Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine"

Transcription

1 ÉGYPTE Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine La capitale égyptienne a déjà connu des phases de planification métropolitaine avec une ring road, des villes nouvelles et autres new settlements. Sans réussir à maîtriser sa croissance anarchique. Bien que le Grand Caire n ait aucun réalité juridique et institutionnelle, l État central, en liaison avec les Nations unies (PNUD), a relancé un processus de réflexion stratégique à l horizon Avec la perspective d un nouvel ordre urbain, prenant en compte les impératifs de la ville durable. Pierre-Arnaud Barthel, maître de conférences à l université de Nantes (UMR ESO) en détachement au CEDEJ-Le Caire (MAEE et CNRS USR 3123), qui suit cette démarche de près, en souligne les limites mais en pointe également les potentialités. Mégapole chaotique de plus de 17 millions habitants, longtemps célèbre pour son extrême compacité (en moyenne hab/km 2 ), Le Caire a connu dans les années la planification des villes nouvelles /1 et autres new settlements qui a suscité une consommation vertigineuse de terres désertiques vendues à des opérateurs publics et privés, sans compter les développements anarchiques, tant la pression démographique est forte, jusque dans des sites à haut risque (effondrement de la falaise du Moqqatam à Duweiqa en septembre 2008). Si a posteriori ce choix d extension dans le désert afin de préserver au maximum les terres agricoles de la vallée du Nil peut être considéré comme une sage décision d un point de vue environnemental, la formation de ces périphéries s est accompagnée de maux multiples reconnus par les autorités égyptiennes : accroissement des mobilités pendulaires (et toutes les conséquences en termes de congestion et de pollution en l absence de transports collectifs en site propre), concurrence avec la zone centrale qui subit une marginalisation progressive (au moins pour la partie downtown avec le départ de fonctions prestigieuses) et la multiplication d enclaves résidentielles à faible densité depuis la fin des années 1990 (golf, villas, green spaces, hôtellerie de luxe et services privés) qui concrétisent des inégalités socio-environnementales inédites /2. Suite à la décision ministérielle prise en 2004 de réaliser pour la première fois dans tous les gouvernorats d Égypte des plans de développement intégré, une refonte de la planification a été entreprise pour le Grand Caire (avec la volonté de travailler dans les limites des cinq gouvernorats couvrant la région urbaine depuis 2008) par le General Organization for Physical Planning (GOPP), sous la tutelle du ministère de l Habitat, Services et Développements urbains. Une triple innovation est annoncée dans les termes de référence de l étude : la construction d une vision stratégique à l horizon 2050, un management participatif de co-production et l intégration du développement durable (DD). Quelles en sont les traductions et les limites? L État chef de file Toujours à un niveau central, la planification de la métropole égyptienne a déjà été étudiée à plusieurs reprises par le passé (1965, 1970, 1982, 1991, 1997, 2006). Dans la refonte actuelle, l État garde la main sur la commande de la nouvelle stratégie à l horizon 2050, par l intermédiaire de son Ministère et plus particulièrement du GOPP, une énorme structure d où émanent les documents de planification de l Égypte entière. La nouveauté est davantage dans la fonction d interface que joue le GOPP entre les bailleurs de fonds internationaux, et ici précisément le PNUD, et les acteurs ministériels et métropolitains (opérateurs, entreprises et promoteurs). De l avis de nombreux experts rencontrés, le GOPP, dirigé par le réformiste Mustafa Madbouly /3, est l actuel chef de file qui continue de s imposer sur les questions stratégiques. La méthodologie formalisée dans la loi de planification urbaine récemment adoptée (2008) reflète un management paradoxal : le cadre de travail doit être participatif, et notamment mené en direction des habitants (c est d ailleurs une des conditions de l accord et du soutien des Nations unies signé en 2007), pourtant il demeure présidé par un haut comité ministériel 1/ Les guillemets s imposent, car, comme en Europe, elles n ont plus rien de nouvelles. 2/ Cf. M. Youssef Ibrahim Mohamed, Promoting sustainable urban development under conditions of rapid metropolitan growth: the case of Greater Cairo, PhD for the degree of Doctor in Philosophy, University of Liverpool, / Cf. M. Madbouly, Background Paper on Urban Planning, Management and Administration, UN Common Country Assessment in Egypt, UN-Habitat, draft, / URBANISME / novembre-décembre N 369

2 dossier incluant les gouverneurs (nommés par le président de la République pour un rang de ministre) et les directeurs des grandes agences et opérateurs sur le Grand Caire (Cairo Transport Authority, Cairo Water and Sanitation Companies ). Malgré ce maintien d un hyper-centralisme et la supervision en haut lieu par le parti national démocrate en la personne de Gamal Moubarak, fils du Président, secrétaire général du parti et responsable des politiques, le GOPP, responsable de l élaboration et du développement de la stratégie, pilote un comité de projet réunissant 25 à 30 membres qui représentent des institutions, des organisations non gouvernementales, des sociétés privées, des opérateurs dans les domaines économique et social. Soucieux aussi de montrer le bon exemple, l organisation joue le jeu de l approche participative (organisation d enquêtes d opinion) et a ouvert le chantier de la stratégie à de nombreux experts égyptiens et étrangers. Dans ce dernier point, et la nouvelle loi le stipule ouvertement, on peut lire la mutation des missions mêmes de l organisation. La période où celle-ci préparait en interne, avec l aide d experts, les documents de planification est révolue. Le GOPP est désormais l acteur en charge de la régulation et non plus de la préparation, tâche à présent entièrement sous-traitée à des consultants privés. Sur une période de trente mois ( janvier 2008-juin 2010), pour un budget de plus de 3,5 millions de dollars américains, le plan de travail négocié entre le GOPP et les Nations unies se décompose en une série d étapes incluant une stratégie de communication et de participation, des diagnostics du Grand Caire par secteur et territoires (selon une grille type SWOT forces, faiblesses, opportunités ), l identification de projets prioritaires, la définition des termes de référence de ces projets clés et des plans stratégiques pour la région et pour chacun des gouvernorats. L élaboration de cette stratégie 2050 donne ainsi lieu depuis 2008 à la réunion de nombreux groupes de travail, à de nombreux ateliers mêlant experts et décideurs et pilotés par le GOPP et Information and Decision Support Center (IDSC), centre d expertises sous la tutelle du Premier ministère, à des séminaires nationaux, des enquêtes d opinion, la réalisation d un site web (www.cairo2050.gov.eg), des allers-retours entre le haut comité ministériel, le GOPP et les consultants et le Conseil des partenaires pour le développement. Les Nations unies ont également pour projet de renforcer les compétences et capacités des acteurs du Grand Caire. Des voyages d études sont prévus à l étranger, des workshops de formation des cadres techniques vont être conduits par le PNUD. Enfin, la création d un observatoire urbain est projeté pour collecter les données et assurer un suivi des transformations urbaines. À l automne 2009, la stratégie 2050 est à un moment charnière. Les études sectorielles ont été réalisées et la définition de la vision est en cours et testée lors de workshops réunissant toutes les parties prenantes afin de recueillir leurs avis. Que penser de cet imposant dispositif? À la recherche d une vision Bien que le Grand Caire n ait à ce jour aucune réalité juridique et institutionnelle, l élaboration de cette stratégie a permis de poser un certain nombre de questions clés Source : Cube consultants, 2009) La vision de tours sur le Nil à la place des quartiers mixtes de Boulaq et Maspero. novembre-décembre N 369 / URBANISME / 61

3 Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine et de définir les arbitrages à prendre à court et moyen terme. Dans le domaine économique et spatial, le GOPP met sur la table la question de la taille optimale de la région urbaine, des directions de développement urbain à privilégier, des moyens à adopter pour accélérer le développement des villes nouvelles et, inversement, pour dé-densifier la zone centrale. Sur le front de l habitat, la nécessité de redéfinir et diversifier les programmes de logement dans les périphéries urbaines est évoquée, ainsi que les modes de régulation de distribution du foncier. L avenir des transports et des infrastructures soulève naturellement des questions. Déplacement de la gare ferroviaire Ramsès située en cœur de ville et création de plusieurs gares périphériques? Quels modes de transport collectif en site propre pour relier les villes nouvelles au reste de l agglomération? Enfin, la question épineuse de la gouvernance est abordée explicitement : fusion des gouvernorats en une entité dotée de compétences à l échelle métropolitaine ou bien création d une agence de management les impliquant? Ou alors doit-on au contraire aller vers une augmentation du nombre de gouvernorats et les doter de pouvoirs élargis? À l instar des autres métropoles du monde, la volonté de passer du plan à la définition d une vision stratégique /4 marque une rupture majeure dans la façon de planifier Le Caire après plusieurs documents qui ont fait date, en particulier issus de la période de la coopération avec l IAURIF (aujourd hui IAU-International) puis de l expertise des Japonais (la JICA /5), qui a livré en 2006 une projection de l occupation du sol pour l année Avant, on avait pour objectif d élaborer un schéma directeur, on faisait des études sectorielles, on en tirait des conclusions puis des recommandations, on le faisait approuver et ensuite on faisait des schémas plus détaillés par zone. Maintenant, on veut dégager une vision basée sur des études plus rapides et avec une participation publique. L idée, c est d avoir une vue générale ambitieuse, à très long terme, des besoins, difficultés et atouts du Caire. Et de cette vision, on tirera les stratégies et les actions plans. Pour notre interlocutrice du Centre régional de la planification du Grand Caire du GOPP, la vision est une méthode moins linéaire, moins top-down. Loin d être une simple décision d urbanisme, elle est présentée dans ses objectifs comme une formulation partagée sur le devenir du Grand Caire, qui servira de socle à un futur plan stratégique phasé jusqu à l horizon 2050, couplant orientations, régulations à inscrire dans les documents réglementaires et grands projets urbains. Ce faisant, certaines limites se manifestent. Les diaporamas du GOPP mettent en avant la vision d une ville internationale-verte-connectée, au risque qu elle soit tellement consensuelle qu elle ne se fixe plus aucun cap et relègue au second plan les priorités de justice sociale et le défi des zones informelles /6 (qui concernent près de 65 % de la population). De même, les résultats des enquêtes d opinion devraient être davantage exploités. De façon trop attendue, les habitants (pris en bloc!) ont envie en premier lieu de plus de stabilité économique (plus d emplois) et d une amélioration du parc de logements (plus de diversification), puis, en deuxième plan, les souhaits portent sur une meilleure offre de transports publics et d infrastructures routières, sur la diminution de la pollution et de la saleté des rues, et enfin sur l ouverture de nouveaux espaces verts, qui manquent cruellement au Caire. Certaines demandes, également présentées par le GOPP, concernent l interdiction des microbus et l augmentation des parkings et des routes ; elles n émanent sans doute pas de la majorité des ménages, qui sont entièrement dépendants des transports collectifs informels. De façon positive, selon un cadre de IDSC, les enquêtes d opinion ont permis de confirmer le fait que, dans le cadre de la réhabilitation des quartiers informels, une majorité de ménages ne veut pas être déplacée, ou se retrouver loin de sa résidence actuelle La mise en scène d un nouvel ordre urbain Un benchmarking a été réalisé par le GOPP, portant sur les visions stratégiques élaborées hors d Égypte /7 : Londres 2066, Tokyo 2050, Singapour 2050, Paris 2020, Sydney 2030, alors pourquoi pas Le Caire 2050? L horizon a été fixé dans le lointain car il y a beaucoup de problèmes à régler, dit-on. Au passage, un tel recensement illustre la volonté d indexer la capitale égyptienne dans le réseau des métropoles globales (les fameuses world cities). Et les termes de référence en sont explicites dans l objectif assigné : inscrire la capitale dans la globalisation comme l une des premières places du monde arabe. La stratégie métropolitaine est un outil intéressant pour les autorités égyptiennes car elle permet de mettre en scène et de dévoiler un nouvel ordre urbain à travers un certain nombre de projets clés qui en sont à des stades opérationnels très divers. Il n est pas besoin d attendre l adoption de la vision pour s y attaquer. On est sûrs qu ils seront inclus, nous a confié l une des cadres du GOPP. Parmi ces projets prioritaires : la relocalisation des ministères du centre-ville dans le New Cairo (nouvelle centralité périphérique de moyen à haut standing située à l Est), en vue de la création d une cité gouvernementale, prévue sur un foncier directement branché sur le périphérique ; le renouvellement du secteur informel d Imbaba (Giza Nord) qui concerne une population défavorisée de plus de habitants. Ce projet doit, pour les autorités, devenir un exemple de gestion des zones d habitat informel : recyclage d une friche aéroportuaire qui va accueillir des programmes de relogement de ménages expulsés, ouverture de nouveaux axes routiers, arrivée de la ligne 3 du métro, création de services et commerces 4/ Cf. M. Carmona et al. (éd), Planning through projects : moving from master planning to strategic planning. 30 cities, Techne Press, 2009 ; V. Fouchier, Le nouveau sens de la planification métropolitaine, les Cahiers de l IAU, 2009, pp ; P. Newman P. et A. Thornley, Planning World Cities : Globalization and Urban Politics, Palgrave Macmillan, / Japanese International Cooperation Agency (JICA), Existing situation and proposed land use of the Greater Cairo Region, diaporama, / Cf. D. Sims, Cairo City Report sur les slums. 7/ Cf. le dossier Big city planning de la revue Urban design, n 111, été / URBANISME / novembre-décembre N 369

4 dossier de proximité et développement par des investisseurs d un front nilotique dédié à des fonctions récréatives et touristiques ; le projet Khufu Plaza vise à créer un couloir de développement relié au futur grand musée du Sphinx près des pyramides à Doqqi, quartier aisé de la rive ouest du Nil ; la réalisation de nouvelles extensions urbaines dédiées au relogement des familles des quartiers informels à risque, de part et d autre du plateau des pyramides ; enfin, l embellissement et la valorisation des berges et des îles du Nil grâce à de nouveaux espaces d affaires et à des espaces verts, touristiques et récréatifs. La privatisation de l aménagement et la délégation de services à des acteurs privés sont des mots d ordre assumés en haut lieu, révélateurs d un rapport décomplexé au marché, alors même que viennent enfin d être reconnues les insuffisances des acteurs publics impliqués dans le développement de la capitale. Ainsi opère-t-on un recensement des niches territoriales à fort potentiel de retour sur investissement. Un certain nombre de territoires à valoriser sont définis par le Ministère afin de lancer la réflexion sur leur renouvellement : cimetières comme la Cité des morts située au pied de la citadelle, dont la relocalisation est envisagée pour le bien des vivants (!), quartiers péricentraux de petite industrie devenue obsolète (tels Maspero et Boulak, deux quartiers en rive droite bénéficiant d une vue convoitée sur le Nil), îles rurales du Nil non construites soumises à des pressions spéculatives (Dahab, Warraq), abords du futur grand musée près des pyramides à Giza, le centre-ville d urbanisme européen On décèle ainsi clairement une tension entre la priorité mise sur la production d espaces globalisés dédiés aux élites et aux touristes et la volonté affichée de repenser les villes nouvelles et d intensifier l intervention dans les zones informelles. Alors pourquoi une stratégie si l idée est de laisser faire au maximum les acteurs du marché dans une logique capitalistique? D ailleurs, on ne peut être crédule à l annonce d objectifs opérationnels qui paraissent totalement intenables (15 lignes de métro d ici 2050, alors qu il va falloir dix ans pour finaliser la ligne 3 actuellement en travaux...). Un expert en charge de l un des ateliers sectoriels nous a vanté les vertus du fiction planning. Et force est de reconnaître que cette mise en ordre pour une ville efficace et plus compétitive sert de levier puissant et de signal pour fédérer, rassurer et attirer les investisseurs qui auront ensuite les coudées franches. Mais, pour nuancer l analyse, il faut souligner que la refonte de la planification du Caire vise également à asseoir de nouvelles régulations pour encadrer l action des promoteurs, donner un sens aux quartiers existants, et révèle des prises de conscience non négligeables en matière de durabilité urbaine. Réhabilitation des bâtiments nouvellement listés de la place Talaat Harb (mars 2009). 8/ Cf. l article de Guy Baudelle et Estelle Ducom, Renouveler les villes nouvelles?, Urbanisme, n 362, sept.-oct / ArchPlan, The general strategic plan for 6 th of October and Sheikh Zayed cities as one city, GOPP, mars 2009 ; NUCA, The Strategic planning of the New Cairo, vol. 1, New Urban Communities Authority, Cairo-Egypt, / Cf. une communication intéressante : Ibrahim Abdelkhalek & Prof. David Shaw, Egyptian compactcity veracity: The fallacy and credibility of mixed use and high density for a low carbon city, Compact-City Veracity, 45 th ISOCARP Congress P.-A. Barthel Le chantier de la ville durable Annoncé dès le stade de l étude, le concept de durabilité (sustainability) est reconnu pour la première fois pour le futur Caire. Et, de fait, la ville durable est à l agenda d un certain nombre de nouveaux dossiers qui révèlent des prises de conscience encourageantes, au-delà du constat bien réel d une qualité de vie dégradée. Si la nouvelle stratégie est l occasion d affirmer la nécessité de poursuivre les extensions sur les terres désertiques, l ouverture de trois nouveaux corridors urbains reliant les nouvelles villes et la zone centrale (préconisés par les Japonais) et le front du renouvellement urbain des zones historiques et non planifiées sont inscrits dans les priorités des acteurs. On peut également signaler une volonté de remanier les villes nouvelles /8. Le GOPP a ainsi commandé deux études sur la ville du 6 octobre /9 et le New Cairo, invitant les bureaux d études à projeter une véritable centralité, à insérer un nouveau réseau de transport en commun en site propre (TCSP), à mixer les fonctions dans les espaces non bâtis, à penser des cheminements piétons et à densifier les territoires déjà construits /10. Autre changement : afin de freiner la spéculation et la destruction du patrimoine moderne, des régulations sur les hauteurs et le listage des bâtiments dans une bonne part des quartiers planifiés des XIX e et XX e siècles (centre-ville, Doqqi, Mohandessine, Garden-City, Zamalek, Maadi) viennent de s inscrire dans une nouvelle loi votée en 2008 sur l harmonie urbaine. Concernant les quartiers informels, la priorité est donnée aux quartiers à risques (3 % des ménages vivent dans des zones de falaises) ; mais ces modes d intervention évoluent-ils vers un meilleur respect des ménages? novembre-décembre N 369 / URBANISME / 63

5 Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine Dans le cadre des politiques sectorielles, la relance d une politique de TCSP est très nette : lignes 3 et 4 du métro d ici 2020 (à l étude et en travaux) ; transformation du réseau de tramway existant en un supertram qui connectera l hypercentre au New Cairo situé à l Est et qui est récemment devenu un pôle universitaire majeur ; lignes de busway le long des nouveaux corridors urbains. Reconnu pour son caractère eco-friendly and cost-efficient /11, le transport fluvial dans le Grand Caire (marchandises et personnes) commence à être étudié. Une timide prise en compte de la nature et de l agriculture en ville se fait jour. Le point de départ est, il est vrai, calamiteux : 1,5 m 2 d espace vert par personne à l échelle du Grand Caire et seulement 0,3 m 2 dans la zone centrale, contre des standards internationaux variant entre 12 et 20 m 2 (et même beaucoup plus dans une capitale comme Helsinki). Le GOPP incorpore ainsi différents projets de jardins dans sa stratégie 2050 : jardins de Kheops (Khufu) près des pyramides, jardins de Fustat et de Dar es-salaam, parcs sur les îles de Dahab et de Warraq et sur la corniche de Boulaq En revanche, les problématiques énergétiques sont peu abordées. Rien sur le renouvelable ni sur le panachage énergétique dans un pays où le pétrole est toujours très peu cher et soutient toute la filière automobile. Les problèmes du changement climatique et le bilan carbone commencent tout juste à être à l ordre du jour /12. Pour preuve, le 26 septembre 2009, le séminaire World Wide Views sur le changement climatique a servi de plateforme d échange afin de communiquer les positions de l Égypte en vue des négociations de l ONU qui auront lieu en décembre prochain à Copenhague. l Pierre-Arnaud Barthel Pour en savoir plus BLe site du CEDEJ : 11/ Pour reprendre les mots de l article Private sector invests heavily in river transportation, Daily News Egypt, 14 septembre 2009, p / Le Caire appartient depuis 2007 au réseau de la Fondation Clinton qui lutte pour la réduction des gaz à effets de serre. P.-A. Barthel Dahab : une île rurale en face de la corniche hyper urbaine de Maadi, banlieue sud du Caire (avril 2009). BUne étude du CEDEJ sur l île de Dahab Sollicité par le GOPP début mars 2009 dans le cadre d une consultation des universités et centres de recherche présents au Caire, le Centre d études et de documentation économiques et juridiques (CEDEJ) a proposé de réfléchir à l avenir de l île de Dahab située en face de Maadi, en banlieue Sud du Caire /1. Le CEDEJ a ainsi justifié un scénario d éco-île à l horizon 2050 valorisant le concept de front écologique, caractéristique des espaces convoités pour lesquels les problématiques de nature et d écologie jouent un rôle majeur. C est un scénario qui vise au maintien sur l île de l agriculture et des familles paysannes tout en valorisant l ouverture à de nouvelles fonctions récréatives, éco-touristiques et éducatives et à l expérimentation d une autonomie énergétique. Signe positif d une meilleure sensibilisation à la protection et à la valorisation douce des îles cairotes, cette proposition semble avoir rencontré en juillet dernier un accueil favorable de la part des autorités égyptiennes. P.-A. B. l 1/ Rendue début mai 2009 en anglais et arabe au GOPP, l étude s intitule : Dahab sustainable island : an eco-frontier for Greater Cairo Diagnosis and action items. Le diaporama de présentation est consultable sur : 64 / URBANISME / novembre-décembre N 369

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU)

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L HABITAT ET DE L URBANISME (MEHU) STRATEGIE NATIONALE DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES, DE L APPRENTISSAGE ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES POUR FAVORISER UN

Plus en détail

Paris, ville mondiale

Paris, ville mondiale Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 4 La France et l Europe dans le monde Question 2 La France dans la mondialisation Paris, ville mondiale Cours 3 I Un rayonnement planétaire 1. Une mégapole de

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux Comprendre les négociations internationales sur le climat Contexte, historique et enjeux Chapitre 1 LE CONTEXTE: L URGENCE CLIMATIQUE La planète s est déjà réchauffée de +0,8 C Les impacts Les impacts

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels

Présentation des projets de plans directeurs sectoriels Présentation des projets de plans directeurs sectoriels 20.05.2014 Le plan sectoriel transports (PST) Sommaire Considérations générales Le PST, ses éléments réglementaires et mise en conformité des PAG

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens

Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Des solutions nouvelles à la crise des transports franciliens Frédéric Léonhardt Les travaux du Grand Paris Express s annoncent coûteux et décalés par rapport aux problèmes réels. Pour Frédéric Léonhardt,

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE

COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE LES RENDEZ VOUS DE L AGENCE D URBA AU PAVILLON CYCLE VILLE ET COMMERCE LES ENJEUX DE L ÉQUIPEMENT COMMERCIAL DE CAEN-MÉTROPOLE PATRICE DUNY, DIRECTEUR AUCAME CAEN NORMANDIE RAPPEL : LE COMMERCE EST CONSUBSTANTIEL

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj

ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC. Quartier des Chiffonniers. (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS. jjjjjj jjjjjj ELECTRIFICATION SOLAIRE DE L ECLAIRAGE PUBLIC Quartier des Chiffonniers (Le Caire, Egypte) ONG : LOCUS 1 Présentation de l ONG L association LOCUS Jana Revedin, architecte PhD, professeur d université,

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique

Synthèse du diagnostic territorial Stratégique CE2 Synthèse du diagnostic territorial Stratégique Instance de concertation 14 mars 2013 Diapositive 1 CE2 Cabinet E.C.s.-AC; 06/12/2012 I DYNAMISME, VOLONTARISME ET AMBITION D UNE REGION ULTRA MARINE

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var. www.ecovallee-plaineduvar.fr

Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var. www.ecovallee-plaineduvar.fr Opération d Intérêt National Éco-Vallée EcoCité plaine du Var www.ecovallee-plaineduvar.fr 1 2 3 3 Eco-Vallée Un nouveau positionnement économique Faire d Eco-Vallée l accélérateur de la mutation économique

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Casablanca : ville touristique Supervisé par : Le docteur professeur : Mâati Sadki Un travail élaboré par : BENHMIMOU Nabil

Plus en détail

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise

Le drive. Les concepts. V eille c ommerce Inter-Scot - décembre 2012. Agence d urbanisme pour le développement de l agglomération lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais Rives du Rhône Roannais Sud Loire Val de

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre»

MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre» MANCHESTER «De la ville industrielle à la ville la plus verte d'angleterre» 458 100 habitants (2007) - Située au Nord-Ouest de l'angleterre. La stratégie de planification urbaine conduite à Manchester

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH»

CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» CAHIER DES CHARGES POUR L OCTROI DU LABEL «MÉTROPOLE FRENCH TECH» POUR LA CROISSANCE ET LE RAYONNEMENT DE L ÉCOSYSTÈME NUMÉRIQUE FRANÇAIS POUR ÊTRE LABELLISÉE «MÉTROPOLE FRENCH TECH», UNE MÉTROPOLE DOIT

Plus en détail

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF

OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF OBSERVATOIRE FPI DU LOGEMENT NEUF REDRESSEMENT DES VENTES AU 4EME TRIMESTRE 2014 : LA RELANCE EST A NOTRE PORTÉE MERCREDI 11 FEVRIER 2015, 9 HEURES Palais Brongniart PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux

Plus en détail

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE)

Le Big Data est-il polluant? BILLET. Big Data, la déferlante des octets VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE TERRE (/TERRE) Donner du sens à la science Rechercher Se connecter / S'inscrire Suivre VIVANT MATIÈRE SOCIÉTÉS UNIVERS TERRE NUMÉRIQUE MES THÈMES Types DOSSIER Paru le 15.11.2012 Mis à jour le 29.01.2014 Big Data, la

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti

Présentation du Secteur Privé à Djibouti. Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Présentation du Secteur Privé à Djibouti Rapport de la Chambre de Commerce et d Industrie de Djibouti Mars 2013 Site internet : - 1 - Table des Matières 1 Généralités 1.1. Description du secteur privé

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015

Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève. CCIG, le 21 mai 2015 Vers un réseau de lieux de travail partagés sur le Grand Genève CCIG, le 2 mai 205 Le contexte général dans lequel s inscrit le projet Le contexte général La révolution numérique Le contexte général

Plus en détail

MAITRE DE CONFERENCES EN GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT DE L ESPACE ET URBANISME Université Paris IV - Sorbonne. e-mail : estelle.ducom@paris-sorbonne.

MAITRE DE CONFERENCES EN GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT DE L ESPACE ET URBANISME Université Paris IV - Sorbonne. e-mail : estelle.ducom@paris-sorbonne. MAITRE DE CONFERENCES EN GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT DE L ESPACE ET URBANISME Université Paris IV - Sorbonne Parcours : e-mail : estelle.ducom@paris-sorbonne.fr Parcours Enseignement Recherche Responsabilités

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours 1 Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours La réforme territoriale : quelle organisation, quelles compétences demain? Paris, 4 février 2010 1 2 Une longue

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Habiter les villes I L urbanisation dans le monde A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Taux d urbanisation Taux d urbanisation (projection 2015) Évolution du nombre de villes de plus

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I

Promulgue la loi dont la teneur suit : TITRE I Loi n 98-11 du 29 Rabie Ethani 1419 correspondant au 22 août 1998 portant loi d Orientation et de Programme à Projection Quinquennale sur la Recherche Scientifique et le Développement Technologique 1998-2002

Plus en détail

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA

Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA COMMUNIQUE DE PRESSE Travaux du Grand Paris Express PRÉSENTATION DE LA FUTURE GARE DE SAINT-DENIS PLEYEL EN PRÉSENCE DE KENGO KUMA Saint-Denis, mardi 22 septembre 2015 Philippe Yvin, président du directoire

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

MATRICE ACTUALISÉE DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ARTS, DES MÉTIERS ET DE L ENTREPRISE

MATRICE ACTUALISÉE DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ARTS, DES MÉTIERS ET DE L ENTREPRISE MATRICE ACTUALISÉE DE LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES ARTS, DES MÉTIERS ET DE L ENTREPRISE Axes Gran linges Actions stratégiques Actions détaillées A. Valorisation arts, métiers et professions selon

Plus en détail

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation

Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Observatoire de l emploi, des métiers et des compétences de la fonction publique territoriale Les pratiques de gestion des ressources humaines et de formation Décembre 2010 Rapport sur la mise en œuvre

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN RÉPUBLIQUE DU BÉNIN ------------ PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE ----------- PLAN TIC - BÉNIN FEUILLE DE ROUTE POUR L ASSAINISSEMENT, LE REDRESSEMENT ET LA DYNAMISATION DU SECTEUR DES TÉLÉCOMMUNICATIONS ET

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l

Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l Mémoire de la Corporation de développement communautaire de Côte-des-Neiges portant sur le projet de Schéma d aménagement et de développement de l agglomération de Montréal Novembre 2014 Mémoire sur le

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D. Equilibres et enjeux internationaux de l énergie

Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D. Equilibres et enjeux internationaux de l énergie 1 Cycles de séminaires en coopération entre Sciences Po CERI et EDF R&D Equilibres et enjeux internationaux de l énergie Séminaire 3 : The German Energiewende after the elections and before the EU-2030

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Leviers d action publics pour le projet Hefbomen van de overheid bij stedelijke projecten

Leviers d action publics pour le projet Hefbomen van de overheid bij stedelijke projecten Leviers d action publics pour le projet Hefbomen van de overheid bij stedelijke projecten TABLE RONDE / RONDE TAFEL Colloque PRDD/ Colloquium GPDO Flagey > 10.02.2013 4 objectifs prioritaires applicables

Plus en détail

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques

Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté. Forces, limites et options stratégiques Expérience du Maroc en matière de lutte contre la pauvreté Forces, limites et options stratégiques Lahcen ACHY Economiste Principal, Centre Carnegie du Moyen Orient Septembre 2010 Le Maroc a enregistré

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail