Communauté d'agglomération de Reims

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communauté d'agglomération de Reims"

Transcription

1 Communauté d'agglomération de Reims

2 Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en / / /2007 CA de Reims ,7% 3,4% -1,6% Marne ,7% 1,2% 0,2% Champagne-Ardenne ,1% -0,4% -0,2% Source : INSEE RP 1982 à 2007 La CA perd des habitants depuis La population a diminué d'environ habitants entre 1999 et 2007 alors que le département connaît une situation démographique stable. Une hausse du nombre de ménages et une baisse de la taille moyenne des ménages nombre de nombre de nombre de nombre de variation variation Variation ménages en ménages en ménages en ménages en 1982/ / / CA de Reims % 13% 7% Marne % 9% 7% Champagne-Ardenne % 7% 7% Source : INSEE RP 1982 à 2007 taille des ménages en 1999 et 2007 CA de Reims 2,23 2,06-0,17 Marne 2,41 2,25-0,16 Champagne-Ardenne 2,43 2,26-0,17 Source : INSEE RP 1999 et 2007 taille des ménages en 2007 Évolution de la taille moyenne des ménages entre 1999 Sur la période , le nombre de ménages augmente de 7%, soit environ ménages supplémentaires. Dans le même temps, la taille moyenne des ménages diminue, passant de 2,23 à 2,06. La taille moyenne des ménages dans la CA est faible à cause de la présence d'une population étudiante importante. Une population très jeune : plus de 40% âgée de moins de 30 ans Structure de la population de la CA de Reims en 1999 Structure de la population de la CA de Reims en % 6% 47% - 30 ans ans ans ans + 75 ans 19% 11% 7% 44% - 30 ans ans ans ans + 75 ans 19% Source : INSEE La population de la CA de Reims est jeune : en 2007, 44% des habitants de la CA ont moins de 30 ans contre 37% en Champagne-Ardenne et en France. La présence d'une population étudiante nombreuse est à l'origine de cette jeunesse. Cependant, la CA est aussi touchée par le phénomène de vieillissement : la part des plus de 60 ans a augmenté de 2 points depuis un territoire en déprise démographique alors que le département connaît une stabilité de population une augmentation du nombre des ménages, principal facteur de besoin en logements une population très jeune Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 2/12

3 L'emploi salarié impacté par la crise économique L'EMPLOI Evolution de l'emploi salarié CA de Reims Source : Unistatis-pôle emploi L'emploi salarié a globalement augmenté dans la CA entre 2000 et 2007 (+5%). Depuis 2007 il connaît une baisse (effet de la crise économique). Globalement, sur la période , l'emploi salarié reste stable. Un nombre de demandeurs d'emplois impacté par la crise économique mais néanmoins inférieur au niveau observé en Evolution du nombre de DEFM de catégorie A Evolution du nombre de DEFM de cat A (base 100 en 2000) données brutes au 31 décembre CA de Reims CA de Reims Marne Sources : INSEE-DIRECCTE Entre 2000 et 2010, le nombre le plus important de DEFM de catégorie A a été atteint en 2000 (environ ). Depuis 2005 celui-ci était en diminution. Néanmoins, à partir de 2007 (crise économique), les DEFM ont de nouveau augmenté sans toutefois atteindre leur niveau de Au 31 décembre 2010, on compte DEFM de catégorie A dans la CA. De manière générale, le nombre de DEFM de catégorie A dans la CA de Reims évolue de manière plus favorable qu'au niveau départemental. un emploi salarié impacté par la crise économique une évolution du nombre de demandeurs d'emploi plus favorable qu'au niveau départemental Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 3/12

4 LES RESSOURCES DES MÉNAGES Des allocataires des aides au logement de plus en plus nombreux Nombre d'allocataires Nombre d'allocataires locataires Nombre d'allocataires Nombre d'allocataires logés locataires dans le parc locatif dans le parc locatif public accédants à la propriété en établissements privé Nombre total d'allocataires évolution évolution évolution évolution évolution / / / / /2008 (en %) (en %) (en %) (en %) (en %) CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Source : CNAF L'augmentation des allocataires des aides au logement est plus importante que la région (+7%) entre 2004 et Celle-ci concerne les allocataires locataires du parc privé ( environ) et les allocataires locataires du parc public ( environ). Une augmentation des allocataires des aides au logement locataires du parc privé fournissant un taux d'effort après aide supérieur à CA de Reims Marne % Champagne-Ardenne Source : CNAF Allocataires des aides au logement locataires du parc privé (taux d'effort après aide > ) évolution 2004/2007 En 2007, 17% des allocataires des aides au logement locataires du parc privé fournissent un taux d'effort post aide supérieur à (19% dans le département et 16% dans la région). Leur nombre a augmenté de entre 2004 et 2007, cette hausse est inférieure à celles observées aux niveaux régional (+) et départemental (+26%). Une hausse du nombre de ménages éligibles à un logement locatif social revenus < des Évolution Revenus < 60% des Revenus < 100% des plafonds HLM plafonds HLM plafonds HLM En nombre en points En nombre en points En nombre en points CA de Reims Marne Champagne Ardenne Les ménages aux revenus inférieurs aux plafonds HLM ont augmenté de manière plus importante dans la CA de Reims qu'aux niveaux départemental et régional. En , ils représentent 64% des ménages. Une proportion de locataires du parc privé éligibles à un logement locatif social moins élevée qu'aux échelles départementale et régionale Part des Part des Locataires du Locataires du Ménages locataires du Ménages locataires du parc privé aux parc privé aux locataires du parc privé ayant locataires du parc privé ayant revenus < 100% revenus < 100% parc privé aux un revenu < parc privé aux un revenu < des plafonds des plafonds revenus connus 100% plafonds revenus connus 100% plafonds HLM HLM HLM HLM CA de Reims % % Marne % % Champagne Ardenne % % Entre 1999 et 2007, environ locataires supplémentaires du parc privé sont éligibles à un logement locatif social. Ils représentent désormais 75% des locataires du parc privé de la CA, soit 9 points de plus qu'en Cette augmentation est identique à l'augmentation départementale. De plus, leur part est inférieure à celle observée aux niveaux départemental (76%)et surtout régional (81%) (*) revenus < des Revenus < 60% des Revenus < 100% des plafonds HLM plafonds HLM plafonds HLM En nombre En % En nombre En % En nombre En % CA de Reims Marne Champagne Ardenne (*) les plafonds de ressources ont été minorés à compter du 1 er juin 2009 une précarisation des ménages une part de ménages locataires du parc privé éligibles à un logement social plus faible qu'aux échelles régionale et départementale 1 (la diminution du nombre de ménages aux revenus inférieurs aux plafonds HLM en 2009 est due à la minoration des plafonds depuis le 1 er juin 2009) Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 4/12

5 Des prix du foncier très élevés LE FONCIER ET LA CONSTRUCTION prix moyen des terrains prix moyen au m² CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Source : EPTB Les prix moyens des terrains et au m² sont nettement plus élevés dans la CA de Reims qu'aux échelles départementale et régionale. Ce sont les prix les plus élevés de la région. Le prix moyen au m² en 2009 est en effet six fois plus important dans la CA que dans la région. Il est resté stable entre 2006 et Un dynamisme de la construction en 2008 et 2009 Evolution de l'indice de construction 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0, Sources : SITADEL, INSEE RP 1999 et 2007 Entre 2000 et 2009, le nombre de logements commencés a augmenté de 68% dans la CA de Reims. Cependant, l'indice de construction de la CA était inférieur aux indices départemental et régional jusqu'en En 2008 et 2009, celui-ci dépasse à la fois les indices départemental et régional mais aussi l'indice de construction national. Un nombre de PTZ accordés multiplié par 6 entre 2000 et 2009 Nombre de Prêt à taux zéro accordés CA de Reims % Marne % Champagne-Ardenne % Source : DREAL Champagne-Ardenne taux d'évolution Entre 2000 et 2009 le nombre de Prêts à Taux Zéro accordés dans la CA de Reims a augmenté de 515%. Cette hausse est nettement supérieure à celle observée dans le département et la région. La dynamique a débuté en La CA concentre près de des PTZ accordés dans la Marne en les prix du foncier les plus élevés de la région une construction plus dynamique depuis 2008 un nombre de PTZ accordés en forte progression Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 5/12

6 Un parc de logements en augmentation LE PARC GLOBAL Évolution du nombre nombre de nombre de nombre de nombre de nombre de nombre de de logements logements logements logements logements logements logements en 1999 en 2001 en 2003 en 2005 en 2007 en 2009 entre 1999 et 2009 CA de Reims % Marne % Champagne-Ardenne % Entre 1999 et 2009, le parc de la CA de Reims a augmenté de 5% alors que le parc marnais augmentait de 7% et le parc champardennais de 6%. Une augmentation de la vacance Structure du parc de logements en 1999 Résidences principales Résidences secondaires Logements vacants en en en en en en Total nombre % nombre % nombre % CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Structure du parc de logements en 2009 Résidences principales Résidences secondaires Logements vacants en en en en en en Total nombre % nombre % nombre % CA de Reims Marne Champagne-Ardenne source : DGFIP-FILOCOM Entre 1999 et 2009, le parc de logements de la CA de Reims a connu une augmentation marquée du nombre de logements vacants ( ). Une large majorité de locataires Propriétaires occupants soumis à bail rural en 1999 en 2009 en 1999 en 2009 en 1999 en 2009 en 1999 en 2009 CA de Reims 31% 41% 42% 26% 26% 3% 1% Marne 50% 52% 28% 26% 19% 4% 2% Champagne-Ardenne 55% 57% 24% 22% 17% 19% 5% 3% Locataires HLM-SEM Locataires secteur privé Ménages locataires des collectivités publiques, occupants à titre gratuit ou La part des propriétaires occupants a augmenté d'un point dans la CA de Reims entre 1999 et Néanmoins, la CA présente une proportion de propriétaires occupants inférieure de 21 points à celle du département et une proportion de locataires publics nettement supérieure (16 points de plus). 68% des ménages de la CA sont locataires de leur logement. Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 6/12

7 Plus de 70% de logements collectifs 100% Parc selon le type de logements (au 1er janvier 2009) Logements collectifs Logements individuels 90% 80% 45% 37% 70% 60% 74% 50% 40% 55% 63% 26% 0% Le parc de la CA de Reims est composé à plus de 70% de logements collectifs. Les parcs marnais et champardennais sont, au contraire, composés majoritairement de logements individuels. La CA étant une des plus grandes intercommunalités du département de la Marne mais aussi de la région, elle concentre, et ce de manière logique, une offre en logements collectifs importante. Une forte proportion de petits logements Typologie du parc au 1er janvier % 90% 80% 7% 14% 11% 19% 18% 70% 60% 50% 40% 24% 24% 26% 27% 22% 24% 6 pièces ou plus 5 pièces 4 pièces 3 pièces 2 pièces 1 pièce 0% 17% 13% 13% 14% 9% 7% Le parc de la CA de Reims est composé majoritairement de logements de 3 et 4 pièces. Les grands logements (6 pièces et plus) sont peu représentés (7%). La proportion de petits logements (1 et 2 pièces) est nettement supérieure (environ ) à celles observées aux niveaux départemental et régional. La présence importante de petits logements est à mettre en relation avec une population étudiante nombreuse. un parc de logements en augmentation une vacance en hausse une large majorité de locataires et de logements collectifs une forte proportion de petits logements Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 7/12

8 Un parc locatif social en légère augmentation LE PARC LOCATIF SOCIAL Evolution du nombre de logements locatifs sociaux CA de Reims Source : EPLS Entre 2005 et 2010, le parc locatif social de la CA de Reims augmente de 1,3%, soit une hausse identique à celle du parc locatif social marnais. L'opération de rénovation urbaine à Reims Suivi de l'opération ANRU Quartiers Wilson, Epinettes, Croix-Rouge et Orgeval à Reims Démolitions réalisées Taux de réalisation prévues 2008 et avant Total fin % prévues prévues Constructions réalisées Taux de réalisation 2008 et avant Total fin % Réhabilitations réalisées Taux de réalisation 2008 et avant Total fin % Source : DREAL Champagne-Ardenne Au 31 décembre 2010, logements ont été détruits dans le cadre de l'opération ANRU de Reims pour 692 constructions. Un taux de logements sociaux très élevé Nombre total de Nombre de Taux de logements Résidences logements locatifs principales sociaux sociaux au 01/01/2009 CA de Reims % Marne % Champagne-Ardenne % Sources : EPLS et FILOCOM 2009 En 2009, le taux de logements sociaux dans la CA de Reims s'élève à 42%, soit 15 points de plus qu'au niveau départemental, 18 points de plus qu'à l'échelle régionale et 26 points de plus qu'au niveau national. C'est un des taux les plus élevés de la région. Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 8/12

9 Un parc construit majoritairement après 1969 Ancienneté du parc locatif social au 1er janvier % 90% 80% 7% 8% 9% 11% 12% 70% 60% 48% 44% 41% 50% 40% 0% 35% 37% 38% logements construits en 1969 et avant logements construits de 1970 à 1989 logements construits de 1990 à 1999 logements construits en 2000 et après Source : EPLS 2010 Le parc locatif social de la CA de Reims a été construit majoritairement après Une grande partie des logements a été construite entre 1970 et Un taux de logements vacants depuis plus de 3 mois inférieur aux niveaux départemental et régional mais en hausse depuis ,5% Evolution du taux de logements vacants depuis plus de 3 mois 3,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% Source : EPLS Le taux de logements vacants depuis plus de 3 mois dans la CA de Reims s'établit à 1,8% en Il est inférieur à ceux observés aux échelles départementale et régionale. Cependant, il est en augmentation depuis Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 9/12

10 Une mobilité importante mais en baisse 14% Evolution de la mobilité dans le parc locatif social 13% 12% 11% 9% 8% Source : EPLS La mobilité dans le parc locatif social de la CA de Reims est importante : 11% en Néanmoins celle-ci connaît une baisse depuis Depuis 2008, son niveau est inférieur à ceux observés dans la Marne et en Champagne-Ardenne. Un nombre de ventes dans le parc public assez important Ventes CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Source : EPLS Entre 2005 et 2010 il y a eu 287 ventes aux particuliers dans le parc public de la CA de Reims. La CA concentre 72% des ventes du département sur la période. Un niveau de financement important Financement du parc public (hors ANRU et tous types confondus) MOYENNE CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Source : DREAL Champagne-Ardenne SISAL Sur les quatre dernières années, le financement (hors ANRU) du parc locatif public de la CA de Reims est en moyenne de 534 logements annuels. Un «pic» est observé en La CA concentre 61% des financements du département en Part des PLAI dans le financement global CA de Reims 8% 6% 12% 19% Marne 18% 5% 13% 19% Champagne-Ardenne 14% 9% 18% Source : DREAL Champagne-Ardenne SISAL En 2010, la part des PLAI dans le financement du parc locatif social de la CA de Reims est identique à celle du département et de la région. Elle est en augmentation depuis Cet effort en direction de l'offre très sociale reste à confirmer pour les années à venir. un parc locatif social en légère augmentation une très forte proportion de logements sociaux un parc construit après 1969 une vacance peu élevée mais en augmentation une mobilité importante mais qui tend à diminuer un nombre assez important de ventes : 72% des ventes départementales un niveau de financement important Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 10/12

11 LE PARC PRIVÉ Un parc privé fortement concerné par la problématique de rénovation thermique Ancienneté du parc privé (au 1er janvier 2009) 100% 90% 5% 9% 8% 8% 7% 5% 80% 15% 19% 18% 70% 60% 50% 28% 23% 22% 2000 et % avant % 43% 47% 0% Source : FILOCOM % du parc privé de la CA de Reims a été construit avant 1949 et 72% avant 1974, date de la première réglementation thermique. Il s'agit donc d'un parc ancien pour lequel l'enjeu de réhabilitation thermique est important. Une augmentation de la vacance 100% 90% Evolution de la structure du parc privé 9% 11% 9% 11% 80% 70% 60% 50% 40% 42% 41% 49% 49% 25% 25% 21% 22% 66% 65% 68% 67% 0% Propriétaires occupants Logements vacants du parc privé Locataires du secteur privé Source : FILOCOM Entre 1999 et 2009, la part des logements vacants dans la CA a augmenté de deux points, soit logements vacants supplémentaires. La proportion de locataires a, quant à elle, diminué d'un point. La proportion de propriétaires occupants reste stable mais elle est nettement moins importante qu'aux niveaux national et régional. Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 11/12

12 Une vacance de longue durée peu présente Ancienneté de la vancance dans le parc privé au 1er janvier % 90% 80% 70% 11% 28% 27% 31% 60% 50% 40% 29% > 3 ans de 1 à 3 ans m oins de 1 an 61% 44% 39% 0% CA de Reim s Marne Cham pagne-ardenne Source : FILOCOM Au 1 er janvier 2009, 61% des logements vacants de la CA de Reims le sont depuis moins d'un an. Cette vacance peut être considérée comme normale car elle correspond au délai nécessaire de relocation entre deux locataires. La vacance dite de «longue durée» (logements vacants depuis plus de 3 ans) représente 11% des logements vacants, son niveau est nettement inférieur à ceux observés dans la Marne et en Champagne-Ardenne. Peu de logements vacants remis sur le marché Logements vacants remis sur le marché (aides ANAH) CA de Reims Marne Champagne-Ardenne Source : Infocentre ANAH Entre 2006 et 2010, en moyenne 20 logements vacants par an ont été remis sur le marché grâce aux aides de l'anah. Ce chiffre est peu élevé au vu du nombre de logements vacants dans le parc privé de la CA de Reims. Un taux de parc privé potentiellement indigne inférieur au taux régional Nombre de Nombre de Part de parc résidences résidences privé principales principales potentiellement du parc potentiellement indigne privé indignes CA de Reims % Marne % Champagne-Ardenne % Source : MEEDDAT - Filocom 2005 d après la DGI, traitement Anah Le taux de PPPI de la CA de Reims est légèrement supérieur à celui observé dans le département mais inférieur à celui de la région. Toutefois, cela concerne logements. un parc privé ancien confronté à la problématique de rénovation thermique une vacance en hausse mais une vacance de longue durée moins présente peu de logements vacants remis sur le marché un taux de parc privé potentiellement indigne inférieur au taux régional Dispositif d'observation de l'habitat en Champagne-Ardenne 12/12

Communauté de communes de Vitry-le-François

Communauté de communes de Vitry-le-François Communauté de communes de Vitry-le-François Une forte déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990

Plus en détail

Communauté d'agglomération du Grand Troyes

Communauté d'agglomération du Grand Troyes Communauté d'agglomération du Grand Troyes Une population stable LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne

Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne Communauté d'agglomération de Charleville-Mézières Cœur d'ardenne LA DÉMOGRAPHIE Une forte déprise démographique Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

Diagnostic. Le territoire lillois

Diagnostic. Le territoire lillois Diagnostic Le territoire lillois Evolutions démographiques et profil des ménages Le territoire le plus dense (6 600 hab/km 2 ), 22% des habitants et 27% des ménages de LMCU 20% et 25% pour Lille seule

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Lille Métropole. Position de la commune dans le territoire

Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Lille Métropole. Position de la commune dans le territoire Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Position de la commune dans le territoire Communauté urbaine - Programme Local de l'habitat 2012-2018 Démographie et profil des ménages Evolution

Plus en détail

Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône

Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône Chiffres clés du logement dans les Bouches-du-Rhône ADIL 13 ADIL 13 - Juin 2014 Table des matières DÉMOGRAPHIE, PARC DE LOGEMENTS ET RESSOURCES DES HABITANTS DES BOUCHES-DU-RHÔNE 3 Évolutions démographiques

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 1 Les Côtes d Armor : un territoire attractif Avec plus de 587 000 habitants en 2009 soit +45 000 habitants depuis 1999. Une croissance démographique de +0,8%

Plus en détail

Montélimar Agglomération

Montélimar Agglomération Montélimar Agglomération OBSERVATOIRE DE L HABITAT Montélimar agglomération Suivi du programme local de l habitat Sommaire I. Suivi de la situation de l habitat et du logement 1.Rappel du contexte de l

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social

L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social L Office Public de l habitat de la Corse du Sud et le développement du logement locatif social L Office Public de l habitat de la Corse du Sud dans son contexte d intervention L office est le seul opérateur

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

Bois d Arcy la dynamique démographique. Une croissance démographique qui se poursuit. Les ménages INSEE 1999-2008

Bois d Arcy la dynamique démographique. Une croissance démographique qui se poursuit. Les ménages INSEE 1999-2008 Bois d Arcy la dynamique démographique Une croissance démographique qui se poursuit Entre 1999 et 2008, la population de Bois d Arcy a augmenté de 1 550 habitants avec un rythme moyen de 1,35 % par an.

Plus en détail

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole?

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Portes ouvertes AGURAM pour ses partenaires techniques 18 février 2014 Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Marie-Charlotte DEVIN et Emmanuelle BIANCHINI Agence d Urbanisme

Plus en détail

Commune de REDESSAN (30)

Commune de REDESSAN (30) PREFECTURE DE REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de l'environnement de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Montpellier, le Service Aménagement Durable des Territoires et Logement

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX Au sein de la construction neuve, la création de issus d'un changement de destination de locaux a progressé régulièrement entre 199 et 25

Plus en détail

Enjeux et logiques d'acteurs

Enjeux et logiques d'acteurs Direction territoriale Ouest Enjeux et logiques d'acteurs Journée Programmation urbaine Juliette MAITRE Les acteurs et leurs logiques 2 Utilisation Détention et gestion du bien Réalisation du projet Commercialisation

Plus en détail

Plan Départemental de l Habitat de l Eure

Plan Départemental de l Habitat de l Eure Département de l Eure Direction du Développement Economique et de l'aménagement du Territoire Plan Départemental de l Habitat de l Eure Fiche territoriale SCOT de la CA Seine Eure - Forêt de Bord SCOT

Plus en détail

Programme Local de l Habitat Diagnostic SOMMAIRE. Préambule... 5 1 Présentation du territoire... 7 2 Des éléments de contexte à prendre en compte...

Programme Local de l Habitat Diagnostic SOMMAIRE. Préambule... 5 1 Présentation du territoire... 7 2 Des éléments de contexte à prendre en compte... SOMMAIRE Préambule... 5 1 Présentation du territoire... 7 2 Des éléments de contexte à prendre en compte... 8 2.1 Le Schéma de Cohérence Territoriale... 8 2.2 Une politique départementale en pleine évolution...

Plus en détail

Réforme 2011 de l accession aidée. ADIL de la Mayenne

Réforme 2011 de l accession aidée. ADIL de la Mayenne Réforme 2011 de l accession aidée ADIL de la Mayenne Objectifs de la réforme Entrée en vigueur le 1 er janvier 2011 Article 56 de la loi finance 2011 Simplifier et regrouper les aides à l accession dans

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche

Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche Synthèse de l étude des marchés locaux de l'habitat dans la Manche Le contexte Selon le dernier recensement de l INSEE, avec une population de 492 563 habitants au 1er janvier 2006, la population du département

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

>>>>>>>>>> L accession sociale à la propriété dans le Doubs

>>>>>>>>>> L accession sociale à la propriété dans le Doubs Note de conjoncture - N 4 - Juillet 2011 Habitat Observatoire départemental de l habitat du Doubs >>>>>>>>>> L accession sociale à la propriété dans le Doubs Contexte et objectifs Alors que les outils

Plus en détail

Construction neuve : 710 logements par an

Construction neuve : 710 logements par an Le point mort de 1999 à 2007 : récapitulatif de l affectation des logements neufs Construction neuve : 710 logements par an Renouvellement 121 logements par an (17% de la construction neuve) Evolution

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT Les lois du Grenelle de l environnement réaffirment l exigence de lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles. À cette fin, elles renforcent le rôle des documents d urbanisme, notamment

Plus en détail

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social LE LOGEMENT SOCIAL SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU CALAISIS I II Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social Les chiffres clés de la

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

Photos : - Date de publication : 06 juillet 2011

Photos : - Date de publication : 06 juillet 2011 EVALUATION DE LA DELEGATION DE COMPETENCE DES AIDES A LA PIERRE DU DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE 2006-2011 Publication spécialisée n 1 Publication : Conseil Général de la Dordogne Service du Logement Etude,

Plus en détail

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les adultes handicapés 5.2 Le contexte L'enquête décennale sur la santé effectuée par l INSEE en 1991 auprès des ménages ordinaires, estime à 5 48 (tous âges

Plus en détail

Un nouveau PLH pour la Communauté de Communes du Pays des Herbiers

Un nouveau PLH pour la Communauté de Communes du Pays des Herbiers Un nouveau PLH pour la Communauté de Communes du Pays des Herbiers Mercredi 19 décembre 2012 Diagnostic Les étapes de l élaboration du PLH de la CCPH 1) Dresser le bilan du précédent PLH et repartir d

Plus en détail

Phase 2. Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration du 3 ème PDALHPD ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL

Phase 2. Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration du 3 ème PDALHPD ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL ELABORATION DU 3EME PLAN DEPARTEMENTAL D ACTIONS POUR LE LOGEMENT ET L HEBERGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES Phase 2 Diagnostic actualisé des besoins et de l offre Orientations en vue de l élaboration

Plus en détail

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie...

De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... De la nécessité de produire du logement locatif social en Haute- Savoie... Les pros de l'aménagement "Construction de logements : regards croisés d'acteurs" Mardi 28 avril 2015 SOMMAIRE Constat et enjeux

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 03/02/2015 Rives de l Orne Hémicycle Programme Local de l Habitat 2010-2015 «Note de suivi et d actualisation - 2013» PARTIE I : Bilan annuel des objectif de production

Plus en détail

C) Des catégories socioprofessionnelles reflétant une spécialisation territoriale

C) Des catégories socioprofessionnelles reflétant une spécialisation territoriale C) Des catégories socioprofessionnelles reflétant une spécialisation territoriale DDEA de l'yonne / ASTYM//12 avril 2010 20 Données de référence Agriculteurs Artisans, commerçants Cadres Professions intermédiaires

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

www.fnaim69.com Conférence de presse de la chambre FNAIM du Rhône 14 Janvier 2016 1

www.fnaim69.com Conférence de presse de la chambre FNAIM du Rhône 14 Janvier 2016 1 1 INTERVENANTS Source : FNAIM (Janvier 2016) Jean CHAVOT, Président de la chambre FNAIM du Rhône Anne DE PLANCHARD, Vice-Présidente déléguée à la Transaction 2 A VOLUME DE VENTES DANS L EXISTANT 3 VOLUME

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Programme ramme Local de l Habitat Communauté de communes Val de l Indre Brenne et Commune de Buzançais. DIAGNOSTIC Novembre 2011

Programme ramme Local de l Habitat Communauté de communes Val de l Indre Brenne et Commune de Buzançais. DIAGNOSTIC Novembre 2011 Programme ramme Local de l Habitat Communauté de communes Val de l Indre Brenne et Commune de Buzançais DIAGNOSTIC Novembre 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 4 A) LE TERRITOIRE D ETUDE 4 UN TERRITOIRE RURAL ATTRACTIF

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL 2008-2013 DIAGNOSTIC DE L HABITAT

PROGRAMME LOCAL 2008-2013 DIAGNOSTIC DE L HABITAT PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT 2008-2013 DIAGNOSTIC Sommaire Introduction 1. Les fondements juridiques et la portée juridique du Programme Local de l Habitat 2. Les objectifs et les principes du Programme

Plus en détail

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain

Faible renouvellement du parc locatif social lorrain DREAL LORRAINE Service Connaissance, Évaluation et Stratégie du Développement Durable juillet 213 n 48 LE PARC DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN LORRAINE AU 1ER JANVIER 212 Faible renouvellement locatif

Plus en détail

Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise

Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise Avril 2006 Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise Le pays Cœur de Flandre compte plus de 115 000 habitants en 1999 (125 000 en incluant

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Construction et logement

Construction et logement Construction et logement Panorama Vers des logements plus spacieux... Le nombre des logements s accroît plus vite que la population. De 2 à 213, il a progressé de 19%, alors que la population augmentait

Plus en détail

Observatoire départemental de l habitat du Doubs

Observatoire départemental de l habitat du Doubs Habitat Note de conjoncture - N 13 - Mai 2015 Observatoire départemental de l habitat du Doubs La vacance dans le parc locatif du Doubs en 2014 Contexte et objectifs La vacance locative, dans une situation

Plus en détail

4. le logement. 142 RAPPORT DE PRESENTATION diagnostic prospectif

4. le logement. 142 RAPPORT DE PRESENTATION diagnostic prospectif 142 RAPPORT DE PRESENTATION diagnostic prospectif 4. le logement Le logement est au cœur de nombreux grands enjeux de l aménagement du territoire. Pour relever ces paris, le Trégor devra sans doute renouveler

Plus en détail

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne Les chiffres clés du chômage Région Les demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM) à fin novembre 2015 Source : Pôle emploi (STMT - données brutes) 10 121 763 + 5,6% Toutes catégories 55% 67 160 + 4, 12%

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA VALLEE DE SAINT-AMARIN PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Syndicat mixte du Pays Thur Doller Schéma régional climat air énergie 4 décembre 2013 1 CALENDRIER 2003 : lancement d un

Plus en détail

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Emerainville, Lognes, Noisiel, Torcy Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée L édito En 2011, l observatoire de l habitat

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

Deuxième partie. Cahier 2. Les conditions de logement des ménages pauvres. Le logement des ménages pauvres à bas revenus

Deuxième partie. Cahier 2. Les conditions de logement des ménages pauvres. Le logement des ménages pauvres à bas revenus Deuxième partie Les conditions de logement des ménages pauvres Cahier 2 Le logement des ménages pauvres à bas revenus Les aides au logement: principales évolutions depuis 2001, Pierre Collinet, Chantal

Plus en détail

Le logement locatif social sur le territoire de l Espace Sud

Le logement locatif social sur le territoire de l Espace Sud Lettre N 1 Le logement locatif social sur le territoire de l Espace Sud Mars 2015 Avant-propos Tout Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) disposant d un Programme Local de l Habitat

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL DE L HABITAT DE SAVOIE

PLAN DEPARTEMENTAL DE L HABITAT DE SAVOIE Direction Départementale des Territoires de la Conseil Général de PLAN DEPARTEMENTAL DE L HABITAT DE SAVOIE DIAGNOSTIC 2009 Cœur de Bassin de la Combe de SOMMAIRE 1 - PAYSAGE SOCIO-DEMOGRAPHIQUE...5 1.1

Plus en détail

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT. Observatoire de suivi Année 2012. - Février 2014 -

PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT. Observatoire de suivi Année 2012. - Février 2014 - PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT Observatoire de suivi Année 2012 - Février 2014 - 2 OBSERVATOIRE DE SUIVI du programme local de l habitat ÉDITO observatoire du PLH permet de suivre annuellement la mise en

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Le parc, la demande, les attributions de logements locatifs sociaux dans le grand Sud

Le parc, la demande, les attributions de logements locatifs sociaux dans le grand Sud Le parc, la demande, les attributions de logements locatifs sociaux dans le grand Sud Les Avirons, Étang Salé, Saint Louis, Cilaos, Entre Deux, Le Tampon, Saint Pierre, Petite Île, Saint Joseph, Saint

Plus en détail

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier :

A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n. A compléter par l ADIL 29 : Nom : Prénom : Commune du projet : Date d ouverture du dossier : «CLÉ PRIMO ACCESSION» PRET A TAUX ZERO DE DOUARNENEZ COMMUNAUTE EN FAVEUR DE L ACCESSION A LA PROPRIETE, DANS L ANCIEN, DES JEUNES MENAGES A compléter par Douarnenez Communauté : Dossier n A compléter

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL XXXXXXXX 1 212 chiffres clés Le logement social en France Situation financière et indicateurs des SA d HLM et des Offices Publics de l Habitat www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes

Chapitre 3. Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Logement social : les difficultés à sortir du parc limitent les entrées pour les ménages les plus jeunes Transitoire pour les jeunes, le logement social constitue souvent la première étape d'un itinéraire

Plus en détail

LES DYNAMIQUES SOCIO DEMOGRAPHIQUES... 6

LES DYNAMIQUES SOCIO DEMOGRAPHIQUES... 6 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU NORD MARTINIQUE Programme Local de l Habitat Communauté de Communes du Nord Martinique Diagnostic AGENCE D URBANISME ET D AMENAGEMENT DE MARTINIQUE PREAMBULE 5 LES DYNAMIQUES

Plus en détail

Demande et besoins des ménages

Demande et besoins des ménages Évolution population Évolution des Solde naturel et migratoire Taille moyenne des Age des indice de jeunesse Structure des Général Population 1990-2006 Rénové Général Population 1990-2006 Rénové RGP 1990-2006

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien

Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien CONTACT / VÉRONIQUE GUILLAUMIN : 0 44 77 39 55 OU 06 37 55 09 98 24 avril 203 L amélioration du

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE Etude relative à l utilisation de prescriptions d occupation et de limites de revenu auprès de 1000 maîtres d ouvrage d utilité publique

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard, Pascal Vittori et Annie Beustes Cession partielle du patrimoine locatif aidé de la SIC

CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard, Pascal Vittori et Annie Beustes Cession partielle du patrimoine locatif aidé de la SIC INFO PRESSE Contact presse Tél. : (687) 25 81 92 Nouméa, le vendredi 5 octobre 2012 CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard, Pascal Vittori et Annie Beustes Cession partielle du patrimoine locatif aidé de

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015

La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015 PREFET DE LA REGION CHAMPAGNE- ARDENNE Novembre 2015 La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

FILOCOM - Le fichier des logements à la commune

FILOCOM - Le fichier des logements à la commune Centre d études et d expertise sur les risques, l environnement, la mobilité et l aménagement - Le fichier des logements à la commune Sylvain GUERRINI, Cerema / Dterr NP /RDT / DUHF Séminaire Réhal / RJCF,

Plus en détail

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine

POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE. Vers une société plus humaine POUR UN LOGEMENT PLUS ACCESSIBLE Vers une société plus humaine Budget 2003-2004 Pour un logement plus accessible ISBN 2-550-40544-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2003 Date de parution :

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 PARIS, LE 23 JANVIER 2014, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2013 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2013 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2013 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2013

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Le marché locatif privé en Mayenne 2011

Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Adil 53 01-07-2012 SOMMAIRE 1 - Introduction P 4 2 - Zoom sur le Département P 5 3 - Le fichier locatif en Mayenne P 6 4 - Le marché locatif sur Laval Agglomération

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

Le marché de l'immobilier

Le marché de l'immobilier Les bases de données logement juin 2015 Un marché est la rencontre d'une offre et d'une demande. Le marché immobilier est le marché des transactions immobilières de gré à gré où des propriétaires vendeurs

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC.

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Unité territoriale de Direction de l'emploi et du développement économique 35 rue de la Gare CS 60003

Plus en détail

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée

Portrait statistique du SCoT Provence Méditerranée Portrait statistique du Provence 554442 habitants en 123349 ha de surface périmètre géographique au 1er janvier 211 OCCUPATION DU SOL Provence Structuration de l'espace en 26 évolution 99-6 territoires

Plus en détail