QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance"

Transcription

1 Les incontournables

2 QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves du muscle en A.T.P puis en P-C phosphocréatine. -les réserves se reconstituent rapidement (après 3 à 4 de repos) et il est possible de recommencer. -Pas de production d acide lactique ni de besoin supplémentaire en O2 d où son nom : ANAEROBIE ALACTIQUE Le plus vite possible entre 10 et 2 Ils sont en course de résistance (100 m par ex au max de leur vitesse) - pendant 6 à 8 utilisation des réserves du muscle. -puis production d énergie par dégradation du glycogène. MAIS Comme l apport d O2 est insuffisant, la transformation du glycogène en énergie produit de l acide lactique (crampes.) d où son nom : ANAEROBIE LACTIQUE Le plus vite possible entre 2 et 30 voire 1h? Ils sont en course d endurance -c est l O2 inspiré qui servira à produire l énergie nécessaire à l effort demandé. Le glycogène en présence de l O2 se dégrade sans production d acide lactique. -en augmentant progressivement l intensité de l effort, on augmente les besoins en O2. La consommation d O2 croît jusqu à un seuil individuel qui correspond au volume maxi d O2 consommé (le VO 2 max) -la vitesse de course correspondante est appelée vitesse maximale aérobie (VMA) : c est la vitesse maximale à laquelle peut courir l enfant en restant en AEROBIE Ce type d effort est SANS RISQUE pour les élèves INTERDICTION De solliciter cette filière car la production d énergie sans O2 n est possible que grâce à l intervention hormonale : Or, les glandes endocrines ne se développent au maximum qu après la puberté Ce type d efforts est SANS RISQUE pour les élèves

3 Quelques notions importantes sur la course longue EPS 46 1/ La course longue définition : Activité qui consiste à prolonger un effort d intensité modéré en vue de réaliser une performance : Courir sans s arrêter pendant un temps donné Courir sans s arrêter sur une distance donnée. 2/ Une unité d apprentissage «Course longue» mais pourquoi? Cycle 1 : Parce que c est au programme d EPS! L enfant découvre les possibilités de son corps ; il apprend à agir en toute sécurité tout en acceptant de prendre des risques mesurés, et à fournir des efforts tout en modulant son énergie. Courir : - Courir vite en ligne droite pendant quelques secondes (5 sec. environ) sur une distance courte (une quinzaine de mètres), par exemple en franchissant le plus possible de zones de couleur. - Courir moins vite mais plus longtemps (quelques minutes), sans s essouffler, sur plusieurs tours (dont on peut choisir la longueur) Cycle 2 : Courir longtemps : - Développer le sens de l effort, en accepter les conséquences (essoufflement, temps de récupération ). - Gérer sa course en utilisant des arrêts définis en fonction de ses capacités. - Courir à allure régulière de plus en plus longtemps. - Commencer à construire les conditions d une récupération active (marche, allure réduite volontairement). Cycle 3 : Course en durée :

4 - Améliorer sa foulée (amplitude, action combinée bras/jambes) et contrôler sa respiration pour augmenter sa performance. - Ajuster sa foulée à ses partenaires (courir à plusieurs dans le cadre d un contrat collectif, prendre des relais ). - Courir de 8 à 15 minutes, selon ses possibilités, de façon régulière, en aisance respiratoire. Parce qu elle contribue à la santé de l enfant : Les effets de l amélioration de l endurance sont à rechercher dans la capacité des cellules musculaires et de leurs mitochondries, à utiliser plus efficacement l O2 (oxygène) qui leur arrive et à l employer pour libérer de l énergie. En clair, on contribue à améliorer les facteurs de santé : - Amélioration du système cardio-vasculaire. - Création d un minimum de condition physique nécessaire aux activités des enfants dans tous les domaines. Toutefois, pour réellement produire des effets physiologiques, il faudrait que l élève ait quatre séances de course longue par semaine, pendant 3 mois, ce qui n est pas un objectif de l école élémentaire. Parce que l activité peut être mise en place facilement Je sors et l activité peut débuter même sur une courte duré et n importe où. J adapte mes circuits et mes distances en fonction de l espace dont je dispose. Il n est pas nécessaire d avoir beaucoup de matériel : quelques plots, des objets divers 3/ La course longue des risques? Le temps de course est-il suffisant? La course est-elle régulière? L allure est-elle adaptée à l élève? Alors, NON, il n y a pas de risques. Les signes de fatigue doivent rester le critère permanent d observation : l élève peut-il parler?, peut-il répondre par des mots brefs? (Remarque :sauf contre indication médicale)

5 4/ «La course longue c est rébarbatif et peu motivant pour les enfants!» que faire? Solution n 1 : La notion de projet! Mettre les enfants en projet interdisciplinaire autour de la course longue : elle ne devient pas seulement prétexte à courir mais aussi à écrire, parler, compter La course longue prend du SENS pour l enfant. Elle devient support d apprentissages multiples. Solution n 2 : L enfant doit voir qu il progresse! L utilisation de moments d auto-évaluation par des fiches «repères» qui jalonnent leurs progrès, contribuent aussi à impliquer l enfant et à le motiver. On peut comptabiliser : - Le nombre d arrêts - Le temps maximal de course - La distance parcourue dans un temps donné -.. Il est important de garder la trace des performances (grilles, gommettes, codages). Il est donc impératif de proposer plusieurs fois la situation de référence (toujours la même) tout au long du module. Solution n 3 : Varier les situations (du contraignant mais aussi du ludique). Cf différentes situations proposées. 5/ «La course longue au cycle 1» en petite section? en moyenne section? en grande section? L unité d apprentissage «course longue» au cycle 1, présentée dans les fiches du document papier s adresse à des grandes sections. Toutefois, des petites et moyennes sections (incluses dans des classes enfantines par exemple) peuvent aussi rentrer dans l activité présentée. Des principes sont à respecter ABSOLUMENT pour que l enfant du cycle 1 prenne toute sa place dans cette unité d apprentissage : - Faire le choix d une unité d apprentissage en Course Longue en grande section, c est faire le choix d engager la classe dans un projet autour de la course longue, afin que l enfant y trouve du SENS (projet interdisciplinaire) et puisse «s engager dans l action», condition indispensable au cycle 1 pour qu il ait apprentissage. -Permettre à l enfant de verbaliser : un peu pendant l action beaucoup à posteriori (retour en classe pour donner «vie» au projet)

6 - Prendre appui le plus souvent possible sur l activité symbolique de l enfant (les maisons, faire le train, les wagons ) - Privilégier le «ludique» dans la présentation de la tâche. - Matérialiser la tâche au maximum pour la rendre concrète, perceptible (par exemple, par rapport au temps) - Jalonner les progrès de l enfant par une fiche individuelle : elle doit lui permettre de voir concrètement ses progrès. Le souci pédagogique permanent de l enseignant sera d aider l enfant, au cours de cette unité d apprentissage à - Passer d une course anarchique et désordonnée à une course «réfléchie» et mieux contrôlée. - Passer d un rythme irrégulier générant fatigue à un rythme plus régulier. - Passer d une compétition de vitesse à une course «longue». 6/ La course longue dans mon EPS quelle programmation? Sur l année : Il est intéressant de programmer des activités de «gestion d effort» (natation, ski, VTT, cyclo ) soit en amont de l unité d apprentissage «course longue» pour préparer celle-ci, soit en aval pour consolider les acquis. Sur la semaine : Séance soit spécifique Soit au début d une séance d une autre unité d apprentissage Mieux vaut 3 séances courtes (15 à 20 ) qu une seule longue (45 ). 7/Quelles formes de travail adopter? En règle générale, en plus de différents rôles sociaux (observateur, chronométreur, juge ), il y aura des temps de course et des temps de récupération quel que soit le cycle concerné : -des moments de course : en fonction du temps ou de la distance.

7 -des moments de récupération : ils peuvent être soit passifs (on a couru, on s arrête et on souffle, on prend son pouls, on s étire, on verbalise ) soit actifs (on a couru, on marche et on verbalise surtout avec les cycles 1 et 2, on souffle ) Il est intéressant d alterner les types de récupération. Pour le cycle 3 : Travailler la capacité aérobie : être capable de courir longtemps - Des moments de course continue : on veut développer la capacité aérobie sur des durées de 6 à 30. La récupération sera dans ce cas, complète et active c est à dire on va marcher jusqu à ce que l organisme soit revenu à un état de repos. Au début de la prochaine période, ce sera le système anaérobie qui sera sollicité. Travailler l allure de course : être capable de courir plus vite et régulièrement Des moments de course en intermittence : ce type de course peut permettre aux enfants ayant des difficultés d augmenter leur capacité à courir longtemps. Il s agit d alterner des temps de course et des temps de récupération (elle sera active mais inférieure à la minute pour rester en aérobie (l organisme n a pas le temps de revenir à l état de repos complet.) Ex : courir 4, marcher 1. 8/ Besoin d un échauffement? Faire «un tour» en trottinant avec comme consigne «inspire par les nez, souffle par la bouche.». Pratiquée par temps froid, cette respiration «naso-buccale» permet à l air d être r»chauffé avant de pénétrer dans les poumons (pour les plus jeunes, image du poêle qui réchauffe ) 9/Le pouls est-il un bon indicateur? Il faut savoir que le pouls s étage en classe entre 95 et 130. Il atteint son maximum pendant les récréations ou pendant une séance de jeux collectifs dans laquelle l adulte n intervient pas (200 pulsations par minute et même davantage!) En course longue, le pouls de l enfant de n importe quel cycle, peut être supérieur ou égal à 190 bien que l enfant coure avec facilité, rit, parle donc ne sous-estimons pas les capacités d endurance des enfants!.

8 10/ Y a-t-il une tenue spéciale à avoir? Mieux vaut se découvrir pendant et se couvrir après (des vêtements souples sont préférables aux jupes ou aux jeans ). Avoir, pendant tout le cycle, ses chaussures de sport à portée de main participe à mettre les enfants en projet et surtout, facilite la course. 11/ Comment faire prendre consciences aux élèves qu ils courent trop vite? Si l élève court trop vite, il ne pourra pas tenir la distance ou le temps sans s arrêter ou marcher. Ne pas hésiter à courir avec eux dans le but de découvrir l allure! On peut également leur dire de parler entre eux. Si l élève est essoufflé ou ne peut plus parler, c est qu il court trop vite.

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante

Plus en détail

Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire»

Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire» Guide d utilisation du document «Course de durée en élémentaire» Programme 2008 en élémentaire : Education Physique et Sportive Compétence CP-CE1: réaliser une performance. Compétence CE2-CM1-CM2: réaliser

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues 1. Introduction- Présentation. 2. une nouvelle démarche BO n 4 du 29 avril 2010 : programme d EPS pour les LEGT. BO spécial n 2 du 19 février

Plus en détail

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Courir longtemps. Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes

Courir longtemps. Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes Courir longtemps Cycle 2 Passer d une course spontanée à une course structurée. Les programmes Réaliser une performance - Activités athlétiques : courir vite, longtemps, en franchissant des obstacles,

Plus en détail

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique

3000m 1500m. 2 Les caractéristiques de l endurance générale et spécifique L endurance et le demi- fond 1 Généralités : 3000m 1500m! L endurance générale c est l endurance aérobie, ce qui signifie que le système cardiorespiratoire peut fournir tout l oxygène requis par l exercice.

Plus en détail

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique)

1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) 1.3 Introduction aux différentes formes de résistance (filière anaérobie lactique) Dans le cadre de la planification de l entraînement, la résistance entre en jeu après un développement minimal de l endurance.

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

STAGE FPC : course de demi-fond

STAGE FPC : course de demi-fond STAGE FPC : course de demi-fond Les nouveaux programmes ne parlent plus de course de durée mais de course de demi-fond DECOUPAGE RAPIDE DU CURSUS SCOLAIRE ETAPE 1: Objectif: L élève doit comprendre la

Plus en détail

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe

DEMI-FOND. Education à la prise de responsabilités : travail sur les rôles sociaux pour la réussite individuelle et du groupe DEMI-FOND ANALYSE ET LOGIQUE DE L ACTIVITE Activité de production et de conservation d énergie pouvant se définir comme un effort mi-long et continu d'intensité modérée à intense (80 à 95% de VMA) Il s

Plus en détail

S entraåner Ç VMA en ski de fond

S entraåner Ç VMA en ski de fond S entraåner Ç VMA en ski de fond 1. Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale AÉrobie correspond Ä la vitesse associåe Ä la consommation maximale d oxygéne, c'est-ä-dire Ä VO2max. On entend parler aussi

Plus en détail

TABLEAU 1, compétences et connaissances

TABLEAU 1, compétences et connaissances Noms des experts : TABLEAU 1, compétences et connaissances Anne LEVARD Bertrand SAVARY Niveau 1 (collège). COMPETENCE(s) (texte de référence) CONNAISSANCES que l élève doit s approprier PROBLEMES principaux

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

La Course Longue aux Cycles 2 et 3. Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006

La Course Longue aux Cycles 2 et 3. Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006 La Course Longue aux Cycles 2 et 3 Document réalisé par l'équipe départementale E.P.S. de Vaucluse Version Octobre 2006 La course longue dans les programmes de 2002 Enjeux de formation Apprentissages à

Plus en détail

Course de durée au CII

Course de durée au CII 1 Course de durée au CII Repères pour construire une unité d'apprentissage 1 1 Cette contribution fait suite aux stages académiques de formation des CPC EPS en course longue de mars 2005 et mars 2006 et

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE

ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CE1 Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et E.PUMO, éducatrice sportive 1 / 22 ATHLETISME PROJET PEDAGOGIQUE Objectifs généraux : Le but est

Plus en détail

B.O n 40 du 31octobre 2002

B.O n 40 du 31octobre 2002 APER Cycle 3 B.O n 40 du 31octobre 2002 En 2001,120 000 accidents corporels ont tué près de 8000 personnes sur les routes de France. Le nombre des enfants tués chaque année fait apparaître un pic sensible

Plus en détail

Les documents proposés au cours du module doivent permettre à l élève et à l enseignant de mettre en relation manières d agir et performances.

Les documents proposés au cours du module doivent permettre à l élève et à l enseignant de mettre en relation manières d agir et performances. Ce document a pour objectif d aider les enseignants à constuire et à mettre en œuvre leur module d apprentissage «course longue». Il est à destination des enseignants de grande section, CP et CE1. Ce module

Plus en détail

Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN?

Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN? Dans le cadre de l AEEPS de l académie de Bordeaux Vendredi 19 janvier 2007 Conférence de Michel PRADET sur le thème : COMMENT DÉVELOPPER LES PROCESSUS AÉROBIES CHEZ LE COLLÉGIEN ET LE LYCÉEN? Préambule

Plus en détail

ATHLETISME : LA COURSE LONGUE. Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer un brevet d endurance.

ATHLETISME : LA COURSE LONGUE. Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer un brevet d endurance. Inspection Académique de la Mayenne Equipe EPS1 Janvier 2007 ATHLETISME : LA COURSE LONGUE Ce document permet à l enseignant de réaliser une unité d apprentissage pour préparer un brevet d endurance. SOMMAIRE

Plus en détail

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2

REGLES. Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 2 Laurence CECCHINI.Stage CP5 Natation en durée.2012 1 REGLES Privilégier les entrées par l intensité. Définir des objectifs clairs et fixes. Varier les formes de travail. Travailler toutes les nages. Former

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort Titre 1 Introduction Introduction Chapitre 1 : Est-ce que je sais m entraîner? 1. Dix idées reçues sur l entraînement sportif 2. Tester sa manière de s entraîner Titre 2 Physiologie de l effort Chapitre

Plus en détail

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé.

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé. LA COURSE LONGUE 1. LE POINT SUR L ACTIVITE COURSE LONGUE A. La course longue dans les programmes A la maternelle Par la pratique d activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, les enfants

Plus en détail

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être

C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être C est un processus. Un ensemble de démarches qui prennent en compte chaque élève comme une personne. Des situations éducatives qui peuvent être engagées dans et hors l école. L élève apprend a se construire

Plus en détail

Entraînement en cyclisme

Entraînement en cyclisme INTENSITE 1 DEFINITION : Zone d intensité très faible, utilisée pour récupérer ou préparer des efforts de haute intensité. EFFETS PHYSIOLOGIQUES: L oxygénation cellulaire devient maximale, la production

Plus en détail

Unité d apprentissage : course longue au cycle 2

Unité d apprentissage : course longue au cycle 2 Unité d apprentissage : course longue au cycle 2 Pour entrer dans l activité Des situations globales animées par le maître Les déménageurs Les fourmis L enfant et son guide La famille «girafe» Le compte-tours

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

Apprendre às entraîner en ½fond

Apprendre às entraîner en ½fond Préparer le futur cadet -junior Apprendre às entraîner en ½fond Bernard Mossant CTS Aquitaine Equipe Technique Nationale ½ fond Constats sur la catégorie Minime pas d apprentissage à l entraînement contenus

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première

ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de. Première ENTRAÎNEMENT, COURSE ET V.M.A. Connaissances pour la classe de Première «S entraîner c est se fatiguer pour se reconstruire en plus fort» PLATONOV Un entraînement efficace : - Est réfléchi, calibré, ciblé

Plus en détail

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Stage Académique. Jeudi 6 janvier 2005 Repères physiologiques Sophie Herrera Cazenave Université Victor Segalen Bordeaux 2 Sophie Herrera Cazenave 1

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

Pour apprendre et progresser (Evaluation formative) Séances 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9 ; 10 tâches proposées, objectifs

Pour apprendre et progresser (Evaluation formative) Séances 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7 ; 8 ; 9 ; 10 tâches proposées, objectifs MATERNELLE GS MS Compétences spécifiques 1 : Réaliser une action que l on peut mesurer 2 : Se déplacer dans différents types d environnements. 3 : Coopérer et s opposer individuellement ou collectivement.

Plus en détail

QUELS TESTS CHOISIR?

QUELS TESTS CHOISIR? QUELS TESTS CHOISIR? Pr évaluer les Vitesses Maximales Aérobies (VMA) de leurs élèves, les enseignants ont le choix entre plusieurs types de test. Chacun d'entre eux présente des avantages et des inconvénients

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs.

La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. La gestion de l hétérogénéité des élèves : entre culture commune et accès différenciés aux savoirs. 1. Des réflexions liminaires : Il est important de replacer la problématique de l hétérogénéité des élèves

Plus en détail

Programme d entraînement

Programme d entraînement Programme d entraînement 1000 km Édition 2012 1. Introduction Vous trouverez ci-dessous, l information nécessaire afin de comprendre et de suivre le programme d entraînement ( voir Annexe 1) préparatoire

Plus en détail

Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) E.Fontaine

Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) E.Fontaine Les tests de mesure de la VMA (Vitesse Maximale Aérobie) Liste des tests : - Le 45-15 de Gacon (1994) - Le test navette de Léger (1985) - Le VAMEVAL de Cazorla - Le TUBII - Le Cooper - Le Demi-Cooper -

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

COURIR POUR COMPTER. Cycle 3. Classes : CE2-CM1-CM2 MATHEMATIQUES. EPS Compétence : Réaliser une performance mesurée. Séance 1 (en classe)

COURIR POUR COMPTER. Cycle 3. Classes : CE2-CM1-CM2 MATHEMATIQUES. EPS Compétence : Réaliser une performance mesurée. Séance 1 (en classe) COURIR POUR COMPTER Cycle 3 Classes : CE2-CM1-CM2 EPS Compétence : Réaliser une performance mesurée MATHEMATIQUES Séance 1 (en classe) Explication en classe du défi : - Le parcours - Temps imparti - Longueur

Plus en détail

«VERS LE HANDBALL» PROJET PÉDAGOGIQUE

«VERS LE HANDBALL» PROJET PÉDAGOGIQUE «VERS LE HANDBALL» PROJET PÉDAGOGIQUE Cycles 2 et 3 1/6 SOMMAIRE PROJET PEDAGOGIQUE "Vers le HANDBALL" Introduction page 3 Organisation pédagogique page 4 Rôle des enseignants et de l éducateur sportif

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

Le Baby Basket. - La construction de la séance s

Le Baby Basket. - La construction de la séance s - La construction de la séance s - A l inverse de toutes les autres catégories celle des Babys doit éveiller toute notre attention. Dans la construction de votre séance il est impératif d avoir à l esprit

Plus en détail

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 Attention : en fonction du niveau des élèves dans le cycle, l enseignant utilise les variables concernant les distances à parcourir et le

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

SOMMAIRE. Les filières énergétiques

SOMMAIRE. Les filières énergétiques SOMMAIRE 1. Quelques éléments théoriques o Les filières énergétiques (page 1). o Comment déterminer la VMA des élèves? (page 3) o Quels enjeux? (page 4) 2. Organisation et déroulement d un cycle de 6 séances

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable

SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF. Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable SOULÈVE LE MONDE! PROJET ÉDUCATIF Eveil postural et musculaire & Ateliers autour du port du cartable dans le cadre de la Réforme des rythmes scolaires de l enseignement primaire LE PROJET ÉDUCATIF «SOULÈVE

Plus en détail

Le cardio-training. Définitions:

Le cardio-training. Définitions: Le cardio-training L'entraînement cardio est très vaste! Je vais ici faire une synthèse des connaissances et répondre aux différentes questions que je peux lire sur divers forums. Vous y trouverez des

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

Perte de poids d'environ 5 kg en course à pied, 2 séances par semaine pendant 10 semaines.

Perte de poids d'environ 5 kg en course à pied, 2 séances par semaine pendant 10 semaines. Perte de poids d'environ 5 kg en course à pied, 2 séances par semaine pendant 10 semaines. OBJECTIF DE CET ENTRANEMENT Cet entraînement vous permettra de perdre raisonnablement du poids (environ 5 kg)

Plus en détail

Course en durée. au cycle 3. Equipe EPS Corrèze Janvier 2009

Course en durée. au cycle 3. Equipe EPS Corrèze Janvier 2009 19 Crse en durée au cycle 3 Equipe EPS Corrèze Janvier 2009 1 LA COURSE EN DUREE AU CYCLE 3 Sommaire L activité : 1. Spécificité de l activité p 3 2. Les enjeux p 4 3. Le travail proposé p 5 4. Exigences

Plus en détail

CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE

CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE CYCLE 3 : CONSTRUIRE LA NOTION DE VITESSE DE COURSE : V.M.A, VITESSE REGULIERE, VITESSE MAXIMALE. ACTIVITE COURSE LONGUE Situation de référence S engager lucideent dans l action Construire un projet d

Plus en détail

ENERGIE ET PERFORMANCE

ENERGIE ET PERFORMANCE ENERGIE ET PERFORMANCE A. Introduction Les paramètres influençant la performance sont la Génétique, l entraînement, le mental, puis une série de paramètres tels la nutrition, le sommeil, l environnement,

Plus en détail

Mathématiques et Motricité

Mathématiques et Motricité Mathématiques et Motricité Céline Gineste CPC EPS Montauban Sud et Montauban ASH Novembre 2013 Faire des mathématiques à l école maternelle? Il ne s agit pas de construire un apprentissage mathématiques

Plus en détail

O1 LA «MAIN COURANTE»

O1 LA «MAIN COURANTE» FICHES OUTILS SE PRÉPARER À LA GESTION DE CRISE O1 LA «MAIN COURANTE» Pour ceux qui sont en charge de la conduite opérationnelle de la crise Dans toute crise, on se souvient toujours très bien des 5 premières

Plus en détail

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

Géographie Le tourisme en France

Géographie Le tourisme en France Une unité d'apprentissage en Géographie C3 Préambule : Il s'agit ici non pas d'un modèle mais d'une proposition qui doit être adaptée en tenant compte : de la programmation de l'école du niveau de ses

Plus en détail

L école seule peut-elle développer les capacités

L école seule peut-elle développer les capacités L école seule peut-elle développer les capacités Claire Thomas-Junius, Maitre de Conférences-HDR, Université Evry Val d Essonne, UFR SFA, Département STAPS, Evry. INSEP, Mission Recherche, Laboratoire

Plus en détail

L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS)

L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS) 103 L'OUTIL INFORMATIQUE EN ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (EPS) Voilà deux ans, dans le cadre de ma formation en centre pédagogique régional (CPR), j'ai commencé l'élaboration d'un programme informatique

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE : DANSE. 1. Publics pour lesquels l épreuve est déconseillée. 2. Conditions particulières de passage de l épreuve.

FICHE EXPLICATIVE : DANSE. 1. Publics pour lesquels l épreuve est déconseillée. 2. Conditions particulières de passage de l épreuve. FICHE EXPLICATIVE : DANSE. -Elèves atteints du tronc et des 4 membres.. -je peux faire remplir ma fiche par une tierce personne. -si je suis déficient visuel, je ne serai que danseur et chorégraphe, une

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

Évaluation en maths La place des élèves

Évaluation en maths La place des élèves Évaluation en maths La place des élèves Groupe Maths-Collège du CEPEC (Centre d Etudes Pédagogiques pour l Expérimentation et le Conseil) a.bartolucci@cepec.org Évaluation en mathématiques : la place des

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE Plan du rapport de stage UNIVERSITÉ PARIS-I PANTHÉON SORBONNE U.F.R. 01 DROIT ADMINISTRATION ET SECTEURS PUBLICS 12, PLACE DU PANTHÉON 75005 PARIS Master 1 Plan du rapport de stage L'intelligence est «l'aptitude

Plus en détail

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN

Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK. Intervenant : Yann GUDEFIN Formation des entraîneurs, bénévoles, dirigeants des clubs du CRCCK Intervenant : Yann GUDEFIN Programme de la formation Un peu de théorie Nous aborderons les thèmes généraux sans rentrer volontairement

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008

PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base. Stage Initial MF1. Décembre 2008 PREPARATION PHYSIQUE DU PLONGEUR Notions de base Stage Initial MF1 Décembre 2008 POURQUOI SE PREPARER? Pour être capable de répondre r à un effort nécessitn cessité par le plein exercice de ses prérogatives,

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Les situations du module

Les situations du module BASKET Cycle 3 COMPETENCE ATTENDUE : Sur un terrain délimité, dans un match 4 contre 4 : ENJEU opérer des choix pertinents d actions (sans dribble) permettant de récupérer, conserver et faire progresser

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

20 m 50 m 100 m 1 km 10 s 30 s 1 min. Conseils pour mise en place de contrats distance ou temps personnalisés

20 m 50 m 100 m 1 km 10 s 30 s 1 min. Conseils pour mise en place de contrats distance ou temps personnalisés I.E.N. Poitiers III Situations de course longue : Tableau des valeurs de temps et de distances de bases pour des allures de 7 à 13 km / h Pour contrats-distances : => temps sur... pour contrat-temps :

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

Stage dominante EPS 2003 1 16/09/10

Stage dominante EPS 2003 1 16/09/10 Stage dominante EPS 2003 1 16/09/10 Jouer aux boules C est pointer tirer pour placer pour protéger pour attaquer pour déséquilibrer ses boules le jeu de l adversaire dans le but d obtenir plus de points

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Analyse de deux séquences d apprentissage 1

Analyse de deux séquences d apprentissage 1 hs.c om Ce fichier, corrigé du fichier D22, aborde le vaste domaine du traitement de l information, de la gestion de données et des représentations couramment utilisées. Nous vous proposons deux séquences

Plus en détail

Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique

Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique Leçon 1 : Maître spécial d éducation physique Semaine : 1 DISCIPLINE : Développement Corporel ETAPE DU PROJET : «Je me prépare au cross» SOUS - ETAPE ABORDEE : «Je rends ma course efficace» COMPETENCE

Plus en détail

Les cinq zones cibles

Les cinq zones cibles Les cinq zones cibles Si nous considérons l'aspect mécanique des choses, notre cœur est une sorte de moteur. Il faut regarder sous le capot de temps en temps, vérifier le niveau d'eau, mettre le bon carburant

Plus en détail

Guide de l enseignante ou enseignant 1

Guide de l enseignante ou enseignant 1 Guide de l enseignante ou enseignant 1 SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Éducation physique et à la santé 3 ième Année du 2 ième cycle du secondaire Compétence : Adopter un mode de vie sain Titre

Plus en détail

COURSE LONGUE AU CYCLE 2

COURSE LONGUE AU CYCLE 2 COURSE LONGUE AU CYCLE 2 Document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS de Paris Vous trouverez sur le site : http://eps-premier-degre.scola.ac-paris.fr/ - Ce document pédagogique sur la

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 Bac pro Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/ étirements. Echauffement ou non en fonction

Plus en détail

COMPETENCES EPS et ATHLETISME Un VCD illustrant 4 ateliers accompagne ce document

COMPETENCES EPS et ATHLETISME Un VCD illustrant 4 ateliers accompagne ce document COMPETENCES EPS et ATHLETISME Un VCD illustrant 4 ateliers accompagne ce document Ecole Meynis - R.Reynaud CPC-Lyon Part-Dieu mars 2005 en référence au document départemental «Oui, il sert de courir» PROGRAMMES

Plus en détail

(version du 24 février) PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE

(version du 24 février) PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE Accorde ton cœur (version du 24 février) 1 re année du 2 e cycle primaire PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE Georges Piotrowski et André Schoeb avec la collaboration

Plus en détail

LA PERIODE DE PREPARATION SPECIFIQUE IRONMAN

LA PERIODE DE PREPARATION SPECIFIQUE IRONMAN Voici la prépation (de Guy Hemmerlin) que j effectue pour préparer les ironmans et qui m a réussit à l Ironman de Zurich avec un temps de 9h41. J essayais d avoir une sortie longue en vélo entre 100 et

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail