Créer plein de petits Stanley

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Créer plein de petits Stanley"

Transcription

1 N 2 mai 2011 GRAND DOLE TGD Le bilan p4 Économie Black & Decker débarque sur Innovia p8 Un pôle gare en construction p11 Créer plein de petits Stanley Champagne! Ou Crémant, pour faire plus local. C'est ce que tous les acteurs du Grand Dole, élus et techniciens confondus, ont crié quand les dirigeants tion de contribuer à créer 40 nouveaux emplois sur notre territoire. Oui mais voilà. Depuis, il y a eu l'annonce début janvier de la fermeture d'idéal Stansation. Loin d'abdiquer, tout le monde a retroussé ses manches. Avec une seule idée en tête : faire venir plein de Stanley en de Stanley Black & Decker ont dard, et la suppression de 163 postes. Bonne lecture à tous apposé leur signature en bas du permis de construire sur Innovia. Le résul- oublié. L'esprit n'est plus à la fête dans Alors le Crémant, on l'a rangé et vite La rédaction tat d'un travail de tous, et la satisfac- les rangs de l'agglo. Mais à la mobili- GRAND DOLE le magest une publication de la communauté d agglomération du Grand Dole - Directeur de la publication : Claude Chalon, rédacteur en chef : Xavier Ducordeaux - Rédaction, photographies : sauf mentions contraires, Xavier Ducordeaux, Céline Garrigues (Paoh!) - Dépôt légal : en cours Mise en page : Paoh! Dole - Tirage : exemplaires sur papier 100 % recyclé - Impression : LIG, Dole.

2 Idéal Standard : des salariés dans l attente L Etat doit intervenir activement Depuis le 12 janvier et l annonce de la fermeture de l usine Idéal Standard, nous espérons encore trouver un repreneur ou créer une autre activité sur le site. Nous sommes pleinement mobilisés aux côtés des salariés et de leurs familles pour trouver des solutions alternatives et faire en sorte que les 27 emplois non concernés par l annonce de fermeture soient durablement maintenus. C est dans cet état d esprit que nous nous sommes rendus à Bercy le mercredi 2 mars dernier avec la ferme intention de faire valoir nos propositions en termes de reconversion industrielle du site. Nous avons été reçus par le Conseiller Technique chargé des restructurations auprès du Ministre de l Industrie. Nous devons avouer que nous sommes restés sur notre faim, tant les discussions lors de cette rencontre nous sont apparues éloignées des préoccupations des salariés. Pas un mot ou presque sur l avenir industriel du site. Nous avons Nous nous battons sur tout Aujourd hui, nous sommes 163 salariés en attente de départ définitif et 27 à la logistique qui s inquiètent pour leur avenir. Nous sommes face à une fermeture irréversible due à une situation financière du groupe catastrophique dévoilée par l analyse d experts commandée par les syndicats! Les salariés ne comprennent pas. Ils ont donné ces dernières années le maximum alors que dans le même temps, depuis 4 ans, les investissements étaient nuls. Merci la Direction : pas d investissements pas d avenir. Tout était préparé. Merci aussi à notre gouvernement qui n est pas à la hauteur. Regardez en Italie, aussi été très étonnés que les salariés et leurs délégués syndicaux n aient pas été conviés à ce rendez-vous alors même que le Groupe Idéal Standard était représenté par plusieurs de ses dirigeants. D eux, nous n avons pas appris grand-chose ou si peu. Si ce n est qu ils réservaient la primeur de leurs informations aux salariés. C est dire l état d impréparation de la réunion par l Etat. Nous avons eu l occasion d exprimer publiquement notre déception. Nous l exprimons à nouveau. Nous attendions plus et nous attendons encore beaucoup plus de l Etat. Dès avant cette rencontre, nous avons demandé une autre réunion au Ministre de l Industrie. Cette demande, nous l avons réalisé conjointement avec M. Philippe Vuilque, député-maire de Revin dans les Ardennes, l autre site français concerné par le plan de fermeture décidé par le Groupe Idéal Standard. Nos deux territoires sont solidaires et les mobilisations organisées à Revin le 28 janvier et à Dole le 4 février ont l Etat a débloqué 40 millions d euros pour sauver 650 emplois. Les Italiens continuent, nous on ferme! L Etat français préfère demander 4 smics par licencié à notre employeur pour fermer le site et le revitaliser! Aujourd hui, nous nous battons pour partir décemment avec un travail ou une formation à la clé. Chaque salarié, après tant d années de pénibilité, mérite le maximum avant de partir. Nous luttons pour la ré-industrialisation du site. Nous voulons que nos emplois perdus soient, sur place, remplacés par d autres emplois. Nous nous battons sur tout! Notre usine est la meilleure d Europe en terme de permis de le vérifier. Cette solidarité a aussi pris la forme de la co-signature avec le député-maire de Revin de deux courriers successifs adressés au Ministre de l Industrie, dans lequel nous demandons l organisation dans les meilleurs délais d une table ronde sur l avenir industriel des deux sites de Dole et de Revin en présence de M. le Ministre. Nous espérons obtenir une réponse au cours des prochains jours. Elle se fait quelque peu attendre de manière assez incompréhensible. Ainsi que l a rappelé le Ministre Eric Besson en réponse à la question posée par le député Philippe Vuilque, le 18 janvier dernier à l assemblée nationale, nous attendons que la solidarité nationale s exprime. A l instar des élus de Revin, nous n avons pas eu l occasion de le constater en assistant aux réunions organisées au Ministère de l Industrie, le 8 février pour Revin et le 2 mars pour Dole. Contrairement à ce qu indiquait le Ministre le 18 janvier. Il y a désormais urgence à aborder la question du devenir des deux sites. Soyez assurés que nous n allons pas relâcher nos efforts pour obtenir à situation exceptionnelle la mise en place de mesures exceptionnelles. Pour les salariés dont l inquiétude grandit de semaine en semaine et pour notre territoire, qui comme hélas beaucoup d autres, continue à subir les effets de la crise. Nous voulons croire en l inversion de cette spirale négative. Nous n y parviendrons pas sans un soutien fort et indéfectible de l Etat. Jean-Claude Wambst, Maire de Dole Claude Chalon, Président de l'agglomération du Grand Dole service clients nous ne sommes franchement pas récompensés des efforts que nous tous avons fournis. C est lamentable. Nous tenons à remercier les Dolois pour leur soutien moral et physique nous nous sentons un peu moins isolés car la souffrance est forte. Xavier Bourlon et Guy Corta, Représentants du personnel 2 GRAND DOLE le mag Mai 2011

3 Présentation Les vice-présidents du Grand Dole et les membres du bureau 1 er vice-président Marc Borneck Co-président de la commission développement durable et équité sociale et territoriale. 2 e vice-président Jean-Michel Daubigney Co-président de la commission développement économique, emploi, insertion. 3 e vice-président Jean-François Louvrier Co-président de la commission environnement, énergie, déchets. 4 e vice-président Michel Giniès Co-président de la commission affaires générales. 5 e vice-président Eric Tavernier Co-président de la commission cadre de vie, politiques sociales, culturelles et sportives. 6 e vice-président Gérard Fumey Co-président de la commission aménagement de lʼespace, urbanisme, logement, politique de la ville. 7 e vice-président Lionel Gatinault Co-président de la commission transports, déplacements, infrastructures, voirie. 8 e vice-président Franck David Co-président de la commission développement touristique, animation locale. Membres du bureau délégués Alain Alonzo, chargé de la culture Daniel Bernardin, chargé de la gestion des espaces naturels Brigitte Bonnard-Ongenaed, chargée des affaires juridiques et de la commande publique Jean-Louis Bouchard, chargé de la gestion du personnel Claude François, chargé de la vie associative et du soutien aux animations locales Philippe Genestier, chargé de la politique de la ville et de l habitat Béatrice Javourez, chargée du suivi de la mise en œuvre du service public d assainissement non collectif et de l évaluation des projets en regard du développement durable Sylvie Laroche, chargée des politiques d insertion Jacques Lombard, chargé des finances communautaires Félix Macard, chargé des sports Dominique Michaud, chargé de la gestion des bâtiments communautaires et du dossier SDIS Editorial Claude Chalon : Un projet de territoire pour rendre nos projets plus lisibles Déjà trois ans Le 17 avril 2008, les délégués communautaires se réunissaient au centre d activités nouvelles des Mesnils Pasteur, pour créer le Grand Dole. Depuis, la Communauté d agglomération du Grand Dole a su trouver sa place non seulement en Franche-Comté mais aussi à l échelle de la métropole Rhin-Rhône (laquelle réunit les agglomérations de Dijon, Chalon, Le Creusot-Montceau, Besançon, Montbéliard, Belfort, Mulhouse, Neuchâtel et Bâle). Une reconnaissance et une place que nous avons progressivement acquises en imposant notre dynamisme économique, en affirmant notre volontarisme dans le domaine de l environnement et de la maîtrise de l énergie et grâce aussi aux efforts que nous avons produits pour développer les services à la population. L exemple le plus emblématique de ces derniers mois étant la création du réseau de transports du Grand Dole dont le succès dépasse nos espérances. Aussi, afin de rendre encore plus lisibles nos projets, nous avons fait le choix de créer un projet d agglomération, que j ai plaisir aujourd hui à vous offrir. Il liste les grandes actions que nous envisageons de mener d ici à Ce document a été construit au moyen d un dialogue permanent et constructif entre le Grand Dole et ses 41 communes. J ajoute que le Conseil de Développement, présidé par Danièle Bavoux et qui regroupe une centaine de membres de la société civile, a également participé à la construction de ce document. Les initiatives et les projets ont été définis en cohérence avec les quatre axes de notre projet d agglomération. Ceux-ci visent à renforcer l attractivité de notre territoire, tout en le développant de manière exemplaire et durable, en favorisant les services aux habitants et en veillant aux solidarités, sous toutes leurs formes. Nous fondons dans ce programme de réels espoirs. Pour autant, la fermeture annoncée d Idéal Standard nous démontre que la crise est toujours bien présente. Elle se fait durablement sentir. Je veux croire en l inversion de cette spirale négative. J en veux pour preuve qu aujourd hui notre territoire intéresse les investisseurs. L implantation prochaine du groupe Stanley Black et Dekker sur Innovia nous conforte en ce sens. Il faut y voir un motif d espoir de lendemains plus heureux. A elle seule, cette venue ne pourrait bien évidemment compenser la fermeture d Idéal Standard et ne saurait justifier cette dernière. Sur ce point, nous serons vigilants et extrêmement mobilisés et déterminés. Soyez assurés que nous n allons pas relâcher nos efforts pour dynamiser notre territoire et préserver notre cadre de vie. Bonne lecture à toutes et à tous. Retrouvez en annexe de ce magazine, le projet d agglomération GRAND DOLE le mag Mai

4 Transport TGD communes desservies, 7 jours sur 7 TGD : un succès qui dépasse nos espérances Un an et demi après sa mise en circulation, Claude Chalon, président du Grand Dole, fait le bilan du réseau de transport en commun TGD. Quel bilan faites-vous un an et demi après la création de TGD? C est très positif. Nous sommes même surpris de ce succès qui va au-delà de nos espérances. Nous nous étions fixés comme objectif d atteindre les abonnés en un an. On en est à plus de Nous dépassons régulièrement les voyageurs par mois. Rapporté à la journée, cela signifie que l on Les tarifs transporte chaque jour entre 3 et personnes dans nos bus. Comment expliquez-vous ce succès? Il y a le prix qui fait toute la différence. Pour 30 par an, vous supprimez votre deuxième voiture. Et puis il y a aussi un vrai service derrière. Le cadencement mis en place sur les lignes les plus importantes permet à tous de ne plus se L abonnement tout public à prix imbattable : 30 par an Pour les moins de 26 ans, un pass jeune annuel à 20 Un abonnement mensuel : 10 Des cartes de 10 voyages : 8 Des tickets à l unité valables 1 heure, avec ou sans correspondance : 1 Pour les bénéficiaires de la CMU-C, les abonnements et les cartes de 10 voyages sont à 50 % du plein tarif. poser la question des horaires. Ce rapport prix/service explique le succès de TGD. Quelles sont les lignes qui fonctionnent le mieux? On s y attendait, mais c est encore plus marqué que prévu. Les lignes 1 et 2, qui relient Tavaux à Dole-Brevans en passant par les communes les plus peuplées de l agglomération, représentent près de 60 % de la fréquentation. C est assez logique puisque à elles seules, ces deux lignes desservent les principaux bâtiments publics, les zones commerciales et environ 80 % des entreprises du Grand Dole. On voit pourtant des bus vides ou presque C est effectivement le cas en heure creuse ou en bout de ligne. Mais c est aussi un service global et les chiffres portent sur une moyenne de fréquentation. La ligne 6 est la ligne la moins fréquentée. Pourtant, elle transporte 12,5 passagers par course en moyenne. 4 GRAND DOLE le mag Mai 2011

5 Comment jugez-vous le service des lignes sur réservation? Mettre en place ce type de service prend du temps. Il faut que les gens s habituent à téléphoner pour réserver leur bus. On fait 600 voyageurs par mois sur les cinq lignes concernées. On va essayer d améliorer encore le service, pour être au plus proche des besoins des habitants. On a d ailleurs ajouté un horaire supplémentaire sur toutes les lignes sur réservation ; le soir à 19 h 15 en correspondance avec les arrivées TER de Besançon et Dijon. C est dit! Tous les horaires et infos pratiques, ou numéro vert Quelles sont les pistes de travail actuelles pour renforcer encore le service TGD? TGD, c est la première pierre de l engagement que nous avons pris pour faire du Grand Dole un territoire attractif, durable, solidaire et qui doit profiter à toute la population. Le service va bien sur être affiné avec l expérience que nous allons emmagasiner mois après mois. Mais c est surtout sur les autres modes de transports et la complémentarité avec TGD que nous allons désormais beaucoup travailler. Nous avons engagé un important programme d aménagement du pôle Gare à Dole, avec notamment une réflexion sur l intermodalité train-bus-vélo. Nous allons aussi développer un service de covoiturage qui pourra, peutêtre, se combiner avec TGD. Et enfin, nous allons travailler avec les entreprises qui le souhaitent pour trouver des solutions pour mieux les desservir et offrir à leurs salariés un service de transport qui leur correspond. Florent, 19 ans, Orchamps Je suis étudiant sur Dole. J ai fait le choix du train et du bus pour ne pas avoir à prendre ma voiture. Economiquement, c est plus avantageux. Et en temps, c est pareil. Avec la voiture, je mets 20 minutes, et là, j ai 10 minutes de train et 10 minutes de bus. Les chiffres clés (hors transport scolaire spécifique) : en moyenne, le nombre de personnes transportées par jour par TGD : le nombre de personnes transportées chaque mois par la navette gratuite au centre-ville de Dole pass jeunes à 15 vendus en un an, et pass annuels à 30, soit abonnés à TGD personnes montent chaque mois à l arrêt de bus Théâtre, soit 200 personnes chaque jour. C est l arrêt de bus le plus fréquenté du réseau, devant l arrêt Saint- Mauris. 37 véhicules nécessaires au fonctionnement du réseau et 52 emplois. TGD, prix national de l innovation Le prix de l innovation du palmarès des mobilités de Ville, Rail et Transports a été décerné au Grand Dole et son réseau TGD. Karine et Alexis, Tavaux Alexis avait déjà sa carte scolaire et cette année, on a décidé de la transformer en pass jeune. Il est plus autonome et peut rendre visite à ses copains sur Dole pendant les vacances, même quand je travaille. Et puis quand il prend le bus, je sais où il est et où il va. C est plus sécurisant que de le savoir transporté en voiture par des amis. Amokrane, 15 ans, Dole C est la première année que je prends une carte pour mon fils, Amokrane. J ai pris un pass jeune à 20. Ça reste économique, et surtout, il va pouvoir se déplacer sans restriction. Le transport n est plus une contrainte pour nous, parents. Lionel Gatinault a reçu le prix de l innovation des mains de Véronique Wallon, directrice générale adjointe stratégie et gouvernance RFF A côté de Toulouse, Rennes, Nice ou encore Grenoble, Le Grand Dole n avait de grand que le nom. Pourtant, le jury a retenu l agglomération jurassienne et lui a remis le prix de l innovation pour avoir su appliquer les recettes des grands réseaux à une agglomération de 41 communes pour habitants. Le Grand Dole a devancé Belfort et Châteauroux, nominés dans la même catégorie. Une reconnaissance nationale pour Transport du Grand Dole (TGD), qui n en finit plus de séduire : plus de abonnés au réseau de bus, alors que les objectifs étaient fixés à abonnés la première année. GRAND DOLE le mag Mai

6 Vie de l agglomération Budget 2011, année des investissements L exercice est toujours périlleux pour les collectivités. Il l est encore plus cette année, l Etat ayant lancé une réforme des finances publiques locales, plongeant les administrations dans un flou artistique total au niveau de leurs finances. Selon les premières estimations, le Grand Dole pourrait ainsi perdre environ euros de recettes chaque année jusqu en 2018, rien qu en tenant compte de la diminution des concours de l Etat. Votés déjà tardivement tous les ans en mars, les budgets ne seront connus qu en avril cette année, suite à toutes ces incertitudes planant au des- sus des ressources de la collectivité. Difficile dans ces conditions pour Grand Dole le mag de parler prospective et projets. Néanmoins, et sous réserve d approbation par le Conseil communautaire, quelques tendances se dégagent en ce début d année Après une année 2010 consacrée à la stabilisation et au renforcement des compétences existantes, 2011 devrait être l année des investissements. De grands projets sortent de terre : la zone Innovia, la création d un pôle gare, l aménagement d un hôtel d agglomération, la création d un nouvel accueil de loisir 3/6 ans, la création d une nouvelle caserne de pompiers intercommunale Dépenses de fonctionnement en 2010 (les chiffres seront connus à l issue du vote du budget 2011) Le graphique ci-dessous présente l état des dépenses de fonctionnement du Grand Dole. Ainsi, plus du tiers des recettes de l agglomération repart dans les communes. Il s agit d un versement de compensation dû à la perte de la taxe professionnelle. L environnement constitue le second poste de dépense, notamment en raison des coûts de ramassage et de traitement des ordures ménagères (4,7 millions d euros). Le transport, compétence forte de l agglomération depuis 2009 et la création du réseau de bus TGD, ainsi que les dépenses pour l enfance-jeunesse et les accueils de loisir viennent ensuite. Le budget sécurité est quasiment intégralement reversé au Service Départemental d incendie et de Secours (SDIS). Dernier poste important : l économie qui regroupe les dépenses liées au développement économique, à l insertion et au développement touristique. Les autres domaines pèsent peu (sport, culture), mais devraient voir leur part augmenter sensiblement l année prochaine si le Grand Dole choisit de prendre ces compétences, en lieu et place des communes. Environnement (dont ordures ménagères) : 17,40 Logement / Urbanisme : 0,70 Enfance / Jeunesse : 10,60 Eco / Tourisme : 5, Répartition des dépenses pour 100 euros Sécurité (SDIS) : 6,40 Services généraux : 5,10 Versement aux communes : 36 Transport : 16,80 Sport / Culture : 1,60 6 GRAND DOLE le mag Mai 2011

7 pour tout connaître sur l agglomération 145 délibérations. Réuni à cinq reprises en 2010, le conseil communautaire a ainsi pris 145 décisions validant la politique menée par l agglomération. Ce sont deux petites délibérations de plus par rapport à l année Toutes ces décisions, vous pouvez les télécharger individuellement sur le site Internet du Grand Dole, rubrique Connaître L agglomération Conseils Communautaires. Tous les comptesrendus sont également en ligne. Sur vous trouverez également les contacts de tous les services, les publications à télécharger, l agenda des manifestations, un espace recrutement Vers une mutualisation des services villes-agglo Chalon, Mulhouse, Belfort, Orléans, Angers Ils l ont tous fait. Ou en partie tout au moins ; la mutualisation des services entre la ville-centre et l agglomération est à la mode. Le Grand Dole, au cœur de la métropole Rhin-Rhône C était presque une des premières mesures prises par le Grand Dole une fois l agglomération constituée : adhérer au réseau métropolitain Rhin-Rhône. C était presque une des premières mesures prises par le Grand Dole une fois l agglomération constituée : adhérer au réseau métropolitain Rhin-Rhône. Un réseau de 11 agglomérations françaises, suisses et allemandes, de plus de deux millions d habitants, décidées à réfléchir sur des projets communs dans les domaines de la culture, de l économie, du tourisme, de l aménagement du territoire et des mobilités. Au niveau de l Europe, pour être entendu, il faut deux millions d habitants martèle Jo Spiegel, président de la métropole Rhin-Rhône. Le Grand Dole s investit ainsi beaucoup dans l animation de la métropole, en travaillant aux côtés de Chalon, Dijon, Besançon, Montbéliard, Belfort, Mulhouse ou encore Bâle. Claude Chalon est d ailleurs coprésident du groupe de travail chargé de réfléchir sur la coordination des plans climat territoriaux des agglomérations Et pour cause : elle offre un meilleur service rendu à la population. Fort de ce constat, les élus du Grand Dole et de la ville de Dole se sont réunis le 25 novembre dernier pour tenir un bureau commun. Ils ont lancé par la même le processus de mutualisation, et ont pris comme première décision de recruter ensemble le futur Directeur des Ressources Humaines de la ville. Une manière de préparer l avenir, la personne recrutée étant amenée, à terme, à diriger un service RH ville-agglo. Validée par le Conseil, ce recrutement a été suivi d une autre délibération encore plus forte : la nomination d un directeur général des services, commun en la personne de Mathieu Chartron. Il a pris adhérentes. En mettant en commun les savoirs de chaque structure, la métropole Rhin-Rhône se fait progressivement une place sur l échiquier européen. Elle pèse sur les grands dossiers, comme celui du TGV Rhin-Rhône, et peut se permettre de piloter d ambitieux projets, comme Mathieu Chartron ses fonctions officiellement le 1 er mars dernier avec pour principale mission de conduire le projet de mutualisation à son terme. Le 1 er janvier 2012, les deux collectivités devraient ainsi être mutualisées. Claude Chalon, président du Grand Dole à côté de Jo Spiegel, président de la métropole Rhin-Rhône. celui dénommé Métropolix : ce projet envisage de créer un réseau de transport de données très haut débit, neutre et ouvert, à l échelle de la métropole. Plus d infos sur GRAND DOLE le mag Mai

8 Économie Insertion La plateforme Stanley Black & Decker sera opérationnelle à la fin de l été. emplois vont être créés Gazeley Stanley Black & Decker arrive sur Innovia L'entreprise Stanley Black & Decker va inaugurer cet été le pôle Innovia, et créera les 40 premiers emplois du site. Cette fois, c'est parti. En chantier depuis quelques mois, le pôle Innovia s'apprête à accueillir sa première entreprise. Le groupe Stanley Black & Decker est en effet sur le point de poser la première pierre de son tout nouveau centre de distribution de m 2, qui doit être opérationnel d'ici cet été. L'entreprise va ainsi créer 40 emplois dès le démarrage de l'activité, avec un potentiel de développement dans les années futures. Une vraie bonne nouvelle pour le gestionnaire du site, le syndicat mixte Innovia, qui regroupe la communauté d'agglomération du Grand Dole, le Conseil Général du Jura, la région Franche- Comté et la CCI du Jura. L ensemble des délais écrasés En investissant 12 millions d euros dans l opération, la société spécialisée dans l outillage mise sur l avenir : Dole est un emplacement stratégique pour notre activité : il lui permet un accès facilité à ses principaux marchés finaux, au cœur de l Europe, ont commenté les dirigeants de Stanley Emplacement du futur site de Stanley Black & Decker par voie de communiqué. L entreprise prendra place en fond de zone, côté voie ferrée, sur les parcelles réservées à ce type d activité logistique postproduction. Du côté des élus, on se félicite et on se frotte les mains : Beaucoup doutaient de notre capacité à attirer de grands industriels, avance Claude Chalon ; Avec Stanley, nous apportons une réponse. Le Président du Grand Dole voit dans cette arrivée la récompense d un travail collectif : Ce qui a fait la différence, c est notre capacité à nous mobiliser pour répondre à la demande de l entreprise. En concurrence avec des sites de la région lyonnaise, Dole a en effet bluffé les dirigeants de Stanley : On leur a dit qu on était capable de les accueillir, et on leur a prouvé, confirme Claude Chalon ; on a écrasé l ensemble des délais pour y arriver grâce à notre concessionnaire, la SOCAD, et à notre équipe d accueil performante. Si Stanley constitue la première pierre d un grand édifice, les élus espèrent maintenant que cette implantation fera des émules dans le secteur industriel. 8 GRAND DOLE le mag Mai 2011

9 C est dit! Frédéric Peltier, directeur de Pôle Emploi de Dole Vous avez été sollicité pour le recrutement des futurs salariés de Stanley? Oui, la plateforme d appui à la professionnalisation du Grand Dole a été activée. La communauté d agglomération a joué son rôle de clé d entrée en nous mettant en relation avec l employeur. Et la société CRIT Intérim, missionnée par Stanley, s est également rapprochée de nous pour collaborer sur le recrutement des salariés du groupe. On mobilisera aussi le Conseil régional ou les possibilités de financement internes à Pôle emploi si des besoins de formations sont nécessaires à certains futurs salariés. Combien d emplois sont concernés? On nous a demandé de recruter 36 personnes. 35 si l on enlève le responsable du site qui pourrait être recruté en interne par Stanley. Il s agit principalement de préparateurs de commande, de magasiniers. Ainsi que trois emplois administratifs : un responsable SAV, un responsable qualité et un gestionnaire de planning. Comment allez-vous procéder pour le recrutement? Pour l instant, on ne fait qu empiler les candidatures avec CRIT Intérim. C est encore un peu tôt pour recruter, sachant que ce sont des emplois à pourvoir pour cet été. Les postes ne nécessitent pas de qualification particulière. C est pourquoi nous allons faire des tests de savoir et de personnalité, avec mise en situation proche des conditions réelles de travail. Ce qui intéresse la société, ce sont des personnes capables de s adapter rapidement et efficacement à un nouvel environnement de travail. La plateforme emploi-insertion joue son rôle à plein, mais au final, c est quand même la société Stanley qui choisira ses futurs salariés. Une plateforme pour se préparer aux métiers de demain Concept original mais ô combien important : le Grand Dole, avec Pôle Emploi et le Conseil Régional de Franche-Comté, ont créé en 2010 une plateforme emploi-insertion. Le principe repose sur l anticipation : Nous travaillons avec les entreprises pour connaître leurs besoins en termes d emplois dans les mois et les années à venir, rappelle Sylvie Laroche, membre du bureau communautaire en charge de l insertion. Nous nous appuyons ensuite sur nos structures d insertion par le développement économique pour former les demandeurs d emplois aux métiers identifiés avec l entreprise. Le jour où celle-ci ouvrira les postes, elle disposera de personnes idéalement formées et immédiatement disponibles. Solvay a déjà testé la plateforme, et sept personnes ont été embauchées à l issue du dispositif. CarPostal s en sert également, ainsi que Stanley pour former les futurs 40 employés du site En bref Pôle auto Néovia va s installer Victime de la crise économique, le pôle automobile de Foucherans va enfin accueillir sa première enseigne en Il s agit de la société Néovia, spécialisée dans la réparation et la revente de pneumatiques agricoles et de génie civile. Actuellement hébergée au Centre d Innovia. Un vrai travail de coordination qui porte ses fruits, et qui manquait cruellement : Regrouper les entreprises, les structures d insertion et l institution autour de l emploi, c est d Activités Nouvelles du Grand Dole, l entreprise devrait construire un bâtiment de mètres carrés sur une parcelle de 50 ares. Cinq ans après sa création, Néovia prend ainsi un nouvel envol, espérant accroître son développement fort aujourd hui de cinq salariés. Services Tendre vers l excellence Avec un vieillissement de la population de plus en plus caractérisé, les services à la personne vont forcément croître dans les années à venir. Fort d atouts importants sur son territoire (poids économique du secteur de la santé employant personnes sur constructif, se réjouit Patricia Darrigade, ex-directrice de CoopAgir. D habitude, on nous envoie les offres d emploi, il n y a pas de dialogue. l agglomération, présence d établissements de formation ), le Grand Dole souhaite structurer un pôle d excellence intercommunal sur les services à la personne. Une étude sera ainsi menée en 2011 pour définir les contours de ce pôle regroupant les services à la famille, aux personnes dépendantes, aux entreprises Solvay GRAND DOLE le mag Mai

10 Transports Déplacements places de parking gratuites à venir Rénovation de la gare : un projet sur de bons rails! Chaque année, ce sont plus de passagers qui transitent par la gare de Dole. Première vitrine du territoire, l infrastructure s offre une cure de jouvence. Un grand projet de rénovation, fruit d un consensus exceptionnel entre tous les acteurs, va totalement modifier le site pour le transformer en pôle multimodal. Après plus de dix ans de discussions, tous les partenaires se sont mis d accord pour offrir un lifting à la gare de Dole. Avec passagers qui fréquentent le site chaque jour, c est un enjeu crucial d attractivité pour le territoire. La gare est l élément essentiel d une agglomération, sa carte d identité avance Claude Chalon, le président du Grand Dole. En effet, de nombreuses questions sous-tendent ce grand projet : celle de l intermobilité, du renforcement des services à la population, et de la rénovation d un des espaces les plus dégradés de l agglomération doloise. C est une priorité pour le Grand Dole, indique Claude Chalon. Et également pour tous ses partenaires qui ont su trouver un modus vivendi autour d une table ronde. Ainsi, le Grand Dole a débloqué une enveloppe d 1 M, la ville de Dole contribue à hauteur d 1 M également, 2 M pour la SNCF et pour le Conseil régional. Le Conseil général s est engagé pour sa part via l EDAT (Engagement départemental pour l aménagement du territoire) du Grand Dole récemment signé. Le Réseau Ferré de France (RFF) interviendra pour la valorisation du foncier. Soit un budget global de 6,5 M. Le projet est pour l heure en phase d étude d aménagement. 230 places de parking à disposition des usagers La première phase des travaux concernera la mise à disposition d un nouveau parking de 230 places gratuites au nord du site. Le premier coup de pioche Les bus du Grand Dole ne transiteront plus au même endroit que les autobus scolaires. devrait être donné d ici l été. Son emplacement permettra un accès direct aux quais. La deuxième session de travaux s étalera de 2012 à 2014 et englobera tous les aménagements du 10 GRAND DOLE le mag Mai 2011

11 sud de la gare. La gare routière posait de gros problèmes de sécurité. Elle sera rénovée et la signalétique revue ajoute le Président. Et Gérard Fumey, vice-président de la Commission Aménagement du Grand Dole, de préciser : Les bus du Grand Dole ne transiteront plus au même endroit que les C est dit! autobus scolaires, ils attendront directement devant le parvis de la gare. Plus de services Nous souhaitons également offrir plus de services à la population, explique Claude Chalon. Un point billettique commun pour tous les transports est prévu, ainsi qu un service de locations de voitures et vélos, un parking à vélos avec un accès direct pour les cyclistes. La troisième phase de travaux concernera le plan foncier du projet. En effet, au nord de la gare, un terrain de 3 ha accueillera un nouveau quartier, avec logements et bureaux. Jeannine Jarlaud, présidente de Transport 2000 Quelles sont les actions de l association Transport 2000? Transport 2000 est une association qui défend les intérêts des usagers concernant tous les transports. Cette année, nous avons réalisé en partenariat avec le Grand Dole un questionnaire afin qu ils s expriment sur toutes les questions relatives aux chemins de fer. Quel regard portez-vous sur les projets de réaménagement de la gare de Dole? C est une véritable panacée! La gare de Dole a toujours été une infrastructure importante pour le territoire, c est un nœud ferroviaire. La nouvelle gare va redonner vie et dynamisme au quartier. Nous avons assisté aux deux réunions concernant la phase de travaux des parkings. Ces aménagements vont faciliter l accès aux quais, donner un air de renouveau à la gare et désengorger le parking principal. De quelle manière êtes-vous intervenu dans ce projet? L association a toujours souhaité s investir afin d apporter un point de vue différent. Nous avons soumis au Grand Dole quelques propositions, à l image de la réouverture du Buffet de la gare, afin d apporter davantage de dynamisme au quartier. En effet, le dimanche, tout est fermé! Nous avons également proposé la mise en place d un point informations réservé aux touristes, ainsi que l installation d un distributeur automatique de billets. Objectif : faciliter les déplacements de toutes les personnes rencontrant des problèmes de transport dans le territoire. En complément du réseau de bus TGD, ce nouveau service est notamment destiné aux personnes en En bref TGV Le Grand Dole veut sa gare Le TGV Rhin-Rhône sera inauguré en décembre prochain. La branche Est tout du moins, qui relie Dijon à Mulhouse en passant par Besançon. Mais pas par Dole. Dole est concerné par la branche sud, toujours en projet. Le Conseil communautaire s est ainsi prononcé en faveur de la création de cette Centrale de mobilité : vous faciliter vos déplacements En septembre dernier, le Grand Dole s est associé avec l association Roue de Secours 39 et la ville de Dole pour créer une centrale de mobilité. recherche d emploi ou en formation. Apprendre à utiliser le réseau de bus, le train mais aussi cours de préparation aux permis de conduire, location de deux roues, financements du permis autant de services branche sud, si et seulement si celle-ci devait desservir l agglomération par une gare. Les élus ne transigeront pas làdessus : pas de gare, pas de ligne! Pour mémoire, la branche sud devrait relier Lyon à Dijon et Besançon via Dole ou pas. Une gare à Dole mettrait Lyon à moins d une heure de train. Mobilité Arrêtez les moteurs, la nature est en pleurs Le slogan a été élaboré par les jeunes des accueils de loisir de Tavaux durant la semaine de la mobilité, en septembre dernier : Arrêtez les moteurs, la nature est en pleurs. Cette semaine de sensibilisation au programme ultra dense avait en effet abouti à la réalisation d une magnifique exposition disponibles à la centrale de mobilité. La centrale est ouverte tous les jours du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Renseignements au , ou sur place au 53 avenue Pompidou à Dole. dans le hall de la mairie de Dole, réalisée par les enfants des accueils de loisir du Grand Dole. Quelle vision des transports en 2020? Les enfants ont leurs idées. Et ils les feront encore partager en 2011, du 16 au 22 septembre, durant une nouvelle semaine de la mobilité que le Grand Dole souhaite axer sur les actions qu il mène pour faciliter les déplacements de ses habitants. GRAND DOLE le mag Mai

12 Logements Aménagements foyers ont bénéficié d aides pour adapter les logements Une douche pour éviter la maison de retraite A eux deux, ils cumulent la bagatelle de 162 ans. Lucienne et Michel Lame ne sont pas pour autant décidés à quitter leur maison de Monnières : la maison de retraite, ce n est pas pour eux. Alors pour faire face aux contraintes du vieillissement, ils ont choisi d adapter leur habitation. Et notamment leur salle de bain : Ça a fait tilt quand un ami à moi a chuté dans sa baignoire, se rappelle Michel ; je me suis dit qu il fallait que je fasse quelque chose pour que pareille mésaventure ne nous arrive pas. En lisant la presse, il apprend que le Grand Dole lance justement un dispositif d aide pour adapter les logements au vieillissement et au handicap. Il contacte Jura Habitat, animateur du dispositif : Ils sont venus chez moi pour voir quels travaux étaient envisageables. Ensemble, on a convenu de remplacer la baignoire par une douche, et d installer une porte coulissante, plus facile à ouvrir. Jura Habitat monte alors 12 GRAND DOLE le mag Mai 2011 l opération visant à adapter le logement au vieillissement et au handicap a bénéficié à 26 foyers le dossier administratif et financier. L Agence Nationale de l Habitat (ANAH) confirme : monsieur et madame Lame sont éligibles et pourront bénéficier de 35 % de subvention sur le montant total des travaux. De 8 400, la facture passe alors à : les aides de l ANAH sont différentes en fonction des ressources du bénéficiaire, assure Bernard Cantenot, chargé d étude à Jura Habitat. Selon les revenus, les aides peuvent aller jusqu à 50 % de subvention. Lucienne et Michel Lame franchissent le pas, et les travaux débutent durant l été Mi-septembre, ils prennent possession de leur nouvelle salle de bain : Je n ai plus la crainte de la chute se dit, soulagé, Michel Lame. Lancée en début d année 2010, l opération visant à adapter le logement au vieillissement et au handicap a bénéficié à 36 foyers. 18 dossiers sont par ailleurs en cours d instruction. Cela représente de subventions attribuées par l ANAH, mais aussi par le Conseil général du Jura pour les prestations handicap. L enjeu est important, constate Philippe Genestier, membre du bureau communautaire en charge de la politique de l habitat ; et de poursuivre : Ce type de dispositif permet aux personnes âgées et aux personnes souffrant d un handicap de gagner en autonomie, de rester plus longtemps chez elles. Nous espérons pouvoir multiplier ce type d actions dans les années à venir ; car si l on sait que le Grand Dole gagne 0,1 % d habitants par an, on sait aussi que la part des plus de 60 ans progresse de 1 % et celle des plus de 70 ans de 2 %. Jura Habitat et le Grand Dole n ont pas fini de collaborer

13 C est dit! Quel bilan faites-vous de cette opération d aide au logement? Sur le Grand Dole, 60 dossiers ont été déposés. 38 ont abouti, 18 sont encore en instance, et 6 ont été classés sans suite. En moyenne, les bénéficiaires ont pu obtenir de subvention ANAH, soit 36 % du montant moyen des travaux effectués. Ce sont en général des couples ou des femmes seules, de 70 ans de moyenne d âge. A ces dossiers, il faut ajouter les 31 dossiers qui ne rentraient pas dans le cadre de ce programme mais dans celui de l année dernière, visant à améliorer les logements particulièrement énergétivores. Quels types de travaux ont été effectués? Principalement des travaux d aménagements de salle de Pompiers : les terrains de la future caserne sont achetés! Un impératif. C est ce qui ressort à peu près de toutes les bouches lorsque l on interroge sur le projet de construction d une nouvelle caserne de sapeurs pompiers. Celle de Dole est devenue obsolète et manque cruellement de fonctionnalités. Le Grand Dole, en partenariat avec le SDIS et le Conseil Général du Jura, a donc pris le dossier sous le coude, et a choisi un terrain : ce sera à Choisey, à côté du péage de l A39. Une situation idéale, proche de Dole, de l autoroute, de l aéroport, de Solvay Encore fallait-il convaincre les propriétaires des terrains visés de bien vouloir céder leurs parcelles. C est chose faite depuis novembre dernier. La superficie totale de l emplacement s élève à m 2. Une fois l acte notarial signé, le Grand Dole procédera aux études géotechniques du site, et lancera la procédure de diagnostic archéologique. L agglomération espère ainsi pouvoir fournir au SDIS un terrain viabilisé le plus rapidement possible. Le SDIS sera alors maître d ouvrage pour la suite des opérations et la construction des bâtiments, en co-financement Grand Dole et Conseil Général du Jura. En bref Locaux Ce sera l Arc2 Dispersés sur trois sites, les salariés du Grand Dole seront prochainement regroupés au sein d un siège social au centre-ville de Dole. Il s agira de l ancienne annexe du collège de l Arc, appelée Arc2. Les travaux d aménagement du site vont débuter cette année, avec Bruno Fabbris, conseiller habitat pour l association Jura Habitat comme objectif d investir les lieux en Situé à quelques mètres de la mairie de Dole, le bâtiment favorisera encore un peu plus les liens qui se tissent entre les deux structures (voir page 7). bain. La peur de chuter dans sa baignoire et de ne plus pouvoir se relever hante les personnes âgées. On a donc créé des douches à l italienne, installé des barres de relèvements, surélevé des toilettes Plus rarement, on a installé des monte-escaliers ou posé des volets roulants. Le programme est terminé. Quelles sont les actions envisagées pour 2011? En ce qui concerne les crédits de l ANAH, les règles devraient changer. Ils semblent vouloir appuyer davantage les personnes souffrant déjà de handicap. Cela laissera moins d aide à ceux qui veulent faire du préventif. On attend donc beaucoup de la future Opération Programmée d Amélioration de l Habitat du Grand Dole, qui va permettre de donner un vrai coup de jeune aux logements du bassin dolois. La caserne sera idéalement placée pour intervenir sur les points chauds de l agglomération. Logement Une OPAH en 2011 Après avoir approuvé son Plan Local de l Habitat (PLH) en 2010, le Grand Dole se lance dans une grande opération programmée pour l amélioration de l habitat (OPAH) en Le programme va cibler les problématiques de précarités énergétiques, de maintien à domicile des personnes âgées et/ou handicapées, de production de logements locatifs à bas coûts dans les centres-villes et centresbourgs, et d actions ciblées sur les secteurs patrimoniaux remarquables (secteur sauvegardé de Dole, cités Solvay ). La communauté d agglomération va ainsi débloquer par an pour animer le dispositif. GRAND DOLE le mag Mai

14 Environnement Energie mètres : l effondrement de la Loue à Parcey dû aux travaux effectués dans les années 60. Établissement public territorial du bassin Saône et Doubs Aménagement de la confluence Doubs-Loue : concilier sécurité et environnement De nouveaux aménagements au niveau de la confluence du Doubs et de la Loue, un site naturel exceptionnel à l échelle de l Europe, vont permettre de renforcer la protection des habitations, tout en favorisant la biodiversité des lieux. Si les cours d eau sont à la source d une grande richesse écologique, ils sont également imprévisibles et peuvent causer des dommages importants lors des crues. C est ainsi que dans les années 60, de lourds aménagements dans les vallées du Doubs et de la Loue ont permis de mieux protéger les habitations et les cultures jusque là régulièrement dévastées par les inondations. Ces aménagements ont réellement contribué à protéger cette zone, fait remarquer Franck David, président du Syndicat Mixte Doubs-Loue. Mais la chenalisation des rivières et les extractions de matériaux ont aussi profondément modifié le fonctionnement des deux cours d eau. Au fil des années, l enfoncement du lit des rivières a mis en péril certains ouvrages mais aussi l équilibre et la richesse écologique du 14 GRAND DOLE le mag Mai 2011 site avec notamment la régression des forêts alluviales, des zones humides et des mortes. Consolider la biodiversité Les nouveaux travaux d aménagement prennent aujourd hui en considération les deux enjeux : celle de la sécurité des populations et celle de l environnement. En aucun cas il ne sera question de faire prendre à quiconque quelque risque que ce soit, insiste Franck David. Ainsi le renforcement de la digue qui protège le village de Molay, la remise en eau du vieux Doubs de l île Cholet et de l île du Girard actuellement en voie d assèchement, le désenrochement de certaines berges sont les composantes d un projet global qui s inscrit dans une démarche intégrée sur le court, le moyen et le long terme. Deux ans seront nécessaires à la réalisation du chantier. Plusieurs expertises garantissent l amélioration du site Située entre la Loue et le Doubs, la commune de Parcey est depuis toujours confrontée aux dangers des crues. Bien que nettement en amont de la zone des futurs travaux, la municipalité a nourri quelques inquiétudes quant au désenrochement et a contesté les résultats des premières études. A la demande des élus de Parcey, l Etat a lancé plusieurs expertises pour vérifier ces résultats, souligne Claude Chalon. Le Cemagref (l institut de recherche en sciences et technologies pour l environnement) a validé les expertises et confirmé que ces travaux seront sans incidence négative pour Parcey.

15 C est dit! François-Xavier Dupressoir, directeur du Syndicat Mixte Doubs et Loue Quel est le rôle du Syndicat Mixte Doubs et Loue? Le Syndicat regroupe le Conseil général du Jura, le Grand Dole et les Communautés de Communes du Val d Amour et de la Plaine Jurassienne. Il est chargé de la gestion et de l entretien des ouvrages de protection contre les crues du Doubs et de la Loue ainsi que du bon état des cours d eau. En concertation avec les élus locaux, le syndicat mixte réalise des études techniques, avant de procéder aux travaux nécessaires. Quelles sont les grandes phases de travaux de la confluence Doubs-Loue? Une première étape a été réalisée par le Conseil général avec les travaux de la morte de Gratte Panse et dernièrement avec ceux de l île Cholet. Ce chantier, qui consistait en l arasement d une portion de digue, a permis de redonner un espace de liberté à la rivière et de restaurer une zone humide Assainissement non collectif : une priorité Depuis le 1 er janvier 2011, le Grand Dole est compétent en lieu et place des communes du territoire pour mettre en place un service public d assainissement non collectif. L assainissement non collectif (ANC) concerne les techniques de traitement des eaux usées domestiques. Ce système est mis en place pour les habitations non reliées au réseau public d assainissement. En 1992, les communes ont reçu la compétence pour contrôler les ANC. Puis en 1996, elles ont eu obligation de mettre en place un SPANC, service public d assainissement non collectif, service à caractère industriel et commercial, dont les dépenses doivent être couvertes par une redevance payée par l usager, au même titre que le service pour l eau potable, et l assainissement collectif. Depuis le 1 er janvier 2011, l agglomération a repris cette compétence. Le Grand Dole a recensé auprès de ses communes 2400 ANC. Le SPANC sera en charge du 1 er contrôle de diagnostic des ANC, du contrôle périodique de bon fonctionnement et d entretien, et du contrôle de conception et d exécution pour les ANC neuves lors d une construction ou d une réhabilitation. Sa mise en place effective est prévue dès 2011, elle sera cependant précédée par une information la plus large possible de la population à travers diverses actions. Des réunions publiques locales seront organisées courant Compte tenu du délai et du nombre d installations, le Grand Dole a fait le choix d une délégation de service public d une durée de quatre ans pour démarrer le SPANC et effectuer l ensemble des contrôles de diagnostic, précise Beatrice Javourez, élue déléguée à l ANC. grâce à la remise en eau d un ancien bras du Doubs. Le confortement de la digue de Molay interviendra en 2011 sous maîtrise d ouvrage du syndicat grâce au financement des collectivités adhérentes et au soutien de l Etat, de l Agence de l Eau et de l Union Européenne. En 2012, les travaux consisteront en la remise en eau du Vieux Doubs dans la réserve naturelle de l Ile du Girard. C est une étape importante pour cet écosystème menacé par l assèchement depuis les aménagements des années La phase la plus sensible se déroulera en ? Oui, elle concerne le désenrochement des berges du Doubs et de la Loue, uniquement à l aval du terrain de golf. Le golf ne sera ni déplacé ni agrandi à cette occasion et tous les accès à la pointe de la confluence seront maintenus. Deux expertises, commandées par la Préfecture, confirment par ailleurs que ces travaux n auront aucune incidence défavorable sur les inondations. Balades nature : c est parti! Chouette chevêche, amphibiens, pics, pelouses sèches, chauve-souris, engoulevents, guêpiers, libellules... la liste est longue. Normal, le programme des sorties nature du Grand Dole 2011 est dense. 24 sorties grand public sont en effet à l agenda entre avril et septembre. La Ligue de Protection des Oiseaux, Dole Environnement, Jura Nature Environnement, les Atelier Pasteur, l'etablissement Public Territorial de Bassin Saône- Doubs, la CPEPESC et l'opie se sont associés au Grand Dole pour faire découvrir au plus grand nombre les richesses de la biodiversité du territoire. Programme et modalités d inscription sur Un plan pour réduire de 20 % les rejets de CO2 d ici à ,8 tonnes de CO2 par an. C'est en moyenne ce que produit chaque habitant du Grand Dole en une année. En 2020, il n'en produira plus que 6,2 tonnes. C'est en tout cas les objectifs annoncés par l'agglomération, qui a validé en Conseil son plan d'action en faveur de l'énergie durable (SEAP). 140 mesures ont ainsi été listées pour atteindre l'objectif, réparties en huit domaines d'intervention : bâtiments, transports, production d'électricité, chauffage urbain, aménagement du territoire, marchés publics, coopération avec les citoyens, et autres secteurs. Entre autres actions, l'agglomération va par exemple proposer de se faire coordinateur, par l'intermédiaire d'un groupement d'achat, d'un projet d'isolation des toitures des bâtiments communaux, et notamment des écoles. Quant au futur hôtel d'agglomération, il sera bien entendu au standard basse consommation. Dans le domaine des transports, le Grand Dole va continuer à favoriser les modes de déplacement en commun et va élaborer un plan global de déplacement à l'échelle du territoire. Les bilans carbone vont se multiplier, la Jean-Phlippe PAUL (LPO) filière bois-énergies soutenue, et un établissement public dédié au portage de projets d'énergies renouvelables sera créé. De quoi remplir, dans un premier temps, les objectifs du 3x20 de l'union européenne, visant à réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, à porter la part des énergies renouvelables à 20 % de la consommation et à réaliser 20 % d'économies d'énergie d'ici à En attendant mieux : diviser par quatre les émissions d'ici à GRAND DOLE le mag Mai

16 Enfance Jeunesse de hausse de fréquentation sur les deux dernières années STUDIOVISION - Jean-Marc Baudet Accueils de loisirs : le transfert de compétence a tenu toutes ses promesses! Depuis début 2008, la compétence liée à la politique de l enfance et de la jeunesse a été transférée au Grand Dole. L occasion de faire le bilan sur ces nouvelles compétences. Depuis le 1 er janvier 2008, les communes ont transféré leur compétence enfance et jeunesse à l agglomération du Grand Dole. Ce transfert s est matérialisé par de nouvelles actions en faveur de tous les enfants de 3 à 18 ans, résidant sur le territoire. Les engagements des élus ont rapidement été appliqués. Aujourd hui, 10 gros centres de loisirs sont regroupés sous une direction commune, explique Eric Tavernier, vice-président de la commission des politiques sociales, culturelles et sportives. Les habitants du Grand Dole ont accès à tous les centres au même tarif. En effet, l accessibilité et l intégration sont la pierre angulaire de cette politique. Une seule inscription annuelle permet d accéder à tous les centres, précise Lita Arnaud, directrice du service enfance-jeunesse. Le tarif unique pour tout le territoire est calculé en fonction d un pourcentage des ressources des familles. De nouveaux projets 110 salariés permanents encadrent les têtes blondes et les plus grands. Si l objectif du Grand Dole est de permettre aux jeunes le même accès aux loisirs, pour le même tarif et sans distinction, sa volonté est également de proposer des activités adaptées à leur âge. Ainsi, un nouvel accueil est en cours de création pour les 3-6 ans, au centre George Sand à Dole. L accueil de Crissey propose des loisirs adaptés aux 6-12 ans. En ce qui concerne les ans, il est plus difficile de les attirer dans les centres, regrette Eric Tavernier. Nous souhaitons proposer des activités spécialement conçues pour eux, encadrées par un animateur. Il s agirait de sorties et de projets construits pour les responsabiliser. Un bilan positif Le bilan est résolument positif pour les élus du Grand Dole, en atteste une hausse de fréquentation de 20 % sur les deux dernières années. De nombreux moments forts ont ponctué la vie des centres de loisirs : découverte du cirque, de la cuisine, sorties sportives et culturelles, journée de citoyenneté C est un bilan positif, se félicite Eric Tavernier. Nous avons réussi à mettre en place le tarif unique, nous avons apporté du personnel dans les petits centres, rénové les locaux, formé le personnel tout en respectant les normes d encadrement. Les structures se retrouvent aujourd hui moins isolées que lorsqu elles étaient communales. De plus, une réunion des directeurs toutes les deux semaines permet un suivi régulier : ils réfléchissent et discutent ensemble, mutualisent leurs projets, échangent le matériel. 16 GRAND DOLE le mag Mai 2011

17 C est dit! Le développement durable. Un concept utilisé à toutes les sauces, que plus personne de maîtrise. Parlez-en donc aux élèves de l école des Commards! Eux, ils connaissent. Et pour cause : avec leurs instituteurs, ils ont engagé un processus de mise ne développement durable de leur école. Ils ont choisi d orienter leurs actions vers trois domaines : le traitement des déchets, la maîtrise de l eau et la préservation de la biodiversité. En un an, ils ont révolutionné le mode de fonctionnement de l école : installation Aurélie Richard, directrice du multisite sud Quelles sont les tranches d'âge et les activités proposées au centre de loisirs multisite sud? Le multisite sud se compose de 4 sites : Choisey, Parcey, Villette-lès-Dole et Le Deschaux. Il y a deux tranches d'âge, qui correspondent à la scolarisation : maternelle (3/6 ans) et primaire (7/11 ans). À Choisey, il existe aussi un secteur jeunes pour les 11 ans et plus. Les activités proposées sont donc définies en fonction de l'âge, notamment lors des vacances et mercredis, où un programme d'activités adaptées est proposé pour chaque tranche d'âge. En périscolaire des activités spécifiques sont aussi proposées le midi. L'accueil, le matin et le soir repose La ludothèque de Damparis, une vraie caverne d Ali Baba pour tous! Depuis tout juste un an, le Grand Dole a repris la gestion de la ludothèque de Damparis. Avec ses jouets, elle pourrait presque faire concurrence à la caverne d Ali Baba! Avec une large palette de jeux et de jouets, la ludothèque de Damparis peut sans conteste réjouir un public de 1 à 99 ans! Cet espace, véritable lieu d échanges intergénérationnel, permet de nombreuses rencontres autour d un plaisir partagé : le jeu. Les enfants et les familles peuvent jouer sur place ou emprunter les jeux, explique Raphaëlle Guichard, responsable de la structure. La ludothèque se déplace également au sein des écoles : cette année, nous sommes intervenus à l école de Parcey, de Saint- Aubin, de Damparis et de Tavaux. In situ, un premier espace est consacré aux petits de 0 à 5 ans avec essentiellement des jeux d éveil. Puis, dans la salle principale, jeux sont à disposition d un public En bref L école des Commards passe au durable à partir de 6 ans. Nous avons également une partie réservée aux jeux d imitation, tels que la cuisinière, le médecin Les adultes ne sont pas en reste, souligne Raphaëlle Guichard. Nous avons des jeux de société plus complexes, comme les jeux de stratégie. de récupérateurs d eau de pluie, mise ne place du tri des déchets, politique de réduction de la consommation de papier, installation de composteurs dans la cour et création d un jardin par classe La liste est longue. Et le résultat au rendezvous : On a clairement vu un changement de comportement des élèves, note Dominique Fella, un des instituteurs. Aujourd hui, plus un enfant ne piétine une fleur dans l école. Et ça semble porter ses fruits une fois rentrés à la maison. Certains élèves reviennent le matin plus en général sur les envies et humeurs des enfants, les grands pouvant se mélanger aux petits. Quel bilan tirez-vous de cette année? C est un bilan tout à fait positif, avec des personnes prêtes à nous aider au sein du Grand Dole : une coordinatrice, des agents administratifs, une responsable en charge de suivre avec nous la comptabilité de chaque centre On ressent vraiment l envie d évoluer et d avancer. Je pense notamment à nos deux doyennes de 60 ans sur Villette et Le Deschaux. Si au début le changement a pu faire peur, il a montré aujourd hui son efficacité, avec des animatrices professionnelles qui forment ensemble une équipe très plaisante à animer! avec des déchets ménagers pour les mettre dans nos composteurs. C est la preuve qu ils sont sensibles à la démarche, et qu ils parviennent à convaincre leurs parents. L opération a été pilotée par le Grand Dole et par l Inspection de l Education Nationale, et animée par l Atelier Pasteur. Le succès a donné des idées : On souhaite désormais étendre cette expérience à toutes les écoles du Grand Dole qui seront volontaires, annonce Jean-François Louvrier, viceprésident de l agglomération en charge de l Environnement. Carte d adhésion : 20 /an, permettant d emprunter un jeu et deux livres pour trois semaines. Abonnement familial : 25 /an, pour un jeu et deux livres par nombre de personnes de la famille. Rens C est dans la politique de l éducation nationale que de développer ce concept, se réjouit Annette Gaberel, inspectrice de l éducation nationale ; il faut que les élèves acquièrent des connaissances, mais aussi des attitudes. Cela semble gagné aux Commards. A qui le tour? STUDIOVISION - Jean-Marc Baudet GRAND DOLE le mag Mai

18 Tourisme Animations locales chambres disponibles DR Tourisme d affaires : doter le territoire d une identité forte Le Grand Dole, la ville de Dole et l Office de tourisme du Pays de Dole s associent pour développer le tourisme d affaires. Quid des atouts et éléments d attractivité qui pourraient positionner l agglomération dans ce secteur très concurrentiel. Les trois acteurs mènent une réflexion pour déterminer une politique cohérente en matière de congrès et de séminaires. Une étude réunissant le Grand Dole, Dole, l Office de tourisme, le Conseil régional, le Comité départemental du tourisme, les hôteliers et l Union des commerçants est en cours, explique Claude Chalon. Elle devrait prendre fin en avril. En fédérant tous les acteurs et en définissant les rôles (le Grand Dole pour la commercialisation, la ville de Dole pour la mise à disposition des salles et l office de tourisme pour l accueil), l agglomération devient une destination lisible en matière de tourisme d affaires. A terme, l objectif est de transformer une visite professionnelle en tourisme d agrément. La Commanderie, un outil fort Lorsqu on se trouve sur le parvis de La Commanderie et qu on voit la Collégiale et la vieille ville se refléter sous les remparts, c est un spectacle grandiose. C est une belle vitrine à offrir aux congressistes s enthousiasme Franck David, président de l Office de tourisme. En effet, un élément qui mettra tout le monde d accord est la beauté de Dole, classée ville d art et d histoire. Nous nous sommes aperçus que beaucoup de visiteurs étaient émerveillés devant la beauté de la ville, mais ne la connaissaient pas auparavant regrette Claude Chalon. En outre, La Commanderie possède un plateau modulable pour accueillir séminaires, congrès et incentives, à proximité du centre-ville, et au vert! Nous avons les infrastructures nécessaires pour accueillir les congressistes, souligne Jean-Claude Wambst, maire de Dole. La ville dispose d autres salles, comme la nouvelle salle des fêtes, ou la salle Edgar Faure. Une accessibilité maximale L agglomération bénéficie d un positionnement géographique stratégique : 2 h 15 en TGV de Paris, 2 h de Lyon et Lausanne. De plus elle est bien desservie par l autoroute A39. Le principal handicap il en faut bien un dans ce projet réside dans la faible capacité hôtelière du territoire. Le Comité départemental du tourisme nous indique qu il y aurait 400 chambres disponibles, explique Franck David. Mais tous les congressistes ne désirent pas nécessairement êtres logés en chambre d hôtel, nous réfléchissons à des alternatives. 18 GRAND DOLE le mag Mai 2011

19 C est dit! Martine Martin, présidente de l antenne jurassienne de la FNAREN (Fédération nationale des associations des rééducateurs de l Éducation nationale) Vous avez organisé en 2008 un congrès à Dole, un des tout premiers d une telle envergure (plus de 800 personnes accueillies). Dans quel cadre ce congrès a-t-il été organisé? C était en mai 2008 et il s agissait d un congrès professionnel réunissant des rééducateurs de l Éducation nationale. Depuis 28 ans, ce congrès est organisé annuellement, dans une ville différente, sur trois journées. Depuis quelques années, nous avions ce projet pour le Jura, et c est la construction de La Commanderie qui a été le déclic. En effet, la salle de Lons-le-Saunier n était pas adaptée à notre congrès, et si la commune de Lamoura offrait la structure adéquate, son accessibilité ne nous convenait pas. Quels ont été les points forts de la ville de Dole pour organiser un tel événement? La Commanderie, et également le patrimoine historique et architectural de la ville, plus intéressant que celui de Lons. De plus, on y accède facilement par l autoroute ou en train. Et Dole étant une petite ville, on se déplace facilement d une salle à une autre. A contrario, quelles ont été les difficultés? L accueil hôtelier, même si nous savions qu avec l Office de tourisme, nous avions la possibilité d héberger 800 personnes au-delà de la ville. Nos congressistes ne recherchent pas forcément un hébergement en hôtel, dans la ville même. Certains préfèrent les gîtes par exemple, nous avions une souplesse d hébergement. En ce qui concerne la restauration, le premier soir fut un peu la débandade, le temps que les restaurateurs s organisent euros pour soutenir les animations locales Comme chaque année, le Grand Dole sera partenaire de nombreuses manifestations se déroulant sur son territoire durant tout l été. Très sollicitée, la communauté d agglomération a du trancher pour ne soutenir que les évènements entrant dans les critères de sélection de la collectivité. Le Grand Dole privilégie ainsi les actions proposant une très forte adéquation avec ses compétences, celles qui contribuent au rayonnement du Grand Dole et qui favorisent l accès de tous les publics, celles qui s inscrivent dans une démarche de réseau d acteurs, et enfin qui rayonnent à un niveau régional, national ou international. Douze manifestations ont ainsi été sélectionnées. Début des hostilités le 20 mai avec la venue du tour de Franche-Comté Cycliste (Dole), suivi le lendemain du salon Texte et Bulle (Damparis). Les traditionnels Ruralissimo (Saint-Aubin, 3 juillet), Rockalissimo (Saint-Aubin, 27 et 28 août), la cyclosportive Louis Pasteur (28 août, Dole), la randonnée des 30 Clochers (Dole, 4 septembre) et la traversée du Grand Dole (Champvans, 17 et 18 septembre) font également partie du calendrier. Parmi les nouveautés, citons le spectacle multivision de l APUS intitulé Secrets de la Forêt de Chaux en tournée dans le Grand Dole tout l été, le premier festival de chœur d hommes du Nord Jura (8, 9 et 10 juillet, Dole) et deux évènements nationaux : le Grand Prix SCC Ring (concours d obéissance de chiens) à Tavaux les 25 et 26 juin, et une manche de la coupe de France de monocycle du 28 octobre au 2 novembre à Dole euros ont été débloqués par le Grand Dole pour soutenir ces manifestations. A retrouver sur Appel à projet : euros pour les initiatives innovantes Pour la première fois, le Grand Dole lance un appel à projets touristiques. Celui-ci s'adresse aux entreprises, aux commerces, aux sites touristiques, aux structures d hébergement et de restauration, aux artisans... ayant un projet nouveau, original et novateur pour doper l'activité touristique du Grand Dole. L appel à projets est ouvert aux initiatives relevant des actions suivantes : accueil de public ; accompagnement de public sur des sites touristiques ; reprise ou création d une activité à vocation touristique, commerciale, artisanale, agricole, ouverts à destination du grand public ; développement d une offre publique de loisirs et/ou de services ; aide à la création ou reprise de structures d hébergement touristique et/ou de restauration. Le projet doit s inscrire sur le territoire du Grand Dole et doit avoir un impact sur l amélioration de l offre touristique tant du point de vue qualitatif (qualité de l accueil) que quantitatif. Une attention toute particulière sera portée aux actions en faveur d un projet d éco-tourisme. Renseignements : GRAND DOLE le mag Mai

20 GRAND DOLE - 54, RUE ANDRÉ LEBON BP DOLE CEDEX Tél Fax

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS Note d information La Fondation CNP Assurances lance un nouvel appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s engagent pour implanter des

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat du syndicat ARLYSERE 2012-2016

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat du syndicat ARLYSERE 2012-2016 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat du syndicat ARLYSERE 2012-2016 Vous êtes propriétaires et vous souhaitez réaliser des travaux? Bénéficiez des conseils gratuits et de nouvelles aides financières

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Entre les soussignés :

Entre les soussignés : Convention constitutive de groupement de commandes Création d un site internet de covoiturage, hébergement et maintenance du site Internet, proposition d un plan de communication covoiturage Entre les

Plus en détail

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics

La Région soutient le bâtiment et les travaux publics Plan de soutien BTP Région Franche-Comté La Région soutient le bâtiment et les travaux publics aides aux collectivités et entreprises de franche-comté www.franche-comte.fr Ce livret, que j ai souhaité

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Fonds de financement de la transition énergétique

Fonds de financement de la transition énergétique Fonds de financement de la transition énergétique Convention particulière de mise en œuvre de l appui financier au projet «Territoire à énergie positive pour la croissance verte» Entre La ministre de l

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5

1 Communiqué de presse... p.2 2 Rappel des principaux aspects du projet... p.3 à 5 Première en France Réouverture de la ligne ferroviaire Nantes- Châteaubriant au trafic voyageurs par tram-train : ouverture commerciale le 28 février 2014 Conférence de presse Région-RFF-SNCF 15 mars 2013

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine

La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine La gestion durable des eaux au service des habitants des Hauts-de-Seine Schéma départemental 2005-2020 Le mot du Président Lors de sa réunion du 16 décembre 2005, l Assemblée départementale a approuvé

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE DE PRÉSENTATION DU PROJET D ASSAINISSEMENT DU 23 NOVEMBRE 2013

RÉUNION PUBLIQUE DE PRÉSENTATION DU PROJET D ASSAINISSEMENT DU 23 NOVEMBRE 2013 MAIRIE DE BAZINCOURT/THIERCEVILLE RÉUNION PUBLIQUE DE PRÉSENTATION DU PROJET D ASSAINISSEMENT DU 23 NOVEMBRE 2013 Mairie de BAZINCOURT sur EPTE et THIERCEVILLE 6, rue de la Mairie 27140 Bazincourt sur

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine

Mission de coordination technique générale sur le bassin de la Maine Programme d action et plan de financement 2013 d opérations portées par l Etablissement au titre de la prévention et de la réduction du risque inondation - Actions territoriales Il est rappelé que l Etablissement

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon

«seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du Conseil de Gestion du Parc Naturel Marin d Arcachon Lundi 23 février 2015 Amiral, Madame le Sénateur, Mesdames, messieurs les maires, Conseillers généraux,

Plus en détail

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel

72f. Établir la liste des dépenses et les chiffrer. Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Fiche Pratique 7 Établir un budget prévisionnel Établir un budget est une étape indispensable pour aborder sereinement un projet et rechercher des soutiens financiers auprès de partenaires privés et publics.

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 Dossier à retourner complet au Point Information Jeunesse ou au Service Engagement Citoyen Avant le 24 juin 2015 COORDONNÉES PHOTO OBLIGATOIRE Sexe : F M

Plus en détail

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à bord de ce train. Pour répondre davantage à vos attentes et mieux vous connaître, nous vous demandons de bien vouloir consacrer quelques

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse

CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse CECODHAS Conference «sustainable energy and social housing 21 avril 2008-Anconna Teatro delle muse Stratégie du CECODHAS sur l efficacité énergétique et la prévention de la précarité énergétique dans le

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-direction de l administration générale et de l équipement Service des Affaires Juridiques et Financières 2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable

ACTIONS GLOBALES. Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES. Mise en place d ambassadeurs développement durable FICHE ACTIONS Logica ACTIONS GLOBALES Réduction des émissions de CO 2 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Mise en place d ambassadeurs développement durable ACTIONS ENVIRONNEMENTALES Favorise l utilisation

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées

Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Le nouveau dispositif de logements sociaux et de services adaptés pour les personnes âgées Les Logements bleus Des logements adaptés au vieillissement La plupart des personnes âgées souhaitent vieillir

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

La participation au financement de la protection sociale complémentaire

La participation au financement de la protection sociale complémentaire F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 La participation au financement de la protection sociale complémentaire L E S S E N T I E L Le décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011 (JO du 10 novembre 2011) pris pour

Plus en détail

Signature «Contrat Objectif Territorial»

Signature «Contrat Objectif Territorial» Dossier de presse 19 novembre 2015 Signature «Contrat Objectif Territorial» Limoges Métropole s engage avec l ADEME CONTACTS PRESSE Hélène VALLEIX Communauté d agglomération Limoges Métropole helene_valleix@agglo-limoges.fr

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015

Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Commission de travail sur le projet extension maternelle Compte Rendu du 19 mars 2015 Compte-rendu fait par : I.MOUSQUET Présents : C.CHARRIER, architecte E.BAZZO, DGS A.DJEBARI, enseignante maternelle

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015 Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE Lundi 23 Novembre 2015 LA COMPÉTENCE : AIDE AUX COLLECTIVITÉS L IDENTITÉ VISUELLE DE LA COMPÉTENCE RAPPEL DU CONTEXTE En septembre 2014 ont

Plus en détail

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application

TELE TRAVAIL. . L employeur propose aux organisations syndicales les dispositions suivantes : -Le champ d application COMMISSIONS PARITAIRES DES 14 et 28 janvier 2014 TELE TRAVAIL Constatant un développement anarchique de l application du télé travail dans le réseau Sécurité Sociale, la CFTC a été à l initiative de la

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE liant l UNCCAS et les UNIONS Départementales et Régionales de l UNCCAS «le réseau national des solidarités communales» Entre L Union

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE,

Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe. Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Séminaire sur la gestion des déchets dangereux en Guadeloupe Mardi 18 novembre 2014 espace régional du Raizet Allocution d ouverture de Monsieur LOUIS GALANTINE, Président de la Commission de l Environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

Comment développer Ecoville : le cahier des charges

Comment développer Ecoville : le cahier des charges Comment développer Ecoville : le cahier des charges Les élus d Ecoville ont besoin de vous pour décider du futur de la commune. Ce document vous explique les objectifs principaux et les phases de développement

Plus en détail

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour

CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour CCI Nord Isère Communauté de communes des Vallons de la Tour Plan de déplacements inter-établissements des Vallons de la Tour Comité de pilotage 9 décembre 2013 Les objectifs et attentes du PDIE CONSEIL

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat.

Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat. HABITAT & LOGEMENT + ÉNERGIE + AUTONOMIE Avec l aide financière du Conseil général 47, faites progresser votre habitat. Mode d emploi AVEC L AGENCE NATIONALE DE L HABITAT www.cg47.fr + ÉNERGIE + AUTONOMIE

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION Objet : MISE EN ŒUVRE D UNE ACTION DE MEDIATION A L EMPLOI «INITIATION AUX METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE» POUR LES PARTICIPANTS DU P.L.I.E DES HAUTS DE

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

Les engagements de GDF SUEZ

Les engagements de GDF SUEZ Les engagements de GDF SUEZ dans la solidarité, et la lutte contre la précarité énergétique 1 Les principes de la politique solidarité de GDF SUEZ Ils sont inscrits dans la politique Développement Durable

Plus en détail

Sur Internet aussi, ma MSA me facilite la vie

Sur Internet aussi, ma MSA me facilite la vie vous guider Sur Internet aussi, ma MSA me facilite la vie n Exploitants agricoles www.msa.fr Ce guide a été spécialement conçu pour vous accompagner pas à pas dans l utilisation de votre site Internet

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle Analyse des Incidences liées à la mise en œuvre de la réforme de la formation professionnelle pour les ACI et propositions d actions Avril 2015 La loi

Plus en détail

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement!

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! Ilike - Fotolia.com Vous êtes étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! édition 2010 Les aides au logement Vous allez peut-être quitter votre famille pour aller suivre des études dans

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2015 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE Assistant(e)

Plus en détail