Electricité Solaire Photovoltaïque. Bernard Equer, CNRS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Electricité Solaire Photovoltaïque. Bernard Equer, CNRS"

Transcription

1 Electricité Solaire Photovoltaïque Bernard Equer, CNRS Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 1

2 Plan Etat des lieux : les filières industrielles le marché photovoltaïque la filière du silicium massif les couches minces industrielles La recherche : Cellules solaires organiques Vers les hauts rendements Conclusions

3 Etat des lieux: les filières industrielles Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 3

4 Conversion Directe (quantique) de la lumière en électricité un matériau convertisseur de photons en électrons un dispositif (ou structure) collectant les charges dans le cas d'un semiconducteur cristallin : d'où des exigences fortes sur le matériau : absorbant Photovoltaïque- B.Equer haute pureté Journées Optique (3-5 Juin 2009) haute cristallinité 4

5 Cellule silicium

6 La cellule standard : Silicium cristallin (mono ou multi) 0,15 à 0,3mm d'épaisseur 10 cm x10 cm à 15 cm x15 cm les cellules sont interconnectées en série-parallèle dans des modules sous verre. Rendement : R = E élec / Esol Commercial 12 20% (120Wc / m2 à 200Wc / m2) record R&D 24% max. théorique pour cette filière Energie produite par an : Nb de kwh produits = Puissance crête x Nb heures de soleil/an (120 à 200 kwh/m2 par an à Paris)

7

8 Production mondiale (d'après EPIA)

9 Parc Mondial (d'après EPIA)

10 Un marché aidé croissance très rapide : la production double tous les deux ans plus de 5 GWc* en 2008 (5000 hectares de modules) 15 GWc installés, > 15 TWh produits par an ( 1,7 Mtep sur 6Gtep mondial) essentiellement connectés au réseau. (Pb du stockage!!) c'est un marché «aidé» en vue de développer une industrie compétitive rachat des kwh produits à prix >> prix de vente usuel en France, depuis 2005, dispositif réglementaire favorable visant l'intégration au bâti (30 c /kwh + 25 c /kwh si intégré bâti). aides fiscales * 1kW-crête = puissance max (ciel clair, soleil au zénith

11 2008

12 vers la compétitivité déjà compétitif avec prix heures de pointe en Californie compétitif avec prix de base vers 2030? ( si <1 /Wc ) mais il faut analyser comment l'électricité PV s'intègre dans un schéma de fourniture d'électricité.

13 la filière du silicium massif domine le marché Silicium cristallin 89,6% ( 95% en 2005) Monocristallin : dérivé la filière électronique multicristallin : matériau coulé en lingots. Grains mm à cm.

14 Les handicaps du silicium massif Le silicium est un mauvais matériau optoélectronique : A cause de son gap indirect, il absorbe peu la lumière ( λabs 50 µm ) Pour réussir à collecter les porteurs, il faut : Ldiff > λabs 50 µm Une haute pureté (grand ce qui impose rec > 1µs ) et une excellente cristallinité (grande µ) sont rec donc nécessaires : d'où une grande épaisseur d'un matériau cher......dont on commence par jeter la moitié pour scier les plaquettes dans des lingots ( 30% du coût cellule). Conclusion : Les cellules en silicium cristallin resteront chères (> 1 /Wc)

15 La solution : les couches minces Utiliser des couches minces d'un matériau semiconducteur : à «gap direct» ( λabs 1µm) avec Eg 1,5eV déposé sur un substrat bon marché, micro, nano-cristallisé et sans (trop) de défauts. pas épitaxié (c'est une autre filière, hauts rendements et petites dimensions, adapté à la conversion sous concentration) trois matériaux ont été rapidement identifiés (années 1970) dans les chalcogénures. Ils présentent tous une excellente cristallinité, même par dépôt à basse température : Cu2S dans CdS/Cu2S abandonné ( 1980) après début d'industrialisation, car pas stable. CdTe CuInSe2 (CIS ou CIGS) plus le silicium amorphe hydrogéné, découvert (par hasard) au début des années 70.

16 La filière du Tellurure de Cadmium bonnes caractéristiques (Eg, λabs, µ) pas dopable n mais hétérojonction CdS Performances : R&D 16,5% Meilleurs modules 11,5% modules commerciaux 9,5% Procédés de Fabrication : Spray Sérigraphie (Matsushita) dépôt électrolytique (BP Solar) Sublimation (First Solar) Pulvérisation, CVD, ALS,... Industrie : FirstSolar, capacité. 1GWc (2009) Coût direct 0,75$/Wc, d'où le kwh à 22c$ Développement bridé par crainte des réglements anti Cadmium (First Solar rachète les modules en fin de vie)

17 Cu(In1-xGax)Se2 Excellente cristallinité Bande interdite ajustable par alliage In-Ga (optimum 1,2eV) a abs qq µm Bonnes mobilités Grande tolérance : aux joints de grain et intragrains aux contraintes mécaniques (d'où produits flexibles) aux défauts de stoechiométrie

18 Cu(In1-xGax)Se2 Rendements R&D 19,3% (NREL) Meilleurs modules 13% Modules commerciaux >10% Fabrication Spray (pulv. réactive) co-évaporation et sélénisation électrolyse (IRDEP) Jet d'encre (Nanosolar) R&D Eviter CdS indium, faible disponibilité

19 Le silicium amorphe hydrogéné Découvert par hasard à la fin des années 60, le silicium amorphe produit par PECVD de SiH4 est passivé par l'hydrogène. il est à transition directe, λ abs < 1µm bande interdite ajustable par alliage Si-Ge (Eg de 1,2 ev à 1,9eV) il est dopable p et n structures p-i-n (collecte des porteurs par le champ) peut-être déposé à <150 C sur du verre, en général par PECVD de silane (vd 1nm/s) le dopage, les alliages, la gravure se font par simple changement des gaz en PECVD (SiH4, GeH4, PH3, B2 H5, NF3,...) Prix du désordre : mobilités faibles µ e 1cm2V-1s-1-8% et matériau métastable : m (t) diminue 9% 8-6% ( rendement stabilisé )

20 Les cellules multijonctions (a-si:h)

21 Le dépôt «roll to roll» (a-si:h) UniSolar Sanyo

22 Dépôt sur ruban inox ou plastique

23 La nouvelle filière a-si:h / µ-si:h la cristallisation partielle (micro-nanograins) matériaux hétérogènes polymorphes, η 10% stable couches a-si : H/ µ-si:h, cellules micromorphes la filière reste attractive : - Savoir faire acquis considérable des procédés PECVD Usines clés en mains (Oerlikon, Applied Materials, Jusung) la R&D : - essaye d'améliorer les vitesses de dépôt et le temps de cycle. - optimise les structures

24 Machine de dépôt Applied Materials (substrats 5,6m2)

25 SunFab (Applied Materials)

26 Le «cas» du silicium en couches minces malgré sa grande longueur d'absorption, le silicium cristallin reste un matériau attrayant : abondant, peu cher, technologie hyper-développée,... on peut améliorer l'absorption par piégeage optique (texturisation à l'avant et réflecteur texturisé à l'arrière) et espérer des rendement 10% avec 5 microns d'après J.Joly

27 Le cas du silicium en couches minces depuis les débuts du PV, plusieurs dizaines de techniques ont été développées : projection par torche à plasma, poudre recuite par électrons, par laser, par lampes, frittage, laminage à chaud, dépôt HWCVD, LPCVD,... mais aucune n'a encore débouché sur un procédé viable! l'atome de silicium est un pur sp3, ses liaisons sont rigides et le désordre génère un taux élevé de liaisons brisées qui sont des états dans la bande interdite. Il faut : - hydrogéner et déposer très lentement : microcristallin, amorphe - ou déposer en vrac et recristalliser : procédé CSG (Crystalline Silicon on Glass), 10% démontré, mais passage en production difficile

28 Les rubans : des couches semi-minces

29 g1 Acquis technologiques communs à toutes les filières en couches minces l'interconnexion monolithique. La surface est découpée en bandes par des gravures (laser, mécanique,...) après chaque dépôt, Les bandes sont interconnectées en série moins de pertes ohmiques dans les couches électrodes et tension adaptée aux usagers. les cellules multispectrales qui ouvrent la voie vers des rendements élevés. empilement de cellules avec : > Eg2 > Eg3 haque cellule convertit une bande spectrale et transmet le reste) Empilement mécanique ou monolithique

30 Un démarrage tardif? Les trois filières ont connu une industrialisation lente jusque vers Raisons spécifiques : crainte d'une réglementation excluant le Cd pour la filière CdTe apparente complexité pour CIGS difficulté pour atteindre un rendement >6% stabilisé pour a-si:h Raisons générales : Concurrence du cristallin Doutes sur un marché pour des produits à η < 10% investissements importants au démarrage, en particulier : pour les techniques sous vide, pour les procédés roll-to roll (Firstsolar et Appl. Materials utilisent des procédés batch) : démarrage précipité et difficultés à optimiser un procédé avec une chaîne déjà en production.

31 Modules en couches minces, quelques produits industriels (parmi 60 industries) : Record Labo Industrie ex-shell Solar (Avancis) CIGS 19,5% (NREL) Würth Solar Nanosolar CdTe 16,5% First Solar (NREL) Antec Meilleur module 12,90% 9,40% 100 Mwc 13,00% 11,00% 18 Mwc 14,6% (cellule) 13,50% UniSolar (triple jonction) 12,7% Sanyo Kaneka (simple jonction) 430 Mwc 10,20% 9,00% 7,30% 6,90% Applied Materials SunFab a-si:h Capacité de Module production commercial Mwc 6-10% 7,90% 6,30% 300 Mwc 6,30% 70 Mwc

32 Prévisions : 20 % en 2010, puis??

33 La recherche Matériaux organiques (bas coûts)

34 Semiconducteurs organiques Des cellules organiques mimétiques des inorganiques?? des semiconducteurs organiques sont connus depuis les années 70 : - polymères comme le polyacétylène, - cristaux moléculaires comme les phtalocyanines Forte absorption optique, ajustable en λ Bon marché Faciles à déposer substrats souples adaptés Faibles mobilités Forte sensibilité à l'hygrométrie, aux UV Durée de vie?? avant 1990, rendements <1%, peu stables

35 Bi-couches donneur-accepteur Création d'excitons très liés (0,1-1eV) Diffusion des excitons sur qq nm Faible épaisseur utile et faible absorption Dissociation des excitons sur l'interface donneur-accepteur Mobilités faibles Forte résistance série Rendements 5% Il faut chercher une absorption en volume Ou améliorer les propriétés

36 Un des meilleurs couples donneur-accepteur :

37 Cellules à Colorants : hybrides organiquesinorganiques En 1991, les cellules à colorants de Graetzel introduisent un nouveau concept : la conversion photon-électron et la séparation électron-trou par des molécules de colorant greffées sur TiO2 nanocristallin. Pas de recombinaison! Rendements 11% Plusieurs licenses vendues, pas d'industrialisation (?) Le remplacement de l'électrolyte liquide par elec. solide s'avère difficile. Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 37

38 Réseaux interpénétrès Absorption volumique par un mélange de donneur-accepteur plusieurs couples D-A avec dérivé des fullérènes (PCBM) comme accepteur η = 5,3% avec P3HT au lieu de MDMO-PPV prévisions η 10% Konarka : produits flexibles, roll-to-roll, dépôt par ink-jet 1/2Wc à 30Wc Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 38

39 Réseaux interpénétrès réel et idéal collecte par percolation modèle idéalisé : des colonnes (fils) avec un contact redresseur et un contact ohmique Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 39

40 La Recherche : Vers les hauts rendements

41 Hauts rendements?? Combien? le rendement théorique maximum de la conversion photon-électron est de l'ordre de 85% (le rendement de Carnot est 95%) augmenter le rendement permet aussi d'abaisser le coût par Wc Deux solutions éprouvées : 1- le concept multispectral : on empile des cellules Eg1> Eg2 > Eg3... > Egn (sous empilements monolithique ou non-monolithique : séparation par filtres et miroirs concentration) Théorie : T > 40% pour quatre cellules N'est optimum que pour une distribution spectrale donnée 2- Concentration par lentilles ou miroirs (même courant, mais V croît comme Log C) Expérimental : E 40,7% avec triple cellule sous 256 soleils mais exige héliostats pour suivre le soleil Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 41

42 Modules à concentration Voc augmente sous concentration C du flux solaire, Voc = Voc AM1.5 + (kt/q) Log (C) Icc inchangé, donc le rendement augmente Concentration par lentilles, miroirs, guides de lumière,... - Expérimental : 40,7% avec triple cellule III-V sous 256 soleils (Spectrolab, qui équippe 60% des satellites en vol)) - exige un héliostat pour suivre le soleil et un refroidissement actif - évite le facteur en cos, d'où : gain sur le productible (35-45%) meilleur facteur de forme de la production Perd le diffus : efficace en climat désertique Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 42

43 PARC Neffiz (Israël) Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 43

44 Pertes dans un convertisseur PV p-n ou p-i-n Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 44

45 Conversion optique Optimiser le spectre de photons solaires, en ramenant le spectre vers h s Eg. «down conversion» : 1 photon UV produit 2 photons à Eg (multi-photon emission, cascade emission) - Emetteurs ioniques à terres rares (Er3+, Eu3+,...),... - La simple fluorescence : 1 photon UV produit 1 photon Eg, permettrait d'éviter la perte technique due aux photons absorbés en surface. «Up-Conversion» : 2 photons à Eg/2 produisent 1 photons Eg (Multi-photon excitation). Peu de matériaux candidats à faible intensité (<100mW/cm2) Difficulté : Faible efficacité, diminue la transparence pour le reste du spectre. Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 45

46 Récupérer les photons IR Grâce à des niveaux quantiques intermédiaires. Matériaux à trois bandes (bande de défauts) Multi-puits quantiques, nano grains. Pas de résultats, ni de calcul décisifs aujourd'hui! Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 46

47 Récupérer l'énergie des photons UV 1- Avec des quantum dots - Moins de relaxation (et de recombinaison) - Production d'excitons multiples Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 47

48 Récupérer l'énergie des photons UV 2- avec des électrodes sélectives en énergie

49 Conclusions

50

51 Croissance long terme : de 200GW à 2020 et 1200 en

52 ... à 5000GW en 2030??

53 Conclusions Le photovoltaïque : une industrie en croissance rapide, créatrice d'emplois Un marché aidé Au seuil de la compétitivité économique Il faut baisser les coûts, non seulement des modules, mais des systèmes. L'intégration au bâti est une voie à banaliser. L'intégration à grande échelle du PV dans le réseau reste à étudier. Les technologies en couches minces et en silicium massif vont coexister pendant au moins une dizaine d'années, avec une spéciation possible des marchés (centrales bâtiments privés bâtiments commerciaux) La recherche sur les organiques est foisonnante. Il faut démontrer des rendements de 10% et une durée de vie de 20 ans. Le PV dans les pays en développement est bloqué par l'absence d'un stockage efficace.

54 Applications (sur réseau)

55 Compléments

56 L'industrie en France : cristallin Un producteur de cellules et modules : Photowatt (60MW/an en 2007) Plusieurs producteurs de systèmes dont Tenesol EMIX : produit des lingots de Si en coulée continue SILPRO : silicium solaire Photosil Industrie : pilote de production de silicium solaire Alliance PV est au centre d'un grand programme mobilisateur : Solar Nano Crystal, qui réunit tous les acteurs de la filière du silicium cristallin. TOTAL est actionnaire de Photovoltech (Belgique) Couches minces EDF EN : producteur d'électricité et actionnaire des industriels (First Solar, Konarka,...) SOLEMS: Petits systèmes en a-si:h, modules 1m2 avec SOLSIA. Saint-Gobain est actionnaire de Avancis (100MWc en 2010?) Photovoltaïque- B.Equer Journées Optique (3-5 Juin 2009) 56

57

Energie solaire Photovoltaïque

Energie solaire Photovoltaïque Energie solaire Photovoltaïque Situation actuelle de la technologie et de la R&D 3/04/07 Bernard Equer Photovoltaïque CNISF 1 Sommaire Principe, rendement Production, Prix et évolution La filière dominante

Plus en détail

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque

Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Institut des Nanotechnologies de Lyon, Université de Lyon, INSA de Lyon Matériaux pour l'énergie : nouveaux concepts pour le photovoltaïque Tetyana Nychyporuk Équipe Photovoltaïque 1 Le future et le photovoltaïque

Plus en détail

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque?

Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Technologies, applications et développement en France : quelles perspectives pour le solaire photovoltaïque? Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com

Plus en détail

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1

TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES. STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 TECHNOLOGIES PHOTOVOLTAÏQUES STI2D EE - Energies et Environnement Technologies photovoltaïques 1 Histoire de l effet photovoltaïque 1839 : effet photovoltaïque découvert par Edmond Becquerel 1877 : première

Plus en détail

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I

L énergie photovoltaïque et les cellules solaires. Chapitre I Chapitre I L énergie photovoltaïque et les cellules solaires 5 Energies solaire : 1.Historique : La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, a été découverte par Antoine Becquerel

Plus en détail

Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France?

Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France? Quelles filières technologiques pour le succès du solaire en France? Philippe Malbranche Responsable Programmes CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com 1

Plus en détail

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2. 1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.1 Jonction PN, courbe I-V 2.2 Limite d efficacité 3. Technologies

Plus en détail

Solaire Photovoltaïque

Solaire Photovoltaïque Solaire Photovoltaïque Halle des écomatériaux Une halle provisoire dès 2011 Une halle définitive fin 2012 Des espaces dédiés à la pédagogie autour de la performance énergétique et des matériaux Des maquettes

Plus en détail

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir

Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir Evolution technologique des cellules photovoltaïques et perspectives d avenir NOTIONS PHOTOVOLTAÏQUES Genappes 23 juin 2007 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/24 16 14

Plus en détail

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque

- L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque - L énergie Solaire - Application au Photovoltaïque A. Benabou 2011-2012 PLAN Introduction I. L énergie solaire II. III. Le photovoltaïque Systèmes photovoltaïques 2 Introduction Energie solaire photovoltaïque

Plus en détail

L avenir du solaire photovoltaïque. Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.

L avenir du solaire photovoltaïque. Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire. L avenir du solaire photovoltaïque Philippe Malbranche CEA-INES Tél : 33 4 79 44 45 46 Mél : philippe.malbranche @ cea.fr www.ines-solaire.com 1 Un écosystème pour l innovation sur le solaire Situé sur

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

Le solaire photovoltaïque : programme de recherche et de développement

Le solaire photovoltaïque : programme de recherche et de développement Le solaire photovoltaïque : programme de recherche et de développement Jacques AMOUROUX Le contexte international 2000 1800 Un marché mondial avec une croissance > 35% P r o d u c t io n ( M W ) 1600

Plus en détail

Animateurs de la formation

Animateurs de la formation FNEBTP / CSNER F O R M A T I O N 2 0 1 1 : I N S T A L L A T I O N & M A I N T E N A C E D E S S Y S T È M E S P V Animateurs de la formation Rachid El Mokni Ingénieur rachid@khadamet.net Néji AMAIMIA

Plus en détail

Du low cost à la hightech : des marges de progrès techniques possibles pour le photovoltaïque

Du low cost à la hightech : des marges de progrès techniques possibles pour le photovoltaïque Les programmes de recherche en France Du low cost à la hightech : des marges de progrès techniques possibles pour le photovoltaïque Le développement du photovoltaïque répond à une triple nécessité : la

Plus en détail

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures Paris, 24 juin 2009 Christophe SCHRAMM MEEDDAT/DGEC Direction de l énergie/bureau des énergies renouvelables État

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Installation photovoltaïque autonome Document ressource

Installation photovoltaïque autonome Document ressource Installation photovoltaïque autonome Document ressource Les composants d un système photovoltaïque Deux types de capteurs solaires existent pour récupérer de l énergie : Les panneaux photovoltaïques qui

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09 1/ Introduction a/ Problématique Lorsqu un particulier désire mettre en place une alimentation électrique à son domicile, il fait appel à un fournisseur d énergie(edf, ) et un installateur (l électricien)

Plus en détail

Principe et constitution d une installation photovoltaïque

Principe et constitution d une installation photovoltaïque Principe et constitution d une installation photovoltaïque Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Bruno ESTIBALS Maître de Conférences à l Université Paul Sabatier Toulouse III LAAS-CNRS

Plus en détail

Consommation temps réel CONTEXTE ET ENJEUX

Consommation temps réel CONTEXTE ET ENJEUX Contexte, enjeux énergétiques Procédés de fabrication actuels Analyse de cycle de vie (ACV) Projet Espace PV Procédés NICE et PHOTOSIL Recyclage des modules en fin de vie Conclusions sur l aspect environnemental

Plus en détail

Fabrication de lingots de silicium par coulée continue électromagnétique et creuset froid. Le Solaire: une énergie qui gagne

Fabrication de lingots de silicium par coulée continue électromagnétique et creuset froid. Le Solaire: une énergie qui gagne Fabrication de lingots de silicium par coulée continue électromagnétique et creuset froid Le Solaire Photovoltaïque Le Marché Mondial 2000 1800 Production (MW) 1600 1400 Japon Europe USA Chine Reste du

Plus en détail

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37.

C 460 Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E. FR remercie EP pour la version française des définitions de l annexe 37. Annex 40, page 1 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Projet : C460 CIB : H01L 27/142 H01L 31/04 Objet : Commentaires de la version française des définitions Date : 15/04/2014 FR remercie EP pour la version

Plus en détail

Le développement d un parc photovoltaïque au sol

Le développement d un parc photovoltaïque au sol Le développement d un parc photovoltaïque au sol 1 - Présentation EDF Energies Nouvelles EDF Energies Nouvelles : Qui sommes-nous? Notre Activité : Produire de l électricité verte et développer les énergies

Plus en détail

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie Benno WEINBERGER INERIS Sécurité des énergies renouvelables risque d incendie et équipements photovoltaïques 2 Plan Contexte

Plus en détail

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée

Figure 1 : Production électrique annuelle fonction de la puissance installée Fiche N 28 Ind. 3 du 26 mars 2014 GASN ASSOCIATION DES RETRAITÉS DU GROUPE CEA GROUPE ARGUMENTAIRE SUR LE NUCLÉAIRE ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE 1. RAPPEL DU PRINCIPE Lorsqu un matériau reçoit la lumière

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

«Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement»

«Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement» Opérations photovoltaïques sur bâtiments publics «Le photovoltaïque raccordé au réseau : enjeux et développement» Angela SAADÉ, HESPUL 6 mai 2010, LYON 1 1 Présentation d Hespul Espace Info->Energie du

Plus en détail

Plateformes technologiques solaires supports à des projets pédagogiques et de R&D en Nord-Pas-de-Calais

Plateformes technologiques solaires supports à des projets pédagogiques et de R&D en Nord-Pas-de-Calais Tristan DEBUIGNE Philippe DEGOBERT Plateformes technologiques solaires supports à des projets pédagogiques et de R&D en Nord-Pas-de-Calais d Plan de la présentation Les acteurs du projet Présentation des

Plus en détail

Photovoltaïque : solutions actuelles et futures. JJ Simon, Equipe OPTO-PV

Photovoltaïque : solutions actuelles et futures. JJ Simon, Equipe OPTO-PV Photovoltaïque : solutions actuelles et futures JJ Simon, Equipe OPTO-PV 1 Plan de l exposé Introduction Histoire Données économiques Fonctionnement d une cellule solaire Les différentes filières (performances,

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Les cellules solaires au silicium cristallin

Les cellules solaires au silicium cristallin Les cellules solaires au silicium cristallin Santo Martinuzzi (santo.martinuzzi@univ-cezanne.fr) Professeur Émérite, Université P. Cézanne Aix-Marseille III Après une description sommaire des principaux

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE

CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE 15 Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE Chapitre III CONVERSION PHOTOVOLTAÏQUE III.1 Introduction: Dans ce chapitre nous allons traiter l exploitation de la conversion photovoltaïque, depuis la mise

Plus en détail

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION

ESSAIS SYSTÈMES Système autonome installation solaire ELEMENT DE CORRECTION I. Préliminaire - Que signifie par le terme «Photovoltaïque» Photo de photon (énergie lumineuse) et voltaïque de volt (tension électrique). Si le matériau est semi conducteur, alors une partie de l énergie

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques Le texte qui suit est extrait intégralement du site web suivant: http://e-lee.hei.fr/fr/realisations/energiesrenouvelables/filieresolaire/mppt/mppt/principes.htm 1 Principe Les cellules photovoltaïques

Plus en détail

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM

Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM Système d'imagerie confocale couplant micro-raman, micro-pl et AFM José Alvarez Laboratoire de Génie Electrique de Paris (LGEP), Gif-sur-Yvette, France Quelques systèmes commerciaux Horiba JY + JPK AFM

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade

Photovoltaïque. La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade La façade qui fournit du courant Modules esthétiques qui accumule la lumière Utiliser le potentiel de votre façade inspiration security confidence Longévité La façade qui fournit du courant Fabriquer du

Plus en détail

Fig1 : Carte d ensoleillement journalier : déserts 7kWh, Europe : 3 kwh

Fig1 : Carte d ensoleillement journalier : déserts 7kWh, Europe : 3 kwh Le photovoltaïque : les filières, les marchés, les perspectives Patrick Jourde CEA/GENEC Bat.351 CEA Cadarache 13108 St Paul lez Durance Tel : 04 42 25 21 52 fax : 04 42 25 73 73 Email : patrick.jourde@cea.fr

Plus en détail

Solaire Photovoltaïque Programmes PSPV 2005-2007, HABISOL 2008-2010

Solaire Photovoltaïque Programmes PSPV 2005-2007, HABISOL 2008-2010 Solaire Photovoltaïque Programmes PSPV 2005-2007, HABISOL 2008-2010 Bilan et perspectives scientifiques Daniel Lincot, vice-président du comité HABISOL Remerciements : Pascal Bain Contexte Solaire PV Habisol

Plus en détail

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs

TD n 1 : Dopage des semiconducteurs TD n 1 : Dopage des semiconducteurs Exercice 1 : Silicium intrinsèque : On s intéresse au Silicium dans cet exercice On considère le semiconducteur intrinsèque 10 3 qui a une densité n i = 10 cm à T=300K

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

Elaboration et caractérisation de composants organiques

Elaboration et caractérisation de composants organiques Elaboration et caractérisation de composants organiques Laurence ignau, Guillaume Wantz, Lionel Hirsch, Pascal Tardy, Jean-Paul Parneix Laboratoire IMS, UMR-CNRS 5218, Site ENSCPB, 16 Avenue Pey Berland,

Plus en détail

Solaire à concentration, du présent au futur

Solaire à concentration, du présent au futur Solaire à concentration, du présent au futur Gilles Flamant Laboratoire PROMES CNRS SFT 13.06.2012 Contenu Solaire concentré / Solaire photovoltaïque Principes et Technologies Paradigmes Etat de l art

Plus en détail

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau

Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau Systèmes Photovoltaïques Connectés au Réseau II.1 Introduction Les systèmes connectés au réseau sont aujourd hui prisent sérieusement pour compléter la génération conventionnelle d énergie dans plusieurs

Plus en détail

La LIBS et l analyse de process

La LIBS et l analyse de process La LIBS et l analyse de process François Fariaut Elisabeth Bouriah-Coindre Ali Fortas IVEA : 9 rue Raoul Dautry - escalier C - 91190 Gif sur Yvette 1 Plan 1. Introduction 2. Différentes techniques d analyse

Plus en détail

Journée investisseurs

Journée investisseurs Journée investisseurs Le développement dans le Solaire Jean-Pierre FLORIS Les Miroirs, 15 novembre 2010 Le solaire chez Saint-Gobain I. La dynamique du marché de l énergie solaire II. Le développement

Plus en détail

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines

Lasers de puissance. 1 Principe. 2 Types de sources. 3 Applications et machines Lasers de puissance 1 Principe 2 Types de sources 3 Applications et machines LASERS DE PUISSANCE : POUR QUOI FAIRE? Les différents procédés laser -1 Densité de Puissance (W/cm²) 10 10 10 9 Choc-laser 100

Plus en détail

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES!

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! Bernard Moine, Antonio Pereira, Amina Bensalah-Ledoux, Christine Martinet. Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux Luminescents UMR 5620 du CNRS,

Plus en détail

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion Dynamique des lasers. Lasers en impulsion A. Evolutions couplées atomesphotons Rappel: gain laser en régime stationnaire Equations couplées atomes-rayonnement Facteur * Elimination adiabatique de l inversion

Plus en détail

Centrales Solaires SunPower par François LE NY

Centrales Solaires SunPower par François LE NY Centrales Solaires SunPower par François LE NY CleanTuesday La Rochelle le 4 mai 2010 Leader dans l innovation technologique Fondée en 1985 Côtée au NASDAQ 5,000 employés, 100 % PV Segmentation: Résidentiel,

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Cellule photovoltaïque

Cellule photovoltaïque http://fr.wikipedia.org/wiki/cellule_photovolta%c3%afque Page 1 sur 9 Cellule photovoltaïque Une cellule photovoltaïque est un composant électronique qui, exposé à la lumière (photons), génère de l électricité.

Plus en détail

MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE - Liège MARCHE ET CHAINE DE VALEUR DE LA FILIERE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE David VERSTRAETEN Centre Spatial de Liège 1 Technologies. 2 Marché. Mondial. Prévision. Prix. 3 Chaîne de valeur. Silicium cristallin.

Plus en détail

La recherche sur le photovoltaïque en Alsace

La recherche sur le photovoltaïque en Alsace La recherche sur le photovoltaïque en Alsace Thomas HEISER PHASE - CNRS Université Louis Pasteur de Strasbourg Introduction! Situation actuelle du photovoltaïque! Les objectifs de la recherche! La recherche

Plus en détail

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques

Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques ENSTA Energie renouvelable Energie renouvelable : Les cellules photovoltaïques LAFLEUR Alexandre Introduction...3 A. Description technique du fonctionnement d une cellule...4 I) Rayonnement solaire...4

Plus en détail

Photonique pour les Cellules Solaires Organiques

Photonique pour les Cellules Solaires Organiques Photovoltaïque Photonique pour les Cellules Solaires Organiques Ludovic Escoubas, JJ. Simon, Ph. Torchio, J. Le Rouzo, F. Flory, D. Duché, G. Rivière, G. Yeabiyo, S. Vedraine, H. Derbal Equipe OPTO-PV

Plus en détail

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes

Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes PHYS-F-314 Electronique Chapitre II Les semi-conducteurs et les diodes G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Rappels de la structure atomique Table des matières Semi-conducteurs (intrinsèques et extrinsèques)

Plus en détail

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION

U D. I D = I so e - 1 - I I. INTRODUCTION H7. Photovoltaïsme : énergie solaire I. INTRODUCTION Le soleil est une source d énergie pratiquement inépuisable. La plus grande partie de l énergie utilisée par l homme jusqu à présent a son origine dans

Plus en détail

Un nouvel avenir pour l industrie photovoltaïque française

Un nouvel avenir pour l industrie photovoltaïque française Les programmes de recherche en France Un nouvel avenir pour l industrie photovoltaïque française L industrie française du photovoltaïque (que l on nomme le PV, dans notre jargon) repose depuis longtemps

Plus en détail

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET.

Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression. Laser et procédés. Présenté par Emmanuelle MIQUET. Rencontre nationale trans-réseaux Réseau des mécaniciens Réseau Haute- Pression Laser et procédés Présenté par Emmanuelle MIQUET À Mittelwihr Le 18 novembre 2011 Centre de Ressources Technologiques spécialisé

Plus en détail

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau

Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Mis en œuvre par la: Modes de Financement des projets solaires en Tunisie Les installations Photovoltaïques Raccordées au réseau Ghada Bel Hadj Ali Tunis, le 27 Octobre 2014 10.11.2014 Seite 1 Ce qu il

Plus en détail

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION 8 Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION Compte tenu des règles de sélection une émission peut être observée si un gap d énergie important existe entre l état fondamental et un des états

Plus en détail

Électricité photovoltaïque

Électricité photovoltaïque Électricité photovoltaïque Filières et marché par Jean-Claude MULLER Membre du Programme interdisciplinaire énergie du CNRS Institut d électronique du solide et des systèmes InESS (UMR 7163, CNRS-ULP)

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 15 La spectroscopie UV-VIS

Chimie Analytique I: Chapitre 15 La spectroscopie UV-VIS Chimie Analytique I: Chapitre 15 La spectroscopie UV-VIS 15.1 Les espèces absorbantes Afin d'observer une transition électronique soit dans l'uv soit dans le visible, il faut que la molécule possède des

Plus en détail

Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir

Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir Couches minces de silicium pour l énergie solaire photovoltaïque: une réalité industrielle et un grand avenir Pere Roca i Cabarrocas Laboratoire de Physique des Interfaces et Couches Minces CNRS, Ecole

Plus en détail

TECHNOLOGIE LASER. En quelques mots. À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe. A member of the UNITED GRINDING Group

TECHNOLOGIE LASER. En quelques mots. À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe. A member of the UNITED GRINDING Group Creating Tool Performance A member of the UNITED GRINDING Group À la pointe de la technologie dans l usinage laser d outils de coupe En quelques mots L usinage moderne de matériaux à l aide de la technologie

Plus en détail

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie d absorption http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie Usage de la lumière pour mesurer une concentration Basée sur l absorption des radiations lumineuses L absorption

Plus en détail

Le Solaire Le solaire Le Solaire Energie abondante et inépuisable 178 millions de milliards de Watt arrivent sur terre sur sa face éclairée soit 350 W/m 2 à l'équateur. (en 12 h l énergie solaire arrivant

Plus en détail

Chapitre 1 Matériaux utilisés dans la technologie photovoltaïque 1.1 Introduction Le semiconducteur est un matériau qui présente une conductivité intermédiaire entre celle des conducteurs et des isolants.

Plus en détail

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire

Utilisation de composites à base de polymères conjugués dans les cellules. photovoltaïques pour la conversion du rayonnement solaire République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Faculté des Sciences Département de Physique

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Capteur biomasse : une approche multitechnologie pour la maitrise des procédés thermochimiques

Capteur biomasse : une approche multitechnologie pour la maitrise des procédés thermochimiques Capteur biomasse : une approche multitechnologie pour la maitrise des procédés thermochimiques Pascal BOREL 25 septembre 2012 Séminaire BIOENERGIESUD Nîmes Préambule Les travaux présentés ici sont actuellement

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques organiques

Les cellules photovoltaïques organiques Les cellules photovoltaïques organiques Laurence VIGNAU Maître de Conférences ENSCPB Laboratoire de l Intégration du Matériau au Système (IMS) Département MCM site ENSCPB laurence.vignau@ims-bordeaux.fr

Plus en détail

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Production d'électricité renouvelable : énergie solaire photovoltaïque et éolienne Ing. Jérémie DE CLERCK Service du Facilitateur Bâtiment Durable Spécialiste

Plus en détail

La technologie OLED. Construction et fonctionnement

La technologie OLED. Construction et fonctionnement La technologie OLED Une diode luminescente organique (en anglais organic light emitting diode, OLED) est un composant luminescent à couches minces composé de matériaux organiques semiconducteurs, qui se

Plus en détail

Du transfert de films minces de silicium monocristallin vers un procédé cellule à faible budget thermique

Du transfert de films minces de silicium monocristallin vers un procédé cellule à faible budget thermique N d ordre 2008-ISAL-0103 Année 2008 Thèse Du transfert de films minces de silicium monocristallin vers un procédé cellule à faible budget thermique Présentée devant L INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

REPENSER LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE PHOTOVOLTAÏQUE FRANÇAISE

REPENSER LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE PHOTOVOLTAÏQUE FRANÇAISE REPENSER LE DÉVELOPPEMENT DE LA FILIÈRE PHOTOVOLTAÏQUE FRANÇAISE 16 Décembre 2010 ETAT DES LIEUX : LE PARC PHOTOVOLTAIQUE ETAT DES LIEUX : PARC PHOTOVOLTAIQUE Le parc français photovoltaïque installé en

Plus en détail

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Les matériaux utilisés pour réaliser des composants optiques sont ± absorbants (pertes énergétiques selon le trajet Flux

Plus en détail

Economisons l Energie..

Economisons l Energie.. Economisons l Energie.. Fléron, le 22 mai 2008 Le photovoltaïque en Région Wallonne: Le plan «SOLWATT» Les Guichets de l Energie PRESENTATION 2008 Conseils gratuits, techniques, objectifs et personnalisés

Plus en détail

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique

Les diodes. Pascal MASSON. (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique (pascal.masson@unice.fr) École Polytechnique Universitaire de Nice Sophia-Antipolis Cycle Initial Polytechnique 1645 route des Lucioles, 641 BIOT 1 Sommaire I. Historique. 3 II. III. IV. La diode. PN :

Plus en détail

Micro actionneur pour le contrôle actif de couche limite

Micro actionneur pour le contrôle actif de couche limite Micro actionneur pour le contrôle actif de couche limite Développements au cours de l année 2004 J.-R. FRUTOS, F. BASTIEN, M. DE LABACHELERIE Département LPMO, Institut FEMTO-ST 32, avenue de l Observatoire

Plus en détail

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS

STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS STAGE LASERS INTENSES Du 15 au 19 mai 2006 COURS Production d impulsions d laser nanosecondes en régime déclenché Directeur de Recherche au CNRS Responsable de l Équipe Lasers Solides et Applications (ELSA)

Plus en détail

L électricité photovoltaïque à la portée de tous grâce aux ingénieurs

L électricité photovoltaïque à la portée de tous grâce aux ingénieurs Colloque pour les enseignants du secondaire L électricité photovoltaïque à la portée de tous grâce aux ingénieurs peter.cuony@epfl.ch (valable jusqu à fin 2011) peter.cuony@gmail.com Photovoltaics and

Plus en détail

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques

Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 2013. Activités et projets. Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Journée de réflexion autour du Flagship Graphène 18 Avril 213 Activités et projets Spectroscopies optiques Propriétés opto-électroniques Les groupes identifiés Bordeaux, Réseau Aquitain sur les Matériaux

Plus en détail

Quelles nanotechnologies pour l énergie à EDF?

Quelles nanotechnologies pour l énergie à EDF? Quelles nanotechnologies pour l énergie à EDF? Didier Noël EDF R&D didier.noel@edf.fr Sommaire Introduction Rappel des champs d activité d EDF Intérêt pour les nanotechnologies les propriétés d'intérêt

Plus en détail

Bâtiment : Aéroport de Roissy - Architecte : Andreu. Système Arsolar - Droits réservés

Bâtiment : Aéroport de Roissy - Architecte : Andreu. Système Arsolar - Droits réservés Bâtiment : Aéroport de Roissy - Architecte : Andreu Système - Droits réservés L'électricité solaire, obtenue par un effet photovoltaïque qui convertit directement le rayonnement du soleil en énergie électrique,

Plus en détail

G U I M E L E C Z A C d u G o u r e t 1 1 5 9, r u e d e l a G a l a n d r i n e 3 8 2 1 0 S t Q u e n t i n s u r I s è r e T e l : 0 4. 7 6. 9 3.

G U I M E L E C Z A C d u G o u r e t 1 1 5 9, r u e d e l a G a l a n d r i n e 3 8 2 1 0 S t Q u e n t i n s u r I s è r e T e l : 0 4. 7 6. 9 3. C est la capacité de certains matériaux à transformer l énergie solaire (photons) en un courant électrique continu. Découvert en 1839 par le physicien français Antoine Becquerel. Première application créée

Plus en détail

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur

8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur 8 Raisons pour lesquelles le Concept des Optimiseurs de Puissance est meilleur Les Micros Onduleurs et les Optimiseurs de Puissance Comparaison Technique DEUX APPROCHES SIMILAIRES L'électronique au niveau

Plus en détail

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si)

Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) 1 Le silicium partiellement cristallisé (nano-poly Si) Contexte : Limitations du a-si:h Le silicium nanocristallin déposé par plasma La cristallisation en phase solide (silicium poly-cristallin) Le recuit

Plus en détail

L énergie solaire. photovoltaïques : Un peu d Histoire

L énergie solaire. photovoltaïques : Un peu d Histoire L énergie solaire photovoltaïque Un peu d Histoire La production d énergie par des centrales photovoltaïques exploite un principe de conversion directe de l énergie lumineuse en énergie électrique, dit

Plus en détail

Les énergies renouvelables à la ferme

Les énergies renouvelables à la ferme Déroulement Les énergies renouvelables à la ferme Le solaire photovoltaïque 1. Qui sommes nous. Introduction sur le photovoltaïque. La cellule photovoltaïque Le modules photovoltaïques L onduleur. Le potentiel

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux -

Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux - Les Cellules Photovoltaïques Hybrides à Colorant Céline OLIVIER Institut des Sciences Moléculaires - Université de Bordeaux - 9èmes Rencontres Régionales des Électroniciens et Instrumentalistes 04 Juillet

Plus en détail