Guide de formation 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de formation 2012"

Transcription

1 Guide de formation 2012 Formation des élus locaux Animation de séminaires Une version actualisée de ce guide est disponible sur notre site internet : Organisme spécialisé dans la formation des élus locaux, agréé par le Ministère de l Intérieur

2 Page 2 Introduction STRATÉGIESLOCALES est une société de conseil stratégique et de formation dédiée spécifiquement à l accompagnement des décideurs des collectivités publiques. Avec près de élus déjà formés, STRATÉGIESLOCALES développe une approche de proximité en positionnant des interlocuteurs aux côtés des élus locaux, garantissant ainsi une parfaite compréhension des enjeux de chaque territoire. De plus, conscients que le temps dédié à la formation est souvent contraint pour les décideurs locaux, nous proposons des séances de formations dans l ensemble des régions de France, optimisant ainsi les temps de transports et les frais de déplacement. Les formateurs de STRATÉGIESLOCALES ont tous une très grande expérience de la gestion des collectivités publiques, disposant d un fort niveau d expertise dans leurs domaines d intervention. Ceci garantit aux décideurs des collectivités une approche pédagogique suffisamment large et globale, cohérente avec leur obligation d appréhender chaque sujet dans un contexte d ensemble. Les séances de formations peuvent être organisées de différentes façons : Les élus et dirigeants de collectivités disposent ainsi d une approche pédagogique parfaitement cohérente avec leurs attentes, sur des thèmes de préoccupation relevant de la nécessité de pilotage global d une collectivité.

3 Page 3 Table des matières Introduction Les thèmes de formations/séminaires 34 Les thèmes de formations Les Contenus thèmes détaillés de formations des formations 4 7 Intervenants/Formateurs 5 Intervenants/Formateurs 5 Intervenants/Formateurs 22 Organisation et informations pratiques 6 Organisation et informations pratiques 6 Nos Organisation coordonnées des formations/inscription 836 Nos coordonnées 8 Bulletin d inscription 39 Calendrier des formations 41

4 Page 4 Thèmes développés dans nos formations/séminaires Urbanisme La concertation en matière d'urbanisme et d'aménagement Communication La prise de parole en public Mettre en place une démarche de dialogue citoyen Formation Web Politique : «Gérer sa e-réputation et gérer sa communication sur internet» Gestion financière Lecture et compréhension du budget et élaboration d une communication financière efficace Le recours par les collectivités territoriales au financement obligataire Gestion du patrimoine Prise en compte de la gestion patrimoniale dans la stratégie financière Gestion du patrimoine, notions juridiques Organisation institutionnelle Des relations institutionnelles efficaces : un enjeu local La consolidation du «groupe protéiforme» Collectivité locale Réforme des Collectivités Territoriales Gestion des risques Gestion des risques naturels, technologiques et sanitaires Rôle des collectivités territoriales dans la prévention sanitaire et l égal accès aux soins Audit/Organisation Audit interne et contrôles externes de régularité et de performance Auto-évaluation qualité de la collectivité : agir en consensus sur un plan d action concret

5 Page 5 Développement durable Intégration du développement durable dans le management des politiques publiques, avec l ambition de bâtir un projet de territoire Finances locales et fiscalité Suppression de la taxe professionnelle, instauration d une contribution économique territoriale et nouveau panier de ressources des collectivités locales, nouveaux enjeux des finances locales Principales dispositions de la loi de finances impactant les collectivités locales Les déterminants de l évolution des finances locales au niveau national et leur déclinaison au niveau du territoire L'actualité des finances locales Panorama de la fiscalité locale Développement économique Anticipation et accompagnement des mutations économiques et sociales

6

7 Page 7 Contenu détaillé des formations Les thèmes proposés aux pages précédentes et qui ne sont pas détaillés dans les fiches ci-après pourront donner lieu à l organisation de séances de formations ou de séminaires spécifiques.

8 Page 8 Communication La prise de parole en public Objectifs recherchés Acquérir une technique, opérationnelle en toutes situations, qui permette d être plus efficace et plus à l aise dans la prise de parole en public. METHODE PEDAGOGIQUE Exercices sur-mesure qui tiennent compte des situations professionnelles différentes dans lesquelles se trouve chaque participant. Entraînement avec vidéo. Travail pratique sur le placement de la voix. Intervenant Agnès DELEVINGNE Consultante indépendante (p. 26) Durée de la formation 2 journées Frais d inscription Collectivité de hab euros Collectivité de 30 à hab. 950 euros Collectivité de 10 à hab. 750 euros Collectivité de moins de hab. 600 euros Programme Diagnostic individuel et constat des difficultés en matière d expression orale notamment en raison des mécanismes inconscients provoqués par le trac (le corps se rétracte, la gorge se serre, la voix s affaiblit, devient monocorde, le débit s accélère, le regard fuit le contact) Prise de conscience des origines du trac et des mécanismes mentaux qui le soustendent Démonstration des principes à respecter pour développer la maîtrise de soi et créer un confort d écoute : Mise en évidence des liens de cause à effet entre l utilisation du corps, du regard et de la voix et la pertinence du discours, la clarté du message et la fluidité de l élocution. Installation du positionnement idéal du corps : verticalité et étirement de la colonne, enracinement et stabilité des bases, relâchement et souplesse de la partie haute Travail sur le souffle : la respiration diaphragmatique diminue les effets négatifs de l émotivité et développe les résonnances et la puissance de la voix Savoir placer la voix - l appareil d expression orale : son anatomie, son fonctionnement (les appuis sur le diaphragme, le rôle du larynx et de la gorge, le voile du palais, les résonateurs) - exercices de diction (travail sur l articulation, sur l intonation et sur le timbre) Approfondissement des techniques au travers d exercices courts et variés inspirés de ceux des acteurs et des chanteurs Entraînement et conseils pour l utilisation des supports visuels (power-point...) Référence formation : CO01

9 Page 9 Communication Mettre en place une démarche de dialogue citoyen Objectifs recherchés Favoriser le dialogue citoyen relève à la fois d un impératif démocratique et d une exigence de modernisation des relations entre élus et habitants. Pour autant, il ne suffit pas de convoquer les habitants pour qu ils s expriment, ni pour «que ce qu ils disent» soit utile à la décision publique. L instauration du dialogue citoyen est une affaire de clarification et de procédures. Clarification d abord de ce que chacun attend des démarches participatives, clarification des procédures ensuite pour que chacun puisse précisément identifier la place et le rôle qu il doit tenir. L objectif de la formation est de donner les clés de la réussite du dialogue citoyen et d éclairer sur les élus sur les procédures à mettre en place en fonction des contextes et des objectifs. Intervenant Vincent GUILLAUDEUX Directeur Associé TMO REGIONS (p. 27) Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Référence formation : CO02 Programme Programme Partie 1 : Les fondements théoriques, les expériences marquantes, les risques et Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement les bénéfices Le cadre réglementaire Un principe fondamental : la liberté d emprunter Les fondements théoriques, Les conditions ce que de l on fonds peut retenir de la science politique Les conditions de procédure Un détour par les expériences conduites à l échelle nationale et internationale Le cadre budgétaire de l emprunt Les risques et les bénéfices du dialogue citoyen, éviter les démarches contre productives. Les grandes familles d instruments de financement Le marché intermédié Partie 2 : les différents enjeux Les ouvertures et objectifs de crédit du dialogue citoyen Les concours bancaires Les particularités des emprunts structurés Comment consulter lorsque Le marché des désintermédié décisions engagent l avenir des territoires Comment organiser la Les prise titres de parole créance des négociables habitants (TCN) lorsqu une controverse ou un conflit émerge Les émissions obligataires Comment dépasser les désaccords et trouver des compris durables et acceptés Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents Comment mobiliser modes de la financement population intermédié pour tester ou expérimenter de nouvelles solutions Les modes de réalisation de l emprunt Comment favoriser le Les rapprochement principales caractéristiques entre les institutions financières de et l emprunt les usagers pour Les modalités de remboursement adapter le service public Les autres caractéristiques du contrat d emprunt Partie Partie 3 : les II règles : La stratégie de l art financière et son nécessaire ajustement au contexte des marchés financiers Définition d une stratégie financière Comment formaliser les enjeux de la concertation, comment poser les objectifs et les finalités du nécessaire dialogue gestion citoyen du patrimoine Identifications des contraintes propres à la collectivité y.c la Comment mettre les Prise participants en compte en des situation projets (PPI) de faire des propositions audibles et défendables La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Comment assurer la diversité «sociologique» des participants. Comment Les gérer marchés les financiers controverses, les conflits et produire le consensus Comment positionner Les élus, intervenants techniciens, et leurs experts motivations et habitants Quelles sont les méthodes Les principes possibles macro-économiques? comment les choisir (panel citoyen, NPA, atelier citoyen, Comment mur collaboratif, analyser les conférence indicateurs de et anticiper consensus ) les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes Comment mobiliser les d actifs nouvelles technologies Comment finir la concertation Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

10 Page 10 Communication Formation Web Politique : «Gérer sa e-réputation et gérer sa communication sur internet» Présentation Savez-vous ce qu'on dit sur vous sur internet ou sur vos opposants politiques? Souhaitez-vous être informé automatiquement sur les actualités locales (commune, canton, département ou région)? Voulez-vous communiquer facilement vers des milliers de citoyens sur les réseaux sociaux? Voulez-vous pouvoir interagir avec des journalistes et dialoguer avec vos électeurs sur internet? Comme vous le savez, plus de 30 millions de citoyens français utilisent internet de façon quotidienne, pour être informés et pour communiquer, via : La question n'est donc pas d'être ou non sur Internet mais de savoir écouter ce qu'y est dit sur vous et d'établir la bonne stratégie pour y être présent. Vous pourrez alors mieux y communiquer, contrôler votre image, gérer votre e-réputation ou même extraire des idées des propos des internautes. Objectif de la formation L'objectif de la formation est de comprendre les enjeux du Web 2.0 pour un élu (le Web participatif et social de plus en plus utilisé par les citoyens) afin de pouvoir gérer sa communication politique sur Internet. A l issu de la formation, le participant connaîtra les éléments principaux à mettre en place dans le cadre d une stratégie de communication Web pour un élu. La formation alternera cours, études de cas et ateliers pratiques. Intervenant Pierre GUILLOU Fondateur et dirigeant de la société Ideose et du Journal Elus 2.0 (p. 28) Programme Matinée (9h30-12h30) Tour de table Google : un outil politique (recherche, veille, tendances ) Démonstration Comprendre le Web d aujourd hui Le Web en politique (veiller, communiquer, débattre, recruter, agir localement) Etudes de cas Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Mettre en place une veille automatique sur Internet L impact du blog politique Après-midi (13h45-17h30) Synthèse et questions sur la matinée Communiquer sur les réseaux sociaux quand on est un élu Fonctionnement de Facebook/Twitter Démonstration Gérer sa e-réputation Organiser son réseau Web / Agir / Réagir Analyse des risques/avantages à être sur Internet (vie privée, rumeurs, compte de campagne ) Présentation du guide de l élu 2.0 Synthèse et questions sur la journée Référence formation : CO03 Pré-requis : aucun (formation non technique)

11 Page 11 Gestion financière Lecture et compréhension du budget et élaboration d une communication financière efficace Objectifs recherchés Comme au niveau national, les finances publiques locales prennent une place majeure dans les débats politiques. Il est donc important que les responsables locaux développent une communication financière efficace. A l heure où beaucoup de fondements des finances publiques et de la fiscalité locale sont modifiés, voire réformés, il convient d acquérir une compréhension suffisante des enjeux d ensemble et des budgets locaux pour favoriser le développement d une stratégie de communication positive. En outre, parce que la communication politique a trop souvent ignoré les enjeux financiers, la communication financière a régulièrement été abordée de façon trop technique, en approche défensive en période électorale, produisant parfois des effets inverses aux objectifs. Il conviendra donc de porter un regard critique sur des approches de communication classiquement utilisée pour faire émerger des éléments constituant une stratégie de communication positive, efficace et au service d une communication politique plus large. Intervenant Programme Franck VALLETOUX Directeur Général StratégiesLocales (p.34) 1/ Présentation des enjeux des finances locales Panorama général des finances locales Rappel des enjeux d ensemble Présentation des évolutions et réformes actuelles 2/ Compréhension des budgets locaux Présentation des différents documents disponibles Lecture des documents budgétaires Compréhension des principaux indicateurs Notions d analyses financières Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros 3/ Analyse critique de la communication financière Recueil des nombreuses approches Analyse critique des plus classiques Analyse des risques de retournement Forces et faiblesses 4/ Développement d une stratégie de communication efficace Positionner la stratégie financière dans une stratégique d ensemble Communication financière : technique financière ou stratégie politique Les pièges à éviter Les approches innovantes Supports / Calendrier / Fréquence Référence formation : GF01

12 Page 12 Gestion financière Le recours des collectivités territoriales au financement obligataire Objectifs recherchés Avant de se lancer dans une démarche obligataire, il est important de vérifier les données des marchés et l appétence des investisseurs par rapport à l opération qui est envisagée. Cette formation a vocation à donner les éléments d appréciation en amont par les décideurs locaux qui envisagent ce recours. Elle fait le point sur les mécanismes financiers du marché obligataire qu il est important de comprendre. Identifier les choix stratégiques à anticiper dans un environnement contraint et en évolution. Intervenants Programme Programme Emmanuel SMIECENCH Directeur Syndication obligataire à la SG CIB (Société Générale Corporate Investment Banking) (p. 32) Durée de la formation 1/2 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 450 euros Collectivité hab. 350 euros Collectivité de 10 à hab. 260 euros Collectivité de moins de hab. 200 euros Référence formation : GF02 Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire Un principe fondamental : la liberté d emprunter Évolution de la courbe Les de conditions taux depuis fonds 2007 Les conditions de procédure Le cadre budgétaire de l emprunt Marché Obligataire: avant et après la crise Les grandes familles d instruments de financement Évolution des besoins Le de marché funding intermédié des souverains de la zone Euro en 2009 Les ouvertures de crédit Les concours bancaires Marché des nouvelles Les garanties particularités d'état des afin emprunts de venir structurés en aide aux Banques Le marché désintermédié Les titres de créance négociables (TCN) Marché des collectivités Les émissions locales via obligataires le format obligataire Le marché Les du modalités Covered juridiques, Bond techniques et financières associées aux différents modes de financement intermédié Les modes de réalisation de l emprunt Évolution de la demande Les principales des investisseurs caractéristiques en 2009 financières de l emprunt Les modalités de remboursement Les autres caractéristiques du contrat d emprunt Partie II : La stratégie financière et son nécessaire ajustement au contexte des marchés financiers Définition d une stratégie financière Identifications des contraintes propres à la collectivité y.c la nécessaire gestion du patrimoine Prise en compte des projets (PPI) La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Les marchés financiers Les intervenants et leurs motivations Les principes macro-économiques Comment analyser les indicateurs et anticiper les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes d actifs Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

13 Page 13 Gestion du patrimoine Prise en compte de la gestion patrimoniale dans la stratégie financière Objectifs recherchés Sensibiliser les élus locaux sur la nécessité de compléter les raisonnements financiers traditionnels par la prise en compte des contraintes ou des leviers financiers liés à la gestion du patrimoine de leur collectivité. Après avoir identifié les limites de l approche financière classique et les risques qu elle comporte, la formation rappelle les règles qui s imposent aux collectivités sur leur patrimoine et présente des méthodes d analyse de celui-ci. Des solutions de gestion dynamique sont présentées pour donner aux élus des moyens concrets d optimiser l efficacité de leur patrimoine. Dans une période où les marges financières sont exsangues, une gestion dynamique du patrimoine peut contribuer à dégager de nouvelles ressources financières : par une optimisation de son coût de gestion et par une valorisation du patrimoine non-stratégique. Ceci dans l objectif d améliorer l efficacité des services et des équipements publics mis à disposition de la population. Intervenant Programme Franck VALLETOUX Directeur Général StratégiesLocales (p. 34) Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Rappel de l approche financière classique o Rappel de l architecture budgétaire o Le levier de la fiscalité locale o Mesure des équilibres financiers o L endettement : un levier limité o Présentation de la méthode d analyse budgétaire o Identification des limites et des risques de l approche financière traditionnelle Le diagnostic patrimonial o Rappel des obligations en vigueur sur le patrimoine o Les enjeux de la gestion de patrimoine o Comment réaliser le recensement du patrimoine? o Approche méthodologique pour réaliser un diagnostic patrimonial o Rapprochement de l efficacité du patrimoine avec les objectifs de la collectivité o Identifier les efforts financiers produits sur le patrimoine par nature de compétence o Développer de nouvelles approches pour l utilisation du patrimoine Prise en compte du patrimoine dans la stratégie financière globale o Identification des leviers financiers potentiels du patrimoine o Mesure des effets de leviers par rapport aux leviers plus classiques (dette, fiscalité ) o Mesure des risques financiers inhérents au patrimoine o Notion de bilan financier global (y/c patrimoine) o Intégration des données financières du patrimoine dans la stratégie financière globale Moyens de gestion du patrimoine o Les solutions disponibles / les outils juridiques et financiers o Une nouvelle approche projet : la globalisation des opérations o Une nouvelle façon de mobiliser les acteurs et les partenaires Conclusions générales Référence formation : GP01

14 Page 14 Organisation institutionnelle Des relations institutionnelles efficaces : un enjeu local Objectifs recherchés Pour accomplir l ensemble des missions qui lui sont confiées de par ses compétences reconnues et même pour intervenir au-delà de ce champ dans le cadre de circonstances particulières et/ou exceptionnelles, toute collectivité locale se trouve placée au centre d un «écheveau» administratif, économique et social. Ses responsables politiques et administratifs se trouvent dès lors confrontés à des circuits de décision souvent peu lisibles et à des modes de relation pour lesquelles ils ne sont que très rarement préparés, et qui le plus souvent leur demeurent peu familiers. Or l efficacité de l action publique dépend en large part des facilités avec lesquelles on peut faire émerger tel ou tel dossier ou à tout le moins à en accélérer le bon aboutissement. Ceci passe par une meilleure connaissance de l ensemble des circuits de décision qui peuvent intervenir dans la gestion locale, ainsi que par une action permanente d échanges avec les différentes parties prenantes à ces circuits. Intervenant Philippe VALLETOUX Président du Comité stratégique de STRATE- GIES LOCALES Ancien Membre du Conseil Economique, social et Environnemental (p. 35) Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Référence formation : OI01 Programme Programme Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire Ce module sera cadencé selon Un principe la séquence fondamental suivante : la liberté : d emprunter Les conditions de fonds 1 Le «qui fait quoi» local Les conditions de procédure Le cadre budgétaire de l emprunt Les interlocuteurs publics Les grandes familles d instruments de financement Les interlocuteurs privés Le marché intermédié Les ouvertures de crédit Les concours bancaires 2 Le «qui fait quoi» ailleurs Les particularités des emprunts structurés Le marché désintermédié Les interlocuteurs publics Les titres de créance négociables (TCN) Les émissions obligataires Les interlocuteurs privés Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents modes de financement intermédié 3 La répartition des rôles Les au modes sein de réalisation la collectivité de l emprunt locale Les principales caractéristiques financières de l emprunt L intervention des élus Les politiques modalités de remboursement Les autres caractéristiques du contrat d emprunt L action des services administratifs Partie II : La stratégie financière et son nécessaire ajustement au contexte des marchés financiers Définition d une stratégie financière 4 L effort de synthèse Identifications des contraintes propres à la collectivité y.c la nécessaire gestion du patrimoine La synergie interne Prise en compte des projets (PPI) Le respect des préséances La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Les marchés financiers Supports Les intervenants et leurs motivations Les principes macro-économiques La «sphère» des interlocuteurs Comment analyser de la les collectivité indicateurs locale et anticiper les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes Les circuits du «rendu-compte» d actifs Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

15 Page 15 Organisation institutionnelle La consolidation du «groupe protéiforme» Collectivité locale Objectifs recherchés Chaque entité locale (commune, groupement de communes, département ou région) a d abord la responsabilité directe de rendre sur son territoire les services publics qui sont de sa compétence. Elle développe également une activité de soutien direct ou indirect au tissu économique et social de son territoire. L ensemble de ces actions nécessite de disposer d une bonne capacité d appréciation des choix opérés, de l efficacité des missions entreprises et de la pérennité des politiques engagées. Cela passe avant tout par une bonne connaissance de l ensemble des parties prenantes à la mise en œuvre des services «publics», c est-à-dire d abord par une consolidation financière opérée à partir des choix budgétaires de la collectivité locale, mais aussi par une «consolidation économique et sociale» de l action publique locale globale - au sens large. Intervenant Philippe VALLETOUX Président du Comité stratégique de STRATE- GIES LOCALES Ancien membre du Conseil Economique, social et Environnemental (p. 35) Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Référence formation : OI02 Programme Programme Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire Ce module sera cadencé selon Un principe la séquence fondamental suivante : la liberté : d emprunter Les conditions de fonds Les conditions de procédure 1 Les actions directes du Le budget cadre budgétaire local de l emprunt la traduction Les grandes budgétaire familles des décisions d instruments de la de collectivité financement locale le suivi des décisions budgétaires Le marché intermédié Les ouvertures de crédit Les concours bancaires Les particularités des emprunts structurés 2 Les acteurs «dépendants» du budget local Le marché désintermédié les personnes publiques Les titres de créance négociables (TCN) Les émissions obligataires les personnes privées Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents modes de financement intermédié 3 les actions impliquant Les (autrement modes de réalisation que budgétairement) de l emprunt la collectivité locale les implications à caractère Les principales économique caractéristiques financières de l emprunt Les modalités de remboursement les implications à caractère Les autres social caractéristiques du contrat d emprunt Partie II : La stratégie financière et son nécessaire ajustement au contexte des 4 Esquisse marchés des financiers tableaux de bord pour la «consolidation» Définition d une stratégie financière la consolidation financière Identifications des contraintes propres à la collectivité y.c la le tableau des «échanges nécessaire locaux quantifiés gestion du» patrimoine Prise en compte des projets (PPI) La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Supports une analyse Les marchés «orientée financiers» du budget local Les intervenants et leurs motivations une «cartographie» d un Les «principes groupe Collectivité macro-économiques locale» Comment analyser les indicateurs et anticiper les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes d actifs Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

16 Page 16 Organisation institutionnelle La réforme des Collectivités Territoriales Objectifs recherchés Faire une présentation globale de la Réforme Territoriale, Revenir sur les principaux chapitres de la Réforme, Déterminer et présenter les enjeux. Intervenant Programme Marie-Christine BERNARD-GELABERT Administrateur civil (p.24) Démocratie locale Conseillers territoriaux Election des conseillers communautaires Création de nouvelles structures Classification des structures Métropole Pôle métropolitain Commune nouvelle Regroupement et modification des limites territoriales de départements et de régions Durée de la formation 1 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Référence formation : OI03 Achèvement de la couverture intercommunale et rationalisation des périmètres Objectifs de la loi Bilan de l intercommunalité au 01/01/2011 Droit de veto communal Recomposition et renforcement du rôle des Commissions Départementales de Coopération Intercommunale Schéma départemental de coopération intercommunale Achèvement de la couverture intercommunale Simplification de la procédure de fusion d EPCI Syndicats de communes et syndicats mixtes Impossibilité de créer de nouveaux pays Renforcement des dispositifs de mutualisation au sein du bloc communal Clarification des compétences et encadrement des cofinancements Clarification des compétences Schéma d organisation des compétences et de mutualisation des services Encadrement des cofinancements Montant des subventions d investissements au sein du secteur local en 2007 Montant des fonds de concours versés par les collectivités locales à l Etat Dispositions financières et fiscales Mutualisation de la DGF Unification des taux de fiscalité «ménages»

17 Page 17 Finances locales et fiscalité Suppression de la taxe professionnelle : création d une contribution économique territoriale, nouveau panier de ressources et enjeux pour les collectivités Objectifs recherchés S il est important de comprendre les nouveaux mécanismes de la fiscalité économique locale, il est primordial de bien en mesurer les impacts dans les finances et dans le mode de gestion des évolutions des collectivités locales. Passant d une fiscalité relativement stable assise sur un «stock» à une fiscalité sensible aux «flux annuels», cette nouvelle ressource fiscale nécessitera une modification des relations des collectivités avec les acteurs économiques locaux, ainsi qu une stratégie de programmation financière. Cette formation a vocation à donner un éclairage précis du nouveau mécanisme fiscal issu de la suppression de la TP et à offrir un éclairage global des enjeux qu il induit. Intervenants Programme Sylvie ROMIA Responsable des Etudes économiques StratégiesLocales (p. 31) Philippe VALLETOUX Président du Comité stratégique de STRATEGIES LOCALES Ancien membre du Conseil Economique, social et Environnemental (p. 35) Durée de la formation 1/2 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 450 euros Collectivité hab. 350 euros Collectivité de 10 à hab. 260 euros Collectivité de moins de hab. 200 euros Référence formation : FL01 Partie 1 : Présentation de la réforme de la fiscalité locale Sylvie ROMIA Suppression de la TP et instauration d une contribution économique territoriale Nouvelles ressources affectées aux collectivités locales Nouvelle répartition des ressources fiscales entre catégories de collectivités Mécanismes de compensation, de garantie et de péréquation 2010 : une année de transition Partie 2 : Les nouveaux enjeux des finances locales Philippe VALLETOUX Un jeu à trois acteurs : Etat-Entreprises-Collectivités locales L équilibre des ressources avant / après réforme L évolution du pouvoir fiscal L évolution de la répartition de la charge fiscale L équilibre des finances locales La recherche de nouvelles marges de manoeuvre Support Guide de la réforme fiscale

18 Page 18 Finances locales et fiscalité Principales dispositions de la loi de finances impactant les collectivités locales Objectifs recherchés Resituer le secteur public local au sein de l ensemble de l économie et rappeler les contraintes posées par l évolution des finances publiques. Présenter aux élus locaux les principales dispositions votées en loi de finances relatives aux collectivités locales pour leur permettre d anticiper leurs décisions budgétaires. Mesurer leurs impacts sur l évolution des budgets locaux. Intervenants Sylvie ROMIA Responsable des Etudes économiques StratégiesLocales (p. 31) Durée de la formation 1/2 journée Frais d inscription Collectivité de hab. 450 euros Collectivité hab. 350 euros Collectivité de 10 à hab. 260 euros Collectivité de moins de hab. 200 euros Référence formation : FL02 Programme Programme Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire Cadrage général : Un principe fondamental : la liberté d emprunter Les conditions de fonds Perspectives économiques Les conditions de procédure Le cadre budgétaire de l emprunt Grandes tendances des finances publiques Les grandes familles d instruments de financement Le marché intermédié Orientations du budget Les de ouvertures l État de crédit Les concours bancaires Les particularités des emprunts structurés Le marché désintermédié Principales dispositions de Les la titres loi de finances créance négociables : (TCN) Les émissions obligataires Mesures concernant l évolution des dotations de l État Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents Mesures relatives modes à la de fiscalité financement locale intermédié Les modes de réalisation de l emprunt Mesures concernant les Les transferts principales de caractéristiques compétences financières de l emprunt Les modalités de remboursement Autres dispositions Les autres caractéristiques du contrat d emprunt Partie II : La stratégie financière et son nécessaire ajustement au contexte des marchés financiers Définition d une stratégie financière Point sur le calendrier des réformes en cours Identifications des contraintes propres à la collectivité y.c la nécessaire gestion du patrimoine Prise en compte des projets (PPI) La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Supports Les marchés financiers Les intervenants et leurs motivations Guide des principales mesures Les principes de la macro-économiques loi de finances Comment analyser les indicateurs et anticiper les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes d actifs Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

19 Page 19 Finances locales et fiscalité Les déterminants de l évolution des finances locales au niveau national et leur déclinaison au niveau du territoire Objectifs recherchés Comprendre les variables explicatives de l évolution des finances locales en distinguant ce qui relève des facteurs conjoncturels, sociaux, ou législatifs et institutionnels. Décliner l analyse macroéconomique au niveau local pour mettre en exergue les déterminants spécifiques au territoire et dresser un portrait de la collectivité. Recenser l information mise à disposition par les différentes sources de statistiques locales et, lorsque l information fait défaut, identifier les acteurs susceptibles d apporter des éléments de réponse. Intervenants Durée de la formation 1/2 journée Sylvie ROMIA Responsable des Etudes économiques StratégiesLocales (p. 31) Frais d inscription Collectivité de hab. 450 euros Collectivité hab. 350 euros Collectivité de 10 à hab. 260 euros Collectivité de moins de hab. 200 euros Référence formation : FL03 Programme Programme Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire L évolution des finances Un principe locales fondamental au niveau : national la liberté d emprunter : Les conditions de fonds Présentation historique Les conditions des grandes procédure tendances Le cadre budgétaire de l emprunt Les déterminants économiques Les grandes familles d instruments de financement Les déterminants sociodémographiques Le marché intermédié Les déterminants Les institutionnels ouvertures de crédit Les concours bancaires Les particularités des emprunts structurés Le marché désintermédié Les données statistiques Les titres au niveau de créance local négociables : (TCN) Les émissions obligataires Les informations existantes Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents Les outils à construire modes de financement intermédié Le portrait du territoire Les modes : point de réalisation de départ de l emprunt pour définir une stratégie Les principales caractéristiques financières de l emprunt Les modalités de remboursement Les autres caractéristiques du contrat d emprunt Les leviers d action : Partie II : La stratégie financière et son nécessaire ajustement au contexte des marchés Les risques financiers latents Définition d une stratégie financière Les marges de manœuvre Identifications disponibles des contraintes propres à la collectivité y.c la nécessaire gestion du patrimoine Prise en compte des projets (PPI) La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle Les marchés financiers Les intervenants et leurs motivations Les principes macro-économiques Comment analyser les indicateurs et anticiper les tendances La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes d actifs Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

20 Page 20 Développement économique Anticipation et accompagnement des mutations économiques et sociales Objectifs recherchés Observer et évaluer les mutations en cours et (ou) prévisibles de territoires dont les élus et les administrations ont la charge. Anticiper et organiser le changement, au lieu de le subir. Savoir gérer une crise, dès lors qu elle n a pu être évitée et, si possible, en sortir par le haut. Faire travailler ensemble les acteurs nombreux et divers et tirer le meilleur parti des leviers d action. Intervenants Durée de la formation 1 journée Didier CULTIAUX Préfet de région Honoraire ex-conseiller-maître en service extraordinaire à la Cour des Comptes (p. 25) Frais d inscription Collectivité de hab. 650 euros Collectivité hab. 550 euros Collectivité de 10 à hab. 450 euros Collectivité de moins de hab. 350 euros Référence formation : DE01 Programme Programme Partie I : Présentation du cadre réglementaire et des offres de financement Le cadre réglementaire Les facteurs de mutation Un principe fondamental : la liberté d emprunter Les déclins sectoriels Les conditions de fonds Les conditions de procédure L émergence d activités Le cadre d avenir budgétaire de l emprunt L attractivité des territoires Les grandes familles d instruments de financement L émulation compétitive Le marché et intermédié l internationalisation de l économie Les ouvertures de crédit Le contexte démographique, Les concours psychologique, bancaires social et politique Les particularités des emprunts structurés Le marché désintermédié Les acteurs en présence Les titres de créance négociables (TCN) Entrepreneurs nationaux Les émissions ou étrangers obligataires : leurs préoccupations et motivations Les modalités juridiques, techniques et financières associées aux différents Les salariés modes et leurs de organisations financement intermédié représentatives : leur degré d information, leur force, leur Les posture principales et caractéristiques leur aptitude au financières changement de l emprunt Les modes de réalisation de l emprunt Les acteurs publics Les : modalités de remboursement Les autres caractéristiques du contrat d emprunt les représentants des collectivités locales : l empilement institutionnel La stratégie et la difficulté financière d un et son leadership nécessaire ajustement au contexte des Partie II : marchés financiers Définition Les représentants, d une stratégie centraux financière et territoriaux, de l Etat : l urgence politique, l art Identifications la coordination des contraintes propres à la collectivité y.c la nécessaire gestion du patrimoine Prise en compte des projets (PPI) Les leviers d action La fixation des objectifs au service de la stratégie globale La mise en œuvre : les moyens et le contrôle L anticipation bénéfique ou la crise soit salutaire soit désastreuse Les marchés financiers La communauté d analyse et d expertise Les intervenants et leurs motivations La circulation de l information Les principes macro-économiques Comment analyser les indicateurs et anticiper les tendances L art de la négociation La liquidité et les arbitrages entre les différentes classes La panoplie des moyens d actifs humains, économiques, financiers et juridiques Les conséquences sur l évolution des principaux index financiers

Guide de formation. Formation des élus locaux Animation de séminaires

Guide de formation. Formation des élus locaux Animation de séminaires Guide de formation 2010 Formation des élus locaux Animation de séminaires Une version actualisée de ce guide est disponible sur notre site internet : www.strategies-locales.fr Organisme spécialisé dans

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

L IRA de Metz à votre service

L IRA de Metz à votre service L IRA de Metz à votre service Les IRA, outre leur vocation première qui est de recruter et de former des fonctionnaires de catégorie A d administration générale, ont aussi pour mission de développer la

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque

09h15 - Introduction institutionnelle par Sylvie GUILLET, directrice de l INSET de Dunkerque Fil rouge et animation de l'atelier : Joseph CARLES, maître de conférences à l'institut d'études politiques de Toulouse et intervenant régulier à l INET (Institut national d études territoriales), adjoint

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national

Octobre 2010. Ressources. Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Octobre 2010 Ressources Prévention des risques psychosociaux : le plan d actions national Prévention des risques psychosociaux : Le plan d actions national Le diagnostic concernant les risques psychosociaux,

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur

Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Annexe 1 Cadre d emploi de recrutement Directeur, chargé de la mission dialogue citoyen Mission Dialogue Citoyen Administrateur Le pôle «politiques publiques et prospective» a en charge l accompagnement

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE»

PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» PRESENTATION GENERALE DU MASTER «MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE» 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée

Nouveaux enjeux du mandat. Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée Nouveaux enjeux du mandat Vincent AUBELLE, professeur associé à l Université Paris Est Marne la Vallée - 121,8-117,1 Déficit budget Etat (en milliards d'euros) - 130,0-120,0-110,0-100,0-90,0-80,0-70,0-60,0-50,0-40,0-30,0-20,0-10,0

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe.

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe. Présentation et objectifs.les 6 premiers et très intenses mois de mandat, ont souvent tout juste permis à de nombreuses équipes nouvellement élues de prendre leurs marques, de faire un bilan précis de

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS ASSISTANT DE MANAGER Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur d'assistant de Manager est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire exerce

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

REGIMES d EXAMEN 2012. DOMAINE : DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION : Droit public

REGIMES d EXAMEN 2012. DOMAINE : DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION : Droit public REGIMES d EXAMEN 2012 DOMAINE : DROIT, ECONOMIE, GESTION MENTION : Droit public SPECIALITES : La mention «Droit public» se décline en quatre spécialités, dont une commune avec la mention «Droit privé»

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

2015 v4. Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes

2015 v4. Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes 2015 v4 Organisation du travail & Systèmes de formation des adultes Identité Olivier Richaud est consultant en organisation du travail et systèmes de formation des adultes. Il construit son expérience

Plus en détail

Session spéciale Réforme territoriale

Session spéciale Réforme territoriale Session spéciale Réforme territoriale Historique des textes relatifs à l organisation territoriale Lois Mauroy/Deferre de 1981 à 1983 Loi du 6 février 1992 relative à l administration territoriale de la

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Industries Secteur Public. Secteur Public*

Industries Secteur Public. Secteur Public* Industries Secteur Public Secteur Public* Le département «Secteur Public» Depuis près de 20 ans, le département Secteur public de PricewaterhouseCoopers accompagne les administrations, les organisations

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION

LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION LES PACTES FINANCIERS ET FISCAUX COMMUNES INTERCOMMUNALITE ET LA MUTUALISATION 1 PRESENTATION Le présent document a été réalisé par le Cabinet Michel Klopfer, conseil indépendant dont le capital appartient

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

Economie des Transports

Economie des Transports «Economie des Transports». Vision Macro et Stratégique La formation se situe au niveau des relations entre Transports, Territoires et Société. Différentes matières sont interactives comme celles en relation

Plus en détail

Une solution intégrée pour votre projet de territoire

Une solution intégrée pour votre projet de territoire Une solution intégrée pour votre projet de territoire EXPERTISES / DIAGNOSTICS / PROSPECTIVE COMMUNICATION / STRATÉGIE FISCALE & FINANCIÈRE CONCERTATION / GOUVERNANCE / CONSEIL & AMO Moindre dynamique

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Villes et énergie : quels enjeux communs?

Villes et énergie : quels enjeux communs? Conférence publique du Club Ville Villes et énergie : quels enjeux communs? Construire et organiser la ville pour la transition énergétique Mardi 24 juin 2014 de 9h00 à 16h45 À Sciences Po Amphithéâtre

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges

Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Annexe 1 : Un exemple de cahier des charges Cahier des charges pour des rencontres de sensibilisation du personnel de l'opac 38 au développement durable L'office public d'aménagement et de construction

Plus en détail

Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres

Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres Communauté d Agglomération Orléans Val de Loire Mise en œuvre d'une nouvelle gouvernance entre l AgglO et les 22 communes membres Diagnostic de l organisation et des politiques publiques des collectivités

Plus en détail

Moyen terme 2014-2018

Moyen terme 2014-2018 Moyen terme 2014-2018 ATTENTES DES UTILISATEURS POUR LA PERIODE 2014-2018 Selon les entretiens réalisés par le Cnis au 2 è semestre 2012 COMMISSION «SYSTEME FINANCIER ET FINANCEMENT DE L ECONOMIE» POUR

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant :

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : - une présidence confiée au préfet de la région Île-de-France et au

Plus en détail

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux

Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Convention cadre relative au module de formation commun aux élèves de l ENA et aux élèves administrateurs territoriaux Entre Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale dénommé ci-dessous CNFPT

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

Un diplôme reconnu et recherché

Un diplôme reconnu et recherché Un diplôme reconnu et recherché Le cycle d enseignement EID délivre avec le même taux de réussite (90%) le même diplôme que le cycle initial à savoir, le D.U.T. G.E.A. Il permet de concilier études et

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Pour un développement. local. durable. Développement

Pour un développement. local. durable. Développement Développement local Pour un développement local durable durable Le développement local vise à améliorer la vie quotidienne des habitants d un territoire en renforçant toutes les formes d attractivité de

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES

Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) SCIENCES HUMAINES SCIENCES HUMAINES Master SCIENCES DE L EDUCATION STRATÉGIE ET INGÉNIERIE DE FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs former des spécialistes en ingénierie de formation dans les trois niveaux de cette ingénierie

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014

SCOT du Pays de Saintonge Romane! 11 JUILLET 2014 11 JUILLET 2014 1 DÉROULEMENT Des temps de présentation Des tables-rondes Des débats Fin du séminaire : 16h45 2 3 Contenu et objectifs du SCOT Un SCOT, c est avant tout un projet de territoire à moyen

Plus en détail

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS :

PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : PARCOURS DE SANTÉ DES PATIENTS : QUELS NOUVEAUX DÉFIS, QUELLES NOUVELLES OPPORTUNITÉS POUR LES ACTEURS DE SANTÉ? :: CERTIFICAT 7 modules de mars à décembre 2015 :: Public visé Professionnel médical et

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution

ACCOMPAGNEMENT ET SOINS DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS EN INSTITUTION. Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Accompagnement et soins des enfants et des adolescents en institution Les souffrances des adolescents sont réelles et conséquentes, dans une période du développement de la personne, empreinte de bouleversements.

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA)

STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Sciences humaines et sociales Master à finalité professionnelle MENTION : SCIENCES DE L EDUCATION SPÉCIALITÉ STRATEGIE ET INGENIERIE EN FORMATION D ADULTES (SIFA) Objectifs : Former des spécialistes en

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

www.objectifpartenaires.com

www.objectifpartenaires.com Ressources Humaines Développeur de compétences Objectif Partenaires est un cabinet de Gestion des Ressources Humaines développant trois activités majeures : Le cabinet place au centre de ses prestations

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 -

40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - 40 PROPOSITIONS POUR UN ELAN NOUVEAU DE L ACTION EXTERIEURE DECENTRALISEE présentées par André LAIGNEL -- 23 janvier 2013 - A. DEFINIR DES PRIORITES PARTAGEES «L EXPERIENCE DE LA PROXIMITE AU SERVICE D

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises

Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises Appel à Manifestation d Intérêt / Programme CoMun pour la contractualisation de Consultants et/ou Bureaux d études dans divers domaines d expertises du développement urbain Août-Septembre 2015 I. Brève

Plus en détail

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION»

«PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» «PRATICIEN DU CHANGEMENT & PROFESSIONNEL DE LA RELATION» PROMO 7 La formation au coaching QUI SOMMES-NOUS? Nous sommes des coachs professionnels, hommes et femmes, témoins et acteurs de l évolution des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail