L énergie, un défi pour tous!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L énergie, un défi pour tous!"

Transcription

1 L énergie, un défi pour tous! Se nourrir, se déplacer, chauffer, éclairer, téléphoner, tout est question d énergie! Ou plutôt, de consommation d énergie. Les hommes consomment de plus en plus d énergie depuis un siècle. Or le charbon, le gaz, le pétrole sont des ressources qui s épuisent et des énergies polluantes en grande partie responsables du dérèglement climatique. # Comment agir? En réduisant nos consommations d énergies, en isolant les bâtiments et enfin, en développant des énergies renouvelables, nous pouvons contribuer à protéger la planète. Les bâtiments sont les premiers consommateurs d énergie en France et sont responsables d un quart des émissions de gaz à effet de serre. Avec les collègiens du Val-de-Marne, agissons tous ensemble pour réduire le gaspillage des énergies! CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 1 03/02/11 11:52

2 L énergie, un défi pour tous! L énergie est vitale L énergie permet à l homme de répondre à des besoins fondamentaux (se nourrir, se chauffer, se laver). Les transports, l industrie et l agriculture, entre autres, dépendent d elle. L énergie se consomme partout et tout le temps! La consommation finale d énergie en France par secteur en 2008 Source : Commissariat général au développement durable, chiffres clés de l énergie, édition % Industrie 43 % Résidentiel, services, administrations 31 % Transports 3% Agriculture Au quotidien L énergie permet de se chauffer (radiateurs, eau chaude), de se nourrir, et d utiliser tous les appareils du quotidien (machine à laver, téléphone, ordinateur, lampe, télévision ). Se déplacer Les moyens de transport nécessitent beaucoup d énergie et en demandent de plus en plus. Le nombre d automobiles devrait passer de 400 millions aujourd hui à 1 milliard en 2020! L industrie La part de la consommation d énergie de l industrie a diminué ces dernières années. Les branches les plus consommatrices sont la sidérurgie, la chimie, les entreprises de construction et le papier-carton. # Et mon collège, dans tout ça? Un collège consomme de l énergie : pour le chauffage, l eau chaude, l éclairage, les équipements de cuisine et d informatique L énergie coûtera plus cher dans le futur car la demande en énergie va augmenter, il ne faut donc pas la gaspiller. CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 2 03/02/11 11:52

3 L énergie, défi majeur du XXI e siècle Un des enjeux majeurs au XXI e siècle est l accès pour tous à l énergie. Aujourd hui, un habitant sur trois dans le monde n a pas l électricité Dans le même temps, la demande d énergie ne fait qu augmenter partout dans le monde. Nous étions 2,5 milliards en 1950 ; nous sommes 6,6 milliards aujourd hui ; en 2050, nous serons 9 milliards. Entre 2007 et 2030, la demande mondiale en énergie devrait augmenter de 40 %, en particulier dans les pays d Asie en développement (Inde, Chine) et au Moyen-Orient. Il faudra donc disposer de suffisamment d énergie pour répondre aux besoins de tous et dans le même temps, diminuer notre consommation. Évolution de la demande mondiale d énergie par rapport à la population mondiale Source : Agence internationale de l énergie ,7 5 6,6 9,2 8,2 15, Évolution de la population mondiale, en milliards d individus. Évolution de la demande mondiale, en énergie, en milliards de tonnes d équivalent pétrole. CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 3 03/02/11 11:52

4 Pour garantir l accès de tous à l énergie : économisons-la! Accéder à l énergie, c est développer des technologies pour extraire le pétrole, le gaz ou le charbon de la Terre, les transporter et les distribuer à l ensemble des habitants. Tout cela a des conséquences sociales et environnementales. # De grandes inégalités dans l accès à l énergie La population des pays du Nord représente un quart de la population mondiale, mais consomme les trois quarts des ressources énergétiques! Pour les plus pauvres, la difficulté d accès à l énergie a des conséquences graves sur la santé, l alimentation (espérance de vie limitée, taux de mortalité infantile élevé), l éducation (analphabétisme), l environnement (déforestation)... Consommation d énergie primaire par habitant, en kilo d équivalent pétrole Source : Banque mondiale, États-Unis France Pologne Mexique Chine Nigéria Inde Haïti L accès à l énergie : un droit en France familles demandent, chaque année, une aide pour le règlement de leur facture d énergie. Deux lois prévoient le versement d aides au paiement des factures d énergie, d eau et de téléphone pour les familles en difficulté. Ces aides sont notamment attribuées par les Conseils généraux. CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 4 03/02/11 11:52

5 Consommation d énergie et dérèglement climatique Les hommes consomment surtout des énergies fossiles (80 %) : charbon, pétrole, gaz. Mais elles produisent des gaz à effet de serre qui dérèglent le climat de la Terre. # Conséquences - hausse de la température de l air sur Terre : + 0,5 C depuis 100 ans, + 1,4 à + 5,8 C d ici l année 2100! - hausse du niveau des mers, forte influence sur les précipitations (pluie, grêles, neiges ), bouleversement des écosystèmes Et au final, de graves conséquences pour l ensemble de l humanité. # En Val-de-Marne Chaque jour, un Val-de-Marnais émet en moyenne 25 kg de gaz à effet de serre dans l atmosphère quand la moyenne mondiale n est que de 15 kg par personne. Mais si l on compare avec un habitant de l Afrique subsaharienne, un Val-de-Marnais émet 20 fois plus de gaz à effet de serre que lui! # La solution Changer nos habitudes! Réduire nos gaspillages énergétiques, isoler nos bâtiments, changer nos façons de nous déplacer, produire des biens de consommations en réduisant le besoin de matières premières, développer les énergies renouvelables Principe de fonctionnement de l effet de serre S il n y avait pas d effet de serre Atmosphère Rayonnement solaire Le rayonnement est renvoyé dans l espace. 18 C La vie grâce à l effet de serre Atmosphère Rayonnement solaire Une partie du rayonnement est renvoyé dans l espace, l autre réchauffe la planète C Un risque de déséquilibre Atmosphère Rayonnement solaire La majeure partie du rayonnement est retenue et réchauffe la planète. +?? C CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 5 03/02/11 11:52

6 Les énergies fossiles et nucléaires, des ressources polluantes et limitées On parle d énergies «fossiles» car elles sont créées à partir de restes de plantes et d animaux microscopiques morts il y a des millions d années. Ce sont le charbon, le gaz, le pétrole. Elles représentent plus de 80 % de l énergie utilisée par les hommes et leurs usages sont multiples! Par exemple, le pétrole que l on retrouve partout autour de nous : sous forme de carburant pour les automobiles, de kérosène pour les avions, de plastique pour les emballages ou pour les téléphones portables, de fioul pour le chauffage, de bitumes pour les routes Mais leur quantité est limitée, elles polluent fortement l atmosphère, elles augmentent l effet de serre. # L énergie nucléaire est quant à elle produite à partir d un minerai : l uranium extrait du sol et des roches. Sa quantité est également limitée. Les centrales nucléaires produisent des dizaines de milliers de tonnes de déchets radioactifs, dont certains sont dangereux pour des milliers voire des millions d années. Aujourd hui, il n existe aucune solution pour éliminer les déchets nucléaires. Seulement 2 % sont recyclés. Le reste est stocké, ce qui pose des problèmes techniques et donne lieu à des controverses. Les réserves connues d énergies fossiles et d uranium Source : Commissariat à l énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) Pétrole Uranium Gaz naturel Charbon 40 ans 50 ans 70 ans 230 ans CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 6 03/02/11 11:52

7 L énergie, un défi pour tous! Énergies renouvelables Les hommes ne consommaient que des énergies renouvelables avant l ère industrielle. Fournies par la nature, elles sont nombreuses et quasiment inépuisables! Aujourd hui, elles servent aux transports et surtout pour produire de l électricité et du chauffage. Encore sous-exploitées, elles ne représentent que 13,5 % de la consommation d énergie totale dans le monde. Avec des différences fortes d un pays à l autre : plus de 25 % en Suède contre moins de 2 % au Royaume-Uni. En France, elles représentent environ 7 % de la consommation totale. # Val-de-Marne et énergies renouvelables Géothermie Le Val-de-Marne est le premier département producteur de géothermie en Europe, ce qui représente 40 % de l exploitation française. Certains collèges sont raccordés aux réseaux de chaleur issue de la géothermie. Panneaux solaires, réseaux d assainissement Dans certains collèges, l énergie solaire est utilisée pour produire de l eau chaude. En projet, la production d électricité photovoltaïque et la récupération de la chaleur des réseaux d assainissement pour chauffer des collèges. Différentes énergies renouvelables La production d électricité L énergie éolienne L énergie hydraulique L énergie solaire photovoltaïque La production de chaleur Le bois-énergie L énergie marine La production de carburant Les bio ou agrocarburants (à base de maïs, colza, tournesol, betterave) L énergie solaire thermique Production d électricité La géothermie L énergie solaire, éolienne, hydraulique, et marine. Production de carburant Les bio ou agrocarburants (à base de maïs, colza, tournesol, betterave). Production de chaleur L énergie solaire, la géothermie, le bois-énergie. CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 7 03/02/11 11:52

8 Et dans le Val-de-Marne? Émis du bout du monde ou du Val-de-Marne, les gaz à effet de serre ont le même impact sur le climat. Chacune de nos actions pour réduire ces émissions contribue à limiter le dérèglement climatique mondial. # L engagement du Conseil général Le Conseil général s est engagé depuis plusieurs années dans une démarche de développement durable et notamment dans l élaboration d un Plan climat énergie territorial. Ce projet associe les mairies, les entreprises, les associations et tous les Val-de-Marnais pour favoriser l accès à une énergie propre et abordable pour tous, des emplois verts et un environnement sain. # La politique énergétique dans les collèges du Val-de-Marne Les 104 collèges du Val-de-Marne émettent à eux seuls 39 tonnes de gaz à effet de serre par jour. Ces émissions sont équivalentes à celles de voitures parcourant chacune 50 km! 39 tonnes de gaz à effet de serre par jour 104 collèges voitures La politique énergétique dans les collèges du Val-de-Marne doit permettre de : _ lutter contre les gaspillages d énergie, en isolant les bâtiments et en sensibilisant aux gestes économes en énergie ; _ assurer le confort des utilisateurs avec un minimum d énergie, en utilisant notamment des lampes basse consommation ; _ développer des énergies renouvelables. CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 8 03/02/11 11:52

9 Construisons le collège de demain, économisons l énergie! Le secteur du bâtiment est le plus grand consommateur d énergie en France. Pour le bien-être de tous et pour respecter la planète, les collèges construits en Val-de-Marne seront désormais des bâtiments basse consommation (BBC ) : peu consommateurs d énergie. Les usagers des collèges élèves, professeurs, personnel en général peuvent eux aussi adopter des gestes pour économiser encore plus l énergie! Éteindre la lumière en sortant, réduire le gâchis de papier, éteindre le chauffage le week-end! Les différentes solutions pour construire un bâtiment basse consommation (BBC) en respectant les normes Haute qualité environnementale (HQE) Isolation thermique renforcée - toits - façades - murs - menuiseries Panneaux thermiques - production d eau chaude sanitaire à partir de l énergie solaire Système de ventilation double flux ultra-performant Gestion à distance par informatique des zones à chauffer et à éclairer selon les heures d occupation des locaux Toitures végétalisées - régulent la température interne du collège - réduisent la quantité d eau de pluie rejetée dans les égouts - favorisent le cycle naturel de l eau - participent à la biodiversité Récupération d eau dans des bassins souterrains - évite les inondations, permet de récupérer de l eau pour l arrosage des espaces verts et l alimentation des chasses d eau des sanitaires Géothermie - production d eau chaude et alimentation des radiateurs Matériaux recyclés Panneaux photovoltaïques - production d électricité à partir de l énergie solaire - utilisés pour la construction du collège (acier, cuivre, béton) Éclairage - luminaires basse consommation - luminaires équipés de gradateurs pour moduler leur puissance en fonction de la lumière naturelle - lumière naturelle favorisée CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 9 03/02/11 11:52

10 Les bons gestes au collège À défaut de pouvoir changer nos habitudes en un clin d œil, nous pouvons aujourd hui maîtriser notre consommation d énergie. Nous avons tous un rôle à jouer. Économiser l énergie, c est agir au quotidien chez soi et au collège. Les bons gestes à adopter au collège Ne pas laisser couler l eau des toilettes. Éteindre la lumière en sortant d une pièce. Éteindre l ordinateur quand on a fini de l utiliser. Réutiliser ses fournitures scolaires de l année précédente. Ne laisser ni la fenêtre ouverte en permanence lorsqu il y a du chauffage, ni les portes donnant sur l extérieur. Réduire et trier ses déchets (par exemple, écrire et imprimer sur les deux côtés d une feuille). Adapter sa tenue vestimentaire à la saison. Aller en cours à pied, à vélo ou en privilégiant les moyens de transports collectifs (bus, métro, tramway, train). CG94_PANNEAUX_exe_mario.indd 10 03/02/11 11:52

ECO-CITOYEN AU BUREAU

ECO-CITOYEN AU BUREAU ECO-CITOYEN AU BUREAU Au sein de votre vie quotidienne, vous avez déjà fait évoluer vos comportement, afin de préserver la planète : vous triez vos déchets à la maison et faites des gestes simples pour

Plus en détail

Changeons d énergies

Changeons d énergies Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant 1 Changeons d énergies Etat des lieux Le soleil, notre énergie Transition, mode d emploi Alain Vaillant

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation

Confort dans l habitation L isolation Le chauffage et l eau chaude sanitaire La ventilation Sommaire Introduction Confort dans L isolation thermique Pourquoi bien isoler son habitation?? s?? financières Confort Thermique Protection environnement «Plus de confort et d'espace» Les parois non isolées,

Plus en détail

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur

Passons à l action! Pour aller plus loin, compensez! http://www.actioncarbone.org/calculateur Le coût des énergies augmente et les ressources fossiles (gaz, pétrole) se font rares. Or dans la plupart de nos actions quotidiennes, nous utilisons de l énergie et émettons des gaz à effet de serre qui

Plus en détail

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et

Russie. Europe de l Ouest. et europe de l Est. Afrique du Nord. et Golfe. Asie et Océanie. Afrique Subsaharienne. Japon, Australie et Amérique 500 250 100 50 10 Énergie éolienne Biomasse du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Amérique du Nord Europe de l Ouest Russie et europe de l Est Afrique du Nord et Golfe Inde Chine

Plus en détail

2- L énergie. À quoi sert l énergie?

2- L énergie. À quoi sert l énergie? 2- L énergie I- À quoi sert l énergie? Les élèves ont travaillé par deux sur une situation de recherche. Chaque binôme reçoit un nom de la liste ci-dessous et doit dire à quoi l objet sert et quelle est

Plus en détail

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr

SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr SARL SANECO 30630 SAINT GELY DE CORNILLON Tél. :04.66.82.22.07 Fax : 09.70.06.76.16 - mail. : sarl.saneco@live.fr Site. : www.saneco-gard.com LE PACK «MAISON ECOLOGIQUE» La société Saneco est fière de

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole.

Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de pétrole. Bravo! Tu as ouvert les volets au lieu d allumer les lumières. Bravo! Tu as acheté une voiture électrique au lieu d une voiture diesel. Tu enlèves un bidon de Bravo! Tu as appuyé sur le bouton OFF de la

Plus en détail

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète!

Tes 12 défis. Dis STOP. au réchauffement de la planète! Tes 12 défis Dis STOP au réchauffement de la planète! Tes 12 défis mode d emploi Et si les 500 000 lecteurs d Images Doc s y mettent? Ce livret te propose 12 gestes simples à réaliser dans ta vie quotidienne

Plus en détail

Quels sont nos besoins en énergie?

Quels sont nos besoins en énergie? Quels sont nos besoins en énergie? 1) Qu est-ce ce que l énergie? A quoi sert-elle? 2) Dessine plusieurs énergies utilisées dans la vie quotidienne en nommant chacune d entre elles. Pour bien comprendre...

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

L énergie dans notre quotidien

L énergie dans notre quotidien 4 5 6 7 8 L énergie dans notre quotidien QUE SAIS-TU SUR L ÉNERGIE? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent. A. 1. Nous utilisons de plus

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie

Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Conseils et astuces pour réduire mes consommations d'énergie Metz Métropole et l Agence Locale de l Energie et du Climat du Pays Messin vous offrent ce guide dans le cadre du Mois des ClimatCités 2012

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

Diagnostic de Performance Energétique

Diagnostic de Performance Energétique Diagnostic de Performance Energétique Technicien : Michel Le Dû Certification de compétence délivrée par : Bureau Veritas Certification Numéro du certificat : N 1725858 Date de validité : 17 octobre 2012

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources

GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE. pour économiser les fournitures et les ressources GUIDE DE L AGENT ÉCORESPONSABLE pour économiser les fournitures et les ressources En route vers une administration écoresponsable Aujourd hui notre planète est en danger : sa biodiversité est menacée.

Plus en détail

Économisons l énergie! 11

Économisons l énergie! 11 Économisons l énergie! 11 Objectifs Prendre conscience de sa consommation d énergie. Maîtriser sa consommation d énergie afin de réduire l émission de gaz à effet de serre (mettre en place gestes et actions).

Plus en détail

Présentation Energies Solidaires

Présentation Energies Solidaires Présentation SEY 78 : Réunions de proximité Jeudi 7 novembre 2013 Présentation Energies Solidaires ASSOCIATION créée en 1998 Une équipe de 8 salariés : Solidarité internationale Sensibilisation / Conseil

Plus en détail

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global

Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global Questure Politique énergétique et gestion durable au Sénat rapport global 1. État des lieux : consommations totales en 2013 - non normalisées Électricité Gaz Eau kwh EURO kwh EURO m 3 EURO 2009 932 272

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine.

ARRÊTÉ du. relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments publics en France métropolitaine. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement et de l aménagement durables NOR : DEVU0771404A ARRÊTÉ du relatif à l affichage du diagnostic de performance énergétique dans les bâtiments

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE

120113DLPLB PROPRIETAIRE COMMUNE DE ST AMAND LONGPRE 41310 ST AMAND LONGPRE 120113DLPLB RAPPORT DE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ETABLI LE VENDREDI 10 FEVRIER 2012 - SELON ANNEXE 6.A DE L ARRETE DE REFERENCE Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique,

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre?

agissez, un Clima cteur engagé! devenez vous aussi Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? agissez, devenez vous aussi un Clima cteur engagé! Vous souhaitez contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre? Mulhouse Alsace Agglomération s est associée au site «Le climat entre

Plus en détail

LIVRET UTILISATEUR SAINT-MARTIN-D HÈRES. Henri Wallon OPAC 38 - LIVRET UTILISATEUR - HENRI WALLON 1

LIVRET UTILISATEUR SAINT-MARTIN-D HÈRES. Henri Wallon OPAC 38 - LIVRET UTILISATEUR - HENRI WALLON 1 LIVRET UTILISATEUR SAINT-MARTIN-D HÈRES Henri Wallon OPAC 38 - LIVRET UTILISATEUR - HENRI WALLON 1 La réhabilitation d Henri Wallon : pour un bâtiment peu énergivore 2 OPAC 38 - LIVRET UTILISATEUR - HENRI

Plus en détail

Haute- Normandie. Manuel de l éco-agent

Haute- Normandie. Manuel de l éco-agent Haute- Normandie Manuel de l éco-agent Pourquoi faut-il s améliorer? Une fuite en goutte-à-goutte sur un robinet, c est 35 m 3 de perdus par an. Une chasse d eau qui fuit perd 250 m 3 dans le même temps.

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

AzurExpert. Signature :

AzurExpert. Signature : AzurExpert SARL AZUR EXPERT, Franck Waymel gérant Opérateur en diagnostics techniques de l immobilier 1031, Avenue des fauvettes 06 410 BIOT Tél. : 04 97 23 99 34 Port. : 06 07 89 24 13 Mail : franck.waymel@free.fr

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente

LE CARNET DE L ELEVE. La Maison du Développement Durable présente La Maison du Développement Durable présente LE CARNET DE L ELEVE La Maison du Développement Durable est une réalisation d Objectif D. 15, rue André Del Sarte - 75018 Paris Ils t accompagnent pendant toute

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N : 3112 Valable jusqu au : 15/02/2025 Type de bâtiment : Immeuble collectif Année de construction : Avant 1975 Surface habitable : 92,04 m² Adresse : 6, Rue Francisque Sarcey 75116 PARIS 16 Date : 16/02/2015

Plus en détail

I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE

I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE Vous êtes ici : Entreprendre» Défis du 21ème siècle» Énergie» Entreprises & Énergie I. LES ENTREPRISES FACE A L ÉNERGIE Une entreprise utilise de l énergie pour différents postes. Voici quelques exemples

Plus en détail

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES

Les Champs Elysées. 80 Avenue Jean Jaurès - 30000 NÎMES Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.3.a bis) Bâtiment à usage principal de bureau, d'administration ou d'enseignement Valable jusqu au

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................................................................... p.03 QUELS BESOINS, QUELS IMPACTS? ce qui est consommé ce qui est rejeté > Transport

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE JOUR ET NUIT, QU IL PLEUVE OU QU IL

Plus en détail

À nous de jouer! Et demain, L énergie, C est quoi. Test : Communiqué. ce sera comment? c ' est ma vie! l effet de serre? es-tu écocitoyen?

À nous de jouer! Et demain, L énergie, C est quoi. Test : Communiqué. ce sera comment? c ' est ma vie! l effet de serre? es-tu écocitoyen? Communiqué MISS MISSIO À nous de jouer! C est quoi l effet de serre? L énergie, c ' est ma vie! Et demain, ce sera comment? Test : es-tu écocitoyen? réalisé par pour le compte du pour le climat! Les volcans

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? Communauté de communes du Val d Ornois Le Jeudi 11/04/2013 1 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique

Diagnostic de performance énergétique Une information au service de la lutte contre l effet de serre (6.1.bis.public) bureaux, services administratifs, enseignement N : 08 06 2142 / 1 Valable jusqu au : 26/08/2018 Année de construction :

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1) A DIAGNOSTIC DERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport : Valable

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :...10958_PONTHUS_14 Valable jusqu au :...15/12/2024 Type de bâtiment :...Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction :..1948-1974 Surface habitable :...76,62 m² Adresse

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité

La gare ferroviaire de demain. Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité La gare ferroviaire de demain Ecodurabilité - Ecomobilité - Multimodalité Direction XXXX, le XX/XX/2011 Plan de présentation La recherche de la performance des gares SNCF L exemple des haltes éco-durables

Plus en détail

les10 co-astuces Au travail, j agis pour ma planète! énergéo Votre énergie fera la différence!

les10 co-astuces Au travail, j agis pour ma planète! énergéo Votre énergie fera la différence! les10 -astuces Au travail, j agis pour ma planète! énergéo Votre énergie fera la différence! énergéo Votre énergie fera la différence! Programme Energéo : notre collectivité s engage! Un check-up complet

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons.

Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons. Colloque de l ABECE sur le pic de pétrole, jeudi 29 novembre 2012, Mons. Petits extraits Le pic du pétrole : réalité passée, actuelle ou future? Patrick Brocorens, Président de l ASPO. L idée de pic pétrolier

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER

FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER FICHES ÉLÈVES À PHOTOCOPIER TOTAL SA au capital de 5 909 418 282,50. RCS Nanterre 542 051 180. Imprimé en France. Juillet 2012. Crédits photos : Fotolia Corbis GettyImages Total Tenesol SunPower L, ENERGIE

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou

l éco-agent Le Guide de Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou Le Guide de l éco-agent Mairie de Saint-Barthélemy-d Anjou «L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux.»

Plus en détail

Les Energies Renouvelables

Les Energies Renouvelables Les Energies Renouvelables Antoine Moreau Antoine Moreau Maître de Conférences Université Blaise Pascal Les Energies Renouvelables L'énergie sur terre Le défi énergétique Les sources renouvelables d'énergie

Plus en détail

Consommation électricité- Sénat

Consommation électricité- Sénat Politique énergétique et gestion durable au Sénat Situation au 1 er novembre 2014 L'amélioration de la performance énergétique des bâtiments est devenue un enjeu majeur. Depuis plusieurs années, le Sénat

Plus en détail

électricité Et développement

électricité Et développement électricité Et développement DUrable 1 Thalès (Grec) En frottant de l ambre jaune sur sa toge, il constate qu il est possible d attirer de petits objets. Il découvre le phénomène de l électricité statique.

Plus en détail

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU

GUIDE de L ÉCO CITOYEN. au BUREAU GUIDE de L ÉCO CITOYEN au BUREAU SUIVEZ LE GUIDE...................... Au sein de votre vie quotidienne, vous avez déjà fait évoluer vos comportements pour protéger la planète : vous triez vos déchets

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Bilan Carbone Informatique CDC

Bilan Carbone Informatique CDC Bilan Carbone Informatique CDC Abdelfattah Bekkali Département Logistique Générale - Développement Durable Sommaire : I. BILAN CARBONE LES OBJECTIFS... 3 Pourquoi un bilan carbone à Informatique CDC...

Plus en détail

Accompagner les collectivités vers la ville durable

Accompagner les collectivités vers la ville durable Accompagner les collectivités vers la ville durable Les Ser vices d Ef f icacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

S.A.R.L 3D Diagnostics Diagnostic immobilier

S.A.R.L 3D Diagnostics Diagnostic immobilier Heur e de Diagnostic de Performance Energétique A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.1) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. L'usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Date : Diagnostiqueur : Consommations en énergie primaire détail par usage en kwh EF détail par usage en kwh EP

Date : Diagnostiqueur : Consommations en énergie primaire détail par usage en kwh EF détail par usage en kwh EP Une information au service de la lutte contre l effet de serre bureaux, services administratifs, enseignement N : Valable jusqu au : Nature de l RP : Année de construction : ate : iagnostiqueur : Signature

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A)

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE LOGEMENT (6.A) LOGEMENT (6.A) Ordonnance 2005-655 du 8 juin 2005, Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006, Arrêté du 3 mai 2007 A INFORMATIONS GENERALES N de rapport : LAMBERTINI 1296 08.04.09

Plus en détail

source image : http://www.passeursdenergie.be

source image : http://www.passeursdenergie.be LE SOLAIRE THERMIQUE Conférence du 12 mai 2010 par M. Joseph Dejonghe, expert solaire thermique pour la Division de l énergie du Ministère de la région Wallone. (M. LEFORT, Président présente l association

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

Eco campus Pasteur-lille

Eco campus Pasteur-lille Eco campus Pasteur-lille Mobilisons ensemble nos énergies pour un environnement amélioré et durable Choisissons les éco-gestes : 4 au travail 4 à la maison INSTITUT PASTEUR DE LILLE Fondation reconnue

Plus en détail

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas.

Édito. Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Édito Le meilleur déchet reste celui que l on ne produit pas. Depuis janvier 2011, le Syndicat Emeraude s est engagé résolument dans un programme local de prévention. Ne nous limitons pas à l objectif

Plus en détail

DOSSIER N : C53-12-10-016

DOSSIER N : C53-12-10-016 RAPPORT DE DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ETABLI LE LUNDI 8 OCTOBRE 2012 - SELON ANNEXE 6.A DE L ARRETE DE REFERENCE Arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique, pour les

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Exercice de découverte

Exercice de découverte xercice de découverte a) Les gaz à effet de serre Dessinez les flèches manquantes de la partie droite du schéma en respectant des proportions justifiées et attribuez une légende à chaque numéro parmi celles

Plus en détail

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable

Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Des gestes simples pour un quotidien éco-responsable Guide du locataire éco-responsable Pour avoir les bons,conservez ce guide à portée de main Sommaire Cher(e) Locataire, Les énergies... 4 à 6 Consommations

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Gardanne s engage pour le développement durable. Petits gestes pratiques et utiles pour économiser l énergie

Gardanne s engage pour le développement durable. Petits gestes pratiques et utiles pour économiser l énergie Gardanne s engage pour le développement durable Petits gestes pratiques et utiles pour économiser l énergie Chauffage : l hiver au chaud En France la consommation moyenne d une famille pour son chauffage

Plus en détail

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant :

1- A partir des informations données ci-dessus et de vos connaissances, compléter le tableau suivant : THEME ENJEUX ENERGETIQUES CH 1 : BESOINS EN ENERGIE 1. NOS DIFFERENTES SOURCES ET FORMES D ENERGIE 1.1. «Différence entre source d énergie et forme d énergie» Le travail de l homme qui veut pouvoir utiliser

Plus en détail

L effet de serre. Derrière une vitre. Sur Terre. Un panneau solaire.

L effet de serre. Derrière une vitre. Sur Terre. Un panneau solaire. L effet de serre Derrière une vitre En voiture, vitres fermées, lorsqu il fait un grand soleil, il fait vite très chaud à l intérieur. C est dû à l effet de serre : les rayons lumineux traversent la vitre

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030

Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE À L HORIZON 2030 MINISTERE DE L ENERGIE Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Conférence Nationale Villes et Energies Durables BILAN ET PROGRAMME NATIONAL D ÉFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011

Sensibilisation comportementale. Réunion d information Le 30 avril 2011 Sensibilisation comportementale Réunion d information Le 30 avril 2011 Espace Info Energie Informer et conseiller Les semaines paires à Pontivy, - 1 rue Henri Dunant de 13h30 à 17h30 du lundi au vendredi

Plus en détail