L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :"

Transcription

1 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit un des deux aménagements prévus pour la période , le second étant l aménagement de l embouchure du Bey. Le projet consiste à créer une série de points d eau permanents dans une dépression naturelle située en rive gauche du Grand Canal. Il s agit également d agrandir et reprofiler la rive nord d un petit étang existant (la «Mare aux Chevaux») et d utiliser les matériaux d excavation pour créer un haut-fond sur la rive est de l Etang de la Praille. Il est prévu de compléter ce haut-fond, avec des matériaux issus de l aménagement de l embouchure du Bey (autre projet à l enquête) qui sera réalisé de manière indépendante en fonction des financements trouvés.. Les petits plans d eau et les rivages peu profonds constituent un des habitats les plus riches en espèces rares et menacées du site des Grangettes, Afin de réduire les risques d extinction pour ces espèces, l aménagement de ce type de biotopes est considéré comme prioritaire. A cet objectif de conservation de la nature et de la biodiversité s ajoute le souhait d offrir au public un contact direct avec la flore et la faune des lieux humides. La Fondation entend ainsi contribuer à la cohabitation harmonieuse de l homme et de la nature aux Grangettes, tout en respectant le cadre réglementaire fixé par le PAC 291. Il est ainsi prévu de favoriser l accès du public aux rives situées en bordure du chemin de la Praille, ceci sans devoir pénétrer dans des biotopes sensibles ni modifier le plan des circulations en vigueur. L aménagement prévu se situe sur des terrains alluviaux, plus précisément dans une légère dépression naturelle correspondant à un ancien bras du Rhône. L étang de la Praille résulte d ailleurs de l exploitation des graviers alluviaux dans une portion de cet ancien chenal. 2 DONNEES DE REFERENCE L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : - relevé bathymétrique de l étang de la Praille ; - sondages pédologiques dans le secteur de création des nouveaux plans d eau ; - relevés de niveau d eau dans les sondages pédologiques ; - relevé fin du relief (niveau) dans la zone de création des nouveaux plans d eau ; - volumes estimatifs du projet d aménagement de l embouchure du Bey - statistiques de l OFEG concernant le niveau du Léman ; - données piézométriques de l étude Hydrorhône (1992). Projet combiné d aménagements à la Praille 1

2 3 CREUSE ET REPROFILAGE DE PLANS D EAU Analyse des données de base L implantation est prévue sur le tracé d un ancien bras fluvial. Selon les données Hydrorhône, le niveau de la nappe suit plus ou moins celui du lac. Les relevés piézométriques montrent une certaine indépendance de la nappe locale due à la présence de niveaux peu perméables. Ce comportement sera modifié par l excavation mais on peut tabler sur des niveaux égaux ou supérieurs à celui du lac. Les sondages pédologiques montrent 20 cm de terre végétale en surface. Les horizons inférieurs du sol ont une texture variable, en général riche en argile. Nombreux rhizomes de roseaux par endroits. Pour le calcul des volumes, on a admis 20 cm de décapage non utilisable pour le remblayage de l étang. Projet L aménagement comprend la création de nouveaux plans d eau de part et d autre du chemin de la Praille, ainsi que l agrandissement et le reprofilage d une rive de la Mare aux Chevaux. Les annexes présentent le projet en situation (annexes 1, 2) et en profils (annexe 3). La surface totale à remodeler est de 6750 m 2. La surface d eau permanente à créer est de 1100 m 2. Les mesures forestières liées au projet ont déjà été intégrées dans le plan de gestion forestier des parcelles gérées par la Fondation. Zone à l amont du chemin de la Praille : Le projet comprend 5 mares raccordées en période de hautes eaux au fossé se déversant dans le Grand Canal. Les deux mares situées en bordure du chemin de la Praille auront une fonction didactique. Leur rive nord sera accessible aux visiteurs. En revanche il n y aura pas de cheminement permettant d atteindre les trois mares en retrait. Les alentours des mares ne seront pas arborisés. On entretiendra une végétation herbacée avec quelques groupes de buissons, éventuellement des saules têtards. Les peupliers situés au sud de la parcelle, entre l étang de la Praille et le nouvel aménagement, ont été abattus. Une zone buissonnante sera conservée sur cette surface. Il n est pas prévu de relier l étang de la Praille au système des mares, afin d éviter tout risque d invasion de l étang par l écrevisse américaine via le Grand Canal. Zone à l aval du chemin de la Praille: Le projet prévoit un groupe de cuvettes coalescentes en période de hautes eaux, avec un chapelet de points bas en eau permanente. Une large zone de haut-fond Projet combiné d aménagements à la Praille 2

3 en pente très douce (décapage de la terre végétale) est prévue jusqu en bordure de la parcelle agricole existante. Conformément au nouveau plan de gestion forestier, le peuplement de peupliers occupant ce secteur sera entièrement déboisé. Seule subsistera une lisière étagée sur la partie nord de l aménagement, ainsi qu une haie buissonnante, d environ 3 mètres de hauteur, le long du chemin du Grand Canal. Le but de cette mise en lumière est d augmenter l attractivité du biotope pour la faune (notamment pour les limicoles) et de réduire les apports de litière (feuilles mortes) dans les plans d eau. La marge sud de l aménagement, en bordure du chemin de la Praille, sera maintenue libre de buissons afin de favoriser l observation à distance par le public. Ce dernier n aura pas accès aux plans d eau (pas de cheminement prévu). La surface décapée sera entretenue régulièrement par hersage en période de basses eaux (hiver), afin de maintenir un milieu favorable aux limicoles. Mare aux Chevaux Une partie de la rive nord de la Mare aux Chevaux, en pente très forte et envahie de buissons, sera reprofilée de manière à recréer une zone d atterrissement en pente douce. Les travaux seront exécutés de manière à ne pas perturber le plan d eau existant. Volumes : terre végétale (m 3 ) matériaux pour remblai(m 3 ) Zone amont Zone aval Mare aux Chevaux TOTAL CREATION D UN HAUT-FOND SUR LA RIVE DE L ETANG DE LA PRAILLE Analyse des données de base L aménagement est prévu sur la rive est de l étang. Le relevé bathymétrique montre que cette portion de rive est en pente forte mais que la profondeur maximale ne dépasse pas 8 m. Les expériences faites à ce jour montrent que la création de haut-fond dans cet étang permet de développer une végétation intéressante. Il y a intérêt à créer une tache de végétation non accessible au public en laissant subsister un chenal infranchissable à pied entre le haut-fond et la rive. Ceci permettra aussi de maintenir une bande d eau libre facilitant l observation, plutôt qu un écran de roseau devant le nez de l observateur. Avantage aussi pour la tranquillité de la faune. Projet combiné d aménagements à la Praille 3

4 La création d une petite île offre un potentiel très important pour l avifaune, notamment pour les anatidés, qui pourraient y nicher à l abri des prédateurs. Projet L aménagement dépend directement des volumes disponibles pour le remblayage. Une réalisation en deux étapes est prévue. Etape 1 (voir plan de l étape 1 en annexe 1) Cet aménagement utilise les matériaux d excavation issus de la création des nouveaux plans d eau et du reprofilage de la Mare aux Chevaux, soit environ 4700 m 3 de matériaux pauvres en matière organique. Ce volume permet la création d un haut-fond d environ 250 m 2 (profondeur moyenne : 50 cm), à quelques mètres de la rive (en vert sur le plan). Etape 2 (voir plan de l état final projeté en annexe 2) Cet aménagement sera réalisé avec les matériaux issus de l aménagement de l embouchure du Bey, autre projet du plan de gestion soit environ 4'300 m3 de matériaux pauvres en matière organique. La surface du haut-fond sera portée à 350 m 2 (en vert), ceinturant une zone exondée d environ 100 m2 (en jaune sur le plan). Tous ces travaux seront réalisés entre novembre et mars Note à propos des moustiques Une étude détaillée des moustiques piqueurs dans la région des Grangettes (Naceur 2000) a montré que parmi les 11 espèces présentes, trois espèces (Aedes vexans, Aedes cinereus et Culex pipiens) pouvaient poser problème à l homme. Ces trois espèces se développent dans des flaques forestières, ornières, récipients restés sous la pluie, etc.. La plupart des gîtes larvaires se trouvent dans les eaux temporaires encombrées de débris végétaux. Ces biotopes se forment surtout lors d années humides. Les plans d eau permanentes offrent en revanche des conditions moins favorables à la prolifération des larves de moustiques, car la pression des prédateurs (libellules, coléoptères etc.) y est plus forte. Le suivi (Naceur 2003) des derniers aménagements réalisés (Haut-fond de la Praille en 1998 et curage du Bey en 2000) confirme d ailleurs ceci par l inexistence de ces espèces piqueuses. Les aménagement proposés dans ce nouveau projet ne présentent donc pas de véritable risque de favoriser la prolifération de moustiques piqueurs. Projet combiné d aménagements à la Praille 4

5 Annexes : Annexe 1 : Etape 1 situation (échelle 1 :1 600) Annexe 2 : Etat final situation (échelle 1 :1 600) Annexe 3 : Profils de creuse des plans d eau A à H (échelle 1:300) Projet combiné d aménagements à la Praille 5

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION

Le fossé FICHE D ENTRETIEN LE FOSSÉ FONCTION Le fossé Le fossé est une structure linéraire creusée pour drainer, collecter ou faire circuler des eaux de ruissellement. Il permet notamment de drainer la structure de la piste. Un fossé bien entretenu

Plus en détail

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé Formulaire Base de données Expérience de gestion Nom de l expérience : Superficie : Date de réalisation : Carte : Expérience clé Résumé de l expérience : Type de Milieu générique concerné par l action

Plus en détail

PACA DIAGNOSTIC ECOLOGIQUE DES MILIEUX HUMIDES DU SITE DU PATY. Rapport complémentaire Gomphe de Graslin. Commune de Caromb (Vaucluse)

PACA DIAGNOSTIC ECOLOGIQUE DES MILIEUX HUMIDES DU SITE DU PATY. Rapport complémentaire Gomphe de Graslin. Commune de Caromb (Vaucluse) PACA Ligue pour la Protection des Oiseaux Délégation Provence-Alpes-Côte d Azur DIAGNOSTIC ECOLOGIQUE DES MILIEUX HUMIDES DU SITE DU PATY Rapport complémentaire Gomphe de Graslin Commune de Caromb (Vaucluse)

Plus en détail

Barrage de Verbois. Actions environnementales pour la préservation du Rhône

Barrage de Verbois. Actions environnementales pour la préservation du Rhône Barrage de Verbois Actions environnementales pour la préservation du Rhône 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Les objectifs des actions environnementales 4 A. Préserver, diversifier et créer des milieux

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

Comme exposé auparavant, nous proposons en priorité le maîtrise foncière en rive gauche amont du site pour laisser évoluer la rivière.

Comme exposé auparavant, nous proposons en priorité le maîtrise foncière en rive gauche amont du site pour laisser évoluer la rivière. - 56 photographie 7. Laisses de crue photographie 9. ffleurement en l érosion (dalle et conglomérat) 4.3.1 photographie 8. aval de Vue de l érosion depuis l aval photographie 10. Dalles dans le fond du

Plus en détail

Fossés de drainage et autres fossés.

Fossés de drainage et autres fossés. AMÉNAGEMENTS N 10 Fossés de drainage et autres fossés. Définition générale de l aménagement. Type de biodiversité visée : > Flore > Faune - Oiseaux - Insectes - Reptiles - Amphibiens Eau Paysage Effet

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Janvier 2012. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC DE ZONE HUMIDE SUR LE SECTEUR D AMENAGEMENT PRESSENTI SALAMOT/REVELAZ COMMUNE DE TULLINS Janvier 2012 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23

Plus en détail

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques

Les Crastes. et Fossés. Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques Les Crastes et Fossés Guide d entretien 2013/2014 Les crastes, à quoi ça sert? L entretien : qui? comment? Usagers : les bonnes pratiques L entretien par les services municipaux LA TESTE CENTRE CAZAUX

Plus en détail

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu

Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Dans le cadre du Plan Pluie : les chantiers 2008-2009 du Maillage Bleu Le point sur les chantiers prévus en 2008-2009 par la Ministre bruxelloise de l Environnement, Evelyne Huytebroeck : Cours du Molenbeek

Plus en détail

Renaturation de l embouchure de la Broye

Renaturation de l embouchure de la Broye AquaVision Engineering Sàrl Constructions Hydrauliques pour un Développement Durable Chemin des Champs-Courbes 1 CH-1024 ECUBLENS Tel. +41 21 691 45 13 / Natel: +41 79 775 17 61 www.aquavision-eng.ch,

Plus en détail

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38

Les sentiers récréatifs (randonnée, VTT, motoneige) 36 L entretien du réseau d accès 38 VOUS PRÉVOYEZ CONSTRUIRE UN CHEMIN FORESTIER Une bonne planification 23 Comment construire son chemin forestier 25 Concernant les ponts et ponceaux 27 La planification des traverses de cours d eau 28 Le

Plus en détail

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles

Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITE DE LAC-BEAUPORT REGLEMENT NUMERO 7-172 Objet : Règlement sur la restauration des rives dégradées, décapées ou artificielles Session ordinaire du Conseil de la municipalité

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution

PRATIQUES. relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution PRATIQUES relatives au déboisement initial pour la construction d une ligne électrique de distribution CADRE NORMATIF DESTINÉ AUX CLIENTS ET PROMOTEURS QUI RÉALISERONT LES TRAVAUX TABLE DES MATIÈRES 5

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

Stabilisation d un glissement de terrain sur un cours d eau à forte pente

Stabilisation d un glissement de terrain sur un cours d eau à forte pente JOURNÉE TECHNIQUE D INFORMATION ET D ÉCHANGES Génie végétal en rivière de montagne : de la théorie au cas pratique Stabilisation d un glissement de terrain sur un cours d eau à forte pente Maxime CHATEAUVIEUX

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production

Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production Philippe Nihoul, Attaché, Direction Développement et Vulgarisation Strée, 19 janvier 2011 1 Dois-je clôturer

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES À l'intérieur des zones RV-1, RV-2, RV-9, RV-10,

Plus en détail

(c.q-2, r.22) En bref (version 2011)

(c.q-2, r.22) En bref (version 2011) (c.q-2, r.22) En bref (version 2011) 2008 2 NOTE AU LECTEUR Cet ouvrage se veut une aide à la compréhension du règlement provincial, utilisé par les municipalités du Québec et les consultants qui effectuent

Plus en détail

COMMUNE DE TREYTORRENS REGLEMENT COMMUNAL SUR L ENTRETIEN DES CHEMINS COMMUNAUX ET AUTRES OUVRAGES D AMELIORATIONS FONCIERES

COMMUNE DE TREYTORRENS REGLEMENT COMMUNAL SUR L ENTRETIEN DES CHEMINS COMMUNAUX ET AUTRES OUVRAGES D AMELIORATIONS FONCIERES COMMUNE DE TREYTORRENS REGLEMENT COMMUNAL SUR L ENTRETIEN DES CHEMINS COMMUNAUX ET AUTRES OUVRAGES D AMELIORATIONS FONCIERES COMMUNE DE TREYTORRENS Règlement communal sur l entretien des chemins communaux

Plus en détail

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ).

visées par la circulaire du 23 avril 2009 relative aux espèces exotiques envahissantes (berce du Caucase, balsamine de l Himalaya, ). Quelques précisions sur les règles relatives aux zones tampons lors de l application de produits phytopharmaceutiques à usage professionnel en agriculture et en horticulture en Wallonie : Introduction

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables.

DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU. Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables. DEPARTEMENT D ILLE ET VILAINE COMMUNE DE MONTFORT SUR MEU 1 Inventaire des zones humides sur les futures parcelles urbanisables Annexe jointe : atlas cartographique Septembre 2009 2 Etude réalisée par

Plus en détail

16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU

16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU 16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU 16.17.1 Généralité 16.17.2 Objectifs Toutes les rives, le littoral et les plaines inondables des lacs et cours

Plus en détail

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.

Novembre 2011. SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud. DIAGNOSTIC ZONE HUMIDE SUR LE PERIMETRE DE LA ZAC DU GRAND CLODY COMMUNE DE FONTANIL-CORNILLON Novembre 2011 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03

Plus en détail

Les mesures de suppression et réduction d impact

Les mesures de suppression et réduction d impact Note de synthèse Diagnostic et évaluation des impacts. Volet faune, flore et habitats naturels. Projet de canalisation, exploitation de la nappe de Matailly-Moissey Années 2012-2013 Contexte de l étude

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion Restauration

Plus en détail

Les règlements municipaux. Urbanisme

Les règlements municipaux. Urbanisme Les règlements municipaux Urbanisme Permis de construction Sur l ensemble du territoire de la Ville, tout projet d installation, de construction, de transformation, d agrandissement, d ajout de bâtiments

Plus en détail

Comité de Pilotage (Commun aux deux sites)

Comité de Pilotage (Commun aux deux sites) 5 ième Comité de Pilotage (Commun aux deux sites) un point sur l animation l des sites la contractualisation la charte Natura 2000 la connaissance la communication les perspectives Les MAET des engagements

Plus en détail

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure

Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation d une campagne de sondages dans la plaine alluviale du Rhône à Péage-de-Roussillon Rapport de mesure Réalisation Nicolas Talaska, Anthony Guinchard Juin 2014 1 Table des matières 1. Contexte

Plus en détail

Création et Gestion des mares

Création et Gestion des mares Une évacuation des eaux pluviales Une zone tampon Un accueil de la flore Création et Gestion des mares Une lutte contre les incendies Un accueil de la faune Une épuration naturelle de l eau Une amélioration

Plus en détail

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022

Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Les anciens méandres du Rhône à Serrières-de-Briord Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2022 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une

Plus en détail

Quels statuts et primes pour l arbre en champ?

Quels statuts et primes pour l arbre en champ? Quels statuts et primes pour l arbre en champ? 29 Octobre 2010 Christophe Manssens - Faune & Biotopes asbl Statuts de l arbre en champ 1) Evolution des objectifs de protection de l arbre 2) Statuts de

Plus en détail

La réactivation des vieux Rhône

La réactivation des vieux Rhône Atelier Européen 22-23/10/2009 «Les grands cours d eau dynamiques d Europe et le concept d espace de mobilité» La réactivation des vieux Rhône Jean-Paul BRAVARD, Guy COLLILIEUX, Marc DESMET, Eric DOUTRIAUX,

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle ADMINISTRATION COMMUNALE DE Rambrouch Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle Modification de la partie écrite Vol. II Partie Écrite Référence : 79C/007/2011 Avis de la Commission d Aménagement

Plus en détail

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES

LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES LA CHARTE REGIONALE D ACCES AUX AIDES AGRICOLES Version A Aide sollicitée auprès du Conseil Régional de Picardie au titre de (cocher l aide sollicitée) : o L investissement en agriculture biologique o

Plus en détail

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard

Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard 1 Le pierrier du Getzbach par Etienne Juvigné et Jean-Marie Groulard Remarques préliminaires 1..Une route forestière traverse le pierrier ; elle permet donc de l observer de part et d autre. Les personnes

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE Etude d incidence Natura 2000_V3 71/99 4.1 PREAMBULE Un projet peut présenter deux types d impacts : des impacts

Plus en détail

La prévention des dommages au sol durant les opérations de récolte. Guide du superviseur de terrain

La prévention des dommages au sol durant les opérations de récolte. Guide du superviseur de terrain La prévention des dommages au sol durant les opérations de récolte Guide du superviseur de terrain Table des matières Introduction...3 Importance du sol...4 Résistance du sol...5 Planifiez en vue de protéger

Plus en détail

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue.

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue. Création ou réhabilitation de piézomètres pour le suivi de la nappe de la Têt dans le cadre de la surveillance de la station d épuration et d un bassin d orage Cadre de la prestation La Communauté d Agglomération

Plus en détail

3.5 Espace rural. 3.5.1 Occupation du sol en milieu rural

3.5 Espace rural. 3.5.1 Occupation du sol en milieu rural 3.5 Espace rural 3.5.1 Occupation du sol en milieu rural L espace rural de la commune comprend l étendue actuellement non construite du territoire. Il englobe les zones utilisées par l agriculture, la

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

L'entretien d'un cours d'eau et de ses berges

L'entretien d'un cours d'eau et de ses berges 5 Attention, un entretien de cours d eau peut être soumis à réglementation!! Le lit des cours d eau appartient aux propriétaires riverains qui sont tenus, réglementairement, d en assurer un entretien régulier.

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte

ANNEXE G. Méthode de traversée des rivières. Etchemin, Chaudière et Beaurivage. en tranchée ouverte ANNEXE G Méthode de traversée des rivières Etchemin, Chaudière et Beaurivage en tranchée ouverte MÉTHODE DE TRAVERSÉE DES RIVIÈRES EN TRANCHÉE OUVERTE Cette annexe présente les principales étapes à réaliser

Plus en détail

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie.

Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Aménagement aquatique du tributaire et de l émissaire du lac Grignan situé dans la réserve faunique des Chic-Chocs de la MRC de la Haute-Gaspésie. Marc Fleury Biologiste 341, rue Saint-Jean-Baptiste Est,

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

CREDIT DE CHF 160'800,-- POUR LA RECONSTRUCTION D UN DEPÔT COUVERT AU CHEMIN DE BRAILLE

CREDIT DE CHF 160'800,-- POUR LA RECONSTRUCTION D UN DEPÔT COUVERT AU CHEMIN DE BRAILLE VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : 1 FIGÉE LE : 18.03.2009 Evolution du

Plus en détail

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet

Avis bureau Création d une zone commerciale Sainte Anne sur Brivet Déplacement et agrandissement de la zone commerciale de Pont Château. 30ha Le projet et le SAGE Qualité des milieux Article 1 protection des zones humides Article 2 niveau de compensation Article 5 création

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 502-25-2007

RÈGLEMENT NUMÉRO 502-25-2007 RÈGLEMENT NUMÉRO 502-25-2007 RÈGLEMENT NUMÉRO 502-25-2007 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 502-2005 DANS LE BUT DE MODIFIER LES DISPOSITIONS APPLICABLES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET

Plus en détail

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention

CHAPITRE 9. Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention CHAPITRE 9 Dispositions relatives aux aires de stationnement et de manutention Page 129 CHAPITRE 9 DISPOSITIONS RELATIVES AUX AIRES DE STATIONNEMENT ET DE MANUTENTION SECTION 1 AIRES DE STATIONNEMENT Les

Plus en détail

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo---

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo--- CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection ---ooo0ooo--- ATTENDU QUE, en vertu du paragraphe e du premier alinéa de l article 31 de la Loi sur la qualité de l environnement

Plus en détail

ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES. 18 Décembre 2013

ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES. 18 Décembre 2013 ANNEXE 3 RAPPORT D ETUDES AGRO-PEDOLOGIQUES 18 Décembre 2013 Etablissement Public Paris-Saclay ARTELIA ZAC du Moulon Délimitation, cartographie et caractérisation pédologique des zones humides Rapport

Plus en détail

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E SYNDICAT DES RIVIERES DES TERRITOIRES DE CHALARONNE R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E 25 NOVEMBRE 2013 27 DECEMBRE 2013 ------------------------------ CODE DE L ENVIRONNEMENT DECLARATION D

Plus en détail

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent Conférencier : Paul Logo Gingras, MRC de urbaniste Matane MRC de La Mitis Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent La mise en place des cadres légaux et réglementaires

Plus en détail

Charte Natura 2000 : Site Natura 2000 FR5300024 Rivière Elorn

Charte Natura 2000 : Site Natura 2000 FR5300024 Rivière Elorn Charte Natura 2000 : Site Natura 2000 FR5300024 Rivière Elorn Présentation du site Natura 2000 : Le site Natura 2000 de la Rivière Elorn a été officiellement désigné en 2007 au titre de la directive européenne

Plus en détail

Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53

Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53 Province de Québec Municipalité de Boileau Boileau, Québec Deuxième projet de règlement du RÈGLEMENT NUMÉRO 15-*** RÈGLEMENT 15-*** DE MODIFICATION AU RÈGLEMENT DE ZONAGE 00-53 que le conseil vise, par

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

Sommaire. Un carnet d enquêteur à quoi ça sert? le mot de l Inspecteur Galémys

Sommaire. Un carnet d enquêteur à quoi ça sert? le mot de l Inspecteur Galémys 1 Sommaire Un carnet d enquêteur à quoi ça sert? le mot de l Inspecteur Galémys Séance 0 Lancer l enquête, ça y est c est parti! Séance 1 Dossier technique et témoignages, de précieuses informations...

Plus en détail

Quebec. Aménagement d un étang pour la sauvagine AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T GUIDES TECHNIQUES

Quebec. Aménagement d un étang pour la sauvagine AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T GUIDES TECHNIQUES GUIDES TECHNIQUES AM É NAG E M E N T D E S B O I S É S E T T E R R E S P R I V É S P O U R L A F AU N E 1 1 Aménagement d un étang pour la sauvagine INTRODUCTION L eau constitue une des plus importantes

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada)

renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada) C a s 3 renforcement d un réseau de télécommunications, île beausoleil, parc national des îles de la baie géorgienne, ontario (canada) par Marc Duchesne et Marc Lapointe Bell Canada Limitée F3.1 Présentation

Plus en détail

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014 Synthèse des interventions 1 Objectifs du chantier Le contexte Par le biais de l entreprise Formaterre contactée

Plus en détail

Commission d information et de suivi Pfetterhouse, 4 juin 2014

Commission d information et de suivi Pfetterhouse, 4 juin 2014 Commission d information et de suivi 3. Etat d avancement du projet 4. Objectifs d assainissement et remblai partie sud 5. Suivi environnemental et social Commission d information et de suivi Pfetterhouse,

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE

4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE 4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE 4.1 Les rives et le littoral: Les lacs et cours d'eau assujettis Tous les lacs et cours d'eau à débit régulier ou intermittent

Plus en détail

TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA MºMA-01 ÉTAT PRÉALABLE ET EMPLACEMENT ÉTAT FINAL PROJETÉ

TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA MºMA-01 ÉTAT PRÉALABLE ET EMPLACEMENT ÉTAT FINAL PROJETÉ MºMA-01 DONNÉES ADMINISTRATIVES TRAVAUX DE CORRECTION DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX AU BARRAGE DE LORIGUILLA DONNÉES DE GESTION PROJET DE LICITATION Budget de base de licitation: 2.666.351,66 Délai d exécution:

Plus en détail

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G.

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. ENTITE_PAYSAGERE SOUS_ENTITE LIMITE STRUCTURE PAYSAGERE LIEUX PARTICULIERS LIGNE_DE_FORCE_DU_PAYSAGE ENJEUX ROUTES_D_INTERET POINT_DE_VUE_REMARQUABLE

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION Généralités MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 1. La demande doit être conforme aux règlements de construction,

Plus en détail

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral SECTION 21 LA PROTECTION DU MILIEU RIVERAIN 21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral Toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

quais et abris à bateaux

quais et abris à bateaux Guide pratique pour les quais et abris à bateaux Édition 2012 sommaire 3 Le littoral et la rive 4 Où construire un quai? 5 La réglementation 6 Les quais flottants 7 Les quais sur pieds tubulaires et sur

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

RECUEIL DES INTERVENTIONS

RECUEIL DES INTERVENTIONS RECUEIL DES INTERVENTIONS Les techniques innovantes de gestion des eaux pluviales Cédric ANSART, Chargé d études espaces publics, paysage et aménagement urbain au CEREMA Jérôme CHAMPRES, Chef de projets

Plus en détail

Comment concevoir son lit biologique

Comment concevoir son lit biologique santé - sécurité au travail > RISQUE PHYTOSANITAIRE Gestion des effluents phytosanitaires Comment concevoir son lit biologique > Choix du procédé > Méthode de conception > Construction du lit biologique

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Commune des Ponts-de-Martel

Commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel R E G L E M E N T C O M M U N A L D A P P L I C A T I O N D U P L A N G E N E R A L D E V A C U A T I O N D E S E A U X ( P G E E ) du 23 janvier 2012 (date de la sanction du

Plus en détail

Action. Législ. Description de la problématique. Drainage des zones humides

Action. Législ. Description de la problématique. Drainage des zones humides Législ Les fiches pratiques destinées aux acteurs de terrain Action Avec le soutien de la Drainage des zones humides Photo : D. Vieuxtemps Description de la problématique Les zones naturellement humides

Plus en détail

«le permis bateau à portée de main» Fluvial : examen blanc n 1

«le permis bateau à portée de main» Fluvial : examen blanc n 1 Fluvial : examen blanc n 1 1. Qu'indiquent ces 2 bouées jaunes à droite du bâtiment? A Un danger isolé. B Le chenal, il faut passer entre les deux bouées. C La présence d'un filet. 2. Quels sont les principaux

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR CANTONAL

PLAN DIRECTEUR CANTONAL LIBERTE ET PATRIE CANTON DE VAUD DÉPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES DÉPARTEMENT DE LA SECURITE ET DE L'ENVIRONNEMENT Nyon Prangins Perroy Rolle Dully Bursinel Gland Tolochenaz Allaman Morges St-Prex Buchillon

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L)

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L) Titre : Zonage TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME Article 2a Référer au nouveau plan de zonage daté janvier 2014 et aux 8 nouveaux plans à grande échelle pour illustrer les îlots déstructurés

Plus en détail

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ

LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ LES PÂTURAGES, UN MONDE DE BIODIVERSITÉ Véronique Bérard, B biologiste Journée INPACQ Pâturages 6f février 2007, Victoriaville 1 Biodiversité «Nombre d espd espèces vivant dans un même milieu» Plantes,

Plus en détail

Protocole de caractérisation de la bande riveraine

Protocole de caractérisation de la bande riveraine Protocole de caractérisation de la bande riveraine Protocole élaboré dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) Mai 2007 2 e édition - mai 2009 Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers

DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers DUPONT TM PLANTEX GROUNDGRID La solution intelligente pour stabiliser les graviers Créez une surface stable et perméable à l eau en minimisant le déplacement du gravier et les risques d'ornières liés à

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010

Exemple: Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie. Modèle numérique de terrain. Photo printemps 2010 Exemple: Modèle numérique de terrain Photo printemps 2010 Photo : Véronique Gagnon, ing. junior. Zone humide au bas des pentes au printemps ou après une pluie Écoulement hypodermique provenant d un labour

Plus en détail

LE PROJET MARAJO En Amazonie Brésilienne.

LE PROJET MARAJO En Amazonie Brésilienne. LE PROJET MARAJO En Amazonie Brésilienne. Suite à deux voyages effectués dans le cadre de missions d évangélisation avec des jeunes des Maisons du Pain de Vie et d autres Communautés, Pascal Pingault est

Plus en détail

Filtre à sable horizontal

Filtre à sable horizontal Pla02-1 - Date de rév. : 20/07/04 Filtre à sable horizontal Ce système est constitué, à partir de l alimentation, d une succession de matériaux filtrants de granulométrie décroissante. Les effluents prétraités

Plus en détail

Aménagement de 47 frayères pour améliorer l habitat de la truite mouchetée sur le territoire de l'obv Charlevoix-Montmorency.

Aménagement de 47 frayères pour améliorer l habitat de la truite mouchetée sur le territoire de l'obv Charlevoix-Montmorency. Rapport final Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives Renaud Dostie, tech. de la faune sp. Jacques L. Laliberté, ing.f. Jean Landry, directeur OBV-CM Québec, le 1 décembre

Plus en détail

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB

CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB CHAPITRE 15 - ZONE NATURELLE NB Caractère Zone naturelle non équipée, pouvant recevoir de l habitat individuel et éventuellement collectif, à caractère diffus. Article NB.1 - Types d occupation et d utilisation

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 09-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 09-2015 Commune de PlanlesOuates EXPOSE DES MOTIFS N 092015 Message aux membres du Conseil municipal Crédit d étude pour la mise en œuvre des droits à bâtir propriétés de la Commune aux Sciers 1 ère étape F 300'000.

Plus en détail