LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS"

Transcription

1 LA RETRAITE C EST À VIE SYNTEC PHILIPPE SAUVANT CONSULTANTS 36 Ave Charles de Gaulle NEUILLY SUR SEINE tel Courriel : - 1

2 QUI SONT LES AFFILIÉ(E)S & LES BÉNÉFICIAIRES DE LA RETRAITE? Est affilié TOUT TRAVAILLEUR SALARIÉ (E) ou NON SALARIÉ (E) quels que soient sa rémunération, son âge, sa nationalité. TOUTE personne qui a cotisé au moins un trimestre à un régime de base a droit à une pension vieillesse de ce régime et EN CONSÉQUENCE au bénéfice de la PROTECTION SOCIALE des retraités. 2

3 EN CONSÉQUENCE LA RETRAITE & LA PROCHAINE RÉFORME DES RETRAITES CONCERNE TOUT LE MONDE BEAUCOUP DE CHOSES A DIRE Des généralités, aucun cas particulier En tout premier lieu, la Loi «Fillion» 2004 n a concerné que le régime de base des Travailleurs Salariés (CNAV) et des Travailleurs NON Salariés (devenu RSI) ainsi que les régimes complémentaires des Travailleurs NON Salariés. Elle n a modifié en rien l application de la réglementation des régimes complémentaires des salariés (Arrco et Agirc). 3

4 AVANT TOUT, LA RETRAITE C EST UNE RÉMUNÉRATION SALARIALE QUI SE DÉCLINE EN DIFFÉRENTES TRANCHES (STATUT SALARIÉ - ANNÉE 2008) TRANCHE A T1 PLAFOND SS (PASS) TRANCHE B TRANCHE C TRANCHE D A + B = A + B + C = AU DELÀ DE AUCUNE COTISATION NE PAS CONFONDRE T2 & TB T2 est égal à 2 fois le plafond SS = TB est égal à 3 plafonds SS =

5 ET QUI ENGENDRE TROIS TYPES DE REGIMES DE RETRAITE : 1 Le Régime de base de la Sécurité Sociale (CNAV ou CRAM ou MSA) Les Régimes complémentaires : 2 L ARRCO : pour tous les salariés 3 L AGIRC pour les salariés «cadres» TOUS reposent sur la répartition et le principe de solidarité entre générations 5

6 Le Régime de base de la Sécurité Sociale Le régime général de retraite des salariés, dit régime de base a été crée en C est un régime légal qui relève d une gestion «étatique» géré par la Caisse Nationale d Assurances Vieillesse et par les Caisses Régionales d Assurances Maladie (CRAM). Il fonctionne par annuités et prend en compte le nombre de trimestres cotisés et attribués à la suite de maladie, accident, chômage, maternité (maximum 4 par année) 6

7 L ARRCO : pour TOUS les salariés Le régime de retraite complémentaire obligatoire de l ARRCO (Association des Régimes de Retraite Complémentaire) a été créé en 1961 pour les salariés non cadres. Il a fallu attendre l année 1973 pour que l ensemble des salariés non cadres et cadres bénéficie de ce régime. C est un régime géré paritairement par un conseil d'administration composé, à parts égales, de représentants des employeurs (organisations patronales) et de représentants des salariés (organisations syndicales). Il fonctionne par «points». Les points sont acquis par cotisation en fonction de la rémunération perçue par le salarié. 7

8 L AGIRC pour les salariés «cadres» Le régime de retraite complémentaire obligatoire de l AGIRC (Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres) a été créé le 14 Mars Il regroupe toutes les caisses de retraite des cadres de l'industrie et du commerce et gère la retraite complémentaire des salariés cadres (Art 4-4bis) et assimilés (Art 36).. C est un régime géré paritairement par un conseil d'administration composé, à parts égales, de représentants des employeurs (organisations patronales) et de représentants des salariés (organisations syndicales). Il fonctionne par «points». Les points sont acquis par cotisation en fonction de la rémunération perçue par le salarié. 8

9 COMMENT SONT FINANCEES LES RETRAITES DES SALARIÉ(E)S? 1 LA CNAV 2 LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES OBLIGATOIRES DE L ARRCO (tous les salarié(e)s) & L AGIRC (régime des cadres) 9

10 COMMENT EST FINANCÉE LA RETRAITE DE LA CNAV? 1 Le risque vieillesse est couvert par une cotisation de sécurité sociale, appliquée sur la rémunération, dont une partie est prise en charge par l Employeur et une autre partie par (la) le salarié (e). Cette cotisation doit être mentionnée sur le bulletin de paie. Sont assujetties : Les rémunérations (salaires), les indemnités de rupture, les indemnités de licenciement hors plan de sauvetage de l entreprise, les indemnités de mise à la retraite par l Employeur ainsi que les indemnités versées lors d un départ à l initiative du salarié (e). TAUX des Cotisations plafonnées et déplafonnées (règle générale) SALAIRE REEL EXEMPLE : /an PLAFOND SS TOTALITE DU SALIRE COTISATIONS SALARIALES 6,65 % 0,10 % COTISATIONS PATRONALES 8,30 % 1,60 % TAUX 14,95 % 1,70% COTISATIONS TOTALES 4 974,76 735,70 10

11 2 LA CSG En plus de la cotisation d assurance vieillesse, la Contribution Sociale Généralisée, CSG, calculée au taux de 8,20% sur la totalité de la rémunération, est à la charge exclusive du salarié. Cette contribution bien que considérée comme un impôt par l administration sert à financer la protection sociale. Une partie de cette contribution est affectée au fonds de solidarité vieillesse. 11

12 COMMENT EST FINANCÉE LA RETRAITE DE L ARRCO? LE TAUX DE COTISATION varie de 6% minimum à 8% (validant des points) il est appelé à 125% soit un taux d APPEL de 7,5% à 10% sur T.1 LA REPARTITION de la cotisation SALARIE(E) / EMPLOYEUR est de 40/60 SALAIRE REEL EXEMPLE : /an TRANCHE A T1 - PLAFOND SS TRANCHE B COTISATIONS SALARIALES 3,00 % 0 % COTISATIONS PATRONALES 4,5 % 0 % COTISATIONS TOTALES en % 7,5 % TAUX D APPEL 0 % COTISATIONS TOTALES en

13 COMMENT EST FINANCÉE LA RETRAITE DE L AGIRC? LE TAUX DE COTISATION est fixé à 16,24% (validant des points) il est appelé à 125% soit un taux d APPEL de 20,30% sur TB & TC LA REPARTITION de la cotisation SALARIE(E) / EMPLOYEUR est de 25/75 pour les 10 premiers % et 50/50 SALAIRE REEL EXEMPLE : /an TRANCHE A T1 - PLAFOND SS TRANCHE B COTISATIONS SALARIALES 0,00 % 7,70 % COTISATIONS PATRONALES 0,00 % 12,60% COTISATIONS TOTALES en % 0,00 % 20,30 % TAUX D APPEL COTISATIONS TOTALES en 0,

14 COMMENT SONT CALCULEES LES RETRAITES DES SALARIÉ(E)S? 1 LA CNAV 2 LES RETRAITES COMPLÉMENTAIRES OBLIGATOIRES DE L ARRCO (tous les salarié(e)s) & L AGIRC (régime des cadres) 14

15 COMMENT EST CALCULÉE LA RETRAITE DE LA CNAV? SELON LA FORMULE : Salaire annuel moyen x 50 % x nombre de trimestres 160 & CETTE FORMULE APPELLE PLUSIEURS REMARQUES : 15

16 COMMENT EST APPRECIÉ LE SALAIRE ANNUEL MOYEN? Salaire annuel moyen x 50 % x nombre de trimestres 160 Le salaire annuel moyen est égal à la moyenne des 25 meilleures années plafonnées SS. (ou moins) Ces salaires, normalement, ne doivent pas dépasser les "plafonds" annuels de la Sécurité Sociale : pour l année 2008, (en cas de dépassement, les salaires sont ramenés au plafond de la Sécurité Sociale) TABLEAU du relevé de carrière. 16

17 LE TAUX PLEIN C EST QUOI? salaire annuel moyen x 50 % x nombre de trimestres 160 Le taux plein de 50% est appliqué sur le salaire annuel moyen dès que l'on justifie de 40 ans de cotisations (160 trimestres) ou plus, auprès de l'ensemble des régimes de base : la CNAV ainsi que les AUTRES REGIMES OBLIGAT0IRES (commerçants, professions libérales, fonctionnaires, autres régimes étrangers.) Les trimestres sont validés auprès de la CNAV soit par cotisation (un trimestre correspond à une rémunération trimestrielle minimum égale à 200 fois le Smic horaire : (8,44 x 200) en 2008) soit au titre de la maternité (pour les femmes : 8 trimestres par enfant),soit au titre du chômage indemnisé, de la maladie et/ou de l invalidité, dans la limite maximum de 4 trimestres par année. Ce taux de 50% est AUTOMATIQUEMENT appliqué au 65 ans de l assuré (e), quel que soit le nombre de trimestres cotisés (même inférieur à 160) TABLEAU du relevé de carrière. 17

18 QU ELLE EST LA DÉFINITION DE LA PRORATISATION? salaire annuel moyen x 50 % x nombre de trimestres 160 Il s agit du rapport entre le nombre de trimestres réellement cotisés au titre du régime des salariés HORS EQUIVALENCES des autres régimes obligatoires (commerçants, professions libérales, fonctionnaires, autres régimes étrangers.) et 160 trimestres, pour atteindre 164 trimestres POUR MEMOIRE La durée de référence (proratisation) dans le calcul de la pension de la CNAV a été portée PROGRESSIVEMENT de 150 à 160 trimestres 150 trimestres pour les assurés nés AVANT trimestres pour les assurés nés en trimestres pour les assurés nés en trimestres pour les assurés nés en trimestres pour les assurés nés en

19 EXEMPLES À TAUX PLEIN HORS MAJORATION: Adrien, né en 1948, liquide sa retraite à 60 ans en 2008 avec 160 trimestres cotisés, sa retraite sera de (paiement mensuel à terme échu): * x 50 x 160 = par an * salaire moyen constaté (25 meilleures années) ** Plafond Sécurité Sociale (2008) : Bernard, né en 1948, liquide sa retraite à 60 ans en 2008 avec 100 trimestres cotisés au régime des salariés du secteur privé et 60 trimestres au titre régime des fonctionnaires, sa retraite sera de : x 50 X 100 = par an Il bénéficiera, en outre, d une pension de la Fonction Publique. Georges, né en 1948, liquide sa retraite à 65 ans en 2013 avec 140 trimestres cotisés, sa retraite sera de : x 50 x 140 = par an

20 J AI 60 ANS JE SOUHAITE LIQUIDER MES DROITS A LA RETRAITE MAIS JE N AI PAS LES TRIMESTRES REQUIS : QUELLES INCIDENCES? LE TAUX DE MA PENSION SUBIRA UN ABATTEMENT par trimestres manquants salaire annuel moyen x? % x nombre de trimestres 160 TABLEAU ABATTEMENT 20

21 EXEMPLE AVEC ABATTEMENT: Marie Hélène, née en 1948, liquide sa retraite à 60 ans en 2008 avec 141 trimestres cotisés (manque 19 trimestres), son taux de pension sera de : * x 32,1875 x 141 = par an = 19 X 0,9375** = 17, (taux plein) = 32,1875 % ** Abattement prévu pour une personne née en

22 Le montant de la retraite CNAV ne peut être supérieure à un demi plafond SS soit /an et ne peut être inférieur à /an (608,47 /mois) pour 160 trimestres cotisés, au régime générale de CNAV HORS majoration familiale qui est de 10% pour TROIS enfants élevés, ou plus. A NOTER : La retraite de la CNAV liquidée à taux plein ENTRAINE le paiement des retraites complémentaires (Arrco et Agirc) à taux plein. A contrario une retraite CNAV liquidée par anticipation entraîne la liquidation des retraites complémentaires avec abattement. 22

23 COMMENT EST CALCULÉE LA RETRAITE DE L ARRCO? Nombre de points X Valeur du Point (1, ,46% sur 2007) + MAJORATION POUR ENFANTS Le NOMBRE DE POINTS se calcule de la façon suivante : SALAIRE PLAFONNE «TRANCHE A» X TAUX DE COTISATION 6% = 142,91 POINTS SALAIRE DE REFERENCE : 13,9684 (+ 3,40 % sur 2007) SALAIRE REEL EXEMPLE : /an TRANCHE A T1 - PLAFOND SS TRANCHE B T COTISATIONS TOTALES en % 6,00 % 0 % COTISATIONS TOTALES en (2 496 # 499 ) 0 NOMBRE DE POINTS ANNEE / 13,97 =142,91 Pts 0 Pts Au taux de 6%, la retraite annuelle acquise sera de : 142,91 Pts X 1,1648 = 166,47 /an+ MAJORATION POUR ENFANTS (ainsi, en théorie, pour une carrière de 40 années avec une rémunération supérieure au plafond T1, on peut estimer une retraite de 167 x 40 = /an + majoration pour enfant élevés, paiement trimestriel à échoir) TABLEAU de relevé de points 23

24 COMMENT EST CALCULÉE LA RETRAITE DE L AGIRC? Nombre de points X Valeur du Point (0, ,46% sur 2007) + MAJORATION POUR ENFANTS à partir du 3 enfant (8,12,16 20%) Le NOMBRE DE POINTS se calcule de la façon suivante : SALAIRE «TRANCHE B & C» X TAUX DE COTISATION 16,24% SALAIRE DE REFERENCE : 4,87 (+3,40% sur 2007) SALAIRE REEL EXEMPLE : /an TRANCHE A T1 - PLAFOND SS TRANCHE B T COTISATIONS TOTALES en % 0,00 % 16,24 % COTISATIONS TOTALES en 0, (2030 # 406 ) NOMBRE DE POINTS ANNEE Pts / 4,87 =333 Pts La retraite annuelle AGIRC acquise sera de : 333 Pts X 0,4132 = 137,59 /an + MAJORATION POUR ENFANTS (8,12,16, 20%) paiement trimestriel à échoir TABLEAU de relevé de points 24

25 REVENONS SUR LA LOI FILLION La Loi «Fillion» a confirmé les principes suivants: Le maintien des principes de répartition et de solidarité entre les générations est solennellement réaffirmé par la Loi. Le maintien du principe de la retraite à 60 ans à TAUX PLEIN, pour les salariés ayant cotisé 160 trimestres (40 années de cotisations) pour atteindre 164 trimestres (41 ans) en (1949 : 161, 1950 : 162 ; 1951 : 163, 1952 : 164) Le maintien de l âge légal de la retraite à 65 ans et du principe de la liquidation d une retraite à TAUX PLEIN, à partir de l âge de 65 ans, quel que soit le nombre de trimestres cotisés. A ces principes s ajoute celui de l INFORMATION des assurés. Cette information sera effectuée de façon quinquennale afin de donner une estimation indicative du montant de la future retraite des assurés (tous régimes confondus) 25

26 Ce que la Loi a INTRODUIT c est : L ANTICIPATION de l âge de la retraite. Pour les assurés ayant commencé à travailler jeune, 14,15 et 16 ans pourront liquider à taux plein leurs pensions à 56, 57 et 58 ans sous réserve d avoir cotisé 42 années (hors chômage et maladie ), avec au moins 5 trimestres cotisés avant le 16 anniversaire. 26

27 Ce que la Loi a INTRODUIT c est : La possibilité de racheter TROIS années (12 trimestres) d études supérieures au-delà du bac, y compris les classes préparatoires. Ou bien la possibilité de compléter les années où les cotisations n ont pas permis la validation de quatre trimestres. Le coût du rachat varie entre et LE trimestre, la rente annuelle acquise est égale à * x 50 x 12 = par an * salaire moyen constaté (25 meilleures années) ** Plafond Sécurité Sociale (2008) : TABLEAU du relevé de carrière. 27

28 TAUX SEUL ou TAUX & PRORATISATION Frank, né en 1948, souhaite liquider sa retraite à 60 ans. Il ne valide que 148 trimestres cotisés. Il peut donc racheter avant sa date anniversaire de ses 60 ans 12 trimestres RACHAT DU TAUX SEUL : à 59 ans, coût par trimestre : (estimé en 2008) soit totalement déductible du revenu imposable * x 50 x 148 = par an RACHAT TAUX & PRORATISATION à 59 ans, coût par trimestre : (estimé en 2008) soit totalement déductible du revenu imposable * x 50 x 160 = par an

29 La Loi AUTORISE un travailleur à temps partiel à cotiser, par rachat, à l assurance vieillesse à hauteur du salaire correspondant à une activité à temps plein. TABLEAU du relevé de carrière. 29

30 Ce que la Loi a INTRODUIT c est : La MAJORATION de la pension au-delà de 160 trimestres cotisés après 60 ans. Les 4 premiers trimestres sont majorés de 0,75% par trimestre supplémentaire, soit 3% an, les trimestres suivants sont majorés de 1% dans la limite d un demi plafond SS Au-delà de 65 ans les trimestres cotisés sont majorés de 1,25% Exemple : Adrien, né en 1948, liquide sa retraite à 60 ans en 2008 avec 164 trimestres cotisés, sa retraite sera de (paiement mensuel à terme échu): * x 50 x 160 = % = , * salaire moyen constaté (25 meilleures années) ** Plafond Sécurité Sociale (2008) :

31 Les droits du conjoint survivant sont AMÉNAGÉS. Au décès d un assuré, son conjoint âgé de 50 ans et sans condition d âge en 2011, recevra la réversion de la retraite de base ni de durée de mariage, et les droits seront maintenus en cas de remariage. le SEUL obstacle à cette réversion concerne les conditions de ressources personnelles du conjoint survivant qui ne devront pas dépasser 2080 fois le SMIC horaire en 2007, et/ou pour un ménage (3328 SMIC/H) Ex : un assuré décède à 41 ans après 16 années d activité (64 trimestres) la pension de réversion sera de : 54 % X Salaire annuel moyen x 50 % x Une CONFIRMATION : En cas de pluralité de bénéficiaire de la pension de réversion pour les divorcé(e)s non remarié(e)s, au décès de l un des bénéficiaires sa part accroît la part de l autre ou, sil y a lieu, des autres. 31

32 AU-DELÀ DE CETTE RÉFORME, DE CES CALCULS LA RETRAITE C EST LA RÉPONSE AUX QUESTIONS SUIVANTES : 32

33 QUAND? COMBIEN? COMMENT? AVEC QUI? SANS MOI? ET APRÈS? 33

34 QUAND PEUT ON PRENDRE SA RETRAITE? Quel que soit le nombre de trimestres cotisés, l ouverture des droits à pension est soumise à, au moins, deux conditions: 1 d âge : en principe l âge minimal pour partir en retraite est fixé à 60 ans. 2 de cessation d activité : il faut cesser tout lien avec son dernier employeur pour liquider la pension de ce régime. Lien entre la condition d âge et la durée d assurance pour une optimisation des droits : Dès 60 ans un salarié peut liquider sa pension de vieillesse à taux plein pour autant qu il justifie d un nombre de trimestres d assurance suffisant. Cette durée est fixée à 160 trimestres (40 années) pour atteindre 164 trimes en 2012 (41 ans) A défaut d atteindre le nombre de trimestres requis (160), la pension est minorée pour ceux qui partent entre 60 et 65 ans. 34

35 AVEC QUI? Avec qui je vais prendre ma retraite : mon CONJOINT? mes ENFANTS? mes PARENTS? MES REVENUS SERONT ILS SUFFISANTS? 35

36 SANS MOI? LES CONSÉQUENCES DE MA DISPARITION ANTICIPÉE LORSQUE JE SUIS EN ACTIVITÉ & UNE FOIS QUE JE SUIS EN RETRAITE LA REVERSION DE MA RETRAITE? 36

37 LORSQUE JE SUIS EN ACTIVITÉ * LES GARANTIES D ENTREPRISE TRANCHE A T1 TRANCHE B T2 TRANCHE C T3 TRANCHE D T 4 PLAFOND SS (PASS) A + B = A + B + C = AU DELÀ DE AUCUNE COTISATION 37

38 ÉVENEMENTS Décès Invalidité Absolue et définitive PRESTATIONS En % du salaire annuel brut Assuré(e) sans enfant à charge 400 % Majoration par enfant à charge % Décès Invalidité Absolue et définitive par Accident Rente Education par enfant su 12 au 26 ème anniversaire Rente VIAGERE de Conjoint Rente FORFAITAIRE de Conjoint + 100% De 15 à 25 % du salaire annuel brut de base 1,2 % (entre l âge du décès et les 65 ans du cadre décédé) 0,60 % (entre l âge du décès et les 25 ans du cadre décédé) 38

39 Incapacité temporaire de travail. montant de l'indemnisation journalière, sous déduction de celles versées par la SS. APRES 91 JOURS 100 % du salaire brut APRES TROIS ANS D INCAPACITÉ DE TRAVAIL, LA SÉCURITÉ SOCIALE VA STATUER SUR MON CAS ET DÉTERMINER MON TAUX D INVALIDITÉ : 1, 2 ou TROISIÈME CATÉGORIE & M ACCORDER UNE RENTE D INVALIDITÉ JUSQU'À MES 60 ANS. MA RETRAITE SERA ALORS LIQUIDABLE À TAUX PLEIN EN ETAT D INCAPACITÉ TEMPORAIRE DE TRAVAIL OU D INVALIDITE, JE CONTINUE À COTISER POUR MA RETRAITE AUPRÈS DE L ENSEMBLE DES ORGANISMES. 39

40 LA RÉVERSION DE MES PENSIONS LORSQUE JE SUIS EN ACTIVITÉ & UNE FOIS QUE JE SUIS EN RETRAITE ORGANISMES Conditions d âge du conjoint # pour une réversion Taux # # de réversion sur les droits acquis. CNAV 50 ANS (2011) 54 % ARRCO ### 55 ANS 60 % AGIRC ### 55 ANS #### ou 60 ANS 60 % # Les personnes vivant maritalement, ou signataires d'un "PACS" avec un salarié ou retraité n'ont pas droit aux pensions de réversion. ## A partager, pour le ou les divorces prononcés après le 30 Juin 1980, entre le conjoint survivant et les ex-conjoints non remarié(e)s et non décédé(e)s, au prorata de la durée de chaque mariage par rapport à la durée totale des mariages. ### SANS CONDITION d âge si mon conjoint survivant élève DEUX enfants de moins de 21 ans. #### à 55 ans par anticipation taux de 50%. 40

41 ET APRÈS? LE CUMUL EMPLOI RETRAITE SALARIÉ = Ma Retraite + Mon Nouveau Salaire INFERIEUR au Dernier Salaire (année civile) PLAFOND MAIS SIMPLICITÉ 41

42 LA RETRAITE PROGRESSIVE = A 60 ans j ai 160 trimestres cotisés : Je peux liquider partiellement ma retraite à taux plein Et continuer à travailler, être rémunéré et cotiser Par ex : 50/50 ou 70/30 LE CHANGEMENT DE STATUT : SANS PLAFOND 42

43 OÙ? OÙ VAIS-JE PRENDRE MA RETRAITE : En France ou à l Etranger? SI JE PARS A L ÉTRANGER : MES RETRAITES ME SERONT ELLES PAYÉES? MA PROTECTION SOCIALE SERA T ELLE MAINTENUE? MA COMPLÉMENTAIRE MALADIE SERA T ELLE TOUJOURS EN VIGUEUR? 43

44 PUIS-JE PRÉTENDRE À D AUTRES DROITS? QUELS SONT LES OUTILS A MA DISPOSITION? : 44

45 1 - MES OUTILS PERSONNELS : PERP, PEA, ASSURANCES VIE 2 - LES OUTILS MIS A LA DISPOSITION DE MON EMPLOYEUR : Retraite à cotisation définie (art 83) Retraite à prestations définies (art 39) LE PEE, LE PERCO : LES QUELS PRIVILEGIER? 45

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Not only retirement but also looking after your better half

Not only retirement but also looking after your better half Not only retirement but also looking after your better half Philippe SAUVANT & Colbert MERCIER SANS MOI: QUE DEVIENT MA FAMILLE & MON CONJOINT? LES CONSÉQUENCES DE MA DISPARTION ANTICIPÉE 2 QUELLE SERA

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

Le guide de la retraite du salarié 2007

Le guide de la retraite du salarié 2007 A V E X P E R T E I N S I E R E T R A I T E Le guide de la retraite du salarié 2007 EDITO Madame, Monsieur, Avec votre bilan retraite, nous vous remettons ce guide qui contribuera à éclaircir le monde

Plus en détail

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 La retraite du régime général 164 trimestres requis pour une retraite au taux plein en

Plus en détail

Eléments de calendrier historique des droits familiaux et conjugaux. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Eléments de calendrier historique des droits familiaux et conjugaux. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 mars 2007 à 9 h 30 «Eléments de constat sur les droits conjugaux et familiaux en France et à l étranger, analyse juridique du principe d égalité

Plus en détail

Votre retraite française, comment l optimiser. UFE Tokyo 21 octobre 2015

Votre retraite française, comment l optimiser. UFE Tokyo 21 octobre 2015 Votre retraite française, comment l optimiser UFE Tokyo 21 octobre 2015 Sommaire Introduction Les principales règles Les carrières internationales Négociations à l Arrco et à l Agirc Les principales questions

Plus en détail

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES

JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES JE VEUX PRENDRE MA RETRAITE FICHES PRATIQUES 1 La retraite est un sujet complexe, en perpétuelle évolution. Alors Votre Syndicat n a qu un seul mot d ordre : «Préparez vous!» Sachez que le rôle de Votre

Plus en détail

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010

Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 Départ et mise à la retraite : les règles en 2010 L'âge légal Les changements n'ont pas impacté l'âge légal de départ à la retraite, qui reste toujours fixé à 60 ans. Toutefois, une remise en cause de

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite UNOG 26/03/2015 1 ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Sommaire Le système de Sécurité Sociale (SS) en France Les valeurs et principes de base

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

Notice d information

Notice d information Institution ion de prévoyance régie par le code de la sécurité sociale et soumise au contrôle de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) siège social : 16 rue Hoche Tour Kupka B 92800

Plus en détail

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013)

Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) Les élus de la CARMF (au 15/01/2013) 2 Collèges Délégués Administrateurs Cotisants 565 19 Retraités 183 2 Conjoints survivants retraités 32 1 Invalidité-décès 18 1 Total 798 23 Présentés par le CNO _ 2

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

Revendications de congrès CFDT

Revendications de congrès CFDT PARIS - UPSM Jeudi 17 Octobre 2013 Revendications de congrès CFDT «Refondation de la répartition» congrès de Lille, «Réforme globale des retraites» congrès de Nantes, ou «Harmonisation et consolidation

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite.

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite. Fiche n 15 L IRCANTEC Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l Etat, des Collectivités publiques et de leurs établissements, l IRCANTEC a fusionné, en 1971, l IGRANTE et l

Plus en détail

La retraite. des salariés

La retraite. des salariés La retraite des salariés du régime général - Sécurité Sociale - Le Département Service Social du Travail de Médisis vous propose, à travers ce document, une information sur la retraite des salariés du

Plus en détail

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 09 juillet 2008-9 h 30 «Evolution des droits familiaux et conjugaux ; niveau de vie au moment du veuvage» Document N 14 Document de travail, n engage

Plus en détail

Le cumul. «Emploi / Retraite»

Le cumul. «Emploi / Retraite» Le cumul «Emploi / Retraite» Le jeudi 17 octobre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection sociale Année 2013 Les différents

Plus en détail

Mes droits en fonction de mon statut professionnel

Mes droits en fonction de mon statut professionnel selon mon statut Mes droits en fonction de mon statut professionnel Vous êtes salarié, cadre ou non cadre, agent non titulaire de l État ou des collectivités territoriales, artisan, commerçant, professionnel

Plus en détail

Edition 2009 n 3 -Janvier 2009. Pour comprendre. PERE, Article 83, Article 39,...

Edition 2009 n 3 -Janvier 2009. Pour comprendre. PERE, Article 83, Article 39,... Edition 2009 n 3 -Janvier 2009 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le Sixième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission du Conseil d

Plus en détail

La Réforme des retraites 2013

La Réforme des retraites 2013 Validée le 16/01/2014 par le Conseil Constitutionnel (52 articles) Forum ACS Bull du 03 avril 2014 Sommaire Le contexte Les nouvelles dispositions Les mesures de simplification Les mesures de pilotage

Plus en détail

Pensions de réversion. Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt

Pensions de réversion. Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E7 Pensions de réversion A. Réversion de pension de titulaire 1. Les droits du conjoint survivant 2. Les droits des orphelins 3. Les droits de l ancien

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

Flash infos sociales Mars 2015

Flash infos sociales Mars 2015 Flash infos sociales Mars 2015 cumul emploi-retraite L e cumul emploi-retraite permet, aux personnes déjà à la retraite, d augmenter leurs revenus en reprenant une activité professionnelle. Le cumul intégral

Plus en détail

Et si je préparais...... ma retraite?

Et si je préparais...... ma retraite? Et si je préparais...... ma retraite? l enseignant supplément n 191 décembre 2015 Demain, ma retraite Adhérent, vous pouvez bénéficier d une aide spécifique et d une estimation de votre pension (p.8).

Plus en détail

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014 RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet Atelier AG du 10.07.2014 Direction opérations commerciales- FG- 18.04.2014 PRESENTATION GROUPE Direction opérations

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE 1/5 BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N REF : 00000.00000000 ENTREPRISE N Le présent contrat est conclu entre : AG2R-Prévoyance, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Institution de prévoyance régie

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DE L'EXPERT-COMPTABLE. Réunion cabinet

LA PROTECTION SOCIALE DE L'EXPERT-COMPTABLE. Réunion cabinet LA PROTECTION SOCIALE DE L'EXPERT-COMPTABLE Réunion cabinet INTRODUCTION 2 Les 4 piliers d AG2R LA MONDIALE Retraite Prévoyance Assurance Prévoyance complémentaire Santé collective vie (épargne et retraite)

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 RELATIF

Plus en détail

La retraite du Médecin LES REGIMES OBLIGATOIRES

La retraite du Médecin LES REGIMES OBLIGATOIRES La retraite du Médecin LES REGIMES OBLIGATOIRES Le système de retraite français Le système de retraite français Assurance facultative par capitalisation Régime supplémentaire éventuel (conventionnel ou

Plus en détail

Départ à la retraite : Quand? Comment? Combien?

Départ à la retraite : Quand? Comment? Combien? Départ à la retraite : Quand? Comment? Combien? Départ à la retraite: Les délais? Comment se calcul une pension? La retraite en chiffre Les retraites en 2012 Retraités de droit direct en milliers tous

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009 123456 Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation Règlement de prévoyance Valable à partir du 1.1.2009 TABLE DES MATIÈRES Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation...

Plus en détail

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? SOMMAIRE Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? QUI COTISE? Au régime Arrco Tous les salariés du secteur privé

Plus en détail

Artisans, industriels et commerçants. Le guide de votre retraite

Artisans, industriels et commerçants. Le guide de votre retraite Artisans, industriels et commerçants Le guide de votre retraite Édition 2015 LE GUIDE 2015 DE VOTRE RETRAITE Sommaire Vos droits à la retraite 4 Le calcul de votre retraite 14 La demande de votre retraite

Plus en détail

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES

VOTRE RETRAITE BIEN PRÉPARER EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES CAISSE D ASSURANCE VIEILLESSE DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 EXPERTS-COMPTABLES COMMISSAIRES AUX COMPTES BIEN PRÉPARER VOTRE RETRAITE 2015 Afin

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse VOTRE GUIDE AUTO ENTREPRENEUR 2010 Vous avez choisi d adhérer au régime de l auto-entrepreneur, institué par la Loi de Modernisation

Plus en détail

Quel sera le montant de ma retraite?

Quel sera le montant de ma retraite? Salariés I MARS 2016 I Quel sera le montant de ma retraite? B Le montant de ma retraite B Le taux plein B Améliorer ma retraite Quel sera le montant de ma retraite? Vous êtes ou avez été salarié du secteur

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Pour en savoir plus, consultez les sites de la retraite complémentaire : www.agirc-arrco.fr www.agirc.fr www.arrco.fr www.maretraitecomplementaire.fr www.observatoire-retraites.org Pour toute demande de

Plus en détail

ACCORD DU 11 AVRIL 2008

ACCORD DU 11 AVRIL 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2768. PHARMACIENS DU RÉGIME MINIER (27 juin 1990) ACCORD DU

Plus en détail

prévoyance L ENSEIGNEMENT PRIVÉ

prévoyance L ENSEIGNEMENT PRIVÉ prévoyance GUIDE d information Personnel cadre et assimilé et non cadre (non enseignant ou enseignant hors contrat) rémunéré par les établissements d Enseignement privé Accords nationaux de L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

«SYNDICAT MIXTE» novembre 2014

«SYNDICAT MIXTE» novembre 2014 Parlons-en «SYNDICAT MIXTE» novembre 2014 JOURNAL Syndicat mixte de la Maison de la justice BOUAFLE, BRUEIL-EN-VEXIN, CHAPET, ECQUEVILLY, ÉVECQUEMONT, FLINS SUR SEINE, GAILLLON-SUR-MONTCIENT, HARDRICOURT,

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité Direction des Retraites et de la Solidarité 2015 La retraite en France Assurance Retraite (Régime Général de la Sécurité Sociale) 2 Sommaire Introduction La CNRACL Caisse nationale de retraites des agents

Plus en détail

CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322

CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322 CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322 Mémento Prestations Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8 Constitution

Plus en détail

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers

INOV CLIENTS INOV COURTAGE 360 COURTAGE. Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers Janvier 2015 Numéro 8 INOV COURTAGE 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des entreprises et des particuliers 360 COURTAGE ont le plaisir de vous adresser le 8ème numéro d Après une année

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

N 13 - NOVEMBRE 2013. social DOSSIERS. Financement de la Sécurité sociale Réforme des retraites Rappel du décret du 9 janvier 2012. www.reunica.

N 13 - NOVEMBRE 2013. social DOSSIERS. Financement de la Sécurité sociale Réforme des retraites Rappel du décret du 9 janvier 2012. www.reunica. N 13 - NOVEMBRE 2013 L INDICE social DOSSIERS Financement de la Sécurité sociale Réforme des retraites Rappel du décret du 9 janvier 2012 www.reunica.com édito Bonjour à tous, Pour ce numéro, nous vous

Plus en détail

Retraite Etudes & Optimisation

Retraite Etudes & Optimisation Retraite Etudes & Optimisation Pension de réversion Lorsque l un des conjoints disparaît, son veuf ou sa veuve bénéficie d une partie de sa retraite : la pension de réversion. Ses conditions d attribution

Plus en détail

instruction du 29 avril 1997

instruction du 29 avril 1997 337 année service téléphone document 1997 doigrh/rcs 01 44 12 18 23 RH 49 01 44 12 16 29 permanent instruction du 29 avril 1997 Informations complémentaires sur le congé de fin d'activité accordé aux fonctionnaires

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 6. Maternité, maladie et points de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 6 Maternité, maladie et points de retraite complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 4 Demande et calcul complémentaire La retraite, en bref Le principe En France, comme tous les salariés du secteur

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES ET CONDITIONS Article 1 INSTITUTION - BUTS ET AFFILIATION Il est institué, conformément à l

Plus en détail

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Publié sur Info retraite (http://www.info-retraite.fr) Mon lexique retraite A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A ABONDEMENT Contribution facultative de l?entreprise à un plan d?épargne

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

retraite Cahier pratique DroiTS et modalités De DÉParT QUESTIONS CAS PARTICULIERS Information, poursuite d activité, décès Page 15

retraite Cahier pratique DroiTS et modalités De DÉParT QUESTIONS CAS PARTICULIERS Information, poursuite d activité, décès Page 15 Cahier pratique 30 QUESTIONS retraite DroiTS et modalités De DÉParT CALCUL Retraite de base, retraite complémentaire, valeur du point Page 5 PARCOURS PERSONNEL Enfants, handicap, maladie professionnelle

Plus en détail

Les régimes de retraite de l enseignement privé

Les régimes de retraite de l enseignement privé 1 Les régimes de retraite de l enseignement privé TOURS le 6 novembre 2013 2 Préparer sa retraite, c est se poser deux questions A quel âge partir? Quel sera le montant de ma pension? 3 L âge légal de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Table des matières Préambule........................................................ 7 Présentation......................................................

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

Régime général Sécurité sociale. Prévoyance - retraite. Mémotarifs. Santé. Régimes de retraite complémentaire. Pension Sécurité sociale.

Régime général Sécurité sociale. Prévoyance - retraite. Mémotarifs. Santé. Régimes de retraite complémentaire. Pension Sécurité sociale. 1 Régimes de retraite complémentaire 2 3 4 5 6 7 8 >> ARRCO >> AGIRC Pension Majorations Surcote et décote Réversion (sous conditions de ressources) Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE

CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE CALCUL ET OPTIMISATION DE VOTRE RETRAITE RETRAITE EXEMPLE Etude réalisée le 05/02/2014 1 AVANT-PROPOS Les règles régissant le système de retraite sont complexes et les différentes modifications les affectant

Plus en détail

Description du certificat de prévoyance

Description du certificat de prévoyance Description du certificat de prévoyance 1a 1b 2 3 4 5 6 7 8 2 1 er janvier 2016 Description du certificat de prévoyance de la caisse de pension PKG La liste ci-après décrit les différentes rubriques du

Plus en détail

LE FORFAIT DE SALAIRE

LE FORFAIT DE SALAIRE Juillet 2013 LE FORFAIT DE SALAIRE Le préambule de la constitution de 1946 et la déclaration universelle des droits de l homme proclament que «quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org Protection sociale des salariés et non salariés www.creassur.org La Retraite dans l Entreprise Robert Jeanneret Responsable Prévoyance Gras Savoye S.A. L environnement de la retraite Constat L évolution

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux La réversion votre guide 2013 SOMMAIRE Les démarches à accomplir en cas de décès du professionnel libéral p.

Plus en détail

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans.

Allongement de la durée des cotisations Ainsi à partir de 2020, la durée d assurance augmentera d un trimestre tous les 3 ans. Pour atteindre 43 ans en 2035 : augmentation des cotisations sociales création d un compte personnel de prévention de la pénibilité corrections de certaines injustices concernant notamment la situation

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

La retraite des personnels de l enseignement privé

La retraite des personnels de l enseignement privé Version juin 2012 1 La retraite des personnels de l enseignement privé Le SPELC, premier syndicat de l enseignement privé en région Centre 2 Avant de commencer La réforme des retraites, tant redoutée,

Plus en détail

La poursuite d activité au-delà de 60 ans. Surcote, retraite progressive, cumul emploi-retraite,...

La poursuite d activité au-delà de 60 ans. Surcote, retraite progressive, cumul emploi-retraite,... La poursuite d activité au-delà de 60 ans Surcote, retraite progressive, cumul emploi-retraite,... Sachez que pour votre retraite, vous avez le choix Ainsi, grâce aux nouvelles mesures «emploi des seniors»*,

Plus en détail

Réforme des retraites Faites les bons choix Décembre 2010 Objectifs de l interventionl 1 Bâtir une stratégie retraite cohérente 2 La réforme des retraites Les sommes en jeu, Le déficit annoncés Analyse

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE un accord interbranches pour les salariés des établissements privés d'enseignement général et agricole

COMPLEMENTAIRE SANTE un accord interbranches pour les salariés des établissements privés d'enseignement général et agricole COMPLEMENTAIRE SANTE un accord interbranches pour les salariés des établissements privés d'enseignement général et agricole Pourquoi une complémentaire santé? Aujourd hui, 84% de la population souscrit

Plus en détail

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER www.assemblee-afe.fr FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS Claudine SCHMID Zurich, septembre 2010 Rapporteur général de la Commission de l Union européenne Conseiller

Plus en détail

M. FLORENT LAVENIR vendredi 23 janvier 2015 1

M. FLORENT LAVENIR vendredi 23 janvier 2015 1 M. FLORNT LAVNIR vendredi 23 janvier 2015 1 Sommaire Sommaire... 2 1. Vos données personnelles et professionnelles... 3 2. Vos chiffres clés... 5 4. Le détail des calculs des régimes obligatoires... 9

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 -> Loi de financement Sécurité sociale 2013, Loi de finances 2013, 3ème Loi de finances rectificative 2012 Réunion CCI de Grenoble, Le 17 janvier 2017 ELARGISSEMENT DE

Plus en détail

N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE

N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE N 5 : RETRAITE ET PREVOYANCE 0 Ma couverture Sociale ( retraite et prévoyance ) Comment ça marche??? La Réole, le 1 PLAN Des constats effectifs Mécanismes retraite Mécanismes prévoyance Exemples chiffrés

Plus en détail

Conférence «Optimiser le départ en retraite» Club des Experts en Patrimoine (07 01 2016)

Conférence «Optimiser le départ en retraite» Club des Experts en Patrimoine (07 01 2016) Conférence «Optimiser le départ en retraite» Club des Experts en Patrimoine (07 01 2016) Contenu de l intervention A quel âge partir en retraite pour tirer parti des nouvelles dispositions Arrco Agirc?

Plus en détail

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec

COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec COMMENT ET POURQUOI Y CONTRIBUER? Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec Édition 2015-2016 Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés

Plus en détail

Les rachats de trimestres de cotisation retraite dans le régime général et leur impact sur les pensions des régimes complémentaires

Les rachats de trimestres de cotisation retraite dans le régime général et leur impact sur les pensions des régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance Plénière du 23 janvier 2008-9 h 30 «Régularisations et rachats de trimestres» Document N 9 Document de travail, n engage pas le Conseil Les rachats de trimestres

Plus en détail

Convention Collective Nationale du Commerce de Détail de l Habillement et Articles Textiles

Convention Collective Nationale du Commerce de Détail de l Habillement et Articles Textiles Convention Collective Nationale du Commerce Régime de Prévoyance du Personnel Cadre et Non Cadre Accord signé du 19.03.2003 Arrêté ministériel du 03.10.2003 Parution au JO du 14.10.2003 Extension au 01.11.2003

Plus en détail

Point sur les pensions de réversion et le veuvage. avant et après la réforme

Point sur les pensions de réversion et le veuvage. avant et après la réforme CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 09 juillet 2008-9 h 30 «Evolution des droits familiaux et conjugaux ; niveau de vie au moment du veuvage» Document N 14 Bis Document de travail, n

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail