EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 13/14

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 13/14"

Transcription

1 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4 PRODUIT SCALAIRE. : Dire si chacune des applications suivantes est un produit scalaire surr : x x x x y y = symétrique? bilinéaire? = positif? défini? y y xx xx yy xx +yy xy x y xy +yx (xx +yy ). : Idem pour x y z y z =(xx +yy +zz )+xy +yx +xz +zx +yz +zy surr 3. (a) Montrer que dans un R-espace muni d un produit-scalaire : (b) En déduire des CNS de géométrie : x= y ( x + y) ( x y) et x y x + y= x y i. Un parallélogramme ABCD est un losange ssi ii. Un parallélogramme ABCD est un rectangle ssi iii. Un triangle ABC est isocèle en A ssi iv. Un triangle ABC est rectangle en A ssi 3. *: SoitEunR-espacevectorielmunid unenorme..onsupposequecettenormevérifiel égalitéduparallélogramme, à savoir : x,y E x + y +x y = x + y 4. : On se propose de démontrer que cette norme est euclidienne, c est-à-dire qu il existe un produit scalaire(..) tel que x E x =( x x). (a) Montrer que si(..) existe alors x, y E ( x y )= x + y x y Cette formule définit une aplication dee versr;reste à montrer que c est bien un produit scalaire. (b) Montrer que( x + x y )=( x y )+( x y ) (indication : ( x + x ) y= x +( x y)) (c) Pour x, y fixés, on pose f(α)=(α x y ). Vérifier que et que f est continue. α,α R f(α +α )=f(α )+f(α ) (d) Conclure, en utilisant un résultat sur les fonctions continues. CAUCHY-SCHWARZ (a) Prouver : (x,x,...,x n ) R n (x +x + +x n ) n x +x + +x n A quelle CNS a-t on égalité? Redémontrer cette inégalité en utilisant l inégalité de convexité.

2 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4 (b) Prouver : (α) : n (β) : n n k k n(n+) n+ 3 n k (n k) n(n ) k= k= n k= k n k 5. SoitE={f C([,],R) / x [,] f(x)=}. Pour f E, on pose : P(f)= dx f(x)dx f(x). (a) Montrer que minp(f)=;déterminer l ensemble des fonctions f E pour lesquelles P(f)=. f E (b) Montrer que supp(f)=+. f E 6. Montrer que pour x,lnx x (prendre f : t et g: t lnx ). En déduire lim t x + x. 7. Propriétés du produit scalaire usuel dans M n (R). (a) (Re)démontrer que(a B)=tr( t AB) définit un produit scalaire dans M n (R). (b) Montrer que tr(a) na ; indication : tr(a)=(i n A). (c) Montrer que(a B)=( t A t B), que(ab C)=(B t AC)=(A C t B), et queab =( t AA B t B). (d) * Montrer queabab. 8. Soient(a n ) et(b n ) deux suites à termes ; on pose s n = n a k et t n = n b k et u n = n ak b k. (a) Montrer que si les suites (s n ) et (t n ) sont convergentes, vers s et t respectivement, la suite (u n ) également, et limu n st. (b) Calculer s,t, st etlimu n dans le cas où a k = a k et b k = b k, avec a,b ],[. 9. * : Lamoyenne de X=(x,...,x n ) R n est M(X)= n X X x i = m ; lavariance de X est V (X)=M où nk= X=(m,...,m),l écart-type estσ(x)= V (X)etlacovariance dex ety =(y i )estcov(x,y)=m X X Y Y (ici, le produit de deux élément der n se fait coordonnées par coordonnées). (a) Montrer que Cov(X,Y)=M(XY) M(X)M(Y). (b) Montrer que(x,y) Cov(X,Y) est une forme bilinéaire symétrique positive surr n, non définie surr n mais définie sur le sev des listes de somme nulle. (c) Montrer que la covariance est en valeur absolue inférieure ou égale au produit des écart-types. ( Cov(X, Y) σ(x)σ(y)). ORTHOGONALITÉ. : Soit E un espace euclidien (donc de dimension finie) ; x est un vecteur inconnu mais on connait pour tout y le scalaire( x y ). Ceci permet-il de retrouver le vecteur x?. : Soient F et G deux sous-espaces vectoriels deeespace euclidien ; (a) Montrer que(f+g) = F G ; en déduire que(f G) = F +G. (b) * Soit E l espace C([a,b],R) muni du produit scalaire usuel donné dans le cours ; soit c ]a,b[ et F ={f E / f est nulle sur[a,c]}, et G={f E / f est nulle sur[c,b]}. Déterminer F et G ;(F G) = F +G. k= k= k=

3 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4. : Déterminer une base orthonormale pour le produits scalaires rencontré dans l exercice : x y z (xx +yy +zz )+xy +yx +xz +zx +yz +zy surr 3. (a) Méthode: procédede Schmidtsurlabasecanonique;ontrouve:,, 6 3 (b) Méthode : remarquer que x y y =XX +YY +ZZ avec X= y+z etc.. z z On trouve, 3. : Calculer le produit scalaire x y z, y z. 4. : SoitE={f C(R,R) / f est périodique de périodeπ}. sachant que la base, (a) Vérifier queeest un sous-espace vectoriel dec(r,r). E R (b) Montrer que l application : (f,g) (f g)= π f(x)g(x)dx π, est un produit scalaire danse. y z 3 =. est orthonormée. (c) Montrer que la famillef n =(x coskx) kn est orthogonale. La rendre orthonormale (attention au cas k= qui est à part). (d) Qu en déduit-on pour la famillef n? 5. : Pour P,Q R[X], on pose( P Q)= P(x)Q(x)dx. (a) Montrer que(..) est un produit scalaire dansr[x]. (b) Déterminer X k X l et remplir le tableau (..) X X. X X (c) Déterminer une base orthonormale der [X] pour ce produit scalaire. Réponse : (, 5 3X, 3X ). 6. : Soit( e, e,.., f e n ) une base dee, espace euclidien, et, f,.., f n la base orthogonale obtenue à partir de ( e, e,.., e n ) par le procédé de Schmidt, et f k g k = ; f k montrer que f k = e k k (Vect( e, e,.., e k )). i= ( e k g i ) g i ; en déduire que f k = p k ( e k ) où p k est la projection orthogonale sur 7. On dit que deux sev F et G sont faiblement orthogonaux s il existe 3 sev deux à deux orthogonaux H,F,G tels que F = H F et G=H G (a) Montrer que deux sev sont faiblement orthogonaux ssi leurs orthogonaux le sont aussi. (b) Montrer que les sev engendrés par deux sous-familles d une famille orthogonale sont faiblement orthogonaux. ENDOMORPHISMES D UN ESPACE EUCLIDIEN 3

4 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4 8. Soit f un endomorphisme d un espace euclidien, A sa matrice dans une base orthonormée ; montrer que ( +x,+y E (+x f(+y))=(f( x) +y) ) A est symétrique 9. Soit p un projecteur deeespace euclidien de base F et de direction G.. : (a) Montrer que p est une projection orthogonale (c est-à-dire F G) ssi x, y E ( x p( y))=(p( x) y ). En déduire que A M n (R) est une matrice de projection orthogonale dans une base orthonormée ssi A = A et A est symétrique (cf. ex 8). (b) * Montrer que p est une projection orthogonale ssi x E ( x p( x)). (c) * Montrer que p est une projection orthogonale ssi x E p( x) x. ère méthode : pour x dans F et y dans G, écrire quep( x +λ y) x +λ y et conclure. ème méthode : prendre x dans G montrer quep( x) =p( x) x + x et conclure. (a) Soit s L(E). Montrer que s est une symétrie orthogonale ssi deux quelconques des trois conditions suivantes sont réalisées : i. s =id E ii. x, y E ( x s( y))=(s( x) y ) iii. x E s( x)= x (b) En déduire que A M n (R) est une matrice de symétrie orthogonale dans une base orthonormée ssi A = I n et A est symétrique (cf. ex. 8).. : Soit f L(E) aveceespace euclidien muni d une base orthonormaleb. On note A=Mat B (f). (a) Montrer que x E f( x) x () x, y E ( f( x) y )= ( x f( y)) ( ) (b) En déduire que f vérifie() si et seulement si A est antisymétrique. (c) Montrer queendimension3, f vérifie() si et seulement s il existe a telle que pour tout u, f( u)= a u. (d) Montrer que parmi les trois propriétés suivantes, deux d entre elles impliquent toujours la troisième : i. x E f( x) x ii. x E f( x)= x (autrement dit f est un automorphisme orthogonal dee). iii. f = id E Indication : pour i. et ii. iii. utiliser a = b b a = ; pour ii. et iii. i. écrire ( f( x) x) = f( x) f ( x) ; pour i. et iii. implique ii., écrire x = x f ( x). Un tel endomorphisme s appelle une isométrie antisymétrique. (e) Donner des exemples d isométrie antisymétrique en dimension, 3 ou 4, si c est possible. (f) Donner une condition nécessaire et suffisante pour qu il existe une isométrie antisymétrique dans E. (g) On suppose que f vérifie iii. ; on pose ( x y ) = ( x y )+(f( x) f( y)). Montrer que (..) est un produit scalaire, et que f est une isométrie antisymétrique pour ce produit scalaire.. : Soient E et F deux espaces vectoriels euclidiens. (a) f est une application deeversf, et g une application defverse. Montrer que si x E y F ( f( x) y )=( x g( y)) alors f et g sont linéaires. Indication : calculer( f( x +λ y) f( x) λf( y) z ). 4

5 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4 (b) Montrer que si f est une application linéaire deeversf, il existe une unique application g defversevérifiant x E y F ( f( x) y )=( x g( y)) Indication : pour y F fixé, considérer la forme linéaire x (f( x) y ). Déduire du (a) la linéarité de g ; montrer que les matrices de f et g dans des bases orthonormées deeet def sont transposées l une de l autre. g est appelée la transposée de f. 3. : (a) Rappeler comment est défini le produit scalaire usuel dans M n (R). (b) Montrer que l application A t A est une symétrie orthogonale de M n (R). 4. : Soit n un vecteur unitaire d un espace vectoriel euclidien E ; on appelle p la projection orthogonale sur la droite D=vect( n) et s la réflexion de base n. (a) Rappeler la formule pour p( x) utilisant le produit scalaire. (b) Donner la matrice de p dans une base orthonormalebdans le cas oùdime=3, et où n (c) En déduire, toujours dans ce cas, la matrice de la réflexion s dansb. a b c /B. (d) * Revenant au cas général, montrer que si N est la matrice colonne des coordonnées de n dans une base orthonormale B, X celle de x et Y celle de p( x), alors Y = N t NX ; en déduire P = mat B (p) et S =mat B (s) ; expliquer alors comment a été fabriqué l exercice 7 a) sur les matrices. 5. * : On considère E= f C ([a,b],r) / f(a)=f(b)=. (a) Vérifier que E est un espace vectoriel ; on le munit du produit scalaire défini par(f g)= b a fg (b) Montrer que la dérivation D est un endomorphisme antisymétrique de E, c est-à dire que pour tout f,g E que dire de D? ( D(f) g)= ( f D(g)) (c) En déduire queker D λid E etker D µid E sont orthogonaux pour λ= µ R. (d) On prend a= et b=π ; déterminerker D λid E suivant les valeurs de λ R. AUTOMORPHISMES ET MATRICES ORTHOGONAUX 6. : Les endomorphismes non nuls conservant l orthogonalité sont les similitudes. Soit f un endomorphisme non nul d un espace euclidien. On dit que f est une similitude s il existe k=tel que x E f( x)=k x (autrement dit, f est k fois une isométrie) ; on veut montrer qu une condition nécessaire et suffisante est que f conserve l orthogonalité (c est à dire x y f( x) ( y) ). (a) Condition sufisante : supposons que f conserve l orthogonalité. i. Montrer que f conement (cf. exercice.) ii. Montrer qu il existe un vecteur unitaire x avec k=f( x )= iii. Montrer que f est une similitude. 7. Soit f un automorphisme orthogonal d un espace euclidieneconservant l égalité des normes, c est-à-dire que si x et y ont même norme alors f( x) et f( y) également. 5

6 EXERCICES MPSI A9 ESPACES EUCLIDIENS R. FERRÉOL 3/4 (a) Montrer la condition nécessaire.; rappelons que Inv(f) =ker(f id) et Inv (f)=ker(f+id) ; montrer que(inv(f)) =Im(f id) et que Inv (f) en est un sev. 8. : Soit n un vecteur normé d un espace vectoriel euclidiene. On pose f( x)= x +λ( x n) n. (a) Déterminer une condition nécessaire et suffisante sur λ pour que f soit une isométrie vectorielle. (b) Interpréter géométriquement l application f dans ce cas, ainsi que f. 9. : Soit n un vecteur normé d un espace vectoriel euclidien E, s n la réflexion par rapport à n et f une isométrie quelconque ; montrer que f s n = s f( n) f (utiliser l expression trouvée dans l exercice précédent). 6

PC* Espaces préhilbertiens réels

PC* Espaces préhilbertiens réels I. Espace préhilbertien réel................................... 3 I.1 Produit scalaire dans un espace vectoriel réel................... 3 I.2 Inégalités de Cauchy-Schwarz et de Minkowski..................

Plus en détail

ALGÈBRE BILINÉAIRE 1

ALGÈBRE BILINÉAIRE 1 3-8- 213 J.F.C. Eve p. 1 ALGÈBRE BILINÉAIRE 1 P mentionne des résultats particulièrement utiles et souvent oubliés dans la pratique de l algèbre bilinéaire... mentionne des erreurs à ne pas faire où des

Plus en détail

Sujets HEC B/L 2013-36-

Sujets HEC B/L 2013-36- -36- -37- Sujet HEC 2012 B/L Exercice principal B/L1 1. Question de cours : Définition et propriétés de la fonction de répartition d une variable aléatoire à densité. Soit f la fonction définie par : f(x)

Plus en détail

a+b=c+d = b+d = a+d = b+c a+b+c=d+e+f = g+h+i d e f M

a+b=c+d = b+d = a+d = b+c a+b+c=d+e+f = g+h+i d e f M EXERCICES MPSI A6. ESPACES VECTORIELS R. FERREOL /4 Dans tous ces exercices,kest égal àrouc.. : Dire dans quelk espace vectoriel sont inclus les ensembles suivants (il faut préciserkdans certains cas).

Plus en détail

Indication Prendre une combinaison linéaire nulle et l évaluer par ϕ n 1.

Indication Prendre une combinaison linéaire nulle et l évaluer par ϕ n 1. 1 Définition Exercice 1 Déterminer si les applications f i suivantes (de E i dans F i ) sont linéaires : f 1 : (x, y) R 2 (2x + y, x y) R 2, f 2 : (x, y, z) R 3 (xy, x, y) R 3 f 3 : (x, y, z) R 3 (2x +

Plus en détail

Formes bilinéaires, produits scalaires Pour s entraîner...

Formes bilinéaires, produits scalaires Pour s entraîner... Formes bilinéaires, produits scalaires Pour s entraîner... I Savoir reconnaître un produit scalaire Les applications ci-dessous sont-elles des formes bilinéaires? Si oui sont-elles symétriques? Définies?

Plus en détail

Agrégation de Mathématiques Exercices d algèbre linéaire

Agrégation de Mathématiques Exercices d algèbre linéaire Agrégation de Mathématiques Exercices d algèbre linéaire P. HUBERT La plupart des exercices ci-dessous se trouvent dans les livres suivants : - E. Leichtnam, X. Schaeur, Exercices corrigés de mathématiques

Plus en détail

Les espaces vectoriels Partie 1

Les espaces vectoriels Partie 1 Les espaces vectoriels Partie 1 MPSI Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 1 er février 2016 1 Définition d un Espace Vectoriel Soit ( K,+, ) un corps commutatif (le programme impose K = R ou C).

Plus en détail

Espaces euclidiens. 1 Définitions et exemples. 2 Orthogonalité, norme euclidienne 2. 3 Espaces euclidiens, bases orthonormées 2

Espaces euclidiens. 1 Définitions et exemples. 2 Orthogonalité, norme euclidienne 2. 3 Espaces euclidiens, bases orthonormées 2 Espaces euclidiens Table des matières 1 Définitions et exemples 1 Orthogonalité, norme euclidienne 3 Espaces euclidiens, bases orthonormées 4 Orthogonalisation de Schmidt 3 5 Sous-espaces orthogonaux 3

Plus en détail

Isométries d'un espace euclidien.

Isométries d'un espace euclidien. Isométries d'un espace euclidien. Dans ce chapitre, le corps des scalaires est R et l'espace (E ; ) est un espace euclidien de dimension finie n. 1. Isométries vectorielles d'un espace euclidien...p.1

Plus en détail

11. Espaces vectoriels, homomorphismes, bases

11. Espaces vectoriels, homomorphismes, bases 11. Espaces vectoriels, homomorphismes, bases 11.1. Espaces vectoriels, algèbres 11.1.1. Structure d espace vectoriel et d algèbre 11.1.2. Combinaisons linéaires 11.1.3. Espaces vectoriels et algèbres

Plus en détail

Espaces euclidiens. 1 Produit scalaire 2 1.1 Définition... 2 1.2 Exemples fondamentaux... 2 1.3 Cauchy-Schwarz... 3 1.4 Norme associée...

Espaces euclidiens. 1 Produit scalaire 2 1.1 Définition... 2 1.2 Exemples fondamentaux... 2 1.3 Cauchy-Schwarz... 3 1.4 Norme associée... Maths PCSI Cours Table des matières Espaces euclidiens 1 Produit scalaire 2 1.1 Définition...................................... 2 1.2 Exemples fondamentaux.............................. 2 1.3 Cauchy-Schwarz..................................

Plus en détail

Topologie des espaces vectoriels normés

Topologie des espaces vectoriels normés Topologie des espaces vectoriels normés Cédric Milliet Version préliminaire Cours de troisième année de licence Université Galatasaray Année 2011-2012 2 Chapitre 1 R-Espaces vectoriels normés 1.1 Vocabulaire

Plus en détail

Produit scalaire. Définition : Soient un vecteur. On appelle carré scalaire de (noté ):. On appelle norme de et on note :.

Produit scalaire. Définition : Soient un vecteur. On appelle carré scalaire de (noté ):. On appelle norme de et on note :. Produit scalaire 1 Produit scalaire de deux vecteurs 11 Définition Définition : Soient deux vecteurs non nuls Soient A, B C des points tels que : Soit H le projé orthogonal de C sur (AB) On appelle produit

Plus en détail

Rappels d Algèbre Linéaire de P.C.S.I

Rappels d Algèbre Linéaire de P.C.S.I Rappels d Algèbre Linéaire de PCSI Table des matières 1 Structure d espace vectoriel sur IK 3 11 Définition et règles de calcul 3 12 Exemples de référence 3 13 Espace vectoriel produit 4 14 Sous-espaces

Plus en détail

Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la décision Notes de cours ALGEBRE 2. Guillaume CARLIER

Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la décision Notes de cours ALGEBRE 2. Guillaume CARLIER Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la décision Notes de cours ALGEBRE 2 Guillaume CARLIER L1, année 2006-2007 2 Ce support de cours est basé sur le poly de Tristan Tomala des années précédentes.

Plus en détail

Les espaces L p. Chapitre 6. 6.1 Définitions et premières propriétés. 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < +

Les espaces L p. Chapitre 6. 6.1 Définitions et premières propriétés. 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < + Chapitre 6 Les espaces L p 6.1 Définitions et premières propriétés 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < + Soient (E, T,m) un espace mesuré, 1 p < + et f M = M(E, T) (c est-à-dire f : E R, mesurable). On remarque

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Exo7. Espaces vectoriels. 1 Définition, sous-espaces. Fiche amendée par David Chataur et Arnaud Bodin.

Exo7. Espaces vectoriels. 1 Définition, sous-espaces. Fiche amendée par David Chataur et Arnaud Bodin. Exo7 Espaces vectoriels Fiche amendée par David Chataur et Arnaud Bodin. Définition, sous-espaces Exercice Montrer que les ensembles ci-dessous sont des espaces vectoriels (sur R) : E = { f : [,] R } :

Plus en détail

Résumé de Math Sup et compléments : algèbre linéaire

Résumé de Math Sup et compléments : algèbre linéaire Résumé de Ma Sup et compléments : algèbre linéaire I - Espaces vectoriels - Sous espaces vectoriels 1) Structure de K-espace vectoriel Soient K un sous-corps de C et E un ensemble non vide muni d une l.d.c.i.

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot ESPACES VECTORIELS 1 Définition et exemples fondamentaux 1.1 Définition Définition 1.1 Espace vectoriel Soient K un corps et E un ensemble muni d une loi interne + et d une loi externe. i.e. d une application

Plus en détail

Espaces affines. 2 Applications affines 7. 2.2 Projections et symétries affines ; affinités... 8 2.3 Alignement et parallélisme...

Espaces affines. 2 Applications affines 7. 2.2 Projections et symétries affines ; affinités... 8 2.3 Alignement et parallélisme... Maths PCSI Cours Espaces affines Table des matières 1 Espaces et sous-espaces affines 2 1.1 Espaces affines et translations.................................... 2 1.2 Exemples d espaces affines......................................

Plus en détail

1 Topologies, distances, normes

1 Topologies, distances, normes Université Claude Bernard Lyon 1. Licence de mathématiques L3. Topologie Générale 29/1 1 1 Topologies, distances, normes 1.1 Topologie, distances, intérieur et adhérence Exercice 1. Montrer que dans un

Plus en détail

Résumé du cours d algèbre de Maths Spé MP

Résumé du cours d algèbre de Maths Spé MP 1 POLYNÔMES Résumé du cours d algèbre de Maths Spé MP 1 Polynômes 1) Formule de Taylor pour les polynômes. Soit P un polynôme non nul de degré n N. a K, P(X) = k=0 P (k) (a) (X a) k et en particulier P(X)

Plus en détail

Espaces vectoriels de dimension finie

Espaces vectoriels de dimension finie Chapitre 14 Espaces vectoriels de dimension finie Dans tout le chapitre K désigne R ou C. 14.1 Espaces vectoriels de dimension finie 14.1.1 Bases et dimension Ò Ø ÓÒ ½ º½ Espace vectoriel de dimension

Plus en détail

Espaces vectoriels normés

Espaces vectoriels normés Espaces vectoriels normés Essaidi Ali 19 octobre 2010 K = R ou C. E un K-espace vectoriel. 1 Normes et distances : 1.1 Normes et distances : Définition : On appelle semi-norme sur E toute application N

Plus en détail

Cours de Mathématiques II Chapitre 1. Algèbre linéaire

Cours de Mathématiques II Chapitre 1. Algèbre linéaire Université de Paris X Nanterre UFR Segmi Année 7-8 Licence Economie-Gestion première année Cours de Mathématiques II Chapitre Algèbre linéaire Table des matières Espaces vectoriels Espaces et sous-espaces

Plus en détail

Réduction des endomorphismes et des matrices carrées

Réduction des endomorphismes et des matrices carrées 48 Chapitre 4 Réduction des endomorphismes et des matrices carrées La motivation de ce chapitre est la suivante. Étant donné un endomorphisme f d un espace E de dimension finie, déterminé par sa matrice

Plus en détail

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES 17 ISOMÉTRIES LINÉAIRES 171 Isométries linéaires dans un espace vectoriel euclidien Soit E un espace vectoriel euclidien Une application linéaire f dans E est appelée isométrie linéaire ssi, quel que soit

Plus en détail

Algèbre linéaire 3 : produits scalaires, espaces euclidiens, formes quadratiques.

Algèbre linéaire 3 : produits scalaires, espaces euclidiens, formes quadratiques. Université Paris-Dauphine DU MI2E, 2ème année Algèbre linéaire 3 : produits scalaires, espaces euclidiens, formes quadratiques. Cours 2010/2011 Olivier Glass Le polycopié qui suit peut avoir des différences

Plus en détail

en dimension finie Table des matières

en dimension finie Table des matières Maths PCSI Cours Algèbre linéaire en dimension finie Table des matières 1 Rappels d algèbre linéaire 2 1.1 Applications linéaires......................................... 2 1.2 Familles libres, génératrices

Plus en détail

Les espaces vectoriels

Les espaces vectoriels Agrégation interne UFR MATHÉMATIQUES 1. Généralités Les espaces vectoriels Dans tout le chapitre, K représente un corps commutatif. 1.1. Notion d espace vectoriel On considère un ensemble E sur lequel

Plus en détail

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016

Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé. Prof. MOWGLI Ahmed. Année scolaire 2015-2016 Exos corrigés darithmétique...classe : TS-Spé Prof. MOWGLI Ahmed Année scolaire 2015-2016 1 Pour des cours particuliers par petits groupes de 3 ou 4 élèves en maths et/ou physique-chimie, veuillez me contacter.

Plus en détail

Définition d une norme

Définition d une norme Définition d une norme Définition E est un K-ev. L application N : E R + est une norme sur E ssi 1. x E, N(x) = 0 x = 0. 2. k K, x E, N(k.x) = k N(x). 3. x, y E, N(x + y) N(x) + N(y) Notation N,. Propriété

Plus en détail

Autour de la diagonalisation

Autour de la diagonalisation Autour de la diagonalisation Cédric Gérot, Pierre Granjon, Nicolas Le Bihan Laboratoire des Images et des Signaux Grenoble January 22, 2003 Contents 1 Eléments d algèbre 2 11 Espace vectoriel 2 111 Définition

Plus en détail

Espaces vectoriels. Espace vectoriel. Exemples

Espaces vectoriels. Espace vectoriel. Exemples Espaces vectoriels Espace vectoriel Définition Un espace vectoriel (réel) est un ensemble abstrait V non vide aux éléments notés a, b,, appelés vecteurs et muni des opérations Somme vectorielle : associant

Plus en détail

Espaces vectoriels de dimension finie

Espaces vectoriels de dimension finie Espaces vectoriels de dimension finie 1 Questions de cours 3 Exercices 1. Énoncer et montrer le théorème de la base incomplète. 2. Soit E de dimension finie n et F un sousespace de E. Montrer que F est

Plus en détail

TOPOLOGIE. une partie X d'un métrique est dite bornée ssi il existe une boule contenant X ; définition : diamètre : diam(x)=min{ r R

TOPOLOGIE. une partie X d'un métrique est dite bornée ssi il existe une boule contenant X ; définition : diamètre : diam(x)=min{ r R TOPOLOGIE 1) DISTANCE, ESPACES MÉTRIQUES a : distances : d'après le cours de M. Nicolas Tosel professeur en MP* au Lycée du Parc, Lyon Année 2004 2005 une distance est une application d de E dans R + telle

Plus en détail

1 Sujets donnés en option scientifique

1 Sujets donnés en option scientifique Les sujets suivants, posés aux candidats des options scientifique, économique, technologique et littéraire BL constituent la première version d un échantillon des sujets proposés lors des épreuves orales

Plus en détail

Applications linéaires, matrices, déterminants

Applications linéaires, matrices, déterminants Applications linéaires, matrices, déterminants Exercice 1. Soit u: R 3 R défini pour tout x = (x 1, x, x 3 R 3 par u(x = (x 1 + x + x 3, x 1 + x x 3 1. Montrer que u est linéaire.. Déterminer ker(u. Allez

Plus en détail

Planche n o 19. Applications linéaires continues, normes matricielles. Corrigé

Planche n o 19. Applications linéaires continues, normes matricielles. Corrigé Planche n o 19. Applications linéaires continues, normes matricielles. Corrigé n o 1 *I : 1 Soit P E. Si on pose P = + a k X k, il existe n N tel que k > n, a k =. Donc P = { k= P k } Sup k!, k N = Max{

Plus en détail

2010/2011. Espaces vectoriels

2010/2011. Espaces vectoriels Université Paris-Est Marne-la-Vallée 010/011 M1 enseignement CD/Préparation au CAPES Espaces vectoriels Dans toute la suite on considèrera des espaces vectoriels sur un corps commutatif K de caractéristique

Plus en détail

Exo7. Formes quadratiques. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr

Exo7. Formes quadratiques. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr Exo Formes quadratiques Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.fr * très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

Plus en détail

Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel

Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel Chapitre IV Bases et dimension d un espace vectoriel Objectif : Nous allons voir comment fabriquer des systèmes de coordonnées pour les vecteurs d un espace vectoriel général. Dans ce chapitre désigne

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS LINÉAIRES

ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS LINÉAIRES 30-9- 2010 J.F.C. p. 1 ESPACES VECTORIELS ET APPLICATIONS LINÉAIRES Exercice 1 Intersection d hyperplans. E est un espace vectoriel de dimension n sur K (n [2, + [). Q1. Montrer que si F et G sont deux

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mai 2016 Enoncés 1 Applications linéaires Etude de linéarité a) Montrer que ϕ et ψ sont des endomorphismes de E. b) Exprimer ϕ ψ et ψ ϕ. c) Déterminer images et

Plus en détail

Devoir maison n 5. MP Lycée Clemenceau. A rendre le 7 janvier 2014. Centrale

Devoir maison n 5. MP Lycée Clemenceau. A rendre le 7 janvier 2014. Centrale Devoir maison n 5 MP Lycée Clemenceau A rendre le 7 janvier 214 Centrale - Dans le problème, λ désigne toujours une application continue de IR + dans IR +, croissante et non majorée. - Dans le problème,

Plus en détail

Formulaire de maths Algèbre linéaire et multilinéaire

Formulaire de maths Algèbre linéaire et multilinéaire Formulaire de maths Algèbre linéaire et multilinéaire Nom Formule Espaces vectoriels Famille libre On dit que la famille est libre si Famille liée On dit que la famille est liée si Théorème de la base

Plus en détail

Réduction. Sous-espaces stables. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1

Réduction. Sous-espaces stables. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1 Réduction Sous-espaces stables Exercice 1 [ 00755 ] [Correction] Soient u et v deux endomorphismes d un K-espace vectoriel E. On suppose

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 3 4 Master d économie Cours de M. Desgraupes MATHS/STATS Document : Solution des exercices d algèbre linéaire Table des matières

Plus en détail

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014 Baccalauréat Série S Métropole, juin 4 Sujet et Corrigé Stéphane PASQUET Disponible sur http://www.mathweb.fr juin 4 Exercice (5 points) - Commun à tous les candidats Partie A Dans le plan muni d un repère

Plus en détail

Exercice oral des mines : pour voir si vous avez compris l analogie de l exercice précédent.

Exercice oral des mines : pour voir si vous avez compris l analogie de l exercice précédent. Lycée Pierre de Fermat 203/204 MPSI Devoir maison Devoir maison n 20 Exercice : utilisation du produit matriciel par blocs. Dans l exercice K est un corps commutatif quelconque de caractéristique différente

Plus en détail

4. Géométrie analytique du plan

4. Géométrie analytique du plan GÉOMÉTRIE ANALYTIQUE DU PLAN 35 4. Géométrie analytique du plan 4.1. Un peu d'histoire René Descartes (La Haye en Touraine, 31/3/1596 - Stockholm, 11/2/1650) La géométrie analytique est une approche de

Plus en détail

Espaces vectoriels normés MP

Espaces vectoriels normés MP Espaces vectoriels normés MP 27 décembre 2012 Faites des dessins Table des matières 1 Espaces vectoriels normés 3 1.1 Normes, espaces normés................................. 3 1.2 Normes dans les espaces

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES

AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES AGRÉGATION INTERNE: RÉDUCTION DES ENDOMORPHISMES VINCENT GUEDJ 1. Notions fondamentales 1.1. Noyau, Image. On se donne E un K-espace vectoriel de dimension finie (K = R, C principalement) et f L(E) un

Plus en détail

Chapitre 3. Espaces vectoriels

Chapitre 3. Espaces vectoriels Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 3 Espaces vectoriels Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé

Plus en détail

Yves Debard. Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique

Yves Debard. Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique Élasticité Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 4 mars 006 31 mai 011 Table des matières 1 Contraintes

Plus en détail

Énoncés des exercices

Énoncés des exercices Énoncés Énoncés des exercices Exercice 1 [ Indication ] [ Correction ] Soit f un endomorphisme de E, commutant avec tous les endomorphismes de E. Montrer que f est de la forme λid, avec λ IK. Exercice

Plus en détail

I. SYMÉTRIES. F = {x E σ(x) =x }, G = {x E σ(x) = x }.

I. SYMÉTRIES. F = {x E σ(x) =x }, G = {x E σ(x) = x }. Dans tout ce qui suit on désigne par k un corps commutatif de caractéristique différente de 2 (par exemple R ou C) etpare un k-espace vectoriel de dimension finie n>0. On appelle L(E) l anneau des endomorphismes

Plus en détail

Banque d'exercices pour l'épreuve orale de mathématiques de la lière MP des concours communs polytechniques

Banque d'exercices pour l'épreuve orale de mathématiques de la lière MP des concours communs polytechniques Banque d'exercices pour l'épreuve orale de mathématiques de la lière MP des concours communs polytechniques A cette épreuve, les élèves ont deux exercices à résoudre. Le premier, noté sur 8 points, porte

Plus en détail

Espaces vectoriel normés

Espaces vectoriel normés Espaces vectoriel normés 1) Normes a) Dé nition : K R ou C. Une norme sur un K-ev E est une application E! R x 7! kxk véri ant : i) 8 x 2 E; kxk 0 et kxk 0, x 0 (vecteur nul). ii) 8 x 2 E; 8 2 K kxk jj

Plus en détail

Le Déterminant. par Alain Prouté Université Denis Diderot Paris 7. 1 Permutations. 1. 2 Application transposée, base duale. 3. 3 Mesures de volume.

Le Déterminant. par Alain Prouté Université Denis Diderot Paris 7. 1 Permutations. 1. 2 Application transposée, base duale. 3. 3 Mesures de volume. Ce cours peut être librement copié et distribué. Il est recommandé d en télécharger la version la plus récente à partir de : http://www.math.jussieu.fr/~alp. Toute remarque, correction ou suggestion doit

Plus en détail

COURS ET EXERCICES DE MATHEMATIQUES PARTIE 2 1998-2011

COURS ET EXERCICES DE MATHEMATIQUES PARTIE 2 1998-2011 COURS ET EXERCICES DE MATHEMATIQUES PARTIE 2 1998-2011 2 PC Deuxième semestre Version 2011 Cours Exercice Auteur de la Ressource Pédagogique PICQ Martine MATHEMATIQUES Cours et exercices de Mathématiques

Plus en détail

EXERCICE 1. Corrigé ECRICOME Eco 2012 par Pierre Veuillez

EXERCICE 1. Corrigé ECRICOME Eco 2012 par Pierre Veuillez Corrigé ECRICOME Eco par Pierre Veuillez EXERCICE (M 3 (R), +,.) désigne l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coeffi cients réels. Deux matrices A et B de M 3 (R) étant données, on suppose

Plus en détail

MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005

MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005 MPSI 3 - Cahier de vacances... MPSI 3-2004/2005 Voici une fiche contenant 100 exercices de difficulté raisonable, plutôt techniques, qui recouvrent l ensemble du programme étudié cette année. A raison

Plus en détail

Exercices sur les équations différentielles :

Exercices sur les équations différentielles : Université de Rennes 200-20 Licence de mathématiques L2-ED Exercices sur les équations différentielles : Une mise en jambes Exercice. Parmi les espaces suivants, lesquels sont des espaces vectoriels sur

Plus en détail

Cours de Mathématiques 2

Cours de Mathématiques 2 Cours de Mathématiques 2 première partie : Analyse 2 DEUG MIAS 1 e année, 2 e semestre. Maximilian F. Hasler Département Scientifique Interfacultaire B.P. 7209 F 97275 SCHOELCHER CEDEX Fax : 0596 72 73

Plus en détail

Enveloppe vectorielle ou. Transformer de l affine en du vectoriel

Enveloppe vectorielle ou. Transformer de l affine en du vectoriel Préparation à l Agrégation Année 2009 2010 ENS Cachan Vincent Beck Enveloppe vectorielle ou Transformer de l affine en du vectoriel 0 Mode d emploi. Cette note propose la construction de l enveloppe vectorielle

Plus en détail

Matrices et déterminants

Matrices et déterminants Matrices et déterminants Matrices Définition.. Une matrice réelle (ou complexe) M = (m i,j ) (m, n) à m lignes et n colonnes est un tableau à m lignes et n colonnes de réels (ou de complexes). Le coefficient

Plus en détail

EMLyon 2011 - Corrigé

EMLyon 2011 - Corrigé EMLyon - Corrigé Partie I. Soit X une variable aléatoire suivant la loi E() ; une densité de X est : f(x) = { si x < e x si x et E(X) = et V (X) =.. (a) Soit n N ; n E(S n ) = E(X k ) = n par linéarité

Plus en détail

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées.

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées. Chapitre 10 Calcul Matriciel 101 Qu est-ce qu une matrice? Définition : Soit K un ensemble de nombres exemples, K = N, Z, Q, R, C, n, p N On appelle matrice à n lignes et p colonnes la données de np nombres

Plus en détail

LES ROTATIONS DE R 3 : VERSION MATRICIELLE

LES ROTATIONS DE R 3 : VERSION MATRICIELLE LES ROTATIONS DE R : VERSION MATRICIELLE. L espace R n Les structures dont R n est muni appartiennent à quatre niveaux : Structure vectorielle: Vecteur. Combinaison linéaire. Familles libres et liées.

Plus en détail

TD7. ENS Cachan M1 Hadamard 2015-2016. Exercice 1 Sous-espaces fermés de C ([0,1]) formé de fonctions régulières.

TD7. ENS Cachan M1 Hadamard 2015-2016. Exercice 1 Sous-espaces fermés de C ([0,1]) formé de fonctions régulières. Analyse fonctionnelle A. Leclaire ENS Cachan M Hadamard 25-26 TD7 Exercice Sous-espaces fermés de C ([,] formé de fonctions régulières. Soit F un sous-espace vectoriel fermé de C ([,] muni de la convergence

Plus en détail

Structures algébriques : groupes, anneaux et corps

Structures algébriques : groupes, anneaux et corps Maths PCSI Cours Structures algébriques : groupes, anneaux et corps Table des matières 1 Groupes 2 1.1 Lois de composition interne..................................... 2 1.2 Groupes................................................

Plus en détail

Chapitre 4 : Géométrie plane

Chapitre 4 : Géométrie plane hapitre 4 : Géométrie plane I Rappels et compléments sur les vecteurs I Vecteurs et géométrie Égalité de deux vecteurs : = D ssi D est un parallélogramme (éventuellement aplati) D ddition de vecteurs :

Plus en détail

Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M. Topologie

Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M. Topologie Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M Topologie 1 Espaces métriques 1.1 Distance Dans toute cette partie E représente un ensemble qui n est pas forcément un espace vectoriel. Définition

Plus en détail

Le théorème du point xe. Applications

Le théorème du point xe. Applications 49 Le théorème du point xe. Applications 1 Comme dans le titre de cette leçon, le mot théorème est au singulier, on va s'occuper du théorème du point xe de Picard qui a de nombreuses applications. Le cas

Plus en détail

PROBLÈME : Endomorphismes semi-linéaires et valeurs co-propres. Partie I

PROBLÈME : Endomorphismes semi-linéaires et valeurs co-propres. Partie I PROBLÈME : Endomorphismes semi-linéaires et valeurs co-propres Sujet complet Mines Pont 2001 - PSI Partie I 1. Premières propriétés Remarquons d abord que la définition de la semi-linéarité de u est équivalente

Plus en détail

L2 ÉCONOMIE & GESTION 2010-11 COURS DE MÉTHODES MATHÉMATIQUES 3. Alexandre VIDAL

L2 ÉCONOMIE & GESTION 2010-11 COURS DE MÉTHODES MATHÉMATIQUES 3. Alexandre VIDAL L2 ÉCONOMIE & GESTION 2010-11 COURS DE MÉTHODES MATHÉMATIQUES 3 Alexandre VIDAL Dernière modification : 11 janvier 2011 Table des matières I Généralités et rappels sur les fonctions 1 I.1 Définition....................................

Plus en détail

Résolution de systèmes linéaires : Méthodes directes. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/51

Résolution de systèmes linéaires : Méthodes directes. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/51 Résolution de systèmes linéaires : Méthodes directes Polytech Paris-UPMC - p. /5 Rappels mathématiques s Propriétés - p. 2/5 Rappels mathématiques Soit à résoudre le système linéaire Ax = b. Rappels mathématiques

Plus en détail

ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS

ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS ESPACES PRÉHILBER TIENS RÉELS 1 Produit scalaire et norme 1.1 Produit scalaire Définition 1.1 Soit E un R-espace vectoriel. On appelle produit scalaire sur E toute forme bilinéaire symétrique définie positive

Plus en détail

1. a) question de cours b) P(f) est un polynôme de l endomorphisme f donc commute avec f.

1. a) question de cours b) P(f) est un polynôme de l endomorphisme f donc commute avec f. escp-eap 2(Ecole de commerce) OPTION SCIENTIFIQUEMATHEMATIQUES I adapté en retirant certaines question qui sont du cours de PC et en ajoutant le dernier exemple.. a) question de cours b) P(f) est un polynôme

Plus en détail

EMLYON 2015 S. Éléments de correction

EMLYON 2015 S. Éléments de correction EMLYON 15 S Éléments de correction ECS Lycée La ruyère, Versailles Année 1/15 Premier problème Première partie 1. On peut vérifier le critère de sous-espace vectoriel E et, pour P 1, P E et λ R, λp 1 +

Plus en détail

C) Fiche : Espaces vectoriels.

C) Fiche : Espaces vectoriels. C) Fiche : Espaces vectoriels. 1) Définition d'un espace vectoriel. K= I ou est le corps des scalaires. E est un K-espace I vectoriel si et seulement si : C'est un ensemble non vide muni de deux opérations,

Plus en détail

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J =

Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 2015 Prof. A. Abdulle J = Algèbre linéaire avancée I Jeudi 8 Octobre 205 Prof. A. Abdulle EPFL Série 4 (Corrigé) Exercice Soit J M 2n 2n (R) la matrice définie par J 0 In, I n 0 où I n est la matrice identité de M n n (R) et 0

Plus en détail

Feuilles de TD du cours d Algèbre S4

Feuilles de TD du cours d Algèbre S4 Université Paris I, Panthéon - Sorbonne Licence M.A.S.S. 203-204 Feuilles de TD du cours d Algèbre S4 Jean-Marc Bardet (Université Paris, SAMM) Email: bardet@univ-paris.fr Page oueb: http://samm.univ-paris.fr/-jean-marc-bardet-

Plus en détail

1 Espaces vectoriels normés

1 Espaces vectoriels normés Université Paris 7 Denis Diderot Année 2005/2006 Licence 2 MIAS MI4 1 Espaces vectoriels normés 1.1 Définitions Soit E un espace vectoriel sur R. Topologie des espaces vectoriels de dimension finie Définition

Plus en détail

et Transversalité par Pierre Vogel

et Transversalité par Pierre Vogel Université Paris 7 Denis Diderot Institut de Mathématiques de Jussieu Géométrie des Variétés et Transversalité par Pierre Vogel Introduction Ce cours est destiné à l étude des variétés différentiables

Plus en détail

A. Déterminant d une matrice carrée

A. Déterminant d une matrice carrée IUT ORSAY Mesures Physiques Déterminants Initiation à la diagonalisation de matrice Cours du ème Semestre A Déterminant d une matrice carrée A-I Définitions élémentaires Si A est la matrice ( a ) on appelle

Plus en détail

BTSA Aménagement Paysager

BTSA Aménagement Paysager BTSA Aménagement Paysager MODULE M41 COURS ET EXERCICES DE GÉOMÉTRIE Version 1.0 Septembre 2009 Géométrie vectorielle 1 1.1 Vecteurs Nous partirons de la notion de vecteur lié. s On appelle vecteur (ou

Plus en détail

1.1.1 Composantes contravariantes, covariantes d un vecteur

1.1.1 Composantes contravariantes, covariantes d un vecteur Chapitre 1 Prérequis Ce chapitre regroupe les définitions et les résultats sur les tenseurs qui sont utilisés dans la théorie des coques et des membranes. Il comprend deux parties : 1. L algèbre tensorielle,

Plus en détail

COURS MPSI 14. APPLICATIONS AFFINES R. FERRÉOL 09/10

COURS MPSI 14. APPLICATIONS AFFINES R. FERRÉOL 09/10 I ESPACES AFFINES ET SOUS-ESPACES AFFINES Donnée: E R-espacevectorieldedimensionn( 3enpratique Engéométrieaffine,lesélémentsdeEpeuventêtrevuscommedespoints,etalorssiA,B, u E AB = B A A+ u = B AB= u OnaalorslarelationdeChasles:

Plus en détail

1 Notion d espace vectoriel

1 Notion d espace vectoriel Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Résumé de cours sur les espaces vectoriels et les applications linéaires Les vecteurs du plan, les nombres réels, et les polynômes à coefficients

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

e3a Mathématiques B PC 2008 Exercice 1

e3a Mathématiques B PC 2008 Exercice 1 .a) Soit (x; y) R e3a Mathématiques B PC 8 Exercice On a xy 6 (x + y ) () x + y xy > ce qui est vrai car x + y xy = (x y), De même (x + y ) 6 xy () 6 x + y + xy or x + y + xy = (x + y). Cas d égalité :

Plus en détail

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u.

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u. Interprétation Propriété Coordonnées d un vecteur Dans le plan muni d un repère (O; i, j ), les coordonnées d un vecteur u sont les coordonnées de l unique point M tel que OM= u. On écrit u (x; y) pour

Plus en détail

1 Programme de Colles : Espaces vectoriels.

1 Programme de Colles : Espaces vectoriels. Lycée Louis le grand Année scolaire 2007/2008 Mathématiques Supérieure MPSI Semaine 12 11 mai 2009 1 Programme de Colles : Espaces vectoriels. On note K le corps R ou C. 1.1 Axiomes d espace vectoriel.

Plus en détail

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Arithmétique Algorithmique http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Partie III Algorithmes classiques 1 Coût de la multiplication et de la division 2 Exponentiation rapide 3 Algorithme d Euclide

Plus en détail

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense.

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense. 1 Feuille d exercices n o 1 1. Deuxième forme géométrique du théorème de Hahn-Banach Soient A E et B E deux convexes, non vides, disjoints (E est une espace vectoriel normé). On suppose que A est fermé

Plus en détail