Sfutur tunnel entre la France et l Italie, ont été commencées il y a plusieurs années

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sfutur tunnel entre la France et l Italie, ont été commencées il y a plusieurs années"

Transcription

1 Lettre d information Avril 2010 N 2 DEMARCHE GRAND CHANTIER LYON-TURIN PREPARER, ACCOMPAGNER ET VALORISER LA REALISATION DES CHANTIERS SUR LES TERRITOIRES En pages intérieures : Dossier consacré aux perspectives d emploi et d activité économique. S e préparer par avance à la réalisation des chantiers de la liaison ferroviaire Lyon-Turin est une nécessité. Il ne s agit pas d ouvrages ordinaires. Les trois descenderies de Maurienne, ouvrages de reconnaissance puis d accès au Sfutur tunnel entre la France et l Italie, ont été commencées il y a plusieurs années et seront bientôt toutes achevées : elles ont déjà révélé le rôle-clé du territoire en particulier du tissu économique local pour la réussite de ces premiers chantiers exploratoires du Lyon-Turin. Sur les 400 personnes employées par les groupements d entreprises, 40 à 50 % (selon les chantiers) étaient originaires de Rhône-Alpes, dont 25 à 30 % de la Savoie. Autre indicateur important : sur 130 entreprises qui sont intervenues sur ces chantiers comme sous-traitants, fournisseurs ou prestataires de service, 9 sur 10 étaient issues de Rhône- Alpes, près de la moitié issues de Maurienne. Désormais, le travail d anticipation de ce que seront les grands chantiers de demain est engagé : son objectif est de connaître et comprendre comment ces chantiers vont se dérouler, comment ils vont s enchaîner, avec quels moyens notamment humains. Une des finalités est évidemment d éclairer la question fondamentale de l emploi et de la formation des personnels des chantiers. Pour les territoires, l un des enjeux les plus visibles sera aussi de satisfaire aux besoins en hébergement de ces personnels. Par ailleurs, un défi majeur pour les responsables politiques sera de favoriser les conditions pour que le tissu économique local et régional, à la mesure de son potentiel réel, puisse contribuer pleinement à la bonne réalisation des chantiers. C est l un des enseignements importants des principaux grands chantiers que la Savoie a portés précédemment, que ce soit pour la préparation des Jeux Olympiques d Albertville ou pour la construction de l autoroute A43 en Maurienne. EDITORIAL Aujourd hui, les travaux réalisés par la mission Grand Chantier et présentés ici constituent une somme de données utiles pour la compréhension des chantiers de demain. Le «dossier» de cette Lettre d information répond d abord à cette simple question «en quoi consistent les chantiers du Lyon-Turin?», et aborde la problématique des besoins en terme d emploi et de qualification. Le défi que nous avons maintenant, durant le peu d années qui reste avant le démarrage des travaux principaux, est de savoir exploiter ces informations, avec pour objectif que la réalisation de la Transalpine Lyon-Turin devienne véritablement une opportunité pour le développement du tissu économique et social à l échelle de nos départements et de notre région. Hervé GAYMARD Président du Conseil général de la Savoie

2 DOSSIER LES GRANDS CHANTIERS DU LYON-TURIN : des données pour éclairer les perspectives d emploi et d activité économique L ampleur du projet de construction du Lyon-Turin oblige à prévoir, de façon crédible, à la fois les besoins et les opportunités qui pourront être générés par le chantier. La mission Grand Chantier s est attachée à mener un travail d analyse aussi précis que possible sur la nature et la consistance des travaux, pour définir, à la fois quantitativement et qualitativement, les moyens humains, techniques et matériels qui seront à mettre en œuvre. Ce travail a été conduit en complète harmonie avec les deux maîtres d ouvrage du projet Lyon- Turin LTF et RFF, et en s appuyant sur les études commandées au bureau d études SETEC, ce qui permet de garantir la fiabilité technique et la déontologie du travail réalisé. EN QUOI CONSISTENT LES FUTURS CHANTIERS? Ont été pris en compte dans cette étude la 1 ère phase de réalisation des accès français, telle que définie dans la décision ministérielle de 2007, ainsi que, pour la partie internationale, les travaux réalisés depuis les différents points d attaque des chantiers situés en territoire français. La répartition géographique des chantiers L ensemble du projet Lyon-Turin, tel qu il résulte aujourd hui des décisions gouvernementales, a été réparti en quatre secteurs géographiques pour mieux traiter ses retombées socio-économiques au regard de l existence des bassins de vie, d habitat et d emploi qui structurent la réalité du territoire traversé par le projet. La carte ci-dessous permet de visualiser le tracé global du projet et le découpage en quatre secteurs. LYON Secteur 3 Chambéry - Combe de Savoie CHAMBERY Secteur 4 Maurienne Secteur 1 Lyon à La Tour du Pin Nouvelle infrastructure à l'air libre Section en tunnel Voie ferrée existante 0 12,5 25 km Secteur 2 Le Guiers SAINT JEAN DE MAURIENNE MODANE GRENOBLE IGN BD ALTI Vers Turin 2

3 La répartition des chantiers dans le temps Le tableau ci-dessous retrace le chronogramme général du projet, tel qu il résulte des décisions gouvernementales intervenues sur la partie française et des engagements pris par les deux États vis-à-vis de l Union européenne sur la partie internationale. Les différents types de chantiers L analyse des ouvrages permet d identifier les grands types d activités mises en œuvre ainsi que leur répartition en volume et en durée. Bien entendu, elle ne préjuge nullement des modes d allotissement des travaux que les maîtres d ouvrage pourront être amenés à retenir le moment venu. Les travaux à l air libre concernent essentiellement les terrassements, les ouvrages d art et divers travaux de génie civil. Les travaux souterrains concernent l excavation, traditionnelle ou mécanisée (tunnelier), l équipement technique des tunnels, la logistique des chantiers et le transport de matériaux. Les travaux d équipements ferroviaires comprennent la pose des voies et réseaux associés, ainsi que les bases-travaux. Les activités d excavation (en méthode dite traditionnelle ou au tunnelier) représentant la majeure partie de l activité des chantiers du Lyon-Turin. Secteur 1 : de Lyon à La Tour-du-Pin > situation : de Grenay (aux portes de l aéroport Saint-Exupéry) à St Didier-de-la-Tour > longueur : 32 km, dont 4 tunnels d une longueur cumulée de 11,5 km > valeur économique (c.e. janvier 2007) : environ 2 milliards d (y compris travaux d équipements depuis la base travaux positionnée à Grenay). Secteur 2 : le Guiers > situation : de La Bâtie Montgascon à Avressieux > longueur : un peu plus de 35 km, dont 20,6 km de tunnels et 15 km de ligne à l air libre > valeur économique : environ 1,2 milliards d. Secteur 3 : Chambéry Combe de Savoie > situation : le tunnel de L Épine et son accès à Chambéry Nord pour l itinéraire voyageurs, le tunnel sous Chartreuse et la traversée de la Combe de Savoie pour l itinéraire fret > longueur cumulée de près de 30 km de tunnels et d environ 10 km à l air libre > valeur économique : environ 1,3 milliards d. Secteur 4 : la Maurienne > situation : bassin de St Jean-de-Maurienne et tunnel de base dans sa partie française > longueur : 40 km de tunnels (seuls les travaux menés depuis le territoire français sont comptabilisés ici) et 3,5 km à l air libre > valeur économique : environ 4,4 milliards d. 3

4 QUELS METIERS POUR REALISER LES CHANTIERS? Les données détaillées des activités ont été converties en besoins de main d œuvre, ventilés entre les différents métiers. Sont prises en compte toutes les catégories de personnels travaillant sur sites. Les effectifs globaux Evolution des effectifs globaux - toutes catégories Encadrement Travail posté (souterrain) Travail en horaire normal (air libre) Total Premières observations et points de vigilance à repérer L importance quantitative du travail posté et sa proportion dans les effectifs globaux méritent d être relevées, puisque en pic d activité, l effectif du travail posté représente 55 % environ du total du personnel de chantier. 37 % Accès français Typologie du personnel de chantier 16 % 47 % 54 % Section internationale 17 % 29 % 0 semestre Encadrement Personnel de chantier travail en horaire normal (air libre) Personnel de chantier travail posté (souterrain) Années Secteur 1 Lyon - La Tour du Pin Grenay Cessieu à Bourgoin - La Tour du Secteur Pin Secteur 2 Guiers Secteur du Secteur Guiers La courbe générale des effectifs globaux montre une croissance soutenue des besoins en terme d effectifs dès les 15 premiers mois d activité, et ce notamment sur les chantiers en souterrain réalisés en travail posté. Cette courbe présente par ailleurs un effet de pointe marquée sur la période d activité maximale, vers Secteur 3 Chambéry - Combe de Savoie St Thibaud de La Motte Combe St Jean de Secteur de Maurienne Couz Savoie - Chambéry Le tableau ci-dessus synthétise les besoins globaux de main d œuvre, ventilés dans les quatre secteurs géographiques du projet et dans leurs sous-bassins respectifs, et répartis au long du calendrier prévu de réalisation de la première phase. Les effectifs sont comptabilisés en homme-année, c est-à-dire l équivalent de l emploi d une personne à temps plein pendant une année entière. A titre indicatif, les travaux prévus au-delà de la première phase sont estimés à environ hommes-années, soit : Tunnel sous Belledonne : 2 ème tube du tunnel sous Chartreuse : LGV Lyon - Avressieux : Secteur 4 Maurienne St Marin La Porte La Praz Villarodin Bourget Secteur France ère phase hommes-années sur secteur sur secteur hommes-années sur secteur sur secteur hommes-années sur secteur sur secteur 2. La comparaison des besoins en effectif sur les 4 différents secteurs montre des situations assez contrastées. La partie internationale par exemple, avec un besoin important en terme d effectif puisque équivalent à près de la moitié des besoins globaux, présente une activité assez homogène sur plusieurs années. A l opposé, l enchaînement des travaux tels qu observés sur le secteur le plus à l ouest, montre une assez grande variabilité des besoins : la présence de la base-travaux alimentant l ensemble des chantiers de la partie RFF explique le profil particulier de ce secteur marqué par sa discontinuité et sa phase finale «en plateau». Les incidences de l effet de pic L effet de pointe recouvre aussi des effets de «marches d escalier» assez abruptes quand on les observe à des échelles plus locales ; par exemple en Maurienne, dès la première année, les besoins de chacun des chantiers s élèvent à des effectifs compris entre 300 et 400 personnes par chantier ; dès la troisième année, ces besoins montent à des effectifs de 500 à 700 personnes par chantier ; on ne peut donc tabler sur un lissage progressif des besoins mais plutôt sur une montée en puissance abrupte sur une assez courte période. Les aptitudes particulières du personnel de chantier En dehors des questions essentielles de qualification du personnel, l une des caractéristiques importantes des chantiers du Lyon-Turin réside évidemment dans l effectif important nécessaire pour des travaux en milieu confiné, à savoir les tunnels ; d où des enjeux de recrutement pour la recherche de personnels sur des tâches effectuées en travail posté. Une réelle vigilance des partenaires Grand Chantier en charge des questions emploi formation sera nécessaire sur cette question.

5 DOSSIER A QUOI CES DONNEES VONT-ELLES SERVIR? Ce travail considérable de rassemblement et de traitement de données n a de sens que dans la perspective de nourrir la démarche Grand Chantier toute entière ; il permet d éclairer au moins trois des principales thématiques prises en charge par la démarche, telles que décrites ci-dessous. 1 L emploi et la formation des personnels Un travail est actuellement mené en partenariat étroit entre la Région Rhône-Alpes, le service public de l emploi, la profession du BTP et la mission Grand Chantier, avec l objectif d éclairer notamment : - la question de la répartition, dans les effectifs globaux de personnels, entre les personnels propres des entreprises attributaires des marchés et ceux recrutés sur le marché régional et local de l emploi et, dans ce cas, à l aide de quel dispositif adapté, - la question du recrutement dans les entreprises locales et de la montée en compétence de leur personnel, à la fois pour faire face aux commandes du Lyon-Turin et pour continuer d assurer l activité au fil de l eau pour les besoins du territoire. Cette question inclut la problématique des besoins de formation professionnelle sur ces deux enjeux. (cf. dossier complet dans une prochaine lettre périodique d information Grand Chantier). 2 Le logement et l hébergement des personnels Dès son origine, la feuille de route de la démarche Grand Chantier sur cette thématique a été de prévoir les besoins d hébergement des personnels des chantiers, repérer et évaluer le potentiel d accueil des territoires concernés, concevoir et mettre en place, en partenariat avec les acteurs locaux, les dispositifs permettant de mobiliser ce potentiel et de le valoriser. Il s agit de répondre en temps voulu aux besoins d accueil des personnels mais aussi de préparer, à l issue du chantier, l amélioration de l offre des territoires au bénéfice de leurs propres populations et de l activité touristique. Le travail retracé dans ce dossier permet de disposer des éléments centraux d information sur les effectifs de personnels à accueillir et leurs caractéristiques socio-professionnelles et de repérer les points de vigilance à traiter, notamment sur la capacité spontanée d accueil des territoires. Des études ont été menées sur ces questions en 2007 et 2009, en Maurienne et Combe de Savoie d abord, sur le Nord-Isère, l Avant-pays savoyard et le bassin chambérien ensuite, avec l appui du CAL-PACT Savoie et du PACT Isère. Elles seront présentées dans une prochaine lettre d information Grand Chantier. 3 Les opportunités d activité économique pour les entreprises locales et régionales Le travail d analyse de la nature et de la consistance des chantiers du Lyon-Turin constitue, à l évidence, une source irremplaçable d information et de motivation pour les entreprises locales et régionales qui souhaitent recueillir une part aussi favorable que possible des flux économiques générés par le grand projet. L objectif partagé par la profession du BTP, à travers notamment sa Fédération de Savoie, et la démarche Grand Chantier est de proposer aux entreprises locales de les aider à se préparer, si elles le souhaitent, à affronter la phase de passation des marchés. Cela peut se jouer à l échelle d une pré-qualification volontaire des entreprises prises individuellement ou d une organisation collective permettant de crédibiliser l offre locale auprès des maîtres d ouvrage donneurs d ordre. A cet égard, un objectif ambitieux mais légitime de la profession pourrait être d aider des groupements d entreprises régionales à se positionner utilement pour obtenir l attribution de certains marchés de premier rang et non pas de se placer seulement en situation de sous-traitance. 5

6 BREVES D ACTUALITE LA VIE DE LA DEMARCHE CRAND CHANTIER Après la mise en place des Comités départementaux de concertation, respectivement en Savoie et en Isère, un premier comité sectoriel a été installé en Maurienne ; il a prévu d engager prochainement une phase de travail prioritairement consacré aux questions de logement et d emploi. LES TRAVAUX EN COURS Finalisation de l étude sur la consistance des chantiers et le profil des métiers nécessaires (bureau d études SETEC) ; la présente lettre d information lui est consacrée. Avancement du groupe de travail «emploi-formation», co-animé par la Région Rhône-Alpes et la mission Grand Chantier ; identification actualisée des besoins de main-d oeuvre et recensement de l offre régionale de formation professionnelle. Finalisation des études logement/hébergement : rendu du travail sur le Nord-Isère, l avant-pays savoyard et le bassin chambérien ; actualisation de l étude de 2007 sur la Maurienne et la combe de Savoie. Montée en puissance de l accompagnement des collectivités locales dans la définition de projets territoriaux liés au Lyon-Turin : zones d activité, requalification de bâti, réduction de la vacance dans le logement, aménagement urbain, etc. Ces actions concernent à ce jour essentiellement la Maurienne. L ACTUALITE DES MAITRES D OUVRAGE LTF (Société Lyon Turin Ferroviaire) Les descenderies de Villarodin-Bourget/Modane et de La Praz ont été achevées respectivement fin 2007 et début 2009 ; celle de St-Martin la Porte sera terminée avant l été Sur la partie italienne, les nouveaux sondages concernant le tracé en Vallée de Suse sont engagés en ce début Une galerie de reconnaissance, équivalente en fonctionnalité aux descenderies françaises, doit être lancée mi Le planning de travail prévoit la fin des études du «projet préliminaire» en Italie dès mi-2010 avec l objectif de démarrer les travaux principaux du tunnel de base fin Sur la partie française, à la demande du Ministre, la procédure de DUP (Décaration d Utilité Publique) sur la commune de Villarodin-Bourget verra l enquête publique achevée avant l été RFF (Réseau Ferré de France) Le dossier d études d avant-projet sommaire pour l itinéraire fret d accès français à la partie internationale a été soumis à la consultation des collectivités locales et des acteurs socio-économiques en juin Une décision ministérielle est intervenue en janvier 2010 pour préciser les suites à donner à ce dossier ; il s agit notamment de mener les études complémentaires pour la mise à deux tubes distincts des tunnels de Dullin et de l Epine sur la LGV voyageurs entre Avressieux et Chambéry et éventuellement pour l abaissement du profil en long de ces mêmes ouvrages. Contacts Mission Grand Chantier Jacques RAMBAUD Coordinateur Etat Tél : Bernard BARNEOUD Chargé de mission Conseil général de la Savoie Tél : DEMARCHE GRAND CHANTIER LYON-TURIN Correspondants Isère : Gilles CANTAL Sous-Préfet de la Tour du Pin Tél : Denis FABRE Direction Aménagement du territoire Conseil général de l Isère Tél : Correspondant Région Rhône-Alpes Patrice MORANDAS Chargé de mission Lyon-Turin et coopérations transports Tel : Directeur de publication : Jacques Gerault - Rédactionnel : J. Rambaud, Bernard Barnéoud (Mission Grand Chantier),... - Photos : LTF, Studioviart, B. Thomas,... Conception : Bernard Thomas (MDP) - Imprimerie Nouvelle (Belley - 01) - Dépot légal : en cours

Valoriser les opportunités générées par les chantiers pour le développement du territoire

Valoriser les opportunités générées par les chantiers pour le développement du territoire QU'EST-CE GRAND QUE LA DEMARCHE CHANTIER? La démarche Grand Chantier est un ensemble de réflexions, de dispositifs et d'actions destinés à : préparer l'arrivée des chantiers sur le territoire, accompagner

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

Débat public Villeneuve-le-Roi - le 02 Mai 2011

Débat public Villeneuve-le-Roi - le 02 Mai 2011 Débat public 2011 Réseau ferré de France, qui sommes-nous? RFF, propriétaire et gestionnaire du réseau ferré national Nos missions l exploitation, l entretien, le développement, la modernisation du réseau.

Plus en détail

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013

Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe. CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Présentation des travaux de la jonction de Sablé-sur-Sarthe CROA - Visite de chantier Juigné-sur-Sarthe le 17 octobre 2013 Les enjeux de la Les enjeux de la LGV Bretagne - Pays de la Loire Le projet s

Plus en détail

Plan. Section 1 Information insuffisante et absence d avis de la Commission nationale du débat public (CNDP)

Plan. Section 1 Information insuffisante et absence d avis de la Commission nationale du débat public (CNDP) Plan Chapitre 1 Les faits Chapitre 2 Recevabilité Chapitre 3 Légalité externe Section 1 Information insuffisante et absence d avis de la Commission nationale du débat public (CNDP) Section 2 Méconnaissance

Plus en détail

PIECE E11 > AVIS DE L AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE ET MÉMOIRE COMPLÉMENTAIRE DE RFF

PIECE E11 > AVIS DE L AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE ET MÉMOIRE COMPLÉMENTAIRE DE RFF PIECE E11 > AVIS DE L AUTORITÉ ENVIRONNEMENTALE ET MÉMOIRE COMPLÉMENTAIRE DE RFF 2 SOMMAIRE Avis délibéré de l autorité environnementale sur la liaison ferroviaire Lyon-Turin : itinéraire d accès au tunnel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012

DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012 DOSSIER DE PRESSE 13 février 2012 Viaduc de la Sarthe SOMMAIRE 1. LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES 2. UN CONTRAT EN PARTENARIAT PUBLIC - PRIVE 3. CONCERTER ET DIALOGUER AVEC LES TERRITOIRES 4. REAMENAGER

Plus en détail

RÉNOVATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT ÉLECTRIQUE DE LA HAUTE-DURANCE

RÉNOVATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT ÉLECTRIQUE DE LA HAUTE-DURANCE RÉNOVATION DU RÉSEAU DE TRANSPORT ÉLECTRIQUE DE LA HAUTE-DURANCE L essentiel sur le projet 2 SOMMAIRE Ce document ne fait pas partie des pièces administratives présentées à l enquête publique. Il a été

Plus en détail

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT

AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Direction de la Mobilité et des Transports 4 ième réunion 21 et 22 octobre 2010 AVIS DE LA REGION BRETAGNE SUR LE PROJET DE SCHEMA NATIONAL DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT Merci de prendre en compte ce

Plus en détail

Monsieur le Président,

Monsieur le Président, Monsieur le Président, Le projet de liaison entre Paris et l aéroport de Roissy le CDG Express n a pas cessé de faire polémique depuis qu il a été annoncé en 1998. Les Franciliennes et les Franciliens

Plus en détail

Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise

Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise Contournement Ferroviaire de l agglomération Lyonnaise Avis de la CRCI Rhône Alpes Juillet 2005 Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75 Cours Albert Thomas 69447 Lyon Cedex 03 Tél.

Plus en détail

Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la

Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la Cahier des charges visant la sélection d un prestataire pour l accompagnement à l animation de la communication du projet ACCORDO INTRODUCTION, CONTEXTES ET OBJETIFS DU PROJET DE COOPERATION A propos du

Plus en détail

Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion

Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion Une nouvelle route littorale sécurisée entre Saint-Denis et La Possession sur l île de la Réunion 1. Un axe essentiel pour la vie économique de l île de la Réunion fortement perturbé par les risques naturels

Plus en détail

PROJET SAVOIE-PIEMONT

PROJET SAVOIE-PIEMONT PROJET SAVOIE-PIEMONT NOUVELLE INTERCONNEXION FRANCE-ITALIE : LANCEMENT DES TRAVAUX CÔTÉ ITALIEN LUNDI 15 JUILLET 2013 DOSSIER DE PRESSE RTE CONTACT PRESSE Thierry Lartigau thierry.lartigau@rte-france.com

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

CERA Observatoire régional du BTP

CERA Observatoire régional du BTP CERA Observatoire régional du BTP Rapport d activité 2013 Mars 2014 Un service d informations économiques et statistiques pour suivre et anticiper version les évolutions 28 mars 2014 du Bâtiment et des

Plus en détail

Note d étape Le 19 septembre 2011 POUR LA PLATE-FORME MULTIMODALE DE LYON-SAINT-EXUPERY ET SON ENVIRONNEMENT

Note d étape Le 19 septembre 2011 POUR LA PLATE-FORME MULTIMODALE DE LYON-SAINT-EXUPERY ET SON ENVIRONNEMENT Note d étape Le 19 septembre 2011 PROPOSITIONS POUR LA PLATE-FORME MULTIMODALE DE LYON-SAINT-EXUPERY ET SON ENVIRONNEMENT Les quatre conseils de développement de Nord Isère, du Pays Viennois, du Grand

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Interconnexion électrique France-Espagne : Début des travaux du tunnelier Canigou. 17 octobre 2012.

DOSSIER DE PRESSE. Interconnexion électrique France-Espagne : Début des travaux du tunnelier Canigou. 17 octobre 2012. DOSSIER DE PRESSE Interconnexion électrique France-Espagne : Début des travaux du tunnelier Canigou 17 octobre 2012 Contacts Presse : RTE / Inelfe Olivia Ricour : +33 6 22 95 73 90 / +33 1 41 02 17 77

Plus en détail

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon»

Avis du Conseil de Développement. «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Avis du Conseil de Développement «Projet de Ligne Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon» Rapporteurs : Jean-Pierre Berger et Bernard Laroche Rapport arrêté en Assemblée Générale du 9 février

Plus en détail

Cahier des Charges Conception et réalisation des outils et des supports de communication touristique des Vals du Dauphiné Année 2012

Cahier des Charges Conception et réalisation des outils et des supports de communication touristique des Vals du Dauphiné Année 2012 Cahier des Charges Conception et réalisation des outils et des supports de communication touristique des Vals du Dauphiné Année 2012 Maîtrise d ouvrage : Syndicat Mixte Vals du Dauphiné Expansion 68, Avenue

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION

ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION 31/05/07 13:30 Page 1 ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS 2006 DE L AIRE MÉTROPOLITAINE LYONNAISE SCOT DE L AGGLOMÉRATION LYONNAISE JUIN 2007 PRINCIPAUX RÉSULTATS maq cahier Lyon:Mise en page 1 LE SCoT DE L AGGLOMÉRATION

Plus en détail

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2

Evaluateur du projet : Pour l INRP Arielle Compeyron et Laurent Lima Laboratoire des Sciences de l Education Grenoble 2 Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion

Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion LA RÉUNION QUE NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE www.regionreunion.com Emploi et Formation pour le transport et la logistique à La Réunion DOSSIER DE PRESSE 22 JUIN 2012 SÉMINAIRE Sommaire 3 Préambule 4 Des formations

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015

Gare Antonypôle. REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Gare Antonypôle REUNION PUBLIQUE 18 mai 2015 Jean-Yves SENANT Maire d Antony 1er Vice-Président de la communauté d agglomération des Hauts-de-Bièvre 2 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante

Plus en détail

Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie

Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie Nouvelle interconnexion électrique souterraine France-Italie Dossier de presse 2015 Sommaire I. Lancement des travaux de la ligne souterraine p. 4 A. L es travaux et le planning en 2015 B. L e mode opératoire

Plus en détail

CERA Observatoire régional du BTP

CERA Observatoire régional du BTP Décembre 2014 CERA Observatoire régional du BTP RAPPORT D ACTIVITÉ 2014 Un service d informations économiques et statistiques pour suivre et anticiper version les évolutions 28 mars 2014 du Bâtiment et

Plus en détail

PERIMETRE DE L ETUDE. édito

PERIMETRE DE L ETUDE. édito 1 PERIMETRE DE L ETUDE édito La préservation de l attractivité de la vallée par le maintien d un tissu économique stable et diversifié est une des préoccupations majeures du Syndicat du Pays de Maurienne.

Plus en détail

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE

ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE mountee: Energy efficient and sustainable building in European municipalities in mountain regions IEE/11/007/SI2.615937 ACTION SUR LES OUTILS FINANCIERS POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DE BATIMENTS

Plus en détail

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020

Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Décembre 2014 Avis sur investir pour la Vallée de la Seine : vers un premier contrat de plan interrégional 2015-2020 Résultat du vote : UNANIMITÉ Rapporteur : M Antoine LAFARGE Initié en 2009 sous sa forme

Plus en détail

Calendrier du projet TGV Grand Centre Auvergne

Calendrier du projet TGV Grand Centre Auvergne Calendrier du projet TGV Grand Centre Auvergne Avant 2007, même si on en rêvait chacun sur notre territoire on ne parlait pas de LGV Paris-Clermont-Lyon 30 octobre 2007, lancement de l étude RFF sur la

Plus en détail

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Rapport de FAT Jean Accart Septembre 2004 CNFPT ENACT DE MONTPELLIER 1 INTRODUCTION Créé en 1997, le Syndicat

Plus en détail

MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS

MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS MISE EN PLACE DES ACCORDS-CADRES ASSISTANCE TECHNIQUE ETUDES ET /OU SUIVI DE TRAVAUX MAITRISE D ŒUVRE REUNION D INFORMATION DES CANDIDATS 18/5/2015 IED 150518 Réunion dispositif contractuel version 18/5/2015

Plus en détail

Formulation des enjeux du SRIT

Formulation des enjeux du SRIT Formulation des enjeux du SRIT Pour le transport de voyageurs Le SRIT : une contribution au SRADT dans le domaine des transports Le schéma doit répondre à des enjeux de désenclavement intra et inter régional.

Plus en détail

Contexte de l expérimentation

Contexte de l expérimentation CAHIER DES CHARGES Objet de la prestation : Assistance à maîtrise d ouvrage auprès de l Agence nationale de lutte contre l illettrisme relatif à l accompagnement en région Rhône-Alpes, des CFA du CCCA

Plus en détail

Groupe de Travail TOULON

Groupe de Travail TOULON Groupe de Travail TOULON LGV PACA Etudes Préalables à l Enquête d Utilité Publique - Phase 1 19 septembre 2011 1 Proposition d ordre du jour 1. Installation du groupe de travail 2. Etude des scénarios

Plus en détail

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015

Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne. 9 juin 2015 Rencontre avec les entreprises des Yvelines, de l Essonne et du Val-de-Marne 9 juin 2015 Le dialogue et l échange : une contribution importante au projet Un site Internet : www.societedugrandparis.fr/ligne18

Plus en détail

Rencontres & Visites. ACTIF Sud-Est Découverte de la CCR Rhône-Alpes à Lyon... N 279 - A.C.T.I.F. SUD-EST 27. Un programme à l échelle nationale

Rencontres & Visites. ACTIF Sud-Est Découverte de la CCR Rhône-Alpes à Lyon... N 279 - A.C.T.I.F. SUD-EST 27. Un programme à l échelle nationale 27 Rencontres & Visites ACTIF Sud-Est Découverte de la CCR Rhône-Alpes à Lyon... ans la continuité des décisions prises lors de son Assemblée Générale 2010, l ACTIF Sud-Est a organisé en D 2010 plusieurs

Plus en détail

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015

Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA. Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Rencontre entreprises des Ardoines EPA ORSA Vitry sur Seine, le 16 juin 2015 Programme 8h15 Ouverture Jacques Touchefeu, directeur général de l EPA ORSA Claude Samson, représentant du conseil consultatif

Plus en détail

Une plateforme de services mutualisée pour une offre industrielle unique en France

Une plateforme de services mutualisée pour une offre industrielle unique en France Innotrans Berlin 2012 Hall 21.b 218F Une grappe d entreprises parie sur l avenir de la filière ferroviaire Une plateforme de services mutualisée pour une offre industrielle unique en France 1 Mecateamcluster

Plus en détail

N 147 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 novembre 2013 AVIS PRÉSENTÉ

N 147 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 novembre 2013 AVIS PRÉSENTÉ N 147 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 novembre 2013 AVIS PRÉSENTÉ au nom de la commission du développement durable, des infrastructures, de l équipement et

Plus en détail

Groupement d Intérêt Public Formation Insertion de l Académie de Grenoble (GIP-FIPAG) 5 rue Roland Garros 38320 Eybens. Responsable du dispositif :

Groupement d Intérêt Public Formation Insertion de l Académie de Grenoble (GIP-FIPAG) 5 rue Roland Garros 38320 Eybens. Responsable du dispositif : Plan de professionnalisation des adultes-relais en Rhône-Alpes 2011 2012 Contacts Groupement d Intérêt Public Formation Insertion de l Académie de Grenoble (GIP-FIPAG) 5 rue Roland Garros 38320 Eybens

Plus en détail

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement

Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Phase 2: Analyse du besoin des entreprises Besoin et offre de formation dans les métiers du Bâtiment en lien avec le Grenelle de l Environnement Les plus fortes demandes en «Construction durable» Estimation

Plus en détail

programme emploi et développement économique national insertion/ rénovation urbaine

programme emploi et développement économique national insertion/ rénovation urbaine programme emploi et développement économique national insertion/ rénovation urbaine Anru/Acsé : un partenariat pour l emploi dans les quartiers prioritaires Un partenariat innovant L Acsé et l Anru ont

Plus en détail

Le pôle métropolitain

Le pôle métropolitain Le pôle métropolitain Lyon Bourgoin-Jallieu Vienne Saint-Étienne Pourquoi faire un pôle métropolitain? Comment fonctionnera le pôle métropolitain? Pourquoi faire un pôle métropolitain? La loi du 16 décembre

Plus en détail

(Actes non législatifs) DÉCISIONS

(Actes non législatifs) DÉCISIONS 15.12.2012 Journal officiel de l Union européenne L 345/1 II (Actes non législatifs) DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 14 novembre 2012 concernant la spécification technique d interopérabilité relative

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

Schéma directeur d accessibilité Ad AP. Transports collectifs

Schéma directeur d accessibilité Ad AP. Transports collectifs Schéma directeur d accessibilité Ad AP Transports collectifs Présenté par Eric Heyrman délégation ministérielle à l accessibilité 1 SOMMAIRE Pages Le SDA Ad AP (dépôt- contenu) 3 Prorogation possible des

Plus en détail

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable nos domaines d intervention Nous intervenons en assistance à maîtrise d ouvrage ou exécution Aménagement du territoire/urbanisme Intégration et

Plus en détail

BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018

BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018 BILAN CARBONE TM TRANSPORT JEUX OLYMPIQUES ET PARALYMPIQUES PELVOUX ECRINS 2018 Évaluation des émissions de gaz à effet de serre : En 2008 : Bilan Carbone TM Actuel Transports touristiques sur les sites

Plus en détail

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales

Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Quelle méthodologie? Quelles sont les erreurs à éviter, les choses à savoir? Pour quels résultats? Claude Chardonnet - C&S Conseils

Plus en détail

Dossier de de presse. LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires. Juillet 2015

Dossier de de presse. LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires. Juillet 2015 Dossier de de presse LNPN : nouvelle étape; lancement des études Un projet qui avance avec ses partenaires Juillet 2015 Aujourd hui, l étape 1 des études et de la concertation LNPN Dossier de presse Juillet

Plus en détail

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE

FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE FINANCEMENT DU PROJET DE LGV BORDEAUX TOULOUSE La présente note donne dans un premier temps quelques informations sur le coût du projet de LGV Bordeaux-Toulouse ( 1 et 2) ; puis elle donne des éléments

Plus en détail

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET

EN R H ÔNE-ALPES. L emploi en 2007. Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN R H ÔNE-ALPES L emploi en 2007 Cécile BAZIN Jean-Baptiste PIOCH AUD Jacques MALET CHH IFFRES CLEFS : Plus de 22.300 établissements employeurs en 2007 Plus de 226.000 salariés, dont

Plus en détail

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011

Groupe de travail. compétences Réunion 4. 8 décembre 2011 Groupe de travail Vers une cartographie interactive des métiers et des compétences Réunion 4 8 décembre 2011 Partenaires présents D.Anglaret DireccteIledeFrance P.Henry DireccteIledeFrance F.Suarez MDEMVS

Plus en détail

Pacte social pour les industries de la métallurgie

Pacte social pour les industries de la métallurgie Paris le, 22 mai 2014 Contact : Dominique Gillier, Secrétaire général FGMM-CFDT 01 56 41 50 70 Pacte social pour les industries de la métallurgie Dans le cadre des engagements des branches pour la mise

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC

Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC Chantier-Formation PARTENARIAT ENTRE UNE ENTREPRISE PRIVÉE ET 2 STRUCTURES D INSERTION POUR LA RÉPONSE À UNE CLAUSE ART.14 DANS UN MARCHÉ PUBLIC LOCALISATION : Quartier des bassins à Cherbourg-Octeville

Plus en détail

pour Enquête sur la mise en place de la

pour Enquête sur la mise en place de la pour Enquête sur la mise en place de la Janvier 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : Réseau Ferré de France Echantillon : Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population des départements

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

Observatoire de la LGV Bretagne-Pays de la Loire

Observatoire de la LGV Bretagne-Pays de la Loire Observatoire de la LGV Bretagne-Pays de la Loire Benoit WEYMULLER Président du comité de pilotage de la LGV Loïc DORBEC Directeur opérationnel Eiffage Rail Express Patrick LEWEURS Directeur de projet SNCF

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable SYNTHESE DU PROGRAMME D ACTIONS DECEMBRE 2012 1 SOMMAIRE GPRA

Plus en détail

- mardi 23 octobre 2007 -

- mardi 23 octobre 2007 - DOSSIER DE PRESSE Premiers résultats et évolutions entre 1999 et 2007 sur l aire urbaine rennaise - mardi 23 octobre 2007 - Contacts Presse Rennes Métropole : Vincent Le Berre - Attaché de Presse Tél.

Plus en détail

LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet

LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet LA LIAISON NOUVELLE PARIS-NORMANDIE (LNPN) Contexte et genèse du projet 21 SEPTEMBRE 2011 1971 Les origines Le voyage inaugural du «turbo train» a eu lieu le 14 mars 1970 sur la ligne Paris-Caen. Les rames

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

Responsable de communication

Responsable de communication Responsable de communication F1B25 Médiation scientifique, culture, communication - IR Mission Le (la) responsable de communication définit la stratégie globale de la structure en matière de communication.

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1?

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1? Les travaux Il est important de rappeler que la nature des nuisances liées aux travaux du projet sera précisée dans l étude d impact produite en vue de l enquête publique, dans une phase d études ultérieures

Plus en détail

Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN

Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN Contribution des communes de Morainvilliers, Orgeval et Villennes-sur-Seine au débat public sur la LNPN Orgeval, Villennes-sur-Seine et Morainvilliers sont trois communes situées dans la Vallée de la Seine

Plus en détail

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013

Journée d actualité du CNFPT. La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Journée d actualité du CNFPT La mise en œuvre de la réforme des travaux à proximité des réseaux (DT-DICT) MONTIGNY Le - BRETONNEUX - le 28 juin 2013 Impacts pour les collectivités - témoignage Erwan LEMARCHAND

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 21:24:02

Copyright DGAFP - http://bjfp.fonction-publique.gouv.fr - 06/10/2012 21:24:02 Circulaire du 19 décembre 2007 d application du décret n 2007-1470 du 15 octobre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des fonctionnaires de l Etat. MINISTERE DU BUDGET, DES

Plus en détail

SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse

SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse SRCAE/Efficacité énergétique dans les projets de territoire : Synthèse Contexte : L'une des vocations du SRCAE (projet de décret) sera de formuler, à partir des orientations en matière de GES, de qualité

Plus en détail

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT

Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT Feuille de route régionale pour la promotion de la GPECT ************ Introduction : Pourquoi cette feuille de route régionale? La promotion et le développement des démarches de GPECT se trouvent au cœur

Plus en détail

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE

SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE PLAN RAIL Midi Pyrénées 2007-2013 à l initiative du Conseil Régional, le plus important chantier de France dédié aux lignes TER SOUDURE DU DERNIER RAIL LIGNE DE L ARIEGE DOSSIER DE PRESSE Ax-Les-Thermes

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur

Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur C l u s t e r P a c a L o g i s t i q u e Création d un Cluster Logistique en Région Provence Alpes Côte d Azur Le Cluster Paca Logistique, candidat aux labellisations Pôle de compétitivité et PRIDES,

Plus en détail

COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME ASSOCIATION STOP LGV SANARY

COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME ASSOCIATION STOP LGV SANARY COLLECTIF STOP LGV SUD SAINTE BAUME ASSOCIATION STOP LGV SANARY 2012, chemin de la Piole Paul VENEL - 83110 SANARY SUR MER 06 09 55 68 55 - stoplgvsudsaintebaume.org collectif.lgv.ssb@hotmail.fr stoplgvsanary@gmail.com

Plus en détail

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets

Cahier des Charges en vue de consultation des prestataires dans le cadre d un appel à projets Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Industries de Santé Projet de renforcement des compétences dans les Industries de Santé - Action nationale Emploi / formation n 2.2 : Apport

Plus en détail

Réunion publique. Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011. 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau

Réunion publique. Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011. 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau Réunion publique Lespinasse Espace Canal des Deux Mers 20 Septembre 2011 1 / Aménagements de la ligne St Jory-Matabiau Notre réunion aujourd hui La concertation préalable Présentation générale de la ligne

Plus en détail

Le programme national insertion/rénovation

Le programme national insertion/rénovation www.lacse.fr www.anru.fr Le programme national insertion/rénovation Un partenariat pour l emploi dans les quartiers DR DR DR ANRU/Acsé : un partenariat pour l emploi dans les quartiers Un partenariat innovant

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Economie et socio-économie

Economie et socio-économie Ligne à Grande Vitesse Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon Economie et socio-économie Capacité contributive et perspectives de financement Novembre 2011 setec international Réseau ferré de France (RFF),

Plus en détail

J.10. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015

J.10. Annexe LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE. Été 2015 LIGNE 15 : PONT DE SÈVRES < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 15 OUEST DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE Été 2015 J.10 Annexe Avis de la ministre de l écologie, du

Plus en détail

Résidence. Location de vacances Hôtel et résidences. Les. Chalets de l Adonis SAVOIE

Résidence. Location de vacances Hôtel et résidences. Les. Chalets de l Adonis SAVOIE Location de vacances Hôtel et résidences Résidence Les Chalets de l Adonis SAVOIE Latitude 45.3100 Longitude 6.5400 Accès Par la route : Autoroute de Lyon jusqu à Albertville (A43 et A430), puis route

Plus en détail

Mesures de Sauvegarde

Mesures de Sauvegarde Risque de rupture de poche d eau sousglaciaire dans le glacier de Tête Rousse massif du Mont-Blanc Commune de Saint-Gervais Mesures de Sauvegarde Lieutenant-colonel Philippe CHAPPET Grenoble le 20 avril

Plus en détail

Le programme national insertion/rénovation

Le programme national insertion/rénovation www.lacse.fr www.anru.fr Le programme national insertion/rénovation Un partenariat pour l emploi dans les quartiers DR DR DR ANRU/Acsé : un partenariat pour l emploi dans les quartiers Un partenariat innovant

Plus en détail

Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire

Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire Avec Le Tourisme à vélo met en valeur votre territoire Fédération française de cyclotourisme 12, rue Louis Bertrand - CS 80045-94207 Ivry-sur-Seine Cedex - www.ffct.org - www.veloenfrance.fr La Fédération

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population

Téléphonie mobile comme indicateur de localisation de population Observation dynamique de la densité de population à partir de la téléphonie mobile - Etude de cas sur le Territoire de Belfort Séminaire sur les recueils de données organisé par le CERTU : Paris, le 25

Plus en détail

NOUVELLE RÉGLEMENTATION

NOUVELLE RÉGLEMENTATION NOUVELLE RÉGLEMENTATION Les principes fondamentaux des actions gouvernementales pour prévenir les risques liés aux endommagements des canalisations et réseaux sont portés par la loi Grenelle 2. Ces principes

Plus en détail