Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France"

Transcription

1 Melanoma: Epidemiological studies in the Nord-East of France F Grange, 1 C Barbe, 2 F Vitry, 2 D Lipsker, 3 F Aubin, 4 G Hedelin, M Velten, 5 S Dalac, 6 F Truchetet, 7 C Michel, 8 ML Batard, 9 F Granel- Brocard, 10 A Le Clainche, 2 A Buemi, 5 S Dalle, 11 E Hibon, 12 P Bernard, 1 G, A Danzon, AS Woronoff 5 Service de dermatologie, CHU de Reims 1, Strabourg 3, Besançon 4, Dijon 6, Thionville 7, Mulhouse 8, Colmar 9, Nancy 10, Lyon 11, CRICAM Reims 2, FRANCIM (registres Bas- Rhin, Haut-Rhin, Doubs et territoire de Belfort) 5,

2 primary CM - 89 LN metastases - exhaustivity 81%

3 Passage en RCP (2004) 29% des cas Facteurs explicatifs RCP Filière hospitalière (p=0,0001) Région géographique (p=0,0001) Breslow > 1,5 mm (p=0,0005) < 1,5: 23% 1,5 3: 44% > 3mm: 57% Analyse multivariée

4 marges d exérèse Marge conforme recommandations : 76% Marge faible: 8% âge > 60 ans (p=0,001) siège tête et cou (p=0,01) Breslow > 1,5 mm (p=0,0001) Marge excessive: 16% Région géographique (p=0,03) Filière libérale (p=0,0007) Analyse multivariée Analyse multivariée

5

6 Circonstances de diagnostic: 5 groupes Groupe I : «MG» : 26,1% 2004 Groupe II : «autre spécialiste» : 6,3% Groupe III : «venu directement» : 45% Groupe IV : «suivi prospectif naevus» : 8,4% Groupe V : «diagnostic fortuit par dermato» : 14,1% Arch Dermatol 2010; 146: 240-6

7 Densité de dermatologues / 1000 km 2 Arch Dermatol 2010; 146: 240-6

8 Facteurs associés à un Breslow fin Modèle linéaire multivarié Absence d ulcération Types histologique SSM et LMM Age jeune Diagnostic par un dermatologue (groupe IV et V) Dépt «haute densité» en dermato p<0,0001 p<0,0001 p<0,0001 p<0,001 p<0,001 Arch Dermatol 2010; 146: 240-6

9 Champagne-Ardenne melanoma registry (from 2004) : 838 CM (including 661 invasive CM) Mean Breslow: 2.02 mm vs 1.59

10 Second data collection primary CM - 89 LN metastases - exhaustivity 81% primary CM LN metastases - exhaustivity: improved recommendations - new legislation (2004): «parcours de soins, MT - communication on previous results

11 . Clinical and socio-demographic characteristics of thick melanomas: a population-based, case-case study in France F Grange, MD, PhD; C Barbe, MD; F Aubin, MD, PhD; D Lipsker, MD, PhD; F Granel-Brocard, MD; M Velten, MD, PhD; S Dalac, MD; F Truchetet, MD; C Michel, MD; A Mitschler, MD; G Arnoult; A Buemi, MD; S Dalle, MD, PhD; P Bernard, MD, PhD; AS Woronoff, MD Arch Dermatol (accepted, 2012)

12 Main results

13 Main results

14 . Diagnosis and management of melanoma with regional lymph node metastases: a population- based study in France C Lévy-Sitbon a, C Barbe b, F Granel-Brocard c, D Lipsker d, F Aubin e, S Dalac f, F Truchetet g, C Michel h, A Mitschler i, G Arnoult j, A Le Clainche j, S Dalle k, P Bernard a, F Grange a J Eur Acad Dermatol (accepted, 2012)

15 Main result: comparison 2004 / 2008 Disparition of adjuvant chemotherapy 2004: 29% 2008: 0 More accurate selection of patients for adjuvant interferon

16 The role of general practitioners in diagnosis of cutaneous melanoma: a population-based study in France F Grange, a C Barbe, b L Mas, a F Granel-Brocard, c D Lipsker, d F Aubin, e M Velten, f S Dalac, g F Truchetet, h C Michel, i A Mitschler, j G Arnoult, k A Buemi, l S Dalle, m G Reuter, n P Bernard, a AS Woronoff, o F Arnold p Br J Dermatol (revision, 2012)

17 Melanomas diagnosed in a GP setting (vs others) 2,05 mm (vs 1,32mm; p <0,001) Age - 60 y - > 60 y Location - lower limb Odd Ratio [ ] - other location 1.3 [ ] p Histologic type - non nodular - Nodular [ ] Breslow 1.06 [ ] 0.02

18 CM in the elderly (2004 and 2008) (preliminary) 2004 and 2008 N = 1621 CM < 70 y N=1134 (70%) > 70 y N =487 (30%) p Diagnosis by a GP 33% 43% <0.001 Mean Breslow 1.35 mm 2.34 mm <0.001 Definitive surgery, performed Delay to definitive surgery > 6 w 93% 77% < % 32% 0,01 Insufficient margins 5% 17% <0,001 Adjuvant therapy, proposed (for Breslow > 1.5 mm) 59% 19% <0,001

19 MELEXT study Subvention: CIRLCC Mélanoma of the hand and foot diagnosed in Champagne Ardenne (CA) or Franche-Comté (FC: Doubs, territoire de Belfort) from 2004 to cases (CA: 106; FC: 59) Largest European «population-based» series Data collection Clinical and histological characteristics Outcome, survival (endpoint 31/12/10) 19

20 Head and neck melanoma Champagne-Ardenne melanoma registry ( ) 279 cases Submitted: J Invest Dermatol

21 location of head and neck melanoma in men and women Peripheral area Central area Hommes (n=120) Femmes (n=155) 68 (57) 32 (21) 52 (43) 123 (79) P value <0,0001 Men n = 59 (69) Women n = 26 (31) Total n = 85 (100) Left Right P value 34 (58) 25 (42) 7 (27) 19 (73) 41 (48) 44 (52) 0,009

22 Future collaborations? Other rare forms of melanomas? Ano-rectal Genital Mucosal head and neck Evaluation «ici-ailleurs» of secondary prevention programs Others

23 Dermatologues libéraux de l Inter-Région Nord-Est Acknowledgement Services de Dermatologie F Aubin, CHU de Besançon ML Batard, CH Colmar F Grange, CHU Reims S Dalac, CHU de Dijon F Granel-Brocard, CHU de Nancy D Lipsker, CHU de Strasbourg C Michel, CH Mulhouse F Truchetet, CHR Metz-Thionville CRICAM CHU de Reims et OMECHA D Jolly, C Barbe, A Le Clainche G Arnoult, E Quantin, B Baury E Hibon Registres des cancers : M Velten et G Hedelin, Bas-Rhin, Strasbourg A Buemi et JM Halna, Haut-Rhin, Mulhouse A Danzon, M Mercier, AS Woronoff, Besançon Financeurs Fondation de France SFD Ligue Marne et Ligue nationale GRSP Champagne- Ardenne

Gautier DEFOSSEZ 1, Alexandre ROLLET 1, Olivier DAMERON 2, Pierre INGRAND 1

Gautier DEFOSSEZ 1, Alexandre ROLLET 1, Olivier DAMERON 2, Pierre INGRAND 1 Gautier DEFOSSEZ 1, Alexandre ROLLET 1, Olivier DAMERON 2, Pierre INGRAND 1 1- Registre Général des Cancers de Poitou-Charentes 2- Université de Rennes 1, IRISA UMR6074, Rennes JOURNÉE DES PAENAIRES ET

Plus en détail

L échinococcose alvéolaire en France de 1982 à 2005

L échinococcose alvéolaire en France de 1982 à 2005 L échinococcose alvéolaire en France de 1982 à 2005 M Piarroux (1), R Piarroux (1), J Knapp (1), I Capek (2), S Bresson-Hadni (1) et le réseau FrancEchino. (1) FrancEchino, CHU de Besançon (2) InVS Echinococcose

Plus en détail

M8720 à M8780 Comportement /3. 19ème

M8720 à M8780 Comportement /3. 19ème --3 :3 Pagina 93 (3-19) Inc. cancer-vf.qxd Auteur : JM. Halna Définition du site : CIM 9 : 17. à 17.9 CIM-O- : C. à C.9 M7 à M7 Comportement /3 Incidence et mortalité en France en, % chez l homme, alors

Plus en détail

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy

IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales. Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy IRM dans le bilan initial d extension local des tumeurs rectales Valérie CROISE-LAURENT Service de Radiologie Adultes Hôpitaux de Brabois CHU-Nancy Spécificités prise en charge thérapeutique d un cancer

Plus en détail

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané

Facteurs de retard au diagnostic. du mélanome cutané Rapport d orientation sur les facteurs de retard au diagnostic du Mélanome cutané RAPPORT D ORIENTATION Facteurs de retard au diagnostic du mélanome cutané Juillet 2012 SYNTHESE Ce rapport d orientation

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

Correspondance en CIM-O-2

Correspondance en CIM-O-2 Auteurs : M. Colonna, A.-V. Guizard, C. Schvartz Description de la localisation étudiée CIM-O-3 Correspondance en CIM-O-2 Correspondance en CIM-O-1 Correspondance en CIM-10 Topographie C73.9 C73.9 193.9

Plus en détail

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatique) des cancers du sein triple-négatifs. Questions pour les Recommandations

Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatique) des cancers du sein triple-négatifs. Questions pour les Recommandations Prise en charge globale (néoadjuvante, adjuvante et métastatique) des cancers du sein triple-négatifs Questions pour les Recommandations 0 Groupe de travail constitué de : Anthony Goncalves, Eric-Charles

Plus en détail

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites

Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Traitement néoadjuvant: Évaluation précoce de la réponse par TEP-FDG : Performances et limites Contexte Tumeurs larges ou localement avancées Pas de bénéfice en survie par rapport au traitement adjuvant,

Plus en détail

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE

Ganglion sentinelle et cancer du sein. Dr Michy- HCE Ganglion sentinelle et cancer du sein Dr Michy- HCE historique 1985: Ganglion sentinelle + mélanome 1994: giulano: application au cancer du sein 2002: validation du GAS par l ANAES Morton, arch Surg, 1992

Plus en détail

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER

Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Traitement chirurgical des tumeurs cutanées Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Tumeurs cutanées Mélanome Carcinome basocellulaire

Plus en détail

Avertissements. Références

Avertissements. Références Avertissements Il est particulièrement utile de prendre connaissance de la partie Matériel et méthode avant la lecture des résultats. En effet, cette étude présente de nombreuses particularités par rapport

Plus en détail

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie

Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Mise en place du programme AcSé Moléculaire Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes en Oncohématologie Plateforme de génétique moléculaire des cancers de l Arc Alpin CHU de Grenoble Les incontournables

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés

Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Approche chirurgicale de l aisselle: nouveautés Brigitte Poirier, md, FRCS (C) Chirurgienne-oncologue Centre des maladies du sein, HSS CHU de Québec 26 septembre 2014 Objectifs Discuter de l évaluation

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale

Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie Médicale Volume 2009 publié le 9.12.2009 TRENTE-TROISIÈMES JOURNÉES

Plus en détail

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes STudy of primary screening in the ARdennes department by Testing

Plus en détail

Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences. Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM

Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences. Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM Cancer inflammatoire du sein: traitement, survie et récurrences Présenté par Dr NGUELE MEKE H Tuteur: Dr TEBEU PM Plan Introduction Objectif Méthodologie Résultats Discussion Conclusion INTRODUCTION1 Cancer

Plus en détail

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97.

Voogd Ac et al. J Clin Oncol 2001;19:1688 97. Surveillance loco-régionale personnalisée = évaluation du risque de récidive locorégionale personnalisée Histologie : les carcinomes Lobulaires Taux de récidives locales après mastectomie Differences in

Plus en détail

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD

Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Données récentes sur le traitement ADJUVANT des tumeurs HER2 positives Alexandru Eniu, MD, PhD Dept. des Tumeurs du Sein Chef du service Hôpital de Jour Institut d Oncologie Ion Chiricuţă Cluj-Napoca,

Plus en détail

WikiSara L encyclopédie de la Route et des Transports

WikiSara L encyclopédie de la Route et des Transports WikiSara L encyclopédie de la Route et des Transports Questionnaire Introduction Bonjour à tous! Nous nous «associons» à nouveau pour vous proposer un petit questionnaire sur les transports. Cette fois-ci,

Plus en détail

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib»

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» D après la communication orale de Denis Moro-Sibilot, abstract 1200, WCLC 2015 Clément Korenbaum, interne,centre

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008 COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 18.12.2008 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France.

Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France. UMRS 1018 Facteurs hormonaux et risque de cancer de la thyroïde : une étude cas-témoins en population en France. Leux C, Truong T, Anger A, Guizard AV, Schvartz C, Guénel P Épidémiologie environnementale

Plus en détail

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL

Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée. Le cancer en Vendée. F. Molinié. Association EPIC-PL Registre des cancers de Loire- Atlantique et Vendée Le cancer en Vendée F. Molinié Association EPIC-PL www.sante-pays-de-la-loire.com/registre_des_cancers.161.0.html Principaux indicateurs nécessaires

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

BREAST CANCER CHEMOTHERAPY - Prospective Cohort of Patients Receiving Neoadjuvant Chemotherapy for Breast Cancer

BREAST CANCER CHEMOTHERAPY - Prospective Cohort of Patients Receiving Neoadjuvant Chemotherapy for Breast Cancer BREAST CANCER CHEMOTHERAPY - Prospective Cohort of Patients Receiving Neoadjuvant Chemotherapy for Breast Cancer Responsable(s) : Ghiringelli François, INSERM CRI 866 EPIDEMIOLOGIE CANCER ET NUTRITION

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

La LASERTHERAPIE. Lasertherapie à l Institut Jules Bordet. Dr. M-T Genot

La LASERTHERAPIE. Lasertherapie à l Institut Jules Bordet. Dr. M-T Genot La LASERTHERAPIE Lasertherapie à l Institut Jules Bordet G Dr. M-T Genot Laser = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation Laser de basse énergie ou Laser froid ou LLL( low level laser) Propriétés:

Plus en détail

Enseignement médecine du travail. Comité master 21 juin 2013 M Nendaz

Enseignement médecine du travail. Comité master 21 juin 2013 M Nendaz Enseignement médecine du travail Comité master 21 juin 2013 M Nendaz Excerpt of the Swiss Catalogue of Learning Objectives This excerpt lists all objectives of the SCLO which * contain the keyword "workplace"

Plus en détail

France TAVI : Etat des lieux

France TAVI : Etat des lieux France TAVI : Etat des lieux Hervé Le Breton, pour le comité scientifique France TAVI Service de cardiologie, CHU Rennes Jeudi 9 Avril 2015 Comité scientifique Thierry LEFEVRE, JPh COLLET Geneviève Mulak

Plus en détail

SFCO, Symposium Olympus, Bordeaux 23 Mai 2015

SFCO, Symposium Olympus, Bordeaux 23 Mai 2015 Place du NBI dans le suivi et le traitement des cancers ORL Gaël Espinasse Département ORL, Institut Universitaire du Cancer, Toulouse SFCO, Symposium Olympus, Bordeaux 23 Mai 2015 Narrow Band Imaging

Plus en détail

Le transport par voies fluviales dans les districts Rhin et Meuse

Le transport par voies fluviales dans les districts Rhin et Meuse Le transport par voies fluviales dans les districts Rhin et Meuse 1. Pressions exercées par le transport fluvial sur les milieux aquatiques de surface et les aquifères Les pressions liées au transport

Plus en détail

Oscar Maleti. LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature

Oscar Maleti. LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature LEV versus chirurgie classique: revue de la litterature Oscar Maleti Chief in Vascular Surgery Department of Cardiovascular Surgery Hesperia Hospital - Modena www.chirurgiavascolaremodena.it Faculty Disclosure

Plus en détail

Hypopharynx. Hypopharynx. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude. Remarque

Hypopharynx. Hypopharynx. Description de la localisation étudiée. Incidence. Population d étude. Remarque Auteurs : M. Velten, B. Lapôtre-Ledoux Description de la localisation étudiée Topographie CIM-O-3 C12.9 et C13.0 à C13.9 Correspondance en CIM-O-2 C12.9 et C13.0 à C13.9 Correspondance en CIM-O-1 148.0

Plus en détail

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître

CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS. Marie Beylot-Barry Michel Le Maître CIRCUIT DU MALADE DANS LE PSORIASIS Marie Beylot-Barry Michel Le Maître Patrick R 45 ans Psoriasis depuis l âge de 25 ans A eu des traitements locaux multiples > 250 séances de PUVA et UVB Essai de Soriatane

Plus en détail

Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas?

Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas? Cancer du rectum, ce qui va changer et pourquoi. Excision du mésorectum: par en haut ou par en bas? Michel RIVOIRE, Valeria BASSO Département de Chirurgie Oncologique Centre Léon Bérard, INSERM 1032 69

Plus en détail

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE

STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE STRATÉGIE DE DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU MÉLANOME RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE Service évaluation médico-économique et santé publique Octobre 2006 SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES État de la question Le mélanome

Plus en détail

Recherche Clinique et Maladies Rares L exemple de la mucoviscidose. Conférence Régionale de la Santé et de l Autonomie 27 Juin 2011 - Roscoff

Recherche Clinique et Maladies Rares L exemple de la mucoviscidose. Conférence Régionale de la Santé et de l Autonomie 27 Juin 2011 - Roscoff Recherche Clinique et Maladies Rares L exemple de la mucoviscidose Conférence Régionale de la Santé et de l Autonomie 27 Juin 2011 - Roscoff CONFERENCE REGIONALE DE SANTE - 1997 prise en compte de la place

Plus en détail

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 Cancer et VIH Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 JNI Lyon - Juin 2009 Cancer et VIH : des interfaces physiopathogéniques communes Deficit

Plus en détail

L IRM dans le. cancer du sein

L IRM dans le. cancer du sein L IRM dans le cancer du sein J.P. BRETTES Hôpitaux Universitaires de Strasbourg FAFEM Alger 2009 IRM généralités Apport diagnostique de l IRM dynamique - injection d un produit de contraste le gadolinium

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

Cancer du rein. Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare

Cancer du rein. Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare 10 Cancer du rein ANALYSE Avec près de 8 300 nouveaux cas estimés en 2000 en France, le cancer du rein représente 3 % de l ensemble des cancers incidents (Remontet et coll., 2003). Les taux d incidence

Plus en détail

Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé)

Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Partenaires et perspectives projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Comité de présentation des résultats 09 juin 2006 Virginie Migeot et Simone Mathoulin-Pélissier

Plus en détail

Les Rendez-Vous de l Hôtellerie Restauration. CCI Strasbourg Bas-Rhin - 16 juin 2011

Les Rendez-Vous de l Hôtellerie Restauration. CCI Strasbourg Bas-Rhin - 16 juin 2011 Les Rendez-Vous de l Hôtellerie Restauration CCI Strasbourg Bas-Rhin - 16 juin 2011 Le TGV EST fête ses quatre ans 16 A/R Paris-Strasbourg Des liaisons directes avec le nord et l ouest de la France Deuxième

Plus en détail

RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS

RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS RESEAUX EN ONCOLOGIE THORACIQUE : EXEMPLES CONCRETS Pr. Arnaud SCHERPEREEL Pneumologie et Oncologie Thoracique Hôpital Calmette - CHRU de Lille et Unité INSERM 1019 Institut Pasteur de Lille Francophones

Plus en détail

HAUT-RHIN CANCER REGISTRY

HAUT-RHIN CANCER REGISTRY ARER 68 - HAUT-RHIN CANCER REGISTRY Responsable(s) : Marrer Emilie Date de modification : 30/07/2014 Version : 1 ID : 4865 Général Identification m détaillé HAUT-RHIN CANCER REGISTRY Sigle ou acronyme

Plus en détail

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99 RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS ACT RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 LOI SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR

Plus en détail

Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2. Jonathan Winandy Juillet 2008

Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2. Jonathan Winandy Juillet 2008 Stockage et utilisation d un multi direct acyclique graphe pour PostgreSQL 8.2 Jonathan Winandy Juillet 2008 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Le modèle Nested set 3 2.1 Présentation du modèle..........................................

Plus en détail

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ?

Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? RCP SFSPM Rennes-2015 Peut-on ne pas effectuer une irradiation après exérèse conservatrice d un carcinome canalaire in situ? Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Institut Curie, Paris

Plus en détail

Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier

Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier ANNEXES Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier 379 International Workshop on Community Forestry in Africa DAY 1 (Monday, 26 April): Focus: What are the key elements needed to create an

Plus en détail

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives*

Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Estimation de l incidence départementale des cancers à partir de données médico-administratives* Z Uhry 1, L Remontet 2, A Rogel 1, N Mitton 3,4, N Bossard 2, M Colonna 3,4 A Belot 1,2, P Grosclaude 4,

Plus en détail

EVALUATION DE LA VALEUR DIAGNOSTIQUE EN TDM DES ANOMALIES PLEUROPARENCHYMATEUSES DANS L EMBOLIE PULMONAIRE AIGÜE.

EVALUATION DE LA VALEUR DIAGNOSTIQUE EN TDM DES ANOMALIES PLEUROPARENCHYMATEUSES DANS L EMBOLIE PULMONAIRE AIGÜE. EVALUATION DE LA VALEUR DIAGNOSTIQUE EN TDM DES ANOMALIES PLEUROPARENCHYMATEUSES DANS L EMBOLIE PULMONAIRE AIGÜE. L.Laborie (1), P.Sarliève (1), P.Manzoni (1), N.Méneveau (2), J-C Dalphin (3), B.Kastler

Plus en détail

Le contrôle glycémique aux Urgences. Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice

Le contrôle glycémique aux Urgences. Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice Le contrôle glycémique aux Urgences Dr Jean-Christophe Orban Réanimation médico-chirurgicale Hôpital Saint-Roch CHU de Nice Plan Régulation glycémique Stress et glycémie Le contrôle glycémique Les AVC

Plus en détail

Filed August 19, 2003

Filed August 19, 2003 H-6.1 Hospital Act 2003-49 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-49 under the HOSPITAL ACT (O.C. 2003-241) Filed August 19, 2003 1 Section 2 of the New Brunswick Regulation 92-84 under the Hospital Act is amended

Plus en détail

Attitude face à un nodule thyroïdien. Liège 15 février 2014

Attitude face à un nodule thyroïdien. Liège 15 février 2014 Attitude face à un nodule thyroïdien Liège 15 février 2014 Prise en charge d un nodule thyroïdien: une histoire de statistiques La difficulté pour le clinicien face à un nodule thyroïdien est d identifier

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Lutte contre les événements indésirables graves médicamenteux (EIGm) évitables XXIIe Journée Annuelle du Sud Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins et de formation en hygiène Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Lutte

Plus en détail

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier

Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Échanges en radiothérapie du cancer du sein Mastectomie Irradiation des aires ganglionnaires Toxicité tardive Dr. Céline Bourgier Patiente de 62 ans Atcd néo sein gauche traité en 1995 par MCA gauche pour

Plus en détail

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes

Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison. Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Le parcours de soin du patient cancéreux : du dépistage à la guérison Pr Suzy Duflo, Présidente de CME, CHU de Pointe à Pitre Abymes Données épidémiologiques 2008 2009 2010 2011 Total 1707 1623 1809 1755

Plus en détail

Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés

Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés Retours d expériences du dispositif «100 pôles d excellence» Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

«Chimiothérapie pour MHCR, SOS et CASH : le point de vue du pathologiste»

«Chimiothérapie pour MHCR, SOS et CASH : le point de vue du pathologiste» «Chimiothérapie pour MHCR, SOS et CASH : le point de vue du pathologiste» Laura Rubbia-Brandt Service de Pathologie Clinique Cancer colorectal avancé Traiter les métastases hépatiques Augmenter la résecabilité

Plus en détail

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE)

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Frédéric Mistretta 1, Jean-Sylvain Larguier 1, Didier Not 1, Xavier Carcopino 2, Anne-Carole Jacquard 3,

Plus en détail

Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic)

Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic) Head and neck: formulaire d enregistrement des carcinomes de l oropharynx (nouveau diagnostic) 1/6 08/05/2014 Head and neck carcinome oropharynx formulaire pour l enregistrement des nouveaux diagnostics

Plus en détail

238 bureaux dans 9 régions pour une véritable proximité de nos 8300 collaborateurs

238 bureaux dans 9 régions pour une véritable proximité de nos 8300 collaborateurs Qui sommesnous? 1. KPMG en un regard KPMG en France (chiffres 2013) : 1 er cabinet français : 894 millions CA 238 bureaux dans 9 régions pour une véritable proximité de nos 8300 collaborateurs Une histoire

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium

The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium The Importance of GSF s in Oncology - Should the Present Guidelines be Modified? Prof. Jean Klastersky Institut Jules Bordet Brussels, Belgium Febrile Neutropenia (fever > 38 C + neutropenia < 500xmm

Plus en détail

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie

Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Les chiffres du cancer : incidence, différences et survie Source des données et méthodes d'estimation Le réseau Francim regroupe l ensemble des registres français des cancers. Il a déterminé l incidence

Plus en détail

Digital Marketing School Namur, 20/03/14 Liège, 02/04/14

Digital Marketing School Namur, 20/03/14 Liège, 02/04/14 Digital Marketing School Namur, 20/03/14 Liège, 02/04/14 http://be.linkedin.com/in/xavierbartholome/ http://about.me/barthox http://www.c2o2.be xavier@c2o2.be @c2o2_be / @barthox Linkedin pourquoi faire?

Plus en détail

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009).

Tout patient qui est admis dans une unité de soins à l hôpital. L instrument peut être utilisé dans tout hôpital général (Cichero et al. 2009). ROYAL BRISBANE AND WOMEN S HOSPITAL (RBWH) DYSPHAGIA SCREENING TOOL Instrument de Royal Brisbane and Women s Hospital (RBWH) Dysphagia Screening Tool mesure Abréviation RBWH Dysphagia Screening Tool Auteur

Plus en détail

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes

Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l espace francophone 3 juin 2015 Modèle explicatif des croyances relatives à l hypertension artérielle chez les hommes Anne-Marie Leclerc, inf.

Plus en détail

VOTRE FICHE HORAIRE LA ROCHELLE VILLE - CHARLES DE GAULLE 2 TGV. Le 09/06/2017 entre 07h37 et 14h34. 07h37 LA ROCHELLE VILLE

VOTRE FICHE HORAIRE LA ROCHELLE VILLE - CHARLES DE GAULLE 2 TGV. Le 09/06/2017 entre 07h37 et 14h34. 07h37 LA ROCHELLE VILLE LA ROCHELLE VILLE - CHARLES DE GAULLE 2 Le 09/06/2017 entre 07h37 et 14h34 8372 07h37 LA ROCHELLE VILLE 09h04 04h08 5260 09h17 11h45 CHARLES DE GAULLE 2 8374 09h34 LA ROCHELLE VILLE 11h04 03h57 5264 11h17

Plus en détail

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH

Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH Femmes âgées et cancer du sein Traitement chirurgical Yann DELPECH Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Lariboisière, GH Saint-Louis Lariboisière, AP-HP, Paris Introduction Les femmes âgées (FA)

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot)

FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai Cas n 3. Christiane Bailly. Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) FORPATH 2009 Bruxelles, 9 mai 2009 Cas n 3 Christiane Bailly Arnaud de la Fouchardière Cas Dr Lydie Giglio (Villeneuve sur Lot) Cas n 3 - Renseignements cliniques Femme de 66 ans Jambe Lésion acquise,

Plus en détail

Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare

Surmortalité annuelle tous stades confondus d après Eurocare 24 Maladie de Hodgkin ANALYSE La maladie de Hodgkin représente 0,5 % de l ensemble des cancers incidents pour l année 2000 ; elle se situe par sa fréquence au 18 e rang chez l homme et au 20 e rang chez

Plus en détail

de la conception à la bonne pratique

de la conception à la bonne pratique raining Prise en charge de l irradiation Patient : de la conception à la bonne pratique Thierry Solaire spécialiste CT Qualité Image et Irradiation: Un savant mélange m! 1-2-4-6-8-10-16-32-40-64-128-256-320..Coupes

Plus en détail

General. Identification

General. Identification EVALADD - Suivi d'une cohorte de sujets présentant une addiction comportementale et débutant des soins dans le service d'addictologie du CHU de Nantes Head : Grall-Bronnec Marie, Service d'addictologie

Plus en détail

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate?

Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? Pour ou Contre le dépistage du cancer de la prostate? H. QUINTENS Institut A TZANCK Saint Laurent du Var 25 Mars 2014 Classification TNM Score de GLEASON L'antigène prostatique spécifique L'antigène prostatique

Plus en détail

Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand?

Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand? Dépistage du cancer de la prostate, lequel et jusqu à quand? Pr. Bertrand TOMBAL Service d Urologie Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles, Belgique CLINIQUES UNIVERSITAIRES SAINT-LUC L hyperplasie

Plus en détail

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique

Cancers du sein HER2 neg, RH pos. référentiels en phase métastatique Cancers du sein HER2 neg, RH pos référentiels en phase métastatique Joseph Gligorov MD, PhD APHP Tenon, INSERM U938 IUC-UPMC, Sorbonne Universités, Paris-France 6 èmes RecommandaKons pour la PraKque Clinique

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

CARCINOMES EPIDERMOIDES TETE ET COU

CARCINOMES EPIDERMOIDES TETE ET COU OMEDIT Aquitaine Affaire suivie par : Bertrice LOULIERE : bertrice.louliere@omedit-aquitaine.fr Antoine BROUILLAUD : antoine.brouillaud@omedit-aquitaine.fr Morgane GUILLAUDIN : morgane.guillaudin@omedit-aquitaine.fr

Plus en détail

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia.

Medication management ability assessment: results from a performance based measure in older outpatients with schizophrenia. Medication Management Ability Assessment (MMAA) Patterson TL, Lacro J, McKibbin CL, Moscona S, Hughs T, Jeste DV. (2002) Medication management ability assessment: results from a performance based measure

Plus en détail

NAVELBINE voie orale

NAVELBINE voie orale DENOMINATION DU MEDICAMENT & FORME PHARMACEUTIQUE NAVELBINE voie orale CARACTERISTIQUES Dénomination commune : vinorelbine Composition qualitative et quantitative : Statut : A.M.M. A.T.U. Classe ATC :

Plus en détail

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives

Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Optimisation des prélèvements biopsiques à l aiguille Recommandations, contrôle de qualité et perspectives Dr Daniel Faverly Anatomie Pathologique Laboratoire CMP, CCR et ECWGBSP Auditeur pour Cancer Care

Plus en détail

Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions) 2,5. Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires

Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions) 2,5. Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires Arrêt des traitements antiagrégants plaquettaires 16 février 2011 Guillaume CAYLA Service de cardiologie Pr Messner CHU Nîmes Traitement AAP en France : Évolution des prescriptions Traitement années (millions)

Plus en détail

décompensation cardiaque

décompensation cardiaque Les actualités dans la décompensation cardiaque Etude SHIFT Etude EMPHASIS HF Etude ASCEND HF Etude chocolat Systolic Heart failure treatment with the I f inhibitor ivabradine Trial SHIFT: contexte Une

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

TEP-TDM au 18 FDG et cancer du sein: Apports en situation néo-adjuvante Elif Hindié Médecine Nucléaire - CHU Bordeaux David Groheux Hôpital Saint-Louis, APHP Anne-Laure Cazeau Institut Bergonié, Bordeaux

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

NOUVELLE CLASSIFICATION TNM

NOUVELLE CLASSIFICATION TNM NOUVELLE CLASSIFICATION TNM 7 ème Classification TNM 2009 du cancer du poumon Paumier A, Maugin E, Picquet J, Enon B. Service de CCVT CHU ANGERS La Baule, Mars 2010 Historique 1945 : invention du TNM 1973

Plus en détail

Journées Françaises de Radiologie Paris, 2010

Journées Françaises de Radiologie Paris, 2010 Prévalence de la Fibrose Néphrogénique Systémique (FNS) chez le patient dialysé : Etude Pro-FINEST S. Amet 1 ; G. Reinhardt 2 ; J.Y. Gauvrit 3 ;A.Castot 4 ; G. Choukroun 5 ; C. Francès 6 ; C. Kreft-Jaïs

Plus en détail

Rôle de l épidémiologie respiratoire

Rôle de l épidémiologie respiratoire Rôle de l épidémiologie respiratoire 1 er JAEP Jeudi 6 février 2014 Epidémiologie Asthme Allergie : maladies chroniques non transmissible Dr I. Annesi-Maesano (Paris) Directeur de Recherche INSERM Directeur

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

Fréquence de la fatigue

Fréquence de la fatigue Autres causes de Fatigue TAO Vendredi 21 Novembre 2014 Joly F, MD PHD, Oncologie médicale, Caen Centre François Baclesse - CHU 1 / xx Fréquence de la fatigue Initiale En cours de traitement Post traitement

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Impact of music intervention technique in the context of Alzheimer s disease Stéphane GUETIN- Ph-D, MT Paris Descartes University, Paris 5 Neurology department, Inserm U1056, CHRU Montpellier 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Situation au 1 er Juin 2011

Situation au 1 er Juin 2011 Situation au 1 er Juin 2011 du du AVANT-PROPOS Pour sa deuxième édition des Atlas régionaux, le Conseil National a souhaité affiner son approche démographique. Dans le cadre de la mise en place de la

Plus en détail

L imagerie post radio-chimiothérapie dans les cancers tête et cou: l expérience du CHUM

L imagerie post radio-chimiothérapie dans les cancers tête et cou: l expérience du CHUM Congrès de l AORLQ - Octobre 2012 L imagerie post radio-chimiothérapie dans les cancers tête et cou: l expérience du CHUM Moein Alizadeh, William Guertin, Louise Lambert, Louis Guertin, Manon Bélair, Luc

Plus en détail

Délai entre infection et diagnostic et

Délai entre infection et diagnostic et Délai entre infection et diagnostic et épidémie cachée du VIH en France Virginie Supervie 1, Jacques Ndawinz 1, Sara Lodi 2 & Dominique Costagliola 1 1 Inserm U943 & Université Pierre and Marie Curie,

Plus en détail