MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de"

Transcription

1 MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE DÉCEMBRE 2010 Un ZOOM sur le métier de CHEF D EQUIPE EN CONSTRUCTION MECANIQUE OU EN TRAVAIL DES METAUX Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem poursuit la mise en œuvre de «Job Focus», un dispositif intégré d analyse et de suivi des métiers. Ce dispositif couvre à présent un domaine plus large que les métiers dits en pénurie et vise plus généralement des métiers en demande de main-d œuvre. Cette synthèse présente le métier de chef d équipe en construction mécanique 1 ainsi que ses caractéristiques sur le marché de l emploi wallon et fait le point sur les enseignements tirés tout au long de l action d analyse, de traitement et de suivi de ce métier. DESCRIPTION ET CONDITIONS DE TRAVAIL Le chef d équipe en construction mécanique assure, au sein d une ligne hiérarchique, la responsabilité d une partie ou de la totalité de production en construction mécanique ou en travail des métaux (équipement, atelier, unité de production). Il applique les différentes phases de production en répartissant le travail au sein de son équipe. Les activités de base du chef d équipe en construction mécanique sont : SOMMAIRE DESCRIPTION ET CONDITIONS DE TRAVAIL... 1 LE CHEF D EQUIPE DE LA CONSTRUCTION MECANIQUE SUR LE MARCHE DE L EMPLOI... 2 LES EFFETS DE LA CRISE ECONOMIQUE... 2 DEVELOPPEMENT DURABLE ET EFFICIENCE ENERGETIQUE... 3 LA RESERVE DE MAIN-D ŒUVRE... 3 LES OPPORTUNITES D EMPLOI... 4 L APPARIEMENT ENTRE LA DEMANDE ET L OFFRE D EMPLOI... 4 COMMENT SE FORMER AU METIER?... 5 répartir les travaux par postes ou machines en tenant compte des contraintes de production ; gérer les relations humaines au sein de l équipe ; s assurer du bon fonctionnement des équipements et de la qualité des produits ; assurer un soutien technique lors de la production ; superviser la bonne utilisation des équipements et la circulation des flux/matières ; veiller au respect des délais, des quantités, de la qualité et des coûts ; assurer le reporting de production ; veiller en permanence à la sécurité, l hygiène et au respect de l environnement et s assurer du respect des consignes en vigueur dans l entreprise ; évaluer les membres de son équipe. 1 Le code du métier de chef d équipe en construction mécanique est le selon «le référentiel emploi métier» utilisé au Forem

2 LE CHEF D EQUIPE DE LA CONSTRUCTION MECANIQUE SUR LE MARCHE DE L EMPLOI Selon les enquêtes EFT 2, le métier de chef d équipe en construction mécanique fait partie du groupe des mécaniciens et ajusteurs de machines. En 2009, ce groupe dénombre personnes. Comparé à l ensemble des travailleurs, tous métiers confondus, la part de cette catégorie professionnelle âgée de 50 ans et plus est plus grande. Cette situation pourrait dans les années à venir maintenir, voir accroître la demande pour ce métier, pour autant que les entreprises pourvoient les postes laissés libres par les travailleurs partant à la retraite. Selon l analyse des opportunités d emploi gérées par le Forem, le métier de chef d équipe est recherché par une majorité d entreprises du secteur de la métallurgie et du travail des métaux. Le deuxième secteur grand pourvoyeur d opportunités est la fabrication de machines et d équipements. En Belgique, l emploi dans ces deux secteurs s élève à postes de travail salarié 3 en 2008, soit une augmentation de 595 unités par rapport à Cette hausse découle du secteur de la fabrication des machines. Plus d un tiers des emplois sont situés en Wallonie. En 2008, la Belgique compte établissements dans le secteur des industries technologiques 4, dont 382 sont situés en Wallonie. Sept établissements sur dix appartiennent au secteur de la fabrication de machines et équipements. Par rapport à l ensemble des entreprises, tous secteurs confondus, la part des entreprises de petites tailles est moindre. LES EFFETS DE LA CRISE ECONOMIQUE ET LES PERSPECTIVES Depuis octobre 2008, le marché de l emploi subit les conséquences de la crise économique. Plusieurs indicateurs liés au secteur industriel montrent l ampleur de ces effets. En Wallonie, les quelque entreprises de l industrie technologique ont réalisé en 2009 un chiffre d affaires consolidé de 12,2 milliards d euros, ce qui correspond à une baisse de 13,8 % à prix constants. Les investissements ont enregistré un recul de 22 % 5. Agoria 6 (Fédération de l industrie technologique) avance le nombre de postes de travail disparus en 2009 dans l industrie technologique et un recul de la production de 16,5 %. Certains secteurs ont davantage souffert de la crise : l automobile (- 28,7 %), les métaux et matériaux (- 26,5 %), la mécatronique (- 20,2 %) et la transformation du métal (- 18,5 %). Depuis la fin de 2009, les activités des entreprises technologiques sont reparties à la hausse, essentiellement grâce aux exportations. Cela étant, cette évolution ne devrait pas engendrer dans l immédiat de nouveaux emplois. Agoria prévoyait encore pour l année 2010 un recul de l emploi. Pour 2011, Agoria s attend à ce que la forte croissance du chiffre d affaires de cette année fasse place à une croissance moyenne d environ 3,6 %. Sur le front de l emploi, la fédération de l industrie technologique table sur une stabilisation. Pour ce faire, Agoria se fonde sur les embauches et projets d investissement déjà annoncés par un certain nombre d entreprises importantes. Les activités technologiques dans les énergies vertes et les soins de santé vont certainement entraîner des créations d emplois. Cela étant, en raison de la pénurie persistante de travailleurs techniques (hautement) qualifiés, un certain nombre de postes resteront vacants. Au niveau du Forem, la conjoncture économique s est traduite en 2009 par un recul sensible du nombre d opportunités d emploi gérées par le Forem. La plupart des métiers liés à l industrie ont fortement souffert de la crise. Pour le métier spécifique de chef d équipe en construction mécanique, on observe une diminution de 43 % par rapport à Source : SPF Economie, Direction générale Statistiques et information économique, Enquêtes Forces de travail 3 Source : ONSS en équivalent temps plein-décembre Source : ONSS ONSSAPL, décembre Source : Rapport UWE Rapport d activités d Agoria

3 DEVELOPPEMENT DURABLE ET EFFICIENCE ENERGETIQUE L efficience énergétique et le développement durable sont des thèmes de plus en plus pris en compte dans la construction mécanique et le travail des métaux. De nouvelles normes conduisent à des évolutions techniques dans l échauffement par induction, les traitements thermiques, le dégraissage des métaux, ou encore le travail de métaux spécifiques comme le fer pur, les aciers inoxydables ou les aciers autopatinables. La gestion des déchets, la maîtrise des énergies et des ressources, la durabilité des matériaux rentrent en compte dans cette problématique. 7 Des normes réglementaires existent aussi pour la pollution atmosphérique et les nuisances sonores. Il en va de même pour les produits qui permettent de traiter les métaux contre la corrosion. Si le développement durable est de plus en plus pris en compte par les ingénieurs qui conçoivent les process de la construction mécanique et du travail des métaux, le recyclage des produits en fin de vie doit également être renforcé. Vu le prix des métaux, ce recyclage et cette récupération des vieux métaux est en croissance. Certaines activités de base du métier auront des conséquences directes sur le développement durable et l efficience énergétique. Citons par exemple : s assurer du bon fonctionnement des équipements et de la qualité des produits ; assurer un soutien technique lors de la production ; superviser la bonne utilisation des équipements et la circulation des flux/matières ; veiller en permanence à la sécurité, l hygiène et au respect de l environnement et s assurer du respect des consignes en vigueur dans l entreprise. LA RESERVE DE MAIN-D ŒUVRE Le métier de chef d équipe en construction mécanique relève de la catégorie professionnelle des agents d encadrement de fabrication industrielle. Fin septembre 2010, 326 demandeurs d emploi inoccupés étaient inscrits dans un des métiers du groupe. Les chefs d équipe en construction mécanique ou en travail des métaux représentent 15 % de l ensemble de la population de la catégorie professionnelle, soit 64 personnes. Les demandeurs d emploi inoccupés «agents d encadrement industriel» sont en général issus de l enseignement supérieur. Globalement, ils sont davantage qualifiés que l ensemble de la demande d emploi en général. 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % 3 % 1 % Primaire+secondaire de base 15 % 11 % Secondaire 2ème degré 54 % dessinateur en mécanique Secondaire 3ème degré 44 % 45 % 28 % Supérieur 0 % 0 % Apprentissage dessinateur-concepteur en mécanique Source et calculs : Le Forem Certaines différences peuvent cependant être observées. Les demandeurs d emploi inoccupés «agents d encadrement de fabrication industrielle» sont moins jeunes : 7 % ont moins de 25 ans contre 22 % tous métiers confondus. A l opposé, la part des quinquas est plus importante : 47 % ont 50 ans et plus contre 21 % pour l ensemble de la demande d emploi. La part du chômage de longue durée est moins prononcée parmi la population des agents d encadrement de fabrication industrielle que la moyenne de la demande d emploi en général (28 % pour 39 %). 7 Rapport de prestations Job Focus - Année 2010

4 LES OPPORTUNITES D EMPLOI De novembre 2009 à octobre 2010, le Forem a géré 216 opportunités d emploi pour les métiers d agents d encadrement de fabrication industrielle dont 70 pour les chefs d équipe en construction mécanique (soit 32 %). A l instar de ce qui peut être observé pour l ensemble du groupe professionnel des agents d encadrement de fabrication industrielle, c est un contrat de travail intérimaire qui est le plus souvent proposé (50 %) ou un contrat à durée indéterminé (46 %). Le contrat Plan Formation Insertion (P.F.I.) ne représente que 1 % des opportunités (contre 5 % en moyenne pour l ensemble de la catégorie professionnelle). Dans 72 % des cas, les opportunités d emploi émanent du secteur des industries technologiques, plus particulièrement des sous-secteurs de la fabrication des produits métalliques. Le diplôme de secondaire est renseigné dans 73 % des offres. La préférence des employeurs est donnée aux candidats issus de l enseignement supérieur de type court. L expérience est mentionnée dans 66 % des cas dont la durée moyenne s élève à 18 mois. La majorité des opportunités d emploi pour le métier de chef d équipe en construction mécanique a été gérée par les directions régionales de Liège (31 %), de Verviers (12 %) et de Charleroi (10 %). La liste des opportunités d emploi actuellement diffusées par le Forem peut être consultée via la page d accueil du Forem : ou encore via la plateforme «Horizons emploi» aussi accessible via le site du Forem. L APPARIEMENT ENTRE LA DEMANDE ET L OFFRE D EMPLOI Malgré l état actuel du marché de l emploi, la réserve de main-d œuvre parait à peine suffisante pour répondre à la demande des entreprises. En outre, avoir de l expérience constitue un atout important, mais les candidats expérimentés sont rares. Par ailleurs, la réserve de main-d œuvre est relativement âgée par rapport à la moyenne de la demande d emploi : 57 % ont plus de 45 ans. A l inverse la part des jeunes est faible ; la part des moins de 30 ans s élève à 18 % (contre 36 % pour la demande d emploi, tous métiers confondus). Cette situation peut être observée pour l ensemble de la catégorie professionnelle des agents d encadrement de fabrication industrielle. Enfin, le niveau de qualification apparait trop faible par rapport aux attentes des employeurs. L analyse des opportunités d emploi gérées par le Forem indique que les entreprises marquent leur préférence pour des candidats issus de l enseignement supérieur de type court. Or, la majorité des demandeurs d emploi inscrits sur le métier sont titulaires d un diplôme de l enseignement secondaire du 3 ème degré. De novembre 2009 à octobre 2010, le Forem a géré 70 opportunités d emploi pour le métier de chef d équipe en construction mécanique.

5 COMMENT SE FORMER AU METIER? Enseignement supérieur de plein exercice hors université Type court (un seul cycle professionnalisant) : Bachelier en électromécanique Finalité mécanique Type long (cycle de transition + cycle professionnalisant) : Bachelier en sciences industrielles Formations professionnelles Formation de base : Ferronnier (chef d entreprise) Description : Durée : 2 ans, qualifié (2 x 256 h) ou 3 ans, non-qualifié (3 x 256 h) Première année : - Cours de gestion : établissement, informatique, comptabilité, TVA, fiscalité, gestion financière, notions de droit et d assurance. - Cours professionnels : Lecture des documents études et traçage Découpe Mise en forme Ajustage et matériaux Assemblée et soudage Manutention et placement Monographie Deuxième année : - Cours de gestion : notions de droit, comptabilité, fiscalité, gestion financière, gestion commerciale, gestion du personnel. - Cours professionnels : Lecture des documents études et traçage Découpe Mise en forme Ajustage et matériaux Assemblée et soudage Manutention et placement Monographie Finalité : Formation préparatoire à l exercice d une fonction dirigeante dans une petite ou moyenne entreprise ou à l exercice de la profession en qualité d indépendant. Titre délivré : Diplôme de Chef d entreprise agréé par la Communauté française. Cette formation est organisée par l IFAPME. Des précisions concernant les études et formations pour exercer le métier de chef d équipe en construction mécanique chantier ou en travail des métaux peuvent être obtenues sur le site internet du Forem. Vous recherchez plus d informations sur ce métier, rendez-vous sur

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE Novembre 2014 Un ZOOM sur les métiers AU SOMMAIRE Description et conditions de travail... 2 La réserve de main-d œuvre... 2 Les opportunités d emploi... 3 L appariement entre

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de TECHNICIEN EN SYSTEMES D USINAGE

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de TECHNICIEN EN SYSTEMES D USINAGE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE JUILLET 2012 SOMMAIRE DESCRIPTION ET CONDITIONS DE TRAVAIL...1 LE TECHNICIEN EN SYSTEME D USINAGE SUR LE MARCHE DE L EMPLOI...2 LA RESERVE DE MAIN-D OEUVRE...3 LES OPPORTUNITES

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2011 Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE Dans le cadre du plan Marshall 2.vert, plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem poursuit

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier de MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE MAI 2011 SOMMAIRE Un ZOOM sur le métier de POSEUR DE FERMETURES MENUISEES Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem poursuit

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

Le Vice-Président Ministre du Budget, des Finances, de l Emploi, de la Formation et des Sports. Question

Le Vice-Président Ministre du Budget, des Finances, de l Emploi, de la Formation et des Sports. Question QUESTION ORALE n Le Vice-Président Ministre du Budget, des Finances, de l Emploi, de la Formation et des Sports Contact : mdimarzio Question La problématique des métiers en pénurie n est certes pas nouvelle

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Cadre technique de la production (53211 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Responsable de production........................................

Plus en détail

Rapport de veille 2009-1

Rapport de veille 2009-1 Quai du Pont Canal 5 7110 STREPY-BRACQUEGNIES Rapport de veille 2009-1 LA POLYVALENCE DE LA MAIN D ŒUVRE DANS LES ENTREPRISES DE PEINTURE INDUSTRIELLE CHANTIER En collaboration avec : PLAN GENERAL 1 INTRODUCTION

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Novembre 2010 Déroulement de la rencontre Un temps d information pour

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile

DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile I. Le métier de vendeur de véhicules automobiles 1. Réserve de main d œuvre, caractéristiques, opportunités d emploi, 2. Deux Titres de compétence

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

LE PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE. Le 19 mars 2010. FOREM : service APE/PTP

LE PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE. Le 19 mars 2010. FOREM : service APE/PTP LE PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE Le 19 mars 2010 POINTS ABORDES 1. Généralités 2. Employeurs concernés 3. Durée des décisions 4. Durée de l engagement des travailleurs 5. Délai d engagement des

Plus en détail

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015

L emploi et les métiers en 2022. Défi Métiers 9 décembre 2015 L emploi et les métiers en 2022 9 décembre 2015 Prospective des métiers et qualifications : pourquoi? Troisième vague Utilité Pour les acteurs de la formation initiale et professionnelle Pour les acteurs

Plus en détail

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE LE 13 MAI 2014 20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 20 ème année consécutive, l enquête logistique 2013-2014 de l AFT-IFTIM

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Conseiller/conseillère en formation (22212 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Conseiller d'orientation en formation....................................

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

POE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 / 9 Mesure Axe 2 Soutenir un développement économique créateur d emplois durables Service instructeur DRIRE Dates agréments CLS 3 avril 2008 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Vert, l avenir! L économie passe au vert Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Ce projet est cofinancé par l Union européenne.

Plus en détail

Enquête : les sous-traitants bourguignons

Enquête : les sous-traitants bourguignons Enquête : les sous-traitants bourguignons Octobre 2014 707 établissements bourguignons ont été identifiés comme travaillant en sous-traitance en mécanique générale, assemblage-soudage, chaudronnerie-tôlerie,

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Ouvrier/ouvrière de l'étanchéité et de l'isolation (42124 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Etancheur..................................................

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Agent/agente de banque contact clientèle (12212 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Guichetier bancaire.............................................

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Acheteur industriel/acheteuse industrielle (33111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Acheteur industriel.............................................

Plus en détail

es aides à l emploi et à la formation

es aides à l emploi et à la formation es aides à l emploi et à la formation 25 octobre 2012 Didier Wiame Responsable Conseil en Ressources Humaines Namur Plan de l exposé Présentation du Forem et son Service aux Entreprises Les aides à l emploi

Plus en détail

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle

Perspectives 2011. 1 er semestre. Emploi et formation dans les TPE-PME. Cahier spécial. OPCA et réformes de la formation professionnelle Perspectives 2011 1 er semestre Emploi et formation dans les TPE-PME Cahier spécial OPCA et réformes de la formation professionnelle 8 décembre 2010 Perspectives 2011 1 er semestre 1 Perspectives 2011

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances

Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-138 du 19 octobre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de MFPrévoyance par CNP Assurances L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Le secteur et les métiers du numérique en Aquitaine Le 08 mars 2016 Sommaire Séquence 1 : Que savoir sur les métiers du numérique en Aquitaine? Quels sont ces métiers, leurs

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Page1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

La statistique à une variable Représentation graphique

La statistique à une variable Représentation graphique La statistique à une variable Représentation graphique 1) La répartition du personnel d'une chaîne de restaurant est la suivante : hôtellerie 220 / entretien 23 / administration 35 / autres 42 Composer

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Analyste de gestion (32115 ) Les métiers du groupe Contrôleur de gestion............................................

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

«CONSEILLER PEDAGOGIQUE (H/F)»

«CONSEILLER PEDAGOGIQUE (H/F)» L IFAPME RECRUTE POUR SA DIRECTION FORMATIONS ET ALTERNANCE UN(E) : «CONSEILLER PEDAGOGIQUE (H/F)» Responsable principalement des formations, relatives aux secteurs des professions intellectuelles de prestataires

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

GUIDE. DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Fiche Salarié

GUIDE. DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Fiche Salarié GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Fiche Salarié Prévus par l accord national interprofessionnel signé par les partenaires sociaux le 14 décembre 2013 et par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation

Plus en détail

Etat des lieux socio-économique de la basse-meuse

Etat des lieux socio-économique de la basse-meuse Etat des lieux socio-économique de la basse-meuse LE FOREM ANALYSE DU MARCHÉ DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION (AMEF) novembre 2014 2 DÉFIS ET ENJEUX TERRITORIAUX Le vieillissement de la population Un taux

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Conseiller/conseillère de clientèle bancaire (12213 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Conseiller de clientèle bancaire......................................

Plus en détail

L ARTISANAT EN MOSELLE

L ARTISANAT EN MOSELLE Résultats des enquêtes OPALE L ARTISANAT EN MOSELLE Votre situation économique Situation actuelle Dans les 5 ans Bonne et excellente 27,3% (Lorraine 29%) Amélioration 25,7% (Lorraine 24%) Moyenne 54% (Lorraine

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Moteurs thermiques et vibrations acoustiques de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015 Annexe 3 CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES Avis d appel à projets n CPH 2015 Pour la création de places en Centres provisoires d hébergement (CPH) DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC

Plus en détail

Titre. Les aides à l emploi et. les aides économiques Aides Régionales. Date. LOYERS 02 février 2009. S.Baldewyns Conseil en Ressources Humaines

Titre. Les aides à l emploi et. les aides économiques Aides Régionales. Date. LOYERS 02 février 2009. S.Baldewyns Conseil en Ressources Humaines Titre Les aides à l emploi et Date les aides économiques Aides Régionales LOYERS 02 février 2009 1 PLAN FORMATION INSERTION (P.F.I.) Siège d exploitation en Région Wallonne Pour tout demandeur d emploi

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre #

Politique d embauche du personnel étudiant (culture, loisir et vie communautaire) Titre # Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois dans le secteur de la culture, du loisir et de la vie communautaire dans les arrondissements Titre # Politique d embauche du

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Mieux connaître l IFAPME Et la formation en alternance

Mieux connaître l IFAPME Et la formation en alternance Mieux connaître l IFAPME Et la formation en alternance Présentation IFAPME Novembre 2014 L IFAPME, qu est-ce que c est? En toutes lettres... Institut wallon de Formation en Alternance et des Indépendants

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A RETOURNER A : Ste DEFI3AXES Immeuble ADAMANTIS 3, Avenue de l Industrie 31150 BRUGUIERES Tel : 0562797160 PHOTO DOSSIER DE CANDIDATURE Date de démarrage demandée : / / 2013 Candidat Nom :.. Prénom

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Agent administratif/agente administrative d'entreprise (12121 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Employé administratif............................................

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN MARKETING

STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE : BACHELIER EN MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE D ENSEIGNEMENT STAGE D INTEGRATION PROFESSIONNELLE

Plus en détail

Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics

Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics reco Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics Fonction d accueil et d accompagnement des nouveaux en entreprise Pour améliorer l'accueil des nouveaux (embauches, stages,

Plus en détail

11) L évaluation des politiques publiques

11) L évaluation des politiques publiques 1 FIPECO, le 14.04.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 11) L évaluation des politiques publiques Les objectifs, les techniques et les conditions institutionnelles de réalisation

Plus en détail

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, 740.000 travailleurs sont venus grossir

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Depuis le Loi du 17 janvier 2002, le Répertoire national

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA

MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU PROGRAMME DU TRAVAIL DE RESSOURCES HUMAINES ET DÉVELOPPEMENT SOCIAL CANADA Examen de la Loi sur l équité en matière d emploi : Regard vers l avenir Octobre 2006 Fédération canadienne

Plus en détail

Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie. Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015

Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie. Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015 Estimation de la viabilité économique du titre service en Wallonie Synthèse des résultats de l étude 29 septembre 2015 Agenda 1. Objectifs et contexte de l étude 2. Impacts budgétaires pour la Wallonie

Plus en détail

Le Plan Langues. Trois langues sont visées par le plan : le néerlandais, l allemand et l anglais.

Le Plan Langues. Trois langues sont visées par le plan : le néerlandais, l allemand et l anglais. 1 Le Plan Langues A. Présentation Le Plan Marshall initié par le Gouvernement wallon prévoit un objectif important consacré au développement de la formation aux langues étrangères, soit sur 4 ans : 8.000

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Enquête nationale de la construction bois

Enquête nationale de la construction bois Enquête nationale de la construction bois La construction bois a mieux résisté à la crise du bâtiment que le reste du secteur du BTP et a gagné des parts de marché en 2012. C est ce que révèle la seconde

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Généralités. Pétrole intervient dans la composition de nombreux produits (rouge à lèvres, plastique, goudron, médicaments, chewing-gum).

Généralités. Pétrole intervient dans la composition de nombreux produits (rouge à lèvres, plastique, goudron, médicaments, chewing-gum). Généralités «La France n a pas de pétrole, mais elle a des idées» Métiers et besoins des industries diversifiés. Loin de se limiter à la géologie. Tous les domaines de compétence peuvent intéresser les

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2

Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Travaux d installation électrique, plomberie et autres travaux d installation 43.2 Edition 2014 Plan 1. Chiffres-clés 2. Nomenclature d activités 3. Données détaillées par secteur 4. Catégories socio-professionnelles

Plus en détail

Journée départementale de la création d entreprise

Journée départementale de la création d entreprise Dossier de presse Journée départementale de la création d entreprise Une journée pour tester son projet page 1 Le programme page 2 Des rencontres virtuelles page 3 Les chiffres de l artisanat page 4 à

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi

Situation générale des diplômés 2008/2009 au 1er mars 2010. Emploi au niveau de la licence. Emploi non qualifié. En recherche d'un emploi 008/009 IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Automatique et Informatique Industrielle (AI) spécialité Systèmes Industriels Automatisés et Maintenance (SIAM) parcours automatismes

Plus en détail

Etude GPEC de la filière nucléaire en Bourgogne 2011/2012

Etude GPEC de la filière nucléaire en Bourgogne 2011/2012 Etude GPEC de la filière nucléaire en Bourgogne 2011/2012 septembre 2012 LES OBJECTIFS DE CETTE ETUDE La filière nucléaire a la volonté de reconduire une étude GPEC pour avoir une visibilité sur l état

Plus en détail

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires

Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Davantage de risques d accidents chez les intérimaires Une meilleure prévention s impose grâce à une analyse des risques Bruxelles, le - Securex, acteur international dans le domaine des services RH, attire

Plus en détail

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT

LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT LES DOCUMENTS DE TRAVAIL DU SÉNAT Série LÉGISLATION COMPARÉE LE CURRICULUM VITAE ANONYME n LC 203 Décembre 2009 - 3 - LE CURRICULUM VITAE ANONYME Sommaire Pages NOTE DE SYNTHÈSE... 5 DISPOSITIONS NATIONALES

Plus en détail

RAPPORT CCE 2012-0732

RAPPORT CCE 2012-0732 RAPPORT CCE 212-732 La conjoncture dans le secteur de la construction en 211 et les pespectives pour 212 CCE 212-732 CCR 12.1.38 GU/NB 9 juillet 212 Commission consultative spéciale de la Construction

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l École Nationale Supérieure d Ingénieurs en Informatique, Automatique, Mécanique, Énergétique et Électronique

Plus en détail