pour nous tous pour moi Revue financière 2013 DeSjardins Groupe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pour nous tous pour moi Revue financière 2013 DeSjardins Groupe"

Transcription

1 Avantageux pour nous tous Avantageux pour moi Revue financière 2013 DeSjardins Groupe d assurances générales

2 Un assureur de dommages qui met les besoins et les attentes de ses membres et clients au cœur de ses préoccupations. La mission de Desjardins Groupe d assurances générales (DGAG) consiste à offrir une gamme de produits d assurance de dommages et de services complémentaires afin de protéger le patrimoine de ses clients dans les marchés présentant un potentiel de croissance rentable. La protection du patrimoine en cas de sinistres représente un aspect important de la sécurité financière. Depuis 1945, l entreprise veille à protéger les biens de ses assurés en leur proposant les meilleures protections possible au meilleur rapport qualité-prix. DGAG possède un actif de 4,78 milliards de dollars, détient un portefeuille de 2,17 millions de polices en vigueur et génère des primes brutes souscrites de 2,1 milliards de dollars. Par l intermédiaire de ses filiales, l organisation offre de l assurance de dommages en direct au grand public, aux membres de groupes partenaires partout au Canada et aux entreprises du marché québécois. Elle est également active dans le marché des marques privées. Elle distribue ses produits par l entremise d agents en assurance de dommages travaillant dans le réseau des caisses Desjardins du Québec et dans plusieurs centres contacts clients, par Internet et, dans certains cas, par téléphonie intelligente. En 2012, l entreprise occupait le deuxième rang des assureurs de dommages dans le marché des particuliers au Québec et le quatrième rang au Canada. À l échelle canadienne, elle se classait au septième rang, tous secteurs confondus. Dans le marché des particuliers, elle compte plus d un million de polices en vigueur sous la bannière Desjardins Assurances exploitée à l échelle canadienne. Dans le marché des groupes, ses produits sont distribués sous la bannière La Personnelle auprès de membres d associations professionnelles, d employeurs et de syndicats. Soulignons que La Personnelle permet à DGAG de se classer au deuxième rang dans ce marché au Canada. En plus de son siège social de Lévis, l assureur de dommages possède des établissements d affaires à Québec, à Montréal, à Brossard, à Laval, à Ottawa, à Mississauga et à Calgary.

3 1 revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales message de la direction Le moins que l on puisse dire c est que 2013 restera à jamais marquée dans l histoire de Desjardins Groupe d assurances générales (DGAG). Une année où les défis se sont succédé à une vitesse fulgurante et qui s est terminée en janvier 2014 avec l annonce d une des plus importantes transactions du Mouvement Desjardins : l acquisition des activités de State Farm MD Canada. En plus des activités canadiennes d assurance de dommages et d assurance vie, le Mouvement acquiert les entreprises de fonds communs, de prêts et d assurance de prestations du vivant (assurance santé). Pour DGAG, cette entente viendra à terme doubler nos parts de marché au Canada. Elle augmentera également de plus du tiers le nombre d employés et nous positionnera au deuxième rang des assureurs au pays et au premier rang en assurance automobile en Ontario. Cette transaction est le fruit de la volonté du Mouvement de croître à l extérieur des frontières du Québec et de participer à la consolidation de l industrie de l assurance de dommages au Canada. Elle représente également un vote de confiance à notre égard en raison de nos excellentes performances passées. Le marché de l assurance auto en évolution La technologie nous entoure et redéfinit nos besoins quasi quotidiennement. L industrie de l assurance automobile n y échappe pas. Dans la foulée d autres compagnies européennes et américaines, nous avons lancé en 2013 la toute première solution de tarification à l usage réel à l échelle canadienne : Ajusto (chez Desjardins Assurances) et Intelauto (chez La Personnelle). Ajusto et Intelauto ont rapidement su s imposer comme une solution à l avantage du client en Ontario et au Québec. De fait, plus du tiers des nouveaux clients admissibles au programme s en sont prévalus au cours des mois suivant son lancement. Le client au cœur de nos activités Voilà plus de trois ans que le Mouvement Desjardins et toutes ses filiales déploient maints efforts afin d améliorer l expérience membre et client. Chez DGAG, cela s est traduit en 2013 par la mise en œuvre de diverses initiatives dont, notamment, les boucles de Rétroaction/ Action et les plans de gestion de situations exceptionnelles (GSE). Dans le premier cas, elles ont permis aux gestionnaires, du directeur de section à la présidente de DGAG, d obtenir la rétroaction directe de clients lors d appels personnalisés. L expérience s est avérée des plus enrichissantes et constructives dans une perspective d amélioration du niveau de service à la clientèle. En ce qui a trait aux plans GSE, ils ont été mis en œuvre à la vice-présidence Indemnisation au début de l année afin de mieux servir les clients lors de périodes achalandées en raison d une catastrophe. Le moment ne pouvait être mieux choisi puisque pas moins de six événements sont survenus, dont les inondations à High River (Alberta) en juin, les inondations à Toronto en juillet et les forts vents à Sainte-Rose (Québec), également en juillet. Les plans GSE ont permis d assurer un niveau de service élevé tant auprès des clients victimes des événements que des autres ayant subi des sinistres non liés. Croissance et rentabilité à l avant-plan Nous demeurons confiants en notre capacité à croître de façon organique et le réseau des caisses représente toujours notre partenaire privilégié au Québec. D ailleurs, l année 2013 a été bénéfique avec 25 % de nos nouveaux clients chez Desjardins Assurances issus de ce partenariat. Notre présence dans la très grande majorité des caisses à l échelle provinciale s avère cruciale et nous permet de conserver une proximité avec la caisse et ses membres, en plus de favoriser le développement du référencement. Notre année 2013 a été amorcée avec une énergie renouvelée, malgré un marché où les primes d assurance demeuraient stables, voire à la baisse. D importants efforts ont ainsi été déployés afin de stimuler la croissance des parts de marché de l entreprise. Les actions se sont traduites par une hausse de 6,7 % du nombre de polices en vigueur pour atteindre près de 2,17 millions et un bénéfice net passant de 181 M$ à 195 M$, soit une augmentation de 7,7 %. Soulignons que ce dernier est également fortement attribuable au faible taux de sinistralité de 65,7 %, en baisse de près de 3,8 points de pourcentage par rapport à l année précédente. Sur le plan du bénéfice technique, nous affichons pour une 21 e année consécutive un résultat positif, soit 164 M$, ce qui représente une importante croissance de l ordre de 65,7 % par rapport aux 99 M$ en ans avec l Opération Nez rouge C est avec fierté que l entreprise s associe année après année à des organismes caritatifs divers. En décembre dernier, l Opération Nez rouge (ONR) lançait sa 30 e campagne de raccompagnements et nous soulignions notre 30 e année d association avec l organisation. Célébrée sous le signe du bénévolat, l édition 2013 a connu son habituel succès auprès du public, mais ce sont tous ces employés de Desjardins qui y ont participé qui font notre fierté. Nos remerciements À la grandeur du Canada, le succès de DGAG est l œuvre d employés et gestionnaires dévoués et engagés, et nous tenons à les en remercier sincèrement. Notre réussite est le fruit de leur travail soutenu. Nos remerciements vont aussi à nos partenaires de l ensemble du Mouvement Desjardins, notamment le réseau des caisses. Leur soutien contribue chaque année à élever DGAG vers de nouveaux sommets. Nous remercions également nos précieux partenaires de La Personnelle et partenaires commerciaux de la vice-présidence Indemnisation. Leur collaboration est sans aucun doute un élément essentiel de notre succès. Nous souhaitons aussi remercier chacun des membres de notre conseil d administration qui, par leurs judicieux conseils, nous guident dans nos activités et nos importantes décisions. Enfin, mais non les moindres, nous tenons à remercier mille fois nos clients. Sans leur confiance, nous ne pourrions être l ombre de ce que nous sommes et c est pourquoi nous nous engageons à mettre tout en œuvre pour améliorer leur expérience client Monique F. Leroux, C.M., FCPA, FCA Présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins et chef de la direction de Desjardins Groupe d assurances générales Sylvie Paquette, FCAS, FICA Présidente et chef de l exploitation de Desjardins Groupe d assurances générales et de ses filiales

4 Données financières 2 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales données financières choisies De l exercice terminé le 31 décembre (en millions de dollars) Primes brutes souscrites Primes nettes acquises Résultat technique Revenus de placements Résultat net Part revenant à l actionnaire majoritaire Total de l actif Capitaux propres indicateurs clés De l exercice terminé le 31 décembre Croissance des primes brutes souscrites 6,7 % 8,2 % 11,2 % Nombre de polices en vigueur Taux de rétention de la clientèle Taux de sinistralité 65,7 % 69,5 % 73,3 % Nombre de dossiers de réclamations Ratio des frais d'exploitation 26,0 % 25,1 % 25,0 % Ratio combiné 91,7 % 94,6 % 98,3 % Rendement total des placements 3,4 % 4,2 % 5,4 % Rendement des capitaux propres 19,0 % 21,4 % 17,4 % Nombre d'employés actifs répartition des primes brutes souscrites (en millions de dollars) répartition des polices en vigueur ratio combiné (en % des primes nettes acquises) ,7 26,0 94,6 25,1 98,3 25, ,7 69,5 73, n Desjardins Assurances (851) n La Personnelle, compagnie d assurances (637) n Certas direct, compagnie d assurances (323) n La Personnelle, assurances générales (300) n Certas, compagnie d assurances auto et habitation (1) n Desjardins Assurances ( ) n La Personnelle, compagnie d assurances ( ) n La Personnelle, assurances générales ( ) n Certas direct, compagnie d assurances ( ) n Certas, compagnie d assurances auto et habitation (1 000) n Sinistralité n Coûts

5 les résultats financiers 3 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales LES RÉSULTATS FINANCIERS Rentabilité Au 31 décembre 2013, le résultat net consolidé de DGAG s élève à 195 M$, comparativement à 181 M$ pour l exercice précédent. Cette hausse de 7,7 % par rapport à 2012 est attribuable à une progression des primes brutes souscrites ainsi qu à une baisse de la sinistralité en assurance des particuliers. Ce résultat a permis de générer un rendement des capitaux propres de 19,0 % pour l exercice 2013, ce qui est supérieur à la moyenne de l industrie, qui s établit à 6,7 % 1 pour la même période. En 2013, la contribution de DGAG aux résultats combinés du Mouvement des caisses Desjardins s est élevée à 176 M$, ce qui correspond au résultat net attribué à l actionnaire majoritaire. Les primes brutes souscrites ont augmenté de 6,7 % comparativement à 2012, pour atteindre M$ au 31 décembre 2013, franchissant ainsi le cap des 2 G$. Cette augmentation, en lien avec les initiatives de croissance déployées, est le résultat de l accroissement des ventes. Bien que tous les segments et toutes les régions aient contribué à cette progression, soulignons toutefois qu elle a été plus importante en Ontario. Dans le marché individuel, les primes brutes souscrites ont atteint M$, comparativement à M$ en Cette croissance découle notamment des campagnes publicitaires importantes déployées en assurance automobile, autour du lancement d Ajusto (programme de tarification en fonction de l utilisation réelle). Du côté du marché des entreprises, les primes brutes souscrites ont connu une hausse de 15,1 % par rapport à l exercice précédent. Les efforts de promotion et de développement des affaires amorcés en 2012 et poursuivis en 2013 ont ainsi continué à stimuler la croissance dans ce marché. Dans le marché des groupes, les primes brutes souscrites s élèvent à 921 M$, comparativement à 844 M$ pour l exercice précédent. L ajout de nouveaux partenaires comme l Université de Sherbrooke, dont l entente a été développée en collaboration avec plusieurs acteurs du Mouvement Desjardins, notamment le réseau des caisses, de même que le Social Club Discount Listing et la Canadian Nursing Students Association, a permis d enregistrer une croissance de 9,1 % par rapport à Le taux de sinistralité (les coûts liés aux sinistres par rapport aux primes nettes acquises) s établit à 65,7 % en 2013, soit une baisse de 3,8 points de pourcentage comparativement à l année précédente. Cette amélioration est principalement le résultat d une meilleure sinistralité en assurance automobile en Ontario attribuable, notamment, à une hausse des taux d intérêt utilisés pour évaluer les provisions pour sinistres, alors qu ils avaient plutôt connu une baisse en Cet effet positif a toutefois été atténué par une sinistralité défavorable en assurance de biens en raison de conditions climatiques plus difficiles. Mentionnons à ce chapitre les inondations survenues en Alberta et à Toronto au début de l été ainsi que l épisode de verglas ayant frappé plusieurs régions du pays en décembre. RÉPARTITION Des primes brutes souscrites EN FONCTION DES DIFFÉRENTS MARCHÉS ET TERRITOIRES Primes brutes souscrites (en millions de dollars) Répartition du volume-primes 55 % 45 % 98 n Marché individuel n Marché de groupes n Marché des entreprises n Québec n Autres provinces (1) Selon les données préliminaires du rapport MSA Research pour toute l industrie de l assurance de dommages au Canada (excluant Insurance Corporation of british Columbia, Saskatchewan Auto Fund et Lloyd s) en date du 26 mars.

6 les résultats financiers 4 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales ÉVOLUTION DU RENDEMENT DES CAPITAUX PROPRES DE DGAG Rendement des capitaux propres (en pourcentage) ,4 21,4 10,9 19,0 n dgag n Moyenne de l industrie Avantageux pour moi 5 8,0 6,7 (1) Source : Les données de l industrie proviennent du rapport MSA Research pour toute l industrie de l assurance de dommages au Canada (excluant Insurance Corporation of British Columbia, Saskatchewan Auto Fund et Lloyd s). (1) Selon les données préliminaires du rapport MSA Research en date du 26 mars. En ce qui concerne les frais d exploitation, DGAG a terminé l année avec un ratio (coûts autres que ceux liés aux sinistres par rapport aux primes nettes acquises) de 26,0 %, en hausse de 0,9 point comparativement à celui de l année précédente (25,1 % en 2012). Cette augmentation est essentiellement attribuable aux honoraires professionnels engagés dans le projet d acquisition des activités canadiennes de State Farm, de même qu à des efforts en développement informatique plus importants afin de soutenir et de stimuler la croissance des affaires. Soulignons par contre que le ratio des frais d exploitation de DGAG continue de se comparer avantageusement à celui observé dans l industrie. Quant au ratio combiné, qui correspond à la somme des coûts liés aux sinistres et aux frais d exploitation divisés par les primes nettes acquises, il était de 91,7 % au 31 décembre Il s agit d une baisse de 2,9 points de pourcentage comparativement à Ce ratio combiné permet de dégager un résultat technique de 164 M$, ce qui constitue un bond considérable de 65,7 % par rapport aux 99 M$ de Une grande partie de cette augmentation est attribuable à l effet favorable de la hausse des taux d intérêt utilisés pour évaluer les provisions pour sinistres. Finalement, les revenus de placement sont de 98 M$ en 2013, alors qu ils étaient de 136 M$ en Cette diminution s explique principalement par une hausse des taux d intérêt en 2013, laquelle a engendré une baisse importante de la juste valeur des obligations au cours de l année. En 2012, les taux d intérêt avaient au contraire légèrement diminué. Notons également une baisse des gains nets sur disposition de titres disponibles à la vente comparativement à Avantageux pour nous tous Une croissance à l échelle canadienne DGAG a connu une croissance de plus de polices en vigueur en 2013 ( au Québec et plus de dans les régions de l Ontario, de l Atlantique et de l Ouest canadien), comparativement à près de pour l année Cette augmentation a permis de passer de 2,11 millions de polices en vigueur à la fin de 2012 à 2,17 millions au 31 décembre Malgré des conditions de marché qui demeurent peu propices à la croissance, DGAG a su atteindre de bons résultats et terminer l année avec des gains importants. Les conditions du marché ontarien devraient demeurer difficiles puisque les baisses de tarification des primes d assurance auto imposées par la nouvelle réglementation maintiendront un faible niveau de magasinage. À ces défis s ajoute la présence accrue des concurrents dans les médias soutenue par des investissements massifs en publicité. Dans ce contexte, la satisfaction de la clientèle et l accessibilité aux consommateurs demeurent des leviers importants pour l acquisition de nouveaux clients et la rétention de la clientèle existante. En général, le rendement enregistré demeure très bon et laisse présager des perspectives de croissance encourageantes grâce à une croissance organique soutenue et à l acquisition des opérations canadiennes de State Farm.

7 revue des activités 5 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales REVUE DES ACTIVITÉS REVUE DES ACTIVITÉS DGAG a généré une croissance et une rentabilité supérieures au marché en 2013 et a su mettre en place des éléments clés de sa vision stratégique. L EXPÉRIENCE CLIENT : UNE PRIORITÉ! DGAG a poursuivi ses initiatives visant à positionner l expérience client au cœur de l ensemble des réflexions de l organisation. Ces travaux pour rehausser l expérience client visent à accroître la proportion de la clientèle qui recommanderait de faire affaire avec Desjardins et à transformer les clients en véritables «promoteurs» du Mouvement Desjardins. La mise en place de la gouvernance et des équipes dédiées à cette nouvelle approche expérience client a permis, à la suite des projets pilotes de 2012, de déployer un processus d amélioration à l indemnisation et aux ventes. Les apprentissages découlant des commentaires des clients sont cascadés à l échelle de l organisation et permettent le lancement d initiatives pour saisir des opportunités d amélioration en lien avec l expérience client. Cette nouvelle approche a généré un niveau de mobilisation élevé, particulièrement au sein du personnel en contact avec la clientèle, et constitue une grande source de fierté. Par ses travaux sur l expérience client, DGAG contribue activement aux grands projets du Mouvement Desjardins qui visent à se différencier sur ce plan. L organisation a poursuivi ces efforts pour rehausser ses standards de service par un accueil chaleureux, une meilleure accessibilité téléphonique et une prise en compte accrue des besoins du client. Ces nouveaux standards de service ont été déployés avec succès dans l ensemble de l organisation. Alors que s accélère le virage culturel pour rehausser l expérience client, les premiers résultats obtenus s annoncent déjà prometteurs. En effet, selon le plus récent sondage réalisé par J.D. Power, La Personnelle, notre bannière pour le marché des groupes, se classe au 1 er rang au Québec et au 3 e rang en Ontario pour la prestation de service. AJUSTO : DGAG CHEF DE FILE AU CANADA Grâce au lancement au Québec et en Ontario de ses programmes Ajusto et Intelauto (assurance de groupes), Desjardins s est positionné comme chef de file canadien en matière de tarification en fonction de l utilisation réelle. Des efforts marqués ont été consacrés à l introduction de cette nouvelle technologie, offerte pour la première fois à si grande échelle au Canada. Les programmes Ajusto et Intelauto changent le visage de l assurance automobile en récompensant un comportement routier sécuritaire et écoresponsable avec un rabais sur la prime annuelle pouvant atteindre 25 %. En plus d offrir d importantes réductions, les programmes contribuent à réduire les risques d accident. Le déploiement d Ajusto et d Intelauto a été couronné de succès avec des ventes qui dépassent les attentes. Le lancement au Québec et en Ontario a été appuyé par une importante campagne publicitaire et des efforts à tous les niveaux de l organisation qui ont permis d assurer la pleine réussite du déploiement auprès de clientèles nouvelles et existantes. APPARTENANCE AU MOUVEMENT DESJARDINS Plusieurs projets ont été menés en synergie avec les unités d affaires du Mouvement Desjardins pour tirer profit du plein potentiel de développement des affaires Desjardins. Entre autres, des agents de Desjardins Assurances (DA) ont poursuivi leur travail commun avec les conseillers d AccèsD dans le cadre d une expérience pilote visant à mieux répondre aux besoins d assurances des membres qui communiquent avec le CAISSES. Parallèlement, un projet pilote dans le secteur des entreprises a permis d élaborer un nouveau processus visant la gestion des références reçues en provenance des caisses et des centres financiers aux entreprises de Desjardins. Ces diverses initiatives ont permis de réaliser une forte hausse des références en provenance des différentes unités d affaires Desjardins. ÉLARGIR L ACCÈS AU MARCHÉ DGAG a poursuivi sa stratégie visant à être encore plus accessible pour ses clients en multipliant les points de contact, notamment par le déploiement d un réseau d agents exclusifs au Québec. Ce réseau a pour objectif de favoriser le développement d affaires auprès de clientèles peu desservies par les caisses ou moins familières avec Desjardins, entre autres dans l ouest de l île de Montréal. DGAG a également poursuivi ses efforts de commercialisation avec un haut niveau d investissement publicitaire sous les bannières DA dans la grande région de Montréal et Desjardins Insurance (DI) en Ontario. Au Québec, ces investissements visaient notamment à appuyer le lancement du programme Ajusto. DA a également su bénéficier d une grande visibilité dans la région métropolitaine en renouvelant sa participation au Salon International de l Auto de Montréal à titre de commanditaire principal et de présentateur, pour une sixième année consécutive. En Ontario, les efforts ont permis d enregistrer une hausse de la notoriété de la marque DI dans un contexte de baisse de l achalandage sur le marché ontarien observée depuis le milieu de l année Dans l Ouest canadien, DGAG a travaillé conjointement avec Western Financial Group pour intensifier les efforts de distribution en direct de la marque privée Western Direct Insurance, destinée principalement aux marchés urbains de l Alberta. Également, une importante entente de partenariat en matière de marque privée a été finalisée entre DGAG et une importante institution financière pour le lancement d un programme d assurance automobile et habitation. Cette entente constitue un excellent levier pour permettre à Desjardins d atteindre ses objectifs de développement du marché pancanadien, et plus spécifiquement en Ontario, en Alberta et dans les Maritimes. SUCCÈS DANS LE MARCHÉ DES GROUPES Cette année encore, La Personnelle a connu un excellent rendement. Plusieurs ententes ont été conclues au Québec et en Ontario, notamment une entente majeure auprès de l Université de Sherbrooke, grâce à un travail conjoint avec le réseau des caisses et d autres composantes du Mouvement Desjardins. La Personnelle a également réalisé la signature de plusieurs nouveaux groupes, y compris des groupes majeurs, dont la Canadian Nursing Students Association.

8 revue des activités 6 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales CROISSANCE DE DGAG AU SEIN DU MARCHÉ DES ENTREPRISES Grâce à plusieurs initiatives, le secteur de l assurance des entreprises a continué son développement au Québec et a connu une croissance soutenue en Les efforts de promotion et de commercialisation se sont poursuivis, et l exploitation des créneaux prioritaires tels que les véhicules commerciaux, le secteur du commerce de détail et l immobilier a permis de réaliser des gains prometteurs. En juin dernier, une nouvelle étape qui reflète bien la volonté et le travail soutenu des équipes a été franchie avec la vente d une e police en vigueur. Il s agit d un autre pas vers le développement accéléré du secteur de l assurance des entreprises, qui poursuit la démarche amorcée en Grâce à son approche axée sur un contact direct et un accompagnement personnalisé, Desjardins Assurances Entreprises démontre qu elle est plus qu un assureur et davantage un partenaire des entreprises sur le marché québécois. DGAG souhaite poursuivre le développement de ce secteur notamment en élargissant son offre de produits à l échelle canadienne. INDEMNISATION ET AIDE AUX SINISTRÉS Mobilisation à la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic, aux inondations de juin en Alberta et aux inondations de juillet dans la grande région de Toronto L année 2013 a été marquée par des événements catastrophiques qui ont éprouvé plusieurs communautés à la grandeur du pays. À la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic, des inondations de juin en Alberta, et des inondations de juillet dans la grande région de Toronto, DGAG a fait preuve de bienveillance à l égard de ses clients et des communautés touchées en temps de crise. Ce dévouement s est exprimé par la rapidité, la proactivité et l humanité avec lesquelles les équipes de Desjardins se sont mobilisées afin d appuyer les sinistrés dans ces épreuves. En réaction à la tragédie de Lac-Mégantic, DGAG a mis à contribution le Fonds Desjardins d assistance aux sinistrés pour verser une aide aux individus affectés par ce terrible événement. Ce fonds dispose d un budget annuel tiré à même le bénéfice net de l organisation et permet de venir en aide aux membres et clients qui se retrouvent dans une situation précaire à la suite d un sinistre non couvert. De plus, le Mouvement Desjardins a annoncé un don totalisant $ à la Croix-Rouge afin d aider les résidents de Lac-Mégantic. DGAG a également travaillé de concert avec l industrie de l assurance et le Bureau d Assurance du Canada pour soutenir les sinistrés. Gestion de l indemnité DGAG a poursuivi ses efforts en gestion de l indemnité avec l implantation d un portail Web permettant une meilleure gestion des travaux des réparateurs de vitres automobiles. Le secteur de l indemnisation a également continué ses travaux consacrés à renforcer les liens avec les partenaires commerciaux de l organisation. DGAG a renforcé sa capacité à faire face à des événements de pertes majeures et des situations exceptionnelles en mettant en place des équipes dédiées d experts en sinistre, disponibles en tout temps. Un plan de gestion des situations exceptionnelles a été déployé avec succès pour améliorer la capacité opérationnelle des centres de contact avec la clientèle (CCC), la mobilisation des employés et l expérience client lors de telles circonstances. TECHNOLOGIES ET INNOVATION L optimisation des outils du virtuel s est poursuivie avec le lancement de la réclamation d assurance auto en ligne, qui permet dorénavant aux clients de réaliser cette dernière directement sur Internet, au moment qui leur convient, et ce, à partir d un ordinateur, d une tablette ou d un téléphone intelligent. DGAG a également profité du lancement du nouveau Desjardins.com pour présenter une meilleure accessibilité à l offre d assurance de dommages aux consommateurs naviguant sur le site Web de Desjardins au Québec. Le déploiement de la nouvelle infrastructure de téléphonie de Desjardins s est poursuivi avec la modernisation des systèmes téléphoniques des CCC. L implantation a été complétée pour les secteurs des ventes et de l indemnisation dans les régions de l Ontario, de l Atlantique et de l Ouest canadien et continuera au Québec en Essentiel à l évolution des CCC, ce programme permettra entre autres de diminuer le temps d attente des clients et d optimiser les outils de soutien au travail des agents. Les travaux entourant la modernisation des systèmes de mission se sont également poursuivis au cours de l année en vue d une première livraison en Ce projet majeur s échelonnera sur plusieurs années et permettra à l organisation de demeurer compétitive dans son marché. COOPÉRATION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE Sensibilisation aux changements climatiques Le secteur de l assurance de dommages a poursuivi ses efforts pour sensibiliser et éduquer ses employés et sa clientèle aux conséquences des changements climatiques. DGAG a mis en place un processus de vigie météorologique jumelé à un envoi de courriels préventifs destinés à des segments de clientèle susceptibles d être victimes d un sinistre causé par un événement météorologique. DGAG a continué de soutenir financièrement l organisation Réalité Climatique Canada. Parrainée par la Fondation David Suzuki et chapeautée par Al Gore, l organisation a pour mission de sensibiliser les Canadiens à la crise climatique par le moyen, entre autres, de conférences. Des employés de DGAG qui en sont également des ambassadeurs ont ainsi poursuivi leur série de conférences en Investissement dans des projets de développement durable DGAG s est associée avec le Régime de rentes du Mouvement Desjardins (RRMD) et Desjardins Sécurité financière (DSF) pour participer à la construction du plus grand parc solaire au Canada. Cette participation servira au projet «Grand Renewable Solar», qui sera localisé dans le comté de Haldimand en Ontario. La construction a récemment débuté et la mise en service du site est prévue pour Évolution des comportements et éducation financière DGAG a innové grâce au lancement d outils interactifs promotionnels, diffusés via un microsite Web, visant à rehausser les standards d éducation financière liés à l offre en assurance de dommages. Une première initiative, intitulée le «Défi locataire», vise à sensibiliser les locataires aux risques de dégâts d eau et d incendie. Une deuxième initiative, «Le feu de l action», invite les propriétaires et copropriétaires d immeubles à tester leurs connaissances sur la prévention des incendies. REGARD SUR L AVENIR En 2014, DGAG poursuivra l objectif de se différencier en rehaussant davantage l expérience des membres et des clients. L organisation continuera également la mise en œuvre de son plan de croissance rentable visant à demeurer un joueur majeur de l industrie au Québec et à accroître la position du Mouvement en Ontario et dans les provinces de l Ouest. En appui à la croissance rentable, DGAG a identifié les priorités stratégiques suivantes pour 2014 : Améliorer la satisfaction des membres et des clients en simplifiant et rehaussant leur expérience. Finaliser la transaction et la préparation de l intégration pour l acquisition des activités canadiennes de State Farm prévue pour janvier Poursuivre le développement des canaux virtuels en réponse aux attentes croissantes des membres et des clients envers le virtuel. Poursuivre la modernisation des systèmes avec des changements importants dans les CCC. Renforcer les avantages en matière de gestion de l indemnité au bénéfice des membres et des clients.

9 GOUVERNANCE 7 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales GOUVERNANCE Programme de gouvernance de DGAG Desjardins Groupe d assurances générales inc. et ses filiales («DGAG») se sont dotées d une politique de gouvernance respectueuse de la ligne directrice de l Autorité des marchés financiers (AMF), mais aussi des meilleures pratiques de l industrie en la matière. Le conseil d administration de DGAG est responsable de la mise en place et de l évaluation du programme de gouvernance de l entreprise. Dans le cadre de cette politique, il s assure que DGAG réalise sa mission dans le respect des orientations du Mouvement Desjardins. Il veille également à l exercice de planification stratégique qui vise à déterminer la vision et les orientations stratégiques en cohérence avec celles du Mouvement. Dans l exercice de ses responsabilités, le conseil se satisfait de la conformité des opérations de DGAG avec les exigences légales et réglementaires, de l indépendance et de l existence d un plan de relève des titulaires des fonctions de supervision nommés par le conseil d administration. Il voit à la mise en place d une supervision indépendante, efficace et continue des activités lui permettant de valider le fonctionnement des mécanismes de contrôle et la fiabilité des rapports produits ainsi que des résultats financiers annoncés par l entreprise. Le conseil d administration a adopté des politiques sur la gestion des risques propres aux activités de DGAG. Dans ce contexte, notamment, il approuve les niveaux de tolérance et les limites fixées selon l appétit pour le risque de l entreprise, et s assure de leur respect. Le conseil d administration supervise également la mise en place de mécanismes de contrôle interne efficaces et de mécanismes de reddition de comptes appropriés. Dans le cadre de son mandat, il examine et approuve les mandats et la portée des activités des fonctions de contrôle interne et des auditeurs externes. Le conseil s assure de la répartition et du respect des responsabilités qui lui sont propres et de celles de la haute direction. Des programmes d accueil et de formation continue sont mis en place afin d informer les administrateurs de leurs devoirs et de leurs responsabilités envers l entreprise. Le conseil met sur pied les comités nécessaires pour répondre aux exigences légales et pour le soutenir dans ses responsabilités; il en détermine les mandats, en nomme les membres et obtient de leur président respectif des rapports périodiques. Il s est doté des mécanismes requis pour assurer l indépendance de ses membres et procéder à son évaluation, à celle de ses comités et à celle des administrateurs et des membres des comités. CONSEIL D ADMINISTRATION Président Marcel Lauzon Président du conseil des représentants Laval-Laurentides Président du conseil d administration de la Caisse populaire Desjardins de St-Jérôme Administrateurs Yves Archambault Administrateur de sociétés Robert J. Boucher Vice-président du conseil des représentants Ontario Membre du conseil d administration de la Fédération des caisses populaires de l Ontario Roger Desrosiers Administrateur de sociétés Guylaine Dubuc (début du mandat le 4 avril 2013) Directrice générale de la Caisse Desjardins du Carrefour des lacs (Disraëli) Jean-Louis Gauvin Administrateur de sociétés André Laparé Président du conseil d administration de la Caisse Desjardins des Sources-Lac-St-Louis (Pointe-Claire) Jean-François Laporte Président du conseil d administration de la Caisse populaire Desjardins de Farnham Michel Lucas Président-directeur général du Crédit Mutuel Président du conseil d administration de Groupe des Assurances du Crédit Mutuel S.A. (France) Sylvie Paquette Présidente et chef de l exploitation de Desjardins Groupe d assurances générales inc. (DGAG) et de ses filiales Membre des conseils d administration des filiales de DGAG Denis Risler Membre du conseil des représentants Est de Montréal Président du conseil d administration de la Caisse populaire Desjardins d Anjou Clermont Tremblay Vice-président du conseil des représentants Saguenay- Lac-St-Jean, Charlevoix et Côte-Nord Président du conseil d administration de la Caisse Desjardins de Port-Cartier Nancy Wilson Membre du conseil des représentants Laval-Laurentides Présidente du conseil d administration de la Caisse populaire Desjardins de Mont-Tremblant Claude Lessard a siégé jusqu au 4 avril 2013 et Jean-Robert Laporte a siégé jusqu au 5 avril 2013

10 GOUVERNANCE 8 Revue financière 2013 De Desjardins Groupe d assurances générales COMITÉS DU CONSEIL D ADMINISTRATION Comité exécutif Marcel Lauzon Président André Laparé (i) (i) Membre de ce comité depuis le 5 avril 2013 Jean-Robert Laporte a siégé jusqu au 5 avril 2013 Comité de placements Jean-Louis Gauvin Président Robert J. Boucher Yves Archambault Roger Desrosiers Monique F. Leroux Roger Desrosiers Marcel Lauzon Sylvie Paquette Comité d audit et de gestion des risques Roger Desrosiers Président Guylaine Dubuc (i) André Laparé (i) A commencé son mandat le 4 avril 2013 Claude Lessard a siégé jusqu au 4 avril 2013 Comité de déontologie Clermont Tremblay (i) Président (i) Président du comité depuis le 5 avril 2013 Jean-Robert Laporte a siégé jusqu au 5 avril 2013 Jean-François Laporte Jean-Louis Gauvin siège comme observateur Denis Risler Nancy Wilson COMITÉ DE DIRECTION Monique F. Leroux Présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins et chef de la direction de Desjardins Groupe d assurances générales Sylvie Paquette Présidente et chef de l exploitation de Desjardins Groupe d assurances générales et de ses filiales Manon Débigaré Vice-présidente Architecture d affaires, Programmes et Projets Pierre Ménard Vice-président Ressources humaines, Assurance de dommages Denis Delmaire Vice-président Technologies, Solutions d affaires et Relations avec la clientèle, Assurance de dommages Denis Dubois Vice-président Indemnisation, Acquisitions et directeur général Ontario, régions de l Atlantique et de l Ouest Linda Roberge (intérim) Vice-présidente Indemnisation Jean-François Lafond Directeur principal Gestion des risques, Assurances Lyne Giroux Directrice principale Conformité, Assurance de dommages Alain Hade Vice-président Développement des affaires, Ventes et Service à la clientèle Pierre Fromentin / Jocelyn Laflamme (intérim) Vice-président Actuariat et Solutions d assurances Nadine Lindsay Directrice principale Affaires juridiques, Assurance de dommages et Secrétaire corporatif de Desjardins Groupe d assurances générales et ses filiales Stéphane Morency Vice-président Développement et Entreprises Jean Royer Vice-président Finances, Assurance de dommages

11 structure de dgag desjardins groupe d'assurances générales Groupe des Assurances du crédit mutuel S.A. ( GACM ) ( France ) Desjardins Assurances générales * La Personnelle, assurances générales * La Personnelle, compagnie d'assurances * Certas direct, compagnie d'assurances * Certas, compagnie d'assurances auto et habitation * Desjardins, services d'assurances générales * * Propriété partagée DGAG (90 %), GACM (10 %) NOTES AU LECTEUR Pour respecter l usage recommandé par l Office québécois de la langue française, nous employons les symboles M et G pour désigner respectivement les millions et les milliards. Ainsi, «22 M$» se lit «vingt-deux millions de dollars» et «100 G$» se lit «cent milliards de dollars». Le masculin est utilisé dans le seul but d alléger le texte. DESJARDINS GROUPE D ASSURANCES GÉNÉRALES Siège social 6300, boul. de la Rive-Sud Case postale 3500 Lévis (Québec) G6V 6P Ce document a été produit par la direction principale Conseils en communication, Assurance de dommages et la vice-présidence Finances, Assurance de dommages. ENGLISH EDITION If you would like the English edition of this document, please address your request to: Desjardins General Insurance Group Communications, Property and Casualty Insurance Tel.: , ext , ext Adaptation et conception graphique Direction Création graphique et Lg2 DesjardinsAssurancesGenerales.com lapersonnelle.com DesjardinsAssurancesEntreprises.com

12 ( )

message de la direction

message de la direction Revue financière 2012 Coopérer Desjardins Groupe d'assurances générales aux BESOINS aux VALEURS aux RÊVES À LA PROTECTION AUX PROJETS à l éducation aux passions AUX SOLUTIONS au quotidien. desjardins Groupe

Plus en détail

MES AVANTAGES DESJARDINS REVUE FINANCIÈRE 2014 DESJARDINS GROUPE D ASSURANCES GÉNÉRALES

MES AVANTAGES DESJARDINS REVUE FINANCIÈRE 2014 DESJARDINS GROUPE D ASSURANCES GÉNÉRALES MES AVANTAGES DESJARDINS REVUE FINANCIÈRE 2014 DESJARDINS GROUPE D ASSURANCES GÉNÉRALES UN ASSUREUR DE DOMMAGES QUI MET LES BESOINS ET LES ATTENTES DE SES MEMBRES ET CLIENTS AU CŒUR DE SES PRÉOCCUPATIONS

Plus en détail

Plan Stratégique 2008-2013

Plan Stratégique 2008-2013 Plan Stratégique 2008-2013 Version finale Adopté le 26 septembre par le Conseil d administration Septembre 2008 Mission La Société Santé en français est un chef de file national qui assure, en étroite

Plus en détail

REVUE FINANCIÈRE NOUS SOMMES

REVUE FINANCIÈRE NOUS SOMMES REVUE FINANCIÈRE 2010 NOUS SOMMES UN ASSUREUR DE DOMMAGES QUI MET LES BESOINS ET LES ATTENTES DE SES CLIENTS AU CŒUR DE SES PRÉOCCUPATIONS. La mission de Desjardins Groupe d assurances générales (DGAG)

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06

Profil d'entreprise. 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024. juin 06 Profil d'entreprise 1100, boul. Crémazie Est Bureau 400 Montréal (Québec) H2P 2X2 Téléphone : (514) 722-0024 juin 06 Table des matières GROUPE ULTIMA INC.... 3 MISSION... 3 AVANTAGES DISTINCTIFS... 3 Le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier ia Groupe financier Profil de l entreprise Données au 31 décembre Description de ia Groupe financier ia Groupe financier (Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.) est une société d

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015

Université d Ottawa. Cadre de référence Budget 2014-2015 Université d Ottawa Cadre de référence Budget 2014-2015 L Université d Ottawa souhaite communiquer à la communauté universitaire les priorités, les enjeux et les défis auxquels elle fera face pour la préparation

Plus en détail

Vérification de la fonction de trésorerie

Vérification de la fonction de trésorerie Vérification de la fonction de trésorerie La fonction de trésorerie est conforme à l ensemble des dispositions législatives et des politiques Ottawa, le 28 novembre 2013 Le vérificateur général Alain Lalonde

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE?

COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE? COMMENT LES FINANCES INFLUENCENT-ELLES LES ACTIVITÉS D UNE MUTUELLE? Présenté au Cercle finance du Québec Par Sylvain Fauchon, FCAS, FICA Chef de la direction Le 1 er octobre 2014 PROMUTUEL ASSURANCE 1852

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Communiqué de presse Toronto, le 6 mai 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Le résultat opérationnel net par action de 1,37 $ au premier trimestre de 2015 a augmenté

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS)

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) 2014-2015 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRÉSENTATION DE L ORGANISME...

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE ENTREPRISE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. VOTRE CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Ce matin, tout va encore plus vite que d habitude. Un client vous demande de devancer sa livraison. Mais votre

Plus en détail

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif

Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins. Être un employeur distinctif Faire face à la pénurie de main-d œuvre chez Desjardins Être un employeur distinctif ASDEQ Mai 2010 La mission de Desjardins Contribuer au mieux-être économique et social des personnes et des collectivités

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Communiqué de presse TORONTO, le 17 février 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2009 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 30

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Message de la direction

Message de la direction Karen McGee Présidente nationale Jean-François Champagne Directeur général Message de la direction Au cours de l année 2010, alors que plusieurs entreprises s efforçaient de demeurer concurrentielles,

Plus en détail

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne

Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Le domaine point-ca est le meilleur choix pour toute entreprise canadienne qui veut établir une présence en ligne Plus de 1,2 millions de noms

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario

Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Au service des consommateurs d électricité de l Ontario Message du président et chef de la direction Le début d une nouvelle année offre l occasion d envisager la voie à suivre dans une nouvelle perspective.

Plus en détail

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE

USUN LIFE ENTRER L UNIVERSITÉ SUN LIFE SUN LIFE Un PORTAIL ÉDUCATIF a été créé spécialement pour vous, et nous souhaitons vous présenter la Financière Sun Life et ses multiples facettes qui vous aideront à développer votre entreprise. Nous

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM

OBJET : Document de consultation 62-104 du personnel des ACVM PAR COURRIEL : Consultation-en-cours@lautorite.qc.ca Montréal, le 12 juillet 2013 M e Anne-Marie Beaudoin Secrétaire générale Autorité des marchés financiers 800, Square Victoria, 22 e étage C.P. 246,

Plus en détail

Helsana Business Health

Helsana Business Health Helsana Business Health Une prestation complémentaire pour les entreprises Aide les entreprises à gérer la question de la santé Augmente le bien-être et réduit l absentéisme Permet de se préparer avec

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs

Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Conférence nationale de PGBC Dossier pour documents justificatifs Le conseil d administration de PGBC remercie sincèrement les affiliés provinciaux d accueillir chaque année la conférence nationale. La

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013

Stratégie de gestion financière. Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Stratégie de gestion financière Communication des résultats pour l exercice terminé le 31 mars 2013 Communication des résultats / 1 La Stratégie de gestion financière annuelle de la Province du Manitoba

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Université d Ottawa Avis de non-responsabilité Ce document comporte des renseignements généraux fournis seulement à titre d information et peut être modifié sans préavis. Il ne remplace aucunement les

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents

ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents ROWING CANADA AVIRON Directeur* Programme de dépistage et de développement de talents 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada Aviron ou RCA) 1.2 TITRE

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans

La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage apprentissage j usqu jusqu à l âge g d e de 18 18 ans La Stratégie visant la réussite des élèves et l apprentissage jusqu à l âgede18ans Ministère de l Éducation de l Ontario Direction des politiques et programmes d éducation en langue française Mai 2010

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009)

PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE PROFIL DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DE CDC LE 8 DÉCEMBRE 2015 (Modifie le profil en date du 30 mars 2009) Mission de la Société

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 1 er mai 2012 Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Croissance des primes de près de 50 % pour un deuxième trimestre consécutif Résultat

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget.

Présentation de Magazines Canada. Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget. Présentation de Magazines Canada Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations préalables au budget Août 2010 Sommaire Magazines Canada est l association nationale qui représente

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités

Association québécoise. des directeurs et directrices d établissement d enseignement. retraités Association québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement retraités La retraite, pour les ex-membres de la FQDE ou ceux 1 qui ont déjà occupé une fonction à la direction d établissement

Plus en détail

Conférence de Presse Groupama Banque

Conférence de Presse Groupama Banque Conférence de Presse Groupama Banque 22 mai 2014 Intervenants 2 Michel Lungart, Directeur Assurances, Banque et Services de Groupama Bernard Pouy, Directeur général de Groupama Banque Sommaire 3 Introduction

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008

Agenda. Salon du BI, 9 avril 2008 Salon du BI, 9 avril 2008 Guy Bourassa SSQ Groupe financier Architecte en entrepôt de données Développement et intégration des systèmes - Assurance collective Agenda SSQ en deux mots L historique du BI

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle

L expérience à votre service. Architectes et ingénieurs Petites entreprises. Assurance de la responsabilité professionnelle L expérience à votre service Architectes et ingénieurs Petites entreprises Assurance de la responsabilité professionnelle Architectes et ingénieurs Petites entreprises L importance de l assurance responsabilité

Plus en détail

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA

MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA MANITOBA Ordonnance 156/06 LOI SUR LA RÉGIE DES SERVICES PUBLICS LOI SUR LA SOCIÉTÉ D ASSURANCE PUBLIQUE DU MANITOBA LOI SUR L EXAMEN PUBLIC DES ACTIVITÉS DES CORPORATIONS DE LA COURONNE ET L OBLIGATION

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant

Le 2 mars 2015. «Paul Duffy» Paul Duffy Président du comité d examen indépendant Le 2 mars 2015 Madame, Monsieur, Au nom des membres du comité d examen indépendant (le «CEI») du Groupe de Fonds Barometer (les «Fonds»), j ai le plaisir de vous présenter le rapport annuel du CEI à l

Plus en détail

Carrière & Leadership

Carrière & Leadership Carrière & Leadership www.100jours.ca Carrière & Leadership est un cabinet-conseil dont la mission est d accompagner les cadres supérieurs et intermédiaires... hors de leur zone de confort. Notre service

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE.

VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. VOTRE CARRIÈRE. VOTRE VIE. SIMPLEMENT. DEVENIR CONSEILLER SFL : PARCE QUE TOUT EST POSSIBLE. Vous êtes avec un client. Il vous parle de son projet de se lancer en affaires. Ça vous stimule. Après tout,

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies.

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Vous êtes entre de bonnes mains avec BSI. Notre gamme de solutions efficaces de gestion des risques permettra à votre organisation

Plus en détail