Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique"

Transcription

1 Les collectivités réunionnaises engagées face aux défis climatique et énergétique Les collectivités réunionnaises s engagent sur leurs territoires pour faire face au changement climatique Les collectivités réunionnaises sources d emplois verts L adaptation au changement climatique en faveur du cadre et de ma qualité de vie Le changement climatique au cœur des enjeux environnementaux (eau, déchets, matériaux, transport, énergie, biodiversité) La mobilisation incontournable des opérateurs privés La lutte contre le changement climatique par son atténuation et par l adaptation des territoires est un défi majeur pour le développement durable. Les collectivités ont un rôle de premier plan à jouer en ce sens, que ce soit par des actions sur leurs propres activités et patrimoines, par des actions liées à leurs compétences (aménagement, urbanisme, construction, transports, eau, déchets, ) ou, plus généralement, par la mobilisation des acteurs sur leurs territoires, notamment les opérateurs privés. Les lois Grenelle de l Environnement ne s y trompent pas en plaçant cette thématique au cœur de la politique environnementale nationale. Elles définissent un cadre d action, des objectifs clairs et des obligations pour les collectivités, en particulier pour celles d Outre-mer : notamment, l autonomie énergétique, la réalisation d un Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie (SRCAE) et l adoption de Plans Climat Energie Territoire (PCET). Les collectivités réunionnaises, en particulier le Conseil Régional de La Réunion, sont mobilisées et engagées pour le climat depuis de nombreuses années. Elles disposent aujourd hui d outils qui leurs permettront de facilement répondre aux nouvelles obligations issues du Grenelle de l Environnement. Au-delà de la protection de l environnement, les enjeux des politiques énergétiques et climatiques des collectivités sont sociaux et économiques : par la création d emplois «verts» et par le maintien du cadre et de la qualité de vie.

2 1. Obligations climat énergie dans le Grenelle et identification des outils réunionnais Autonomie énergétique et SRCAE L application du Grenelle aux DOM et en particulier à La Réunion permet de clairement définir un objectif pour les stratégies énergétiques et climatiques régionales : l autonomie énergétique à 50% en 2020 et à 100% en Cette autonomie énergétique doit être portée au travers de la réalisation d un Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie (SRCAE) par le Conseil Régional et par la Préfecture. Au travers du Grenelle, l Etat rappelle que les questions du climat, de l énergie et de la qualité de l air sont intimement liées. L'autonomie énergétique réunionnaise est un objectif mis en avant par le Conseil Régional depuis 2000 au travers du PRERURE avec la programmation STARTER. L Etat a aussi annoncé un objectif d autonomie énergétique pour La Réunion au travers du projet GERRI lancé en Ces plans peuvent être fusionnés avec le Plan Climat Régional ainsi que le Plan Régional de la Qualité de l Air pour obtenir un SRCAE. PCET Les lois Grenelle imposent l adoption de Plan Climat Energie Territoriaux (PCET) par les collectivités locales (à l exception des communes de moins de habitants). Il s agit-là de politiques environnementales locales qui visent, par la concertation et la mobilisation des territoires, notamment à : - atténuer les changements climatiques : donc réduire des émissions de GES provenant pour 90% de l utilisation des énergies fossiles dans le cas de La Réunion - adapter les territoires aux changements climatiques : donc se préparer à l augmentation de la température, à la modification des précipitations, à la montée du niveau de la mer, à de nouveaux risques naturels et sanitaires, Là-encore, La Réunion dispose d outils. En effet, la majorité des collectivités réunionnaises dispose de stratégies énergétiques visant la réduction des émissions de GES, donc une solide base pouvant être complétée par un volet sur l adaptation. Bilan énergétique et bilan de Gaz à Effet de Serre (GES) Le Grenelle prévoit aussi la réalisation de bilan énergétique et de bilans des émissions de GES. Le bilan des émissions de GES pourrait inclure un inventaire selon la méthode CCNUCC pour le territoire et un bilan Carbone pour le Patrimoine et les Services. Ces études doivent être conçues comme les tableaux de bord et les indicateurs pour piloter l autonomie énergétique et les politiques Climat-Energie. La Réunion dispose aussi des compétences et des institutions pour réaliser des bilans énergétiques territoriaux ainsi que des inventaires des émissions de GES : - L Observatoire de l Energie Réunion (OER) regroupe les acteurs énergétiques depuis 2005 et réalise de manière annuelle les Bilans Energétiques de La Réunion (BER) - L ARER réalise depuis 2007 l inventaire territorial des émissions de GES, selon la méthode CCNUCC (Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques), avec une répartition des émissions par EPCI et par communes.

3 - Plusieurs bureaux d études réunionnais ont été formés par l ADEME à la méthode et à l outil bilan carbone qui permet notamment d évaluer toutes les émissions de GES liées au patrimoine et aux services des collectivités

4 2. Autonomie énergétique réunionnaise et intégration de PRERURE/STARTER/GERRI au sein du SRCAE Cet objectif imposé par le Grenelle est déjà porté par La Réunion au travers du PRERURE et par GERRI. Pour plus d efficacité, il serait probablement préférable de fusionner les deux plans. PRERURE et STARTER Stratégie d autonomie de la Région Le PRERURE est le Plan Régional d exploration et d exploitation des Energies Renouvelables et d Utilisation Rationnelle de l Energie. Il est porté par le Conseil Régional de La Réunion avec l ensemble des acteurs réunionnais, notamment l ADEME, l EDF et l ARER. Les objectifs du PRERURE sont : Viser une autonomie de production électrique à l horizon 2025 ; Contribuer à une limitation de l émission des GES (Gaz à Effet de Serre) à La Réunion ; Développer l emploi local, par la création de nouvelles filières. Les deux moyens mis en avant par le PRERURE sont : Atteindre une MDE (Maîtrise de la Demande d Energie) significative dans tous les secteurs (résidentiel, industriel, tertiaire, transports, aménagement, etc.) ; Substituer progressivement les ENR (ENergies Renouvelables) aux énergies fossiles importées (hydrocarbures, charbon) pour la production d électricité à La Réunion. Le PRERURE a été traduit en une programmation énergétique intitulée «STratégie d'autosuffisance énergétique pour la Relance et la Transition de l'economique Réunionnais» (STARTER). Le Plan STARTER a été adopté par le Conseil Régional de La Réunion en Assemblée Plénière le 30/08/09. La Plan STARTER repose sur l étude de modélisation énergétique PETREL réalisée par l ARER. Cette modélisation compare deux scénarios «tendanciel» et «volontariste STARTER» à deux horizons de temps 2020 et 2030 : pour 2020, seules les consommations et productions électriques sont analysées alors que pour 2030, l électricité et les transports ajoutés à l étude. La modélisation PETREL montre qu il est possible d atteindre l autonomie énergétique «électricité et transports» en 2030 avec des transports propres à 50% électriques. Cela requiert d importants efforts de maîtrise de la demande en énergie ainsi que le développement de ressources renouvelables locales, en particulier les énergies issues de la biomasse, de la mer, du solaire et de la géothermie, sans oublier le recours à des solutions de garantie des intermittences. La programmation STARTER prévoit une production électrique plus importante que le scénario tendanciel car elle inclut 50% de transports électriques mais les consommations finales globales sont bien inférieures autour de 7000 GWh contre GWh dans le scénario tendanciel.

5 Productions et approvisionnement 2030 STARTER vs TENDANCE Géothermie Houle ETM Biogaz Bois NRJ GWh Eolien PV Gazéification bagasse canne fibre Gazéification bagasse canne sucre Hydraulique Diesel 0 STARTER - Production électrique TENDANCE - Production électrique STARTER - carburants transports TENDANCE - carburants transports Fioul lourd Gazéification charbon Figure 1: Productions électriques et approvisionnement en combustible pour les transports STARTER vs TENDANCE (ARER 2009) Le Plan STARTER est la seule programmation de l autonomie énergétique réunionnaise répondant aux objectifs fixés par la loi Grenelle de l Environnement. La modélisation PETREL prouve qu il est techniquement faisable de réaliser l autonomie énergétique. Elle prouve aussi que l autonomie énergétique est préférable du point de vue de la protection de l environnement : avec 440 ktéqco2 contre 4000 ktéqco2 pour le tendanciel. La modélisation PETREL montre que cette autonomie est aussi intéressante économiquement en comparant les coûts intégrés globaux (avec Changement Climatique hors création d emploi et autre externalités).

6 Figure 2: Surcoût global annuel en 2030 du scénario STARTER par rapport au tendanciel (ARER 2009) L autonomie énergétique basée sur la MDE et les ENR coûte moins cher qu un avenir fossile dès que le prix du pétrole dépasse 80 /baril. GERRI et PPI projet de l Etat Le projet GERRI est conçu comme le prolongement de l expérience réunionnaise, en se fixant l objectif de faire de la Réunion le premier territoire au monde, d ici 2030, d intégration dans une société de toutes les innovations environnementales. GERRI a pris une dimension de projet présidentiel suite à l annonce de son lancement par Nicolas SARKOZY le 25 octobre GERRI doit se déployer sur 5 axes prioritaires - Les transports (individuels et collectifs) - La production d énergie - Le stockage de l énergie - L urbanisme - Le tourisme Parallèlement à GERRI, l Etat a la responsabilité de la programmation énergétique de La Réunion, notamment au travers de la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI). Or, celle-ci est plutôt conservatrice et prévoit des orientations financières vers une production électrique fossile. En effet, la PPI propose un dimensionnement optimal de 40MW par investissement pour un réseau de la taille de la Réunion. En termes de nature de moyens envisagés, il est question principalement de moyens fossiles comme les centrales charbon LFC et les moteurs diesel nouvelle génération.

7 Fusionner les deux plans d autonomie au sein du SRCAE pour plus d efficacité Ainsi, La Réunion dispose de deux plans d autonomie énergétique. Cela démontre l avance de La Réunion en la matière mais cela indique aussi une opportunité d amélioration. En effet, aujourd hui, il semble primordial d intégrer les deux plans pour un meilleur impact opérationnel et plus d efficacité. Cela semble d autant plus nécessaire que l autonomie énergétique est un des piliers du futur Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie. Ce dernier doit rassembler plus généralement le Plan Climat Régional et le Plan Régional de la Qualité de l Air. Cela implique une rationalisation à tous les niveaux : - Gouvernance et pilotage : répartir concrètement les rôles entre les deux porteurs de projets «animateurs» de ces plans que sont l Etat et la Région - Objectifs et planification opérationnelle : disposer d une ligne commune et claire d actions notamment au travers de la planification énergétique des investissements - Equipes et moyens : éviter les doublons et compétitions entre organisations et obtenir une meilleure efficacité des moyens publics investis - Concertation et mobilisation des acteurs : amener plus d efficacité dans l implication des parties prenantes, notamment auprès des professionnels

8 3. Rationalisation des PCET des collectivités Architecture de stratégie pour les collectivités Une stratégie énergétique et climatique durable au niveau des collectivités se développe autour de trois axes : - Une gouvernance pour définir les orientations et piloter les actions - L exemplarité de la collectivité sur son patrimoine et ses activités - La mobilisation du territoire et de ses acteurs L exemplarité et la mobilisation du territoire nécessitent des actions sur des thématiques similaires : - L information des acteurs de la collectivité et du territoire et leur formation - L observation de l énergie et du climat comme tableau bord et indicateur - Des actions opérationnelles de réduction des émissions de GES dans l énergie et en dehors ainsi que des actions d adaptation Gouvernance Engagement politique d une stratégie Constitution d'une équipe communale Planification des objectifs et des moyens Exemplarité de la commune Mobilisation du territoire Information Information des élus Sensibilisation du grand public Formation des agents Education dans les écoles Observation Bilan des consommations énergétiques Bilan et potentiel énergétique territorial énergie et Patrimoine climat Bilan Carbone du Patrimoine Inventaire GES et observation effets CC Economies d'énergie - EP, bâtiments et Atténuation du Construction et aménagement durable transports CC dans Energies renouvelables - CES, PV et l'énergie Energies renouvelables sur le territoire biogaz Atténuation du Repas, espaces verts, déchets et eaux Agriculture, industrie et tertiaire CC hors Matériaux, fluides et fournitures énergie Gestion de l'eau, des déchets et des sols Risques naturels-sanitaires / Adaptation au urbanisme-construction CC Eau, déchets, sols, industrie, agriculture Figure 3: Architecture d'une stratégie énergétique et climatique Cette démarche doit tenir compte des interactions avec les stratégies des autres collectivités et reposer sur la participation de toutes les parties prenantes du territoire. Cela signifie du point de vue de la gouvernance qu il est nécessaire de tenir une concertation élargie pour aboutir à des actions partagées par tous.

9 Forte implication sur l énergie des collectivités réunionnaises Face à l obligation de PCET, les collectivités réunionnaises sont bien armées. En effet, elles disposent pour la plupart de stratégies énergétiques avec un effort de rationalisation et d harmonisation entre les échelons intercommunalités et communes. Ces stratégies se présentent selon l architecture «gouvernance», «exemplarité» et «territoire» en focalisant opérationnellement sur les problématiques d atténuation des Changements Climatiques dans l énergie. Au-delà des partenariats avec la Région et le Département à l échelle de l île, nous pouvons lister les collaborations établies entre les collectivités réunionnaises et l ARER qui portent sur la définition et la mise en œuvre de telles stratégies. Ces collectivités sont présentées dans les figures suivantes. EPCI COMMUNES Figure 4: EPCI et communes réunionnaises menant une stratégie énergétique avec l ARER Parfaire l exemplarité, initier l adaptation et rationaliser les démarches entre les collectivités réunionnaises Il apparaît donc que les collectivités réunionnaises, pour la plupart, mènent des stratégies énergétiques. Celles-ci apportent des réponses concrètes à la problématique de l atténuation des changements climatiques dans le secteur de l énergie, responsable de 90% des émissions réunionnaises de Gaz à Effet de Serre. Ainsi, on peut considérer que l atténuation est en grande partie traitée, au niveau des territoires mais aussi au niveau de l exemplarité des collectivités. A partir de là, on peut identifier trois opportunités d amélioration et d approfondissement : - Exemplarité des collectivités : rendre irréprochables les collectivités dans la construction et le fonctionnement de leurs patrimoines et dans la gestion de leurs activités pour démontrer la faisabilité et les bénéfices de la démarche - Adaptation aux changements climatiques : lancer la démarche sur les risques naturels-sanitaires, l urbanisme-construction, l eau, les déchets, l usage des sols, l industrie et l agriculture - Rationaliser les démarches entre collectivités : instaurer un organe de gouvernance associant l ensemble des collectivités réunionnaises notamment pour coordonner, harmoniser et partager les objectifs et les responsabilités, probablement au travers du SRCAE à venir et en cohérence avec l autonomie énergétique régionale

10 4. La lutte contre les changements climatiques, pierre angulaire du Développement Durable Les collectivités réunionnaises sont donc prêtes à assumer leurs responsabilités dans la lutte contre les changements climatiques. Elles disposent de l expérience et des outils pour répondre à l objectif d autonomie énergétique et à l obligation de réalisation des SRCAE et des PCET, même si plusieurs opportunités d amélioration existent. Il peut s agir-là des premières étapes pour des stratégies intégrées de Développement Durable. En effet, la thématique du climat est au cœur de la problématique, notamment au travers du volet adaptation. Atténuation et développement durable La réduction des émissions de GES et l autonomie énergétique signifient une modification des modes de productions et de consommations d énergie pour aller d un paradigme d abondance fossile vers un système énergétique sobre et renouvelable. Les impacts sont positifs pour le Développement Durable de La Réunion, notamment : - Du point de vue social, il s agit entre autres de réduire la facture énergétique des ménages et d améliorer le confort des logements pour éviter la climatisation - Côté environnement, il s agit de limiter les perturbations climatiques liées aux GES et de réduire toutes les autres pollutions atmosphériques, terrestres et maritimes - Economiquement, cela permet la création d emplois locaux plutôt que de continuer à dépendre fortement d importations fossiles dont les prix sont volatiles Adaptation et développement durable La notion d adaptation est bien plus large que celle d atténuation. En effet, elle englobe la modification de toutes les activités humaines et la protection des ressources naturelles (dont la biodiversité) pour résister aux bouleversements climatiques actuels et à venir. Il s agit bien-là de la base d une politique de Développement Durable puisque l adaptation veut éviter les dégradations futures et a minima maintenir les conditions de vie actuelles : - Du point de vue social, il s agit notamment d anticiper les risques naturels et sanitaires et de revoir l urbanisme et la construction pour convenir aux conditions climatiques à venir, notamment en apportant un minimum d autonomie aux foyers en matière d eau, d énergie et de gestion des déchets - Côté environnement, il s agit entre autres de protéger la biodiversité et les espaces naturels face aux dangers futurs - Economiquement, il faut préparer l évolution de l agriculture aux températures et conditions de pluviométrie à venir, de même pour les autres activités économiques Faire du SRCAE et des PCET la base des politiques de Développement Durable Ainsi, le Climat et l Energie sont à l intersection de nombreuses thématiques sociales, environnementales et économiques : biodiversité, eau, déchets, matériaux, transports, usage des sols, urbanisme-construction, agriculture, industrie et risques naturelssanitaires. Les collectivités réunionnaises pourraient profiter de leurs stratégies énergétiques et climatiques pour élaborer des politiques de Développement Durable.

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

les chiffres 2014 de l énergie Matinée de restitution 07/07/15

les chiffres 2014 de l énergie Matinée de restitution 07/07/15 OBSERVATOIRE régional de l énergie et du climat les chiffres 2014 de l énergie DOSSIER DE PRESSE Matinée de restitution 07/07/15 INVITATION À LA PRESSE L'Observatoire Régional de l'énergie et du Climat

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles 0 La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles A l échelle internationale - La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Instaurée en 1992 lors du

Plus en détail

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 3 février 2009 SOMMAIRE AXE 1 Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles 4 AXE 2 Diffuser massivement les diagnostics énergie

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Assemblée nationale. Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissante verte AMENDEMENT. présenté par ---------- Article 21

Assemblée nationale. Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissante verte AMENDEMENT. présenté par ---------- Article 21 Article 21 Supprimer cet article EXPOSE SOMMAIRE Cet article indique que les éco-organismes des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) de gestion des déchets pourront avoir recours à des

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Evolution du coût de l énergie

Evolution du coût de l énergie 1 Sébastien Kraft / Pierre Guilpain Kovalence/ Symbioz s.kraft@kovalence.fr/ p.guilpain@symbioz-energie.fr 2 passées Evolution du coût de l énergie 3 Evolution Evolution Prix complet pour 100 kwh moyenne

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi?

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Novembre 2015 La convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques

Plus en détail

CANN ELEC. ou l électricité verte

CANN ELEC. ou l électricité verte CANN ELEC ou l électricité verte Denis Pouzet (CIRAD), Caroline Lejars (CIRAD), Roland Guichard (IRIS Ingénierie) Contacts : denis.pouzet@cirad.fr caroline.lejars@cirad.fr iris.ing@neuf.fr présentation

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

L essentiel du projet de loi

L essentiel du projet de loi L essentiel du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et des politiques et moyens de déploiement de la transition Novembre 2014 Réussir la transition énergétique : fixer

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal

Plan de rénovation énergétique de l habitat. Plan de Rénovation Energétique de l Habitat. Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal Plan de rénovation énergétique de l habitat Plan de Rénovation Energétique de l Habitat Le lancement de la phase opérationnelle dans le Cantal DOSSIER DE PRESSE Aurillac, le 18 octobre 2013 CONTACTS DE

Plus en détail

Ateliers thématiques «territoire»

Ateliers thématiques «territoire» Plan Climat Energie Territorial Ateliers thématiques «territoire» Urbanisme et Habitat 11 avril 2011 Majestic 18h30-20h30 Déroulement de l atelier 1. Introduction: objectifs et déroulement de l atelier

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016

LES CHAUDIÈRES BOIS EN IAA. N 59 LETTRE d info. Mot du Président : Janvier 2016 ASSOCIATION RÉGIONALE DE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ET DE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES N 59 LETTRE d info Janvier 2016 LES CHAUDIÈRES BOIS Mot du Président : EN IAA Les Énergies Renouvelables (ou EnR) sont

Plus en détail

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY Diagnostic énergétique du Pays Midi-Quercy Note de synthèse Mai 2006 SOMMAIRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU PAYS MIDI QUERCY... 3 1- L OPERATION... 3 1.1- LE CONTEXTE DE L OPERATION...3

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat JE M'ENGAGE AVEC M A R S EIL L E P R O V E N C E M É T R O P O L E Prévoir et anticiper, c est le rôle des collectivités locales. La Communauté urbaine

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

Adoption PCET SUD MAYENNE

Adoption PCET SUD MAYENNE Sud Mayenne: nos énergies pour un territoire leader GAL SUD MAYENNE - 2013 UN PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Adoption PCET SUD MAYENNE Conseil communautaire 25 juin 2013 Le PCET = Politique de développement

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

Plan Climat du Grand Nancy

Plan Climat du Grand Nancy Plan Climat Air Energie Territorial du Grand Nancy Novembre 2012 1 Table des matières Introduction P.4 P.8 P.11 P.18 P.27 P.29 1. Elaboration du Territorial (PCAET) 1.1. La concertation continue 1.2. Le

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Transition énergétique et méthanisation

Transition énergétique et méthanisation Transition énergétique et méthanisation Le biogaz au cœur de nos fermes 26 avril 2013 Claire INGREMEAU, Chargée de mission au Club Biogaz ATEE c.ingremeau@atee.fr +33 1 46 56 41 43 www. biogaz.atee.fr

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Sylvie DUFOUR DREAL Midi-Pyrénées 1 décembre 2015 Les 8 chapitres de la loi : Objectifs : Définir les objectifs communs, renforcer

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

Loi Grenelle 2. Tous les Titres du projet de loi sont mentionnés, mais seuls les chapitres et articles concernant l énergie sont cités.

Loi Grenelle 2. Tous les Titres du projet de loi sont mentionnés, mais seuls les chapitres et articles concernant l énergie sont cités. Loi Grenelle 2 Le 22 janvier 2009 Ce document est un résumé des aspects concernant l énergie du projet de loi «portant engagement national pour l environnement» dite Grenelle 2. La version de la loi utilisée

Plus en détail

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8 EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 Mission de l ARENE Energie Climat Accompagner les acteurs du territoire francilien à concevoir

Plus en détail

Conférence Régionale pour la Transition Energétique

Conférence Régionale pour la Transition Energétique Conférence Régionale pour la Transition Energétique Provence-Alpes-Côte d Azur 20 Janvier 2014 Hôtel de Région Introduction M. Michel VAUZELLE Président de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur M. Michel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013

RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES. Stuttgard 19 et 20 mars 2013 RENCONTRES DE VILLES FRANCO-ALLEMANDES Stuttgard 19 et 20 mars 2013 PLAN DE LA PRESENTATION PRESENTATION GENERALE DE L ADEME TRANSITION ENERGERTIQUE: ROLE DE L AGENCE L APPUI AUX COLLECTIVITES Établissement

Plus en détail

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr

Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité. Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr Eléments d une Politique Energie/ GES d une Collectivité Olivier GILLET ADEME - Direction Régionale Rhône-Alpes Olivier,gillet@ademe,fr L A D E M E Etablissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier

Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Contexte et enjeux Le Plan Climat Energie Territoire du Conseil général de l Allier Afin de lutter contre le changement climatique et s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Contribution de GrDF (Gaz Réseau Distribution France)

Contribution de GrDF (Gaz Réseau Distribution France) Débat Région Centre Transition énergétique Contribution de GrDF (Gaz Réseau Distribution France) En septembre 2012, à la demande du Président de la république, le gouvernement a lancé un débat national

Plus en détail

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie De la COP21 au Plan climat du Département enjeux et contributions 20 octobre 2015 Salle du 5 ème étage Hôtel du Département Le changement

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Rénovation énergétique : Lancement de la plate-forme expérimentale en Pays des 6 Vallées

Rénovation énergétique : Lancement de la plate-forme expérimentale en Pays des 6 Vallées Rénovation énergétique : Lancement de la plate-forme expérimentale en Pays des 6 Vallées En présence de des Membres du Bureau du Comité Syndical du Pays des 6 Vallées, Jean-François Macaire, Président

Plus en détail

Méthanisation en Midi-Pyrénées

Méthanisation en Midi-Pyrénées Midi-Pyrénées Énergies Méthanisation en Midi-Pyrénées Un potentiel à développer Des énergies durables pour nos territoires Valoriser nos déchets organiques Produire des engrais de ferme renouvelables Produire

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

PRELUDDE - Fiches actions 2014

PRELUDDE - Fiches actions 2014 PRELUDDE - Fiches actions 2014 Règles générales concernant les contributions apportées par l ADEME et la Région et les modalités d intervention retenues Chaque fiche présente pour chaque partenaire les

Plus en détail

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS L ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG

Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte. Propositions d amendements de l AFG Projet de loi relatif à la transition énergétique pour une croissance verte Propositions d amendements de l AFG 1 Sommaire : Article concerné Enjeu N Am Page Article 1 Afficher l objectif de réduction,

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie»

séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» séminaire de rencontre «la Biomasse agricole et forestière une ressource locale pour vos projets énergie» vendredi 19 octobre 2012 - Montereau-Fault-Yonne Jean-Pascal HOPQUIN Chambre d Agriculture de Picardie

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE DIRECTION COMMERCIALE & MARKETING GROUPE Ateliers mairie 2000 Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE MAIRIE 2000 - La Géothermie Paris, 22 mai 2012 1 Penser la Ville Durable Meilleure qualité de

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

1er septembre 2014 à 13 h 00

1er septembre 2014 à 13 h 00 Appel à projets pour la définition d une stratégie d adaptation aux changements climatiques : Du diagnostic de vulnérabilité à l élaboration du plan d action et de son système de suiviévaluation La Direction

Plus en détail

Greenschool. Projet d autonomie énergetique

Greenschool. Projet d autonomie énergetique Communiqué de presse Greenschool Projet d autonomie énergetique L école la plus verte au monde Ma première visite à la Greenschool m a captivé. J ai été séduit par la démarche de ce modèle éducatif révolutionnaire

Plus en détail

Schéma Régional SRCAE. du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. Synthèse

Schéma Régional SRCAE. du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. Synthèse Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France SRCAE Synthèse Sommaire Introduction État des lieux Scénarios régionaux aux horizons 2020 et 2050 Objectifs principaux Bâtiments Energies

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS6 : Efficacité énergétique Axe 3 : Promouvoir l efficacité énergétique Objectif Thématique 4 : Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2 dans

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

Programmation pluriannuelle de l'énergie

Programmation pluriannuelle de l'énergie Programmation pluriannuelle de l'énergie Premières orientations et actions 2016-2023 "Pour donner aux citoyens, aux collectivités et à l État le pouvoir d agir ensemble dans la même direction" Ce document

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Smart Grids en Île-de-France. Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet

Smart Grids en Île-de-France. Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet Smart Grids en Île-de-France Notice pratique pour la phase de cadrage d un projet 1. Quand le réseau électrique devient intelligent Le réseau électrique français a été conçu au cours de la première moitié

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail