REGLEMENT DU FONDS D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE, DU FONDS EXPERIENCES INTERACTIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGLEMENT DU FONDS D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE, DU FONDS EXPERIENCES INTERACTIVES"

Transcription

1 PREAMBULE REGLEMENT DU FONDS D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE, DU FONDS EXPERIENCES INTERACTIVES (2015) Les fonds gérés par l association Pictanovo (le fonds d aide à production cinématographique et audiovisuelle et le fonds expériences interactives) sont des dispositifs d aides sélectives aux œuvres cinématographiques (courts et longs métrages) et audiovisuelles (destinées à la diffusion télévisuelle), aux projets nouveaux médias et aux projets innovants dans les domaines de la médiation culturelle et du jeu vidéo, sur des critères artistiques et culturels, des critères de contenus et d enjeux économiques liés aux industries créatives et culturelles. Ces fonds ont pour objectif de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites et/ou réalisées en partie sur le territoire régional, de soutenir l innovation dans le domaine des œuvres/projets et des services interactifs ainsi que de favoriser les nouvelles écritures et usages liés aux évolutions de la technologie et de la société. Ces fonds s inscrivent dans le cadre de conventions pluriannuelles entre d une part, le Centre national du cinéma et de l image animée (CNC), l Etat et la Région Nord-Pas de Calais, et d autre part entre la Région Nord-Pas de Calais et l association Pictanovo. Le soutien est prévu dans la Convention de Coopération cinématographique et audiovisuelle signée entre la Région, l Etat et le CNC. Les fonds sont également cofinancés par d autres partenaires publics et privés. Les aides allouées par la Région et le CNC dans le cadre du présent règlement respectent les dispositions du Traité sur le Fonctionnement de l Union européenne, notamment celles de l article d relatives aux aides destinées à promouvoir la culture. Elles s inscrivent dans le cadre des dispositions du Règlement général d exemption par catégorie (RGEC) n 651/2014 de la Commission européenne du 17 juin 2014 publié au Journal officiel de l Union Européenne le 26 juin 2014 et du régime-cadre n SA entré en vigueur le 10 juillet Dans les domaines autres que les aides d Etat, il est précisé que les modalités des fonds ne comportent aucune disposition contraire aux dispositions du Traité sur le fonctionnement de l Union, en vue d éviter toute discrimination, au sein de l Union, en raison de la nationalité des bénéficiaires des aides, et d assurer la liberté d établissement, de circulation des marchandises et de libre prestation des services. Le présent règlement, accessible sur le site Internet de Pictanovo, a pour objet de fixer les conditions d intervention de l association concernant les modalités de fonctionnement des fonds. En cas d évolution de la réglementation européenne, sa mise en conformité sera assurée par Pictanovo. Des règles particulières dans le règlement d intervention encadrent le fonctionnement opérationnel de chaque fonds notamment le fonctionnement des comités de lecture/de décision. Ces règles, validées en Conseil d Administration de Pictanovo, sont disponibles également sur le site internet de l association. Ces règles sont établies en conformité avec le cadre général fixé par le présent règlement.

2 I DISPOSITIONS COMMUNES I-1 CONDITIONS D INTERVENTION - Bénéficiaires Les projets sont présentés par la structure qui doit être à l initiative du projet, en avoir la responsabilité financière, technique et artistique et en assurer la garantie de bonne fin. - Présentation des projets Un dossier complet en deux exemplaires doit être envoyé accompagné de leurs fichiers numériques sur support informatique (clé USB, DVD, CD, plateforme professionnelle de téléchargement, sur le site Pictanovo, ). Le dossier doit comprendre les éléments dont la liste est consultable sur le site internet de Pictanovo. Il doit respecter le modèle et le plan des dossiers de candidature publiés sur le site. Le dossier doit être accompagné d une lettre de demande au Président de Pictanovo à l adresse suivante : Monsieur le Président de Pictanovo 21 rue Edgar Quinet CS TOURCOING CEDEX Un accusé de réception global du dossier sera adressé par mail aux demandeurs. Les dossiers incomplets ne seront pas examinés. - Eligibilité des projets Les projets sont appréciés sur la base de leur qualité artistique et culturelle, de l implication régionale en termes d emplois et de retombées économiques (dans les limites des taux imposés par les textes applicables) mais également de leur originalité ou de leur potentiel d innovation. Sont inéligibles : - les projets faisant l apologie du crime, du racisme ou de la pornographie - les projets ayant déjà été refusés ne peuvent plus être soumis au même comité - les projets déjà mis en production ou dont le tournage a débuté au jour du dépôt du dossier. La date de dépôt considérée est la date du cachet de la poste. - Les projets qui ne sont pas soumis dans la langue française I-2 MODALITES D ATTRIBUTION Pictanovo n octroie pas de subvention mais coproduit ou cofinance les œuvres/projets. Dans le cadre du fonds d aide à la production cinématographique et audiovisuelle et du fonds Expériences Interactives, l apport de Pictanovo lui donne droit à un pourcentage de coproduction à valoir sur les recettes nettes de commercialisation de ces œuvres/projets et ce au premier rang et au premier euro de tous les mandats pour les œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Les critères d attribution, le calendrier de dépôt des projets et les dates de réunions des comités présentés cidessous sont accessibles sur le site internet de Pictanovo. L association se réserve le droit de modifier ce calendrier à tout moment, afin de tenir compte, notamment, du nombre, de l urgence des projets et des fonds disponibles. I-3 DEPOT DES DOSSIERS Le dépôt des projets est réalisé sur le site internet de Pictanovo et/ou par courrier. Afin de garantir la meilleure information possible des experts, le projet peut être complété jusqu au jour du comité (précisé en I-4), mais le

3 dossier doit impérativement comporter les éléments listés dans le règlement téléchargeable sur le site internet de Pictanovo. Concernant les dépenses de production éligibles, Pictanovo laisse le libre choix au producteur de répartir ses dépenses sur différents territoires en fonction de critères artistiques et/ou financiers. Pictanovo évaluera ensuite avec le producteur, en fonction du montant d investissement demandé, si le critère d éligibilité des dépenses sur le territoire régional est bien respecté, de même que le cadre réglementaire européen. Les dossiers ne sont pas renvoyés aux porteurs de projets. I-4 SELECTION ET FINALISATION DES PROJETS Des comités de lecture sont institués par décision du Conseil d Administration de Pictanovo, lequel fixe les modalités de leur composition et de leur fonctionnement au sein du règlement d'intervention. Les comités de lecture apprécient les projets selon les critères définis par le règlement d'intervention. Ils fixent le montant de ces coproductions, cofinancements dans la limite des crédits disponibles. Ces décisions font l'objet d'une restitution au Conseil d'administration suivant les modalités prévues par le règlement d'intervention. La présidence des comités de lecture est confiée à une personne es-qualifiée, par type de comité sur proposition du Directeur général de Pictanovo après validation par décision du Conseil d Administration. Les membres nommés des comités de lecture sont des personnes qualifiées par type de comité sur proposition du directeur général de Pictanovo après validation par décision du Conseil d Administration. Le président de chaque comité de lecture fixe l ordre du jour et indique au comité le montant des crédits utilisables. En cas d égalité des voix, le président du comité de lecture dispose d une voix prépondérante. Les comités de lecture ne sauraient représenter l association vis-à-vis des tiers. Les projets retenus par Pictanovo font l objet d une négociation selon les normes et usages de la profession avec les porteurs de projet conformes à la typologie d aide. Les comités de lecture sont régulièrement renouvelés. Un membre du comité ayant un projet à l ordre du jour ne participe pas à la réunion. Seuls sont pris en compte les votes des membres présents au comité. Les avis écrits des membres absents sont lus mais ne sont pas comptabilisés lors du vote. Les décisions favorables ou défavorables sont communiquées aux porteurs de projet par courrier. I-5 PUBLICITE MENTIONS OBLIGATOIRES Les aides octroyées par Pictanovo sont publiées sur son site internet à l issue des comités de lecture. La publication indique les éléments d information suivants : le nom du bénéficiaire de l aide, le nom et la nature du projet aidé, le montant de l aide et son intensité en tant que proportion du budget total du projet aidé. Ces informations sont libres d accès. Le contrat de coproduction prévoit un certain nombre d obligations de publicité et de promotion que les coproducteurs/porteurs de projet et leurs représentants s obligent à respecter. Il est notamment rappelé que le

4 générique des œuvres aidées doit comporter au minimum la mention du soutien de la Région Nord-Pas de Calais et du partenariat avec le CNC. Les coproducteurs/porteurs de projet s engageront à faire connaitre par tous les moyens et sur tous les supports, le concours financier apporté par Pictanovo, avec le soutien de la Région Nord-Pas de Calais et en partenariat avec le CNC pour la réalisation de l opération. Les supports de communication sont notamment : Supports imprimés : affiches, dossiers de presse, invitations, plaquettes, programmes Supports audiovisuels Support internet Signalétique Ils s engageront également à insérer le logo fourni par Pictanovo dans le respect de la charte graphique afférente. Afin de respecter la charte graphique, ils transmettront un bon à tirer (BAT) pour tous supports, au moins trois jours avant impression, à Pictanovo. Sans réponse de Pictanovo 48h après envoi, le BAT sera considéré accordé. II DISPOSITIONS PARTICULIERES II-1 Fonds d aide à la production cinématographique et audiovisuelle Il est fait application de l article 54 du RGEC, la Communication C332/01 de la Commission européenne publiée au Journal officiel de l Union Européenne le 15 novembre 2013, dite «Communication cinéma». Ce fonds octroie des aides à l écriture et au développement, des aides à la création de musique originale ainsi que des aides à la production cinématographique et à la production audiovisuelle. L apport de Pictanovo lui donne droit à un pourcentage de coproduction à valoir sur les recettes nettes de commercialisation du film (RNPP) et ce au premier rang et au premier euro de tous les mandats pour les œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Pour l aide à la production cinématographique, Pictanovo négocie les modalités de versement de son apport, sa part de coproduction et les modalités de remontée des recettes, sur la base : - de son investissement - du plan de financement - des retombées économiques et de création d emplois culturels Pour l aide à la production audiovisuelle, la part de coproduction de Pictanovo est estimée en fonction de son apport par rapport au budget global. Bénéficiaire Les projets sont présentés par le producteur délégué (ou coproducteur délégué). La société doit être une entreprise au sens du droit européen et devra être établie en France ou dans l Union Européenne si elle dispose d un établissement stable en France, au moment du versement de l aide. Conditions d intervention Il est précisé que l apport de Pictanovo est considéré comme une aide publique.

5 Les intensités des aides octroyées par Pictanovo n excèdent pas les maxima autorisés (art 54, point 6. 7 et 8) : - Pour la pré-production : 100 % maximum des coûts admissibles, - L intensité de l aide à la distribution est la même que l intensité de l aide à la production, - Pour les productions : 50 % maximum des coûts admissibles, - Pour les productions d œuvres cinématographiques difficiles de longue durée : 60 % maximum des coûts admissibles, - Pour les courts métrages : 70 % maximum des coûts admissibles. Afin de vérifier si les taux d intensité sont respectés, la totalité des aides octroyées, toutes sources de financements publiques confondues, sera prise en compte. Les obligations de territorialisation ne vont pas au-delà des pourcentages autorisés (art 54, point 4) - 50 % maximum du budget de production ou 160 % maximum du montant de l aide à la production d une œuvre (dans la limite des 80 % du budget de production). Les coûts admissibles sont limités aux (art 54, point 5) : - Coûts globaux de la production d œuvres audiovisuelles, y compris les coûts destinés à améliorer l accessibilité pour les personnes handicapées, - Coûts de l écriture de scénarii et du développement d œuvres audiovisuelles, - Coûts de la distribution et de la promotion d œuvres audiovisuelles. II-2 Fonds Expériences Interactives Le Fonds Expériences Interactives a pour but de soutenir l innovation dans les industries culturelles. Pictanovo encourage la constitution de «consortiums» formé par le producteur avec des auteurs et/ou créatifs, une ou plusieurs entreprises, une équipe universitaire ou une école afin d agréger toutes les compétences nécessaires au succès. Tout projet doit être porté par une PME européenne au sens du droit européen (voir III-Définitions) ou une association se présentant comme producteur/porteur de projet détenant les droits et la responsabilité financière, technique et artistique du projet. II-2-1 Aide aux nouveaux médias et œuvres interactives Les aides aux nouveaux médias respectent les dispositions de la décision de la Commission référencée C(2011)997 du 23 février Application de l article 54 du RGEC, la Communication C332/01 de la Commission européenne publiée au Journal officiel de l Union Européenne le 15 novembre 2013, dite «Communication cinéma». Projets éligibles Ces projets sont ceux dont le contenu est spécifiquement conçu pour les nouveaux médias. Cela implique l application d un processus créatif différent selon le média auquel il est destiné (Internet ou écrans mobiles par

6 exemple). Ce type de création se distingue notamment des œuvres traditionnelles par son format, sa durée, son temps de narration, le mode de visionnage proposé, sa dimension interactive et participative, et le statut différent du spectateur. Bénéficiaire Les projets sont présentés par le producteur délégué (ou coproducteur délégué). Le porteur de projet doit être une entreprise au sens du droit européen et devra être établie en France ou dans l Union Européenne si elle dispose d un établissement stable en France, à la date de la notification de l acte officiel. Conditions d intervention Il est précisé que l apport de Pictanovo est considéré comme une aide publique. Les intensités des aides octroyées par Pictanovo n excèdent pas les maxima autorisés (art 54, point 6. 7 et 8) : - Pour la pré-production : 100 % maximum des coûts admissibles, - L intensité de l aide à la distribution est la même que l intensité de l aide à la production, - Pour les productions : 50 % maximum des coûts admissibles, - Pour les productions d œuvres cinématographiques difficiles de longue durée : 60 % maximum des coûts admissibles, - Pour les courts métrages : 70 % maximum des coûts admissibles. Afin de vérifier si les taux d intensité sont respectés, la totalité des aides octroyées, toutes sources de financements publiques confondues, sera prise en compte. Les obligations de territorialisation ne vont pas au-delà des pourcentages autorisés (art 54, point 4) - 50 % maximum du budget de production ou 160 % maximum du montant de l aide à la production d une œuvre (dans la limite des 80 % du budget de production). Les coûts admissibles sont limités aux (art 54, point 5) : - Coûts globaux de la production d œuvres audiovisuelles, y compris les coûts destinés à améliorer l accessibilité pour les personnes handicapées, - Coûts de l écriture de scénarii et du développement d œuvres audiovisuelles, - Coûts de la distribution et de la promotion d œuvres audiovisuelles. II-2-2 Médiation culturelle et œuvres interactives Les aides à la médiation culturelle et œuvres interactives respectent les dispositions de l article 53 du RGEC. Il est fait application du régime-cadre exempté de notification N SA relatif aux aides en faveur de la culture et de la conservation du patrimoine pour la période Sont éligibles les projets innovants de : - Médiation numérique culturelle incluant l usage des technologies, - Serious game à contenu culturel,

7 - Lieux et dispositifs de diffusion interactive collective, - Installations interactives dans les lieux publics (espaces urbains, musées), - Dispositifs scéniques numériques transformant le spectateur en acteur, - Art interactif sur internet, - Edition numérique et livres enrichis à caractère culturel. II-2-3 Prototypes innovants, aide au développement expérimental Les aides aux prototypes innovants respectent les dispositions de l article 25 du RGEC. Il est fait application du régime cadre exempté de notification N SA relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période Sont éligibles les projets innovants prototypés avec des fins de commercialisation dans les domaines suivants : - Médiation culturelle, - Œuvres interactives, - Nouveaux médias, - Jeux vidéo dématérialisés, - Serious games. L intensité de l aide pour chaque bénéficiaire n excède pas 25 % des coûts admissibles. L'intensité peut être majorée de 10 points de pourcentage pour les moyennes entreprises et de 20 points de pourcentage pour les petites entreprises. Elle peut faire l objet d une bonification dans le cas d une collaboration avec un organisme de recherche, et dans la mesure où l aide globale ne dépasse pas le plafond fixé dans l article 25 du RGEC. Les coûts admissibles des projets de recherche et de développement dans la catégorie développement expérimental sont les suivants : - les frais de personnel : chercheurs, techniciens et autres personnels d appui s ils sont employés pour le projet ; - les coûts des instruments et du matériel, dans la mesure où et aussi longtemps qu ils sont utilisés pour le projet. Lorsque ces instruments et ce matériel ne sont pas utilisés pendant toute leur durée de vie dans le cadre du projet, seuls les coûts d amortissement correspondant à la durée du projet, calculés conformément aux principes comptables généralement admis, sont jugés admissibles ; - les coûts des bâtiments et des terrains, dans la mesure où et aussi longtemps qu ils sont utilisés pour le projet. En ce qui concerne les bâtiments, seuls les coûts d amortissement correspondant à la durée du projet, calculés conformément aux principes comptables généralement admis, sont jugés admissibles. Pour ce qui est des terrains, les frais de cession commerciale ou les coûts d investissement effectivement supportés sont admissibles ; - les coûts de la recherche contractuelle, des connaissances et des brevets achetés ou pris sous licence auprès de sources extérieures à des conditions de pleine concurrence, ainsi que les coûts des services de conseil et des services équivalents utilisés exclusivement aux fins de projet ; - les frais généraux additionnels et les autres frais d exploitation, notamment les coûts des matériaux, fournitures et produits similaires, supportés directement du fait du projet. Les coûts admissibles pour les études de faisabilité correspondent aux coûts de l étude.

8 Les entreprises en difficulté au sens de la règlementation européenne ne peuvent être accompagnées. III- DEFINITIONS Entreprise de production déléguée (ou producteur délégué) : Il s agit de l entreprise qui prend l initiative et la responsabilité financière, technique et artistique de la réalisation de l œuvre et en garantit la bonne fin. Coût global de production : Le «coût de l œuvre cinématographique» comprend toutes les dépenses hors taxes à la charge du producteur à l occasion de la préparation, du tournage et de la postproduction de l œuvre. Films difficiles (art D du code du cinéma et de l image animée) : 1 Pour les œuvres cinématographiques : a) Une œuvre difficile est la première ou la deuxième œuvre d un réalisateur ; b) Une œuvre à petit budget est celle dont le budget total est inférieur ou égal à ; 2 Pour les œuvres audiovisuelles : a) Une œuvre difficile est celle qui présente un caractère innovant, peu accessible ou délicat, en considération, notamment, du sujet, du format, de la dramaturgie, de la réalisation ou des conditions de production ; b) Une œuvre à petit budget est celle dont le budget total est inférieur ou égal à par heure. Développement d un film de long métrage : La phase d écriture et de conception du film, aussi appelée «le développement», consiste à développer une idée originale pour pouvoir ensuite la communiquer aux différents interlocuteurs nécessaires à la fabrication du film. Il s agit de l étape pendant laquelle le scénario est écrit. Le producteur du film peut soit partir d'une idée originale, soit acquérir les droits d'un livre, d'une histoire vraie ou d'une autre œuvre originale. Définitions contenues dans la décision de la Commission Européenne C(2011)997 du 23 février 2011 Contenu "cross-media" : «c est un contenu traditionnel (film, documentaire de création, œuvre audiovisuelle, captation de spectacle vivant) qui a la particularité d être diffusé parallèlement sur différentes plateformes (télévision, Internet, écrans mobiles). Il s agit donc simplement d exploiter les différentes plateformes existantes pour la diffusion d un contenu traditionnel, et donc de générer des revenus additionnels, sans que le processus créatif en soit changé pour autant.» Contenu spécifiquement conçu pour les nouveaux médias : «implique l application d un processus créatif différent selon le média auquel il est destiné (Internet ou écrans mobiles par exemple). Ce type de création se distingue notamment des œuvres traditionnelles par son format, sa durée, son temps de narration, le mode de visionnage proposé, sa dimension interactive et participative, et le statut différent du spectateur.» Contenu créatif "transmédia" : «propose des contenus spécifiques et complémentaires à plusieurs supports (télévision, Internet, mobiles, jeux vidéo, vie réelle) et forme un univers narratif global et cohérent. Sur certains médias, l histoire peut se faire en interaction ou en coproduction avec le spectateur.» «Développement expérimental» : l acquisition, l association, la mise en forme et l utilisation de connaissances et d aptitudes scientifiques, technologiques, commerciales et autres pertinentes en vue de développer des produits, des procédés ou des services nouveaux ou améliorés. Il peut aussi s agir, par exemple, d activités visant la définition théorique et la planification de produits, de procédés ou de services nouveaux, ainsi que la consignation des informations qui s y rapportent. Le développement expérimental peut comprendre la création de prototypes, la démonstration, l élaboration de projets pilotes, les essais et la validation de produits, de procédés ou de services nouveaux ou améliorés dans des

9 environnements représentatifs des conditions de la vie réelle, lorsque l objectif premier est d apporter des améliorations supplémentaires, au niveau technique, aux produits, procédés ou services qui ne sont pas en grande partie «fixés». Il peut comprendre la création de prototypes et de projets pilotes commercialement exploitables qui sont nécessairement les produits commerciaux finals et qui sont trop onéreux à produire pour être utilisés uniquement à des fins de démonstration et de validation. Le développement expérimental ne comprend pas les modifications de routine ou périodiques apportées à des produits, lignes de production, procédés de fabrication et services existants et à d'autres opérations en cours, même si ces modifications peuvent représenter des améliorations; L intensité de l aide ne peut dépasser les taux suivants : Type d entreprise Petite entreprise Entreprise Moyenne Type de recherche Développement expérimental Dans le cadre d une collaboration effective (1) et/ou en cas d une large diffusion des résultats du projet (2) 45% 60% 35% 50% (1) Une collaboration effective existe : - entre des entreprises parmi lesquelles figure au moins une PME, ou est menée dans au moins deux Etats membres, ou dans un Etat membre et une partie contractante à l accord EEE, et aucune entreprise unique ne supporte seule plus de 70% des coûts admissibles ; ou - entre une entreprise et un ou plusieurs organismes de recherche et de diffusion des connaissances, et ce ou ces derniers supportent au moins 10% des coûts admissibles et ont le droit de publier les résultats de leurs propres recherches. (2) Les résultats du projet peuvent être largement diffusés au moyen de conférences, de publications, de dépôts en libre accès ou de logiciels gratuits ou libres. Médiation culturelle : Plusieurs types de services numériques culturels innovants peuvent être soutenus dans leur phase d expérimentation: - Services numériques innovants pour la visite, la découverte et la connaissance (musées, œuvres, sites, monuments, territoires ), - Interfaces innovantes de navigation dans les contenus et de visualisation pour le grand public, - Services de diffusion de contenus sur les plates-- formes collaboratives et les réseaux sociaux, - Services de réutilisation de données publiques culturelles, - Services d indexation / classification collaborative sur des contenus en ligne, - Services ludiques sur contenus culturels, - Services numériques pour l éducation artistique et culturelle, - Plates-formes d édition innovante pour des contenus thématiques, - Services de personnalisation (familles, enfants, groupes, multilinguisme, e-accessibilité, e-inclusion,...), - Services de médiation numérique pour le spectacle vivant : «spectacle enrichi», espaces critiques et collaboratifs, diffusion innovante de contenus Entreprise au sens du droit européen, définition donnée par la Commission Européenne dans son Règlement No 651/2014 du 17 juin 2014 annexe 1 : Est considérée comme entreprise toute entité, indépendamment de sa forme juridique, exerçant une activité économique. Sont notamment considérées comme telles les entités exerçant une activité artisanale ou d'autres activités à titre individuel ou familial, les sociétés de personnes ou les associations qui exercent régulièrement une activité économique.

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014

LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 LORRAINE - RÈGLEMENTS 2014 Aide à la réécriture et au développement Objectifs L'aide à la réécriture et au développement est mise en place : - pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma

Plus en détail

Règlement Fonds TransRégional. Expériences Interactives. Version du 01/04/2015

Règlement Fonds TransRégional. Expériences Interactives. Version du 01/04/2015 Règlement Fonds TransRégional Expériences Interactives Version du 01/04/2015 Avec le soutien de : Page 2 sur 11 Bref historique Pictanovo est un des pionniers en Europe dans le fait d'avoir structuré l'ensemble

Plus en détail

Fiche 6 : Aide à la production d œuvres audiovisuelles et nouveaux médias

Fiche 6 : Aide à la production d œuvres audiovisuelles et nouveaux médias Fiche 6 : Aide à la production d œuvres audiovisuelles et nouveaux médias Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour permettre la professionnalisation du secteur du cinéma et de l audiovisuel

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 AIDE À LA CRÉATION ET A LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Le fonds d aides à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle vise - en pleine

Plus en détail

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour

Plus en détail

MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014

MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014 MIDI-PYRÉNÉES - RÈGLEMENTS 2014 Le dispositif d aide à la création audiovisuelle est en cours de modification, merci de prendre contact avec la Région Midi-Pyrénées afin de prendre connaissance des nouveaux

Plus en détail

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS

1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1. DISPOSITIONS GENERALES ET DEFINITIONS 1.1. FINANCEMENT DE L ANR MODE DE FINANCEMENT Le financement attribué par l ANR à chaque partenaire sera apporté sous forme d une aide non remboursable, selon les

Plus en détail

Alliance Emploi-Environnement

Alliance Emploi-Environnement Alliance Emploi-Environnement Appel à projet visant à favoriser le développement de filières de matériaux durables de construction en Wallonie Date limite de retour des dossiers de candidature : 20 février

Plus en détail

ACCUEIL DE TOURNAGES MIDI-PYRÉNÉES - 193

ACCUEIL DE TOURNAGES MIDI-PYRÉNÉES - 193 CINEMA AUDIOVISUEL LM CM DOC F-TV ANIM MMEDIA RÉGION MIDI-PYRÉNÉES VOTRE INTERLOCUTEUR Conseil régional de Midi-Pyrénées Benoît CARON film@cr-mip.fr Service des industries culturelles - International 22,

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques DIRECTION GENERALE ------------------------------------------------- POLE ECONOMIE, FORMATION ET COHESION SOCIALE ------------------------------------------------- DEPARTEMENT CULTURE ET PATRIMOINE -------------------------------------------------

Plus en détail

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE

REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE REGLEMENT DU FONDS REGIONAL D AIDE A LA PRODUCTION CINEMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Les objectifs Ce fonds a pour objectifs de soutenir l écriture, le développement et la production d œuvres produites

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif AIDE AU PROGRAMME D ENTREPRISE Structures de production régionales Dossier 2015 Version janvier 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document tous les éléments concernant le soutien

Plus en détail

Réalisation d un site internet de promotion du prix national «Stars & Métiers»

Réalisation d un site internet de promotion du prix national «Stars & Métiers» Assemblée permanente des chambres de métiers (APCM) 12 avenue Marceau 75008 PARIS Etablissement public national MARCHE DE SERVICES Réalisation d un site internet de promotion du prix national «Stars &

Plus en détail

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 20- rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 83 08 Dispositif départemental de Résidences d écrivains, d Illustrateurs ou de Traducteurs Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 Date limite de dépôt

Plus en détail

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention Le dispositif «Picardie en fête» vise à soutenir, depuis de nombreuses années, les initiatives socio-culturelles, culturelles et d animation locale dans leur diversité

Plus en détail

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT. Créativité et développement de carrière

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT. Créativité et développement de carrière FR PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT Créativité et développement de carrière 1 PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT Créativité et développement de carrière APPEL DE PROJETS PRÉAMBULE Depuis 1999, le MAI (Montréal, arts

Plus en détail

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ET LA CITOYENNETE DES ELEVES REGLEMENT DU PROGRAMME ANNEE 2016/2017 1/7 Le programme «Agir au Lycée pour la Culture et la Citoyenneté des Elèves» («ALYCCE») a pour

Plus en détail

Aide sélective à l'édition en vidéo physique, aide aux programmes éditoriaux

Aide sélective à l'édition en vidéo physique, aide aux programmes éditoriaux Aide sélective à l'édition en vidéo physique, aide aux programmes éditoriaux Editeurs vidéo Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire Aide sélective à

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I.

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. BASES JURIDIQUES Vu le règlement général d exemption par catégorie N 651/2014 adopté

Plus en détail

I. LES OBJECTIFS DU FPH

I. LES OBJECTIFS DU FPH Initié par la Région, le Fonds de Participation des Habitants a pour objectif de favoriser l'émergence et le développement des initiatives locales, en évitant les lourdeurs administratives. Destiné à soutenir

Plus en détail

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS»

BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» Pôle Culture Service Développement culturel Jeunesse BOURSE «JEUNES BENEVOLES VENDEENS» 1/7 Date de l adoption par la Commission permanente : Délibération n 3-13 en date du 4 juillet 2014 1. Objectifs

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

2ème APPEL A PROJETS

2ème APPEL A PROJETS 1 / 5 2ème APPEL A PROJETS INNOVANTS / STRUCTURANTS POUR UNE A LA TRANSITION ECOLOGIQUE SUR LE TERRITOIRE DE MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2016 2 / 5 Contexte et objectifs Contexte L axe IX «Contribuer

Plus en détail

«Route du Rhum destination Guadeloupe» Dossier de candidature

«Route du Rhum destination Guadeloupe» Dossier de candidature de la région Guadeloupe dans le cadre de l organisation de la «Route du Rhum destination Guadeloupe» Edition Dossier de candidature Le dossier de candidature est à envoyer par courrier au plus tard le

Plus en détail

CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS

CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS CALL FOR CINEMA AND AUDIO-VISUAL COPRODUCTIONS per il Cinema Fiche technique POR (Plan Opérationnel Régional) 2014-2020 Mesure 3.1.3 Attractivité des productions cinématographiques Finalité L intervention

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

image/mouvement aide à la post-production

image/mouvement aide à la post-production Centre national des arts plastiques soutien à la création 2015 1 Ι 5 image/mouvement aide à la post-production Image/mouvement est un dispositif du Centre national des arts plastiques (CNAP) d aide au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 mars 2016 fixant le cahier des charges national relatif aux projets pilotes d accompagnement à

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS

STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS STATUTS ASSOCIATION RÉSEAU CITÉ DES MÉTIERS ARTICLE 1 OBJETS ET BUTS Il est créé, entre les membres qui adhèrent aux présents statuts, une association dénommée : «Réseau des Cités des Métiers», en référence

Plus en détail

CONTRAT DE COPRODUCTION

CONTRAT DE COPRODUCTION CONTRAT DE COPRODUCTION ENTRE LES SOUSSIGNEES : 1. Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social est situé à immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de sous le n N TVA intracommunautaire

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice

Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice STATUTS Chapitre I Dénomination, adhésions, siège, durée, exercice Article 1 Dénomination, adhésions Il est constitué entre les soussignés et tous ceux qui deviendront membres par la suite une association

Plus en détail

Appel à candidature 2016

Appel à candidature 2016 Dossier de candidature 2016 projet summer s lab - résidence de recherche et de création au Cube independent art room CANDIDATURE Appel à candidature 2016 summer s lab 2016 Résidence de recherche et de

Plus en détail

Demande de soutien sélectif

Demande de soutien sélectif SÉRIE TV D ANIMATION OU SPÉCIAL TV Soutien au développement Dossier 2016 Version octobre 2015 Demande de soutien sélectif Vous trouverez dans ce document le règlement du soutien sélectif de Ciclic au développement

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE

CODE DE BONNE CONDUITE CODE DE BONNE CONDUITE CONCERNANT LES INTERACTIONS AVEC LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ Déclaration de l ensemble des membres du COCIR Le COCIR se consacre à l avancement de la science médicale et à l amélioration

Plus en détail

Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise.

Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise. COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.05.2001 SG (2001) D/ 288747 Objet: Aide d Etat N 447/2000 France Régime cadre : fonds de prêts d honneur d aide à la création d entreprise. Monsieur le Ministre,

Plus en détail

CONCOURS COUP DE POUSSE 2015 Entreprenez et innovez en Languedoc-Roussillon

CONCOURS COUP DE POUSSE 2015 Entreprenez et innovez en Languedoc-Roussillon CONCOURS COUP DE POUSSE 2015 Entreprenez et innovez en Languedoc-Roussillon Appel à projets «Concours régional de la création d entreprises innovantes et à potentiel» REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON DEPARTEMENT

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS

BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS «Pour une éducation thérapeutique du patient diabétique intégrée aux soins et fondée sur la qualité de la relation» Madame, Monsieur, L Association française pour le

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 25.3.2011 Journal officiel de l Union européenne C 93/17 V (Avis) PROCÉDURES ADMINISTRATIVES COMMISSION EUROPÉENNE APPEL À PROPOSITIONS EACEA/15/11 Dans le cadre du programme pour l éducation et la formation

Plus en détail

RA 2014 Annexe Le décret de 1994

RA 2014 Annexe Le décret de 1994 DateDoc Bibli othèque nationale de France RA 2014 Annexe Le décret de 1994 29/05/2015 16:35:44 Bibliothèque nationale de France délégation à la Stratégie et à la Recherche version du 29 mai 2015 émetteur

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015)

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU FONDS D AIDE RÉGION HAUTE-NORMANDIE (adopté par le Conseil d Administration du 2 décembre 2015) Sommaire I - Soutien à la production 2 Œuvres cinématographiques de longue durée Œuvres

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 )

AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 ) AIDES A LA CREATION Règles d'attribution ( 1 ) I REGLES GENERALES Les subventions d'aide à la création à la diffusion du spectacle vivant et à la formation d'artistes sont attribuées par la SCPP dans le

Plus en détail

SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE

SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE COMMISSION D AIDE AUX OPERATEURS AUDIOVISUELS ATELIERS D ECOLE, DE PRODUCTION ET D ACCUEIL SOUMETTRE UNE DEMANDE D AIDE Conformément au décret du 10 novembre 2011 relatif au soutien au cinéma et à la création

Plus en détail

Contrat d appui TPE/Artisanat

Contrat d appui TPE/Artisanat Contrat d appui TPE/Artisanat Soutenir les TPE et les entreprises artisanales de production, de services à l industrie, dans leurs projets d investissements, lors des phases de création, de transmission/reprise,

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION. Appel à projets culture : Place aux jeunes Année 2012

DEMANDE DE SUBVENTION. Appel à projets culture : Place aux jeunes Année 2012 DEMANDE DE SUBVENTION Appel à projets culture : Place aux jeunes Année 2012 Nom du demandeur (Raison sociale) : Nom du projet : Montant sollicité : Le dossier complet est à adresser, en un seul exemplaire

Plus en détail

Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange

Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange Dans le cadre de sa bonne gouvernance, Orange souhaite améliorer de manière continue la qualité de ses relations et de sa communication avec les actionnaires

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises COMPETITIVITE DES ENTREPRISES DES FILIERES AUTOMOBILE, Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection OBJECTIFS Ce

Plus en détail

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction :

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction : Règlement d'ordre Intérieur Introduction : Le pôle d innovation NEOBUILD a vu le jour le 4 mai 2011 à l initiative du Conseil de Développement Economique de la Construction (CDEC). Le Ministère de l Economie

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Mairie de Baillargues Service de la Commande Publique Place du 14 Juillet B.P. 81 34671 Baillargues Tél: 04.67.87.81.81 DELEGATION DU SERVICE PUBLIC DE LA FOURRIERE AUTOMOBILE

Plus en détail

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Qui peut déposer une demande? L aide à la création photographique

Plus en détail

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV /

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales notamment ses articles L 1511-2 et suivants ; Vu la

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e FONDS NATIONAL DE SOUTIEN À LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e FONDS NATIONAL DE SOUTIEN À LA PRODUCTION AUDIOVISUELLE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 4273 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 222 110 5 décembre 22 mai 2009 2014 S o m m a i r e FONDS NATIONAL

Plus en détail

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire»,

Agissant pour le compte du laboratoire (nom et code de l Unité de recherche), dirigé par M(me), ci-après désigné «le Laboratoire», 26/07/2006 CNRS Images/DR05 Modèle Convention de coproduction audiovisuelle Entre Le Centre National de la Recherche Scientifique, établissement public à caractère scientifique et technologique, dont le

Plus en détail

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES ANNEXES 1. CRITERES D ELIGIBILITE POUR LES PARTENAIRES FRANÇAIS Le coordinateur du projet ne doit pas être membre du comité d évaluation du programme. Le projet doit être complet et déposé avant la date

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail

Cahier des charges et règlement du concours Concours Design 2015 - Chaise de La Criée - Théâtre national de Marseille

Cahier des charges et règlement du concours Concours Design 2015 - Chaise de La Criée - Théâtre national de Marseille Cahier des charges et règlement du concours Concours Design 2015 - Chaise de La Criée - Théâtre national de Marseille en partenariat avec l ANdEA Association nationale des écoles supérieures d art françaises

Plus en détail

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE DÉLIBÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L UNIVERSITÉ DE LA ROCHELLE LE CONSEIL D ADMINISTRATION Délibération n 2010-07-05-4 : Statuts de la fondation universitaire de l université de La Rochelle Séance

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN

CHARTE. Club des Partenaires Image & Multimédia de l'ensicaen. Département des Relations Industrielles de l ENSICAEN Club des Partenaires Image & Multimédia (IM) de l'ensicaen CHARTE Ce document est propriété de ses auteurs. Il ne peut être reproduit ou communiqué à des tiers sans autorisation écrite. de l ENSICAEN Préambule

Plus en détail

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Année 2013 Période de résidence : entre juillet

Plus en détail

Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel)

Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel) Aide aux nouvelles technologies en production (audiovisuel) Producteurs Informations générales Nom de la mesure Acronyme Code Mesure nationale/mesure communautaire NTP 3.2.31 Nationale Filière concernée

Plus en détail

Fonds de dotation OPENAIRINTERFACE REGLEMENT INTERIEUR

Fonds de dotation OPENAIRINTERFACE REGLEMENT INTERIEUR Fonds de dotation OPENAIRINTERFACE REGLEMENT INTERIEUR PREAMBULE : Le Fonds de dotation OPENAIRINTERFACE a été constitué par la signature de Statuts en date du 18 novembre 2014 dans le but de maintenir,

Plus en détail

«Pôle Formation» de CAMBRESIS EMPLOI

«Pôle Formation» de CAMBRESIS EMPLOI 1 «Pôle Formation» de Préambule et définitions du «Pôle Formation» de Cambrésis Emploi Cambrésis Emploi conventionne, conformément à ses statuts, avec des opérateurs (prestataires) pour la mise en place

Plus en détail

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION

STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION STATUTS AGENCE LOCALE DE L ENERGIE TITRE 1 OBJET ET COMPOSITION ARTICLE 1. FORME ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association par la loi du 1 er juillet 1901 et

Plus en détail

Aide aux librairies. Fiche technique 2016

Aide aux librairies. Fiche technique 2016 * Aide aux librairies Fiche technique 2016 Dans le cadre de leur politique de soutien au secteur de l économie du livre et à la librairie en particulier, l État, et la ont mis en place un dispositif destiné

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE 1 Après le lancement en mai 2009 des éco collèges, il a semblé naturel d introduire dans l édition 2011 une nouvelle catégorie : les collèges. Le Trophée IDEES Junior vise à favoriser et à promouvoir les

Plus en détail

Fonds de soutien audiovisuel Plaquette de présentation générale

Fonds de soutien audiovisuel Plaquette de présentation générale Fonds de soutien audiovisuel Plaquette de présentation générale Pour connaître les règles juridiques de l attribution des aides du CNC consulter le Règlement Général des Aides du CNC Livre III : http://www.cnc.fr/web/fr/reglement-generaldes-aides-financieres-du-cnc

Plus en détail

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens UES Q I T S I R U O T S JET ISE APPEL À PRO 'O D L A V N E S INNOVANT 4ème édition 2016 NO UV EA UT É Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens

Plus en détail

ACCORD SUR L'AIDE À L'INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DE BELGIQUE

ACCORD SUR L'AIDE À L'INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DE BELGIQUE ACCORD SUR L'AIDE À L'INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU CANADA ET LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le 24 février 1984 ACCORD SUR L'AIDE A L'INDUSTRIE CINEMATOGRAPHIQUE

Plus en détail

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C.

SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. SI3A Communes de Marange-Silvange Maizières-Lès-Metz Talange GESTION D'UNE AIRE D'ACCUEIL POUR GENS DU VOYAGE SI3A DELEGATION DE SERVICE PUBLIC R.C. R è g l e m e n t d e C o n s u l t a t i o n Date limite

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION Date d ouverture de l appel à projets : 15 décembre 2014. Date limite de dépôt des dossiers : 30 avril 2015. Date de réponse sur les projets sélectionnés

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles R èglement Intérieur La Bourse à projet est un dispositif local d aide aux projets de jeunes individuels ou collectifs qui s investissent dans la vie de la cité. Date limite de dépôt des dossiers : mi-mai

Plus en détail

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement

Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Concours «Bâtiments Biosourcés 2015» pour les étudiants en architecture Règlement Présentation générale Les matériaux biosourcés sont par définition des matériaux issus de la biomasse végétale et animale

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée ENTRE : La ville de Nice, représentée par son Maire, monsieur Christian

Plus en détail

MESURE INCITATIVE CANADA-AUSTRALIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES INTERACTIFS PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016

MESURE INCITATIVE CANADA-AUSTRALIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES INTERACTIFS PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 MESURE INCITATIVE CANADA-AUSTRALIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES INTERACTIFS PRINCIPES DIRECTEURS 2015-2016 MESURE INCITATIVE CANADA-AUSTRALIE POUR LES MÉDIAS NUMÉRIQUES INTERACTIFS OCTOBRE 2015 1 Mesure

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION

PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION PRIM EXPORT REGLEMENT D'INTERVENTION le règlement UE n 1407/2013 de la Commission Européenne du 18 décembre 2013 concernant l'application des articles 107 et 108 du Traité sur le Fonctionnement de l Union

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

PRIX DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE LE RÈGLEMENT

PRIX DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE LE RÈGLEMENT Notre ambition commune est triple 1. Décloisonner le savoir et encourager la recherche universitaire en lui offrant une audience élargie. 2. Créer une dynamique d échange entre le monde de l édition et

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2014

APPEL À PROJETS 2014 APPEL À PROJETS 2014 30 août 2013 15 novembre 2013 Priorités du service culturel pour l année 2014 1. Type de projets éligibles: - Les projets de coproduction, de co-création et d échange d expertise,

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Date: 01/08/2014 Réf : IC 1-08/2014 INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE Pays: Maroc Description de la mission:

Plus en détail

CONVENTION N. Entre ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION

CONVENTION N. Entre ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION 3 CP 11-430 CONVENTION N Entre La Région Ile de France dont le siège est situé au 33, rue Barbet de Jouy, 75007 Paris, représentée par son Président, Monsieur Jean-Paul HUCHON, En vertu de la délibération

Plus en détail

APPEL A PROJETS «Fab Région»

APPEL A PROJETS «Fab Région» APPEL A PROJETS «Fab Région» INTRODUCTION La Région mène une politique dynamique en faveur du numérique : infrastructures, développement des usages, accompagnement des usagers, soutien à la filière numérique,

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS EXPOSE DES MOTIFS Le Théâtre de Bourg-en-Bresse constitue aujourd hui un équipement culturel notoire en matière de spectacle

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Arts vivants

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Arts vivants DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Arts vivants Projet de création Année 2016 Le développement durable s impose aujourd hui à tous : il permet de concilier le développement économique avec le progrès social

Plus en détail