DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Biokala : une énergie verte pour la Côte d Ivoire CONTACTS PRESSE : SIFCA Ibrahim OUATTARA : / 35 N Philippe PERDRIX : + 33 (0) / Nicolas Teisserenc : +33 (0) /

2 SIFCA relève le défi énergétique en Afrique tout en valorisant la filière de l huile de palme en Côte d Ivoire. «Le défi énergétique ne peut être durablement relevé avec des énergies fossiles. En revanche, à l image de toute l Afrique, notre pays peut miser sur une abondante ressource naturelle et durable avec la biomasse. Cette biomasse constitue une énergie verte qui permet de produire une électricité compétitive. Voilà pourquoi, nous avons décidé de nous lancer dans ce projet appelé Biokala», explique David Billon, promoteur du projet et administrateur du groupe SIFCA. Ce projet prévoit la construction et l exploitation d une centrale d une puissance installée de 46 mégawatts (MW) à Aboisso, à une centaine de kilomètres à l est d Abidjan. Biokala sera la première centrale à biomasse du continent et la plus importante dans le monde exclusivement alimentée par des résidus de palmiers à huile (branches et troncs). La biomasse sera utilisée comme combustible dans une chaudière pour produire de la vapeur et faire tourner une turbine électrique. Il est prévu de construire deux unités de 23 MW chacune. Le 28 septembre 2014, SIFCA a signé un protocole d accord avec l électricien français EDF qui sera le partenaire technique de référence. D autres partenaires, financiers et/ou industriels, devraient prochainement rejoindre le projet dont l investissement global représentera environ 100 millions d euros. Le lancement effectif de Biokala est prévu en

3 La biomasse, qu est-ce que c est? La biomasse désigne l ensemble de la matière organique d origine végétale ou animale, y compris le bois de chauffage et de cuisson. De ce fait, la biomasse est la principale source d énergie en Afrique subsaharienne et représente 60 % à 80% des bilans énergétiques dans la plupart des pays. Plus de 500 millions d Africains en dépendent quotidiennement. Considérée comme renouvelable si elle est bien gérée, la biomasse est encore peu prise en compte dans les politiques forestières, agricoles et énergétiques des pays africains. Très peu de pays ont développé des politiques d approvisionnement en biomasse de leurs centres urbains. En valorisant seulement 30% des déchets issus de l agro-industrie et 10% des résidus de bois, l Afrique subsaharienne produirait pourtant mégawatts chaque année. Grâce à sa puissance agro-industrielle, la Côte d Ivoire dispose de l un des plus importants gisements de biomasse en Afrique. Son potentiel est estimé à 12 millions de tonnes par an. Le gouvernement ivoirien entend mettre à profit ce potentiel en passant à une part de 15% pour l énergie renouvelable à partir de biomasse dans le mix énergétique à l horizon

4 Doubler la production électrique d ici à 2020 La Côte d Ivoire dispose actuellement d une puissance installée de mégawatts (25% hydraulique et 75% thermique). C est notoirement insuffisant. Le pays s est donc donné comme objectif de doubler sa capacité de production électrique à l horizon «Biokala apporte une contribution à cet effort car la centrale alimentera le réseau national. Dans un contexte de réchauffement climatique et de raréfaction des énergies fossiles, la biomasse est l énergie d avenir», explique David Billon. Enregistré à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (UNFCCC), Biokala va également générer tonnes de créditscarbone par an. «Ce projet répond à deux défis africains, et notamment ivoiriens : valoriser la biomasse générée par les activités agro-industrielles et répondre aux besoins en énergie dans un continent où le taux d électrification est de moins de 40%», ajoute David Billon. L Afrique possède actuellement une puissance installée de seulement mégawatts. La demande d électricité va être multipliée par six d ici à Pour atteindre d ici là un taux d accès à l électricité de 69% et connecter au réseau électrique 800 millions d Africains, l investissement annuel nécessaire est estimé à 39 milliards de dollars, selon le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA), contre moins de 10 milliards de dollars actuellement. 4

5 Un «bonus» pour les communautés locales Biokala participera activement à l amélioration des conditions de vie des populations rurales à travers la collecte de tonnes par an de troncs et de palmes, à la fois dans les plantations industrielles et villageoises de Côte d Ivoire. Cette chaîne de collecte dont SIFCA aura la charge fera l objet d un investissement complémentaire de l ordre d une dizaine de millions d euros. expertise et va pratiquer une collecte des résidus responsable, avec des mises en jachère, afin de ne pas appauvrir les sols.» «La biomasse collectée constituera une source de revenus complémentaires pour les planteurs de palmiers à huile, ce qui permettra de financer leur approvisionnement en engrais ou une assistance technique afin d améliorer les rendements. Nous pouvons parler d un bonus environnemental», assure Alassane Doumbia, Vice-Président de SIFCA. Avant de préciser : «Il était très important que ce projet soit porté par un agro-industriel. SIFCA apporte son En Côte d Ivoire, avec plus de emplois réguliers, la filière huile de palme fait vivre près de 2 millions de personnes, soit 10% de la population. Le pays compte hectares de plantations villageoises (le rendement moyen est de 8 tonnes de régimes à l hectare) et de plantations industrielles (16 tonnes à l hectare) pour une production avoisinant les tonnes d huile brute. L huile de palme est la plus consommée en Afrique de l Ouest, où le déficit de production est estimé à tonnes par an. 5

6 La biomasse est également une énergie inclusive car elle permet de créer plus d emplois que les autres formes d énergie renouvelable comme l hydraulique, l éolien ou le solaire. Sur 25 ans, cette centrale à biomasse va créer entre 700 et 800 emplois (principalement dans l activité collecte), dégager une trentaine de millions d euros de revenus supplémentaires dans la filière et favoriser ainsi le renouvellement des plantations sur environ hectares. La biomasse collectée constituera une source de revenus complémentaires pour les planteurs de palmiers à huile Alassane DOUMBIA Vice-Président de SIFCA Biokala répond aussi au défi de l électrification des zones rurales où une puissance décentralisée de 25 à 50 mégawatts peut suffire pour répondre aux besoins des populations. Biokala pourra donc être ensuite dupliqué dans d autres régions du pays. «SIFCA a voulu et porté ce projet car il est à l image de ce que peut apporter l Afrique : des solutions innovantes pour produire une électricité compétitive avec une énergie non fossile et durable», conclut Alassane Doumbia, Vice- Président de SIFCA. 6

7 Historique Porté par David Billon, promoteur du projet et administrateur du groupe SIFCA, Biokala est né en «L idée a germé lors de voyages au Canada puis en Chine», explique-t-il. Ce travail de repérage lui a permis de définir ce qui pourrait le mieux fonctionner avec la biomasse ivoirienne. À partir de 2011, SIFCA se rapproche de Dalkia, aujourd hui filiale à 100% de EDF et spécialisée dans les énergies renouvelables, notamment la biomasse. Puis SIFCA procède à des études techniques pour identifier les quantités de biomasse nécessaires et comprendre comment valoriser au mieux les résidus de palmier choisis pour alimenter la future centrale de Biokala. Au même moment, SIFCA installe sa première chaudière à biomasse (hévéa) dans sa raffinerie d huile de palme (Sania), à Abidjan. C était un premier test. Il a été concluant. 7

8 INFOGRAPHIES Les principaux pays producteurs d énergie renouvelable en Afrique (en pétajoules) Le potentiel de quelques pays d Afrique (densité de biomasse par hectare) Nigeria 3864,3 Éthiopie 1271,7 RD Congo 927,1 Tanzanie 730,3 Kenya 652 Ouganda 620,5 Afrique du Sud 600,8 Soudan 461,9 Mozambique 395,5 Côte d Ivoire 333,4 Angola 310,8 Zambie 303,2 Ghana 295 Madagascar 248,5 Somalie 216 Liberia 466 Guinée équatoriale 442 Sierra Leone 411 Gabon 375 Congo 374 Madagascar 322 Cameroun 307 RD Congo 297 Côte d Ivoire 276 Guinée 259 Centrafrique 243 Ouganda 237 Cameroun 200,2 Source : IRENA (International renewables agency) Source : FAO 8

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce Les solutions d une banque panafricaine Etat des lieux, Opportunités et Défis Edward George, Directeur de Recherche des Matières Premières Agricoles 26

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise PRESENTATION D, un partenaire de poids pour EXPERT. A compter du 1 er mai 2014, EXPERT rejoint le Groupe. Présentation du nouvel ensemble. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise entreprise

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

AFD - Pascale Dumoulin. Une région prioritaire pour le développement

AFD - Pascale Dumoulin. Une région prioritaire pour le développement L AFD et l Afrique subsaharienne AFD - Pascale Dumoulin Une région prioritaire pour le développement Les engagements annuels du Groupe AFD en Afrique subsaharienne 1 200,0 1 000,0 L AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES

DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES DÉVELOPPEMENT DES PLANTATIONS FORESTIÈRES EN AFRIQUE ~ CONDITIONS CADRES NÉCESSAIRES Espace Fréjorgues Ouest, 60 rue Henri Fabre 34130 Mauguio Gd Montpellier - France Tél : +33 (0)4 67 20 08 09 - Fax :

Plus en détail

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire

FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire FORUM REGIONAL SUR L INITIATIVE ENERGIE SOLAIRE DE LA CEDEAO Présentation de la Côte d Ivoire GNIGBOGNIMA Siriki N CHO Pâcome Chargés d études à la Direction Générale de l Energie Dakar, 18-21 octobre

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement UNEP/AMCEN/13/5 AMCEN AU Conférence ministérielle africaine sur l environnement Distr. : générale 4 mai 2010 Français Original : anglais Treizième session Bamako, 21 25 juin 2010 Point 6 a) de l ordre

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Organisé conjointement par la Banque Africaine de Développement et le Centre de Développement de l OCDE

Organisé conjointement par la Banque Africaine de Développement et le Centre de Développement de l OCDE Q U A T R I È M E F O R U M I N T E R N A T I O N A L SUR LES P E R S P E C T I V E S A F R I C A I N E S Organisé conjointement par la Banque Africaine de Développement et le Centre de Développement de

Plus en détail

ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE ORGANISATION MARITIME DE L AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE LA COOPERATION ENTRE L OHI ET L OMAOC QUELLES PERSPECTIVES? par Alain Michel LUVAMBANO Secrétaire Général Atelier sur le développement des services

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2 Mars 2003 Anglais et français seulement 1 EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION (Note présentée par les Etats africains) 2 1. INTRODUCTION 1.1 L Afrique a commencé son expérience dans la

Plus en détail

DES AGRICULTEURS FAMILIAUX Transfert de Technologie Les Ressources Phytogénétiques pour l Alimentation et pour l Agriculture

DES AGRICULTEURS FAMILIAUX Transfert de Technologie Les Ressources Phytogénétiques pour l Alimentation et pour l Agriculture Contribution pour le Dialogue Brésil-Afrique sur la Sécurité Alimentaire, la Lute Contre la Faim et le Développement Rural Brasília, Brésil, 10 12 de mai 2010 DES AGRICULTEURS FAMILIAUX Transfert de Technologie

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Présentation AFRICA LINK CAPITAL

Présentation AFRICA LINK CAPITAL Présentation AFRICA LINK CAPITAL ALC, UN PARTENAIRE DE RÉFÉRENCE Africa Link Capital (ALC) est un Cabinet de Conseil Financier et Arrangeur indépendant, ayant une vocation de Banque d Affaires, créé en

Plus en détail

Afrique subsaharienne Tendances récentes

Afrique subsaharienne Tendances récentes Afrique subsaharienne Tendances récentes Le taux de croissance des économies d Afrique subsaharienne est passé de 5,7 % en 2006 à 6,1 % en 2007, ce qui constitue la progression la plus soutenue que cette

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

CFAO en bref. Présentation

CFAO en bref. Présentation CFAO en bref Présentation CFAO CFAO en bref 2012 Entreprendre sur un continent en mouvement Spécialiste de la distribution sur les marchés de croissance en Afrique Un partenaire de confiance : CFAO s appuie

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique. Sommaire

Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique. Sommaire Développer un Système Durable de Collecte et de Diffusion des Statistiques Rizicoles en Afrique Dr Aliou Diagne Chef de Programme Politiques / Impact Centre du Riz pour l Afrique (AfricaRice) «Renforcement

Plus en détail

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015)

ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE. Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire. (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE Séminaire/Atelier AFI sur la Coordination Civile/Militaire (Niamey, Niger, du 26 au 28 mai 2015) 1. Lieu des Réunions BULLETIN D INFORMATION Le Séminaire/Atelier

Plus en détail

Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Contribution des voyagistes

Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Contribution des voyagistes VERSION IMPRIMABLE DU QUESTIONNAIRE VEUILLEZ REMPLIR L'ENQUÊTE EN LIGNE! Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Introduction Contribution des voyagistes À l appui des efforts engagés

Plus en détail

la stratégie d Orange pour le Développement

la stratégie d Orange pour le Développement la stratégie d Orange pour le Développement soirée débat : thème : "TIC et RSE, un duo gagnant pour le développement entrepreneurial en Afrique" 17 mars 2015 BRAH ADAMOU Amadou Chef de projet magri AMEA

Plus en détail

Rabat, le 20 mars 2014

Rabat, le 20 mars 2014 المملكة المغربية Royaume du Maroc المرجع : Rabat, le 20 mars 2014 Durant les dix dernières années, les flux d investissements directs étrangers réalisés en Afrique ont enregistré, selon les données de

Plus en détail

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC.

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC. 3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014 Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC 31 Janvier 2014 1 Potentiel, risque et concurrence en Afrique: une cartographie exclusive

Plus en détail

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE

PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 1 PRESENTATION DES CONCLUSIONS PRELIMINAIRES DE L ANALYSE DES CONTRAINTES A L INVESTISSEMENT PRIVE ET A LA CROISSANCE ECONOMIQUE 2 L analyse des contraintes à l investissement privé et à la croissance

Plus en détail

Africa RiskView. Bulletin Mensuel. Points forts : Introduction. Pluviométrie

Africa RiskView. Bulletin Mensuel. Points forts : Introduction. Pluviométrie Points forts : Pluviométrie : Précipitations supérieures à la normale en Afrique de l Ouest, sauf au Sénégal, en Mauritanie, au Nigéria et au Niger Précipitations abondantes dans la plupart des régions

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT EMBARGO Le présent document ne doit pas être cité ou résumé par la presse, la radio, la télévision ou des médias électroniques avant le

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies Superficies cultivées 2002 cultivables Superficie en % des superficies cultivables () () (%) Nord 65 320 000 28 028

Plus en détail

Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure

Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure La fracture énergétique et les bioénergies dans les économies en développement Christian de Gromard AFD, Agence Française de Développement Environnement et Infrastructure Agence Française de Développement

Plus en détail

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique Fonds d Investissement et de Soutien aux Entreprises en Afrique Paul Kabré S impliquer et investir aux côtés des entreprises africaines PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE FISEA est un fonds

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Les ressources naturelles du Canada et de l Afrique : principales caractéristiques pour 2013

Les ressources naturelles du Canada et de l Afrique : principales caractéristiques pour 2013 Les ressources naturelles du Canada et de l Afrique : principales caractéristiques pour 2013 par Aniket Bhushan Chercheur principal, Institut Nord-Sud Ce rapport présente un aperçu et une analyse des données

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Pour un modèle d affaires inclusif en Afrique subsaharienne : L exemple des énergies renouvelables

Pour un modèle d affaires inclusif en Afrique subsaharienne : L exemple des énergies renouvelables Pour un modèle d affaires inclusif en Afrique subsaharienne : L exemple des énergies renouvelables Face aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux que présente la situation énergétique du continent

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

ETUDES DEPF. 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain?

ETUDES DEPF. 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? ETUDES DEPF 1 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? Avril 2015 2 Quelles opportunités pour les produits halieutiques marocains sur le marché africain? Table

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

SOMMAIRE. Le Maroc en mouvement : une énergie en marche. Savoir et ingénierie du Maroc. Vers l émergence verte

SOMMAIRE. Le Maroc en mouvement : une énergie en marche. Savoir et ingénierie du Maroc. Vers l émergence verte SOMMAIRE SOMMAIRE Le Maroc en mouvement : une énergie en marche Le Maroc au carrefour des mondes... 8 Un accès préférentiel à un marché d un milliard de consommateurs...8 Les indicateurs du développement...9

Plus en détail

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Point 6.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/6/INF.DOC./2

Plus en détail

PLACE DU SECTEUR DE L ENERGIE DANS LA TRANSITION VERS L ECONOMIE VERTE EN COTE D IVOIRE

PLACE DU SECTEUR DE L ENERGIE DANS LA TRANSITION VERS L ECONOMIE VERTE EN COTE D IVOIRE FORUM POLITIQUE DE HAUT NIVEAU 30 JUIN 09 JUILLET UN - NY PLACE DU SECTEUR DE L ENERGIE DANS LA TRANSITION VERS L ECONOMIE VERTE EN COTE D IVOIRE Dr KOUADIO Alain Serges Directeur de l Economie verte Ministère

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

VINCENT LE GUENNOU, L HOMME QUI REPENSE L AFRIQUE

VINCENT LE GUENNOU, L HOMME QUI REPENSE L AFRIQUE VINCENT LE GUENNOU, L HOMME QUI REPENSE L AFRIQUE Vincent Le Guennou est un acteur du monde de la finance dont l action peu visible a pourtant un impact significatif sur une économie africaine en pleine

Plus en détail

LE TOURISME: UN SECTEUR MOTEUR DU GABON DES SERVICES

LE TOURISME: UN SECTEUR MOTEUR DU GABON DES SERVICES LE TOURISME: UN SECTEUR MOTEUR DU GABON DES SERVICES Décembre 2014 Introduction Thomas Cook 22 Novembre 1808-18 Juillet 1892 Inventeur de la première agence de voyage en 1844 2 Introduction Chiffre d affaires:

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES dossier de presse septembre 2011 DE 32 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES La Santé n est pas un Luxe La Santé n est pas un Luxe médecins du monde alerte La santé

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME DU SECTEUR PRIVÉ C O N F É R E N C E D E S N AT I O N S U N I E S S U R L E C O M M E R C E E T L E D É V E L O P P E M E N T LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE EN AFRIQUE RAPPORT 2013 COMMERCE INTRA-AFRICAIN: LIBÉRER LE DYNAMISME

Plus en détail

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Synthèse Septembre 2014 Réalisée pour le compte de l association GSMA Synthèse Le rapport qui suit examine les fonds de service universel

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF

Par Dr. Ing. Justin BOMDA Secrétaire Exécutif d ADAF ATELIER DE FORMATION EN AFRIQUE CEMTRALE Assemblée Nationale du Cameroun 11 13 Mars 2015 ---------------------------------- Promouvoir des Investissements Agricoles Durables: Les Options Juridiques et

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE 14 ANNEXE IV DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE Je soussigné (e) (1). épouse Professeur des universités - Praticien hospitalier (2) Maître de conférences des universités - Praticien hospitalier (2) En

Plus en détail

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

à l horizon 2050 Une étude de l ADEA réalisée avec le soutien de l Institut de la Francophonie pour le Développement Durable

à l horizon 2050 Une étude de l ADEA réalisée avec le soutien de l Institut de la Francophonie pour le Développement Durable L Énergie en Afrique à l horizon 2050 Une étude de l ADEA réalisée avec le soutien de l Institut de la Francophonie pour le Développement Durable adea association pour le développement de l énergie en

Plus en détail

À propos de l IRENA. Mention légale

À propos de l IRENA. Mention légale À propos de l IRENA L Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) encourage l adoption accélérée et l utilisation durable de toutes les formes d énergie renouvelables. Ses membres fondateurs

Plus en détail

Génération des forces de police Standards et Procédures

Génération des forces de police Standards et Procédures Génération des forces de police Standards et Procédures Forum régional de Yaoundé 8-10 novembre 2009 Participation aux OMP: pratiques et paramètres par Mody BERETHE Divison Police des Nations Unies/DOMP

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE

ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE NOTE INTERNE DIRECTION DE L INTERNATIONAL ET DE L UNIVERSITE POLE AFRIQUE ET MEDITERRANEE DECEMBRE 2014 ETUDE AFRIQUE AUPRES DU RESEAU BPIFRANCE EXCELLENCE Bpifrance accompagne le développement des entreprises

Plus en détail

Peur sur la ville. L hebdo. GRATUIT Ne peut être vendu SÉCURITÉ UNIVERSITÉ LA BOURSE OU LA VIE NORD PARAPHE DE L ACCORD : LES RAISONS DU BLOCAGE

Peur sur la ville. L hebdo. GRATUIT Ne peut être vendu SÉCURITÉ UNIVERSITÉ LA BOURSE OU LA VIE NORD PARAPHE DE L ACCORD : LES RAISONS DU BLOCAGE «Un journal c est la conscience d une nation». Albert Camus Journal www.journaldumali.com du Mali L hebdo N 01 du 16 au 22 avril 2015 NORD PARAPHE DE L ACCORD : LES RAISONS DU BLOCAGE BAD 2015 BIRAMA SIDIBÉ,

Plus en détail

1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres

1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres 1.2.2. Les initiatives en faveur de l annulation de la dette des pays pauvres En 1996 (G7 de Lyon), la communauté internationale avait lancé l initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE).

Plus en détail

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB)

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Sonia Drobysz, Juriste Atelier National de la Mise en Œuvre de la Convention sur l Interdiction des Armes

Plus en détail

Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne

Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne Agence Française de Développement document de travail juillet mai 2010 2007 94 Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne Alain Mingat et Francis Ndem, IREDU,

Plus en détail

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT

FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT FONDS I&P AFRIQUE ENTREPRENEURS : CONCILIER PERFORMANCE ET IMPACT LEGENI, entreprise partenaire d I&P au Niger entre 2003 et 2012 QUI SOMMES NOUS? Notre Histoire Créé en 2002, Investisseurs & Partenaires

Plus en détail

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques Energies Renouvelables Au Sénégal Evaluation et Résultats politiques Monsieur Louis Seck, Sénégal Ancien ministre des Energies Renouvelables Lseck2@yahoo.fr FICHE D IDENTITE DU SENEGAL PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP)

Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Enjeux et défis du financement des infrastructures - Études de cas sur les partenariats public-privé (PPP) Yves Boudot, Directeur du département Afrique de l AFD Conference régionale FMI, Yaoundé, Cameroun

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

Conférence de Maputo Allocution de Christine Lagarde, directrice générale du FMI 29 mai 2014

Conférence de Maputo Allocution de Christine Lagarde, directrice générale du FMI 29 mai 2014 Conférence de Maputo Allocution de Christine Lagarde, directrice générale du FMI 29 mai 2014 Bonjour, bom dia! C est avec grand plaisir que je vous souhaite la bienvenue à cette conférence sur l Afrique.

Plus en détail

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse

LE CANNABIS EN AFRIQUE. Synthèse LE CANNABIS EN AFRIQUE Synthèse Novembre 2007 Cette synthèse sur la situation du cannabis en Afrique a été préparée par Denis Destrebecq dans le cadre du programme des données pour l Afrique, le segment

Plus en détail

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS

OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS CTA: OUVRIR DE NOUVEAUX HORIZONS 01 CTA : Ouvrir de nouveaux horizons Le CTA a identifié trois domaines clés dans lesquels il croit pouvoir apporter une contribution significative et unique, et pour lesquels

Plus en détail

BRICS-Afrique Partenariat pour le développement

BRICS-Afrique Partenariat pour le développement BRICS-Afrique Partenariat pour le développement Promouvoir la croissance inclusive et le changement transformateur Promouvoir la croissance inclusive et le changement transformateur TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE

ENERGIE - EAU EN AFRIQUE FORUM RHONE-ALPES / AFRIQUE 6 ème Edition «La maîtrise de l Eau et de l Energie constitue le préalable de tout développement économique et social durable» ENERGIE - EAU EN AFRIQUE Financements -Technologies-

Plus en détail

ANNEXE 1. BASE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES POUR L AFRIQUE

ANNEXE 1. BASE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES POUR L AFRIQUE 38 Cartographie globale intégrée de l offre et de la demande en combustibles ligneux - WISDOM ANNEXE 1. BASE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES POUR L AFRIQUE Brève présentation de cartes digitales sélectionnées

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation www.afrobarometer.org 1 www.afrobarometer.org 2 Afrobaromètre: Qu est-ce que c est? Afrobaromètre(AB): Une série d enquêtes comparatives sur l opinion

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

SC 59/15. 17 août 2015 Original: anglais. Concepts et variables utilisés dans les statistiques de l Organisation

SC 59/15. 17 août 2015 Original: anglais. Concepts et variables utilisés dans les statistiques de l Organisation SC 59/15 17 août 2015 Original: anglais F Comité des statistiques 9 e réunion 29 Septembre 2015 Milan (Italie) Concepts et variables utilisés dans les statistiques de l Organisation Contexte 1. Le présent

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum

Africa Smart Grid Forum REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE --------------------- MINISTERE DU PETROLE ET DE L ENERGIE ----------------------------- Africa Smart Grid Forum du 14 au 16 Mai 2014, Sofitel Abidjan Hotel Ivoire Communication

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT

GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT GUIDE DE L OPERATEUR PRIVE POUR LE FINANCEMENT DIRECT Le présent guide a pour vocation, de fournir aux entreprises, aux PME/PMI, aux Etats, aux collectivités locales et aux entreprises publiques (dans

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain BRIEFING NOTE 1 Microinsurance Innovation Facility ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain En Afrique, la micro-assurance

Plus en détail

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO)

CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) CILSS - PREDAS FICHE NORMATIVE FINANCEMENTS MDP 1/5 FONDS DE RACHAT D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE (PROTOCOLE DE KYOTO) MECANISMES DE DEVELOPPEMENT PROPRE (MDP) ETAT ACTUEL TUTELLE INTERNATIONALE

Plus en détail

SEMINAIRE NATIONAL SUR L ENERGIE 2012

SEMINAIRE NATIONAL SUR L ENERGIE 2012 MINISTERE DES MINES, DU PETROLE ET DE L ÉNERGIE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ------------------- Union Discipline - Travail SEMINAIRE NATIONAL SUR L ENERGIE 2012 ------------------ DEFIS ET ENJEUX DU SECTEUR

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

La fracture numérique en Afrique

La fracture numérique en Afrique La fracture numérique en Afrique par Bernard Conte Maître de Conférences EMPIRES (Equipe Mondialisation, Politiques de l'information et Régulations Economiques et Sociales) Centre d Economie du Développement

Plus en détail