des de la gendarmerie nationale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des de la gendarmerie nationale"

Transcription

1

2 Ecole des Officiers de la gendarmerie nationale Avenue du 13 e -Dragons MELUN CEDEX Site Internet : Cabinet communication : Tél / Rétrospective - Agenda p. 4 La direction de l enseignement p. 5 Promotion colonel HENRY p e promotion p. 10 III e groupement p. 14 Le centre d enseignement supérieur de la gendarmerie p. 15 Le centre de recherche de l EOGN p. 17 DOSSIER SPÉCIAL p. 18 La gendarmerie et la sûreté ferroviaire Les services de soutien p. 21 Le CABCOMmunique p. 26 Annonce importante

3 «La vie de l'eogn connaît depuis les dernières semaines une accélération sensible, au rythme de la scolarité qui avance sans relâche. Les uns, officiers-élèves de la promotion Colonel HENRY, sont engagés depuis plus de deux mois dans une formation d'expertise technique professionnelle dans le cadre des dominantes d'emploi. Les autres, élèves-officiers de la 119 e promotion, poursuivant leur formation tactique, reviennent tout récemment de leurs stages d'aguerrissement en haute montagne ou de la formation au brevet parachutiste militaire. Enfin, la 67 e promotion d'aspirants volontaires nous a rejoint pour trois mois. Dans le même temps, c'est notre institution qui a vécu, le 10 avril dernier, un événement important avec la nomination d'un nouveau directeur général de la gendarmerie nationale, le général d'armée Denis FAVIER. Comme l'indiquait son prédécesseur, ce n'est pas une «rupture mais une relève», à travers laquelle un signe fort nous est adressé par le Président de la République qui a souhaité maintenir un officier issu de nos rangs à notre tête. général d'armée Denis FAVIER et l'assurons de notre entier dévouement au service de notre institution. A tous, cadres et élèves de l'eogn, je souhaite maintenant bon courage pour cette dernière «ligne droite» qui nous conduira dans quelques semaines au terme de cette année scolaire. De nouveaux enjeux se présentent à nous tous, plusieurs temps forts et défis jalonneront les jours à venir ; je sais que vous les relèverez avec ardeur.» Tous les gendarmes savent ce qu'ils doivent au général d'armée (2S) Jacques MIGNAUX, et lui sont pleinement reconnaissants de ce qu'il a su accomplir comme directeur général. Désormais, nous nous engageons avec confiance et détermination derrière le Directeur de la publication : Général de division Jean-Marc LOUBÈS - Direction de rédaction : Capitaine Olivier ANCEAU / Adjudantchef Marie-Ange DETEY / Adjudant-chef Jean-Léon ALTOLAGUIRRE - Maquette PAO : Major Christophe BOURTOURAULT / Maréchal des logis-chef Virginie GAZENGEL - Photos : Centre audiovisuel EOGN - Impression : Atelier diffusion EOGN. 3

4 LE 7 JANVIER 2013, les 209 futurs officiers de gendarmerie issus du rang (OGR) ont rejoint l EOGN ; après avoir été présentés au Drapeau de l École, ces futurs officiers ont été symboliquement intégrés au sein de la promotion «Colonel HENRY» et ont reçu des mains de leurs camarades du 1 er groupement, l insigne de la promotion. LE 26 JANVIER DERNIER, la 118 e promotion de l EOGN a été mise à l honneur lors de l inauguration de la caserne de Sarreguemines avec laquelle elle partage désormais son nom de baptême : «Colonel Adrien HENRY». LE 9 FÉVRIER 2013, l Institut de droit de Melun (antenne de l université Paris Panthéon-ASSAS) organisait au profit de ses jeunes étudiants (actuels ou futurs), un forum visant à présenter l université de droit et les différentes carrières qui s ouvrent à eux. L École des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et le Centre d information et de recrutement (CIR) de Paris étaient présents. L hommage national aux militaires de la gendarmerie décédés dans l accomplissement de leur devoir s est déroulé le lundi 18 février 2013 au sein de l École des officiers de la gendarmerie nationale, sous la présidence de madame Nicole KLEIN, préfète de Seine-et-Marne. LE 28 FÉVRIER DERNIER, un petit-déjeuner gourmand proposé par le comité des fêtes, dans l enceinte de l amphithéâtre Moncey, a permis de financer deux chasses aux œufs les 27 et 30 mars 2013 au profit de 96 enfants des personnels de l École. LES 14 ET 18 MARS 2013, l EOGN recevait deux délégations : - une de l École de guerre espagnole conduite par le colonel Antonio TRENADO PACHA, chef du département spécifique de la Guardia Civil ; - une d auditeurs du CHEMI (Centre des hautes études du ministère de l Intérieur) conduite par son directeur, M. Jean-Martin JASPERS, administrateur civil hors-classe. 2 mai Choix des affectations - OCTA 1 er groupement - 13 mai Remise des diplômes (Master) aux OCTA - 14 juin Baptême AGIV - 19 juin Remise des diplômes (Master) aux OG - 20 juin Choix des affectations - OG 1 er groupement - 28 juin Gala - 2 juillet Cérémonie de fin de scolarité. 4

5 L'ARRIVÉE DU PRINTEMPS ET DES BEAUX JOURS EST TOUJOURS SIGNE D'UNE ACTIVITÉ SOUTENUE À LA DIRECTION DE L'ENSEIGNE- MENT. En effet, les officiers-élèves de la promotion colonel Henry viennent d'entrer dans la dernière phase de leur formation, qui leur fera acquérir les compétences indispensables à l'exercice de leur premier commandement ou de leurs premières responsabilités d'officier. Les élèves-officiers du 2 e groupement ont affronté les pentes du massif des Alpes ou «franchi la portière» à Pau dans le cadre du brevet parachutiste. Une nouvelle promotion d'aspirants de gendarmerie issus du volontariat (AGIV) a été incorporée le 18 mars. Pour cette formation, le 3 e groupement bénéficiera de l'appui des officiers professeurs de la DE, mais également du bureau planification programmation moyens (BPPM) pour l'établissement des progressions, dans un souci de cohérence d'ensemble. Dans le même esprit, un officier supérieur de la DE est maintenant dédié à l'ingénierie et à l'animation pédagogiques de l'ensemble des activités de formation. Un groupe de travail visant à la définition d'un nouveau diplôme pour l'eogn, dirigé par la sous-direction des compétences de la DGGN et associant le bureau études générales de la DE, est en place et produira ses premières conclusions avant l'été prochain. Parallèlement, des pistes de développement des stages dans le cadre de la formation initiale, sont maintenant identifiées. Elles seront mises en œuvre dès cet été au profit des officiers-élèves de la 119 e promotion, qui pourront ainsi choisir leur dominante en ayant acquis une meilleure connaissance de la gendarmerie. Le centre d'enseignement supérieur de la gendarmerie a débuté les nouveaux stages de l'enseignement militaire supérieur du 1 er degré. Cette formation qualifiante a été conçue en intégrant une part significative d'enseignement à distance, tant sous forme de pré-requis que pendant la conduite du stage. La formation à distance reste un défi que la DE doit relever, notamment dans le cadre budgétaire contraint que nous affrontons. C'est pourquoi un officier, adjoint au chargé de l'ingénierie pédagogique, sera plus particulièrement en charge du développement du e-learning. Enfin, la capacité d'action de la DE sera également renforcée par l'identification d'un officier en charge de la coordination et du développement des relations internationales, mais également des partenariats, aussi bien locaux que nationaux. Colonel Christophe BOYER. Service des sports - Tournoi sportif des grandes écoles de la défense Les 29 et 30 mars 2013 s'est déroulé, simultanément sur le campus de l'école Polytechnique, du CNSD et du CESM, le 27 e tournoi sportif des grandes écoles de la défense. Il regroupait cette année compétiteurs de 9 grandes écoles de la défense, sur treize disciplines. L'EOGN était engagée sur dix disciplines : le badminton, l'escrime, le football, le cross-country, la course d'orientation, le handball, le volley, le judo, la natation, l'équitation. Le vendredi 29 mars est marqué par la deuxième place des féminines au cross par équipe de mètres sur le site de la base de loisirs de Bois-le-Roi, alors que les hommes se classent quatrième en individuel et par équipe. La course d'orientation qui suit vit l'eogn se classer deuxième par équipe face à l'ogre Polytechnique qui complète les deux autres marches du podium.

6 Sur le site de Polytechnique, les équipes de badminton et de football se qualifiaient pour les phases finales, pendant que la sous-lieutenante Léa CHAMBONNIERE, se qualifiait pour la finale du 50 m nage libre. Sur le tatamis, le lieutenant BENAMRANE remporte la médaille de bronze en judo, catégorie moins de 90 kg. Le samedi 30 mars, l'équipe de badminton, les footballeurs ainsi que le sous-lieutenant Laurent PLAQUIN pour l'épreuve individuelle de course d'orientation, échouent tous trois aux pieds des podiums. Pour la deuxième année consécutive, la sous-lieutenante Léa CHAMBONNIERE gagne sa finale du 50 m nage libre en 29''08. Suite à une très belle performance, l'équipe d'équitation clôt le tableau des médailles en montant sur la plus haute marche du podium. Aspirant Vincent ROBET. Le bureau des études générales Les partenariats de l EOGN avec le monde universitaire 6 Inscrites dans une vision stratégique, les relations avec le monde universitaire sont riches et permettent avant tout d'adapter la formation universitaire aux différents niveaux de recrutement. État des lieux des relations entre l'eogn et le monde universitaire. Les formations diplômantes. L'EOGN a développé un partenariat historique avec l'université Panthéon-Assas, membre de «Sorbonneuniversités», pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) d'envergure internationale sélectionné au titre des initiatives d excellence (IDEX1). Cette relation se matérialise par un master professionnel, spécialité «droit et stratégies de la sécurité» suivi par les élèves-officiers de gendarmerie (OG) non-titulaires d'un master 2 lors de leur intégration à l'eogn. L'EOGN entretient aussi un partenariat avec l'institut d études politique d'aix-en-provence au travers du master d'études politiques spécialité «management de l'information stratégique», parcours «sécurité, information et territoires» destiné aux élèves OG déjà titulaires d'un master 2. L'EOGN est également associée à l'université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC) dans le cadre du master professionnel, mention «management & conseils», spécialité «management des organisations». Ce master, sur 2 ans, est dédié exclusivement aux officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie quel que soit leur niveau de recrutement. Les actions de formation au profit du monde universitaire. Si les partenaires universitaires de l'eogn dispensent une formation académique de qualité, ils recherchent également les compétences spécifiques développées par la gendarmerie (management de gestion de crise, leadership, etc.) pour leurs propres étudiants. Les ateliers de professionnalisation «gestion de crises» organisés depuis 2011, au profit d'étudiants de master 1 en droit de Panthéon-Assas, sont des cours dispensés par des officiers professeurs de l'eogn et clôturés par un exercice interactif dans l'unité pédagogique de l'eogn (simulation de gestion de crise de type AZF). Un séminaire d'intégration est également proposé à des étudiants de 1 re année du collège du droit de l'université Panthéon-Assas. Le but de ce séminaire de 2 jours est de développer la cohésion des étudiants et leur donner une approche de l'exercice des responsabilités (cours d'éthique de la responsabilité et de la prise de décision). Des conventions existent par ailleurs avec l'école européenne d'intelligence économique de Versailles et avec Paris I Panthéon-Sorbonne lors de l'exercice «OPEX» organisé au profit de la dominante maintien de l'ordre. Déjà membre de la conférence des grandes écoles et du PRES, l'eogn souhaite encore améliorer la visibilité de sa formation notamment à travers son diplôme. La réforme globale de la scolarité permettra ainsi à l'horizon 2014 une reconnaissance via l'obtention d'un diplôme propre attestant du niveau de la formation dispensée. Chef d'escadron Frédéric LIGONESCHE & capitaine Stanislas GANUCHAUD. 1 - Projet destiné à «faire émerger en France des pôles pluridisciplinaires d'excellence d'enseignement supérieur et de recherche de rang mondial», financé en partie par le grand emprunt.

7 LE SCIP 2013, UN TRÈS BON CRU! Du 27 janvier au 24 février 2013, les officiers-élèves de la promotion colonel HENRY se sont rendus à Saint- Astier afin de se perfectionner aux techniques de l'intervention professionnelle et décrocher le fameux cézame : le brevet de moniteur d intervention professionnel. A peine sortis de quinze très longs jours d'examens et après une journée de repos bien méritée, l'arrivée au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) ne faillit pas à sa réputation, l'accueil est humide. Dès le début, les officiers-élèves saisissent que ce stage sera emprunt de rusticité. Le bâtiment, entouré de barbelés, qui leur est attribué en est la preuve. La mise en train est directe. Mais le moral est bon, de toute façon, on n'aura pas trop le temps d'y dormir! Le lendemain, le commandant du CNEFG sensibilise sur la nécessité pour les futurs commandants d'unité d'être des relais de la sécurité en intervention. La promotion est ensuite divisée en huit pelotons. Le premier cours de MSAA 1 arrive. Il est temps d'enfiler les portèges tibias, la coquille et le protège dents. Chacun est prêt à «en découdre» en insistant sur la pédagogie en tant que futur moniteur et surtout de rendre l'entraînement à la MSAA attractif pour les personnels. Les séances de tir, de TI (tactique d'intervention) s'enchainent. La difficulté augmente de jour en jour. Les cartouches tirées se comptent par centaines et les premiers parcours de tirs sont mis en place. Les premiers sons de balles retentissent, non sans quelques sueurs froides du directeur du tir... Ce stage est également axé sur le commandement en intervention professionnelle. L'occasion nous est donnée de monter nos interventions et de mettre en application les ordres initiaux. Ces exercices nous font toucher du doigt la complexité de ne rien oublier avant le «top inter». La fin du stage est synonyme de parcours d'engagement, sorte de synthèse de MSAA où les «black men» 1- Maîtrise sans arme de l adversaire. 7

8 sont nos adversaires d'un soir et où les phases de repos n'existent pas. Trente minutes très intenses où la garde diminue petit à petit face aux coups incessants et où les visages deviennent plus blancs que blancs. La synthèse technique arrive à son tour, simple restitution des méthodes enseignées. L'heure du verdict tombe. Dans l'amphi, le stress n'est pas apparent. Les noms des nouveaux brevetés s'enchaînent les uns après les autres. Nous arborons désormais fièrement notre nouveau brevet. Ce stage nous aura permis de nous confronter au réalisme de l'intervention et de prendre pleinement conscience de l'importance de l'instruction de l'ip, étape fondamentale pour que les personnels interviennent en sécurité. Sous-lieutenant Mickaël BONSENS. Choix des dominantes de la promotion Colonel HENRY. Le mardi 26 février 2013 s'est déroulé en amphi Moncey le choix des dominantes de la promotion colonel Adrien HENRY. Il existe deux moments forts, dans la scolarité d'un officier-élève de l'eogn, qui viennent impacter la vie professionnelle et familiale pour les quatre prochaines années. Il s'agit du choix des dominantes d'emploi et, en fin de scolarité, du choix de la première affectation. Si cette dernière échéance paraît encore lointaine, le choix de la dominante fait le 26 février 2013 constitue un grand pas en direction du 1 er août 2013 et de cette première prise de fonction. Il permet aux officiers-élèves de la promotion Colonel HENRY d acquérir les compétences particulières qu'ils exerceront en unité de sécurité publique générale, de maintien de l'ordre- Défense, de police judiciaire ou encore de sécurité routière. Cette décision est le fruit d'une réflexion entamée dès nos premiers pas dans l'école. La cérémonie très solennelle et empreinte de beaucoup d'émotion s'est déroulée en deux temps. Elle a vu, pour la première fois, les officiers-élèves issus des pays amis de la France effectuer leur choix aux cotés de leurs camarades français. Seconde nouveauté, c'est par tirage au sort que l'ordre de passage des différents recrutements devant l'estrade a été décidé. Les officiers-élèves ont ensuite été répartis par dominante. A cette occasion, il a été rappelé d une part que le choix ainsi fait vient conclure un semestre de travail pour les officiers ayant rejoint la promotion au 1 er août 2012 mais aussi un an et demi d'efforts pour les anciens élèves-officiers du 2 e groupement et d autre part que la carrière d'un officier de gendarmerie ne se limite pas à une dominante. Beaucoup seront amenés à aller et venir dans les différentes composantes de notre arme. C'est donc très motivés et impatients que nous commençons maintenant notre cycle de préparation au premier emploi. Sous-lieutenant Mathieu LEBLANC. 8

9 AGENDA Officier de gendarmerie en fonction des dominantes Du 7 au 31 mai : stages COB ou BTA, préfecture, police (SPG) - BMO-PA, préfecture, police (SR), BR-SR-GOS-GIR-SRPJ (PJ) Du 13 au 17 mai : Camp OPEX (MO) Du 20 au 31 mai : Stage EGM (MO) Du 3 au 7 juin : Soutenances universitaires Du 10 au 12 juin : Oraux de fin de scolarité Du 13 au 14 juin : Séminaire éthique et déontologie 17 juin : Prestation de serment OA OGD OGU 19 juin : Remise des diplômes 20 juin : Choix des affectations Officier du corps technique et administratif 2 mai 2013 : Choix des postes et des affectations 13 mai 2013 : Remise des diplômes Du 14 mai au 14 juin : Stage 1 er emploi LA 118 E PROMOTION de l'école de officiers de la gendarmerie nationale, baptisée promotion «Colonel HENRY» MET EN VENTE SON INSIGNE DE PROMOTION Insigne métallique (20 ) Écusson de bras (3 ) Merci de bien vouloir adresser à la 118 e promotion EOGN Avenue du 13 e -Dragons MELUN : - un chèque à l'ordre de «118 e promotion» en précisant le type et la quantité d insignes souhaités. - une enveloppe (à bulle de préférence) pré-timbrée à 1 et rédigée à l'adresse à laquelle vous souhaitez recevoir le tout. Pour toute commande non accompagnée de la dite enveloppe pré-timbrée, un supplément de 3 sera demandé. Contact : sous-lieutenant Cédric NESTOR-ROMAIN Tél ou

10 ... à Coët lanta 10 Du 7 janvier au 1 er mars 2013, les 101 élèvesofficiers de gendarmerie de la 119 e promotion de l École des officiers de la gendarmerie nationale se sont lancés dans une nouvelle aventure dont l'action principale prend source au cœur de la lande bretonne, en terre de Brocéliande, au sein des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan. Une terre de légende, un climat changeant et difficile pour suivre l'âpre chemin de la formation chef de section et commandant de peloton sur véhicule gendarmerie. Ici, sur les pas de nos anciens, nous sommes avant tout venus chercher un savoir-faire, des compétences qui constituent le cœur de métier des cadres de l'armée de terre du 4 e bataillon détachés pour nous former sur le premier mois. C'est également une certaine conception du commandement et du savoir-être de l'officier qui nous y est enseignée. Suite logique de la formation de «Chef de groupe» qui nous avait conduit par tous les chemins de la campagne périgourdine autour du CNEFG de Saint-Astier, le niveau exigé d'un chef de section ou d'un commandant de peloton porté nous a tous fait prendre conscience qu'il s'agissait là du point culminant de notre formation «kaki». Point d'orgue de la formation «mili», mais certainement pas final, cette attitude de commandement acquise aux ESCC sera le socle de base de réflexion tout au long de notre carrière. Rigueur, lucidité et enthousiasme prennent ici tout leur sens. Chef militaire, l'officier de gendarmerie doit être capable de raisonner en toutes circonstances, de donner ses ordres, de se faire comprendre rapidement de ses hommes. Par delà les connaissances professionnelles, le séjour aux écoles de Saint-Cyr - Coëtquidan a été l'occasion pour l'ensemble de la promotion de s'aguerrir un peu plus, au cours des longues

11 journées de marche et des bivouacs dans des conditions telles qu'en offre la Bretagne au cœur de l'hiver. Ce fut également l'occasion d'en apprendre un peu plus sur soi, au cours d'épreuves imposées (marches-courses, courses d'orientation, parcours d'obstacles, parcours Guyane, pistes du fort de Penthièvre) et de lire sur les visages le sourire qu'ont ces gens satisfaits d'avoir repoussé encore un peu plus loin leurs propres limites. Le parcours Guyane, mission tactique effectuée dans un cours d'eau glacée et un environnement polaire au cours duquel bon nombre d'entre nous a cru ne jamais pouvoir sortir tant la vase était tenace, en est un parfait exemple. La cohésion a permis de démontrer si besoin en est, que la force du groupe est nécessaire à l'individu pour avancer. Enfin, l'ensemble des élèves-officiers de la 119 e promotion a pu toucher du doigt la réalité du métier des armes tel qu'il est conçu par nos camarades de l'armée de Terre dans le cadre des missions communes. Ce fût aussi l'occasion de développer, à travers des échanges enrichissants, cette culture que nous, militaires de toutes armes, partageons. La rigueur et les épreuves ont forgé un peu plus l'âme qui anime la 119 e promotion. Élève-officier Marlène GILLET. Élève-officier Pierre HOUILLOT. Élève-officier Mathieu MORDA. 11

12 Résilience et NRBC (Nucléaire-radiologique-biologique-chimique) le 2 e groupement à l écoute. Du 4 au 7 mars 2013, le 2 e groupement de l'eogn a participé au séminaire de défense et de sécurité. Le sujet développé cette année touchait au «nucléaire-radiologique-biologique-chimique». Cette thématique est particulièrement prégnante auprès des futurs officiers dont chacun d'entre eux aura à appréhender ces risques et menaces dans quelques mois. L'actualité n'a de cesse de le rappeler. Le séminaire s'est déroulé sur quatre journées et a permis de présenter aux élèves-officiers un large spectre des intervenants du domaine NRBC. 1 er jour : à la découverte du NRBC Cette première journée fut consacrée à poser les premières pierres de compréhension quant à la richesse du monde NRBC et à développer la position de la gendarmerie dans le traitement de ce dossier particulièrement complexe. Une première approche qui s'est révélée indispensable pour appréhender la suite. 2 e jour : quelques heures sur le terrain. Application des premiers acquis sur le terrain : les élèves-officiers du 2 e groupement sont partis à Satory pour cette seconde journée. L'objectif était ici de sentir, auprès des unités spécifiquement chargées de ces problématiques, comment se traitent les situations rencontrées. Après une présentation de la SDDOP et des cellules NRBC du GIGN et de l'ircgn, des présentations dynamiques permirent de toucher du doigt les cas concrets d'analyses et de décontamination dans un cadre judiciaire. 3 e jour : l'approche des acteurs territoriaux. Cette troisième journée fut consacrée aux acteurs territoriaux, en particulier, suivant les divers niveaux de responsabilités : nationales, régionales, départementales et communales. Cette projection avec les autorités civiles a permis une prise de conscience importante des préoccupations de chacun, permettant d'armer un dispositif en accord avec celles-ci. Ces interventions ont souligné toute l'importance de la préparation à ce type d'interventions par la mise en place de plans de sauvegarde, de dispositifs adaptés à un contexte dégradé et d'une bonne intelligence inter-services. 4 e jour : une gestion de crise. La dernière journée de ce séminaire est consacrée au soutien opérationnel aux unités (centre de formation, CPGC et OCLAESP). En effet, face à une crise majeure, les unités élémentaires ou les groupements n'ont pas nécessairement les moyens d'intervenir avec une totale efficacité : en amont, des référents NRBC sont formés à Aix. Ensuite, le CPGC et l'oclaesp sont également des réponses sur lesquelles on peut compter, notamment lors des crises chroniques (jouant sur le long terme). Le séminaire a été clôturé par le commandant de l'eogn qui se prêta à un échange nourri de questions/réponses relatives au séminaire, et plus généralement aux diverses préoccupations des élèves-officiers. Élève-officier Armand ALBINET. Élève-officier Thomas DELVAUX. OCLAESP : Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique. IRCGN : Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale. CPGC : Centre de planification et de gestion de crise.

13 Les temps forts de la 119 e Du 2 au 9 juin et du 26 juin au 3 juillet 2013 : échanges inter grandes écoles de formation (EIGEF). Du 20 au 21 juin 2013 : session TOEIC. Du 24 au 28 juin 2013 : certificat élémentaire montagne ÉTÉ. Du 15 au 31 juillet 2013 : stage découverte dominante GD. Au-delà de la mission, l'émotion : traditions en terres bretonnes Lorsqu'un élève-officier des promotions passées et présentes évoque son séjour aux Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan, on se dit qu'il parlera tactique, sentiers boueux, voyages en TRM et topographie, le tout en kaki. Mais d'autres souvenirs, tout aussi exaltants et mémorables ont marqué son esprit. On évoquera tout d'abord les camoles. S'il est, en effet, rituel de se débarrasser de ces étranges couvres-chefs, ce cérémonial ne s'était en effet jamais déroulé en présence de l'intégralité d'une promotion, élèves-officiers du corps technique et administratif compris. Ces derniers se sont joints à une fête qui a vu les anciennes casquettes molles être non enterrées mais incinérées avant de voir leurs cendres rassemblées et jointes à une stèle édifiée par les élèves eux-mêmes. Les camoles ne sont donc plus. Leur dernière parole? Ce fut une citation d'henri ROCHEFORT apposée sur cette stèle et voulant que «si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres». Passant d'un couvre-chef à un autre, ce sont cette fois-ci les taconnets que les élèves-officiers ont emporté avec eux à l'occasion de la très célèbre fugue qui les emmena des terres de «Coët» à Rennes en passant par Fougère et le Mont-Saint-Michel. Mais si les élèves ont hardiment porté ces us de l'eogn, leurs cadres ont également su les surprendre, créant une commémoration sans précédent. En effet, ces derniers avaient organisé une journée souvenir au village de Saint-Marcel dans le Morbihan, commune qui a abrité le plus grand maquis breton et où s est déroulé, le 18 juin 1944, un combat de l'histoire de France et de Bretagne. L'après-midi a alors été rythmé par le témoignage du député honoraire Loïc BOUVARD, qui fit le récit de son entrée en résistance à l'âge de 15 ans. M. Pierre CHOTARD, major honoraire de gendarmerie évoqua la présence de 300 gendarmes du Morbihan qui, à l'exemple du chef d'escadron Maurice GUILLAUDOT, avaient, quelques jours plus tôt, totalement basculé dans l'insoumission, accompagné par monsieur Jean-Claude GUIL, auteur d'un livre sur la résistance locale. Ces hauts faits d armes, marquant tant par l'héroïsme que par les sacrifices réalisés, ont permis à chacun de réfléchir sur les valeurs de l'institution ainsi que sur le sens de son engagement. Élève-officier Gabrielle PESEUX. Élève-officier Séverine COUSTURE. 13

14 Le calendrier du 3 e groupement 67 e promotion AGIV Le 14 juin : baptême de la promotion. 209 OGR 2013 retournent à l école. Après un long parcours initiatique d'une durée oscillant entre 15 et 20 ans, les 209 lauréats du concours OGR 2013 entraient (à nouveau) à l'école. Celle de Melun cette fois. Dès la première semaine, nous avons partagé un moment fort en intégrant la promotion colonel HENRY. Une cérémonie nocturne présidée par le général de corps d'armée LIZUREY allait consacrer cet instant le 10 janvier Les officiers-élèves du 1 er groupement nous accueillaient ainsi symboliquement au sein de leur promotion. Juste le temps de faire connaissance avec l'école des officiers de Melun et déjà notre programme nous conduit à la campagne pour deux semaines. A Beynes, au bord de la vallée de la Mauldre, les exercices de mises en situation s'enchaînent au rythme des MRT et des OI. Là-bas, la fraîcheur du camp de Frileuses (le bien nommé) éprouve les corps autant qu'elle resserre les liens. Dans la poudreuse et sous des vents sibériens, nous escortons des dizaines de juges, rétablissons l'ordre plusieurs centaines de fois, voire réduisons des poches de résistances tenues par des armées de cosaques. Fières et braves nuées de soldats de la loi, Montant à l'assaut, mimant le son des pan pan. Droit et loyal, jamais tu ne perdis la foi ; De nouveau à l'école, fidèle à ton serment. Les bonnes choses ont une fin, et après deux semaines de sports d'hiver, nous reprenons finalement le chemin de Melun. Après avoir éprouvé notre rusticité, nous sommes soumis à l'épreuve dite du Bon Adrien (le vrai nom du maréchal DE MONCEY) : Préparez un copieux steak frites. Faites le ingérer par 209 braillards affamés. 30 minutes plus tard, stockez l'ensemble dans un amphithéâtre aux sièges profonds et moelleux. Faites la pénombre. Enclenchez une intervention sur la problématique de la gestion prévisionnelle des effectifs ou la fongibilité asymétrique et laissez reposer deux heures. Stupéfiant. Plus sérieusement, le maître-mot de cette phase du stage fut certainement le partage. Partage entre les stagiaires, venus des quatre coins de la gendarmerie, partage avec nos cadres au fil des cours ou TD quelques fois animés, partage avec des intervenants de la DGGN, mais aussi d'autres horizons, partage avec l'arme entière au cours de la traditionnelle cérémonie aux morts, partage enfin avec l'association du «Petit Marc». Ressources humaines, police administrative, maintien de l'ordre, interventions sur l'avenir du recrutement ou la gestion de crise, cours sur les écrits de service, l'éthique ou le commandement se sont enchaînés au cours des dernières semaines. Nos bagages qui nous semblaient déjà lourds y prenaient encore de l'épaisseur nous rappelant à notre état de «jeunes anciens». «Un autre point fort de ce stage nous fut offert par l'équipe des cadres détachés. Révisant les traditions, ce sont eux qui nous ont joué une «perche» au milieu d'un cours d'éthique assez ingrat. Après une entrée fracassante en musique, nous avons vécu un improbable interview de Pinky Winky par le Marsupilami. L'ensemble s'acheva dans l'euphorie la plus complète et un joyeux désordre. Un petit déjeuner offert par les vedettes du jour vint conclure l'entracte et rétablir le bon ordre. C'est décidément notre cœur de métier.» Vendredi 1 er mars 2013 : rassemblement matinal. Le soleil n'est pas encore levé qu'on entend déjà des notes de cornemuse (biniou bras) et de bombarde. Le bagad de la promotion OGR 2013 fait son entrée sur la place du rapport suivi de deux pelotons, au lent pas cadencé, qui viennent prendre place sous les ovations du reste de la promo. Une dernière fois, on rend l'appel et dans 4 heures, chacun rejoindra son unité. En septembre, les stages spécifiques seront à nouveau l'occasion de reserrer des liens tissés au cours de ces deux mois. «Aimez ceux que vous commandez, mais sans le leur dire» Antoine de Saint-Exupéry. 14 Adjudant-chef Philippe LACOSTE (DGGN).

15 L e-learning et l enseignement militaire supérieur du 1 er degré (EMS1) Le Centre d'enseignement supérieur de la gendarmerie (CESG) a profité de la rénovation de l'ems1 pour développer l'e-learning. Fort de l'expérience initiée avec le stage des commandants de compagnie, l'encadrement a identifié l'intérêt de développer la formation mixte qui associe l'e-learning et la formation en stage. Les travaux d'état-major sont apparus comme la matière idéale pour développer cette ingénierie pédagogique. À l'instar de la conduite d'un projet, l'e-learning a suivi un processus qui s'est articulé autour de rendez-vous périodiques. Progressivement et jusqu'à la date butoir imposée par le calendrier des stages, les échanges, les remarques et conseils ont permis d'aboutir à des cours qui résultent d'un effort commun s'appuyant non seulement sur l'expérience, la connaissance mais également sur une formation technique sur l'outil Opale Scenari support de la formation à distance. Garant d'une qualité de fond et de forme, le Centre de production multimédia de la gendarmerie nationale (CPMGN) apprécie les cours réalisés avant de permettre leur mise en ligne sur la plateforme d'enseignement à distance dont il a la responsabilité. En lien avec le CPMGN, la classe virtuelle est créée le 18 février 2013, cinq semaines avant l'entrée en stage des premiers officiers ayant réussi les épreuves de l'ems1. Huit cours, appelés également modules, sont mis à leur disposition. Cet ensemble aurait nécessité une dizaine d'heures de cours lors d'un stage traditionnel. Les constats réalisés sur le suivi des connexions ont mis en évidence différentes façons d'aborder l'e-learning. Certains se sont inscrits dans une démarche méthodique abordant les cours les uns après les autres, d'autres ont privilégié un travail par thème, enfin certains sont allés manifestement là où leur besoin en connaissances les guidait. En l'espace de cinq semaines, près de sept cents connexions pour vingt sept stagiaires étaient identifiées. Le temps de connexion par cours s'étale de sept minutes à plus d'une heure, chaque stagiaire ayant des expériences et besoins différents. Les officiers de réserve ont pu suivre cette formation. Des échanges par messagerie et la mise à disposition de documents ont permis de faire vivre l'e-learning. Seuls quatre stagiaires ont été sollicités pour que des solutions leur soient proposées du fait de l'absence d'assiduité. Tous se sont alors investis dans l'e-learning qui peut se poursuivre en stage. Ainsi, le temps consacré aux travaux dirigés est accru et les cours à distance sont considérés comme acquis. Enfin, le CESG dans une démarche de qualité va solliciter les stagiaires pour apprécier les points d'amélioration et les techniques utilisées par les stagiaires pour mieux appréhender l'e-learning. Le retour de ces évaluations sera capitalisé pour les futurs stagiaires et formations à venir. Lieutenant-colonel Jean-Marc JAFFRÉ. Un trimestre dense pour la formation continue. Avec le retour des stages de l'enseignement militaire supérieur du 1 er degré (EMS1), ce ne sont pas moins de sept formations qui vont être conduites par le CESG au cours du second trimestre Suspendus mi-2011 dans le cadre de la réforme de l'ems1, les trois stages, d'une durée de cinq semaines chacun, ont été rétablis en 2013 pour les soixante et onze lauréats du concours et une douzaine d'officiers étrangers. Ils ont pour vocation de se préparer aux fonctions en état-major. Les deux premiers stages se dérouleront ce printemps, le dernier est planifié pour novembre. L'atelier de professionnalisation à la gestion de crise organisé au bénéfice de cinquante étudiants en Master de l'université d'assas, débuté en février, s est poursuivi tout au long du mois d'avril avec un exercice de clôture les 13 et 20 avril à 15

16 Melun. Cette formation conjugue les apports du CESG et du département éthique et déontologie pour analyser, décider et communiquer face à une crise notamment en mettant en œuvre la méthode de raisonnement tactique. Les mois de mai et juin verront également s'enchaîner les deux stages de préparation à l'emploi concernant les commandants de compagnie ainsi que celui destiné aux commandants et commandants en second des groupements. Le trimestre sera clos par la formation dispensée au profit des lauréats du concours 2013 de l'école de guerre et des officiers finalisant leur cycle d'enseignement militaire supérieur de la filière technique et scientifique. A l'issue des congés estivaux, la première semaine de septembre sera consacrée à la préparation aux épreuves orales des candidats déclarés admissibles au concours 2014 de l'école de guerre. Des chefs d entreprise sur les bancs de l EOGN. Jeudi 18 avril, l'eogn accueille le 1 er colloque départemental sur l'intelligence économique organisé par la préfecture de Seine-et-Marne. Rassemblant un auditoire de plusieurs dizaines de chefs d'entreprise mais aussi des avocats et experts comptables du département, cette action a pour ambition de les sensibiliser à l'indispensable protection de leurs patrimoines matériels et immatériels. Une approche loin d'être inutile lorsque la moitié des entreprises françaises reconnaissent avoir subi des «pertes» de données ayant eu un impact économique. En présence de Madame la préfète de Seine-et- Marne et du commandant de l'eogn, les intervenants de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), de la DGGN et de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) ont pu exposer, en un peu moins de deux heures et à partir de cas concrets, la variété et la réalité des menaces. Chaque situation évoquée les amènera à prodiguer quelques bonnes pratiques et à répondre aux questions de l'assemblée. En ouvrant ses portes à ce colloque, l'eogn poursuit le double objectif d'une participation 16 accrue à la vie de la collectivité mais aussi d'une mise en valeur du rôle et de l'intérêt de la gendarmerie pour le domaine de la sécurité économique. Cela s'inscrit d'ailleurs dans la continuité des ateliers de la gendarmerie consacrés à cette question mais aussi de la récente formation réalisée par le CESG au profit des élèves de l'école européenne d'intelligence économique. Cette dernière accueille, à titre de réciprocité, des officiers de gendarmerie se spécialisant dans la sécurité des entreprises. Lieutenant-colonel Dominique SCHOENHER.

17 Cybersécurité : en être ou disparaître. La France connaît une criminalité endogène issue des zones urbaines sensibles ou exogéne du fait de groupes criminels et mafieux étrangers. Il s'y s ajoute une troisième forme de délinquance dématérialisée caractérisée comme «cybermenace». Apanage d'une société numérisée, elle embrasse les espaces sociaux et économiques par une délinquance financière spécifique, une violation des droits de la personne et de la propriété. Ne connaissant pas de frontière, se greffant sur un réseau mondialisé, elle exige l'investissement de cet espace par les magistrats et les enquêteurs. Cette menace, de dimension globale et stratégique, nécessite une convergence des analyses des spécialistes de la sécurité. Le CREOGN se devait de concourir à l'environnement juridique et prospectif de ces problématiques. Cette contribution emprunte cinq voies différentes mais complémentaires : Le CREOGN, est partenaire de la réserve citoyenne, sa commission «cybersécurité» étant animée par son directeur. Cela répond à la volonté gouvernementale de fédérer les «savoirs» et les «sachants» au sein de forces capables de postures défensives et offensives en terme de cybersécurité. Le CREC (centre de recherche des écoles de Saint- Cyr-Coëtquidan), la faculté de Rennes et des industriels, qui sont le fleuron de l'industrie et de la recherche française dans ce domaine (groupes Thalès et SOGETI), animent une chaire de cyberdéfense. Notre partenariat visera l'environnement juridique de la cyberdéfense et son ajustement à la cybersécurité. Des ateliers de recherche orientés vers la cybersécurité mettent en relation des experts (sociologues, spécialistes de la communication, journalistes, universitaires, etc...) et permettent de dégager des perspectives opératives pour la gendarmerie nationale. L'atelier «cybercriminalité» du 18 décembre 2012 a été l'occasion d'une rencontre entre ces experts et des praticiens du monde de la sécurité. Des officiers de l'école, engagés dans des masters ou des doctorats, ont participé à cet atelier. Un atelier «cyberprospective» a eu lieu au quartier des Célestins le 24 avril Cet événement a permis à une cinquantaine de personnalités et d'experts de débattre des champs prospectifs liés à ce domaine. Notre directeur, co-fondateur, s'est impliqué dans la préparation du FIC «Forum international de cybersécurité» des 27 et 28 janvier à Lille, la sélection d'intervenants de très haut niveau et l'animation des assemblées plénières. Une équipe de 12 personnes (DE et CREOGN) a assuré les scripts des 44 ateliers et des 4 assemblées plénières en assurant le passage de l'oralité à une forme expresse publiable par l'organisateur du FIC. La préparation du FIC 2014 est déjà intégrée dans le plan de charge du CREOGN. Le CREOGN diligente une étude visant à définir une formation à la cybersécurité des officiers de la gendarmerie nationale. Le module demandé prendra en compte toutes les formes pédagogiques permettant à un cadre supérieur de s'approprier les problématiques essentielles et de s'inscrire ainsi dans une politique gouvernementale. Sur saisine de la sous-direction des compétences, le CREOGN va diriger en 2013 deux études liées à la cybersécurité : «Cybersécurité et acteurs privés : rôle, devoirs, limites, partenariats (FAI, hébergement, éditeurs, intégrateurs, etc...)» et «Ordre public et gestion des réseaux sociaux». Monsieur Patrick Pailloux, directeur de l'anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d information), spécifiait, lors d'un atelier de recherche, qu'en matière de cybercriminalité nous étions au même niveau en terme curatif que lors de la découverte de la pénicilline. Cela est réducteur mais exprime qu'il faut être de ceux qui s'inscrivent dans des dynamiques naissantes mais primordiales. C'est la raison pour laquelle l'eogn est inscrite dans une prospective et l'insertion dans son enseignement de tous les éléments techniques, juridiques et logistiques de ce théâtre opérationnel. Colonel Philippe DURAND. 17

18 DOSSIER SPÉCIAL - La sûreté ferroviaire EOGN SNCF : un partenariat sur les rails! Le lundi 4 mars dernier, pour la première fois l'eogn et la SNCF se sont rencontrées au cours d'une journée d'échanges sur le thème de la sûreté ferroviaire. À l'initiative de cette journée, une volonté commune de mieux se découvrir, de mieux appréhender les enjeux liés à cette problématique et de réfléchir aux champs d'action communs. En effet, la lutte contre les atteintes aux biens et aux personnes, dans le domaine ferroviaire, au préjudice des usagers mais aussi de la SNCF ou de Réseau Ferré de France, nécessite une large et profonde coordination des services en charge de la sécurité, au centre desquels la gendarmerie s'affirme comme un acteur majeur. Tour d'horizon de cette problématique mal connue du grand public. Deux institutions qui se ressemblent Animées toutes deux d'un profond sens du service public, ces deux institutions se côtoient au quotidien et agissent, chacune à leur niveau, au service de leurs concitoyens. Elles sont également toutes deux fortement ancrées dans les «territoires» : rares sont les cantons qui ne disposent pas de leur desserte SNCF ou de leur brigade, rares sont les français qui n'ont jamais pris le train ou n'ont jamais eu recours aux unités de gendarmerie. Les deux institutions sont indispensables et indissociables du quotidien de nos concitoyens, parce qu'elles offrent toutes deux un service public irremplaçable. De plus, leurs infrastructures et leurs aires de compétences sont intimement mêlées : les km de voies opérées par la SNCF traversent les cantons de France, sur lesquels s'exercent la compétence des brigades de gendarmerie départementale. Bien que la plupart des grandes gares nationales soient implantées en zone police nationale, près de 90 % du réseau et des emprises SNCF dépendent de la gendarmerie nationale. Aussi ces deux institutions sont naturellement appelées à se rencontrer régulièrement, que ce soit lors d'exercices fréquents ou dans le cadre de la gestion d événements ponctuels voire exceptionnels. Une connaissance des problématiques de la sûreté ferroviaire. Chacune de ces deux institutions est familière de la gestion de crise et a développé une expertise en matière de sûreté. La SNCF s'associe avec les forces de sécurité intérieure pour établir des diagnostics adaptés à la délinquance et au territoire sur lesquels sont perpétrés les divers actes de malveillance qui la concernent. Mais il est nécessaire de faciliter davantage la collaboration de ces deux institutions, le plus souvent confrontées aux mêmes problèmatiques, mais dont les missions entraînent des impératifs différents, parfois divergents. L'intervention dans le domaine ferroviaire comporte des spécificités et la gestion de ces événements particuliers impose donc à chacun de connaître les problématiques et contraintes de ses partenaires. La sûreté des personnes et des biens en milieu ferroviaire est assurée par agents de la sûreté ferroviaire, en uniforme, armés et assermentés. Leur objectif principal est de dissuader par leur présence, les auteurs potentiels d infraction. Ils agissent en îlotage, en tenue, dans les gares, ou en accompagnement des trains et par des tournées de surveillance des infrastructures dans les chantiers (triages, ateliers, entrepôts ). Ils y luttent contre la fraude (sur les moyens de paiement et le trafic de titres de transport) et la cyber-délinquance. Ils peuvent également conduire une interpellation en flagrant délit des auteurs de délits ou crimes mais agissent alors en partenariat avec les services de la police nationale 18

19 La sûreté ferroviaire - DOSSIER SPÉCIAL Les secteurs d activité de la coproduction de sécurité La gendarmerie nationale est à l'écoute de ces problématiques et notamment par l'intermédiaire de son officier de liaison détaché auprès de la direction de la sûreté. Cette mission est actuellement dévolue au lieutenant-colonel Florian MANET qui travaille ainsi en étroite collaboration avec monsieur Didier SCHWARTZ, directeur de la sûreté de la SNCF (retrouvez en fin de dossier, un focus sur la mission de l'officier de liaison). Déjà, ces deux institutions œuvrent de concert en ce qui concerne la prévention technique de la malveillance ou le vol de métaux. Sur cette question spécifique, les champs d'action des deux entités convergent. Impactée directement par les vols de câbles sur ses voies (qui provoquent également de lourds retards), la SNCF peut ainsi compter sur les compétences d'organes spécifiques de la gendarmerie nationale, notamment l'office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), qui a développé une expertise reconnue dans ce domaine. Il est également à noter que ce partenariat se traduit par des applications opérationnelles très concrètes. Toujours dans le cadre de la lutte contre les vols de métaux, la gendarmerie nationale a répondu favorablement à une sollicitation de la SNCF afin de surveiller ses voies... depuis les airs! Une convention en date du 16 février 2011 prévoyant 100 heures, augmentées à 150 en 2013 a permis de nombreuses interpellations ainsi que la réalisation de films de renseignement. Ce partenariat s accompagne aussi d évolution des modes opératoires de la SUGE qui prennent forme petit à petit. Les convois de matières dangereuses (convois CASTOR pour Castle Storage) sont là encore un exemple de cette volonté commune de coproduction de sécurité qui unit les deux institutions. La SNCF s'appuie ainsi sur les compétences et les savoir-faire tant de la gendarmerie départementale que de la gendarmerie mobile pour assurer tout au long de leur périple la sécurité des wagons transportant les matières sensibles. Ce type de transport de fret très particulier suscite en effet bien souvent de vives réactions de la part des anti-nucléaires de tous horizons (Hexagone, outre-rhin, etc.). Cette coproduction ne va pas toujours dans le même sens. La SNCF sait elle aussi apporter son expertise et son regard à la Gendarmerie Nationale, encore une fois en matière de gestion de crise. Elle est, en effet, particulièrement exposée aux risques liés à une crue (annoncée) de la Seine. Elle a de ce fait développé et mis sur pied de nombreux protocoles dont les modalités de mise en œuvre impactent tout particulièrement la gendarmerie nationale. et de la gendarmerie nationale. Ils disposent d'ailleurs pour ce faire d'un poste central national sûreté (PCNS) qui gère l ensemble des événements sûreté SNCF. Lorsque ce PCNS reçoit un appel d urgence d'un personnel de l entreprise, les opérateurs évaluent alors rapidement la situation et coordonnent les actions des forces de l ordre et des agents de la sûreté ferroviaire en capacité d intervenir dans les plus brefs délais. La première spécificité et contrainte réside dans l'espace confiné que constitue une voiture de train. La seconde, paradoxalement, résulte de l'immensité du réseau qu'il est impossible de couvrir et de protéger à la fois. Ainsi, les actes de malveillance sur les voies sont difficiles à prévenir. Mais la principale difficulté pour la SNCF tient dans la perturbation voire l'arrêt du trafic, sachant qu'un simple ralentissement cause en cascade des retards de plus en plus importants. Leur impératif consiste alors à rétablir le plus rapidement possible tout trafic interrompu, quelle qu'en soit la cause. Ainsi la SNCF rencontre beaucoup de difficultés lors des suicides sous les trains. Le trafic stoppé pour les besoins de l'enquête dans ce cas, entraîne en moyenne un retard de 2 h 30 sur l'ensemble de la ligne. Ces délais imposés par les nécessités de l'enquête, représentent évidemment un coût important pour la SNCF et provoque un mécontentement de ses usagers qu'on ne peut ignorer. Une volonté de coopération accrue Cette volonté de complémentarité accrue dans la lutte contre les différentes atteintes dont sont victimes le réseau SNCF et ses agents, mais aussi plus ou moins directement les usagers, s'est également traduite au travers d'un certain nombre d'accords. Trois conventions ont ainsi été signées, les deux premières signées par le général de division Philippe MAZY, adjoint au directeur des personnels militaires de la gendarmerie nationale (DPMGN), sont relatives : - à des formations MIP dispensées à Saint-Astier au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie pour les agents de la surveillance générale (SUGE) de la SNCF ; - à des formations dispensées par la SNCF au profit des stagiaires du centre national de formation de police judiciaire (CNFPJ) portant sur la sensibilisation ; - à l'intervention en milieu ferroviaire. Le général de division Jean-Marc LOUBÈS, commandant l'eogn, a signé pour sa part une convention de partenariat EOGN-SNCF portant sur la formation et la sensibilisation des élèves-officiers aux enjeux de sécurité publique par la SNCF (vols de métaux, surveillance d'infrastructures, agressions, accidents de personne...). Cette convention confirme la volonté des deux parties de pérenniser le concept de cette journée d'échange et de présentation, indispensable pour la «culture du métier» des futurs officiers de gendarmerie. Sous-lieutenant Xavier CHAMPAIN. Sous-lieutenant Marion SALLES. 19

20 DOSSIER SPÉCIAL - La sûreté ferroviaire La gendarmerie apporte quotidiennement sa contribution à la sûreté ferroviaire dans l exercice de ses missions traditionnelles de protection des biens et des personnes. Aussi, afin de faciliter son action dans ce milieu spécifique, un officier de liaison travaille au cœur de la direction de la Sûreté SNCF et un cadre de l entreprise ferroviaire est immergé au sein de la DGGN! Ce travail en binôme, unique en son genre, permet de fluidifier les échanges, de mettre en relation, de décrypter réciproquement ces deux univers. Au final, un rôle d ambassadeur très utile pour les institutions bénéficiaires et très enrichissant pour les deux cadres détachés! Expliquer l action de la gendarmerie et partager son expertise en matière de sécurité, de gestion de crise,, avec les cheminots constituent les volets essentiels de ma mission de conseiller gendarmerie auprès du secrétaire général de la SNCF. Il s agit, par exemple, de faciliter l intégration d une optique judiciaire dés la conception de projets développés par l entreprise. Une compétence très appréciée dans le domaine des vols de câbles en cuivre où la posture de gendarme invite spontanément à intégrer les éléments nécessaires à la réussite d une potentielle enquête judiciaire. Information sur les livraisons de tourets de cuivre sur un chantier, transmission immédiate de l alerte lors de la découverte d un acte de malveillance, préservation des traces et indices sur la scène d infraction, recueil de la plainte et des témoignages. Telles sont nos premières préoccupations qui peuvent en retour enrichir et valoriser les décisions de l entreprise qui s en montrera bien souvent très attentive. Quotidiennement, je m efforce aussi d adapter et de promouvoir l action de la gendarmerie dans le milieu ferroviaire. Outre l établissement de conventions (comme celle signée le 4 mars 2013 entre l EOGN et la SNCF), j assiste très concrètement des commandants d unité ou des enquêteurs dans leur travail. Dans ce domaine, j organise des séances de découverte du milieu ferroviaire au profit de stagiaires (EOGN, CNFPJ...) ou d unités opérationnelles, bien souvent, au travers de mises en situation réelle rendues possible grâce à l engagement fort de la SNCF (mise à disposition de rames de train, d emprises, d agents qualifiés..). Par ailleurs, au vu des besoins observés lors de mes contacts réguliers, je développe des outils pédagogiques et opérationnels décryptant l univers ferroviaire (fiche technique sur les sous-stations électriques, film sur les accidents de personne ). Au final, cette expérience passionnante souligne avec acuité que la sécurité publique commence bien par la connaissance précise des acteurs locaux et se poursuit ensuite par l implication personnelle des forces de l ordre à leur côté. L expertise du gendarme revêt véritablement de la valeur aux yeux d un entrepreneur contraint par les réalités du marché. A nous de partager notre savoir au profit de la sécurité de tous! Lieutenant-colonel Florian MANET, officier de liaison de la gendarmerie auprès de la direction de la sûreté ferroviaire (SNCF). 20

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE)

La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) La Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) Qu est ce que l intelligence économique (IE)? L intelligence économique (IE) consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2016 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES

MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES MASTER SCIENCES SOCIALES - SPÉCIALITÉ : INGÉNIERIE DES RISQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : SCIENCES DE LA SOCIETE Spécialité

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

Champ "Science politique"

Champ Science politique Formations et diplômes Synthèse des évaluations Champ "Science politique" Université Toulouse 1 Capitole - UT1 (déposant) Institut d'études politiques de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France

Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Dossier de candidature Session «Jeunes» Ile-de-France Du lundi 23 mars au vendredi 27 mars 2015 École des officiers de la gendarmerie nationale Melun (Seine-et-Marne) L INHESJ L Institut national des hautes

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES

CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES CHARTE RELATIVE AUX DIPLÔMES EN PARTENARIAT INTERNATIONAL ET AUX FORMATIONS DÉLOCALISÉES L Université de Reims Champagne-Ardenne, Soucieuse d accompagner l internationalisation grandissante de l enseignement

Plus en détail

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy

Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Conférence québécoise sur la violence envers les aînés : Agir en collectivité 14 avril 2003 Présenté par Sylvie Biscaro et Nathalie Lamy Les Centres d aide aux victimes d actes criminels au service des

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement

Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement Forum international Gestion publique Recrutement et compétence / Comment moderniser les modes et outils de recrutement INTRODUCTION : Le constat Le principe d une école destinée à former tous les magistrats

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES

Ambassade de France en Pologne Service de coopération et d'action culturelle PERFECTIONNEMENT LINGUISTIQUE ENSEIGNANTS POLONAIS SECTIONS BILINGUES CAVILAM Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com Sites

Plus en détail

Master MAE. Management et Administration des Entreprises

Master MAE. Management et Administration des Entreprises Formation Continue Master MAE Management et Administration des Entreprises I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 - http://iae.univ-lyon3.fr

Plus en détail

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former

LES FORMATIONS. Sécurité Économique. Département. Déceler, Étudier, Former Déceler, Étudier, Former LES FORMATIONS Département Sécurité Économique Le Département Sécurité Économique de l INHESJ dispense des formations de haut niveau sur les thèmes liés à la protection (sécurité/sûreté)

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Assistant Chargé de formation H/F

Assistant Chargé de formation H/F Assistant Chargé de formation H/F La fonction Technologies & Processus (ITP) regroupe plusieurs métiers dont le point commun est de venir en appui à tous les collaborateurs du Groupe, sur des problématiques

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU TITRE D EXPERT EN PROTECTION DES ENTREPRISES ET EN INTELLIGENCE ECONOMIQUE NIVEAU I I - Métiers, fonctions et activités visés A. Désignation du métier et des fonctions Expert

Plus en détail

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT 2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT MASTER 2 RECHERCHE OPTION DROIT PRIVE FONDAMENTAL ANCIEN DIPLÔME D ETUDES APPROFONDIES (D.E.A) Option DROIT PRIVE

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ COLLECTIVITÉS TERRITORIALES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités Le M2CT, audité en

Plus en détail

«ENGAGEMENT ET CITOYENNETE»

«ENGAGEMENT ET CITOYENNETE» «ENGAGEMENT ET CITOYENNETE» Journée Nationale du Réserviste 2014 CSRM et Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne Amphithéâtre Descartes, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Le thème choisi pour ce colloque,

Plus en détail

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LA LOIRE our ceux qui en sont victimes, un cambriolage est un vrai traumatisme

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE

ITALIE INSTITUT FRANÇAIS D ITALIE CAVILAM Alliance française Centre d Approches Vivantes des Langues et des Médias 1 Avenue des Célestins BP2678 03206 Vichy Cedex France Tél. : 33 (0)4 70 30 83 83 Fax : 33 (0)4 70 30 83 84 Email : info@cavilam.com

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

adolescents difficiles APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet DPJJ

adolescents difficiles APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet DPJJ adolescents difficiles DIPLÔme D UNIVeRSITé INTeRPROFeSSIONNeL Directeur : professeur Philippe Jeammet APPROCHe PSYCHOPATHOLOGIQUe et éducative Objectifs généraux > Informer les professionnels sur l état

Plus en détail

Formation continue des personnels d'encadrement

Formation continue des personnels d'encadrement Formation continue des personnels d'encadrement Ressources informatiques Administrer EDUCHORUS inscrip. individuelle - 12A0140202 Introduction à l'administration d'educhorus. - 25988 72,00 Prendre en main

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

MASTER MAE MANAGEMENT

MASTER MAE MANAGEMENT MASTER MAE MANAGEMENT Parcours INGÉNIERIE DE PROJET N habilitation de la formation au RNCP : 20070790 Présentation de la formation Année 2014 1 Public Cible Diplômés de niveau Bac +4 1 souhaitant acquérir

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

Pour que votre formation rime avec profession!

Pour que votre formation rime avec profession! Pour que votre formation rime avec profession! s s Groupe PROMOTRANS, association de compétences En 1966, des professionnels du transport se regroupent autour d un projet commun : la création d un organisme

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

PROJET DE FORMATION. Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers

PROJET DE FORMATION. Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers CHRU de MONTPELLIER PROJET DE FORMATION Année de préparation aux épreuves de sélection d'entrée en Institut de Soins Infirmiers L année préparatoire ne donne pas

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE

LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE LE DISPOSITIF D'ACCUEIL ET D'ACCOMPAGNEMENT DES ETUDIANTS ET STAGIAIRES EN SITUATION DE HANDICAP A L'IRTS DE LORRAINE Préambule Différents acteurs, structures et partenaires concourent à l accueil et à

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014

CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 CATALOGUE DE PRESTATIONS 2014 La Formation Professionnelle Management Relationnel Les Fondamentaux du Management Animation d équipe, Manager Coach Développer son assertivité Communiquer efficacement avec

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE

UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE Communication Financière et Relations Investisseurs Trois parcours : Initiation Certificat Académie Une formation en partenariat entre Eliane Rouyer-Chevalier Présidente du Cliff

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la sécurité de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

L IRA de Metz à votre service

L IRA de Metz à votre service L IRA de Metz à votre service Les IRA, outre leur vocation première qui est de recruter et de former des fonctionnaires de catégorie A d administration générale, ont aussi pour mission de développer la

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH)

Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) Master Mention Management Domaine : Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion Spécialité Professionnelle Ingénierie des Ressources Humaines (IRH) RESPONSABLES : mention Management : Martine BRASSEUR,

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Charte de partenariat «Du sport dès l'école»

Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Charte de partenariat «Du sport dès l'école» Etablie entre les soussignés Monsieur Denis Toupry Directeur Académique des services de l Education nationale ou son représentant Monsieur David Thiberge Maire

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL

REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL REGLEMENT PORTANT MODALITES DE RECRUTEMENT ET STATUT DE L'AUDITEUR DES SESSIONS NATIONALES DE L'INSTITUT NATIONAL DES HAUTES ETUDES DE LA SECURITE ET DE LA JUSTICE Le présent règlement pris pour l'application

Plus en détail

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME

PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE SEMINAIRE DE FORMATION A L ATTENTION DES DIRECTEURS GENERAUX DES CENTRALES D ACHATS MEMBRES DE L ACAME Association Africaine des Centrales d Achats de Médicaments Essentiels 01 BP 4877 Ouagadougou Burkina Faso Tel : 226 50 37 91 75 Fax : 226 50 37 37 57 Contact@acame.org PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Véronique LANG. Philippe MARCHESSOU. Frédéric GRODWOHL. Christiane VIGUIER. Assistantes et secrétaires. Laurent KELLER. Pedro MARTINEZ-WHITE

Véronique LANG. Philippe MARCHESSOU. Frédéric GRODWOHL. Christiane VIGUIER. Assistantes et secrétaires. Laurent KELLER. Pedro MARTINEZ-WHITE Philippe MARCHESSOU Avocat associé, professeur des universités, auteur, formateur. Fondateur du cabinet en 1981. Philippe Marchessou est titulaire des mentions de spécialisation en droit public, droit

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique juin 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2)

BTS COMMUNICATION. Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) BTS COMMUNICATION Diplôme d Etat niveau III (BAC+2) Fonction Le titulaire du BTS Communication conçoit et met en œuvre des opérations de communication, qui peuvent revêtir une forme publicitaire, événementielle,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maintenance industrielle et sûreté des process de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019

Plus en détail

École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse

École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse Formation préparatoire à la prise de fonction RUE 7ème promotion Présentation du dispositif de formation ENPJJ 16, rue du Curoir-BP 90114 59052 ROUBAIX

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION

DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION DUT TECHNIQUES DE COMMERSIALISATION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : DUT Domaine : Droit, Economie, Gestion Nature de la formation : Mention Niveau d'étude visé : BAC +2 Composante : Institut universitaire

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» 1 Présentation du Master Management des Ressources Humaines Accueillant chaque année

Plus en détail

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse

Préparation Concours d infirmiers- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation Concours d infirmiers- Toulouse SOMMAIRE : I. La Prépa infirmière à

Plus en détail