Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements."

Transcription

1 Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Une enquête comparative Lyon-Montréal Nathalie Ortar, Claudio Ribeiro, Stéphanie Vincent-Geslin Julie-Anne Boudreau, Pascal Pochet, Louafi Bouzouina, Patrick Bonnel

2 Plan de la présentation Présentation de la recherche Données contextuelles - les évolutions à Lyon et Montréal Résultats - un attrait et des usages différenciés selon : l origine sociale et les conditions économiques le genre En conclusion le territoire de résidence

3 Dispositif méthodologique 1. Une méthode mixte Analyses statistiques descriptives à partir des EMD de Lyon (1995, 2006) Une mise en perspective avec les EMD de Grenoble (2002, 2010) Enquête OD de Montréal (2008,2013) 50 entretiens auprès de jeunes de l agglomération lyonnaise et montréalaise, centrés sur leur rapport à la voiture 2. Qui sont les jeunes? ans

4 Contexte 1.Lyon Des différences selon l âge : Les plus jeunes passent moins le permis de conduire en 2006 qu en ,1% pour les ans - 0,7 % pour les ans Des différences selon les territoires et les revenus : Au centre de l agglomération Lyonnaise : forte baisse du nombre de permis de conduire pour : les ans ayant des revenus moyens et bas (-6,5 % et -2 %) les ans avec de bas revenus (-2 %). En seconde périphérie, les jeunes ayant des revenus bas et moyens passent également moins le permis de conduire. 2.Montréal Entre 1998 et 2008, augmentation du passage du permis chez les jeunes étudiants (16-20 ans) Mais baisse chez les ans pour les hommes et les femmes

5 Hypothèses Report temporaire de l apprentissage de la conduite, en attendant d avoir les ressources financières suffisantes pour passer le permis? Renoncement pour des raisons idéologiques? Manque de moyens? Québec France Coût moyen du permis $ Salaire mensuel moyen $ Ratio coût moyen / salaire mensuel moyen 31% 56% Tableau comparatif du coût du permis.

6 Passer son permis : une norme sociale? Jusqu au début des années 2000 : l apprentissage de la conduite est normal et évident, le permis se passe dès l âge requis Des effets de seuil dans les usages de déplacements avec détention du permis

7 Passer son permis : une norme sociale? Passer le permis de conduire reste une norme sociale à Lyon comme à Montréal Il continue d être passé dès l âge requis : À Montréal quels que soient les territoires À Lyon dans les territoires périurbains À Lyon, dans le centre : Un passage décalé dans le temps Les parents exercent une forte pression prescriptive Le passage du permis est retardé par la mise à l agenda d autres priorités comme les études Le passage du permis est déconnecté de l usage de la voiture

8 Comment se déplacent les 1.Les TC : Urbains 2.Le vélo : urbains jeunes? 3.Covoiturage : périurbains pour se rendre au travail, urbains pour les loisirs 4.Voiture : périurbains

9 Amélie «Ne pas passer le permis à la campagne c est comme être un extra-terrestre» (Amélie, 27 ans, covoiturage, voiture, en couple, marketing, type 2, L)

10 Amélie «Les moments que je n aime pas, c est les bouchons, évidemment [Rires], je pense que voilà, et les gens qui font des erreurs de conduite dangereuses, type queues de poisson, parce qu un conducteur français sur deux ne sait pas prendre un rond-point conformément au Code de la route. C est les deux choses auxquelles j ai pensé. Et ce que j aime bien, pas grand-chose, la discussion avec mon covoitureur.» (Amélie, 27 ans, covoiturage, voiture, en couple, marketing, périurbain, L) 10

11 Sara «En fait, ma mère, elle n avait pas de permis, mais elle a essayé d avoir le code, et elle a abandonné, alors qu elle pouvait l avoir, parce qu elle en avait marre. Elle a dit : j arrête. Elle aurait pu avoir son permis, mais elle en avait marre.» (Sara, 17 ans, voiture passager, chez sa mère, lycéenne, urbain, L) «Mais moi, j ai besoin du permis, parce que je ne supporte pas les transports en commun. Je ne supporte pas d être avec des gens et tout.» (Sara, 17 ans, voiture passager, chez sa mère, lycéenne, urbain, L)

12 Arthur «Alors, moi, je l ai eu [le permis] à 19 ans. Mais c est aussi parce que je n ai pas mis du cœur à l ouvrage ; je conduisais très peu et j ai laissé le temps faire voilà. Donc, je l ai eu un petit peu plus tard.» (Arthur, 25 ans, TC, vit seul, stage de fin d étude, urbain, L) «J ai une mini. Elle est chez mes parents. Elle sert assez peu. Après, mon père, parfois, la prend, mais c est assez rare. Voilà.» (Arthur, 25 ans, TC, vit seul, stage de fin d étude, urbain, L)

13 Paulo [si je venais en voiture] Je resterais pris dans le trafic pendant une heure juste pour être confortable dans ma voiture et dépenser de l essence. ( ) [En train] je le sais combien de temps que ça va me prendre pour me rendre ici, à chaque matin. Avec ma voiture? je ne le sais pas. Je peux partir à une heure et ça peut être super fluide ( ), s il y a un accident s il y a des travaux s il y a du mauvais temps je ne sais pas combien de temps ça va me prendre pour venir ici. ( ) Habituellement je vais prendre ma voiture quand il n y a plus de train. (Paulo, 27 ans, train, chez ses parents, étudiant, périurbain, M) 13

14 Paulo Si je n en ai pas [de voiture], ça ne va pas m empêcher d aller à certains endroits. Ça va juste être plus facile d y aller. Mais je ne vois pas pourquoi la voiture t sais quand t es jeune, t as 16 ans, tu viens d avoir le permis et wow! Mais je n ai jamais vu ça, moi. Je n ai jamais vu d autonomie vraiment là-dedans. Si je veux aller quelque part, je vais m arranger pour y aller. Ça va être plus long mais je vais être capable d y aller quand même. (Paulo, 27 ans, train, chez ses parents, étudiant, périurbain, M) 14

15 Amina Ma mère a ressenti le besoin d avoir une voiture quand on avait quand j avais 17 ans. Alors elle a eu une voiture pendant un an mais elle n en avait pas vraiment besoin. C est juste qu elle voulait en avoir une parce qu elle sentait qu elle pouvait se le permettre aussi je pense. Puis en Amérique du Nord le symbole de la voiture est vraiment grand j veux dire si tu n as pas de voiture c est peut-être parce que tu es pauvre alors tu ne veux pas faire douter les gens alors tu achètes une voiture. Mais tu ne te demandes pas si tu en as besoin. (Amina, 29 ans, TC, célibataire, étudiante, urbain, M) 15

16 Amina Mon père, il rit de moi bien sûr et il pense que c est ridicule surtout que maintenant j ai des frères et sœurs qui sont plus jeunes que moi qui ont leur permis de conduire et puis là leur grande sœur, elle n a pas le permis de conduire. Moi je m en fous mais eux ils rient de moi et ils trouvent ça drôle. (Amina, 29 ans, TC, célibataire, étudiante, urbain, M) 16

17 Tutuka Ma mère et mon père sont conscients que je n ai pas besoin d une voiture où j habite, et c est plus de soucis avec le stationnement, le trafic et tout ça. C est moi qui paie [les assurances]. C est pour cela que je la vends. [...] Parce que justement elle ne me sert plus et elle me coûte de l argent. Ce n est pas bon. Il y a toujours moyen de en fait, c est ça, quand tu as une voiture, tu penses dans ta tête que tu as besoin d une voiture absolument. Pis quand t as pas de voiture, tu penses le contraire, tu te dis que tu peux survivre sans voiture. [...] [J] ai toujours été en transports en commun. [...] Ouais [la voiture] c est le stress. (Tutuka, 26 ans, vélo, célibataire, étudiant, urbain, M) 17

18 Tutuka C est sûr qu il y a des fois, tu n as pas le choix si tu habites très loin ou si tu travailles loin... autrement dit, la voiture, pour moi, ce n est pas une nécessité. Je vais utiliser une voiture si c est la seule option que j ai. [...] Ça coûte cher et ça pollue. (Tutuka, 26 ans, vélo, célibataire, étudiant, urbain, M) 18

19 Conclusion 1. La possession du permis de conduire Une problématique différente selon les territoires Une problématique de genre 2. L obtention du permis de conduire n implique pas l usage automobile Peu de jeunes ont un accès permanent/individuel à une voiture après l obtention du permis La possession d un véhicule est associée à des coûts et soumise à des arbitrages financiers Elle est perçue par les urbains comme une contrainte 3. Les jeunes n ayant pas un accès fréquent à un véhicule sont tout autant mobiles et autonomes 4. Le permis est plus perçu comme un «diplôme» que comme un passeport pour l autonomie ou la mobilité 19

Je t aime moi non plus. Quels changements dans le rapport des jeunes Lyonnais à l automobile?

Je t aime moi non plus. Quels changements dans le rapport des jeunes Lyonnais à l automobile? Je t aime moi non plus. Quels changements dans le rapport des jeunes Lyonnais à l automobile? Stéphanie Vincent- Geslin, Pascal Pochet, Nathalie Ortar, Patrick Bonnel, Louafi Bouzouina Laboratoire d Economie

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR

Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Bilan Moral : Cé léstiné, dé lé gué é BAR Rentrée en septembre : En quelque mots, on a commencé sur les chapeaux de roues, avec les interviews bar et le début de la bleusaille. On a très vite été débordés

Plus en détail

Du même auteur aux éditions THEÂTRALES

Du même auteur aux éditions THEÂTRALES APRÈS LA PLUIE Du même auteur aux éditions THEÂTRALES caresses, 1992 traduction Jean-Jacques Préau LIt nuptial, 1992 traduction Rosine Gars SERgI belbel APRÈS LA PLUIE traduit du catalan par Jean-Jacques

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

PRÉSENTE. le petit guide malin du covoiturage au quotidien

PRÉSENTE. le petit guide malin du covoiturage au quotidien PRÉSENTE le petit guide malin du covoiturage au quotidien INTRODUCTION MAISON, BUREAU, MAISON, BUREAU VOS TRAJETS POUR ALLER AU TRAVAIL SONT QUOTIDIENS, ALORS POURQUOI NE PAS LES PARTAGER? CE GUIDE VA

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 FICHE MÉNAGE Code fiche 1 Tableau de bord Secteur de tirage d échantillon

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

La soupe de la discorde

La soupe de la discorde 1. Dans un grand immeuble de la ville, est connue pour les odeurs de sa cuisine. Chaque fois qu elle fait sa fameuse soupe aux choux, tous les voisins ferment les fenêtres pour ne pas être dérangés par

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Un grand merci pour ta participation!

Un grand merci pour ta participation! Chère élève, cher élève, Quels sont tes vœux pour l avenir? Participes-tu activement à la vie publique? Où aimerais-tu pouvoir t exprimer davantage? Nous souhaitons en savoir plus à ce sujet: ce questionnaire

Plus en détail

Le choix éclairé lors de l accouchement:

Le choix éclairé lors de l accouchement: Le choix éclairé lors de l accouchement: Les femmes ont-elles vraiment le choix? Conférencière: Myriam Hivon Chercheur(e)s: Vania Jimenez, Abby Lippman, Michael Klein Collaborateurs(trices): Marleen Dehertog,

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. VERTISSEMENT e texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com e texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

Les voitures de Jibril (1)

Les voitures de Jibril (1) Les voitures de Jibril (1) Jibril est un berger qui garde un dromadaire et trois petites chèvres. Tous les jours, il les emmène paître. Il sait où trouver les herbes tendres et les points d eau pour les

Plus en détail

Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone.

Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone. Scène 1 Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone. MME GRIMAUD LAURENT JULIE Oui, tante Odile. C est vrai, je Oui, oui, bien sûr Je sais, mais ce n est pas toujours facile Non

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015

Tous que j avais. Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Tous que j avais Français 9, Andrew Cheung (Chapitre 1 & 2) et Jon Parkinson (Chapitre 3 & 4) Le 21 avril 2015 Table de matières Chapitre 1(la prise) 1 Chapitre 2(la vente).2 Chapitre 3(la punition)..3

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé

GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures - Aucun document autorisé UFR EILA Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Adresse postale : Bâtiment Biopark Case courrier 7002 Site PRG 75205 Paris cedex 13 GRAMMAIRE-NIVEAU 5 (48FE0052) DST mai 2012 Durée : 2 heures -

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Les échos de la Prépa

Les échos de la Prépa Juin 2009 Les échos de la Prépa Editorial : Avril, pour les ECT2, le temps des concours est venu Les échos de la prépa vous relatent leurs dernières impressions et les angoisses au moment de quitter l

Plus en détail

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants

Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Learning by Ear 2009 Droits des enfants 02 Le travail des enfants Thème : Le travail des enfants Rédaction : Yann Durand Traduction : Femmes Hommes Age IN/OUTRO X indifférent Narrateur X Env. 25 ans Abdoulaye

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

Le projet du Conseil municipal des enfants

Le projet du Conseil municipal des enfants Le projet du Conseil municipal des enfants Élus au sein de leurs écoles depuis le jeudi 16 octobre 2014, les jeunes représentants du Conseil municipal des enfants (CME) se sont réunis tous les mercredis

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour a) Vie pratique - Logement : Mon logement s est situé à Tananarive, la capitale de Madagascar. J ai été accueilli par une famille très sympathique, qui habite à 40 minutes de l

Plus en détail

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Un chauffeur de bus qui travaillait sur la ligne du petit bus qui zigzague sur la Butte Montmartre 1 avait fait une étrange déclaration au commissariat de police

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL» Situation #1 : en vacances Ah bien, si c est pas mon élève préféré! C est quoi ton nom déjà? ÉLÈVE (3 secondes) Est-ce

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Paulo R. Nationalités : Italienne et Brésilienne Université actuelle

Plus en détail

BELDAM. BELGIUM DAILY MOBILITY Enquête nationale mobilité des belges 2010- résultats 2012 www.beldam.be www.mobilit.fgov.be

BELDAM. BELGIUM DAILY MOBILITY Enquête nationale mobilité des belges 2010- résultats 2012 www.beldam.be www.mobilit.fgov.be BELDAM BELGIUM DAILY MOBILITY Enquête nationale mobilité des belges 2010- résultats 2012 www.beldam.be www.mobilit.fgov.be 1 UNION WALLONNE DES ENTREPRISES 1. Commanditaires Initiative SPF Mobilité et

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Isaac Getz ESCP Europe Business ESCP Europe Business School School ffreedominclivre.com reedominclivre.com T p 100 p 100 i W nes

Isaac Getz ESCP Europe Business ESCP Europe Business School School ffreedominclivre.com reedominclivre.com T p 100 p 100 i W nes Isaac Getz ESCP Europe Business School freedominclivre.com Isaac Getz, 2010 1 Des résultats exceptionnels Dans la liste des Top 100 Wines du monde (magazine Wine Spectator; ; 1 ere année + 4 années consécutives;

Plus en détail

Salut les p tits zèbres»

Salut les p tits zèbres» Prove cantonali 2004-2005 Francese Classe quarta COMPRENSIONE ORALE : «SCRIPT» Salut les p tits zèbres» Voix de femme Samuel (le) Salha Salut les p tits zèbres Une émission de Jean-Marc Richard. Bonjour.

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon

Je M appelle Roger Dumoulin. Par Valérie Doyon Je M appelle Roger Dumoulin Par Valérie Doyon J étais un bon petit garçon. Mes parents m ont élevé dans le East Side de New York. J étais très doué au violon. Ma mère travaillait la nuit à l hôpital alors

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse Huitième partie L interruption volontaire de grossesse Ce n est pas une méthode contraceptive. C est même, à mon sens, ce que toutes les méthodes contraceptives visent à éviter. Car la contraception n

Plus en détail

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier «J obtiens les prix plus rapidement. C'est pratique.» Entretien avec le maître métallier Martin Elsässer au sujet du temps. Rencontre en toute simplicité

Plus en détail

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE AVANT-PROPOS La possession du meilleur état de santé qu il est capable d atteindre constitue l un des droits fondamentaux de tout être humain. Pourtant,

Plus en détail

Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch :

Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch : Réalisation et idée originale : Un produit du programme Stop-tabac.ch : Dirigé par : Evelyne Laszlo, Institut de Santé Globale et Université de Genève Réalisation, scénario et production : Hassan & Anne

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick

Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick Annie Pilote, Université Laval Nicole Gallant, INRS, Urbanisation Culture Société Patrice LeBlanc, Université

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

PRESENTATION DE L ENTREPRISE

PRESENTATION DE L ENTREPRISE NOM du stagiaire : dates du stage : JOURNAL DE STAGE N Classe 3 ème Ce journal de stage doit être une base indispensable à l écriture d un rapport de stage : tu dois y consigner les renseignements utiles

Plus en détail

WILLIAM C est un cadeau du mariage?

WILLIAM C est un cadeau du mariage? 1 VOITURE C est un cadeau du mariage? Oui. Je l avais repéré dans une animalerie. Je suis allé le voir plusieurs fois, je l ai mis sur la liste de mariage, et et voilà. William, tu pourrais me le garder

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

TEST D APTITUDE. Section I : Compréhension orale

TEST D APTITUDE. Section I : Compréhension orale Deux tests modèles sont disponibles sur le lien suivant : http://www.usj.edu.lb/testdaptitude/modele.html TEST D APTITUDE Section I : Compréhension orale Questions 1-10 Vous allez entendre une seule fois

Plus en détail

Aider les enfants aux prises avec leurs

Aider les enfants aux prises avec leurs Aider les enfants aux prises avec leurs sentiments accueille respecte leurs sentiments. 1. Vous pouvez écouter en silence et avec attention. 2. Vous pouvez accueillir leurs sentiments Eh! Oh! Hum! Je vois.

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Madame M.K., 56 ans Grenoble

Madame M.K., 56 ans Grenoble Madame M.K., 56 ans Grenoble Scolarisée jusqu en Troisième, Mireille est titulaire d un équivalent CAP Dactylo. De l expérience en usine, en passant par la plonge et le ménage, elle est maintenant agent

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités concernent 150 millions d enfants et de jeunes.

Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités concernent 150 millions d enfants et de jeunes. ENQUÊTE (CLOTÛREE) Des soins de santé adaptés aux enfants - Enfants et jeunes : donnez-nous votre avis! Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités

Plus en détail

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1

A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Guy Morel 1 A propos de la rédaction des CR des CA et des AG Réponse au message 129 (11 novembre 2009) de Morel 1 Une fois de plus, le secrétaire n a pas su organiser le travail de secrétariat. Et on a un rapport

Plus en détail

Orthographe grammaticale

Orthographe grammaticale Orthographe grammaticale On a vu en CE2 et en CM1 a/à/as Marine a faim. Tu as soif a ou as est le verbe avoir conjugué au présent, (truc : on peut le remplacer par avait / avais ) Marie habite à Fréterive

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin. Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé?

S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin. Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé? Salut fréro, j ai besoin de toi... tu peux m aider sur un exposé? S il te plaît! je dois rendre ce devoir demain matin Non!!!! lâche moi! débrouille toi toute seule, je suis en train de gagner ma partie!

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Responsabilité. Suivi de la visite du Train école et découverte CFF.

Responsabilité. Suivi de la visite du Train école et découverte CFF. Responsabilité. Suivi de la visite du Train école et découverte CFF. Commentaire pour les enseignants. Suivi du Train école et découverte CFF. Contenu. Réflexion sur les thèmes de la sécurité, de la mobilité,

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙ ΕΙΑΣ, ΙΑ ΒΙΟΥ ΜΑΘΗΣΗΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2010 Κρατικό Πιστοποιητικό

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie

MAGASINIERE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles. Nathalie Dossier n 8 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» MAGASINIERE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Nathalie, magasinière à Arles J étais assistante vétérinaire et pour

Plus en détail

limites! Un avenir sans La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées

limites! Un avenir sans La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées Un avenir sans limites! La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées Tu es une personne avec un handicap? Tu te questionnes sur ton avenir professionnel? Tu te demandes

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

Quelle évolution pour le prix de l essence?

Quelle évolution pour le prix de l essence? Quelle évolution pour le prix de l essence? Jean-Baptiste Noé www.jbnoe.fr L essence augmente. Comme les prix d ailleurs. Il semble que cela soit une constante de l histoire : les prix augmentent et le

Plus en détail

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 )

L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) L HOMME QUI VENDAIT DES DURIANS A NEW YORK : une vie de labeur (5 ) VIDEO AUDIO JAY: (En cantonais) "Ecoutons d'abord." JAY: (En cantonais) «Souvenez vous de le garder dans le frigo." «Pour moi, le durian,

Plus en détail

Parcours d accueil : de qui parle-t-on? Portraits de migrants

Parcours d accueil : de qui parle-t-on? Portraits de migrants Parcours d accueil : de qui parle-t-on? Portraits de migrants Livia Tréfois Selon l étude réalisée conjointement par le CRACS et l UCL, à la demande du cabinet de Charles Picqué, Ministre alors en charge

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!.

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!. Accroche ta chance à une étoile Cette étoile c'est toi!!!. Lors de notre séjour à Hogar Shalom nous avons été touchées par la vie des jeunes résidents, leur joie de vivre et leur capacité à transformer

Plus en détail

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse.

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse. 25 min Compréhension de l oral.../25 points Exercice 1.../8 points Ce soir les parents de Bruno sont chez des amis. Bruno est resté à la maison avec son petit frère. Leur mère a laissé un message. Lis

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Venezuela. Venezuela

Venezuela. Venezuela Venezuela TITRE ORIGINAL Venezuela Manifestation organisée dans le cadre de la Saison culturelle européenne en France (1 er juillet-31 décembre 2008). Mise en œuvre par CULTURESFRANCE avec la Maison Antoine-Vitez.

Plus en détail