Comment se protéger et protéger nos aînés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment se protéger et protéger nos aînés"

Transcription

1 C A N I C U L E Comment se protéger et protéger nos aînés

2 Nous gardons tous en mémoire la canicule de l'an dernier. Le drame sanitaire qu'ont vécu les Français début août a marqué les esprits, les familles. Nombre d'entre nous ont perdu un parent, un proche, un ami. Cette catastrophe nous a rappelés que la solidarité, la prévention sont essentielles pour la santé. Mais que faire? Certains prétendent que c'est la fatalité. Ce n'est pas mon avis. Les avancées de la science permettent de vivre aujourd'hui plus longtemps. Certains ne semblent y voir qu'un coût trop important pour la société. Pour moi, c'est un investissement qui nécessite l'engagement des pouvoirs publics à la hauteur des besoins, ce qui n'est malheureusement pas le cas. Actuellement la politique gouvernementale en matière de santé ne s'inscrit que dans le dogme de la réduction des dépenses publiques. Cependant, il me semble qu'en étant attentif, préparé, on peut éviter de voir se reproduire le drame de l'an dernier. La brochure que vous tenez entre vos mains est un geste parmi tant d'autres que font les personnels de santé sur notre ville. Elle ne fera pas disparaître la chaleur, mais permettra à chacun de connaître et de faire pour soi ou pour ses proches les bons gestes aux bons moments, les gestes qui sauvent. Pierre Gosnat Maire d'ivry-sur-seine Se préserver Les risques Le coup de soleil Le coup de chaleur La déshydratation L'intoxication alimentaire Canicule : époque de grande chaleur (l étoile Sirius ou Canicule se lève et se couche avec le soleil du 22 juillet au 22 août). Dictionnaire Le Petit Robert

3 de la canicule... Danièle Gilis, Que risque-t-on en médecin chef au période de canicule? centre municipal La température interne de santé, nous de notre corps doit explique pourquoi être constante, elle les fortes chaleurs tourne autour de 37 C. représentent En cas de fortes chaleurs, l'organisme lutte un risque pour la santé. pour ne pas dépasser 37 C. Pour y parvenir, il a à sa disposition un système de régulation : la transpiration, puis son évaporation qui va rafraîchir le corps. Ce phénomène naturel nécessite une dépense importante d'énergie et peut causer une grande fatigue. Il entraîne aussi une perte d'eau (la sueur) qui doit être compensée par un apport de liquide équivalent. Mais le risque le plus sérieux est celui du coup de chaleur c'est-à-dire l'incapacité du corps à maintenir 37 C. Il s'ensuit alors une fièvre qui peut aggraver la déshydratation c'est-à-dire un manque important d'eau. Ce risque est particulièrement grand lorsque que les températures extérieures restent élevées jour et nuit et que l'organisme ne peut profiter de la fraîcheur nocturne pour récupérer. Il existe alors un véritable danger pour la personne. La pollution atmosphérique se conjugue à la chaleur pour affaiblir l'organisme. Pour se préserver de la canicule, il existe plusieurs moyens efficaces que nous vous présentons dans cette brochure. Quelles sont les personnes les plus exposées? Les personnes âgées et les enfants en bas âge sont les premiers touchés lorsque survient la canicule. Ils ont plus de difficulté que les jeunes adultes à maintenir la température de leur corps autour de 37 C. Ils ne boivent souvent pas assez, d'autant que la perception de la soif diminue avec l'âge. Sont aussi exposées les personnes qui souffrent d'affections cardio-vasculaires, d'asthme, de problèmes rénaux ou encore celles qui prennent certains médicaments (diurétiques, psychotropes ). Propos recueillis par Catherine Mercadier C A N I C U L E

4 C A N I C U L E Quelques conseils Evitez l'exposition au soleil. Ne sortez pas aux heures chaudes, entre 11 heures et 17 heures. Portez un chapeau, des vêtements amples et légers (coton). Protégez et hydratez la peau avec une crème solaire écran total ou une crème hydratante. Buvez régulièrement, même si vous ne ressentez pas la sensation de soif. Conservez bien les aliments au frais car la chaleur favorise le développement des microbes (surveillez la température du réfrigérateur). Buvez régulièrement des boissons non-alcoolisées

5 Evitez la déshydratation Les liquides : Eau nature ou aromatisée. Jus de fruits (attention aux agrumes qui peuvent provoquer des diarrhées). Soupes fraîches ou potages. Laitages. Thé, tisanes, infusions. Evitez l'alcool. Buvez un litre et demi à deux litres par jour sous la forme que vous préférez Sous forme solide : Fruits tels que le melon, la pastèque, les prunes (là aussi attention à la diarrhée). Eau gélifiée (voir recette). Recette : l'eau gélifiée Pour les personnes qui ont des troubles de la déglutition ou qui refusent de boire, préparez de l'eau gélifiée Mettre dans une casserole une cuillère à café rase de agar-agar (acheté en pharmacie) pour un litre d'eau. Ajouter 1/4 de verre d'arôme (sirop de menthe, grenadine). Mélanger. Mettre sur le feu et remuer jusqu'à frémissement. Verser dans des récipients adéquats. Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur pour assurer la conservation. A utiliser dans les 48 heures...

6 C A N I C U L E Rafraîchissez la maison Fermez les volets et/ou les stores (attention aux chutes dans la pénombre). N'ouvrez les fenêtres que lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure et provoquez des courants d'air. Contrairement à une idée reçue, l'utilisation d'un ventilateur ne rafraîchit pas l'air. En réalité, il n'est efficace que si la peau ou les vêtements sont humides sinon il déshydrate. Si vous disposez d'une climatisation : fermez toutes les ouvertures, réglez 5 degrés sous la température extérieure mais jamais sous 25 degrés. Rendez-vous dans des lieux climatisés (grand magasin, cinéma, musée ). Se Rafraîchir Découvrez-vous au maximum et ne gardez si possible qu'une chemisette ou un chemisier. Mouillez les vêtements. Utilisez les brumisateurs (aérosols ou appareils pour humidifier les plantes d'appartement) et pulvérisez de l'eau sur

7 Fièvre En cas de température du corps supérieure à 38 degrés : Placez des glaçons dans un sac plastique et appliquez-le sur l'aine ou sur les poignets. Appliquez des linges humides sur le visage, éventuellement rafraîchis au réfrigérateur. Faites couler de l'eau du robinet froide sur l'intérieur de la main et des poignets. Donnez un bain ou à défaut une douche 2 à 3 degrés sous la température du corps. Surveillez la fièvre (si vous la prenez dans la bouche ou sous l'aisselle, ajoutez 0,5 degrés). Appelez le médecin. le visage et les parties du corps découvertes. Dans le cas de personnes dépendantes : Enveloppez la personne dans un drap mouillé. Humidifiez la bouche à l'aide de bains de bouche et brumisateurs.

8 C A N I C U L E Quand faut-il appeler le médecin? En cas de difficulté pour boire ou manger, crampes musculaires, fièvre, diarrhée, vomissements, toux, confusion, agitation, somnolence, ou simple doute, prenez conseil auprès du médecin. Numéros utiles Médecin traitant.... Tél.... Médecin de garde.... Tél.... Samu : 15 - Pompiers : 18 Notes personnelles Mes maladies.... Mes traitements.... Brochure réalisée par le service municipal de l information et Martine Lagsir, cadre infirmière spécialisée en gérontologie

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles Le Conseil départemental des Vosges vous informe Canicule et personnes fragiles Une chaleur excessive, se prolongeant dans le temps, est pénible à supporter pour toute la population. Certaines personnes

Plus en détail

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 COMMUNIQUÉ ------------------------------------------- De fortes chaleurs touchent actuellement la Nouvelle Calédonie. Les prévisions météorologiques

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE

PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE PLAN D INTERVENTION SPÉCIFIQUE CHALEUR ACCABLANTE NOM DE LA RÉSIDENCE : PROPRIÉTAIRE : DATE DE RÉVISION : NIVEAU D ALERTE DE CHALEUR ACCABLANTE NIVEAU NORMAL : Température normale. NIVEAU DE VEILLE SAISONNIÈRE

Plus en détail

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger!

Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Dossier spécial Hyperthermie Enfant en voiture & chaleur : danger! Régulièrement, de jeunes enfants laissés sans surveillance dans un véhicule sont victimes d un coup de chaleur. Les nourrissons et les

Plus en détail

FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS

FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS FICHE 2.1 : SE PREPARER A D EVENTUELLES FORTES CHALEURS L exposition prolongée à la chaleur est un stress important pour l organisme, il peut être la cause initiale d accidents graves tels que le coup

Plus en détail

Déclenchement du plan canicule niveau 3 dans le Cantal. à partir du mardi 30 juin 2015 16 heures

Déclenchement du plan canicule niveau 3 dans le Cantal. à partir du mardi 30 juin 2015 16 heures PREFET DU CANTAL Déclenchement du plan canicule niveau 3 dans le Cantal à partir du mardi 30 juin 2015 16 heures DOSSIER DE PRESSE - Mardi 30 juin 2015 - Bureau de la communication interministérielle Préfecture

Plus en détail

I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES

I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES I-1-1 FICHE DESTINEE AU GRAND PUBLIC MESSAGES CLES Votre santé est en danger lorsque la température extérieure est plus élevée que la température habituelle dans votre région. La chaleur fatigue toujours

Plus en détail

Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels

Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels Fiche 5.6 : Parents et assistants maternels [ 29 mai 2009 ] INTRODUCTION La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur et au risque de déshydratation rapide : ils sont plus sensibles

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

Recommandations Mai 2006

Recommandations Mai 2006 Recommandations Mai 2006 Conférence Interministérielle de l Environnment et de la Santé CIMES Gemengde Interministeriële Conferentie voor het Leefmilieu en Gezondheid GICLG Autorité Fédérale santé / Federale

Plus en détail

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur TRAVAILLER À LA CHALEUR... ATTENTION! Victime d un coup de chaleur 22 juin : un coup de chaleur met fin à la vie d un ouvrier avant même sa troisième journée de travail. L ouvrier empilait des planches

Plus en détail

Recommandations face au risque canicule

Recommandations face au risque canicule Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 28/2007 Cl.

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LES PROFESSIONNELS S OCCUPANT DE PERSONNES A RISQUES

RECOMMANDATIONS POUR LES PROFESSIONNELS S OCCUPANT DE PERSONNES A RISQUES RECOMMANDATIONS POUR LES PROFESSIONNELS S OCCUPANT DE PERSONNES A RISQUES 55 Recommandations pour les professionnels s occupant de personnes à risques - Fiche n 5-1 : Personnels de santé en établissemen

Plus en détail

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène Combattre les virus 7 Conseils d hygiène Afin de vous protéger contre le rhume, la grippe et la gastroentérite, les 7 conseils d hygiène suivants peuvent vous aider à réduire le risque d infection. DG

Plus en détail

PATE A SEL. - 2 verres de farine - 1 verre de sel - 1 verre d'eau INGREDIENTS :

PATE A SEL. - 2 verres de farine - 1 verre de sel - 1 verre d'eau INGREDIENTS : PATE A SEL INGREDIENTS : - 2 verres de farine - 1 verre de sel - 1 verre d'eau PREPARATION : Mélanger la farine et le sel, ajouter progressivement l'eau froide, mélanger bien. La pâte doit être souple,

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire

Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Dossier de presse... Plan canicule en Saône-et-Loire Mercredi 1er juillet 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Mâcon, le 30 juin 2015 Fortes chaleurs dans le département de Saône-et-Loire Déclenchement du niveau

Plus en détail

résection chirurgicale de l intestin

résection chirurgicale de l intestin Votre programme de rétablissement après une résection chirurgicale de l intestin La date de votre intervention chirurgicale : Prévoyez rentrer à la maison le : Veuillez prendre les dispositions nécessaires

Plus en détail

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU *************

MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* REPUBLIQUE DU BENIN ********* MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS SECONDAIRE ET DE LA FORMATION TECHNIQUE ET PROFESSIONNELLE ******* DEPARTEMENT D OUEME PLATEAU ************* COMMUNE DE SEME PODJI ***********

Plus en détail

~Première étape~ ~Deuxième étape~

~Première étape~ ~Deuxième étape~ Notice - Kit blanchiment ATTENTION! Le blanchiment est fortement déconseillé Aux personnes allergiques à l'hydrogène ou au peroxyde de carbamide Aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent Aux enfants

Plus en détail

Que sont les somnifères et les tranquillisants?

Que sont les somnifères et les tranquillisants? Que sont les somnifères et les tranquillisants? Les somnifères et les tranquillisants sont des médicaments utilisés pour soulager : l anxiété le stress l insomnie la tension musculaire On les appelle aussi

Plus en détail

Prévention LE TRAVAIL PAR FORTES CHALEURS. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : LE TRAVAIL PAR FORTES CHALEURS

Prévention LE TRAVAIL PAR FORTES CHALEURS. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : LE TRAVAIL PAR FORTES CHALEURS Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 14 juillet 2010 Infos Prévention LE TRAVAIL PAR FORTES CHALEURS SOMMAIRE : INTRODUCTION : LE TRAVAIL PAR FORTES

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps Challenge de mise en forme Le nettoyage du corps Le nettoyage Chaque jour on prend une douche, mais il nous arrive très rarement de penser qu'il faut se purger aussi (nettoyer notre intestin). 6 Notre

Plus en détail

LES RECOMMANDATIONS «CANICULE»

LES RECOMMANDATIONS «CANICULE» LES RECOMMANDATIONS «CANICULE» RECOMMANDATIONS «CANICULE» VERSION 2007 1 LES RECOMMANDATIONS GRAND PUBLIC RECOMMANDATIONS «CANICULE» VERSION 2007 2 SE PRÉPARER À D ÉVENTUELLES FORTES CHALEURS L exposition

Plus en détail

PLAN CANICULE 2015 SOURCES D INFORMATION. 1. Recommandations aux travailleurs

PLAN CANICULE 2015 SOURCES D INFORMATION. 1. Recommandations aux travailleurs PLAN CANICULE 2015 SOURCES D INFORMATION 1. Recommandations aux travailleurs Travail à la chaleur / dossier complet INRS http://www.inrs.fr/risques/chaleur/travail-exterieur-fortes-chaleur-ete.html http://www.inrs.fr/risques/chaleur/prevenir-risques.html

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Carnet de suivi Lithium Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse ci-dessous Nom Prénom Adresse Téléphone Mobile Date

Plus en détail

RISQUE THERMIQUE LE RISQUE THERMIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RISQUE THERMIQUE LE RISQUE THERMIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL LE RISQUE THERMIQUE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Définition Le travail à la chaleur n a pas de définition réglementaire. Toutefois le travail pour des températures > 30 C pour une activité sédentaire, et

Plus en détail

Fabriquez votre crème solaire! Système immunitaire fort, adieu virus! Alimentation naturelle familiale!

Fabriquez votre crème solaire! Système immunitaire fort, adieu virus! Alimentation naturelle familiale! Fabriquez votre crème solaire! Faites un choix éclairé à l'achat de votre crème solaire. Quels sont les ingrédients à bannir ou à favoriser? Quelles sont les solutions alternatives pour protéger votre

Plus en détail

Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne

Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne Bayonne, le 1 er juillet 2014 Mise en œuvre du Plan canicule 2014 par la Ville de Bayonne 1. Descriptif du dispositif Le Plan canicule comprend quatre niveaux de vigilance et d alerte intégrés à la carte

Plus en détail

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins

1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com. Guide des gestes éco-malins 1, rue du Scorff CS 54221 35042 Rennes Cedex Tél. : 02 99 27 20 00 Fax : 02 99 63 65 11 www.espacil.com Guide des gestes éco-malins édito Ce petit guide Eco-malins préconise quelques gestes simples afin

Plus en détail

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL MODE D EMPLOI ALPATEC vous félicite d avoir choisi ce produit et vous remercie de votre confiance. Pour votre confort et votre sécurité, votre

Plus en détail

Manger en toute sécurité

Manger en toute sécurité Comptoir Alimentaire Drummond 1655, rue Corriveau Drummondville (Québec) J2C 1Y9 Manger en toute sécurité 819 478-4243 (aide alimentaire) 819 478-9070 (administration) 819 478-5044 (télécopieur) Dates

Plus en détail

LE DÉPARTEMENT DU NORD VOUS AIDE À PRÉSERVER VOTRE SANTÉ

LE DÉPARTEMENT DU NORD VOUS AIDE À PRÉSERVER VOTRE SANTÉ LE DÉPARTEMENT DU NORD VOUS AIDE À PRÉSERVER VOTRE SANTÉ 2 Bien protégé du soleil, vous profiterez mieux de vos vacances. Vous le savez, le soleil est bon pour la santé : il est bénéfique pour le moral,

Plus en détail

Mon enfant a la diarrhée

Mon enfant a la diarrhée Mon enfant a la diarrhée Chers parents, Votre enfant a la diarrhée. Cette brochure répondra à la plupart de vos questions et vous donnera des conseils pratiques pour que cette mauvaise passe ne tourne

Plus en détail

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!...

Épidémie de grippe. Définitions... 1. Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2. Incubation :... 2. Comment se protéger!... Épidémie de grippe Table des matières Définitions... 1 Les premiers symptômes de la grippe pandémique... 2 Incubation :... 2 Comment se protéger!... 2 Mouchage, éternuements, crachat, toux... 2 Éviter

Plus en détail

CONTRAINTES THERMIQUES

CONTRAINTES THERMIQUES CONTRAINTES THERMIQUES PLAN DE PRÉVENTION DES CONTRAINTES THERMIQUES OBJECTIF: Réduire les accidents ou les maladies du travail reliés aux contraintes thermiques dans notre établissement. Les conditions

Plus en détail

Livret Mobil Home Spa et Massage

Livret Mobil Home Spa et Massage Livret Mobil Home Spa et Massage (photo non contractuelle) Sommaire Présentation des forfaits... 3 Tarifs des prestations... 4 Modalités d utilisation... 5 Guide d utilisation Sauna... 6 Un peu d histoire...

Plus en détail

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué CONSIGNES DE SÉCURITÉ 1) LIRE ATTENTIVEMENT LA NOTICE AVANT D'INSTALLER L'APPAREIL. 2) TOUJOURS REMPLIR LE PASTEURISATEUR D'EAU

Plus en détail

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007

Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 CONSEILS ALIMENTAIRES & RADIOTHéRAPIE ORL Établissement certifié par la Haute Autorité de Santé en 2007 Collection livrets d information pour les personnes malades & leurs proches Le Centre Paul Strauss

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Document non contractuel / Mod 3350/07-2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention L'alcool et ses

Plus en détail

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses Phrases R et S Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses R1 Explosif à l'état sec R2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres

Plus en détail

CANICULE Questions - Réponses

CANICULE Questions - Réponses CANICULE Questions - Réponses Recommandations au grand public» Quand les chaleurs sont-elles les plus dangereuses? Que faire en cas de fortes chaleurs? Recommandations pour les personnes à risques en cas

Plus en détail

Premiers soins. Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez :

Premiers soins. Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez : Les accidents peuvent survenir quelquefois Sachez reconnaître les symptômes. Si vous êtes incommodé par un pesticide, vous pouvez : ressentir de la fatigue ressentir des étourdissements éprouver un mal

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

Exprimer et conserver le lait maternel

Exprimer et conserver le lait maternel F E U I L L E T D E R E N S E I G N E M E N T S 1 Exprimer et conserver le lait maternel Il est important pour toutes les mères d apprendre à exprimer leur lait. Ceci permet : de frotter un peu de lait

Plus en détail

Conseils pratiques. Page 33

Conseils pratiques. Page 33 Conseils pratiques Page 33 La layette de votre bébé Confort et sécurité Les premiers mois, votre bébé grandit très vite Achetez essentiellement des vêtements de 3 à 6 mois et peu de tailles 0 à 3 mois

Plus en détail

QUE FAIRE EN CAS DE VAGUE DE CHALEUR?

QUE FAIRE EN CAS DE VAGUE DE CHALEUR? QUE FAIRE EN CAS DE VAGUE DE CHALEUR? GRANDES CHALEURS : RESTER AU FRAIS - BOIRE SUFFISAMMENT Les périodes de canicule sont éprouvantes pour chacun mais les personnes âgées et dépendantes ainsi que les

Plus en détail

PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur

PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur Hôpital de Soultz N S.PC.K.002.2 PLAN BLEU Procédure en cas de forte chaleur SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8

Plus en détail

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Q : En quoi consiste un avis d ébullition de l eau? R : Il s agit d un avis recommandant aux résidents de faire bouillir l eau du robinet pendant au

Plus en détail

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES

I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE MESSAGES CLES I-2-5 FICHE DESTINEE AUX PERSONNES PRENANT EN CHARGE DES SANS-DOMICILE FIXE (Soignants en LHSS et LAM prenant en charge des adultes vulnérables en structures et aux EMA) MESSAGES CLES 1. Deux risques vitaux

Plus en détail

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1

brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 1 brochure énergie 24/10/06 12:47 Page 2 CHOISIR SON ÉCLAIRAGE Pensez aux lampes basse consommation! Elles consomment 5 fois moins que les ampoules ordinaires, elles

Plus en détail

Diététique et sport. Boissons et Pratique Sportive

Diététique et sport. Boissons et Pratique Sportive Diététique et sport Boissons et Pratique Sportive 2ème Congrès Méditerranéen de la Médecine du sport - Alger 2013 - Christiane Gouarin-Monroche Diététicienne Nutritionniste du Sport Angers ( 49100 ) Mèl

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant :

Dans ce document, vous trouverez de l information concernant : Information aux patients SOINS DE LA PEAU PENDANT LA RADIOTHÉRAPIE EXTERNE Oncologie Vitalité Zone : 1B 4 5 6 Établissement : Centre d oncologie Dr-Léon-Richard Dans ce document, vous trouverez de l information

Plus en détail

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS

PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS PERTE D APPETIT PERTE DE POIDS Votre appétit vous fait défaut Fractionnez votre alimentation en petits repas : prévoyez 2 à 3 collations dans la journée. Exemples de collations : entremets, biscuits, toasts,

Plus en détail

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION

Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION Jean-Jacques Menuet, médecin du sport, nutritionniste du sport, Amiens L HYDRATATION, LA DESHYDRATATION Août 2007 article BOXE Pendant un effort physique les muscles se contractent, un dégagement de chaleur

Plus en détail

«Au secours. j ai mal à ma voix» Les secrets de Tonton Lorenzo. Mes remèdes de professionnel de la voix pour vous aider à gérer la «crise de voix»

«Au secours. j ai mal à ma voix» Les secrets de Tonton Lorenzo. Mes remèdes de professionnel de la voix pour vous aider à gérer la «crise de voix» «Au secours j ai mal à ma voix» Les secrets de Tonton Lorenzo Mes remèdes de professionnel de la voix pour vous aider à gérer la «crise de voix» www.coaching-voix-off.com Introduction Dans mon métier de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF

DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF 2015 DOSSIER DE PRESSE Présentation du DAAF Sensibilisation aux Détecteurs Avertisseurs Automatiques de Fumée IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU, AYEZ LE REFLEXE DAAF! SDIS02 SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

Mon carnet de naissance. Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate.

Mon carnet de naissance. Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate. Mon carnet de naissance Ce carnet vous est offert par Edena, l eau pure du cirque de Mafate. CHÈRE MAMAN Parce que votre bébé est ce que vous avez de plus cher, Edena vous offre toute son expérience et

Plus en détail

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur

Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Trop chaud! Les maladies liées à la chaleur Les sports et les loisirs apportent de nombreux avantages aux enfants et peuvent être une manière amusante et agréable de faire de l activité physique. Cependant,

Plus en détail

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses»

Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Source : Document INRS Les Dossiers INRS «Etiquetage des substances et préparations chimiques dangereuses» Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses (phrases

Plus en détail

guide de prévention des coups de chaleur 2 e édition

guide de prévention des coups de chaleur 2 e édition guide de prévention des coups de chaleur 2 e édition 1 Victime d un coup de chaleur 22 juin : un coup de chaleur met fin à la vie d un ouvrier avant même sa troisième journée de travail. L ouvrier empilait

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Drépanocytose et douleur

Drépanocytose et douleur Drépanocytose et douleur La douleur Une des manifestations de la drépanocytose est la survenue de crises douloureuses. La crise douloureuse aussi appelée crise vaso-occlusive (CVO) est due au blocage des

Plus en détail

1. Médecine d hier, santé d aujourd hui

1. Médecine d hier, santé d aujourd hui Source: Communautés Africaine n 13, Juillet 85 1. Médecine d hier, santé d aujourd hui Afin d éviter la déshydratation 1, il faut faire boire beaucoup de liquide à l enfant, soit de l eau sucrée salée,

Plus en détail

Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement.

Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement. Avant l'achat d'un appareil électroménager, être vigilent à... Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement. Sa consommation

Plus en détail

eaux les et les minéraux Les clés de la santé Hydratation Les eaux minérales : au gré de vos besoins et de vos envies Forme Performance Digestion

eaux les et les minéraux Les clés de la santé Hydratation Les eaux minérales : au gré de vos besoins et de vos envies Forme Performance Digestion Les eaux minérales : au gré de vos besoins et de vos envies Pour Buvez Richesse en Une digestion facile St-Yorre Bicarbonates : aux vertus Vichy Célestins anti-acides exceptionnelles Un coup de pouce pour

Plus en détail

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions Introduction Se nourrir de façon équilibrée, boire en assez grande quantité et bouger suffisamment: telles sont les pièces maîtresses d une

Plus en détail

CRÈME VÉGÉTALE HYDRATANTE COCO & ROSE

CRÈME VÉGÉTALE HYDRATANTE COCO & ROSE CRÈME VÉGÉTALE HYDRATANTE COCO & ROSE 1. Transférez la PHASE A dans un bol. CONSEIL : si l huile de Coco est solide, passer le flacon quelques minutes sous l eau chaude pour la liquéfier. 2. Dans un autre

Plus en détail

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète?

Pôle Gérontologie. Vivre mieux avec le diabète de type 2. Qu est ce que le diabète? Informations Patients Pôle Gérontologie Vivre mieux avec le diabète de type 2 Qu est ce que le diabète? C est la présence de sucre en excès dans le sang. L insuline (hormone sécrétée par le pancréas qui

Plus en détail

Moi-même, je peux le faire!

Moi-même, je peux le faire! SEA/GLP/2007.2 Moi-même, je peux le faire! Astuces permettant aux personnes touchées par la lèpre de prévenir l incapacité Les personnes atteintes de la lèpre, qui prennent régulièrement les médicaments

Plus en détail

Comment bien choisir ses vêtements de mer pour une croisière? Objectif : ne pas souffrir du froid Moyen : les trois couches!

Comment bien choisir ses vêtements de mer pour une croisière? Objectif : ne pas souffrir du froid Moyen : les trois couches! Comment bien choisir ses vêtements de mer pour une croisière? Objectif : ne pas souffrir du froid Moyen : les trois couches! En mer, vos vêtement doivent rester secs... A environnement spécial, vêtements

Plus en détail

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin

Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin R R Chocolat fourrés au chocolat blanc et pralin - 100gr de chocolat noir - 50gr de chocolat au lait (de bonne qualité) - 100gr de chocolat blanc (de bonne qualité) - 30gr de pralin - Faire fondre au bain-marie

Plus en détail

L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs

L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs Le CSAKB Vous propose : L'eau Leau et le sport : conseils pour la bonne hydratation des sportifs S HYDRATER PENDANT L EFFORT La seule boisson indispensable et utile au sportif est l eau. L activité physique

Plus en détail

: Capanature Indeko Semi Brill

: Capanature Indeko Semi Brill 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/ DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ L'ENTREPRISE Informations sur le produit Nom commercial : Numéro d'enregistrement : Utilisation de la substance/du : Produit de peinture

Plus en détail

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil Français Juillet 2015 EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil EARTH INSTITUTE Surveillance Communautaire d Ebola Supports du Travail & Cartes de Conseil

Plus en détail

Livret de recettes hypoprotidiques faciles et rapides. Nouveau PRO ZERO. Volume n 1

Livret de recettes hypoprotidiques faciles et rapides. Nouveau PRO ZERO. Volume n 1 Nouveau Livret de recettes hypoprotidiques faciles et rapides PRO ZERO Volume n 1 Nouveau Un délicieux substitut du lait sans protéine ZERO PROTÉINE = ZERO PART Plus de liberté au quotidien! PROZERO ne

Plus en détail

Brosse Soufflante BS1

Brosse Soufflante BS1 Brosse Soufflante BS1 938031 V1.0 20130703 INSTRUCTIONS DE SECURITE Lisez attentivement cette notice avant toute utilisation, et respectez bien à la fois les consignes de sécurité et d'usage. Important

Plus en détail

HISTOIRE CHAUFFAGE. Louis COLLARD. 6ème année Année scolaire : 2011-2012

HISTOIRE CHAUFFAGE. Louis COLLARD. 6ème année Année scolaire : 2011-2012 HISTOIRE DU CHAUFFAGE Louis COLLARD 6ème année Année scolaire : 2011-2012 Evolution du chauffage. 1. Au temps des hommes préhistoriques. A cette époque, il y a environ 500 000 ans, nos ancêtres ont simplement

Plus en détail

Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation

Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation Préambule La climatisation contribue fortement à l augmentation soutenue de la consommation d énergie en Martinique

Plus en détail

«Mes recettes écologiques»

«Mes recettes écologiques» «Mes recettes écologiques» Parce que la protection de l environnement nous concerne tous! En 2016, en adoptant le ménage vert au domicile Depuis maintenant 5 ans, nos salariés sont sensibilisés et formés

Plus en détail

ISSIANGUE&Marie&Alicia! ARIANATCHY&Lydie! TARDIVEL&Anthony! ORTAIN&Mickaëlle! QUENOU&Sarisse!

ISSIANGUE&Marie&Alicia! ARIANATCHY&Lydie! TARDIVEL&Anthony! ORTAIN&Mickaëlle! QUENOU&Sarisse! !! ! Les$participants$:!! HATIM&Fatema! LUC&Bélinda&Marianne! ISSIANGUE&Marie&Alicia! ROBERT&Chloé!!! SENICOURT&Marine! DESPLAT&Mateo! TIERPIED&Terrence! HOARAU&Solène! ELELEARA&Coralie&! ARIANATCHY&Lydie!

Plus en détail

Alimentation et activité physique

Alimentation et activité physique Alimentation et activité physique ME 1 Evelyne MATHERON- dieteticienne evelyne.matheron@chu-rennes.fr Service de médecine du sport CHU Pontchaillou - RENNES EM 2 Entraînement Vos priorités : - hydratation

Plus en détail

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie STESSI sarl Plomberie Chauffage Electricité La Passion et le Confort de votre Espace Vie Solaire Granulés Double Flux L ECO Artisan s engage :. A vous conseiller sur des solutions performantes adaptables

Plus en détail

Bien vous préparer pour vivre votre Défi à 100 % Sortie de pratique : 9 juin Début des inscriptions pour cette sortie : 15 avril

Bien vous préparer pour vivre votre Défi à 100 % Sortie de pratique : 9 juin Début des inscriptions pour cette sortie : 15 avril Kit du participant Bien vous préparer pour vivre votre Défi à 100 % Sortie de pratique : 9 juin Début des inscriptions pour cette sortie : 15 avril Le départ Le jeudi 4 juillet, vous devrez déposer votre

Plus en détail

Recettes La chimie, on en mange! Attraction chimique. Agiter doucement et attendre quelques secondes que le lait caille

Recettes La chimie, on en mange! Attraction chimique. Agiter doucement et attendre quelques secondes que le lait caille Recettes La chimie, on en mange! Attraction chimique Lait qui caille Faire chauffer 250 ml de lait 50 secondes à high au micro-onde Ajouter 40 ml de vinaigre blanc au lait chaud Agiter doucement et attendre

Plus en détail

Fiche N 3-3 : Le déroulement des parloirs au Centre de détention de Nantes

Fiche N 3-3 : Le déroulement des parloirs au Centre de détention de Nantes Fiche N 3-3 : Le déroulement des parloirs au Centre de détention de Nantes 1. Fonctionnement. Au centre de détention les jours de parloir sont le samedi et le dimanche et les jours fériés, Les tours de

Plus en détail

CO = 300 MORTS par an

CO = 300 MORTS par an PRÉVENTION DES INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE (CO) CO = 300 MORTS par an et 6000 INTOXICATIONS aiguës BIEN UTILISER SES APPAREILS À COMBUSTION POUR ÉVITER DES SITUATIONS À RISQUE APPRENDRE LES BONS

Plus en détail

Tous les conseils sodastream

Tous les conseils sodastream Tous les conseils! {tab=sirops } {slide=quelle est la quantité appropriée de concentré par bouteille?} Nous vous conseillons d ajouter 1 bouchon de concentré (voir mesure sur le bouchon) par litre d eau.

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail

Happy Home Wallet. Un guide qui vous aide à économiser vos ressources

Happy Home Wallet. Un guide qui vous aide à économiser vos ressources Un guide qui vous aide à économiser vos ressources Comment changer vos habitudes de consommation?... 3 Comment économiser nos ressources quotidiennes: l'eau... 5 Comment économiser nos ressources quotidiennes:

Plus en détail

La canicule: attention danger. Prof. B.Kennes Chu-Charleroi U.L.B.

La canicule: attention danger. Prof. B.Kennes Chu-Charleroi U.L.B. La canicule: attention danger Prof. B.Kennes Chu-Charleroi U.L.B. 1 Expériences de vagues de chaleur France première quinzaine août 2003 (7jours>40 ) 14802 décès Angleterre (38,5 ) 2139 décès Italie (38-40

Plus en détail

L ELECTRICITE L HABITAT

L ELECTRICITE L HABITAT L ELECTRICITE OBJECTIFS S informer sur l électricité Mieux comprendre sa facture S informer sur les dangers de l électricité et les précautions à prendre CONDITIONS DE REALISATION Durée prévue : Plusieurs

Plus en détail

sécurité de bébé à la maison

sécurité de bébé à la maison UNE MAISON SANS DANGERS Vous le savez sans doute, les accidents domestiques sont la principale cause de décès chez les jeunes enfants. De 8 mois à 3 ans, le pic des risques d accident est le plus élevé

Plus en détail

Poisons et produits toxiques

Poisons et produits toxiques Poisons et produits toxiques Ouvrez l œil bpa Bureau de prévention des accidents Pour ne pas vous empoisonner la vie, informez-vous sur les produits toxiques et maniez-les avec une bonne dose de prudence!

Plus en détail