La mise en œuvre du Protocol du Nagoya. Suhel al-janabi co-directeur Initiative

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La mise en œuvre du Protocol du Nagoya. Suhel al-janabi co-directeur Initiative"

Transcription

1 La mise en œuvre du Protocol du Nagoya Suhel al-janabi co-directeur Initiative

2 Pourquoi un protocole sur l accès et le partage des avantages? Certitude juridique grâce à un cadre de juridique transparent sur l accès et le partage des avantages : Pour les fournisseurs : Afin d'assurer le partage des avantages après que les ressources aient quitté le pays Afin de prévenir l'appropriation illicite des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles qui s y rapportent Pour les utilisateurs : Afin d offrir des procédures claires d accès aux ressources génétiques

3 Elements de base : Definition Utilisation: «Utilisation des ressources génétiques» les activités de recherche et de développement sur la composition génétique et/ou biochimique de ressources génétiques, notamment par l application de la biotechnologie, conformément à la définition fournie à l article 2 de la Convention - Accèss - Partage des Avantages - Population autochthone / local PIC / MAT & Conn. Traditionels - Conformité (nouveau)

4 Domaine d action Ratification / mise en œuvre Définition d une (de) politique(s) / stratégie(s) globale(s) Mise en place d une législation et d une réglementation nationales en matière d APA Engagement des parties prenantes Établissement d arrangements institutionnels, autorités nationales compétentes y compris Prise en compte des connaissances traditionnelles Traitement des questions transfrontalières Stratégie de valorisation Objectif politique Décider de ratifier ou non le PN Clarifier l approche nationale en matière d APA Garantir une sécurité juridique Garantir l implication et la conformité aux normes de différentes parties prenantes Faciliter la mise en œuvre grâce à des responsabilités institutionnelles claires Faciliter le partage des avantages avec les détenteurs de connaissances traditionnelles Éviter les conflits et créer des synergies Transformer en revenu et en développement économique la valeur économique potentielle des ressources génétiques (RG) et des connaissances traditionnelles associées

5 Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Mandat de négociation WSSD, 2002: Mandat politique pour le régime international d accès et de partage des avantages COP VII, 2004: Le Groupe de travail sur l accès et le partage des avantages reçoit le mandat de négocier un régime international d accès et de partage des avantages COP X, 2010: Achèvement des négociations et adoption du Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

6 Le Protocole de Nagoya sur l APA Objectif Le partage juste et équitable des avantages découlant de l utilisation des ressources génétiques, afin de contribuer à la conservation et à l utilisation durable de la diversité biologique

7 Le Protocole de Nagoya sur l APA Champ d application Les ressources génétiques en vertu de l article 15 de la Convention sur la diversité biologique et les avantages découlant de l utilisation de ces ressources Les connaissances traditionnelles associées aux ressources génétiques dans le contexte de la Convention sur la diversité biologique et les avantages découlant de l utilisation de ces connaissances

8 Éléments de base : Accès La souveraineté sur les ressources naturelles L accès aux GR est soumis au consentement préalable donné en connaissance de cause (prior informed consent (PIC)) Manuel Schäfer/Shutterstock

9 Éléments de base: Partage juste et équitable Obligation de prendre des mesures : Concernant les avantages découlant de l utilisation des ressources génétiques, de même que les utilisations subséquentes et la commercialisation, qui doivent être partagés avec le pays fournisseur. Les avantages à partager doivent faire l objet de conditions convenues d un commun accord. Les avantages peuvent être monétaires ou non monétaires Avantages : Droits d accès, paiements pour la réalisation d étapes, droits de licence, redevances, transfert de technologie, partage des résultats de la recherche, participation concrète à la recherche

10 Éléments de base : Conformité Obligation à se conformer aux lois nationales d accès et de partage des avantages Les Parties contractantes doivent: Prendre des mesures permettant d assurer que les ressources génétiques utilisées dans leur juridiction ont été obtenues avec PIC et MAT Coopérer en cas de violation alléguée des exigences prescrites par une autre Partie contractante

11 Éléments de base : Conformité Obligation à se conformer aux conditions convenues d un commun accord (MAT) Les Parties contractantes doivent: Favoriser des dispositions contractuelles sur le règlement des différends au sein des conditions convenues d un commun accord Veiller à donner la possibilité de recours dans le cadre de leurs systèmes juridiques, en cas de différend portant sur les conditions convenues d un commun accord Prendre des mesures concernant l accès à la justice

12 Éléments de base : Conformité Obligation de surveiller l utilisation des ressources génétiques, notamment en: Désignant des points de contrôle efficaces Établissant un certificat de conformité reconnu à l échelle internationale attestant que le consentement préalable donné en connaissance de cause a été obtenu et que des conditions convenues d un commun accord ont été établies

13 Pays fournisseurs PIC Autorités Nationales Compétentes MAT -Modalités mutuellement convenues (ex. Utilisation commerciale ou noncommerciale des RG)Le partage des avantages (monetaire ou non-monetaire Permis RG + certificat Partage des avantages Pays utilisateurs Utilisation de RGs Points de contrôle -maisons d éditions scientifiques - insituts de recherche utilisant des fonds publics -l office des brevets -les agences responsables pour l autorisation des produits Donne l information sur PIC, MAT, source des RG, l utlisation des RG Mis à la disposition du Centre d échange sur l accès et le partage des avantages SURVEILLANCE DE L UTILISATION DES RESSOURCES GÉNÉTIQUES Le certificat de conformité reconnu à l échelle internationale

14 Éléments de base: Conformité Outils et mécanismes destinés à appuyer la mise en œuvre: Obligation d encourager l élaboration, la mise à jour et l utilisation de clauses contractuelles modèles sectorielles et intersectorielles pour les conditions convenues d un commun accord (MAT) et istock UNEP de codes de conduite, lignes directrices et de meilleures pratiques et/ou normes relatifs à l accès et au partage des avantages.

15 Éléments de base: Connaissances traditionnelles Le Protocole vise à garantir que : Les communautés autochtones et locales obtiennent une part équitable des avantages découlant de l utilisation de leurs : Connaissances traditionnelles associées aux ressources génétiques Ressources génétiques lorsque les lois nationales leur accordent un droit établi d y accorder l accès L accès devra recevoir leur consentement préalable donné en connaissance de cause, selon leurs lois et leurs procédures coutumières

16 Un mécanisme multilatéral mondial de partage des avantages À examiner de manière plus approfondie pour les avantages découlant de l utilisation des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles Dans un contexte transfrontière Pour lesquelles le consentement préalable donné en connaissance de cause ne peut être obtenu. Les avantages découlant du mécanisme doivent servir à soutenir la conservation et l utilisation durable de la diversité biologique à l échelle mondiale.

17 Outils et mécanismes destinés à appuyer la mise en œuvre un renforcement des capacités/une sensibilisation un transfert de technologie la désignation de correspondants nationaux et d autorités nationales compétentes un Centre d échange sur l accès et le partage des avantages pour partager des informations (ABS Clearing House) un soutien financier cible «Biocultural Community Protocols»

18 Etapes vers un Protocol actif Le Protocole était ouvert aux signatures au siège de l ONU, à New York, du 2 février 2011 au 1er février 2012 Le Protocole entrera en vigueur 90 jours après la date de dépôt du 50e instrument de ratification Onzième réunion de la Conférence des Parties, du 8 au 19 octobre 2012, Inde Date cible de la convocation de la première réunion des Parties au Protocole de Nagoya Le 50e instrument de ratification doit être déposé avant le 10 juillet 2012, au plus tard, afin d atteindre cet objectif

19 Et la mise en oevre au niveau national?

20 Domaine d action Ratification / mise en œuvre Définition d une (de) politique(s) / stratégie(s) globale(s) Mise en place d une législation et d une réglementation nationales en matière d APA Engagement des parties prenantes Établissement d arrangements institutionnels, autorités nationales compétentes y compris Prise en compte des connaissances traditionnelles Traitement des questions transfrontalières Stratégie de valorisation Objectif politique Décider de ratifier ou non le PN Clarifier l approche nationale en matière d APA Garantir une sécurité juridique Garantir l implication et la conformité aux normes de différentes parties prenantes Faciliter la mise en œuvre grâce à des responsabilités institutionnelles claires Faciliter le partage des avantages avec les détenteurs de connaissances traditionnelles Éviter les conflits et créer des synergies Transformer en revenu et en développement économique la valeur économique potentielle des ressources génétiques (RG) et des connaissances traditionnelles associées

21 Etape 1: Développement de mesures d APA nationales La mise en œuvre aux niveaux national et régional du Protocole de Nagoya devrait s orienter à une évaluation et à un inventaire des points pertinents a travers un processus APA. Une réponse à la question: «Qu avons-nous?»

22 1. Inventaire des dispositions réglementant l accès aux ressources génétiques et aux connaissances traditionnelles associées et/ou le partage des avantages dans les politiques et stratégies nationales et régionales existant dans des secteurs pertinents tels que les forêts, la pêche, l agriculture, les sciences et les technologies ; la législation et la réglementation nationales et régionales régissant des secteurs pertinents (ci-dessus) et y compris, la santé, les droits des peuples autochtones, la propriété intellectuelle, la culture, la recherche et la science

23 2. Bilan de l appropriation et des droits d usage sur les ressources biologiques, les ressources génétiques et les connaissances traditionnelles, et évaluation des dispositions pertinentes concernant les droits des PACL tels qu'ils sont précisés dans la constitution, la législation et les réglementations spécifiques.

24 3. Évaluation des arguments plaidant en faveur ou contre une législation nationale autonome de l APA ou en faveur ou contre l intégration de dispositions sur l APA dans la législation/la réglementation sectorielle existante.

25 4. Inventaire («mapping») des acteurs institutionnels qui doivent être impliqués dans le développement de la stratégie de mise en œuvre (p.ex. forêts, agriculture, santé, droits des peuples autochtones, sciences et technologies) en y incluant des organisations régionales susceptibles d apporter une valeur ajoutée à la mise en œuvre au niveau national.

26 5. Inventaire «mapping» des utilisateurs actuels et potentiels de ressources génétiques et de connaissances traditionnelles associées, utilisations spécifiques y compris.

27 6. Inventaire «mapping» des acteurs qui jouent un rôle dans la gestion et la gouvernance des ressources biologiques (autorités chargées de faire respecter les aires protégées, communautés locales et sélectionneurs, par exemple) ; seront affectés par la mise en œuvre d une réglementation nationale de l APA (p. ex. parties ci-dessus, secteur de la santé, institutions de recherche, secteur privé utilisant les RB / RG et les connaissances locales associées).

28 Gardins Bot. ONG Douanes Eaux et Forets Femmes Juristes Intl. Themes et acteurs APA Guerisseurs Eleveurs international Grand Public Cellules CESP Negotiatieurs Industrie? Autres Minsiteres Decideurs Intermedieres.x, y, z Communauté OMPI national Part. Developpement Universités Politiciens Medias Banques Genetiques Recherche PACL

29 7. Relevé des arrangements institutionnels existants et évaluation de ceux qui pourraient jouer un rôle en termes d autorisation de processus, de gestion et de gouvernance des ressources génétiques, autorités nationales compétentes y compris.

30 8. Inventaire «mapping» des institutions/universités de recherche conduisant des recherches sur les ressources biologiques/génétiques, et en particulier sur leur composition (bio)chimique, leurs caractéristiques génétiques, leurs usages médicaux, etc., connaissances traditionnelles associées y compris.

31 9. Quels sont les facteurs faisant obstacle à la création de valeur ajoutée ou à une maximisation de la valeur des ressources génétiques? Comment les éliminer?

32 Analyse des lacunes Confronter les résultats aux obligations du Protocole APA: - Orientation pour le développement d une politique/stratégie nationale/régionale sur l APA - Definition les étapes à entreprendre en vue de la mise en œuvre nationale et régionale du Protocole de l APA.

33 Important pour lancer le processus APA) Le temps et les ressources nécessaires pour effectuer ces inventaires et procéder les évaluations: de la structure administrative d un pays (système fédéral par rapport d un système centralisé), des institutions de recherche et des entreprises (nationales et étrangères) qui utilisent des ressources biologiques et génétiques.

34 Exemples des efforts : Australie: a investi une année et 2,5 millions de dollars Libéria: 2 semaines pour deux consultants internationaux plus un consultant national à raison de 3 mois au total ( ) COMIFAC: euros pour fournir une base préliminaire pour le développement d une stratégie régionale sur l APA.

35 De quoi avons-nous besoin? Avant la stratégie/politique nationale sur l APA: bien comprendre le «modèle d affaires» des différents usagers industriels et marchés. -> orientation sur les mesures à élaborer et mis en œuvre pour créer un environnement favorable et/ou protéger les intérêts des et parties prenantes nationaux et régionaux.

36 Résultat principal: une décision concernant les mesures politiques, juridiques et réglementaires qui doivent être élaborées pour régler l accès aux ressources génétiques et le partage des avantages dans le cadre des juridictions nationales et/ou intérieures ainsi qu en ce qui concerne les questions qui nécessitent une coordination/harmonisation régionale est prise.

37 Etape 2: mise en œuvre de mesures d APA nationales De quelles options dispose-t-on pour mettre en œuvre la décision politique? Élaborer de nouvelles mesures (concernant, par exemple, la conformité, les certificats, le suivi) et adapter/améliorer les mesures existantes pour les pays ayant élaboré un cadre politique et législatif.

38 Mesures sur l accès, partage des avantages, conformité: le développement de modèles d accords et de dispositions correspondantes incluant les modalités de consentement préalable donné en connaissance de cause et les conditions convenues d'un commun accord; l élaboration de procédures administratives permettant d obtenir qu il y ait CPCC et CCCA entre les usagers et les fournisseurs de ressources ; des activités visant à garantir l accès aux connaissances traditionnelles grâce à l implication/la participation des communautés autochtones et locales ;

39 développement et mise en œuvre de lignes directrices volontaires, codes de conduite, campagnes publiques de sensibilisation et d éducation sur l'apa et le nouveau Protocole ; soutien pour le développement et la mise en œuvre d accords pilotes ; soutien pour l identification de ressources biologiques et génétiques ayant une valeur commerciale potentielle ; amélioration de la capacité de R&D au niveau national et/ou régional afin de créer une valeur ajoutée intérieure facilitant l accès des usagers à des niveaux plus élevés de la chaîne de valeur.

40 Merci!...pour plus d information sur l APA et l Initiative pour le renforcement des capacités pour l APA: -> brochure du global au local -> www. abs-africa.info

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Convention sur la diversité biologique : ABS Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages RESSOURCES GÉNÉTIQUES CONNAISSANCES TRADITIONNELLES FOURNISSEURS UTILISATIONS CONSENTEMENT PRÉALABLE

Plus en détail

Lignes directrices de Bonn sur l accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages résultant de leur utilisation

Lignes directrices de Bonn sur l accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages résultant de leur utilisation Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique Lignes directrices de Bonn sur l accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages résultant de leur utilisation Lignes

Plus en détail

Communication stratégique pour la mise en œuvre de l'apa

Communication stratégique pour la mise en œuvre de l'apa Communication stratégique pour la mise en œuvre de l'apa Il arrive très souvent que la réaction à nos exposés de nature scientifique soit celle représentée sur ce dessin : le désintérêt La communication

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

Organisé conjointement par

Organisé conjointement par Intégration de la mise en œuvre de coopération mutuelle du Traité international et du Protocole de Nagoya dans le cadre des objectifs généraux de la politique nationale Un atelier pour les équipes nationales

Plus en détail

GTBAC DE LA COP 9 DE BONN

GTBAC DE LA COP 9 DE BONN DE LA COP 9 DE BONN 2008 À LA COP 10 DE NAGOYA 2010 DE LA COP 9 DE BONN 2008 A LA COP10 DE NAGOYA 2010 INTRODUCTION Du 2 au 8 Avril 2009 tenue au Siège de l Organisation de Nations Unies pour la Science

Plus en détail

Rapport de la 7 e réunion du Groupe de surveillance des activités de CESP Londres, Royaume-Uni, 3 au 5 décembre 2013

Rapport de la 7 e réunion du Groupe de surveillance des activités de CESP Londres, Royaume-Uni, 3 au 5 décembre 2013 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 7 e réunion du Groupe de surveillance des activités de CESP Londres, Royaume-Uni, décembre 2013 7 e réunion du Groupe de surveillance des activités

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Étant Parties à la Convention sur la diversité biologique, ci-après dénommée «la Convention»,

Étant Parties à la Convention sur la diversité biologique, ci-après dénommée «la Convention», PROTOCOLE DE NAGOYA SUR L ACCÈS AUX RESSOURCES GÉNÉTIQUES ET LE PARTAGE JUSTE ET ÉQUITABLE DES AVANTAGES DÉCOULANT DE LEUR UTILISATION RELATIF À LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE Les Parties au

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

WIPO/GRTKF/IC/Q.2 JUILLET 2002 INTRODUCTION

WIPO/GRTKF/IC/Q.2 JUILLET 2002 INTRODUCTION QUESTIONNAIRE SUR LES PRATIQUES ET CLAUSES CONTRACTUELLES RELATIVES A LA PROPRIETE INTELLECTUELLE, A L ACCES AUX RESSOURCES GENETIQUES ET AU PARTAGE DES AVANTAGES COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE LA PROPRIETE

Plus en détail

ACCORD DE COOPERATION TECHNIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU JAPON ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE D HAITI

ACCORD DE COOPERATION TECHNIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU JAPON ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE D HAITI ACCORD DE COOPERATION TECHNIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT DU JAPON ET LE GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE D HAITI Le Gouvernement du Japon et le Gouvernement de la République d Haïti, Désireux de renforcer davantage

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international NATIONS UNIES CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA CESSION DE CRÉANCES DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL NATIONS UNIES

Plus en détail

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III

Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Le concept Le projet EuroMed Justice III financé par l'ue avec un budget de 5 millions pour la période 2011-2014 entend poursuivre les succès

Plus en détail

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore F WIPO/GRTKF/IC/23/INF/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 15 JANVIER 2013 Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Plus en détail

Kit d informations relatives à l accès et au partage des avantages. Ivan Cholakov Gostock/Shutterstock

Kit d informations relatives à l accès et au partage des avantages. Ivan Cholakov Gostock/Shutterstock Kit d informations relatives à l accès et au partage des avantages Ivan Cholakov Gostock/Shutterstock Introduction Access and sur l accès et le partage des avantages UNEP Un kit d'informations relatives

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CP.TEIA/2008/5 2 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES PARTIES À LA CONVENTION SUR

Plus en détail

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer

Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Elaborer une Stratégie de Plaidoyer Tenant compte du temps et des ressources limités des responsables de mise en œuvre de programmes, les outils de la série Straight to the Point (Droit au But) de Pathfinder

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

Note d orientation 7 sur la transparence des contrats

Note d orientation 7 sur la transparence des contrats Cette note est diffusée par le Secrétariat international de l'itie pour donner des conseils aux pays mettant en œuvre l'itie sur les moyens de satisfaire aux Exigences de la Norme ITIE. Le lecteur est

Plus en détail

Comité de coordination de l OMPI

Comité de coordination de l OMPI F WO/CC/71/1 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 JUILLET 2015 Comité de coordination de l OMPI Soixante et onzième session (46 e session ordinaire) Genève, 5 14 octobre 2015 APPROBATION D ACCORDS Mémorandum du

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE

VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE TERMES DE REFERENCE Agence des Nations Unies : Titre : Lieu : Durée : Bureau Régional de l ONUDC pour l Afrique de l'ouest et

Plus en détail

Faire af faire. avec Hydro-Québec

Faire af faire. avec Hydro-Québec Faire af faire avec Hydro-Québec Sommaire Mot de la directrice Acquisition... 1 Introduction... 2 Règles d éthique d Hydro-Québec... 3 La qualité à Hydro-Québec... 3 Processus d acquisition de biens et

Plus en détail

PROTOCOLE DE NAGOYA L ACCÈS AUX RESSOURCES GÉNÉTIQUES ET LE PARTAGE JUSTE ET ÉQUITABLE DES AVANTAGES DÉCOULANT DE LEUR UTILISATION RELATIF

PROTOCOLE DE NAGOYA L ACCÈS AUX RESSOURCES GÉNÉTIQUES ET LE PARTAGE JUSTE ET ÉQUITABLE DES AVANTAGES DÉCOULANT DE LEUR UTILISATION RELATIF PROTOCOLE DE NAGOYA SUR L ACCÈS AUX RESSOURCES GÉNÉTIQUES ET LE PARTAGE JUSTE ET ÉQUITABLE DES AVANTAGES DÉCOULANT DE LEUR UTILISATION RELATIF À LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE TEXTE ET ANNEXE

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17

PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 PROGRAMME DE TRAVAIL DE L IHP+ POUR 2016-17 Optimiser la coopération au développement pour atteindre les ODD concernant la santé 1. Introduction Le programme de travail du Partenariat international pour

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE I. Contexte La Banque mondiale est entrain de mener une initiative

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Réponse du Congo ANNEXE I

Réponse du Congo ANNEXE I Réponse du Congo ANNEXE I QUESTIONNAIRE SUR LES BESOINS ET PRIORITÉS NATIONAUX EN MATIÈRE DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ET DE CRÉATION DE CAPACITÉS, AFIN D APPUYER LA MISE EN OEUVRE DU PROTOCOLE DE NAGOYA

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE

CONVENTION EUROPÉENNE CONVENTION EUROPÉENNE sur l exercice des droits des enfants, adoptée à Strasbourg le 25 janvier 1996 3 CONVENTION EUROPÉENNE sur l exercice des droits des enfants PRÉAMBULE Les Etats membres du Conseil

Plus en détail

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention :

PROJET DE LOI ------- ÉTUDE D IMPACT. I - Situation de référence et objectifs de l accord ou convention : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes NOR : MAEJ1002191L PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre la France et la Suisse en vue d éviter

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

PRINCIPES POUR LES DISPOSITIONS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS LES ACCORDS BILATERAUX ET REGIONAUX

PRINCIPES POUR LES DISPOSITIONS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS LES ACCORDS BILATERAUX ET REGIONAUX PRINCIPES POUR LES DISPOSITIONS DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS LES ACCORDS BILATERAUX ET REGIONAUX PREFACE Pendant plusieurs années la recherche à l Institut Max Planck pour la Propriété Intellectuelle

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

AMCEN/SS/IV/INF/7. Déclaration de Libreville sur la biodiversité et la lutte contre la pauvreté en Afrique

AMCEN/SS/IV/INF/7. Déclaration de Libreville sur la biodiversité et la lutte contre la pauvreté en Afrique AMCEN/SS/IV/INF/7 Déclaration de Libreville sur la biodiversité et la lutte contre la pauvreté en Afrique PNUE UNION AFRICAINE CMAE REPUBLIQUE GABONAISE NATIONS UNIES Distr. : Générale PACBPA/1/7 21 septembre

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International Le mémoire d Amnesty International présente des recommandations qui touchent six volets : droits des autochtones, droits des migrants, commerce et investissement, aide au développement,

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 2CO/F/6.8 (définitif) CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE 2 e CONGRÈS MONDIAL Vancouver, du 21 au 25 juin 2010 RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 1. Le Congrès s engage à appuyer le

Plus en détail

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC

MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC BUDGET FÉDÉRAL 2016 MESURES IMPACTANT LES FABRICANTS DE MEUBLES DU QUÉBEC Le présent document résume les mesures annoncées dans le budget fédéral 2016 2017 déposé le 22 mars dernier et qui pourraient toucher

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore

Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore F WIPO/GRTKF/IC/26/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 31 JANVIER 2014 Comité intergouvernemental de la propriété intellectuelle relative aux ressources génétiques, aux savoirs traditionnels et au folklore Vingt-sixième

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

CODE DE BONNE CONDUITE AFPDB

CODE DE BONNE CONDUITE AFPDB CODE DE BONNE CONDUITE AFPDB Membres de l AFPDB lors de l établissement de ce code : 1 er décembre 2008 Dernière mise à jour : 8 novembre 2010 BNP PARIBAS SOCIETE GENERALE CITIGROUP COMMERZBANK UNICREDIT

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R

Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R Stratégie de l ACP pour les paiements : Vision 2020 Q et R A. Généralités A.1) Pourquoi faut il une vision stratégique si l ACP a déjà un mandat statutaire? Comment les deux choses se rejoignent elles?

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES

CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES CHARTE D ENGAGEMENTS RÉCIPROQUES ENTRE L ÉTAT, LE MOUVEMENT ASSOCIATIF ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES SIGNÉE PAR LE PREMIER MINISTRE, LA PRÉSIDENTE DU MOUVEMENT ASSOCIATIF, LE PRÉSIDENT DE L ASSOCIATION

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à

Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à 12 L importance d une étude diagnostique sur le pays Il est clair que les stratégies de S&E varient considérablement d un pays à l autre. Le Brésil par exemple met l accent sur l adoption d une méthode

Plus en détail

Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble

Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac : vue d ensemble Contexte Le Protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac est un traité international visant à éliminer

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Rapport de synthèse L impact économique des touristes perdus

Rapport de synthèse L impact économique des touristes perdus Rapport de synthèse L objectif de cette étude était d évaluer la mise en œuvre actuelle des dispositions communes concernant les visas dans l espace Schengen du point de vue de l industrie touristique

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES INSTITUTIONS NATIONALES DES DROITS DE L HOMME (CIC) PROTOCOLE

Plus en détail

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION 27/04/2011 Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme organisée dans le cadre de la présidence turque du Comité des Ministres du Conseil de l'europe IZMIR, Turquie

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES 7 IGC CE/13/7.IGC/INF.4 Paris, 15 novembre 2013 Original : anglais COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES Septième session ordinaire Paris,

Plus en détail

PRÉAMBULE. Conscientes de l importance du transport international de marchandises par chemin de fer,

PRÉAMBULE. Conscientes de l importance du transport international de marchandises par chemin de fer, CONVENTION RELATIVE À UN RÉGIME DE TRANSIT DOUANIER INTERNATIONAL POUR LES MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR CHEMIN DE FER SOUS LE COUVERT DE LETTRES DE VOITURE SMGS Les Parties contractantes, PRÉAMBULE Conscientes

Plus en détail

Groupe de travail du Traité de coopération en matière de brevets (PCT)

Groupe de travail du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) F PCT/WG/9/18 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 26 AVRIL 2016 Groupe de travail du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) Neuvième session Genève, 17 20 mai 2016 FORMATION DES EXAMINATEURS Document

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION

CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION CHARTE DU PARTENARIAT MONDIAL POUR L ÉDUCATION Dernière mise à jour : novembre 2013 (Décision BOD/2013/11-02) éducation de qualité pour tous les enfants page 1 de 15 Chartre du PME PRÉAMBULE 1.1 Le Partenariat

Plus en détail

Accord cadre international «Sodexo UITA»

Accord cadre international «Sodexo UITA» Accord cadre international «Sodexo UITA» 1. Parties prenantes 1.1. Le présent accord est conclu entre «Sodexo» et «l UITA» ; 1.2. «Sodexo» désigne la société Sodexo SA et l ensemble des sociétés filiales

Plus en détail

TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE

TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE Septembre 2015 IT/OWG-EFMLS-4/15/Inf.4 F TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE QUATRIÈME RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL À COMPOSITION NON LIMITÉE

Plus en détail

«Management et Direction de Projets»

«Management et Direction de Projets» Centrale Paris & Cegos Vos partenaires pour un nouvel élan dans votre carrière MASTERE SPECIALISE «Management et Direction de Projets» Bienvenue! René Palacin Responsable pédagogique MS Management et Direction

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations

Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Stratégie nationale pour le logement des Premières Nations Vision Qu ils vivent dans leur collectivité ou à l extérieur de celle-ci, tous les membres des Premières Nations ont le droit d avoir un abri

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

Synthèse des recommandations de la société civile. Table ronde La transparence dans le secteur extractif

Synthèse des recommandations de la société civile. Table ronde La transparence dans le secteur extractif Séminaire La transparence pour le développement Lille 21 mai 2013 Synthèse des recommandations de la société civile Pascal Canfin, ministre délégué français chargé du Développement, a réuni en partenariat

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr.: Générale 3 octobre 2001 Français Original: Anglais E/CN.7/2001/15 Commission des stupéfiants Reprise de la quarante-quatrième session Vienne, 12-14 décembre

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

RAPPORT SUR L EXAMEN FONCTIONNEL DU SECRÉTARIAT. Note du Secrétaire exécutif I. INTRODUCTION

RAPPORT SUR L EXAMEN FONCTIONNEL DU SECRÉTARIAT. Note du Secrétaire exécutif I. INTRODUCTION CBD Distr. GÉNÉRALE UNEP/CBD/SBI/1/13/Add.1 5 avril 2016* ORGANE SUBSIDIAIRE CHARGÉ DE L APPLICATION Première réunion Montréal, Canada, 2-6 mai 2016 Point 15 de l ordre du jour provisoire** FRANÇAIS ORIGINAL

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES

AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES AG/RES. 1 (XXVI-E/99) STATUT DU CENTRE D ÉTUDES DE LA JUSTICE DES AMÉRIQUES (Résolution adoptée à la deuxième séance plénière tenue le 15 novembre 1999) L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, VU le rapport présenté à la

Plus en détail

DANS LES POLITIQUES PUBLIQUES. Appel à consultation pour L élaboration de la stratégie de communication du pôle social. Termes de référence

DANS LES POLITIQUES PUBLIQUES. Appel à consultation pour L élaboration de la stratégie de communication du pôle social. Termes de référence PROGRAMME PROMOUVOIR ET RENFORCER L INSTITUTIONNALISATION DE L EQUITE ET DE L EGALITE DE GENRE DANS LES POLITIQUES PUBLIQUES Appel à consultation pour L élaboration de la stratégie de communication du

Plus en détail

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Convention sur l interdiction des mines antipersonnel Convention sur l interdiction de l emploi,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Annexe 4 TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque africaine de développement (la Banque)

Plus en détail

Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité de Coordination des Projets C2D Santé

Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité de Coordination des Projets C2D Santé Republique de Côte d Ivoire Union Discipline Travail Le C2D, un partenariat au service du développement Côte d Ivoire Projets C2D Santé Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP)

Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Centre Mauritanien d Analyse de Politiques (CMAP) Etude d évaluation des besoins en renforcement des capacités en matière de promotion de l emploi des jeunes au Maghreb (cas du Maroc) I) Contexte et justification

Plus en détail

PROJET DE NOTE D ORIENTATION

PROJET DE NOTE D ORIENTATION PROJET DE NOTE D ORIENTATION CINQUIÈME DIALOGUE ANNUEL DE HAUT NIVEAU SUR LA DÉMOCRATIE, LES DROITS DE L'HOMME ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE : TENDANCES, DÉFIS ET PERSPECTIVES THÈME : RÉFLEXION, CÉLÉBRATION

Plus en détail

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN

OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN OBLIGATIONS POUR UN ENVIRONNEMENT INTERNET COMPÉTITIF, SÉCURISÉ ET SAIN 2 Introduction Internet a connu un développement et une évolution spectaculaires grâce à l innovation et à la créativité incontestable

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Version 1.00, 2015 CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION APPROUVÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 8 DÉCEMBRE 2015 Préface 1. La présente charte a été adoptée par le conseil d administration (le «Conseil

Plus en détail

Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements

Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements Texte original Accord entre la Confédération suisse et la République de Namibie concernant la promotion et la protection réciproque des investissements Conclu le 1 er août 1994 Entré en vigueur par échange

Plus en détail

RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010

RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010 1 RAPPORT DES CONSULTATIONS DE LA RD CONGO SUR LA RECTUALISATION DE LA STRATEGIE DE LA BANQUE MONDIALE POUR L AFRIQUE. KINSHASA, 15 JUILLET 2010 Les consultations Régionales sur la Réactualisation de la

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT. accompagnant la

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT. accompagnant la COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.10.2012 SWD(2012) 291 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT accompagnant la proposition de règlement du Parlement européen

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE FR FR ANNEXE 26 03 77 02 Projet pilote «Gouvernance et qualité des codes logiciels Audit des logiciels libres et open source»

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI DEUXIEME VICE-PRESIDENCE Secrétariat Permanent du CNCA RÉUNION DU FORUM STRATÉGIQUE DU GROUPE DE COORDINATION DES PARTENAIRES LANCEMENT DU SUIVI DU PARTENARIAT MONDIAL DE BUSAN Bujumbura,

Plus en détail