PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER"

Transcription

1 PLACE DU BIONETTOYAGE A LA VAPEUR EN MILIEU HOSPITALIER A. PHALIPPOUT - M.C. BAUDU Conseillères ESF - Unité d Hygiène - CHU Limoges XV ème Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière Montpellier - 10 et 11 Juin

2 Introduction Hygiène de l environnement hospitalier = Limiter la contamination des surfaces nettoyage et bionettoyage Complexité du milieu hospitalier = mise en œuvre difficile Intérêt de nouvelles techniques efficaces, ergonomiques, écologiques et permettant de gagner du temps Quelle place pour le bionettoyage à la vapeur? 2

3 Le bionettoyage en milieu hospitalier Traditionnel Nettoyer Rincer Désinfecter mise en œuvre? Nettoyage désinfection efficacité détergente? Nettoyage désinfection Détergence organisation écrite? Limites : - action mécanique plus ou moins poussée - action chimique liée au bon produit à la bonne dilution - température - temps de contact dépendant de la ré-occupation des locaux 3

4 Le bionettoyage en milieu hospitalier Perspective... Vapeur Nettoyage désinfection en un seul temps Vertus biocides de la vapeur : Stérilisation des DM nettoyage désinfection des surfaces Intérêt : - gaz au pouvoir nettoyant - diffuse dans toutes les directions C - 4 à 5 bars - dissout les graisses - nettoie en profondeur 4

5 Le bionettoyage à la vapeur La méthode vapeur permet d intervenir INOX VITRE Tous locaux ABS SKAI Toutes surfaces Tous matériaux SOL Intérêt particulier pour des surfaces difficiles d accd accès 5

6 Bionettoyage à la vapeur : Facile d emploi Préparation du matériel Nombreux accessoires Consommable 6

7 Bionettoyage à la vapeur : méthode efficace activité biocide selon la norme AFNOR NFT activité mycobactéricide : Mycobacterium avium activité virucide : Orthopoxvirus bonne efficacité vis à vis : du biofilm bactérien des souillures complexes in situ au bloc opératoire Marquage CE classe 2 A 7

8 Bionettoyage à la vapeur : méthode hygiénique Qualité de la solution désinfectante? - Solution désinfectante toujours stérile - nettoie sans encrasser 8

9 Bionettoyage à la vapeur : gain de temps traditionnel vapeur Chariot repas 1h30 3 agents 1h30 1 agent Lit + housse matelas 7' 2 agents 6' 1 agent Séchage d'un sol 7' 1 à 2' 9

10 Bionettoyage à la vapeur : respect de l environnement Pas de produit Méthode physique se substituant à une méthode chimique Peu d eau Une chambre à fond Méthode vapeur 0,75 L. L Méthode traditionnelle 24 L. Moins de rejets dans les effluents liquides 10

11 Bionettoyage à la vapeur : économique Coût de lavage d un sol au quotidien en euro Microfibre Usage long Microfibre Usage court Bandeau coton Prix de la sous traitance de lavage d'1 kg de linge 1,00 1,00 1,00 Poids d'une mop humide en gramme Coût du lavage d'1 mop 0,15 0,025 0,23 Durée de vie (nbre de lavages) Tarif 6,50 0,55 0,48 Coût global d'utilisation sur 300 jrs (1 lavage/jour) 58,00 40,50 69,96 Coût de la mop à l'utilisation / chambre 0,19 0,14 0,23 11

12 Bionettoyage à la vapeur : risques professionnels Risque allergique = pas de produit pas d allergie Risque de brûlure = utilisation depuis 4 ans pas de déclaration d accident du travail 12

13 Bionettoyage à la vapeur : ergonomique En opération d entretien approfondi Méthode traditionnelle Méthode vapeur 13

14 Bionettoyage à la vapeur : limites? Adhésion du personnel Si méthode au moins aussi efficace que la précédente Si formation +++ Si évaluation de l utilisation 14

15 Bionettoyage à la vapeur : limites? achat réfléchi Etude de besoin Investissement Indispensable avant tout achat élaboration d un protocole, de fréquences d utilisation et d une traçabilité Peut se révéler coûteux si on n en fait pas un usage régulier voire quotidien 15

16 Conclusion Participation du bionettoyage à la maîtrise du risque infectieux Intérêt d évoluer dans la recherche de techniques validées, de matériels performants et de personnels qualifiés Réponse du bionettoyage à la vapeur Usage périodiquep Usage quotidien «Bionettoyage et nettoyage bio ne sauraient faire que bon ménage m!!!» 16

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR

APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR APPORT DU NETTOYAGE PAR LA VAPEUR Place de la méthode vapeur pour l entretien des locaux dans les EHPAD Corinne FILLON CH de Dieppe 17Novembre 2011 Méthode vapeur Principes - La vapeur est un gaz qui réunit

Plus en détail

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN

A CONCEPTION DES LOCAUX LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT. C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN LA MAÎTRISE DU RISQUE INFECTIEUX LIE A L ENVIRONNEMENT C. Dumartin Formation FELIN Mars 2011 PLAN A CONCEPTION DES LOCAUX B ENTRETIEN DES LOCAUX 1. ENTRETIEN DES SOLS ET SURFACES 2. ENTRETIEN DES EQUIPEMENTS

Plus en détail

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène

Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Sodexo Le Better Tomorrow Plan Nos actions de progrès en bio nettoyage Mai Thanh LE - Pôle Hygiène Présentation de l entreprise Sodexo Depuis la création de l entreprise en 1966, Sodexo est le partenaire

Plus en détail

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé

Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé Procédé de Bionettoyage par la vapeur Dans les établissements de santé 9èmes Journées de prévention des infections associées aux soins OBJECTIFS DEFINIS ET ATTEINTS PAR SANIVAP DEPUIS 13 ANS VALIDER L

Plus en détail

Depuis 13 ans, SANIVAP développe une méthode de bionettoyage par la vapeur pour les professionnels du secteur de la Santé.

Depuis 13 ans, SANIVAP développe une méthode de bionettoyage par la vapeur pour les professionnels du secteur de la Santé. SFHH 2010 Environnement et Bionettoyage des dispositifs médicaux : Comment répondre aux exigences réglementaires et environnementales sans altérer les DM? Depuis 13 ans, SANIVAP développe une méthode de

Plus en détail

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille»

Entretien des locaux. «Faut qu ça brille» Entretien des locaux «Faut qu ça brille» Besson Martine cadre hygièniste ARLIN Auvergne Oui, mais pas seulement! L entretien de l environnement à 2 objectifs : Maintenir une propreté visuelle par le nettoyage

Plus en détail

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux

Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Utilisation de la vapeur d eau pour l entretien des locaux Journée de formation du RRESO Brest le 24 mai 2007 Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier Service hygiène hospitalière Centre Hospitalier de

Plus en détail

A toute vapeur! au Centre Hospitalier Jacques LACARIN. 801 LITS et PLACES. Corinne BEHAGUE - CESF - Claire ROUSSEL - IHH

A toute vapeur! au Centre Hospitalier Jacques LACARIN. 801 LITS et PLACES. Corinne BEHAGUE - CESF - Claire ROUSSEL - IHH A toute vapeur! au Centre Hospitalier Jacques LACARIN Corinne BEHAGUE - CESF - Claire ROUSSEL - IHH 801 LITS et PLACES 1 Historique : mise en place des premiers appareils vapeur en 1998 Pourquoi un tel

Plus en détail

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL

Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Entretien des locaux : principes et méthodes C. CHAPUIS, HCL Objectifs Assurer une propreté visuelle Assurer un environnement agréable au patient/résident Prévenir la transmission croisée La classification

Plus en détail

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier

Le Bio nettoyage en milieu Hospitalier Le en milieu Hospitalier Différence entre nettoyage et Bio-nettoyage Définition de nettoyage: Le nettoyage est l'opération qui consiste à éliminer les salissures afin d assurer la propreté, l hygiène,

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PR/HYG/003-B Page : Page 1 sur 18 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

E2 (Formation qualifiante)

E2 (Formation qualifiante) E2 (Formation qualifiante) Public cible : Agent de propreté de la filière «E Entretien» ; Catégories E3, E1, E0. Prérequis : Maîtriser la langue française Niveau A2 minimum Test d entrée. Le droit à la

Plus en détail

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE?

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? 1 Journée régionale ARLIN Corse 16 Mai 2013 N. L O U I S / M C. C A R P E N T I E R C C S D E S A N T É Préambule 2 réflexions issues de la pratique: de formatrice de

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS

REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS REFLEXION AUTOUR D UNE METHODE DE BIONETTOYAGE PAR LA VAPEUR DANS UN ETABLISSEMENT DE SOINS LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD LE CENTRE HOSPITALIER D USSELD Établissement public de 329 lits avec activités:

Plus en détail

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 Entretien des locaux IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins L entretien est un des maillons de la chaîne

Plus en détail

Pourquoi balayer à l hôpital?

Pourquoi balayer à l hôpital? L hygiène de la chambre : un droit du patient Pourquoi balayer à l hôpital? BELHAY Kadija ASH Correspondante hygiène HFME Daniella GAILLAC Conseillère hôtelière UHE GHE Réseau Inter régional des Professionnels

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

Electrolux Professional Avec Electrolux, une toute nouvelle approche du lavage des Mops

Electrolux Professional Avec Electrolux, une toute nouvelle approche du lavage des Mops Electrolux Professional Avec Electrolux, une toute nouvelle approche du lavage des Mops La garantie d un matériel et de process professionnels fiables et rentables electrolux mop electrolux cleaning 3

Plus en détail

HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats

HISTORIQUE FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE HISTORIQUE. Réunion inter-régionale en 1996 Constats 1 FORMATION INITIALE EN HYGIENE HOSPITALIERE Anne BETTINGER Cadre de santé hygiéniste C-CLIN Est Réunion inter-régionale en 1996 Constats!Mise en évidence des écarts entre les théories enseignées en écoles

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

Indications des lingettes en désinfection dans le domaine médical

Indications des lingettes en désinfection dans le domaine médical Note technique de la commission Désinfection de la SF2H Novembre 2013 Rédacteurs : R. Baron, H. Boulestreau, P. Chaize, B. Croze, F. Karnycheff, L. Simon, X. Verdeil, D. Verjat-Trannoy Indications des

Plus en détail

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C.

MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS. COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. MESURES PREVENTIVES et ISOLEMENTS APPLICABLES PENDANT LE TRANSPORT DES PATIENTS COLMU PONT A MOUSSON 10 Juin 2008 C. COSSON C. BURTIN Introduction Hygiène : Normes et réglementation (1) Hôpitaux Chapitre

Plus en détail

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau

CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau CRITERE N : 7a INTITULE : Gestion de l eau 1 Note introductive (chapô) La mise en place d une démarche globale de gestion de la qualité de l eau consiste à assurer la maîtrise des risques sanitaires liés

Plus en détail

Choix des produits désinfectants en milieu de soins

Choix des produits désinfectants en milieu de soins Choix des produits désinfectants en milieu de soins Réunion des réseaux ARLIN Midi-Pyrénées Toulouse, 8 décembre 2015 Xavier Verdeil Equipe Opréationnelle en Hygiène CHU Toulouse Purpan 1 Les produits

Plus en détail

Pulimax. FORMATS DISPONIBLES Bidon de 4,5 l. 25 Kg. Distribué par: MAFRALUX sarl - rue robert schuman - frisange - 65 - +35226361640 - mafralux@pt.

Pulimax. FORMATS DISPONIBLES Bidon de 4,5 l. 25 Kg. Distribué par: MAFRALUX sarl - rue robert schuman - frisange - 65 - +35226361640 - mafralux@pt. Pulimax DÉTERGENT UNIVERSEL POUR L'INTÉRIEUR DES VOITURES PULIMAX super concentré a été étudié spécialement pour nettoyer à la perfection toutes les surfaces lavables de l'intérieur de toutes les voitures,

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Entretien des sols. 1. Nature des sols Répondez le cas le plus fréquent

Entretien des sols. 1. Nature des sols Répondez le cas le plus fréquent 1 sur 7 19/01/2015 22:03 Entretien des sols Questionnaire de la Commission Développement Durable de la SF2H visant à réaliser un état des lieux des pratiques *Obligatoire 1. Ville de l'établissement *

Plus en détail

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles Produits vaisselle HalaGastro F11 Détergent pour lave-vaisselle avec chlore actif. Concentration d'utilisation: 0.3 0.5%, ph à 1.0%: 11.7 10600410-0002 10600410-0004 10600410-0007 Bidon 12 kg Bidon 25

Plus en détail

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux

La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux Présente une nouvelle technologie La vapeur saturée «sèche» pour le nettoyage et la désinfection des surfaces, machines, convoyeurs, équipements, structures, locaux IAA Industries pharmaceutiques et cosmétiques

Plus en détail

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS?

Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage QUELLES RECOMMANDATIONS? 3 ème Journée Régionale de formation et d information destinée aux EHPAD HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD Jeudi 17 Novembre 2011 CHU de ROUEN Pratiques d hygiène en EHPAD: le bionettoyage

Plus en détail

Atelier n 3 : HYGIENE HOSPITALIERE

Atelier n 3 : HYGIENE HOSPITALIERE ار اا ااط ا République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة ا#" وا!ن وإح ات Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière Rencontre Nationale sur les Urgences, l Hygiène Hospitalière

Plus en détail

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste Entretien d une chambre d un patient ou résidant Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste RECOMMANDATIONS GENERALES 1. Aérer la pièce 2. Sortir les déchets 3. Travailler toujours

Plus en détail

Documentation. www.iblspecifik.com. steambio 30000. contact@iblspecifik.com - Tél. : 01 41 98 65 55

Documentation. www.iblspecifik.com. steambio 30000. contact@iblspecifik.com - Tél. : 01 41 98 65 55 Documentation steambio 30000 www.iblspecifik.com contact@iblspecifik.com - Tél. : 01 41 98 65 55 2013 Steambio 30000 Présentation générale NETTOYEUR VAPEUR INDUSTRIEL La STEAMBIO 30000 est un nettoyeur

Plus en détail

Analyse et maîtrise des facteurs de risques exogènes des infections du site opératoire. JC. Labadie

Analyse et maîtrise des facteurs de risques exogènes des infections du site opératoire. JC. Labadie Analyse et maîtrise des facteurs de risques exogènes des infections du site opératoire JC. Labadie Facteurs de risques des ISO «Voies et foyers d infection d en salle d opd opération» (W.Whyte) ou les

Plus en détail

Bio nettoyage au bloc opératoire

Bio nettoyage au bloc opératoire Bio nettoyage au bloc opératoire Béatrice CROZE Infirmière hygiéniste Service d hygiène et d épidémiologie novembre 2012 Le bio nettoyage au bloc L impression omniprésente de travailler dans l urgence

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier

Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Retour d expérience de l utilisation de nettoyeurs vapeur dans un centre hospitalier Jean-Christophe HILAIRE Cadre infirmier hygiéniste Centre hospitalier de Versailles Réunion de formation du réseau CoCLINNOR

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT Généralités L EAU La tension superficielle : Phénomène naturel; paramètre qu a une surface a être mouillée( tension qu exerce l eau sur une surface) L eau

Plus en détail

Précautions complémentaires et bloc opératoire

Précautions complémentaires et bloc opératoire Précautions complémentaires et bloc opératoire Dr S LELIMOUZIN CHBA Vannes-Auray 1 Contexte Le bloc opératoire : un secteur «protégé» Un accès réglementé Tenue de bloc : pyjama, coiffe, masque chirurgical,

Plus en détail

liquide de refroidissement produits d entretien lave glace

liquide de refroidissement produits d entretien lave glace liquide de refroidissement produits d entretien lave glace Sommaire Présentation de la société 4 Les produits de la marque SMB..5 - L entretien de la clim auto...5 - Liquides de refroidissement et antigels.5

Plus en détail

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com

PDF created with pdffactory trial version www.pdffactory.com Imaginez Nettoyer avec moins de DETERGENTS EAU Réduire l empreinte du carbone Impact environnemental d un point de vue général Impact environnemental de la technologie ech20 Quand vous utilisez ech2o,

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

L institut st PIERRE Un hôpital d Enfants labélisé EMAS Europe

L institut st PIERRE Un hôpital d Enfants labélisé EMAS Europe L institut st PIERRE Un hôpital d Enfants labélisé EMAS Europe jeudi 9 octobre 2014 Paris "Achats publics durables : passer à l'action" Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons

Plus en détail

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation

Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1 gestion du matériel en réanimation Atelier 1: Risque infectieux lié aux dispositifs médicaux Correction des TD et synthèse Principes d entretien des DM Le type d entretien appliqué va dépendre

Plus en détail

Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés. manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- M.

Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés. manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- M. Hygiène des locaux Méthodes actuelles et nouveautés Principe de l entretien courant des locaux : méthodes manuelles, règles de sécurité, place des nouvelles techniques et matériels -- Survie des microorganismes

Plus en détail

L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE

L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE LUTTE CONTRE L INFECTION EN PERIODE PERI-OPERATOIRE mars 2010 L ENTRETIEN DES LOCAUX ET DES EQUIPEMENTS AU BLOC OPERATOIRE F. DUBOURDIEU Unité d Hygiène Hospitalière Hôpitaux Civils de Colmar Sommaire

Plus en détail

Bionettoyage par la méthode vapeur : Retour d expérience du Centre Hospitalier de Versailles

Bionettoyage par la méthode vapeur : Retour d expérience du Centre Hospitalier de Versailles Bionettoyage par la méthode vapeur : Retour d expérience du Centre Hospitalier de Versailles Jean-Christophe HILAIRE, Cadre infirmier hygiéniste Service de prévention du Risque Infectieux C.H. de Versailles

Plus en détail

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE

Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE thématique R01 Généralités SOMMAIRE Principaux procédés de contrôle par ressuage thématique R02 Produits mis en œuvre pour les contrôles manuels Accessoires

Plus en détail

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS

Entretien (nettoyage et/ou désinfection) de l'environnement direct des locaux et des lieux de vie des pennsionaires en EMS SOMMAIRE Définition des niveaux de risque page 2 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à faible risque page 3 Plan de nettoyage d une chambre de pensionnaire à risque élevé page 4 Plan de nettoyage

Plus en détail

Voulez-vous la meilleure performance de nettoyage, l hygiène, et la plus parfaite propreté tout en optimisant votre temps de nettoyage?

Voulez-vous la meilleure performance de nettoyage, l hygiène, et la plus parfaite propreté tout en optimisant votre temps de nettoyage? Voulez-vous la meilleure performance de nettoyage, l hygiène, et la plus parfaite propreté tout en optimisant votre temps de nettoyage? Avec les produits professionnels buzil, nous vous offrons une solution

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR L ENTRETIEN DES BLOCS OPERATOIRES

RECOMMANDATIONS POUR L ENTRETIEN DES BLOCS OPERATOIRES RECOMMANDATIONS POUR L ENTRETIEN DES BLOCS OPERATOIRES Edition : Août 2006 RECOMMANDATIONS POUR L ENTRETIEN DES BLOCS OPERATOIRES Coordinateur du groupe : Docteur Christophe GAUTIER Document validé par

Plus en détail

Bionettoyage en secteur hospitalier

Bionettoyage en secteur hospitalier Bionettoyage en secteur hospitalier Risques infectieux et environnement Nathalie OSINSKI Gestion des risques infectieux et hygiène hospitalière nathalie.osinski@psl.aphp.fr Textes professionnels AHQ et

Plus en détail

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection

FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE FORMATION BIONETTOYAGE. Produits utilisés pour la détergence et la désinfection A. CHATELAIN Cadre hygiéniste Produits utilisés pour la détergence et la désinfection Les produits utilisés en établissement de soins participent à la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales.

Plus en détail

Avant l époque «Faubert»

Avant l époque «Faubert» Epoque que vous n avez surement pas connue! Entretien des locaux : de la serpillière à la méthode de pré imprégnation G. Guerre (CS hygiéniste) ARLIN Bourgogne 1893 Guide de l'entretien des locaux / ARLIN

Plus en détail

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC Ce protocole concerne les pièces à main Suprasson, Newtron et Newtron Led. Avertissements

Plus en détail

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites

Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites Le retraitement des dispositifs médicaux dans les petites structures Circuits et locaux, approche économique Circuit: «La marche en avant» Utilisation Distribution Pré-désinfection Stockage Nettoyage-désinfection

Plus en détail

En France, l emploi féminin. dmt. Observation ergonomique du lavage des sols selon trois techniques. 1. Sujets et méthode

En France, l emploi féminin. dmt. Observation ergonomique du lavage des sols selon trois techniques. 1. Sujets et méthode dmt ergonomie 74 TL 22 Observation ergonomique du lavage des sols selon trois techniques L entretien et le nettoyage des sols en milieu de soins est une priorité dictée par le respect des règles d hygiène

Plus en détail

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS :

HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : HYGIENE DES LOCAUX ET DES MATERIELS : Situation : Maxence est en stage au restaurant «La Belle vue». Lors de son stage, il a comme activité la remise en état et le bionettoyage de la cuisine pendant 1

Plus en détail

REFLECTION. La nouvelle génération de distributeurs pour sanitaires Vue d ensemble des distributeurs

REFLECTION. La nouvelle génération de distributeurs pour sanitaires Vue d ensemble des distributeurs La nouvelle génération de distributeurs pour sanitaires Vue d ensemble des distributeurs HYGIÈNE DES MAINS Distributeur de savon (-liquide/-mousse) Malgré leurs dimensions compactes, les distributeurs

Plus en détail

démarche qualité Hygiène

démarche qualité Hygiène démarche qualité Hygiène SALLES DE CLASSE, BUREAUX Chaise, table, bureau, sols, armoire, tableau, portes, interrupteurs, poubelle 1 z LAVETTE z SEAU z BALAI z SYSTEME DE LAVAGE DE SOL 1 z Eliminer tous

Plus en détail

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE

Démarche. La crèche. Risques infectieux liés au biberon. Risques infectieux liés au biberon BIBERONS EN CRECHE DE VILLE BIBERONS EN CRECHE DE VILLE ENTRETIEN DES BIBERONS ET TETINES EN CRECHE DE VILLE ET EN ETABLISSEMENT DE SANTE Janine BENDAYAN - Epidémiologie et hygiène hospitalière, Hôpital PURPAN - CHU Toulouse - septembre

Plus en détail

RECOMMANDATION - UITA DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR HOUSEKEEPING - HÔTELLERIE

RECOMMANDATION - UITA DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR HOUSEKEEPING - HÔTELLERIE RECOMMANDATION - UITA DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL DANS LE SECTEUR HOUSEKEEPING - HÔTELLERIE Cettes recommandations essaient servir a l amélioration de practiques

Plus en détail

Mode d emploi Brancard-douche Mystral

Mode d emploi Brancard-douche Mystral Mode d emploi Brancard-douche Mystral Important: Lisez ces instructions avec attention avant d utiliser le brancard Mystral! Utilisée depuis le Utilisateur Nom Adresse Manufactured by: Lopital Nederland

Plus en détail

Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse

Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse Notre ligne de produits lessive et nettoyants de Suisse Page Lessives poudres 4 Lessives liquides 5 Lessives spéciales 6 7 Aides au lavage 8 Adoucissants 9 Nettoyants ménagers 10 11 Nettoyants vaisselle

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable

Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Dangers chimiques, risques chimiques et développement durable Philippe Parvy Chargé de mission risque chimique et écologie hospitalière Hôpital Necker Enfants Malades, AP-HP philippe.parvy@nck.aphp.fr

Plus en détail

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX La ou la stérilisation du matériel propre permet d éliminer les organismes pathogènes présents et d éviter leur transmission par ce matériel à d autres

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Agent(e) de bio-nettoyage Agent(e) de service de collectivités Description synthétique du métier L Agent(e) de Service Hospitalier réalise l entretien

Plus en détail

PROMOTION TAMPONS DE SOL SCOTCH BRITE

PROMOTION TAMPONS DE SOL SCOTCH BRITE PROMOTION TAMPONS DE SOL SCOTCH BRITE Pour des résultats de décapage exceptionnels, utilisez les tampons Scotch Brite de 3M et le décapant Enviro-Technik (3750) de Choisy. ENVIRO-TECHNIK (3750) de Choisy.

Plus en détail

ACCESSOIRES TECHNIQUES

ACCESSOIRES TECHNIQUES ACCESSOIRES TECHNIQUES Nettoyage et décontamination Consommables Salles propres Maîtrise du Process Ultra-propreté www.sterigene.com STERIGENE est une entreprise à forte empreinte historique, qui a su

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Conseils d'entretien de vos toiles d'extérieur. Besoin de protéger et de redonner un. coup d'éclat à vos. tissus d'extérieur?

Conseils d'entretien de vos toiles d'extérieur. Besoin de protéger et de redonner un. coup d'éclat à vos. tissus d'extérieur? Conseils d'entretien de vos toiles d'extérieur Besoin de protéger et de redonner un coup d'éclat à vos tissus d'extérieur? Pourquoi bien entretenir sa toile? Une des meilleures façons de garder en parfait

Plus en détail

Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins

Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé Département des situations d urgence sanitaires Bioterrorisme et mesures environnementales en milieu de soins Juin 2006 1 Dans le

Plus en détail

LE SYSTEME DE NETTOYAGE INTERIEUR LE PLUS EFFICACE DE TOUS LES TEMPS.

LE SYSTEME DE NETTOYAGE INTERIEUR LE PLUS EFFICACE DE TOUS LES TEMPS. LE SYSTEME DE NETTOYAGE INTERIEUR LE PLUS EFFICACE DE TOUS LES TEMPS. www.ungerglobal.com L'efficacité et la sécurité lors du nettoyage des vitres à l'intérieur sont extrêmement importants pour les professionnels

Plus en détail

appareils de nettoyage et de désinfection catalogue

appareils de nettoyage et de désinfection catalogue appareils de nettoyage et de désinfection catalogue Les avantages du nettoyage vapeur Nettoyeurs vapeur professionnels Secteurs et domaines d applications : STEAMBIO 2000 STEAMBIO 3000 Industrie : machines

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail

Consommables et Accessoires

Consommables et Accessoires Consommables et Accessoires TOUS LES SECRETS POUR UTILISER AU MIEUX LA FORCE DE LA NATURE. Le spécialiste du nettoyage de la maison a créé la ligne de détergents Polti HP007 avec les formules détachante,

Plus en détail

Choisir mes équipements...

Choisir mes équipements... Quelques conseils... L étiquette Energie Avant l'achat de nouveaux appareils, il est important de comparer leur performance énergétique. Les appareils sont classés par lettre : de A +++ pour les plus économes

Plus en détail

Présentation des conférenciers

Présentation des conférenciers LA GESTION TRANSVERSALE INTÉGRÉE EN HYGIÈNE ET SALUBRITÉ CHU de Québec LA GESTION TRANSVERSALE INTÉGRÉE EN HYGIÈNE ET SALUBRITÉ Présentation des conférenciers Introduction EXEMPLE DE L ÉVOLUTION D UNE

Plus en détail

distributeur, papier, savon

distributeur, papier, savon Essuyage Mains Papier Toilette Essuyage Industriel distributeur, papier, savon Draps d'examen pour Kiné, médecin Sèche-mains Sèche-cheveux industrie - chimie - Batiment /travaux publics milieu hospitalier-

Plus en détail

Chariots de lavage Chariots de lavage et ménage Systèmes de lavage Systèmes de lavage Chariots pour l'industrie Chariots de désinfection

Chariots de lavage Chariots de lavage et ménage Systèmes de lavage Systèmes de lavage Chariots pour l'industrie Chariots de désinfection HRIOTS ET SYSTEMES hariots de lavage hariots de lavage et ménage Systèmes de lavage Systèmes de lavage hariots pour l'industrie hariots de désinfection hariots pour l hôtellerie 20 21 22 23 24 25 26 hariots

Plus en détail

Génération 5000 Electrolux Professional Des économies à long terme Dans votre laverie résidentielle

Génération 5000 Electrolux Professional Des économies à long terme Dans votre laverie résidentielle Génération 5000 Electrolux Professional Des économies à long terme Dans votre laverie résidentielle Mes résidents sont très satisfaits de laver leur linge et leurs vêtements dans une laverie de la marque

Plus en détail

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne

Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD. MISSIONS de l ARLIN Bretagne Entretien des DM Entretien des locaux Gestion du linge Gestion des déchets Gestion de la qualité de l eau EN EHPAD MISSIONS de l ARLIN Bretagne Conseils et assistance aux ES et aux EHPAD FAM MAS Animation

Plus en détail

Objectifs principaux des ETE

Objectifs principaux des ETE Présentation de EGIS EAU (Groupe EGIS) Les études technico-économiques de réduction de substances dangereuses dans les rejets aqueux (ETE) La démarche 3RSDE Réunion d informations Le 11 mars 2011 Laurent

Plus en détail

Quel Équipement Pour Prendre En Charge Le Lavage en Stérilisation?

Quel Équipement Pour Prendre En Charge Le Lavage en Stérilisation? Quel Équipement Pour Prendre En Charge Le Lavage en Stérilisation? Annette Beaugas, pharmacien PH (CH Avranches Granville) Brigitte Faoro, pharmacien PH (CHU Montpellier) Patrick Musso, Ingénieur biomédical

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Les Métiers de Soress

QUI SOMMES NOUS? Les Métiers de Soress Réunionunion QUI SOMMES NOUS? Les Métiers de Soress Logiciel aidomenu Textilmark ( marquage et gestion des textiles) Contrôle d accd accès Formation du personnel Bio conservation des fruits, légumes l

Plus en détail

Créer son spectacle musical

Créer son spectacle musical Créer son spectacle musical Professionnels de la petite enfance et de l enfance OBJECTIFS DE LA FORMATION Réaliser et jouer un spectacle musical adapté aux enfants de 0 à 6 ans LES PLUS DE CETTE FORMATION

Plus en détail

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins

«La Chambre des erreurs» un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins un nouvel outil de sensibilisation et d information sur les erreurs liées aux soins SEMAINE SECURITE DES PATIENTS 2013 25 au 29 novembre 2013 OMEDIT CHU Poitiers, coordination des vigilances Principe «La

Plus en détail

PERFORMANCE INDUSTRIELLE

PERFORMANCE INDUSTRIELLE PERFORMANCE INDUSTRIELLE 1 1. Améliorer l efficacité énergétique d un site industriel Donner des outils et des méthodes pour améliorer en interne l efficacité énergétique d un site industriel. Préparer

Plus en détail

LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE

LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE LES CIRCUITS AU BLOC OPERATOIRE Atelier-action du Resclin «Gestion du risque infectieux associé à une intervention chirurgicale» 4ème Trimestre Prévention du risque infectieux Priorité Préoccupation constante

Plus en détail

Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement.

Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement. Avant l'achat d'un appareil électroménager, être vigilent à... Son emplacement : vérifier les dimensions, le sens d'ouverture des portes de l'appareil et les possibilités de branchement. Sa consommation

Plus en détail

LA GESTION DES STUPEFIANTS PAR LES IADE AU BLOC OPERATOIRE. Caroline LEFF 04/12/2015

LA GESTION DES STUPEFIANTS PAR LES IADE AU BLOC OPERATOIRE. Caroline LEFF 04/12/2015 LA GESTION DES STUPEFIANTS PAR LES IADE AU BLOC OPERATOIRE Caroline LEFF 04/12/2015 Sommaire Choix du sujet Problématique de départ Méthodologie de l enquête Résultats et analyse de l enquête Axes d amélioration

Plus en détail

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe

Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Intérêt de l ATP-métrie pour la validation et l optimisation du nettoyage-désinfection dans le secteur abattage-découpe Brice MINVIELLE Yannick RUGRAFF L e problème des opérations de nettoyage et de désinfection

Plus en détail

Un système révolutionnaire de nettoyage

Un système révolutionnaire de nettoyage Un système révolutionnaire de nettoyage Le système qui nettoie et stérilise sans l utilisation des détergents traditionnels Le système ROX d Hoshizaki est conforme à la norme UE EN 1040 Les trois ingrédients

Plus en détail

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection

Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection Réservoirs et canalisations d EDCH: Inspection, Nettoyage et Désinfection 2013 Céline Mercier: celine-eau.mercier@veolia.com JF Renard: jean-francois.renard@lyonnaise-des-eaux.fr PE Fratczak: pierre-elie.fratczak@veolia.com

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer

COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer COMMENT AMELIORER LA QUALITÉ ET LA GESTION DES RISQUES DE LA FONCTION LINGE HOSPITALIÈRE? Bertrand Locherer La démarche qualité appliquée à l établissement «test» 1) Le contexte Dégradation des résultats

Plus en détail

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP 1 Objectifs : Ce guide s appuie sur le guide d équipement national élaboré en mai 95 et concerne les formations au BEP Carrières Sanitaires et Sociales

Plus en détail

PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC

PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC Version août 2011 E-mail: satelec@acteongroup.com www.acteongroup.com Page 1 sur 64 SOMMAIRE : PIECE A MAIN PIEZOTOME :...

Plus en détail

Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux

Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux Prévention conjointe des TMS et des RPS Intervention au CHU de Bordeaux Olivier Lhospital (Ergonome Européen CHU de Bordeaux) Vitoria 14/06/2013 Contexte Importance des TMS en milieu de travail, lien établi

Plus en détail