1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie"

Transcription

1 Cécile Pétré

2 2

3 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3

4 2. LA MOLECULE D ATP 4

5 5

6 La rupture des liaisons entre les atomes de phosphore fournit de l énergie utilisée par les fibres musculaires 6

7 3. LES SOURCES D ATP Il existe 3 «sources» pour fournir l ATP aux cellules musculaires : 3 filières énergétiques 1. La filière ANAEROBIE ALACTIQUE 2. La filière ANAEROBIE LACTIQUE 3. La filière AEROBIE 7

8 Carburant stocké dans les cellules : ATP Créatine Phosphate Stock limité immédiat Filière Anaérobie lactique Glucides Lipides Protides Stock illimité lent Filière Anaérobie alactique Glycogène Filière Aérobie Stock limité plus lent 8

9 4. LA FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE Filière sans oxygène sans production d acide lactique Fournit l énergie pour un effort : Immédiat Intense Bref Correspond au stock d ATP contenu dans les muscles Exemples : sprint d une dizaine de mètres pour attraper son bus premières secondes d un sauvetage 9

10 LA FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE Fournit l énergie de 0 à 10 sec environ 10

11 LA FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE Caractéristiques : Reconstitution rapide d ATP en grande quantité sur peu de temps Très forte puissance : permet des exercices de très forte intensité Les réserves sont faibles permet des exercices très courts Force explosive 11

12 5. LA FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Filière sans oxygène avec production d acide lactique Dégradation incomplète du glucose Durée d utilisation limitée à quelques minutes Apport d énergie supplémentaire au cours d un effort important Utilisée en Apnée dès que l oxygène se fait rare 12

13 LA FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Production et accumulation d acide lactique : (toxicité) long à éliminer (meilleure élimination en récupération active qu en récupération passive) Ralentissement voire arrêt du fonctionnement musculaire Sensations de douleurs/brûlures musculaires Rendement faible : 2 ATP pour 1 glucose 13

14 LA FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Fournit l énergie de 10 sec à 2 min environ Exemples : - Sauvetage en Apnée - Apnée dynamique rapide sur 25 m en piscine 14

15 15

16 LA FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Caractéristiques : Reconstitution rapide d ATP en grande quantité sur peu de temps Forte puissance : exercices de grande intensité et courte durée Les réserves = stocks de glycogène - 9 à 15 g/kg de muscle - s épuisent rapidement - ne peuvent être transférées d un muscle à l autre 16

17 6. LA FILIERE AEROBIE Filière avec oxygène sans production d acide lactique Fournit l énergie pour un effort : modéré long Pour tous les actes courants de la vie : Filière de l endurance Dégradation complète du glucose (et autres nutriments) Rendement important : 38 ATP pour 1 glucose 17

18 LA FILIERE AEROBIE Fournit l énergie à partir de 2 min environ jusqu à un temps illimité Cette filière utilise l O2 contenue dans nos cellules et dans nos poumons avant l apnée. C est la filière qui est la plus utilisée dans la vie quotidienne. C est celle qui procure le plus d énergie. 18

19 19

20 Caractéristiques : Permet des efforts de longue durée durée illimitée en réserves, mais limitée par les possibilités de l individu (niveau d entraînement, fatigue, chaleur) L entraînement permet une utilisation plus rapide et plus efficace des nutriments Puissance faible LA FILIERE AEROBIE 20

21 7. UTILISATION DES 3 FILIERES -La «balance» des filières dépend du type d apnée et de chaque individu. - Chaque filière atteint son plein rendement à un moment qui lui est propre Le diagramme de Howald permet de représenter pour les 3 filières énergétiques : - la répartition au cours du temps - la quantité d énergie produite - la puissance générée 21

22 Filière anaérobie alactique Filière anaérobie lactique Filière aérobie 22

23 23

24 24

25 25

26 8. LES NUTRIMENTS : SOURCE D ENERGIE L utilisation préférentielle des glucides, des lipides, voire des protéines dépend de l intensité de l exercice (et donc de sa durée) : Les lipides : exercices de faible intensité, continu et prolongé. (mise en jeu des fibres lentes musculaires) Remarque : Au repos, on utilise environ 1/3 de glucides et 2/3 de lipides. Les glucides : exercices de toutes puissances dans des proportions croissantes en fonction de l intensité. Les protéines : exercices de très longue durée et de jeûne (stocks de glycogène fortement abaissés) 26

27 9. IMPORTANCE DE L ALIMENTATION Filière anaérobie alactique 2 molécules essentielles : Créatine et phosphocréatine Créatine présente dans : La créatine absorbée est : - véhiculée par le sang - transférée dans les organes de stockage (les muscles) - transformée en phosphocréatine 27

28 Filière aérobie Les besoins : glucides (sucres), protides (protéines), lipides (graisses) (+ vitamines, oligo-éléments) Donc alimentation variée 28

29 Filière aérobie Importance des glucides : les muscles ont besoin de glucose Les molécules de glucose sont transformées ou stockées 29

30 Filière aérobie Selon les aliments consommés, les glucides sont stockés différemment 3 catégories de réservoirs - Charge glycémique forte : graisses - Charge glycémique faible : Foie, muscles 30

31 Filière aérobie - Avant l entraînement : On privilégiera un repas plutôt avec des aliments à charge glycémique faible (grande quantité de glucose dans les «réservoirs» foie et muscles) NB : surconsommation d aliments à charge glycémique forte stockage en graisses et une somnolence. - Pendant l entraînement : Consommer régulièrement des boissons de charge glycémique moyenne à forte (réapprovisionnement foie et muscles) - En fin d entraînement Prévoir quelques aliments à charge glycémique forte Réapprovisionnement complet : foie, muscles, voire graisses. 31

32 10. IMPORTANCE DE L HYDRATATION Le travail musculaire s accompagne d une déshydratation (dans les 3 filières) Les Apnées se faisant dans l eau : on ne ressent pas la déshydratation Perte de 1 à 2 % du poids corporel baisse de 10 à 20 % des performances physiques Plus la déshydratation est forte, plus l Apnée est courte Donc Hydratation nécessaire et proportionnelle à l effort 32

33 11. SYNTHESE 33

34 12. BIBLIOGRAPHIE Rafael TEJEDOR DUHAMEL (L entrainement et les critères d amélioration de l Apnée) Yves LE BOENNEC POISSY, Pierre BOULANGER (CD78) Frédéric CASTEL (Nage avec palme, de l approche ludique au haut niveau) 34

35 Formation initiateur Cécile Pétré 35

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 67 HERBANEWS SOMMAIRE L alimentation du sportif L alimentation du sportif Trois nutriments essentiels L hydratation Les alternatives Herbalife Ce qu il faut

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Stage Académique. Jeudi 6 janvier 2005 Repères physiologiques Sophie Herrera Cazenave Université Victor Segalen Bordeaux 2 Sophie Herrera Cazenave 1

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Tout comme pour les personnes les plus sédentaires, l'alimentation du sportif doit avant tout être équilibrée. Néanmoins pour répondre aux besoins de l'organisme soumis à rude

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008 PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base Stage Initial MF1 Décembre 2008 POURQUOI SE PREPARER? Pour être capable de répondre r à un effort nécessitn cessité par le plein exercice de ses prérogatives,

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Anita DOTTIN CQP ALS AGEE 2015 L activité physique nécessite une dépense d énergie due à la contraction musculaire. Son principe de base est la transformation d une énergie chimique

Plus en détail

Dossier de l élève : en classe

Dossier de l élève : en classe Dossier de l élève : en classe Le cycle course en durée a pour objectif de vous faire prendre conscience à travers la pratique, des critères de réalisation afin d «Orienter et développer les effets de

Plus en détail

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions

L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions L alimentation sportive au quotidien et lors de compétitions Introduction Se nourrir de façon équilibrée, boire en assez grande quantité et bouger suffisamment: telles sont les pièces maîtresses d une

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE

COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE FEDERATION FRANCAISE D'ETUDES ET DE SPORTS SOUS MARINS COMITE INTER-REGIONAL ATLANTIQUE SUD COMMISSION TECHNIQUE INTER-REGIONALE PRISE EN COMPTE DES DONNEES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIOLOGIQUES EN PEDAGOGIE

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

.D abord par l alimentation!

.D abord par l alimentation! Comment préparer un match?.d abord par l alimentation! La spécificité de l alimentation lors de la pratique certains sports d équipe (basketball, handball, rugby ), tient dans la difficulté d alimentation

Plus en détail

L ALIMENTATION SOMMAIRE

L ALIMENTATION SOMMAIRE L ALIMENTATION SOMMAIRE I. Conception de base de la nutrition du sportif II. Les calories III. Les lipides 1. Le tissu adipeux 2. Les acides gras saturés 3. Les acides gras mono saturés 4. Les acides gras

Plus en détail

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION

QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION QUELQUES ELEMENTS DE COMPREHENSION Lorsque vous courez, pédalez, nagez, skiez ou tout simplement, lorsque vous montez un escalier, réalisez un certain nombre de tâches ménagères (laver le sol, les vitres.)

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/ étirements. Echauffement ou non en fonction

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle Les Filières énergétiques Objectifs Les aliments du muscle Les filières L objectif est de faire comprendre aux SP les différentes filières énergétiques et leurs spécificités. Capacité/puissance? S entrainer

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur...

Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... 1 Les règles jeu Pour tous ceux qui font sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur... Pour être en forme et le rester, pas de solution miracle! Choisis le TRIO GAGNANT : 1 Entraînement régulier

Plus en détail

Formation INITIATEURS

Formation INITIATEURS Formation INITIATEURS PLAN Avant la sortie Pendant la sortie- Gestion de l effort (Théorie-Pratique) Hypoglycémie (Animateurs) Après la sortie Récupération (Animateurs) Cas particuliers: Enfant, adolescent,

Plus en détail

ENERGIE ET PERFORMANCE

ENERGIE ET PERFORMANCE ENERGIE ET PERFORMANCE A. Introduction Les paramètres influençant la performance sont la Génétique, l entraînement, le mental, puis une série de paramètres tels la nutrition, le sommeil, l environnement,

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

L entraînement sportif et conséquences positives et négatives de l entraînement excessif

L entraînement sportif et conséquences positives et négatives de l entraînement excessif L entraînement sportif et conséquences positives et négatives de l entraînement excessif L'entraînement vise à améliorer la puissance du muscle et son endurance, sa capacité à effectuer des exercices de

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS Macronutriments :

GÉNÉRALITÉS Macronutriments : GÉNÉRALITÉS Macronutriments : Glucide : rôle énergétique Protide : constitution musculaire Lipide : rôle énergétique protection transport Micronutriments : Minéraux Oligoéléments Eau 70% du poids du corps

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer :

1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer : 1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer : A/ 1 activité intense / semaine B/ 1 activité d intensité moyenne / jour C/ Les deux ont le même effet 1/Pour la santé, il est préférable de pratiquer

Plus en détail

Produits sucrés et fruits secs. Glucides pour 100 g Féculents Fruits Frais Légumes. Corn flakes,flocons De pommes de terre Et mais. Bonbons.

Produits sucrés et fruits secs. Glucides pour 100 g Féculents Fruits Frais Légumes. Corn flakes,flocons De pommes de terre Et mais. Bonbons. Les aliments contiennent les glucides,les protides,les lipides,les minéraux,les vitamines et l eau,nécessaires à notre vie. 1- LES GLUCIDES : Les glucides sont une grande source d énergie.ou les trouve-t-on?

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie = charbon 75% chaleur 25% mouvement train 25%

Plus en détail

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances!

ÉNERGIE. Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui limitent les performances! Optimiser la récupération chez le cheval de compétition Susana Macieira, DMV Clinicienne Ambulatoire équin Tout travail, tout effort, produit des toxines La priorité doit être d'éliminer les déchets qui

Plus en détail

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014

La nutrition pour footballeur. footballeur. par Charles Martel. Québec 2014 La nutrition pour footballeur La nutrition pour footballeur par Charles Martel Québec 2014 1 2 Table des matières Nutrition générale Nutrition générale... p.4 Énergie... p.6 Glucides... p.7 Protéines...

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche?

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? by Aline - lundi 9 mars 2015 http://www.assfla3.fr/2015/03/09/perdre-du-poids-en-se-tonifiant-comment-ca-marche/ La musculation peut être un moyen plus

Plus en détail

L entraînement physique pour la pratique de la plongée

L entraînement physique pour la pratique de la plongée L entraînement physique pour la pratique de la plongée Stage initial des initiateurs Comité Départemental du Val de Marne L entraînement physique pour la pratique de la plongée 1. La production d énergie

Plus en détail

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues 1. Introduction- Présentation. 2. une nouvelle démarche BO n 4 du 29 avril 2010 : programme d EPS pour les LEGT. BO spécial n 2 du 19 février

Plus en détail

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME

HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU. Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME HYDRATATION ET SPORT DE HAUT NIVEAU Dr Jean-Michel SERRA Médecin des Équipes de France ATHLÉTISME COMPOSITION DU CORPS 70% d EAU Pour un athlète de 70kg cela représente 49 litres 33 bouteilles d 1,5 litres

Plus en détail

A- Introduction 1. GENETIQUE 2. ENTRAINEMENT 3. MENTAL 4. NUTRITION

A- Introduction 1. GENETIQUE 2. ENTRAINEMENT 3. MENTAL 4. NUTRITION NUTRITION ADAPTEE A LA PERFORMANCE SPORTIVE PLAN A. Introduction B. Groupes d aliments 1. Les glucides - Avant la compétition - Pendant la compétition - Après la compétition 2. Les lipides 3. Les protéines

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l alimentation Alimentation & Marathon Demi-journée scientifique 3 mars 2012 Genève marathon Anne-Catherine Morend Diététicienne dipl.

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

Le métabolisme alactique. Par Loïc Arbez

Le métabolisme alactique. Par Loïc Arbez Le métabolisme m anaérobie alactique Par Loïc Arbez PLAN Généralités Métabolisme anaérobie alactique et performance sportive Les facteurs limitants du métabolisme m anaérobie alactique Évaluation de l

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb

S Lemoine-Morel. Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb S Lemoine-Morel Ouvrages : Costill et Wilmore Marieb Bioénergétique de l exercice musculaire Introduction Analogie machine et corps humain Combustible = contient E Energie = ATP 75% E therm = chaleur Energie

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire Le petit-déjeuner Base de l équilibre alimentaire Quelques faits 7 visites sur 10 à un médecin sont directement ou indirectement lié à la nutrition Ces 20 dernières années ont témoigné une croissance rapide

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance Les incontournables QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves

Plus en détail

Les Repas. Session 3

Les Repas. Session 3 Les Repas Session 3 Chiffres clés Prises alimentaires : 19% 3 repas/jour 41% 4/5 prises alimentaires 40% 6 prises alimentaires Des chiffres Clés Durée moyenne Repas (semaine) Petit-déjeuner Déjeuner Dîner

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe : Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe : Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE... 3 1) PRODUCTION D ENERGIE... 3 2) GLYCOLYSE

Plus en détail

Perdre du poids selon la naturopathie

Perdre du poids selon la naturopathie Perdre du poids selon la naturopathie Les régimes peuvent faire perdre du poids temporairement en s attaquant au symptôme: l excès de poids. Mais pour retrouver définitivement un corps svelte, en santé,

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 62 HERBANEWS SOMMAIRE Les protéines Définition, rôles et particularités des protéines Les recommandations du PNNS et comment y arriver? Quels sont les aliments

Plus en détail

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte C est un travail très précieux pour tous les enseignants et étudiants, réalisé par l équipe Académique dirigé par F.Bergé avec

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP?

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP? 188 P a r t i e 2 1 2 3 4 5 Si une situation d urgence vous oblige à quitter les lieux à toute vitesse, quelle source d énergie immédiatement disponible vous permettra de le faire? a) Les granules de glycogène

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

66 heures de marche!!!!

66 heures de marche!!!! 1 kg de MASSE GRASSE» 7000 kcal ou 30000 kj 1 HEURE de MARCHE à 4 km/h» 180 kcal (750 kj) Les GRAISSES fournissent environ 60 % de l'énergie nécessairen Pour "perdre" 1 kg de GRAISSE, nécessité de. 66

Plus en détail

Nutrition & course d enduranced

Nutrition & course d enduranced Journée scientifique organisée par les HUG 19.3.11 Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Nutrition & course d enduranced la base et le spécifique Anne-Catherine Morend Diététicienne ticienne

Plus en détail

Les Protéines. Session 2

Les Protéines. Session 2 Les Protéines Session 2 Challenge de la semaine Faisons le point sur notre semaine Challenge12sem-S2-Proteines-Nov2011 2 Nos besoins quotidiens Protéines Pour aider à construire et à maintenir la masse

Plus en détail

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES SUPPORT UC1 CFEB et CQP 2015-2016 DEBACQ JF JUIN 2015 / Version 9 La filière anaérobie alactique Mise en route du système ATP-PCr : Dans la cellule musculaire il

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

Alimentation du Sportif et Produits Herbalife

Alimentation du Sportif et Produits Herbalife Alimentation du Sportif et Produits Herbalife Votre corps et votre alimentation Quel que soit le sport pratiqué, quelle que soit l intensité, quelle que soit la qualité de l équipement Votre corps reste

Plus en détail

Mens sana in corpore sano

Mens sana in corpore sano Mens sana in corpore sano L'énergie du corps humain et les conséquences sur la performance physique Décembre Serge Imboden, HES-SO, D où vient notre énergie? Projet de fin d'études d'un étudiant http://marcbrecy.perso.neuf.fr/history.html

Plus en détail

Manuel des Entraîneurs FITA

Manuel des Entraîneurs FITA Manuel des Entraîneurs FITA BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Module Niveau Intermédiaire Manuel des Entraîneurs FITA Niveau Intermédiaire Module BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Table des matières

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

3 PROJETS. Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) LES REGLES

3 PROJETS. Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) LES REGLES CYCLE MUSCULATION N4 Nom : Prénom : Taille : Poids : IMC (19-25) : (P/T 2 ) 3 PROJETS Objectif 1 : sportif recherche de puissance «Je veux devenir plus fort et plus dynamique» 80-90% de la Fmax Nombre

Plus en détail

L apnée, un sport qui peut être au service des autres

L apnée, un sport qui peut être au service des autres llllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll L apné L apnée, un sport qui peut être au service des autres Les performances en apnée Hommes & mammifères marins Durée Profondeur maximale Herbert

Plus en détail

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique)

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) 1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) Dans le cadre de la planification de l entraînement, la résistance entre en jeu après un développement minimal de l endurance.

Plus en détail

Suppléments ou compléments alimentaires?

Suppléments ou compléments alimentaires? Suppléments ou compléments alimentaires? 1 Supplémenter c est ajouter «en plus» Complémenter c est ajouter «à la place de» Quel est l intérêt de complémenter ou de supplémenter? L équilibre alimentaire

Plus en détail