Évaluation de l impact environnemental et social

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation de l impact environnemental et social"

Transcription

1 RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana PRÉSIDENCE PROJET PÔLE INTÉGRÉS DE CROISSANCE Secrétariat National Évaluation de l impact environnemental et social Cadre de politique de réinstallation Version finale Juin 2005 experts-conseils 85, RUE STE-CATHERINE OUEST, MONTRÉAL (QUÉBEC) CANADA en association avec

2 RÉPUBLIQUE DE MADAGASCAR Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana PRÉSIDENCE PROJET PÔLE INTÉGRÉS DE CROISSANCE Secrétariat National Évaluation de l impact environnemental et social Cadre de politique de réinstallation Version finale Juin 2005 experts-conseils 85, RUE STE-CATHERINE OUEST, MONTRÉAL (QUÉBEC) CANADA en consortium avec

3 ÉVALUATION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL DU PROJET PÔLES INTÉGRÉS DE CROISSANCE INDEX DES RAPPORTS Documents de politiques Cadre de gestion environnementale et sociale (CGES) Cadre de politique de réinstallation (CPR) Cadre de politique de patrimoine culturel (CPPC) Évaluations de l impact environnemental et social (EIES) EIES du pôle de Fort-Dauphin EIES du pôle de Antananarivo/Antsirabe EIES du pôle de Nosy Be PGE PGE PGE Plans de réinstallation (PR) RN 13 (Fort-Dauphin) Route de ceinture (Nosy Be) Projet QMM (Fort-Dauphin) Plan de gestion environnementale (PGE) Projet d aire protégée de Nosy Tanikely (Nosy Be) Processus cadre (PC) 1 Projet d aire protégée de Nosy Tanikely (Nosy Be) 1 Processus cadre : équivalent des expressions «cadre procédural» et «cadre fonctionnel» utilisées dans la version française de la PO 4.12 comme traduction de Process framework.

4 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance NOTE LIMINAIRE Suite à un remaniement du Gouvernement, le PPIC est rattaché à la présidence. D autre part, la cellule de coordination nationale a été remplacée par un Secrétariat National doté de représentations régionales à Fort-Dauphin, Nosy-Be et Antsirabe. Le lecteur est donc prié de noter ces changements et de comprendre que les attributions de la cellule de coordination nationale sont maintenant dévolues au Secrétariat National. Le lecteur est prié de se référer à la section 2.3 du CGES pour plus de détails.

5 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance i TABLE DES MATIÈRES page NOTE LIMINAIRE TABLE DES MATIÈRES LISTE DES TABLEAUX ET DES FIGURES ÉQUIPE DE RÉALISATION... IV RÉSUMÉ...1 SUMMARY...4 FAMINTINANA INTRODUCTION ET DESCRIPTION DU PROJET Introduction et mise en contexte Description du projet Cellule de gestion du projet PRINCIPES ET OBJECTIFS APPLICABLES À LA RÉINSTALLATION INVOLONTAIRE PROCESSUS DE PRÉPARATION ET D APPROBATION DE DOCUMENTS Études socio-économiques requises pour un Plan de réinstallation (PR) Mesures d appui aux personnes vulnérables et de soutien économique Contenu typique d un Plan de réinstallation (PR) Procédure de publication des PR CATÉGORIES POSSIBLES DE PERSONNES AFFECTÉES CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ POUR LA DÉFINITION DES CATÉGORIES DE PERSONNES AFFECTÉES CADRE JURIDIQUE APPLICABLE AU PROJET Processus d expropriation Modes de constitution du domaine privé national Distinctions entre milieu urbain et milieu rural Statuts d occupation foncière Statut des occupants sans titre Analyse des divergences entre la législation Malgache et les exigences de la Banque MÉTHODES À UTILISER POUR L ÉVALUATION DES PERTES Compensation pour les équipements communautaires Compensation des individus et des ménages Compensation pour la perte d habitations, de bâtiments ou de structures Compensation pour la perte de terres agricoles et arboricoles Autres compensations PROCESSUS DE PARTICIPATION PUBLIQUE PROCÉDURES À APPLIQUER EN CAS DE LITIGE...9-1

6 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance ii TABLE DES MATIÈRES page 10 PROCÉDURES ORGANISATIONNELLES POUR LA DÉLIVRANCE DES DROITS ORGANISATION INSTITUTIONNELLE ET MÉCANISMES DE FINANCEMENT Organisation institutionnelle Principes directeurs Composition Convocation Réunions Organe de contrôle Notification Mécanismes de financement SUIVI ET ÉVALUATION ANNEXE A ANNEXE B ANNEXE C ANNEXE D ANNEXE E ANNEXE F Définition des termes Ordonnance no du 19 septembre 1962 relative à l expropriation pour cause d utilité publique, à l acquisition de propriétés immobilières par l État ou les collectivités publiques secondaires et aux plus values foncières et Décret du 18 janvier 1963 fixant les modalités d application Politique opérationnelle OP 4.12 «Involuntary Resettlement» de la Banque mondiale (en langue anglaise seulement, avril 2004) Contenu typique d un programme d enquêtes socio-économiques pour un Plan de réinstallation et ressources professionnelles requises Contenu typique d une grille d évaluation des biens affectés Autres modèles de formulaires utilisés pour la mise en œuvre des Plans de réinstallation

7 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance iii LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES page Liste des tableaux Tableau 1.1 Sous projets du PPIC et besoins en réinstallation Tableau 4.1 Estimé du nombre de PAP selon chacune des catégories d éligibilité retenues Tableau 6.1 Comparaison entre le processus d expropriation Malgache et la politique de réinstallation de la Banque mondiale Tableau 6.2 Examen des divergences entre la législation Malgache et les exigences de la politique de réinstallation de la Banque mondiale Tableau 7.1 Valeurs actualisées de reconstruction de logements et de terrains à Nosy Be Tableau 7.2 Valeurs unitaires actualisées de terrains par zone d intervention à Fort- Dauphin Tableau 7.3 Valeurs actualisées de reconstruction de logements à Fort-Dauphin Tableau 7.4 Valeurs actualisées d activités agricoles ou arboricoles et de terrains agricoles à Nosy Be Tableau 7.5 Valeurs actualisées d activités agricoles à Fort-Dauphin Tableau 7.6 Valeurs actualisées d activités arboricoles à Fort-Dauphin Tableau 7.7 Matrice pour le schéma des compensations Liste des figures Figure 11.1 Organisation institutionnelle requise pour la mise en œuvre d un Plan de réinstallation

8 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance iv ÉQUIPE DE RÉALISATION Limitée Land Ressources SARL Cabinet d Études, de Conseil et d Assistance à la Réalisation (E.C.R.) Assistance Promotion Conseils (APC) SARL

9 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 1 RÉSUMÉ Le Gouvernement de Madagascar, avec la collaboration de la Banque mondiale, se propose d entreprendre une initiative de développement multi-sectoriel dans trois régions clés désignés comme «pôles de croissance» : Antananarivo/Antsirabe au centre du pays, Fort- Dauphin (Tolagnaro) au sud du pays et Nosy Be au nord du pays. Cet effort, désigné sous le nom de Projet Pôles Intégrés de Croissance (PPIC ou IG2P), vise à créer une synergie entre les différents intervenants du public et du privé autour d un axe prioritaire d intervention par pôle (Zones Franches Industrielles à Antananarivo/Antsirabe, exploitation minière à Tolagnaro (Fort-Dauphin) et tourisme à Nosy Be). Le Projet a fait l objet d études techniques et d ateliers de concertation/consultation en vue de préciser et de confirmer les sous projets identifiés à ce jour. Il a également été soumis à une évaluation environnementale et sociale afin que les investissements prévus causent le moins de dommages possibles et apportent le maximum d avantages à l environnement et à la population vivant dans ces régions. Lors de la définition des activités ou sous projets envisagés dans le cadre du Projet, toutes les précautions ont été prises pour éviter, autant que faire ce peut, qu une personne ou une propriété ne subisse des préjudices pendant et suivant la mise en œuvre du Projet. Néanmoins, des déplacements involontaires de population seront inévitables pour certains des sous projets identifiés à ce jour. Le Gouvernement de Madagascar a donc préparé le présent en conformité avec sa législation et les exigences de la Banque mondiale, tout particulièrement la Politique opérationnelle PO 4.12 relative à la réinstallation involontaire de personnes. Le CPR établit, entre autres, le cadre réglementaire relatif aux lois Malgaches et aux politiques de sauvegarde de la Banque mondiale, les principes de réinstallation, les procédures opérationnelles d octroi des titres, les critères d éligibilité des personnes ou groupes de personnes affectées, ainsi que les mécanismes de consultation publique applicables. Le CPR guidera l élaboration de Plans de réinstallation (PR) qui seront requis pour certains sous projets identifiés dans le cadre du Projet. Les sous-projets identifiés pour investissement au cours de la première année de mise en œuvre du PPIC et qui nécessitent l élaboration d un PR sont les suivants : Route de ceinture de Nosy Be (pôle régional de Nosy Be). Réhabilitation du tronçon urbain de la RN13 (pôle régional de Fort-Dauphin). Projet minier de QMM (pôle régional de Fort-Dauphin).

10 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 2 Une Cellule de Coordination Nationale du PPIC, dotée d une personnalité juridique et financière, a été établie par le Décret N du 20 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la Coordination Nationale du Projet Pôles Intégrés de Croissance. Cette Cellule est placée conjointement sous la tutelle de la Vice Primature chargée des Programmes économiques et sous la tutelle financière du Ministre chargé des Finances. La Cellule est l Agent de Préparation et de Coordination du futur Projet Pôles Intégrés de Croissance, et est chargée de la définition, de la mise en œuvre, et du suivi des activités préparatoires du Projet. Cette cellule est aussi l'organe central de liaison des partenaires techniques et financiers, des partenaires privés et publics et des organisations non Gouvernementales (ONG) associés à la préparation du futur Projet. Les principes directeurs fondant le présent Cadre de politique de réinstallation sont : la réinstallation involontaire et l acquisition de terres doivent être évitées, dans la mesure du possible, ou minimisés autant que possible, en étudiant toutes les alternatives viables dans la conception des sous projets; dans les cas où l acquisition de propriétés ou de moyens de subsistance ne peuvent être évitées, les personnes affectées doivent être assurées d une amélioration de leurs moyens d existence, ou du moins de leur rétablissement, en termes réels, à leur niveau d avant la réinstallation ou à celui d avant la mise en œuvre du projet, selon le cas le plus avantageux pour elles; dans les cas où la réinstallation et l acquisition de terres ne peuvent être évitées, une attention particulière sera portée aux besoins des groupes vulnérables parmi les personnes affectées, le Gouvernement de Madagascar reconnaissant que certaines conditions économiques, sociales, environnementales et naturelles peuvent accroître la vulnérabilité des personnes et des ménages; les personnes affectées doivent être consultées et avoir l opportunité de participer à toutes les étapes charnières du processus d élaboration et de mise en œuvre des activités de réinstallation involontaire et de compensation; des activités de réinstallation involontaire et de compensation doivent être conçues et exécutées en tant que programmes de développement durables, fournissant suffisamment de ressources d investissement pour que les personnes affectées par le projet aient l opportunité d en partager les bénéfices; les droits humains des personnes affectées par le Projet doivent être pleinement respectés et le processus de compensation et de réinstallation doit être équitable et transparent.

11 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 3 Toutes les activités et tous les sous projets mis en œuvre dans le cadre du Projet de Pôles Intégrés de Croissance seront assujettis à ces principes directeurs, sans considération des sources de financement. Afin de simplifier la définition des types de compensation à prévoir, quatre catégories d éligibilité de «Personnes affectées par le projet» (PAP) ont été définies : a) les PAP subissant la perte de leur habitation; b) les PAP subissant la perte de terres agricoles et arboricoles; c) les PAP subissant la perte de bâtiments commerciaux, agricoles ou utilitaires; d) les PAP devant déplacer leurs étals ou kiosques ambulants. La mise en œuvre d un (ou des) Plan(s) de réinstallation (PR) exigera la mise en place d une organisation appelée à assumer la gestion opérationnelle du processus. Cette organisation sera composée de deux entités : un Comité de pilotage (par pôle régional concerné dans le cadre du PPIC) et une Unité de gestion et d exécution (par sous projet). Ces deux entités veilleront à la bonne gestion et coordination de l exécution du PR, pour chaque sous projet concerné. Elle regroupera toutes les parties prenantes à la mise en œuvre des opérations découlant du présent. Le CPR présente les méthodes à utiliser pour l évaluation des pertes selon leur nature, ainsi que le détail des compensations à appliquer en fonction des catégories de PAP, du type de perte et des éléments affectés. Il décrit enfin le processus de participation publique à engager, les procédures à appliquer en cas de litige ainsi que les procédures organisationnelles pour la délivrance des droits, l organisation institutionnelle et les mécanismes de financement liés aux PR, en plus de spécifier les mesures de suivi et d évaluation à appliquer.

12 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 4 SUMMARY The Government of Madagascar, in collaboration with the World Bank, intends to undertake a multi-sector development initiative in three key regions designated as growth poles : Antananarivo/Antsirabe in the centre of the country, Fort-Dauphin (Tolagnaro) in the south and Nosy Be in the north. This effort, designated under the name Integrated Growth Pole Project (IG2P), is aimed at creating synergy among the different public and private participants around a priority area for intervention for each pole (Free-trade Exportprocessing Zones in Antananarivo/Antsirabe, mining in Tolagnaro (Fort-Dauphin) and tourism in Nosy Be). Technical studies and collaboration/consultation workshops have been conducted for the Project with a view to clarifying and confirming the sub-projects identified to date. It has also received environmental and social assessments so that the anticipated investments cause as little damage as possible and deliver the maximum advantages to the environment and to the population living in these regions. When the activities or sub-projects envisaged within the Project Framework were defined, all precautions were taken, as far as was possible, so that no-one would suffer, or no property would sustain, damage or loss during and following the implementation of the Project. Nevertheless, involuntary resettlement of populations will be inevitable for certain of the subprojects identified to date. Thus the Government of Madagascar has prepared this Policy Framework for Resettlement (PFR) in compliance with its legislation and the requirements of the World Bank, in particular Operating Policy OP 4.12 relative to the involuntary resettlement of populations. The PFR establishes, among other things, the regulatory framework for Malagasy laws and the World Bank s safeguard policies, principles for resettlement, operating procedures for awarding titles, eligibility criteria for people or groups of people affected, and applicable mechanisms for public consultation. The PFR will guide the development of Resettlement Plans (RP) that will be required for some sub-projects identified within the framework of the Project. The sub-projects identified for investment during the first year of implementation of the IG2P and that require the development of an RP are the following: Nosy Be ring road (Nosy Be regional pole) Repair of the urban section of RN13 (Fort-Dauphin regional pole) QMM mining project (Fort-Dauphin regional pole).

13 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 5 A National Coordination Cell for the IG2P, possessing a legal and financial personality, was established by Decree N of July 20, 2004 dealing with the creation, organization and functioning of the National Coordination Cell for the Integrated Growth Poles Project. This Cell is jointly supervised by the Vice-Prime Minister for Economic Programs and the Minister of Finance. The Cell is the Preparation and Coordination Agency for the future Integrated Growth Poles Project, and is responsible for defining, implementing and monitoring preparatory activities for the Project. This is also the central vehicle for liaison among technical and financial partners, private and public partners and non-governmental organizations (NGO) associated with preparations for the Project. The guiding principles upon which this Policy Framework for Resettlement is based are as follows: Involuntary resettlement and the acquisition of land must be avoided, as far as is possible, or minimized as much as possible, by studying all viable alternatives in the design of the sub-projects; In cases where the acquisition of properties or livelihoods cannot be avoided, an improvement in the livelihoods of the people affected, or at least the re-establishment of those livelihoods, must be ensured in real terms, at the same level as before the resettlement or at the level prior to the implementation of the project, depending on whichever is more advantageous to them; In cases where resettlement or the acquisition of land cannot be avoided, particular attention will be paid to the needs of vulnerable groups among the people affected, as the Government of Madagascar acknowledges that certain economic, social, environmental and natural conditions may increase the vulnerability of people and households; The people affected must be consulted and have the opportunity to participate in all the critical steps in the development process and the implementation of the activities related to involuntary resettlement and compensation; Activities related to involuntary resettlement and compensation must be conceived and carried out as sustainable development programs, providing sufficient investment resources so that the people affected by the project have the opportunity to share in the benefits; The human rights of the people affected by the Project must be fully respected and the compensation and resettlement process must be equitable and transparent. All the activities and all the sub-projects implemented within the framework of the Integrated Growth Poles Project will be subject to the guiding principles, without consideration for the sources of financing.

14 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 6 In order to simplify the definition of the types of compensation foreseen, four categories of Persons Affected by the Project (PAP) have been defined: a) PAP who have lost their home; b) PAP who have lost farmland or tree lots; c) PAP who have lost commercial, agricultural or utility buildings; d) PAP whose street-vending stalls or kiosks will be moved. The implementation of one (or more) Resettlement Plan(s) (RP) will require the setting up of an organization that will manage operations for the process. This organization will be composed of two entities: a Steering Committee (per regional pole concerned within the IG2P framework) and a Management and Implementation Unit (per sub-project). These two entities will make sure that the implementation of the RP is properly managed and coordinated, for each of the sub-projects concerned. The organization will unite all the parties involved in the implementation of operations resulting from this Policy Framework for Resettlement (PFR). The PFR presents the methods to be used for assessing the losses according to their nature, as well as details on the compensation to be applied in terms of the PAP categories, the type of loss and the elements affected. Finally, it describes the public participation process to be undertaken, the procedures to apply in case of litigation and the organizational procedures for issuing laws, institutional organization and financing mechanisms related to the RP; it also specifies the monitoring and assessment methods to be applied.

15 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 7 FAMINTINANA Miara-misalahy ny Governemantan'i Madagasikara sy ny Banky iraisam-pirenena hanombohana tari-pampandrosoan-tsehatra marolafy amina faritra fototra telo voatondro ho "pôles de croissance": Antananarivo/Antsirabe ao afovoan-tany, Taolagnaro any atsimo ary Nosy Be any avaratra. Io ezaka io, antsoina amin'ny anarana hoe "Projet Pôles Intégrés de Croissance", dia mikendry hampiara-mientana mpandray anjara samihafa, na avy amin'ny Fanjakana na avy amin'ny tsy miankina amin'ny Fanjakana, hirotsaka amina sehatra omena laharam-pahamehana isaky ny "pôle" (Faritra indostrialy afa-kaba ao Antananarivo/Antsirabe, fitrandrahana harena an-kibon'ny tany any Taolagnaro ary fizahantany any Nosy Be). Nanaovana fikarohana teknika sy laobary an-dasy fifandinihana sy fakan-kevitra io tetik'asa io, mba hahafahana manondro mazava sy mandraikitra ireo zanatetik'asa hita fototra hatramin'izao. Natao ihany koa ny fizahana samihafa amin'ny lafiny tontolo iainana sy fiarahamonina mba hahafahana miantoka fa izay rehetra fampiasam-bola hatao amin'izany dia sady tsy hiteraka voka-dratsy no hiteraka tombon-tsoa be a raka izay tratra ho an'ny tontolo iainana sy ny mponina any amin'ireny faritra ireny. Tamin'ny fotoana namaritana ny asa ireo heverina ho zana-tetik'asa amin'ity tetik'asa ity, dia noraisina avokoa ny fepetra rehetra mba hisorohana araka izay azo atao mba tsy hisy olona hidiram-patiantoka na fananan'olona ho voatohina na dia iray aza, mandritra sy aorian'ny tetik'asa. Na izany aza anefa, dia misy ihany mponina voatery tsy maintsy hafindra toerana hahafahana manao zana-tetik'asa sasany efa fantatra amin'izao fotoana izao. Izany indrindra no nanomanan'ny Governemantan 'i Madagasikara izao Famaritana ny Politika Famindran-toerana (FPF) izao, izay mifanaraka amin'ny lalàna velona sy ny tinakin'ny Banky iraisam-pirenena, indrindra indrindra fa ny "Politique opérationnelle PO 4.12 " mikasika ny famindran-toeran'olona tsy iniana. Ny FPF no mametraka ny famaritana ny fitsipi-dalàna mifanaraka amin'ny Lalàna velona Malagasy sy ny politikam-pitandroan'ny Banky iraisam-pirenena, ny foto-kevi-dehibe hitantanana ny famindran-toerana, ny paikady hanatanterahana ny fanomezana ny taratasy fanamarinana, ny mason-tsivana hanondroana ny olona na vondron'olona lazaina fa voakasiky ny tetik'asa, ary koa ny fombafomba azo ampiharina handraisana ny hevibaohaka. Ny FPF no hanoro làlana amin'ny fanaovana ny drafi-pamindran-toerana (plan de reinstallation -PR) izay ho takiana alohan'ny hanatanterahana zana-tetik'asa sasantsansany

16 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 8 efa fantatra fa hatao amin'ity tetik'asa ity. Ireto avy ny zana-tetik'asa fantatra fa hampiasambola mandritra ny taona voalohany hanatanterahana ny tetik'asa PPIC, ka ilàna fametrahana drafi-pamindran-toerana (PR) : Làlana manodidina an'i Nosy Be( "pôle" amin'ny faritra Nosy Be) Fanamboarana ny ampahan-dàlana RN13 tafiditra ao an-tananan'i Taolagnaro (Pôle Taolagnaro) Tetik'asan'ny QMM, fitradrahana harena an-kibon'ny tany Natsangana rafitra antsoina hoe "Cellule de coordination Nationale du PPIC, izay manana ny satany ara-dalàna sady mizaka tena ara-bola araka ny Didim-panjakana Faha tamin'ny 20 jolay 2004 mikasika ny fananganana, fandaminana ary fampandehanana ny Fandrindrana ny tetik'asa "Pôles integrés de croissance "eto amin'ny Firenena. Miara-miahy io rafitra anstoina heo "Cellule"io ny Fiadidiana ny Praiministra Lefitra misahana ny Fandaharan'asa ara-toekarena sy ny Ministeran'ny Vola. Io "Cellule" io no Masoivoho Mpanomana sy Mpandrindra ny tetik'asa "Pôles intégrés de Croissance" ho avy, izy ihany koa no ampiandraketina ny famaritana, ny fanatanterahana ary ny fanaraha-maso ny asa fanomanana ny Tetik'asa. Mbola io "Cellule" io ihany no Foibem-pifandraisan'ny Mpiaramiombon'antoka teknika sy ara-bola, ny mpiara-miombon'antoka na ny Tsy miankina amin'ny Fanjakana na avy amin'ny Fanjakana ary ny ONG miara-manomana ny Tetik'asa ho avy. Ireto avy ny foto-kevi-dehibe hitondrana sy hanorenana ny Famaritana ny politikampamindran-toerana: Tokony hialana araka izay tratra ny famindra-toerana tsy ianiana sy ny fakana tany, na fara-faha-ratsiny ahena araka izay tratra izany, amin'ny alàlan'ny fandinihana izay solovahaolana rehetra azo tànana eo am-pamolavolana ny zan-tetik'asa. Rehefa tsy azo ialana ny fakana tany na fitaovam-piveloman'olona, dia tsy maintsy iantohana ny fanatsarana ny fivelomany, na fara-faha-ratsiny averina hatreo amin'ny fetram-pari-piainany talohan'ny famindran-toerana izy, na amin'ny fetra talohan'ny nanatanterahana ny tetik'asa, arakaraka seho mitranga hahazoany tombon-tsoa be indrindra. Rehefa tsy azo ialana ny famindran-toerana na ny fakana ny tany, dia hojerena manokana izay filàn'ny vondron'olona sahirana indrindra amin'ireo olona voakasika, satria eken'ny Governemantan'i Madagasikara fa misy ireo trangan-javatra aratoekarena, fiarahamonina, tontolo iainana ary voajanahary mety hampihombo ny fahasahiran'ny olona sy ny fianakaviana;

17 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 9 Ireo olona voakasika dia tsy maintsy alain-kevitra sy omena fahafahana handray anjara amin'ny ambaratonga rehetra hizoran'ny famolavolana sy fanatanterahana ny asa famindran-toerana ary fanomezana tambiny. Tokony hisy asam-pamindran-toerana tsy iniana sy fanomezan-tambiny hovolavolaina ho isan'ny fandaharan'asam-pampandrosoana maharitra ary hanome loharanom-bola ampy ampiasaina hahafahan'ireo olona voakasiky ny tetik'asa hanana anjara amin'ny tombon-tsoa aterany; Tsy maintsy hajaina tanteraka ny zo maha-olona ireo voakasiky ny tetik'asa, ary tokony ho ara-drariny sy mangarahara ny fizotran'ny fanomezana tambiny sy ny famindrantoerana. Ireo asa rehetra ary ireo zana-tetik'asa rehetra ao anatin'ny faritry ny tetik'asa "Pôles integers de Croissance dia hiharan'ireo "foto-kevi-dehibe hitondrana" ireo avokoa, ary izany dia tsy hanavahana na avy aiza na avy aiza loharanom-bolany. Mba hahatsotra ny famaritana ny karazana tambiny ho ferana mialoha, dia sokajina masontsivana efatra no notanana hanodroana ireo "Olona Voakasiky ny Tetik'asa" (OVT), ka ireto avy izany: a). Ny OVT niharan'ny fahaverezam-ponenana: b). Ny OVT niharan'ny fahaverezan'ny tany hambolena sy tany voavoly hazo: c). Ny OVT niharan'ny fahaverezan'ny toerana voaorina hivarotana, hanaovana asampambolena sy fiompiana, na ilaina amina asa hafa; d). Ny OVT votery hamindra ny fivarotany na trano heva famindrafindra Ny fanatanterahana ny Drafi-pamindran-toerana iray (na maromaro) dia hitaky fametrahana rafi-pandaminana maty paika hitantanana ny fizotran'ny raharaha. Vondro-mpitanana roa no ho ao amin'io rafi-pandaminana io, dia : ny Komitim-pitondrana (Comité de pilotage: isaky ny Pôle amin'ny faritra voatana hanaovana ny tetik'asa PIC) sy ny Vondrona Mpitantana sy Mpanatanteraka (isaky ny zana-tetik'asa). Ireo vondrom-pitantanana roa dia hikatsaka ny fitantanana mahomby sy mirindra amin'ny fanatanterahana ny Drafi-pamindran-toerana, isaky ny zana-tetik'asa voatana. Havondrona amin'ireo rafi-pandaminana ireo rehetra mandray anjara amin'ny fanatanterahana ny asa naterak'izao Famaritana ny Politika Famindran-toerana izao (FPF). Asehon'ny FPF ny fombafomba ampiasaina handrefesana ireo fatiantoka isan-tsokajiny avy, ary koa ny fitsinjarana ny tambiny ampiharina arakaraka ny fisokajiana ny OVT sy ireo karazam-patiantoka rehetra. Farany, dia tanisain'ny FPF ny fizotran'ny fandraisan'anjaran'ny vahoaka ho tanterahina, ny paikady ampiharina raha sendra fifanolanana, ny paikadim-

18 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 10 pandaminana hanomezana ny zo ary koa ny fandaminana ny fifandraisana isan'ambaratonga sy ny fombafomba arahin'ny famatsiam-bola mikasika ny drafi-pamindrantoerana, tondroina manokana ambon'ireo rehetra ireo ny fepetra ampiharina amin'ny fanaraha-maso sy tomban'ezaka.

19 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance INTRODUCTION ET DESCRIPTION DU PROJET 1.1 Introduction et mise en contexte Le Gouvernement de Madagascar, avec la collaboration de la Banque mondiale, se propose d entreprendre une initiative de développement multi-sectoriel dans trois régions clés désignés comme «pôles de croissance» : Antananarivo/Antsirabe au centre du pays, Fort- Dauphin (Tolagnaro) au sud du pays et Nosy Be au nord du pays. Cet effort, désigné sous le nom de Projet Pôles Intégrés de Croissance (PPIC ou IG2P), vise à créer une synergie entre les différents intervenants du public et du privé autour d un axe prioritaire d intervention par pôle (Zones Franches Industrielles à Antananarivo/Antsirabe, exploitation minière à Tolagnaro (Fort-Dauphin) et tourisme à Nosy Be). Le Projet fait actuellement l objet d études techniques et d ateliers de concertation/consultation en vue de préciser et de confirmer les sous projets identifiés à ce jour. Il est également soumis à une évaluation environnementale et sociale afin que les investissements prévus causent le moins de dommages possibles et apportent le maximum d avantages à l environnement et à la population vivant dans ces régions. Lors de la définition des activités ou sous projets envisagés dans le cadre du Projet, toutes les précautions seront prises pour éviter, autant que faire ce peut, qu une personne ou une propriété ne subisse des préjudices pendant et suivant la mise en œuvre du Projet. Néanmoins, certains des sous projets identifiés à ce jour indiquent que des déplacements involontaires de population pourraient être inévitables. Le Gouvernement de Madagascar a donc préparé le présent en conformité avec sa législation et les exigences de la Banque mondiale, tout particulièrement la Politique opérationnelle PO 4.12 relative à la réinstallation involontaire de personnes. Le CPR établit, entre autres, le cadre réglementaire relatif aux lois Malgaches et aux politiques de sauvegarde de la Banque mondiale, les principes de réinstallation, les procédures opérationnelles d octroi des titres, les critères d éligibilité des personnes ou groupes de personnes affectées, ainsi que les mécanismes de consultation publique applicables. Le CPR guidera l élaboration de Plans de réinstallation (PR) qui pourraient être requis pour certains sous projets identifiés dans le cadre du Projet.

20 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 1-2 Lorsqu un projet nécessite la réinstallation involontaire de personnes ou de groupes de personnes, un projet de PR est requis par la Banque mondiale comme condition pour l évaluation du projet 2. Les procédures de diffusion de l information s appliquant à un PR s appliquent toujours dans un tel cas. En vertu du PR, les populations affectées bénéficieront d une compensation leur permettant de retrouver des conditions de vie équivalentes sinon meilleures à celles qu elles avaient avant la réalisation du sous projet. En conformité avec les procédures de diffusion de l information de la Banque mondiale s appliquant à un CPR, le présent document sera publié tant au niveau du pays, à des endroits qui conviennent aux populations touchées et dans les langues comprises par elles, qu au niveau de «l InfoShop» de la Banque mondiale. De plus, tous les PR élaborés subséquemment seront également examinés et publiés d une manière similaire avec une disposition explicite pour les commentaires du public. 1.2 Description du projet Le Projet Pôles Intégrés de Croissance prend comme point d ancrage la Stratégie nationale de développement rapide et durable élaborée dans le Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP) 3. Le Projet s inscrit dans le cadre de stratégies ou programmes identifiés en vue d atteindre les objectifs de «l Axe stratégique no. 2» du DSRP. Cet axe stratégique vise à «susciter et promouvoir une croissance économique à base sociale très élargie», en s appuyant notamment sur : une stratégie «d émergence et de dynamisation de pôles de développement régionaux» qui sera mise en œuvre «( ) pour tirer parti des régions à fort potentiel de croissance en dynamisant le secteur privé et en développant les secteurs porteurs»; une stratégie de «développement et de dynamisation du secteur privé», incluant la «promotion des investissements directs étrangers et/ou nationaux»; 2 3 PO 4.12, paragraphe 25. Le DSRP sert de base de référence pour l atteinte de l objectif national de développement qui est de réduire la pauvreté de moitié d ici dix ans. Il a été finalisé en mars 2003 et mis à jour en juillet 2003 sur la base d un processus participatif organisé à l échelle nationale et régionale, qui a mobilisé le secteur public, la société civile et le secteur privé. Il a été approuvé par les Institutions de Bretton Woods en novembre 2003 après sa validation par le Gouvernement et le Parlement de Madagascar. Il comporte 3 grands axes stratégiques, 15 programmes de mise en œuvre et 31 indicateurs principaux. Il a fait l objet d un premier rapport annuel de mise en œuvre en juillet 2004.

21 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 1-3 une stratégie de «développement des secteurs porteurs» qui sera mise en œuvre pour les cinq secteurs «du Tourisme, des Mines, de la Pêche et de l Aquaculture, de l Industrie manufacturière tournée vers l exportation, et des autres Industries manufacturières et les petites et moyennes microentreprises»; une stratégie de «développement et densification des infrastructures structurantes» reposant notamment sur l amélioration des «routes, des transports, de l aménagement du territoire, de la météorologie, de l approvisionnement énergétique, des postes, des télécommunications et des communications». Le Gouvernement de Madagascar est engagé dans un processus d identification de sous projets dans chacune des trois régions clés visés par le Projet Pôles Intégrés de Croissance. Des ateliers de concertation/restitution ont été organisés avec des représentants de la société civile, du secteur privé et du secteur public dans chacun des pôles. Les types d initiatives envisagés à ce jour dans le cadre du Projet incluent : le développement industriel par le biais de Zones Franches Industrielles (ZFI) à Antananarivo/Antsirabe et possiblement à Tolagnaro (Fort-Dauphin); le développement du tourisme à Nosy Be et potentiellement à Fort-Dauphin; la réhabilitation d infrastructures portuaires; les infrastructures linéaires (routes, adduction d eau, distribution d électricité et télécommunications); l assainissement (déchets solides et eaux usées); l établissement d une aire protégée marine et côtière à Nosy Tanikely, près de Nosy Be; l exploitation minière à Fort-Dauphin. Le tableau 1.1 qui suit résume les exigences en matière de réinstallation et le nombre estimé à ce jour de «Personnes affectées par le projet» (PAP) pour le PPIC.

22 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 1-4 Tableau 1.1 Sous projets du PPIC et besoins en réinstallation Pôle/sous projet 1. Nosy Be A. Sous projets de 1 ère année Plan de réinstallation Nombre estimé de PAP Route de ceinture de Nosy Be Oui 814 Réhabilitation de l hôpital Modernisation du système de télécommunications Non Non Établissement d une réserve marine à Nosy Tanikely Non 1 B. Sous projets des années subséquentes Réhabilitation de voirie urbaine non revêtue Réhabilitation de voirie urbaine revêtue Autres routes rurales envisagées par l AGETIPA Système de gestion des déchets solides Approvisionnement en eau Gestion des eaux usées Réhabilitation du port de Hell-Ville Modernisation de la production et de la distribution de l électricité Infrastructures institutionnelles Remise en état du quartier colonial de Hell-Ville 2. Antananarivo/Antsirabe A. Sous projets de 1 ère année Centre de formation en NTIC à Antanetibe (phase I) B. Sous projets des années subséquentes Agrotechnopole d Antsirabe Centre de formation en NTIC à Antanetibe (phase II) C. Sous projets dont le financement est à identifier ZFI d Antsirabe Rocade d Antsirabe Gestion des déchets solides d Antsirabe ZFI d Ampitatafika ZFI d Ambatolampy Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Non Non Oui Oui Oui Indéterminé Non Indéterminé

23 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 1-5 Tableau 1.1 Sous projets du PPIC et besoins en réinstallation (suite) Pôle/sous projet 3. Tolagnaro (Fort-Dauphin) A. Sous projets de 1 ère année Plan de réinstallation Nombre estimé de PAP Réhabilitation du tronçon urbain de la RN13 Oui 44 marchands ambulants 2 Réhabilitation de la route d'accès à l'hôpital Réhabilitation de la route d'accès au port Réparation des brèches le long de la côte Réhabilitation du port de Fort-Dauphin incluant dragage Réhabilitation de l'hôpital Non Non Non Non Non Projet QMM Oui 1046 B. Sous projets des années subséquentes Réhabilitation de la RP 118 (Fort-Dauphin-Ranomafana) Réhabilitation de la RN 12 A Réhabilitation de pistes à vocation touristique Réhabilitation de tronçons urbains Télécommunications Renforcement des infrastructures énergétiques Adduction d eau Gestion des déchets et des eaux usées Infrastructures écotouristiques Appui à la Commune Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Indéterminé Non Appui à une Chambre des Métiers et Office du Tourisme Non 1 Un Processus cadre pour la perte d accès aux ressources naturelles est requis. 2 Déplacement temporaire de marchands ambulants pendant la durée des travaux.

24 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance Cellule de gestion du projet Une Cellule de Coordination Nationale du PPIC, dotée d une personnalité juridique et financière, a été établie par le Décret N du 20 juillet 2004 portant création, organisation et fonctionnement de la Coordination Nationale du Projet Pôles Intégrés de Croissance. Cette Cellule de Coordination est placée conjointement sous la tutelle de la Vice Primature chargée des Programmes économiques et sous la tutelle financière du Ministre chargé des Finances. La Cellule de Coordination est l Agent de Préparation et de Coordination du futur Projet Pôles Intégrés de Croissance, et est chargée de la définition, de la mise en œuvre, et du suivi des activités préparatoires du Projet. Cette cellule est aussi l'organe central de liaison des partenaires techniques et financiers, des partenaires privés et publics et des organisations non gouvernementales (ONG) associés à la préparation du futur Projet. La Cellule de Coordination est gérée et dirigée par un Coordonnateur National et comprend : un responsable pour la passation des marchés; un responsable administratif et financier; un responsable pour la protection de l'environnement et des secteurs sociaux; un responsable sectoriel en infrastructures; un responsable en marketing et en communication; et des expertises spécifiques ayant trait aux objets du projet.

25 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance PRINCIPES ET OBJECTIFS APPLICABLES À LA RÉINSTALLATION INVOLONTAIRE Aussi bien dans la législation Malgache que dans les politiques de sauvegarde de la Banque mondiale, une procédure de compensation doit être enclenchée lorsqu un projet nécessite l acquisition, l usage ou la restriction d accès à des terres, des constructions, des infrastructures ou des services, ou encore qu il nécessite l acquisition, l usage ou la restriction d accès à des ressources naturelles appartenant à, ou utilisées par une communauté ou un groupe de personnes. La Politique opérationnelle PO 4.12 de la Banque mondiale portant sur la réinstallation involontaire des populations, réfère au paragraphe 3 aux personnes affectées comme étant les personnes concernées par «les conséquences économiques et sociales directes 4 qui, tout à la fois, résultent de projets d investissement financés par la Banque et sont provoqués par : a) le retrait involontaire 5 de terres provoquant : ou i) une relocalisation ou une perte d habitat; ii) une perte de biens ou d accès à ces biens; ou iii) une perte de sources de revenu ou de moyens d existence, que les personnes affectées aient ou non à se déplacer sur un autre site.». b) la restriction involontaire d accès à des parcs et zones protégées légalement désignées provoque des impacts défavorables sur les conditions de vie des personnes déplacées». La politique de la Banque mondiale s applique donc à toutes les personnes affectées, qu elles doivent être déplacées physiquement ou non de leur milieu de vie. Elle doit être 4 5 «S il existe des impacts sociaux ou économiques négatifs indirects, l Emprunteur établira une bonne pratique en entreprenant une évaluation sociale et en mettant en œuvre des mesures pour minimiser et atténuer ces impacts, en visant notamment les pauvres et les groupes vulnérables. D autres impacts environnementaux, sociaux et économiques ne résultant pas du retrait des terres peuvent être et traités par le biais d évaluations environnementales et autres rapports et instruments du projet.» (PO 4.12, note 5 en référence au paragraphe 3). «Aux fins de cette politique, «involontaire» signifie les actions pouvant être entreprises sans que les personnes déplacées donnent leur consentement en toute connaissance de cause ni qu elles aient la faculté d exercer un choix». (PO 4.12, note 7 en référence au paragraphe 3).

26 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 2-2 suivie quelque soit le nombre total de personnes affectées, la sévérité des impacts ou que les personnes affectées aient ou non un droit légal à la terre qu elles occupent ou exploitent. En vertu des politiques du Gouvernement de Madagascar et de la Politique opérationnelle PO 4.12 de la Banque mondiale, le premier principe directeur est que la réinstallation involontaire et l acquisition de terres doivent être évitées, dans la mesure du possible, ou minimisés autant que possible, en étudiant toutes les alternatives viables dans la conception des sous projets. En conformité avec la législation Malgache en vigueur, les politiques du Gouvernement de Madagascar et la politique de la Banque mondiale en la matière, un second principe directeur de la réinstallation est que dans les cas où l acquisition de propriétés ou de moyens de subsistance ne peuvent être évitées, les personnes affectées doivent être assurées d une amélioration de leurs moyens d existence, ou du moins de leur rétablissement, en termes réels, à leur niveau d avant la réinstallation ou à celui d avant la mise en œuvre du projet, selon le cas le plus avantageux pour elles. De plus, tel que préconisé par les politiques du Gouvernement Malgache et de la Banque mondiale, le présent CPR prévoit que dans les cas où la réinstallation et l acquisition de terres ne peuvent être évitées, une attention particulière sera portée aux besoins des groupes vulnérables parmi les personnes affectées, le Gouvernement de Madagascar reconnaissant que certaines conditions économiques, sociales, environnementales et naturelles peuvent accroître la vulnérabilité des personnes et des ménages 6. Ces groupes potentiellement vulnérables incluent plus particulièrement : les personnes vivant sous le seuil de pauvreté; les personnes appartenant à des catégories sociales défavorisées, marginalisées ou exclues du développement; les personnes âgées; les personnes handicapées; les enfants; les femmes (surtout lorsqu elles sont chefs de ménage ou seules); les travailleurs sans contrat formel, déflatés ou non qualifiés; 6 «Les ménages font face à différentes sortes de risques dans leur vie : économiques, sociaux et environnementaux et naturels. Si ces risques se réalisent et deviennent des chocs, ils ont pour conséquences de menacer le bien-être des ménages et peuvent tomber en dessous du seuil de pauvreté ou poussent ceux qui sont déjà pauvres dans l extrême pauvreté. Cette situation peut rendre les ménages vulnérables et diminuent leurs moyens pour gérer les risques futurs.» (DSRP, Gouvernement de Madagascar, Juillet 2003, p. 40).

27 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 2-3 les petits exploitants agricoles; les personnes sans terre ou vivant dans la rue. Hormis les trois principes directeurs énoncés plus haut, les autres principes directeurs à suivre pour l indemnisation et la réinstallation des personnes affectées (elles incluent les communautés) par le Projet seront les suivants : a) les personnes affectées doivent être consultées et avoir l opportunité de participer à toutes les étapes charnières du processus d élaboration et de mise en œuvre des activités de réinstallation involontaire et de compensation; b) des activités de réinstallation involontaire et de compensation doivent être conçues et exécutées en tant que programmes de développement durables, fournissant suffisamment de ressources d investissement pour que les personnes affectées par le projet aient l opportunité d en partager les bénéfices; c) les droits humains des personnes affectées par le Projet doivent être pleinement respectés et le processus de compensation et de réinstallation doit être équitable et transparent. Toutes les activités et tous les sous projets mis en œuvre dans le cadre du Projet de Pôles Intégrés de Croissance seront assujettis à ces principes directeurs, sans considération des sources de financement. À toutes les occasions où les lois et réglementations nationales diffèrent des normes internationales, la norme la plus élevée des deux sera prise comme norme pertinente. En effet, le fait de prendre la plus élevée de deux normes signifie automatiquement que la norme inférieure est ipso facto satisfaite et fait l objet d une conformité totale.

28 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance PROCESSUS DE PRÉPARATION ET D APPROBATION DE DOCUMENTS Lorsque des personnes sont affectées par un projet, la première étape consiste à déterminer s il est nécessaire de préparer un Plan de réinstallation (PR) ou non. Cette décision est du ressort de l Unité de suivi environnemental et social de la Cellule de coordination nationale du PPIC. Les deux principaux critères de décision à cet égard sont : a) l existence ou non de personnes devant être déplacées hors de leur lieu de résidence et/ou b) l existence ou non de personnes susceptibles de subir des pertes et/ou des inconvénients attribuables aux aménagements physiques requis pour un sous projet 7. Ce sont les évaluations environnementales et sociales de même que les études socioéconomiques réalisées pour chacun des sous projets identifiés dans le cadre du PPIC qui permettront de déterminer s il est nécessaire ou non de procéder à la préparation d un PR pour un sous projet donné. L élaboration d un PR nécessite des études afin d identifier les pertes et les inconvénients potentiels de même que pour collecter des données précises sur les personnes affectées. 3.1 Études socio-économiques requises pour un Plan de réinstallation (PR) Dans l éventualité où un PR est requis pour un sous projet donné, des études socioéconomiques devront être réalisées pour ce sous projet. En premier lieu, les informations de base sur les interventions envisagées dans le cadre du sous projet seront analysées de manière à identifier les sources potentielles d impact du sous projet et les populations et communautés potentiellement affectées par celui-ci. Par la suite, des enquêtes détaillées seront effectuées auprès des populations ou communautés potentiellement affectées par le sous projet en vue : a) de recenser les personnes affectées qu ils s agissent d hommes, de femmes, d enfants ou de personnes âgées, c est-à-dire tous les membres des ménages affectés, et leurs caractéristiques démographiques (âge, sexe, handicap, relation au chef de ménage); 7 «Les impacts sont jugés «mineurs» si les personnes affectées ne sont pas déplacées physiquement et/ou si moins de 10% de leurs éléments d actifs sont perdus.» (PO 4.12, note 25, en référence au paragraphe 25).

29 Évaluation de l impact environnemental et social du Projet Pôles Intégrés de Croissance 3-2 b) d inventorier les incidences physiques et monétaires du sous projet en termes de déplacements involontaires ou de pertes de constructions, de pertes de terres et d activités productives, de pertes d aménagements fixes, de pertes d investissements (biens et actifs), de pertes de revenus ou de sources de revenus de manière temporaire ou définitive, ou encore de pertes d accès à des services ou à des ressources exploités ou valorisés; c) de caractériser chaque personne affectée au plan socio-économique, dont principalement le groupe d appartenance ethnique, religieux, culturel ou social, l occupation principale, les sources de revenus et moyens de subsistance, le statut foncier, les liens temporels et sociaux avec le territoire concerné, les systèmes de production, les ressources naturelles locales exploitées (collecte d eau potable, cueillette de fruits, etc.), les biens culturels ou ancestraux valorisés, la qualité et la distance d accès aux infrastructures et services. Les données de recensement recueillies au cours de ces enquêtes seront codifiées et compilées dans une base de données informatisée et transposées lorsque possible sur un support cartographique de référence. Cette base de données comprendra la liste des personnes affectées et leurs principales caractéristiques démographiques et socioéconomiques. De plus, la description des pertes et inconvénients anticipés par personne sera incluse, dans la base de données, tout particulièrement les informations foncières, de façon à ce qu il soit ensuite possible de facilement estimer la valeur des indemnités pour chaque personne affectée, ménage ou groupe concerné. Une évaluation des incidences sociales et économiques du sous projet sur les populations ou communautés potentiellement affectées sera aussi réalisée en mettant l accent sur les impacts significatifs, en distinguant les impacts subis par les différentes catégories de personnes affectées. Cette évaluation permettra : a) de considérer des alternatives pour minimiser les déplacements et les pertes; b) de cerner les impacts socio-économiques prévus de l alternative choisie; c) d identifier les ménages et les groupes potentiellement les plus affectés; d) de décrire les mesures requises pour minimiser les impacts; et

III.2. DIDIM-PANJAKANA N 95-326 tamin ny 3 mey 1995 mikasika ny fananganana ny

III.2. DIDIM-PANJAKANA N 95-326 tamin ny 3 mey 1995 mikasika ny fananganana ny III.2. DECRET N 95-326 du 3 mai 1995 portant création du Comptoir de l Or (J.O. n 2329 du 23.1.95, p. 2733) TITRE PREMIER : GENERALITES. CHAPITRE PREMIER : CREATION ET ATTRIBUTIONS. Article premier. Le

Plus en détail

Décret n 76-132 du 31 mars 1976. Didim-panjakana n 76-132. tamin ny 31 marsa 1976. portant réglementation des hauts emplois

Décret n 76-132 du 31 mars 1976. Didim-panjakana n 76-132. tamin ny 31 marsa 1976. portant réglementation des hauts emplois Décret n 76-132 du 31 mars 1976 portant réglementation des hauts emplois de l'etat (J.O. n 1129 du 05.06.76, p. 1333) Didim-panjakana n 76-132 tamin ny 31 marsa 1976 anoritana ny fitsipika mifehy ny asampanjakana

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE «CREATION DU LOGO ET DU SLOGAN DE LA COORDINATION NATIONALE DE LA MICROFINANCE»

TERMES DE REFERENCE «CREATION DU LOGO ET DU SLOGAN DE LA COORDINATION NATIONALE DE LA MICROFINANCE» REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DU TRESOR Coordination Nationale de la MicroFinance TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Art. 8. Sont abrogées les dispositions des arrêtés n 1937/94 et 4367/94 en date des 5 mai 1994 et 28 septembre 1994.

Art. 8. Sont abrogées les dispositions des arrêtés n 1937/94 et 4367/94 en date des 5 mai 1994 et 28 septembre 1994. VII.13. ARRETE N 2971/95 du 13 juin 1995 fixant les modalités d application du décret n 95-082 du 24 janvier 1995 portant réglementation des comptes en devises, (J.O. n 2707, du 26/06/95, p.1398) modifié

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana ------------ MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DECRET MECIE

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana ------------ MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DECRET MECIE REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana ------------ MINISTERE DE L'ENVIRONNEMENT, DES EAUX ET FORETS DECRET MECIE Didim-panjakana laharana faha 99-954 tamin'ny 15 desambra 1999

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UNE AGENCE FIDUCIAIRE POUR LE PROJET PIC

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UNE AGENCE FIDUCIAIRE POUR LE PROJET PIC TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UNE AGENCE FIDUCIAIRE POUR LE PROJET PIC 1. Contexte et objet de la mission 1.1. Objectif et activités du Projet «Pôles Intégrés de Croissance» (PIC) Le Projet PIC, ci-après

Plus en détail

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERAN NY ANGOVO SY NY HARENA ANKIBON NY TANY

REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERAN NY ANGOVO SY NY HARENA ANKIBON NY TANY REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana MINISTERAN NY ANGOVO SY NY HARENA ANKIBON NY TANY DIDIM-PANJAKANA LAHARANA FAHA-2006-910 mamaritra ny fepetra ampiharana ny Lalàna laharana

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DES EAUX ET FORETS MINISITERAN'NY RANO SY ALA.

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DES EAUX ET FORETS MINISITERAN'NY RANO SY ALA. REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DES EAUX ET FORETS MINISITERAN'NY RANO SY ALA. Thème : Législation forestière N 1 Faha : 1 DECRET N _98-781 fixant les conditions

Plus en détail

FIOFANANA NATAO HO AN'IREO TOMPON'ANDRAIKITRA AO AMIN'NY FIKAMBANAN'NY MPAMPIASA RANO NANAOVANA FAMINDRAM-PINTANTANANA ETO AMIN'NY PADANE TAONA 2004

FIOFANANA NATAO HO AN'IREO TOMPON'ANDRAIKITRA AO AMIN'NY FIKAMBANAN'NY MPAMPIASA RANO NANAOVANA FAMINDRAM-PINTANTANANA ETO AMIN'NY PADANE TAONA 2004 REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MNSISTERE DE L'AGRICULTURE DE L'ELEVAGE ET DE LA PECHE SECRETARIAT GENERAL PROJET D'AMELIORATION ET DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE DANS LE NORD

Plus en détail

REPOBLIKAN i MADAGASIKARA

REPOBLIKAN i MADAGASIKARA REPOBLIKAN i MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana --------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 2007-036 DU 14 JANVIER 2008 sur les Investissements à Madagascar EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

Politiques opérationnelles

Politiques opérationnelles Page 1 /12 Le présent document est la traduction du texte anglais de la OP 4.12, «Involuntary Resettlement», en date de décembre 2001, qui contient la formulation de cette directive qui a été approuvée

Plus en détail

Flash. Prix de l entrepreneur Social. Du nouveau pour l adresse e-mail de Orange. Sommaire. gratuit

Flash. Prix de l entrepreneur Social. Du nouveau pour l adresse e-mail de Orange. Sommaire. gratuit masolavitra mensuel d informations régionales 10è édition - Septembre 2011 gratuit Flash Prix de l entrepreneur Social Nouvelle date pour déposer son dossier Suite à de nombreuses demandes reçues de candidats

Plus en détail

Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana PRIMATURE MINISTERAN NY FITANTANAM-BOLA SY NY FAMPIROBOROBOANA NY FARITANY MIZAKA TENA

Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana PRIMATURE MINISTERAN NY FITANTANAM-BOLA SY NY FAMPIROBOROBOANA NY FARITANY MIZAKA TENA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana PRIMATURE MINISTERAN NY FITANTANAM-BOLA SY NY FAMPIROBOROBOANA NY FARITANY MIZAKA TENA TOROLALANA HO AN NY BEN NY TANANA FIIARAHA--MIIASA "GOVERNEMANTA

Plus en détail

REPOBLIKAN i MADAGASIKARA

REPOBLIKAN i MADAGASIKARA REPOBLIKAN i MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana --------------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOI N 2007-038 DU 14 JANVIER 2008 modifiant et complétant certaines dispositions du Code

Plus en détail

NY TAMBERIN ANDRAIKITRA AO ANATIN NY FANONTANIANA

NY TAMBERIN ANDRAIKITRA AO ANATIN NY FANONTANIANA Together, build a brighter future.?????? NY TAMBERIN ANDRAIKITRA AO ANATIN NY FANONTANIANA 10 1 Inona no atao hoe Tamberin andraikitra? Nahoana no manan-danja izy io? Ny tamberin andraikitra dia azo faritana

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. LOI n 2006-028 EXPOSE DES MOTIFS

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. LOI n 2006-028 EXPOSE DES MOTIFS REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana LOI n 2006-028 autorisant la ratification de l Accord conclu le 29 septembre 2005 entre le Gouvernement de la République de Madagascar et l

Plus en détail

LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS

LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS LOI N 67-030 DU 18 DECEMBRE 1967 RELATIVE AUX REGIMES MATRIMONIAUX ET A LA FORME DES TESTAMENTS (J.O. n 569 du 23.12.67, p. 2080 ; Errata : J.O. du 13.01.68, p. 44) modifiée par la loi n 68-012 du 4 juillet

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

Octobre 2015. Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015

Octobre 2015. Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015 Octobre 2015 Latrines mini-septiques Tamatave-Fokontany Dépôt Analakininina 2015 Tamatave, une ville côtière de 270.000 habitants 1 12 personnes partagent une latrine 8000 personnes ne sont pas encore

Plus en détail

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012 masolavitra mensuel d informations régionales 14è édition - janvier 2012 gratuit Bonjour! Nous voici déjà en 2012 et c est avec un immense plaisir que nous vous présentons nos vœux les meilleurs pour cette

Plus en détail

Résumé exécutif. Task n 3.1 Task Leader ITAM-ARCCHIP Task partners LEMA, ITAS, QUB, UAM, FEEM, EICR, SYR, CAUE, EH, COC

Résumé exécutif. Task n 3.1 Task Leader ITAM-ARCCHIP Task partners LEMA, ITAS, QUB, UAM, FEEM, EICR, SYR, CAUE, EH, COC PICTURE Deliverable n D7 Pro-active management of the Impact of Cultural Tourism upon Urban Resources and Economies Deliverable title Première ébauche de la procédure de l Evaluation de l Impact du Tourisme

Plus en détail

SGR Services de gestion des risques

SGR Services de gestion des risques Title: Safety Achievement Financial Incentive System (SAFIS) Titre : Système d incitation financière à la sécurité DIRECTIVE Effective / En vigueur: 01/05/2008 Release / Diffusion No. 003 Page 1 of / de

Plus en détail

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la.

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la. I-12 Insurance Act 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56 under the INSURANCE ACT (O.C. 2001-344) Filed July 27, 2001 1 Section 6 of New Brunswick Regulation 85-151 under the Insurance Act is amended

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA. Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA. Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana. Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana FIADIDIANA NY REPOBLIKA LOI N 2004 020 du 19 août

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL FAMINTININA TSY ARA-TEKNIKA RESUME NON TECHNIQUE

ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL FAMINTININA TSY ARA-TEKNIKA RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL FAMINTININA TSY ARA-TEKNIKA RESUME NON TECHNIQUE Juin 2014 Résumé non technique - Juin 2014 TABLE DES MATIERES... 1 2. RESUME NON TECHNIQUE... 22 LISTE DES FIGURES

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Kabarin Andriamatoa Praiminisitra RAVELONARIVO Jean FANDAHARANASA HO FANATANTERAHANA NY POLITIKA ANKAPOBEN NY FANJAKANA. Tsimbazaza : 11 febroary 2015

Kabarin Andriamatoa Praiminisitra RAVELONARIVO Jean FANDAHARANASA HO FANATANTERAHANA NY POLITIKA ANKAPOBEN NY FANJAKANA. Tsimbazaza : 11 febroary 2015 Kabarin Andriamatoa Praiminisitra RAVELONARIVO Jean FANDAHARANASA HO FANATANTERAHANA NY POLITIKA ANKAPOBEN NY FANJAKANA Tsimbazaza : 11 febroary 2015 TENY FAMPIDIRANA 1 / 25 Andriamatoa Filoha, Andriamatoa

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 1 CHAPTER 1 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 1 CHAPTER 1 ASSENTED TO SANCTIONNÉE Third Session, Fortieth Parliament, 59-60 Elizabeth II, 2010-2011 Troisième session, quarantième législature, 59-60 Elizabeth II, 2010-2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 1 CHAPITRE

Plus en détail

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods C-539 C-539 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 An Act to promote

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

National Parks of Canada Land Rents Remission Order, No. 3. Décret de remise concernant les baux dans les parcs nationaux du Canada (n o 3)

National Parks of Canada Land Rents Remission Order, No. 3. Décret de remise concernant les baux dans les parcs nationaux du Canada (n o 3) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION National Parks of Canada Land Rents Remission Order, No. 3 Décret de remise concernant les baux dans les parcs nationaux du Canada (n o 3) SI/2002-65 TR/2002-65 Current

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

VALEUR DONNEE A LA TERRE DANS UN CONTEXTE DE DEPLACEMENT INVOLONTAIRE DE POPULATIONS

VALEUR DONNEE A LA TERRE DANS UN CONTEXTE DE DEPLACEMENT INVOLONTAIRE DE POPULATIONS PRÉSENTATION POWER POINT VALEUR DONNEE A LA TERRE DANS UN CONTEXTE DE DEPLACEMENT INVOLONTAIRE DE POPULATIONS Par Mme Lala Tiana RANDRIANARIVOMANANA Office National pour l Environnement, BP 822 Av. Rainilaiarivony

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Norme de Performance 5 V2 Acquisition de Terres et Réinstallation Involontaire

Norme de Performance 5 V2 Acquisition de Terres et Réinstallation Involontaire Introduction 1. La Norme de Performance 5 reconnaît que l acquisition de terres par un projet et les restrictions d utilisation des terres liées à certains projets spécifiques peuvent avoir des impacts

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV 21 février 2007 DGIV/CULT/KI(2006)18 PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV Plan d Action 2007 avec budget Document préparé par la Direction de la Culture et du Patrimoine culturel et naturel DGIV/CULT/KI(2006)18

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

LOI N 2010-001 DU 22 DECEMBRE 2010 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2011

LOI N 2010-001 DU 22 DECEMBRE 2010 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2011 LOI N 2010-001 DU 22 DECEMBRE 2010 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2011 IMPRIMERIE NATIONALE 2010 PRESIDENCE DE LA HAUTE AUTORITE DE LA TRANSITION LOI N 2010-001 DU 22 DECEMBRE 2010 PORTANT LOI DE FINANCES

Plus en détail

1 of 29 15/12/2008 08:43

1 of 29 15/12/2008 08:43 1 of 29 15/12/2008 08:43 Loi n 94-029 du 25 août 1995 portant Code du traail (J.O. n 2324 du 25.9.95, p.2564) TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES Article premier - La présente loi est applicable à tous

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

E1 403 VOL. 1 JIRO SY RANO MALAGASY REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA JIRAMA

E1 403 VOL. 1 JIRO SY RANO MALAGASY REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA JIRAMA Public Disclosure Authorized a REPOBLIKAN'I MADAGASIKARA Tanindrazana - Fahafahana - Fandrosoana JIRAMA JIRO SY RANO MALAGASY E1 403 VOL. 1 Public Disclosure Authorized Public Disclosure Authorized ÉVALUATION

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 15/601

CIRCULAIRE CSSF 15/601 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 13 janvier 2015 Aux établissements de crédit et aux entreprises d investissement CRR 1. CIRCULAIRE CSSF 15/601 Concerne : Procédure de notification

Plus en détail

PROJET DE LOI N 014/2013

PROJET DE LOI N 014/2013 PRESIDENCE DE LA TRANSITION PROJET DE LOI N 014/2013 DU 23 OCTOBRE 2013 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2014 IMPRIMERIE NATIONALE 2013 1 PROJET DE LOI N 014/2013 DU 23 OCTOBRE 2013 PORTANT LOI DE FINANCES

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION

DNA Data Bank Advisory Committee Regulations. Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION DNA Data Bank Advisory Committee Regulations Règlement sur le Comité consultatif de la banque nationale de données génétiques SOR/2000-181 DORS/2000-181 Current to October

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

WELMEC European cooperation in legal metrology

WELMEC European cooperation in legal metrology WELMEC 4.1 (version 2) WELMEC European cooperation in legal metrology Guide pour l évaluation et le fonctionnement des organismes notifiés pour l établissement de la conformité selon la directive 90/384/EEC

Plus en détail

Les Politiques de Sauvegarde E&S de la Banque Mondiale

Les Politiques de Sauvegarde E&S de la Banque Mondiale Les Politiques de Sauvegarde E&S de la Banque Mondiale la Banque mondiale est la plus importante agence financière multilatérale. Jusqu en 1987, la Banque a graduellement accordé une meilleure place aux

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4 PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CONSOLIDATION OF CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées)

Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Prescribed Deposits (Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les dépôts (banques étrangères autorisées) SOR/2000-53 DORS/2000-53 Current to January 25, 2016

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 2014-030 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2015

ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 2014-030 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2015 ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 2014-030 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2015 IMPRIMERIE NATIONALE 2014 1 LOI N 2014-030 PORTANT LOI DE FINANCES POUR 2015 2 ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 2014-030 PORTANT LOI DE FINANCES

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION La Fondation canadienne d relations racial Rapport annuel au Parlement 1 avril 2014 au 31 Mars, 2015 Ce rapport annuel t soumis au Parlement conformément à l article 72

Plus en détail

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur la détention des actions de l association par ses filiales (associations

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement

Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement Présentation Forum minier 2011 23 septembre 2011 L émergence des ententes de prédéveloppement François Dandonneau, associé, Gowlings Jean M. Gagné, associé, Fasken Martineau 1, Place Ville-Marie, 37e étage

Plus en détail

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt)

Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Commercial Loan (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les prêts commerciaux (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/92-349 DORS/92-349 Current to January 25,

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2009/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 O B J E T : - Commentaire des dispositions

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

COMPLIANCE VERIFICATION ACTIVITY REPORT RAPPORT D ACTIVITÉ DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ

COMPLIANCE VERIFICATION ACTIVITY REPORT RAPPORT D ACTIVITÉ DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ COMPLIANCE VERIFICATION ACTIVITY REPORT RAPPORT D ACTIVITÉ DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ Type of Compliance Verification Activity / Type d activité de conformité : Inspection sur le terrain Activity

Plus en détail

E 7567 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 août 2012 Le 2 août 2012

E 7567 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Le 2 août 2012 Le 2 août 2012 E 7567 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 2 août 2012 Le 2 août

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GENERALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/69/20 11 mars 2013 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU FONDS MULTILATERAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007. N/Réf. : G6 211 033. Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi

Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007. N/Réf. : G6 211 033. Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi Service des affaires corporatives Cégep de Chicoutimi N/Réf. : G6 211 033 RÈGLEMENT NO 9 portant sur la gestion financière du Collège Adopté : CAD-15.06.2000 Modifié : CAD-31.01.2007 Note : L utilisation

Plus en détail

FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA. Natao ny. Alarobia 2 Desambra 2015. Tolak andro. Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01. - Fiantsoana anarana...

FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA. Natao ny. Alarobia 2 Desambra 2015. Tolak andro. Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01. - Fiantsoana anarana... FOTOPOTOTRY NY FIVORIANA Natao ny Alarobia 2 Desambra 2015 Tolak andro Pejy - Fitohizan ny fivoriana... 01 - Fiantsoana anarana... 02 - Famakiana ny taratasy laharana faha-065-ceni/15 milaza ny tsy fahafahana

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

BILL S-18 PROJET DE LOI S-18

BILL S-18 PROJET DE LOI S-18 S-18 S-18 Third Session, Thirty-seventh Parliament, Troisième session, trente-septième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-18 PROJET DE LOI S-18 An Act to amend the Canada Transportation

Plus en détail

BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004.

BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004. BUREAU INDÉPENDANT D ÉVALUATION (BIE) du FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL PROGRAMME DE TRAVAIL PROPOSÉ POUR L EXERCICE 2004 13 janvier 2003 1. Le présent document expose le programme de travail du BIE pour

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

PCDEA Vohilengo. Fanolorana ny drafitr asa fampandrosoana ny rano sy ny fahadiovana

PCDEA Vohilengo. Fanolorana ny drafitr asa fampandrosoana ny rano sy ny fahadiovana PCDEA Vohilengo Fanolorana ny drafitr asa fampandrosoana ny rano sy ny fahadiovana Jery todika ny fanangonana ny antontan-kevitra 1. Fanaovana fanadihana fanangonana ny antontan-kevitra Fivoriana teny

Plus en détail

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Banks) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (banques) SOR/2001-402 DORS/2001-402 À jour au 25 janvier 2016 Published by the Minister

Plus en détail

1000 TEXTES mis à jour au 31 décembre 2001

1000 TEXTES mis à jour au 31 décembre 2001 REPUBLIQUE DE MADAGASCAR TANINDRAZANA FAHAFAHANA FANDROSOANA MINISTERE DE LA JUSTICE 1 Code du travail 1000 TEXTES mis à jour au 31 décembre 2001 DROIT DU TRAVAIL 2 Textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates

Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Appendix 1 Wording of Noumea Accord and 1999 Organic Law on Restricted Electorates Relating to local (provincial and Congress) elections Article 2.2.1 of the Noumea Accord: le corps électoral aux assemblées

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains

Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains Politique sur l éthique de la recherche avec des sujets humains 12.03.28.10 12.11.27.09 13.06.12.08 Préambule La présente politique traduit l engagement du Cégep à promouvoir et à faire respecter les règles

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

LOI SUR LES ARCHIVES ARCHIVES ACT DÉCRET 1985/017 O.I.C. 1985/017 LOI SUR LES ARCHIVES ARCHIVES ACT

LOI SUR LES ARCHIVES ARCHIVES ACT DÉCRET 1985/017 O.I.C. 1985/017 LOI SUR LES ARCHIVES ARCHIVES ACT Pursuant to subsection 12(1) of the Archives Act, the commissioner in Executive Council orders as follows: 1. The annexed regulations respecting Records Management are hereby made and established. 2. The

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/GE.3/2014/3 Distr. générale 18 février 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

BY-LAW PROVIDING FOR CERTAIN FALSE ALARM MEASURES TO IMPROVE FIRE PREVENTION AND PUBLIC SAFETY

BY-LAW PROVIDING FOR CERTAIN FALSE ALARM MEASURES TO IMPROVE FIRE PREVENTION AND PUBLIC SAFETY VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT RCG 08-035 BY-LAW PROVIDING FOR CERTAIN FALSE ALARM MEASURES TO IMPROVE FIRE PREVENTION AND PUBLIC SAFETY In view of section 65 of the Municipal Powers Act (R.S.Q., chapter

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers

Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers Termes de Références Pour le recrutement d un cabinet en charge de la capitalisation de la modernisation des services fonciers Organisme : Résultat Attendu 1 : Activité 1.D Observatoire du Foncier Référence

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 Sommaire

masolavitra gratuit mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 Sommaire masolavitra mensuel d informations régionales 12è édition - nov 2011 gratuit Sommaire P 8 P 7 : P 6 P 2-3 : Un meilleur avenir grâce à une éducation de qualité p. 4-5 : En images Développement durable,

Plus en détail

Ontario Onion Growers Marketing Order. Décret relatif à la vente des oignons des producteurs de l Ontario

Ontario Onion Growers Marketing Order. Décret relatif à la vente des oignons des producteurs de l Ontario CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Ontario Onion Growers Marketing Order Décret relatif à la vente des oignons des producteurs de l Ontario SOR/62-1 DORS/62-1 Published by the Minister of Justice at the

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail