Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises"

Transcription

1 u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r

2 La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : km d côts, 600 ports t zons d mouillag. La branch "Industris - Entrpriss" d la filièr nautism n Brtagn comprnd près d ntrpriss. 80 % ont moins d 10 salariés t ls activités sont très divrss (construction, réparation, concssionnairs, équipmntirs, commrcs spécialisés, écols, louurs ). L plan nautism soutnu par l Consil Régional d Brtagn a un approch global d la prformanc. Particulièrmnt dans c sctur, où dévloppmnt économiqu, présrvation d l nvironnmnt, t amélioration ds conditions d travail sont très liés. Agir pour la prévntion ds risqus profssionnls, c st rspctr la réglmntation pour protégr la santé t la sécurité ds salariés, c st aussi protégr l savoir-fair t la prformanc d l ntrpris. Ds réunions d snsibilisation ds chfs d ntrpris ds TPE t PME d la filièr du nautism ont fait rssortir un bsoin d supports pour ls aidr à formalisr lur démarch d prévntion ds risqus profssionnls. C documnt contint : un rappl ds obligations pour l mployur n matièr d prévntion ds risqus profssionnls, ls 5 étaps pour un démarch d prévntion ds risqus profssionnls réussi, ds propositions d trams d tablaux pour guidr la réflxion à chaqu étap d la démarch t aidr à la formalisation du plan d action. Ils n sont aucunmnt ds modèls à rspctr scrupulusmnt. Dès lors, chaqu utilisatur put s n inspirr puis adaptr la form, ls rubriqus. Un cadr légal t réglmntair pour touts ls ntrpriss Loi du 31 décmbr 1991 : l chf d établissmnt prnd ls msurs nécssairs pour assurr la sécurité t protégr la santé physiqu t mntal ds travaillurs d l établissmnt, y compris ds travaillurs tmporairs. Cs msurs comprnnnt ls actions d prévntion, d information t d formation ainsi qu la mis n plac d un organisation t d moyns adaptés. Décrt du 5 novmbr 2001 : l mployur transcrit t mt à jour dans un documnt uniqu ls résultats d l évaluation ds risqus pour la sécurité t la santé ds travaillurs. Ctt évaluation comport un invntair ds risqus idntifiés dans chaqu unité d travail d l ntrpris ou d l établissmnt. La mis à jour st ffctué au moins chaqu anné ainsi qu lors d tout décision d aménagmnt important modifiant ls conditions d hygièn t d sécurité ou ls conditions d travail ou lorsqu un information supplémntair concrnant l évaluation d un risqu dans un unité d travail st rcuilli. 2

3 Réussir un démarch d prévntion ds risqus profssionnls 1 L implication du chf d ntrpris L chf d ntrpris st l garant d la sécurité t d la santé au travail d ss salariés. Il doit êtr l motur d la démarch d prévntion t s y impliqur dirctmnt. En pratiqu : prndr l initiativ t informr ls salariés 2 Un démarch participativ Ls salariés sont dirctmnt concrnés par ls risqus profssionnls t lur prévntion. Ls associr dans la démarch st détrminant pour la qualité d l idntification ds risqus t pour la mis n œuvr ds actions d prévntion. En pratiqu : rmplir ls tablaux avc ls salariés (ou lur rprésntants) 3 Un démarch global Pour bin idntifir t comprndr un risqu profssionnl, il st nécssair d prndr n compt touts ls composants ds activités (l prsonnl, l organisation, l nvironnmnt d travail, ls produits t matérils utilisés, ls équipmnts t ls liux d travail). En pratiqu : prndr appui sur ds compétncs xtrns : médcin du travail, tchnicin Carsat Brtagn (t aussi ls fournissurs, organisms crtificaturs, ) 4 Un démarch d amélioration continu L documnt uniqu t l plan d action n sont pas définitifs. La réglmntation xig un mis à jour au moins chaqu anné, ainsi qu lors d tout décision d aménagmnt important modifiant ls conditions d hygièn t d sécurité ou ls conditions d travail ou lorsqu un information supplémntair concrnant l évaluation d un risqu dans un unité d travail st rcuilli. 5 La pris n compt du travail rél N pas s arrêtr à la sul pris n compt ds dangrs t ds risqus, mais idntifir aussi la variabilité ds conditions dans lsqulls l travail st réalisé pour rpérr clls qui puvnt augmntr l risqu (aléas, dysfonctionnmnt, dérangmnt, ). En pratiqu : n pas s arrêtr non plus aux comportmnts ds salariés mais comprndr pourquoi crtains règls d sécurité n sont pas rspctés 6 La divrsité ds actions d prévntion Agir fficacmnt t durablmnt pour la prévntion ds risqus profssionnls n put s limitr à la mis à disposition d équipmnts d protctions individulls ou la formation "gsts t posturs" (importants mais non suffisants). Ds actions n dirction du matéril, d l nvironnmnt d travail t surtout d l organisation du travail sont ssntills. En pratiqu : rchrchr ds actions dans quatr rgistrs principaux : actions sur l matéril, l nvironnmnt d travail, l organisation, l individu 7 Ds opportunités d prévntion ds risqus profssionnls à saisir - Intégrr la prévntion ds risqus profssionnls Ls différnts projts d l ntrpris sont autant d occasion d améliorr la prévntion ds risqus profssionnls (évolution ds locaux, acquisitions d matérils, achats d produits, lancmnt d un nouvll production, d un nouvll activité, ). En pratiqu : pour chaqu projt ngagant l ntrpris sur la duré, rgardr dans l DUER si cla put êtr un occasion d réduir ou éliminr ds risqus profssionnls En pratiqu : planifir un dat pour fair l point. Actualisr t tnir un livr d bord prévntion ds risqus profssionnls. 3

4 Un démarch d prévntion ds risqus profssionnls n 5 étaps 5 Tablau Suivi du plan d actions t mis à jour 4. Formalisation du plan d actions t suivi Organisation 1d la démarch Tablau 1. Invntair ds activités par typ d mploi Tablau 2. Dscription ds unités d travail 4 Élaboration t mis n œuvr d actions d prévntion Tablau 4. Formalisation du plan d actions t suivi 2 ds Idntification risqus Tablau 3. Idntification ds risqus 3 ds Évaluation risqus Tablau 3. Évaluation ds risqus Plan d actions Documnt uniqu L organisation d ctt démarch rpos sur la définition ds unités d travail. Pour cla, il st nécssair d "découpr" l ntrpris n zons ou group d activités qui xposnt ls salariés aux mêms risqus. Tous ls salariés, touts ls activités, tous ls liux d travail doivnt êtr pris n compt dans au moins un unité d travail. Il put êtr intérssant d xpérimntr la démarch n s concntrant sur un unité d travail considéré comm prioritair t d conduir cll-ci jusqu à la formalisation du plan d actions t sa mis n œuvr cntré sur ctt unité d travail puis d déployr succssivmnt la démarch sur ls autrs unités d travail. Ls étaps 2 t 3 s font pour chaqu unité d travail. 4

5 Tablau 1 Prévntion ds risqus profssionnls dans la filièr du nautism Entrpris : Invntair ds activités par typ d mploi Emploi Effctif Principals activités xrcés Principaux liux où sont xrcés ls activités Emploi 1 Liu 1 Liu 2 Liu 3 Emploi 2 Emploi 3 Emploi 4 Emploi 5 5

6 Tablau 2 Prévntion ds risqus profssionnls dans la filièr du nautism Entrpris : Dscription ds unités d travail (UT) UT 1 Intitulé ou n d l UT Liux concrnés Activités xrcés Emplois concrnés Nombr d prsonns concrnés UT 2 UT 3 UT 4 UT 5 6

7 Définir ls unités d travail, c st découpr l ntrpris n zons ou groups d activités qui xposnt ls salariés aux mêms risqus : à partir ds principals activités xrcés idntifiés dans l tablau 1, constitur qulqus famills d activités qui xposnt ds salariés aux mêms nsmbls d risqus, chaqu famill d activité ainsi constitué form un unité d travail : lui donnr un nom général ou un numéro à rportr dans la 1 èr colonn du tablau, rportr ls dans ls autrs colonns ls rnsignmnts rcnsés dans l tablau 1, un point d attntion : touts ls activités, tous ls liux d travail, tous ls salariés doivnt êtr pris n compt dans au moins un unité d travail. 7

8 Tablau 3 Prévntion ds risqus profssionnls dans la filièr du nautism Entrpris : Unité d travail : Idntification ds risqus Activités Risqu Causs (dangrs) (2) C qui put augmntr ou réduir l risqu (3) Moyns d prévntion xistants Avis (5) Rédactur : Salarié(s) associé(s) : Dat d mis à jour : 8

9 (1) Un nsmbl d tâchs généralmnt ffctués dans l cadr d l activité. (2) Tout élémnt qui put mnacr la sécurité ou la santé (x. un produit toxiqu, un machin, un outil, un sol glissant, un activité sous fort cadnc,... ). (3) Exmpl : nivau d xpérinc, nivau d connaissancs, isolmnt, nivau d information à disposition, intrruption d tâchs, co-activité, équipmnts t matérils à disposition, météo, travail à plusiurs, horairs, accssibilité,... (5) Satisfaisant, à améliorr, à rdéfinir. L tablau proposé dans ctt brochur n st qu un guid à la rédaction d votr documnt. Il doit êtr l rflt d la réalité d votr établissmnt. Un unité d travail put êtr décrit par un nombr variabl d activités différnts. Dans chaqu activité c st bin ls risqus idntifiés qui doivnt êtr évalués : lur nombr put aussi êtr très variabl. 9

10 Tablau 4 Prévntion ds risqus profssionnls dans la filièr du nautism Rédactur : Salarié()(s) associé()(s) : Dat d élaboration : Formalisation du plan d action - Anné : Risqu idntifié UT concrné Dangr Actions d prévntion à mttr n œuvr (1) Échéanc Suivi (2) Dat d suivi : Rmarqus 10

11 (1) 4 typs d actions possibls à mttr n œuvr : sur l matéril utilisé, sur l organisation du travail, sur l individu, sur l nvironnmnt du travail. L tablau 3 sur l idntification ds risqus put aidr dans la définition d action notammnt la colonn "C qui put augmntr ou réduir l risqu". (2) Fait rporté abandonné. Référncs documntairs Ls tablaux sont téléchargabls sur brtagn-info-nautism La prévntion n action : guid méthodologiqu pour la prévntion ds risqus profssionnls dans ls métirs d l industri nautiqu Évaluation ds risqus profssionnls : aid au rpérag ds risqus dans ls PME-PMI - édition INRS ED Ls risqus à ffts différés Ls risqus à ffts immédiats 11

12 Carsat Brtagn Dirction ds Risqus Profssionnls 236 ru d Châtaugiron Rnns Cdx 9 Téléphon : Télécopi : ARACT Brtagn 10 ru Nantais Rnns Téléphon : Chambr d Métirs t d l Artisanat Région Brtagn Contour Antoin d Saint-Exupéry Campus d Kr Lann CS Bruz Cdx Téléphon : RP Crédit photos : Brtagn actions nautism - Imprssion Carsat Brtagn sur papir 100 % rcyclé

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62).

Guide de mise en place d une manifestation Téléthon S ENGAGER. Jean-Marie, organisateur pour le Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). S ENGAGER Alxandra, organisatric pour l Téléthon, Bourg-n-Brss (01). Guid d mis n plac d un manifstation Téléthon Jan-Mari, organisatur pour l Téléthon, Mont-Saint-Éloi (62). r t o v r t t m z l u o v

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique 3. Droit économiqu 3.1 Tchniqus contractulls : optimisation d la rédaction d vos contrats, clauss ssntills 3.2 Dépndanc économiqu, déséquilibr d la rlation commrcial 3.3 L optimisation du rcouvrmnt, la

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1

Table des matières Composantes du cours en immersion.............................. Onglet 1 Tabl ds matièrs Avant-propos t rmrcimnts Contxt t fondmnt Composants du cours n immrsion.............................. Onglt 1 Introduction t vision.... 1 Tablau ds résultats d apprntissag spécifiqus à

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets

Guide des déchets dangereux à la maison Plan départemental de Prévention des Déchets Miux ls connaîtr pour miux ls jtr! Guid ds déchts dangrux à la maison Plan départmntal d Prévntion ds Déchts En 2005, l Consil général ds Lands a initié l prmir Plan départmntal d Prévntion ds Déchts n

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Glossaire hygiène des aliments

Glossaire hygiène des aliments Avis au lctur un lxiqu st disponibl à la fin du documnt Glossair hygièn ds alimnts I. Trms généraux Définition Commntairs Accréditation Procédur par laqull un organism faisant autorité rconnaît formllmnt

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec:

Remerciements. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec: Rmrcimnts L ministèr d l Éducation d l Îl-du-Princ-Édouard tint à rmrcir Lisa Marmn pour son bon travail, son tmps t son dévoumnt à un millur éducation scintifiqu pour nos juns. C cahir d xpérincs st un

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

F C I H C E H S E S PR

F C I H C E H S E S PR rvic PM markting vag DURE PM ERO Ds solutions markting prformants au srvic d votr ntrpris. Un srvic réactif, à votr écout, pour dynamisr vos vnts. PROUREME ichs produits t tchniqus, PV / V, outils d communication

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Information complémentaire pour l installation à l aide du support de fixation murale (SU-WL500)

Information complémentaire pour l installation à l aide du support de fixation murale (SU-WL500) Inormation complémntair pour l installation à l ai u support ixation mural (SU-WL500) A-D4C-100-21(1) Moèls télévisur compatibls avc c support ixation mural : KDL-70XBR7 Pour s raisons sécurité t protction

Plus en détail

Le Rendez-vous des Dirigeants

Le Rendez-vous des Dirigeants L Rndz-vous ds Dirigants MANAGEMENT OPTIMISATION PERFORMANCE 20-21 avril 2016 Hyatt Rgncy - Casablanca Associé à 3 Businss Forums spécialisés L Businss Forum ds Solutions n Rssourcs Humains Digital L Businss

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

OK Evaluation finale. Clause entièrement mentionnée telle quelle

OK Evaluation finale. Clause entièrement mentionnée telle quelle Référntil pour ntrpriss d installation/concption d pomps à chalur voir fuill d calcul: "notic xplicativ" pour plus d précisions EVALUATION DE L'ENTREPRISE D'INSTALLATION Rnsignmnts généraux Entrpris d

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE

COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ DENTIFRICE FRUITASTIQUE Vrsion 1.0 Dat d révision 09/20/2012 Dat d'imprssion 09/20/2012 SECTION 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit : COLGATE PREVIDENT 5000 PLUS TOOTHPASTE FRUITASTIC/ Numéro d la FS

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS Cours à pi 10 km Saint Hnri s s ri p tr n 'E Villag aty Séon m u a S h c n ra Zon F Marsill m ti ri a M rt o P Gran Plac 'Arviux, au cœur 'Euroméitrrané RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 04 91 03 42 21 -

Plus en détail

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc.

Campus France Maroc est un service de l Institut Français du Maroc, opérateur de coopération de l Ambassade de France au Maroc. w w w. m a r o c. c a m p u s f r a n c. o r g é r t n R 7 1 0 / 016 Campus Franc Maroc st un srvic d l Institut Français du Maroc, opératur d coopération d l Ambassad d Franc au Maroc. Campus Franc Maroc

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents VEFA t VEFR Qulqus problèms récurrnts Rmarqus d méthod : 1/ La fich s présnt sous la form d un indx alphabétiqu indiquant la position actull sur qulqus problèms récurrnts : -Délai(s) pour agir (vic apparnts)

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

TP 8 Spectroscopie infrarouge

TP 8 Spectroscopie infrarouge TP 8 Spctroscopi infraroug Chap4 : Analys spctral Objctifs: Idntification d liaisons l aid du nombr d ond corrspondant; détrmination d groups caractéristiqus. Mis n évidnc d la liaison hydrogèn. Exploitr

Plus en détail

Révision de la numérotation des règlements

Révision de la numérotation des règlements Révision d la numérotation ds règlmnts Vuillz prndr not qu un ou plusiurs numéros d règlmnts apparaissant dans cs pags ont été modifiés dpuis la publication du présnt documnt. En fft, à la suit d l adoption

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION

CONTRAT DE GENERATION CONTRAT DE GENERATION Dans l cadr du contrat d génération, l décrt du mars 2013 précis ls élémnts obligatoirs qui doivnt figurr dans l diagnostic : 1. la pyramid ds âgs 2. ls caractéristiqus ds juns t

Plus en détail

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE SUCÉ-SUR-ERDRE LA CONSTRUCTION IMMOBILIÈRE FAMILIALE Vrgr L Clos du À proximité du bourg d Sucé-sur-Erdr ROUTE DE LA FILONNIÈRE 19 maisons T4 t T4 xtnsibls Vrgr L Clos du Ds constructions modrns dans un

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE

sans danger maternité Pour une Groupes ergo Une démarche scientifique rendue accessible Opération de sauvetage du programme AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE PRÉ Opération d sauvtag du programm Pour un matrnité sans dangr Octobr-novmbr-décmbr 1998 Volum 11, n o 5 ENTION AU TRAVAIL IRSST RECHERCHE Groups rgo Un démarch scintifiqu rndu accssibl S O M M A I R

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval

Baccalauréat en sciences infirmières Formation intégrée DEC-bac Campus Laval SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Baccalauréat n scincs infirmièrs Formation intégré DEC-bac Campus Laval FACULTÉ DES SCIENCES INFIRMIÈRES Sommair t particularités NUMÉRO 1-630-1-9 Admission à l'automn

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

DANS. Les éditions du CRIJ Centre

DANS. Les éditions du CRIJ Centre pl i n d in fo s s u o v d s r n u o u Aut ls j t... n s s i t s s invt vous?...! t r v L Li V n z fa ir l ÉS NGAG NES E ES U E J S DE ENN ITOY NAGE C G I S O N TÉM DES ACTIO DANS Ls éditions du CRIJ Cntr

Plus en détail

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul

Apprentissage des faits Calcul mental Estimation de calcul M ATHÉMATIQUES MENTALES Apprntissag ds faits Calcul mntal Estimation d calcul 4 anné Guid d nsignmnt 2010 Rmrcimnts L présnt manul d mathématiqus mntals a été mis à jour avc la prmission du ministèr d

Plus en détail

FORMATIONS INITIALES 2016 PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

FORMATIONS INITIALES 2016 PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE FORMATIONS INITIALES 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT TECHNIQUE OUVERT DANS LE CADRE DU CODE DE L ÉDUCATION

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

4. Droit pénal des affaires

4. Droit pénal des affaires 4. Droit pénal ds affairs Calndrir 2014 4.1 La dénonciation calomnius : quls moyns d action? 4.2 La gard à vu : commnt y fair fac 4.3 La victim : fair valoir ss droits t obtnir réparation 4.4 Ls principals

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR

DOSSIER P. 6 Les démarches RH : présentation & retour sur expérience à la CCPR N 8 Magazin d information du Cntr d Gstion d la fonction publiqu trritorial d la Haut Savoi DOSSIER P. 6 Ls démarchs RH : présntation & rtour sur xpérinc à la CCPR P.3 L CDG 74 présnt au forum ds collctivités

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTIONS DE FORMATION

SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTIONS DE FORMATION ACTIONS DE FORMATION 2016 ACTIONS DE FORMATION L CEFPF : 23 ans d activité au srvic du cinéma t d l audiovisul PAGE 3 Qui put s inscrir à la formation? PAGE 4 ACTIONS DE FORMATION PAGES 5-30 FORMATIONS

Plus en détail

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES L Oré ds Vigns Ls Sorinièrs Quartir ds Vigns : ru du Bocag t ru uis Michl APPARTEMENTS DU T2 AU T4 t MAISONS T4 EXTENSIBLES RT 2012 www.or-ds-vigns.com L Oré ds vigns Vu aérinn ds Sorinièrs, quartir ds

Plus en détail