Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante"

Transcription

1 Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante

2 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent au baccalauréat - Pré-DAEU : Dispositif facultatif favorisant les chances de réussite au DAEU. => Public prioritaire identifié par un passage de tests de niveau lors de l inscription au DAEU. 2

3 1. Présentation 2. Enquête DAEU & Pré-DAEU Objectifs de l enquête : 1) Caractérisation du public => Qui s inscrit, au DAEU et pourquoi? 2) Perception de la formation Comment est vécue la formation? 3) Devenir des stagiaires => Quels sont les apports du DAEU? 3

4 1. Présentation 2. Enquête DAEU & Pré-DAEU Plan de la présentation : - Présentation de la méthodologie - Premiers résultats d enquête 4

5 1. Présentation 3. Cadre Théorique Données à recueillir de l ordre des parcours de vie avant, pendant et après la formation. Dimension biographique. 5

6 1. Présentation 3. Cadre Théorique Objet d étude qui se prête à l étude des trajectoires identitaires. Cadre théorique de l identité en psychologie sociale. Identité dans l acception de représentation de soi dans son rapport au monde. Dimension de la similitude et de la différence entre Soi et Autrui Dimension biographique (celle qui nous intéresse pour l enquête) 6

7 1. Présentation 4. Réflexivité Cette représentation de soi ne nécessite-t-elle pas un questionnement sur soi? -> Les résultats de l enquête ont permis d obtenir des éléments sur les postures réflexives des stagiaires. 7

8 Méthodologie 8

9 2. Méthodologie 1. Population 3 échantillons : Pré-DAEU : en formation l an dernier Pré-DAEU : actuellement en formation. DAEU : ayant participé à la formation il y a une ou plusieurs années. 9

10 2. Méthodologie 2. Nature des données Nécessité de connaître les parcours de vie et le projet ayant conduit au DAEU, la perception de la formation ou le devenir des apprenants. Grande hétérogénéité de la population : en formation, plus en formation, caractéristiques socio-démographiques. => Mais surtout des parcours professionnels différents 10

11 2. Méthodologie 2. Nature des données Nature des données : -> Méthode qualitative : l entretien 11

12 2. Méthodologie 2. Nature des données Besoin d indicateurs précis permettant de décrire et d obtenir une vue d ensemble des stagiaires en DAEU. -> Nécessité de questionner un échantillon important -> Méthode quantitative par questionnaire 12

13 2. Méthodologie 3. Plan d enquête 2 méthodes utilisées : Analyse quantitative Questionnaire en ligne envoyé aux 6 dernières promotions. Actuellement 200 répondants. Relances régulières par mail. Objectif : Obtenir des indicateurs statistiques sur les apprenants en DAEU. Analyse qualitative par entretien C est l objet de cette communication 13

14 2. Méthodologie 4. Analyse Qualitative L analyse qualitative par entretien Méthode exploratoire Permet de recueillir ce qui est évoqué spontanément 14

15 2. Méthodologie 4. Analyse Qualitative Analyse qualitative par entretien Permet d approcher l aspect subjectif de l identité et de la réflexivité Dimension biographique des trajectoires identitaires. Sentiment de capacité Origine des projets et leur nature. 15

16 2. Méthodologie 4. Analyse Qualitative Étude de cas par entretien semi-directif Guide d entretien selon un plan chronologique avant/pendant/après la formation pour observer les 3 axes de l enquête ainsi que la trajectoire identitaire. Questions ciblant les points-clés, ou sous-thèmes à explorer. 16

17 Les premiers résultats 17

18 3. Résultats Les premiers résultats Premiers résultats sur les entretiens réalisés auprès des stagiaires en Pré-DAEU uniquement. (Traitement en cours pour les entretiens DAEU) Résultats Anonymes : prénoms remplacés Des parties de verbatim, permettant d identifier les stagiaires, ont été enlevées (Deux promotions d une vingtaine de personnes) 18

19 3. Résultats Partie 1. Caractérisation du public Avant la formation : Caractérisation du public Parcours scolaires Parcours professionnels Projets associés au DAEU Origines de la démarche 19

20 3. Résultats 1. Caractérisation du Public 1. Parcours scolaire Des diplômes de niveau BEP / CAP Des opportunités d emploi expliquent l arrêt initial des études. Pierre : «J avais déjà fait mes preuves par le biais de l apprentissage dans cette entreprise donc elle a bien voulu me reprendre.» Lily : «Mes parents ont leurs trucs, donc j ai toujours travaillé avec eux en fait. Et du coup j ai jamais été trop études.» 20

21 3. Résultats 1. Caractérisation du Public 1. Parcours scolaire Une adolescence en foyer et la nécessité de s assumer financièrement expliquent parfois l arrêt initial des études. Victoria : «[ ] les juges, les éducateurs au bout d un moment on en a marre donc à dix-huit ans, voilà, j ai pris ma vie en main!» Nathalie : «J ai arrêté parce que j étais en foyer.» 21

22 2. Parcours professionnels 3. Résultats 1. Caractérisation du Public Succession de métiers et d entreprises différentes Nathalie : «J ai bossé dans la restauration. Des CDD surtout, parfois des CDI.» Victoria : «J ai travaillé un petit peu dans tout, manutention, intérim, accueil du public.» 22

23 2. Parcours professionnels 3. Résultats 1. Caractérisation du Public Des problèmes de santé dus à l activité professionnelle Pierre : «jusqu au jour où j ai eu des problèmes de santé.» Marion : «Je m aperçois tous les jours que j ai un problème de santé et qu il me faut vivre avec et il faut me reconvertir en fonction de ça. [ ].» 23

24 3. Projets associés au DAEU 3. Résultats 1. Caractérisation du Public La poursuite d études est souvent évoquée comme projet associé au DAEU. Marion : «Et comme j aimerais faire une formation dans les métiers de la santé il me faut le bac. Voilà pourquoi je suis ici.» Pierre : «Ma passion c est l art. [ ] Je compte faire des études d art.» 24

25 3. Projets associés au DAEU 3. Résultats 1. Caractérisation du Public La fonction publique est l objectif visé pour les participants qui ont eu un parcours marqué par la précarité de l emploi. Victoria : «Passer le concours [ ]. Parce que chaque fois j ai toujours contourné, comme pour être surveillante normalement il faut avoir le BAC.» Nathalie : «Je voulais passer un concours pour travailler dans le social.» 25

26 4. Origine de la démarche 3. Résultats 1. Caractérisation du Public À l origine de la démarche - L accès à l emploi et à la formation par le niveau BAC. - La prise de connaissance de l existence du DAEU Nathalie : «Ça a été une rencontre au boulot avec une collègue qui m a parlé du DAEU. [ ]» Victoria : «les accès aux concours je n ai pas le droit. L éducation Nationale, je ne peux pas m inscrire sur le site si je n ai pas le BAC.» 26

27 4. Origine de la démarche À l origine de la démarche, on trouve 3. Résultats 1. Caractérisation du Public - La reconversion due à des problèmes de santé. Marion : «Ce n est plus possible. [son ancien travail]. Mais bon on s y habitue et puis on aménage nos activités en fonction.» Pierre : «jusqu au jour où j ai eu des problèmes de santé.» 27

28 4. Origine de la démarche 3. Résultats 1. Caractérisation du Public À l origine de la démarche (déclic), on retrouve aussi : - Le questionnement sur soi et sur l épanouissement professionnel. 28

29 4. Origine de la démarche Le questionnement sur soi 3. Résultats 1. Caractérisation du Public Lily : «Pour reprendre mes études tout simplement et pour me dire que je vais arrêter de travailler dans ce secteur, parce que c est bien beau, mais c est la vie de mes parents, c est pas la mienne. J ai jamais choisi de faire ça.» Pierre : «Il a fallu que je me pose réellement les bonnes questions [ ] Je suis un peu plus mature pour me dire vraiment ce que j ai envie de faire.» Victoria : «Quand j ai su que j avais toutes mes chances moi aussi de pouvoir y aller. Je suis venue et je me suis motivée» 29

30 3. Résultats Partie 2. Vécu de la formation Pendant la formation : Vécu de la formation Soutien social Les enfants à charge L interruption d études Des phases d affects négatifs Activité salariée / absence de revenu Emotion et ressenti Apports perçus Perception de la formation 30

31 3. Résultats 2. Vécu de la formation 1. Soutien social - La dimension du soutien social est évoquée comme un appui. => Soutien social familial => par les autres stagiaires => ou même par les enseignants. 31

32 3. Résultats 2. Vécu de la formation 1. Soutien social Marion : «Je rentrerai la dernière ce soir mais ce n est pas grave, tout le monde aura préparé le repas. On est très soudés, très organisés, les filles savent ce qu elles ont à faire.» Soutien social familial Marion : «Quand j en ai discuté avec mon mari de cette formation, lui le premier m a dit : «Fonce, on s accommodera avec les horaires, avec les enfants.» [ ] «Bon maman si t as besoin d aide on te fait réviser tes devoirs. On t apprendra l anglais.»» 32

33 3. Résultats 2. Vécu de la formation 1. Soutien social Soutien social en formation Pierre : «Au niveau social c est pas mal, parce que chacun s ouvre à l autre, et essaye d aider l autre ou d intervenir quand l autre n a pas compris. Il y a pas mal d entraide.» Lily : «[ ] je me suis fait des amis, donc du coup pour travailler, si des jours je n étais pas là, ils me prenaient les cours, au moins j arrivais à suivre quoi. Même si il y avait des choses que je comprenais pas, on peut s entraider quoi.» 33

34 3. Résultats 2. Vécu de la formation 1. Soutien social Marion : «Les enseignants sont très professionnels, très à l écoute. Parce qu on a tous des âges différents, des vécus différents, des situations différentes et ils essaient de se mettre à la place de chacun. Et ça c est très bien parce qu on se sent soutenus.» Les enseignants, source de soutien social Pierre : «les profs sont sérieux. [ ] Ils sont vraiment là pour nous apprendre. Ils sont à notre écoute, ils sont sympa. [ ] il y a un bon suivi et on a des forums actifs [ ] on peut se faire réexpliquer par le prof par mail.» 34

35 3. Résultats 2. Vécu de la formation 2. Les enfants à charge - Les enfants à charge, ne sont pas seulement évoqués comme une contrainte. - De façon ambivalente, ils sont aussi cités comme appui et source de motivation. 35

36 3. Résultats 2. Vécu de la formation 2. Les enfants à charge Marion : «Mon combat tous les jours c est pour mes enfants, pas pour moi personnellement, c est pour l avenir de mes filles [ ].» Source de motivation Victoria : «La volonté. Avoir envie de réussir, et je le fais pour ma fille surtout. Parce que si j ai mon Bac ce sera quand même une fierté, ça la poussera elle aussi certainement à faire des études.» Lily : «Je me séparais du papa de ma fille. Je n avais pas d emploi. [ ] Et puis je me suis dit «J ai envie d offrir un avenir quand même à ma fille, avoir le moyen de payer des études etc...» Donc voilà. Je pense à ma fille.» 36

37 3. Résultats 2. Vécu de la formation 2. Les enfants à charge Aussi une contrainte Lily : «[ ]. Avoir un enfant à la maison, c est pas forcément facile de bucher, [ ] surtout quand ils sont petits.» Victoria : «Des difficultés oui, pour des gardes d enfants quand on est maman. Comme le mercredi là, ils n ont pas école encore donc c est toute une organisation c est pas simple. [ ] Quand on est maman c est possible même, parce qu on a toujours quelque chose à faire, toujours quelque chose à ranger, donc c est vraiment difficile de se concentrer.» 37

38 3. Résultats 2. Vécu de la formation 3. L interruption d études - L interruption d études pendant une longue période est source de difficulté. Lily : «Il faut que je reprenne tout depuis le début, ça fait depuis la quatrième que j ai arrêté et en CAP on voit pas forcément tout ce qu on voit au collège. [ ] Y a tout à apprendre.» Pierre : «C est un petit peu difficile de reprendre les cours, les révisions, de reprendre une sorte de rythme scolaire.» 38

39 4. Des phases d affects négatifs 3. Résultats 2. Vécu de la formation - Des phases empreintes d affects négatifs sont relatées Marion : «Même si de temps en temps il y a des hauts et des bas, il faut continuer à persévérer de toute façon c est que du positif.» Victoria : «Oui, pour l instant j ai eu des moments de chute, [ ]. Des moments de démotivation.» 39

40 4. Des phases d affects négatifs 3. Résultats 2. Vécu de la formation - La révision du projet est aussi abordée Victoria : «Des fois on a envie de tout arrêter, de se dire tant pis, je prends le premier emploi qui vient.» Nathalie : «J ai trouvé autre chose. J ai trouvé une autre formation niveau Bac par le Pôle Emploi.» 40

41 3. Résultats 2. Vécu de la formation 5. Activité salariée - L activité salariée et l absentéisme qu elle peut entrainer est également évoquée. Nathalie : «Je travaillais de nuit donc ça m empêchait d aller en cours. [ ] J allais en cours et après le soir j avais le taf. Ça faisait pas beaucoup de temps pour réviser.» 41

42 3. Résultats 2. Vécu de la formation 6. Absence de revenu - L absence de revenu apparaît comme un frein au suivi de la formation. Victoria : «Le Pôle Emploi refusait totalement que j arrête pendant un an et demi et toucher le RSA. Plusieurs fois j étais tentée d arrêter. Justement parce que ça fait déjà dix mois que je me serre la ceinture, donc s imaginer encore un an avec ces finances, ça fait réfléchir.» 42

43 3. Résultats 2. Vécu de la formation 7. Émotion et ressenti en formation - Une appréhension initiale qui se dissipe Marion : «C est vrai qu au fil des semaines je m y suis de plus en plus adaptée et convaincue que j y suis très bien.» Pierre : «Cette peur et cette angoisse elle s en va parce qu on est assez mis en confiance par rapport à la structuration du DAEU.» 43

44 3. Résultats 2. Vécu de la formation 8. Apports perçus - La culture générale est évoquée comme apport majeur de la formation Marion : «Ça enrichit sa culture. Ça nous pousse à lire ou à faire des choses que l on n avait pas l habitude de faire. professionnellement ça nous ouvrira des portes sur l avenir donc c est que du positif.» Pierre : «Le fait de bien écrire, de bien s exprimer, d avoir du vocabulaire, d avoir de la culture aussi, de la culture générale, c est très intéressant parce qu on en apprend tous les jours et sur différents sujets.» 44

45 9. Perception de la formation - Une «perturbation» est évoquée par le fait que des apprenants abandonnent la formation. Victoria : «Le seul truc qui m a un peu perturbée, c est toutes ces Pierre : «La classe est un peu dérangée par certains éléments perturbateurs qui viennent, qui viennent pas, [ ] ça déconcentre certains et ça dérange d autres.» 3. Résultats 2. Vécu de la formation personnes qui sont parties pendant les six mois, qui ont abandonné.» 45

46 10. Perception de la formation 3. Résultats 2. Vécu de la formation - On retrouve la notion de «seconde chance», de «tremplin». Marion : «Ça donne une chance aux gens comme moi, qui ont quitté le système scolaire jeune.» Pierre : «C est une sorte de tremplin. [ ] C est très bien, c est une grande chance de pouvoir apprendre et d être suivi par de vrais professeurs.» 46

47 3. Résultats Partie 3. Représentation de Soi Estime de Soi Sentiment de capacité 47

48 3. Résultats 3. Représentation de soi 1. Estime de soi - On observe un sentiment de renforcement de l estime de soi. Pierre : «Donc ça m a permis d être, d avoir de la confiance, de l estime de soi, ça permet d avoir une meilleure estime de soi qu auparavant.» Victoria : «J ai un petit peu plus confiance en moi.» 48

49 3. Résultats 3. Représentation de soi 2. Sentiment de capacité Pierre : «J ai vu ce dont j étais capable. Je suis pas un cas désespéré.» Victoria : «Au début je ne pensais vraiment pas que je réussirais.» Renforcement du sentiment de capacité Lily : «Il y a qu en lecture que je suis vraiment bonne parce qu à la rigueur je lis beaucoup. [ ] les maths, c est la matière ou j étais toujours la plus forte» Pierre : «J avais des bons résultats et des bonnes appréciations des professeurs, et de la confiance qu ils ont en moi. Ouais je me sens un peu plus capable à l heure d aujourd hui.» 49

50 3. Résultats 3. Représentation de soi 2. Sentiment de capacité Victoria : «là j ai de bon résultats, autant à l examen je peux perdre tous mes moyens donc je ne sais pas.» - Le sentiment de capacité est parfois marqué par de l incertitude. Pierre : «Personnellement j ai un petit peu peur parce que je ne sais pas à quoi m attendre exactement. Donc j angoisse un petit peu.» Pierre : «Je ne sais pas à quoi m attendre il y a toujours cette part de peur d angoisse, je ne suis pas face à ce que je vais vivre l année prochaine.» 50

51 Conclusion 51

52 4. Conclusion Conclusion - Analyse à compléter par l approche quantitative pour chiffrer les phénomènes observés. - La méthode qualitative de l entretien permet d appréhender le questionnement sur soi, la prise de conscience de son propre mode de fonctionnement. - Elle apporte également des éléments de réponse à la pratique réflexive des stagiaires 52

53 Merci pour votre attention 53

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures?

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Webinaire 13 août 2015 JEMECASSE.FR En 2013, je me suis cassée Ressources au compteur : Un mois d économies Un mini contrat en freelance Un chéri

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris.

Page 2/5. Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Page 1/5 Vivre dans une résidence sociale, à Paris. Je viens d une petite île en Italie de 9,2 kilomètres. Ma grand-mère y tient une épicerie. J ai 33 ans et ça fait 21 ans que ma mère fait des ménages

Plus en détail

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne...

Sommaire. 1. Vie pratique...2. 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3 1.5. Stage...3 1.6. Vie quotidienne... Université Pierre Mendès France Rapport de fin de séjour / Stage de fin d études Canada, Ontario 11 Sommaire 1. Vie pratique...2 1.1. Logement...2 1.2. Argent...2 1.3. Santé...3 1.4. Télécommunication...3

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Audrey GARCIA. 27 septembre 2011 ANNEXES. Comportement, Langage, Education, Socialisation, COgnition(CLESCO)

Audrey GARCIA. 27 septembre 2011 ANNEXES. Comportement, Langage, Education, Socialisation, COgnition(CLESCO) Université Toulouse 2Le Mirail(UT2 Le Mirail) Sciences de l'éducation Audrey GARCIA 27 septembre 2011 De l'apprentissage professionnel. Le cas des enseignants stagiaires de l'enseignement agricole français

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Conférence de rentrée maternelle 2014

Conférence de rentrée maternelle 2014 Conférence de rentrée maternelle 2014 Circonscription de Montmorency 7 octobre 2014 Isabelle Goubier-Sène, IEN Refondation de l école Rythmes scolaires lundi mardi mercredi jeudi vendredi 8h30 Disponibilité

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE. Résumé par Olivier Descamps (Manage)

A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE. Résumé par Olivier Descamps (Manage) A PROPOS DE LA COMMUNICATION EN PROMOTION DE LA SANTE Résumé par Olivier Descamps (Manage) Ceci n est qu un résumé des discussions très intéressantes et très interactives de l atelier 2. J ai préféré garder

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre Gérer son temps D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre 2. Je me force à modifier mon rythme de travail 3. Je modifie mon planning en fonction des

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un rythme de travail et à m'organiser de façon à réussir

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1

Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 Appel à initiatives de l AFPSSU 2013 Page 1 BULLE D AIR Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mme BOISSEAU Béatrice Intervenante bien-être Mme PESCHARD Aurélie Enseignante EPS et professeur

Plus en détail

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END LE DB-NEWS LES RESULTATS DU WEEK END EQUIPE LNH D1 EQUIPE N2 EQUIPE -18 (1) VENISSIEUX/DBHB 18/38 EQUIPE -18 (2) LE CREUSOT/DBHB 32/22 EQUIPE -16 (1) EQUIPE -16 (2) EQUIPE -14 (1) EQUIPE -14 (2) EQUIPE

Plus en détail

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les ruche et se dire je regarde les face, j ai des difficultés mais je vais Il y a des priorités, on ne part pas u bout d un moment il faut arrêter de ire l autruche et se dire je regarde les hoses s. t d

Plus en détail

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM ADOS Produit par le réseau québécois de l ACSM Bas-du-Fleuve Chaudière-Appalaches Côte-Nord Haut-Richelieu Lac-Saint-Jean Montréal Québec Rive-Sud de Montréal Saguenay Sorel/Saint-Joseph/Tracy L important

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE...

C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... C ÉTAIT POURTANT UN BON PRINCIPE... Maxime : «J habite dans une petite ville avec mes parents. J ai été admis en formation d apprenti boulanger dans une grande ville voisine. La collocation? Je pense que

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Gilles ARDITTI DESU Pratiques du coaching», promotion 2009 2010 Directeur de la Communication Financière ATOS Tout au long de cette formation,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Les ateliers de mères

Les ateliers de mères Les ateliers de mères Des moments uniques d écoute et d échange de savoir-faire entre mères TABLE DES MATIERES o Pourquoi page 2 o Les parcours page 3 o Quelles spécificités page 4 et 5 o Quels bénéfices

Plus en détail

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là?

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là? Dans le cadre de notre projet professionnel personnalisé, nous avons interviewer ce mercredi 17 novembre pendant 45 minutes, Médéric Michaud, 24 ans, co-dirigeant de l agence événementielle SEVENT basée

Plus en détail

Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour

Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Rapport de fin de séjour Master 1 Droit International et Européen, à l Université Pierre Mendes France de Grenoble en échange universitaire à la West Virginia University (WVU) d Août

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Faire face aux émotions... du diabète de type 1

Faire face aux émotions... du diabète de type 1 Faire face aux émotions... du diabète de type 1 L apprendre Tous ceux qui apprennent qu ils ont du diabète peuvent se sentir choqués, bouleversés, tristes, en colère, inquiets entre autres sentiments.

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Australie / Sydney 2010 IUT2 Grenoble Département Technique de Commercialisation A/ Vie pratique -Logement- Les logements sont très chers en Australie et plus particulièrement

Plus en détail

écriture Journal du Sylvie müller

écriture Journal du Sylvie müller 016 _ Les Actes de Lecture n 101 _ mars 2008 _ [écriture] Journal du journal Sylvie müller écriture Le circuit-court est un outil, sujet de nombreux articles dans les Actes de Lecture *. Sylvie Müller

Plus en détail

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur?

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? PROGRAMME 2016 Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? Crédit photo : Fotolia Bonjour, Voici un programme complet et adapté pour vous réaliser pleinement. Conférences Coachings

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours Rapport de stage au Sénégal Par Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à Réjean Tessier Dans le cadre du cours GPL-3153 : Stage de sensibilisation interculturelle en psychologie I École de Psychologie

Plus en détail

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement OBJECTIF GENERAL : savoir gérer son temps personnel, savoir s organiser. Pour atteindre cet objectif, 3 objectifs intermédiaires sont nécessaires

Plus en détail

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1

QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 QUELQUES IMPRESSIONS A CHAUD DE LA PART DES ETUDIANTS DE VPT1 Je suis vraiment contente d avoir réalisé mon premier stage en agence car cela m a permis de découvrir un métier vraiment très diversifié au

Plus en détail

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien TÉMOIGNAGE FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012 Espoir dans la cité Les groupes d entraide et de soutien C est avec enthousiasme et fébrilité que je viens témoigner de ma pratique et de ma passion pour

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 5 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 5 «ON SE RETROUVE!» Objectifs : Prendre contact avec une personne francophone / Parler de son pays, de ses modes de vie et comportements Points de langue : Utiliser des

Plus en détail

RÉUNION DU 27 MARS 2015 ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE

RÉUNION DU 27 MARS 2015 ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE RÉUNION DU 27 MARS 2015 ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE Présents : Bruno LEMOINE, Directeur Centre Social Le Lac Joëlle BASTIEN, Présidente du Centre Social Le Lac Marie-Yvonne VALERY, Vice-Présidente

Plus en détail

QUESTIONNAIRE M2. Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé.

QUESTIONNAIRE M2. Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé. QUESTIONNAIRE M2 1) Qui es-tu et quel est ton parcours? Je suis Romain SIMON, j ai 27 ans et suis actuellement étudiant en Master 2 Psychologie clinique, option psychologie de la santé. En sortant du bac

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme Évaluation de l enseignement COMMENTAIRES Activité : GSF-6008-S (82526) Finance corporative Enseignant : Jean-François Guimond Session : Automne 2012 Méthode d évaluation : Papier Date de l évaluation

Plus en détail

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009

Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Bilan de la scolarisation des enfants roms 2004-2009 Terrain aménagé Route de ste Luce à Nantes L association solidaire Roms Nantes Est est une association de bénévoles, crée en décembre 2004 alors que

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Rallye aïcha des gazelles

Rallye aïcha des gazelles sandrine et carole people C est reparti... La passion est une émotion puissante et continue qui domine la raison... Rallye aïcha des gazelles 23 ème Edition Du 16 au 30 Mars 2013 Terre d accueil: Le Maroc

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

de garde FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS :

de garde FICHES CONSEILS EN SAVOIR PLUS : Beaucoup de différents s offrent à vous, en fonction de votre emploi du temps, vos préférences, vos revenus... Que vous ayez envie d opter pour une garde à domicile, chez une nounou ou dans une structure

Plus en détail

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi

Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Questionnaire de fin d année scolaire 2014-2015 Art du Chi Cher membres pratiquants, Une fois l'année et si vous le voulez bien, en quelques traits, mots ou phrases, nous avons donc besoin de connaître

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

FAIRE UNE LISTE DE CADEAUX

FAIRE UNE LISTE DE CADEAUX Activités éducatives pour les 6 à 7 ans FAIRE UNE LISTE DE CADEAUX HABILETÉS FINANCIÈRES À EXPLORER COMPRENDRE LES ÉTAPES DE PLANIFICATION D UN ACHAT PRIORISER LES BESOINS ET LES DÉSIRS COMPARER LES PRIX

Plus en détail

Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base.

Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base. Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base. Politiques d alphabétisation Alphabétisation en entreprise Charles DUCHENE Janvier 2007 Analyse publiée dans le Journal de l Alpha n 156 Avec

Plus en détail

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir De la part de : Claude Arribas Vendredi 1 er Février 2013 Pour : - tous les coachs qui ont des difficultés à se vendre en

Plus en détail

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité

Ecoute. improcarré, Plaisir. c est mieux! Esprit d équipe. Lâcher-prise. Confiance. Confidentialité c est mieux! Depuis 2 400 ans, l improvisation théâtrale nous offre un espace précieux pour développer notre créativité, apprendre sur nous-même, sur l autre et contribue, à sa juste place, à nous enseigner

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail