Répartition typologique et fiches de recommandations techniques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Répartition typologique et fiches de recommandations techniques"

Transcription

1 Direction Régionale des Affaires Culturelles PACA Service Départemental de l Architecture et du Patrimoine des Alpes de Haute-Provence Étude typologique des façades aux abords de l église Sainte Victoire (MHC), la Rotonde (MHC), l Hôtel Montjallard (MHI) et le château (MHI), commune de SIMIANE LA ROTONDE Répartition typologique et fiches de recommandations techniques Septembre 2010

2 Introduction La qualité architecturale et urbanistique du village dépend de celle de chaque maison, de chaque façade. C est pourquoi, la façon dont cette dernière sera traitée est importante, tout comme chacun de ses éléments (débord de toiture, fenêtres et encadrements, volets, porte, décors sculptés ou peints,...). Jusqu à la seconde moitié du XX ème siècle, les maçonneries en moëllons de pierre étaient généralement enduites. Ne conservaient leurs pierres apparentes que les édifices les plus mineurs, réalisés en moëllons (bâtiments agricoles ou constructions utilitaires) ou les plus prestigieux (églises, hôtels particuliers) bâtis en pierre taillée appareillée. Ainsi, là où l on construisait en moëllons, on prenait soin à la fois de protéger les joints de mortier, fragiles, et d assurer l étanchéité des murs maçonnés, par un enduit. Ces maçonneries étaient renforcées par des éléments de pierre taillée, là où la structure le nécessitait : linteaux, jambages, chaînes d angle, chaînages horizontaux (corniche, bandeau). Ces éléments étaient soit dissimulés par l enduit, soit pour certains laissés apparents, en légère saillie. L enduit venait alors affleurer les blocs taillés. Évolution du village de Simiane Le village de Simiane s est constitué, à partir du Moyen- Âge, au pied du château seigneurial, dont la présence est attestée depuis Les Simiane-Agoult y font construire la Rotonde, donjon du château, au tournant du XII ème siècle. Le château occupe un éperon rocheux dominant la plaine, et le village investit la pente. «Simiane hérisse une hauteur cônique des écailles de ses maisons, entre lesquelles dévalent des ruelles si penteuses qu on dirait des lits de torrents.» (R. Collier) Le village, pillé au XIV ème siècle, est ralenti dans son développement, et renaît au XV ème siècle. Très peu de témoignages de cette période figurent sur les façades actuelles du village. Depuis la fin du XVI ème siècle, la noblesse locale et la bourgeoisie administrent la cité. Ces familles laisseront les plus beaux hôtels particuliers encore bien visibles dans le village aujourd hui (Pellissier des Granges, Eyroux de Pontevès, de Ferres) et embellis jusqu au XVIII ème siècle. À partir de la fin du XVII ème siècle, les constructions sortent des remparts et au XVIII ème, les constructions commencent à s étaler jusque dans la plaine. Une fois sorti de ses remparts, le village descend progressivement vers la plaine. Dans le prolongement de la ligne de crête, en contrebas de la porte Sainte-Victoire, il se construit le long de la rue du faubourg. L urbanisation du «faubourg» est complétée par la construction de l imposant édifice des écoles, accompagné d un vaste espace public. Aujourd hui, le village continue son développement dans la plaine, en continuité du faubourg. Sources : - «Simiane la Rotonde, village de caractère», M.-J. Noël, éd. SAEP, «La Haute-Provence monumentale et artistique», R. Collier, Digne, base de données du patrimoine «Mérimée» du Ministère de la Culture

3 approche du village La structure concentrique des remparts et du relief ont prioritairement exposé la première ceinture de façades situées sur l ancienne enceinte. De façon complémentaire, quelques groupes de façades situées plus haut, se distinguent derrière, selon l orientation des vues. vues en approche depuis le Sud-Est vues en approche depuis l Est plan de situation des façades exposées vues en approche depuis le Nord-Est

4 Répartition par types de façades et principes de restauration À Simiane, les façades enduites dominent, que ce soit dans le vieux village ou le faubourg. Qui plus est, seules de très rares façades ne possèdent pas d éléments témoignant d un enduit de façade existant ou passé. Toutefois, un nombre important de façades ayant manifestement été, dans un passé souvent relativement proche, enduites, ne le sont plus aujourd hui. Enfin, les décors au badigeon sont également présents, concentrés dans le faubourg ainsi qu aux abords de la rue Ste Victoire. Le vieux village concentre un nombre important d hôtels particuliers. Souvent antérieurs au XVIII ème siècle, ils présentent fréquemment de riches décors de pierre, voire dans certains cas exceptionnels. Par leur finesse, et par la majesté de certains ordonnancement, ils introduisent une préciosité que la fréquente absence d enduit contredit. Leur prestige introduit également une exigence supplémentaire de qualité pour les bâtiments situés à leurs abords, même modestes. Or, compte tenu de l abandon des parties les plus hautes du village et de sa dédensification, certains îlots ont parfois disparu ou laissent voir des constructions ruinées ou d une facture très rustique. D où certaines interventions architecturales récentes où la pierre apparente a été choisie comme matériau de parement de bâtiments neufs. Le faubourg regroupe des constructions plus modestes, mais pas toujours dénuées de décor, en particulier au badigeon, souvent réalisé sur enduits anciens au ciment. Par conséquent, les façades seront impérativement traitées, selon les principes suivants : - les remises agricoles, les bâtiments antérieurs au XVIII ème siècle ainsi que les maisons les plus modestes pourront, à condition de ne pas présenter de décor particulier, être soit enduits en pierre à vue, soit enduits intégralement d un enduit grossier recoupé ou gratté. - les corps de logis des maisons de maître des XVIII ème et XIX ème siècles, les maisons de village des XIX ème et XX ème siècles, ainsi que toute autre construction présentant un décor de pierre ou de badigeon fin ou sophistiqué seront enduits de sable fin, taloché, frotassé ou lissé. 4

5 La pierre et son vocabulaire Le moëllon C est une pierre des champs, de la rivière ou un déchet de carrière. Il correspond à un bloc de pierre, brut ou sommairement équarri, suffisamment petit pour être porté et manipulé par un homme. En Haute-Provence, le moëllon était autrefois protégé par un enduit à la chaux, puis, à partir du XX ème siècle, au ciment. Ce revêtement assure à la maçonnerie une étanchéité et protège les joints qui, découverts, auront tendance à rapidement se dégarnir. Toutefois, les enduits au ciment, très imperméables, génèrent souvent des désordres liés à l humidité, à l intérieur des maçonneries anciennes. C est pourquoi, sur maçonnerie traditionnelle, les enduits à la chaux sont préférés. moëllons blocs taillés La pierre de taille C est une pierre façonnée par l ouvrier, en fonction de la position qu elle va occuper dans le mur. Sa face vue est plane, à moins qu elle ne soit exceptionnellement sculptée pour servir de décor (moulure, claveau, décor ponctuel...). Elle est généralement soigneusement choisie pour offrir la meilleure résistance aux intempéries (pierre plus «dure», moins gélive). Toutefois, elle était autrefois protégée par un lait de chaux (mélange d eau, de ciment et de pigment) : badigeon, eau forte ou patine, suivant la délicatesse du décor.

6 La façade enduite et son vocabulaire génoise bandeau corniche moulurée chaîne d angle à bossage encadrement mouluré parement : enduit à faux appareil linteau imposte devanture jambage soubassement

7 L enduit courant 1 - Le nettoyage Réfection de l enduit toujours après décroûtage des parties non adhérentes et nettoyage de ce qui reste en place par brossage. Si la saleté résiste ou que la façade est peinte, procéder à un hydrogommage (nettoyage à l eau sous pression) doux (pression inférieure à 3 bars) en prenant garde de ne pas altérer les moulures ou les arêtes des pierres. Préalablement, un test sera effectué sur une surface d environ 1 m L application de l enduit Sur les surfaces décroûtées, est appliqué un gobetis (couche préparatoire), puis un corps d enduit (épais), enfin un enduit de finition, qui peut être teinté dans la masse. Lorsque le décor est saillant, l enduit sera appliqué en retrait ou à fleur du décor, sans jamais constituer de surépaisseur. Lorsqu un décor en pierre de taille est laissé en pierre apparente, les queues des blocs doivent être enduites. Les enduits à la chaux aérienne ou chaux hydraulique naturelle seront systématiquement privilégiés (pour laisser respirer la façade). La finition privilégiée sera le frotassé (taloché) fin. Dans les cas évoqués dans les généralités, il pourra être d un grain et d une finition plus rustique (talochage plus grossier). Dans le cas de l emploi d un badigeon de finition (lait de chaux aérienne), il sera appliqué «a fresca» c est-à-dire avant séchage complet de l enduit de finition. Lorsqu ils ne conservent pas la couleur naturelle du sable local (type sable de Vaugines), les enduits et les badigeons doivent être colorés par des terres et sables d origine naturelle, du pays (cf. ocres de Roussillon, ) et non ceux des gammes industrielles. Pour retrouver le badigeon d origine de la façade, observer les traces anciennes de polychromie (sous les corniches, etc...) pour les restituer.

8 L enduit courant 3 - Les reprises ponctuelles Les réparations (reprises d enduits sur parties abîmées ou autour de scellements) seront toujours réalisées en privilégiant le mortier de chaux. Une patine d harmonisation devra être passée pour intégrer les reprises dans l enduit en place. Si l enduit en place a une texture irrégulière, ou s il convient de restituer un décor à filets gravés dans l épaisseur de l enduit, préconiser à la place du badigeon le passage d un enduit pelliculaire à la chaux. 4 - Cas particulier des enduits de cimentier (fin XIX ème siècle) Suivre les étapes précitées. La finition de surface doit être particulièrement soignée (fond de façade frotassé, éléments de décor lissés). Il est ensuite nécessaire d harmoniser la façade par une patine minérale aux silicates, de même teinte que l enduit de départ. La passer de façon très diluée (1 pour 8), pour conserver la perception du grain de l enduit d origine.

9 Les décors en pierre de taille / éléments de modénature (encadrements de portes ou fenêtres, bandeaux, chaînes d angles) 1 - Préparation Prévoir un brossage du décor avec nettoyage à l eau à très faible pression. Si la pierre est très encrassée, ou peinte et que le lavage à l eau ne suffit pas, il est alors possible d utiliser des procédés de nettoyage non agressifs : - soit un procédé d hydrogommage à une pression inférieure à 3 bars, avec des granulés fins ; - soit un procédé de gommage à sec, avec une pression inférieure à 1,5 bars, avec des granulés fins ; - soit un autre procédé, s il se révèle respectueux de la pierre... attention à l emploi des gels chimiques, qui doivent être neutres et employés avec beaucoup de précaution. 2 - Traitement courant Les décors en relief (moulurés ou plats), lorsqu ils sont en pierre de taille ne seront jamais enduits, afin de ne pas les empâter. Ils peuvent être laissés en pierre apparente, mais ils seront de préférence protégées : - pour les décors moulurés ou sculptés : par une eau forte ou une patine de chaux et de colorants naturels et d eau (mélange 1 pour 10) par défaut blanche ou de ton clair ; - pour les autres décors en relief simples : par un badigeon à la chaux, par défaut blanc ou de ton clair, de finition lissée. Les produits hydrofuges et peintures sont à proscrire. Les linteaux en bois seront enduits de la même manière que le reste de la façade. 3 - Réparations Les reprises au ciment ou à la chaux hydraulique sont à exclure et les reprises ayant été faites au ciment lors de précédents ravalements sont à reprendre. Les réparations seront réalisées : - pour les réparations importantes : par remplacement à l identique du ou des éléments en pierre par un ou des éléments en pierre, de caractéristiques esthétiques (couleur, grain) et physiques (densité, résistance au gel ) de même nature que l existant et montés au mortier de chaux ; - pour les petites réparations (épaufrures) et pour les scellements dans des éléments en pierre apparente : utilisation d un mortier spécial à base de brasier de pierre, si besoin sur structure en laiton ou inox. Pour le regarnissage des joints, on emploiera un mortier à la chaux aérienne. Les seuils extérieurs sont traités à l aide d une pierre monolithe, de préférence calcaire froide

10 Les décors à l enduit / au badigeon (encadrements de portes ou fenêtres, bandeaux, chaînes d angles) Les éléments de modénature (encadrements, bandeaux, corniches, soubassement) sont en général de coloris plus clair que l enduit, et de finition lissée. Les décors peints au badigeon de chaux seront repris suivant les coloris observés en place. Les décors au ciment, typiques de certaines interventions de la première moitié du XX ème siècle, devront être réparés suivant les techniques employées, en respectant notamment la granulométrie, la coloration et la finition (lissée, grattée, etc ). 10

11 Le parement courant en pierre apparente 1 - Le nettoyage Nettoyage par brossage. Si la saleté résiste ou que la façade est peinte, procéder à un hydrogommage (nettoyage à l eau sous pression) doux (pression inférieure à 3 bars) en prenant garde de ne pas altérer les moulures ou les arêtes des pierres. Préalablement, un test sera effectué sur une surface d environ 1 m2. Le nettoyage par être éventuellement réalisé par application d un gel chimique avec ph neutre, à la brosse ou au pistolet et pénétration à l éponge. 2 - Le traitement Après nettoyage et reprise, une patine à la chaux, ton pierre, pourra être passée pour uniformiser le tout, seulement si l aspect de la pierre le nécessite. Elle devra être très légère, afin de ne pas masquer la texture de la pierre (dilution 1 pour 10 ou 1 pour 12). Les regarnissages des joints ou scellements seront toujours réalisés au mortier de chaux aérienne. Dans le cas des parements en moëllons, ils seront à joints beurrés ou enduits de façon à ne laisser apparaître que certains moëllons plus gros que les autres ainsi que d éventuels éléments de décor en pierre taillée. Se reporter à la fiche «façades enduites» pour la composition de l enduit. 11

12 Points particuliers génoise Bâtie en tuiles canal scellées, parfois posées, à Simiane, sur une rangée de mallons, elle sera passée au badigeon. Dans les bâtiments modestes, les débords de toiture peuvent être réalisés sur quartons ou sur chevrons. baie bouchée Lorsqu une baie bouchée conserve un décor intéressant (encadrement pierre mouluré, linteau «en accolade», etc...) ou lorsque son encadrement participe à l ordonnacement de la façade, elle sera soit réouverte, soit traitée de façon à rester apparente. seuil / sol Les seuils et emmarchements seront réalisés en pierre massive calcaire de teinte claire, en harmonie avec les décors de pierre du bâtiment et de ses abords. 12

13 Points particuliers menuiseries Les fenêtres seront en menuiseries bois à petits bois. Les portes anciennes seront sytématiquement restaurées dans le matériau d origine. Les portes rustiques à planches larges, même dans les locaux annexes, seront conservées et restaurées. Les vitrines de boutiques ou devantures anciennes seront conservées. Lorsque de nouvelles vitrines ou devantures sont créées, elles seront également en menuiseries bois. Les moustiquaires seront placées à l intérieur des pièces, de façon à ne pas être visibles de l extérieur. Les volets seront de type dauphinois, en bois plein. Lorsque des volets persiennés sont présents, ils seront refaits à l identique. 13

14 Points particuliers serrurerie Les garde-corps et grilles en fer, marquises en verre et métal ainsi que les lambrequins en fer seront conservés et restaurés à l identique, dans le respect des matériaux, de leurs épaisseurs et de leur décor. gouttières / descentes E.P. Les gouttières et descentes d eaux pluviales seront réalsiées en plomb, zinc ou cuivre. En partie basse, le dauphin en fonte sera peint de ton neutre, à rapprochée de celui de la façade (enduit ou pierre). 14

15 Points particuliers câbles Lorsqu ils ne peuvent être enfouis, les linéaires de câbles exposés en façade doivent être limités au strict minimum, en adaptant leur cheminement à la composition de la façade et aux éléments de décor : faire transiter les câbles le long des corniches ou bandeaux horizontaux plutôt qu en pleine façade. Positionner les points de pénétration des réseaux d alimentation (en particulier EDF) en fonction de l impact sur la façade. Les câbles téléphoniques de distribution privative sont proscrits en façade. grilles de ventilation L emplacement des grilles de ventilation doit être choisi judicieusement en fonction de son impact sur l aspect de la façade et son matériau tout comme le coloris doivent être en harmonie avec les coloris de la façade. boîte à lettres / coffrets techniques La boîte à lettres et les coffrets techniques (EDF ) seront intégrés dans la maçonnerie ou dans les menuiseries du rezde-chaussée. En cas d impossibilité, leur emplacement ainsi que leur matériau seront choisi en fonction des caractéristiques de la façade. climatiseurs En raison de leurs dimensions, les climatiseurs installés en saillie sur une façade créent un impact fort à l échelle d une rue. Leur implantation doit être étudiée pour s intégrer au paysage urbain. La pose de climatiseur en saillie sur les façades est interdite, le climatiseur peut être encastré, sans saillie par rapport au nu extérieur de la façade : l appareil est alors dissimulé derrière un panneau à persiennes pour en assurer la ventilation, le climatiseur peut être installé dans un endroit non perçu depuis l espace public (cour intérieure, pose en toiture derrière 15

Les ravalements au chemin de fer par grattage, ponçage ou bouchardage sont interdits.

Les ravalements au chemin de fer par grattage, ponçage ou bouchardage sont interdits. 5/ CAHIER DES CHARGES DE RESTAURATION DE FACADES Travaux potentiellement subventionnables 1 Chien assis et lucarne 2 Chéneau, gouttière, descente d'eau et dauphin 3 Corniche 4 Garde-corps 5 Volet 6 Porte

Plus en détail

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs

L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Opération de mise en valeur des façades 1 L architecture du XVI ème siècle à Pau et ses couleurs Sommaire Les immeubles ci-après présentés, sont donnés

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS. Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS. Septembre 1994.

DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS. Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS. Septembre 1994. DEPARTEMENT DE L HERAULT VILLE DE PEZENAS Secteur sauvegardé REGLEMENT / EXTRAITS REGLEMENT/EXTRAITS Septembre 1994 Septembre 1994 Ministère de l Equipement, des Transports et du Tourisme Ministère de

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES

ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE I - RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES ANNEXE 1.1 - IMMEUBLES en ZONES Ub Les règles applicables en matière d architecture et d aspect des constructions seront modulées en fonction de la nature des

Plus en détail

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS

Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention ARCHITECTURE & TYPOLOGIE MURS BAIES BASE. MATERIAUX Familles de PRODUITS ENDUITS PEINTURES DÉCORS Généralités : Ravalement / Niveaux d'intervention Dénarurations ARCHITECTURE & TYPOLOGIE TOITURES MURS BAIES BASE BATI ANCIEN A T C TECHNIQUES & matériaux MATERIAUX Familles de PRODUITS DIAGNOSTICS et

Plus en détail

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS

PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS PROTÉGER, METTRE EN VALEUR ET RÉNOVER LES CHAIS A - PROBLÉMATIQUE : Les chais, liés à l activité viticole, sont très nombreux dans le Pays Ouest, intégrés dans le tissu urbain des villes et villages, ou

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Extrait du règlement de l'avap. approuvé par

Extrait du règlement de l'avap. approuvé par Extrait du règlement de l'avap approuvé par délibération du conseil municipal le 4 mars 2014 4.4 PRESCRIPTIONS POUR LES EDIFICES EN RUPTURE AVEC L ENVIRONNEMENT 4.4.1 FACADES / MACONNERIES 4.4.1.1 COMPOSITION

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE

Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE 16 juin Ville de Rosny-sous-Bois ATELIER 2 : PATRIMOINE GLOSSAIRE Acrotère Dans l architecture classique, un acrotère est un ornement sculpté disposé au sommet d un fronton ou sur un pignon. Dans l architecture

Plus en détail

Quelles couleurs pour ma façade?

Quelles couleurs pour ma façade? Quelles couleurs pour ma façade? Une charte de ravalement est l occasion de réaffirmer la volonté de rendre toute leur personnalité à chaque bâtiment. L objectif de cette charte de ravalement est de veiller

Plus en détail

LES FAÇADES DES CIMENTIERS MARSEILLAIS!

LES FAÇADES DES CIMENTIERS MARSEILLAIS! LES FAÇADES DES CIMENTIERS MARSEILLAIS! Retour d expérience PRI centre ville Campagnes de ravalement de façade! Isabelle Guérin architecte-conseil auprès de Marseille-Aménagement et de la Soléam! PANIER

Plus en détail

COMMUNE DE MEYRARGUES 08.157 / août 2009. Opération façades. Règlement & Recommandations architecturales et techniques. mise à jour mai 2013

COMMUNE DE MEYRARGUES 08.157 / août 2009. Opération façades. Règlement & Recommandations architecturales et techniques. mise à jour mai 2013 COMMUNE DE MEYRARGUES 08.157 / août 2009 Opération façades Règlement & Recommandations architecturales et techniques mise à jour mai 2013 CONSEIL D ARCHITECTURE D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT DES BOUCHES

Plus en détail

CAHIER DE PRECONISATIONS

CAHIER DE PRECONISATIONS CAHIER DE PRECONISATIONS Le caractère du centre ancien de Caudiès-de- Fenouillèdes ainsi que celui des extensions du 19 ème siècle sont à préserver au titre d un patrimoine commun à transmettre aux générations

Plus en détail

Château en Périgord Vert Restauration des maçonneries Inscrit MH 1948

Château en Périgord Vert Restauration des maçonneries Inscrit MH 1948 Vue : Générale Echafaudage en partie classe V - accroché à la paroi à 25m de hauteur. Reprises des maçonneries des murs de soutènements des terrasses Vue : Mur soutènement Démontage de l angle de mur qui

Plus en détail

L HABITAT TRADITIONNEL EN CIZE, BAÏGORRY ET OSTABARRET

L HABITAT TRADITIONNEL EN CIZE, BAÏGORRY ET OSTABARRET L HABITAT TRADITIONNEL EN CIZE, BAÏGORRY ET OSTABARRET Architectures en Cize, Baïgorry et Ostabarret En dépit de la complexité de sa topographie, morcelée par les reliefs et les vallées, le secteur, qui

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

façades commerciales en centre ancien

façades commerciales en centre ancien façades commerciales en centre ancien 1 INTRODUCTION L aménagement et la conception des façades commerciales, ces fameuses «vitrines» inscrites désormais de manière indélébile dans l histoire de la ville,

Plus en détail

Matières & couleurs du Parc

Matières & couleurs du Parc MONTS D ARDÈCHE Matières & couleurs du Parc Mémento Traitement des façades : recommandations architecturales COULEURS ET MATIÈRES D HIER... L architecture traditionnelle des Monts d Ardèche s est construite

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche

Protection / Statut juridique. Notes, accessibilité, personnes ressources. Restaurations. Documentation. Renseignements fiche Nom : Maison H rue de l'égalité Typologie architecturale secondaire : Dénomination : édifice domestique / maison Dénomination secondaire : Typologie régionale : Localisation Canton : Bourg de Péage / Pays

Plus en détail

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS

REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE. Règlement de l AVAP de Chambéry(Savoie) V NOUVELLES CONSTRUCTIONS REGLEMENT SOMMAIRE DE CETTE PARTIE V NOUVELLES CONSTRUCTIONS 1 Implantation 2 Clôtures 3 Hauteur 4 Façades Matériaux Ouvertures Réseaux, coffrets, divers Façades commerciales 5 Toitures Formes Couverture

Plus en détail

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI

LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI LES DIFFERENTES TYPOLOGIES DE BATI Les constructions des maisons repérées comme éléments de patrimoine de ces quartiers s étalent, on l a vu, de la fin du XIXème siècle à la période d entre-deuxguerres.

Plus en détail

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel

PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable. Revaloriser l habitat traditionnel g u i d e pr a t i q u e PaysdesCombrailles Le pays de votre développement durable Revaloriser l habitat traditionnel Sommaire Revaloriser l habitat traditionnel Accompagner vos projets... 3 Les types

Plus en détail

C O N S T R U C T I O N T R A D I T I O N N E L L E E N C O R R È Z E. Les enduits. C.A.U.E. Corrèze

C O N S T R U C T I O N T R A D I T I O N N E L L E E N C O R R È Z E. Les enduits. C.A.U.E. Corrèze C O N S T R U C T I O N T R A D I T I O N N E L L E E N C O R R È Z E Les enduits C.A.U.E. Corrèze 1, rue Félix Vidalin - 19000 TULLE - Tél. 05 55 26 06 48 - Fax : 05 55 26 61 16 - mél : caue.19@wanadoo.fr

Plus en détail

VILLE DE DRAGUIGNAN ETUDE ARCHITECTURALE ET CHROMATIQUE CAUE DU VAR

VILLE DE DRAGUIGNAN ETUDE ARCHITECTURALE ET CHROMATIQUE CAUE DU VAR ETUDE ARCHITECTURALE ET CHROMATIQUE CHARTE DE QUALITE POUR LA RESTAURATION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL DRACENOIS ET L EMBELLISSEMENT DU PAYSAGE URBAIN Les Palettes des Couleurs et les recommandations architecturales

Plus en détail

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE

COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE ANNEXE 2 COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION BÉZIERS MÉDITERRANÉE Règlement des modalités d'attribution des aides intercommunales complémentaires dans le cadre du Programme d'intérêt Général 2013/2017 Approuvé

Plus en détail

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES

A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Service du Logement Rue de la Madeleine 38 Rue Cathédrale 34-4000 Liège Liège, le 10 octobre 2012 RAPPORT A. ACTES ET TRAVAUX PROJETES Rénovation complète et réaffectation en neuf logements d un ensemble

Plus en détail

NOTICE DE PRÉSENTATION

NOTICE DE PRÉSENTATION DOUBS SAINTE-ANNE ÉGLISE SAINT-THIÉBAUD CONSOLIDATION DE L ÉGLISE ET RESTAURATION DES TOITURES ET DES FAÇADES NOTICE DE PRÉSENTATION Juillet 2013 Olivier CHANU Architecte D.P.L.G. Architecte du Patrimoine

Plus en détail

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES

Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES Les Devantures commerciales dans le Val-de-Marne RECOMMANDATION POUR LES DEVANTURES LA RUE Les devantures des commerces participent à la cohérence de la rue, elles respectent : Les limites du parcellaire

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

PETIT PATRIMOINE. Exemples de petits patrimoines à préserver et valoriser

PETIT PATRIMOINE. Exemples de petits patrimoines à préserver et valoriser PETIT PATRIMOINE 1- PROBLÉMATIQUE Loges, murets, oratoires ont une valeur culturelle et historique. Ils ponctuent le paysage et constituent des repères visuels. Construit le plus souvent avec les matériaux

Plus en détail

Architecture commerciale

Architecture commerciale ALIXAN Notices Architecture commerciale édifice commercial Ancien "Café Pain" place de la Mairie Ancien café de la Mairie "Amédée Charrin" Conservation du Patrimoine de la Drôme avril-mai 2007-67 - Conservation

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

Les aides ne pourront être accordées que pour des bâtiments répondant aux conditions suivantes :

Les aides ne pourront être accordées que pour des bâtiments répondant aux conditions suivantes : COMMUNE DE VIONNAZ Règlement sur l octroi de subventions pour l encouragement à la rénovation et à la sauvegarde des bâtiments dans la zone Vieux-Village Vionnaz - Mayen - Revereulaz - Torgon Entrée en

Plus en détail

Ecologie de l habitat ancien

Ecologie de l habitat ancien Ecologie de l habitat ancien Brest le 24 mars 2005 Les problématiques de la réhabilitation durable : points clef de la conservation et de l amélioration du bâti, faisabilité technique et économique Intervenant

Plus en détail

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS CARACTERE DE LA ZONE : il s'agit d'une zone naturelle destinée à l'urbanisation future à vocation principale

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION

REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION REGLEMENT SUR LES ENSEIGNES COMMERCIALES DE CENTRE VILLE DE LANNION Règlement Local sur la Publicité, les Pré-enseignes et les Enseignes - VOLET ENSEIGNES - Arrêté Municipal N 158/2010 du 21/12/2010 2

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation

Département de la Manche. Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal. Elaboration. Pièce n 1 : Rapport de présentation Département de la Manche Communauté de communes de Saint-James Plan Local d Urbanisme Intercommunal Elaboration Pièce n 1 : Rapport de présentation Pièce n 1c: Cahier de recommandations architecturales,

Plus en détail

CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT

CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT CAMPAGNE DE RAVALEMENT DE FACADES REGLEMENT Règlement d octroi de la prime d aide aux travaux de ravalement de façades et d isolation thermique par l extérieur (ITE) PREAMBULE Par délibération du 19 décembre

Plus en détail

1 DESCRIPTION DES TRAVAUX U QTE P.T.HT

1 DESCRIPTION DES TRAVAUX U QTE P.T.HT 1 DESCRIPTION DES TRAVAUX U QTE P.T.HT 1.1 Fourniture et mise en place d un échafaudage classe IV minimum m² 110,00 Echafaudages en matériel 40*49 Echafaudages à exécuter conformément à l'ensemble des

Plus en détail

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON DE BOURG. Les bourgs du Parc naturel ont. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs LA MAISON DE BOURG Un bourg est un gros village dense généralement situé à un carrefour de voies principales. La maison de bourg appartient à cet ensemble de maisons accolées et groupées le long des rues

Plus en détail

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine VILLE DE Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Devantures commerciales 190 4. Devantures commerciales et enseignes Intégrer au mieux les devantures commerciales et enseignes en proposant

Plus en détail

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

GUIDE CONSEIL POUR LA REQUALIFICATION DES DEVANTURES COMMERCIALES DE SAINTE-MAURE-DE-TOURAINE

GUIDE CONSEIL POUR LA REQUALIFICATION DES DEVANTURES COMMERCIALES DE SAINTE-MAURE-DE-TOURAINE GUIDE CONSEIL POUR LA REQUALIFICATION DES DEVANTURES COMMERCIALES DE SAINTE-MAURE-DE-TOURAINE REGLEMENT GENERAL 5 les façades 6 les vitrines 8 les couleurs 10 les stores 11 les enseignes 12 les terrasses

Plus en détail

La préparation. Restauration du vitrail de saint Thomas. La baie

La préparation. Restauration du vitrail de saint Thomas. La baie Restauration du vitrail de saint Thomas La préparation La baie La baie 23 de la cathédrale de Chartres se trouve au nord, dans le déambulatoire du chœur. Elle comporte 85 panneaux. Les frises représentent

Plus en détail

le pavillonnaire en site rural et les fermes

le pavillonnaire en site rural et les fermes Guide couleurs Les maisons rurales, le pavillonnaire en site rural et les fermes Couleurs et matières pour les façades : restaurations et constructions neuves Les typologies architecturales Les maisons

Plus en détail

Une exigence de qualité urbaine. Identifier et restaurer sa façade. Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art

Une exigence de qualité urbaine. Identifier et restaurer sa façade. Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art Sommaire La ville qui fait changer la ville Une exigence de qualité urbaine... p. 4 à 5 Identifier et restaurer sa façade... p. 6 à 11 Les clefs pour réaliser sa devanture dans les règles de l art... p.

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

CHARTE CHROMATIQUE DE MONTEILS GUIDE COULEUR

CHARTE CHROMATIQUE DE MONTEILS GUIDE COULEUR CHARTE CHROMATIQUE DE MONTEILS GUIDE COULEUR SOMMAIRE INTRODUCTION I. Les palettes. La palette générale.... La palette ponctuelle... page page II. Mode d emploi de la palette conseil. Fonctionnement des

Plus en détail

Direction des Services Techniques et de l Aménagement

Direction des Services Techniques et de l Aménagement Direction des Services Techniques et de l Aménagement AIDE A LA RENOVATION DES FACADES CAHIER DES CHARGES Version avril 2015 Documents à rendre pour l instruction du dossier : Une déclaration préalable

Plus en détail

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré

Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré Règlement Local de Publicité secteur ZPR1 - Vitré V : DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES AUX ENSEIGNES Préambule Les enseignes doivent s intégrer aux caractéristiques des architectures commerciales sur

Plus en détail

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel.

Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Nouvelles techniques et nouveaux besoins dans le bâti traditionnel. Quentin Wilbaux MARRAKECH-MEDINA Charte pour la réhabilitation des maisons de la médina. Marrakech, ville d artisanat et de commerce,

Plus en détail

Repères techniques pour l observation des façades

Repères techniques pour l observation des façades Du logement à la maison individuelle : Quelques repères historiques Le concept de «maison individuelle» est étroitement lié aux politiques du logement en France. En dehors des hôtels particuliers ou des

Plus en détail

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015

Réglementation publicitaire. Ville de Juvisy-sur-Orge. Réunion publique du 24 novembre 2015 CYPRIM Réglementation publicitaire Elaboration du règlement local de publicité Ville de Juvisy-sur-Orge ---------------- Réunion publique du 24 novembre 2015 Présentation des règles 1 Publicité : 1. Règles

Plus en détail

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE

DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DOMAINE DE CHANTILLY RESTAURATION DES FAÇADES DES IMMEUBLES N 1-3-5-7 et 9 DE LA RUE DU CONNÉTABLE Y COMPRIS LE PASSAGE COCHER MAÇONNERIE - PIERRE DE TAILLE

Plus en détail

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter collection DÉCOUVERTE c.a.u.e. de la manche du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter Le pan de bois associé au torchis constitue probablement l un des plus célèbres

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

LES PORTES ET LES FENÊTRES

LES PORTES ET LES FENÊTRES FICHE PATRIMOINE LES PORTES ET LES FENÊTRES Ce que tout propriétaire doit savoir en LES PORTES ET LES FENÊTRES PRÉSERVER LE CACHET DU PLATEAU Chaque immeuble, même le plus modeste, fait partie du patrimoine

Plus en détail

REGLEMENT. Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager. Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002

REGLEMENT. Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager. Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002 ZPPAUP Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager REGLEMENT Avril 2000 - modifié juin 2001- modifié mai 2002 avec plan de zonage, plan des alignements et plan des limites constructibles

Plus en détail

L HABITAT TRADITIONNEL EN MIXE-ARBÉROUE-OSSÈS Diversité des architectures Comparée à la partie Sud-Est de la Basse-Navarre - objet de l affiche Cize-Baïgorry-Ostabarret la personnalité de ce secteur paraît

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

CCTP LOT N 10 Travaux de peinture

CCTP LOT N 10 Travaux de peinture DÉPARTEMENT DE L OISE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS 60123 MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE BONNEUIL EN VALOIS Département de l Oise A BONNEUIL EN VALOIS CCTP LOT N 10 Travaux de peinture MAITRE D ŒUVRE E.U.R.L.

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Page 1 de 10 CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE Maître d'ouvrage: Opération: AMIENS METROPOLE RENOVATION DES FACADES SUR COUR du C N R MUSICAA à Amiens TRAVAUX EN TRANCHE FERME Ravalement

Plus en détail

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI

Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI Préparer un ravalement de façade MODE D'EMPLOI zinguerie menuiserie pierre de taille ferronnerie élément de décor soubassement Angers est reconnue bien au-delà de ses frontières pour la qualité de son

Plus en détail

Amphithéâtre d'arles restauration de la couronne extérieure, phase 2, travées 45 à 34 rapport de présentation

Amphithéâtre d'arles restauration de la couronne extérieure, phase 2, travées 45 à 34 rapport de présentation Amphithéâtre d'arles restauration de la couronne extérieure, phase 2, travées 45 à 34 rapport de présentation Parti général de restauration L amphithéâtre d Arles est un monument qui a connu, au cours

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte.

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte. C2XM25 NOTICE EXPLICATIVE Pour ce concours d idée d architecture «DUMANE IN CASA», nous vous proposons un projet que nous avons nommé : «Trois points de suspension». «Trois points de suspension» est un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL

CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL CAHIER DES CHARGES - TRAVAUX DE CONSTRUCTION SUR LE SITE DU CDAI DE CAYES JACMEL Description sommaire du projet Le présent Cahier des charges a pour objet de définir les conditions d exécution de l ensemble

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION DES PIERRES GRILLARDINS

MANUEL D INSTALLATION DES PIERRES GRILLARDINS Manuel d installation Grillardin Version Beta 2010 MANUEL D INSTALLATION DES PIERRES GRILLARDINS Table des matières AVANT DE COMMENCER... 3 OUTILS REQUIS... 3 ÉLÉMENTS DE SÉCURITÉ REQUIS... 3 MATÉRIAUX

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Les maisons de Montricoux en pan-de-bois

Les maisons de Montricoux en pan-de-bois EN QUÊTE DE PATRIMOINE Les maisons de Montricoux en pan-de-bois Itinéraire de découverte Montricoux XV e siècle - XVIII e siècle La construction en pan-de-bois La construction en pan-de-bois est un ouvrage

Plus en détail

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire Procès-verbal de la réunion 14-11 du conseil local du patrimoine, tenue le 8 octobre 2014 à 18 h, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor

Projet de réhabilitation des façades du quai de Podor Partenariat entre les Conseils Régionaux de Saint Louis/Sénégal et Rhône Alpes/France en collaboration avec Le Syndicat d initiative de Saint Louis du Sénégal et Podor Rive Gauche Projet de réhabilitation

Plus en détail

LOTISSEMENT «LA BOULAYE»

LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Réalisation d un lotissement sur la Commune de S t J e a n P i e r r e F i x t e pour le Compte de la SAEDEL LOTISSEMENT «LA BOULAYE» Règlement du lotissement PA10 Mai 2012 2- REGLEMENT DU LOTISSEMENT

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ. Plan permanent de sauvegarde

MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ. Plan permanent de sauvegarde MINISTÈRE DE L ÉQUIPEMENT DIRECTION DÉPARTEMENTALE D INDRE-ET-LOIRE GROUPE D ÉTUDES ET DE PROGRAMMATION VILLE DE LOCHES SECTEUR SAUVEGARDÉ Ville de Loches Service Urbanisme Services Techniques 37600 LOCHES

Plus en détail

L adoption du procès-verbal est reportée à la réunion du 16 mai 2012.

L adoption du procès-verbal est reportée à la réunion du 16 mai 2012. Procès-verbal de la réunion 12-08 du Comité consultatif pour la protection des biens culturels, tenue le 18 avril 2012 à 18 h 30, à la salle de conférence E-345, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la

Plus en détail

REF. CHANTIER TRAVAUX DE RAVALEMENT

REF. CHANTIER TRAVAUX DE RAVALEMENT PARIS LE 17/06/2008 REF. CHANTIER Mme Carole ACQUEVILLO 52 Rue CARNOT 94700 MAISONS ALFORT 4 RUE, GEORGES JANIN 92600 ASNIERES TRAVAUX DE RAVALEMENT DEVIS N 05873635 FACADE AVANT Désignation Quantité unit

Plus en détail

ANNEXES PRESCRIPTIONS

ANNEXES PRESCRIPTIONS 5e Décembre 2014 H a u t s - d e - s e i n e Modification n 3 Approbation Vu pour être annexé à la délibération du 16 février 2012 PLAN LOCAL D URBANISME ANNEXES PRESCRIPTIONS 1 - Règlement Communal de

Plus en détail

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres

HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT. Charte architecturale de Vayres HISTOIRE ET TERRITOIRE HABITAT TRADITIONNEL HABITAT CONTEMPORAIN LOTISSEMENT L histoire de Vayres 2 L origine du nom de la Ville de Vayres vient du celte Varatedo, qui veut dire Varat, passage et Edun,

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES CAHIER DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES ET ENVIRONNEMENTALES 1 OBJET DU PRÉSENT DOCUMENT Le présent cahier des prescriptions architecturales et environnementales a pour objet : - d assurer la diversité

Plus en détail

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme 3 parcelles viabilisées disponibles 781 à 849 m 2-40 euros le m 2 8 parcelles vendues Pour plus d'informations, contacter : Mme Kmieciak, Secrétaire Générale

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

Hôtel d Avelin LILLE

Hôtel d Avelin LILLE Hôtel d Avelin L Hôtel D AVELIN LES TRAVAUX 1.800 m² 21 appartements du T1 au T6 Parkings, sous-sol, caves Investissement d exception : L emplacement de l immeuble, son architecture remarquable, la rénovation

Plus en détail

Instructions de pose - FRANCE

Instructions de pose - FRANCE Instructions de pose - FRANCE Bardage fibre de bois Ce manuel est un guide de pose simplifié destiné aux poseurs. Pour plus de précisions, se référer à l Avis Technique CSTB en vigueur téléchargeable sur

Plus en détail

1 panneau mural rue de Gouvieux sur le mur du viaduc SNCF. 7 panneaux sur portatifs gare (emprise SNCF concédée)

1 panneau mural rue de Gouvieux sur le mur du viaduc SNCF. 7 panneaux sur portatifs gare (emprise SNCF concédée) PANNEAUX PUBLICITAIRES Seule la publicité non lumineuse est admise dans les conditions définies ci-dessous. Les dispositifs publicitaires muraux ou portatifs sont autorisés en nombre limité, à condition

Plus en détail

Murs et enduits PA TRI MOI NE. de communes. Saint-Flour/Margeride. du Pays de. Communauté

Murs et enduits PA TRI MOI NE. de communes. Saint-Flour/Margeride. du Pays de. Communauté Communauté de communes du Pays de Saint-Flour/Margeride Murs et enduits L enduit assure la cohésion des maçonneries et garantit leur protection contre les intempéries. Témoins de savoir-faire locaux, certains

Plus en détail

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN AUTRE REGARD Charleroi - Section de Dampremy Cette étude est réalisée dans le cadre du projet européen interreg IIIb «Septentrion, de la ville forte à la ville durable»

Plus en détail

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable.

4.2 Les enduits. Rôle de l enduit. Les types d enduits. La préparation du support. D autres supports nécessitent un traitement préalable. 4.2 Les enduits Rôle de l enduit Les enduits aux mortiers de liants hydrauliques sont utilisés aussi bien pour les travaux neufs que pour la réfection de façades. Les enduits remplissent plusieurs rôles

Plus en détail

enduits et badigeons Fiche 7 - Mortiers, LES Comment restaurer des mortiers, enduits et badigeons? MORTIERS LES DIFFÉRENTS TYPES DE MORTIERS

enduits et badigeons Fiche 7 - Mortiers, LES Comment restaurer des mortiers, enduits et badigeons? MORTIERS LES DIFFÉRENTS TYPES DE MORTIERS Comment restaurer des mortiers,? Les mortiers servent de liant entre les matériaux (pierre, brique, bois ) de construction des murs. Les enduits permettent de recouvrir soit partiellement ou complètement

Plus en détail

«LES ALLEES D U SOLEIL»

«LES ALLEES D U SOLEIL» DÉPARTEMENT DU GARD COMMUNE DE REDESSAN LOTISSEMENT «LES ALLEES D U SOLEIL» CAHIER DES CHARGES ET DES PRESCRIPTIONS ARCHITECTURALES AMÉNAGEUR : JUIN 2011 LOTISSEMENT «LES ALLEES DU SOLEIL» Cahier des charges

Plus en détail