SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE"

Transcription

1 SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Juillet 2013 Traduction de l étude «Lage und Prognosen Chemie/ Pharma» réalisée par BAKBASEL Traduction faite par Anne Fritsch, Verbanet, et Virginie Jaquet, Employés Suisse Le texte allemand fait foi 1

2 Table des matières 1 Production et situation actuelle Prévisions conjoncturelles Evolution de la productivité et des salaires Compendium des chiffres

3 Table des illustrations Ill. 1-3 Evolution des indicateurs PAUL... 5 Ill. 1-4 Evolution du taux d emploi... 5 Ill. 2-1 Evolution de la création de valeur, Ill. 2-2 Nombre d actifs Ill. 3-1 Rapport entre salaire et productivité nominale, Ill. 3-2 Evolution de la productivité nominale par branche... 8 Ill. 3-3 Evolution des salaires nominaux et de la productivité nominale dans l industrie chimique et pharmaceutique en comparaison à l ensemble de l économie... 9 Tab. 3-1 Evolution du salaire nominal par période... 9 Tab. 4-1 Compendium des chiffres

4 1 Production et situation actuelle L industrie chimique et pharmaceutique montre en 2013 les signes d un redressement. Les deux sousbranches l industrie chimique et l industrie pharmaceutique évoluent toutefois très différemment. D'une part, l industrie pharmaceutique subit une pression politique pour faire baisser ses prix, les budgets étant tendus dans de nombreux pays. D autre part, elle profite globalement de la demande mondiale stable. Pour la branche de la chimie, il pourrait être au contraire difficile de tenir le rythme de la concurrence internationale. Cela se manifestera aussi sur le marché du travail. En particulier, la chimie de base peu spécialisée pâtit de la concurrence internationale sur les prix et du franc fort, qui ne subit toutefois pas de nouvelle pression à la hausse. La conjoncture est toujours marquée par l incertitude en Europe et par une économie mondiale qui piétine. Cependant, en 2012, la stabilisation du franc suisse et la robustesse des pays émergeants ont généré de nouvelles impulsions dans l industrie chimique et pharmaceutique. L évolution des prix à la production (ill. 1-1) montre une détente progressive du niveau des prix depuis le début La fixation du taux plancher franc suisse - euro par la Banque nationale suisse en septembre 2011 explique en grande partie cette situation. Depuis le deuxième semestre 2012, les deux sousbranches ont pu de nouveau imposer des prix plus élevés. En avril 2013, l Office fédéral de la santé publique s est entendu avec l industrie pharmaceutique sur la baisse annoncée des prix des médicaments. L impact sur les prix des médicaments en Suisse pourrait être perceptible dans les mois à venir. L orientation de la branche pharmaceutique axée sur les exportations limite toutefois l effet direct sur l'ensemble des prix. Toutefois, il est à craindre que cet accord renforce indirectement la pression sur les prix dans d autres pays où les prix des médicaments sont réglementés. Dans la chimie à l inverse, c est avant tout la concurrence internationale sur les prix qui pourrait plutôt les empêcher de continuer d augmenter. Ill. 1-1 Evolution des prix à la production et du cours de l euro Ill 1-2 Evolution des exportations de la chimie et la pharma 8% 6% 4% 2% -2% -4% -6% -8% -1-12% -14% Produzentenpreise Chemie Produzentenpreise Pharma Eurokurs (rechte Skala) Exporte Pharma* Exporte Chemie Prix: variation en % par rapport au trimestre de l année précédente. Cours de l euro: niveau Source: OFS * Pharmaceutiques, vitamines et diagnostics varaition des exportations nominales en % par rapport au trimestre de l année précédente Source: AFD Un coup d œil sur l évolution des exportations nominales (Ill. 1-2) montre qu au premier semestre 2013 la détente a plutôt été hésitante. Malgré deux trimestres dynamiques à la fin 2012, l industrie chimique subit toujours la forte concurrence sur les prix et, en raison de l élasticité de la demande, est tributaire de la conjoncture. Durant les cinq premiers mois de 2013, les exportations de matières premières (-8,6%) et de pigments (-4,4%) ont connu une baisse nette. Seules les exportations de produits agrochimiques ont augmenté (+14,5%). Après un premier trimestre 2013 morose, les exportations nominales des produits pharmaceutiques ont repris et progressé durant les cinq premiers mois de 5,2 pour cent. Dans l ensemble, on peut parler d un redressement en cours après une année 2011 difficile et la lente détente de

5 Les indicateurs de production industrielle et le chiffre d affaires de l industrie chimique et pharmaceutique donnent aussi un aperçu de l évolution conjoncturelle des deux sous-branches (Ill. 1-3). La production des produits pharmaceutiques augmente fortement depuis Alors que le chiffre d affaires à la fin 2011 et au premier semestre 2012 était encore à la traîne par rapport à la production, il a crû plus fortement que cette dernière à partir de la deuxième moitié de l année Cela pourrait s expliquer par la nouvelle hausse des prix, mais peut aussi indiquer une réduction des stocks. Dans l industrie chimique, la production a majoritairement baissé depuis fin Durant le premier trimestre 2013, aussi bien la production que le chiffre d affaires de l industrie chimique affiche une dynamique exceptionnellement élevée. Cela correspond partiellement à un effet de rattrapage par rapport au très faible premier trimestre 2012, mais signale aussi que l industrie chimique se détend progressivement. Le marché du travail (Ill. 1-4) démontre clairement que la branche de la chimie évolue différemment de celle de la pharmaceutique. Alors que l industrie pharmaceutique affiche une dynamique saine du nombre d actifs, la détente sur le marché du travail se fait encore attendre dans la chimie. Une nouvelle suppression d emplois pourrait visiblement encore laisser des traces durant les trois prochains trimestres On peut supposer qu une diminution du nombre d actifs dans la branche de la chimie durant les années passées a au moins en partie une composante structurelle. Ill. 1-3 Evolution des indicateurs PAUL Ill. 1-4 Evolution du taux d emploi 2 15% 1 5% -5% -1-15% -2-25% 8% 6% 4% 2% -2% -4% -6% Pharma Industrieproduktion Pharma Umsatz -8% Chemie Industrieproduktion Chemie Umsatz -1 Pharma Chemie* Chemie*/Pharma *Chimie, y c. cokerie et transformation d huile minérale Différence en % par rapport au trimestre de l année précédente Source: OFS, KOF *Chimie, y c. cokerie et transformation d huile minérale Différence en % par rapport au trimestre de l année précédente Source: OFS, KOF 5

6 2 Prévisions conjoncturelles Une indication sur la tendance future de l industrie chimique et pharmaceutique est donnée par l évolution la plus récente des exportations et de l indice de production. Après une croissance hésitante en 2011, en comparaison de l ensemble de l économie, une détente progressive des indicateurs de l industrie chimique et pharmaceutique s est manifestée durant l année passée et le premier trimestre La création de valeur brute réelle dans la branche de la chimie et de l industrie pharmaceutique augmente en 2012, mais moins fortement qu en Pendant l année en cours, on peut s'attendre à une croissance solide liée notamment à la stabilisation des prix et à la dynamique globalement positive des exportations. En 2014, la chimie devrait se stabiliser alors que la situation économique incertaine pourrait globalement engendrer un ralentissement de l industrie pharmaceutique. Cette dernière affiche un taux de croissance nettement supérieur à la moyenne de l économie globale, mais elle n atteint pas le haut niveau qui prévalait avant la crise. Bien que la situation soit incertaine en Europe, l industrie chimique et pharmaceutique peut s'attendre à une croissance de la création de valeur brute réelle de 2,9 pour cent pour Cette relance est surtout due à la détente de l économie suisse. La croissance visible se fonde principalement sur la dynamique animée de l'industrie pharmaceutique. La dépendance peu marquée des exportations pharmaceutiques envers l Europe ainsi que la demande généralement stable, réagissant moins sensiblement aux changements de prix et à la conjoncture, soutiennent à moyen terme la branche pharmaceutique. Par contre, l industrie chimique fait face à une rude concurrence internationale des prix. En particulier, la chimie de base peu spécialisée pâtit de délocalisations de la production et de l augmentation des prestations intermédiaires achetées à l étranger. L évolution hésitante du nombre d actifs dans l industrie pharmaceutique et les suppressions d emploi dans la chimie pourraient conduire à une baisse de 0,3 pour cent sur le marché du travail. La détente sur le marché du travail pourrait encore se faire attendre. Ill. 2-1 Evolution de la création de valeur, Ill. 2-2 Nombre d actifs % 1 8% 6% 4% 2% Chemie/Phar ma Gesamtwir tschaft % -4% Chemie/Phar ma Gesamtwir tschaft Variation en % par rapport à l année précédente Variation en % par rapport à l année précédente L économie suisse a évolué très positivement durant les derniers trimestres. A cause de l incertitude qui persiste dans la zone euro et de la lente évolution de l économie mondiale, le potentiel de croissance des branches exportatrices pourrait rester limité. En 2014, BAKBASEL s attend à une croissance légèrement plus élevée de 1,6 pour cent, qui sera de nouveau davantage soutenue par les branches exportatrices. L industrie chimique et pharmaceutique pourrait continuer à croître de manière constante et profiter de la haute compétitivité et de la diversification géographique de la branche pharmaceutique. Le marché du 6

7 travail de l industrie chimique et pharmaceutique pourrait ainsi, l'année prochaine et pour la première fois depuis 2010, connaître de nouveau une hausse. 7

8 Stundenlohn (in CHF) 3 Evolution de la productivité et des salaires Ill. 3-1 Rapport entre salaire et productivité nominale, Information & Kommunikation F inanzsektor 60 C hemie/pharma Baugew erbe Gastgew erbe V erkehr Maschinenbau Metallindustrie Elektrische A usrüstungen Handel Nahrungsmittel Datenv erarbeitungsgeräte und Uhren Stundenproduktivität (in CHF) Selon prix en cours Source: OFS, BAKBASEL Ill. 3-2 Evolution de la productivité nominale par branche 4% 3% 2% % -1% -2% -3% Selon prix en cours, différence p.a en % 8

9 Ill Evolution des salaires nominaux et de la productivité nominale dans l industrie chimique et pharmaceutique en comparaison à l ensemble de l économie Stundenlohn Chemie/Pharma Stundenlohn Gesamtwirtschaft nominale Stundenproduktivität Chemie/Pharma nominale Stundenproduktivität Gesamtwirtschaft = 100 Tab. 3-1 Evolution du salaire nominal par période Salaire Productivité Salaire Productivité Salaire Productivité Chimie/Industrie pharmaceutique 1.5% 2.5% 1.9% 1.4% 1.6% 4.4% Taux de croissance moyen en % par année 9

10 4 Compendium des chiffres Tab. 4-1 Compendium des chiffres Ensemble de l économie PIB réel % 1.5% 2. PIB nominal % 2.2% 3.5% Productivité du travail réelle -0.4% 0.6% 0.9% 1.2% Productivité du travail nominale -0.4% 0.5% 1.5% 2.6% Productivité réelle 0.6% 0.7% 0.7% 1. Productivité nomianle 0.6% 0.7% 1.4% 2.5% Prix à la consommation -0.7% -0.3% 0.7% 1.5% Actifs 1.4% 0.8% 0.7% 0.9% Volume de travail 0.4% 0.7% 0.8% 1. Salaire hoaire 2.6% % 2.1% Chimie / Pharma Valeur ajoutée réelle 2.3% 2.9% 2.8% 4.3% Valeur ajoutée nominale 0.5% 0.8% 2.9% 5.9% Productivité du travail réellle 3.5% 3.2% 2.3% 3.5% Productivité du travail nominale 1.8% 1.1% 2.3% 5. Productivité réelle 4.8% 3.6% 2.4% 3.2% Productivité nominale % 2.5% 4.8% Actifs -1.2% -0.3% 0.5% 0.8% Volume de travail -2.4% -0.7% 0.4% 1.1% Salaire 3.3% % 2.9% Le taux de croissance en % par rapport à l année précédente 10

SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE. Juillet 2014

SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE. Juillet 2014 SITUATION ET PRÉVISIONS DANS LA CHIMIE- PHARMACIE Juillet 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Larissa Müller Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH. Traduction réalisée à la demande d Employés Suisse. Adresse

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Situation et prévisions Chimie / Pharmacie. Juillet 2015

Situation et prévisions Chimie / Pharmacie. Juillet 2015 Situation et prévisions Chimie / Pharmacie Juillet 2015 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Samuel Mösle Traduction Anne Fritsch, Verbanet, sur mandat d Employés Suisse Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession FICHE PAYS PECO : LE DANGER RUSSE Marion Cochard Département analyse et prévision Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession pour certains pays de la zone, la croissance a repris progressivement

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

PME Wallonie-Bruxelles

PME Wallonie-Bruxelles UCM National asbl Situation au 2 e trimestre 2015 PME Wallonie-Bruxelles Charlie TCHINDA Economiste - Statisticien Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses d un panel d indépendants

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

chimique et pharmaceutique

chimique et pharmaceutique L industrie chimique et pharmaceutique, un puissant moteur de croissance Avec son taux de croissance exceptionnel et sa forte implication dans l économie nationale, l industrie chimique et pharmaceutique

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Moniteur des branches Industrie MEM

Moniteur des branches Industrie MEM Moniteur des branches Industrie MEM Octobre 2014 Editeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Le texte allemand fait foi Adresse BAK Basel Economics

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Moniteur des branches Chimie/Pharmacie. Octobre 2016

Moniteur des branches Chimie/Pharmacie. Octobre 2016 Moniteur des branches Chimie/Pharmacie Octobre 2016 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Simon Fry Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Moniteur des branches Chimie/Pharmacie. Octobre 2015

Moniteur des branches Chimie/Pharmacie. Octobre 2015 Moniteur des branches Chimie/Pharmacie Octobre 2015 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Samuel Mösle Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux POINTS DE PRESSE POUR LE CHAPITRE 3 DES PERSPECTIVES DE L ECONOMIE MONDIALE, AVRIL 2013 TELLE L HISTOIRE DU CHIEN QUI N A PAS ABOYE : L INFLATION A-T-ELLE ETE MUSELEE, OU S EST-ELLE SIMPLEMENT ASSOUPIE?

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

C O N F É R E N C E D E P R E S S E D U 2 S E P T E M B R E 2 0 1 5

C O N F É R E N C E D E P R E S S E D U 2 S E P T E M B R E 2 0 1 5 C O N F É R E N C E D E P R E S S E D U 2 S E P T E M B R E 2 0 1 5 Daniel Lampart, premier secrétaire de l USS Revendications salariales des syndicats de l USS Bonne situation des affaires dans de nombreuses

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION AUVERGNE NOVEMBRE 28 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières Auvergne Tendances régionales novembre 28 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce

Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise Par le biais de cette rubrique «Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise», la Chambre de Commerce souhaite familiariser les lecteurs du Merkur à l évolution

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

Argumentaire 2014 sur les salaires. Négociations salariales 2014/2015

Argumentaire 2014 sur les salaires. Négociations salariales 2014/2015 Argumentaire 2014 sur les salaires Négociations salariales 2014/2015 Septembre 2014. Prévisions établies en juillet 2014 1 Avant-propos La productivité augmente et la conjoncture se dynamise. C est pourquoi

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

La situation économique des Hautes-Pyrénées

La situation économique des Hautes-Pyrénées La situation économique des Hautes-Pyrénées Juillet 2009 CONTEXTE GENERAL Morosité ambiante des chefs d entreprises déjà constatée lors de l enquête de conjoncture en octobre 2008. Hautes-Pyrénées initialement

Plus en détail

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Communiqué États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Chiffres clés de la en 2009 Exportations : 10,15 millions de bouteilles (soit 846 milliers de caisses) pour

Plus en détail

information aux médias

information aux médias Marche des affaires au 3 e trimestre 213 Réserves de travail à un niveau record Les réserves de travail des bureaux d étude ont continué à augmenter et se montent désormais à plus d une année. C est l

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Moniteur de la branche Industrie MEM. Octobre 2015

Moniteur de la branche Industrie MEM. Octobre 2015 Moniteur de la branche Industrie MEM Octobre 2015 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Mark Emmenegger Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse

Plus en détail

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier

Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier FICHE PAYS ITALIE : UNE LUEUR AU BOUT DU TUNNEL? Département analyse et prévision Après neuf trimestres consécutifs de baisse du PIB, le dernier trimestre de 2013 apporte une lueur d espoir à l Italie.

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

I. Conjoncture économique et situation de l industrie

I. Conjoncture économique et situation de l industrie I. Conjoncture économique et situation de l industrie 1. Economie : inquiétant retard français dans une économie mondiale toujours fragile Conjoncture mondiale : funambulisme monétaire et géopolitique

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

RAPPORT CCE 2012-0732

RAPPORT CCE 2012-0732 RAPPORT CCE 212-732 La conjoncture dans le secteur de la construction en 211 et les pespectives pour 212 CCE 212-732 CCR 12.1.38 GU/NB 9 juillet 212 Commission consultative spéciale de la Construction

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie. Juillet 2017

Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie. Juillet 2017 Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie Juillet 2017 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Simon Fry Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch Adresse BAK Basel Economics AG

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Le nouveau financement de la formation professionnelle supérieure en Suisse : effets attendus en termes d efficacité, d efficience et d équité

Le nouveau financement de la formation professionnelle supérieure en Suisse : effets attendus en termes d efficacité, d efficience et d équité Le nouveau financement de la formation professionnelle supérieure en Suisse : effets attendus en termes d efficacité, d efficience et d équité Cette séance a pour objectif de présenter un nouveau mode

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

Le Transport Routier de Marchandises

Le Transport Routier de Marchandises Le Transport Routier de Marchandises Pistes de réformes fiscales pour une meilleure compétitivité Etude réalisée par Asterès pour le compte de la Fédération nationale des transporteurs routiers 9 novembre

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL

BILAN TOUS SECTEURS CONFONDUS BILAN SECTORIEL Baromètre de Conjoncture Tarnais N U M E R O N 27 1 E R TRIMESTRE 2013 La note de conjoncture du Tarn résulte d une enquête réalisée en avril 2013 auprès d un échantillon d environ 1 200 entreprises industrielles,

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels

27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels 27 septembre 2001 GROUPE BIC Résultats Semestriels Stratégie du GROUPE BIC Développer nos produits existants Satisfaire les demandes des consommateurs grâce à la mise au point de produits à valeur ajoutée

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 2 ème trimestre 2015 JUILLET 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS C O M M E A N T I C I P É E PA R L E S C O M M E R Ç A N T S, L A C T I V I T É D E

Plus en détail

Prévisions pour le tourisme suisse

Prévisions pour le tourisme suisse Prévisions pour le tourisme suisse Edition de mai 2009 Impressum Editeur Secrétariat d Etat à l économie SECO Secteur Tourisme Rédaction BAKBASEL Christian Hunziker Thomas Schoder Adresse postale BAK Basel

Plus en détail

La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse

La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Note de discussion Date 26 mai 2011 La libre circulation des personnes renforce la place économique suisse Serge Gaillard, Chef

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

Le marché suisse de l immobilier

Le marché suisse de l immobilier Outlook 2H15 Le marché suisse de l immobilier L immigration s essouffle. La baisse des investissements dans le domaine du bâtiment limite cependant le risque d offre excédentaire dans le secteur résidentiel.

Plus en détail

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008 FREIHALTE-ZONE Fondation de placements immobiliers 2007/2008 2 FREIHALTE-ZONE Sommaire Introduction 4 Environnement général, immeubles d habitation et immeubles commerciaux 5 Généralités concernant le

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

Un chèque pour les primes des caisses-maladie et un programme d investissement contre la destruction des emplois par l État

Un chèque pour les primes des caisses-maladie et un programme d investissement contre la destruction des emplois par l État CONFÉRENCE DE PRESSE DU 9 JUIN 2009 Berne, le 9 juin 2009 Un chèque pour les primes des caisses-maladie et un programme d investissement contre la destruction des emplois par l État Daniel Lampart, économiste

Plus en détail

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008

Chiffre d affaires au 31 décembre 2008 Chiffre d affaires au Chiffre d affaires au en retrait de 3,0% à périmètre et taux Solide performance, notamment dans l activité Ciment, compte tenu de la forte dégradation du contexte macroéconomique.

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Mars 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie. Juillet 2016

Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie. Juillet 2016 Situation et prévisions dans la Chimie / Pharmacie Juillet 2016 Editeur BAK Basel Economics AG Rédaction Mark Emmenegger Traduction Anne Fritsch, Verbanet GmbH, www.verbanet.ch, réalisée sur mandat d Employés

Plus en détail

rapport CCE 2015-0841

rapport CCE 2015-0841 rapport CCE 2015-0841 La conjoncture économique dans l industrie alimentaire et des boissons mars 2015 CCE 2015-0841 Rapport sur la conjoncture économique dans l'industrie alimentaire et des boissons

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail