DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN"

Transcription

1 DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou Brent). Expliquez à la classe que chaque étude de cas représente un profil de risque comprenant des caractéristiques qui peuvent augmenter les de cancer du sein chez une femme et des caractéristiques qui pourraient réduire ce risque. À l aide du Tableau des de cancer du sein (FR-6), chaque groupe : a) identifie toutes les caractéristiques de chaque profil qui pourraient réduire les de cancer du sein, ainsi que les caractéristiques qui pourraient augmenter ces, b) identifie en cochant dans la colonne correspondante si chaque caractéristique identifiée peut augmenter les ou réduire les de cancer du sein et c) fait des recommandations de comportements pouvant éventuellement réduire les dans la colonne de. Remarque : le groupe ne doit pas forcément parvenir à un consensus pour la liste d activités de recommandée; une grande diversité d activités suggérées doit plutôt être encouragée. Chaque groupe choisira un secrétaire (pour inscrire les caractéristiques et les mesures de réduction des ) et un présentateur (pour faire part des conclusions du groupe à la classe). Prévoyez 10 minutes par groupe pour examiner le profil avant de procéder aux présentations des présentateurs devant la classe. Ouvrez ensuite la discussion sur les quatre profils. Questions pour la discussion : 1. Quels profils présentaient une femme ou des femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein? Réponse : Erin et Abby a) Quels facteurs de risque de leur profil sont contrôlables? Erin : Modes de vie (habitudes alimentaires, exercice, exposition à la fumée secondaire), parler à son médecin de ses antécédents familiaux, être informée sur le cancer du sein, subir une mammographie régulièrement (une fois par an ou par 2 ans) (un cas de cancer du sein n augmente pas les dans une grande proportion, donc une fois tous les deux ans convient encore), savoir ce qui est normal pour ses seins. Abby : Modes de vie (habitudes alimentaires, exercice, le fait de ne pas fumer ni boire), parler à son médecin de ses antécédents familiaux, savoir ce qui est normal pour ses seins. 2. Quels profils présentaient une femme ou des femmes ayant un mode de vie indiquant un risque éventuel accru de cancer du sein? Réponse : Jenny et Brent

2 a) Quels sont les liés au mode de vie? Jenny : habitudes alimentaires, consommation d alcool, cigarette. Brent : sédentarité/inactivité, habitudes alimentaires. b) Quels facteurs sont contrôlables? Jenny : habitudes alimentaires, consommation d alcool, cigarette. Brent : inactivité, habitudes alimentaires. c) À quels obstacles Jenny et Brent peuvent-elles faire face dans leurs efforts de modification de leur mode de vie pour réduire leurs? Jenny : Manque d intérêt, de motivation, de soutien de la part de ses amis, sentiment de perte, symptômes de sevrage, manque de connaissances et de ressources. Brent : Manque de temps, de motivation, de connaissances et de ressources, perception d un manque d options. d) Comment Jenny et Brent peuvent-elles surmonter ces obstacles? Jenny : Tabagisme : substituts de nicotine, recherche de renseignements sur les dangers du tabac, trouver une récompense pour remplacer la cigarette, s écrire une lettre sur les raisons de vouloir arrêter de fumer, s écrire un contrat, obtenir une aide professionnelle (par exemple un programme anti-tabac, des séances de counseling), etc. Consommation d alcool : Explorer les possibilités de socialiser sans la présence d alcool, explorer les conséquences éventuelles de la consommation excessive d alcool pour augmenter la motivation à boire moins, trouver des récompenses saines pour remplacer l alcool, etc. Alimentation : explorer les choix d aliments sains qui lui plaisent, etc. Brent : Trouver des occasions d être physiquement active pendant toute la journée (faire par exemple plusieurs périodes d activité de 10 minutes au lieu de devoir libérer une heure entière), explorer les modes de vie actifs (descendre de l autobus quelques arrêts plus tôt, se stationner un peu plus loin) qu il pourrait adopter au lieu de sentir l obligation de s inscrire à un gym, trouver des activités physiques agréables (le jardinage, la marche), se renseigner sur les bienfaits de l activité physique et de la bonne alimentation, se préparer des lunch santé, choisir des aliments plus sains, etc.

3 Document de ressource : Erin les Sexe : femme Âge : 56 ans Sans enfants Suit le Guide alimentaire canadien et mange beaucoup de fruits et légumes Active physiquement Sœur diagnostiquée de cancer du sein Exposition à la fumée secondaire Erin doit s assurer que son médecin est au courant du diagnostic de sa sœur et discuter avec lui de subir des examens réguliers des seins et une mammographie (chaque année ou tous les deux ans. Erin pourrait demander à son beau-frère de fumer dehors de manière permanente ou au moins durant ses visites.

4 Document de ressource: Jenny Sexe : femme Alimentation (hamburgers et frites) Consommation d alcool les Jenny pourrait choisir des options plus saines ou apporter son propre repas santé au travail. Jenny pourrait limiter sa consommation d alcool à un maximum d un verre par jour. Elle pourrait aussi essayer de trouver des activités qu elle et ses amis peuvent faire ensemble au lieu d aller dans les bars. Cigarette Jenny devrait arrêter de fumer.

5 Document de ressource: Abby les Sexe : femme Bonne alimentation Deux membres de la famille proche diagnostiqués de cancer Abby doit se familiariser maintenant avec ce qui est normal pour ses seins et mettre son médecin au courant de ses antécédents familiaux de cancer du sein. Très activement physiquement

6 Document de ressource : Brent les Sexe : homme Sédentaire Alimentation Brent doit explorer des façons d être actif pendant ses pauses au travail, trouver des manières actives de se rendre au travail, trouver des façons de faire de l activité physique une priorité dans sa vie, trouver des activités qu il aime pratiquer et qui s insèrent dans sa vie occupée. Brent doit trouver le moyen d apporter son propre repas santé au travail et explorer les moyens de faire de l alimentation saine sa priorité.

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

Alimentation et tabac

Alimentation et tabac Alimentation et tabac Le rôle du tabac dans la régulation du poids Les modifications à l arrêt de la cigarette Les conseils (TCC) pour ne pas prendre de poids Les constatations A âge égal, sexe et conditions

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME

SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. Tabac-info-service.fr SITES DE LUTTE CONTRE LE TABAGISME I. TABAC-INFO-SERVICE.FR http://www.tabac-info-service.fr/ Site du Ministère de la Santé et de l Inpes (Institut national de prévention et d

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Zoom santé. Les personnes atteintes de cancer INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC

Zoom santé. Les personnes atteintes de cancer INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SANTÉ ET BIEN-ÊTRE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Zoom santé Mai 2011 Numéro 25 Améliorer ses habitudes de vie à la suite de l annonce d un diagnostic de cancer : que révèle l Enquête québécoise

Plus en détail

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER

PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER PREVENIR LE CANCER C EST POSSIBLE JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE CANCER - LE 4 FÉVRIER MERCI Nous vous remercions de lire ce support d information! Notre objectif est de vous aider à comprendre comment prévenir

Plus en détail

Thème n 7 : Les effets du tabagisme et la dépendance

Thème n 7 : Les effets du tabagisme et la dépendance sur les motivations à fumer Expérience requise dans l'animation : Durée : 1 h à 2 h Nombre de participants : 15 personnes maximum Objectifs - Permettre à un groupe d'exprimer ses représentations et ses

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire

Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Conseil Consultatif Régional des Personnes Accompagnées des Pays de la Loire Synthèse des échanges du CCRPA du 17 mai 2013, à NANTES Thème de la journée : la santé et l accès aux soins 31 participants

Plus en détail

TARIFICATION PRIVILÉGIÉE

TARIFICATION PRIVILÉGIÉE TARIFICATION PRIVILÉGIÉE Pour Solution 10 et Solution 20 Guide des critères 2015 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Table des matières À propos du présent guide...1 Taux privilégiés...1 Disponibilité...1 Catégories

Plus en détail

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes

Perceptions et opinions des Canadiens à l égard de la consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes La consommation de tabac et d alcool chez les femmes enceintes au Canada CENTRE D EXCELLENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT DES JEUNES ENFANTS RAPPORT D ÉTUDE OMNIBUS Perceptions et opinions des Canadiens à l égard

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

(PA2002-006) Points saillants. Rapport synthèse 4. Luc Chiasson Enseignant-chercheur Cégep de Lévis-Lauzon

(PA2002-006) Points saillants. Rapport synthèse 4. Luc Chiasson Enseignant-chercheur Cégep de Lévis-Lauzon Analyse du sentiment d efficacité personnelle des cégépiens et des cégépiennes relativement à l activité physique, à l alimentation, aux boissons alcoolisées et au tabagisme (PA2002-006) Rapport synthèse

Plus en détail

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T

MERCI DE RETOURNER LE BON DE PRISE EN CHARGE ET/OU LA FICHE RÉCAPITULATIVE DANS L ENVELOPPE T À l attention du bénéficiaire : BILAN SANTÉ RETRAITE AUTO-QUESTIONNAIRE Ce questionnaire servira de fil conducteur à la consultation avec votre médecin traitant. À l issue de l entretien, vous pouvez soit

Plus en détail

n 2 GÉRER LE SYNDROME DE SEVRAGE J ai décidé d arrêter de fumer FASCICULE 1 CdG44/Service Médecine Professionnelle/Mars 2006

n 2 GÉRER LE SYNDROME DE SEVRAGE J ai décidé d arrêter de fumer FASCICULE 1 CdG44/Service Médecine Professionnelle/Mars 2006 J ai décidé d arrêter de fumer n 2 FASCICULE 1 GÉRER LE SYNDROME DE SEVRAGE CdG44/Service Médecine Professionnelle/Mars 2006 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LOIRE-ATLANTIQUE 10

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1

SANTE DES ETUDIANTS 2015. emevia - La santé des étudiants en 2013 1 SANTE DES ETUDIANTS 2015 emevia - La santé des étudiants en 2013 1 emevia - La santé des étudiants en 2013 2 1. Contexte et objectifs emevia est le premier réseau de mutuelles étudiantes de proximité EmeVia

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme

Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Bien comprendre les avantages de la cessation du tabagisme Le tabagisme est une habitude extrêmement coûteuse. Avez-vous déjà pensé aux montants dépensés pour satisfaire cette habitude? Faites le calcul

Plus en détail

Étiquetage des produits du tabac

Étiquetage des produits du tabac LEÇON Années scolaire : 6 e année à 2 e secondaire Au sujet de l auteur : HabiloMédias Durée : 2 périodes Étiquetage des produits du tabac Aperçu Cette activité consiste à faire discuter les élèves de

Plus en détail

Quelques constats sur le cancer en Estrie

Quelques constats sur le cancer en Estrie Numéro 15, juillet 2014 Quelques constats sur le cancer en Estrie LE CANCER : TOUJOURS LA PRINCIPALE CAUSE DE DÉCÈS Le cancer est la principale cause de décès en Estrie, tant chez les hommes (34,6 %) que

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

EXPOSITION CONTENEUR DE BERNE. «La vérité sur l alcool, la fumette et la conduite» AUX COLLEGES DE LA PLANTA ET DES CREUSETS A SION 2006

EXPOSITION CONTENEUR DE BERNE. «La vérité sur l alcool, la fumette et la conduite» AUX COLLEGES DE LA PLANTA ET DES CREUSETS A SION 2006 EXPOSITION CONTENEUR DE BERNE «La vérité sur l alcool, la fumette et la conduite» AUX COLLEGES DE LA PLANTA ET DES CREUSETS A SION 2006 L EXPOSITION Exposition ambulante financée par le Fonds de sécurité

Plus en détail

La santé dans votre entreprise

La santé dans votre entreprise Alcool Alimentation Activité physique Bilan et Conseils Santé Promotion de la santé en entreprise La santé dans votre entreprise Protection des non fumeurs Prévention des maux de dos Stress Sommeil LIGUES

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI

LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI École primaire Desbiens 3, rue de la Fabrique St-Arsène (Québec) G0L 2K0 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 1 Jour 5 2 Jour 1 3 Jour 2 L inscription des 6 e année pour le secondaire aura lieu le 16 février.

Plus en détail

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones?

Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Mars 2010 Qu est-ce qui marche pour réduire le tabagisme au sein des communautés autochtones? Un sommaire de pratiques prometteuses pour les Inuits Écrit par : Consultancy for Alternative Education Qu

Plus en détail

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue

Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Alcool Pour réduire sa consommation Ouvrons le dialogue Pour réduire sa consommation Alcool Vous envisagez de réduire votre consommation de boissons alcoolisées, mais vous vous posez des questions : vous

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION

CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION CATALOGUE DES SUPPORTS DE DIFFUSION GRATUITS ADDICTION Service documentation IREPS Public : Tout public ALCOOL Vous parlez de tout avec votre médecin. Alors pourquoi pas de votre consommation d'alcool?

Plus en détail

ARBETSBLAD FRANSKA - NOUVELLES EN FRANÇAIS. Questions

ARBETSBLAD FRANSKA - NOUVELLES EN FRANÇAIS. Questions RBETSBLD 1 EXECUTIV PRODUCENT: EMILI MELLBERG PRODUCENT: EMMNUELLE CUSSÉ RBETSUPPGIFTER: EMMNUELLE CUSSÉ PROJEKTLEDRE: GBRIELL THINSZ BESTÄLLNINGSNUMMER: 103749R 15 SÄNDNINGSDTUM: 2014-11-08 FRNSK - NOUVELLES

Plus en détail

Le Défi e-no Smoking

Le Défi e-no Smoking Le Défi e-no Smoking Du même auteur «Comment arrêter de fumer en travaillant», Éditions First, 1991 «5 semaines pour une vie sans tabac», Méthode audio FirstAvantage, 1992 «30 Jours pour Apprendre à fumer»,

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible!

UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee. Arrêter, c est possible! UNIVERSITÉ DE GENÈVE Antenne santé 4, rue De-Candolle www.unige.ch/unisansfumee Arrêter, c est possible! Pour en finir avec la cigarette Un pari difficile L Université de Genève est déclarée territoire

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 14 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles :

Questionnaire ICA. Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Questionnaire ICA Tout d abord nous vous prions de fournir quelques indications personnelles : Sexe : Féminin Masculin Age : ans Nombre d années d études (y compris l école obligatoire) terminées et réussies

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

DE TARIFICATION PRIVILÉGIÉE

DE TARIFICATION PRIVILÉGIÉE entière avec participation ÉQUIMAX L'Équitable MC est la plus importante compagnie mutuelle d'assurance vie au Canada, sous réglementation fédérale. Depuis des générations, nous fournissons une protection

Plus en détail

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2013"

La santé des étudiants en 2013 1 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2013" 8 ème Enquête Nationale 1999 2013 Enquête Santé MGEL Depuis plus de 60 ans, à l écoute des étudiants 2 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes de

Plus en détail

Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE. Dr. A. WUYARD Médecin Tabacologue Liège

Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE. Dr. A. WUYARD Médecin Tabacologue Liège Intervention financière des pouvoirs publics dans l aide au sevrage tabagique L EXEMPLARITE BELGE DIFFERENTS NIVEAUX de POUVOIR en BELGIQUE Dans quoi est-il préférable d investir? Quel est la vraie

Plus en détail

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE:

LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: LE MARKETING DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE: ATTIRER LES FUMEURS OU SÉDUIRE LES JEUNES? Colloque de l IMUSP Lausanne 18 novembre 2014 Michela Canevascini, PhD. CIPRET-Vaud 2 /////// OBSERVATOIRE DES STRATÉGIES

Plus en détail

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU

ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU ANALYSE TYPOLOGIQUE DES FUMEURS LANAUDOIS RÉSUMÉE EN UN TABLEAU Josée Payette Élizabeth Cadieux Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique et d évaluation Octobre 2011

Plus en détail

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS.

Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Appropriation et mise en œuvre du plan cancer par les villes-santé de l OMS. Francine MORAT-VUONG Boulogne-Billancourt Vice-présidente du réseau français des villes santé de l OMS. LES VILLES S IMPLIQUENT

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 VI e Congrès International d'épidémiologie - ADELF - EPITER 10 au 12 septembre 2014 - Nice,

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7

Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 Cadre complet de mieux-être en milieu travail Présenté par : Marilyn Babineau, Réseau de santé Horizon Isabelle Duguay, Réseau de santé Vitalité Le 7 novembre 2012 Cadre de mieux-être en Le cadre de notre

Plus en détail

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes

Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Premiers résultats tabac et e-cigarette Caractéristiques et évolutions récentes Résultats du Baromètre santé Inpes 2014 CONTACTS PRESSE Inpes : Vanessa Lemoine Tél : 01 49 33 22 42 Email : vanessa.lemoine@inpes.sante.fr

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM

ADOS. Produit par le réseau québécois de l ACSM ADOS Produit par le réseau québécois de l ACSM Bas-du-Fleuve Chaudière-Appalaches Côte-Nord Haut-Richelieu Lac-Saint-Jean Montréal Québec Rive-Sud de Montréal Saguenay Sorel/Saint-Joseph/Tracy L important

Plus en détail

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée)

1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2013) 1) l Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, enquête discontinuée) 2)

Plus en détail

o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte anti-tabac)

o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte anti-tabac) Etat des lieux des politiques anti-tabac & actions de santé publique en France o Augmentation des prix et taxation du tabac (Recommandations de l art.6 de la CCLAT, Convention-Cadre de l OMS pour la lutte

Plus en détail

Annexe technique à la Note Économique

Annexe technique à la Note Économique Annexe technique à la Note Économique «Les effets pervers des taxes sur le tabac, l alcool et le jeu» publiée par l Institut économique de Montréal le 22 janvier 2014 Dans le cadre de la publication d

Plus en détail

Les pratiques de counseling en abandon du tabac des inhalothérapeutes : une comparaison entre 2005 et 2010

Les pratiques de counseling en abandon du tabac des inhalothérapeutes : une comparaison entre 2005 et 2010 Les pratiques de counseling en abandon du tabac des inhalothérapeutes : une comparaison entre 2005 et 2010 Michèle Tremblay, M.D., Institut national de santé publique du Québec Jennifer O Loughlin, Ph.

Plus en détail

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire

Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Enquête sur l usage de la cigarette électronique et du tabac en milieu scolaire Nicole Stenger Edmond Chailleux Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires de Loire-Atlantique But de l étude

Plus en détail

C est votre santé Impliquez-vous

C est votre santé Impliquez-vous C est votre santé Impliquez-vous Le financement de ce projet a été fourni par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l Ontario www.oha.com 1. Impliquez-vous dans vos soins de santé. Dites-nous

Plus en détail

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS

LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS Dépôt légal ISBN 978-2-923548-24-1 2008 A L C O O L E T S A N T É LA GROSSESSE ET L ALCOOL EN QUESTIONS 1 PRÉSENTATION Éduc alcool est un

Plus en détail

Enquête sur l érosion dentaire

Enquête sur l érosion dentaire Octobre 2013 GSK N 111617 Contact : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie

Plus en détail

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux

Alimenter son jeu. Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs. Dr Isabelle DURACK. Bélénos - Santé-en-jeux Alimenter son jeu Créer un jeu d éducation nutritionnelle sur le temps des loisirs Bélénos - Santé-en-jeux Dr Isabelle DURACK Objectifs Sensibiliser les enfants aux plaisirs et bienfaits D une alimentation

Plus en détail

Guide de l indice-santé MD. Guide d information pour les conseillers

Guide de l indice-santé MD. Guide d information pour les conseillers Guide de l indice-santé MD Guide d information pour les conseillers Qu est-ce que l indice-santé? L indice-santé est une technique de sélection des risques plus affinée qui tient compte de l état de santé

Plus en détail

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir?

Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Un environnement sans fumée pour vos enfants. Comment y parvenir? Renseignements sur la fumée secondaire et tertiaire Qu est-ce que la fumée secondaire? La fumée secondaire est une combinaison de fumée

Plus en détail

CODE DE PUBLICITÉ POUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES

CODE DE PUBLICITÉ POUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES CODE DE PUBLICITÉ POUR LES DENRÉES ALIMENTAIRES 1. La publicité doit être conçue de manière à respecter les règles et l esprit de la législation, des codes d autorégulation en général et du présent code

Plus en détail

"La santé des étudiants en 2015"

La santé des étudiants en 2015 Dossier de Presse "La santé des étudiants en 2015" 9 ème Enquête Nationale 1999 2015 Enquête Santé d emevia Depuis plus de 16 ans, à l écoute des étudiants 1 Sommaire EmeVia et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014

Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Colloque du RESPADD dans le cadre de la Journée mondiale sans tabac 2014 Aurélie Lermenier Mai 2014 Enquête ETINCEL-OFDT : premiers éléments sur l usage de la cigarette électronique en France w w w. o

Plus en détail

Module 1 Définitions et concepts

Module 1 Définitions et concepts Module 1 Définitions et concepts Introduction Module 1 présente la promotion de la santé et donne un aperçu des définitions et concepts principaux. Ce module souligne les sujets et outils qui seront explorés

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

Sentiment d efficacité personnelle, habitudes de vie et niveau de condition physique (PA2002-006)

Sentiment d efficacité personnelle, habitudes de vie et niveau de condition physique (PA2002-006) II QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. Sentiment d efficacité personnelle, habitudes de vie et niveau de condition physique (PA2002-006) Rapport de recherche

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Baromètre AXA Santé. AXA Prévention. Perception et comportements des habitants du Luxembourg exerçant une activité professionnelle en matière de santé

Baromètre AXA Santé. AXA Prévention. Perception et comportements des habitants du Luxembourg exerçant une activité professionnelle en matière de santé AXA Prévention Baromètre AXA Santé Perception et comportements des habitants du Luxembourg exerçant une activité professionnelle en matière de santé Baromètre AXA Santé - Luxembourg Conférence 28-03-2014

Plus en détail

Guide pratique de la cigarette électronique

Guide pratique de la cigarette électronique Guide pratique de la cigarette électronique Qu'est-ce qu'une cigarette électronique? La cigarette électronique ou vaporisateur personnel ou encore e-cig est une nouvelle technologie qui ressemble à une

Plus en détail

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets!

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! L équilibre en action! Ne pas se sentir à plat mais déborder d'énergie, c'est possible! En mangeant sainement, en bougeant suffisamment...

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général.

Ce livret a été élaboré par le département d ergothérapie de L Hôpital d Ottawa, Campus Général. GÉRER VOTRE FATIGUE Gérer votre fatigue Guide pratique destiné aux personnes atteintes de cancer et à leur famille Cette brochure contient des renseignements généraux qui ne sont pas spécifiques à vous.

Plus en détail

Point presse du 4 février 2015. Les Français et la cigarette électronique

Point presse du 4 février 2015. Les Français et la cigarette électronique Point presse du 4 février 2015 Les Français et la cigarette électronique Fontem Ventures - Qui sommes nous? Basé à Amsterdam, Filiale indépendante d Imperial Tobacco Group dédiée aux produits sans tabac

Plus en détail

En finir. avec la cigarette. Aide pour arrêter de fumer

En finir. avec la cigarette. Aide pour arrêter de fumer En finir avec la cigarette Aide pour arrêter de fumer Table des matières Qu en penses-tu?...3 Tout sous contrôle?...4 Ecris ton journal!...5 Déclencheurs typiques et alternatives?...6 Mon plan pour en

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ

PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les 10 à 11 ans PARLER DE L INFLUENCE DE LA PUBLICITÉ HABILETÉS FINANCIÈRES ANALYSER LES PUBLICITÉS DIFFÉRENCIER LES BESOINS DES DÉSIRS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ La publicité est

Plus en détail

Projet Fonds Assuétudes 2007

Projet Fonds Assuétudes 2007 Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens Projet Fonds Assuétudes 2007 Phn G. Guillaume - Apr J. Saevels Lutte contre le Tabagisme : Soutien et démarches des pharmaciens APB = Association

Plus en détail

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée),

1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), Survol des indicateurs du taux de tabagisme au Québec (Mis à jour en octobre 2014) 1) L Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (ESUTC) de Santé Canada (1999 2012, discontinuée), 2) l Enquête

Plus en détail

Les aînés et l alcool

Les aînés et l alcool L ALCOOL ET LA SANTÉ Les aînés et l alcool Table des matières Introduction... 1 Pourquoi les aînés doivent-ils se soucier de leur consommation d alcool?... 2 À quoi peut-on voir qu une personne a un problème

Plus en détail

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2

Bayer Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2. Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Les Français et les accidents vasculaires cérébraux Vague 2 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La méthodologie Page 3 La méthodologie Etude

Plus en détail

Guide pour les expériences Texte d information pour le personnel enseignant / les MDS

Guide pour les expériences Texte d information pour le personnel enseignant / les MDS 1/5 Information: Le présent guide explique comment réaliser les expériences avec les élèves et quels informations et contenus leur transmettre à quel moment. Les dialogues et exemples de communication

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

La saine alimentation

La saine alimentation Capsule du prof Jeunes Cœur atout MC La saine alimentation De la 2 e à la 3 e année Jeunes Cœur atout MC 2015 Fondation des maladies du cœur et de l AVC De la 2 e à la 3 e année La saine alimentation 1

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active

ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active ACTIVITÉ 1 DES ÉLÈVES Réflexions et buts sur la participation active Il importe d analyser vos niveaux, types et contextes d activité physique quotidienne et les obstacles qui vous empêchent d être physiquement

Plus en détail

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE

Congrès SFT 2015. Dossier de partenariat. 9e Edition. 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE Congrès SFT 2015 Dossier de partenariat 9e Edition 5 et 6 novembre 2015 CENTRE DE CONGRES PIERRE BAUDIS - TOULOUSE LE CONGRES ANNUEL DE LA SOCIETE FRANCAISE DE TABACOLOGIE Coordonnées secrétariat du congrès

Plus en détail

Ouvrons le dial O gue. Alcool. Pour réduire arrêter sa de consommation MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

Ouvrons le dial O gue. Alcool. Pour réduire arrêter sa de consommation MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Ouvrons le dial O gue Alcool Pour réduire arrêter sa de consommation fumer MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Pour réduire sa consommation Vous envisagez de réduire

Plus en détail

Pour une vie en santé

Pour une vie en santé Mémoire de l AMC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Pour une vie en santé Présenté par : Anne Doig, MD, CCFP, FCFP Présidente sortante Priorité au discours prononcé A healthy population

Plus en détail

S arrêter de. fumer. L acupuncture peut vous aider

S arrêter de. fumer. L acupuncture peut vous aider S arrêter de fumer L acupuncture peut vous aider Généralités Neuf fumeurs sur dix voudraient s arrêter encore aujourd hui, non pas seulement pour des raisons de santé (affections cardiovasculaires, pathologie

Plus en détail