Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine"

Transcription

1 ÉGYPTE Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine La capitale égyptienne a déjà connu des phases de planification métropolitaine avec une ring road, des villes nouvelles et autres new settlements. Sans réussir à maîtriser sa croissance anarchique. Bien que le Grand Caire n ait aucun réalité juridique et institutionnelle, l État central, en liaison avec les Nations unies (PNUD), a relancé un processus de réflexion stratégique à l horizon Avec la perspective d un nouvel ordre urbain, prenant en compte les impératifs de la ville durable. Pierre-Arnaud Barthel, maître de conférences à l université de Nantes (UMR ESO) en détachement au CEDEJ-Le Caire (MAEE et CNRS USR 3123), qui suit cette démarche de près, en souligne les limites mais en pointe également les potentialités. Mégapole chaotique de plus de 17 millions habitants, longtemps célèbre pour son extrême compacité (en moyenne hab/km 2 ), Le Caire a connu dans les années la planification des villes nouvelles /1 et autres new settlements qui a suscité une consommation vertigineuse de terres désertiques vendues à des opérateurs publics et privés, sans compter les développements anarchiques, tant la pression démographique est forte, jusque dans des sites à haut risque (effondrement de la falaise du Moqqatam à Duweiqa en septembre 2008). Si a posteriori ce choix d extension dans le désert afin de préserver au maximum les terres agricoles de la vallée du Nil peut être considéré comme une sage décision d un point de vue environnemental, la formation de ces périphéries s est accompagnée de maux multiples reconnus par les autorités égyptiennes : accroissement des mobilités pendulaires (et toutes les conséquences en termes de congestion et de pollution en l absence de transports collectifs en site propre), concurrence avec la zone centrale qui subit une marginalisation progressive (au moins pour la partie downtown avec le départ de fonctions prestigieuses) et la multiplication d enclaves résidentielles à faible densité depuis la fin des années 1990 (golf, villas, green spaces, hôtellerie de luxe et services privés) qui concrétisent des inégalités socio-environnementales inédites /2. Suite à la décision ministérielle prise en 2004 de réaliser pour la première fois dans tous les gouvernorats d Égypte des plans de développement intégré, une refonte de la planification a été entreprise pour le Grand Caire (avec la volonté de travailler dans les limites des cinq gouvernorats couvrant la région urbaine depuis 2008) par le General Organization for Physical Planning (GOPP), sous la tutelle du ministère de l Habitat, Services et Développements urbains. Une triple innovation est annoncée dans les termes de référence de l étude : la construction d une vision stratégique à l horizon 2050, un management participatif de co-production et l intégration du développement durable (DD). Quelles en sont les traductions et les limites? L État chef de file Toujours à un niveau central, la planification de la métropole égyptienne a déjà été étudiée à plusieurs reprises par le passé (1965, 1970, 1982, 1991, 1997, 2006). Dans la refonte actuelle, l État garde la main sur la commande de la nouvelle stratégie à l horizon 2050, par l intermédiaire de son Ministère et plus particulièrement du GOPP, une énorme structure d où émanent les documents de planification de l Égypte entière. La nouveauté est davantage dans la fonction d interface que joue le GOPP entre les bailleurs de fonds internationaux, et ici précisément le PNUD, et les acteurs ministériels et métropolitains (opérateurs, entreprises et promoteurs). De l avis de nombreux experts rencontrés, le GOPP, dirigé par le réformiste Mustafa Madbouly /3, est l actuel chef de file qui continue de s imposer sur les questions stratégiques. La méthodologie formalisée dans la loi de planification urbaine récemment adoptée (2008) reflète un management paradoxal : le cadre de travail doit être participatif, et notamment mené en direction des habitants (c est d ailleurs une des conditions de l accord et du soutien des Nations unies signé en 2007), pourtant il demeure présidé par un haut comité ministériel 1/ Les guillemets s imposent, car, comme en Europe, elles n ont plus rien de nouvelles. 2/ Cf. M. Youssef Ibrahim Mohamed, Promoting sustainable urban development under conditions of rapid metropolitan growth: the case of Greater Cairo, PhD for the degree of Doctor in Philosophy, University of Liverpool, / Cf. M. Madbouly, Background Paper on Urban Planning, Management and Administration, UN Common Country Assessment in Egypt, UN-Habitat, draft, / URBANISME / novembre-décembre N 369

2 dossier incluant les gouverneurs (nommés par le président de la République pour un rang de ministre) et les directeurs des grandes agences et opérateurs sur le Grand Caire (Cairo Transport Authority, Cairo Water and Sanitation Companies ). Malgré ce maintien d un hyper-centralisme et la supervision en haut lieu par le parti national démocrate en la personne de Gamal Moubarak, fils du Président, secrétaire général du parti et responsable des politiques, le GOPP, responsable de l élaboration et du développement de la stratégie, pilote un comité de projet réunissant 25 à 30 membres qui représentent des institutions, des organisations non gouvernementales, des sociétés privées, des opérateurs dans les domaines économique et social. Soucieux aussi de montrer le bon exemple, l organisation joue le jeu de l approche participative (organisation d enquêtes d opinion) et a ouvert le chantier de la stratégie à de nombreux experts égyptiens et étrangers. Dans ce dernier point, et la nouvelle loi le stipule ouvertement, on peut lire la mutation des missions mêmes de l organisation. La période où celle-ci préparait en interne, avec l aide d experts, les documents de planification est révolue. Le GOPP est désormais l acteur en charge de la régulation et non plus de la préparation, tâche à présent entièrement sous-traitée à des consultants privés. Sur une période de trente mois ( janvier 2008-juin 2010), pour un budget de plus de 3,5 millions de dollars américains, le plan de travail négocié entre le GOPP et les Nations unies se décompose en une série d étapes incluant une stratégie de communication et de participation, des diagnostics du Grand Caire par secteur et territoires (selon une grille type SWOT forces, faiblesses, opportunités ), l identification de projets prioritaires, la définition des termes de référence de ces projets clés et des plans stratégiques pour la région et pour chacun des gouvernorats. L élaboration de cette stratégie 2050 donne ainsi lieu depuis 2008 à la réunion de nombreux groupes de travail, à de nombreux ateliers mêlant experts et décideurs et pilotés par le GOPP et Information and Decision Support Center (IDSC), centre d expertises sous la tutelle du Premier ministère, à des séminaires nationaux, des enquêtes d opinion, la réalisation d un site web (www.cairo2050.gov.eg), des allers-retours entre le haut comité ministériel, le GOPP et les consultants et le Conseil des partenaires pour le développement. Les Nations unies ont également pour projet de renforcer les compétences et capacités des acteurs du Grand Caire. Des voyages d études sont prévus à l étranger, des workshops de formation des cadres techniques vont être conduits par le PNUD. Enfin, la création d un observatoire urbain est projeté pour collecter les données et assurer un suivi des transformations urbaines. À l automne 2009, la stratégie 2050 est à un moment charnière. Les études sectorielles ont été réalisées et la définition de la vision est en cours et testée lors de workshops réunissant toutes les parties prenantes afin de recueillir leurs avis. Que penser de cet imposant dispositif? À la recherche d une vision Bien que le Grand Caire n ait à ce jour aucune réalité juridique et institutionnelle, l élaboration de cette stratégie a permis de poser un certain nombre de questions clés Source : Cube consultants, 2009) La vision de tours sur le Nil à la place des quartiers mixtes de Boulaq et Maspero. novembre-décembre N 369 / URBANISME / 61

3 Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine et de définir les arbitrages à prendre à court et moyen terme. Dans le domaine économique et spatial, le GOPP met sur la table la question de la taille optimale de la région urbaine, des directions de développement urbain à privilégier, des moyens à adopter pour accélérer le développement des villes nouvelles et, inversement, pour dé-densifier la zone centrale. Sur le front de l habitat, la nécessité de redéfinir et diversifier les programmes de logement dans les périphéries urbaines est évoquée, ainsi que les modes de régulation de distribution du foncier. L avenir des transports et des infrastructures soulève naturellement des questions. Déplacement de la gare ferroviaire Ramsès située en cœur de ville et création de plusieurs gares périphériques? Quels modes de transport collectif en site propre pour relier les villes nouvelles au reste de l agglomération? Enfin, la question épineuse de la gouvernance est abordée explicitement : fusion des gouvernorats en une entité dotée de compétences à l échelle métropolitaine ou bien création d une agence de management les impliquant? Ou alors doit-on au contraire aller vers une augmentation du nombre de gouvernorats et les doter de pouvoirs élargis? À l instar des autres métropoles du monde, la volonté de passer du plan à la définition d une vision stratégique /4 marque une rupture majeure dans la façon de planifier Le Caire après plusieurs documents qui ont fait date, en particulier issus de la période de la coopération avec l IAURIF (aujourd hui IAU-International) puis de l expertise des Japonais (la JICA /5), qui a livré en 2006 une projection de l occupation du sol pour l année Avant, on avait pour objectif d élaborer un schéma directeur, on faisait des études sectorielles, on en tirait des conclusions puis des recommandations, on le faisait approuver et ensuite on faisait des schémas plus détaillés par zone. Maintenant, on veut dégager une vision basée sur des études plus rapides et avec une participation publique. L idée, c est d avoir une vue générale ambitieuse, à très long terme, des besoins, difficultés et atouts du Caire. Et de cette vision, on tirera les stratégies et les actions plans. Pour notre interlocutrice du Centre régional de la planification du Grand Caire du GOPP, la vision est une méthode moins linéaire, moins top-down. Loin d être une simple décision d urbanisme, elle est présentée dans ses objectifs comme une formulation partagée sur le devenir du Grand Caire, qui servira de socle à un futur plan stratégique phasé jusqu à l horizon 2050, couplant orientations, régulations à inscrire dans les documents réglementaires et grands projets urbains. Ce faisant, certaines limites se manifestent. Les diaporamas du GOPP mettent en avant la vision d une ville internationale-verte-connectée, au risque qu elle soit tellement consensuelle qu elle ne se fixe plus aucun cap et relègue au second plan les priorités de justice sociale et le défi des zones informelles /6 (qui concernent près de 65 % de la population). De même, les résultats des enquêtes d opinion devraient être davantage exploités. De façon trop attendue, les habitants (pris en bloc!) ont envie en premier lieu de plus de stabilité économique (plus d emplois) et d une amélioration du parc de logements (plus de diversification), puis, en deuxième plan, les souhaits portent sur une meilleure offre de transports publics et d infrastructures routières, sur la diminution de la pollution et de la saleté des rues, et enfin sur l ouverture de nouveaux espaces verts, qui manquent cruellement au Caire. Certaines demandes, également présentées par le GOPP, concernent l interdiction des microbus et l augmentation des parkings et des routes ; elles n émanent sans doute pas de la majorité des ménages, qui sont entièrement dépendants des transports collectifs informels. De façon positive, selon un cadre de IDSC, les enquêtes d opinion ont permis de confirmer le fait que, dans le cadre de la réhabilitation des quartiers informels, une majorité de ménages ne veut pas être déplacée, ou se retrouver loin de sa résidence actuelle La mise en scène d un nouvel ordre urbain Un benchmarking a été réalisé par le GOPP, portant sur les visions stratégiques élaborées hors d Égypte /7 : Londres 2066, Tokyo 2050, Singapour 2050, Paris 2020, Sydney 2030, alors pourquoi pas Le Caire 2050? L horizon a été fixé dans le lointain car il y a beaucoup de problèmes à régler, dit-on. Au passage, un tel recensement illustre la volonté d indexer la capitale égyptienne dans le réseau des métropoles globales (les fameuses world cities). Et les termes de référence en sont explicites dans l objectif assigné : inscrire la capitale dans la globalisation comme l une des premières places du monde arabe. La stratégie métropolitaine est un outil intéressant pour les autorités égyptiennes car elle permet de mettre en scène et de dévoiler un nouvel ordre urbain à travers un certain nombre de projets clés qui en sont à des stades opérationnels très divers. Il n est pas besoin d attendre l adoption de la vision pour s y attaquer. On est sûrs qu ils seront inclus, nous a confié l une des cadres du GOPP. Parmi ces projets prioritaires : la relocalisation des ministères du centre-ville dans le New Cairo (nouvelle centralité périphérique de moyen à haut standing située à l Est), en vue de la création d une cité gouvernementale, prévue sur un foncier directement branché sur le périphérique ; le renouvellement du secteur informel d Imbaba (Giza Nord) qui concerne une population défavorisée de plus de habitants. Ce projet doit, pour les autorités, devenir un exemple de gestion des zones d habitat informel : recyclage d une friche aéroportuaire qui va accueillir des programmes de relogement de ménages expulsés, ouverture de nouveaux axes routiers, arrivée de la ligne 3 du métro, création de services et commerces 4/ Cf. M. Carmona et al. (éd), Planning through projects : moving from master planning to strategic planning. 30 cities, Techne Press, 2009 ; V. Fouchier, Le nouveau sens de la planification métropolitaine, les Cahiers de l IAU, 2009, pp ; P. Newman P. et A. Thornley, Planning World Cities : Globalization and Urban Politics, Palgrave Macmillan, / Japanese International Cooperation Agency (JICA), Existing situation and proposed land use of the Greater Cairo Region, diaporama, / Cf. D. Sims, Cairo City Report sur les slums. 7/ Cf. le dossier Big city planning de la revue Urban design, n 111, été / URBANISME / novembre-décembre N 369

4 dossier de proximité et développement par des investisseurs d un front nilotique dédié à des fonctions récréatives et touristiques ; le projet Khufu Plaza vise à créer un couloir de développement relié au futur grand musée du Sphinx près des pyramides à Doqqi, quartier aisé de la rive ouest du Nil ; la réalisation de nouvelles extensions urbaines dédiées au relogement des familles des quartiers informels à risque, de part et d autre du plateau des pyramides ; enfin, l embellissement et la valorisation des berges et des îles du Nil grâce à de nouveaux espaces d affaires et à des espaces verts, touristiques et récréatifs. La privatisation de l aménagement et la délégation de services à des acteurs privés sont des mots d ordre assumés en haut lieu, révélateurs d un rapport décomplexé au marché, alors même que viennent enfin d être reconnues les insuffisances des acteurs publics impliqués dans le développement de la capitale. Ainsi opère-t-on un recensement des niches territoriales à fort potentiel de retour sur investissement. Un certain nombre de territoires à valoriser sont définis par le Ministère afin de lancer la réflexion sur leur renouvellement : cimetières comme la Cité des morts située au pied de la citadelle, dont la relocalisation est envisagée pour le bien des vivants (!), quartiers péricentraux de petite industrie devenue obsolète (tels Maspero et Boulak, deux quartiers en rive droite bénéficiant d une vue convoitée sur le Nil), îles rurales du Nil non construites soumises à des pressions spéculatives (Dahab, Warraq), abords du futur grand musée près des pyramides à Giza, le centre-ville d urbanisme européen On décèle ainsi clairement une tension entre la priorité mise sur la production d espaces globalisés dédiés aux élites et aux touristes et la volonté affichée de repenser les villes nouvelles et d intensifier l intervention dans les zones informelles. Alors pourquoi une stratégie si l idée est de laisser faire au maximum les acteurs du marché dans une logique capitalistique? D ailleurs, on ne peut être crédule à l annonce d objectifs opérationnels qui paraissent totalement intenables (15 lignes de métro d ici 2050, alors qu il va falloir dix ans pour finaliser la ligne 3 actuellement en travaux...). Un expert en charge de l un des ateliers sectoriels nous a vanté les vertus du fiction planning. Et force est de reconnaître que cette mise en ordre pour une ville efficace et plus compétitive sert de levier puissant et de signal pour fédérer, rassurer et attirer les investisseurs qui auront ensuite les coudées franches. Mais, pour nuancer l analyse, il faut souligner que la refonte de la planification du Caire vise également à asseoir de nouvelles régulations pour encadrer l action des promoteurs, donner un sens aux quartiers existants, et révèle des prises de conscience non négligeables en matière de durabilité urbaine. Réhabilitation des bâtiments nouvellement listés de la place Talaat Harb (mars 2009). 8/ Cf. l article de Guy Baudelle et Estelle Ducom, Renouveler les villes nouvelles?, Urbanisme, n 362, sept.-oct / ArchPlan, The general strategic plan for 6 th of October and Sheikh Zayed cities as one city, GOPP, mars 2009 ; NUCA, The Strategic planning of the New Cairo, vol. 1, New Urban Communities Authority, Cairo-Egypt, / Cf. une communication intéressante : Ibrahim Abdelkhalek & Prof. David Shaw, Egyptian compactcity veracity: The fallacy and credibility of mixed use and high density for a low carbon city, Compact-City Veracity, 45 th ISOCARP Congress P.-A. Barthel Le chantier de la ville durable Annoncé dès le stade de l étude, le concept de durabilité (sustainability) est reconnu pour la première fois pour le futur Caire. Et, de fait, la ville durable est à l agenda d un certain nombre de nouveaux dossiers qui révèlent des prises de conscience encourageantes, au-delà du constat bien réel d une qualité de vie dégradée. Si la nouvelle stratégie est l occasion d affirmer la nécessité de poursuivre les extensions sur les terres désertiques, l ouverture de trois nouveaux corridors urbains reliant les nouvelles villes et la zone centrale (préconisés par les Japonais) et le front du renouvellement urbain des zones historiques et non planifiées sont inscrits dans les priorités des acteurs. On peut également signaler une volonté de remanier les villes nouvelles /8. Le GOPP a ainsi commandé deux études sur la ville du 6 octobre /9 et le New Cairo, invitant les bureaux d études à projeter une véritable centralité, à insérer un nouveau réseau de transport en commun en site propre (TCSP), à mixer les fonctions dans les espaces non bâtis, à penser des cheminements piétons et à densifier les territoires déjà construits /10. Autre changement : afin de freiner la spéculation et la destruction du patrimoine moderne, des régulations sur les hauteurs et le listage des bâtiments dans une bonne part des quartiers planifiés des XIX e et XX e siècles (centre-ville, Doqqi, Mohandessine, Garden-City, Zamalek, Maadi) viennent de s inscrire dans une nouvelle loi votée en 2008 sur l harmonie urbaine. Concernant les quartiers informels, la priorité est donnée aux quartiers à risques (3 % des ménages vivent dans des zones de falaises) ; mais ces modes d intervention évoluent-ils vers un meilleur respect des ménages? novembre-décembre N 369 / URBANISME / 63

5 Grand Caire 2050 : nouvelle stratégie métropolitaine Dans le cadre des politiques sectorielles, la relance d une politique de TCSP est très nette : lignes 3 et 4 du métro d ici 2020 (à l étude et en travaux) ; transformation du réseau de tramway existant en un supertram qui connectera l hypercentre au New Cairo situé à l Est et qui est récemment devenu un pôle universitaire majeur ; lignes de busway le long des nouveaux corridors urbains. Reconnu pour son caractère eco-friendly and cost-efficient /11, le transport fluvial dans le Grand Caire (marchandises et personnes) commence à être étudié. Une timide prise en compte de la nature et de l agriculture en ville se fait jour. Le point de départ est, il est vrai, calamiteux : 1,5 m 2 d espace vert par personne à l échelle du Grand Caire et seulement 0,3 m 2 dans la zone centrale, contre des standards internationaux variant entre 12 et 20 m 2 (et même beaucoup plus dans une capitale comme Helsinki). Le GOPP incorpore ainsi différents projets de jardins dans sa stratégie 2050 : jardins de Kheops (Khufu) près des pyramides, jardins de Fustat et de Dar es-salaam, parcs sur les îles de Dahab et de Warraq et sur la corniche de Boulaq En revanche, les problématiques énergétiques sont peu abordées. Rien sur le renouvelable ni sur le panachage énergétique dans un pays où le pétrole est toujours très peu cher et soutient toute la filière automobile. Les problèmes du changement climatique et le bilan carbone commencent tout juste à être à l ordre du jour /12. Pour preuve, le 26 septembre 2009, le séminaire World Wide Views sur le changement climatique a servi de plateforme d échange afin de communiquer les positions de l Égypte en vue des négociations de l ONU qui auront lieu en décembre prochain à Copenhague. l Pierre-Arnaud Barthel Pour en savoir plus BLe site du CEDEJ : 11/ Pour reprendre les mots de l article Private sector invests heavily in river transportation, Daily News Egypt, 14 septembre 2009, p / Le Caire appartient depuis 2007 au réseau de la Fondation Clinton qui lutte pour la réduction des gaz à effets de serre. P.-A. Barthel Dahab : une île rurale en face de la corniche hyper urbaine de Maadi, banlieue sud du Caire (avril 2009). BUne étude du CEDEJ sur l île de Dahab Sollicité par le GOPP début mars 2009 dans le cadre d une consultation des universités et centres de recherche présents au Caire, le Centre d études et de documentation économiques et juridiques (CEDEJ) a proposé de réfléchir à l avenir de l île de Dahab située en face de Maadi, en banlieue Sud du Caire /1. Le CEDEJ a ainsi justifié un scénario d éco-île à l horizon 2050 valorisant le concept de front écologique, caractéristique des espaces convoités pour lesquels les problématiques de nature et d écologie jouent un rôle majeur. C est un scénario qui vise au maintien sur l île de l agriculture et des familles paysannes tout en valorisant l ouverture à de nouvelles fonctions récréatives, éco-touristiques et éducatives et à l expérimentation d une autonomie énergétique. Signe positif d une meilleure sensibilisation à la protection et à la valorisation douce des îles cairotes, cette proposition semble avoir rencontré en juillet dernier un accueil favorable de la part des autorités égyptiennes. P.-A. B. l 1/ Rendue début mai 2009 en anglais et arabe au GOPP, l étude s intitule : Dahab sustainable island : an eco-frontier for Greater Cairo Diagnosis and action items. Le diaporama de présentation est consultable sur : 64 / URBANISME / novembre-décembre N 369

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault

Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Service de presse Le Nouveau Grand Paris : Les convictions de la Région Ile-de-France ont rencontré la volonté du Gouvernement Ayrault Dossier de presse Contacts presse William Beuve-Méry william.beuve-mery@iledefrance.fr

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014 11 JUILLET 2014 1 DÉROULEMENT Des temps de présentation Des tables-rondes Des débats Fin du séminaire : 16h45 2 3 Contenu et objectifs du SCOT Un SCOT, c est avant tout un projet de territoire à moyen

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 INVESTISSEMENT TERRITORIAL INTÉGRÉ POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période 2014-2020

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN L entre - deux villes Clermont-Ferrand/Saint-Jean 20 L entre deux villes Site inscrit dans l ÉcoCité Clermont métropole Population : 143 000 hab. (ville) ; 290 000 hab.

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019

GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 GRAND PORT MARITIME DE LA ROCHELLE Projet stratégique 2014-2019 Présentation en Conseil de Surveillance le 28 mars 2014 Démarche d élaboration Thème Analyse stratégique Perspectives de développement du

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale Les contrats de performance énergétique générale Rapport à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Par Olivier Ortega, Avocat

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DE L INRA...

PRESENTATION GENERALE DE L INRA... Marché à procédure adaptée (MAPA) pour l assistance à maîtrise d ouvrage afin d accompagner l Inra dans la phase de lancement de l instrumentation de ses processus sur le périmètre fonctionnel de la gestion

Plus en détail

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC

NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC NOUVELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA COMPETITIVITE LOGISTIQUE DU MAROC Marrakech, 19 mai 2011 Stratégie logistique : Cadre général Développement de la logistique = priorité stratégique pour renforcer

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR. Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux

LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR. Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux LE CAIRE LE RENOUVELLEMENT DU PARC DE TAXIS POUR LUTTER CONTRE LA POLLUTION DE L AIR Mots clés : Planification ; Politique environnementale ; Systèmes de transports artisanaux Monographie rédigée par Charles

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE

Introduction. Avantages comparatifs de l Algérie. Encouragement à l investissement. Nouvelles règles applicables aux IDE Introduction Avantages comparatifs de l Algérie Encouragement à l investissement Nouvelles règles applicables aux IDE Présentation de l A.N.D.I Créée dans le cadre des réformes de première génération engagées

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS

LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS LA MÉTROPOLE DU GRAND PARIS 7 M d habitants en 2014 dont 1,6 millions de jeunes de moins de 20 ans LA NAISSANCE D UNE MÉTROPOLE MONDIALE UNE MÉTROPOLE ET DES TERRITOIRES UNE ARCHITECTURE À DEUX NIVEAUX

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ADL- Rabat CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL Octobre 2006 ADL, B.P. 6447, Rabat-Madinat Al Irfane 10.100, Al Massira III, Avenue Al Majd, Imb 14, Apt

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Titre du projet «Appui à la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR

ZAC COTEAUX BEAUCLAIR ZAC COTEAUX BEAUCLAIR Bilan de la mise à disposition Décembre 2015 Maître d ouvrage : Ville de ROSNY-SOUS-BOIS - D.G.A. Aménagement Durable Hôtel de ville 20 rue Claude Pernès 93110 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex

Plus en détail

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports

PROJET PROGRESS FRANCE Ministère des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports Renforcer la formation des professionnels de santé à la prévention des violences au sein du couple et l'information du grand public sur les violences au sein du couple et les mutilations sexuelles féminines

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Forum du Climat du 6 février 2010 Rencontre intermédiaire Compte rendu Les éléments présentés ci-après reprennent

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée

Livre bleu. Vers une politique maritime nationale intégrée Livre bleu Vers une politique maritime nationale intégrée Rouen, 30 mars 2010 France et politique maritime Jusqu en 2009, pas de véritable politique maritime en France superposition de politiques sectorielles,

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire en matière d habitat, la CAPS s est engagée dans l élaboration d une politique intercommunale

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

TYPES D ESPACES ET STATUTS FONCIERS DES ENSEMBLES DOMANIAUX

TYPES D ESPACES ET STATUTS FONCIERS DES ENSEMBLES DOMANIAUX Règles foncières liées à la GDT Contexte 60% de la population dépend de la terre pour vivre Une mise en culture de plus de 65% des terres arables Un déplacement du front arachidier vers les zones d élevages

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale

Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Expérience du Burkina dans le domaine de la comptabilité environnementale Communication à la 23 ème CASA, Rabat/Maroc, du 4 au 7 décembre 2013 Par Lassina PARE, Ingénieur statisticien économiste Directeur

Plus en détail

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche!

Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Communiqué de presse Mercredi 27 mars 2013 Concertation, vote en ligne : Amiens Métropole invite la population à prendre le tram en marche! Fin 2012, le Conseil d Amiens Métropole choisissait de se doter

Plus en détail

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 -

Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire. Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Le plan/schéma vélo pour un usage utilitaire Réunion des agents de développement des Pays et PNR - 18 septembre 2008 - Contexte général La part modale de la voiture augmente malgré une progression des

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ACTIONS PILOTES POUR DEVELOPPER LE MARCHE DES CERTIFICATS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE STRATEGIE MARKETING DANS LA REGION RHONE-ALPES Actualisée Décembre 2006 Rédigé par RAEE STRATEGIE DE MARKETING POUR

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

Appel à communication

Appel à communication Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie (MEDDE, Paris, France) Commissariat général au développement durable (CGDD) Direction de la recherche et de l innovation (DRI) Service

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité de pilotage du 10 juillet 2015 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail