RESULTATS QUESTIONNAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESULTATS QUESTIONNAIRE"

Transcription

1 RESULTATS QUESTIONNAIRE PRESENTATION DE L ECHANTILLON Nous avons mené notre analyse auprès de 270 personnes qui ont répondu à l enquête suivante «Quelles sont mes attentes au travail et mon entreprise y répond- t- elle?» au travers de différentes thématiques telles que l attractivité, le recrutement, l intégration et la fidélisation. Sur les 270 personnes, 60% des interrogés sont des femmes contre 40% qui sont des hommes. L âge n est pas très représentatif puisque les différentes tranches d âge entre 18 à 55 ans représentent entre 20 et 25% de l échantillon. En revanche, 10% des personnes interrogées ont plus de 55 ans. 35% des interrogés sont diplômés d un Bac+5. Ce graphique relatif au diplôme doit être analysé en parallèle avec le graphique suivant relatif aux catégories socio professionnelles. 1

2 On remarque que 43% des interrogés sont des cadres ce qui explique que 35% des répondants sont diplômés d un Bac+5. Arrive en seconde position avec 36%, les employés. On constate que la majorité des interrogés ont moins de 2 ans d ancienneté dans leur entreprise puisqu ils représentent 30% de l effectif. Néanmoins, 25% ont plus de 15 ans d ancienneté. 2

3 27% des répondants sont issus du secteur de l industrie. 3

4 Attirer les salariés : l importance de l image de l entreprise En ce qui concerne l attractivité, le respect de l environnement est une dimension importante. Ainsi 89,2% des interrogés attendent que leur entreprise respecte des valeurs utiles à la société (développement durable, soutien des associations locales, actions vers le bassin d emploi, etc.). Ces éléments peuvent donc être présentés comme des levers d attractivité. L image globale de l entreprise est aussi un élément incontournable de l attractivité. Ainsi 86% des interrogés estiment que cet élément est primordial. La réputation régionale de l entreprise est également un facteur à prendre en compte pour 68,5% des interrogés. De même que la présence de l entreprise sur les salons qui, pour 84% des interrogés, améliore l attractivité de l entreprise. Ainsi, bien qu elle résulte de plusieurs éléments, l attractivité d une entreprise est très liée à son image et sa présence sur les différentes manifestations extérieures. Recruter les salariés : l importance de la diversité Selon l étude réalisée, il parait important pour les salariés que leur entreprise privilégie la diversité (sexe, âge, religion ). 78% des salariés interrogés sont favorables à cette mesure et souhaiteraient que leur entreprise favorise la diversité lors des recrutements effectués. ð La nécessité d avoir des offres d emplois clairement rédigées 69% des salariés interrogés trouvent que les offres d emplois diffusées par leur entreprise sont claires. De plus, 83% des salariés attendent que les offres d emploi de leur entreprise soient claires. C est un point important à prendre en compte pour les entreprises, plus l offre est claire et plus les candidats potentiels auront un profil adapté au poste disponible. ð Une attente prioritaire des salariés : avoir du temps pour échanger lors de l entretien! Les salariés interrogés ont estimé que leur entreprise leur avait consacrée assez de temps lors de leur entretien de recrutement (74%) et c est ce que les salariés espèrent lors de leur recrutement à 85%. Il est donc très important pour le salarié de pouvoir avoir le temps de s exprimer lors de l entretien. C est un facteur influençant la future intégration. Un candidat qui aura passé un bon entretien, sera plus favorable à son intégration. Intégrer les salariés Seulement 55% des salariés interrogés ont bénéficié d une intégration alors que 90% des répondants attendent que leur entreprise leur prévoie une intégration pour qu ils puissent se sentir à l aise dès leur arrivée. Lorsqu elle est organisée, 89 % des répondants aimeraient qu un point soit fait régulièrement pour valider cette intégration. Ce sont principalement les ouvriers qui estiment ne pas avoir bénéficié d une bonne intégration. ð Bonne pratique : le tuilage ou tutorat pour intégrer plus efficacement tous les salariés. 4

5 En matière de tutorat et de tuilage, les salariés interrogés n ont pas d avis sur ce qui est actuellement fait dans leur entreprise mais 80% d entre eux souhaiteraient que leur entreprise privilégie un peu plus ces deux outils. Fidéliser les salariés 74% du panel pense que l entreprise contribue au développement des compétences. En matière de rémunération et de reconnaissance, la rémunération n est pas assez stimulante. Néanmoins dans près de 52% des cas, elle est liée aux objectifs. Malgré tout, les trois- quarts du panel estiment leur travail reconnu. 57% signalent que l entreprise ne propose pas de projet professionnel personnalisé. Concernant l organisation du travail et du management, les missions proposées en entreprise sont variées et motivantes pour 3 répondants sur 4. L autonomie dans le travail est réelle aussi, 79% des répondants étaient d accords sur ce point. L ambiance de travail est bonne dans 75% du temps, ce qui permet un maintien dans l emploi des personnes qui ne souhaitent pas changer d entreprise. L ambiance est un facteur déterminant pour la fidélisation (95%) Le plan individuel de formation apparaît comme un élément important (90%). Le partage et la transmission du savoir- faire avec les collègues, les managers et entre générations est également très important avec un taux de 92% en moyenne. Plus de 90% souhaitent pouvoir donner leur avis et être acteurs des décisions de l entreprise. Les attentes sont nombreuses concernant la prise en compte de l individu et de ses besoins (95%). Cette étude a été co- financée par le FSE 5

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

Qu attendent les étudiants d écoles de commerce de leurs stages & apprentissages? BUSINESS SCHOOLS ASPIRATIONS 2013

Qu attendent les étudiants d écoles de commerce de leurs stages & apprentissages? BUSINESS SCHOOLS ASPIRATIONS 2013 Menée auprès de 3000 étudiants, en ligne et sur les principaux forums étudiants 2012 / 2013, l enquête HappyTrainees Aspirations de meilleuresentreprises.com analyse leurs aspirations vis à vis des stages

Plus en détail

Résultats des enquêtes terrain secteur bancaire

Résultats des enquêtes terrain secteur bancaire Fonds Social Européen Gestion des âges "Du dire au faire" Résultats des enquêtes terrain secteur bancaire Panels 1374 sur trois banques en France (banques A, B et C) et une banque en Europe (la D) (1).

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Mobilités professionnelles

Mobilités professionnelles Mobilités professionnelles Note de synthèse Mai 2009 CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI Laurence GAUNE Contact TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Eric CHAUVET / Raphaël RAYNAUD : 01 40 92 45

Plus en détail

Handicap et emploi : qu en pensent les Français?

Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Etude CSA pour CED* Handicap et emploi : qu en pensent les Français? Plus de 4 Français sur 5 se disent à l aise à l idée de travailler aux côtés d une personne en situation de handicap Le 25 septembre

Plus en détail

Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina

Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina Où sont les expertes dans les médias? Etude réalisée par Typhaine Lebègue et Annabelle Hulin, en partenariat avec Vox Femina 1 2 Les expertes vues par les expertes Caractéristiques des expertes 3 4 Quelques

Plus en détail

La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non

La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non La première étude nationale sur la Santé et la Qualité de Vie au Travail des personnes en situation de handicap, reconnues ou non 2 Conçu par notre Pôle Recherche et Développement, l Observatoire QualiTHravail

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

SYNTHÈSE D ÉTUDE. Les stéréotypes sur le genre

SYNTHÈSE D ÉTUDE. Les stéréotypes sur le genre SYNTHÈSE D ÉTUDE Les stéréotypes sur le genre Diversité Mai 2012 IMS-Entreprendre pour la Cité a mené une étude avec Patrick Scharnitzky, Docteur en psychologie sociale, pour identifier les stéréotypes

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Should I stay or should I go?

Should I stay or should I go? WAVE Women And Vehicles in Europe 7ème édition du baromètre TNS Sofres Should I stay or should I go? 1 Rappel de la méthodologie Échantillon Un questionnaire adressé aux professionnels de l automobile

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination Issy-les-Moulineaux, le 20 juillet 2007 2 e édition de l enquête Cegos sur la diversité et la discrimination en entreprise Comment favoriser la diversité en entreprise? Réponses croisées des responsables

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

Attirer, fidéliser et développer les talents Etat des lieux. Gabriel Bardinet Observatoire du Capital Humain Deloitte

Attirer, fidéliser et développer les talents Etat des lieux. Gabriel Bardinet Observatoire du Capital Humain Deloitte Attirer, fidéliser et développer les talents Etat des lieux Gabriel Bardinet Observatoire du Capital Humain Deloitte Deloitte Expert en capital Rémunération et Avantages Sociaux Nous accompagnons nos clients

Plus en détail

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION ÉDITO SOMMAIRE Dans le contexte et les difficultés que nous connaissons depuis ces 4/5 dernières années, inquiétude et prudence restent une ligne de conduite fréquemment

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

La formation professionnelle en Suisse

La formation professionnelle en Suisse La formation professionnelle en Suisse Les Synthèses de La Fabrique Numéro 6 - Mai 2016 Sommaire Un modèle pour la France? 2 4 6 8 Le système dual : facteur clé de la qualification de la main d œuvre suisse

Plus en détail

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CIBC Artois Ternois 3 rue Abbé Pierre 62000 Arras 03.21.48.17.97 cibcarras@nordnet.fr www.cibcarras.org SOMMAIRE Le Bilan de Compétences La Validation des Acquis de l Expérience

Plus en détail

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009

Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion sur le handicap Harris Interactive pour L ADAPT septembre 2009 Enquête d opinion grand public sur le handicap / sept 2009 Conçue et réalisée en exclusivité pour L ADAPT par Harris Interactive

Plus en détail

2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C)

2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C) 2.2.2. Système de veille permanent du mode de management (exemple de restitution de l entreprise C) OUTIL Identification du système : un processus : accueil / formation / gestion des effectifs / environnement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3097 Convention collective nationale IDCC : 1307. EXPLOITATION CINÉMATOGRAPHIQUE

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH

Parcours Dyn@mique RH du GPNI. Réunion de lancement du 11 février 2010. Résultats de l enquête de Maturité RH Parcours Dyn@mique RH du GPNI Réunion de lancement du février 00 Résultats de l enquête de Maturité RH Rappel du contexte et des objectifs La volonté du GPNI: mettre en œuvre une démarche proactive pour

Plus en détail

La qualité de vie. au travail. vue par les Ressources Humaines

La qualité de vie. au travail. vue par les Ressources Humaines Sandrine Baslé 2014 La qualité de vie au travail vue par les Ressources Humaines projets mis en place, priorités et enjeux Méthodologie utilisée pour cette étude 45 entretiens réalisés en 2013 auprès de

Plus en détail

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Introduction Pourquoi cette enquête? Dans le cadre de la crise financière, les medias abordent le chômage des jeunes en Europe de manière récurrente.

Plus en détail

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE GUERET Vendredi 30 Novembre à 18 H 00 LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE Objectif du dispositif Le dispositif des emplois d avenir a pour objet de faciliter l insertion professionnelle et l accès à la qualification

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Proposition technique : REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Action réalisée en partenariat par le Pôle Emploi de Carpentras et le Comité de Bassin d Emploi Pays du

Plus en détail

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB)

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

Decembre 2013. Reconversion professionnelle Opportunité pour prendre un nouveau départ!

Decembre 2013. Reconversion professionnelle Opportunité pour prendre un nouveau départ! Decembre 2013 Reconversion professionnelle Opportunité pour prendre un nouveau départ! Le contexte socio-économique actuel peu stable, les aléas de nos vies personnelles, nos déceptions comme nos envies

Plus en détail

Partie I La fonction managériale : connaissance et compréhension du métier Mini-sommaire

Partie I La fonction managériale : connaissance et compréhension du métier Mini-sommaire Partie I La fonction managériale : connaissance et compréhension du métier Mini-sommaire 1 La raison d être du manager face aux évolutions du contexte 2 La complexité de la fonction managériale 3 Les rôles,

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009 NOTE DE SYNTHÈSE Une identité professionnelle à valoriser 2 Des activités convergentes 2 Visibilité de la branche 2 Des métiers qui évoluent 2 La structure de l emploi 3 Pyramide d âge et ancienneté des

Plus en détail

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres 87% des Français négocient les prix surtout les plus riches (90 %) 13 à 15 % des moins

Plus en détail

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre

SAGE-FEMME HOMMES «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues. Pierre Dossier n 11 HOMMES «OSEZ LE METIER DE» SAGE-FEMME Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Pierre, Sage-Femme à Martigues La biologie m a toujours intéressé. En

Plus en détail

SYNDICAT CGT RENAULT DOUAI. : 03.27.87.22.67 FAX:03.27.96.89.38 BP40 040 Intérieur:39591 59553 CUINCY cgt.renaultdouai@wanadoo.fr

SYNDICAT CGT RENAULT DOUAI. : 03.27.87.22.67 FAX:03.27.96.89.38 BP40 040 Intérieur:39591 59553 CUINCY cgt.renaultdouai@wanadoo.fr Le 04/03/2015 Déclaration des élus de CE CGT sur le BILAN social 2014 : La CGT s est penchée sur les "Chiffres clés du Bilan Social 2014", en d'autres termes, sur une synthèse avec plein de graphiques,

Plus en détail

22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE Le 10 Mars 2016 22 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 22 ème année consécutive, l enquête logistique 2015-2016 de l AFT

Plus en détail

Les Françaises et la création d entreprises

Les Françaises et la création d entreprises Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour

Plus en détail

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2013 SOMMAIRE Engagement de SSI Service 3 Nos objectifs 4-6 Nos réalisations 7-12 Les résultats 13-15 Conclusion 16 2 L ENGAGEMENT DE SSI SERVICE

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

PLAN : Introduction. Conclusion

PLAN : Introduction. Conclusion Bilan social PLAN : Introduction 1- Définition 2-Historique 3-Objectifs 4-Contenu 5-Principaux indicateurs d un BS 6-Les étapes de réalisation d un BS 7-Exploitation & limites 8- Valorisation des tableaux

Plus en détail

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises.

LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. L impact de la loi BORLOO sur l instauration de la GPEC au sein des entreprises. Depuis janvier 2008, les entreprises de plus de 300 salariés sont obligées de négocier la mise en place d un dispositif

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

«Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL

«Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL «Le Grand emprunt, c est nous qui le paierons. Alors faisons-nous entendre!» RESULTATS DE L ENQUETE DE L UNI SUR LE GRAND EMPRUNT NATIONAL Enquête menée auprès des étudiants dans toute la France, en septembre

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Les attentes des catégories populaires Sondage Harris Interactive pour L Humanité Dimanche Enquête réalisée en ligne du 17 au 19 janvier 2012. Echantillon de 639 individus membres des catégories

Plus en détail

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS sommaire 1. Avoir confiance pour mieux réussir 2 2. Changement : le plus difficile des challenges à gérer! 2 3. La créativité au

Plus en détail

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-01 JANVIER 2013 SYNTHÈSE Les discriminations à l embauche ont-elles disparu? Les critères de recrutement

Plus en détail

Le remplacement prévisionnel des départs à la retraite dans les entreprises bas normandes de l économie sociale et solidaire

Le remplacement prévisionnel des départs à la retraite dans les entreprises bas normandes de l économie sociale et solidaire Le remplacement prévisionnel des départs à la retraite dans les entreprises bas normandes de l économie sociale et solidaire Envisagez vous de remplacer les départs en retraite qui s'annocent dans votre

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services l assistant au cœur de l entreprise niveau d implication des assistants

Plus en détail

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile

PROJET DE SERVICE. association d aide à domicile PROJET DE SERVICE Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le 1 association d aide à domicile Adhérent labellisé par réseau d'aide à domicile le Conformément à la loi du 02 janvier 2002 rénovant

Plus en détail

Les Français et la sécurité privée

Les Français et la sécurité privée Mars2013 Les Français et la sécurité privée Les Français et l avenir des entreprises de sécurité privée Les Français et les agents de sécurité privée Les Français et la vidéo-protection Sondage réalisé

Plus en détail

Randstad, un partenaire emploi incontournable

Randstad, un partenaire emploi incontournable Randstad, un partenaire emploi incontournable Sommaire Randstad dans le monde / Randstad en France Les engagements de Randstad Randstad, un réseau 100% spécialisé par métier Notre expertise RH La recherche

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

2013 Métiers du Bâtiment

2013 Métiers du Bâtiment ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS MÉTIERS DE REVÊTEMENT DES SOLS NOVEMBRE 2013 1 1. L emploi 607 carreleurs en 2011 soit des salariéss de la production du BTP + en 1

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

Bilan cadre de santé (spécialités : infirmier et technicien paramédical)

Bilan cadre de santé (spécialités : infirmier et technicien paramédical) Il existe deux concours de cadre de santé - Le premier concours comporte deux spécialités : infirmier et technicien paramédical (rééducateur et assistant médico-technique). - Le second concours concerne

Plus en détail

le plan 30 000 formations

le plan 30 000 formations statistiques et indicateurs sept. 2014 SOMMAIRE P.1 un 1er bilan positif P.2 un plan qui a accompagné la réorientation professionnelle des demandeurs d emploi cumulant des freins à l emploi P.5 enquête

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching contact@acces-conseil.fr www.creafem.fr www.facebook.com/bge.accesconseil

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS)

Risques psychosociaux (RPS) Risques psychosociaux (RPS) Une approche pour la prévention. Des repères pour l action. Contexte actuel de «Montée» des RPS dans : Les évolutions du travail et de son contexte (logiques financières et

Plus en détail

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation

Pôle Conseil & Formation. Modules de formation Pôle Conseil & Formation Modules de formation Tout collaborateur Comité de Direction Personnel RH Référent Handicap Personnes en charge de la santé au travail * Encadrement de proximité Encadrement supérieur

Plus en détail

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 :

AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE. L échantillon 2011 : LE TRÉSORIER D ENTREPRISE EN 2011 2 AUTOMNE 2011 ENQUÊTE SUR LE MÉTIER DE TRÉSORIER D ENTREPRISE Cette note de synthèse est le résultat de l enquête menée conjointement par Robert Half, spécialiste du

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir

Direction générale. www.cmaisonneuve.qc.ca/emploi. Les personnes intéressées ont jusqu au. 28 novembre 2012, à 16 h, pour faire parvenir Reconnu pour la qualité de sa formation, le Collège de Maisonneuve accueille près de 7 000 étudiants, jeunes et adultes inscrits à la formation créditée, et plus de 2 000 personnes y suivent des activités

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Les assureurs en tant qu employeur

Les assureurs en tant qu employeur 26 Les assureurs en tant qu employeur Base de revenu pour 49 000 familles en Suisse Les assureurs privés suisses emploient quelque 129 000 personnes dans le monde, dont 49 000 en Suisse. Le secteur forme

Plus en détail

Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC

Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC Rapport présenté à Industrie Canada Avril 2001 Compas Inc. Multi-Audience Research Ottawa et

Plus en détail

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE Ce document a été réalisé à partir d un sondage mené par Opinion-Way pour l APCE, CER France et le CODICE à l occasion du 17 e Salon des entrepreneurs de Paris

Plus en détail

Etude. Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir. (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas,

Etude. Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir. (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Etude Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir Etude internationale menée auprès de 2 627 DRH de huit pays (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Grande-, ) mai 2002 Contact :

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010

RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010 RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010 A- Les sessions précédentes I- LES PRINCIPALES DONNÉES COMPARÉES DE LA SESSION

Plus en détail

«Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage. Christine Hesse Directrice Scientifique Sonecom

«Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage. Christine Hesse Directrice Scientifique Sonecom «Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage Christine Hesse Directrice Scientifique 14 octobre 2015 Comment évaluer des programmes de formation Choix méthodologique

Plus en détail

La Garantie contre les impayés de pensions alimentaires (Gipa)

La Garantie contre les impayés de pensions alimentaires (Gipa) La Garantie contre les impayés de pensions alimentaires (Gipa) Haut Conseil de la Famille Jeudi 12 mai 2016 Créée en 1984, l Asf est versée aux personnes seules vivant avec leur enfant dans les situations

Plus en détail

Les jeunes et l emploi public

Les jeunes et l emploi public Les jeunes et l emploi public Une enquête Ipsos/Logica Business Consulting pour Emploipublic.fr et Le Monde Mars 0 Nobody s Unpredictable 0 Ipsos. Fiche technique Sondage effectué pour : Emploipublic.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE?

INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? INGÉNIEURS : QUELS BESOINS? QUELLES COMPÉTENCES? QUELS REGARDS SUR LA FORMATION CONTINUE? Juillet 2011 OBJECTIFS ET PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS Les objectifs Quels sont les besoins en ingénieurs aujourd hui?

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail