Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER"

Transcription

1 PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France

2 Reprises et trmissions d entreprises à Paris Jean Bresner et Olivier Satger Insee Ile-de-France Ce document, produit d un partenariat entre la Direction régionale de l Institut national de la statistique et des études économiques d Ile-de-France et la Mairie de Paris, a donné lieu à la réalisation d un article de 4 pages «A Paris, une entreprise individuelle de proximité sur deux sera à trmettre d les dix prochaines années» Insee Ile-de-France à la page n octobre 2008 Insee Ile-de-France Septembre 2009 Page 1

3 Reprises et trmissions d entreprises à Paris Sommaire 3 4 Introduction... Synthèse.. Partie I - La trmission d entreprises individuelles à Paris Synthèse de la 1 ère partie..7 1 Quelques caractéristiques des entreprises individuelles A Paris, huit entreprises individuelles sur dix ont une activité de service Une entreprise sur deux est individuelle d les services Les entreprises individuelles : 9 % des emplois salariés de la capitale Les entreprises individuelles : six salariés sur dix travaillent d les services entreprises individuelles de proximité D les 10 à venir, chefs d entreprise partiront à la retraite d la capitale % des entreprises individuelles concernées Des risques de départs différents selon les secteurs Zoom sur les principales activités concernées Un tiers des départs concernent les services aux entreprises Des risques de départs massifs d la pratique médicale Quatre entreprises sur dix concernées d les services aux particuliers Le commerce : près de la moitié des chefs d entreprise ont plus de Les autres activités Impact sur l emploi salarié Près de emplois salariés à sauvegarder % des emplois salariés concernés sont d les services et le commerce Beaucoup d emplois salariés concernés d les services aux entreprises Le nombre moyen de salariés concernés par entreprise individuelle est le plus élevé d l industrie agricole et alimentaire en raison de la présence d ce secteur des boulangeries Zoom sur les activités de proximité La moitié des entreprises individuelles de proximité seront à trmettre d les dix à venir Principalement d les commerces non alimentaires Six départs sur dix d le commerce de produits pharmaceutiques et de parfumerie L emploi d les activités de proximité Un tiers des emplois salariés à préserver se situe d les activités de proximité Six salariés sur dix concernés d les commerces non alimentaires Plus de trois salariés concernés en moyenne par commerce d les pharmacies, les parfumeries et les boulangeries - pâtisseries Page 2

4 5 Zoom géographique Données de cadrage sur les entreprises individuelles Proportionnellement plus d entreprises individuelles rive gauche et d le 16 e De 32 % à 50 % des entreprises individuelles concernées par le départ en retraite du dirigeant selon les arrondissements Les activités de proximité Les activités de proximité plus nombreuses d les arrondissements périphériques Un impact plus faible des départs d les arrondissements périphériques Partie II - Reprises d'entreprises Synthèse de la 2 e partie Reprises d entreprises à Paris Chaque année, en moyenne, reprises à Paris Plus de la moitié des reprises à Paris d les services aux particuliers Huit reprises pour cent créations à Paris Neuf reprises pour mille entreprises présentes La plupart des reprises débutent avec au moins un salarié Statut des entreprises reprises : six sur dix sont des SARL Zoom sur les arrondissements Presque un tiers des reprises concernées d quatre arrondissements Des caractéristiques sectorielles différentes selon les arrondissements Une part de reprises particulièrement importante d le 5 e e 2.4 Les reprises concernent des entreprises de plus grande taille d le 8 et le 16 e Zoom sur les activités de proximité Une reprise sur trois à Paris d les activités de proximité Huit reprises sur dix exerçant des activités de proximité sont des commerces Des reprises de plus petite taille d les activités de proximité Partie III - Le profil des repreneurs Synthèse de la 3 e partie Quelques premières caractéristiques des repreneurs Le profil type d un repreneur : un homme autour de la quarantaine Les services aux particuliers : un secteur privilégié par les repreneurs parisiens Des repreneurs moins diplômés que les créateurs Expérience professionnelle des repreneurs Une expérience acquise précédemment Des actifs occupés avant la reprise Montage du projet Indépendance et goût d entreprendre : les principales motivations Les repreneurs aidés par leur entourage proche Un budget plus élevé au démarrage Emploi : la majorité des reprises démarrent avec des salariés Perspectives : des repreneurs optimistes Page 3

5 Partie IV - Pérennité des reprises d'établissements Synthèse de la 4 e partie Cadrage sur les établissements repris à Paris Données d ensemble Une stabilité du nombre de reprises d établissements à Paris entre 1993 et Une reprise d établissement francilienne sur trois se situe à Paris Treize reprises d établissements pour mille établissements présents d le tissu productif Des reprises de plus petite taille à Paris Les reprises parmi l ensemble des créations d établissements Etude sectorielle des établissements repris à Paris Commerce et services aux particuliers : les deux secteurs privilégiés pour la reprise Entre 1993 et 2003, huit reprises sur dix d le commerce ou les services aux particuliers Le nombre de reprises a augmenté d les services aux particuliers entre 1993 et Les reprises parmi les établissements initialement présents Zoom sur les activités de proximité Les activités de proximité : quatre reprises sur dix Des reprises principalement d les commerces non alimentaires Pérennité des établissements repris Plus de chances de survie Une plus grande pérennité d le commerce Des reprises plus pérennes d le commerce, mais moins pérennes d les services aux particuliers Les reprises d le commerce résistent mieux Industrie : une durée supérieure d l industrie agro-alimentaire à Paris Les services aux particuliers : des reprises moins pérennes Une survie plus importante d les activités de proximité Impact sur l emploi des reprises d établissements En moyenne, l année de la reprise, emplois salariés préservés Une baisse de l emploi salarié plus rapide d les établissements repris Gains et pertes annuelles d emploi salarié d les établissements repris Un gain d emplois salariés la première année d activité, puis des pertes d emploi d les reprises comme les créations pures Les gains d emploi d les établissements dont l effectif croît Les pertes d emploi salarié d les établissements dont l effectif diminue Les pertes d emploi salarié suite à la cessation d activité des établissements Zoom sur les activités de proximité Résistance de l emploi salarié d les reprises d activité de proximité Table des figures 94 Page 4

6 Reprises et trmissions d entreprises à Paris Introduction La problématique de la trmission des PME artisanales, commerciales, industrielles et de services a donné lieu à un rapport du Conseil Economique et Social rédigé en L inquiétude du Conseil est qu une trmission d entreprise mal préparée coûte des emplois en réduisant les chances de survie de l entreprise concernée. Ce sujet est d actualité en raison de la situation démographique du pays. En effet, comme de nombreux salariés, beaucoup de chefs d entreprise nés pendant le baby-boom vont partir à la retraite. Leur nombre est estimé à d les 10 prochaines années en France. Le tissu productif parisien sera particulièrement impacté d les prochaines années par ces départs à la retraite. Les enjeux ne s expriment toutefois pas qu en termes d emploi. Les problématiques sont différentes suivant que l on se place du point de vue du cédant, pour qui l enjeu est avant tout patrimonial, du repreneur ou de l aménagement des territoires. L étude présente une photographie des entreprises à reprendre d les prochaines années pour cause de départ à la retraite du chef d'entreprise et une analyse de la dynamique de reprises des entreprises sur les dernières années. L étude est organisée autour de quatre parties. La première partie permet de quantifier le nombre potentiel d entreprises qui seront touchées d les 10 années à venir par le départ en retraite du chef d entreprise. Pour certaines entreprises, la question de la trmission n est pas un problème. Parce qu elles sont importantes, parce que la structure de leur capital facilite cette opération (sociétés anonymes par exemple, ou sociétés appartenant à un groupe), elles ne sont pas menacées par le départ à la retraite du dirigeant qui ne détient souvent pas la majorité du capital. Ainsi, d cette première partie du rapport, le champ a été réduit aux entreprises individuelles de moins de 250 salariés et dont l âge du chef d entreprise est connu. Toutes les entreprises n ont pas vocation à être reprises. Une étude de la DCASPL réalisée en 2004 a montré que seules 37 % des entreprises étaient reprises suite au départ en retraite du chef d entreprise et que 55 % des entrepreneurs n ont pas cherché à faire reprendre leur entreprise. La deuxième partie est pour cette raison centrée sur les reprises d entreprises, en considérant l ensemble des reprises, quelle que soit la catégorie juridique ou la situation d origine de l entreprise reprise. En effet, on ne peut pas préjuger de l organisation juridique retenue par le repreneur. Les repreneurs d entreprises ont des profils spécifiques. C est l objet de la troisième partie : elle décrit les caractéristiques des repreneurs en 2002, par comparaison aux créateurs ex-nihilo. Enfin, la quatrième partie est consacrée à la pérennité des reprises d établissements. La question est de savoir si les établissements repris sont plus pérennes que les autres. Pour des raisons d indisponibilité de l information statistique sur la pérennité des entreprises parisiennes, il a été décidé de réaliser l étude à partir des établissements repris. L étude porte sur les entreprises des secteurs de l industrie, de la construction, du commerce et des services (champ ICS). Toutes les données proviennent soit du répertoire des entreprises et des établissements (Sirene), géré par l Insee, soit de l enquête «Système d information sur les nouvelles entreprises» (Sine) réalisée par l Insee en Page 5

7 Synthèse : principaux résultats de l étude En 2006, les entreprises individuelles à Paris représentent entreprises et emplois salariés, soit 40 % des entreprises et 9 % des emplois salariés de la capitale. Potentiellement, dirigeants de ces entreprises, soit 44 %, prendront leur retraite entre 2006 et En termes d emploi, salariés sont concernés. Les arrondissements de la rive-gauche, où le poids des entreprises individuelles est élevé, devraient être plus touchés que les autres. Les activités de proximité sont les plus concernées. Entre 1994 et 2006, entreprises sont reprises en moyenne chaque année à Paris. Les reprises ne représentent que 8 % des nouveaux établissements. La part des établissements repris d l ensemble des établissements existants diminue entre 1994 et 2006 à Paris. Entre 1994 et 2006, salariés sont concernés chaque année par des reprises à Paris. En moyenne par entreprise, 2,1 salariés sont employés au moment de la reprise. Les reprises à Paris sont concentrées sur quatre arrondissements : les 11 e, 15 e, 17 e et 18 e. A eux quatre, ils regroupent trois reprises sur dix entre 1994 et Les reprises d entreprises s effectuent principalement d le secteur des services aux particuliers, contrairement aux créations ex nihilo qui sont concentrées d les services aux entreprises. Les activités de proximité concentrent une reprise sur trois à Paris et emploient un salarié sur quatre au moment de la reprise. Les activités de proximité sont des commerces, alimentaires et non alimentaires et des entreprises de services à la personne. Au premier semestre 2002, deux tiers des repreneurs parisiens sont des hommes. Les femmes sont toutefois très présentes parmi les repreneurs, davantage que parmi les créateurs ex nihilo. Les repreneurs sont moins diplômés que les créateurs ex nihilo. La majorité des repreneurs a une expérience professionnelle identique à l activité de l entreprise reprise. Les repreneurs sont motivés par la volonté d être indépendant et le goût d entreprendre. Ils font massivement appel à leur entourage proche pour concrétiser leur projet de reprise. Les repreneurs parisiens mobilisent des ressources financières élevées comparativement aux autres repreneurs franciliens ou aux créateurs ex nihilo parisiens. Pour financer leur projet, ils recourent massivement à l emprunt. A tout âge, quelle que soit la zone géographique, les reprises d établissements sont plus pérennes que les créations ou réactivations. Les reprises d les activités de proximité résistent mieux que celles des autres secteurs d activité. Au contraire, les reprises d les services aux particuliers sont moins pérennes. Chaque année, les reprises d établissements à Paris permettent de préserver emplois salariés, l année de la reprise. Pourtant, l emploi maintenu la première année n est pas assuré de l être par la suite. En effet, l emploi d les reprises est maximal à la fin de la première année, puis diminue. Le même phénomène est observé pour les créations pures ou réactivations. L emploi salarié diminue plus vite d les reprises que d les créations pures ou réactivations. Cependant, d les activités de proximité, l emploi salarié est davantage préservé d les reprises que d les créations pures ou les réactivations. Page 6

8 Partie I - La trmission d entreprises individuelles à Paris Synthèse En 2006, les entreprises individuelles à Paris représentent entreprises et emplois salariés soit 40 % des entreprises et 9 % des emplois salariés de la capitale. Huit entreprises individuelles sur dix se situent d les services, principalement d le conseil et assistance ainsi que la santé et l action sociale. Six emplois salariés sur dix travaillent d les services et deux sur dix d le commerce. Une majorité de ces emplois sont d le conseil et assistance, les hôtels, restaurants et le commerce de détail. Potentiellement, chefs d entreprises individuelles prendront leur retraite d la décennie , ce qui correspond à 44 % des entreprises individuelles. Les trois quarts des départs seront observés d les services. Plus d une entreprise individuelle sur deux sera concernée d l éducation, santé, action sociale. Un départ sur quatre est à prévoir d les activités juridiques (services aux entreprises). Deux tiers des chefs d entreprises médicales, médecins et chirurgiens, risquent de partir à la retraite d les dix prochaines années. Près de emplois salariés sont potentiellement à sauvegarder, dont 87 % d les services et le commerce. Sept emplois sur dix sont concernés d la santé, action sociale et conseils, assistance. Le nombre moyen de salariés concernés par entreprise individuelle est le plus élevé d l industrie agricole et alimentaire en raison de la présence d ce secteur des boulangeries. En 2006, la capitale compte entreprises de proximité dont (41 %) sont des entreprises individuelles. Elles emploient salariés. Compte tenu de l âge de leur dirigeant, entreprises individuelles exerçant une activité de proximité seront à trmettre d les dix à venir. 57 % de ces entreprises se situent d les commerces non alimentaires. Cette proportion est encore plus élevée pour les activités de produits pharmaceutiques et de parfumerie. Un tiers des emplois salariés à préserver se situent d les activités de proximité, soit emplois. Six salariés sur dix travaillant d un commerce non alimentaire pourraient être touchés par le départ prochain du chef d entreprise. Un emploi sur deux d les activités de produits pharmaceutiques et parfumerie et les boulangeries - pâtisseries. On compte plus de trois salariés par entreprise d les activités de produits pharmaceutiques et parfumerie et les boulangeries - pâtisseries. A Paris, trois arrondissements sont les moins impactés par la trmission d entreprises individuelles : le 1 er, le 2 e et surtout le 8 e arrondissement avec 32 % de chefs d entreprises individuelles bientôt à la retraite. Inversement, les arrondissements de la rive-gauche, où le poids des entreprises individuelles est élevé, sont plus touchés. Cela est particulièrement le cas pour le 5 e, le 6 e et le 14 e arrondissement. D les arrondissements centraux de la capitale, du 1 er au 8 e, les activités de proximité sont moins développées que d les arrondissements périphériques. Pour autant, ces derniers seront moins impactés que ceux du centre de la capitale. Page 7

9 La trmission d entreprises individuelles à Paris L étude ne porte que sur les entreprises individuelles. Ce sont, en effet, les seules pour lesquelles le dirigeant est aussi gérant et donc pour lesquelles on connaît l âge du dirigeant. Les entreprises potentiellement à reprendre sont celles dont le chef d entreprise a entre 50 et 69 et est donc susceptible de partir à la retraite d les dix à venir. 1 Quelques caractéristiques des entreprises individuelles En 2006, à Paris, le nombre d entreprises individuelles s élève à , soit 40 % des entreprises parisiennes. Les entreprises individuelles représentent respectivement 47 % et 59 % des entreprises d le reste de l Ile-de-France et en province. 1.1 A Paris, huit entreprises individuelles sur dix ont une activité de service Les entreprises individuelles parisiennes se situent principalement d les services (78 entreprises individuelles sur 100). Le commerce regroupe 14 entreprises individuelles sur 100. A eux seuls, les services aux entreprises comprennent des entreprises individuelles, soit 40 % des entreprises. Plus de huit entreprises individuelles d les services aux entreprises sur dix se concentrent d le conseil et l assistance (activités informatiques, juridiques, comptables ). L éducation, santé, action sociale est le deuxième secteur en nombre d entreprises individuelles (19 800). 90 % des entreprises individuelles de ce secteur ont une activité d la santé (activités de la pratique médicale, dentaire et des auxiliaires médicaux) et l action sociale. Le nombre d entreprises individuelles pour les services aux particuliers (12 200) est proche de celui du commerce (13 500) où 80 % des entreprises font du commerce de détail. D le reste de l Ile-de-France, la part des services est moins importante (64 % des entreprises individuelles). Le secteur «éducation, santé, action sociale» est le premier en nombre d entreprises individuelles (25 entreprises individuelles sur 100). Le poids des services aux entreprises est nettement plus faible (18 entreprises individuelles sur 100) qu à Paris alors, qu au contraire, les parts du commerce et de la construction y sont supérieures respectivement de 6 et 7 points. Figure 1 - Répartition sectorielle des entreprises individuelles parisiennes Nombre d'entrepreneurs individuels Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services Page 8

10 Figure 2 - Répartition sectorielle des entreprises individuelles d le reste de l Ile-de-France Nombre d'entrepreneurs individuels Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services 1.2 Une entreprise sur deux est individuelle d les services C est d le secteur des services que la part des entreprises individuelles est la plus importante d la capitale avec 47 individuelles sur 100 entreprises. Cette proportion se situe de 20 à 25 points au-dessus des autres grands secteurs que sont l industrie, la construction et le commerce. Cette situation se retrouve d le reste de la région avec, toutefois, des écarts moins grands entre ces 4 secteurs. La part des entreprises individuelles est particulièrement élevée d le secteur «éducation, santé, action sociale» avec 86 %. Neuf entreprises individuelles sur dix de ce secteur se situent d la santé et l action sociale. La part des entreprises individuelles d les services aux entreprises est de 46 %. Le conseil assistance compte 49 % d entreprises individuelles. D les services aux particuliers, la proportion (35 %) est inférieure à la moyenne d les services. D l industrie, seulement 23,5 % des entreprises sont individuelles. La part des entreprises individuelles d l industrie des biens de consommation est très faible (19 %). En revanche, elle dépasse 50 % d les industries agro-alimentaires. D le commerce, la part des entreprises individuelles (27 %) est légèrement supérieure à celle de l industrie. Elle est plus élevée d le commerce de détail, réparations (40 %) et très faible d le commerce et réparation automobile (11 %) ainsi que le commerce de gros, intermédiaires (12 %). Page 9

11 Figure 3 - Part des entreprises individuelles par grand secteur à Paris et d le reste de l Ile-de-France Secteurs Nombre d'entreprises individuelles à Paris Part d'entreprises individuelles à Paris (en %) Part d'entreprises individuelles d le reste de l'ile-de- France (en %) Industrie agricole et alimentaire ,7 57,3 Industrie des biens de consommation ,8 30,9 Autres industries ,1 26,1 Industrie ,5 34,9 Construction ,5 40,3 Commerce ,3 39,7 Services aux entreprises ,4 39,0 Services aux particuliers ,6 43,6 Education, santé, action sociale ,4 87,7 Autres services ,7 50,3 Services ,9 53,3 Ensemble des secteurs ,6 47,2 1.3 Les entreprises individuelles : 9 % des emplois salariés de la capitale L ensemble des entreprises individuelles parisiennes emploient salariés ( salariés d le reste de la région francilienne), soit 9 % des emplois salariés parisiens. Cette part est inférieure de 2,6 points à celle du reste de l Ile-de-France. D le commerce et les services, la part des salariés travaillant d des entreprises individuelles est proche de la moyenne de l ensemble des secteurs. Par contre, pour les deux autres grands secteurs, l industrie et la construction, elle en est éloignée avec respectivement 12 % et 6,4 %. La proportion de salariés employés d les entreprises individuelles est très différente d un secteur à l autre. Elle est particulièrement faible d les services opérationnels et les industries de biens de consommation. Inversement, elle est relativement élevée d l industrie agricole et alimentaire et surtout d le secteur «santé, action sociale». 1.4 Les entreprises individuelles : six salariés sur dix travaillent d les services A Paris, près de 60 % des salariés des entreprises individuelles travaillent d les services, 20 % d le commerce, 13 % d l industrie et 4 % d la construction. D le reste de l Ile-de-France, la part des services d le total des emplois salariés des entreprises individuelles (44 %) est nettement moins importante qu à Paris. Par contre, avec 17 % des emplois salariés des entreprises individuelles, la part de la construction est quatre fois plus importante qu à Paris A Paris, les services aux entreprises et les services aux particuliers emploient chacun salariés sur les emplois des services. Le secteur du «conseils, assistance» d les services aux entreprises et des «hôtels, restaurants» d les services aux particuliers sont de loin les plus gros employeurs. Le secteur «éducation, santé, action sociale» rémunère personnes dont d la santé, action sociale. Le secteur «commerce de détail, réparations» regroupe, quant à lui, des salariés du commerce. Les emplois salariés de l industrie travaillent en majorité d les industries agro-alimentaires (3 salariés sur 4). Page 10

12 Figure 4 - Nombre de salariés des entreprises individuelles et part d le nombre total des salariés de l ensemble des entreprises Paris Reste de l'ile-de- France Secteurs Nombre de salariés des entreprises individuelles Proportion de salariés d les entreprises individuelles (en %) Proportion de salariés d les entreprises individuelles (en %) Industrie agricole et alimentaire ,3 47,1 Industrie des biens de consommation 626 3,0 5,1 Industrie ,0 15,3 Construction ,4 11,9 Commerce de gros, intermédiaires 308 1,2 1,1 Commerce de détail, réparations ,9 24,3 Commerce ,7 12,5 Conseils et assistance ,1 7,4 Services opérationnels 836 2,8 5,0 Services aux entreprises ,8 6,4 Hôtels et restaurants ,8 13,1 Services personnels et domestiques ,3 20,6 Services aux particuliers ,9 13,7 Santé, action sociale ,6 28,2 Education, santé, action sociale ,5 24,8 Autres services 486 2,1 5,1 Ensemble des services ,9 10,3 Ensemble des secteurs ,0 11,6 Figure 5 - Répartition par grand secteur de l emploi salarié des entreprises individuelles à Paris Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services Page 11

13 Figure 6 - Répartition par grand secteur de l emploi salarié des entreprises individuelles d le reste de l Ile-de-France Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale entreprises individuelles de proximité Les activités de proximité se décomposent en trois grands groupes : les commerces alimentaires avec une surface inférieure à 400 m², les commerces non alimentaires et les services à la personne. En 2006, à Paris, entreprises individuelles, soit 6 % des entreprises, exercent une activité dite de proximité. En Ile-de-France hors Paris, la part des entreprises individuelles de proximité est de 11 %. Les entreprises individuelles représentent 40 % des entreprises de proximité d la capitale. Cette proportion est de 10 points plus élevée d le reste de la région francilienne. A Paris, la part des entreprises individuelles est plus élevée que la moyenne d les commerces alimentaires et d les services à la personne et plus faible d les commerces non alimentaires. Les commerces non alimentaires représentent cependant 57 % des entreprises individuelles de proximité. Le reste se répartit assez également entre les commerces alimentaires et les services à la personne. La répartition des entreprises individuelles de proximité en Ile-de-France hors Paris est légèrement différente de celle de la capitale. La part des commerces non alimentaires et des services à la personne est plus élevée de respectivement 2 et 3 points d la capitale. Inversement, la part des commerces alimentaires est supérieure de 5 points à celle de Paris d le reste de l Ile-de-France. A Paris, les commerces non alimentaires de proximité les plus fréquents sont le commerce de détail hors magasin et les autres commerces spécialisés (respectivement 18 % et 13 % du total des entreprises individuelles de proximité). D le cas du commerce alimentaire, ce sont surtout les magasins d alimentation générale, de commerce alimentaire spécialisé et les boulangeries - pâtisseries. Page 12

14 Figure 7 - Répartition des activités de proximité à Paris et d le reste de l Ile-de-France Activité de proximité Nombre d'entreprises individuelles Paris Part des entreprises individuelles d l ensemble des entreprises de proximité (en %) Part d l ensemble des activités de proximité (en %) Reste de l'ile-de- France Part d l ensemble des activités de proximité (en %) Charcuteries 96 56,8 1,0 1,0 Boulangeries - pâtisseries ,9 5,0 6,0 Magasin alimentation générale ,0 6,0 4,0 Commerce alimentaire spécialisé ,2 5,5 5,0 Vente alimentaire hors magasin ,2 2,5 9,0 Ensemble des commerces alimentaires ,6 20,0 25,0 Commerce et réparation automobile ,8 1,0 4,5 Produits pharmaceutiques et de parfumerie ,0 5,0 6,5 Equipement de la personne ,3 6,0 4,0 Equipement de la maison ,7 3,0 2,0 Autres commerces spécialisés ,4 13,0 8,0 Commerce de détail de biens occasion en magasin ,0 7,0 4,0 Commerce de détail hors magasin ,8 18,0 23,0 Réparation articles personnels et domestiques ,7 4,0 3,0 Ensemble des commerces non alimentaires ,1 57,0 55,0 Services à la personne ,5 23,0 20,0 Ensemble des activités de proximité ,0 100,0 100,0 2 D les 10 à venir, chefs d entreprise partiront à la retraite d la capitale % des entreprises individuelles concernées D les 10 prochaines années, à Paris, patrons, soit 44 % des chefs d entreprises individuelles pourraient partir à la retraite car aujourd hui âgés de 50 à 69. Ainsi, 44 % des entreprises individuelles seraient potentiellement à trmettre d la prochaine décennie. Cette part est la même d le reste de la région francilienne. A plus court terme, c est-à-dire d les cinq prochaines années, dirigeants pourraient partir à la retraite. Deux tiers des pourraient ainsi cesser leur activité entre 2006 et Page 13

15 Figure 8 - Pyramide des âges des chefs d entreprises individuelles en 2006 à Paris Nombre d'entrepreneurs individuels Des risques de départs différents selon les secteurs La part des est largement prépondérante d la plupart des secteurs sauf d les services aux entreprises où elle est, avec 36 %, à peine supérieure à celle des moins de 40 (33 %). Elle est particulièrement importante d le secteur «éducation, santé, action sociale», le commerce et les autres services (trports, immobilier). D le commerce, près d un chef d entreprise sur deux pourrait partir à la retraite d les 10 à venir, soit au total entreprises individuelles concernées. D l industrie et la construction, la part des futurs retraités est proche de la moyenne. D les services, seulement quatre chefs d entreprise sur dix, soit une proportion légèrement inférieure à la moyenne, risquent de partir à la retraite. Mais ce secteur rassemble, à lui seul, les trois quarts des chefs d entreprises individuelles qui pourraient partir d les 10 prochaines années, soit dirigeants sur Le nombre de départs potentiels est le plus élevé d les services aux entreprises, tout en ne concernant que 36 % des entreprises du secteur. Il est moins important d le secteur «éducation, santé, action sociale», mais concerne une plus grande part des entreprises individuelles du secteur (55 %). Page 14

16 Figure 9 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles selon le secteur d activité en % Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services Services Ensemble des secteurs Moins de ou plus Figure 10 - Nombre de prochains départs de chefs d entreprises individuelles à la retraite et son poids selon le secteur d activité en % Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services 0 Nombre de chefs d'entreprise concernés par un prochain départ à la retraite Part des prochains départs à la retraite Page 15

17 2.3 Zoom sur les principales activités concernées Un tiers des départs concernent les services aux entreprises - Les services aux entreprises : fortement impactés malgré une part élevée de jeunes entrepreneurs Les dirigeants des services aux entreprises sont, en moyenne, plus jeunes que ceux des autres secteurs réunis. Ils sont proportionnellement plus nombreux que l ensemble des entrepreneurs individuels pour toutes les tranches d âge jusqu à 44. Après 45, c est le contraire. De ce fait, la part des entreprises individuelles concernées par le départ en retraite de leur chef d entreprise est relativement faible d les services aux entreprises (36 %). C est en particulier le cas d les activités juridiques où un dirigeant sur quatre seulement pourrait partir à la retraite. En revanche, la proportion est plus élevée d les activités de conseil des affaires et de gestion et d architecture (de 45 à 46 %). Le secteur des services aux entreprises n en sera pas moins fortement impacté. Ainsi, des entreprises concernées par un prochain départ à la retraite de leur dirigeant appartiennent à ce secteur à Paris. Les deux tiers de ces entreprises exercent, soit une activité juridique, soit de conseil pour les affaires et la gestion, soit d architecture Figure 11 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les services aux entreprises en % 0 Moins de ou plus Services aux entreprises Ensemble des secteurs Page 16

18 - Une entreprise sur quatre concernée d les activités juridiques Les activités juridiques sont composées des services juridiques en droit pénal, civil, administratif, sur marques et brevets, services notariaux et d auxiliaires de justices. Les activités juridiques sont exercées à Paris par une entreprise individuelle sur six. Les entreprises en activité d ce secteur représentent 40 % des entreprises individuelles de services aux entreprises. Leurs dirigeants sont particulièrement jeunes : 48 % ont moins de 40 soit 23 points de plus que la moyenne. Inversement, seulement 26 % ont entre contre 36 % d les services aux entreprises et 44 % pour l ensemble des secteurs. De ce fait, seulement un quart des entreprises du secteur des activités juridiques sont potentiellement menacées par le prochain départ à la retraite de leur dirigeant. Compte tenu du nombre relativement élevé d entreprises d ce secteur, cela représente cependant entreprises soit un dixième des entreprises individuelles concernées. Figure 12 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les activités juridiques en % Moins de Activités juridiques Ensemble des secteurs Services aux entreprises 80 ou plus Page 17

19 - Une entreprise sur deux concernée d le conseil pour les affaires et la gestion Le conseil pour les affaires et la gestion regroupe le conseil en gestion générale, financière, commerciale, en ressources humaines, etc. D ce secteur, la part des (46 %) est de 10 points supérieure à celle d l ensemble des services aux entreprises. Elle est relativement proche de celle de l ensemble des secteurs (2 points de plus). Inversement, les moins de 40 sont proportionnellement moins nombreux : ils ne représentent que 20 % des dirigeants, soit 4 points de moins que la moyenne tous secteurs confondus et 13 points de moins que la moyenne des services aux entreprises. Au total, entreprises du secteur seront impactées au cours des 10 prochaines années. Figure 13 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d le conseil pour les affaires et la gestion en % moins de et plus Conseil pour les affaires et la gestion Services aux entreprises Ensemble des secteurs Page 18

20 - Activités d architecture : la même part de dirigeants âgés de 50 à 69 que d le conseil pour les affaires et la gestion Les activités d architecture regroupent les établissements de projets architecturaux, les conseils architecturaux et en matière d aménagement urbain et paysager. Les activités d architecture appartiennent aux services aux entreprises. Comme d le conseil pour les affaires et la gestion, les dirigeants d cette activité sont plus âgés qu en moyenne des dirigeants des services aux entreprises. Près de la moitié ont entre 50 et 69, soit une proportion supérieure de 10 points à celle observée d l ensemble des services aux entreprises. A l inverse, seulement 18 % des entrepreneurs des activités d architecture ont moins de 40, soit une part deux fois moins importante que d les services aux entreprises. D les activités d architecture, entreprises risquent de voir leur dirigeant partir à la retraite d les 10 années à venir. Figure 14 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les activités d architecture en % Moins de ou plus Activités d'architecture Ensemble des secteurs Services aux entreprises Page 19

21 2.3.2 Des risques de départs massifs d la pratique médicale - «Education, santé, action sociale» : des responsables relativement âgés Le secteur «éducation, santé, action sociale» se caractérise par une part de dirigeants de moins de 45 beaucoup plus faible que d l ensemble des secteurs et à l inverse une surreprésentation des La proportion des atteint 55 % contre 44 %, en moyenne, d l ensemble des secteurs. Cette part importante est liée au nombre élevé d entrepreneurs individuels âgés de 50 à 69 d les secteurs «médicaux», notamment d la pratique médicale (66 %) et d une moindre mesure d la pratique dentaire et les activités des auxiliaires médicaux. Ainsi, entreprises risquent de voir leur chef d entreprise partir à la retraite d la prochaine décennie d le secteur «éducation, santé, action sociale». Une sur deux exerce d la pratique médicale, trois sur dix d les activités d auxiliaires médicaux et une sur dix d la pratique dentaire. Figure 15 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d l éducation, la santé et l action sociale en % Moins de ou plus Education, santé, action sociale Ensemble des secteurs Page 20

22 - Deux tiers des praticiens médicaux pourraient partir à la retraite d les dix prochaines années La pratique médicale regroupe la consultation et le traitement par des praticiens généralistes et spécialistes (comprenant les médecins généralistes et spécialisés ainsi que les chirurgiens) praticiens médicaux, soit la moitié des départs potentiels du secteur «éducation, santé, action sociale» et 13 % des entrepreneurs individuels concernés, pourraient partir à la retraite d les dix à venir. Les représentent 66 % des praticiens médicaux, contre seulement 54 % des dirigeants du secteur «éducation, santé, action sociale» et 44 % des chefs d entreprise tous secteurs confondus. La part des praticiens de moins de 40, est inversement très faible (5 %, soit 20 points en dessous de la moyenne tous secteurs). Figure 16 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d la pratique médicale en % Moins de ou plus Pratique médicale Ensemble des secteurs Education, santé, action sociale Page 21

23 - Moins de départs chez les auxiliaires médicaux que chez les autres praticiens d le secteur «éducation, santé, action sociale» Les auxiliaires médicaux regroupent les infirmiers, kinésithérapeutes, sages-femmes, orthophonistes, psychothérapeutes Les auxiliaires médicaux sont, en moyenne, plus jeunes que les autres praticiens individuels du secteur «éducation, santé, action sociale». Leur structure par âge est proche de celle des entrepreneurs tous secteurs confondus. Ainsi, un auxiliaire médical sur deux risque de partir à la retraite d les 10 à venir. Au total, entreprises individuelles, soit près d une entreprise sur trois du secteur «éducation, santé, action sociale», sont concernées. Figure 17 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les activités des auxiliaires médicaux en % Moins de ou plus Activités des auxiliaires médicaux Education, santé, action sociale Ensemble des secteurs Page 22

24 2.3.3 Quatre entreprises sur dix concernées d les services aux particuliers - Services aux particuliers : une répartition par âge des dirigeants proche de celle tous secteurs confondus La structure par âge des chefs d entreprise d les services aux particuliers est proche de celle de l ensemble des secteurs. La proportion des est proche de la moyenne tous secteurs (43 %). La part de est un peu plus faible et la part des 70 un peu plus importante. La part des dirigeants âgés de 50 à 69 est relativement faible d les activités récréatives, culturelles et sportives, et même très faible d les activités artistiques. Elle est, au contraire, élevée d les services personnels et domestiques (52 %) et encore davantage d la coiffure (58 %). La restauration de type traditionnel devrait connaître aussi de nombreux départs (47 %) d les dix à venir. Activités artistiques, restauration traditionnelle et salons de coiffure rassemblent six entreprises sur dix concernées par le départ potentiel du dirigeant. Figure 18 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les services aux particuliers en % Moins de ou plus Services aux particuliers Ensemble des secteurs Page 23

25 - Un indépendant sur trois risque de partir à la retraite d les activités artistiques Les activités artistiques regroupent les activités exercées par des artistes indépendants d le domaine des arts dramatiques et musicaux, des ensembles permanents non liés à une salle, de création de spectacles et les autres artistes indépendants. Les activités artistiques concentrent 28 % des départs potentiels d les services aux particuliers. D les dix prochaines années, des artistes indépendants pourraient partir à la retraite, soit une proportion de 7 points inférieure à la moyenne des services aux particuliers et à celle tous secteurs confondus. Figure 19 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d les activités artistiques en % Moins de ou plus Activités artistiques Ensemble des secteurs Services aux particuliers Page 24

26 2.3.4 Le commerce : près de la moitié des chefs d entreprise ont plus de 50 D le commerce, près d un chef d entreprise sur deux pourrait partir à la retraite d les 10 à venir, soit au total entreprises individuelles concernées. Les dirigeants âgés de 50 à 69 représentent, en effet, 48 % des chefs d entreprises individuelles d ce secteur. Au contraire, les entrepreneurs individuels de 25 à 39 y sont sous-représentés. La part des est de seulement 42 % d le commerce de détail non alimentaire. Le risque de départ à la retraite est plus élevé d le commerce de détail de biens d occasions, de livres, journaux et papeteries ainsi que le commerce d alimentation générale. Figure 20 - Répartition par tranche d âge des chefs d entreprises individuelles d le commerce en % Moins de Commerce Ensemble des secteurs ou plus Les autres activités D l industrie, les principales activités pour les entreprises individuelles sont les boulangeries et boulangeries-pâtisseries ainsi que les activités graphiques auxiliaires. La part des est de 27 % d les activités graphiques auxiliaires, une des plus faibles de tous les grands secteurs. Elle est de 37 % d le secteur de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie, première activité industrielle pour les entreprises individuelles. D les deux principales activités de la construction, peinture et travaux de maçonnerie générale, la part des dirigeants potentiellement bientôt à la retraite est de 40 %, soit trois points en dessous de la moyenne de l ensemble de la construction. D les autres services, 70 % des entreprises individuelles exercent des activités de trport de voyageurs par taxi ou d agence immobilière. La part des est relativement élevée d le trport de voyageurs par taxi (59 %), soit le deuxième rang après la pratique médicale. Page 25

27 Figure 21 - Nombre et pourcentage de chefs d entreprises individuelles pouvant potentiellement partir à la retraite pour les principaux secteurs d activité à Paris Nombre de chefs d entreprises Part d le nombre total Secteurs individuelles des chefs pouvant d entreprises potentiellement partir à la retraite du secteur (en %) Education, santé, action sociale ,5 Pratique médicale ,4 Pratique dentaire ,5 Activités des auxiliaires médicaux ,0 Autres services ,7 Trport de voyageurs par taxi ,1 Agences immobilières ,9 Commerce ,5 Commerce de détail de biens d'occasion ,3 Commerce de détail de livres, journaux et papeterie ,4 Commerce d'alimentation générale ,2 Commerce de détail non alimentaire sur éventaires et marchés ,5 Industrie ,1 Boulangerie et boulangerie-pâtisserie ,0 Activités graphiques auxiliaires ,3 Construction ,1 Travaux de maçonnerie générale ,2 Peinture ,0 Services aux particuliers ,0 Coiffure ,9 Restauration de type traditionnel ,8 Activités artistiques ,0 Services aux entreprises ,5 Activités comptables ,5 Ingénierie, études techniques ,8 Conseil pour les affaires et la gestion ,5 Activités d'architecture ,8 Secrétariat et traduction ,4 Services annexes à la production ,8 Activités juridiques ,0 Conseil en systèmes informatiques ,4 Ensemble des secteurs ,6 Page 26

28 3 Impact sur l emploi salarié 3.1 Près de emplois salariés à sauvegarder Les entreprises individuelles parisiennes emploient salariés. Près de de ces entreprises sont concernées par un prochain départ en retraite du dirigeant. Près de 83 % de ces entreprises n ont aucun salarié, un peu moins de 9 % en ont un seul et 7 % en ont entre 2 et 5. Les entreprises potentiellement à trmettre rémunèrent salariés dont les emplois sont donc en jeu. Ces emplois représentent 55 % des emplois salariés de l ensemble des entreprises individuelles. Figure 22 - Répartition par tranche d effectif des entreprises individuelles à Paris (en %) Classes d'effectifs Entreprises concernées par un prochain départ à la retraite Ensemble des entreprises individuelles 0 82,68 86,36 1 8,75 6,90 2 3,43 2,70 3 à 5 3,57 2,77 6 à 10 1,27 1,03 11 à 100 0,30 0,25 Total 100,00 100, % des emplois salariés concernés sont d les services et le commerce Les emplois salariés concernés se répartissent pour les deux tiers d les services, pour un cinquième d le commerce et le reste entre l industrie (10 %) et la construction (4 %). D les services aux entreprises, emplois sont à préserver, soit 43 % des emplois salariés concernés d le secteur des services. Les services aux particuliers et le secteur «éducation, santé, action sociale» ont respectivement et emplois salariés à préserver d les 10 prochaines années. D le commerce, 94 % des emplois potentiellement menacés, soit emplois, se situent d le secteur du commerce de détail, réparations. Enfin, des des emplois salariés de l industrie se situent d l industrie des biens agricoles et alimentaires. 3.3 Beaucoup d emplois salariés concernés d les services aux entreprises D les 10 à venir, 59 % des salariés des entreprises individuelles du secteur des services peuvent être concernés par le départ à la retraite du chef de leur entreprise. D le commerce, la proportion des salariés concernés est proche de la moyenne tous secteurs confondus (55 %). D l industrie et la construction, la proportion est plus faible avec respectivement 42 et 46 %. Beaucoup plus de salariés des entreprises individuelles sont concernés par la trmission de leur entreprise d le secteur des services que d les autres secteurs. Les services aux entreprises et le secteur de «l éducation, santé, action sociale» sont ceux où la part des emplois salariés à préserver est la plus forte (respectivement 65 % et 68 % des emplois salariés d chacun des secteurs). D l industrie, la part des emplois salariés en jeu est plus élevée d l habillement, cuir. Elle est plus faible d l industrie agricole et alimentaire. Page 27

29 Figure 23 - Nombre et part des emplois salariés concernés par le prochain départ du dirigeant d les entreprises individuelles à Paris Nombre d'emplois salariés concernés en % 80, ,0 60, , , ,0 20, ,0 0 Industrie Construction Commerce Services aux entreprises Services aux particuliers Education, santé, action sociale Autres services 0,0 Part de l'emploi salarié concerné par des prochains départs à la retraite Figure 24 - Nombre et part des emplois salariés concernés par le prochain départ du dirigeant d les entreprises individuelles à Paris Secteurs Emplois salariés dont le chef d'entreprise sera retraité d les 10 à venir Part de l'emploi salarié concerné par des prochains départs à la retraite (en %) Industrie ,1 Habillement, cuir ,5 Industrie agricole et alimentaire ,3 Construction ,8 Commerce ,7 Commerce de détail, réparations ,9 Services ,5 Santé, action sociale ,5 Conseils et assistance ,9 Services personnels et domestiques ,9 Services opérationnels ,7 Hôtels, restaurants ,9 Ensemble des secteurs ,3 Page 28

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises)

La création d entreprises individuelles (hors auto-entreprises) - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprises (hors auto-entreprises) Données de cadrage sur les entreprises hors autoentrepreneurs La majorité des entreprises se créent sous le régime de l

Plus en détail

62 000 dirigeants d entreprises en Poitou-Charentes pour développer et transmettre l activité économique

62 000 dirigeants d entreprises en Poitou-Charentes pour développer et transmettre l activité économique N 337 - Février 2014 ENTREPRISE 62 000 dirigeants d entreprises en En Poitou-Charentes, sur le champ de l industrie, du commerce, des services et de l artisanat (1), 62 000 dirigeants sont à la tête de

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Panorama de l Economie Sociale et Solidaire à la Martinique L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE A LA MARTINIQUE : un secteur très féminisé qui représente 9 % de l emploi salarié total Février 2012 En 2009,

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes

Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Les Très Petites Entreprises du secteur Construction en Rhône-Alpes Un tissu d entreprises en mutation Edition 2012 Septembre 2012 1 SOMMAIRE I. Caractéristiques des Très Petites Entreprises du BTP en

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé!

Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé! Les auto-entrepreneurs en 2010 : Un succès confirmé! Source : Insee - Base de données Sirene - 1 - Juillet 2011 Dès sa mise en place, le 1 er janvier 2009, le régime de l auto-entrepreneur a remporté un

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

Commerce de détail et services ayant un point de vente

Commerce de détail et services ayant un point de vente Commerce de détail et services ayant un point de vente Département sélectionné : Tarn Ce rapport indique le nombre et l'évolution des mouvements d'établissements inscrits au Registre du Commerce et des

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

LA TRANSMISSION D ENTREPRISE A PARIS : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC ET PROPOSITION D ACTION DE LA MEP

LA TRANSMISSION D ENTREPRISE A PARIS : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC ET PROPOSITION D ACTION DE LA MEP Diagnostic pour validation au bureau du 10 avril 2008 1 LA TRANSMISSION D ENTREPRISE A PARIS : ELEMENTS DE DIAGNOSTIC ET PROPOSITION D ACTION DE LA MEP PROBLEMATIQUE ET ENJEUX Selon les estimations du

Plus en détail

Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce

Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce Baromètre BODACC Baromètre Ventes et cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Annonces publiées au BODACC au 1 er semestre 2015 Sur les six premiers mois 2015, les reprises

Plus en détail

de l économie sociale et solidaire en lorraine

de l économie sociale et solidaire en lorraine Juin 2012 >>>>> de l économie sociale et solidaire en lorraine lorraine L économie sociale est un groupement de personnes et non de capitaux, adhérant à des valeurs communes : la liberté d adhésion, la

Plus en détail

envisagez-vous d exercer?

envisagez-vous d exercer? Quelle activité envisagez-vous d exercer? UN DES PARAMÈTRES IMPORTANTS dans le choix d un statut juridique est la nature même de l activité. Est-elle commerciale, artisanale, industrielle ou civile? Certaines

Plus en détail

Les activités de Conseils et assistance

Les activités de Conseils et assistance Seine-et-Marne Développement Hôtel du Département 77010 MELUN Cedex - Tél : 01 64 14 19 06 Fax : 01 64 14 19 29 - Email : c.etedali@seine-et-marne-invest.com Agence certifié ISO 9002 Version 2000 Les activités

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce

CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation. Commerce CARIF-OREF Réunion - Observatoire Régional Emploi Formation Secteur Fiches sectorielles prioritaire Commerce Edition 2012 Sommaire Préambule... 2 Etablissements et emplois Sources et méthodes... 3 Caractéristiques

Plus en détail

Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier

Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier Les groupes dans les services : des activités diversifiées proches du cœur de métier Yohan Baillieul* Le quart des groupes de sociétés recensés en France exercent leur activité principale dans les services

Plus en détail

OBSERVATOIRE RÉGIONAL

OBSERVATOIRE RÉGIONAL OBSERVATOIRE RÉGIONAL du Commerce de proximité : l emploi et la formation en Midi-Pyrénées Document de synthèse octobre 2015 Réalisé avec le soutien de La DIRECCTE Midi-Pyrénées et la contribution de :

Plus en détail

Évolution du tissu artisanal en Bretagne

Évolution du tissu artisanal en Bretagne du tissu artisanal en Bretagne Alors que le nombre d entreprises artisanales bretonnes a baissé depuis 1990, 28 000 emplois salariés supplémentaires ont été créés dans le secteur en 14 ans. La taille des

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses decembre 2014 N 099 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L emploi dans les très fin 2013 Un tiers des TPE ont un seul salarié Les entreprises

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises

Bulletin de la création et de la reprise d entreprises Bulletin de la création et de la reprise d entreprises BILAN 2009 Département de la Haute-Marne Activités créées ou reprises Source : Registre du Commerce et des Sociétés Observatoire Economique 52 1 Bulletin

Plus en détail

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp

Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Caractéristiques et enjeux du territoire de Fécamp Action GPECT «Artisanat facteur d évolution du territoire» Juillet 2012 - CT, HL et GA 1 Introduction : Les premières mentions de la ville de Fécamp remontent

Plus en détail

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009

«Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 «Photographie statistique» des entreprises parisiennes engagées dans le secteur de la construction en 2008 et 2009 Septembre 2009 Introduction Le Greffe du tribunal de commerce de Paris a réalisé à la

Plus en détail

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris

Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Synthèse de l étude sur le travail de nuit à Paris Novembre 2010 La Nuit à Paris recouvre des enjeux importants pour les pouvoirs publics, notamment en termes d activité économique, d activité culturelle,

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

L entrepreneuriat en France

L entrepreneuriat en France Centre d analyse stratégique Économie Finances Octobre 2012 L entrepreneuriat en France Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque des créateurs d entreprises? ANNEXES Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique

Appareil productif. Spécialisations. Un noyau urbain dynamique Social Ménages-logements Démographie Infrastructures-déplacements Morphologie Spécialisations Si le secteur tertiaire, commerces et services, regroupe plus de 70% des emplois du département 31,la tradition

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses FÉVRIER 2014 N 016 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques L EMPLOI DANS LES TRÈS PETITES ENTREPRISES EN DÉCEMBRE 2012 Les entreprises

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Etude sur les causes de la reprise ou de la non reprise des entreprises individuelles suite au départ en retraite de leur dirigeant

Etude sur les causes de la reprise ou de la non reprise des entreprises individuelles suite au départ en retraite de leur dirigeant Etude sur les causes de la reprise ou de la non reprise des entreprises individuelles suite au départ en retraite de leur dirigeant - Rapport - DIRECTION DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DES SERVICES ET DES

Plus en détail

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises?

B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? B Qui sont les propriétaires et les gestionnaires des entreprises? a) L entrepreneur individuel trepreneur individuel Nombre de propriétaires = 1 seul Responsabilité sur ses biens propres = illimitée Activités

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant

Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant Profil des créations d entreprises hors auto-entrepreneurs et de leur dirigeant L année 2009 a été marquée par un grand changement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais

Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais Chambre de métiers et de l artisanat de région Nord - Pas-de-Calais L artisanat de la région Nord - Pas de Calais CHIFFRES CLÉS 2013 Éditorial du Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de

Plus en détail

Les secteurs innovants dans les TPE-PME lorraines

Les secteurs innovants dans les TPE-PME lorraines Les secteurs innovants dans les lorraines On compte en 00 en Lorraine 1 80 établissements appartenant au domaine des secteurs innovants (voir définition), dépendant de 1 470 entreprises, soit environ 19

Plus en détail

Créations et disparitions des entreprises en France

Créations et disparitions des entreprises en France Créations et disparitions des entreprises en France Octobre 2012 L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr La croissance du tissu économique de moins en moins dynamique 8,6 millions de sièges

Plus en détail

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises

Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Achats publics dans les services : les PME font jeu égal avec les grandes entreprises Yohan Baillieul* Lorsqu elles achètent des prestations de services, les administrations s adressent autant à des petites

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets dentaires - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des «cabinets dentaires» (NAF 851E). Elles sont

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

Jusqu à la fin des années 90, la majorité

Jusqu à la fin des années 90, la majorité ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE 00.10 MARS En quinze ans, le nombre de chercheurs en entreprise (en personnes physiques) a fortement augmenté : 78

Plus en détail

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC

Baromètre. Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Baromètre BODACC Baromètre BODACC Baromètre Ventes & Cessions de fonds de commerce (Bâtiment, commerce, industrie ou services) Annonces publiées au BODACC au 1 er semestre 2013 Au 1 er semestre 2013 les acheteurs temporisent,

Plus en détail

Document d analyse Edition janvier 2015

Document d analyse Edition janvier 2015 Les cahiers de l observatoire de la MdEF janvier 2015 Document d analyse Edition janvier 2015 Diagnostic ZTEF Grand Lyon Centre et Nord Cette nouvelle publication de l observatoire de la Maison de l Emploi

Plus en détail

YVELINES. Présentation du territoire. limites du territoire

YVELINES. Présentation du territoire. limites du territoire Population totale du territoire 1 413 635 YVELINES Présentation du territoire Poids dans la région 11,9% Nombre de communes 262 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié

Plus en détail

L ouverture à l international des entreprises de services

L ouverture à l international des entreprises de services L ouverture à l international des entreprises de services Pascale Pietri* Par nature, les secteurs des services sont moins tournés vers les marchés extérieurs que les secteurs industriels. Néanmoins en

Plus en détail

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation

Le devenir des entreprises artisanales 5 ans après leur installation Le devenir des 5 ans après leur installation Observatoire des Métiers et de l Artisanat Région Centre Octobre 2013 Afin de mieux connaître l évolution des nouvellement créées, l INSEE a mis en place un

Plus en détail

L INDUSTRIE en Seine-et-Marne

L INDUSTRIE en Seine-et-Marne FOCUS études JUILLET 213 information économique L INDUSTRIE en Seine-et-Marne L industrie (hors BTP) regroupe 3 99 établissements et 47 268 emplois salariés en Seine-et-Marne. Souvent présenté sous l angle

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

Situation capitalistique et pérennité des entreprises

Situation capitalistique et pérennité des entreprises Situation capitalistique et pérennité des entreprises L observatoire des entreprises www.cofaceservices.fr 2 Objet de l étude La pérennité et la capacité de développement des PME et des ETI sont-elles

Plus en détail

Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine

Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine Les entreprises de petite taille : un poids économique important en Aquitaine Dossier n 2 - Décembre 2014 Sommaire Synthèse Une place importante des M.TPE.PE dans l économie aquitaine et un ancrage régional

Plus en détail

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi,

ÉDITO : e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, 03 Économie et emploi FEVRIER 2012 L économie sociale sur le bassin d emploi rémois ÉDITO : C e troisième numéro de l Observatoire de l économie et de l emploi, issu d une collaboration entre la Maison

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé

Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes. Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé Les Entreprises d Economie Sociale en Poitou Charentes Vendredi 6 novembre 2009 NIORT Espace Alizé 70.000 salariés 2 ième Région de France pour le taux des emplois E.S. sur l ensemble des emplois. 14,3%

Plus en détail

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage

Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Secteurs et métiers en tension à Paris : éléments de cadrage Réunion du Service Public de l Emploi Départemental (SPED) Séminaire de travail thématique Préfecture de la région d Île-de-France Préfecture

Plus en détail

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014

L Économie Sociale et Solidaire. en Moselle - 2014 L Économie Sociale et Solidaire en Moselle - 2014 L économie SOCIALE ET SOLIDAIRE (ESS) Jusqu à la loi du 31 juillet 2014, l économie Sociale et Solidaire se fondait sur les principes fondateurs, édictés

Plus en détail

Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE

Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE Les nouveaux entrepreneurs des métiers de la distribution et des services de l automobile RAPPORT D ETUDE REMERCIEMENTS L Institut Supérieur des Métiers remercie l ensemble des organisations associées

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Commission paritaire nationale pour l'emploi 26 septembre 2013

Plus en détail

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire

NOGENT-SUR-MARNE. Présentation du territoire Population totale du territoire 430 808 NOGENT-SUR-MARNE Présentation du territoire Poids dans le département 32,3% Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Nombre de communes 16 Evolution de l'emploi

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE Page 1 ACT.EXTRACTIVES,MATERIAUX CONST.,ENERGIE,EAU,RECUP 0811Z EXTRACTION DE PIERRES ORNEMENTALES ET DE CONSTRUCTION, DE CALCAIRE INDUSTRIEL, DE GYPSE, DE CRAIE 1ET D'ARDOISE 0 2363Z FABRICATION DE BÉTON

Plus en détail

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie

Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie Les Besoins en Main-d'Oeuvre 2014 dans l arrondissement de Lille : Zoom sur l industrie L'enquête Besoins en Main-d'Oeuvre (BMO) de Pôle emploi mesure les intentions de des employeurs pour l année à venir,

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

L activité Les activités aéronaut liées à ue l automobile Mise à jour 2009

L activité Les activités aéronaut liées à ue l automobile Mise à jour 2009 Seine-et-Marne Développement Hôtel du Département 77010 MELUN Cedex - Tél : 01 64 14 19 06 Fax : 01 64 14 19 29 - Email : c.etedali@seine-et-marne-invest.com Agence certifié ISO 9002 Version 2000 Les L

Plus en détail

Eléments d une réflexion sur...

Eléments d une réflexion sur... OREF ALSACE Eléments d une réflexion sur... EMPLOI - FORMATION Les métiers de la coiffure et des soins esthétiques et cosmétiques n : 26 janvier 2011 Le champ couvert correspond à un ensemble d emplois,

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

VAL-D'OISE. Présentation du territoire

VAL-D'OISE. Présentation du territoire Population totale du territoire 1 180 365 VAL-D'OISE Présentation du territoire Poids dans la région 10,0% Nombre de communes 185 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Synthèse Chapitres Au 1 er janvier 2015, en Alsace le nombre d établissements inscrits au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est en augmentation, tandis que les

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 2011 du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Sommaire Introduction.. Page 3 Première Partie : PARIS DANS SA GLOBALITE Page 4 Géographie des entreprises parisiennes.. Page 5

Plus en détail

Le transport routier, un secteur en mutation

Le transport routier, un secteur en mutation Numéro 33 : janvier 2000 Le transport routier, un secteur en mutation 125 Evolution de l'emploi salarié en Midi-Pyrénées (base 100 en 1990) 120 115 110 105 Transport routier de voyageurs Ensemble transport

Plus en détail

Les Services en Midi-Pyrénées

Les Services en Midi-Pyrénées Emploi et établissements des Services Départements : Nombre d'établissements RCS et effectif salarié au 2ème trimestre 2014 : Nombre d'établissements Effectif salarié (par rapport à 2013) (par rapport

Plus en détail

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue

Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle. dans le spectacle vivant. Deuxième partie. La formation professionnelle continue Tableau de bord de l'emploi et de la formation professionnelle dans le spectacle vivant Deuxième partie La formation professionnelle continue - Données statistiques 2010 Troisième édition L'Observatoire

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES

LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES LES ESSENTIELS LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS DU SPECTACLE MÉTIERS EMPLOI & ACTIVITÉ PUBLICS DOSSIERS DOCUMENTAIRES ACTES NOVEMBRE 2005 SOMMAIRE 3 EN RÉSUMÉ 5 LES DEMANDEURS D EMPLOI DES MÉTIERS

Plus en détail

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire

PARIS 18-19-20. Présentation du territoire Population totale du territoire 587 259 Présentation du territoire Poids dans le département 26,1% Nombre de communes 3 Source : Insee, RP2011 / exploitation principale Evolution de l'emploi salarié par

Plus en détail

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

12ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 Activités juridiques, comptables,

Plus en détail

PANORAMA territoire PARIS

PANORAMA territoire PARIS PANORAMA territoire PARIS NOVembre 2011 de l Économie Sociale et Solidaire POIDS de l'économie sociale et solidaire parisienne Source : Insee, CLAP 2009 / Traitement : Observatoire régional de l' IDF paris

Plus en détail

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services?

Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Que sait-on des réseaux d enseigne dans le commerce et les services? Pierre Biscourp Division Commerce, Insee Le phénomène des réseaux d enseignes 2 Ce que voit le consommateur : depuis 30 ans, des magasins

Plus en détail

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Sonia Besnard, Pascale Chevalier, Patrice Victor, Insee Pays de la Loire Danièle Guillemot, Yusuf Kocoglu, Centre d études de l emploi En France,

Plus en détail

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand

de l artisanat Tableau économique ÉTUDES et Recherches Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand ÉTUDES et Recherches de l Institut Supérieur des Métiers Tableau économique de l artisanat MAI 2014 Cahier I : Les entreprises artisanales dans le tissu économique marchand Tableau économique de l artisanat

Plus en détail

L Artisanat rhônalpin

L Artisanat rhônalpin L Artisanat rhônalpin Enquête de conjoncture Édito du Président Fort de plus de 119 42 entreprises en Rhône- Alpes, l Artisanat représente 1 entreprise sur 4 de la Région. Présent dans les secteurs de

Plus en détail

ENTREPRISES & RESSOURCES HUMAINES EN PAYS DE LA LOIRE

ENTREPRISES & RESSOURCES HUMAINES EN PAYS DE LA LOIRE Observatoire régional information économique des CCI des Pays de la Loire ENTREPRISES & RESSOURCES HUMAINES EN PAYS DE LA LOIRE perspectives & compétences Édition 2006 Les CCI, première source d information

Plus en détail

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012

EXTRAIT. L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France. Avril 2012 EXTRAIT L emploi et la formation dans la métallurgie Région Ile-de-France Avril 2012 Sommaire 1. Les effectifs salariés et entreprises employeurs 2 2. Les profils des salariés 10 3. Les caractéristiques

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail