DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN"

Transcription

1 DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou Brent). Expliquez à la classe que chaque étude de cas représente un profil de risque comprenant des caractéristiques qui peuvent augmenter les de cancer du sein chez une femme et des caractéristiques qui pourraient réduire ce risque. À l aide du Tableau des de cancer du sein (FR-6), chaque groupe : a) identifie toutes les caractéristiques de chaque profil qui pourraient réduire les de cancer du sein, ainsi que les caractéristiques qui pourraient augmenter ces, b) identifie en cochant dans la colonne correspondante si chaque caractéristique identifiée peut augmenter les ou réduire les de cancer du sein et c) fait des recommandations de comportements pouvant éventuellement réduire les dans la colonne de. Remarque : le groupe ne doit pas forcément parvenir à un consensus pour la liste d activités de recommandée; une grande diversité d activités suggérées doit plutôt être encouragée. Chaque groupe choisira un secrétaire (pour inscrire les caractéristiques et les mesures de réduction des ) et un présentateur (pour faire part des conclusions du groupe à la classe). Prévoyez 10 minutes par groupe pour examiner le profil avant de procéder aux présentations des présentateurs devant la classe. Ouvrez ensuite la discussion sur les quatre profils. Questions pour la discussion : 1. Quels profils présentaient une femme ou des femmes ayant des antécédents familiaux de cancer du sein? Réponse : Erin et Abby a) Quels facteurs de risque de leur profil sont contrôlables? Erin : Modes de vie (habitudes alimentaires, exercice, exposition à la fumée secondaire), parler à son médecin de ses antécédents familiaux, être informée sur le cancer du sein, subir une mammographie régulièrement (une fois par an ou par 2 ans) (un cas de cancer du sein n augmente pas les dans une grande proportion, donc une fois tous les deux ans convient encore), savoir ce qui est normal pour ses seins. Abby : Modes de vie (habitudes alimentaires, exercice, le fait de ne pas fumer ni boire), parler à son médecin de ses antécédents familiaux, savoir ce qui est normal pour ses seins. 2. Quels profils présentaient une femme ou des femmes ayant un mode de vie indiquant un risque éventuel accru de cancer du sein? Réponse : Jenny et Brent

2 a) Quels sont les liés au mode de vie? Jenny : habitudes alimentaires, consommation d alcool, cigarette. Brent : sédentarité/inactivité, habitudes alimentaires. b) Quels facteurs sont contrôlables? Jenny : habitudes alimentaires, consommation d alcool, cigarette. Brent : inactivité, habitudes alimentaires. c) À quels obstacles Jenny et Brent peuvent-elles faire face dans leurs efforts de modification de leur mode de vie pour réduire leurs? Jenny : Manque d intérêt, de motivation, de soutien de la part de ses amis, sentiment de perte, symptômes de sevrage, manque de connaissances et de ressources. Brent : Manque de temps, de motivation, de connaissances et de ressources, perception d un manque d options. d) Comment Jenny et Brent peuvent-elles surmonter ces obstacles? Jenny : Tabagisme : substituts de nicotine, recherche de renseignements sur les dangers du tabac, trouver une récompense pour remplacer la cigarette, s écrire une lettre sur les raisons de vouloir arrêter de fumer, s écrire un contrat, obtenir une aide professionnelle (par exemple un programme anti-tabac, des séances de counseling), etc. Consommation d alcool : Explorer les possibilités de socialiser sans la présence d alcool, explorer les conséquences éventuelles de la consommation excessive d alcool pour augmenter la motivation à boire moins, trouver des récompenses saines pour remplacer l alcool, etc. Alimentation : explorer les choix d aliments sains qui lui plaisent, etc. Brent : Trouver des occasions d être physiquement active pendant toute la journée (faire par exemple plusieurs périodes d activité de 10 minutes au lieu de devoir libérer une heure entière), explorer les modes de vie actifs (descendre de l autobus quelques arrêts plus tôt, se stationner un peu plus loin) qu il pourrait adopter au lieu de sentir l obligation de s inscrire à un gym, trouver des activités physiques agréables (le jardinage, la marche), se renseigner sur les bienfaits de l activité physique et de la bonne alimentation, se préparer des lunch santé, choisir des aliments plus sains, etc.

3 Document de ressource : Erin les Sexe : femme Âge : 56 ans Sans enfants Suit le Guide alimentaire canadien et mange beaucoup de fruits et légumes Active physiquement Sœur diagnostiquée de cancer du sein Exposition à la fumée secondaire Erin doit s assurer que son médecin est au courant du diagnostic de sa sœur et discuter avec lui de subir des examens réguliers des seins et une mammographie (chaque année ou tous les deux ans. Erin pourrait demander à son beau-frère de fumer dehors de manière permanente ou au moins durant ses visites.

4 Document de ressource: Jenny Sexe : femme Alimentation (hamburgers et frites) Consommation d alcool les Jenny pourrait choisir des options plus saines ou apporter son propre repas santé au travail. Jenny pourrait limiter sa consommation d alcool à un maximum d un verre par jour. Elle pourrait aussi essayer de trouver des activités qu elle et ses amis peuvent faire ensemble au lieu d aller dans les bars. Cigarette Jenny devrait arrêter de fumer.

5 Document de ressource: Abby les Sexe : femme Bonne alimentation Deux membres de la famille proche diagnostiqués de cancer Abby doit se familiariser maintenant avec ce qui est normal pour ses seins et mettre son médecin au courant de ses antécédents familiaux de cancer du sein. Très activement physiquement

6 Document de ressource : Brent les Sexe : homme Sédentaire Alimentation Brent doit explorer des façons d être actif pendant ses pauses au travail, trouver des manières actives de se rendre au travail, trouver des façons de faire de l activité physique une priorité dans sa vie, trouver des activités qu il aime pratiquer et qui s insèrent dans sa vie occupée. Brent doit trouver le moyen d apporter son propre repas santé au travail et explorer les moyens de faire de l alimentation saine sa priorité.

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir);

Plan d enseignement. Objectifs généraux des modules. Acquérir une bonne connaissance de sa maladie, des complications et des traitements (savoir); Préambule Ce plan d enseignement a été révisé pour soutenir les professionnels de la santé de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, impliqués dans l éducation des personnes atteintes de prédiabète

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

Planifier une grossesse

Planifier une grossesse Planifier une grossesse La grossesse est un moment spécial pour vous et votre famille. Planifier votre grossesse vous permet de faire des choix santé avant d être enceinte. Voici quelques choix santé :

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses 1) Qu est-ce que la Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick? La Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick a été proclamée afin de nous

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Le stress et les relations : La gestion du stress

Le stress et les relations : La gestion du stress Le stress et les relations : La gestion du stress Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.3 cerner les sources de stress caractérisant

Plus en détail

Section 1 : Introduction

Section 1 : Introduction Section 1 : Introduction Organisation La présente section inclut des informations sur l activité physique quotidienne (APQ) et sur la ressource d appui pour la mise en œuvre de l APQ dans les écoles. Elle

Plus en détail

Niveau de revenu et statut social. Réseaux de soutien social Environnements sociaux

Niveau de revenu et statut social. Réseaux de soutien social Environnements sociaux EN QUOI CONSISTE LE MIEUX-ÊTRE? Le mieux-être vise à améliorer tous les aspects de notre santé, ce qui se traduit par une meilleure qualité de vie pour nous en tant que personne, ainsi que pour notre communauté.

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

aux troubles alimentaires!

aux troubles alimentaires! Il faut être au courant des mythes et réalités reliés aux troubles alimentaires! Cette activité s inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires de 2015. L activité

Plus en détail

Le programme se compose de deux sessions de formation portant sur les thèmes suivants :

Le programme se compose de deux sessions de formation portant sur les thèmes suivants : PROGRAMME DE FORMATION EN MANAGEMENT DU SPORT (TRADUCTION DU DOCUMENT EN LIGNE : ELECTRONIC BROCHURE SPORT MANAGEMENT TRAINING PROGRAMME ) Ce programme de formation s inscrit dans le cadre du projet européen

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir

Suspension et. renvoi : Ce que les parents devraient savoir Suspension et Ce que les parents devraient savoir renvoi : Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves.

Plus en détail

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné.

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné. LES FAITS, SEULEMENT LES FAITS : Alcool et drogues Conduite avec facultés affaiblies et alcoolémie La notion d alcoolémie ou de taux d alcoolémie (TA) fait référence à la quantité d'alcool dans le sang

Plus en détail

Mammographie de dépistage

Mammographie de dépistage Pour avoir plus d information sur le PQDCS : CENTRE DE COORDINATION DES SERVICES RÉGIONAUX DE MONTRÉAL Ligne d information : 514 528-2424 Mammographie de dépistage destinée aux femmes de 50-69 ans CONCERTATION-FEMME

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

PRENEZ LE CONTRÔLE. Réduisez vos risques de maladies du cœur et d AVC. Guide à l intention des Autochtones. Mettons-y du cœur!

PRENEZ LE CONTRÔLE. Réduisez vos risques de maladies du cœur et d AVC. Guide à l intention des Autochtones. Mettons-y du cœur! Renseignez-vous sur le site Web de la Ce site propose une riche gamme de renseignements et d outils afin de vous aider, vous et votre famille, à prévenir et à contrôler les maladies du cœur et les AVC.

Plus en détail

Votre introduction au régime Exante Diet

Votre introduction au régime Exante Diet Votre introduction au régime Exante Diet exantediet.fr Nous contacter: Avez-vous des questions? Il est facile de nous contacter Service-clients Chez Exante Diet nous sommes toujours disponibles à vous

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST

ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS. AUTEUR Cloë OST ATTITUDE VIS-À-VIS DE SON POIDS AUTEUR Cloë OST Remerciements Ce travail n aurait pas pu être réalisé sans la collaboration de nombreuses personnes. Des remerciements particuliers sont adressés : Aux participants

Plus en détail

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être utilisé ou distribué en dehors de votre entreprise.

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

Vivre sainement. Fransk

Vivre sainement. Fransk Vivre sainement Fransk 1 Pourquoi vivre sainement? Le mode de vie saine est importante pour maintenir une bonne santé. Un équilibre sain entre l alimentation et l activité physique. Mais une vie saine

Plus en détail

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une

Plus en détail

quel sont vos risques de cancer du sein

quel sont vos risques de cancer du sein quel sont vos risques de? cancer du sein Quels sont vos risques de cancer du sein? Vous trouverez dans la présente brochure les facteurs biologiques et les facteurs liés aux habitudes de vie qui sont associés

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Le Guide alimentaire canadien (première partie)

Le Guide alimentaire canadien (première partie) Le Guide alimentaire canadien (première partie) Nous l attendions depuis quelques temps déjà et voilà que 15 ans après la parution du dernier Guide alimentaire canadien, sa nouvelle version est sortie

Plus en détail

Cesser de fumer une fois pour toutes

Cesser de fumer une fois pour toutes MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Cesser de fumer une fois pour toutes Aperçu de la trousse Félicitations! Vous vous apprêtez à vivre une expérience

Plus en détail

CONSULTATION «Les Modes d Usage»

CONSULTATION «Les Modes d Usage» ADDICTOLOGIE CONSULTATION «Les Modes d Usage» CENTRE DE SOINS D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE «C.S.A.P.A. La Caravelle» BILAN CONSULTATION ADDICTOLOGIE Le repérage et les modes d usage

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

LA SANTÉ ET L ESPÉRANCE DE VIE

LA SANTÉ ET L ESPÉRANCE DE VIE Rapport de ICES/ SPO Sept années en plus : Incidence du tabagisme, de la consommation d alcool, de l alimentation, de l activité physique et du stress sur LA SANTÉ ET L ESPÉRANCE DE VIE en Ontario Sommaire

Plus en détail

S entraider grâce aux réseaux sociaux?

S entraider grâce aux réseaux sociaux? S entraider grâce aux réseaux sociaux? Exercices 1 Les interventions de la journaliste. Comment comprenez-vous ces deux phrases de la journaliste? «Et il y a un autre phénomène, donc il y a le raconter

Plus en détail

L évaluation des programmes de prévention du tabagisme en entreprise. Dépasser la simple mesure du nombre d arrêts du tabac

L évaluation des programmes de prévention du tabagisme en entreprise. Dépasser la simple mesure du nombre d arrêts du tabac L évaluation des programmes de prévention du tabagisme en entreprise Dépasser la simple mesure du nombre d arrêts du tabac Tony Foglia Chargé d études, ORS Bourgogne Objectifs L'évaluation de processus

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles

Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Ne laisser personne à la traîne : Pour un redressement économique durable qui prend en compte les personnes handicapées et leurs familles Préparé par l Association canadienne pour l intégration communautaire

Plus en détail

Enquête AdoQuest sur la cooccurrence de comportements à risque chez les adolescents du Québec: De la connaissance à l action

Enquête AdoQuest sur la cooccurrence de comportements à risque chez les adolescents du Québec: De la connaissance à l action Enquête AdoQuest sur la cooccurrence de comportements à risque chez les adolescents du Québec: De la connaissance à l action Conférence annuelle de l ACSP Séance Le cycle Pratique Données probantes Pratique

Plus en détail

LES RESPONSABILITÉS PARENTALES ET LA GROSSESSE Cours 1

LES RESPONSABILITÉS PARENTALES ET LA GROSSESSE Cours 1 LES RESPONSABILITÉS PARENTALES ET LA GROSSESSE Cours 1 NIVEAU 9 RÉSULTATS POUR L APPRENANT 1 W-9.13 : Identifiez et décrivez les responsabilités et les ressources associées à la grossesse et au fait d

Plus en détail

Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant

Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant Premiers pas SIME Plate-forme de formation Moodle Manuel de l'enseignant Présentation 3 Vous souhaitez créer un cours sur Moodle. 4 Première inscription sur la plate-forme Moodle 4 Modifier votre profil.

Plus en détail

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION Prénom, nom, âge Thérapeute Date Explication à l usage du patient Ce document vous permet d évaluer l importance et les effets éventuels

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

L image corporelle : Influence des médias

L image corporelle : Influence des médias L image corporelle : Influence des médias Alberta Education, Santé et préparation pour la vie, Programmes d études, Résultats d apprentissage L élève pourra: B 7.2 examiner les aspects de la propreté et

Plus en détail

NOS DENTS. ------------------------------------------------------------------------------ Destination des activités:

NOS DENTS. ------------------------------------------------------------------------------ Destination des activités: NOS DENTS Prénom: ROSA Noms: ALIGUÉ CAPSADA Email adresse: rosaaligue@hotmail.com Institution: Universitat Autònoma de Barcelona Destination des activités: Premier cycle de l école Primaire Sujet : Sciences

Plus en détail

L enquête visait à obtenir des informations sociosanitaires nécessaires à la production de certains indicateurs du plan commun de surveillance (PCS).

L enquête visait à obtenir des informations sociosanitaires nécessaires à la production de certains indicateurs du plan commun de surveillance (PCS). L EQSJS est une enquête populationnelle menée en 2010-2011 par l Institut de la statistique du Québec (ISQ) auprès des jeunes du secondaire à la demande du Ministère de la Santé et des Services sociaux

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

Structure et environnement des repas en Ile-de-France

Structure et environnement des repas en Ile-de-France 28 Structure et environnement des repas en Le modèle alimentaire traditionnel français, tant selon la norme sociale qu individuelle, s organise autour de trois prises alimentaires quotidiennes : d une

Plus en détail

1. LES PREMIÈRES ÉTAPES

1. LES PREMIÈRES ÉTAPES 1. LES PREMIÈRES ÉTAPES Présentation de la plateforme Moodle... page 2 Accéder à un cours Moodle depuis l ENT NETO CENTRE... page 3 Créer et gérer un cours sur le Moodle de l ENT... page 7 Inscription

Plus en détail

Programme détaillé des 40 modules

Programme détaillé des 40 modules Programme détaillé des 40 modules Programme à jour année 2015-2016 Module 1 Ce module est une présentation détaillée de la PACES qui apportera une réponse à toutes les questions que vous pouvez vous poser

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Mission X : Entraînez-vous Comme un Astronaute L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Documentation de cours pour les Étudiants Nom de l Étudian Cette leçon va vous aider à identifier quels choix faire pour une alimentation

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION A1 GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION Signes faibles d intoxication alcoolique OU pas de symptômes de sevrage et pas de facteur de risque pour un sevrage compliqué. Le patient présente des signes discrets

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation aux milieux de stages pré-doctoraux canadiens (révisé en juillet 2004)

Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation aux milieux de stages pré-doctoraux canadiens (révisé en juillet 2004) (Logo) Conseil canadien des programmes de psychologie professionnelle Canadian Council of Professional Psychology Programs INTRODUCTION ET DIRECTIVES Formulaire et guide du CCPPP pour les lettres de recommandation

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE À préparer : Liste de présences Cartes d aliments des 4 groupes alimentaires Affiches du «Guide de formation» : o Saine alimentation (annexe B) o Les calories (annexe C) o Guide

Plus en détail

Planification et conduite d une réunion de réflexion

Planification et conduite d une réunion de réflexion Planification et conduite d une réunion de réflexion Objectifs: Fournir aux responsables Lions des informations sur les réunions de réflexion Fournir aux responsables Lions un modèle d ordre du jour et

Plus en détail

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie

Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie www.cclt.ca www.ccsa.ca Foire aux questions Quelques questions à poser pour choisir un traitement de la toxicomanie Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) a élaboré ce document pour

Plus en détail

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle

Vivre sans. hypertension. Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Vivre sans hypertension Informations et conseils du Comité Français de Lutte contre l Hypertension Artérielle Avez-vous un risque de devenir hypertendu? LE SAVIEZ-VOUS? L Vivre sans hypertension hypertension

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE

P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE P ROGRAMME CLIENTÈLE DIABÈTE TROUSSE D ENSEIGNEMENT À L USAGE DE LA NUTRITIONNISTE Enseignement prioritaire et complémentaire sous format CD-ROM incluant: Diaporama PowerPoint Corps Cité (animation incluse)

Plus en détail

Même si vous fumez depuis longtemps, il est toujours avantageux d arrêter de fumer.

Même si vous fumez depuis longtemps, il est toujours avantageux d arrêter de fumer. Cesser de fumer est le meilleur cadeau que vous puissiez vous offrir pour améliorer votre santé Les bénéfices débutent immédiatement après... 20 minutes Le pouls et la tension artérielle redeviennent normaux...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer

DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC. L innovation digitale. qui optimise les chances. d arrêter de fumer DOSSIER DE PRESSE - ARRÊT DU TABAC L innovation digitale qui optimise les chances d arrêter de fumer DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 DISPONIBLE DÈS LE 26 MAI 2015 Un programme Scientifique Facile d utilisation

Plus en détail

5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress

5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress 5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress Introduction Il est possible d appliquer certaines techniques de gestion du stress par soi-même. Il faut avant tout comprendre que son mal-être

Plus en détail

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants

Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Pour un bon usage des médicaments chez les personnes âgées : Guide à l intention des patients et des aidants Avec le vieillissement de la population, les médicaments occupent une place de plus en plus

Plus en détail

Peer Review. et Visite sur les lieux

Peer Review. et Visite sur les lieux Peer Review et Visite sur les lieux Avant d effectuer la visite à la Faculté, le Commission d évaluation s informe à travers les principaux documents à la base du projet pilote et de ses procédures: Note

Plus en détail

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier L. Galanti, MD, PhD CHU Mont-Godinne, Yvoir, Belgique laurence.galanti@uclouvain.be Programme transfrontalier INTERREG IV «Coopération territoriale

Plus en détail

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Aperçu de la leçon : La leçon porte sur les facteurs d incitation positifs et négatifs liés à la migration, les outils et les techniques utilisés par les

Plus en détail

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi.

Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Service d accès et de soutien à l apprentissage Ma préparation pour l Université Ce guide de transition est pour toi. Ça y est, tu es dans ton sprint final à l école secondaire! L Université de Moncton

Plus en détail

Enregistrement préalable:

Enregistrement préalable: Enregistrement préalable: Entre fin mai et fin juillet 2016, une équipe du service de l'asile se rendra dans les centres d accueil de Grèce continentale où vivent les réfugiés et les migrants. Vous aurez

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement

Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Observatoire Ireb 2014 «Les Français et l alcool» : Alcool au travail : un quart des actifs consomme occasionnellement Paris, le 9 septembre 2014 L

Plus en détail

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien!

Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop. la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Envie d arrêter de fumer à la rentrée? «Stop Tabac Coach» de la web application personnalisée pour se motiver au quotidien! Soleil, farniente, moins de stress Les vacances sont propices à une diminution

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

U NITÉ 4: RECHERCHE ET

U NITÉ 4: RECHERCHE ET U NIT 4: RECHERCHE ET CONSERVATION D EMPLOI Plan d évaluation n RAG K : Trouver ou créer du travail et le conserver 73 Atteinte des résultats d apprentissage n RAG K : Trouver ou créer du travail et le

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME CANADA DERNIÈRE RÉVISION AOÛT 2015 Table des matières INTRODUCTION...1 À PROPOS DES PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME... 1 OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE... 1 PRA ACTIVITÉ 1

Plus en détail

DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire

DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire NIVEAU 6 ième ANNÉE PRIMAIRE ET SECONDAIRE 1 Peut être travaillé en: Univers social, français (oral, écriture), éthique

Plus en détail

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français Résumé: Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français DA G Thi Thanh Thuy Département de langue et de civilisation françaises École supérieure de langues

Plus en détail

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités

pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités pour l avancement du bénévolat et de la société civile Modalités 1. La bourse a été établie pour offrir un congé sabbatique à un leader du secteur sans but lucratif 1. La bourse n est pas conçue comme

Plus en détail

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010.

Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Tirée du site http://www.crisisriskmanagement.com/, 25 novembre 2010. Qu est-ce qu un danger? La signification du mot danger peut porter à confusion puisque les définitions combinent souvent le danger

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas.

Le travail prématuré. Signes et symptômes. Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce cas. Un message important pour les femmes enceintes, leurs partenaires et familles Le travail prématuré Signes et symptômes Apprenez à reconnaître les signes du travail prématuré et sachez que faire dans ce

Plus en détail

TRANSITION vers la fonction publique fédérale

TRANSITION vers la fonction publique fédérale TRANSITION vers la fonction publique fédérale Les récentes modifications apportées à la Loi sur l emploi dans la fonction publique visent à offrir aux militaires des Forces armées canadiennes (FAC) et

Plus en détail

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels

Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels Indicateurs pour le domaine «Poids corporel sain» Actualisation 215 51 4D Alignement du comportement alimentaire sur les messages nutritionnels L alignement du comportement alimentaire sur les messages

Plus en détail

A la redécouverte des légumes anciens

A la redécouverte des légumes anciens A la redécouverte des légumes anciens Introduction : Ce projet d Education Générale consiste à (re)découvrir certains légumes que nous ne cuisinons plus, ou presque, aujourd hui. Après des recherches effectuées

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

GUIDE D ÉDUCATION NIVEAU PRIMAIRE

GUIDE D ÉDUCATION NIVEAU PRIMAIRE GUIDE D ÉDUCATION NIVEAU PRIMAIRE SEMAINE DE LA DÉMOCRATIE GUIDE D ÉDUCATION PRIMAIRE MESSAGE AUX ENSEIGNANTS La Semaine canadienne de la démocratie est une occasion non partisane et rassembleuse de faire

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

l Objectif général : Décrire, comparer et adapter sa consommation d alcool.

l Objectif général : Décrire, comparer et adapter sa consommation d alcool. Fiche pédagogique Thème : Alcool Niveau : Collège (4 ème, 3 ème ), lycée Durée : 45 Le Bar Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l Référence au socle commun des connaissances et des

Plus en détail

Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens

Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens Maladies graves : Attitudes et points de vue des Canadiens Sondage annuel sur la santé de Desjardins Sécurité financière Réalisé en ligne par SOM du 13 au 20 avril 2011 Cible : Canadiens âgés de 18 à 64

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 E-liquide H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

Outil Énoncé des compétences essentielles dans un curriculum vitae de SCALES

Outil Énoncé des compétences essentielles dans un curriculum vitae de SCALES Outil Énoncé des compétences essentielles dans un curriculum vitae de SCALES Le projet SCALES de CONNECT : Supporting the Canadian Advancement of Literacy and Essential Skills Comment rédiger un énoncé

Plus en détail