L APPRENTISSAGE. Votre carrière démarre maintenant. Une question de CHOIX. Une question d ARGENT. Une question de FAITS.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L APPRENTISSAGE. Votre carrière démarre maintenant. Une question de CHOIX. Une question d ARGENT. Une question de FAITS."

Transcription

1 Une question de CHOIX. Une question d ARGENT. Une question de FAITS. L APPRENTISSAGE Votre carrière démarre maintenant Un Guide des carrières dans les métiers spécialisés

2 «Mon apprentissage a commencé après mon secondaire et ça file depuis ce temps-là. Je suis maintenant propriétaire de ma propre entreprise.» ~ Keri Boyko, électricienne, 27 ans L apprentissage en bref Réalisez vos rêves Voici Patrick Clark Au travail Un choix de 200 métiers La vérité sur les métiers spécialisés Êtes-vous prêt?

3 Des études postsecondaires QUI IMPORTENT! Vous êtes jeune et toujours au secondaire? Vous avez terminé vos études et souhaitez changer d orientation? Ou vous travaillez déjà et cherchez une carrière qui vous convient davantage? Si c est le cas, un apprentissage peut répondre à vos attentes. Chaque année, des milliers de personnes comme vous deviennent apprentis. Pourquoi? Tout simplement parce que l apprentissage donne accès à une carrière intéressante et enrichissante dans les métiers spécialisés. RESPECT Les métiers spécialisés tiennent une place importante dans l économie du savoir au Canada. Pensez-y. Ce secteur est associé à plusieurs aspects de notre vie, que ce soit l habitation, l automobile ou l alimentation. PERSPECTIVES D EMPLOI Le secteur des métiers spécialisés offre plus de 200 choix de carrière pour tous les goûts! Il existe une forte demande pour ces travailleurs souvent mobiles. Vous pouvez même devenir votre propre patron! BON SALAIRE Les travailleurs des métiers spécialisés gagnent bien leur vie et touchent souvent un salaire supérieur à la moyenne! 20 L apprentissage en cinq étapes 22 Une histoire de réussite Keri Boyko 23 Des conseils pour trouver un employeur 24 FAQs Vous avez une question sur les métiers spécialisés? 24 Contacts utiles

4 L apprentissage EN BREF L apprentissage est une forme d enseignement postsecondaire comme les études universitaires ou collégiales. Mais il existe tout de même une différence importante. Un apprenti n acquiert pas des compétences qu en classe. Il reçoit également une formation rémunérée en entreprise. L apprentissage s étend sur une période de deux à cinq ans, selon le métier. L apprenti passe habituellement de 40 à 44 semaines par année au travail et de six à huit semaines en classe. L apprenti doit trouver un employeur et, quelquefois, payer les frais de scolarité associés à la formation en classe. L apprenti touche un salaire dès sa première journée de travail. L apprenti reçoit un certificat de qualification dans un métier désigné. Un choix de 200 carrières

5 Qui peut devenir APPRENTI? 3 Tous peuvent devenir apprentis. L âge importe peu, même si plusieurs jeunes suivent la formation dès la fin du secondaire. SAVIEZ-VOUS QUE Certaines régions offrent une formation préparatoire à l apprentissage. Ce placement professionnel permet à un étudiant du secondaire de lancer sa carrière dans les métiers spécialisés tout en recevant des crédits d études! Pour lancer votre carrière, allez à

6 «Après une année à l université, j ai constaté que je souhaitais plutôt travailler à l extérieur et avec mes mains, et voir le résultat de mon travail à la fin de la journée.» ~ Patrick Clark, apprenti charpentier Travailler partout au CANADA Dans certains métiers, l apprenti détenteur d un certificat n a qu à réussir un examen interprovincial pour obtenir un certificat portant le Sceau rouge, ce qui lui permet d exercer son métier partout au pays.

7 Réalisez vos RÊVES Après avoir terminé des études secondaires avec distinction, Patrick Clark a fait comme bon nombre d adolescents. Il a continué à l université. Mais il a tôt fait de réaliser que ce choix ne lui convenait pas. Un an plus tard, il s est inscrit au Northern Alberta Institute of Technology et est devenu apprenti charpentier. Il n a jamais regretté son choix. 5 Heureux retour au point de départ. Patrick s est intéressé à la charpenterie alors qu il était tout jeune. Il a toujours aimé se servir du bois, mais il n a jamais pensé en faire une carrière. Comme tous les apprentis, il doit suivre une formation en classe pour obtenir son certificat et devenir compagnon. Au total, huit semaines de classe par année pendant quatre ans. Un employeur se charge de lui offrir le reste de la formation. Patrick a trouvé un constructeur de logements qui a accepté de l embaucher comme apprenti. Il aime bien le volet mentorat de sa formation. «Même si la formation classique est essentielle, je trouve que c est la formation sur les lieux de travail qui est la plus valable», dit-il. «J apprends mieux quand je me sers des techniques et des conseils fournis par les compagnons avec qui je travaille. Je connais maintenant toutes les étapes à suivre pour construire une maison. C est vraiment intéressant.» Patrick ajoute qu il a toujours été tenté par l ébénisterie. Il envisage déjà de lancer sa propre entreprise, mais il veut d abord construire sa propre maison. «Il faut réaliser ses rêves», ajoute-t-il. Grâce au «Sceau rouge», une personne de métier qualifiée peut exercer son métier dans toutes les provinces et territoires du Canada où le métier est désigné sans subir un nouvel examen. Le programme Sceau rouge compte déjà 45 métiers à l échelon national. Pour voyager avec un métier, allez à

8 Au travail : LES TRANSPORTS Carrossier de véhicules automobiles Conducteur d équipement lourd Électrotechnicien de véhicules automobiles Magasinier Mécanicien de camions et de véhicules de transport Mécanicien de moteurs intérieurs et extérieurs Mécanicien de motocyclettes Mécanicien de petits moteurs et de matériel léger Mécanicien en réfrigération dans les transports Peintre d automobiles Réparateur de carrosseries d automobiles (métal et peinture) Technicien à l entretien et à la réparation d automobiles TECHNICIEN À L ENTRETIEN ET À LA RÉPARATION D AUTOMOBILES Vous êtes bricoleur? Alors vous choisirez peut-être une carrière passionnante de technicien à l entretien et à la réparation d automobiles. Ces personnes de métier talentueuses doivent constamment s adapter aux technologies de pointe et aux techniques de réparation en évolution constante. Le technicien à l entretien et à la réparation d automobiles acquiert sans cesse de nouvelles connaissances. Plusieurs techniciens se spécialisent dans un domaine de la réparation. On retrouve, au nombre des métiers connexes, ceux de technicien d équipement lourd, d assembleur de véhicules automobiles et de mécanicien de camions et de véhicules de transport. Traits de personnalité et talents Le technicien doit être agile et en pleine forme parce qu il doit souvent être debout, fléchir les jambes, soulever des choses et les atteindre. L informatique occupant une place importante dans ce métier, il faut pouvoir s adapter rapidement aux nouvelles technologies. Les autres compétences importantes comprennent une bonne coordination œil-main, une aptitude mécanique, une capacité à gérer son temps, une pensée logique et la capacité de prendre des décisions éclairées. Le technicien à l entretien et à la réparation d automobiles doit aussi posséder des compétences humaines.

9 Pour en savoir davantage sur les métiers spécialisés, aller à : 7 Technicien d équipement lourd Technicien de glaces de véhicule automobile Technicien de matériel agricole Technicien de remorques de camions Technicien d entretien d aéronefs Technicien d entretien et de réparation de véhicules de plaisance TECHNICIEN D ENTRETIEN D AÉRONEFS Le technicien d entretien d aéronefs assure la sécurité de milliers de personnes voyageant en avion chaque jour. Ces personnes de métier très spécialisées installent des dispositifs mécaniques sur les aéronefs et en font l entretien et les répare. Au cours de sa journée de travail, le technicien d entretien d aéronefs peut démonter du matériel complexe, l examiner et trouver un problème en ayant recours aux technologies de pointe. Les travaux d entretien courants comme le nettoyage, la lubrification et le réglage des soupapes et des joints d étanchéité représentent également un aspect important de ce métier hautement spécialisé. Plusieurs techniciens d entretien d aéronefs, en particulier ceux des grandes entreprises, se spécialisent dans un seul système d aéronef comme le moteur, le fuselage ou le système hydraulique. Traits de personnalité et talents Le technicien d entretien d aéronefs doit posséder une dextérité manuelle ainsi qu une bonne coordination œil-main, une bonne vue et une bonne ouïe. Il doit également être en pleine forme parce qu il peut être appelé à soulever des objets et à grimper. Il doit interpréter et suivre des instructions écrites et des plans et bien comprendre la machinerie automatisée. Il est également important que ce technicien possède des aptitudes à communiquer de même qu un sens d analyse.

10 Au travail : LA CONSTRUCTION ET L ENTRETIEN Affûteur de scies/ Appareilleur Boutefeu Briqueteur Carreleur Charpentier en bois Chaudronnier Conducteur d équipement lourd Conducteur de grue mobile Couvreur Ébéniste Électricien (secteurs résidentiel et rural) Pour en savoir davantage sur les métiers spécialisés, aller à : Électricien de réseau électrique Électricien en communications (construction) Électricien en construction Électricien industriel Ferronnier Finisseur de béton Foreur de puits d eau Manœuvre qualifié en construction Mécanicien d appareils industriels CHAUDRONNIER Le chaudronnier joue un rôle important dans l économie. Il construit des chaudières et en assure l entretien pour fournir la vapeur nécessaire aux gigantesques turbines installées dans les centrales électriques ainsi que le chauffage et l électricité dans les édifices et les usines et sur les bateaux. Le chaudronnier effectue également des travaux sur des réservoirs, des navires, des tours et d autres grandes structures. Il exécute des tâches très variées. Le chaudronnier peut travailler dans une installation de traitement des eaux, dans une brasserie, dans une scierie, dans une centrale nucléaire ou électrique, dans une raffinerie de pétrole et de produits chimiques, sur un chantier naval de même que dans de nombreuses autres installations industrielles et commerciales. Les nouvelles technologies et matériaux ont apporté plusieurs changements à ce métier. Ce métier à prédominance masculine est de plus en plus populaire auprès des femmes. Traits de personnalité et talents Le chaudronnier aime se servir d outils, de matériel et de la machinerie. Il possède une bonne coordination œil-main et arrive à travailler dans un espace clos. Il aime également travailler à l extérieur et n a pas le vertige. Le chaudronnier a la sécurité à cœur parce que son travail peut être dangereux. Acquérir de nouvelles connaissances est important. Le chaudronnier doit sans cesse se perfectionner pour connaître l équipement le plus récent et les risques associés au métier.

11 9 Mécanicien de brûleurs à mazout Mécanicien de petits moteurs et de matériel léger Mécanicien de réfrigération et d air climatisé Mécanicien en protection-incendie Monteur d installations au gaz première classe Monteur de conduites de vapeur/ Tuyauteur Monteur de lignes sur chantier de construction Opérateur de montecharge Opérateur de réseau énergétique Peintre et décorateur Plâtrier Plombier Poseur de revêtements extérieurs Poseur de revêtements souples Serrurier Soudeur Spécialiste de l isolation thermique Technicien d équipement lourd Technicien de lignes électriques Tôlier Transformateur de métaux (appareilleur) Vitrier TECHNICIEN DE LIGNES ÉLECTRIQUES Le technicien de lignes électriques joue un rôle essentiel dans la distribution d électricité à nos communautés. Les personnes exerçant ce métier construisent des lignes et des câbles électriques et en assurent l entretien et installent de l équipement connexe comme des conducteurs, des transformateurs et de l appareillage de connexion. Ce technicien travaille sous terre et à diverses hauteurs et fait toujours usage d un équipement varié et sophistiqué comme un camion nacelle ou une grue à flèche radiale. Il travaille souvent à l extérieur, par tous les temps, et peut se déplacer souvent. Certains chantiers éloignés ne sont accessibles que par hélicoptère ou par bateau. Traits de personnalité et talents Le technicien de lignes électriques aime travailler à l extérieur. Plusieurs des personnes exerçant ce métier ont un esprit d aventure. Elles doivent posséder une aptitude mécanique et être en mesure de soulever des objets lourds et de travailler en hauteur par tous les temps. Ces personnes doivent également apprendre les principes de l électricité, des systèmes de transmission et de distribution de l électricité souvent appelés réseaux électriques. Le technicien de lignes électriques doit être très prudent et être en mesure de travailler au sein d une équipe.

12 Au travail : LE SECTEUR MANUFACTURIER Affûteur de scies/appareilleur Affûteur de scies/appareilleur (Machiniste à l établi) Arts graphiques (prépresse) Arts graphiques (presse) Conducteur d équipement lourd Électricien de réseau électrique Électricien industriel Latteur (Mécanicien de systèmes intérieurs) Mécanicien d appareils industriels Mécanicien de machines fixes Mécanicien industriel (Mécanicien de chantier) Mouliste Opérateur de monte-charge (construction) Opérateur de monte-charge (grue hydraulique) OUTILLEUR-AJUSTEUR Vous savez ce que fait un outilleur-ajusteur? Vous serez peut-être étonné d apprendre qu il est un des travailleurs les plus spécialisés de l économie. Il produit des outils, des matrices et des moules spéciaux pour les machines produisant le matériel et plusieurs articles d usage courant. Ces produits comprennent les vêtements, les avions, les meubles et même les bonbons! L outilleur-ajusteur travaille dans un atelier de moulage, sur un chantier naval, dans une cour de triage, dans une raffinerie, dans une usine de pâtes et papier, dans une mine, dans une fonderie ou dans un centre de réfection. Il travaille à partir de dessins ou de designs fabriqués à l ordinateur. L outilleur-ajusteur doit bien connaître les propriétés des métaux, des plastiques, du caoutchouc et des composites. Plusieurs d entre eux gagnent très bien leur vie. Traits de personnalité et talents L outilleur-ajusteur doit pouvoir résoudre les problèmes. Il doit bien connaître l informatique et pouvoir s adapter rapidement aux nouvelles technologies dans les domaines de la robotique et des lasers. La plupart des outilleurs-ajusteurs ont fait des études en mathématiques ou en physique. Ce métier peut quelquefois exiger un effort physique, mais il est très enrichissant. L outilleur-ajusteur doit bien connaître l informatique.

13 Pour en savoir davantage sur les métiers spécialisés, aller à Opérateur de monte-charge (grue mobile tonnes) Opérateur de monte-charge (grue traditionnelle) Opérateur de réseau énergétique Outilleur-ajusteur Préposé d entrepôt industriel Relieur Soudeur Technicien en production de viande de porc Transformateur de métaux (Appareilleur) Usineur Usineur d automobile USINEUR Un usineur travaille le métal comme un charpentier se sert du bois. Il assemble et fait fonctionner les machines qui taillent ou meulent de façon précise des produits faits de métal ou d autres matériaux. On fait généralement appel à ce spécialiste pour fabriquer une seule pièce comme le bras robotique qui installe les essuie-glaces sur une chaîne de montage d automobiles. Ce métier doit s adapter rapidement à l évolution rapide des changements technologiques et aux changements qu ils imposent. On trouve souvent des usineurs dans les usines fabriquant du matériel et de l outillage, des pièces de véhicules automobiles et de l industrie aérospatiale. Traits de personnalité et talents L usineur aime se servir des outils et de l équipement. Il est patient et possède une excellente coordination œil-main et une grande dextérité manuelle. Il doit bien connaître les mathématiques de même que les propriétés des métaux, des plastiques, du caoutchouc et des composites. Il doit être très prudent et en pleine forme.

14 Au travail : LES SERVICES Arboriculteur Arts graphiques (prépresse) Arts graphiques (presse) Barbier Bijoutier et orfèvre Boulanger-pâtissier Coiffeur styliste Constructeur et mécanicien d ascenseurs Cuisinier Horticulteur (Paysagiste- Responsable de l entretien des verts) Mécanicien de machines fixes Préposé d entrepôt industriel Relieur Rembourreur Serrurier Serveur d aliments et de boissons CUISINIER On pourrait se contenter de dire que le cuisinier mesure, mélange et fait cuire des ingrédients selon les instructions figurant dans une recette. Mais il peut également préparer des festins dignes d un roi et ou de chefs d État. La personne responsable de la cuisine est le chef. Celui-ci planifie le menu, embauche le personnel et administre le budget. Il est secondé par une multitude d assistants, notamment des chefs de cuisine, des sous-chefs, des aboyeurs, des chefs de partie et des cuisiniers à la chaîne, sans oublier le pâtissier responsable des desserts! On retrouve ces personnes dans les hôtels, dans les restaurants, dans les hôpitaux, dans les écoles, sur les avions, les trains et les bateaux Partout où l on sert des repas! Traits de personnalité et talents Il est amusant de cuisiner lorsqu on peut travailler sous pression. Le cuisinier est une personne méthodique. Il doit également avoir une âme d artiste parce que la présentation d un plat est aussi importante que sa préparation. Le cuisinier doit posséder un sens du goût et un odorat raffinés et être en mesure de travailler au sein d une équipe.

15 Pour en savoir davantage sur les métiers spécialisés, aller à : Services de découpage de viande Technicien à l entretien et à la réparation d appareils ménagers Technicien de lignes électriques Technicien de systèmes de moteurs électriques Technicien de télévision par antenne collective Usineur d automobile ARBORICULTEUR Si vous aimez la nature et le plein air, le métier d arboriculteur pourrait vous plaire. Souvent appelé «spécialiste de la chirurgie végétale», l arboriculteur examine et évalue le paysage et lutte contre les ennemis des plantes à l aide de cultures et de produits biologiques et chimiques. L arboriculteur améliore l environnement et ajoute vie et beauté à nos communautés et quartiers. On fait souvent appel à lui pour protéger les arbres poussant sur un chantier de construction et pour évaluer la valeur d arbres endommagés ou détruits. Il inspecte arbres et arbustes pour découvrir les problèmes et les maladies et applique des solutions de traitement. Le nouvel intérêt pour la protection de l environnement en a fait une profession à forte demande. Il existe de nombreux débouchés pour les arboriculteurs! Traits de personnalité et talents En général, l arboriculteur aime le plein air et possède un esprit curieux. Il n a pas le vertige et possède un bon sens de l équilibre. Il doit, à l occasion, grimper dans les arbres avec ou sans crampons. L arboriculteur suit habituellement des cours de foresterie, de sciences végétales, de lutte contre les ennemis des plantes et de ressources naturelles.

16 La VÉRITÉ sur les métiers spécialisés Les perceptions et attitudes négatives au sujet des métiers spécialisés ne datent pas d hier. Elles ont engendré plusieurs mythes qui dissuadent les jeunes de voir les métiers comme un premier choix de carrière. Il est temps d y voir clair, de faire la distinction entre le mythe et la réalité. Des surprises vous attendent! 1 LE MYTHE : Les métiers spécialisés ne convien nent pas aux étudiants ayant de bonnes notes LA RÉALITÉ : Cette affirmation très répandue sur les métiers spécialisés est fausse. En fait, les métiers spécialisés exigent des personnes possédant une excellente formation scolaire en lecture, en rédaction, en mathématiques et en sciences. L apprentissage n est pas différent de l université. L apprenti doit être intelligent, consciencieux, déterminé et travailleur. Une personne de métier doit constamment exécuter une multitude de tâches complexes : suivre les plans de construction détaillés d une tour de bureaux; analyser divers facteurs (comme les conditions météorologiques, le poids et la distance) tout en étant aux commandes d une grue installé sur un édifice de dix étages; ou calculer le volume d eau et la pression créée par l installation d un réseau d égouts dans un hôpital.

17 15 2 LE MYTHE : Seule l université offre une bonne carrière LA RÉALITÉ : En obtenant son certificat de qualification, la personne de métier est assurée d un bon avenir en raison de la forte demande, d un bon salaire et des possibilités de voyage. Les métiers offrent également des possibilités d avancement, d un poste de surveillant à un poste de gestion, par exemple, ou même la possibilité de posséder sa propre entreprise. Les faits sont éloquents : Le seul secteur manufacturier aura besoin de travailleurs au cours des 15 prochaines années à cause des prises de retraite 1. D ici 2007, plus du tiers des emplois créés au Canada exigeront une certification de métier ou un diplôme collégial 2. Selon des chefs d entreprises, la demande pour les plombiers sera aussi forte d ici 2010 qu elle l a été pour les spécialistes en informatique durant les années Selon Statistique Canada, le salaire des gens de métier dépasse de 3,1 % la moyenne nationale de l ensemble des carrières au Canada Manufacturiers et Exportateurs du Canada (L hon. Perrin Beatty). Pour assurer l avenir du secteur manufacturier. Février Emploi-avenir 2000, 3. Stuart Johnson, vice-président, Politiques et relations gouvernementales, Ontario Chamber of Commerce, communiqué de presse diffusé le 13 avril Statistique Canada. Indicateurs de l éducation au Canada : Programme 2003 d indicateurs pancanadiens de l éducation. Données tirées du Recensement 2001.

18 16 3 LE MYTHE : Les métiers spécialisés sont sales et bruyants et exigent un effort physique LA RÉALITÉ : Il est clair que plusieurs métiers comprennent des tâches physiques. D ailleurs, c est ce qui les rend attrayants pour plusieurs personnes. Celles-ci les trouvent plus satisfaisants que le travail de bureau. Ceci étant dit, les nouvelles technologies ont apporté des changements importants à plusieurs métiers. De nos jours, des logiciels facilitent l utilisation d un nombre croissant d équipements mécaniques. Un nombre grandissant de personnes de métier se retrouvent à l intérieur, aux commandes d un matériel informatique et technologique avancé. Il n est pas rare de voir un technicien à l entretien et à la réparation d automobiles allumer un ordinateur avant même d ouvrir le capot!

19 17 4 LE MYTHE : Les métiers sont des emplois sans possibilité d avancement LA RÉALITÉ : Les métiers spécialisés ne se contentent pas d offrir des emplois. Ils offrent des carrières! Les métiers offrent également des possibilités d avancement, d un poste de surveillant à un poste de gestion, par exemple, ou même de posséder sa propre entreprise. Les possibilités d avancement n ont pour seules limites que les capacités et l ambition de la personne de métier. «Les emplois dans les métiers offrent de bons salaires, des tâches intéressantes et un milieu de travail stimulant. Ils représentent donc un choix de carrière enrichissant et gratifiant pour les jeunes.» Valerie Overend, compagne charpentière, facilitatrice de Femmes, métiers et technologies (FMT), Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology 5 LE MYTHE : Les femmes ne sont pas assez fortes pour exercer un métier spécialisé LA RÉALITÉ : Le travail physique n exige pas que de la force. En fait, les métiers spécialisés exigent de la dextérité, de l endurance, une bonne coordination œil-main et de l équilibre, un ensemble de caractéristiques que possèdent autant les femmes que les hommes.

20 18 Êtes-vous PRÊT? Vous aimez fabriquer des choses ou les réparer? Aucun détail ne vous échappe? Aimez-vous résoudre les problèmes mathématiques? Aimez-vous utiliser la technologie pour être plus efficace? Cherchez-vous constamment un nouveau défi à relever? Vous avez une imagination fertile et une énergie créatrice? Souhaitez-vous gagner un bon salaire? Aimez-vous être actif physiquement et vous déplacer constamment? Aimez-vous voir le résultat de votre travail? Voulez-vous suivre une formation avec rémunération? Aimez-vous faire partie d une équipe et accomplir de grandes choses? Si vous avez répondu OUI à l une de ces questions, vous devriez participer à un programme d apprentissage. Qu attendez-vous?

21 Le choix d un métier vous fait hésiter? Dressez une liste des domaines dans lesquels vous excellez. Découvrez ce qui vous attire spontanément. Examinez vos forces, vos compétences et vos habiletés. Dressez trois listes : J excelle dans quels domaines? Qu est-ce qui me rend heureux? Qu est-ce que je ne veux pas faire? Examinez ensuite un large éventail de métiers en les comparant à vos trois listes. Limitez maintenant vos choix à cinq métiers ou moins. Observez un travailleur exerçant un métier ou inscrivez-vous à un atelier d exploration des métiers. Rencontrez des gens de métier. «Trouvez un travail que vous aimez, et jamais plus vous ne travaillerez.»~confucius

22 L apprentissage en 5 ÉTAPES workers EN BREF ÉTAPE 1 TERMINEZ VOS ÉTUDES SECONDAIRES Comme l université et le collège, la plupart des métiers exigent que vous terminiez vos études secondaires avant de vous inscrire. Vous pouvez également suivre une formation préparatoire à l apprentissage pendant que vous êtes au secondaire. Il faudra trouver 1million ÉTAPE 2 TROUVEZ UN MÉTIER QUI VOUS CONVIENT Le Canada compte plus de 200 métiers spécialisés. Lequel vous convient? Il n est pas toujours facile d évaluer ses intérêts, ses compétences, ses aptitudes et le style de vie souhaité. Vous auriez avantage à en parler à votre conseiller en orientation et à vos parents et à consulter le bureau d appren tissage de votre localité. de travailleurs d ici 2020 pour contrer la baisse du taux de natalité et le vieillissement de la population.

23 «L apprenti profite non seulement de la formation avec rémunération qui est au cœur du processus dynamique de l apprentissage, mais il découvre également la sécurité et la satisfaction associées à la maîtrise d un métier.» Ken Georgetti, président, Congrès du travail du Canada 21 ÉTAPE 3 FAITES-VOUS EMBAUCHER PAR UN EMPLOYEUR Une fois le métier choisi, vous devez vous faire embaucher par un employeur. Faites les mêmes démarches que lors d une recherche d emploi. N oubliez pas que 80 % des occasions d emploi ne sont jamais affichées. ÉTAPE 4 ENREGISTREZ-VOUS Lorsqu un employeur accepte de vous embaucher, vous devrez vous enregistrer comme apprenti. Suivez toutes les étapes définies par la direction de l apprentissage de votre province ou territoire et signez le contrat requis avec votre employeur. Le contrat précise : la durée du programme de formation; les compétences à acquérir; et le salaire. ÉTAPE 5 COMMENCEZ VOTRE CARRIÈRE Après avoir satisfait les exigences du programme et réussi les examens de votre métier, vous recevrez un certificat de qualification. Félicitations! Pour en savoir davantage sur les étapes à suivre, allez à

24 La plupart des électriciens sont des hommes Ne le dites pas à Keri Boyko. Âge : 27 ans Lieu de résidence : Moose Jaw, Saskatchewan Métier : Électricienne Fin du programme d apprentissage : 2001 Emploi : copropriétaire de Regal Electric depuis 2003 Salaire : plus de $ par année Tâches préférées : «J accomplis de nouvelles tâches tous les jours», affirme Keri. «J ai la chance de construire des choses utiles. C est très gratifiant de voir le résultat de mon travail.» Point de départ de sa carrière : Selon Keri, c est un professeur du secondaire, M. Donavon Elliott, qui lui a recommandé de devenir électricienne. «Il a réussi à me motiver et à m encourager à atteindre mes objectifs», dit-elle. L avenir : Keri souhaite développer son entreprise, embaucher plus d employés et s engager résolument dans la fibre optique et le câblage des locaux. Associations professionnelles : Keri siège au conseil consultatif du Saskatchewan Electrical Trade et au conseil d administration de la Saskatchewan Electrical Contractors Association. Elle est également fière d être membre de Saskatchewan Women in Trades and Technology. «Le milieu de travail est plus accueillant pour les femmes qui souhaitent devenir électriciennes.» Keri Boyko

25 Des conseils pour TROUVER UN EMPLOYEUR Réseau! Réseau! Réseau! 23 Découvrez le marché «caché» de l emploi en visitant des entreprises engagées dans le secteur qui vous intéresse. Demandez conseil à votre conseiller en orientation. Consultez le secrétariat d apprentissage local, les conseils mixtes rassemblant entreprises et syndicats et les associations professionnelles. Ils connaissent peut-être des employeurs qui sont à la recherche d apprentis. Dites à toutes vos connaissances et à toutes les personnes que vous rencontrez que vous cherchez un emploi. Ayez toujours votre curriculum vitae sous la main. Remettez-le à tous les employeurs que vous rencontrez, même ceux qui n ont pas de poste vacant. Notez le nom et le numéro de téléphone des employeurs ou des surveillants que vous avez rencontrés. Rappelez-les dans quelques semaines. Ils comprendront alors que vous souhaitez vraiment obtenir cet emploi! Examinez attentivement les petites annonces Vous pouvez également trouver un employeur en vous servant des méthodes traditionnelles. Frappez à toutes les portes et lisez les petites annonces publiées dans les journaux ou dans Internet. De nos jours, les services en ligne les plus populaires sont : monster.ca workopolis.com working.canada.com 80% des emplois ne sont jamais affichés! EN BREF

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications

Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Reconnaissance de l expérience antérieure et des qualifications Qualification professionnelle Reconnaissance professionnelle interprovinciale pour les titulaires d un certificat provincial Accord sur le

Plus en détail

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux

Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux Secteur résidentiel Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux À compter du 26 avril 2009 PU 90-40 (0904) SECTEUR résidentiel Taux de salaire en vigueur le 26 avril 2009 Métiers et

Plus en détail

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012

taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Table des taux de salaire et de cotisation aux avantages sociaux En vigueur à compter du 29 avril 2012 Secteurs Résidentiel Institutionnel et commercial Industriel Génie civil et voirie Table des matières

Plus en détail

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS!

SPÉCIAL PAIE. Modification de certaines cotisations pour l année 2014. Sommaire LA PRÉPARATION DES IMPÔTS ARRIVE À GRANDS PAS! Une publication de l Association provinciale des constructeurs d habitations du Québec Enregistrée sous poste-publications n 40065623 VOLUME 45 NUMÉRO SPÉCIAL JANVIER 204 SPÉCIAL PAIE Sommaire Service

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO Feuillet d information ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DE LA MAIN-D ŒUVRE DANS L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION ENTRE LE QUÉBEC ET L ONTARIO RECONNAISSANCE DES TRAVAILLEURS QUÉBÉCOIS DE LA CONSTRUCTION PAR L ONTARIO

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION

FICHES DE PARCOURS DE FORMATION FICHES DE PARCOURS DE FORMATION Ce document comprend : 3 fiches générales L industrie de la métallurgie Parcours de formation Conditions d admissibilité générales Fiches de métiers, dont : Électricien

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L ÉCHELON

DÉTERMINATION DE L ÉCHELON FÉDÉRATION DU PERSONNEL SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES DÉTERMINATION DE L ÉCHELON Articles 6-1.00, 6-2.00, 6-3.00 et 6-4.00 Avertissement

Plus en détail

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS?

Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Que faire après la 3 ème SEGPA ou ULIS? Qu est ce qu un CAP? Où peut-on préparer un CAP? Quelles sont les spécialités de CAP? Comment obtenir une place en CAP? CAP Certificat d Aptitude Professionnelle

Plus en détail

Des milliers d emplois à l horizon

Des milliers d emplois à l horizon Des milliers d emplois à l horizon Journée annuelle d admission en formation professionnelle - 17 novembre 2010 Présentation o CSMO-Auto en quelques mots o Portrait de l industrie des services automobiles

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS EN EXAMENS PROFESSIONNELS ANNEES 2016-2017

RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS EN EXAMENS PROFESSIONNELS ANNEES 2016-2017 CENTRE DEPARTEMENTAL DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CORSE DU SUD 18 cours Napoléon -BP 60321 20178 AJACCIO Cedex 1 : 04.95.51.07.26 : 04.95.21.60.75 RECENSEMENT DES BESOINS PREVISIONNELS

Plus en détail

Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession!

Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession! Le CEFA, un vrai choix pour se former à sa future profession! Conception : Muriel Van Ovenacker ? Hourra! J ai suivi deux années au plein exercice et j ai au moins 15 ans, je vais pouvoir apprendre autrement

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire. Formation professionnelle

Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire. Formation professionnelle Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire Formation professionnelle Académie des pompiers 2012 Présentation powerpoint Voir vidéo promotionnel sur site www.academiedespompiers.ca Centre

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

TABLEAU À JOUR DES RÈGLEMENTS DU NOUVEAU-BRUNSWICK 30 JUIN 2015

TABLEAU À JOUR DES RÈGLEMENTS DU NOUVEAU-BRUNSWICK 30 JUIN 2015 TABLEAU À JOUR DES RÈGLEMENTS DU NOUVEAU-BRUNSWICK 30 JUIN 2015 Chap. A de 2009, ch. P-7.05 ACCÈS ET PROTECTION EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR LA SANTÉ Général 2010-112; 2013-30; 2013-56;

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

BAC PRO de spécialités identiques

BAC PRO de spécialités identiques Rectorat de Grenoble - SAIA 04/07/2013 CAP de spécialités identiques 221 CAP Agent polyvalent de restauration CAP Cuisine Agro-alimentaire, alimentation, cuisine CAP Charcutier traiteur CAP Boucher CAP

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE EXAMEN PROFESSIONNEL ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE

EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE Standard : 02.47.60.85.00 - Courriel : concours@cdg37.fr - Site internet : www.cdg37.fr L emploi Les adjoints techniques

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE CONCOURS ET EXAMENS AOÛT 2015 ADT1C_4_NOTICE Notice explicative (à lire attentivement) EXAMEN PROFESSIONNEL AU TITRE DE L AVANCEMENT DE GRADE ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE Centre de Gestion

Plus en détail

APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE

APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE ÉVALUATION DES COMPÉTENCES ESSENTIELLES GUIDE D ÉTUDE POUR L ECE 10-0 Novembre 2010 1 Table des matières Page À propos de l évaluation des compétences essentielles

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015

Observatoire de la métallurgie. Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Observatoire de la métallurgie Baromètre national intentions d embauche Deuxième vague UIMM Auvergne Juillet 2015 Méthodologie adoptée et questionnaires récoltés Champ de l'enquête Commanditée par l'observatoire

Plus en détail

ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS. Mai 2013

ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS. Mai 2013 ORIENTATION APRES LA S.E.G.P.A. Document élaboré par J.PEILLEX, Directrice SEGPA Collège Marlioz AIX-LES-BAINS Mai 2013 ORIENTATION APRÈS LA 3 ème SEGPA Préparer un C.A.P. Plusieurs possibilités en LYCÉE

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Les articles de journaux montrent bien que les

Les articles de journaux montrent bien que les L emploi dans les métiers spécialisés Wendy Pyper «C est très bien de parler d une société axée sur le savoir. Cependant, beaucoup de connaissances diverses sont nécessaires au bon fonctionnement de l

Plus en détail

REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014. Filière technique. Ingénierie, gestion technique et architecture. Infrastructures et réseaux

REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014. Filière technique. Ingénierie, gestion technique et architecture. Infrastructures et réseaux LISTE DES CONCOURS DE L INTERREGION GRAND OUEST 2015 2016 OUVERTS AU RECENSEMENT SUR INTERNET REPONSES ATTENDUES AU PLUS TARD LE 13 OCTOBRE 2014 Ingénieur Territorial (Catégorie A) Début des épreuves le

Plus en détail

LISTE DES BAC PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE

LISTE DES BAC PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE Service Académique de l Inspection de l Apprentissage BAC PRO PRÉPARÉ BAC PRO Aéronautique - Option Mécanicien, Systèmes-Cellule BAC PRO Aéronautique - Option Mécanicien, Systèmes avionique BAC PRO Agroéquipement

Plus en détail

La reconnaissance mutuelle

La reconnaissance mutuelle La reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Entente Québec-France Une nouvelle passerelle entre le Québec et la France L Entente Québec-France Introduction Lever les obstacles à l attraction

Plus en détail

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi?

ÊTRE ARTISAN. Pourquoi pas Moi? ÊTRE ARTISAN Pourquoi pas Moi? l rtisanat, c est quoi? Des Métiers créatifs qui permettent de s exprimer et d évoluer Des Métiers ouverts qui concernent les secteurs les plus divers Des Métiers porteurs

Plus en détail

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante Guide d exploration de métiers et de professions Approche orientante Document rédigé par Yves Jutras Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal, 2012 Exploration de métiers et de professions

Plus en détail

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007

METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 METIERS EN TENSION 2007 BUREAU du 26 avril 2007 Evolution de la liste par rapport à 2006 : - 1 Métier disparu (électromécanicien) - 11 Métiers nouveaux (identifiés en bleu) - 47 Métiers identiques Pôle

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR

CONVENTION COLLECTIVE : RATIFICATION, SIGNATURE, ENTRÉE EN VIGUEUR DU SERVICE DES L ACRGTQ est publié par le Service des communications de l ACRGTQ. Siège social, Québec 435, Grande Allée Est Québec (Québec) G1R 2J5 418 529.2949 1 800 463.4672 418 529.5139 Bureau de Montréal

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu. 2 429 projets de recrutement en 2012 ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Vaulx Meyzieu 2 429 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

BILAN ANNUEL 2014. Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS

BILAN ANNUEL 2014. Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS Conseil canadien des directeurs de l apprentissage (CCDA) BILAN ANNUEL 2014 NORME D EXCELLENCE CANADIENNE POUR LES MÉTIERS SPÉCIALISÉS sceau-rouge.ca red-seal.ca Table des matières MESSAGE DE LA PART

Plus en détail

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers

Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Etude de l Offre sur le Bassin d emploi de Louviers Durée: Du 17 Mars au 27 Juin 2011 Sources: Pôle Emploi, APEC, Presse locale, magazines spécialisés Périmètre de l étude: Bassin d emploi de Louviers

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE SESSION 2008 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD 14 rue Jeanne Maillotte- B.P. 1222 59013 LILLE CEDEX S O M M A I R E LE

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE

CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ère CLASSE CENTRE DE GESTION DU JURA 5 avenue de la République BP 86 39303 CHAMPAGNOLE CEDEX Tél : 03 84 53 06 39 Fax : 03 84

Plus en détail

Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche

Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche N o 11F0019M au catalogue N o 345 ISSN 1205-9161 ISBN 9788-1-100-99724-7 Document de recherche Direction des études analytiques : documents de recherche par Christine Laporte et Richard E. Mueller Division

Plus en détail

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES

Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES CONCOURS INTERNE ET TROISIEME CONCOURS D AGENT DE MAÎTRISE TERRITORIAL Note de cadrage relative à l épreuve de VERIFICATION DES CONNAISSANCES TECHNIQUES INTITULE REGLEMENTAIRE DE L EPREUVE (décret n 2002-1049

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07

LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07 LivretForumAmbitions.indd 1 16/12/2011 14:36:07 LivretForumAmbitions.indd 2 16/12/2011 14:36:07 Présentation Les Lycées partenaires, le Bureau Information Jeunesse et le Centre d Information et d Orientation

Plus en détail

37041 TOURS CEDEX 02.47.60.85.00. 02.47.60.85.01. Courriel : concours@cdg37.fr Site internet : www.cdg37.fr

37041 TOURS CEDEX 02.47.60.85.00. 02.47.60.85.01. Courriel : concours@cdg37.fr Site internet : www.cdg37.fr LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE EXAMEN PROFESSIONNEL D AVANCEMENT AU GRADE D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ERE CLASSE Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale d Indre et Loire 25 rue

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004.

Ce cahier présente un résumé des quatre conventions collectives en vigueur depuis le 1 er mai 2004. FAITS SAILLANTS DES CONVENTIONS COLLECTIVES SECTORIELLES DE L'INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION 2004-2007 RÉSIDENTIEL - INDUSTRIEL - INSTITUTIONNEL ET COMMERCIAL - GÉNIE CIVIL ET VOIRIE Ce cahier présente un

Plus en détail

les filières de l'apprentissage

les filières de l'apprentissage les filières de l'apprentissage Ingénieur 3 Ingénieur 2 Ingénieur 1 Licence Pro BTS 2 BTS 1 MC post Bac Pro BP 2 BTM 2 Ter Bac Pro BP 1 BTM 1 1er Bac Pro 2d Bac Pro CAP 2 BPA 2 CAP 1 BPA 1 MC après CAP

Plus en détail

BAREME N 1 des PRIX de REGIE

BAREME N 1 des PRIX de REGIE BAREME N 1 des PRIX de REGIE Sommaire A. BATIMENT 1 B. GENIE CIVIL 2 C. METALLURGIE DU BATIMENT 3 D. METIERS DU BATIMENT 4 E. DECORATEURS ET COURTEPOINTIERES 5 IMPORTANT En dérogation à la norme SIA 118,

Plus en détail

TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologie machine, métal et énergie Génie automobile et des transports Informatique et Télécommunications

TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologie machine, métal et énergie Génie automobile et des transports Informatique et Télécommunications TECHNIQUES ET TRANSPORT Technologie machine, métal et énergie Génie automobile et des transports Informatique et Télécommunications II Techniques et Transport II Technologie machine, métal et énergie Génie

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

Profils Octobre 2012

Profils Octobre 2012 Profils de candidatures Tandem emploi a pour mission d offrir à sa clientèle des solutions personnalisées pour répondre aux défis liés à l intégration en emploi et à la bonne gestion des ressources humaines.

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010

Faits saillants. conventions collectives. des. Mis à jour le 13 décembre 2010 Faits saillants des conventions collectives 2010-2013 Secteur Secteur Industriel iel Résident 20 10-20 13 2013 2010 - Mis à jour le 13 décembre 2010 Secteur Institut io et com nnel mercial 2 Secteu r Génie

Plus en détail

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I

ANNÉE D INITIATION AU LEADERSHIP À L INTENTION DES AUTOCHTONES (AILA) RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS PARTIE I RENSEIGNEMENTS ET QUESTIONNAIRE À L INTENTION DES POSTULANTS RENSEIGNEMENTS ET INSTRUCTIONS GÉNÉRALES PARTIE I 1. Ce document se divise en trois parties. La Partie I (pages I-1/2 à I-2/2) présente des

Plus en détail

Vos élèves, nos étudiants!

Vos élèves, nos étudiants! Printemps 2014 numéro 28 Collège communautaire du Nouveau-Brunswick Vos élèves, nos étudiants! Depuis quelques mois déjà, nous publions des profils de vos anciens élèves sur la page Facebook CCNB sur la

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi

L ARTISANAT 1 ère entreprise de France. L apprentissage : Passeport pour l emploi L ARTISANAT 1 ère entreprise de France L apprentissage : Passeport pour l emploi le cad de la chambre de Métiers et de l artisanat des conseillers spécialistes de l apprentissage et de l emploi l apprentissage

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques

BEP Métiers des services administratifs. BEP Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants CAP Préparation et Réalisation d'ouvrages Electriques LISTE DES BACS PRO ET NIVEAU V EN COHÉRENCE Intitulé du Bac Pro BAC PRO Accompagnement, soins et services à la personne BEP Carrières Sanitaires et Sociales (abrogé à cette session 2012) BEP Accompagnement,

Plus en détail

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario

AAnnexe A. Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario AAnnexe A Détails sur les programmes d éducation des adultes et les services connexes en Ontario 60 L Ontario apprend : Le renforcement de notre système d éducation des adultes En juin 2004, de l information

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Travail des métaux Mécanique générale

Travail des métaux Mécanique générale Profil du domaine professionnel Travail des métaux Mécanique générale 65 Profil du domaine professionnel Travail des métaux - Mécanique générale Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel

Plus en détail

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y

Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Attestation d études collégiales Courtage immobilier résidentiel - EEC.1Y Le programme d attestation d études collégiales (AEC) Courtage immobilier résidentiel est d une durée de 570 heures L'objectif

Plus en détail

CLE POUR L AVENIR. Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB,

CLE POUR L AVENIR. Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB, CLE POUR L AVENIR 1 Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB, Te voici bientôt à la croisée d un chemin, un chemin qui est peut-être tout tracé pour toi ou encore un peu sinueux,

Plus en détail

L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick

L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick L immobilier en tant que profession : Comment devenir un agent immobilier agréé au Nouveau-Brunswick Janvier 2015 Qu est-ce que l AAINB? L Association des agents immobiliers du Nouveau-Brunswick (AAINB)

Plus en détail

Appendice RAPPORT SYNTHÈSE SUR LES PROGRAMMES DE FORMATION DANS LE DOMAINE MINIER EN 2006. Liste des tableaux : 1. Filière géosciences et forage 2

Appendice RAPPORT SYNTHÈSE SUR LES PROGRAMMES DE FORMATION DANS LE DOMAINE MINIER EN 2006. Liste des tableaux : 1. Filière géosciences et forage 2 RAPPORT SYNTHÈSE SUR LES F Appendice PROGRAMMES DE FORMATION DANS LE DOMAINE MINIER EN 2006 Liste des tableaux : 1. Filière géosciences et forage 2 2. Filière Extraction du roc 4 3. Filière traitement

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

Annexe A-1 Listes des fonctions

Annexe A-1 Listes des fonctions Annexe A-1 Listes des fonctions Ancien code Nouveau code Titre de la fonction Groupe de traitement Groupe 2 211 600090 Agent(e) de sécurité - classe 1 002 210 600080 Agent(e) de sécurité - classe 1 - étudiant(e)

Plus en détail

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE

ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE Examen professionnel ADJOINT TECHNIQUE DE 1 ère CLASSE CONSEILS PRATIQUES A L ATTENTION DES CANDIDATS FILIERE TECHNIQUE Cette note contient des informations indicatives visant à aider le candidat à se

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017)

TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) TABLEAU DE COMPARAISON DES CERTIFICATIONS PROPOSEES ENTRE PFE ET PQCP (PERIODE 2015-2017) LOT INTITULE DU PARCOURS DEPARTEMENT PLACES /AN TYPE DE CERTIFICATION TYPE DE CERTIFICATION INTITULE CERTIFICATION

Plus en détail

Métiers. d aujourd hui Volume 2 Numéro 2. Les Ontariens soutiennent le Tableau public de l Ordre

Métiers. d aujourd hui Volume 2 Numéro 2. Les Ontariens soutiennent le Tableau public de l Ordre é t é 2 0 1 5 Métiers d aujourd hui Volume 2 Numéro 2 Les Ontariens soutiennent le Tableau public de l Ordre Un récent sondage Ipsos Reid révèle que l Ordre est sur la bonne voie Les métiers : un mode

Plus en détail

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé

Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé DEP 5258 Service-conseil à la clientèle en équipement motorisé STAGE DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN MILIEU DE TRAVAIL 359-147 GUIDE DE PRÉPARATION AVANT LE STAGE Tables des matières Introduction...3 Mon

Plus en détail

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!!

Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Le Titre de compétence, une carte maîtresse dans le parcours de formation!! Un des atouts du Titre de compétence est de donner accès, ou de permettre des dispenses parfois importantes chez les opérateurs

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Base légale : Loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle

Base légale : Loi modifiée du 19 décembre 2008 portant réforme de la formation professionnelle Projet de règlement grand-ducal portant fixation des indemnités d apprentissage dans les secteurs de l artisanat, du commerce, de l industrie et de l agriculture. Base légale : Loi modifiée du 19 décembre

Plus en détail

FILIERE TECHNIQUE EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE

FILIERE TECHNIQUE EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE ADMINISTRATIVE FILIERE TECHNIQUE EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE I - Les fonctions... 2 II Les conditions d accès et programme des épreuves... 5 III L organisation

Plus en détail

Futurs étudiants 1 er Cycle

Futurs étudiants 1 er Cycle Futurs étudiants 1 er Cycle A d m i s s i o n P r o g r a m m e, c h e m i n e m e n t e t s t r u c t u r e P e r s p e c t i v e s p r o f e s s i o n n e l l e s, b o u r s e s e t e m p l o i s F o

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2015 Les métiers porteurs Perspectives 2015 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est principalement basée sur les résultats d un rapport publié en janvier 2007 par le groupe «Prospective des

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Adjoint technique 1ère classe 16 janvier 2008 (examen) Page 1

Adjoint technique 1ère classe 16 janvier 2008 (examen) Page 1 Adjoint technique 1ère classe 16 janvier 2008 (examen) Page 1 Adjoint technique 1ère classe 16 janvier 2008 (examen) Page 2 FONCTIONS Texte de référence : décret n 2006-1691 du 22 décembre 2006. Les adjoints

Plus en détail

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale

Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Assurance des sous-traitants et des fournisseurs en construction navale Une protection personnalisée en appui à votre soumission Aviva * est l un des premiers assureurs à offrir une protection personnalisée

Plus en détail

Rappel à la Réalité sur le mode de vie

Rappel à la Réalité sur le mode de vie module 2 nouveau-brunswick Rappel à la Réalité sur le mode de vie Conseil : Il est préférable de faire cette activité par ordinateur. Nous vous fournissons quand même la copie papier au cas où vous en

Plus en détail

Profil du secteur de l hôtellerie et du tourisme

Profil du secteur de l hôtellerie et du tourisme Hôtellerie Introduction Hôtellerie Profil du secteur de l et du tourisme Par rapport à d autres industries, le secteur du tourisme a l avantage de proposer plus de 400 postes différents. On y trouve aussi

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

EFP. École secondaire Évangéline. Exploration à la formation professionnelle. Enseignant : Éric Archambault. Consignes : travail individuel.

EFP. École secondaire Évangéline. Exploration à la formation professionnelle. Enseignant : Éric Archambault. Consignes : travail individuel. 1 EFP liblo École secondaire Évangéline Exploration à la formation professionnelle Enseignant : Éric Archambault Consignes : travail individuel 1 1) Parmi les 16 DEP qui sont présentés dans ce document,

Plus en détail

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W

INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Attestation d études collégiales (AEC) INSPECTION EN BÂTIMENT - EEC.2W Formation en classe virtuelle à temps plein de soir INSPECTION EN BÂTIMENT EEC.2W Type de sanction : Titre du programme : Attestation

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié

Exonération des primes d assurance-vie. Déclaration du salarié Exonération des primes d assurance-vie Déclaration du salarié Déclaration du salarié Garantie d exonération des primes d assurance-vie collective Le présent guide contient les formulaires à remplir pour

Plus en détail