addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne"

Transcription

1 addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

2

3 Sommaire Introduction Une baisse de la demande d emploi sur l ensemble de la zone d emploi L embellie profite surtout aux hommes, aux jeunes et aux DETLD Les seniors et les femmes, moins concernés par l embellie La DE non indemnisée en légère baisse Une baisse de la demande d emploi qui diffère selon les ZUS Une baisse qui concerne la majorité des catégories Une baisse qui profite davantage aux ouvriers qualifiés 9 3

4 Publics* 2008 Cap Atlantique** Carene Catégorie 1 Catégorie 2 Catégorie 3 Catégorie 4 Catégorie 5 Catégorie 6 Catégorie 7 Catégorie 8 Catégorie Z Femme Moins de 25 ans Plus de 50 ans Non indemnisé DELD 1 à 2 ans DETLD + 2ans Ensemble Évolution de la demande d emploi par publics et territoires CC de Pornic «élargi»*** CC du Pays de CC Loire et Sillon CC Sud Estuaire Saint-Nazaire Zone d emploi Pontchâteau-St-Gildas Effectifs Évolution 07/08-4,7% -12,6% +1,8% -9,6% -2,0% -2,9% -11,8% -8,0% Effectifs Évolution 07/08-21,2% -12,6% -14,1% -12,2% -15,8% -16,2% -7,1% -15,2% Effectifs Évolution 07/08-0,7% -15,1% -31,1% -18,4% -27,6% -27,9% -21,5% -16,8% Effectifs Évolution 07/08 +5,9% +1,9% +22,9% +1,7% +30,6% +15,0% +1,2% +7,9% Effectifs Évolution 07/08-14,5% -15,8% +28,5% +12,7% +42,6% +23,1% -12,4% -0,8% Effectifs Évolution 07/08-6,7% -13,5% -1,8% -1,5% -15,8% 0,0% -17,1% -8,6% Effectifs Évolution 07/08-3,6% -9,9% -17,1% -3,3% -16,7% +12,5% -10,2% -7,4% Effectifs Évolution 07/08 +9,1% -18,0% -29,6% -29,2% -45,9% -42,2% -5,6% -23,9% Effectifs Évolution 07/08-2,9% +0,6% -2,6% +0,9% -6,7% -4,4% +1,4% -1,4% Effectifs Évolution 07/08-5,0% -7,0% -8,3% -6,3% -7,4% -3,8% -5,4% -6,5% Effectifs Évolution 07/08-7,8% -14,9% -2,2% -12,1% -13,5% -11,2% -13,9% -11,8% Effectifs Évolution 07/08-7,3% -7,3% +2,9% -1,9% -7,4% -4,4% -2,8% -5,3% Effectifs Évolution 07/08 +0,2% -7,9% +0,8% -7,5% -7,1% +2,3% -7,0% -4,6% Effectifs Évolution 07/08-11,7% -5,4% -0,3% +0,7% +17,7% +9,1% -6,3% -2,7% Effectifs Évolution 07/08-8,3% -16,5% -6,6% -12,0% -17,3% -10,6% -16,1% -13,2% Effectifs Évolution 07/08-6,9% -12,7% -4,3% -9,7% -6,9% -7,0% -12,0% -9,5% * Les données sont présentées hors catégorie Z - sauf la ligne sur les catégories Z - ** Sans les 3 communes du 56 *** CC de «Pornic élargi» : regroupement des communes de la CC de Pornic et Bourgneuf-en-Retz ; Chéméré et Saint-Hilaire-de-Chaléons Source : Pôle emploi (ARE) est un revenu de remplacement versé par le Pôle emploi sous certaines conditions aux personnes inscrites comme demandeurs d emploi et involontairement privés d emploi. L ARE est versée pour une durée qui varie selon l âge de l intéressé, la durée de son affiliation à l assurance chômage et la date de fin de son contrat de travail. (ASS) : Les demandeurs d emploi qui arrivent au terme de leurs droits à l ARE (allocation d aide au retour à l emploi) peuvent bénéficier de l allocation de solidarité spécifique (ASS) à condition d être à la recherche effectif d un emploi, de justifier de 5 ans d activité salariée dans les 10 ans précédent la fin du contrat de travail et de ne pas dépasser un plafond de ressources. : Cat. 1 : personnes disponibles - à durée indéterminée et à temps plein Cat. 2 : personnes disponibles - à durée indéterminée et à temps partiel Cat. 3 : personnes disponibles - à durée déterminée, temporaire ou saisonnier Cat. 4 : personnes non disponibles - sans emploi, non tenues d accomplir des actes positifs de recherche d emploi, à la recherche d un emploi Cat. 5 : personnes pourvues d un emploi, à la recherche d un autre emploi Cat. 6 : personnes non disponibles - à durée indéterminée et à temps plein Cat. 7 : personnes non disponibles - à durée indéterminée et à temps partiel Cat. 8 : personnes non disponibles - à durée déterminée, temporaire ou saisonnier Cat. Z : personnes dispensées de recherche d emploi : Sont susceptibles d être dispensés de recherche d emploi : à partir de 55 ans, les demandeurs non indemnisés, les bénéficiaires de l allocation de solidarité spécifique (ASS), les bénéficiaires de l allocation de retour à l emploi (ARE) qui justifient de 160 trimestres ; à partir de 57 ans et demi, les bénéficiaires de l ARE. DELD : demandeurs d emploi de longue durée. Personnes inscrites au chômage depuis plus d un an. DETLD : demandeurs d emploi de très longue durée. Personnes inscrites au chômage depuis plus de deux ans. : Etablissements Publics de Coopération Intercommunale : nombre de demandeurs d emploi, au sens du Bureau International du Travail (BIT), rapporté à la population active réactualisée (donnée trimestrielle corrigée des variations saisonnières, source INSEE). 4

5 Introduction Dans le cadre de la convention passée avec le Pôle emploi 1, l Agence pour le développement durable de la région nazairienne (Addrn) a analysé les données transmises par le Pôle emploi relatives à la demande d emploi localisée à l échelle de la zone d emploi de Saint-Nazaire. Il s agit de données brutes au 31 mars 2008, non corrigées des variations saisonnières, le mois de mars étant celui où les variations constatées sont les plus faibles. Ce document, volontairement synthétique, est une réactualisation de la synthèse de l étude publiée en février Il vise essentiellement à mesurer la variation de la demande d emploi entre 2007 et 2008, tout en informant sur les caractéristiques des territoires et sur le profil de la demande d emploi. Ces données ont été établies à mars 2008 et ne prennent pas en compte la brusque remontée du chômage enregistrée au cours de l été en France, ni ne préjugent des conséquences de la crise économique actuelle qui pourrait avoir des répercussions sur l appareil productif, et donc sur l emploi. Au 31 mars 2008, toutes catégories d inscription confondues (hors catégorie Z), les demandeurs d emplois étaient au nombre de sur la zone d emploi, soit une forte baisse de 9,5% par rapport à Cette situation globale bénéficie à l ensemble des publics et des territoires. Le taux de chômage publié par l Insee au 31 mars 2008 s établit à 6,5% de la population active 2, et reflète l embellie sur le front de l emploi localement. La situation se normalise en effet par rapport à la France et le taux de chômage passe sous la tendance nationale pour la première fois depuis plusieurs décennies. Cet indicateur reste néanmoins au dessus de la moyenne régionale, bien qu un rapprochement significatif se soit produit La conjoncture économique favorable ( ), qui s est traduit par une évolution de l emploi salarié plus forte localement (+3,8%) que dans les Pays de la Loire (+2,9%) et en France (+2,2%), explique essentiellement cette forte décrue de la demande d emploi. Le dynamisme économique généralisé s est particulièrement ressenti dans les secteurs de la métallurgie, de la mécanique, de la construction navale et aéronautique, de la construction et du transport-logistique. Le redémarrage de l industrie navale et aéronautique a impacté de manière très positive le marché du travail et a modifié les caractéristiques de la demande d emploi. Si la tendance générale est à l amélioration, la baisse de la demande d emploi profite davantage aux jeunes, aux hommes et aux demandeurs d emplois de très longue durée, notamment sur le territoire de la Carene. Une analyse plus spécifique du type de postes recherchés sur la zone d emploi indique également que la recherche d emplois qualifiés sur le littoral a moins bénéficié de l embellie économique. 4 mars-02 sept-02 mars-03 sept-03 mars-04 sept-04 mars-05 sept-05 mars-06 sept-06 mars-07 sept-07 mars ,6 7,8 6,7 Évolution du taux de chômage ZE St-Nazaire Pays de la Loire France Évolution relative de l emploi salarié entre 1997 et ,2 6,5 5,8 Source : INSEE 1 Regroupement Assedic et ANPE 2 Taux de chômage publié selon les nouvelles modalités d estimation France Pays de la Loire Zone d'emploi Source : Pôle emploi 5

6 1. A qui profite la baisse de la demande d emploi? La forte baisse du nombre de demandeurs d emploi constatée à l échelle de la zone d emploi se conjugue différemment selon les territoires : tous sont concernés par l évolution positive du marché du travail, mais dans des proportions qui varient d un EPCI à l autre. Ainsi, la Carene, qui concentre toujours la majorité des demandeurs d emploi de la zone d emploi (44%), enregistre la plus forte baisse de leur nombre (-13%), soit une baisse deux fois plus importante qu au niveau national. La ville de Saint-Nazaire enregistre naturellement une baisse similaire, quoique légèrement inférieure (-12%). L embellie n est donc pas le seul fait de la ville centre, même si les trois quarts des habitants de la Carene ayant accédé à l emploi l an dernier y résident. Au nord, le territoire de Pontchâteau enregistre une baisse de sa demande d emploi similaire à la moyenne de la zone d emploi (-9,7%). La situation géographique de ce territoire, au carrefour entre plusieurs pôles d emploi (Vannes, Nantes, Saint- Nazaire et Redon), semble avoir joué en sa faveur. Si l industrie locale s est renforcée ces dernières années, les demandeurs d emploi sont aussi de plus en plus mobiles. Les EPCI littorales de Sud-Estuaire et de Cap Atlantique excepté les trois communes du Morbihan, ainsi que celle de Loire & Sillon, enregistrent tous une baisse inférieure à la moyenne constatée sur la zone d emploi (-7%), mais néanmoins semblable à celle de la France. Enfin, le territoire de Pornic (CC de Pornic + communes de Bourgneuf-en-Retz, Chéméré et St- Hilaire de Chaléons), plus éloigné de la ville-centre que ses voisins, connaît la baisse la moins importante de la zone d emploi (-4%). Évolution de la demande d'emploi par EPCI de la zone d'emploi de Saint-Nazaire CAP ATLANTIQUE (excepté communes du 56) -6,9% CC DU PAYS DE PONTCHÂTEAU SAINT-GILDAS-DES-BOIS -9,7% CARENE -12,7% CC LOIRE ET SILLON -6,9% CC SUD ESTUAIRE -7% Océan Atlantique CC DE PORNIC "élargi" -4,3% O N S E Km Évolution de la demande d emploi par EPCI entre le 31/03/2007 et le 31/03/2008 (hors catégorie Z) de -13% à -10,1% de -10% à -8,1% de -8% à -5,1% de -5% à -0,1% Source : BD Carto - IGN Paris Licence n 7656 Pôle emploi au 31 Mars 2008 Cartographie : ADDRN - Décembre 2008 Limites de la zone d emploi de Saint-Nazaire Contours des EPCI Nombre de demandeurs d emploi au 31 mars 2008 (hors catégorie Z) Zone d'emploi : -9,5% 6

7 Les hommes : premiers bénéficiaires de l évolution positive du marché du travail D une manière générale, la baisse de la demande d emploi a davantage profité aux hommes (-13,5%) qu aux femmes (-6,5%). Celles-ci voient donc leur part dans la demande d emploi globale augmenter, pour atteindre 57% à fin mars 2008, soit environ femmes pour hommes. Les jeunes bénéficient pleinement du dynamisme économique dans l industrie et le bâtiment Les moins de 25 ans, traditionnellement très sensibles aux variations de la conjoncture, ont pleinement bénéficié de l embellie économique (-12%). Au 31 mars 2008, ils représentaient personnes. Cette évolution positive s explique en partie par le dynamisme des secteurs de l industrie et du bâtiment en 2007, qui, dans un contexte de pénurie de main d œuvre qualifiée, ont proposé des conditions d emploi plus attractives pour attirer et maintenir les compétences au sein de leurs entreprises. En effet, la baisse a concerné pour beaucoup les jeunes à la recherche d un poste d ouvrier et/ ou d un CDI (baisse des catégories 1 et 6). Cette évolution a néanmoins davantage profité aux jeunes hommes qu aux jeunes femmes, qui représentent désormais 59% des jeunes demandeurs d emploi (soit 4 points de plus que l an dernier). Le dynamisme des secteurs de l industrie et du bâtiment précédemment évoqué, ainsi que les moindres performances relatives du secteur tertiaire expliquent cette différence. Une diminution importante des DETLD, mais dont une part croissante n est pas indemnisée Plus qu aux demandeurs d emploi de longue durée (DELD 3 ), la baisse de la demande d emploi a également beaucoup profité aux demandeurs d emploi de très longue durée (DETLD 4 ), y compris pour les femmes. Seule la DETLD relevant de la catégorie Z n est pas concernée : il s agit là bien souvent d un public éloigné de l emploi, en attente de la retraite. Les DETLD n ayant pas accédé à l emploi voient leur situation se précariser : la part des non indemnisés, déjà surreprésentée, augmente, et la part des personnes à la recherche d un emploi précaire (temps partiel, CDD, emploi saisonnier ) y est plus importante que pour les autres publics. Les seniors et les personnes à la recherche d un poste d ouvrier qualifié sont également nombreux au sein de ce public. DELD : Plus de personnes proches de l emploi, mais aussi plus de personnes non indemnisées Les demandeurs d emploi de longue durée n enregistrent qu une légère baisse de leur nombre (2 770 en mars 2008), mais ils se rapprochent néanmoins de l emploi : la part des demandeurs d emploi déjà en emploi progresse (catégories 5 et 6) au détriment des demandeurs d emploi sans emploi (catégories 2 et 3). Les demandeurs d emploi de longue durée sont en moyenne plus âgés que sur la zone d emploi (surreprésentation des plus de 45 ans) et il s agit plus souvent de femmes. Les demandeurs d emploi à la recherche d un temps partiel (catégorie 2), et/ ou d un poste d ouvrier sont surreprésentés. Zoom territoire La part des demandeurs d emploi de moins de 25 ans est plus importante cette année sur les EPCI de Pornic et de Cap Atlantique, bien qu ils soient en fait légèrement moins nombreux. Cette situation atypique s explique en partie par la moindre performance des secteurs économiques traditionnellement importants sur ces territoires (économie résidentielle et touristique). A l inverse, les EPCI de Pontchâteau, de la Carene et de Loire & Sillon, enregistrent une diminution particulièrement marquée du nombre de jeunes inscrits au Pôle emploi. Zoom territoire La part des DELD dans la demande d emploi est en baisse uniquement sur Cap Atlantique. La situation est stable sur les territoires de la Carene et de Pontchâteau, et la part des DELD est en hausse de part et d autre de l estuaire (Loire et Sillon ; Sud Estuaire et Pornic). En revanche, la DETLD est en baisse sur tous les EPCI de la zone d emploi. La baisse est néanmoins légèrement moins forte sur le littoral, et notamment sur la communauté d agglomération de Cap Atlantique, que le long de l estuaire ou dans les terres. 3 Demandeurs d emploi inscrits entre 1 et 2 ans 4 Demandeurs d emploi inscrits depuis plus de 2 ans 7

8 L embellie profite moins aux seniors A fin mars 2008, la part des demandeurs d emplois de plus de 50 ans a légèrement augmenté par rapport aux autres classes d âge, bien que leur nombre ait en fait diminué (2 810 seniors au 31 mars 2008). La baisse de cette catégorie s élève en effet à -5% contre -10% pour l ensemble des tranches d âge. Cette situation traduit les difficultés rencontrées par les seniors pour obtenir un emploi sur notre territoire. Les politiques de l emploi menées depuis 30 ans et les différents événements économiques (crise, chômage de masse, plan amiante) ont développé une culture du sous-emploi des seniors au niveau local, qui freine l accès de ce public à l emploi. Le nombre de seniors relevant des catégories 1, 6 (recherche d un emploi à durée indéterminée à temps plein) et 4 a augmenté. Cette situation vient souligner les difficultés des seniors à retrouver un emploi à temps plein. L évolution de la durée d inscription est assez contrastée. Alors que la part des demandeurs d emploi seniors inscrits depuis moins de deux ans augmente, le nombre de demandeurs d emplois de très longue durée baisse très significativement. Zoom territoire Les EPCI du Sud Loire (Sud Estuaire ; Pornic) ont vu la part des seniors dans la demande d emploi globale augmenter. On observe toujours une surreprésentation de ceux-ci au sein de la demande d emploi de Pornic, mais aussi de Cap Atlantique. Ces territoires se distinguent en effet par une population légèrement plus âgée que sur la zone d emploi. Le secteur de Pontchâteau enregistre également une situation moins favorable pour les plus de 55 ans. Les femmes : un public encore vulnérable sur le marché du travail, malgré une amélioration notable La part plus importante des femmes dans la demande d emploi globale ne doit pas occulter le fait que leur nombre est en baisse : on compte 715 femmes demandeurs d emploi en moins par rapport à l an dernier. La moindre baisse de ce public est en lien avec la nature économique du territoire, davantage tourné vers les métiers de l industrie, du bâtiment et de la logistique : il s agit là en effet de métiers davantage occupés par des hommes. De fait, les femmes recherchent majoritairement un poste d employée qualifiée (en augmentation) et de moins en moins un poste d ouvrière. La demande de temps partiel a aussi diminué (catégorie 2), au profit de CDI à temps plein (part de la catégorie 1 en hausse). Zoom territoire Les femmes en recherche d emploi sont surreprésentées dans les EPCI de Pontchâteau, de Loire et Sillon et de Pornic. Sur ces deux derniers territoires, on peut voir pourtant la situation des femmes s améliorer davantage que celle des hommes, ce qui est une évolution atypique par rapport à la zone d emploi. L EPCI de Pornic voit ainsi sa situation se rapprocher de la moyenne de la zone d emploi. Autant d hommes que de femmes A fin mars 2008, près de personnes ne perçoivent pas d indemnisation, soit 5% de moins que l an passé. Cela signifie toutefois qu un peu plus d un demandeur d emploi sur deux est non indemnisé (57%). A noter que depuis 2008, la non indemnisation concerne autant les hommes que les femmes. Par rapport aux demandeurs d emploi indemnisés, les demandeurs d emploi non indemnisés se caractérisent par une surreprésentation : De DETLD, du fait de l épuisement de leurs droits ; De jeunes de moins de 25 ans et de célibataires, du fait de leur récente arrivée sur le marché du travail ; De personnes déjà en emploi ou ayant travaillé le mois précédent l inscription (cat. 5 et 6 - en augmentation), du fait de leurs revenus d activité ; D ouvriers (en baisse) et d employés non qualifiés. Une forte augmentation de la catégorie Z La part des demandeurs d emploi de catégorie Z non indemnisés a fortement augmenté, principalement en raison d une forte diminution du versement de l allocation chômeurs âgés et de l allocation de pré-retraite progressive. A noter en parallèle l augmentation du nombre de personnes de catégorie Z percevant l allocation équivalent retraites (AER). 8

9 Si la baisse globale enregistrée par les Zones Urbaines Sensibles (ZUS) de la ville de Saint-Nazaire 5 à fin mars 2008 est légèrement plus forte que sur la ville, elle cache des disparités importantes entre ces quartiers. Ainsi, les quartiers Ouest se distinguent par une baisse très importante (-17%), avec une diminution très significative de la part des demandeurs d emploi de la Chesnaie. La Zus de Méan Penhoët est également très concernée (-14%). Seuls les quartiers Nord enregistrent une baisse un peu plus faible que sur la ville (-10%). Profil de la demande d emploi au sein des ZUS Les demandeurs d emploi des différentes ZUS de la ville de Saint-Nazaire se caractérisent par une population davantage masculine que sur l ensemble de la ville, mais dont la part des demandeurs d emploi masculins est en nette diminution, à l image de la zone d emploi. Les demandeurs d emploi des ZUS recherchent plus souvent un poste d employé non qualifié ou d ouvrier qualifié. A l image de la zone d emploi, on enregistre en mars 2008 plus de personnes inscrites depuis peu (depuis moins de 6 mois), et une diminution des personnes inscrites depuis plus de 2 ans (DETLD). Globalement, la durée moyenne d inscription est en baisse sur les ZUS. Enfin, on remarque que les demandeurs d emploi des ZUS sont moins souvent indemnisés que sur le reste de la ville (excepté pour la Zus de Méan Penhoët), et que la part des non indemnisés est en augmentation. Zoom territoire La ville de Saint-Nazaire -en particulier la ZUS «quartiers Ouest» - et la Carene, comptent davantage de demandeurs d emploi non indemnisés que sur le reste de la zone d emploi. A l inverse, les EPCI de Pornic et de Cap Atlantique sont moins concernés, bien que Cap Atlantique ait enregistré une augmentation significative à fin mars Cette évolution est à mettre en lien avec l application des textes relatifs à l indemnisation des saisonniers. Évolution des demandeurs d'emploi toutes catégories (hors cat. Z) entre le 31/03/07 et le 31/03/08 N O E S Méan - Penhoët -14,05% Quartiers Nord -9,8% Quartiers Ouest -17,09% ZUS : -14,95% Saint-Nazaire hors ZUS : -11,02% Saint-Nazaire : -12% Mètres Source : Plan de ville - Ville de Saint-Nazaire Pôle emploi au 31 Mars 2008 Cartographie : ADDRN - Décembre Quartiers Ouest, Méan Penhoët, Quartiers Nord 9

10 2. Des évolutions spécifiques selon les catégories de demandeurs d emploi et selon les postes recherches La recherche d emplois à temps plein diminue fortement sur la zone d emploi (cat. 1 et 6), notamment sur la Carene et Pontchâteau. La part des catégories 1 et 6 augmente pourtant relativement en raison de la forte baisse du nombre de demandeur d emplois à la recherche d un emploi à durée déterminée, temporaire et saisonnier. Ces résultats témoignent de l embellie sur le marché du travail en , mais aussi de l augmentation des emplois précaires générés par le dynamisme économique pour répondre aux carnets de commandes des entreprises. Seules les personnes non immédiatement disponible (cat. 4), pour cause de maladie ou de formation professionnelle, progressent. La part des personnes à la recherche d un autre emploi (cat. 5) est stable, ce qui est la preuve du maintien d un degré d insatisfaction envers la qualité des emplois occupés. Enfin, la part des demandeurs d emplois inscrits en catégorie Z reste stable, ce qui prouve que l embellie économique a eu peu d impact sur la situation spécifique de cette catégorie. Ouvriers / employés : des évolutions contraires L évolution la plus marquante entre 2007 et 2008 concerne le type de postes recherchés. En 2007, plus de la moitié des demandeurs d emplois recherchaient un poste d employé (53,5%) et plus d un tiers un poste d ouvrier (38,7%). En 2008, le nombre de demandeurs d emplois à la recherche d un poste d ouvrier n est plus que de 31%, tandis que les chômeurs à la recherche d un poste d employé atteignent désormais 56%. La moindre performance enregistrée par le secteur tertiaire, à mettre en parallèle avec les carnets de commande bien remplis pour les entreprises de l industrie et du bâtiment, explique ces évolutions contrastées. De nombreux demandeurs d emplois sont en effet parvenus à trouver un emploi dans des secteurs qui emploient traditionnellement beaucoup d ouvriers. La qualification ne suffit pas pour protéger du chômage La forte baisse des demandeurs d emplois qui se définissent comme ouvriers, notamment comme ouvriers qualifiés, est constatée sur l ensemble des EPCI. De la même manière, le nombre de demandeurs d emplois à la recherche d un poste d employé non qualifié diminue, notamment sur la Carene, Pontchâteau et Cap Atlantique. De fait, seule la recherche d un poste de cadre/professions intellectuelles supérieures et d employé qualifié est en augmentation sur un an, notamment sur les EPCI de Cap Atlantique, Sud-Estuaire et Pornic. Cette évolution spécifique est à mettre en relation avec la structure des emplois et la concentration spécifique des seniors sur le littoral. Le tissu économique des EPCI côtiers est en effet orienté vers l économie résidentielle et touristique, secteurs qui génèrent plutôt des emplois faiblement qualifiés. Cette offre répond mal aux problématiques posées par le vieillissement progressif de la population active, ce qui se traduit par une population plus expérimentée. Sur ce secteur, le marché du travail a donc des difficultés à répondre à la demande, même si le contexte économique favorable de l année 2007 atténue ce phénomène négatif. Les ouvriers non qualifiés sont concentrés majoritairement au sud de la Loire Le redémarrage de l outil de production industrielle, situé principalement au nord est de l estuaire, a modifié la répartition géographique des types de postes recherchés. Les demandeurs d emplois plébiscitant la fonction d ouvrier sont en effet moins surreprésentés sur les EPCI de Pontchâteau, de Loire et Sillon et de la Carene qu en A l inverse, et malgré une forte diminution du nombre de personnes à la recherche d un poste d ouvrier qualifié, la recherche d un poste d ouvrier reste une caractéristique majeure de la demande d emploi au sud de la Loire, notamment pour les femmes. L éloignement géographique, la nature des offres d emplois et la frontière naturelle que constitue la Loire, expliquent le renforcement de cette différence entre nord et sud de l estuaire sur un an. Enfin, le positionnement entre les agglomérations de Nantes et de Saint-Nazaire et la qualité de la desserte routière et ferroviaire de l EPCI de Loire et Sillon permettent aux demandeurs d emplois de cet EPCI de se positionner sur les deux marchés de l emploi. L évolution des caractéristiques de la demande d emploi de cet EPCI présente donc des spécificités, notamment sur le type de postes recherchés. 10

11

12 addrn ADDRN

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT Encadré 3 Chômeurs au sens du BIT et demandeurs d emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi Les différences conceptuelles entre chômage au sens du BIT et inscription à Pôle emploi Le chômage au sens

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015

La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015 PREFET DE LA REGION CHAMPAGNE- ARDENNE Novembre 2015 La demande d emploi dans les Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville en Champagne-Ardenne à fin septembre 2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

La Chapelle-des-Marais Mars 2013. DONNéES PHARES. addrn. Chiffres-clés des communes

La Chapelle-des-Marais Mars 2013. DONNéES PHARES. addrn. Chiffres-clés des communes DONNéES PHARES Chiffres-clés des communes Mars 2013 addrn >> 2 données phares O N S E Sommaire Cap Atlantique Brière CARENE CC du Pays de Pont-Château Saint-Gildas-des-Bois CC Loire et Sillon POPULATION

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

LE CHÔMAGE DE LONGUE DURÉE

LE CHÔMAGE DE LONGUE DURÉE LE CHÔMAGE DE LONGUE DURÉE VERS UNE MESURE DE «L ÉLOIGNEMENT À L EMPLOI» DE LONGUE DURÉE? ÉTUDES ET RECHERCHES ÉTUDES ET RECHERCHES DÉCEMBRE 2014 / N 2 STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS ÉTUDES ET RECHERCHES

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

Les indemnisés par le régime d assurance chômage Chiffres 2010 mis en ligne en avril 2012

Les indemnisés par le régime d assurance chômage Chiffres 2010 mis en ligne en avril 2012 Les indemnisés par le régime d assurance chômage Chiffres 2010 mis en ligne en avril 2012 Alors que le nombre d inscrits - 4 051 000 - à Pôle emploi augmente de 200 000 entre octobre 2009 et septembre

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an FEVRIER 2013 COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 10 983 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 14% de la demande d emploi Dont 7 940, soit,

Plus en détail

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100%

Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise. Sorties positives 50% 50% 100% 11% 59% 31% 15% 16% 100% Observatoire des parcours Plan Local pour l Insertion et l Emploi de l agglomération clermontoise Données 2009 EDITION JUIN 2010 Femmes Hommes Les flux d entrées / parcours / sorties positives autres %

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

addrn Les travailleurs pauvres Carene et Cap Atlantique Juillet 2009 agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn Les travailleurs pauvres Carene et Cap Atlantique Juillet 2009 agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn Les travailleurs pauvres Carene et Cap Atlantique Juillet 2009 agence pour le développement durable de la région nazairienne Introduction Près de 30 % des SDF interrogés au niveau national par l

Plus en détail

le plan 30 000 formations

le plan 30 000 formations statistiques et indicateurs sept. 2014 SOMMAIRE P.1 un 1er bilan positif P.2 un plan qui a accompagné la réorientation professionnelle des demandeurs d emploi cumulant des freins à l emploi P.5 enquête

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PICARDIE SEPTEMBRE 2009 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Picardie Tendances régionales Numéro 20 Page 1 sur 8 Vue d ensemble

Plus en détail

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC.

En octobre, la demande d emploi à Paris augmente de + 1,1 % en catégorie A (IDF : + 0,8 % ; FM : + 1,2 %) et augmente de + 0,2 % en catégorie ABC. Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Unité territoriale de Direction de l'emploi et du développement économique 35 rue de la Gare CS 60003

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014)

CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 2015 CHIFFRES CLÉS des entreprises d insertion (données 2014) 63% % Efficacité économique, finalité sociale EI moyenne 61% d intensité d insertion* > 26 ETP en moyenne dont 16 ETP d insertion > 1 033 K

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE

MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE DIRECCTE de Franche-Comté N 381 - Décembre 2015 MENSUEL DE L EMPLOI DE FRANCHE-COMTE Conjoncture de l emploi S elon la Banque de France, après la forte dynamique constatée en octobre, la production industrielle

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 686 Octobre 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au deuxième trimestre

Plus en détail

Les lycées et lycéens ligériens

Les lycées et lycéens ligériens Près de 143 000 élèves scolarisés à dans les lycées ligériens Les lycées généraux sont de grands établissements qui scolarisent la moitié des élèves ligériens. Les lycées professionnels sont plus petits

Plus en détail

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées?

La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? La nouvelle convention d assurance chômage face à la dégradation conjoncturelle : des vertus sous estimées? Face à la brutale dégradation de la conjoncture, l assurance chômage va jouer un rôle crucial

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

DEMANDEURS D EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI EN BOURGOGNE EN FEVRIER 2015

DEMANDEURS D EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI EN BOURGOGNE EN FEVRIER 2015 6 DIRECCTE Bourgogne DEMNDEURS D EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PR PÔLE EMPLOI EN BOURGOGNE EN FEVRIER 2015 partir de mars 2009, les données sur les demandeurs d emploi sont présentées selon de nouveaux

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS?

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? 24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? A Les différentes façons de prendre en charge les chômeurs? a) L allocation de retour à l emploi pour les chômeurs qui ont droit à l assurance chômage 1. Les systèmes

Plus en détail

2 L emploi et le marché du travail

2 L emploi et le marché du travail 2 L emploi et le marché du travail Organisation du chapitre Ce chapitre fournit une description des effectifs salariés et intérimaires employés dans les établissements du transport routier de fret (TRF)

Plus en détail

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013

OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 2013 OBSERVATOIRE DYNAMIQUE DES METIERS DU NUMERIQUE, DE L INGENIERIE, DES ETUDES & CONSEIL ET DES FOIRES, SALONS & CONGRES SYNTHESE 4 EME TRIMESTRE 213 V2. 17 Mars 214 1 Synthèse des données du 4 ème Trimestre

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS À PÔLE EMPLOI DANS LES PAYS DE LA LOIRE EN DÉCEMBRE 2015

DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS À PÔLE EMPLOI DANS LES PAYS DE LA LOIRE EN DÉCEMBRE 2015 déc.-5 déc.-6 déc.-7 déc.-8 déc.-9 déc.-1 DR Pôle emploi PAYS DE LA LOIRE DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS À PÔLE EMPLOI DANS LES PAYS DE LA LOIRE EN DÉCEMBRE 215 Fin décembre 215, dans les, le nombre de demandeurs

Plus en détail

Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Analyses. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses Janvier 2012 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LE RECOURS AUX OPÉRATEURS PRIVÉS DE PLACEMENT POUR L ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne Les chiffres clés du chômage Région Les demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM) à fin novembre 2015 Source : Pôle emploi (STMT - données brutes) 10 121 763 + 5,6% Toutes catégories 55% 67 160 + 4, 12%

Plus en détail

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009

MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009 MARSEILLE PORTRAITS DE TERRITOIRES MARSEILLE NORD Numéro 1 Janvier 2009 Source : AGAM Ce recueil d indicateurs socio-économiques les plus récents sur Marseille Nord a pour objectif la réalisation de portraits

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE

octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE PRÉSENTATION DE L AGENCE Aline MANGATAYE Directrice d agence

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Observatoire Régional de la Formation et de l'emploi (ORFE) I. R. E. F BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS Date de mise en ligne : Janvier 29 INDICATEURS DE LA RELATION EMPLOI FORMATION Conception, méthodologie

Plus en détail

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en septembre 2015

Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en Guyane en septembre 2015 DIECCTE DR Pôle emploi Demandeurs d'emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi en en septembre 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de mois à Pôle emploi Catégories A et A, B, C (en cvs)

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE NOVEMBRE 2012 LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE Au 30 septembre 2012 Les jeunes et les seniors sont plus touchés par le chômage que le reste de la population

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Avertissement : l essentiel des données présentées ci-après sont issues de l exploitation

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2014 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Commune du Tampon (97430) La démographie En 2010, la commune du Tampon possède une population totale de 74174 habitants

Plus en détail

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES S U P P L E M E N T LES PRINCIPAUX RESULTATS n 16 - Décembre 2008 S U P P L E M E N T BREF ILE-DE-FRANCE ACTIVITE ET CHOMAGE DANS LES ZONES URBAINES SENSIBLES FRANCILIENNES Les zones urbaines sensibles se différencient toutes les unes des autres,

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés FICHE SIGNALETIQUE CA Hénin-Carvin Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr L EPCI a été créé le 26 décembre 2000 et comporte 14 communes au 1 er janvier 2010. L EPCI appartient au Scot de Lens-Liévin

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

La convention d assurance chômage 2014

La convention d assurance chômage 2014 La convention d assurance chômage 2014 Chiffres et repères JUIN 2014 Ce document donne de manière synthétique des repères sur la nouvelle convention d Assurance chômage. Les objectifs poursuivis par les

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail