SQL et Langages de Programmation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SQL et Langages de Programmation"

Transcription

1 SQL et Langages de Programmation SQL est un langage bases de données autonome. Langage ensembliste de haut niveau Il faut un langage de programmation, pour programmer des applications de gestion o Notion de variables, structures de contrôles, etc. o SQL est exécuté à l'intérieur d'un programme d'application Nécessité de coupler SQL avec un langage plus classique (dit langage hôte) «Impedence mismatch» o SQL : haut niveau, traitement ensembliste, données persistantes, accès par valeur o Langage programmation : algorithmique, données temporaires, accès par adresse Couplage fort ou couplage faible? Najib Tounsi 1

2 SQL et Langages de programmation : Couplage Fort SQL est augmenté d un ensemble de constructions intégrées permettant son usage en programmation. Intégration cohérente, un seul compilatur. o E.g. types tuple, relation, etc (cf. Pascal-Relationnel) o Traitement ensembliste intégré au langage (e.g. instruction foreach etc. ) Plus ou moins un nouveau langage de programmation (nouveau compilateur, etc.) PL/SQL, entre autres, est un exemple commercial (oracle) Dans une moindre mesure PHP/Mysql, JDBC etc. (voir après) Les L4Gs aussi sont de ce type. Solutions propriétaires Najib Tounsi 2

3 SQL et Langages de programmation : Solution type middleware Usage d une API qui fait l interface entre le programme et le serveur BD (moteur SQL) PHP/..SQL o mysql_select_db("store",$link); o $result = mysql_query("select * FROM employee",$link); o $row = mysql_fetch_row($result) o echo mysql_result($result,0,ename); o printf("", $row[0], $row[1], $row[2], $row[3], $row[4]); Du coté du programme on manipule des données de types courants du langage hôte. Variables ((e.g. $link, $result, $row...) ) remplies par appel à des fonctions prédéfinies (API orientée SQL). Cf. JDBC Najib Tounsi 3

4 SQL et Langages de programmation : Couplage Faible SQL est exécuté à l'intérieur d'un programme d'application. Les requêtes SQL sont incorporées aux instructions d'un programme. On dit «Embedded SQL» ESQL. ESQL/C, ESQL/COBOL, ESQL/Java, ESQL/Fortran, etc. sont tous des produits standards. En principe toute requête SQL directe peut aussi être exécutée dans un programme. Réutilisation des langages existants Principe de préprocesseur. Exemple Pro*C precompiler de Oracle Najib Tounsi 4

5 EMBEDDED SQL Source ESQL/C Préprocesseur Code SQL pur Code C pur Processeur SQL Compilateur Plan d'exécution Module Objet Editeur de lien Module exécutable Najib Tounsi 5

6 Exemple simple ESQL/C Programme qui supprime de la base le produit "P2" main(){ EXEC SQL BEGIN DECALRE SECTION; char * SQLSTATE; EXEC SQL END DECALRE SECTION;... EXEC SQL DELETE FROM P WHERE P.NumP = 'P2';... if (SQLSTATE == '00000') printf ("%f\n", "Suppression OK"); else /* Erreur...*/ } A noter: l EXEC SQL pour distinguer lignes SQL pure. l SQLSTATE pour renseigner sur le déroulement de la requête. l Déclarée dans DECALRE SECTION. Najib Tounsi 6

7 2e Exemple simple ESQL/C Notion de variable C dans SQL, avec requête à tuple unique. main(){ EXEC SQL BEGIN DECALRE SECTION; char [5] xnump; float xprix; char * SQLSTATE; EXEC SQL END DECALRE SECTION; scanf("%s", xnump); /* ou autre source d'entrée */ EXEC SQL SELECT P.Prix INTO :xprix FROM P WHERE P.NumP = :xnump; if (SQLSTATE == '00000') printf ("%f\n", xprix); else /* Erreur...*/ } Najib Tounsi 7

8 A noter: l EXEC SQL pour distinguer lignes SQL pure. l Variables C particulières déclarées dans DECALRE SECTION. l SQLSTATE pour renseigner sur l'exécution de SQL l Requête mono-tuple ici! l Résultat récupéré dans variable C. Clause INTO. l SQLSTATE Succès 01xxx Warning particulier Succès mais résultat vide autres Exception SQL Najib Tounsi 8

9 3e Exemple simple ESQL/C Requête à résultat multi-tuples. Notion de CURSOR, avec instruction FETCH INTO pour extraire les valeurs retrouvées. SQLSTATE main(){ EXEC SQL BEGIN DECALRE SECTION; char [5] xnump; float xprix; char * SQLSTATE; EXEC SQL END DECALRE SECTION;... EXEC SQL DECLARE X CURSOR FOR SELECT P.Nump, P.Prix FROM P Order by Nump;... EXEC SQL OPEN X; EXEC SQL FETCH X INTO :xnump, :xprix; do while (SQLSTATE!= '02000'){ printf ("%s, %f\n", xnump, xprix); EXEC SQL FETCH X INTO :xnump, :xprix; }... EXEC SQL CLOSE X; } Najib Tounsi 9

10 A noter: l X est un curseur qui reçoit le résultat de l'expression SELECT. l X sera parcouru ligne par ligne, dans l'ordre pré défini par order by. l Ce sera EXEC SQL OPEN X qui exécutera la requête SELECT. l Après OPEN, FETCH retrouve une ligne et affecte les champs aux variables INTO. l FECTH en suite fait avancer le curseur vers la ligne suivante l FECTH doit donc apparaître à l'intérieur d'une boucle. l SQLSTATE est la valeur quand FECTH ne trouve plus de ligne? l... Najib Tounsi 10

11 SQL DYNAMIQUE Exemples précédents, requête SQL connue à l'écriture du programme. Cas où la requête n'est connue qu'au moment de l'exécution. Exemple: application ISQL! Tantque (existe requête utilisateur ) Saisir requête LDD / LMD exécuter requête Najib Tounsi 11

12 Exemple simple ESQL/C SQL DYNAMIQUE (1) Requête SQL connue à l'exécution. Notion de PREPARE et EXECUTE l Exemple 1: Exécution de SQL défini à l'exécution. A noter: EXEC SQL BEGIN DECLARE SECTION; char hostvarstmt[50]; EXEC SQL END DECLARE SECTION; strcpy(hostvarstmt, "DELETE FROM P WHERE Nump = 'P24'"); EXEC SQL PREPARE stmt FROM :hostvarstmt; EXEC SQL EXECUTE stmt; l PREPARE compile le contenu défini dans FROM, (comme si EXEC SQL PREPARE Stmt FROM "DELETE FROM P WHERE Nump = 'P24'") l et crée le plan d'exécution stmt, exécuté ensuite par SQL EXECUTE. l Aspect dynamique: La requête entrée au clavier (ou provient de menu...) scanf("%s", hostvarstmt); EXEC SQL PREPARE stmt FROM :hostvarstmt; EXEC SQL EXECUTE stmt; Najib Tounsi 12

13 Exemple simple ESQL/C SQL DYNAMIQUE (2) l Cas particulier: On peut faire PREPARE et EXECUTE en une seule instruction EXECUTE IMMEDIATE strcpy(stmt, "CREATE TABLE matable( macolonne INTEGER)"); EXEC SQL EXECUTE IMMEDIATE :stmt; l Sauf pour SELECT. l Pour INTO, comment savoir le nombre, le nom et le type des colonnes retournées? l Pour plusieurs lignes, on utilise CURSOR et FETCH. l Usage de DESCRIBE sur le résultat de PREPARE Najib Tounsi 13

14 Exemple simple ESQL/C SQL DYNAMIQUE l DESCRIBE offre structure (SQL Dynamic Area, SQLDA) permettant de connaître: (Schéma simplifié) l SQLN Nombre de valeurs dans SQLVAR (nombre de colonnes). Retourné par PREPARE, utilisé par DESCRIBE l SQLDABC (Taille du SQLDA) l SQLD (nombre de colonne retrouvées) l SQLVAR ( Tableau descriptif des colonnes retrouvées) l SQLTYPE (code pour le type d'une colonne) l SQLLEN (Taille d'une colonne) l SQLNAME (Nom d'une colonne) Najib Tounsi 14

15 Exemple simple ESQL/C squelette de SELECT DYNAMIQUE (3) EXEC SQL BEGIN DECLARE SECTION; char stmt1_str[200]; EXEC SQL END DECLARE SECTION; EXEC SQL INCLUDE SQLDA; EXEC SQL DECLARE DYN_CURSOR CURSOR FOR STMT1_NAME; /* reference en avant */ /* code pour avoir une requête SELECT */ EXEC SQL PREPARE STMT1_NAME FROM :stmt_str; /* tester SQLN pour allouer SQLDA */ EXEC SQL DESCRIBE STMT1_NAME INTO :sqlda; /* Verifier si SQLN == SQLD (il n'y a pas de LOB) /* code pour utiliser SQLDA... */ EXEC SQL OPEN DYN_CURSOR;... /* boucle d'accès aux données... */ EXEC SQL FETCH DYN_CURSOR USING DESCRIPTOR :sqlda;.etc. Najib Tounsi 15

16 SQL et Langages de programmation : Couplage «fort» Exemple de PL/SQL Voir : TP. Najib Tounsi 16

Cours n 7 Programmation - Introduction au mode application

Cours n 7 Programmation - Introduction au mode application Cours n 7 Programmation - Introduction au mode application Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003-2004 1 Plan I.

Plus en détail

Synthèse PL SQL ORACLE. Declaration des variables, des constants, des exceptions et des curseurs.

Synthèse PL SQL ORACLE. Declaration des variables, des constants, des exceptions et des curseurs. Synthèse PL SQL ORACLE Bloc PL-SQL DECLARE Declaration des types, des variables, des constantes, des exceptions et des curseurs. BEGIN [nom du bloc] EXCEPTION Traitement des erreurs END [nom du bloc] Declaration

Plus en détail

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX

Oracle 12c. Programmez. Exercices et corrigés. Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie LACROIX Oracle 12c Programmez avecsqletpl/sql Exercices et corrigés Téléchargement www.editions-eni.fr 90 QCM 93 travaux pratiques et leurs corrigés Près de 28 H de mise en pratique Jérôme GABILLAUD Anne-Sophie

Plus en détail

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours PL/SQL E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Programmation au sein du SGBD Pourquoi? Les contraintes prédéfinies ne sont pas toujours suffisantes. Exemple : tout nouveau prix pour un CD doit avoir

Plus en détail

Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 11g : Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours vous permettra d acquérir les principes fondamentaux

Plus en détail

Erreur «Mutating Table»

Erreur «Mutating Table» TRIGGER Programmation avancée H.LUU SES Université de Genève H.Luu - Base de données - Eté 2002 Erreur «Mutating Table» Définition : Une table est en état «mutating» si elle est en train d être modifiée

Plus en détail

Oracle Database: Program with PL/SQL

Oracle Database: Program with PL/SQL Description Ce cours est une introduction à la technologie de base de données d'oracle Database 11g. Il explique aux stagiaires les concepts liés aux bases de données relationnelles. Il leur présente également

Plus en détail

LE LANGAGE DE REQUETES SQL. Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets

LE LANGAGE DE REQUETES SQL. Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets LE LANGAGE DE REQUETES SQL Origines et Evolutions SQL1 86: la base SQL1 89: l'intégrité SQL2 92: la nouvelle norme SQL3 98: les évolutions objets Gardarin 2001 1. Origines et Evolutions SQL est dérivé

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2 Introduction Bloc PL/SQL Déclaration des variable Structure de contrôle Curseurs Les exceptions PL /SQL Les fonctions et procédures Les packages Les triggers 1 Les exceptions Définition Exceptions prédéfinies

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

Conception de bases de données relationnelles

Conception de bases de données relationnelles Conception de bases de données relationnelles Langage PL/(pg)SQL Marie Szafranski 2015-2016 ensiie 1 2015-2016 ensiie 1 Aperçu de PL/(pg)SQL Aperçu de PL/(pg)SQL PL/SQL : Procedural Language for SQL (Oracle)

Plus en détail

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron Interfaçage de programmation 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. L aspect

Plus en détail

Interfaçage avec une base de données

Interfaçage avec une base de données Interfaçage avec une base de données Principe PHP propose de nombreux outils permettant de travailler avec la plupart des SGBD Oracle, Sybase, Microsoft SQL Server, PostgreSQL ou encore MySQL Php fournit

Plus en détail

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL PL/SQL Avertissement : cette partie du cours n est qu un survol du langage PL/SQL, utile pour écrire des procédures stockées simples Elle laisse de côté de nombreuses fonctionnalités du langage Université

Plus en détail

Les tableaux (ou vecteurs) (1/3) Cours numéro 3: Programmation impérative LI213 Types et Structures de données. Les tableaux (3/3) Les tableaux (2/3)

Les tableaux (ou vecteurs) (1/3) Cours numéro 3: Programmation impérative LI213 Types et Structures de données. Les tableaux (3/3) Les tableaux (2/3) Les tableaux (ou vecteurs) (1/3) Le type tableau est une des réponses à la question : LI213 Types et Structures de données Licence d Informatique Université Paris 6 comment agréger un très grand nombre

Plus en détail

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL Cours PL/SQL Langage propre à Oracle basé sur ADA Offre une extension procédurale à SQL PL/SQL permet d utiliser un sous-ensemble du langage SQL des variables, des boucles, des alternatives, des gestions

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL

420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL 420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL DÉFINITION PL/SQL : un langage de programmation il s'exécute dans l'environnement d'oracle il agit sur les objets du schéma Son but : Automatiser des tâches

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées. la suite

420-PK6-SL Banques de données Avancées. la suite 420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL la suite ENTRÉES AU CLAVIER Pour quérir une valeur au clavier lors de l'exécution d'une fonction SqlPlusfournis l'opérateur «&». PL/SQL n'a pas de mécanisme

Plus en détail

TP n o 14 : Bases de données, première partie

TP n o 14 : Bases de données, première partie TP n o 14 : Bases de données, première partie I Introduction Dans ce TP nous allons effectuer des opérations élementaires sur une base de données ne comportant qu une seule table. Lors de la prochaine

Plus en détail

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation

QC ETL QUASAR Conseil QC ETL. - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL. - 3 L écriture de procédures de transformation QC ETL - 1 - Qu est-ce qu un ETL? - 2 Les fonctionnalités de QC ETL - 3 L écriture de procédures de transformation 1 1 Qu est-ce qu un ETL? La création d un SIAD (Système d Information d Aide à la Décision)

Plus en détail

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue.

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue. SQL Ch 9 DDL Vues, PL/SQL, procédures,... I. INTRODUCTION... 1 II. LES VUES (ANGLAIS «VIEWS»)... 1 A. CREER UNE VUE : CREATE VIEW... 1 B. SUPPRIMER UNE VUE DROP VIEW... 3 III. LANGAGE PL/SQL, PROCEDURES

Plus en détail

Modélisation et bases de données

Modélisation et bases de données Ce tutoriel vous indique comment modéliser et générer une base de données Access puis MySQL avec le logiciel. Un tableau de correspondance des principaux types de donnée est présenté à la fin du support.

Plus en détail

Oracle : Langage PL/SQL

Oracle : Langage PL/SQL 1 Introduction à PL/SQL Oracle : Langage PL/SQL PL/SQL est un langage de programmation procédural et structuré. 1.1 Langage de programmation Il contient un ensemble d'instructions permettant de mettre

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Programmation orientée objet en langage JAVA

Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 8 : JDBC : ou comment lier ORACLE avec Java 3ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Appel aux procédures et aux fonctions stockées

Plus en détail

PLAN DU COURS ENTRÉE SORTIE FONCTION PRINTF. Fonction de la bibliothèque stdio.h. Affichage d'un texte:

PLAN DU COURS ENTRÉE SORTIE FONCTION PRINTF. Fonction de la bibliothèque stdio.h. Affichage d'un texte: PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, Tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de contrôle Algorithmes de recherche Algorithmes de

Plus en détail

CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions

CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions CHAPITRE 3 : Types de base, Opérateurs et Expressions 1. Types simples Un type définit l'ensemble des valeurs que peut prendre une variable, le nombre d'octets à réserver en mémoire et les opérateurs que

Plus en détail

Programmation avec un L3G Interaction d une application utilisant les méthodes

Programmation avec un L3G Interaction d une application utilisant les méthodes Programmation avec un L3G Interaction d une application utilisant les méthodes André Gamache, professeur associé Département d'informatique et de génie logiciel Faculté des sciences et de génie Université

Plus en détail

TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille

TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille TP 1 Bases de Données Prise en main d Oracle L3 Informatique Université d Aix-Marseille 1 Prise en main de SQLplus Oracle est un SGBD Relationnel muni de nombreuses fonctionnalités (celles classiques des

Plus en détail

SQL Server 2014 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données (avec exercices pratiques et corrigés)

SQL Server 2014 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données (avec exercices pratiques et corrigés) Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

TP Interface graphique et C++ numéro 1

TP Interface graphique et C++ numéro 1 TP Interface graphique et C++ numéro 1 Master IGC - 1 re année année 2010-2011 Ce premier TP a pour objectif de vous familiariser avec le compilateur C++, les entréessorties du langage et l utilisation

Plus en détail

PRO*C C ++ SOURCES : «Samples» d Oracle, «Oracle 8» R. Chapuis

PRO*C C ++ SOURCES : «Samples» d Oracle, «Oracle 8» R. Chapuis PRO*C C ++ Christine Bonnet SOURCES : «Samples» d Oracle, «Oracle 8» R. Chapuis PRO*C Incorporation d ordres d SQL dans un programme écrit en langage C Ordres SQL intégrés Une phase de pré-compilation

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 5 : PL/SQL : ou comment faire plus avec ORACLE 3ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Curseurs et mise à jour 2 Paquetages Definition

Plus en détail

SELECT FROM WHERE DISTINCT TOP n INSERT INTO VALUES UPDATE

SELECT FROM WHERE DISTINCT TOP n INSERT INTO VALUES UPDATE LES REQUETES SQL Sélectionner des enregistrements La requête SELECT est utilisée pour rechercher des enregistrements d'une table, elle s'emploie avec FROM qui est utilisé pour spécifier le nom de la table.

Plus en détail

TD BD dynamique. DECLARE déclaration des variables, constantes, exceptions et curseurs locaux au bloc

TD BD dynamique. DECLARE déclaration des variables, constantes, exceptions et curseurs locaux au bloc TD BD dynamique Un déclencheur est utilisé pour complémenter les contraintes d'intégrité de la base. Une partie des contraintes ne peut souvent pas être définie avec les fonctionnalités décrites jusqu'ici.

Plus en détail

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours Sommaire du cours Module 1 Introduction et Rappels Module 2 Eléments de langage PL/SQL Module 3 Accès à la Base de données Module 4 Traitements stockés Module 5 Gestion des exceptions Module 6 - Compléments

Plus en détail

Programmer avec PL/SQL

Programmer avec PL/SQL Programmer avec PL/SQL École Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information (ESSAI) Avertissement : cette partie du cours n est qu un survol du langage PL/SQL, utile pour écrire des procédures

Plus en détail

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle

Mostafa Hanoune. Interactions avec le Serveur Oracle 3 Interactions avec le Serveur Oracle Objectifs A la fin de ce chapitre, vous saurez : Ecrire une instruction SELECT en PL/SQL Déclarer le type de données et la taille d une variable PL/SQL dynamiquement

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 4 : PL/SQL : ou comment faire plus avec ORACLE 2ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Exceptions Rappels bloc PL/SQL Definition

Plus en détail

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle 1) Introduction 2) Événements déclenchant 3) Mécanisme général 4) Privilèges systèmes 5) Syntaxe 6) Nom du déclencheur 7) Option BEFORE ou AFTER 8) Déclencheur LMD 9) Déclencheur LDD 10) Déclencheur d'instance

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

A.E.C. GESTION DES APPLICATIONS TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION LEA.BW

A.E.C. GESTION DES APPLICATIONS TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION LEA.BW A.E.C. GESTION DES APPLICATIONS TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION LEA.BW Groupe : 322 Exploitation des Banques de données 420-PK6-SL (1-2-1) Étape : 3 Professeur Nom: Marcel Aubin Courriel : maubin@cegep-st-laurent.qc.ca

Plus en détail

2%.!. 435.6" ' % ' 57535.68 : 451&.;55"6 5% 9< (=6&0> =6&0 ) :(=6&0> =6&0=)' # (% $!:# % 0 #$ 0' %

2%.!. 435.6 ' % ' 57535.68 : 451&.;556 5% 9< (=6&0> =6&0 ) :(=6&0> =6&0=)' # (% $!:# % 0 #$ 0' % !"# $ % # % % &'! " # "#$#!%&#$ ($ $"% * +&% '# &,&-. /. &0. 1. 2%.!. ( *0.+,-+.+, /0333 (# + 1 435.6" ' % ' 57535.68 5# 59%,&$ : 451&.;55"6 5% 9< (=6&0> =6&0 :(=6&0> =6&0=' # (% $!:# % 0 #$ 0' % 6##(

Plus en détail

2013-2014 N.EL FADDOULI 1 2013-2014 N.EL FADDOULI 67. Page 1

2013-2014 N.EL FADDOULI 1 2013-2014 N.EL FADDOULI 67. Page 1 Introduction Bloc PLSQL Déclaration des variable Structure de contrôle Curseurs Les exceptions PL SQL Les fonctions et procédures Les packages Les triggers 1 Définition Utilité Triggers ( déclencheurs

Plus en détail

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données

SQL Server 2012 - SQL, Transact SQL Conception et réalisation d'une base de données Le modèle relationnel 1. Introduction 9 2. Rappels sur le stockage des données 9 2.1 Les différentes catégories de données 10 2.1.1 Les données de base 10 2.1.2 Les données de mouvement 10 2.1.3 Les données

Plus en détail

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours HTML/PHP E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Pages Web Pages Web statiques Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis son navigateur. Adresse tapée, clic

Plus en détail

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration statiques LIF4 - Initiation aux Bases de données : E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis

Plus en détail

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données ORACLE SQL LDD Langage de définition de données Le langage SQL (Structured Query Language) SQL a été normalisé par l ANSI puis par l ISO depuis 1986 sous ses différents aspects : LDD : définition des données

Plus en détail

Les procédures fonctions packages et triggers

Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures stockées: Définition: Une procédure est un code PL/SQL défini par l utilisateur et stocké dans la base de données. Ce qui permet d éliminer

Plus en détail

Attaques applicatives

Attaques applicatives Attaques applicatives Attaques applicatives Exploitation d une mauvaise programmation des applications Ne touche pas le serveur lui-même mais son utilisation/ configuration Surtout populaire pour les sites

Plus en détail

Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique SQL PROCEDURAL

Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique SQL PROCEDURAL Université M Hamed Bougara Boumerdès, Faculté des Sciences, Département Informatique Cours (Master 1) : Bases de Données Avancées, (Responsable : A. AIT BOUZIAD) SQL PROCEDURAL Dans les différentes parties

Plus en détail

Introduction à PHP. PHP et SGBD : un exemple avec Mysql. 1 er mai 2015. IUT de Fontainebleau. Introduction Mysql API mysqli Requêtes préparées

Introduction à PHP. PHP et SGBD : un exemple avec Mysql. 1 er mai 2015. IUT de Fontainebleau. Introduction Mysql API mysqli Requêtes préparées PHP et SGBD : un exemple avec IUT de Fontainebleau 1 er mai 2015 Sommaire 1 Introduction 2 3 4 Sommaire 1 Introduction 2 3 4 Problématique Sites dynamiques "Informations dynamiques". Comment la gérer,

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes

ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C. Réponses. Partie 1. Questions ouvertes ISMIN 1A Programmation 1 : Examen de programmation C Réponses Partie 1. Questions ouvertes 1. Soit la déclaration suivante, char tab[] = "". Que contient le tableau tab? Réponse : tab[0] = \0. tab est

Plus en détail

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 Faculté des Sciences et Techniques Année Universitaire 2005-2006 Master 1 Informatique BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 DEZE Simon DAUVERGNE Sébastien 1 Introduction Ce TP constitué de deux exercices vise à

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web

CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web UE RSX053 Introduction aux bases de données Séance 9 1 Table des matières 1. PLSQL...3 1.1. Présentation...3 1.2. L utilité

Plus en détail

Langages de manipulation relationnels: SQL

Langages de manipulation relationnels: SQL C HAPITRE 8 Langages de manipulation relationnels: SQL SQL (Structured Query Language) est le langage de manipulation des données relationnelles le plus utilisé aujourd hui. Il est devenu un standard de

Plus en détail

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Sommaire 1. Introduction 2. Bases de données 3. Systèmes de gestion de bases de données 4. Grammaire SQL 5. Python et les bases de données : le module «SQLite»

Plus en détail

PL/SQL. Présenté par Abdoul Aziz Ciss Dept GIT EPT Email: aaciss@ept.sn. 1 PL/SQL --AA Ciss

PL/SQL. Présenté par Abdoul Aziz Ciss Dept GIT EPT Email: aaciss@ept.sn. 1 PL/SQL --AA Ciss PL/SQL Présenté par Abdoul Aziz Ciss Dept GIT EPT Email: aaciss@ept.sn 1 Contenu Introduction au PL/SQL Variables PL/SQL Créer des sections exécutables Interactions avec le serveur Oracle Structures de

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR.

Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR. Mise en place de l intégrité référentielle sur une base de données. Utilisation des procédures stockées du SGBDR. Afpa St Brieuc - 17/11/10 Page 1 ISTA.ma Un portail au service de la formation professionnelle

Plus en détail

Création d'un logiciel de comptabilité générale

Création d'un logiciel de comptabilité générale Création d'un logiciel de comptabilité générale Description du thème Propriétés Intitulé long Date de publication Présentation Description Développement d'un logiciel de comptabilité générale avec Access

Plus en détail

Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données

Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données JDBC L3 Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay Université Paris Sud le mode programme JDBC JDBC : qu'est ce que c'est? Avantages? devant

Plus en détail

PHP et mysql. Code: php_mysql. Olivier Clavel - Daniel K. Schneider - Patrick Jermann - Vivian Synteta Version: 0.9 (modifié le 13/3/01 par VS)

PHP et mysql. Code: php_mysql. Olivier Clavel - Daniel K. Schneider - Patrick Jermann - Vivian Synteta Version: 0.9 (modifié le 13/3/01 par VS) PHP et mysql php_mysql PHP et mysql Code: php_mysql Originaux url: http://tecfa.unige.ch/guides/tie/html/php-mysql/php-mysql.html url: http://tecfa.unige.ch/guides/tie/pdf/files/php-mysql.pdf Auteurs et

Plus en détail

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS

LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS LE LANGAGE C ADAPTÉ AU MICROCONTRÔLEURS 1. PRÉSENTATION. Le langage C a fait son apparition en 1972 pour le développement du système d exploitation Unix. Il est devenu un standard de la norme ANSI en 1983.

Plus en détail

Langage C notes de cours

Langage C notes de cours Langage C notes de cours K. El Omari IUT GTE, UPPA 1 Présentation générale 1.1 Introduction La programmation par le langage C (ainsi que par d autres langages dit compilés) est basée sur : 1. la rédaction

Plus en détail

Systèmes de gestion de bases de données

Systèmes de gestion de bases de données Systèmes de gestion de bases de données Exécution de requêtes: mod ele d exécution P. Rigaux Cnam, dépt. informatique May 6, 2015 PR (Cnam, dépt. info) Systèmes de gestion de bases de données May 6, 2015

Plus en détail

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers Département d informatique Collège Lionel Groulx. Préparé par Saliha Yacoub Table des matières. Introduction...

Plus en détail

BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET. Module SLAM4. Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais

BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET. Module SLAM4. Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET Module SLAM4 Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais Table des matières 1 But... 3 2 Les bases :... 3 3 Utilisation d'une classe : Instanciation...3

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements Mysql Les requêtes préparées Prepared statements Introduction Les prepared statements côté serveur sont une des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes de MySQL 4.1 (récemment sorti en production

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

Traitement des images par les applications Web PL/SQL. Groupe d intérêt Designer Vendredi 18 février 2005

Traitement des images par les applications Web PL/SQL. Groupe d intérêt Designer Vendredi 18 février 2005 Traitement des images par les applications Web PL/SQL Groupe d intérêt Designer Vendredi 18 février 2005 Plan 1. Introduction 2. Images stockées sur le serveur d application 3. Images stockées comme fichiers

Plus en détail

Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2)

Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2) Fondements des bases de données Programmation en PL/SQL Oracle (1/2) Équipe pédagogique BD romuald.thion@univ-lyon1.fr http://liris.cnrs.fr/~rthion/dokuwiki/enseignement:lif10/ Version du 12 février 2014

Plus en détail

TD6 - Audit. Corrigé. 14 janvier 2016

TD6 - Audit. Corrigé. 14 janvier 2016 TD6 - Audit Corrigé Chantal Keller 14 janvier 2016 1 Généralités Question 1 Peut-on avoir confiance dans les tests détection d infection (c est-à-dire regardant a posteriori

Plus en détail

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO Youssef CHAHIR 1 PLAN Architecture Créer une interface PHP/MySQL : Établir une connexion Exécuter une requête Gérer les erreurs Exploiter les résultats de la requête

Plus en détail

1/24. I On peut toujours faire du relationnel : enrichissement de SQL2. Introduction 3/24 SGBDOO

1/24. I On peut toujours faire du relationnel : enrichissement de SQL2. Introduction 3/24 SGBDOO ntroduction 1/24 2/24 Anne-Cécile Caron Master MAGE - BDA 1er trimestre 2013-2014 La norme SQL 3 aussi appelée SQL 99 Extension du modèle relationnel à l objet nécessité de structures de données plus sophistiquées

Plus en détail

Travaux Pratiques en Dev C++ (1 GIM)

Travaux Pratiques en Dev C++ (1 GIM) Université Sidi Mohammed Ben Abdellah École Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance Travaux Pratiques en Dev C++ (1 GIM) Mr KHATORY TABLE DE MATIERES PREMIERS PAS EN DEV

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers :

Les triggers. Introduction 1/18. Objectifs. I Utiliser à bon escient le paramétrage des triggers : 1/18 2/18 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - Bases de Données 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Ecrire en PL/SQL des triggers liés aux tables.

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10

Algorithmique - Programmation 1. Cours 10 Algorithmique - Programmation 1 Cours 10 Université Henri Poincaré CESS Epinal Automne 2008 1/ 25 Plan Caml fonctionnel vs impératif Caml fonctionnel vs impératif Le type unit Données mutables Les structures

Plus en détail

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet -relationnel Cours 7 : Modèle relationnel-objet ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://pages-perso.esil.univmed.fr/ papini/ -relationnel Plan du cours 1 Introduction 2

Plus en détail

Intégration dans un langage hôte de programmation

Intégration dans un langage hôte de programmation Le langage SQL Intégration dans un langage hôte de programmation 1/32 Utilité Le mode interactif ne convient pas: Lors de tâches répétitives sur un grand volume de données Lorsque les utilisateurs ne possèdent

Plus en détail

Algorithmique - Programmation 1. Cours 1

Algorithmique - Programmation 1. Cours 1 Algorithmique - Programmation 1 Cours 1 Université Henri Poincaré CESS Epinal Automne 2008 1/ 24 Plan Introduction Introduction A propos d AP1 Quelques concepts de base Premiers pas avec Caml Le branchement

Plus en détail

Configurer la supervision pour une base MS SQL Server Viadéis Services

Configurer la supervision pour une base MS SQL Server Viadéis Services Configurer la supervision pour une base MS SQL Server Référence : 11588 Version N : 2.2 : Créé par : Téléphone : 0811 656 002 Sommaire 1. Création utilisateur MS SQL Server... 3 2. Configuration de l accès

Plus en détail

INFORMATISATION DU CENTRE NATIONAL DE LA FORMATION PERMANANTE ET DE LA MISE A NIVEAU

INFORMATISATION DU CENTRE NATIONAL DE LA FORMATION PERMANANTE ET DE LA MISE A NIVEAU AGRÉGATION D INFORMATIQUE - Session 2001 Admissibilité Épreuve d application : option "Informatique des systèmes de gestion" INFORMATISATION DU CENTRE NATIONAL DE LA FORMATION PERMANANTE ET DE LA MISE

Plus en détail

Interface de programmation Application / BD. Hiver 2011 C. Desrosiers

Interface de programmation Application / BD. Hiver 2011 C. Desrosiers LOG660 - Bases de données de haute performance Interface de programmation Application / BD Hiver 2011 C. Desrosiers Département de génie logiciel et des TI Interface entre SQL et un programme SQL incomplet

Plus en détail

INTERFACE. Supervision / Bases de Données

INTERFACE. Supervision / Bases de Données MASTER ASE SYSTEMES D INFORMATION POUR L INDUSTRIE INTERFACE Supervision / Bases de Données ODBC/ADO Pierre BONNET 2008-2009 Pierre BONNET - Supervision - Liaison ODBC 1 L INTERFACE ODBC Open DataBase

Plus en détail

PHP. Bertrand Estellon. 26 avril 2012. Aix-Marseille Université. Bertrand Estellon (AMU) PHP 26 avril 2012 1 / 214

PHP. Bertrand Estellon. 26 avril 2012. Aix-Marseille Université. Bertrand Estellon (AMU) PHP 26 avril 2012 1 / 214 PHP Bertrand Estellon Aix-Marseille Université 26 avril 2012 Bertrand Estellon (AMU) PHP 26 avril 2012 1 / 214 SQLite et PDO Base de données SQLite et PDO SQLite écrit les données relatives à la base dans

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

Chapitre 1 Installer MySQL 5 21

Chapitre 1 Installer MySQL 5 21 Chapitre 1 Installer MySQL 5 21 1.1. Les outils nécessaires... 22 1.2. Télécharger et installer le serveur MySQL... 22 Télécharger la dernière version... 22 Lancer l installation sous Windows... 23 Lancer

Plus en détail

Présentation du programme d informatique

Présentation du programme d informatique Présentation du programme d informatique UPS 31 mai 2015 Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Présentation.................................. 2 1.2 Représentation des nombres.........................

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail