profession d'avenir LE FRANCILIEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "profession d'avenir LE FRANCILIEN"

Transcription

1 profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils recours à l alternance? Pour le savoir, l Ordre des experts-comptables Paris Île-de-France a commandé au cabinet d études Ithaque une analyse, basée sur l exploitation de la DADS qui constitue une source fiable et homogène recensant tous les salariés franciliens qui relèvent de la CCN des expertscomptables. Ce sont plus de salariés des cabinets franciliens qui ont ainsi été observés à la loupe pour l année 2012, dernière année disponible pour les DADS traitées par l Insee. Ce travail est complété par une approche plus détaillée de la formation par alternance (apprentissage et professionnalisation), à partir des données d Agefos-PME. À suivre dans notre prochain numéro : un focus sur les profils de recrutement et l évolution des métiers des collaborateurs. 18 LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR

2 SALARIÉS DANS LES CABINETS FRANCILIENS L Île-de-France représente près de 30 % des effectifs de la branche au plan national mais 46 % des salariés cadres. CATÉGORIES SOCIALES (INSEE) EFFECTIFS POIDS DE L'IDF DANS L'ENSEMBLE NATIONAL CADRES % TECHNICIENS ET AGENTS DE MAITRISE % EMPLOYÉS % TOTAL GÉNÉRAL % Cette spécificité de l Île-de-France s explique par la présence de grands cabinets qui comprennent une forte proportion de cadres. Répartition des effectifs par département Paris et les Hauts-de-Seine pèsent chacun près de 40 % des effectifs franciliens (soit salariés). Les autres départements pèsent chacun entre 3 % et 5 % des effectifs (soit à salariés par département). UNE AUGMENTATION CONTINUE DES EFFECTIFS SALARIÉS EN ÎLE-DE-FRANCE RÉPARTITION EVOLUT PARIS % 12 % SEINE-ET-MARNE % 13 % YVELINES % 22 % ESSONNE % 2 % HAUTS-DE-SEINE % 0 % SEINE-SAINT-DENIS % 16 % VAL-DE-MARNE % 10 % VAL-D'OISE % 10 % TOTAL IDF % 7 % LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR 19

3 La croissance du secteur francilien est régulière avec une moyenne de 7 % en 5 ans. Elle se traduit par une augmentation de emplois sur cette période. Mais des évolutions différentes selon les départements : Stabilité pour le 92 et le 91. Augmentation pour tous les autres départements, et notamment le 78 et le 93. Un tiers des salariés franciliens travaillent dans des entreprises de moins de 10 salariés. RÉPARTION DES SALARIÉS FRANCILIENS PAR TAILLE DE CABINETS Un tiers des salariés travaillent dans des entreprises <10 salariés. 30 % travaillent dans les cabinets de taille moyenne (10 à 50 salariés). Plus d un quart dans des entreprises de plus de 250 salariés. Des tailles de cabinets très différentes selon les départements : Les cabinets parisiens sont caractérisés par le poids des petits cabinets : 44 % des salariés parisiens travaillent dans des cabinets de moins de 10 salariés. Les Hauts-de-Seine hébergent les sièges des plus grands cabinets du secteur : les ¾ des salariés travaillent dans des cabinets de plus de 250 salariés. Les autres départements sont caractérisés par le poids des cabinets de taille moyenne : 70 % des salariés travaillent dans des cabinets de 10 à 50 salariés. < PARIS HAUTS-DE-SEINE AUTRES DÉPARTEMENTS IDF >250 Une majorité d emplois centrés sur les missions spécifiques des cabinets La DADS permet de connaitre avec relativement de précision les occupés par les salariés 1. Il est donc possible de distinguer d une part les métiers centrés sur les mis- < >250 < >250 1 Les PCS (Professions et Catégories Socioprofessionnelles) sont classées selon une nomenclature commune à tous les secteurs d activité. Cette classification comprend 732 PCS fondées sur des critères d activités et de niveau hiérarchique (cadres, employés, ). 20 LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR

4 2 Ce regroupement comporte une part d incertitude car tous les métiers ne sont pas identifiables avec précision à partir de la nomenclature de l Insee. Répartition par métier donc indicative. 3 Les stagiaires de la formation professionnelle composent la majeure partie de la catégorie «autres emplois» sions des cabinets (comptabilité, juridique, ressources humaines ), et d autre part, les métiers centrés sur les fonctions support (fonctions administratives générales, informatique, secrétariat,...) 2. LES EFFECTIFS DES CABINETS FRANCILIENS PAR FAMILLE DE MÉTIERS ASSISTANTS COLLABORATEURS EFFECTIF % Cadres % Non cadres % Chefs d'entreprises salariés % EMPLOYÉS Cadres % Non cadres % % PAR FAMILLE 74 % 26 % TOTAL GÉNÉRAL % 100 % Source : DADS 2012 Recodage Ithaque Les 3/4 des salariés occupent des sur les missions spécifiques des cabinets. Le 1/4 restant travaille sur des fonctions support. Une forte spécificité de l Île-de-France par rapport aux autres régions est la proportion élevée d assistants/collaborateurs cadres (37 % des salariés) qui est supérieure à celle des autres régions (16 %). Inversement, le poids des assistants/collaborateurs non cadres est très supérieur dans les autres régions (53 % des effectifs contre 37 % en Île-de-France). 85 % des salariés des salariés franciliens ont un CDI et les 3/4 travaillent à temps complet PLUS DE 85 % DES SALARIÉS EN CDI Le taux de CDI des cabinets franciliens est de 86 % ; il est plus faible que dans les cabinets des autres régions (89 %). Il atteint 96 % pour les salariés cadres. Il est par contre plus faible pour les employés (79 %). Une autre spécificité des cabinets franciliens : le nombre élevé d apprentis et de stagiaires de la formation professionnelle 3 qui représentent près de 10 % au total de la population salariée. LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR 21

5 LES 3/4 DES SALARIÉS À TEMPS COMPLET Le taux de temps complet est élevé (75 %), mais il est légèrement inférieur à celui des autres régions (79 %). Taux de CDI et taux de temps complet plus faibles que dans les autres régions sont deux caractéristiques qui sont en réalité communes à toutes les entreprises franciliennes du secteur des services. Une population jeune, tant chez les employés et assistants que chez les cadres PYRAMIDES D'ÂGE COMPARÉES IDF / AUTRES REGIONS La population des salariés franciliens est jeune comparée aux autres régions. En IDF, 55 % des salariés ont moins de 35 ans. La forte présence d apprentis et de stagiaires en IDF (cf. supra) explique en grande partie cet écart. Cette jeunesse qui caractérise la population francilienne est encore plus prononcée chez les assistants/collaborateurs cadres dont plus de 60 % a moins de 35 ans en IDF (34 % dans les autres régions). Les assistants/collaborateurs non cadres sont également assez jeunes : 45 % a moins de 30 ans (33 % dans les autres régions). La pyramide d âge des hommes et celle des femmes présente un caractère commun : le nombre de jeunes de moins de 30 ans qui est important, tant chez les hommes que chez les femmes, chute fortement après 30 ans dans les 2 populations. Après un «creux» d une dizaine d années, les femmes se retrouvent plus nombreuses entre 40 et 50 ans que les hommes et cet écart en faveur des femmes se maintient jusqu à l âge de la retraite. Elles occupent alors des d employées ou de collaboratrices non cadres plutôt que des de cadres. La baisse sensible des effectifs tant féminins que masculins est certes un phénomène qui s observe dans pratiquement toutes les branches professionnelles. Mais il pose néanmoins la question de la fidélisation d une partie des salariés après la période d insertion professionnelle. PYRAMIDES D'ÂGE COMPARÉES HOMMES / FEMMES 22 LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR

6 4 La mesure par la DADS des entrées-sorties est annuelle. Une partie de ces entrants ou sortants dans l année peut avoir travaillé dans un cabinet au cours des années antérieures. 5 Exemple : pour secteur des professions libérales en général = 12,5 % UN TURN-OVER ANNUEL DE 12,5 % Le turn-over peut être pour partie observé à partir des dates d entrées et de sorties des salariés au cours de l année figurant dans la DADS. Les entrants En 2012, nouveaux salariés ont intégré un cabinet francilien. Ces «nouveaux entrants» dans la branche 4 représentent 16 % des effectifs. Les entrants sont jeunes : 45 % a moins de 25 ans et 70 % a moins de 30 ans. Parmi eux, un quart sont des apprentis ou des stagiaires de la formation professionnelle. 27 % sont des assistants/collaborateurs cadres et 43 % des non cadres ; plus de 52 % sont des employés (hors apprentis et stagiaires). 80 % des nouveaux entrants ont un CDI au cours de l année (hors apprentis et stagiaires). Les sortants Chaque année, un nombre sensiblement égal quitte la branche. Un faible nombre concerne les départs en retraite (de l ordre de 5 % pour l année 2012). En revanche, 6 sortants sur 10 ont moins de 35 ans. 85 % des sortants sont des salariés en CDI. 39 % sont des cadres et 52 % des employés. Globalement le turn-over annuel des cabinets franciliens est de 12.5 % (hors apprentis et stagiaires), ce qui représente un taux proche de celui d autres professions similaires 5. 7 % DES SALARIÉS FRANCILIENS ONT CONNU UNE PÉRIODE DE CHÔMAGE INDEMNISÉE AU COURS DE L ANNÉE La DADS permet d identifier les salariés des cabinets qui ont également connu une période de chômage indemnisée au cours de l année. Au total cela concerne 2745 salariés franciliens soit 6,9 % des effectifs des cabinets : Un taux faible pour les cadres (moins de 5 %). Un taux un peu plus élevé chez les employés mais les durées de chômage indemnisées sont faibles. Leur chômage est donc de courte durée. C est un taux inférieur de moitié à celui du secteur des services marchands dans leur ensemble (soit 14 % en IDF et 17 % en France). SALARIÉS SANS PÉRIODE DE CHÔMAGE EN 2012 SALARIÉS AVEC PÉRIODE DE CHÔMAGE EN 2012 TOTAL GÉNÉRAL ASSISTANTS / COLLABORATEURS / CADRES 95,3 % 4,7 % 100,0 % ASSISTANTS / COLLABORATEURS / NON CADRES 91,9 % 8,1 % 100,0 % EMPLOYÉS / CADRES 94,5 % 5,5 % 100,0 % EMPLOYÉS / NON CADRES 91,2 % 8,8 % 100,0 % TOTAL GÉNÉRAL 93,1 % 6,9 % 100,0 % LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR 23

7 LES RÉMUNÉRATIONS MOYENNES NETTES ANNUELLES La DADS indique les rémunérations nettes annuelles perçues par le salarié 6. Les données ci-dessous portent sur près salariés franciliens ayant été présents toute l année à plein temps. Elles ne comprennent pas les rémunérations des apprentis. RÉMUNÉRATIONS NETTES ANNUELLES 2012 MOYENNE DES RÉMUNÉRATIONS NETTES ANNUELLES EFFECTIF PRIS EN COMPTE ASSISTANTS / COLLABORATEURS / CADRES ASSISTANTS / COLLABORATEURS / NON CADRES EMPLOYÉS / CADRES EMPLOYÉS / NON CADRES MOYENNE GÉNÉRALE Les rémunérations des salariés franciliens sont supérieures à la moyenne nationale : +25 % pour les assistants/collaborateurs cadres et +16 % pour les assistants/collaborateurs non cadres. L ALTERNANCE Près de 9 % des salariés franciliens sont des apprentis ou des stagiaires de la formation professionnelle. En rapprochant les données de la DADS qui comptabilise les apprentis et celles d Agefos-PME qui finance les contrats de professionnalisation, on peut mesurer ainsi le poids important des formations en alternance en IDF. 6 Il s agit des rémunérations nettes annuelles, ancienneté, primes et avantages inclus. Au total, ce sont près de salariés qui sont concernés par l une ou l autre des formules d alternance soit près de 10 % des salariés des cabinets franciliens. L apprentissage en progression Le nombre d apprentis augmente régulièrement depuis plusieurs années. De 830 en 2011 tous métiers confondus, il est passé à 924 en 2014 dans les cabinets franciliens. Compte tenu de la durée moyenne des formations suivies, la DADS 2012 comptabilise apprentis pour l année L IDF représente 37 % de l ensemble des apprentis de la branche au plan national. La région est donc particulièrement impliquée dans cette voie de formation. Près de 6 apprentis sur 10 appartiennent à la catégorie des assistants/collaborateurs non cadres et près de 4 sur 10 à la catégorie des «employés non cadres». 24 LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR

8 En 2013, les principaux diplômes préparés en apprentissage en Île-de-France sont les suivants : DSCG 213 DCG La DADS fournie par l Insee ne permet pas de distinguer précisément les stagiaires de la formation professionnelle. Leur nombre est en réalité supérieur à celui indiqué par la DADS comme le montre le recensement AGEFOS-PME des contrats de Pro. BTS - CGO 502 BAC PRO COMPTABILITÉ 59 LICENCES PRO (spécialité Comptabilité-gestion) Près de contrats de professionnalisation La DADS indique emplois spécifiques correspondant en majeure partie aux stagiaires de la formation professionnelle mais ce nombre est probablement supérieur 7. Comme pour l apprentissage, près de 6 salariés sur 10 sont positionnés sur des d assistants/collaborateurs cadres et non cadres et 4 sur 10 sur des d employés (non cadres). Ceci est cohérent avec la répartition des métiers dans les cabinets et va de pair avec le niveau des formations visées par ces stagiaires. Les données d Agefos-PME, qui portent sur près de contrats de professionnalisation en cours de financement pour l année 2014, montrent en effet que la grande majorité des contrats visent des titres ou diplômes de niveau I ou de niveau II. NOMBRE DE CONTRATS DE PRO NIVEAU DE DIPLÔME 2014 Les titres de niveau I qui sont préparés comprennent essentiellement des DSCG (416 en 2014), des formations d auditeur (477 en 2014) et des masters ou divers titres de niveau I (ressources humaines, marketing et communication, comptabilité contrôle audit, ). 48 Les titres de niveau II qui sont préparés en 2014 sont très largement dominés par le DCG (520 stagiaires pour 2014), suivi par des licences professionnelles dans le domaine des RH (16 en 2014) ou celle des métiers de la comptabilité gestion (11 dossiers). Les titres de niveau III sont essentiellement tournés vers le BTS CGO (188 dossiers) ainsi que vers les titres professionnels «gestionnaire de paie» ou le BTS d assistant de gestion PME-PMI (25 dossiers). LE FRANCILIEN PROFESSIOND'AVENIR 25

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes Quadrat-Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Contact : Laurent POUQUET Tél : 17551427-6 82 69 25 94 laurent.pouquet@quadrat-etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

L insertion professionnelle des apprentis formés en ÎLe-de-france

L insertion professionnelle des apprentis formés en ÎLe-de-france Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et évaluation L insertion professionnelle des apprentis formés en ÎLe-de-france Enquête IPA 2013 Chiffres clés n 24

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Banque Assurance. 295 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Banque Assurance 295 Profil du domaine professionnel Banque - Assurance Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en trois grands groupes

Plus en détail

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique. N 36 Décembre 2012 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE UNE

Plus en détail

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012 EXTRAIT L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques

Plus en détail

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France

L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques de l emploi

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile

Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Ce dossier est édité par l Observatoire de l Association Nationale pour la Formation Automobile Service études et prospectives 2 rue Capella Rond point Vega 44483 Carquefou Cedex 02.28.01.08.01 observatoire@anfa-auto.fr

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008

Portrait de métiers. Les métiers de la mécanique. Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Por t r a i t de mé t i e r s a o û t 2008 Observatoire Régional de l Emploi et de la Formation d ile-de-france Portrait de métiers Les métiers de la mécanique C E quipe de réalisation..rédaction : Franck

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses decembre 2014 N 099 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi dans les très fin 2013 Un tiers des TPE ont un seul salarié Les entreprises

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication

LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE. Emploi et formation Données et tendances du secteur Marketing, communication LES SERVICES AUX ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation Données et tendances du secteur Novembre 10 SYNTHÈSE MARKETING, COMMUNICATION Le secteur regroupe les entreprises exerçant une activité de marketing

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Les salariés du transport et de la logistique

Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du transport et de la logistique Les salariés du secteur Transport-Logistique sont essentiellement des hommes (82%), exerçant un métier d ouvrier (68%), qualifié pour la plupart. Globalement,

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Maintenance industrielle et méthode

Maintenance industrielle et méthode Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode 81 Profil du domaine professionnel Maintenance industrielle et méthode Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Gestion et administration du personnel

Gestion et administration du personnel LICENCE PRO Gestion et administration du personnel Définition de la discipline La formation appréhendera l environnement juridique et social de l entreprise, permettra de maîtriser les outils statistiques,

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d expertises en automobile - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d expertises en

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011

Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 L OVE Enquête Observatoire de la Vie Étudiante Le devenir des diplômés de Licence Professionnelle 2011 Avril 2015 En 2010-2011, l offre de formation de l Université d Artois s enrichit de 3 nouvelles Licences

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 2010 DE L ub Situation au 1 er décembre 2012 Les résultats présentés dans ce document concernent le devenir professionnel des diplômés 2010 de licence

Plus en détail

L emploi des seniors

L emploi des seniors L emploi des seniors dans la branche des laboratoires de biologie médicale Observatoire des métiers des Professions Libérales 52 56 rue Kléber 92309 LEVALLOIS PERRET Cedex Tél. 01 46 39 38 64 Fax 01 46

Plus en détail

Finance Comptabilité

Finance Comptabilité Septembre 2015 Finance Comptabilité - Se former à la Finance et à la Comptabilité à l URCA - L emploi en finance et en comptabilité - Exemples d offres d emploi en finance - comptabilité - Les cabinets

Plus en détail

DE L'APPRENTISSAGE EN ÎLE-DE-FRANCE

DE L'APPRENTISSAGE EN ÎLE-DE-FRANCE Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et évaluation & Direction de l apprentissage et de l emploi Service développement de l apprentissage PANORAMA 2014 DE

Plus en détail

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE N 23 - février 2011 THEMATIQUE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS 4 principaux secteurs d activité qui représentent plus de la moitié des

Plus en détail

le domaine sanitaire et social en Ile-de-France (1/2) :

le domaine sanitaire et social en Ile-de-France (1/2) : InfoCarif n 14 - Une publication du GIP CARIF Des données, une synthèse Le domaine sanitaire en (1/2) : un portrait du secteur et des professions Au-delà de son apparente homogénéité, le domaine sanitaire

Plus en détail

ZOOM ETUDES LA COMPTABILITE ET L EXPERTISE COMPTABLE. Auditorium de l Institut Français du Bénin 12 octobre 2013

ZOOM ETUDES LA COMPTABILITE ET L EXPERTISE COMPTABLE. Auditorium de l Institut Français du Bénin 12 octobre 2013 ZOOM ETUDES LA COMPTABILITE ET L EXPERTISE COMPTABLE Auditorium de l Institut Français du Bénin 12 octobre 2013 Les services d expertise et de comptabilité Toutes les entreprises, quelque soit leur taille

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE

BREF Thématique L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique N 25 mai 2011 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France L EMPLOI DES SENIORS EN ILE-DE-FRANCE LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.

Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique. Données 2012. Pour plus d informations, www.agefospme-cgm. Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique Données Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS NOMBRE ET CARACTÉRISTIQUES... P. 2 LES SALARIÉS

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 PROFIL DES STAGIAIRES... 10 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COMMUNICATION PREPAREE PAR M. BRUNO ROBINE AU NOM DE LA COMMISSION DE L EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 4 MAI 2004 LA SITUATION DE L EMPLOI ET DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE EN REGION D ILE-DE-FRANCE

Plus en détail

ZOOM ETUDES COMPTABILITE ET GESTION. Auditorium de l Institut Français du Bénin 10 octobre 2015

ZOOM ETUDES COMPTABILITE ET GESTION. Auditorium de l Institut Français du Bénin 10 octobre 2015 ZOOM ETUDES COMPTABILITE ET GESTION Auditorium de l Institut Français du Bénin 10 octobre 2015 INTRODUCTION Toutes les entreprises, quelque soit leur taille et leur domaine d activité, ont recours aux

Plus en détail

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors

Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Diagnostic portant sur la situation de l emploi des jeunes et des seniors Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Commission Mixte Paritaire 19 septembre 2013 Service Observatoires

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

Net.Doc.73. L insertion des jeunes dans l hôtellerie-restauration. Mickaële Molinari. Céreq

Net.Doc.73. L insertion des jeunes dans l hôtellerie-restauration. Mickaële Molinari. Céreq Net.Doc.73 L insertion des jeunes dans l hôtellerie-restauration Mickaële Molinari Département Travail, emploi et professionnalisation, Céreq molinari@cereq.fr Céreq 10, place de la Joliette BP 21 321

Plus en détail

1 618 entreprises I 6 636 salariés

1 618 entreprises I 6 636 salariés ÉDITION 2011 La Branche Auto/Moto de l Précision importante pour l édition 2011 Compte tenu de la nouvelle nomenclature NAF (2008) et de la modification du périmètre des activités des codes NAF partagés,

Plus en détail

Les métiers de la banque et des assurances

Les métiers de la banque et des assurances 18 juin 2015 Les métiers de la banque et des assurances Auteure : Itto BEN HADDOU-MOUSSET 1. Un secteur en mutation depuis les années 1980 L Ile-de-France est la région qui abrite les effectifs bancaires

Plus en détail

DIPLOME DE COMPTABILITE ET DE GESTION DCG Niveau Licence BAC+3 EN ALTERNANCE

DIPLOME DE COMPTABILITE ET DE GESTION DCG Niveau Licence BAC+3 EN ALTERNANCE DIPLOME DE COMPTABILITE ET DE GESTION DCG Niveau Licence BAC+3 EN ALTERNANCE Le Diplôme de Comptabilité et de Gestion est un diplôme d'etat (niveau licence) à finalité professionnelle. Le DCG permet d'obtenir

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Contrôle de gestion de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

DE L'APPRENTISSAGE EN ÎLE-DE-FRANCE

DE L'APPRENTISSAGE EN ÎLE-DE-FRANCE Mai 2014 Unité Développement Direction de la stratégie et des territoires Service Prospective et évaluation PANORAMA 2013 DE L'APPRENTISSAGE EN ÎLE-DE-FRANCE www.iledefrance.fr Edito Année après année,

Plus en détail

Les activités de Conseils et assistance

Les activités de Conseils et assistance Seine-et-Marne Développement Hôtel du Département 77010 MELUN Cedex - Tél : 01 64 14 19 06 Fax : 01 64 14 19 29 - Email : c.etedali@seine-et-marne-invest.com Agence certifié ISO 9002 Version 2000 Les activités

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier

Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Les salariés de l économie sociale : un profil particulier Avec près de 220 000 contrats en 2006, l économie sociale régionale rassemble plus de 11% des contrats de l ensemble du secteur privé et semi-public.

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Formation et insertion

Formation et insertion Formation et insertion Plus d un élève sur trois formé dans l industrie A la rentrée 2011, près de 600 élèves suivent une formation professionnelle initiale sur le territoire vitryat. Plus d un tiers se

Plus en détail

Bienvenue dans la Génération C

Bienvenue dans la Génération C Bienvenue dans la Génération C La chimie c est le monde d aujourd hui, mobile, connecté, ouvert mais aussi celui de demain, plus vert, plus beau et plus performant! L industrie chimique, c est un monde

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique insertion) LA FILIÈRE INFORMATIQUE-GESTION-BUREAUTIQUE

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion

Diplôme de Comptabilité et de Gestion Classes préparatoires au D.C.G. Diplôme de Comptabilité et de Gestion Un diplôme de niveau Licence (Bac +3) préparé dans un lycée Qu est-ce que le D.C.G.? > C'est un diplôme remplaçant le D.P.E.C.F (Diplôme

Plus en détail

Devenir expert-comptable

Devenir expert-comptable Lorsque Devenir expert-comptable «nous leur demandons ce qu est un expertcomptable, note le directeur des études d une école spécialisée, bien des candidats décrivent une personne installée à son bureau

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines L assurance emploie environ 205 000 personnes en France. Fort recruteur depuis des années, elle offre des perspectives de mobilité et de carrière intéressantes, favorisées par la formation initiale et

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE

LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE LA PRATIQUE PHYSIQUE ET SPORTIVE 2 (champ : population de 15 ans ou plus) LES CHIFFRES CLÉS DU SPORT EN ÎLE-DE-FRANCE 62 % des Franciliens âgés de 15 ans et plus déclarent pratiquer une activité sportive

Plus en détail

Sciences des organisations

Sciences des organisations Niveau LICENCE : BAC 3 MAGISTERE : BAC+2 à 5 Dans les mentions : Droit et Gestion, Economie Appliquée, Gestion, Management Professionnalisant, Management de L Hôtellerie-Restauration, Sciences de la société.

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007

BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 L EMPLOI TERRITORIAL EN ILE-DE-FRANCE N 2/DÉCEMBRE 2009 BILAN SOCIAL DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE SYNTHÈSE DES DONNÉES 2007 Grande Couronne AVANT-PROPOS Les centres de gestion

Plus en détail

Services de l automobile

Services de l automobile ÉDITION 2009 LA BRANCHE DES Services de l automobile L 1 473 entreprises I 6 876 Les activités de la Branche Entreprises Salariés Commerce de véhicules automobiles 158 2 574 Entretien et réparation automobile

Plus en détail

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM

La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM La filière Soins et accompagnement (hors AOP) dans la convention collective UGEM Etude basée sur l enquête «bilan social 2014 données 2013» M. Ejnès Rodolphe 113 rue Saint-Maur, 75011 Paris - Téléphone

Plus en détail

Diplômes et insertion professionnelle

Diplômes et insertion professionnelle Diplômes et insertion professionnelle Béatrice Le Rhun, Pascale Pollet* Les conditions d accès à l emploi des jeunes qui entrent sur le marché du travail varient beaucoup selon le niveau de diplôme. Les

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1

MANAGEMENT DE LA PRODUCTION DANS LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES 1 Le devenir des diplômés de Licence professionnelle 200 en Management de la production dans les industries agroalimentaires LE DEVENIR DES DIPLOMÉS DE LICENCE PROFESSIONNELLE 200 DE L ub, Situation le er

Plus en détail

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015

[Données 2013] Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 Statistiques Emploi-Formation dans les secteurs de la Communication graphique ÉDITION 2015 [Données ] Pour plus d informations, www.agefospme-cgm.fr SOMMAIRE LES ÉTABLISSEMENTS ÉVOLUTION PAR SECTEUR D'ACTIVITÉ

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de DUT 2010 Résultats de l IUT de Reims-Châlons-Charleville (Note de synthèse sur les diplômés de formation initiale hors alternance et formation continue)

Plus en détail

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire Population totale du territoire 587 259 Présentation du territoire Poids dans le département 26,1% Nombre de communes 3 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié par

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

LICENCE PRO Métiers de la comptabilité et de la gestion

LICENCE PRO Métiers de la comptabilité et de la gestion LICENCE PRO Métiers de la comptabilité et de la gestion Gestion de la paie et du social Objectifs de la formation L Ordre supérieur des experts-comptables et le Ministère de l enseignement supérieur ont

Plus en détail

Journée Pédagogique. La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010

Journée Pédagogique. La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010 Journée Pédagogique La «Grande Scène»du Chesnay 15 décembre 2010 Introduction Sylvie Perrin Vice- Présidente déléguée CRCC de Versailles 2 Présentation du programme Patrick Rolland 4 thèmes L expert comptable

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI

Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Portrait statistique de la branche de l immobilier

Portrait statistique de la branche de l immobilier Portrait statistique de la branche de l immobilier D. Fournié - Céreq Portrait statistique de la branche de l immobilier Céreq Septembre 2010 Sommaire Introduction...2 1 Estimation et évolution de l emploi

Plus en détail

l alternance chez Orange

l alternance chez Orange l alternance chez Orange les objectifs du Groupe France Télécom Orange en matière d insertion professionnelle par la voie de l alternance (1/2) l objectif principale de la formation en alternance est de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 2015 Réforme de la Taxe d Apprentissage SERVITAXE Des experts à votre écoute SERVITAXE TAXE 0800 94 66 99 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL

OBSERVATOIRE RÉGIONAL OBSERVATOIRE RÉGIONAL du Commerce de proximité : l emploi et la formation en Midi-Pyrénées Document de synthèse octobre 2015 Réalisé avec le soutien de La DIRECCTE Midi-Pyrénées et la contribution de :

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - données 2009 provisoires ALSACE Éléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION La banque et l assurance n : 22 Novembre 2010 EMPLOI SALARIE A Le champ couvert correspond au secteur

Plus en détail

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur

Les métiers et les qualifications. Peintre amateur 1 Les métiers et les qualifications 1 Le métier Doc. 1 La notion de métier Un métier est une activité, mettant en œuvre des compétences et des savoir-faire, généralement exercée dans un but lucratif. L

Plus en détail

OPTION RESSOURCES HUMAINES

OPTION RESSOURCES HUMAINES OPTION RESSOURCES HUMAINES 1 Insertion professionnelle directe Assistant des ressources humaines Secteur Ressources humaines Niveau d études minimal Bac + 2 Bac conseillé STG, ES Alternance Oui Sélectivité

Plus en détail

La mobilité professionnelle revêt

La mobilité professionnelle revêt Mobilité professionnelle 17 Du changement de poste au changement d entreprise, en passant par la promotion : la mobilité des Franciliens Les salariés franciliens, notamment les cadres, ont une propension

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP

OTT Observatoire du Travail Temporaire. L intérim dans le secteur du BTP L intérim dans le secteur du BTP Septembre 2005 Sommaire Introduction page 3 I Données de cadrage du secteur du BTP page 4 A) Evolution du nombre de intérimaires et du taux de recours à l intérim pages

Plus en détail

Ile-de-France. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE

Ile-de-France. Données statistiques des Industries Graphiques. Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE Ile-de-France Données statistiques des Industries Graphiques Édition 2007 IMPRIMERIE SÉRIGRAPHIE RELIURE BROCHURE DORURE SOMMAIRE Introduction......................................................................................

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 213/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : Cette

Plus en détail

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi,

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, 03 Économie et emploi FEVRIER 2012 L économie sociale sur le bassin d emploi rémois ÉDITO : C e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, issu d une collaboration entre la Maison

Plus en détail

MANAGER SENIOR AUDIT (H/F)

MANAGER SENIOR AUDIT (H/F) REJOIGNEZ-NOUS! 1 / MANAGER SENIOR AUDIT (H/F) 2 / CHEF DE MISSION SENIOR AUDIT (H/F) 3 / ASSISTANT CONFIRME AUDIT (H/F) 4 / ASSISTANT JUNIOR AUDIT (H/F) 5 / CHEF DE MISSION SENIOR EXPERTISE COMPTABLE

Plus en détail

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs»

Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» N 3 N - Septembre 46 - Novembre2009 201 2 Contrat d Objectifs Territorial «Hôtellerie restauration et activités de loisirs» Tableau de bord Emploi Formation Le Contrat d Objectifs Territorial «Métiers

Plus en détail