnes âgées; inclut les coûts des médicaments utilises en milieu hospitalier ** Inclut les fournitures de santé personnelles (1,6 milliards) Médecins et autre professionnels 22.4% Dépenses d'investissemrnt 3.8% ***Autres dépenses en matière de santé: Inclut les activités de prévention et de promotion et les coûts d infrastructure relatifs au fonctionnement administratives relatives a l assurance-maladie +Distribution au détail: Inclut les honoraires professionnels des pharmaciens, les majorations de prix Hôpitaux/Autres Institutions** 43.6% Autres dépenses*** 11.5% Produits non brevetés++ 3.8% Distribution de détail+ 5.6% ++Non brevetés Rx: Y compris les médicaments génériques Source: ICIS Tendances de dépenses dans le secteur des soins de santé publique (prévisions) Rapport annuel de CEPMB, Brogan Inc., Dossiers Rx&D Produits en vente libre** 1.4% Produits brevetés 7.9% 28

25 Composantes des dépenses totales en médicaments au Canada Médicaments génériques et non brevetés 21% Produits en vente libre 10% Honoraires professionnels et frais de distribution 30% Médicaments brevetés 39% Source: ICIS Tendances de dépenses dans le secteur des soins de santé publique (prévisions) Rapport annuel de CEPMB, Brogan Inc., Dossiers Rx&D 29

26 Coût brut (M $) Évolution des indicateurs (Régime public ) Évolution du coût brut 1999 à ,800 2,600 2,400 2,200 2,000 1,800 1,600 1,400 1,200 1,000 1,504 1,789 Source: RAMQ, données préliminaires 2,072 2,325 2, Année 30

27 Raisons de la hausse du coût des médicaments 2002 à Régime public Hausse totale: 10,05% Hausse du nombre moyen d'ordonnances par participant 6,01 % Hausse du nombre moyen de participants 2,81 % Hausse du coût par ordonnance 1,23 % Source: RAMQ, données préliminaires 31

28 Impacts de l implantation du programme de coassurance-médicaments au Québec Prestataires aide sociale Personnes âgées Diminution médicaments 14,4% 9,1% essentiels Diminution médicaments 22,4% 15,1 non essentiels Augmentation visites à l urgence 78% 43% Augmentation effets indésirables 88% >100% Tamblyn et al. JAMA 2001;285:

29 Pourcentage Inclusion des médicaments au formulaire provincial du Québec 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% Liste restrictive 20% 10% Liste régulière Liste totale Non listé 0% Sept 94 July 96 - Sept 97 Sept 99 Sept 00 Dec 00 - June 00 March Sept 01 - Dec 01 - March Sept 02 Dec 02 - March - Aug 99 June 98 - Aug 99 - Aug 01 - Aug 02 Nov 02 - May Feb Aug 03 Nov Feb - Aug 04 Nov Feb Source : Provincial Reimbursement Advisor, IMS Health

30 Importance économique de l industrie du médicament au Québec Environ 170 entreprises Environ 16,000 emplois directs, plus de 30,000 emplois directs et indirects de haute qualité 25 sièges sociaux; 11 bureaux d affaires; 5 grands laboratoires de recherche fondamentale 500 millions de $ investis par les grandes sociétés globales de recherche et environ 150 millions par les sociétés de biotechnologie Environ 2,5 milliards de $ injectés dans le PIB du Québec 42% des investissements en R&D canadiens en ième plus importante grappe en sciences de la vie en Amérique du Nord 34

31 Innovation et industries basées sur le savoir Étroitement reliées aux récentes bonnes performances du Québec Les activités de savoir élevé occupent une part croissante de l'emploi au Québec... Emploi intensif en savoir élevé en proportion de l'emploi total au Québec 19,0% 16,5% 15,0% 14,0%... et ont représenté le principal créateur d'emploi au Québec au cours des 15 dernières années Part des industries du savoir élevé dans le total des emplois de % Part des industries du savoir élevé dans la création nette d'emplois % Source : Direction de l'analyse économique du MIC... Elles résultent en une croissance forte et soutenue du PIB Source : Statistique Canada... Et sont devenues les plus grandes sources d'exportation de produits au Québec Taux de croissance annuel moyen du PIB réel en fonction de l'intensité en savoir pour le Québec ( ) 3,0% 2,4% 1,7% Proportion des biens de haute technologie dans les exportations totales du Québec 20,0% 29,1% Taux de croissance annuel moyen des exportations de biens au Québec Haute technologie 13,1% Total 7,1% Haute intensité en savoir Moyenne intensité en savoir Source : Direction de l'analyse économique du MIC Faible intensité en savoir Source : Direction de l'analyse du commerce intérieur, MIC INCOMPLET SANS LA PRÉSENTATION D'ENSEMBLE 35 0

32 Les compagnies de recherche pharmaceutique génèrent des sommes importantes en revenus fiscaux Type d emploi Direct Indirect Induit Total Emplois en R et D Impôts personnels sur le revenu Contributions au régime de pensions du Canada et d assurance-emploi Taxes de vente (TVQ et TPS) Impôts corporatifs avant crédits d impôts en R et D Impôts sur la masse salariale Autres taxes 39 n/a n/a 39 Total des taxes, en millions de dollars Crédits d impôts en R &D (481) (95) - (576) Total des taxes (millions de dollars) Note: Les calculs sont basés sur les données du rapport annuel de Rx&D en * Les autres taxes incluent : l entreprise, le capital, les impôts et frais de douanes reliés à l immobilier 37

33 L usage optimal du médicament Une solution prometteuse afin d améliorer significativement les soins à la population et maîtriser la hausse des coûts du RGAM 38

34 Facteurs liés à l usage non optimal des médicaments Facteurs reliés aux médicaments Facteurs reliés à la commercialisation des médicaments Facteurs reliés aux patients Facteurs reliés aux professionnels de la santé Facteurs reliés au réseau des soins de la santé et sa dynamique 39

35 Comportement et attitude du patient Manque de connaissances Informations importantes non communiquées aux professionnels de la santé Utilisation de médicaments en vente libre Présence ou non d un médecin de famille Consultation ou non de plusieurs médecins et pharmaciens Non-observance : -Dans 90% des cas, sous-consommation des médicaments -Coûts évalués à près de 9 milliards $ / année (Can.) 40

36 Ce que vous devez absolument savoir! 1-Qu est-ce que j ai? 2-Que dois-je faire pour me soigner? 3-Pourquoi dois-je le faire? Si vous êtes capable de répondre à ces 3 questions après une rencontre avec un professionnel de la santé, vous avez mis toutes les chances de votre côté afin de recevoir un traitement optimal de votre condition. 41

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments

Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Argumentaire économique pour un régime public universel d assurance médicaments Journée d étude de l Union des consommateurs sur le contrôle du coût des médicaments, UQAM, 21 octobre 2010. Par Marc-André

Plus en détail

dépenses en recherche et développement

dépenses en recherche et développement Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Patented Medicine Prices Review Board CEPMB étude S-0217 Décembre 2002 Analyse comparative des dépenses en recherche et développement dans l industrie

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

Marketing pharmaceutique et pratique médicale

Marketing pharmaceutique et pratique médicale Marketing pharmaceutique et pratique médicale présenté Par Etienne Durand Caroline Lavoie CLAMP (www.leclamp.com) Journée d étude Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments L évolution des coûts des médicaments Dépenses de santé, Québec, 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 25 000,0 20 000,0

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada 25 ans d expérience Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 21 mars 2012 Sommaire

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux

Présentation à l Institut Canadien de la retraite et des avantages sociaux Bureau du surintendant des institutions financières Bureau de l actuaire en chef Office of the Superintendent of Financial Institutions Des régimes de retraite mieux financés dans un système équilibré

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en santé Québec 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 Pourquoi les dépenses

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral

L impôt des sociétés. Les différentes sortes de sociétés. Types de revenus. Calcul de l impôt fédéral L impôt des sociétés Calcul de l impôt fédéral Les différentes sortes de sociétés La société publique; La société privée; La société privée sous contrôle canadien (SPCC) Préparé par Guy Grégoire Hiver

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec

Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec Évaluation de l efficience des mesures actives offertes aux individus par Emploi-Québec ou Étude sur le rendement de l investissement relié à la participation aux mesures actives offertes aux individus

Plus en détail

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN

VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN VERS UNE EXPLOITATION MINIÈRE SANS RÉSIDUS : TRANSFORMATION FONDAMENTALE DU SECTEUR MINIER CANADIEN Mémoire présenté aux fins du budget de 2016 29 janvier 2016 Présenté par : Peter Kondos, Ph. D. Président

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Mini-bulletin MR-139F CONSEIL D EXAMEN DU PRIX DES MÉDICAMENTS BREVETÉS RAPPORT ANNUEL 1995 Margaret Smith Division du droit et du gouvernement Le 18 juillet 1996 Bibliothèque du Parlement Library of Parliament

Plus en détail

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais

D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais D une étape à l autre Parcours assurance santé MD prend le relais LA VIE VOUS MÈNE AILLEURS, MAIS PARCOURS ASSURANCE SANTÉ VOUS SUIT PARTOUT AUCUNE PREUVE D ASSURABILITÉ N EST EXIGÉE! 2 Parcours assurance

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la ministre des Finances du Québec, M me Monique Jérôme-Forget, lors des consultations prébudgétaires provinciales 2008-2009 Conseil du patronat

Plus en détail

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Janvier 2015 SYNTHÈSE RÉSUMÉ Source : OECD@100. Réforme Législation secondaire approuvée Principales dispositions promulguées Amendement constitutionnel (si requis)

Plus en détail

Analyse statistique 1993 à 1998

Analyse statistique 1993 à 1998 Technologies de l information et des communications (TIC) Analyse statistique 1993 à 1998 Juillet 2000 Secteur du spectre, des technologies de l information et des télécommunications Industrie Canada VISITEZ

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt

Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes. Financement corporatif et crédits d impôt Petit-déjeuner CTF Jeunes Fiscalistes et crédits d impôt 2014 Ordre du jour Introduction Financement des activités de développement > Crédits d impôt RS&DE > Crédits d impôt pour titres multimédia > Crédits

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 23 mars 2011 Aperçu La réglementation

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall

Article. Jeux de hasard 2011. par Katherine Marshall Composante du produit n o 75-001-X au catalogue de Statistique Canada L emploi et le revenu en perspective Article Jeux de hasard 2011 par Katherine Marshall 23 septembre 2011 Statistique Canada Statistics

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science -Vertex engage actuellement 150 personnes afin d appuyer sa croissance mondiale; l entreprise prévoit créer

Plus en détail

Le revenu de placements des Canadiens

Le revenu de placements des Canadiens Été 1993 (Vol. 5, N o 2) numéro d'article 6 Le revenu de placements des Canadiens Jason Siroonian En 1990, plus de 9,5 millions de Canadiens, c'est-à-dire un peu plus de la moitié des déclarants fiscaux,

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 Dépôt légal Novembre 2014

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap

Pour les Canadiens atteints d un handicap BMO Fonds d investissement Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Le REEI met à la disposition des personnes handicapées un instrument d épargne et de placement

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience

Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience 3 mars 6 N 6-134 Quelles semblent être les meilleures stratégies pour réduire le chômage? Un hommage au vice et à la patience On sait que les pays ont des stratégies de croissance très différentes : développement

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI)

Pour les Canadiens atteints d un handicap. Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Pour les Canadiens atteints d un handicap Régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) Fonds d investissement BMO 1 Découvrez les avantages du REEI Le régime enregistré d épargne-invalidité (REEI) offre

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire?

Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Médicaments sur ordonnance Pourquoi payer plus que nécessaire? Pourquoi payer plus que nécessaire pour vos médicaments sur ordonnance? pavot cornu, employé dans la fabrication de la glaucine comme antitussif

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

États financiers intermédiaires de (non audités) NEUROBIOPHARM INC. Périodes de trois mois et neuf mois terminées les 30 novembre 2013 et 2012

États financiers intermédiaires de (non audités) NEUROBIOPHARM INC. Périodes de trois mois et neuf mois terminées les 30 novembre 2013 et 2012 États financiers intermédiaires de NEUROBIOPHARM INC. États financiers intermédiaires États financiers États intermédiaires de la situation financière... 1 États intermédiaires du résultat global... 2

Plus en détail

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue

Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue F Rapport sur le marché du café Mars 2015 Le marché du café s établi à un niveau inférieur mais la demande reste soutenue En mars 2015, le marché du café a chuté pour le cinquième mois consécutif, pendant

Plus en détail

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne June 2, 2015. Willkommen Bienvenue Welcome Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne 1 1. Aperçu de l Allemagne : faits et chiffres L Allemagne est le marché le plus important en UE. Possède la

Plus en détail

Budget provincial 2015

Budget provincial 2015 Budget provincial 2015 Le 26 mars 2015, le gouvernement du Québec a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les membres de l Association

Plus en détail

Statistiques fiscales des particuliers

Statistiques fiscales des particuliers Statistiques fiscales des particuliers ANNÉE D IMPOSITION 1996 Édition 1999 Quebec Avant-propos Ce document présente les statistiques fiscales en matière d impôt sur le revenu des particuliers pour l année

Plus en détail

Comparaison Canada/Japon en matière de système de santé

Comparaison Canada/Japon en matière de système de santé Comparaison Canada/Japon en matière de système de santé Préparé par Michelle St-Pierre, Université Laval et Jean-Pierre Girard, expert-conseil en entreprises collectives jpg282000@yahoo.ca Octobre 2009

Plus en détail

Sécurité sociale Assurance maladie. Clés s et pistes

Sécurité sociale Assurance maladie. Clés s et pistes Sécurité sociale Assurance maladie Clés s et pistes L organisation du système français ais La couverture de base La Sécurité sociale Le régime assurance chômage La couverture complémentaire La Mutualité

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Pour un régime d assurance médicaments entièrement public. Conseil général, CSQ 7 octobre 2010

Pour un régime d assurance médicaments entièrement public. Conseil général, CSQ 7 octobre 2010 Pour un régime d assurance médicaments entièrement public Conseil général, CSQ 7 octobre 2010 Qu est-ce que notre régime d assurance médicaments? Au Québec, 43% de la population est couverte par le régime

Plus en détail

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr

Glossaire. Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Extrait de : Panorama des administrations publiques 2009 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264061675-fr Glossaire Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (2009), «Glossaire»,

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Magazine Manion. Dans ce numéro

Magazine Manion. Dans ce numéro Magazine Manion VOLUME 1, NUMÉR0 4 OCTOBRE 2014 Dans ce numéro 1 Projet de loi 14 du budget provincial de l Ontario bénéficiaire avant la retraite en vertu de la LRR (tous les RPA de l Ontario) 2 Les demandes

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3

Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Énergie NB Rapport trimestriel - Depuis le début de l année 2011-2012 T3 Pour la période prenant fin le 31 décembre 2011 Message du président du Conseil d administration et du président directeur général

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014

Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation pour les PME du Québec (IOEX) 30 janvier 2014 Identification d Opportunités d EXportation Questionnement Si, aujourd hui, vous voulez savoir exactement : le

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée

Avenir des régimes complémentaires de retraite. Mettre la table pour une réflexion éclairée Avenir des régimes complémentaires de retraite Mettre la table pour une réflexion éclairée Présentation à la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec Georges Langis Bureau de l actuaire

Plus en détail

MERCK LIVING INNOVATION

MERCK LIVING INNOVATION MERCK LIVING INNOVATION Depuis 1668 66 pays 4 divisions Pharmacie et Chimie 38 000 employés 1,5 milliard d investis en R&D en 2013 11,1 milliards d de CA total en 2013 2 Nous sommes Merck! Merck est une

Plus en détail

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes

La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes La santé au Québec : Insuffisance de ressources ou organisations déficientes Comment améliorer l accès à nos services de santé? Augmenter les fonds alloués à la santé? ou Adopter des mécanismes d incitation

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

Transgene : comptes semestriels 2012

Transgene : comptes semestriels 2012 Transgene : comptes semestriels 2012 Consommation de trésorerie en ligne avec les attentes et trésorerie globale de 121,4 millions d euros à fin juin 2012 Important news-flow à venir Strasbourg, France,

Plus en détail

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010

La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 La tarification des services publics. Claude Montmarquette Chambre de commerce du Saguenay 17 février 2010 Notre marge de manœuvre est étroite, alors que s annoncent de nouveaux défis Le Québec offre des

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail