LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER"

Transcription

1 LA MESURE DU DOSAGE DES EPANDEUSES DE FONDANT ROUTIER

2 Ce document a été réalisé par la Direction Territoriale Normandie Centre du CEREMA dans le cadre des travaux de la Conférence technique interdépartementale des transports et de l Aménagement Normandie Centre (COTITA N-C).

3 Pourquoi faut-il régler les épandeuses de fondant routiers? Si les épandeuses se sont perfectionnées ces dernières années avec l arrivée de l électronique et même de l informatique dans certains boîtiers de commandes. Il n en demeure pas moins qu elles doivent être réglées chaque hiver afin de fonctionner à leur optimum, c est-à-dire assurer la mission de traitement des réseaux routiers à bon escient. En effet un fondant doit être efficace sans pour autant entraîner un coût dispendieux du traitement des chaussées, ni des problèmes environnementaux. En France, 99% des fondants routiers sont du chlorure de sodium (sel). En fait c est le couple sel machine qui a besoin d être ajusté, qui doit être vérifié et réglé. Que fait une épandeuse? Elle dose et épand un fondant routier. Dosage et épandage, voilà les deux maîtres mots du traitement des routes avec les fondants routiers. Mais comment doser et épandre un produit que l on ne connaît pas? Car l épandeuse ne connaît pas le produit qui est chargé dans sa trémie, voilà bien le cœur du problème. Et pour accroître ce problème, certaines caractéristiques du sel, notamment la cohésion et la coulabilité ont une grande variabilité en fonction de la teneur en eau, de la granulométrie, des impuretés, et éventuellement des additifs ajoutés au matériau. Les épandeuses sont des machines volumétriques c est-à-dire qu elles dosent un certain volume par tour d un organe mécanique (par exemple : x cm 3 par tour de vis) ou par unité de temps (x cm 3 par min). La quantité de matériau dans ce «volume doseur» n est pas constante, elle est fonction des caractéristiques immédiates du matériau, la cohésion et la coulabilité influent énormément sur le remplissage de ce volume. Pour obtenir un dosage correct, il faut prendre en compte ce facteur de remplissage du volume doseur. C est pourquoi les épandeuses doivent êtres réglées avant chaque hiver avec le sel qui va être utilisé pour le traitement des chaussées. Moins le sel utilisé aura de variations mieux sera le fonctionnement des épandeuses. Les méthodes utilisées pour le réglage des épandeuses se basent généralement sur le pesage d une quantité de sel débité (ou éjecté) pendant un temps donné. En calculant le rapport du poids de sel sur la surface théorique couverte durant l épandage, on obtient le dosage moyen épandu. Les diverses méthodes pour mesurer le dosage des épandeuses. On peut classer ces méthodes suivant 2 modes : les méthodes dynamiques qui se font avec le déplacement de l épandeuse et celles statiques sans déplacement du véhicule. Les méthodes dynamiques consistent à faire un épandage comme dans la réalité, c est-à-dire en mouvement : la vitesse du véhicule sera, si possible, celle utilisée en moyenne sur le circuit de traitement. Mais la vitesse d essai est fortement conditionnée par la zone de test (distance d accélération et de freinage notamment). La zone de test est un enrobé soit l épandage se fait directement sur celui-ci soit il est recouvert par des bâches ou des films en matières synthétiques. Dans la zone de test, la zone de mesure est matérialisée par un traçage, la longueur dans le sens de déplacement du véhicule peut être de 10m par exemple. Des bandes de largeur égale (généralement 1m) peuvent être matérialisées. Ces bandes représentent un découpage de l épandage et permettent d apprécier la répartition transversale du produit épandu. La mesure consiste à récupérer le sel épandu soit par aspiration soit par un balayage et ensuite de le peser. La dimension de la surface de récupération et le poids du sel récupéré permettent de déterminer le dosage moyen.

4 Contrôle du dosage sur bâche, on distingue le découpage en bandes de la zone de mesure Les points forts de ces méthodes sont l épandage en vraie grandeur : intégration des turbulences et du vent, intégration de l interaction du contact sel/surface (rebonds, ). Les points faibles sont la durée et la difficulté de récupérer l intégralité du matériau épandu ainsi que le parfait nettoyage de la zone de mesure avant chaque test. Les méthodes statiques se pratiquent le véhicule étant stationnaire à l extérieur ou à l intérieur d un hall. Ces méthodes consistent à recueillir dans un réceptacle le sel débité par la saleuse (avec ou sans le disque d épandage) durant un temps donné. La quantité recueillie est ensuite pesée et par calcul on en déduit le dosage. Les méthodes peuvent se classer en 2 grandes familles : celles qui mettent en œuvre des appareils automatiques et celles plus «manuelles» qui nécessitent de réaliser toutes les manipulations et tous les calculs. Les points forts de ces méthodes sont : la rapidité de la mesure, la portabilité des appareils permettant de contrôler les machines sur leur lieu d affectation. Les points faibles sont : la nécessité d une formation à l utilisation des moyens de mesures. Exemple d appareil automatique : le système ODÉMIE * comprend 2 cuves de pesage l une pour le sel en grain, l autre pour la saumure. Ces 2 ensembles sont gérées par un logiciel qui assure les mesures, la restitution, et la sauvegarde de manière automatique. Le système ODÉMIE * (* :Optimisation du Dosage des Épandeuses par Matériel Informatique pour la protection de l Environnement) Il existe des matériels développés par des fabricants de saleuse qui fonctionne sur le principe de la pesée. Une bascule reliée au boîtier de commandes réalise une pesée et lui envoie l information (poids et durée). Un logiciel intégré compare les résultats avec des données optimales, ensuite la saleuse peut s auto-calibrer en corrigeant ses paramètres de fonctionnement. Exemple de méthode «manuelle» : Elles mettent en œuvre une balance, un réceptacle et un chronomètre. Globalement les opérateurs doivent réaliser un prélèvement du sel débité et en noter la durée. L échantillon est ensuite pesé puis le dosage est calculé en prenant les paramètres de fonctionnement de l épandeuse. Une méthode manuelle est décrite plus en détail ci-après.

5 Présentation détaillée d une méthode simple de mesure du dosage en 10 étapes La méthode décrite ici est présentée de manière illustrée dans la page suivante. Il faut disposer des matériels suivants : une bascule permettant de peser une quantité suffisante de sel, un réceptacle pouvant contenir du sel, un chronomètre, du matériel de bureau. Phase 1 Rechercher et noter la vitesse simulée (ou manuelle) de l épandeuse dans son boîtier de commandes. Peser le réceptacle vide (tare) Phase 2 Choisir les paramètres d épandage et les noter Phase 3 Relever le dispositif d épandage s il est abaissé Mettre en marche le moteur (moteur auxiliaire ou moteur camion régime au-delà de 1200t/min). Phase 4 Calculer la durée du prélèvement en fonction des paramètres choisis : ex : largeur d épandage : 6m, dosage affiché : 20g/m², vitesse manuelle : 50km/h (833m/min) on veut peser environ 30kg de sel, on applique la formule suivante : p t= t= 30000/ ( ) =0,3min ou 18 s l v dos où p est le poids de sel voulu en grammes, l la largeur programmée, v la vitesse manuelle, dos le dosage programmé. Phase 5 Mettre l épandage en fonction, Laisser se stabiliser l épandage quelques secondes. Phase 6 En même temps activer le chronomètre, Et glisser le réceptacle sous le flot de sel. Phase 7 Le temps écoulé au chronomètre, Retirer rapidement le réceptacle ou mettre un couvercle. Phase 8 Peser et noter le poids du bac contenant le sel. Phase 9 Calculer le dosage en g/m² et l écart de dosage en %. dos= p (l t v) où p est le poids net (g) de sel recueilli dans le bac, l la largeur programmée (m), v la vitesse manuelle m, t le temps (s) mesuré au chronomètre. Calculer l écart de dosage, c est l écart entre le dosage mesuré et le dosage affiché au tableau de commandes. dosmesurédos affiché écart= 100 dos affiché Phase 10 Renouveler l opération en choisissant de nouveaux paramètres.

6 Illustration de la méthode de mesure du dosage en 10 étapes Mode d emploi 1 Noter la vitesse simulée et la tare du bac de récupération 2 Choisir les paramètres d épandage 6 En même temps activer le chronomètre et glisser le bac sous le flot de sel 7 Le temps écoulé, retirer rapidement le bac ou mettre un couvercle 3 Relever le dispositif d épandage 8 Peser le bac contenant le sel 4 choisir un temps de prélèvement 9 calculer le dosage en g/m² et l écart de dosage en % 5 Laisser se stabiliser l épandage pendant quelques secondes 10 Renouveler l opération en choisissant de nouveaux paramètres d épandage

Traitement efficace du courrier

Traitement efficace du courrier Traitement efficace du courrier Pour chaque taille d entreprise une solution adaptée Plier des lettres Mettre des lettres sous pli Ouvrir des lettres Détruire des documents Frama Postbearbeitungssysteme

Plus en détail

KILOTECH. KWD 500 Pèse-portion étanche. Mode d emploi

KILOTECH. KWD 500 Pèse-portion étanche. Mode d emploi KILOTECH KWD 500 Pèse-portion étanche Mode d emploi Version 1.0 Révision : Janvier 2006 1 Pèse-portion KWD 500 Merci d avoir acheté une balance KWD 500. Veuillez lire ce mode d emploi attentivement avant

Plus en détail

Atelier A : Polyprod. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1

Atelier A : Polyprod. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse. APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1 Atelier A : Polyprod APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse APO01 : Régler et paramétrer une pompe doseuse Page 1 Buts de l exercice : Les lignes de productions sont sujettes à des campagnes de

Plus en détail

des carrefours giratoires

des carrefours giratoires Chapitre6 Entretien des carrefours giratoires 6.1 Entretien des giratoires en béton 6.1.1 Entretien de surface 6.1.2 Interventions ponctuelles sur réseaux 6.2 Entretien des giratoires en béton bitumineux

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Adoucisseurs domestiques

Adoucisseurs domestiques Adoucisseurs domestiques Compact ECO & Compact CLACK COMPACT ECO n ECO MINI: 12 litres de résine n ECO MAXI: 21 litres de résine n volumétrique n visuel lumineux n bac à sel sec (seulement de l eau dans

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

PROTOCOLES SUIVI DES INTERVENTIONS DE DÉSHERBAGE

PROTOCOLES SUIVI DES INTERVENTIONS DE DÉSHERBAGE COMPAraison des MEthodes de Désherbage en Zones Non Agricoles PROTOCOLES SUIVI DES INTERVENTIONS DE DÉSHERBAGE Ce document présente les protocoles employés pour le suivi des interventions de désherbage

Plus en détail

Instructions concernant les contrôles policiers du poids des véhicules routiers au moyen de ponts-bascules et de pèse-roues

Instructions concernant les contrôles policiers du poids des véhicules routiers au moyen de ponts-bascules et de pèse-roues Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes OFROU Berne, 22 mai 2008 Instructions concernant les contrôles policiers du poids

Plus en détail

Série M Guide rapide d utilisation

Série M Guide rapide d utilisation Série M Guide rapide d utilisation Insérez le livret ici Balance de comptoir de vente au détail Ce livret décrit les fonctions qui sont utilisées régulièrement. Pour plus de détails sur ces fonctions et

Plus en détail

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE

Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1/9 Réf. 131 MESURE DE LA TENEUR EN MATIERE SECHE 1 Intérêt La teneur en matière sèche des tubercules (constituée essentiellement d amidon) est un facteur important qui détermine en partie la tenue à la

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com

Focus THERMOLIFT. Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés. www.arburg.com Focus THERMOLIFT Sécheur et alimentateur de granulés de matière plastique combinés www.arburg.com En bref 1 Design compact Le THERMOLIFT a été conçu pour assurer un séchage optimal des granulés de toutes

Plus en détail

Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières

Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières Chapitre 14 Œuf transformé - Équipement Table des matières 14.1 Objectif de l activité............................................................. 1 14.2 Références...................................................................

Plus en détail

Bac (position initiale) Capteur Gauche

Bac (position initiale) Capteur Gauche TP 2 De la conception préliminaire à la conception détaillée Objectif : A partir d une étude de convoyage de bacs à poissons, mettre en place les propriétés physiques nécessaires pour mettre en valeur

Plus en détail

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads INTRODUCTION L immobilisation de votre Honda pendant la période hivernale, sans préparation, peut engendrer plusieurs problèmes : comme

Plus en détail

Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard).

Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard). Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard). 7 Zone de création La zone de création est destinée au photographe qui

Plus en détail

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT Prérequis : Classe : Terminale Compétence(s) : Connaitre les caractéristiques des systèmes pneumatiques Raccorder les systèmes programmables à leurs périphériques Réaliser des modifications simples sur

Plus en détail

Mode d emploi Station filtrante de remplissage (cyclone)

Mode d emploi Station filtrante de remplissage (cyclone) Station filtrante de remplissage (cyclone) Fabricant: deconta GmbH Im Geer 20, 46419 Isselburg Type No.: 406 No. de série:... Table des matières auf Seite 1 Consignes de sécurité fondamentales 3 2 Description

Plus en détail

Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes

Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes Technique de nettoyage Scrubmaster B70, B90 et B120 Les autolaveuses pour les surfaces moyennes et grandes Pour le nettoyage parfait des surfaces moyennes et grandes Scrubmaster B70/B90/B120 Puissant,

Plus en détail

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP PSI * 24/01/14 Lycée P.Corneille Réponse à un échelon de cap.doc Page : 1 Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP Temps alloué 2 heures Vous disposez: du pilote TP5000

Plus en détail

K85 avec des pneus 650/65 x 30,5, équipement chaux 12-16 m / engrais 12-24 m. K40 avec des pneus 425/65 x 22,5, équipement chaux 12-16 m /

K85 avec des pneus 650/65 x 30,5, équipement chaux 12-16 m / engrais 12-24 m. K40 avec des pneus 425/65 x 22,5, équipement chaux 12-16 m / Ty p e K85 avec des pneus 650/65 x 30,5, équipement chaux 12-16 m / engrais 12-24 m. K40 avec des pneus 425/65 x 22,5, équipement chaux 12-16 m / engrais 12-24 m. K105 avec des pneus 800/65 x 32, extension

Plus en détail

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE

ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE MODE D EMPLOI CERAMIZER ADDITIF MOTEUR DIESEL ET ADDITIF MOTEUR ESSENCE L'additif pour moteur Diesel et pour moteur essence Ceramizer est recommandé pour la restauration de moteur à combustion à 4 temps

Plus en détail

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne.

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Cette armoire va vous permettre : De mieux classer vos documents De mieux les retrouver De mieux les partager Ce petit guide

Plus en détail

2/ Descriptif de projet

2/ Descriptif de projet 3. So Fizz 2/ Descriptif de projet Titre du projet : So Fizz Domaine(s) concerné(s) Commercial, marketing Comportemental Technologique Résumé du projet A travers ce projet, nous proposons l eco-conception

Plus en détail

Numéro de client : Numéro de timbre de ma machine :

Numéro de client : Numéro de timbre de ma machine : Guide d UTILISATION RAPIDE - 2012. Réf. : 4152766X IS-280 Numéro de client : Numéro de timbre de ma machine : NEOPOST France 3-5 BOULEVARD DES BOUVETS 92747 NANTERRE CEDEX tél. : +33 (1) 55 69 62 00 /

Plus en détail

Le Spinomel LA MIELLERIE. Spinomel diamètre 1000 mm Monophasé 220 V - 1500 W Dimensions : Ø1000 mm - Hauteur 1210 mm

Le Spinomel LA MIELLERIE. Spinomel diamètre 1000 mm Monophasé 220 V - 1500 W Dimensions : Ø1000 mm - Hauteur 1210 mm Le Spinomel Principe : l intégralité des miels, ceux en provenance de la machine à désoperculer, chargés en opercules, et ceux en provenance de la sortie des extracteurs, passent par le Spinomel. Ce dernier

Plus en détail

Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples

Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples Dans le cadre de la compétence 2, Être capable d organiser et de planifier la mise en œuvre du plan, vous devez apprendre à planifier

Plus en détail

BIOMETRICS FRANCE. microfet2 Testing Musculaire Quantifié pour la médecine sportive et la rééducation. MANUEL D'UTILISATION SOMMAIRE

BIOMETRICS FRANCE. microfet2 Testing Musculaire Quantifié pour la médecine sportive et la rééducation. MANUEL D'UTILISATION SOMMAIRE BIOMETRICS FRANCE 40 à 42, Route de Chartres 91940 Gometz-Le-Châtel France Téléphone 01 60 19 34 35 Télécopie 01 60 19 35 27 www.biometrics.fr microfet2 Testing Musculaire Quantifié pour la médecine sportive

Plus en détail

Manuel du fauteuil roulant électrique

Manuel du fauteuil roulant électrique Moto Standard et Tilto Manuel du fauteuil roulant électrique Moto Standard & Moto Tilto Félicitations pour votre achat du fauteuil roulant électrique Hepro Moto Fabricant: Overmoan 9 8500 Rognan Norvège

Plus en détail

Conception pièces et outillages en injection

Conception pièces et outillages en injection Formations Techniques ( ) Conception pièces et outillages en injection Durée :... 2 x 5 jours - 70 heures Personnel concerné :... dessinateur industriel, agent de méthodes, concepteur de pièces devant

Plus en détail

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS

RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS RODAC International bv ASPIRATEUR-RÉCUPÉRATEUR RQN 1071 MANUEL D INSTRUCTIONS À LA RÉCEPTION DE L APPAREIL 5 INTRODUCTION 5 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES 6 MISE EN PLACE DE L APPAREIL 7 ASSEMBLAGE 7 MISE EN

Plus en détail

Techniques de pulvérisation. Phytofar 2012-2013

Techniques de pulvérisation. Phytofar 2012-2013 Techniques de pulvérisation Phytofar 2012-2013 Objectif de la pulvérisation Atteindre une (ou plusieurs) cible(s) avec un (ou plusieurs) produit(s) Insecte Adventice Plante ou partie de la plante cultivée

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES

GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES 1 GUIDE D UTILISATION DU LOGICIEL SOFT ECOLES SOFT ECOLES est un logiciel de gestion scolaire automatisée avec des fonctionnalités qui permettent un suivi des inscriptions, des règlements des différents

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION P LAR BOX MANUEL D UTILISATION La nouvelle gamme de coffret de voyage THERMOSTEEL Polar Box offre le meilleur de la technologie électronique. Danfoss alimentateur fourni pour alimenter le réfrigérateur

Plus en détail

TPC37. tronic. tronic elektronische Bandwaagen Typ: TPC 37. tronic Balances à tapis électroniques Type : TARE

TPC37. tronic. tronic elektronische Bandwaagen Typ: TPC 37. tronic Balances à tapis électroniques Type : TARE TPC37 Balances à tapis électroniques Type : TARE NORMAL TAPIS ZERO TEST BALANCE DATE ENTER Notice d'utilisation TPC37 Page 1 Présentations : TPC 37 commande par microprocesseur utilisation facile tarage

Plus en détail

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants

Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Journal officiel du 6 avril 2011 Agrément 2011-008 pour 1 à 7 habitants Caractéristiques de la microstation Pour l usager : 1) Contrat de maintenance recommandé avec garanties sur la qualité des rejets

Plus en détail

Le générateur d états

Le générateur d états Le générateur d états XLPos pour Windows Lancer le générateur d états Lancer le générateur d états... 119 Ouvrir un dictionnaire de données... 119 Ouvrir un état... 121 Réouvrir un état... 122 Présentation

Plus en détail

Votre guide SpyderLENSCAL

Votre guide SpyderLENSCAL Votre guide SpyderLENSCAL L effet Spyder Félicitations! Vous disposez désormais d un outil de qualité supérieure pour mesurer et étalonner les performances de mise au point de votre combinaison appareil

Plus en détail

Spécifications Techniques / formulaire de réponse

Spécifications Techniques / formulaire de réponse Spécifications Techniques / formulaire de réponse Lot 1 : Photocopieur à grand tirage avec branchement à l'ordinateur Spécifications techniques : Généralités Technologie : numérique procédé : laser Vitesse

Plus en détail

Evaluation SignCom Protocole du magicien d Oz

Evaluation SignCom Protocole du magicien d Oz Evaluation SignCom Protocole du magicien d Oz François LefebvreAlbaret Version 1.0 (22/06/11) But de l évaluation Le présent document s inscrit dans le projet SignCom dont le but est de créer des prototypes

Plus en détail

Destructeur confidentiel haut volume VZ 14.00. Pour une destruction en conformité avec les niveaux de sécurité DIN 4 et 5

Destructeur confidentiel haut volume VZ 14.00. Pour une destruction en conformité avec les niveaux de sécurité DIN 4 et 5 Destructeur confidentiel haut volume Pour une destruction en conformité avec les niveaux de sécurité DIN 4 et 5 Documentation destructeur confidentiel haut volume /page 1 sur 5 Destructeur confidentiel

Plus en détail

Introduction : 1) Windows refuse d imprimer : Raisons : Solutions :

Introduction : 1) Windows refuse d imprimer : Raisons : Solutions : Introduction : Une imprimante qui refuse d imprimer ou qui imprime mal c est souvent stressant et peut laisser perplexe celui qui ne pratique pas l impression souvent ou qui ne ne maitrise pas très bien

Plus en détail

Résolution des problèmes d impression 1

Résolution des problèmes d impression 1 Résolution des problèmes d impression 1 Certains problèmes liés à l imprimante sont très simples à résoudre. Si l imprimante ne fonctionne pas, veuillez tout d abord vous assurer que : Le câble de l imprimante

Plus en détail

MACHINES POUR LE SERVICE 2011/2012

MACHINES POUR LE SERVICE 2011/2012 MACHINES POUR LE SERVICE 2011/2012 ETAPES DE SERVICE MONTANA 1 2 1 3 2 1 2 3 4 3 1 4 5 4 25 5 3 1 4 2 5 3 4 RÉPARATION DU REVÊTEMENT RÉPARATION DU SYSTÈME REVÊTEMENT DE PONÇAGE À MEULE RÉPARATION DU SYSTÈME

Plus en détail

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret. Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone

Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret. Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone Variateur didactisé ALTIVAR31 en coffret Etudier et mettre en œuvre les variateurs de vitesse pour moteur asynchrone Variateur ALTIVAR31 en coffret 1. Présentation de l Equipement L ensemble variateur

Plus en détail

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Rhéologie des Poudres Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Les poudres sont partout et représentent un défi Travailler avec de la poudre peut s avérer difficile, particulièrement

Plus en détail

Angle de champ. Définition et méthodes de calcul

Angle de champ. Définition et méthodes de calcul Angle de champ Définition et méthodes de calcul Angle de champ Les techniques de photographie panoramique et haute définition consistent à assembler un grand nombre de photos afin de couvrir une plus grande

Plus en détail

AKOR-HR. Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation

AKOR-HR. Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation AKOR-HR Folleto de instructiones Instruction leaflet Manuel d installation et d utilisation 1 Information générale VMC Double flux pavillonnaire Avec récupérateur de chaleur haut rendement 1.1 Introduction

Plus en détail

SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SCIERIES MOBILES OU FIXES:

SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SCIERIES MOBILES OU FIXES: S.p.A. PLANKLINE SYSTÈMES INTÉGRÉS DE SCIERIES MOBILES OU FIXES: MINI PROFI 900 - MINI PROFI 1000 BICOUPE Nouveaux modèles: meilleure productivité et agilité de manœuvres Une longue expérience a vôtre

Plus en détail

Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw

Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw Noesberger, technique en air comprimé SA Tasberg 35 Case postale 27 CH-1717 St-Ours 026 322 22 77 fax 026 323 16 84 dlt@noesberger.com www.noesberger.com Compresseur à vis MSB 11 15 18 22 30 kw Compresseur

Plus en détail

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain.

La g éothermie. démystifiée. master.ca/geo. Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La g éothermie démystifiée Chauffez et climatisez votre maison grâce à l énergie renouvelable de votre terrain. La géothermie est une solution ingénieuse et efficace en vue de la réduction du réchauffement

Plus en détail

Encres à solvants série 1500

Encres à solvants série 1500 Encres à solvants série 1500 Bulletin produit 1500 Février 2010 Annule et remplace toutes versions précédentes pour imprimantes Vutek UltraVu jet d encre Piezo à solvants Description Produits concernés

Plus en détail

CONNECT. Mode d emploi. ios

CONNECT. Mode d emploi. ios CONNECT Mode d emploi ios fr Table des matières 1 Qu est-ce que JURA Connect?... 3 2 Premiers pas...4 3 Smartphones/tablettes compatibles... 5 4 Assistant de configuration...6 Bienvenue dans l assistant

Plus en détail

Précision de dosage éprouvée. Doseurs GRAVIMAX et DOSIMAX. Technology working for you.

Précision de dosage éprouvée. Doseurs GRAVIMAX et DOSIMAX. Technology working for you. Précision de dosage éprouvée Doseurs GRAVIMAX et DOSIMAX Technology working for you. Conçu pour atteindre une précision inégalée Modularité Trémies démontables et couvercle de trémie adapté pour le montage

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop

Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop Sous la direction de Brigitte Peltier COURS D INDUSTRIES......... G R A P H I Q U E S Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop Laurent Pasquet Yves Delpuech Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-12024-0

Plus en détail

ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A

ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A Tél : 0 805 692 726 Port. : +33 6 15 42 04 51 Email : contact@ineowatt.com www.ineowatt.com

Plus en détail

Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux réseaux publics de distribution

Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux réseaux publics de distribution Liste des études à mener pour le raccordement d un utilisateur HTA aux réseaux publics de distribution RESUME / AVERTISSEMENT Ce document récapitule les études techniques à mener pour le raccordement d

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Page 1 / 5 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Béton poreux Rédaction : Simon Rauber / élève de 3ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg Date : 18 janvier 2010

Plus en détail

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz.

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz. Les Smart Grids A l heure où la gestion centralisée et unidirectionnelle 1 des réseaux de distribution d électricité montre ses limites et où les nouveaux projets prennent en compte la dimension quartier,

Plus en détail

Raboteuses. Accessoires

Raboteuses. Accessoires s Accessoires Raboter avec efficacité et à moindre coût grâce à la chargeuse B Bobcat à débit standard 14 /36 cm Un modèle économique spécialement conçu pour certaines chargeuses Bobcat : la raboteuse

Plus en détail

Réglages de base en photo numérique

Réglages de base en photo numérique Réglages de base en photo numérique Régler la Sensibilité ISO (du film) Appareil photo En photo numérique, vous pouvez choisir une sensibilité ISO automatique ou faire ce réglage manuellement. Plus vous

Plus en détail

Tempéreuses Enrobeuses Fondoirs à chocolat Tunnels de refroidissement

Tempéreuses Enrobeuses Fondoirs à chocolat Tunnels de refroidissement Tempéreuses Enrobeuses Fondoirs à chocolat Tunnels de refroidissement Machines et installations pour le traitement du chocolat www.lcm.de AT Tempéreuse à chocolat avec tempérage continu, entièrement automatisé

Plus en détail

La protection des transformateurs

La protection des transformateurs FICHE CONTRAT NOM - PRENOM CLASSE DATE SEQUENCE TEMPS 1 Bac Thermique 3 à 4h SAVOIR (S) S1 OBJECTIFS Protéger le primaire et le secondaire d un transformateur pour circuit de commande CAPACITE (S) C1 02

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES,

04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, 04. LAITIER, SCHISTE ROUGE, CENDREES, SCORIES, CENDRES VOLANTES 04.01 ESSAI DE STABILITE DES SCHISTES ROUGES DANS L EAU. 04.08 CONSTANCE DE QUALITE DES CENDRES VOLANTES (ESSAI OPTICOMPACT). 04.01 ESSAI

Plus en détail

AZ SPC. SPC est un logiciel de Maîtrise Statistiques des Procédés - et de management de la mesure à l'échelle de l'entreprise.

AZ SPC. SPC est un logiciel de Maîtrise Statistiques des Procédés - et de management de la mesure à l'échelle de l'entreprise. AZ SPC SPC est un logiciel de Maîtrise Statistiques des Procédés - et de management de la mesure à l'échelle de l'entreprise. Présentation Principe Systèmes SPC Le surdosage n est pas rentable. Le sous-dosage

Plus en détail

[Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique

[Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique Journal pour la clientèle de F.J. Aschwanden SA Mai 2010 [Armatures de liaison de dalles en porte-à-faux] Le vaste assortiment d éléments d armature pour l isolation thermique Les armatures de liaison

Plus en détail

Précision Productivité Innovation AFFOLTER

Précision Productivité Innovation AFFOLTER CROWN DÉCOLLETEUSES CNC Précision Productivité Innovation AFFOLTER Décolleteuse CNC Les machines de la line CROWN sont des décolleteuses CNC à poupée mobile. Equipées et configurées pour l industrie horlogère,

Plus en détail

L atelier «Astronomie» pour les CM1* - 5ème

L atelier «Astronomie» pour les CM1* - 5ème L atelier «Astronomie» pour les CM1* - 5ème * Niveau CE2 accepté dans le cas de classes mixtes Document enseignant Atelier astro 1 Le déroulement de l atelier Réunion d avancement Affectation des missions

Plus en détail

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi

Plus en détail

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 INFORMATIONS IMPORTANTES Pour des raisons de sécurité vous devez lire ces instructions attentivement avant d

Plus en détail

Varino et Varino Grande

Varino et Varino Grande Varino et Varino Grande Chaudières gaz à condensation modulantes de 8 % à 100 % Très Bas NOx De 65 kw à 600 kw Varino et Varino Grande L excellence en matière de chauffage La VARINO, comme la VARINO GRANDE,

Plus en détail

PREMIERS PAS SUR GOOGLE DOCUMENTS

PREMIERS PAS SUR GOOGLE DOCUMENTS PREMIERS PAS SUR GOOGLE DOCUMENTS L outil Google Documents vous permet : - De stocker des documents auxquels vous aurez accès où que ce soit depuis une connexion internet - De partager des documents, de

Plus en détail

Machines à cloche C 100 / C 200 / C 300 / C 350. Solutions compactes et complètes pour des emballages parfaits. *Le meilleur de l emballage

Machines à cloche C 100 / C 200 / C 300 / C 350. Solutions compactes et complètes pour des emballages parfaits. *Le meilleur de l emballage Machines à cloche C 100 / C 200 / C 300 / C 350 Solutions compactes et complètes pour des emballages parfaits *Le meilleur de l emballage * C 100 / C 200 / C 300 / C 350 Applications possibles Emballage

Plus en détail

LASERTOME 30-15. Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité.

LASERTOME 30-15. Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité. LASERTOME 30-15 Centre d usinage par faisceau laser : productivité, fiabilité, disponibilité. Filiale du groupe AIR LIQUIDE Welding, l un des leaders mondiaux de la découpe thermique, SAFMATIC conçoit,

Plus en détail

Les leviers - C3. Pour le maître :

Les leviers - C3. Pour le maître : Les leviers - C3 Pour le maître : Ce module propose des activités pédagogiques dont l objectif est de comprendre que la mise en rotation d un solide par une force de grandeur donnée se fait plus ou moins

Plus en détail

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM)

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) Le domaine Estimation, Grandeurs et Mesures (EGM) comprend deux ensembles de modules qui correspondent respectivement à ESTIMATION (modules 1a et 1b) et à

Plus en détail

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage

Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage Agitation et Mélange Mesure de l énergie mise en œuvre pendant le pétrissage VMI a entrepris depuis plusieurs années déjà des travaux de recherche sur le contrôle des différents paramètres de conduite

Plus en détail

FlukeView Forms Documenting Software

FlukeView Forms Documenting Software FlukeView Forms Documenting Software 5 : Utilisation de FlukeView Forms avec le testeur d installation électrique Fluke 1653 Introduction Ce didacticiel explique comment transférer les données du 1653

Plus en détail

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1 Quel mode de prise de vue choisir P, S, A, M, auto : P, TV, AV, M, auto : Nikon Canon Paquo Patrick Page 1 Les différences des modes AV-A, TV-S, M, Auto La plupart des boîtiers photo reflex (et hybrides)

Plus en détail

Pour un contrôle non destructif. Film INDUSTREX QUAND LA CLARTÉ EST CRUCIALE

Pour un contrôle non destructif. Film INDUSTREX QUAND LA CLARTÉ EST CRUCIALE Pour un contrôle non destructif Film QUAND LA CLARTÉ EST CRUCIALE PRODUITS POUR FILMS Film Les produits répondent aux exigences changeantes du marché des contrôles non destructifs. Nous avons plus de cent

Plus en détail

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes)

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) Travaux Pratiques de Physique vers. septembre 014 Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) 1) Introduction Le mot "erreur" se réfère à quelque chose de juste ou de vrai. On parle d erreur sur

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D.

THÈME : MOTORISATION. Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs. Cours T.P. / T.D. THÈME : MOTORISATION TITRE : Véhicule bicarburation : Essence/ G.N.V. Etude Renault Kangoo TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. / T.D. Date mise à jour 6 mai 2004 Auteur référent Nom :

Plus en détail

PLIEUSES PROFESSIONNELLES

PLIEUSES PROFESSIONNELLES PLIEUSES PROFESSIONNELLES FR CRÉER UNE IMPRESSION DURABLE PREMIÈRES IMPRESSIONS Dans un monde où l information pullule, créer une impression positive durable qui capte l attention, fait réfléchir et vous

Plus en détail

LES RÉGLAGES À APPLIQUER

LES RÉGLAGES À APPLIQUER 5 La photo d action LES RÉGLAGES À APPLIQUER Il n est pas de règle universelle pour régler son appareil en photo d action. Les conditions lumineuses ou la mobilité du sujet peuvent vous amener à choisir

Plus en détail

ECE : Détermination du taux de glucose dans le Powerade

ECE : Détermination du taux de glucose dans le Powerade Masse volumique (g.ml -1 ) Thème : Santé Seconde ECE : Détermination du taux de glucose dans le Powerade Compétences travaillées (capacités et attitudes) : ANA : concevoir un protocole expérimental. ANA

Plus en détail

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Dans cette leçon vous continuez les traitements de vos photos avec PICASA 3 3 Luminosité et contraste 3.1 La luminosité L exposition est une notion fondamentale en photographie

Plus en détail

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS

SUJETS D ANNALES CORRIGÉS CRPE epreuves d'admissibilite_2015.qxp_concours 170x240 mercredi19/08/15 11:10 Page563 DEUXIÈME ÉPREUVE D ADMISSIBILITÉ, GROUPEMENT 3, SESSION 2014 Sujet 5 points au maximum pourront être retirés pour

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Evaluation des compétences expérimentales Fiches techniques : DOSSIER TECHNIQUE - Fiche

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine 3. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les différents type d appareil photo 2. Description d un appareil photo 3. Les différents

Plus en détail

Méthodes d Optimisation

Méthodes d Optimisation Méthodes d Optimisation Licence Professionnelle Logistique Université du Littoral - Côte d Opale, Pôle Lamartine Laurent SMOCH (smoch@lmpa.univ-littoral.fr) Septembre 2011 Laboratoire de Mathématiques

Plus en détail

250 à 350 kg. 500 à 960 kg. TRB tambour allongé

250 à 350 kg. 500 à 960 kg. TRB tambour allongé Treuil électrique à commande basse tension Type TRB 250 à 960 kg 250 à 350 kg Treuils électriques multifonctions. Les TRB sont des treuils robustes et éprouvés bénéficiant d un facteur de marche élevé.

Plus en détail

Planéité et stabilité dimensionnelle

Planéité et stabilité dimensionnelle Planéité et stabilité dimensionnelle La planéité et une bonne stabilité dimensionnelle sont des caractéristiques du carton qui revêtent une importance capitale. La bonne planéité ou «forme» de la feuille

Plus en détail

Initiation à l informatique et son matériel Médiathèque de Bussy Saint-Georges SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR

Initiation à l informatique et son matériel Médiathèque de Bussy Saint-Georges SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR SOMMAIRE : I METTRE À JOUR WINDOWS.PAGES 3-8 1.1 - Mettre automatiquement à jour votre système Page 3 1.2 - Mises à jour manuelles...pages 4-5 1.3 - Le Service Pack...Pages

Plus en détail