Is small beautiful?* Petites capitalisations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Is small beautiful?* Petites capitalisations"

Transcription

1 Petites Is small beautiful?* Six années après l éclatement de la crise financière, et en dépit de perspectives de croissance qui restent au mieux modérées, l économie mondiale semble enfin sortir la tête de l eau. Pourtant, alors que les banques centrales injectent des quantités massives d argent bon marché, les petites à travers le monde tirent apparemment leur épingle du jeu et surperforment les grandes («large caps»). AUTEUR : STEFAN SCHEURER 14

2 Il ressort de l analyse d une période plus longue (janvier 2001 avril 2014) que les investisseurs en actions internationales ont, certes, bénéficié d une performance de 90 % (sur la base de l indice MSCI World Total Return en USD), mais l indice Small Cap Total Return (MSCI, monde, USD) a quant à lui quasiment triplé sur la même période. Aussi, ce marché a indéniablement bénéficié du soutien de l action des banques centrales, mais cet exemple montre également que les investisseurs ont été rémunérés par une performance nettement supérieure pour la prise de risque accrue associée à une exposition aux petites. Cette * Petit rime-t-il avec attrayant? performance a été générée malgré les turbulences et chocs qui ont affecté les marchés d actions à l occasion de l éclatement de la bulle tech au début du millénaire, de la crise financière mondiale ou de la crise de la dette souveraine en Europe (cf graphique n 1). Il s agit là d un atout essentiel durant une période de répression financière pour espérer générer une performance réelle ajustée de l inflation positive (cf graphique n 2). Comparaison avec les tendances des cycles économiques antérieurs L analyse ci-dessus reste basée sur des performances moyennes, dans la mesure où les grandes et petites peuvent se comporter très différemment dans des périodes de reprise ou de 15

3 PETITES CAPITALISATIONS 01 LES PETITES CAPITALISATIONS SURPERFORMENT (01/01/2001 = 100) Indexé Indice MSCI World (Performance totale) Indice MSCI World Small Cap (Performance totale) Indice MSCI World Large Cap (Performance totale) La performance passée ne saurait garantir la performance future. Source : Datastream, Allianz Global Investors Global Capital Markets & Thematic Research, T LES PETITES CAPITALISATIONS : PLUS DE RISQUES POUR POTENTIELLEMENT PLUS DE RENDEMENT 50 % 40 % Grandes Petites 0,4 0,48 30 % 20 % 15,6 17,5 10 % 7,1 8,7 0 % Performance par an Risque par an Ratio de Sharpe La performance passée ne saurait garantir la performance future. Source : Datastream (indices de performance totale MSCI), période : de 01/1995 à 04/2014 ; AllianzGI Global Capital Markets & Thematic Research, T

4 Update II/2014 «Lorsque les investisseurs sont plus averses au risque, ils privilégient généralement la liquidité des titres dans lesquels ils sont investis.» ralentissement économique. D une manière générale, les grandes ont tendance à surperformer les petites durant les récessions ou durant les périodes marquées par une croissance économique atone. En d autres termes, les pertes subies par ces titres ont été moins marquées que celles enregistrées par les petites et moyennes entreprises. Cette performance repose avant tout sur l évolution de l appétit des investisseurs pour le risque dans des contextes de ralentissement ou de rebond économique. Lorsque les investisseurs sont plus averses au risque, ils privilégient généralement la liquidité des titres dans lesquels ils sont investis et marquent par conséquent une préférence pour les actions de grandes. En effet, ces titres peuvent théoriquement être cédés plus aisément et plus rapidement. Dans de tels contextes, les actions de petites tendent à passer au second plan et à être davantage délaissées par les investisseurs. Les petites tendent à surperformer, parfois significativement, les grandes durant les périodes de reprise économique, telles que celle que nous connaissons actuellement. Bien que la performance passée ne saurait préjuger de la performance future, une certaine analogie semble émerger entre la performance des petites et l évolution du cycle économique. Eu égard à la très forte surperformance des petites par rapport aux grandes ces dernières années, on pourrait en déduire que les valorisations de l univers des petites ont également progressé sur la période. Si l on prend comme base de valorisation le ratio PER (prix/bénéfices) calculé à partir des anticipations de bénéfices sur les 12 prochains mois, les petites semblent en effet surévaluées de 10 % à 40 % (en fonction de la région analysée) par rapport aux grandes. Il convient cependant de garder à l esprit que ce segment de marché se traite traditionnellement avec une prime par rapport aux grandes. En revanche, si l on prend comme base de valorisation le ratio PBR (prix/valeur comptable), la supposée surévaluation semble quelque peu tempérée. En effet, sur cette base, les petites ressortent en ligne ou, dans la plupart des cas, en-dessous de leur moyenne de long terme sur les 10 dernières années et, par conséquent, bien en-deçà de leurs points hauts de fin

5 PETITES CAPITALISATIONS «Les opérations de fusion et acquisition reviennent progressivement à l ordre du jour des entreprises et des dirigeants.» Quels facteurs peuvent concourir à une valorisation relativement supérieure des petites? Les petites sont plus dépendantes des cycles économiques que les grandes, en particulier dans la mesure où les pondérations sectorielles des petites privilégient fortement les secteurs cycliques. In fine, la prise de risque supérieure associée aux investissements dans les actions de petites est généralement rémunérée par des primes de risque et de liquidité plus importantes, et donc par une performance accrue. Les petites et moyennes entreprises sont souvent en pleine phase de croissance. Elles cherchent à développer des positions dominantes sur leurs marchés respectifs avant de devenir des grandes. La croissance supérieure des petites par rapport aux grandes entreprises se reflète dans les anticipations de croissance bénéficiaire, qui peuvent contribuer à expliquer les valorisations plus élevées des petites entreprises. Les petites sont également souvent candidates à des opérations de fusion et acquisition. Une reprise des opérations de fusion et acquisition Les opérations de fusion et acquisition reviennent progressivement à l ordre du jour des entreprises et des dirigeants. Les marchés d actions pourraient dans l ensemble bénéficier de cette tendance, mais les cibles privilégiées seront principalement les petites et moyennes. Les chiffres suivants concernent l ensemble des opérations de fusion et acquisition qui ont eu lieu entre 2001 et 2013 : Environ 800 petites et moyennes aux États-Unis contre seulement près de 60 grandes. Environ 500 petites et moyennes au Royaume-Uni contre seulement près de 70 grandes. Environ petites et moyennes au Japon contre seulement près de 30 grandes. Il convient également de noter la forte reprise des opérations de rachat, en particulier dans le sillage des crises (notamment après l éclatement de la bulle tech de 2000/2001 et de la crise financière de 2008/2009), qui s explique par la quête de nouvelles sources de croissance de la part des entreprises. Dans la mesure où les sources se raréfient, les acheteurs semblent disposés à payer une prime 18

6 Update II/

7 PETITES CAPITALISATIONS 03 LES PRIMES ACCRUES DES PETITES ET MOYENNES CAPITALISATIONS Prime moyenne versée aux États-Unis (en %) 80 % Ø Prime des petites 25 % 70 % 60 % 50 % 40 % Ø Prime des moyennes 26,1 % Ø Prime des petites 25 % 30 % Ø Prime des larges 9,8 % 20 % 10 % 0 % 10 % Petites Moyennes Grandes Source : Bloomberg, indices S&P, AllianzGI Global Capital Markets & Thematic Research, T

8 Update II/ L UNIVERS DES PETITES ET MOYENNES CAPITALISATIONS EST PAR NATURE BEAUCOUP PLUS LARGE MSCI World Pondéré par capitalisation de marché (en EUR) Pondéré par nombre d entreprises 15 % Moyennes 4 % Petites 21 % Petites 81 % Grandes 39 % Moyennes 38 % Grandes Source : Datastream, AllianzGI Global Capital Markets & Thematic Research, mai pour la croissance. À cet égard, il est intéressant d analyser de plus près les primes payées entre 2001 et 2013 (cf graphique n 3) : La prime payée en moyenne aux États-Unis s élève à près de 25 % pour les petites et à près de 26 % pour les moyennes. En revanche, la prime payée sur les grandes ne ressort qu à environ 10 %. La prime payée en moyenne au Royaume- Uni s élève à près de 20 % pour les petites et à 16 % environ pour les moyennes, contre 11 % environ pour les grandes. La prime payée en moyenne au Japon s élève à près de 7 % pour les petites et à près de 5 % pour les moyennes. En revanche, la prime payée sur les grandes ne ressort qu à 4 % environ. La récente reprise des opérations de fusion et acquisition devrait se poursuivre. Cette tendance haussière est alimentée par des conditions de refinancement bon marché, les valorisations attrayantes de nombreuses entreprises et des niveaux élevés de liquidité pouvant être employés à de telles fins. En outre, la croissance organique se raréfie au sein des entreprises des pays industrialisés. Privilégier la gestion active, en particulier sur les segments des petites Naturellement, l envolée des prix des actions a eu pour effet d accroître la capitalisation de marché de certaines petites et moyennes entreprises, dans une mesure telle qu elles ont rejoint le cercle des grandes. En conséquence, l univers d investissement s est réduit quelque peu, mais reste néanmoins très large. Par exemple, plus de entreprises sont cotées sur l indice MSCI World. Sur ces entreprises, environ appartiennent à la catégorie des petites ou moyennes entreprises (données au mois de mai 2014), soit environ 60 % de l indice (cf graphique n 4). Afin de générer de la surperformance dans un univers aussi large, il convient avant tout de s appuyer sur une gestion active. La sélection de titres est encore plus essentielle pour les valeurs de petites qu elle ne l est pour les blue chips. 21

9 PETITES CAPITALISATIONS 05 NOMBRE MOYEN D ANALYSTES PAR TITRE «Plus le nombre d analystes par segment de marché ou entreprise est faible, plus le traitement de l information est inefficace ; un facteur qui peut être mis à profit dans le cadre d une gestion active.» NASDAQ S&P 600 SDAX FTSE 250 Topix 500 S&P 400 TecDax Topix 100 MDAX S&P 500 Stoxx 600 FTSE 100 Dow Jones S&P 100 EuroStoxx 50 DAX Source : Bloomberg, AllianzGI Global Capital Markets & Thematic Research, mai

10 Update II/2014 «Ces valeurs de second rang devraient constituer une classe d actifs très intéressante à l avenir.» Certains acteurs de marché peuvent opérer un traitement plus rapide et plus efficace des informations disponibles, leur conférant un avantage indéniable qui peut être mis à profit pour générer des rendements supérieurs, en particulier au sein de l univers des petites et des micro caps. Cela est d autant plus vrai pour les valeurs qui ne bénéficient que d un faible suivi de la part des analystes (cf graphique n 5). Nombreux sont les analystes et les investisseurs professionnels qui s intéressent aux grandes, tandis que l attention accordée aux petites entreprises et aux micro caps est moins soutenue. Dans la mesure où les informations disponibles sont traitées avec moins d efficacité, les informations relatives aux prix ont tendance à circuler moins rapidement. Ainsi, tout investisseur qui bénéficie d un avantage en termes d analyse de l information peut l utiliser pour générer des performances supérieures. Un processus analytique fondamental robuste peut donc s avérer très utile, en particulier dans le cas des petites entreprises et des micro caps, dans la mesure où il capitalisera sur cette moindre efficience du traitement de l information, tout en séparant le bon grain de l ivraie. Par conséquent, un grand nombre des valeurs gagnantes de demain peuvent être identifié dès aujourd hui. Stefan Scheurer occupe depuis janvier 2008 les fonctions de Vice-président de la division Global Capital Markets & Thematic Research chez Allianz Global Investors. Il est spécialisé dans l analyse de l allocation stratégique et tactique. Il évalue également les opportunités d investissement et identifie les tendances de long terme qui influent sur les investissements. Titulaire d un diplôme Kaufmann, il a débuté sa carrière en 2007 au sein de la société de courtage Cheuvreux SA en qualité d analyste, où il était en charge d émettre les recommandations d investissement sur les secteurs de l informatique, des logiciels et de l énergie renouvelable. En outre, Stefan Scheurer intervient régulièrement dans les médias et publie de nombreuses contributions dans des magazines de renom destinés aux investisseurs. Les analyses des marchés de capitaux préparées par AllianzGI sont publiées dans onze langues et sont lues dans le monde entier. Les petites sont effectivement très attrayantes Ces valeurs de second rang devraient constituer une classe d actifs très intéressante à l avenir. Les petites devraient bénéficier de la reprise des opérations de fusion et acquisition, et des perspectives de reprise économique. Ces différents facteurs en font un complément particulièrement attrayant au sein d un portefeuille bien structuré. 23

La parité des risques

La parité des risques 24 La parité des risques La pertinence des stratégies de parité des risques Si l on devait résumer la notion de «parité des risques» (ou Risk Parity en anglais) en un seul mot, le terme de «diversification»

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie

3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie 1- Le Cycle des Fusions & Acquisitions 2- Le Modèle de Merton 3- Utilisation et impact de l excédent de trésorerie Emmanuel Gavaudan 26 Janvier 2012 Combien de cash? Montant estimé à $2,000 milliards en

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille

Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille Les stratégies de rendement - Février 2012 Les valeurs de rendement, un complément attrayant pour un portefeuille Au cours des 40 dernières années, les dividendes ont contribué à hauteur de plus de 40

Plus en détail

Institutional News 1er trimestre 2014

Institutional News 1er trimestre 2014 Institutional News 1er trimestre 2014 Editorial Vers une sortie progressive de la politique expansionniste 2 Obligations des marchés émergents la sélection est primordiale 3 Placements durables passage

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Recherche Vanguard Novembre 213 Résumé. Cette étude étend aux fonds d obligations mondiales l évaluation comparative entre

Plus en détail

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier

L évolution du marché des Fonds à fin Janvier L évolution du marché des Fonds à fin Janvier Le marché des fonds de droit français débute cette nouvelle année sur une formidable progression de +4,6% de son niveau d encours, l équivalent de 35,7 milliards

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs

Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Des dividendes élevés, synonymes d une forte croissance des bénéfices futurs Plus le taux de versement des dividendes est élevé, plus les anticipations de croissance des bénéfices sont soutenues. Voir

Plus en détail

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur par Bruno LUNDI Le gouvernement est en passe de renoncer à ouvrir une quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération en France.

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

Interview. «Dr Hörter, l investissement responsable a-t-il réellement un avenir?»

Interview. «Dr Hörter, l investissement responsable a-t-il réellement un avenir?» Interview «Dr Hörter, l investissement responsable a-t-il réellement un avenir?» 30 Update IV/2014 Marty-Jörn Klein, Rédacteur en chef du magazine Update, a interviewé le Dr Steffen Hörter, Co-Responsable

Plus en détail

OCEA Gestion LETTRE AUX PORTEURS DU FCP SELECTION INTERNATIONALE PRIVEE ISIN : FR0007082060 - PART C. Filiale de. Paris, le 12 janvier 2016

OCEA Gestion LETTRE AUX PORTEURS DU FCP SELECTION INTERNATIONALE PRIVEE ISIN : FR0007082060 - PART C. Filiale de. Paris, le 12 janvier 2016 LETTRE AUX PORTEURS DU FCP SELECTION INTERNATIONALE PRIVEE ISIN : FR0007082060 - PART C Madame, Monsieur, Paris, le 12 janvier 2016 Vous détenez des parts du FCP SELECTION INTERNATIONALE PRIVEE (FR0007082060-

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

COMPRENDRE LES RISQUES

COMPRENDRE LES RISQUES LA NATURE DU RISQUE COMPRENDRE LES RISQUES LA MESURE DU RISQUE LA GESTION DU RISQUE «Risque, nom masculin (du latin populaire rescum, ce qui coupe) - possibilité, probabilité d un fait, d un évènement

Plus en détail

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Activité et résultats Dexia 4 e trimestre et année 2007 Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 47 : T1 2015 Points saillants : Hausse de 16,7% de la part C sur le trimestre à 769,43. Encours

Plus en détail

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015

Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 Belfius Pension Fund Reporting Mensuel Juin 2015 130 125 120 115 110 105 95 90 Rendement depuis 31/12/2014 (% changement en EUR) MSCI Europe MSCI EMU MSCI United Kingdom ( ) MSCI World ex-europe ( ) MSCI

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

Risques de contagion en provenance des marchés émergents

Risques de contagion en provenance des marchés émergents DIRECTION ECONOMIC DES RESEARCH ETUDES DEPARTMENT ECONOMIQUES Risques de contagion en provenance des marchés émergents Comme le souligne le FMI, dans la dernière édition du Rapport sur la stabilité financière

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

SAF GBMN 300 USD Classe G

SAF GBMN 300 USD Classe G Reporting mensuel juin 2010 Valeur liquidative Performances Global Bond Market Neutral Millions USD Encours du fonds 487 Capit. : 16245.41 USD Sur 1 mois : 0.26% Fonds luxembourgeois 364 Depuis le 28/06/01

Plus en détail

Information aux porteurs de parts d «Etoile Telecom Europe» Fusion / absorption du FCP «Etoile Telecom Europe» par le FCP «Etoile TMT Europe»

Information aux porteurs de parts d «Etoile Telecom Europe» Fusion / absorption du FCP «Etoile Telecom Europe» par le FCP «Etoile TMT Europe» Information aux porteurs de parts d «Etoile Telecom Europe» Fusion / absorption du FCP «Etoile Telecom Europe» par le FCP «Etoile TMT Europe» Paris, le 13 mai 2015 Madame, Monsieur, Vous avez investi dans

Plus en détail

Votre FCP changera également de dénomination qui deviendra «OCEA ABSOLUTE RETURN».

Votre FCP changera également de dénomination qui deviendra «OCEA ABSOLUTE RETURN». LETTRE AUX PORTEURS DU FCP CALAÏS ISIN : FR0007079215 - PART R Paris, le 12 novembre 2015 Madame, Monsieur, Vous détenez des parts du FCP CALAÏS (FR0007079215 - part R), et nous vous remercions de votre

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques

fcpr 123Corporate 2018 de placement à risques fcpr 123Corporate 2018 fonds commun de placement à risques objectif de gestion et stratégie d investissement Un fonds offrant une alternative aux placements traditionnels > 123Corporate 2018 est un fonds

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010249888 Dénomination : ATOUT VIVACTIONS Forme juridique : Fonds commun de placement (FCP) de droit français Société de gestion : Crédit

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

Lettre hebdomadaire OFP

Lettre hebdomadaire OFP Lettre hebdomadaire OFP 17/10/ - 24/10/ Octobre - Semaine 333 Performances des Fonds et Grandes classes d'actifs 1 sem 1 mois 3 mois 6 mois 1 an Creation Valeur Fonds OFP et Indices de Référence OFP 150

Plus en détail

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant

I. Étude comparative des Compartiments absorbé et absorbant Amundi Funds Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 5, Allée Scheffer L-2520 Luxembourg R.C.S. de Luxembourg B-68.806 (la «Société») Cher Actionnaire, Luxembourg,

Plus en détail

FRÉQUENCE PREMIUM 3. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 )

FRÉQUENCE PREMIUM 3. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) communication à caractère promotionnel FRÉQUENCE PREMIUM 3 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «Fréquence

Plus en détail

Voici comment le premier semestre s est déroulé et comment nous voyons les développements sur les six prochains mois.

Voici comment le premier semestre s est déroulé et comment nous voyons les développements sur les six prochains mois. Voici comment le premier semestre s est déroulé et comment nous voyons les développements sur les six prochains mois. En juillet 2005 Chères Clientes, chers Clients, Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

La performance extra-financière des fonds ISR

La performance extra-financière des fonds ISR La performance extra-financière des fonds ISR Etude de l empreinte sociale et environnementale du fonds Allianz Valeurs Durables 30 septembre 2011 Sommaire 1. Performance, utilité sociale et ISR Question

Plus en détail

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance

PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance PRIVALTO OPPORTUNITÉ ALLEMAGNE Titre de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Produit de placement alternatif à un investissement dynamique risqué de type «actions»

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre

L évolution du marché des OPCVM à fin novembre L évolution du marché des OPCVM à fin novembre Après avoir enregistré une belle progression en octobre, le marché des fonds de droit français voit son encours se replier de -0,2%, l équivalent de 1,6 milliard

Plus en détail

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières

AGF OCTOPLUS 3. Caractéristiques financières Code Isin : FR0010056556 NOTICE D'INFORMATION AGF OCTOPLUS 3 FONDS A FORMULE AVERTISSEMENT Le FCP AGF OCTOPLUS 3 est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule,

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA)

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Bruxelles, le 15 mars 2012. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Résultat net avant activités abandonnées d EUR 585 millions (*), après dépréciation des

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM

La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM La différence entre risque et volatilité : intérêt et limites du CAPM Le CAPM (Capital Asset Pricing Model) établit la relation clef qui doit unir sur un marché efficient la prime de risque des différents

Plus en détail

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique

Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Invesco Asia Consumer Demand Fund Bénéficiez du potentiel de croissance de la consommation asiatique Janvier 2011 Notation du fonds : Standard & Poor s Fund Management Rating Source : Standard & Poor s,

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008

SYNTHÈSE. Note méthodologique. Édition 2008 Enquête annuelle PANEL 100 Édition 2008 SYNTHÈSE Note méthodologique Pour la huitième année consécutive, l Observatoire Paritaire des Industries de la Communication Graphique et du Multimédia publie les

Plus en détail

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque

Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Perspectives Perspectives 2014 : le principal risque consiste à ne s exposer à aucun risque Une approche mesurée du risque s impose : la prise de risque maitrisée est la solution AUTEUR : STEFAN HOFRICHTER

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

SOMMAIRE SURVIE..5 V- BILAN DE LA STRATEGIE DE DIVERSIFICATION.

SOMMAIRE SURVIE..5 V- BILAN DE LA STRATEGIE DE DIVERSIFICATION. SOMMAIRE INTRODUCTION.1 I- LA DIVERSIFICATION DE PLACEMENT..2 II- LA DIVERSIFICATION DE REDEPLOIEMENT 3 III- LA DIVERSIFICATION DE CONFORTEMENT..4 IV- LA DIVERSIFICATION DE SURVIE..5 V- BILAN DE LA STRATEGIE

Plus en détail

La gestion d un Fonds Commun de Placement

La gestion d un Fonds Commun de Placement La gestion d un Fonds Commun de Placement La gestion collective en Alsace 1 GUTENBERG FINANCE : Quelques mots 2 La gestion d un fonds commun de placement 3 Nos métiers 10 novembre 2011 2 GUTENBERG FINANCE

Plus en détail

QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION?

QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION? QUELLES REGULATIONS POUR L INDUSTRIE DE LA NOTATION? Norbert Gaillard* La crise financière qui a éclaté en 2007 et la grave récession économique qui a suivi ont conduit les principaux dirigeants politiques

Plus en détail

Pourquoi rechercher une exposition aux grandes valeurs internationales?

Pourquoi rechercher une exposition aux grandes valeurs internationales? labbe_globhoriz_1280668.qxp 11/07/2008 17:26 Page 1 Global Horizon 7% Produit financier à capital garanti Ce document a été communiqué à l AMF conformément à l article 212-28 de son Règlement General Prospectus

Plus en détail

L immobilier se porte mieux. En mai, l indice Case-Shiller du prix des maisons reste stable. En juin, les mises en chantier se redressent de 14.6 %.

L immobilier se porte mieux. En mai, l indice Case-Shiller du prix des maisons reste stable. En juin, les mises en chantier se redressent de 14.6 %. 08 Août 2011 Allocation tactique Lettre mensuelle juin-début juillet. Alors que la croissance est révisée de 3.1 à 2.3 % au 4ème trimestre 2010, et de 1.9 à 0.4 % au 1 er trimestre, elle s établit à 1.3

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. Réflexion sur les opportunités d investissement

CHARTE GRAPHIQUE. Réflexion sur les opportunités d investissement CHARTE GRAPHIQUE Réflexion sur les opportunités d investissement AVRIL 2016 L actif «sans risque» entre en hibernation 2 A l introduction de la LPP en 1985, les portefeuilles des caisses de pensions se

Plus en détail

Investissements alternatifs

Investissements alternatifs Stratégie Investissements alternatifs AUTEURS : ANN-KATRIN PETERSEN & SPENCER RHODES À la suite d un marché haussier de 30 ans sur les obligations ainsi qu un important rebond sur plusieurs années des

Plus en détail

Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir

Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir Le ralentissement de la croissance économique et des bénéfices des entreprises n altère pas notre optimisme pour l année à venir Janvier 2008 Philipp Vorndran Senior Investment Strategist, Multi-Asset

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION CORRIGE. Unité de valeur 2. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Maintenir le cap. 8 janvier 2015. Tableau 1 Rendement total des marchés

Maintenir le cap. 8 janvier 2015. Tableau 1 Rendement total des marchés 8 janvier 21 Maintenir le cap MARTIN LEFEBVRE Chef des placements et stratège 14 412-872 martin.lefebvre@bnc.ca Revue des marchés Le mois de décembre a été marqué par une volatilité accrue. La plupart

Plus en détail

L approche rendement de dividendes pour les actions asiatiques en 2012 King Fuei Lee, gérant actions Asie, nous présente ses perspectives pour 2012

L approche rendement de dividendes pour les actions asiatiques en 2012 King Fuei Lee, gérant actions Asie, nous présente ses perspectives pour 2012 Réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels Décembre 2011 Schroders Outlook L approche rendement de dividendes pour les actions asiatiques en 2012 King Fuei Lee, gérant actions

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

Conclusions du Forum de l Investissement d Allianz Global Investors à New York

Conclusions du Forum de l Investissement d Allianz Global Investors à New York Investment Forum Conclusions du Forum de l Investissement d Allianz Global Investors à New York Septembre 2015 À l occasion de la dernière édition de notre Forum semestriel de l investissement, nous avons

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mercredi 09 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient profiter d'un regain d'appétit pour le

Plus en détail

FR0010094839. Planisfer. Non / Non. Aviva Investors France. Société Générale. Euro Net Asset VAlue. Aviva Investors France G.I.E.

FR0010094839. Planisfer. Non / Non. Aviva Investors France. Société Générale. Euro Net Asset VAlue. Aviva Investors France G.I.E. PARTIE A STATUTAIRE I- Présentation succincte Code ISIN : Dénomination : Forme juridique : Compartiments / nourricier : FR0010094839 Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français Non / Non Société

Plus en détail

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research

septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research septembre 2015 L Indice Mid-Market de la zone euro Réalisé par Argos Soditic & Epsilon Research Sommaire page 3 Méthodologie page 4 Évolution de l Indice page 5 Capital-transmission vs acquéreurs stratégiques

Plus en détail

Marchés actions : l inefficience des indices capi-pondérés, la voie royale pour le «smart bêta»?

Marchés actions : l inefficience des indices capi-pondérés, la voie royale pour le «smart bêta»? Marchés actions : l inefficience des indices capi-pondérés, la voie royale pour le «smart bêta»? Analyse détaillée de l offre : ni passif, ni toujours «smart» mais une génération quantitative et pérenne

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Présentation succincte PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Code ISIN du compartiment : FR0007056163 Dénomination du compartiment : ETOILE DISTRIBUTION EUROPE Forme juridique : FCP de droit français

Plus en détail

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World Conference EPG 2005 16 Mai, 2005 Building a New Electric World Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis

Plus en détail

ANALYSE DE L'ALLOCATION

ANALYSE DE L'ALLOCATION ANALYSE DE L'ALLOCATION A l'attention de Performance annuelles Perf Volatilité Ratio de Poids* Code Nom YTD** 2009 2008 2007 2006 2005 2004 cumulée 6 ans*** **** sharpe **** 15.00% FR0010321802 AGRESSOR

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO

DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO Rapport de gestion 2014 Catégorie : Actions Zone Euro Objectif de gestion : A un horizon supérieur à 5 ans, L objectif de gestion est d obtenir des performances supérieures

Plus en détail

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création*

Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 29 août 2012 Oddo Avenir, 20 ans de performances 1992-2012 : +1080%, soit une performance annualisée de +13.2% depuis sa création* Créé en septembre 1992, Oddo Avenir, fonds

Plus en détail

Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value

Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value Bénéficier du potentiel des sociétés «sous-valorisées» Amundi Funds Equity Euroland Value Attention : faisant suite à la fusion de la SICAV SGAM Fund par la SICAV Amundi Funds, le 24 juin 2011, le compartiment

Plus en détail

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 )

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) communication à caractère promotionnel CAC Premium 2012 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «CAC Premium

Plus en détail

Stratégie d investissement

Stratégie d investissement Stratégie d investissement SG Private Banking Lettre de la Stratégie d Investissement AVRIL 2009. N 26 Éditorial Il est désormais acquis que l activité connaît dans les pays développés une récession sans

Plus en détail

Règles de constitution de l Indice Morningstar de dividendes Américains Cible 50

Règles de constitution de l Indice Morningstar de dividendes Américains Cible 50 Règles de constitution de l Indice Morningstar de dividendes Américains Cible 50 Document de méthodologie de Morningstar Janvier, 2012 Table des matières Caractéristiques de l indice Aperçu Date de création

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 50 : T4 2015 Points saillants : Hausse de 10, de la part C sur le trimestre et de 28,5% sur l

Plus en détail

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR CHAPITRE 1 Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR L émergence d une fonction contrôle de gestion au sein des entreprises est

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Disponible du 8 janvier 2015 au 31 mars 2015 (dans la limite de l enveloppe disponible)

Disponible du 8 janvier 2015 au 31 mars 2015 (dans la limite de l enveloppe disponible) RÉSONANCE DUO Support présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Un objectif de gain potentiel de 6,8%* par année écoulée grâce à l indice Euro Stoxx 50. Durée d investissement

Plus en détail

Séparation des risques dans les portefeuilles actions Octobre 2015

Séparation des risques dans les portefeuilles actions Octobre 2015 PERSPECTIVES Séparation des risques dans les portefeuilles actions Octobre 2015 Il va sans dire qu investir s accompagne d une prise de risque. Mais contrairement à l idée communément reçue, il n est pas

Plus en détail

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14

Perf. Depuis le 31/12/14. Depuis le 31/12/14 ÉCONOMIE. Perf. Depuis le 31/12/14 MARCHÉS. Perf. Depuis le 31/12/14 Edition du 07 décembre 2015 Actualités du 31 novembre au 04 décembre 2015 Marchés Actions 04/12/15 CAC 40 4691-4,9% -5,2% 9,8% Eurostoxx 50* 3310-5,1% -3,8% 5,2% S&P 500 2050-1,9% -2,5% -0,50% Marchés

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014 MACDOUGALL, MACDOUGALL & MACTIER INC. Service aux investisseurs depuis 1849 COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS RECHERCHE FINANCIÈRE JANVIER 2014 Revue du mois d août 2007 Revue du mois de décembre 2013

Plus en détail

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs.

Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Portefeuilles choix sélect RBC La simplicité d un fonds, la puissance de plusieurs. Les portefeuilles choix sélect RBC se conforment en tout temps à la tolérance au risque et aux objectifs de placement

Plus en détail

DELIBERATION RELATIVE AUX ORIENTATIONS GENERALES

DELIBERATION RELATIVE AUX ORIENTATIONS GENERALES Le Conseil de Surveillance DELIBERATION RELATIVE AUX ORIENTATIONS GENERALES DE LA POLITIQUE DE PLACEMENT Le Conseil de surveillance du Fonds de réserve des retraites (FRR) : Vu les propositions du Directoire

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail