Premier trimestre terminé le 31 mars 2003, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains)

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Premier trimestre terminé le 31 mars 2003, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains)"

Transcription

1 ANALYSE PAR LA DIRECTION ET APERÇU FINANCIER MODIFIÉS Premier trimestre terminé le 31 mars, comparativement au premier trimestre terminé le 28 février 2002 (en dollars américains) Sommaire des résultats financiers et des résultats d exploitation L analyse par la direction et l aperçu financier qui suivent doivent être lus à la lumière de l analyse par la direction des conventions comptables critiques, des facteurs de risque et des énoncés prospectifs figurant dans le rapport annuel L analyse par la direction des résultats d exploitation de la société qui suit doit être lue parallèlement aux états financiers consolidés non vérifiés modifiés et aux notes y afférentes. Le changement de la date de fin d exercice de la société rend difficile la comparaison entre les résultats des deux trimestres. Le premier trimestre correspond aux trois mois terminés le 31 mars, tandis le trimestre correspondant de 2002 correspond aux trois mois terminés le 28 février Ces deux trimestres se situant dans la saison des pluies en Afrique, l incidence des facteurs saisonniers devrait être limitée. La comparaison entre les trimestres est d autant plus difficile que les résultats de Carlisa sont compris dans le premier trimestre de 2002, à la suite de la consolidation proportionnelle de la participation de la société dans Carlisa. Pour bien comprendre l incidence de la dilution de la participation de la société dans Carlisa et de l adoption de la méthode de comptabilisation au coût de cette participation, il faut se reporter à la fois aux états financiers vérifiés de l exercice 2002 et aux états financiers non vérifiés modifiés du trimestre écoulé. Résultats consolidés La perte nette du premier trimestre terminé le 31 mars s est élevée à 0,15 M$ (perte de 4,5 M$ en 2002) ou 0,00 $ par action (0,10 $ par action en 2002). Les flux de trésorerie affectés aux activités d exploitation se sont élevés à 0,4 M$ (1,8 M$ en 2002) ou 0,01 $ par action (0,04 $ par action en 2002). Sommaire des résultats d exploitation Sommaire d exploitation Bénéfice et flux de trésorerie (en millions de dollars) 1 er trim. 2 e trim. Produits 10,3 $ 28,1 $ Marge brute 2,2 (0,2) Bénéfice net (perte) (0,02) (4,5) Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation (0,4) (1,8) Bénéfice (perte) par action (0,00) $ (0,10) $ Bilan (en millions de dollars) 31/03/03 31/12/02 Encaisse 3,8 8,2 Fonds de roulement 0,8 5,4 Total de l actif 97,0 97,8 Dette à long terme (déduction faite de la partie à court terme) 17,9 20,1 Capitaux propres 53,6 53,5 Exploitation en propriété de FQM 1 er trim. 2 e trim. Production de cuivre de Bwana (en tonnes) Production d acide sulfurique (en tonnes) Acide sulfurique vendu (en tonnes)

2 2 Activités cumulées de l installation d extraction par solvant et d extraction électrolytique Bwana Mkubwa («Bwana») et de la mine de cuivre Lonshi («Lonshi») Traitement Au cours du premier trimestre, Bwana a produit tonnes de cuivre (2 080 tonnes en 2002) et tonnes d acide sulfurique ( tonnes en 2002), tonnes d acide sulfurique ( tonnes en 2002) ayant été vendues à des tiers. L augmentation de la production de cuivre s explique par le traitement du minerai à teneur élevée de Lonshi dans l usine d extraction par solvant et d extraction électrolytique récemment mise en service à Bwana. Bwana utilisant désormais uniquement le minerai de Lonshi comme charge d alimentation dans son exploitation, la production de cuivre devrait tripler pour passer de tonnes à tonnes par an. La production de cuivre a doublé depuis la mise en service de l usine. Toutefois, les précipitations abondantes et supérieures à la moyenne au cours de la saison des pluies ont occasionné des problèmes de manutention qui ont empêché d accroître davantage les gains de production. Exploitation minière Au cours du premier trimestre de, il n y a pas eu d extraction de minerai et environ tonnes de résidus de la mine Lonshi ont été exploités, ce qui est conforme au plan de mine de, qui vise à limiter l activité minière au cours de la saison des pluies. Gisement de cuivre Kansanshi («Kansanshi») En décembre 2002, la société a achevé une étude de faisabilité définitive («EFD») qui portait sur la réalisation de la phase I de la mise en valeur de Kansanshi. L étude a été conduite par GRD Minproc Limited, de Perth, en Australie-Occidentale. Les commentaires qui suivent s appuient sur les résultats de l étude. Il est prévu que le projet Kansanshi sera réalisé en deux phases, mais il n y a que la phase I qui a été examinée en détail dans l étude. La phase I (de la première à la seizième année) doit normalement se concentrer sur l exploitation à ciel ouvert et le traitement du minerai oxydé et mixte à faible profondeur, ainsi que sur le traitement d importantes quantités de minerai sulfuré primaire. Les ressources minérales mesurées et indiquées d une teneur en cuivre supérieure à 0,5 % s élèvent à 302 millions de tonnes titrant 1,17 % de cuivre et 0,17 gramme d or par tonne. Quant aux réserves probables et prouvées de la phase I, elles s établissent à 142 millions de tonnes titrant 1,43 % de cuivre et 0,22 gramme d or par tonne. Points saillants de l EFD phase I Coût en capital estimatif 163,4 M$ Période de récupération 4,2 An s Taux interne de rendement 32,6 % Prix du cuivre 0,72 $ Il est prévu qu au cours des trois premières années d exploitation, 4,0 millions de tonnes de minerai oxydé et mixte et 2,1 millions de tonnes de minerai sulfuré seront extraites chaque année. Prévu pour s adapter à différents types de minerai, le traitement comprend des opérations traditionnelles de concassage, de broyage, de flottation, de lixiviation acide, d extraction par solvant et d extraction électrolytique pour produire annuellement environ tonnes de cathodes de cuivre et jusqu à tonnes de concentrés de cuivre. Au cours de la réalisation de la phase I, le circuit de flottation et de fragmentation sera agrandi de manière à pouvoir traiter 3,9 millions de tonnes de plus de minerai sulfuré par an, dès la troisième année. Par conséquent, la production de concentrés augmentera tandis que celle de cathodes se maintiendra à environ tonnes par an jusqu à la onzième année, pour ensuite diminuer avec l épuisement des stocks de minerai désagrégé. Les concentrés seront acheminés vers une fonderie pour y subir un traitement poussé, tandis que les cathodes de cuivre seront vendues directement à des négociants de métaux. L or est récupéré comme sous-produit d un circuit de gravité et des concentrés de cuivre. En décembre 2002, les frais de démarrage avaient été évalués à 163,4 M$, soit 122,5 M$ pour l infrastructure et l usine de traitement, 23,6 M$ pour le matériel d exploitation minière, 6,5 M$ pour les services liés à la mine, 5,7 M$ pour les travaux préparatoires à la production minière et 5,1 M$ en frais de détention.

3 3 La société a pris des arrangements avec un consortium bancaire pour l obtention, sous réserve d un contrôle préalable par ce dernier, d une facilité de prêt commercial et de prêt à l exportation à recours limité d au moins 120 M$. La société en est également au dernier stade de pourparlers avec des banques de développement, des banques de développement nationales, des fonds d actions spécialisés et des exploitants de métaux pour obtenir le reste du financement, qui devrait être clôturé en juin. Aperçu financier Produit, production et prix Pour le premier trimestre de, les produits se sont élevés à 10,3 M$ (28,1 M$ en 2001). La baisse s explique principalement par la non-consolidation de la participation de la société dans Carlisa après sa dilution. Les produits tirés des activités cumulées de Bwana et de Comisa ont crû de 62 % au cours du premier trimestre de pour s établir à 10,2 M$ (6,3 M$ en 2002), à la suite de l entrée en service de l usine agrandie de Bwana. Pour le premier trimestre de, le prix moyen du cuivre après les frais de réalisation de Bwana s est établi à 0,70 $ la livre (0,65 $ la livre en 2002). En 2002, la production de cuivre à Bwana s est élevée à tonnes (2 080 tonnes en 2002), et tonnes ( tonnes en 2002) d acide excédentaire ont été vendues. Charges d exploitation Le coût des produits vendus au cours du premier trimestre s est chiffré à 8,1 M$ (28,3 M$ en 2002), la diminution s expliquant par le changement de propriété survenu à Carlisa. Carlisa a compté pour 24,5 M$ du coût des produits vendus au cours du premier trimestre À Bwana, le coût des produits vendus au cours du premier trimestre s est établi à 8,0 M$ (3,8 M$ en 2002). Les charges décaissées (C1) ont été de 0,44 $ (0,11 $ en 2002) et les charges totales (C3) de 0,71 $ (0,36 $ en 2002) par livre de cuivre. La hausse des décaissements découle avant tout des charges liées à l extraction, au transport et à la fragmentation du minerai de Lonshi. Les charges C1 correspondent à des décaissements qui comprennent les charges d extraction, de traitement, l administration des sites et l affinage, déduction faite des crédits à la production. Quant aux charges C3, elles représentent le total des charges, soit celles qui sont comprises dans C1, auxquelles s ajoutent l amortissement, les redevances, les frais liés au siège social, les intérêts débiteurs et les frais de financement. Marge brute La marge brute d exploitation du premier trimestre s est élevée à 2,2 M$ (perte de 0,2 M$ en 2002), ce qui tient compte d une perte brute de 3,0 M$ à Carlisa. La marge brute combinée de Bwana et de Comisa pour le premier trimestre s est dégagée à 2,2 M$ (2,5 M$ en 2002), le recul étant attribuable à la hausse des frais de démarrage qui a fait suite à l entrée en service de l usine agrandie d extraction par solvant et d extraction électrolytique, au cours d une saison des pluies où les précipitations ont été particulièrement abondantes. Autres charges Les autres charges, qui comprennent l épuisement et l amortissement, les frais d administration et les frais généraux, les frais d exploration, les pertes de change, les intérêts et les frais de financement, se sont chiffrés à 2,3 M$ pour le premier trimestre (3,4 M$ en 2002). En 2002, Carlisa a compté pour 1,4 M$ dans ces charges. Bénéfice (perte) avant impôts sur les bénéfices, part des actionnaires minoritaires et quote-part du bénéfice La perte avant les impôts sur les bénéfices, la part des actionnaires minoritaires et la quote-part du bénéfice du premier trimestre de s est dégagée à 0,1 M$ (3,5 M$ en 2002).

4 4 Bénéfice net (perte) La perte nette du premier trimestre de s est élevée à 0,15 M$ (4,5 M$ en 2002). Situation financière et liquidités Flux de trésorerie liés aux activités d exploitation Pour le premier trimestre de, les décaissements au titre des activités d exploitation se sont élevés à 0,4 M$ ou 0,01 $ par action, contre 1,8 M$ ou 0,048 $ par action pour le premier trimestre de Les résultats de s expliquent avant tout par la diminution de 1,2 M$ des comptes créditeurs et des charges à payer. Flux de trésorerie liés aux activités de financement Pour le premier trimestre de, les décaissements au titre des activités de financement se sont établis à 0,2 M$ (1,4 M$ en 2002), somme qui comprenait un produit de 9,9 M$ tiré de la dette à long terme, qui a été annulé par le remboursement de 10,3 M$ de la dette à long terme. Flux de trésorerie liés aux activités d investissement Les flux de trésorerie liés aux activités d investissement ont mobilisé 3,8 M$ au cours du premier trimestre alors qu en 2002, ils avaient dégagé 2,2 M$. Les activités d investissement ont trait principalement au coût de l agrandissement des installations de Bwana et à la poursuite des travaux de mise en valeur de Kansanshi. Ressources de trésorerie et liquidités Au 31 mars, la société disposait d un fonds de roulement de 1,0 M$ contre 5,4 M$ au 31 décembre Au 31 mars, la société avait en caisse 3,8 M$ (8,2 M$ au 31 décembre 2002) et disposait d une facilité de crédit inutilisée d environ 5,0 M$. Participations Carlisa Investment Corp. En 2002, la société a décidé de diluer sa participation dans Carlisa, qui détient une participation de 90 % dans Mopani. Cette participation a été ramenée de 49 % à 18,8 %, ce qui a fait passer la participation réelle de la société dans Mopani à 16,9 %. La société n est pas tenue de faire d autres apports de capital dans Carlisa. Anvil Mining NL First Quantum détient une participation de 17,5 % dans Anvil Mining NL («Anvil»), société inscrite à la Bourse australienne et à la Bourse de Berlin. L information qui suit est tirée du rapport annuel d Anvil publié en juin 2002 et du rapport du trimestre terminé le 31 mars. En 2002, Anvil a mis en service la mine Dikulushi, en République démocratique du Congo. Dikulushi recèle des ressources vérifiées par des sources indépendantes (teneur limite en cuivre de 2 %) de 1,94 million de tonnes titrant 8,58 % de cuivre et 266 grammes d argent par tonne, dont 85 % sont constituées de ressources mesurées et indiquées. L exploitation de la mine se fait à ciel ouvert et le traitement du minerai par séparation en milieu dense devraient permettre de produire tonnes par an d un concentré riche, d une teneur moyenne en cuivre de 40 % et en argent de grammes par tonne, ce qui correspond à une production annuelle de tonnes de cuivre et de 1,1 million d onces d argent. Les concentrés sont expédiés à la fonderie Ongopole, en Namibie. Pour le trimestre terminé le 31 mars, la mine Dikulushi a produit tonnes de concentrés titrant 36,7 % de cuivre et 756 grammes d argent par tonne.

5 5 Perspectives La production de cathodes de cuivre d avril à Bwana s est élevée à tonnes. D ici à juin, l usine devrait produire à plein régime, soit tonnes de cathodes de cuivre par mois. La société compte produire tonnes de cathodes de cuivre en. Après la fin du trimestre, BHP Billiton Ltd. («BHP Billiton») a exercé, en vertu de la convention de coentreprise Mwinilunga, son droit d acquérir une participation directe de 51 % dans trois zones distinctes du projet, couvrant chacune une superficie d au plus 500 kilomètres carrés, visées par les permis de prospection Mwinilunga et Luamata (8 630 kilomètres carrés). BHP Billiton peut acquérir sa participation en engageant 2,4 M$ en dépenses d exploration sur quatre ans. BHP peut porter sa participation à 70 % en arrangeant le financement (devant être remboursé à partir de la part des flux de trésorerie revenant à First Quantum) de la part de First Quantum des dépenses supplémentaires pour amener tout gisement rentable dans les zones du projet au début de la production commerciale. La société a obtenu une facilité de prêt de contrat de location garantie de 6 M$ avec la Banque Belgolaise SA en mai afin d acquérir du matériel d exploitation des mines pour Lonshi. La mine de cuivre Lonshi sera maintenant exploitée par son propriétaire. Il est prévu que cette mesure donnera lieu à une diminution des charges d exploitation. Standard Bank Group et WestLB AG ont été désignées par la société à titre de co-arrangeurs de premier niveau et de preneurs fermes en vue d une facilité de prêt à recours limité pour un crédit à l exportation et d une facilité de prêt à recours limité commerciale d une valeur d au moins 120 M$ (la «facilité de prêt Kansanshi»). À l heure actuelle, il est prévu que la facilité de prêt Kansanshi sera structurée de la manière suivante : 50 % à titre de facilité de prêt commerciale et 50 % à titre de facilité de prêt pour un crédit à l exportation par l entremise de la société d assurance crédit à l'exportation de l Afrique du Sud. La société et la Banque européenne d investissements («BEI»), ont conclu une entente relativement à une facilité de 50 M d Euros composée d une facilité de 20 M$ qui servira au financement de la construction d une ligne de transport d énergie qui se rendra au projet Kansanshi, et d une facilité de prêt subordonnée pour le solde afin de financer la construction du projet Kansanshi. La société a également finalisé, avec une autre banque européenne, les conditions d une facilité de location de matériel de 30 M$. Enfin, la société est en instance de négociations avancées avec trois banques de développement ayant leur siège en Europe. Celles-ci travaillent conjointement à titre de consortium afin d offrir une facilité de dépassement des coûts en vue du montage financier du projet Kansanshi et de participer à la facilité de prêt Kansanshi. La société prévoit maintenant que ces facilités seront en place d ici juillet. Enfin, en juin la société a annoncé qu elle avait conclu une entente avec un consortium de preneurs fermes mené par RBC Capital Markets selon laquelle les preneurs fermes ont accepté d acheter de la société et de vendre au public jusqu à 5,5 millions d actions ordinaires à 5,35 $ CA l action. Le produit brut découlant de ce financement servira à financer la mise en valeur de Kansanshi.

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS MONTRÉAL (Québec), le 12 juin 2014

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sportscene maintient le cap malgré le contexte économique actuel Montréal, le 22 janvier 2015 À l occasion de son assemblée annuelle des actionnaires tenue ce matin à la Cage aux Sports

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE MONTRÉAL (Québec), le 11 septembre

Plus en détail

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte COMMUNIQUÉ DE PRESSEE Les Compagnies Loblaw limitée annonce une hausse de 68,4 % du montant ajusté du bénéfice par action 2) pour le quatrième trimestre de BRAMPTON, ONTARIO Le 26 février 2015 Les Compagnies

Plus en détail

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013 Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit.

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit. Communiqué de Ébauche en date du 2 juin 2014 presse NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE PRESSE DES ÉTATS-UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010 Responsabilité de la direction concernant l information financière 84 Rapport des auditeurs indépendants 85 États financiers consolidés Bilans consolidés

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015 Revue financière 2 e trimestre 2015 Le 5 août 2015 AVERTISSEMENT Déclarations prospectives Certaines déclarations contenues dans cette présentation, incluant celles ayant trait aux résultats et au rendement

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions

Exercice 2.23. J ai mon voyage inc. Problèmes et solutions Date : Août 2004 Exercice 2.23 J ai mon voyage inc. La société J'ai mon voyage inc., une agence de voyages, a été fondée le 1 er juillet 20-0 par Madame Dodo Michel. Le 20 juin 20-3, le comptable de l'entreprise

Plus en détail

CHAPITRE 5 Le passif

CHAPITRE 5 Le passif CHAPITRE 5 Le passif Problème 5.1 L existence et l estimation des éléments de passif a) Oui. La partie des articles que la boutique s est engagée à acheter crée un passif au 25 novembre 20X6, puisque ces

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Lexique des termes de l industrie *

Lexique des termes de l industrie * Lexique des termes de l industrie * Ac t i o n o r d i n a i r e Action détenue dans une enterprise Ac t i o n s p r i v i l é g i é e s Actions d une compagnie qui comprennent les droits préférentiels

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Chiffre d affaires net consolidé en hausse de 18 % au T4 et 12 % pour l exercice

Plus en détail

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION États financiers consolidés Pour la période close le 31 décembre 2014 1 Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au conseil d administration de Fairfax India Holdings Corporation Nous avons effectué

Plus en détail

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion Rapport annuel 2013 Revue financière Rapport de gestion 1 Résultats financiers 46 Annexe aux états financiers consolidés portant sur le ratio de couverture par le résultat 108 Rétrospective des trois derniers

Plus en détail

Michel Bouchard Président et Chef de la direction

Michel Bouchard Président et Chef de la direction Michel Bouchard Président et Chef de la direction Énoncés Prospectifs Mise en garde Certaines informations contenues dans cette présentation, y compris l'information des travaux d exploration futurs, les

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur des logiciels et des services infonuagiques Novembre 2014 L International Accounting Standards Board (IASB)

Plus en détail

Faire équipe avec votre banquier

Faire équipe avec votre banquier Faire équipe avec votre banquier SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Le fonctionnement du système bancaire Les attentes de votre banquier L établissement de bonnes relations avec votre banquier SÉRIE PARTENAIRES

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC.

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. États financiers consolidés du Pour les exercices clos les 30 septembre 2011 et 2010 Rapport de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION

Plus en détail

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008 États financiers 27 Rapport de la direction aux actionnaires de 5N Plus inc. Les ci-joints sont la responsabilité de la direction de 5N Plus inc. et ont été

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action) Symbole boursier (TSX) : PJC.A Communiqué de presse Pour diffusion immédiate LE GROUPE JEAN COUTU RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE FINANCIER 2014 Longueuil, Québec, le 30 avril 2014 Le

Plus en détail

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015

GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 GROUPE CANACCORD GENUITY INC. ANNONCE DES RÉSULTATS ANNUELS RECORD POUR 2015 Compte non tenu des éléments importants, résultat dilué par action de 0,05 au quatrième trimestre 1 (Tous les montants sont

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005

BANQUE HSBC CANADA RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2005 Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 212 millions de $CA pour le semestre terminé le 30 juin 2005, soit une

Plus en détail

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre

SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre Communiqué de presse 27 mai 2003 SWISS limite les pertes à 200 millions de CHF au premier trimestre La compagnie aérienne SWISS a réalisé un chiffre d affaires de 1 044 milliards de francs suisses au cours

Plus en détail

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014

GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 GTT annonce un excellent premier semestre 2014 avec un résultat net en hausse de 18 % Confirmation des objectifs 2014 Forte croissance du chiffre d affaires semestriel qui reflète les prises de commandes

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Rapport sur la gestion du Groupe. Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003

Rapport sur la gestion du Groupe. Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003 Rapport sur la gestion du Groupe Comptes consolidés pro forma aux 31 décembre 2004 et 2003 Conseil d administration du 2 février 2005 PagesJaunes Groupe, Société anonyme à Conseil d administration au capital

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE TRIMESTRE CLOS LE 31 MARS 2015. 5 mai 2015 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE SUR LES RÉSULTATS RÉSULTATS POUR LE 5 mai 2015 FAITS SAILLANTS La Société a connu un trimestre difficile. Pour le T1 2015, les produits, principalement touchés par des prix défavorables,

Plus en détail

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC

Budget Fédéral 2015. Mesures fiscales proposées. dans le budget fédéral 2015. Services de gestion de patrimoine RBC Services de gestion de patrimoine RBC Budget Fédéral 2015 Mesures fiscales proposées dans le budget fédéral 2015 Résumé des principales mesures fiscales pouvant avoir une incidence sur vous Le ministre

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

FINANCIERS CONSOLIDÉS

FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ET NOTES ANNEXES RESPONSABILITÉ À L ÉGARD DE LA PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE 102 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 103 Comptes consolidés de résultat 103 États consolidés

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012 États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Rapports de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION D INFORMATION FINANCIÈRE

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte

Assemblée Générale Mixte Assemblée Générale Mixte 25 novembre 2014 Pierre Godé Assemblée Générale Mixte 25 novembre 2014 Jean-Jacques Guiony Contexte de la distribution exceptionnelle d actions Hermès Protocole transactionnel

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

Micro crédit-bail et l'expérience de la Grameen Bank

Micro crédit-bail et l'expérience de la Grameen Bank Micro crédit-bail et l'expérience de la Grameen Bank BIM n 114-3 avril 2001 Karin BARLET Le crédit-bail ou leasing est une opération simple, pratiquée depuis longtemps dans de nombreux pays. Aujourd hui

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Examiner les risques. Guinness Asset Management

Examiner les risques. Guinness Asset Management Examiner les risques Guinness Asset Management offre des produits d investissement à des investisseurs professionnels et privés. Ces produits comprennent : des compartiments de type ouvert et investissant

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État du résultat global consolidé 3 3 État de la situation financière consolidée 4 4 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance

Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Bruxelles, le 31 août 2012 8h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE Malgré un environnement économique difficile, IMMOBEL continue à investir pour assurer sa croissance Résultat opérationnel consolidé

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Le rôle du courtier principal

Le rôle du courtier principal AIMA CANADA SÉRIE DE DOCUMENTS STRATÉGIQUES Le rôle du courtier principal Le courtier principal (ou courtier de premier ordre) offre aux gestionnaires de fonds de couverture des services de base qui donnent

Plus en détail

Orientations stratégiques en matière de développement minier

Orientations stratégiques en matière de développement minier Ministère de l Energie et des Mines Orientations stratégiques en matière de développement minier Journées Nationales de l Industrie Minérale Marrakech, 23-25 novembre 2005 1 Plan de l exposé Place de l

Plus en détail

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS de l exercice terminé le 31 mars 2002 19 TABLE DES MATIÈRES Rapport de la direction 21 Rapport du vérificateur 22 États financiers Résultats 23 Excédent 23 Bilan 24 Flux de

Plus en détail

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012 Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012 Comptes consolidés 31 décembre 2012 2 Sommaire Etats de synthèse Compte de résultat consolidé... 6 Etat du résultat global consolidé... 7 Etat consolidé

Plus en détail