L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :"

Transcription

1 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit un des deux aménagements prévus pour la période , le second étant l aménagement de l embouchure du Bey. Le projet consiste à créer une série de points d eau permanents dans une dépression naturelle située en rive gauche du Grand Canal. Il s agit également d agrandir et reprofiler la rive nord d un petit étang existant (la «Mare aux Chevaux») et d utiliser les matériaux d excavation pour créer un haut-fond sur la rive est de l Etang de la Praille. Il est prévu de compléter ce haut-fond, avec des matériaux issus de l aménagement de l embouchure du Bey (autre projet à l enquête) qui sera réalisé de manière indépendante en fonction des financements trouvés.. Les petits plans d eau et les rivages peu profonds constituent un des habitats les plus riches en espèces rares et menacées du site des Grangettes, Afin de réduire les risques d extinction pour ces espèces, l aménagement de ce type de biotopes est considéré comme prioritaire. A cet objectif de conservation de la nature et de la biodiversité s ajoute le souhait d offrir au public un contact direct avec la flore et la faune des lieux humides. La Fondation entend ainsi contribuer à la cohabitation harmonieuse de l homme et de la nature aux Grangettes, tout en respectant le cadre réglementaire fixé par le PAC 291. Il est ainsi prévu de favoriser l accès du public aux rives situées en bordure du chemin de la Praille, ceci sans devoir pénétrer dans des biotopes sensibles ni modifier le plan des circulations en vigueur. L aménagement prévu se situe sur des terrains alluviaux, plus précisément dans une légère dépression naturelle correspondant à un ancien bras du Rhône. L étang de la Praille résulte d ailleurs de l exploitation des graviers alluviaux dans une portion de cet ancien chenal. 2 DONNEES DE REFERENCE L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : - relevé bathymétrique de l étang de la Praille ; - sondages pédologiques dans le secteur de création des nouveaux plans d eau ; - relevés de niveau d eau dans les sondages pédologiques ; - relevé fin du relief (niveau) dans la zone de création des nouveaux plans d eau ; - volumes estimatifs du projet d aménagement de l embouchure du Bey - statistiques de l OFEG concernant le niveau du Léman ; - données piézométriques de l étude Hydrorhône (1992). Projet combiné d aménagements à la Praille 1

2 3 CREUSE ET REPROFILAGE DE PLANS D EAU Analyse des données de base L implantation est prévue sur le tracé d un ancien bras fluvial. Selon les données Hydrorhône, le niveau de la nappe suit plus ou moins celui du lac. Les relevés piézométriques montrent une certaine indépendance de la nappe locale due à la présence de niveaux peu perméables. Ce comportement sera modifié par l excavation mais on peut tabler sur des niveaux égaux ou supérieurs à celui du lac. Les sondages pédologiques montrent 20 cm de terre végétale en surface. Les horizons inférieurs du sol ont une texture variable, en général riche en argile. Nombreux rhizomes de roseaux par endroits. Pour le calcul des volumes, on a admis 20 cm de décapage non utilisable pour le remblayage de l étang. Projet L aménagement comprend la création de nouveaux plans d eau de part et d autre du chemin de la Praille, ainsi que l agrandissement et le reprofilage d une rive de la Mare aux Chevaux. Les annexes présentent le projet en situation (annexes 1, 2) et en profils (annexe 3). La surface totale à remodeler est de 6750 m 2. La surface d eau permanente à créer est de 1100 m 2. Les mesures forestières liées au projet ont déjà été intégrées dans le plan de gestion forestier des parcelles gérées par la Fondation. Zone à l amont du chemin de la Praille : Le projet comprend 5 mares raccordées en période de hautes eaux au fossé se déversant dans le Grand Canal. Les deux mares situées en bordure du chemin de la Praille auront une fonction didactique. Leur rive nord sera accessible aux visiteurs. En revanche il n y aura pas de cheminement permettant d atteindre les trois mares en retrait. Les alentours des mares ne seront pas arborisés. On entretiendra une végétation herbacée avec quelques groupes de buissons, éventuellement des saules têtards. Les peupliers situés au sud de la parcelle, entre l étang de la Praille et le nouvel aménagement, ont été abattus. Une zone buissonnante sera conservée sur cette surface. Il n est pas prévu de relier l étang de la Praille au système des mares, afin d éviter tout risque d invasion de l étang par l écrevisse américaine via le Grand Canal. Zone à l aval du chemin de la Praille: Le projet prévoit un groupe de cuvettes coalescentes en période de hautes eaux, avec un chapelet de points bas en eau permanente. Une large zone de haut-fond Projet combiné d aménagements à la Praille 2

3 en pente très douce (décapage de la terre végétale) est prévue jusqu en bordure de la parcelle agricole existante. Conformément au nouveau plan de gestion forestier, le peuplement de peupliers occupant ce secteur sera entièrement déboisé. Seule subsistera une lisière étagée sur la partie nord de l aménagement, ainsi qu une haie buissonnante, d environ 3 mètres de hauteur, le long du chemin du Grand Canal. Le but de cette mise en lumière est d augmenter l attractivité du biotope pour la faune (notamment pour les limicoles) et de réduire les apports de litière (feuilles mortes) dans les plans d eau. La marge sud de l aménagement, en bordure du chemin de la Praille, sera maintenue libre de buissons afin de favoriser l observation à distance par le public. Ce dernier n aura pas accès aux plans d eau (pas de cheminement prévu). La surface décapée sera entretenue régulièrement par hersage en période de basses eaux (hiver), afin de maintenir un milieu favorable aux limicoles. Mare aux Chevaux Une partie de la rive nord de la Mare aux Chevaux, en pente très forte et envahie de buissons, sera reprofilée de manière à recréer une zone d atterrissement en pente douce. Les travaux seront exécutés de manière à ne pas perturber le plan d eau existant. Volumes : terre végétale (m 3 ) matériaux pour remblai(m 3 ) Zone amont Zone aval Mare aux Chevaux TOTAL CREATION D UN HAUT-FOND SUR LA RIVE DE L ETANG DE LA PRAILLE Analyse des données de base L aménagement est prévu sur la rive est de l étang. Le relevé bathymétrique montre que cette portion de rive est en pente forte mais que la profondeur maximale ne dépasse pas 8 m. Les expériences faites à ce jour montrent que la création de haut-fond dans cet étang permet de développer une végétation intéressante. Il y a intérêt à créer une tache de végétation non accessible au public en laissant subsister un chenal infranchissable à pied entre le haut-fond et la rive. Ceci permettra aussi de maintenir une bande d eau libre facilitant l observation, plutôt qu un écran de roseau devant le nez de l observateur. Avantage aussi pour la tranquillité de la faune. Projet combiné d aménagements à la Praille 3

4 La création d une petite île offre un potentiel très important pour l avifaune, notamment pour les anatidés, qui pourraient y nicher à l abri des prédateurs. Projet L aménagement dépend directement des volumes disponibles pour le remblayage. Une réalisation en deux étapes est prévue. Etape 1 (voir plan de l étape 1 en annexe 1) Cet aménagement utilise les matériaux d excavation issus de la création des nouveaux plans d eau et du reprofilage de la Mare aux Chevaux, soit environ 4700 m 3 de matériaux pauvres en matière organique. Ce volume permet la création d un haut-fond d environ 250 m 2 (profondeur moyenne : 50 cm), à quelques mètres de la rive (en vert sur le plan). Etape 2 (voir plan de l état final projeté en annexe 2) Cet aménagement sera réalisé avec les matériaux issus de l aménagement de l embouchure du Bey, autre projet du plan de gestion soit environ 4'300 m3 de matériaux pauvres en matière organique. La surface du haut-fond sera portée à 350 m 2 (en vert), ceinturant une zone exondée d environ 100 m2 (en jaune sur le plan). Tous ces travaux seront réalisés entre novembre et mars Note à propos des moustiques Une étude détaillée des moustiques piqueurs dans la région des Grangettes (Naceur 2000) a montré que parmi les 11 espèces présentes, trois espèces (Aedes vexans, Aedes cinereus et Culex pipiens) pouvaient poser problème à l homme. Ces trois espèces se développent dans des flaques forestières, ornières, récipients restés sous la pluie, etc.. La plupart des gîtes larvaires se trouvent dans les eaux temporaires encombrées de débris végétaux. Ces biotopes se forment surtout lors d années humides. Les plans d eau permanentes offrent en revanche des conditions moins favorables à la prolifération des larves de moustiques, car la pression des prédateurs (libellules, coléoptères etc.) y est plus forte. Le suivi (Naceur 2003) des derniers aménagements réalisés (Haut-fond de la Praille en 1998 et curage du Bey en 2000) confirme d ailleurs ceci par l inexistence de ces espèces piqueuses. Les aménagement proposés dans ce nouveau projet ne présentent donc pas de véritable risque de favoriser la prolifération de moustiques piqueurs. Projet combiné d aménagements à la Praille 4

5 Annexes : Annexe 1 : Etape 1 situation (échelle 1 :1 600) Annexe 2 : Etat final situation (échelle 1 :1 600) Annexe 3 : Profils de creuse des plans d eau A à H (échelle 1:300) Projet combiné d aménagements à la Praille 5

Elargissement du Bey Etang du Grand Canal DESCRIPTION DU PROJET

Elargissement du Bey Etang du Grand Canal DESCRIPTION DU PROJET Fondation des Grangettes Commune de Noville Elargissement du Bey Etang du Grand Canal DESCRIPTION DU PROJET Bureau d'études biologiques Raymond Delarze 6, chemin des Artisans CH-1860 AIGLE Décembre 2011

Plus en détail

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013 Ala EXPERTISE ZONES HUMIDES ET MILIEUX NATURELS Commune de Bernin Avril 2013 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.fr

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Loir-et-Cher Commune de Salbris Pièce 3 Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation ECMO Sarl 1 rue Nicéphore Niepce 45700 VILLEMANDEUR Tèl : 02.38.89.87.79 Fax

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Reméandration 2.3 Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Caractéristiques du secteur restauré Masse d eau : MM05R Cours d eau : Eau Blanche Secteur restauré : Mariembourg (commune

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE

COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE COMITÉ ZIP DU LAC ST-PIERRE Aménagement du chenal de la baie Millette St-François du Lac 2006 RAPPORT TECHNIQUE Partenaires financiers : GazMétro Collaborateurs : Ingénierie : Excavation : Association

Plus en détail

années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP

années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP Bilan de l apport des gazoducs au réseau des continuités écologiques La réflexion sur les continuités écologiques a prouvé que les bandes de servitude des gazoducs peuvent contribuer à la sauvegarde et

Plus en détail

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Marais d Archine Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une ressource fondamentale pour la collectivité.

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

Compte-rendu de travaux - janvier 2014

Compte-rendu de travaux - janvier 2014 SYNDICAT MIXTE DES MILIEUX AQUATIQUES DU HAUT-DOUBS* Compte-rendu de travaux - janvier 2014 Fermeture des fossés des tourbières des Levresses-Grand marais- Frasne-Bouverans Contrat Natura 2000 n 323 13

Plus en détail

Plan de gestion 2015-2030 2. CARACTÉRISTIQUES. Description générale de la Corporation forestière de l enclave d Estavayer-le-Lac. 2 Caractéristiques 1

Plan de gestion 2015-2030 2. CARACTÉRISTIQUES. Description générale de la Corporation forestière de l enclave d Estavayer-le-Lac. 2 Caractéristiques 1 2. CARACTÉRISTIQUES Description générale de la Corporation forestière de l enclave d Estavayer-le-Lac 2 Caractéristiques 1 2.1 Description générale 2.1.1 Propriétés Le plan de gestion réunit les 19 propriétaires

Plus en détail

INVALIDITÉ PARTIELLE

INVALIDITÉ PARTIELLE SECOND PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 716-2007 modifiant le règlement de zonage no. 423-1990 concernant l abattage d arbres Le présent règlement vise à modifier la terminologie relative à l abattage d arbres

Plus en détail

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux

PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE. Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux PARC NATUREL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Aménagement du domaine d Estripault Programmation de la deuxième tranche de travaux Étude de définition des équipements de découverte en forêt et des espaces d animation,

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

Création de mares temporaires

Création de mares temporaires ELEMENTS GENERAUX Fiche générale de mesure ponctuelle i Les mares temporaires sont des zones humides de petite taille et de faible profondeur caractérisées par des alternances de phases sèches et inondées

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

NANTES Victor-Hugo. 6 Concours. maison des jours meilleurs * de micro-architecture

NANTES Victor-Hugo. 6 Concours. maison des jours meilleurs * de micro-architecture site d application NANTES Victor-Hugo mini maousse 6 Concours de micro-architecture La nouvelle maison des jours meilleurs * concevoir une unité d habitation TEmporaire, éco-pensée et économe Fiche de

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

Création de caches à poissons dans le Boiron de Morges

Création de caches à poissons dans le Boiron de Morges Création de caches à poissons dans le Boiron de Morges Stéphane Boillat & Jean-François Rubin Janvier 2006 Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. DESCRIPTIF DU PROJET DE L'ALLONDON... 4 2.1. LOCALISATION...

Plus en détail

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante)

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Origine : Sud est de l Asie Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Noms scientifiques Renouée du Japon Renouée du japon

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Communauté urbaine de Bordeaux APTITUDE A L INFILTRATION SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CAHIER DES CHARGES DES RECONNAISSANCES ET ETUDES DE SOL A REALISER SEPIA CONSEILS - 53, rue

Plus en détail

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN :

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : 0 hectares, de milieux humides et secs, renaturés 380 000 m 3 de déblais et de remblais pour moduler le nouveau paysage 50 hectares ensemencés

Plus en détail

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

TECHNIQUES PARTICULIERES

TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE BEAUCENS OBJET DU MARCHE : Mise en place de 2 CITERNES INCENDIE ENTERREES de 60 m³ chacune. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d oeuvre : Commune de BEAUCENS 4 rue des Arailhès

Plus en détail

L'entretien de la mare

L'entretien de la mare S L'entretien de la mare i vous possédez une mare ou si vous venez d en créer une, il vous reste à suivre son évolution, et surtout à l entretenir. En effet, les jeunes mares peuvent faire face à un grand

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable

FICHE TECHNIQUE 24 : Préservation et gestion des dunes de sable LES DUNES DE SABLE - PRÉSERVATION ET GESTION RELEVER LE DÉFI Les dunes de sable représentent : Une excellente protection naturelle pour la terre Une formidable zone pour les loisirs et l éducation Un habitat

Plus en détail

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon PHASE 3 : PROGRAMME D ACTIONS Communauté d Agglomération du Pays de Romans Juillet 2012 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 Phase III : Programme

Plus en détail

Projet de parc éolien de Baâlon (55) Complément étude paysagère BAALON ENERGIES

Projet de parc éolien de Baâlon (55) Complément étude paysagère BAALON ENERGIES Projet de parc éolien de Baâlon (55) Complément étude paysagère BAALON ENERGIES 57 Projet de parc éolien de Baâlon (55) Complément étude paysagère BAALON ENERGIES Projet éolien de Baâlon (Meuse) Analyse

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Géographie. Secondaire 1. Document de révision

Géographie. Secondaire 1. Document de révision Nom : Groupe : Géographie Secondaire 1 Document de révision Dossier #2 : Le territoire protégé : contre quoi? Pour qui? 1. Qu est-ce qu un territoire protégé? C'est un vaste espace que les autorités ont

Plus en détail

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé 13 Eaux pluviales En cas d un dimensionnement insuffisant du réseau en place, des aménagements nécessaires à l écoulement des eaux pluviales et visant à la limitation des débits évacués de la propriété

Plus en détail

Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06

Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06 Commune d Uccle Service de l Urbanisme Commission de Concertation, séance du 12 janvier 2011, objet n 06 Dossier 16-39.604-2010 - Enquête n 4062/10 Demandeur : Monsieur Pierre-Yves DELENS Situation : Avenue

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/6 Art. 6 Secteurs d habitat à

Plus en détail

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural

Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural Fonds Départemental de Gestion de l Espace Rural ETAT MEMBRE : FRANCE REGION : Provence-Alpes-Côte d Azur Département des Bouches-du-Rhône INTITULE DU REGIME D AIDE : Fonds Départemental de Gestion de

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

F4-8 Recommandations de lutte*

F4-8 Recommandations de lutte* F- Plantes invasives Version 2013 Patrice Descombes Renouée du Japon Reynoutria japonica Houtt. F1 informations générales F2 clé de décision F3 description F4 recommandations de lutte F4-8 Recommandations

Plus en détail

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres Page 179 CHAPITRE 14 DISPOSITIONS RELATIVES À LA PROPRETÉ, À L'AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET À L'ABATTAGE D'ARBRES

Plus en détail

Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE

Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE Enseigner la géographie à un public adolescent LECTURE DE PAYSAGE Enseigner la géographie La géographie g est une science humaine et sociale qui cherche à comprendre comment les hommes produisent, occupent,

Plus en détail

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME

Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.1124 Date : Plan communal d aménagement Saint-Eloi à WAREMME 1. DONNEES DE BASE Demande : Projet de plan communal d aménagement (PCA) Projet : - Localisation : Waremme, entre l

Plus en détail

NOM Prénom Fonction/structure Présent/excusé

NOM Prénom Fonction/structure Présent/excusé Inventaire des zones humides, des plans d eau et du réseau hydrographique CDA de la Rochelle (CDA LR) Réunion de terrain avec le groupe d acteurs locaux et les exploitants Communes de Nieul-sur-Mer et

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02. Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead

RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02. Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead PROVINCE DE QUÉBEC MRC MEMPHRÉMAGOG VILLE DE STANSTEAD RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02 Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead À une séance ordinaire du conseil municipal de la

Plus en détail

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES Jeudi 28 Juin 2012 à Roquebrune sur Argens 1 Contexte INVASIVES - Journée du 28 JUIN 2012 Les événements climatiques

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

Chapitre 10. Programme de compensation

Chapitre 10. Programme de compensation Chapitre 10 Programme de compensation Table des matières...10-i Liste des tableaux... 10-ii Liste des photos... 10-ii Liste des cartes... 10-ii 10 Programme de compensation...10-1 10.1 Compensation pour

Plus en détail

CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS

CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS 21.1 RÉSIDENCES AUTORISÉES 21.1.1 Dans toutes les zones agricoles 21.1.1.1 Règle générale Dans toutes les zones agricoles Aa, Ab, Ac et Ad, est prohibée toute

Plus en détail

Règles élémentaires de sécurité dans les zones scolaires et aux abords de l école :

Règles élémentaires de sécurité dans les zones scolaires et aux abords de l école : École de la Samare 3000, rue Du Chalumeau Sherbrooke (Québec) J1G 5E9 Téléphone : 819-822-6888 Télécopieur : 819-822-4537 INFO-PARENTS Règles élémentaires de sécurité dans les zones scolaires et aux abords

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION

LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION LE PLANIFICATEUR INTRODUCTION Ce guide est conçu pour vous aider à planifier vos aménagements en tenant compte de tous les aspects importants de votre projet. En complétant le Planificateur, vous clarifierez

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES :

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L inspection, le diagnostic et la classification d une installation septique dans le cadre d un relevé sanitaire (no 4) Agenda de présentation 1. Base de données

Plus en détail

ÆThIC ENVIRONNEMENT. Inventaire des zones humides sur le site de "Piou" Commune de MALVILLE (44) Novembre 2013. Réf.

ÆThIC ENVIRONNEMENT. Inventaire des zones humides sur le site de Piou Commune de MALVILLE (44) Novembre 2013. Réf. ÆThIC ENVIRONNEMENT Commune de MALVILLE Mairie 2, rue de la MERLERIE 44 260 MALVILLE Novembre 2013 Commune de MALVILLE (44) Inventaire des zones humides sur le site de "Piou" Réf. : Æ 2013-09-02 page 2

Plus en détail

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges

TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades. Cahier des charges TRAVAUX DE PROTECTION D UN OUVRAGE DFCI : Piste E 211 Les Vernades Cahier des charges Ces travaux consistent à effectuer un enrochement en rive droite du ruisseau des Vernades afin de protéger la piste

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE D ARBRES 16.1.1 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE LE LONG DES CHEMINS DÉSIGNÉS Le long des chemins désignés, seule la coupe

Plus en détail

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015

La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 La caractérisation des milieux humides : vers un outil de planification à Shawinigan! 2e Colloque Eau et municipalités 26 février 2015 Jescika Lavergne, biologiste Responsable de l environnement Ville

Plus en détail

RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS

RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS Expansion de la Renouée du Japon RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS MARDI 12 NOVEMBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE

Plus en détail

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE

Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE. Document de présentation. Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE Département du Puy de Dôme COMMUNE D ISSOIRE Document de présentation Ensemble immobilier disponible 45 Rue Jean Bigot 63500 ISSOIRE 1 Situation : Il s agit d un ensemble immobilier destiné à recevoir

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts

Soultz-Sous. Sous-Forêts. Plan Local d Urbanismed. Lundi 18 janvier 2010. Commune de Soultz-Sous-Forêts Soultz-Sous Sous-Forêts Plan Local d Urbanismed Première réunion r publique Lundi 18 janvier 2010 Une réunion en deux temps 1. Les règles du jeu d un PLU? 2. Quel projet pour Soultz-Sous-Forêts? Echanges

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation Aménagement de promenades en haut de berge et préservation d une végétation semi-continue en bas de berge : un bon compromis entre l appropriation des berges par la population et la préservation d une

Plus en détail

CAHIER des préconisations

CAHIER des préconisations Département d Ille-et-Vilaine Lotissement «Les taillis du Grand Fouché» Commune de PAIMPONT CAHIER des préconisations Architecturales et paysagères Septembre 2012 Dispositions générales : L objet de ce

Plus en détail

Construire sur un terrain en pente

Construire sur un terrain en pente Construire sur un terrain en pente Dans ce dossier : 1- Comment construire une maison sur un terrain en pente 2- Exemple de réalisation sur un terrain en pente 3- Comment aménager et faire le terrassement

Plus en détail

GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée

GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée 1 GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée De l eau et des forêts dans la vallée de la Moselle ou le retour d une dynamique naturelle Annik Schnitzler, directrice scientifique Coauteurs : Claire Arnold, Jean-Michel

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC JARDINS-DE-NAPIERVILLE MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HEMMINGFORD REGLEMENT NO. 275-15 RÈGLEMENT NO 275-15 MODIFIANT LE RÉGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 275, AFIN D AJOUTER DES NORMES

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS Une approche par la télédétection de précision par Marie-Thérèse Besse et Paul Rouet Atelier parisien d urbanisme Banque de données urbaines 9,

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique

E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique E T U D E Octobre 2008 Étude portant sur la mutualisation de la partie terminale des réseaux en fibre optique Synthèse Qu@trec/PMP Sommaire I. Introduction... 3 II. Objectifs et méthodologie... 3 A. principes

Plus en détail

Les milieux naturels du Val de Loire

Les milieux naturels du Val de Loire Les milieux naturels du Val de Loire Monique MORIN Le Val de Loire, entre Bourgogne et Auvergne, a la particularité d être très peu endigué, permettant ainsi au fleuve de se déplacer sur les alluvions

Plus en détail

w w w. c a u e - m p. f r

w w w. c a u e - m p. f r conception d une piscine naturelle w w w. c a u e - m p. f r Principe Une piscine naturelle fonctionne en autonomie, à l image d un écosystème biologique. Les propriétés des plantes aquatiques et de l

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Qu'est-ce que l'assainissement Non Collectif? Chaque jour, vous utilisez de l eau pour la douche, la vaisselle, les WC, la lessive Après usage, ces eaux sont polluées et

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

Contexte et historique de l'action

Contexte et historique de l'action boisé le long de la Lawe Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Association Lestrem Nature Entrée Thématique x Espèces et habitats naturels x Milieux aquatiques et humides Type d action

Plus en détail

RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION. Codification administrative juin 2010

RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION. Codification administrative juin 2010 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-BROME RÈGLEMENT 489 SUR LE CONTRÔLE DE L ÉROSION Codification administrative juin 2010 que la ville de Lac-Brome a le pouvoir d adopter des règlements pour améliorer

Plus en détail

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés

Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Isodrain Standard Tapis à excroissances pour protection de murs enterrés Notre gamme de produit à base de HDPE est de très haute qualité.

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

chez vous! Invitez la faune Les oiseaux et leurs habitats Fiche 3 Invitez la faune chez vous Les oiseaux et leurs habitats 1

chez vous! Invitez la faune Les oiseaux et leurs habitats Fiche 3 Invitez la faune chez vous Les oiseaux et leurs habitats 1 Fiche 3 Invitez la faune chez vous! Troglodyte mignon Sylvain Haye Les oiseaux et leurs habitats Invitez la faune chez vous Les oiseaux et leurs habitats 1 Nature-Action Québec Les oiseaux de milieux ouverts

Plus en détail

Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199

Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199 DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAISON INDIVIDUELLE, GITE ET ANNEXE Projet Béatrice et Henry NGUYEN La Celle Dunoise - Creuse (23) Parcelle E199 COORDONNÉES DU DEMANDEUR : Béatrice et Henry

Plus en détail

DES TRAVAUX. Fouilles archéologiques

DES TRAVAUX. Fouilles archéologiques DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE - DÉBAT PUBLIC SUR LES PROJETS DE CANALISATIONS DE TRANSPORT DE GAZ NATUREL ARC LYONNAIS ET VAL DE SAÔNE /23 4DÉROULEMENT DES TRAVAUX GRTgaz a construit plus de 32 000 km de

Plus en détail

Une infrastructure décentralisée au service du partage. Marc Leobet Mission de l'information géographique CGDD/DRI

Une infrastructure décentralisée au service du partage. Marc Leobet Mission de l'information géographique CGDD/DRI Une infrastructure décentralisée au service du partage Marc Leobet Mission de l'information géographique CGDD/DRI La loi, les codes, les règlements Les enjeux Meilleure information environnementale Saut

Plus en détail