FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE"

Transcription

1 FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE Contact Presse Mathieu Landau

2 SOMMAIRE Page 3 Page 5 Page 6 Page 16 Edito Les chiffres Frais d inscription : encore des pratiques illégales Frais d inscription : que dit la loi? Qu est-ce que les frais illégaux? Le palmarès des frais d inscription illégaux en 2014 Sélection illégale : quand les universités choisissent leurs étudiants Frais d inscription : que dit la loi? Page 24 Page 27 Libre inscription à l université : quels droits pour les bacheliers et les étudiants? Le palmarès de la sélection illégale en 2014 Réduction des capacités d accueil : un parcours du combattant pour les bacheliers Le Ministère doit faire respecter les droits des étudiants pendant leurs inscriptions à l université 2

3 EDITO Les difficultés financières des universités françaises ne sont toujours pas réglées. Derrière les cas les plus gravissimes, comme l université de Versailles-Saint Quentin qui a dû emprunter à l Etat pour échapper à la cessation de paiement, de nombreux établissements rencontrent des difficultés pour équilibrer leur budget. Selon la Cour des Comptes, 19 universités ont clôturé un budget en déficit en Un chiffre alarmant mais qui est également trompeur. Les universités qui parviennent à équilibrer leur budget sont souvent celles qui font les coupes budgétaires les plus drastiques. Supprimer des postes d enseignant-chercheurs, fermer des formations, repousser la rénovation des locaux Les plans d austérité des universités sont le prix à payer pour échapper au déficit. Au vu des annonces du gouvernement, la situation financière des universités ne devrait pas s améliorer dans les années à venir. De l aveu même de la Secrétaire d Etat à l Enseignement Supérieur, la «sanctuarisation» du budget de l enseignement supérieur jusqu en 2017 n est pas sans poser de problèmes. Confrontées à un budget qui stagne mais à des dépenses qui augmentent (le nombre d étudiants et le coût de la masse salariale progressent mécaniquement), les universités devront prendre de nouvelles mesures d économie. Geneviève Fioraso chiffre cet «effort budgétaire» à 1,6 milliards d euros pour les 3 prochaines années. Il y a donc de quoi s inquiéter d une recrudescence des pratiques illégales dans les universités. La pénurie budgétaire est la première motivation des universités autonomes pour augmenter le montant des frais d inscription où limiter leur nombre d étudiants. Si ces pratiques sont interdites par la loi, certaines universités n hésitent pas à contourner la réglementation pour parvenir à leur fin. Faire les poches des étudiants : 14 établissements pratiquent des frais illégaux La pratique des frais d inscription illégaux n est pas nouvelle. Le recensement de l UNEF avait permis d en réduire l ampleur ces dernières années, mais la pénurie budgétaire risque de provoquer une nouvelle hausse. Les établissements sont de plus en plus nombreux à facturer illégalement des «soutiens pédagogiques», «services informatiques», «polycopiés pour le suivi des cours» Des activités qui correspondent aux missions de service public d un établissement d enseignement supérieur, mais que certains étudiants sont contraints de payer : jusqu à 800 euros par an en plus des frais d inscription fixés nationalement! Sélectionner les étudiants à l entrée de la licence et du master : 33 universités ferment leurs portes en toute illégalité Pour tenter de faire face à la pénurie, de plus en plus d établissements choisissent de limiter le nombre de places disponibles en licence et en master par un processus de sélection. Cette pratique est en totale contradiction avec la loi, qui affirme clairement le libre accès en premier et second cycle universitaire. 3

4 Seule la sélection entre la première et la deuxième année de master, un vestige qui date d avant la mise en place du LMD, est autorisée. Cette année, l UNEF recense 33 établissements qui préfèrent s affranchir de la loi plutôt que de respecter le droit de tous les jeunes à accéder aux études supérieures Généralisation des capacités d accueil : attention danger! Au-delà des pratiques illégales de sélection, un nombre croissant d université met en place des capacités d accueil à l entrée de leurs formations. Ces capacités d accueil permettent de limiter le nombre d inscription. Légale, cette pratique n en est pas moins dangereuse puisqu elle empêche des bacheliers d accéder à la formation de leur choix. La filière STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) est un cas extrême. Sans les moyens nécessaires pour accueillir un nombre croissant de bacheliers, les universités n hésitent pas à mettre en place un tirage au sort à l entrée de leurs formations. Chaque année, des centaines de bachelier jouent leur avenir au tirage au sort! L Etat doit prendre ses responsabilités. En faisant payer des étudiants illégalement ou en instaurant des barrières sélectives, les universités françaises remettent en cause leurs missions de service public. L UNEF interpelle la Secrétaire d Etat à l Enseignement Supérieur. Il faut mettre définitivement fin aux pratiques illégales, concernant les frais d inscription et la sélection. L Etat, à travers les rectorats, a le pouvoir et donc le devoir de contraindre les universités à rentrer dans la légalité. L UNEF rappelle que ces situations naissent de la situation de crise budgétaire des universités. L Etat en porte directement la responsabilité en privant les universités des moyens nécessaires à leur bon fonctionnement, mais aussi en les incitant à concentrer leurs moyens sur des projets d excellence, plutôt que sur l accueil et la réussite de tous. L UNEF exige donc : Un plan d investissement à hauteur de 1,6 milliards d euros d ici la fin du quinquennat. Il correspond à l augmentation mécanique des dépenses des universités et doit permettre de doubler le nombre de postes créés chaque année prévu par le ministère, en passant de 1000 à Un changement du mode de financement des universités en abandonnant les crédits «à la performance» pour un financement qui répond aux besoins des établissements et garantie l égalité territoriale L utilisation des crédits des nouveaux Investissement d Avenir pour financer des plans locaux pour la réussite des étudiants. Plutôt que de mettre en concurrence les établissements, ces moyens doivent être utilisés pour inciter l ensemble des étudiants à prendre des mesures pour lutter contre l échec massif en premier cycle. William Martinet Président de l UNEF 4

5 LES CHIFFRES 14 C est le nombre d universités qui pratiquent des frais d inscription illégaux 800 C est le montant maximum des frais illégaux 33 C est le nombre d universités qui pratiquent une sélection illégale à l entrée de la licence ou du Master 13% ,6 milliards C est l augmentation depuis un an du nombre de licences en région parisienne considérées comme «en tension» par les rectorats (nombre de places largement inférieur aux demandes d inscription) C est le nombre d université qui pratiquent le tirage au sort pour les inscriptions dans la filière STAPS C est le nombre d universités qui ont clôturé leur dernier exercice en déficit selon la Cour des Comptes C est l effort budgétaire que devront consentir les universités pour les trois prochaines années selon la Secrétaire d Etat à l Enseignement Supérieur. 5

6 1 - Frais d inscription : encore des pratiques illégales Frais d inscription : que dit la loi? A l inscription à l Université, les étudiants doivent s acquitter de droits d inscription qui sont fixés chaque année par un arrêté du Ministre de l Enseignement Supérieur et de la Recherche. Pourtant, depuis plusieurs années, l UNEF observe des frais d inscription supplémentaires, illégaux, pratiqués par les universités. L article 48 de la loi n du 24 mai 1951 prévoit que le montant des frais d inscription pour les diplômes nationaux est fixé par arrêté ministériel chaque année. Depuis plusieurs années, les gouvernements successifs ont fait le choix d augmenter le montant de ces droits à chaque nouvelle rentrée. Depuis 10 ans, les frais d inscriptions nationaux ont ainsi augmenté de 22.66%. Une augmentation supérieure à l inflation qui s attaque au pouvoir d achat des étudiants et renforce la précarité. Les frais d inscription se composent en trois parties : Les droits de scolarité fixés par le Ministère de l Enseignement Supérieur chaque année qui sont obligatoires sauf pour les étudiants boursiers. La médecine préventive universitaire, fixée nationalement, est obligatoire pour l ensemble des étudiants. La sécurité sociale étudiante obligatoire dès que l étudiant non boursier a 20 ans dans l année universitaire. 6

7 Par exemple, un étudiant qui s inscrit en 1ere année de licence cette année devra débourser : Qu est-ce que les frais d inscription illégaux? En plus des droits de scolarité nationaux fixés chaque année par arrêté ministériel, les établissements d enseignement supérieur peuvent faire voter au sein de leurs conseils d administration des frais complémentaires. Les frais complémentaires sont définit par l article L du code de l éducation : «Les établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel [ ] peuvent disposer des ressources provenant notamment [ ] rémunérations de services» L encadrement de ces frais complémentaires est précisé par la jurisprudence, résumé dans une circulaire ministérielle du 3 juillet 2012 (pièce-jointe n 1) : «La perception de telles redevances n est possible qu à condition que celles-ci soient facultatives, clairement identifiées, perçues en échange de prestation effectivement rendues aux usagers et que leur non-paiement ne puisse écarter l étudiant du cursus qu il souhaite poursuivre. Le juge proscrit également les redevances qui correspondent aux activités habituelles déjà couvertes par les droits d inscription.» «De plus, il ne suffit pas de «rendre facultatifs des frais» pour qu ils soient automatiquement légaux. Certains frais tirent leur illégalité du fait qu ils couvrent des dépenses générées par des activités qui relèvent des missions normales d un établissement public d enseignement supérieur.» Des exemples de frais complémentaires considérés comme illégaux par la jurisprudence et cités dans la circulaire ministérielle du 3 juillet 2012 : Frais d accès aux bibliothèques et salles de travail Frais de dossier ou de candidature Frais de constitution d un fond documentaire Frais de polycopiés accompagnant les cours Frais informatiques Frais de sports participant directement ou indirectement à la validation d une unité d enseignement Frais de recrutement dans des filières sélectives, lorsqu ils ne sont pas définis par arrêté. 7

8 Le palmarès des frais d inscription illégaux en 2014 Depuis plus de 9 ans, l UNEF mène la bataille contre ces frais illégaux pour empêcher les établissements de faire les poches des étudiants. En publiant chaque année un classement des universités dans l illégalité et en les poursuivant au tribunal administratif, l UNEF a permis de supprimer de nombreux frais illégaux et de renforcer la jurisprudence. Il n empêche que, sans intervention du ministère, le contexte de pénurie budgétaire risque de relancer les mauvaises pratiques des universités. Les grandes tendances du classement 2014 : 8 2 universités 5 universités universités imposent à leurs étudiants de payer des frais complémentaires pour accéder aux outils informatiques, à des polycopiés ou à divers frais pédagogiques. Ces montants peuvent aller jusqu à 800 demandent des frais de dossiers pour candidater, principalement en master. Les étudiants sont contraints de les payer pour pouvoir s inscrire. Ces frais atteignent jusqu à 90 et peuvent se multiplier en fonction du nombre de candidatures des étudiants. obligent leurs étudiants à payer des montants supplémentaires pour pouvoir bénéficier d un sport, alors même qu il permet directement ou indirectement de valider une unité d enseignement. Ces montants peuvent aller jusqu à 40 par étudiant. Le classement met également à jour 36 universités qui imposent un examen payant à l entrée de leur Institut Administration d Entreprise (IAE). Cet examen d un montant de 30 est illégal puisque définit dans aucun arrêté ministériel. 8

9 Le classement des 14 universités qui pratiquent des frais d inscription illégaux : 1ère I.A.E de Grenoble 800 2ème Université de Mulhouse 400 3ème Centrale Paris 330 9

10 10

11 Institut d Administration des Entreprises (IAE) de Grenoble Frais illégaux : 800 Pour : «informatique et multimédia» Dans la plaquette des tarifs de l IAE de Grenoble, ce service est présenté à la fois comme «facultatif» et concernant «tous les étudiants» (sic). En pratique, le service «informatique et multimédia» d un montant de 800 est obligatoire pour suivre la formation délivrée par l IAE. Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils sont une participation au fonctionnement informatique (CAA de Paris du 27 avril 1999), Ils ne sont pas clairement identifiés (TA Grenoble, 16 décembre 2005, Association «Aide juridique étudiante» et UNEF Recteur de l académie de Grenoble). Sources : Plaquette des tarifs des services de formation à l IAE de Grenoble. Université de Mulhouse Frais illégaux : 400 Pour : «accès aux salles en libre service», «tirage de polycopiés», «sorties pédagogiques», «ouverture de la bibliothèque le soir» Les «frais annexes facultatifs» de l université de Mulhouse liste un nombre conséquent de frais qui varient de 30 pour les DUT à 400 (pour les masters). Ces frais complémentaires réunissent quasiment l ensemble des pratiques illégales définies par la jurisprudence. Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent le paiement de polycopiés accompagnant les cours (CAA de Paris de 27 avril 1999) Ils sont une participation au fonctionnement informatique (CAA de Paris du 27 avril 1999), Ils ne sont pas clairement identifiés (TA Grenoble, 16 décembre 2005, Association «Aide juridique étudiante» et UNEF Recteur de l académie de Grenoble). Ils concernent la participation aux frais de constitution d un fond documentaire (TA Versailles 12 juillet 1995, association générale des étudiants de Sceaux - Université Paris XI) Sources : Plaquette des tarifs des services de formation à l IAE de Grenoble. 11

12 Centrale Paris Frais illégaux : 330 Pour : «frais de polycopiés» Le tableau des frais de scolarité présente des «frais de polycopiés» d un montant de 330 Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent le paiement de polycopiés accompagnant les cours (CAA de Paris de 27 avril 1999) Sources : tableau montant des frais Centrale Lyon Frais illégaux : 170 Pour : «droits facultatifs pour prestations complémentaires» et «frais de polycopiés» La grille tarifaire de Centrale Lyon comporte une ligne additionnant des «droits facultatifs pour prestations complémentaires» et «médecine préventive» pour un total de 75,10. Les 5,10 de la médecine préventive sont en réalité obligatoire pour l ensemble des étudiants et les 70 restant correspondent à une prestation qui n est pas clairement définie. La grille tarifaire indique également des frais de polycopiés pour 100. Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent le paiement de polycopiés accompagnant les cours (CAA de Paris de 27 avril 1999) Ils ne sont pas clairement identifiés (TA Grenoble, 16 décembre 2005, Association «Aide juridique étudiante» et UNEF Recteur de l académie de Grenoble) Source : grille tarifaire 12

13 Université Paris 9 Dauphine Frais illégaux : 150 Pour : «accès à la documentation électronique» et «accès aux salles informatiques» Pour l inscription en Master, la description des droits de scolarité indique des «droits d accès optionnels et non-remboursables» qui concerne la «documentation électronique» (60 ) et les «salles informatiques» (90 ). Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent la participation aux frais de constitution d un fond documentaire (TA Versailles 12 juillet 1995, association générale des étudiants de Sceaux - Université Paris XI) Ils concernent la participation au fonctionnement informatique (CAA de Paris de 27 avril 1999) Source : dossier d inscription ENSAI Frais illégaux : Pour : une prestation non définie L inscription dans un diplôme d ingénieur de l ENSAI est de 670, soit 64,90 de plus que le montant fixé nationalement pour un diplôme d ingénieur (610 ) et de la médecine préventive (5,10 ). Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils sont présentés comme obligatoires Ils ne sont pas clairement identifiés (TA Grenoble, 16 décembre 2005, Association «Aide juridique étudiante» et UNEF Recteur de l académie de Grenoble) Source : plaquette de présentation 13

14 Université Paris 2 Panthéon Assas Frais illégaux : 53 Pour : «informatique, ressources linguistiques, exploitation d œuvres protégées», «brochure» et «frais de dossier» La grille tarifaire de l université Paris 2 indique, pour une primo inscription, des «droits facultatifs» qui comportent «informatique, ressources linguistiques, exploitation d œuvres protégées» pour 28 et «brochure» pour 7. La procédure de dépôt de candidature pour un Master 2 exige un payement par carte bancaire ou par chèque d un montant de 18 pour «éditer un dossier de candidature». Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent la participation au fonctionnement informatique (CAA de Paris de 27 avril 1999) Ils concernent la participation aux frais de constitution d un fond documentaire (TA Versailles 12 juillet 1995, association générale des étudiants de Sceaux - Université Paris XI) Ils concernent de frais de dossier ou de candidature : traitement informatique, administratif puis notification de la décision (TA de Versailles 24 mai 2004 et TA de Nice 15 février 2005) Université Montpellier 1 Frais illégaux : 40 Pour : «activités sportives» Source : grille tarifaire L option «facultative sport», qui permet de valider des unités d enseignement, est conditionnée à l inscription au SUAPS et au paiement de 40 (pour les non-boursiers) ou 20 (pour les boursiers) Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent des enseignements de sport qui entrent dans les options permettant une validation (TA Paris, 12 février 2004) Source : tableau de tarifs 14

15 Université de Nice Frais illégaux : 40 Pour : «frais de dossier» L UFR «Espaces et Cultures» exige un chèque de 40 pour tout dépôt de dossier de candidature en Master 2 qui correspond aux «frais de constitution, gestion de dossier et organisation des jurys». Ces frais complémentaires sont donc illégaux : Ils concernent de frais de dossier ou de candidature : traitement informatique, administratif puis notification de la décision (TA de Versailles 24 mai 2004 et TA de Nice 15 février 2005) Source : dossier d inscription CRES 15

16 2 - Sélection illégale : quand les universités choisissent leurs étudiants Libre inscription à l université : quels droits pour les bacheliers et les étudiants? Le code de l éducation garantie le libre accès au premier cycle universitaire dans les universités pour l ensemble des bacheliers. Ce principe a permis la massification de l enseignement supérieur depuis les années 60 pour atteindre aujourd hui les 2,3 millions d étudiants. Il fait reposer sur les universités une responsabilité particulière : garantir à tous les jeunes la poursuite d étude après le baccalauréat. Le libre accès au premier cycle (licence) définit par l article L du code de l éducation : «Le premier cycle est ouvert à tous les titulaires du baccalauréat» Les seules restrictions prévues par le code de l éducation concernent : L inscription dans les IUT, BTS et Grands Etablissements. «Toutefois, une sélection peut être opérée, selon des modalités fixées par le ministre chargé de l enseignement supérieur, pour l accès aux sections de techniciens supérieurs, instituts, écoles et préparations à celles-ci, grands établissements au sens du titre Ier du livre VII, et tous établissements où l admission est subordonnée à un concours national ou à un concours de recrutement de la fonction publique.» La mise en place de capacité d accueil, en excluant toute forme de sélection sur dossier et sur décision des rectorats. «Lorsque l effectif des candidatures excède les capacités d accueil d un établissement, constatées par l autorité administrative, les inscriptions sont prononcées, après avis du président de cet établissement, par le recteur chancelier, selon la réglementation établie par le ministre chargé de l enseignement supérieur, en fonction du domicile, de la situation de famille du candidat et des préférences exprimées par celui-ci.» 16

17 Le code de l éducation garantie également le droit à la poursuite d étude entre la licence et la première année de master. La sélection n est autorisée qu entre le master 1 et le master 2. S il est incomplet, ce droit à la poursuite d étude après la licence garantit à tous les étudiants la possibilité de faire des études longues et d accéder au niveau de qualification le plus protecteur sur le marché du travail. Le libre accès au deuxième cycle (master) définit par l article L du code de l éducation : «L admission dans les formations du deuxième cycle est ouverte à tous les titulaires des diplômes sanctionnant les études de premier cycle» Les précisions de la Direction des Affaires Juridiques (DAJ) du ministère de l Education Nationale sur la sélection en Licence et en Master (pièce-jointe n 2) : Dans sa «lettre d information juridique» de décembre 2008, la DAJ rappelle aux établissements la réglementation et cite la jurisprudence : Un refus d inscription en premier cycle est illégal quand il est «fondé non seulement sur les capacités d accueil dans la discipline concernée, mais par des résultats obtenu par des candidates aux tests de pré-orientation organisés par un établissement (CE, janvier 1992). En conséquence, le refus d inscription dans un diplôme national par un établissement au motif de l absence d une mention au baccalauréat ou d échec à un test d entrée serait illégal» «Une sélection à l entrée d un deuxième cycle n apparait pas envisageable si la formation conduit à un diplôme national» Le palmarès de la sélection illégale en 2014 Depuis l année dernière, l UNEF recense la sélection illégale dans les universités. Avec un budget en stagnation ou en baisse, les universités peinent à accueillir un nombre de bachelier en augmentation régulière ces dernières années. Elles sont donc de plus en plus nombreuses à pratiquer une sélection illégale pour limiter leur nombre d étudiants. Certaines régions ou certaines filières sont plus touchées que d autre, mais à chaque fois les conséquences sont les mêmes : des bacheliers n accèdent pas à la formation de leur choix et abandonnent leurs études où échouent à cause d une orientation subie. Malgré le classement effectué par l UNEF l année dernière, le ministère de l enseignement supérieur n a pris aucune mesure et les pratiques illégales ont progressé cette année. 17

18 Les grandes tendances du classement 2014 La sélection illégale dans des licences spécialisées Certaines formations dispensées en première année nécessitent, selon l université, de prérequis indispensables qui justifieraient une sélection. C est le cas par exemple de certains diplômes d ingénieur ou de langue. Cette pratique est non seulement illégale mais contraire au principe du service public C est une responsabilité des universités de faire progresser les étudiant à partir des connaissances attestées par le baccalauréat. Exiger des prérequis supplémentaires fait le jeu de l élitisme et de la reproduction sociale en favorisant les bacheliers avec le plus fort capital social et culturel. La sélection illégale dans les licences généralistes Il s agit des formations présentes dans la plus part des universités (Mathématiques, Histoire, Psychologie ) Face à un nombre de candidatures en augmentation, les universités pratiquent une sélection, parfois très sommaire en fonction de la série ou des notes du baccalauréat, pour limiter leur nombre d étudiants et exclure les publics les plus difficiles à faire réussir à l université (baccalauréats professionnels ou technologiques, bacheliers dont la note dans certaines disciplines n est pas assez élevée ) La sélection illégale à l entrée du master 1 Si l accès au master 1 est de droit pour tout étudiant titulaire d une licence, de nombreux établissements choisissent de limiter le nombre d étudiants qui poursuivent leurs études après la licence. Ces pratiques illégales correspondent soit à un manque de moyen soit à une volonté élitiste de mettre en place des diplôme d excellence dont la réputation repose sur leur sélectivité et non la qualité de la formation. Pour la Licence ou le Master, la sélection illégale se matérialise de façon diverse. Par un tri fait à partir d un dossier, d un entretien ou des notes du baccalauréat, mais aussi en franchissant la ligne jaune entre d une coté «l orientation active» qui est légale et de l autre un refus pur et simple d inscription pour certains profils d étudiants qui est illégal. 18

19 Le classement des 33 universités qui pratiquent une sélection illégale. 19

20 20

21 Université Paris 5 Exemple de sélection à l entrée du master : M1 Monnaie, banque, finance, assurance : «L accès au master 1 est contingenté. La sélection se fait sur dossier.» Exemple de sélection en licence : Licence Frontière du vivant : «La promotion recrutée en 2014 sera ainsi de 30 personnes maximum. [ ] Le comité de sélection en tient compte lors de l examen des candidature» Source : site internet de l université Université d Avignon Exemple de sélection à l entrée de la licence ou du master : Pour 4 licences et 21 masters 1 : «Formations nécessitant une préinscription avec étude d un dossier de candidature» Université Paris 4 Source : site internet de l université Exemple de sélection à l entrée du master : M1 Littérature, Philologie, linguistique : «Condition d accès : Avoir défini, avec l accord d un directeur de recherche, appartenant à Paris-Sorbonne ou à Paris III, un projet de recherche correspondant aux axes du master. L accès passe par une commission d admission.» Exemple de sélection en licence : Licence LLCER Arabe : «L inscription en 1ère année d arabe exige un niveau planché en arabe littéral. Les étudiants sans bases en arabe littéral doivent suivre préalablement le Diplôme Universitaire (d un montant de 122 ) d initiation à l arabe littéral» Source : site internet de l université

22 Exemple de sélection en master : Université Bordeaux 3 M1 aménagement et gestion : «Filière sélective à capacité d accueil limitées. L entrée en M1 est prioritairement ouverte, sur dossier puis entretiens, aux étudiants ayant une formation en aménagement, notamment touristique» Exemple de sélection en licence : Licence Culture Humaniste et Scientifique : «Filière sélective à capacité d accueil limité. Présentation d un dossier [ ] suivi d un entretient mené par l équipe interdisciplinaire des enseignants chercheurs.» Source : site internet de l université Université Paris 7 Exemple de sélection en licence : Licence Chimie : «Titre requis : Baccalauréat Scientifique (S)» Source : site internet de l université Exemple de sélection en licence : Université Toulouse 1 Licence Economie et Mathématiques - MIASHS : «Licence à effectif limité (60 places), inscription sur dossier.» Source : site internet de l université 22

23 Echanges de mails avec les scolarités des établissements : La description des conditions d admission de certaines licences sur les sites internet des universités étant particulièrement floues, des échanges de mails avec les scolarités concernées ont permis d apporter des éclaircissement qui confirment une sélection illégale. «Mademoiselle, Les lauréats des bacs technologiques ne sont pas refusés systématiquement, mais la sélection est très forte [ ] La décision revient donc aux commissions d admission (il y en a une par licence), qui évalueront votre dossier au mieux.» «Bonjour, En effet, seuls les bacs S sont pris sen MPI car le niveau en mathématique, physique et informatique est élevé» 23

24 3 - Réduction des capacités d accueil : un parcours du combattant pour les bacheliers Outre les pratiques illégales, l UNEF a constaté lors de son enquête des tendances inquiétantes consécutives à la pénurie de moyens dans les universités. Les universités sont de plus en plus nombreuses à mettre en place ou réduire leurs capacités d accueil, donc à limiter le nombre de bacheliers qui peuvent s inscrire. La réduction touche particulièrement les universités rencontrant des difficultés budgétaires. Cette année, l UNEF tire la sonnette d alarme concernant la filière STAPS : l ensemble des formations on mit en place des capacités d accueil et elles sont 6 à organiser un tirage au sort. La plupart des rectorats publient les capacités d accueil des établissements et permettent un recensement de ces pratiques. A chaque fois, les raisons invoquées par les universités sont le «manque de moyens», les «difficultés à encadrer correctement les étudiants» ou encore la «baisse du taux de réussite». Une tendance inquiétante en région parisienne Zone géographique où se concentrent le plus d étudiants, l Ile-De-France est l une des régions où la limitation du nombre d inscription des bacheliers est la plus forte. 48% des licences sont concernées par ces capacités d accueil, une progression de 4 points par rapport à l année dernière. Depuis les trois dernières années, le nombre de licences ayant des capacités d accueil insuffisantes pour accueillir les bacheliers a augmenté de près de 13% (licences considérés comme «en tension» par les rectorats). ZOOM Des exemples du durcissement des capacités d accueil : entre 2010 et 2014 les capacités d accueil de la filière d AEI de Paris 12-UPEC a diminué de 25% (passant de 120 à 90 étudiants admis), celle de Psychologie de Paris 7-Diderot a diminué de 23% (passant de 90 à 70), celle d Information et Communication de Paris 13-Villetaneuse de 10% (passant de 150 à 135). 24

FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE

FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION: LES PRATIQUES ILLÉGALES ENCOURAGÉES PAR LA PÉNURIE BUDGÉTAIRE Contact Presse Mathieu Landau 06 31 44 56 28 presse@unef.fr SOMMAIRE Page 3 Page 5 Page 6 Page 16 Edito Les

Plus en détail

FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION ILLÉGALE : 36 UNIVERSITÉS HORS-LA-LOI

FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION ILLÉGALE : 36 UNIVERSITÉS HORS-LA-LOI FRAIS D INSCRIPTION, SÉLECTION ILLÉGALE : 36 UNIVERSITÉS HORS-LA-LOI Contact Presse Mathieu Landau 06 31 44 56 28 mlandau@unef.fr Frais d inscription,sélection illégale : 36 universités hors-la-loi Les

Plus en détail

#SOSinscription Sélection illégale et réduction des capacités d accueil à l université

#SOSinscription Sélection illégale et réduction des capacités d accueil à l université DOSSIER DE PRESSE 15 JUILLET #SOSinscription Sélection illégale et réduction des capacités d accueil à l université L UNEF tire la sonnette d alarme! CONTACT PRESSE PAULINE COLLET 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail

frais d inscription illégaux : Le palmarès 2012 DES

frais d inscription illégaux : Le palmarès 2012 DES frais d inscription illégaux : Le palmarès 2012 DES UNIVERSITéS HORS LA LOI Contact Presse Habib Gniengue 06 75 87 81 71 hgniengue@unef.fr sommaire Page 3 Page 12 Page 15 Page 18 30 Universités font de

Plus en détail

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05

information Les étudiants dans les instituts catholiques note d Forte augmentation des effectifs à la rentrée 2011 13.05 note d information Enseignement supérieur & Recherche 13.05 JUILLET À la rentrée 2011, les instituts s accueillent 26 400 étudiants inscrits dans des formations canoniques ou de type universitaire. Plus

Plus en détail

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission

LE CALENDRIER 2011. en six étapes. POST BAC : une procédure d admission. 3 Phases d admission Vous souhaitez vous inscrire en 1 ère année à l Université de Bourgogne? Pour > intégrer une première année de licence, > accéder à la première année commune des études de santé (médecine / masso-kinésithérapie,

Plus en détail

Admission Post Bac. mieux s informer, mieux s orienter

Admission Post Bac. mieux s informer, mieux s orienter Admission Post Bac mieux s informer, mieux s orienter Dossier de presse Mardi 8 décembre 2015 ÉDITO Dans le contexte d une société apprenante, le passage par l enseignement supérieur ne peut plus être

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010

Concours de recrutement de professeurs des écoles dans l enseignement public Session 2010 note d informationdécembre 11.25 En 1, 7 462 professeurs des écoles ont été recrutés en réussissant le concours parmi les 38 653 candidats qui s y sont présentés. Ce dernier chiffre est en baisse depuis

Plus en détail

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE

Aide à l orientation. Classe de TERMINALE Aide à l orientation Classe de TERMINALE Se poser les bonnes questions Quels sont mes goûts, mes envies? Domaines d études Durée De quoi est-ce que je me sens capable? Travail? Assiduité Ambition? Quels

Plus en détail

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Professeurs responsables : - Ugo Brassart - Patrick Mykita Les débouchd bouchés s de la CPGE ENS Cachan

Plus en détail

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1

GUIDE DE L ADMISSION. PARTICULIèRE. A L UNIVERSITé LILLE 1 GUIDE DE L ADMISSION PARTICULIèRE A L UNIVERSITé LILLE 1 2013/2014 INTRODUCTION 3 Avant de pouvoir procéder à votre inscription administrative à Lille 1 (à partir de juillet 2013), vous devez d abord (entre

Plus en détail

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche L Union Nationale des Etudiants en Gestion, créée en 2003 est une organisation étudiante ayant vocation à représenter les étudiants de la filière Gestion, en fédérant les BDE des IAE, IUT, UFR et Instituts

Plus en détail

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance concernant l admission à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance d admission à l EPFZ) du 30 novembre 2010 La Direction de l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Direction de

Plus en détail

Extrait Règlement des concours Pass-world (programme BACHELOR)

Extrait Règlement des concours Pass-world (programme BACHELOR) Extrait Règlement des concours Pass-world (programme BACHELOR) 1. Présentation des concours Pass-world 1.1. Pass-world, propose une procédure d admission commune aux établissements adhérents au Consortium

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L enseignement supérieur français propose des formations générales et des formations professionnelles, essentiellement à l université, mais aussi dans de nombreuses écoles

Plus en détail

Frais d inscriptions illégaux

Frais d inscriptions illégaux Frais d inscriptions illégaux Le palmarès 2012 des établissements hors-la- loi Juillet 2012 Union Nationale des Etudiants de France 1 Frais d inscriptions illégaux, 31 établissements font de la résistance

Plus en détail

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3)

Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) 2 Offre de formation de l UPS : niveau licence (Bac + 3) + 1 + 2 + 3 L MIA Mathématiques, Informatique et Applications CIMP SDI Sciences De l Ingénieur BAC SVT PCA SDU ORB licences professionnelles Physiques,

Plus en détail

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E

D I P L O M E D E J U R I S T E C O N S E I L D E N T R E P R I S E DOSSIER D INSCRIPTION ANNEE UNIVERSITAIRE 2013-2014 S E L E C T I O N N A T I O N A L E BORDEAUX CAEN CERGY LYON MONTPELLIER NANCY PARIS II POITIERS RENNES STRASBOURG - TOULOUSE F D N E Diplôme de Juriste

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence»

Rapport sur l offre de formation «licence» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence» de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E - 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management en 2007-2008

Les étudiants dans les écoles de management en 2007-2008 note d informationnovembre 08.30 En 2007-2008, 90 800 étudiants suivent une formation dans l une des 207 écoles de management, soit une hausse de 9,0 % par rapport à 2006-2007. Depuis 2000, les effectifs

Plus en détail

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions

La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014. Foire aux questions La réingénierie de la formation en kinésithérapie suite à l arbitrage interministériel du 9 décembre 2014 Foire aux questions Réalisée le 1 er mars 2015 Les études de kinésithérapie sont actuellement en

Plus en détail

Que peut faire une personne désireuse

Que peut faire une personne désireuse ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE00.17 JUIN Le baccalauréat constitue la porte d entrée dans l enseignement supérieur mais, pour ceux qui n en sont pas titulaires, il y a la possibilité

Plus en détail

Cycle Préparatoire 2015

Cycle Préparatoire 2015 ATPL Cycle Préparatoire 2015 Philosophie Sommaire Dates du concours 2 Conditions d admission 3 La sélection 3 La formation 5 S inscrire à la sélection 6 Le dossier de candidature 6 Pour en savoir plus

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Union Nationale des Etudiants de France 112 bd de la Villette 75019 PARIS 01 42 02 25 55 contact@unef.fr

Union Nationale des Etudiants de France 112 bd de la Villette 75019 PARIS 01 42 02 25 55 contact@unef.fr Union Nationale des Etudiants de France 112 bd de la Villette 75019 PARIS 01 42 02 25 55 contact@unef.fr - Frais d inscription illégaux Recensement septembre 2007 Page 1 Après avoir établi en juillet,

Plus en détail

Je ne sais pas quoi faire

Je ne sais pas quoi faire Septembre 2009 Les bonnes questions à se poser. Qu est-ce qui me plaît dans la vie? Qu est-ce que j aime faire? Quelles matières me plaisent le plus? Dans lesquelles suis-je le plus à l aise? Puis-je progresser?

Plus en détail

Réussir Sciences Po. + Mention Bac Préparations intensives en Terminale Vacances scolaires

Réussir Sciences Po. + Mention Bac Préparations intensives en Terminale Vacances scolaires Réussir Sciences Po. + Mention Bac Préparations intensives en Terminale Vacances scolaires Sciences Po. Paris (Toussaint, Noël, Février) Concours commun, IEP Bordeaux, IEP Grenoble (Toussaint, Noël, Février,

Plus en détail

Note technique portant sur l organisation de l affectation post-bac

Note technique portant sur l organisation de l affectation post-bac Académie de CAEN Rentrée scolaire 2015 Note technique portant sur l organisation de l affectation post-bac Le portail unique d affectation postbac...... P 1 à 6 Références règlementaires... P 7 Annexe

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

APB. A comme Admission P comme Post B comme Bac. Institut Notre-Dame - Bourg-la-Reine -

APB. A comme Admission P comme Post B comme Bac. Institut Notre-Dame - Bourg-la-Reine - A comme Admission P comme Post B comme Bac Une grande partie des inscriptions dans l enseignement supérieur se fait sur le site APB www.admission-postbac.fr du 20 janvier au 20 mars 2012 Les inscriptions

Plus en détail

à Parcours des bacheliers

à Parcours des bacheliers #26 #21 observatoire régional Synthèse régionale septembre février 2012 à Parcours des bacheliers Néo-bacheliers aquitains 2006 entrés dans l enseignement supérieur en 2006-2007 : quel parcours 5 ans après?

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE EN LICENCE 1 «SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE»

DOSSIER DE CANDIDATURE EN LICENCE 1 «SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE» DOSSIER DE CANDIDATURE EN LICENCE 1 «SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE» Au titre de l'année 2014-2015 Formation demandée : Parcours 1 commun aux Mathématiques, Mathématiques et Informatique Appliquées aux

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ÉTUDES ET ÉTUDIANTS

TABLEAU DE BORD ÉTUDES ET ÉTUDIANTS TABLEAU DE BORD ÉTUDES ET ÉTUDIANTS Réalisation couverture : service communication. Impression : service reprographie Université Paris Descartes INSCRIPTIONS ET RÉUSSITE 2011-2012 EN COLLABORATION AVEC

Plus en détail

OBJET : RECRUTEMENT ECOLE NATIONALE D INGENIEURS DE TARBES Admission niveau BAC + 2 Session 2015

OBJET : RECRUTEMENT ECOLE NATIONALE D INGENIEURS DE TARBES Admission niveau BAC + 2 Session 2015 Ecole Nationale D Ingénieurs de Tarbes Concevons l avenir Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche OBJET : RECRUTEMENT ECOLE NATIONALE D INGENIEURS DE TARBES Admission niveau BAC + 2 Session

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

DROIT ET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES

DROIT ET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DROIT ET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 1. Les études de droit 2. Les Instituts d Etudes Politiques (IEP) 3. Ressources LES ÉTUDES DE DROIT 1. Les études universitaires 2. Les écoles professionnelles 3.

Plus en détail

LA FILIERE UNIVERSITAIRE LES LICENCES

LA FILIERE UNIVERSITAIRE LES LICENCES LA FILIERE UNIVERSITAIRE LES LICENCES Les universités sont sectorisées. L affectation en licence se fera en fonction de l académie d origine, de la catégorie de la licence et de l ordre des vœux. Il est

Plus en détail

La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014. Quelles formations après le bac? Les filières sélectives

La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014. Quelles formations après le bac? Les filières sélectives La lettre de l orientation des Lycées Français en Espagne Numéro 1 Décembre 2014 Quelles formations après le bac? Terminales En France Plusieurs voies de formations sont possibles. Il est important de

Plus en détail

Candidature et inscription en 1ère année de licence

Candidature et inscription en 1ère année de licence CANDIDATURE ET INSCRIPTION EN LICENCE 1ÈRE ANNÉE UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER 2015-2016 2 L inscription à l Université Paul-Valéry en L1 recquiert deux étapes : ÉTAPE 1 : La candidature sur le site

Plus en détail

Dates du Bac et Inscriptions à l Université.

Dates du Bac et Inscriptions à l Université. 1 Lundi 9 février 6 e année, N 6 Dates du Bac et Inscriptions à l Université. Retrouvez les Term-Infos en ligne sur le site de Stanislas : www.stanislas.fr Session 2009 : calendrier des épreuves écrites

Plus en détail

Avis de candidature aux différents mastères Année universitaire 2012-2013

Avis de candidature aux différents mastères Année universitaire 2012-2013 Avis de candidature aux différents mastères Année universitaire 2012-2013 La Faculté des sciences juridiques, économiques et de gestion de Jendouba informe les personnes intéressées que les candidatures

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE UFR Sciences de la Vie, de la Terre et de l Environnement DOSSIER DE CANDIDATURE Licence Sciences de la Vie 2 ème année PARCOURS «PREPARATION AU CONCOURS B» Date limite de retour du dossier : 30 juin 2015

Plus en détail

Licence Droit. 228 étudiants sont inscrits en Licence 3 Droit à la rentrée 2011-2012. Parmi eux, plus de 9 sur 10 ont un baccalauréat général.

Licence Droit. 228 étudiants sont inscrits en Licence 3 Droit à la rentrée 2011-2012. Parmi eux, plus de 9 sur 10 ont un baccalauréat général. Ce e étude s intéresse à la situa on postlicence des diplômés ou non, inscrits en 3 ème année de Licence Droit en 20112012 à l université de Caen BasseNormandie (). Les données présentées dans les tableaux

Plus en détail

Diplôme d expertise comptable (DEC)

Diplôme d expertise comptable (DEC) Futurexpert.com Février 2015 Le Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) Une filière universitaire d excellence pour accéder aux métiers de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de la gestion

Plus en détail

LA DEMARCHE DE RESPONSABILITE SOCIALE DANS LES FACULTES DE MEDECINE

LA DEMARCHE DE RESPONSABILITE SOCIALE DANS LES FACULTES DE MEDECINE LA DEMARCHE DE RESPONSABILITE SOCIALE DANS LES FACULTES DE Rappels Plusieurs phases:. Appropriation et applicabilité: la direction, les membres de la faculté et les principaux partenaires étudient les

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

Janvier 2013 www.passerelle-esc.com Contact presse Barbara Lenoir Tél. : 09 52 20 47 16 b.lenoir@passerelle-esc.com

Janvier 2013 www.passerelle-esc.com Contact presse Barbara Lenoir Tél. : 09 52 20 47 16 b.lenoir@passerelle-esc.com Partie I L Association Passerelle Le Concours Passerelle 2013 Dossier de presse Janvier 2013 www.passerelle-esc.com Contact presse Barbara Lenoir Tél. : 09 52 20 47 16 b.lenoir@passerelle-esc.com 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Procédure Affectation Post-Bac 2015 Vendredi 16 janvier 2015

Procédure Affectation Post-Bac 2015 Vendredi 16 janvier 2015 Procédure Affectation Post-Bac 2015 Vendredi 16 janvier 2015 1 Admission Post-Bac Comment fonctionne APB 2 Comment fonctionne APB Admission Post-Bac (APB) est un dispositif qui regroupe sur un site internet:

Plus en détail

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5)

ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) ECONOMIE/COMMERCE/GESTION Les études longues (Bac+4/5) Novembre 2014 Finance, audit, conseil, ressources humaines les diplômés en économie ou en commerce travaillent dans tous les secteurs d activité.

Plus en détail

Guide d inscription Campus France Maroc

Guide d inscription Campus France Maroc Guide d inscription Campus France Maroc Edité le 29 Novembre 2012 Sommaire I. Présentation du site Campus France : www.maroc.campusfrance.org... 3 II. Créer votre dossier Campus France en ligne... 6 III.

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE

ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 18 AOÛT 2014 ENQUÊTE SUR LE COÛT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr 2 Rentrée 2014 SOMMAIRE Les principaux chiffres 5 Edito

Plus en détail

Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille

Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille A. Schéma des formations post-dut B. Entrer dans la vie active C. Poursuites d études à l Université Les Licences professionnelles Les DUT en

Plus en détail

Décision fixant les modalités et les périodes d'inscription à l'université. Le président de l université de Bordeaux

Décision fixant les modalités et les périodes d'inscription à l'université. Le président de l université de Bordeaux Décision fixant les modalités et les périodes d'inscription à l'université Le président de l université de Bordeaux Vu les articles L.612-1, L. 612-2, L. 612-3 et D612-1 à D612-18 du code de l éducation

Plus en détail

Admission Post- Bac. CIO de Chelles 18 Rue Gustave Nast 77500 CHELLES. Conseillère d orientation psychologue: Mme PAUL. Tél: 01.60.08.35.

Admission Post- Bac. CIO de Chelles 18 Rue Gustave Nast 77500 CHELLES. Conseillère d orientation psychologue: Mme PAUL. Tél: 01.60.08.35. Admission Post- Bac Conseillère d orientation psychologue: Mme PAUL CIO de Chelles 18 Rue Gustave Nast 77500 CHELLES Tél: 01.60.08.35.07 Permanences Mme PAUL ü Au lycée Les après midi de mardi, jeudi et

Plus en détail

Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie

Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie L UTBM à Belfort-Montbéliard, l UTC à Compiègne et l UTT à Troyes sont regroupés dans le réseau des «universités de technologie» : elles réunissent

Plus en détail

Guide du candidat 2015

Guide du candidat 2015 Rédactrice : A. Aimable Date : 4 février 2015 Guide du candidat 2015 ENTREE EN CYCLE PREPARATOIRE (1A) 2 1. CONDITIONS D ACCES 2 2. INSCRIPTION 2 3. PROCEDURE D ADMISSION 2 ENTREE EN CYCLE INGENIEUR 1

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TEXTES OFFICIELS RELATIFS AU B.T.S. Décret n 95-665 du 9 mai 1995 Portant règlement général des B.T.S. B.O. n 23 du 8 juin 1995 Décret n 96-195 du 8

Plus en détail

Lettres Supérieures et KHAGNE LSH LYON

Lettres Supérieures et KHAGNE LSH LYON CLASSES PRÉPARATOIRES LITTERAIRES Lettres Supérieures et KHAGNE LSH LYON PREPARATION AU CONCOURS DE L (EX ENS FONTENAY-SAINT CLOUD) ET AU CONCOURS DE L ENS DE CACHAN (anglais) avec la possibilité aussi

Plus en détail

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012

Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Lycée Français Mermoz Dakar Octobre 2012 Comptabilité et Finance d Entreprise Études Emploi Se documenter Problématique Les voies de formation : généralités Études courtes Études longues Problématique

Plus en détail

BTS HOTELLERIE-RESTAURATION Option B. Modalités d admission 2015

BTS HOTELLERIE-RESTAURATION Option B. Modalités d admission 2015 BTS HOTELLERIE-RESTAURATION Option B Modalités d admission 2015 (Document à lire attentivement et à conserver par le candidat) 13 janvier 2015 1 SOMMAIRE Modalités d admission 2015-2016 Conditions d admission...

Plus en détail

S inscrire dans une formation Après bac avec www.admission-postbac.fr

S inscrire dans une formation Après bac avec www.admission-postbac.fr S inscrire dans une formation Après bac avec www.admission-postbac.fr Mercredi 20 février 2013 Samedi 23 février 2013 (formation de santé uniquement) 1 document indispensable distribué à tous les élèves

Plus en détail

Les étudiants. Pour en savoir plus - Tableaux statistiques, n 7146.

Les étudiants. Pour en savoir plus - Tableaux statistiques, n 7146. 6 Les étudiants 6 6.1 Les effectifs du supérieur : évolution 170 6.2 Les effectifs du supérieur par académie 172 6.3 Les étudiants dans les formations scientifiques 174 6.4 Les étudiants des universités

Plus en détail

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE

RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE DOSSIER DE PRESSE 14 AOÛT 2015 RENTREE 2015 : ENQUETE SUR LE COUT DE LA VIE ETUDIANTE CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr presse@unef.fr 2 Enquête sur le coût de la vie étudiante

Plus en détail

Frais d inscription illégaux. Le classement 2008 des universités hors-la-loi

Frais d inscription illégaux. Le classement 2008 des universités hors-la-loi Frais d inscription illégaux Le classement 2008 des universités hors-la-loi Juillet 2008 Frais d inscription illégaux : 35 universités font de la résistance! Après trois années de campagne contre les pratiques

Plus en détail

Sectorisation à l entrée de certaines L1 Rappel : le rang du vœu n est pas déterminant pour candidater et pour être admis

Sectorisation à l entrée de certaines L1 Rappel : le rang du vœu n est pas déterminant pour candidater et pour être admis Rectorat -SAIO Rennes Admission Post Bac 2013 Conditions particulières d admission dans certaines L1 et quelques formations universitaires Sectorisation appliquée par certaines L1 Formations universitaires

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015

CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015 CONCOURS D ENTREE A L ISTC 2014-2015 L entrée à l Institut des Sciences et Techniques de la Communication (ISTC) pour tous les parcours, niveaux et régimes se fait sur concours : concours direct cours

Plus en détail

Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay. Les poursuites d études après une classe de Terminale S

Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay. Les poursuites d études après une classe de Terminale S Séance d information des classes de terminale du lycée Blaise Pascal d Orsay Les poursuites d études après une classe de Terminale S Comment choisir une orientation? Se connaître soi-même : faire le point

Plus en détail

Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l Etat

Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Chef de l Etat «Restaurer la confiance entre l Administration et les administrés. L égalité de tous devant la loi, l existence et l action des structures d inspection et de contrôle crédibles, doivent résolument ramener

Plus en détail

La démocratisation de l université 2008

La démocratisation de l université 2008 François Bouillon, SNESup Vous m avez demandé de traiter de ce thème selon un triple aspect : enjeu de société, contradictions et points d appui pour une alternative. Après une introduction, je suivrai

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS SCES-PO LE BON SAUVEUR

PREPARATION AUX CONCOURS SCES-PO LE BON SAUVEUR PREPARATION AUX CONCOURS SCES-PO LE BON SAUVEUR 1) Qu est ce qu un IEP? Institut d Etudes Politiques appelé Sces-Po Formation pluridisciplinaire d excellence et reconnue internationalement Un cycle de

Plus en détail

Frais d inscriptions illégaux. Le palmarès 2010 des universités hors-la-loi

Frais d inscriptions illégaux. Le palmarès 2010 des universités hors-la-loi Frais d inscriptions illégaux Le palmarès 2010 des universités hors-la-loi Juillet 2010 Frais d inscription illégaux : 28 universités font de la résistance! Alors que la crise économique frappe durement

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges.

Généralités. L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Généralités L informatique couvre des secteurs d activités de plus en plus larges. Requiert une certaine créativité et des facultés d adaptation. Il est possible de changer de nombreuses fois de postes

Plus en détail

SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ. ACTIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations numériques (COMEN)

SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ. ACTIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations numériques (COMEN) Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE Année 3 Domaine : Mention : Intitulé : Volume horaire étudiant : SCIENCES, TECHNOLOGIE, SANTÉ AIVITÉS ET TECHNIQUES DE COMMUNICATION Spécialité : Communication et médiations

Plus en détail

ÉTUDIER EN FRANCE APRÈS L ESABAC

ÉTUDIER EN FRANCE APRÈS L ESABAC ESABAC ESAME DI STATO BACCALAURÉAT UN SOLO ESAME, DUE DIPLOMI ITALIA ÉTUDIER EN FRANCE APRÈS L ESABAC : COMMENT S INSCRIRE? IL FRANCESE UNA LINGUA VICINA PER ARRIVARE LONTANO ESABAC une ouverture au monde

Plus en détail

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE Le Lycée DESCARTES de Tours possède une préparation Economique et Commerciale qui accueille les jeunes gens et jeunes filles, candidats

Plus en détail

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain!

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain! L orientation en post-bac Etudiants l an prochain! Se rendre dans les salons Se rendre aux portes ouvertes Rencontrer son professeur principal Se renseigner et prendre rendez-vous au BDI Assister éventuellement

Plus en détail

Convention de partenariat Université Lumière Lyon II (EPCSCP) Lycée Claude FAURIEL (EPLE)

Convention de partenariat Université Lumière Lyon II (EPCSCP) Lycée Claude FAURIEL (EPLE) Convention de partenariat Université Lumière Lyon II (EPCSCP) Lycée Claude FAURIEL (EPLE) Entre, L académie de Lyon Représentée par Madame Françoise MOULIN CIVIL, rectrice de l académie de Lyon, Chancelière

Plus en détail

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles Année 2006-2007

Les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles Année 2006-2007 note d informationoctobre 07.37 Le nombre d étudiants dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) s établit à 76 200 étudiants. Après six années consécutives de hausse : les effectifs croissent

Plus en détail

Santé/Social 14 459 4 823 19 282 16 611

Santé/Social 14 459 4 823 19 282 16 611 La Lettre d Information sur la réforme du lycée et du post bac 2010 - n 47 novembre Association des Professeurs de Sciences Médico-Sociales (APSMS) 15 Allée des Peupliers 54130 Saint Max Pour adhérer :

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans différents types de

Plus en détail

CENTRE DE PRÉPARATION À L ADMINISTRATION GÉNÉRALE de Sciences Po Bordeaux

CENTRE DE PRÉPARATION À L ADMINISTRATION GÉNÉRALE de Sciences Po Bordeaux CENTRE DE PRÉPARATION À L ADMINISTRATION GÉNÉRALE de Sciences Po Bordeaux RÉGLEMENT DES ÉTUDES Vu le Décret 89-901 du 18 décembre 1989 relatif aux Instituts d Études Politiques ; Vu le Décret 89-902 du

Plus en détail

Dossier de presse 2013-2014. Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com

Dossier de presse 2013-2014. Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com Dossier de presse 2013-2014 Contact presse Barbara Brelle-Lenoir 09.52.20.47.16 b.lenoir@passerelle-esc.com 1 Sommaire L Association Passerelle p.3 Le Concours Passerelle p.5 2013 : un concours réussi

Plus en détail

L Y C E E D A U T E T

L Y C E E D A U T E T L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://hebergement.ac-poitiers.fr/l-jd-larochelle D A U T E T Grâce à l informatique,

Plus en détail

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain!

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain! L orientation en post-bac Etudiants l an prochain! Se rendre dans les salons Se rendre aux portes ouvertes Rencontrer son professeur principal Se renseigner et prendre rendez-vous au BDI Assister éventuellement

Plus en détail

CLOTURE DES INSCRIPTIONS

CLOTURE DES INSCRIPTIONS CLOTURE DES INSCRIPTIONS Attention, la Rentrée de la LAP (Licence 3 d Administration Publique) a lieu le 23 septembre 2013. Veuillez donc compléter votre dossier très rapidement. Numéro de Dossier / I

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE TOULON IAE TOULON RÈGLEMENT D EXAMEN ANNÉE 2012/2017 LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION SCIENCES DE GESTION

UNIVERSITÉ DE TOULON IAE TOULON RÈGLEMENT D EXAMEN ANNÉE 2012/2017 LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION SCIENCES DE GESTION 1 UNIVERSITÉ DE TOULON IAE TOULON RÈGLEMENT D EXAMEN ANNÉE 2012/2017 LICENCE DROIT ECONOMIE GESTION MENTION SCIENCES DE GESTION Les présentes règles s inscrivent dans le cadre réglementaire national défini

Plus en détail

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Stages volontaires en entreprise DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Il est obligatoire d avoir défini toutes les modalités pédagogiques du stage avant de faire une demande

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2014 autorisant au titre de l année 2014 l ouverture de recrutements sans concours

Plus en détail

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études.

Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. SUIO Octobre 2010 GENERALITES Le DUT est un diplôme professionnel qui permet une entrée directe sur le marché du travail ou une poursuite d études. Des poursuites d études peuvent être envisagées dans

Plus en détail

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain!

L orientation en post-bac. Etudiants l an prochain! L orientation en post-bac Etudiants l an prochain! Se rendre dans les salons Se rendre aux portes ouvertes Rencontrer son professeur principal Se renseigner et prendre rendez-vous au BDI Assister éventuellement

Plus en détail

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES

COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES DOSSIER DE PRESSE 17 AOÛT 2015 COUT DE LA VIE ETUDIANTE SELON LES VILLES UNIVERSITAIRES Cout de la vie étudiante selon les villes universitaires CONTACT PRESSE Pauline Collet 06 88 27 92 59 pcollet@unef.fr

Plus en détail