«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins?"

Transcription

1 «Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins? Dispositif de Coordination de l Aval du court séjour hospitalier du Territoire de santé 1 des Pays de la Loire: La Loire-Atlantique Journées Inter Coordinations - Lyon - 09/10 octobre 2014

2 SOMMAIRE 1-Le DCA 44 et ses missions 1.a) Périmètre 1.b) Hypothèses de départ 2- Appui à la régulation des situations bloquantes 2.a) Utilisation harmonisée de la fonction «Expertise» ViaTrajectoire 2.b) Arbre décisionnel consensuel 3-Point d étape à 8 mois 3.a) Résultats, analyse 3.b) Premiers éléments de synthèse 3.c) La plus value 4- Les attendus: évaluation offre/besoins du Territoire en santé Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

3 1-Objectif de l ARS pour le DCA 44 Améliorer la fluidité du parcours du patient en aval du court séjour hospitalier Deux Missions: Observation, analyse des flux de patients Via Trajectoire Appui à la régulation des situations bloquantes Moyens utilisés: Formation, utilisation et gestion de l applicatif partagé ViaTrajectoire module sanitaire Tables pluri professionnelles (rencontres des acteurs, favoriser le échanges, réflexions, propositions) Suivi individualisé des ES : éclairage analyse des flux, animation ateliers, rencontres individuelles, appui téléphonique, participation comité de travail intra ES, proposition de pistes de travail adaptées Participation aux instances et organisation de rencontres pour la recherche et le développement de champs collaboratifs entre dispositifs existants (EAAR, Parcours des aînés, MAIA, professionnels libéraux, hébergement temporaire, coordination filière AVC)

4 1.a) Périmètre du DCA 44: Le Territoire 1 de santé des Pays de la Loire Population (2011): hab./ hab. en région PDL (INSEE) Capacité MCO et court séjour de psychiatrie: 6316 lits et places au 01/01/2013 (INSEE) Capacité SSR: 2303 lits et places au 01/01/2013 (INSEE) Etablissement HAD: 2 Nos partenaires: Etablissements médico-sociaux: SAMSAH, SAVS, CHRS, FAM, MAS, Foyers de vie, EHPAD, HT, USLD, LHSS, ACT, familles d accueil 3 MAIA, 2 EAAR, Professionnels libéraux, SSIAD, CLIC, autres aidants du domicile 100% d adhésion des ES au DCA 44 Connaissance réciproque entre ES et équipe opérationnelle Développement d un travail collaboratif depuis 5 ans* Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

5 1.b) Données de départ recueillies sur les difficultés d aval du court séjour hospitalier Cas des séjours non programmés Occupation à 30% des lits de SSR polyvalents par des patients en attente d hébergement définitif (encombrement en aval SSR et donc en amont SSR) Vieillissement de la population: alourdissement des PEC: psycho-dépendances, polypathologies Alourdissement des PEC: fin de vie, statut infectieux Vigilance des SSR quant à l accueil simultané de ces profils Limite des capacités financières des patients pour hébergement temporaire et hébergement définitif Disponibilité des lits d hébergement Patients isolés +++, jeunes < 60 ans, précarité sociale: maintien à domicile impossible Déclenchement de la fonction «Expertise» ViaTrajectoire Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

6 2- Appui à la régulation des situations bloquantes 2.a) Recherche pour une utilisation harmonisée Méthodologie: Réflexion et construction en comité médical Comité médical: médecins MCO, SSR, HAD Validation en comité de bassin et COPIL départemental Comités de pilotage: Directeurs ES et médecins Aboutissement: Consensus autour des modalités de déclenchement de la fonction «Expertise» de ViaTrajectoire Arbre décisionnel Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

7 2.b) Arbre décisionnel Demande d expertise : Pour obtenir l avis d un médecin coordonnateur, accéder à la demande puis cliquer sur Vous autorisez ainsi l expert à accéder à la demande pour une durée limitée (8 jours maximum). Il est prévenu par courriel et vous répond par courriel.

8 3- Point d étape à 8 mois d utilisation 3.a) Résultats, analyse Nombred'expertisesreçueset évaluationdes actions du DCA 44 (75 finalisées étudiées/ 77 au total) Action DCA contributive au mode de sortie final Action DCA de conseil Janv à Mai 2014 Juin à Août 2014 Pas d'intervention DCA Nombre de patients par tranche d'âge Moins de 40 ans De 40 à 49 ans De 50 à 59 ans De 60 à 69 ans De 70 à 79 ans De 80 à 89 ans Plus de 90 ans Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

9 Répartition des motifs de refus émis par les SSR Les soins requis dépassent nos possibilités actuelles 251 Malgré une indication incontestable, aucune place ne sera disponible dans un délai raisonnable 172 Le patient tel que décrit relève d'un autre type de prise en charge 86 Le patient (famille) n'est pas domicilié sur le territoire couvert par l'unité Après évaluation, aucun bénéfice ne peut être attendu d'un séjour en SSR, le problème semble principalement social Notre offre de soin est temporairement modifiée La rédaction de la demande d'admission ne permet pas de se prononcer L'âge du patient ne correspond pas à l'activité de l'établissement Le coût du traitement est actuellement incompatible avec notre dotation le niveau de soins requis est trop faible Les soins requis relèvent de soins de ville et ne justifie pas une prise en charge en hospitalisation

10 Caractéristiques des expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de 10 à 19 jours Moyenne d âge: 81 ans (15 patients dont 0 < à 60 ans) Domiciliation des patients concernés Bassin Ancenien Littoral Atlantique 44 7% 7% Agglomération nantaise 40% Nantes 46% Caractéristiques des expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de 20 à 29 jours Moyenne d âge: 77 ans (11 patients dont 2 < à 60 ans ) Domiciliation des patients concernés Littoral Atlantique 44 15% Agglomération nantaise 31% Nantes 54% Caractéristiques des Expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de plus de 30 jours Moyenne d âge: 73 ans (34 patientsdont 6< à 60 ans) Domiciliation des patients concernés Hors département 9% Bassin Ancenien 6% Littoral Atlantique 44 12% SDF 3% Nantes 38% Agglomération nantaise 32%

11 Caractéristiques des demandes d expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de 10 à 19 jours Moyenne d âge: 81 ans (15 patients dont 0 < à 60 ans) Nombre de patients concernés /famille de pathologies Pathologie chronique 3 Fragilités (âge, patho associées, chutes, 10 AVC Nombre de patients/famille de pathologies Caractéristiques des demandes Aidant hospitalisé 1 d expertises Fracture de bassin compliquée 1 faisant l objet d allongement de Pathologies infectieuses 1 séjours en MCO de 20 à 29 jours Cancérologie 1 Moyenne d âge: 77 ans Troubles cognitifs, fragilités (11 patients dont 2 < à 60 ans ) AVC Nombre de patients/famille de pathologies 5 Caractéristiques des demandes d expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO > à30 jours Moyenne d âge: 73 ans (34 patientsdont 6< à 60 ans) Pathologie infectieuse Défaillance aidant Cancérologie autres, accidents de la vie Troubles cognitifs Pathologie chronique Démence Fragilités sociales Fragilités (âge, patho associées, AVC

12 Caractéristiques des demandes d expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de 10 à 19 jours Moyenne d âge: 81 ans (15 patients dont 0 < à 60 ans) Retour à domicile 13% SSR spécialisé MPR 13% HAD 7% SSR polyvalent 67% Caractéristiques des demandes d expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO de 20 à 29 jours Moyenne d âge: 77 ans (11 patients dont 2 < à 60 ans ) EHPAD 15% Retour à domicile 15% USLD 15% Inconnu 8% SSR polyvalent 16% SSR spécialisé Gériatrique 15% SSR spécialisé MPR 8% SSR Spécialisé oncologie 8% Caractéristiques des demandes d expertises faisant l objet d allongement de séjours en MCO > à30 jours Moyenne d âge: 73 ans (34 patientsdont 6< à 60 ans) Inconnu 12% Hôtel social 3% USLD 9% EHPAD 9% DCD 6% EMS 3% Retour à domicile 14% SSR polyvalent 29% SSR spécialisé Gériatrique 6% SSR Spécialisé oncologie 3% HAD 6%

13 3.b) Premiers éléments de synthèse Etude des demandes d expertises adressées au DCA 44: Provenance prédominante du CHU Nantes Prédominance domiciliation Nantes et agglomération Modes de sortie variés: SSR, Institution d hébergement, RAD Lieu d accueil en proximité du domicile du patient Fragilités, troubles cognitifs, isolement social, précarité, addictologie Patients plutôt jeunes pour les allongements de séjour MCO de plus de 30 jours Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

14 3.c) Premiers apports avérés Diffusion d informations, de conseils, auprès des professionnels de proximité: connaissance ressources Territoire connaissance fonctionnement SSR/HAD Centralisation, recensement et analyse: Profilage des situations à risque: sensibilisation, anticipation Identification des besoins non couverts Pistes de travail collaboratives pour améliorer les flux de patients Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

15 4- Les attendus: évaluation offre/besoins Territoire Rapport d étude transmis: à l ARS aux établissements de santé Dr Catherine Visart-Audineau et Mme Nadie Georget - Lyon 10/10/2014

16 Pour conclure..bientôt des études statistiques produites par l outil ViaTrajectoire?

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011

Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Est-il dangereux de faire passer une personne âgée aux Urgences? Dr Karine BALDASSARI Dr Catherine FERNANDEZ Les RDV de l Urgence 26 mai 2011 Plan Risques Problématiques du pré hospitalier Repérage aux

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures ACTION 1 : coordonner les acteurs du territoire pour prévenir la perte d autonomie Mettre en place un accompagnement par l activité physique

Plus en détail

Filière de soins. Chapitre 21. Points essentiels F. DUQUESNE

Filière de soins. Chapitre 21. Points essentiels F. DUQUESNE Chapitre 21 Filière de soins F. DUQUESNE Points essentiels Une filière de soins est la trajectoire de soins empruntée par le patient. Un réseau de soins est une offre multidisciplinaire coordonnée et organisée

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation. Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai

TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation. Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai TRAJECTOIRE Intérêts du logiciel via internet Mise en place par l ARS Auvergne (coordination

Plus en détail

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES 3 e Rencontre Interrégionale des Coordinations en Soins de Suite et de Réadaptation 9 et 10 octobre 2014

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

AVIS D APPELS A PROJETS

AVIS D APPELS A PROJETS AVIS D APPELS A PROJETS Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional et interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 010-013 et des orientations du plan Solidarité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4

Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire de santé n 4 Code direction : DSQP Pôle émetteur : Appui à la Performance et Gestion du Risque Note d information aux participants du séminaire territorial «Améliorer le parcours des personnes âgées» sur le territoire

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Uzès 21.9.2009 Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Dr Denise STRUBEL Centre de Gérontologie CHU Nîmes Le 3e plan Alzheimer (2008-2012) Proposition de 44 mesures selon 11 objectifs et 3 axes Axe

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER 3, rue du Jeu de Paume 54210 SAINT NICOLAS DE PORT Juin 2008 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT La prise en charge en santé mentale CLINIQUE DU PAYS DE SEINE PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT L établissement accueille des patients souffrant de troubles psychiques aigus ou évolutifs, en hospitalisation

Plus en détail

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Participants : cf. annexe 1 Mme Estel QUERAL, chef de projet PAERPA, ouvre la séance en remerciant l ensemble des partenaires

Plus en détail

Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P

Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P Réflexion, mise en place, action Coordination Précarité 18 arrdt. Mai 2013 L accès aux soins psychiatriques aujourd hui! Vous êtes

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN

LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN LA SANTÉ ET LA PRÉCARITÉ UN NÉCESSAIRE TRAVAIL EN RÉSEAUX! Intervention DU «santé précarité» Vendredi 11 janvier 2013 de 11H à 13H Marina LAZZARI coordinatrice du réseau Santé Solidarité Lille Métropole

Plus en détail

L approche d un réseau de santé lors de l entrée en EHPAD: Cas cliniques

L approche d un réseau de santé lors de l entrée en EHPAD: Cas cliniques LA PLACE DE L EHPAD DANS LA FILIÈRE GÉRIATRIQUE L approche d un réseau de santé lors de l entrée en EHPAD: Cas cliniques Un réseau de santé, c est quoi Les circulaires 2007-88 du 8 mars 2077, 2007-17 du

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON 33 rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON CEDEX MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

Politique en faveur des personnes en situation de handicap

Politique en faveur des personnes en situation de handicap DIRECTION DE L ACTION SOCIALE, DE L ENFANCE ET DE LA SANTE Observatoire parisien des situations de handicap Politique en faveur des personnes en situation de handicap Travail sur les indicateurs CNIS -

Plus en détail

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins

HAD ET RESEAUX DE SOINS Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins Béatrice JAUD, Coordinatrice des Soins 31 mai 2013 HAD Nantes & région mai 2013-BJAUD 2 n SOMMAIRE: - LE DISPOSITIF REGLEMENTAIRE - HOPITAL A DOMICILE: Présentation Objectif Les conditions d admission

Plus en détail

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais Réunions d information et de sensibilisation Région Nord Pas de Calais Rappels des éléments constitutifs Améliorer la qualité des pratiques professionnelles Des thématiques au cœur des enjeux de la qualitédes

Plus en détail

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie

Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie LE RÉSEAU DE CANCÉROLOGIE DE PARIS SUD OUEST et LE RÉSEAU ENSEMBLE 12 juin 2009 Réseau de cancérologie Paris sud et ouest : Géographie Les étapes de la création Cadre juridique : Groupement de Coopération

Plus en détail

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4 Projet associatif 2012-2017 1 Préambule 3 Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3 Nos valeurs comme principes d action 3 Les PEP 71 aujourd hui 4 Des orientations prioritaires de développement 7 2 Préambule

Plus en détail

APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur :

APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur : APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur : Mise en œuvre d une démarche expérimentale de GPEC Territoriale UNIFAF Rhône-Alpes UNIFAF est l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA)

Plus en détail

Quel message voulez-vous diffuser?

Quel message voulez-vous diffuser? Présentation Comité consultatif et stratégique Expérimentation PAERPA LORRAINE Mise en place de la coordination Territoriale d appui (CTA) Quel message voulez-vous diffuser? Lundi 24 novembre 2014 La Coordination

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

Les enjeux du vieillissement en Suisse 3 décembre 2015

Les enjeux du vieillissement en Suisse 3 décembre 2015 Les enjeux du vieillissement en Suisse 3 décembre 2015 Mise en réseau de la prise en charge des personnes âgées Sylvie Le Bail et Yves Grosclaude Service de la santé publique 1 Repères Planification médico-sociale

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P.

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P. ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY Route de Lyon B.P. 5 25440 QUINGEY Juin 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes Dr Eric KILEDJIAN Chef de projet Territoire de Soins Numérique, organisations et systèmes d information Directeur de

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Le patient traceur HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat 13 mars 2015 Journée régionale du réseau périnatal

Plus en détail

LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE

LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE LES LOGIQUES D ACTIONS DES PARTENAIRES A L EPREUVE DU TERRAIN TEMOIGNAGE 1 D. I.U. GESTIONNAIRE DE CAS 31 JANVIER 2012 CLAIRE ASTIER PILOTE MAIA PARIS 20 BÉATRICE LORRAIN PILOTE MAIA 68 PLAN NATIONAL ALZHEIMER

Plus en détail

REFERENTIEL ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES VIEILLISSANTES ACCOMPAGNEES PAR UNE STRUCTURE MEDICO-SOCIALE

REFERENTIEL ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES VIEILLISSANTES ACCOMPAGNEES PAR UNE STRUCTURE MEDICO-SOCIALE REFERENTIEL ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES VIEILLISSANTES ACCOMPAGNEES PAR UNE STRUCTURE MEDICO-SOCIALE INTRODUCTION AU REFERENTIEL L accompagnement de l avancée en âge des personnes handicapées

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012 Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux Caen, le 19 octobre 2012 1 Mesure 17 du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Identification d unités cognitivocomportementales

Plus en détail

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl

Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques. www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Rencontre régionale autour du bon usage des antibiotiques www.omedit-paysdelaloire.fr @OmeditPdl Observatoire des médicaments, des dispositifs médicaux et de l innovation thérapeutique = structure régionale

Plus en détail

Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV

Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV Bruxelles 26 novembre 2010 Modèle de soins communautaires dans le département de psychiatrie du CHUV Dr Stéphane Morandi Organisation des soins en santé mentale dans le Canton de Vaud Le Canton de Vaud

Plus en détail

Formation au diplôme : ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL En Situation d Emploi

Formation au diplôme : ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL En Situation d Emploi Formation au diplôme : ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL En Situation d Emploi Le métier : Descriptif de la formation Promotion 2016-2018 (Sous réserve d agrément par la DRJSCS) Les missions Permettre à

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires

Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires Programme d actions 2012 en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires Chaque année en France 155 000 personnes sont prises en charge à l hôpital pour un traumatisme crânien et, parmi elles,

Plus en détail

ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE

ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE ARBRE DECISIONNEL DE LA SORTIE ET SITUATIONS D IMPASSES Docteur Françoise Laloua et Equipe pluridisciplinaire Clinique du Grésivaudan 38700 LA TRONCHE LE TRAUMATISME CRANIEN GRAVE : Un long parcours :

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux

Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux Atelier de retour d expérience n 7 : Une réponse appropriée à la problématique des parcours de personnes âgées par les réseaux De la réflexion lorraine par les réseaux. Parcours et coordination Démarche

Plus en détail

Parcours de soins individualisés

Parcours de soins individualisés Mission régionale d amélioration de la santé bucco-dentaire des personnes âgées et des personnes handicapées en institution Groupe Parcours de soins individualisés Comité de Pilotage du 17 octobre 2013

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

UEROS Francilienne: Antenne Coubert + stage. Centre de Réadaptation de COUBERT Christelle Rey. Mars 2014

UEROS Francilienne: Antenne Coubert + stage. Centre de Réadaptation de COUBERT Christelle Rey. Mars 2014 UEROS Francilienne: Antenne Coubert + stage Centre de Réadaptation de COUBERT Christelle Rey Mars 2014 L UEROS : son identité Unité d Evaluation, de Réentraînement et d Orientation Socio-professionnelle

Plus en détail

Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016

Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016 Planning Diplôme Universitaire IDE Coordinatrice en EHPAD ou en SSIAD 2015-2016 JEUDI 15 OCTOBRE 2015 8h30-9h30 Présentation de la formation Professeur Villani, Dr Géraldine Delalande, Gériatre, Mme Corinne

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE

Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE Le Centre Hospitalier de VICHY RECRUTE Un responsable budgétaire et financier, adjoint au Directeur des Affaires Financières Poste Rattaché au Directeur adjoint en charge des finances, des admissions et

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN

OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN OSEAN: l expérience du Nord Pas de Calais, passé présent et futur Monique Romon CHU Lille, Université Lille2 Réseau OSEAN www.reseau-osean.com Passé Juin 1998 réunion d un groupe de travail association

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA Vendredi 28 novembre 2014 2 DOSSIER DE PRESSE DOMOLIM SOMMAIRE Packs domotiques - Le service Domo Creuse Assistance - Mesurer

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie

Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Hospitalisation à domicile et prise en charge en oncologie Quelques chiffres sur la France (FNEHAD) Prise en charge pour 2014 *105.000 patients en HAD/66 millions d habitants *4.4 millions de journées

Plus en détail

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre

Réseau de Promotion pour la Santé Mentale (RPSM YS) dans les Yvelines Sud. Nadine Bazin, Psychiatre Réseau de Promotion pour la Santé Mentale dans les Yvelines Sud (RPSM YS) Groupe «sujets âgés» Nadine Bazin, Psychiatre Marie Christine Hardy-Baylé, directeur médical du RPSM 78 Isabelle Prade, coordonnateur

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Les acteurs du handicap Fiche 11 Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le Comité d entreprise LeCEestconsultésurlesmesuresprisesenvuedefaciliterlamiseoularemiseautravaildesaccidentésdutravail

Plus en détail

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Créé en novembre 2000, le Réseau Social Rue-Hôpital (RSRH) a vocation à faciliter l accès aux soins des personnes

Plus en détail

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées

Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l expérience de l ARS Midi Pyrénées LIMOUSIN LANGUEDOC- ROUSSILLON Midi-Pyrénées Limousin Languedoc-Roussillon MIDI-PYRENEES CONGRES EHPAD 2011-15 avril 2011 - intervention REHPA Comment améliorer la prise en charge médicale en EHPAD : l

Plus en détail

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim.

I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. I. La politique qualité et gestion des risques de l Hôpital Local Intercommunal Soultz Issenheim. A. Les politiques 1) La politique qualité Les démarches d évaluation et d amélioration continues de la

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL

EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE FILIERE GERONTOLOGIQUE HOPITAL DE FOURVIERE - CHSJSL EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE C.H. St Joseph-St Luc et Hôpital de Fourvière Trois gériatres H O P I T A L Trois IDE Une CDS Une

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY 1, rue du Bosquet BP 85 24400 SAINT -MÉDARD-DE-MUSSIDAN Février 2005 Haute Autorité de santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015

www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015 www.msa.fr CODEM le 8 octobre 2015 INTRODUCTION La MSA organisme de droit privé qui rend un service public est un guichet unique pour la population agricole. Elle gère l ensemble des branches de la Sécurité

Plus en détail

MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010

MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010 MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010 1 - ACTEUR et FORMATEUR Deux volets : Médical (PMSI MCO, SSR, PSY ) Finances & Contrôle de gestion Principe : Un plan de formation est proposé chaque année.

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social

Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social Comment favoriser le travail en commun entre le sanitaire et le médico-social Docteur Guy DELERUE MISP à l ARS Nord Pas de Calais Direction de l Offre Médico-sociale XX/XX/XX Orientations de l ARS Transversalités

Plus en détail

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014

Région Centre SI PAERPA. Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 Région Centre SI PAERPA Rencontre inter-régionale Asip Santé 10 avril 2014 10/04/2014 2 Expérimentation centrée sur le Lochois composée de 8 cantons (97 communes) Population totale: 103 741 hbts Population

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE. 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE MUTUALISTE DE SAINT-NAZAIRE CENTRE DE CONVALESCENCE 36, avenue de la Vera-Cruz 44600 SAINT-NAZAIRE Décembre 2002 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»...

Plus en détail