sécurité-économique Quelles sont les attaques les plus fréquentes?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "sécurité-économique Quelles sont les attaques les plus fréquentes?"

Transcription

1 Cyber-sécurité sécurité-économique Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, de plus en plus de personnes sont «connectés» : Site internet, page Facebook, smartphone mais aussi correspondance électronique qui contient souvent des données confidentielles. Cette hyperconnexion fait partie de nos modes vie et constitue une source de compétitivité. Il s'agit également d'un facteur de vulnérabilité. En effet, entre 2012 et 2013, la fréquence des cyber-attaques est passé d'une toutes les 3 secondes à une toutes les 1,5 secondes 1. De même, le cibles se sont diversifiées, concernant à la fois les secteurs public comme privé. Aujourd'hui, les cybercriminels s'intéressent à tout ce qui fait la valeur de votre patrimoine ou de celui de votre entreprise : données personnelles, fichiers clients, réponses à des appels d'offres,... La cybersécurité : de quoi parle-t-on? La cybercriminalité est le terme employé pour désigner l'ensemble des infractions pénales qui sont commises via les réseaux informatiques, notamment sur le réseau Internet. La cybercriminalité désigne à la fois : les atteintes aux biens : fraude à la carte bleue sur Internet, vente d'objets volés ou contrefaits, piratage d'ordinateur, vente de médicaments sans ordonnance, vente de stupéfiants ; les atteintes aux personnes : diffusion d'images pédophiles, injures à caractère racial, atteintes à la vie privée Les cybermenaces peuvent émaner d'individus isolés (hacker) ou de groupes. Cependant, il est très difficile d'identifier le véritable attaquant, lequel agit le plus souvent de manière anonyme. Ainsi, les cyber-attaques traduisent «une tentative d atteinte à des systèmes informatiques réalisée dans un but malveillant. Elle peut avoir pour objectif de voler des données (secrets militaires, diplomatiques ou industriels, données personnelles, bancaires, etc.), de détruire, endommager le fonctionnement normal de dispositifs informatiques, de prendre le contrôle de processus informatiques, ou de tromper les dispositifs d authentification pour effectuer des opérations illégitimes.» 2. Quelles sont les attaques les plus fréquentes? Ces attaques sont aujourd'hui protéiformes : attaque par déni de service (qui vise à saturer par un nombre élevé de requêtes un site internet ouvert au public et donc à le rendre inaccessible), pénétration des systèmes à des fins d'espionnage grâce à des logiciels espions introduits par un cheval de Troie, bombe informatique visant à détruire les données contenues dans les systèmes d'information. Du simple canular à la cyberattaque, il est donc possible d'établir une typologie des risques les plus courants : le canular/hoax le pourriel/ Spam le cheval de troie/trojan horse le logiciel espion, espiogiciel/spyware le mouchard Internet/ Web bug 1 Etude de mars 2014, réalisée par la société «FireEye» à partir des attaques «APT (Advanced Persistend Threat). 2 Définition proposée sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs.

2 Voici 3 exemples de cyberattaques : 1- Les «rançonlogiciel policiers» permettent à l'attaquant de bloquer l'ordinateur de la victime avant d'exiger le paiement d'une amende. Dans ce cas, la méthode est toujours la même : après avoir consulté un site Web, la victime reçoit un courriel imitant celui d'une institution officielle (Police, Gendarmerie, ou Douane par exemple) lui indiquant que sa navigation sur Internet a été jugée illégale par les services de l'etat et qu'il doit désormais s'acquitter d'une amende. Afin de retrouver l'usage de son ordinateur, pré-alablement bloqué par le Hacker au moyen d'un virus, il est demandé à la victime d'effectuer un paiement en ligne. Cette escroquerie joue sur la peur des internautes en utilisant le visuel d'une institution. Ainsi en 2011, les pirates ont exploité l'image de la Gendarmerie nationale pour escroquer des internautes français. Selon l'éditeur «McAfee», les «rançongiciels» devraient continuer à proliférer en 2014 et faire leur apparition sur les terminaux mobiles. 2- Les technologies sans contact. De nouveaux types d'attaques se développent au moyen des technologies sans contact (paiement dématérialisé au moyen d'un téléphone portable par exemple). Ces nouveaux outils numériques s'avèrent propices au développement des comportements infractionnels en raison de leurs caractéristiques d'instantanéité, de mobilité et d'utilisation en réseaux. Les nouveaux services (wifi public, applications ) de même que les nouveaux outils (tablette, smartphone ) sont autant d'opportunités criminelles pour la délinquance numérique. 3- Les escroqueries sur internet. Agissant depuis des cybercafés situés à l'étranger, des «escrocs à la romance» inventent des histoires d'amour ou de générosité afin de tromper leurs victimes et se faire remettre des sommes d'argent. Selon l'office de la cybercriminalité, il existe plusieurs étapes dans la construction de ces escroqueries. Dans tous les cas, les escrocs entament leur scénario en créant un lien affectif avec leur victime. Il peut s'agir d'une rencontre amoureuse ou d'une demande d'aide humanitaire. Le choix s'opère en fonction des réactions de leur interlocuteurs. Dans ce cas, les escrocs s'adaptent aux failles psychologiques et aux faiblesses de leurs victimes. Le but est de créer une dépendance entre la victime et le fraudeur. De la même manière que dans le cas des escroqueries au «faux-président», présentées infra, le mode opératoire des cyberdélinquants nécessite la mise en confiance de la victime. Ainsi, à l'image de l'économie légale, la croissance de l'économie criminelle repose très largement sur la confiance. Comment prévenir les escroqueries au «Faux président»? Les entreprises PME/PMI autant que les grands groupes sont victimes de ce type de préjudice qui présente une triple caractéristique: l'importance des montants, la rapidité des transactions et le transfert des fonds à l'étranger. Voici quelques actes réflexes pour prévenir ces atteintes. Comment se déroule une attaque? Les attaques: s'effectuent généralement soit au moyen d'une fausse facture (incitant l'entreprise à émettre un faux vrai ordre de virement), soit par l'emprunt d'identité d'un dirigeant (afin de leurrer l'établissement de crédit qui exécutera le faux ordre de virement). Cibles : Pour les faux vrais ordres de virement, les attaques porteront principalement sur le comptable ou de manière plus large se concentreront sur la direction financière de l'entreprise. Quand: les attaques sont souvent lancées les veilles de week-end (vendredi après-midi) ou de périodes de vacances. 1) Au moyen d'une prise de contact (par courriel ou par téléphone), les escrocs demandent l'exécution d'un virement d'une importante somme d'argent. Le prétexte du passage à la norme SEPA a souvent été utilisé au début de l'année ) L'argent est viré vers un compte intra-européen (hébergé, par exemple, en Grèce, en Roumanie, à Chypre...), puis dans des délais très brefs, les fonds sont transférés vers un compte hors Union européenne (Singapour, Hong-Kong,...)

3 Comment réagir? Dans tous les cas, la victime doit déposer plainte auprès du commissariat ou de la brigade de gendarmerie la plus proche. Par ailleurs, dans ce type d'affaire, le recours à une assistance juridique est conseillé. L'urgence est de bloquer l'argent sur le compte bancaire où il est détenu pour pouvoir ensuite le rapatrier. Ensuite, le temps de la procédure judiciaire permettra de rechercher les auteurs des faits. 1) Dans un délai de 24/48H, l'entreprise victime doit contacter directement sa banque afin de lui demander la rétro-action de l'opération de transfert. Pour ce faire, la banque française va informer la banque étrangère, où sont détenus les fonds, que l'opération de transfert fait l'objet d'une suspicion d'escroquerie. Dès lors, la banque étrangère est en principe tenue de bloquer les fonds dans l'attente de vérification de la régularité des opérations. Exemple: Les sommes transférées par faux ordre de virement un vendredi après-midi peuvent encore être gelées sur le compte destinataire ou tout simplement rapatriées le lundi suivant 2) Dans un délai de 5 jours maximum, l'entreprise doit s'assurer que les services de police/gendarmerie ou au procureur de la République ont mis en œuvre les moyens de coopération judiciaire ou policière (attaché de sécurité intérieure, magistrats de liaison, réseau CARIN) à même d'opérer le gel et la saisie des comptes destinataires. Exemple : à l'initiative de la direction de la coopération internationale (DCI), les attachés de sécurité intérieure (ASI) 3 sont en mesure de faire le lien avec les autorités des pays à partir desquels certaines attaques sont émises. Par exemple, une entreprise victime d'une escroquerie financière par faux ordre de virement depuis la Chine peut mettre en oeuvre des actions juridiques directement sur place 4. Pour ce faire, en complément de la plainte déposée en France auprès des services de police ou de gendarmerie, ces derniers doivent informer directement l'asi de l'ambassade de France du pays concerné. En Chine, cette procédure se traduit la une demande d'entraide transmise au ministère de la sécurité publique chinois reprenant un exposé précis des faits constitutifs de l'infraction 5. Les moyens de prévention 1) Sensibiliser les directions et les personnels concernés (comptabilité, service financier). 2) Mettre en oeuvre une procédure de "redondance" (ordre confirmé et vérifié plusieurs fois) pour les opérations financières les plus importantes. Le but est de contrôler l'identité du donneur d'ordre. Attention! Dans certains cas les faussaires procèdent par "ingénierie sociale", leur permettant de connaître parfaitement l organigramme de l'entreprise et les habitudes de ses dirigeants (maladie, voyage...). 3) Diffuser un guide de bonne pratique en interne et/ou faire appel à l'un des référents "Intelligence économique", "sûreté" ou "Nouvelle-technologie», de la Gendarmerie Nationale ou de la Police Nationale (contact:la brigade ou le commissariat le plus proche). Pour votre information : ou sur Twitter: 3 L'ASI est agent de l'etat français (appartenant à la police ou à la gendarmerie) exerçant des coopérations d'entraide policière et judiciaire directement au sein des Ambassade françaises à l'étranger. 4 Conformément au droit chinois et plus particulièrement à la réglementation relative à la dénonciation des faits, la victime d'une infraction doit déposer plainte en Chine auprès du bureau local de la sécurité publique. A l'issue d'une enquête «préliminaire», le ministère de la sécurité publique chinois dispose, d'une part, de la compétence de qualification pénale des faits relevés, et d'autre part, de l'opportunité des poursuites. Dans le cas où une personne morale est victime d'un faux ordre de virement, l'entreprise française ou son représentant doit donner pouvoir à un avocat afin que ce dernier puisse la représenter en Chine au cours de la procédure. 5 Conformément à l'accord d'entraide entre la France et la République populaire de Chine cette procédure permet de procéder au gel des avoirs criminels en droit chinois (correspondant en droit français à l'équivalent d'une procédure de saisie ou d'une confiscation).

4 Voici un exemple, dans lequel plusieurs filiales d'un même groupe ont reçu ce mail frauduleux signé du PDG du groupe. Le document demande de traiter rapidement une facture pour une inscription dans un annuaire professionnel. «Bonjour, Vous avez été contacté par la société XXXXX concernant la facture N 1770/Ln pour la Chambre de Commerce Internationale. Suite à ma conversation téléphonique avec leur direction, vous trouverez ci-joint la facture validée par mes soins concernant notre participation. Merci d enregistrer cette facture et la mettre au paiement dans l immédiat. (Si possible avant la date butoir du 03/02/2014 afin d être dans la prochaine parution et ne pas être reporté au prochain trimestre). Veuillez informer Mr XXX de la validation de cette facture afin qu il puisse vous transmettre les coordonnées bancaires pour le paiement. Prenez soin de lui envoyer l avis de virement par mail afin qu il fasse le nécessaire pour la parution. Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec Mr XXX. Merci d avance». La sécurité économique contribue à la croissance et à la préservation des emplois Au regard des expériences acquises au cours des dernières années, le coût de l'insécurité économique peut être répertorié et quantifié par grands domaines de risques, que se soit en matière de détournement de fonds (escroqueries par faux virements), perte de marchés (vol de brevet), condamnation au paiement d'amendes (par les autorités de régulation), dommages collatéraux en terme d'image,. Dans le seul domaine de la cybercriminalité, les pertes d'activité ou de contrats dues à des attaques représentent en France un coût évalué entre euros et euros par entreprise, selon une étude d' «Infodsi» 6. Les 10 questions de la sécurité économique 1- Quels sont les informations stratégiques (brevets, recherches, fichiers, ) que vous ne souhaiteriez pas que votre concurrent connaisse? 2- Ces informations sont-elles protégées matériellement (coffre pour les plans de brevets par exemple) ou virtuellement (cryptage ou protection informatique pour les fichiers)? 3- Qui sont les personnes qui ont accès à ces informations? 4- Ces personnes ont-elles été sensibilisées aux risques de «vol d'information» ou de piratage informatique? 5- Vos employés/salariés/stagiaires sont-ils sensibilisés à la protection de leurs données personnelles (sur les réseaux sociaux notamment)? 6- Votre comptable et/ou votre directeur financier sont-ils sensibilisés au risque d'escroquerie par faux ordre de virement? 6 Magazine en ligne des professionnels de l'informatique.

5 7- Les sous-traitants, fournisseurs, intervenants extérieurs, stagiaires, font-ils l'objet d'un contrôle particulier? 8- Disposez-vous d'une procédure/protocole de gestion de crise en cas de perte d'informations stratégiques (qui contacter pour déposer plainte, quelle procédure juridique mettre en oeuvre, comment assurer la continuité de l'activité, )? 9- Disposez-vous d'un système de veille sur votre e-réputation? Et sur celle de vos concurrents? 10- Souhaitez-vous bénéficier de contacts auprès d'autres services publics, qui pourrez vous accompagner dans vos démarches de protection ou de développement économique? Retrouvez un diagnostic complet avec «DIESE» sur le portail de la délégation interministérielle à l'intelligence économique sur:

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux Un phénomène de grande ampleur C est un phénomène qui touche essentiellement les sociétés françaises Les sociétés de toutes

Plus en détail

Club des Responsables d Infrastructures et de la Production

Club des Responsables d Infrastructures et de la Production Club des Responsables d Infrastructures et de la Production LA BRIGADE D ENQUÊTES SUR LES FRAUDES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Intervention du Commissaire Divisionnaire Anne SOUVIRA Le 19 mars 2014

Plus en détail

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense,

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Par Jean-Paul Pinte, Dr en Information scientifique et Technique, cybercriminologue Publié par : pintejp mai 26, 2011 Création d un centre belge pour lutter

Plus en détail

Intervention du 4 mars 2014 POUR LA PROTECTION CONTRE LA. Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement

Intervention du 4 mars 2014 POUR LA PROTECTION CONTRE LA. Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement Intervention du 4 mars 2014 GUIDE À L USAGE DES ENTREPRISES POUR LA PROTECTION CONTRE LA «FRAUDE AU PRÉSIDENT» Colloque AIG / Boken La fraude aux faux ordres de virement M. Raphaël Gauvain, avocat associé

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor

Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor Gendarmerie Nationale Groupement de Gendarmerie Départementale des Côtes d'armor rgbret+intel-eco@gendarmerie.interieur.gouv.fr Face aux nouveaux défis d une économie mondialisée, les entreprises, notamment

Plus en détail

Les menaces sur internet, comment les reconnait-on? Sommaire

Les menaces sur internet, comment les reconnait-on? Sommaire LES Les menaces sur internet, comment les reconnait-on? Sommaire 1. Le virus 2. Le phishing (ou hameçonnage) 3. Le cheval de Troie 4. Le spyware (ou logiciel espion) 5. Le ver informatique 6. Le piratage

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse.

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse. La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2013 Jorick GUILLANEUF

Plus en détail

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES JANVIER 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ www.aveclespme.fr

Plus en détail

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ Aujourd'hui, les clients des banques peuvent effectuer la plupart

Plus en détail

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES

ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES JANVIER 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire ORDRES DE VIREMENT DES ENTREPRISES 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 1 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Pour toute information

Plus en détail

Présenté par : Mlle A.DIB

Présenté par : Mlle A.DIB Présenté par : Mlle A.DIB 2 3 Demeure populaire Prend plus d ampleur Combinée avec le phishing 4 Extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte Technique rencontrée dans

Plus en détail

Risque de Cyber et escroquerie

Risque de Cyber et escroquerie Risque de Cyber et escroquerie 24 Octobre 2014, Rédigé par SILTECH Conseil Pour plus d'information pour éviter l'escroquerie. pour effectuer des opérations bancaires, etre en contact avec des amis, Internet

Plus en détail

La fraude en entreprise

La fraude en entreprise La fraude en entreprise @ 2015 Prévention de la Fraude Un contexte favorable à la délinquance financière internationale La délinquance financière évolue au rythme où le monde se transforme La mondialisation

Plus en détail

L'escroquerie par faux ordre de virement international.

L'escroquerie par faux ordre de virement international. L'escroquerie par faux ordre de virement international. Depuis sa montée en puissance en 2011, ce type d'escroquerie a causé aux entreprises françaises, un préjudice global supérieur à 200 millions d'euros,

Plus en détail

Aspects juridiques des tests d'intrusion

Aspects juridiques des tests d'intrusion HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet JSSI 2012 Aspects juridiques des tests d'intrusion Frédéric Connes

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 Jorick Guillaneuf, chargé d études statistiques à l ONDRP DOSSIER

Plus en détail

Coupez la ligne des courriels hameçons

Coupez la ligne des courriels hameçons Coupez la ligne des courriels hameçons Les fraudeurs qui cherchent à mettre la main sur des renseignements personnels ont élaboré un nouveau moyen d attirer des victimes sans méfiance. Ils lancent un «hameçon».

Plus en détail

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche

Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique. Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique Protection des Systèmes d Information: Aspects Juridiques Par Mme BOUDER Hadjira Attachée de Recherche Introduction La décentralisation des

Plus en détail

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET

DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET DOSSIER : LES ARNAQUES SUR INTERNET 1. Les arnaques les plus fréquentes 2. Les arnaques les plus courantes dans l hôtellerie 3. Comment déceler une arnaque? 4. Comment se protéger? 5. Comment réagir si

Plus en détail

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI

GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI GUIDE DE L'UTILISATEUR AVERTI SOMMAIRE MAILS FRAUDULEUX FRAUDE A LA CARTE BANCAIRE ACHETER SUR INTERNET LES BON REFELEXES Ce que dit la loi 1/ Au titre de l'escroquerie Article L313-1 du Code Pénal «L

Plus en détail

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Définition protocole Un protocole est un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées

La cybercriminalité et les infractions liées Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées Marine valzer Chargée d études criminologiques à l utilisation frauduleuse d internet

Plus en détail

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Découvrez Kaspersky Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Sommaire Pourquoi est-il important pour une TPE/PME d acquérir une protection efficace? Pages 04-05 10 idées reçues à

Plus en détail

Aperçu de l'activité virale : Janvier 2011

Aperçu de l'activité virale : Janvier 2011 Aperçu de l'activité virale : Janvier 2011 Janvier en chiffres Voici le bilan de l'activité des logiciels de Kaspersky Lab sur les ordinateurs des utilisateurs : 213 915 256 attaques de réseau ont été

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE, UN ENJEU-CLÉ POUR LES ENTREPRISES

LA SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE, UN ENJEU-CLÉ POUR LES ENTREPRISES LA SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE, UN ENJEU-CLÉ POUR LES ENTREPRISES DÉFINIR UNE POLITIQUE INTERNE DE SÉCURITÉ RELATIVE À L INFORMATION STRATÉGIQUE DE VOTRE ENTREPRISE Vous n avez pas effectué de diagnostic interne

Plus en détail

Fraude interne, malveillance interne Couverture des risques

Fraude interne, malveillance interne Couverture des risques Jeudi 4 juin 2009 Fraude interne, malveillance interne Couverture des risques Luc Vignancour Luc.vignancour@marsh.com 06 07 52 10 89 www.marsh.fr Couverture des risques Lorsque l entreprise a fait le maximum

Plus en détail

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France

L assurance et le risque Data. Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France L assurance et le risque Data Clusir 25 avril 2012 Lyon François Brisson - Hiscox France 1 En quoi consiste une violation de données pour un assureur? «Une violation des données est un incident de sécurité

Plus en détail

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet?

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Edited By BIANCHI Lorenzo A.C.S2013SERVICES INFORMATIQUE 2014 Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Toujours le fait de personnes malveillantes,

Plus en détail

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE

LA DELINQUANCE INFORMATIQUE LA DELINQUANCE INFORMATIQUE Aude LEVALOIS Gwenaëlle FRANCOIS 2013-2014 LA CYBERCRIMINALITE Qu est ce que la cybercriminalité? Des infractions pénales Ou sont elles commises? Via les réseaux informatiques

Plus en détail

Convention Beobank Online et Beobank Mobile

Convention Beobank Online et Beobank Mobile Convention Beobank Online et Beobank Mobile Lisez attentivement cette Convention ("la Convention"). Lisez en tout cas la Section 1 - Conditions générales Beobank Online et Beobank Mobile. Ces conditions

Plus en détail

Se préparer à la réponse judiciaire contre les attaques informatiques

Se préparer à la réponse judiciaire contre les attaques informatiques Se préparer à la réponse judiciaire contre les attaques informatiques Journée Sécurité des Systèmes d'information Paris, 16 mars 2010 Lieutenant-colonel Éric Freyssinet, DGGN/SDPJ Plan Pourquoi il faut

Plus en détail

- JE ME PERFECTIONNE-

- JE ME PERFECTIONNE- - JE ME PERFECTIONNE- 14 mai 2014 SPAM, PUBLICITES LES PIEGES A EVITER EPN Vallée de l'avance - Mai 2014 1 OBJECTIF DE LA SEANCE - Apprendre à identifier les publicités sur Internet et les spams dans votre

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique

TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique TITRE VI- De diverses infractions liées au commerce électronique Présentation des textes Le commerce électronique, l'informatique et les nouvelles technologies de l'information se développent et prennent

Plus en détail

SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT

SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT En mettant en place des mesures simples à appliquer pour réduire les fraudes. En freinant les fraudeurs pour limiter les victimes. En prenant plus de précautions.

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC DGA de la Famille, de l Éducation, des Sports et de l Animation Direction de l Animation et de la Vie Associative Service de la Vie associative BULLETIN D ADHÉSION SAISON :... Ce document est à remettre

Plus en détail

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE

BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE BANQUE NEUFLIZE OBC LES BONNES PRATIQUES INTERNET ET MESSAGERIE VIRUS SPAM PHISH NG INTERNET WIFI Les risques informatiques aujourd hui L environnement de la cybercriminalité est toujours en forte progression

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE POUR LES PETITES ENTREPRISES

GUIDE PRATIQUE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE POUR LES PETITES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE POUR LES PETITES ENTREPRISES Comment s'assurer que votre entreprise dispose d'une protection informatique complète? #protectmybiz Il existe des petites entreprises

Plus en détail

Les principes de la sécurité

Les principes de la sécurité Les principes de la sécurité Critères fondamentaux Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction La sécurité informatique est un domaine vaste qui peut appréhender dans plusieurs domaines Les systèmes

Plus en détail

EH Fraud Cover. Protégez vos actifs de la fraude. www.eulerhermes.fr. Euler Hermes France. * Notre savoir au service de votre réussite

EH Fraud Cover. Protégez vos actifs de la fraude. www.eulerhermes.fr. Euler Hermes France. * Notre savoir au service de votre réussite Euler Hermes France EH Fraud Cover Protégez vos actifs de la fraude * Notre savoir au service de votre réussite www.eulerhermes.fr LE JEU DE LA CONFIANCE TESTEZ LA VULNÉRABILITÉ DE VOTRE ENTREPRISE Anne,

Plus en détail

spam & phishing : comment les éviter?

spam & phishing : comment les éviter? spam & phishing : comment les éviter? Vos enfants et les e-mails en général Il est préférable que les très jeunes enfants partagent l adresse électronique de la famille plutôt que d avoir leur propre compte

Plus en détail

QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES?

QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES? GUIDE PRATIQUE QUI PEUT AVOIR ACCÈS À VOS DONNÉES? www.fellowes.fr Item Code: 360919 SOMMAIRE QUEL EST CE PHENOMENE? 1. Introduction 2. Quel est ce phénomène? 3. Quels sont les moyens utilisés? 4. Comment

Plus en détail

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine.

Les autorités judiciaires françaises n ont pas mis en œuvre de politique nationale de prévention dans ce domaine. COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) CYBERTERRORISME L UTILISATION DE L INTERNET A DES FINS TERRORISTES FRANCE Avril 2008 Kapitel 1 www.coe.int/gmt A. Politique Nationale 1. Existe-t-il une politique

Plus en détail

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015

BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.lesclesdelabanque.com N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE MAI 2015 MAI 2015 Ce guide a été élaboré avec la Police Judiciaire www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent BANQUE À DISTANCE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 4 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

Surfer en toute sécurité sur le web

Surfer en toute sécurité sur le web Surfer en toute sécurité sur le web AMAN VLADIMIR GNUAN Avant-propos Ce guide a pour but d informer les usagers d Internet sur les menaces criminelles liées à l utilisation des TIC, au regard des risques

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES

Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES Sécuriser un équipement numérique mobile TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION... 2 2 REGLES DE BONNE CONDUITE CONCERNANT VOTRE MOBILE... 3 2.1 MEFIEZ-VOUS DES REGARDS INDISCRETS... 3 2.2 PREVOYEZ LE VOL OU

Plus en détail

Gouvernance nationale de la sécurité des systèmes d information de santé. Diapositive N 1

Gouvernance nationale de la sécurité des systèmes d information de santé. Diapositive N 1 Gouvernance nationale de la sécurité des systèmes d information de santé Diapositive N 1 L évolution des pratiques Instruments chirurgicaux dans l encyclopédie médicale du XIe siècle du médecin musulman

Plus en détail

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur

Le contexte. 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur Le contexte 1) Sécurité des paiements et protection du consommateur La sécurité du système Cartes Bancaires a fait l objet en 2000 et en 2001 d une concertation au sein d un groupe de travail du Conseil

Plus en détail

Par Marc Gaudreau, CISSP

Par Marc Gaudreau, CISSP Par Marc Gaudreau, CISSP Comprendre les risques et les menaces Reconnaître une menace (dans le doute, abstenez-vous) Mesures de prévention de base Comportements à risque Qu'il s'agisse de procéder à des

Plus en détail

Les caractéristiques de la criminalité économique en Chine et les tendances de son développement

Les caractéristiques de la criminalité économique en Chine et les tendances de son développement Les caractéristiques de la criminalité économique en Chine et les tendances de son développement Dr XU Fan Actuellement, pour résoudre de façon appropriée les questions laissées par la crise financière,

Plus en détail

Gestion du risque numérique

Gestion du risque numérique Gestion du risque numérique Auguste DIOP Arnaud PRINCE AGBODJAN TALENTYS www.talentys.ci 2ème édition des Journées de l Entreprise Numérique, 9 & 10 avril 2015 Qui sommes-nous? Fondée en 2007, TALENTYS

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

Banque a distance - 10 re flexes se curite

Banque a distance - 10 re flexes se curite Banque a distance - 10 re flexes se curite En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l utilisation sécurisée des services de banque à distance. 1. Je consulte régulièrement

Plus en détail

La payement par Carte Bancaire sur Internet

La payement par Carte Bancaire sur Internet Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 06/11/2012 Sommaire : La payement par Carte Bancaire sur Internet 1) Préambule page 1 2) Historique page 1 3) Une situation actuelle anormale page

Plus en détail

E-réputation : protection des données en ligne. Ghislain NYAMFIT Consultant en Cybersécurité @nyamfitg

E-réputation : protection des données en ligne. Ghislain NYAMFIT Consultant en Cybersécurité @nyamfitg E-réputation : protection des données en ligne Ghislain NYAMFIT Consultant en Cybersécurité @nyamfitg CONTEXTE La cybersécurité est un facteur de productivité, de compétitivité et donc de croissance pour

Plus en détail

Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP

Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP Service public fédéral Intérieur Direction générale institutions et population Service Population et Cartes d identité Instructions administratives relatives au site web CHECKDOC et à l application DOCSTOP

Plus en détail

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance INTRO : Réglementation La Vidéo surveillance 1 Anecdote Le clip du groupe The Get Out Close auraient été tourné à partir de caméras de surveillance de Manchester. Mais la vérité différerait légèrement

Plus en détail

Sécurité. Tendance technologique

Sécurité. Tendance technologique Sécurité Tendance technologique La sécurité englobe les mécanismes de protection des données et des systèmes informatiques contre l accès, l utilisation, la communication, la manipulation ou la destruction

Plus en détail

Le blanchiment numérique

Le blanchiment numérique Résumé Le blanchiment numérique Analyse des monnaies virtuelles et de leur utilisation à des fins criminelles Raj Samani, EMEA, McAfee François Paget et Matthew Hart, McAfee Labs Les récentes opérations

Plus en détail

GARANTIR QUE LE CRIME NE PAIE PAS

GARANTIR QUE LE CRIME NE PAIE PAS Sous la direction scientifique de Chantal CUTAJAR Centre du droit de l'entreprise Groupe de recherche sur la criminalité organisée (GRASCO) Ecole de management de Strasbourg GARANTIR QUE LE CRIME NE PAIE

Plus en détail

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche?

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche? Présentation du problème La banque Boursorama propose un logiciel de protection supplémentaire pour les transactions sur Internet. Ce logiciel est téléchargeable à l adresse suivante : http://www.trusteer.com/webform/download-rapport

Plus en détail

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement

Sécurisation des paiements en lignes et méthodes alternatives de paiement Comment sécuriser vos paiements en ligne? Entre 2010 et 2013, les chiffres démontrent que c est sur internet que la fraude à la carte bancaire a montré sa plus forte progression. Même si le taux de fraude

Plus en détail

Faites vos achats en ligne en toute confiance

Faites vos achats en ligne en toute confiance Faites vos achats en ligne en toute confiance Table des matières Introduction 3 Avantages et désavantages des achats en ligne Avantages Désavantages 5 6 Conseils pour faire ses achats en ligne en toute

Plus en détail

La Sécurité de l Information et l Enquête Policière

La Sécurité de l Information et l Enquête Policière La Sécurité de l Information et l Enquête Policière Votre présentateur Policier à la S.Q. depuis 1998 Sergent-spécialiste Enquêteur en crime majeur en 2008: Enquêteur cybersurveillance en Cybercriminalité

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE Mai 2013 TEXTES : Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 Agent immobilier : conditions d'exercice de l'activité L'agent immobilier est

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

LIVRE BLANC WiFi PUBLIC

LIVRE BLANC WiFi PUBLIC LIVRE BLANC WiFi PUBLIC LE DU La réglementation du WiFi public Seriez-vous concerné sans le savoir? Mai 2008 LE WiFi PUBLIC EN FRANCE Depuis 2003, les hotspots WiFi permettant d accéder à Internet via

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières ANIA. Les Cyber Risques. 13 avril 2015

GRAS SAVOYE FINEX Lignes Financières ANIA. Les Cyber Risques. 13 avril 2015 GRAS SAVOYE FINE Lignes Financières ANIA Les Cyber Risques 13 avril 2015 Contexte Les Principaux facteurs : Aujourd hui, envoyer un mail, créer des fichiers et les enregistrer dans un répertoire, surfer

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

- JE DEBUTE - 15 Janvier 2014 «COMMUNIQUER PAR EMAIL»

- JE DEBUTE - 15 Janvier 2014 «COMMUNIQUER PAR EMAIL» - JE DEBUTE - 15 Janvier 2014 «COMMUNIQUER PAR EMAIL» 1. Pourquoi une messagerie électronique? Le courrier électronique a été inventé par Ray Tomlinson en 1972. C est depuis le service le plus utilisé

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

PRESENTATION DE «STOP CAMBRIOLAGES» UNE APPLICATION SUR SMART-PHONES ET TABLETTES

PRESENTATION DE «STOP CAMBRIOLAGES» UNE APPLICATION SUR SMART-PHONES ET TABLETTES PRESENTATION DE «STOP CAMBRIOLAGES» UNE APPLICATION SUR SMART-PHONES ET TABLETTES VENDREDI 17 OCTOBRE 2014 à 11 heures 45 Salle Erignac à la préfecture de l Yonne à Auxerre OBJECTIFS Initiée en 2013 par

Plus en détail

LA PRÉFECTURE DE POLICE À LA FOIRE DE PARIS 30 AVRIL AU 12 MAI DE 10H À 19H LE 10 MAI JUSQU À 23H

LA PRÉFECTURE DE POLICE À LA FOIRE DE PARIS 30 AVRIL AU 12 MAI DE 10H À 19H LE 10 MAI JUSQU À 23H LA PRÉFECTURE DE POLICE Compétente sur Paris et les trois départements de la petite couronne, la préfecture de Police doit prévenir et agir contre une multiplicité de risques : délinquance, troubles à

Plus en détail

Me Cathie-Rosalie JOLY

Me Cathie-Rosalie JOLY Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet Ulys et Docteur en droit Avocat au barreau de Paris et de Bruxelles (Liste E) Chargée d enseignement à l Université Paul Cezanne (Aix Marseille III) Chargée

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007

Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007 Conditions générales de vente OPHOS SYSTEM Hébergement Mutualisé version 1.1 11 janvier 2007 CGV «exclusivement» pour nos offres et services d hébergements mutualisés. Ophos System société à responsabilité

Plus en détail

FRAUDE A CARTE BANCAIRE OU QUAND LA CARTE BLEUE VOIT ROUGE...

FRAUDE A CARTE BANCAIRE OU QUAND LA CARTE BLEUE VOIT ROUGE... FRAUDE A CARTE BANCAIRE OU QUAND LA CARTE BLEUE VOIT ROUGE... Article juridique publié le 12/10/2012, vu 1926 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine La fraude à la carte bancaire est un fléau qu'il faut combattre

Plus en détail

Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données

Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données Intégrer l assurance dans la gestion des risques liés à la sécurité des données François Brisson, responsable marché Technologie-Media-Télécoms 48 ème plénière MEDINSOFT - Marseille 27 novembre 2012 1

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux

Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques liés à l'utilisation des réseaux sociaux Risques des réseaux sociaux en entreprises A/ Baisse de productivité Depuis l'apparition des réseaux sociaux, les entreprises ont pu constater une réelle

Plus en détail

La responsabilité pénale dans l entreprise

La responsabilité pénale dans l entreprise La responsabilité pénale dans l entreprise PLATO Le Lieu : CCI Granville. 1 Plan de l intervention Déterminer les zones de risques pénales dans l entreprise. Qui peut voir sa responsabilité pénale engagée?

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l'économie Service du commerce DEMANDE D'AUTORISATION POUR PRATIQUER LE METIER DE PRETEUR PROFESSIONNEL OU DE COURTIER EN CREDIT A LA CONSOMMATION

Plus en détail

Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation

Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation Accès Gratuit - Conditions Générales d'utilisation Dernière mise à jour: [23/07/2003] Préambule Le service FREE est un service offert par la société FREE, société anonyme inscrite au RCS sous le numéro

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Note relative au projet de loi relatif à la géolocalisation

Note relative au projet de loi relatif à la géolocalisation Note relative au projet de loi relatif à la géolocalisation - 6 janvier 2014 - Le 23 décembre 2013, le Gouvernement a déposé sur le Bureau du Sénat, un projet de loi relatif à la géolocalisation. Ce texte

Plus en détail

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations

DDN/RSSI. Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations DDN/RSSI Engagement éthique et déontologique de l'administrateur systèmes, réseaux et de système d'informations Page 1 10/03/2015 SOMMAIRE. Article I. Définitions...3 Section I.1 Administrateur...3 Section

Plus en détail

DES RESSOURCES INFORMATIQUES DE L'IFMA

DES RESSOURCES INFORMATIQUES DE L'IFMA CHARTE POUR L'UTILISATION DE L'IFMA DES RESSOURCES INFORMATIQUES La présente charte a pour objet de définir les règles d'utilisation des moyens et systèmes informatiques de l'institut Français de Mécanique

Plus en détail

TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015

TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015 TIC : QUELS RISQUES JURIDIQUES POUR L ENTREPRISE? COMMENT LES LIMITER? Présentation 9 Avril 2015 Le réseau informatique de l entreprise Coexistence de risques d origine interne et externe Comment les adresser

Plus en détail

Charte de bon usage du SI (Étudiants)

Charte de bon usage du SI (Étudiants) Charte de bon usage du Système d Information à l attention des étudiants de l Université Pierre et Marie Curie La présente charte définit les règles d usage et de sécurité du Système d Information (SI)

Plus en détail

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques.

Art. 4. Le numéro d'identification statistique est composé de quinze (15) chiffres et est attribué par l'office national des statistiques. Décret exécutif 97-396 du 26 Joumada Ethania 1418 correspondant au 28 octobre 1997 relatif au numéro d'identification statistique (N.I.S) et portant création d'un répertoire national des agents économiques

Plus en détail

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Créé par Action Prévention Verdun ORGANISME DÉDIDÉ À LA SÉCURITÉ URBAINE ET AU BIEN-ÊTRE MANDATAIRE DU PROGRAMME MONTRÉALAIS Déjouer ensemble le marketing

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR? Identifiant Mot de passe

LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR? Identifiant Mot de passe LES ENTREPRISES, VICTIMES D ESCROQUERIES AU PAIEMENT : COMMENT SE PRÉMUNIR?? Identifiant Mot de passe Les entreprises sont de plus en plus souvent confrontées à diverses formes d escroquerie au paiement.

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION

E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION E-RÉPUTATION ET MAUVAISE RÉPUTATION Ségolène Rouillé-Mirza Avocate au Barreau de Tours 15 février 2011 Introduction 1/2 Qu est ce que l e-réputation? Définition de réputation Dictionnaire Larousse: «Manière

Plus en détail

AVIS DE MARCHE SERVICES

AVIS DE MARCHE SERVICES Département de publication : 75 Annonce No 14009600 Services Date de mise en ligne : 24/05/2014 I. II. III. IV. VI. AVIS DE MARCHE SERVICES Directive 2004/18/CE. SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR I.1) Nom,

Plus en détail