5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:."

Transcription

1 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. I- QCM : A-Mettre une croix devant la ou les réponses justes ( zéro, une ou plusieurs réponses peuvent être justes!) : ( 3 points ) 1 - Concernant la nécrose, on peut affirmer que : X- a- Le terme de nécrobiose signifie que le tissu pulpaire est nécrosé mais non encore infecté X- b- La nécrose due à la carie, est une nécrose par liquéfaction X- c- L arrêt de la vascularisation entraine plutôt une nécrose par coagulation X- d- En cas de trauma, c est l ischémie qui est à l origine de la nécrose e- C est plutôt en cas de nécrose par liquéfaction que l on peut trouver le parenchyme pulpaire nécrosé lors du cathétérisme 2 - En cas de parodontite apicale : X- a- L inflammation commence au niveau du desmodonte X- b- Tous les tissus de soutien du parodonte profond peuvent être touchés c- L os alvéolaire peut présenter une ostéite condensante0 d-la symptomatologie est toujours importante e- Des changements sont toujours visibles à la radio dans la région péri-apicale 3 - Concernant l ostéosclérose apicale, ou ostéite condensante, on peut dire que : a- C est une réponse dégénérative de l os alvéolaire à une irritation d origine pulpaire b- La dent causale peut être nécrosée X- c- La dent causale est encore vivante X- d- L image apicale est radio-opaque e- La guérison nécessite une chirurgie endodontique 1

2 4 - Lors d un abcès apical chronique, ou asymptomatique : X- a- La palpation de la fistule peut faire sortir du pus b- Le trajet de la fistule peut être visualisé par une radio lime en place c- Lors de la première séance du traitement, la dent est souvent laissée ouverte pour obtenir un drainage complet X- d- L obturation canalaire définitive peut être réalisée lors de la première séance X- e- La disparition de la fistule peut nécessiter un recours à la chirurgie 5 - La radiographie Bite Wing peut être indiquée : a- Pour s assurer du nombre de racines avant un traitement endodontique X- b- Pour évaluer l importance de deux caries jumelles c- Si on soupçonne l existence d une image péri-apicale X- d- Pour confirmer une atteinte du septum e- Pour évaluer la qualité de l obturation canalaire d une 14, si elle est excentrée 6 - Concernant la lésion endo-parodontale vraie, on peut dire que : X- a- C est le résultat de l évolution de deux lésions, l une endodontique et l autre parodontale, qui finissent par ne former qu une seule lésion b- A l origine, c est une poche parodontale qui a entrainé une nécrose à rétro d une dent vivante c- Elle est toujours d origine endodontique X- d- La destruction osseuse est généralement importante X- e- Il y a présence de plaque le long de la surface radiculaire QCM :B- Mettre une croix devant la réponse juste ( une seule parmi les 2

3 propositions doit être choisie!) 7 - La réalisation de la cavité rétrograde lors d une chirurgie endodontique : a- Doit être réalisée de préférence avec des inserts ultrasoniques b- Sa réalisation doit précéder la résection apicale c- Doit être préparée dans l axe de la racine d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et c sont justes 8 - En cas de granulome, a- La symptomatologie est discrète ou carrément absente b- Pour la radio, deux incidences différentes sont indiquées c- Le traitement oblige souvent le praticien à laisser la dent ouverte lors de la première séance d- Toutes les réponses sont justes X- e- Les réponses a et b sont justes 9 - Pour la prise en charge d un patient cardiaque à haut risque infectieux : a- Tout traitement doit se faire sous antibioprophylaxie flash b- Un traitement endodontique complet en une seule séance n est pas possible X- c- Les coiffages pulpaires sont contre-indiqués d- Les réponses a et b sont justes e- Les réponses a et c sont justes 10 - En cas d instrument fracturé dans un canal, les options de gestion suivantes sont envisageables : a- La récupération de la partie fracturée b- Le contournement de l instrument fracturé c- L instrument est extradé au-delà de l apex, puis on a recours à la chirurgie apicale X- d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et b sont justes 11 - Les techniques d obturation canalaire par condensation verticale à chaud : 3

4 a- Sont parmi les techniques les plus étanches b- Peuvent engendrer des fêlures au niveau du tiers apical c- Nécessitent un apprentissage X- d- Toutes les réponses sont justes e- Les réponses a et c sont justes 12 - Un blanchiment dentaire interne : a- Donne souvent de bons résultats b- Nécessite toujours une reprise du traitement endodontique c- Est contre-indiqué en cas de fêlure d- Toutes les réponses sont justes X- e- Les réponses a et c sont justes II- Questions à réponses courtes : ( 7,5 points ) 1 - Parmi les qualificatifs suivants : Indispensable, Inutile et Déconseillé, choisir le plus indiqué pour l anesthésie lors des actes thérapeutiques suivants : ( 1 point ) a- Traitement d une carie profonde sur une dent vivante : Indispensable.. b- Eviction du tissu carié avant une biopulpectomie : Indispensable.. c- Ouverture d une dent présentant un abcès apical aigu : Déconseillée d- Traitement d une parodontite apicale aigue : Inutile 2 - Quand et Comment procéder aux tests suivants? ( 3 points ) a- Le choc en retour : Quand?: Quand on soupçonne l'existence d'un granulome? ( ou pour confirmer..) Comment? Palpation apicale avec l'index + Percussion Le test de Morsure : Quand? Soupçon d une fracture verticale Comment? Faire mordre sur une partie de la dent (vestibulaire), 4

5 b- L anesthésie sélective : Quand?: Signes de pulpite irréversible symptomatique, 2 dents, assez espaçées, peuvent être responsables, mais le patient n'arrive pas à désigner la dent causale. En plus le patient est en pleine crise douloureuse. Comment?: Anesthésie d'une des 2 dents: Si la douleur ne disparaît pas, c'est l'autre dent qui est responsable 3 - Comment peut-on faire le diagnostic différentiel entre un Abcès Apical Aigu et :(1,5 points) a- Une Parodontite Apicale Aigue :Collection purulente ( soit tuméfaction, soit comblement du vestibule, soit palpation apicale très douloureuse, ou in situ: sortie de pus à l'ouverture de la dent ) b- Un Abcès Parodontal :Localisation de la collection + apicale si origine endodontique Test de vitalité positif si origine parodontale c- Un abcès Phénix (ou Abcès Recrudescent) : Image apicale radioclaire prouvant qu'il s'agit du réchauffement d'un état chronique 4 _ Proposez, brièvement, la manière de corriger : ( 2 points ) a- Une sous-obturation canalaire : Pour faciliter le retraitement, retirer l ensemble de l obturation dans la séance, réaliser une nouvelle mise en forme, et une nouvelle obturation à la longueur de travail. b- Une surextension canalaire : Plus difficile à retraiter de manière ortho grade, le retraitement ne sera envisagé qu en cas de persistance d une symptomatologie clinique ou radiologique. L excédent de pate sera éliminé chirurgicalement. Autre réponse acceptée : Retraitement canalaire, puis, en cas de persistence de l excédent, son élimination se fera chirurgicalement en cas de symptomatologie. 5

6 III-Cas Cliniques : 1 er cas clinique : ( 6,5 points ) Un patient se présente en urgence avec des douleurs spontanées continues rebelles aux antalgiques 1- Citer les deux diagnostics les plus probables a-1 er diagnostic :Parodontite Apicale Aigue ( ou Symptomatique ) b-2 ème diagnostic :Abcès Apical Aigu ( ou Symptomalogie ) 2- Que peut révéler l examen clinique dans les deux cas : a- 1 er diagnostic, PAA: Interrogatoire souvent suffisant, sinon Examiner Délicatement L examen révèle : Rougeur, +/- Tartre Frais, +/- Tassement alimentaire Dent causale : peut être Cariée ou porteuse d une Obturation Coronaire volumineuse ou défectueuse Réaction aux Tests : Vitalité : Négative, Percussion : Positive surtout P Axiale Radio : Montre profondeur de Carie ou Restauration, Image : s il s agit du réchauffement d une Parodontite Apicale Chronique b- 2 ème diagnostic : AAA: Observation clinique : Tuméfaction possible Généralement Comblement du Vestibule, Mobilité relative, Hypofonction Vitalité : Négative, Percussion Axiale : Douloureuse, Palpation ( fond du vestibule) : Douloureuse( meme en absence de comblement) Radio : S il s agit d abçès recrudescent (phénix), image périapicale radio-claire 3- Décrire les soins d urgence pour chacun des deux cas a/1 er diagnostic : PAA : Anesthésie : Inutile (mais pas contre-indiquée si loco-régionale), il suffit de tenir la dent entre pouce & index Parage canalaire, Médication inter-séances : Hydroxyde de calcium ou Grinazole Facultatif : Si étiologie médicamenteuse : changer le pansement Si trauma occlusal : Meulage. 6

7 b/2 ème diagnostic : AAA : Il faut obtenir le Drainage! Plusieurs voies possibles : Voie Endodontique : Anesthésie locale Contre-indiquée ( dent entre 2 doigts) Trépanation : si l écoulement du pus n est pas immédiat : essayer d élargir la constriction apicale (dépassement avec lime) Irrigation : CloNa +/ - déconseillé Aspiration avec seringue vide : peut aider au drainage Signes d un drainage suffisant : après Pus quelques gouttes de Sang, puis Liquide clair Autres Voies : - Si l abçès est collecté : Incision + Drain - Si pus sous le périoste : Drainage Trans-Osseux Recommandations & Médications : Drainage suffisant ( ça reste e»xceptionnel! ) : Hydroxyde de calcium Drainage insuffisant : Dent Laissée Ouverte (DLO), bains de bouche salés, boulette de coton pendant les repas Facultatif : Prescriptions : - Pas d Antiinflammatoires - Antibiotiques : OUI, si Drainage Insuffisant + Etat général Altéré NON, si Drainage Suffisant + Bon Etat général 7

8 2 ème cas clinique : ( 3 points ) Un patient est adressé au service d odontologie conservatrice par le service d ODF pour la prise en charge de la 11. L examen radiologique révèle une calcification canalaire sur les 2 /3 coronaire et moyen ainsi qu une image périapicale radio-claire. 1- Diagnostic proposé: Parodontite Apicale Chronique ( ou Asymptomatique ) 2- Quel devrait, selon ce diagnostic, être la réponse aux tests suivants : -Vitalité : Réponse Négative -Percussion transversale: Réponse Négative - Choc en retour : Réponse Positive 3- Quelle va être votre décision thérapeutique? Justifiez votre réponse C'est l'indication majeure de faire une chirurgie endodontique puisque l'accès par voie classique est difficile à cause de la présence de calcification au niveau des 2/3 coronaire et moyen de la 11 8

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013

UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013 UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2012/2013 SESSION PRINCIPALE- MAI- 2013 4 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Texte court du rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Texte court du rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. :

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?»

Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Quel traitement pour quel type de «dens in dente?» Nous avons vu, dans le numéro de mars de Clinic, la présentation générale des dens in dente et la stratégie clinique à leur appliquer en fonction de leur

Plus en détail

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales

Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales SOCIÉTÉ ODONTOLOGIQUE DE PARIS Document réalisé pour la journée du jeudi 16 octobre 2008 Savoir détecter les fêlures et les fractures verticales DOMINIQUE MARTIN Les premiers signes La démarche diagnostique

Plus en détail

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires Introduction Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour une recherche de foyers infectieux (FIBD). La recherche de FIBD

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE Dr M.ZAGHEZ Polycopie de Parodontologie http://zaghez.net76.net/ 4 ème Année MOBILITE DENTAIRE

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Dr Philippe POMMAREDE Chirurgien-dentiste conseil, MACSF Les 25 732 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et du contrat groupe CNSD

Plus en détail

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE Résumé F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE F-Splint-Aid Slim est une bande en fibre de verre, pré-imprégnée d'un adhésif dentaire. La nouvelle

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Email Odonte (dent) 2 Dent immature

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

Pourquoi le Lokki YAP 1341 nm pulsé?

Pourquoi le Lokki YAP 1341 nm pulsé? Pourquoi le Lokki YAP 1341 nm pulsé? Technologie exclusive «Made in France» Le LOKKI YAP au quotidien Facilité de prise en main. Facilité d utilisation. Fiabilité assurée. Rentabilité prouvée par gain

Plus en détail

Trauma de la dent permanente

Trauma de la dent permanente UE2 EC1 Le 20/01/08 Dr Fraysse Preneur: Fabien G Trauma de la dent permanente 60% de la population présente un traumatisme dentaire. Un trauma est toujours une situation d'urgence. Nous sommes généralement

Plus en détail

Les maladies de la gencive

Les maladies de la gencive Les maladies de la gencive Comment savoir si je souffre d'une maladie de gencive? Les maladies de gencive peuvent se manifester à tout âge, mais elles se rencontrent le plus souvent chez les adultes. Si

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas

Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas Intérêt de la TDM hélicoïdale dans les sinusites d origine dentaire : A propos de 16 cas R Benboubker, N Moussali, H Belgadir, N El Benna, A Gharbi, A Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août CHU Ibn Rochd

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique

Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise en charge et analyse statistique Marc Guen To cite this version: Marc Guen. Les urgences au service d odontologie du CHRU de Brest : prise

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires

Traumatismes alvéolo-dentaires Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d Odontologie, Université de Reims Champagne Ardenne Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive cément Pulpe Dentine

Plus en détail

SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE

SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE CHIRURGIEN DENTISTE LABORATOIRE SPECIALISTE ENDODONTIE 3 1 SOLUTIONS TRAITEMENTENDODONTIQUE cas cliniques Cas N 1 Deuxième molaire maxillaire nécessitant un traitement endodontique suite à une pulpite.

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

Cas clinique ORL n 2

Cas clinique ORL n 2 Cas clinique ORL n 2 Mme B. âgée de 37 ans consulte pour de violentes douleurs de la région sous orbitaire droite majorées lorsqu elle penche la tête en avant. Ces douleurs durent depuis 12 heures environ

Plus en détail

Notons les trois situations dans lesquelles. Le canal latéral. de l incisive centrale maxillaire

Notons les trois situations dans lesquelles. Le canal latéral. de l incisive centrale maxillaire Le canal latéral de l incisive centrale maxillaire une source d échec et une indication de la microchirurgie endodontique Ely Mandel CPEA coordination Pierre Machtou et Dominique Martin En présence d un

Plus en détail

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 N 07

UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 N 07 UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE ANNEE 2006 N 07 EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DANS LA CLINIQUE D ODONTOLOGIE CONSERVATRICE

Plus en détail

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique 2 Sommaire Dans ce livret d information à destination des patients, vous pourrez trouver les réponses aux questions que vous vous posez à propos

Plus en détail

LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment?

LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment? LES OBJECTIFS DES RENDEZ-VOUS DE MAINTENANCE Pourquoi? Comment? Si la prophylaxie était auparavant vue comme des mesures de prévention locales, elle est aujourd hui devenue un facteur du style de vie de

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Radiographie 8 SWISS MADE

Radiographie 8 SWISS MADE Radiographie 8 PORTE-CAPTEURS POUR FILMS RADIOLOGIQUES ET PLAQUES PHOSPHORES 8.3 PORTE-CAPTEURS POUR RADIOGRAPHIE NUMÉRIQUE DIRECTE 8.6 DISPOSITIFS DE CENTRAGE 8.9 ANNEAUX DE CENTRAGE RADIOGRAPHIQUES 8.9

Plus en détail

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency»

Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Notice d utilisation du kit d urgence dentaire «DentaPass Urgency» Introduction DentaPass vous remercie d avoir choisi son kit d urgence dentaire. * DentaPass est un kit d urgence dentaire, qui a pour

Plus en détail

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Promoteurs Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale Société Médicale d Orthopédie

Plus en détail

La manifestation clinique d oblitération. canalaire. Oblitération. cas particuliers des dents traumatisées. endodontie

La manifestation clinique d oblitération. canalaire. Oblitération. cas particuliers des dents traumatisées. endodontie endodontie Oblitération canalaire cas particuliers des dents traumatisées Gregory Caron Coordination Pierre Machtou et Dominique Martin De nombreuses modifications physio-pathologiques peuvent entraîner

Plus en détail

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation Odontologie Pédiatrique La Première Consultation 1 ère Consultation Etape incontournable, Nombreux renseignements Dr MOULIS D2 2011 1 2 1 ère Consultation Motif de consultation : Urgence?? Etat de Santé

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus)

RACINES. (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) RACINES (cf ankylose, cf ligament alvéolo dentaire, cf rhizalyse, cf fracture radiculaire, cf extraction dentaire, cf sinus) Les dents sont constituées, comme les plantes, de racines invisibles à l'œil

Plus en détail

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire

En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire En partenariat avec www.dentalformation.com Le grand portail de la formation dentaire Faculté de Chirurgie Dentaire de Garancière PAROdOnTOLOgiE de 2 jours Modules 1 et 2 [Paris], Modules 3 et 4 [Marselle]

Plus en détail

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07

7 AS ODONTOLOGIA. 7 AS Odontologia. Les crêtes hypertrophiques en prothèse complète amovible. Réunion du 2103/07 7 AS ODONTOLOGIA La 5e réunion du 7AS s est déroulée le 21 Mars 2007 au club de Golf. Nouvelles conférences, nouveau thème. Cette fois-ci, c est la gestion des tissus mous. C est aussi un nouveau lieu,

Plus en détail

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal clinic analyse L examen clinique et radiographique en parodontie Dr Joël ITIC L Examen clinique L examen clinique est un impératif avant tout traitement. Il a pour but de définir un diagnostic et un plan

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Frais admissibles DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Les frais admissibles sont les frais raisonnablement engagés, recommandés par une ou un dentiste et justifiés par la pratique courante

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

Carnet de suivi bucco-dentaire

Carnet de suivi bucco-dentaire Carnet de suivi bucco-dentaire Les dents sont des organes vivants, destinés à nous accompagner tout au long de notre vie. Ce document a été réalisé par la Mutualité Fonction Publique et la Confédération

Plus en détail

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus de soutien parodontaux

Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement des tissus de soutien parodontaux Robert Charland 1, Marie Champagne 2, Paule Salvail 3, Normand Aubre 4, Richard Mercier 5, Sylvain Gagnon 6, Élise Shoghikian 7 et Pierre Mackay 8 Traumatismes des dents antérieures primaires : traitement

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

CIRCULAIRE CIR-21/2007. Document consultable dans Médi@m. Date : 04/05/2007 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les.

CIRCULAIRE CIR-21/2007. Document consultable dans Médi@m. Date : 04/05/2007 Domaine(s) : à Mesdames et Messieurs les. CIRCULAIRE CIR-21/2007 Document consultable dans Médi@m Date : 04/05/2007 Domaine(s) : Contentieux et affaires juridiques à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM

Plus en détail

Le Top 10 des Actions pour la santé buccodentaire

Le Top 10 des Actions pour la santé buccodentaire Un peu de prévention La pratique du bien-être dentaire est la meilleure façon d'aider à assurer la santé dentaire ainsi que d'éviter des soins dentaires très cher et douloureux. Le brossage des dents et

Plus en détail

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier

Urgences dentaires. Diagnostic, cas #1. Plan d action. Faites votre choix. Dre Thérèse Lanthier Urgences dentaires Dre Thérèse Lanthier Diagnostic, cas #1 1. Avulsion de la gencive et de la muqueuse buccale 2. Avulsion dentaire: incisives 3. Fracture dentaire dent 101: racine retenue Plan d action

Plus en détail

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE

ANALGESIE EN ODONTOLOGIE ANALGESIE EN ODONTOLOGIE GENERALITES SUR L ANESTHESIE L anesthésie est le premier temps de toute intervention odontologique. Elle permet de supprimer la sensibilité. L anesthésie permet une amélioration

Plus en détail

Urgences odontologiques

Urgences odontologiques 25-170-A-10 Urgences odontologiques V. Ahossi, G. Perrot, L. Thery, G. Potard, D. Perrin Si les urgences odontologiques engagent exceptionnellement le pronostic vital, elles sont néanmoins invalidantes

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser!

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! Dr S.KESSACI/BENNACER CHIRURGIEN DENTISTE SPECIALISTE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE 5éme CONGRES NATIONAL DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Pourquoi la pulpotomie?

Pourquoi la pulpotomie? Prof.dr.Luc Martens Dentiste Sivaprakash Rajasekharan Dr. Rita Cauwels Département de Pédodontie - UZGent Biodentine TM Partie 4 La pulpotomie sur molaires lactéales cariées vitales On essaie, dans les

Plus en détail

Régime d assurance collective

Régime d assurance collective Régime d assurance collective Assurance vie de base (participation obligatoire) 3 mois de service actif Fin d emploi Montant assuré (arrondi au multiple supérieur de 500 $) Employé actif (cadres, professeurs,

Plus en détail

Conservez vos dents pour la vie

Conservez vos dents pour la vie Conservez vos dents pour la vie Les maladies de gencive sont évitables! A l heure actuelle la gingivite et le déchaussement dentaire peuvent être traités efficacement à condition d être diagnostiqués suffisamment

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE

TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE U.E. 4 E.C.1 13 / 01 / 2009 12h 13h Pr FRAYSSE Preneur: Elise D. TRAUMATISMES DE LA DENT TEMPORAIRE EXAMEN DU PATIENT I Anamnèse 11 La date de naissance L âge est essentiel pour savoir si l on a à traiter

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels

TRAITEMENT ENDODONTIQUE. Rapport d évaluation technologique. Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT ENDODONTIQUE Rapport d évaluation technologique SEPTEMBRE 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade-de-France 93218 Saint-Denis-la-Plaine CEDEX Tél. : 01 55 93 70 00

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC

RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC RÉSUMÉ DES PROTECTIONS ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE À L INTENTION DES MEMBRES ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES ASSURANCE SOINS DENTAIRES RÉGIME DE BASE

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MÉTIER ET COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN DENTISTE

RÉFÉRENTIEL MÉTIER ET COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN DENTISTE Mission Évaluation des compétences professionnelles des métiers de la santé Ordre National des Chirurgiens Dentistes OCTOBRE 2010 RÉFÉRENTIEL MÉTIER ET COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN DENTISTE Mission Évaluation

Plus en détail

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades

Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades Antibiothérapie en chirurgie dentaire Principes généraux Profil des malades Sujets considérés comme sains Cardiopathies sans risque d endocardite infectieuse Risque A (sujets à risque d infection locale

Plus en détail

Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé

Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé Inserts DiaStemm compatibles Swiss Made La Haute Technologie à un prix inégalé La précision de l horlogerie suisse au service du dentaire Certification ISO 9001 / ISO 13485 CE 1253 EMS KAVO SONOSOFT 1A

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique

> Pathologie du pied. Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Pathologie du pied Fractures du calcanéum Fractures des métatarsiens Stratégies de prise en charge : aspect médico-économique > Fracture du calcanéus Anatomie Thalamus Sustentaculum tali Tubérosité Corps

Plus en détail

Le point sur la nomenclature en 2008

Le point sur la nomenclature en 2008 .. Modification de la nomenclature : Le point sur la nomenclature en 2008 Curetage péri-apical avec ou sans résection apicale : Par décision du 13 décembre 2007 de l UNCAM relative à la liste des actes

Plus en détail

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne

Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne Mission France Réseau Social Dentaire Val de Marne AOI - France - Val de Marne Faciliter l accès à la santé bucco-dentaire d un public précaire en renoncement aux soins Médiation entre les secteurs sociaux

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature 1-300-1-0 - Doctorat en médecine dentaire[bloc 80 E] Obligatoire Date de création: 3/21/1997 Modification: 6/19/2014 Titre(s) Parodontie théorique 2 Cycle: Premier cycle Matière:

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC CLINIQUE DES PARODONTITES APICALES

LE DIAGNOSTIC CLINIQUE DES PARODONTITES APICALES LE DIAGNOSTIC CLINIQUE DES PARODONTITES APICALES Jean-Jacques LASFARGUES MOTS CLEFS Parodontites apicales Diagnostic clinique Critères diagnostiques KEY WORDS Apical periodontitis Clinical diagnosis Diagnostic

Plus en détail

Operating MANUEL D UTILISATION

Operating MANUEL D UTILISATION PERIOTEST M Operating MANUEL D UTILISATION Manual Mode d emploi du PERIOTEST M Le Periotest M est un appareil de mesure destiné à être utilisé au cours de pratiques dentaires suivantes : Evaluation de

Plus en détail

Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique. Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris

Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique. Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris Infection de la peau et des tissus mous du pied diabétique: des recommandations à la pratique Agnès Hartemann-Heurtier Hôpital de la Pitié Paris La prise en charge du pied diabétique reste problématique

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Mais, si l'on intervient souvent dans la bouche d'un chien, on le fait moins

Mais, si l'on intervient souvent dans la bouche d'un chien, on le fait moins AFFECTIONS DE LA BOUCHE CHEZ LE CHAT : On l'oublie souvent, mais le premier organe de la nutrition... la bouche! Ainsi, le chat qui ne mange plus (et Dieu si c'est fréquent!) doit avant tout faire l'objet

Plus en détail

Dr Righini Christian Adrien

Dr Righini Christian Adrien Infections naso-sinusiennes de l adulte et de l enfant CAT devant une obstruction nasale Dr Righini Christian Adrien Clinique ORL Pôle TCCR CHU de Grenoble CRighini@chu-grenoble.fr Question 1 Quel sinus

Plus en détail

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000

STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES. Révision 2000 STANDARDS DE QUALITE POUR LES ALLOGREFFES DENTAIRES Révision 2000 Ministère des Affaires Sociales, de la Santé Publique et de l Environnement Conseil Supérieur d Hygiène Adresse: Quartier Esplanade 718

Plus en détail

Un cas de diagnostic par l accès

Un cas de diagnostic par l accès I étude de cas _ zone endodontique Un cas de diagnostic par l accès Auteur_ Dr L. Stephen Buchanan, États-Unis Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Radiographie préopératoire montrant un traitement de canal radiculaire

Plus en détail

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES

TABLEAU DES CODES DE PROCÉDÉS SOINS DENTAIRES Catégorie «A» - de base remboursables à 100% (re : article 26A) 1. Diagnostic Examen complet Examen de rappel ou périodique Examen d urgence Examen d un aspect particulier Examen parodontal complet Examen

Plus en détail

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant euroteknika, une solution globale pour l implantologie Dossier PATIENT Nom : Implantation Prénom : Empreinte Date de naissance : Adresse : Mise en charge Tél./Portable : Praticien responsable du suivi

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015

CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 CATALOGUE FORMATIONS COURTES ODONTOLOGIE 2015 Directeur UFR Odontologie : Professeur Reza ARBAB-CHIRANI Inscription : Service Universitaire de Formation Continue et d Education Permanente Pôle Formation

Plus en détail

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH)

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) NEWSLETTER N 3 LE PÉDIATRE AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT BUCCO-DENTAIRE Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) ÉDITO Les Hypominéralisations des Molaires et des Incisives (MIH) sont des défauts

Plus en détail

Programme DPC des chirurgiens-dentistes

Programme DPC des chirurgiens-dentistes Catalogue de formations de la FNFCEPPCS pour l année 2015 Programme DPC des chirurgiens-dentistes Le catalogue peut évoluer en cours d année ; nous vous en tiendrons informés. 1 PÉDODONTIE Enregistré par

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs

DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES. assuré par. Contrat 5492 Participants actifs DESCRIPTION DES SOINS DENTAIRES ET OCULAIRES assuré par Contrat 5492 Participants actifs En vigueur le 2 avril 2010 DESCRIPTION SOMMAIRE SOINS DENTAIRES Frais de prévention (ex. : examen, radiographie,

Plus en détail