5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:."

Transcription

1 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. I- QCM : A-Mettre une croix devant la ou les réponses justes ( zéro, une ou plusieurs réponses peuvent être justes!) : ( 3 points ) 1 - Concernant la nécrose, on peut affirmer que : X- a- Le terme de nécrobiose signifie que le tissu pulpaire est nécrosé mais non encore infecté X- b- La nécrose due à la carie, est une nécrose par liquéfaction X- c- L arrêt de la vascularisation entraine plutôt une nécrose par coagulation X- d- En cas de trauma, c est l ischémie qui est à l origine de la nécrose e- C est plutôt en cas de nécrose par liquéfaction que l on peut trouver le parenchyme pulpaire nécrosé lors du cathétérisme 2 - En cas de parodontite apicale : X- a- L inflammation commence au niveau du desmodonte X- b- Tous les tissus de soutien du parodonte profond peuvent être touchés c- L os alvéolaire peut présenter une ostéite condensante0 d-la symptomatologie est toujours importante e- Des changements sont toujours visibles à la radio dans la région péri-apicale 3 - Concernant l ostéosclérose apicale, ou ostéite condensante, on peut dire que : a- C est une réponse dégénérative de l os alvéolaire à une irritation d origine pulpaire b- La dent causale peut être nécrosée X- c- La dent causale est encore vivante X- d- L image apicale est radio-opaque e- La guérison nécessite une chirurgie endodontique 1

2 4 - Lors d un abcès apical chronique, ou asymptomatique : X- a- La palpation de la fistule peut faire sortir du pus b- Le trajet de la fistule peut être visualisé par une radio lime en place c- Lors de la première séance du traitement, la dent est souvent laissée ouverte pour obtenir un drainage complet X- d- L obturation canalaire définitive peut être réalisée lors de la première séance X- e- La disparition de la fistule peut nécessiter un recours à la chirurgie 5 - La radiographie Bite Wing peut être indiquée : a- Pour s assurer du nombre de racines avant un traitement endodontique X- b- Pour évaluer l importance de deux caries jumelles c- Si on soupçonne l existence d une image péri-apicale X- d- Pour confirmer une atteinte du septum e- Pour évaluer la qualité de l obturation canalaire d une 14, si elle est excentrée 6 - Concernant la lésion endo-parodontale vraie, on peut dire que : X- a- C est le résultat de l évolution de deux lésions, l une endodontique et l autre parodontale, qui finissent par ne former qu une seule lésion b- A l origine, c est une poche parodontale qui a entrainé une nécrose à rétro d une dent vivante c- Elle est toujours d origine endodontique X- d- La destruction osseuse est généralement importante X- e- Il y a présence de plaque le long de la surface radiculaire QCM :B- Mettre une croix devant la réponse juste ( une seule parmi les 2

3 propositions doit être choisie!) 7 - La réalisation de la cavité rétrograde lors d une chirurgie endodontique : a- Doit être réalisée de préférence avec des inserts ultrasoniques b- Sa réalisation doit précéder la résection apicale c- Doit être préparée dans l axe de la racine d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et c sont justes 8 - En cas de granulome, a- La symptomatologie est discrète ou carrément absente b- Pour la radio, deux incidences différentes sont indiquées c- Le traitement oblige souvent le praticien à laisser la dent ouverte lors de la première séance d- Toutes les réponses sont justes X- e- Les réponses a et b sont justes 9 - Pour la prise en charge d un patient cardiaque à haut risque infectieux : a- Tout traitement doit se faire sous antibioprophylaxie flash b- Un traitement endodontique complet en une seule séance n est pas possible X- c- Les coiffages pulpaires sont contre-indiqués d- Les réponses a et b sont justes e- Les réponses a et c sont justes 10 - En cas d instrument fracturé dans un canal, les options de gestion suivantes sont envisageables : a- La récupération de la partie fracturée b- Le contournement de l instrument fracturé c- L instrument est extradé au-delà de l apex, puis on a recours à la chirurgie apicale X- d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et b sont justes 11 - Les techniques d obturation canalaire par condensation verticale à chaud : 3

4 a- Sont parmi les techniques les plus étanches b- Peuvent engendrer des fêlures au niveau du tiers apical c- Nécessitent un apprentissage X- d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et c sont justes 12 - Un blanchiment dentaire interne : a- Donne souvent de bons résultats b- Nécessite toujours une reprise du traitement endodontique c- Est contre-indiqué en cas de fêlure d- Toutes les réponses sont justes X- e- Les réponses a et c sont justes II- Questions à réponses courtes : ( 7,5 points ) 1 - Parmi les qualificatifs suivants : Indispensable, Inutile et Déconseillé, choisir le plus indiqué pour l anesthésie lors des actes thérapeutiques suivants : ( 1 point ) a- Traitement d une carie profonde sur une dent vivante : Indispensable.. b- Eviction du tissu carié avant une biopulpectomie : Indispensable.. c- Ouverture d une dent présentant un abcès apical aigu : Déconseillée d- Traitement d une parodontite apicale aigue : Inutile 2 - Quand et Comment procéder aux tests suivants? ( 3 points ) a- Le choc en retour : Quand?: Quand on soupçonne l'existence d'un granulome? ( ou pour confirmer..) Comment? Palpation apicale avec l'index + Percussion Le test de Morsure : Quand? Soupçon d une fracture verticale Comment? Faire mordre sur une partie de la dent (vestibulaire), 4

5 b- L anesthésie sélective : Quand?: Signes de pulpite irréversible symptomatique, 2 dents, assez espaçées, peuvent être responsables, mais le patient n'arrive pas à désigner la dent causale. En plus le patient est en pleine crise douloureuse. Comment?: Anesthésie d'une des 2 dents: Si la douleur ne disparaît pas, c'est l'autre dent qui est responsable 3 - Comment peut-on faire le diagnostic différentiel entre un Abcès Apical Aigu et :(1,5 points) a- Une Parodontite Apicale Aigue :Collection purulente ( soit tuméfaction, soit comblement du vestibule, soit palpation apicale très douloureuse, ou in situ: sortie de pus à l'ouverture de la dent ) b- Un Abcès Parodontal :Localisation de la collection + apicale si origine endodontique Test de vitalité positif si origine parodontale c- Un abcès Phénix (ou Abcès Recrudescent) : Image apicale radioclaire prouvant qu'il s'agit du réchauffement d'un état chronique 4 _ Proposez, brièvement, la manière de corriger : ( 2 points ) a- Une sous-obturation canalaire : Pour faciliter le retraitement, retirer l ensemble de l obturation dans la séance, réaliser une nouvelle mise en forme, et une nouvelle obturation à la longueur de travail. b- Une surextension canalaire : Plus difficile à retraiter de manière ortho grade, le retraitement ne sera envisagé qu en cas de persistance d une symptomatologie clinique ou radiologique. L excédent de pate sera éliminé chirurgicalement. Autre réponse acceptée : Retraitement canalaire, puis, en cas de persistence de l excédent, son élimination se fera chirurgicalement en cas de symptomatologie. 5

6 III-Cas Cliniques : 1 er cas clinique : ( 6,5 points ) Un patient se présente en urgence avec des douleurs spontanées continues rebelles aux antalgiques 1- Citer les deux diagnostics les plus probables a-1 er diagnostic :Parodontite Apicale Aigue ( ou Symptomatique ) b-2 ème diagnostic :Abcès Apical Aigu ( ou Symptomalogie ) 2- Que peut révéler l examen clinique dans les deux cas : a- 1 er diagnostic, PAA: Interrogatoire souvent suffisant, sinon Examiner Délicatement L examen révèle : Rougeur, +/- Tartre Frais, +/- Tassement alimentaire Dent causale : peut être Cariée ou porteuse d une Obturation Coronaire volumineuse ou défectueuse Réaction aux Tests : Vitalité : Négative, Percussion : Positive surtout P Axiale Radio : Montre profondeur de Carie ou Restauration, Image : s il s agit du réchauffement d une Parodontite Apicale Chronique b- 2 ème diagnostic : AAA: Observation clinique : Tuméfaction possible Généralement Comblement du Vestibule, Mobilité relative, Hypofonction Vitalité : Négative, Percussion Axiale : Douloureuse, Palpation ( fond du vestibule) : Douloureuse( meme en absence de comblement) Radio : S il s agit d abçès recrudescent (phénix), image périapicale radio-claire 3- Décrire les soins d urgence pour chacun des deux cas a/1 er diagnostic : PAA : Anesthésie : Inutile (mais pas contre-indiquée si loco-régionale), il suffit de tenir la dent entre pouce & index Parage canalaire, Médication inter-séances : Hydroxyde de calcium ou Grinazole Facultatif : Si étiologie médicamenteuse : changer le pansement Si trauma occlusal : Meulage. 6

7 b/2 ème diagnostic : AAA : Il faut obtenir le Drainage! Plusieurs voies possibles : Voie Endodontique : Anesthésie locale Contre-indiquée ( dent entre 2 doigts) Trépanation : si l écoulement du pus n est pas immédiat : essayer d élargir la constriction apicale (dépassement avec lime) Irrigation : CloNa +/ - déconseillé Aspiration avec seringue vide : peut aider au drainage Signes d un drainage suffisant : après Pus quelques gouttes de Sang, puis Liquide clair Autres Voies : - Si l abçès est collecté : Incision + Drain - Si pus sous le périoste : Drainage Trans-Osseux Recommandations & Médications : Drainage suffisant ( ça reste e»xceptionnel! ) : Hydroxyde de calcium Drainage insuffisant : Dent Laissée Ouverte (DLO), bains de bouche salés, boulette de coton pendant les repas Facultatif : Prescriptions : - Pas d Antiinflammatoires - Antibiotiques : OUI, si Drainage Insuffisant + Etat général Altéré NON, si Drainage Suffisant + Bon Etat général 7

8 2 ème cas clinique : ( 3 points ) Un patient est adressé au service d odontologie conservatrice par le service d ODF pour la prise en charge de la 11. L examen radiologique révèle une calcification canalaire sur les 2 /3 coronaire et moyen ainsi qu une image périapicale radio-claire. 1- Diagnostic proposé: Parodontite Apicale Chronique ( ou Asymptomatique ) 2- Quel devrait, selon ce diagnostic, être la réponse aux tests suivants : -Vitalité : Réponse Négative -Percussion transversale: Réponse Négative - Choc en retour : Réponse Positive 3- Quelle va être votre décision thérapeutique? Justifiez votre réponse C'est l'indication majeure de faire une chirurgie endodontique puisque l'accès par voie classique est difficile à cause de la présence de calcification au niveau des 2/3 coronaire et moyen de la 11 8

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2011/2012 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2012 4 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE

Plus en détail

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15

1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 3. RÉSULTATS... 15 Plan 1. INTRODUCTION... 1 2. MATÉRIEL ET MÉTHODES... 4 2.1. TYPE ET CADRE DE L ÉTUDE... 5 2.2. POPULATION ÉTUDIÉE... 5 2.3. RECUEIL DES DONNÉES... 5 2.4. CRITÈRES DE JUGEMENT... 9 2.5. CRITÈRES D INCLUSION...

Plus en détail

CONE BEAM ET ENDODONTIE

CONE BEAM ET ENDODONTIE CONE BEAM ET ENDODONTIE L endodontie est le traitement et la prévention des parodontites apicales dans le but de la conservation de la dent. Ces dernières années, le cone beam (ou CBCT pour Cone Beam Computed

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Les urgences en O.C. www.chir-dent.org - ١ -

Les urgences en O.C. www.chir-dent.org - ١ - Les urgences en O.C I Introduction La pratique d'oc et d'endodontie comprend souvent des actes et des interventions qui doivent être exécuté sur le champ pour soulager le malade dans les plus bref délais.

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6

UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE. Année 2007 Thèse n 6 UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2007 Thèse n 6 TRAITEMENT D URGENCE EN ENDODONTIE : ELABORATION D UN OUTIL DECISIONNEL. THESE POUR LE DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Conduite à tenir face à une urgence endodontique

Conduite à tenir face à une urgence endodontique Conduite à tenir face à une urgence endodontique RÉSUMÉ Guilhem ROMIEU Attaché, Ancien assistant hospitalier et universitaire, UFR Odontologie, Université Montpellier I, CHU de Montpellier. 7 rue du Clos,

Plus en détail

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues.

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues. Les maladies parodontales sont la cause principale d'environ 70% des pertes de dents chez les adultes. Elles affectent trois personnes sur quatre à un moment donné de leur existence. Dans les premiers

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

QCM : Mettre une croix devant la ou les réponses justes (zéro, une ou plusieurs réponses peuvent être justes!) : (3points)

QCM : Mettre une croix devant la ou les réponses justes (zéro, une ou plusieurs réponses peuvent être justes!) : (3points) UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR SESSION PRINCIPALE- JANVIER 2017-5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'O.C (DUREE : 1H30) : Nombre de pages : 8 Nom :.. Prénom:

Plus en détail

CELLULITES (Partie 1)

CELLULITES (Partie 1) CELLULITES (Partie 1) En règle générale quand on a un foyer infectieux dans notre organisme, il essaie de le circonscrire de le limiter pour que l'on puisse faire face à ce phénomène. Chez un individu

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

ORTHODONTIE VETERINAIRE

ORTHODONTIE VETERINAIRE ORTHODONTIE VETERINAIRE L orthodontie est la branche de la dentisterie qui étudie le diagnostic et les corrections des malpositions dentaires. Comme chez l homme, ces malpositions sont assez fréquentes

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Page 1 sur 16 Page 2 sur 16 Protocole d utilisation et de nettoyage de la buse AIR-N-GO PERIO SATELEC SOMMAIRE I - TABLEAU DE RESUME... 4 II - L UTILISATION

Plus en détail

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013 4 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 N 05 ETUDE DE LA DOULEUR PREOPERATOIRE ET L UTILISATION DES MEDICAMENTS CHEZ LES PATIENTS CONSULTANT

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Texte court du rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

TRAITEMENT D UN PSEUDO-KYSTE INFLAMMATOIRE RADICULAIRE. TREATMENT OF AN INFLAMMATORY ROOT PSEUDO-CYST.

TRAITEMENT D UN PSEUDO-KYSTE INFLAMMATOIRE RADICULAIRE. TREATMENT OF AN INFLAMMATORY ROOT PSEUDO-CYST. TRAITEMENT D UN PSEUDO-KYSTE INFLAMMATOIRE RADICULAIRE. TREATMENT OF AN INFLAMMATORY ROOT PSEUDO-CYST. Auteurs : Rakotoarison RA¹-², Rakotoarivony AE¹, Ralamboson SA 2, Rakoto Alson S 3. 1 Département

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Sémiologie & Pathologie Dentaire

Sémiologie & Pathologie Dentaire BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Sémiologie & Pathologie Dentaire Leçon 5 Pathologies de la Pulpe et ses Extensions Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Complications de

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

MIKULICZ. Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS. Mme GANDOSSI Yannick infirmière

MIKULICZ. Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS. Mme GANDOSSI Yannick infirmière MIKULICZ Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS Mme GANDOSSI Yannick infirmière Mikulicz Infirmière 1 Objectif : Le Mikulicz est un drainage par capillarité. Il permet de drainer les

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE

HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE HYGIENE DE VIE DES PERSONNES ATTEINTES DE DIABETE RAPPEL DE L ORGANE DENTAIRE 1. L odonte Les tissus durs, minéralisés, des dents: - émail - dentine - cément 2. Le parodonte - gencive - os alvéolaire -

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2007 N 16 ETUDE DE LA QUALITE DE LA SOLUTION D IRRIGATION CANALAIRE UTILISEE PAR LES CHIRURGIENS DENTISTES

Plus en détail

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin.

Résorption. cervicale invasive. Formation l Endodontie. CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin. 1 Résorption cervicale invasive Grégory Caron CPEA Rubrique dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin Les résorptions cervicales invasives font partie de la famille des résorptions inflammatoires

Plus en détail

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les pancréatites chroniques alcooliques (269) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Physiologie de la sécrétion pancréatique Métabolisme de l'alcool Sémiologie des douleurs pancréatiques Résumé

Plus en détail

I. Polyarthrite rhumatoïde

I. Polyarthrite rhumatoïde I. Polyarthrite rhumatoïde Définition : - maladie systémique courante - maladie inflammatoire chronique - polyarthrite bilatérale Épidémiologie : - 1 % de la population - ratio femme/homme de 3 / 1 Etiologie

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Propositions de l Office des professions du Québec Décembre 2014 DENTISTES L exercice de la médecine dentaire consiste à évaluer

Plus en détail

Endodontie et prothèse fixée : choisir entre techniques modernes et approche classique

Endodontie et prothèse fixée : choisir entre techniques modernes et approche classique FORMATIONS SOP SÉANCE DE LA SOP À L ADF 25 NOVEMBRE 2010 Endodontie et prothèse fixée : choisir entre techniques modernes et approche classique Q UELLES SONT LES LIMITES de la dentisterie moderne? Peut-on

Plus en détail

Cas clinique ORL n 2

Cas clinique ORL n 2 Cas clinique ORL n 2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ

Plus en détail

in dente? Quel traitement pour quel type de dens Endodontie

in dente? Quel traitement pour quel type de dens Endodontie Quel traitement pour quel type de dens in dente? Trop souvent condamnées dans le passé à l extraction, les dens in dente, encore appelées dens invaginatus, sont des anomalies de développement connues depuis

Plus en détail

UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE. Année 2001 Thèse n T H E S E

UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE. Année 2001 Thèse n T H E S E UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE Année 2001 Thèse n T H E S E Pour le DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE-DENTAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE Résumé F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE F-Splint-Aid Slim est une bande en fibre de verre, pré-imprégnée d'un adhésif dentaire. La nouvelle

Plus en détail

Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive

Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive Anatomie du canal radiculaire de la première molaire mandibulaire définitive Implications et recommandations cliniques Auteurs_Dr Carlos Heilborn, Paraguay ; Dr Oliver Valencia de Pablo & Dr Roberto Estevez,

Plus en détail

Ciment de scellement canalaire

Ciment de scellement canalaire Mode d emploi Français Ciment de scellement canalaire Avertissement : Réservé à l usage dentaire. Table des matières Page 1 Description du produit... 12 2 Consignes de sécurité... 13 3 Instructions étape-par-étape...

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES

PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES PANARIS ET PHLEGMONS DES GAINES DIGITALES 1 C. LAZERGES, B. COULET, M. CHAMMAS Service de chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Montpellier Les infections de la main se présentent soit sous

Plus en détail

Us et abus des anti biotiques

Us et abus des anti biotiques Us et abus des anti biotiques en endodontie (2/3) Cécilia Bourguignon CPEA Rubrique du Cercle Parisien d Endodontologie Appliquée dirigée par Pierre Machtou et Dominique Martin Dans la partie I de cet

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

Marie-Laure COLOMBIER*, Pierre LEROY**, Kazutoyo YASUKAWA***

Marie-Laure COLOMBIER*, Pierre LEROY**, Kazutoyo YASUKAWA*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2006, 49 97 Séance de travail Mercredi 11 mai 2005 Les tests bactériens en parodontie Marie-Laure COLOMBIER*, Pierre LEROY**, Kazutoyo YASUKAWA*** Les maladies parodontales

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PAGE 2 PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM 1. Motifs de consultation et renseignements personnels 2. Antécédents médicaux complets 3. Antécédents

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES INFECTIONS du SITE OPÉRATOIRE ( I.S.O.)

LUTTE CONTRE LES INFECTIONS du SITE OPÉRATOIRE ( I.S.O.) LUTTE CONTRE LES INFECTIONS du SITE OPÉRATOIRE ( ISO) Les infections du site opératoire (ISO) représentent la troisième cause des infections nosocomiales ( 14% des I N en 2006 ) Dans les réseaux de surveillance

Plus en détail

L anesthésie dentaire : A propos d un système électronique d injection

L anesthésie dentaire : A propos d un système électronique d injection Muriel Wagner-Foresti Docteur en chirurgie dentaire Article paru dans «Le Chirurgien-Dentiste de France» du 20-27 janvier 2011 L anesthésie dentaire : A propos d un système électronique d injection Chaque

Plus en détail

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire Programme de 5 ème ANNEE Médecine Dentaire Matière Volume horaire théorique Volume horaire Travaux cliniques Volume horaire TD/TP coefficient Mode d enseignement annuel/semestriel ODONTOLOGIE CONSERVATRICE/

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique

Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique Exemples de questions Évaluation de la littérature scientifique Cette partie consiste en une série de questions à choix multiples et représente approximativement 20% de l examen de 3 heures. EXEMPLE DE

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 11 septembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 27 avril 1999 (JO du 4 mai

Plus en détail

SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE

SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE CHIRURGIEN DENTISTE LABORATOIRE SPECIALISTE ENDODONTIE 3 1 SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE cas cliniques Cas N 1 Deuxième molaire maxillaire nécessitant un traitement endodontique suite à une pulpite.

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle)

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle) Kit d essai GrandTEC Chère utilisatrice, Cher utilisateur, Le présent kit d essai vous permet de tester sur un modèle, avant l application clinique, l utilisation des bandes en fibres de verre imprégnées

Plus en détail

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus durs de la dent et de la pulpe Robert Charland 1, Marie Champagne 2, Paule Salvail 3, Normand Aubre 4, Richard Mercier 5, Sylvain Gagnon 6, Élise Shoghikian 7 et Pierre Mackay 8 Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement

Plus en détail

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoit GOBERT Prothésiste dentaire Diplômé en technique

Plus en détail

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires Introduction Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour une recherche de foyers infectieux (FIBD). La recherche de FIBD

Plus en détail

Réparation d une perforation radiculaire avec le MTA: une étude de cas

Réparation d une perforation radiculaire avec le MTA: une étude de cas Bibliographie voir texte allemand, page 556 Pratique quotidienne et formation complémentaire Réparation d une perforation radiculaire avec le MTA: une étude de cas Mots-clés: perforation radiculaire, retraitement

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?»

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Nous avons vu, dans le numéro de mars de Clinic, la présentation générale des dens in dente et la stratégie clinique à leur appliquer en fonction de leur

Plus en détail

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris

CONGRES SASPAS LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE. Le mardi 26 mars 2013. Caroline Terris CONGRES SASPAS Le mardi 26 mars 2013 Caroline Terris LA PRISE EN CHARGE DE L ONGLE INCARNE EN CABINET DE MEDECINE GENERALE I/ ANATOMIE DE L APPAREIL UNGUEAL L'appareil unguéal comprend le tissu péri- unguéal

Plus en détail

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte

Item 90 : Infections nasosinusiennes. l'adulte Item 90 : Infections nasosinusiennes de l'enfant et de l'adulte Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une rhinosinusite aiguë... 1 1. 1 Chez l'adulte...1

Plus en détail

ACADEMIE NATIONALE DE CHIRURGIE DENTAIRE RAPPORT SUR L'UTILISATION DES RECONSTITUTIONS CORONAIRES PREPROTHETIQUES A ANCRAGE RADICULAIRE

ACADEMIE NATIONALE DE CHIRURGIE DENTAIRE RAPPORT SUR L'UTILISATION DES RECONSTITUTIONS CORONAIRES PREPROTHETIQUES A ANCRAGE RADICULAIRE ACADEMIE NATIONALE DE CHIRURGIE DENTAIRE RAPPORT SUR L'UTILISATION DES RECONSTITUTIONS CORONAIRES PREPROTHETIQUES A ANCRAGE RADICULAIRE Académie Nationale de Chirurgie Dentaire-22 rue Emile Ménier BP 2016-75761

Plus en détail

LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS

LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS 8 ème Congrès National & 3 ème Congrès Pan arabe de lutte contre la douleur 3 & 5 Octobre 2012 Hôtel Sheraton - Alger LES DOULEURS ENDODONTIQUES: A PROPOS DE 200 CAS N. GHODBANE*, M. NEZZAL **, N. F. NAJAH

Plus en détail

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales G Lescaille Pitié-Salpétière Sommaire Introduction 1-Définition des complications infectieuses d origine dentaire 2- Cellulites maxillo-faciales

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein

Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein Vécu de la douleur et relation thérapeutique après traitement initial d un cancer du sein Marc-Karim BENDIANE 1,2 & Laura SPICA 1, Patrick PERETTI-WATEL 1,2. (1) INSERM UMR 912 Sciences Economiques & Sociales,

Plus en détail

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de

acide zolédronique Autre nom(s): Zometa MD Présentation: Solution incolore pour injection mélangé dans les (plus) grands sacs de Fiche d'information sur les médicaments (acide zo lé dro ni que) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe de spécialistes

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE QU EST-CE QUE C EST? Il existe de nombreux types de «conflits» au niveau de la cheville : un tissu (os ou «parties molles») vient «se coincer» dans l articulation. La localisation peut être en avant de

Plus en détail

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception :

LES ANTI DOULEURS. Comment faire la différence entre une douleur neuropathique et une douleur par excès de nociception : LES ANTI DOULEURS Attention : Pour l examen le prof veut que l on se base sur les recommandations de l AFFSAPS en ce qui concerne les prescriptions et le reste ; pour être sûr qu il n y ait pas de différence

Plus en détail

Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure par CBCT

Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure par CBCT Dr Ninon LEBRAT, Dr Jérôme BRUY, mémoire du DU d'imagerie Université Paul Sabatier, TOULOUSE, année 2011-2012 Etude du tiers apical des canaux endodontiques de la première molaire (16 ou 26) supérieure

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL?

LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? LA DYSPLASIE FIBREUSE : DE QUOI S AGIT-IL? La dysplasie fibreuse des os (DF) est une maladie osseuse rare pouvant atteindre tous les os. Le nombre d os concernés est très variable : un seul os, deux, trois

Plus en détail

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque.

Sommaire : LES CANCERS DU SEIN. 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. LES CANCERS DU SEIN Ne donnez pas votre sein au cancer! Sommaire : 1-Qu est- ce qu un cancer? 2-Qu est -ce qu un cancer du sein? 3- Les facteurs de risque. 4-Le dépistage : Les symptômes. Ce dépliant est

Plus en détail